Parce que lutter contre la propagande de nos médias ne signifie pas non plus oublier les crimes du gouvernement en Syrie…

Les situations géopolitiques sont très souvent très complexes…

Source : Amnesty International, 07.02.2017.

Entre 2011 et 2015, chaque semaine, des dizaines de prisonniers ont été exécutés. Des pendaisons de masse réalisées dans le plus grand secret lèvent le voile sur une véritable politique d’extermination.

Dans cette prison, les pendaisons se sont déroulées une à deux fois par semaine, habituellement le lundi et le mercredi, au milieu de la nuit.

DES PENDAISONS DE MASSE CHAQUE SEMAINE

En cinq ans, pas moins de 13 000 personnes ont été pendues en secret à Saidnaya.

Jusqu’à 50 personnes peuvent être pendues en une seule nuit. Les corps des victimes sont emportés en camion et enterrés secrètement dans des fosses communes. Leurs familles ne sont pas informées du sort qui leur a été réservé. On assure aux détenus qu’ils vont être transférés dans une prison civile en Syrie. Au lieu de cela, ils sont emmenés dans une cellule située au sous-sol de la prison, où ils sont passés à tabac. Ils sont ensuite transférés vers un autre bâtiment de la prison, toujours sur le site de Saidnaya, où ils sont pendus. Pendant tout le processus, les victimes gardent les yeux bandés. Elles ne savent pas quand ni comment elles vont mourir, jusqu’à ce que la corde leur soit passée autour du cou.

Ils les laissent [se balancer] là pendant 10 à 15 minutes. Certains ne meurent pas parce qu’ils sont légers. Surtout les jeunes, car leur poids ne suffit pas pour les tuer. Des assistants les détachent alors et leur brisent la nuque.

Un ancien juge qui a assisté aux pendaisons.

Des détenus emprisonnés dans les étages situés au-dessus de la « salle d’exécution» ont signalé qu’ils entendaient parfois le bruit de ces pendaisons.

En collant l’oreille contre le sol, on pouvait entendre un bruit, comme une sorte de gargouillement. Cela durait environ 10 minutes… Nous dormions au-dessus de personnes en train de mourir étouffées. Cela me paraissait normal à ce moment-là.

« Hamid », ancien militaire arrêté en 2011.

UN VÉRITABLE ABATTOIR HUMAIN

Des victimes de Saidnaya ont livré des témoignages effrayants quant à la vie à l’intérieur de la prison. Ils évoquent un monde soigneusement pensé pour humilier, dégrader, rendre malade, affamer et au final tuer ceux qui s’y trouvent enfermés.

Le sol des cellules est couvert de sang et de pus émanant des blessures des prisonniers.

Nombre des prisonniers ont déclaré avoir été violés ou parfois contraints de violer d’autres détenus. La torture et les coups sont infligés régulièrement en vue de sanctionner et d’humilier, entraînant souvent des lésions durables, des handicaps, ou la mort. Les cadavres des détenus sont ramassés par les gardiens chaque matin, vers 9 heures.

Chaque jour, il y avait deux ou trois morts dans notre aile… Je me souviens que le gardien nous demandait combien il y en avait. Il disait : « Cellule n° 1 – combien ? Cellule n° 2 – combien ? Et ainsi de suite…

« Nader », ancien détenu de Saidnaya.

La nourriture et l’eau sont régulièrement supprimées. Lorsque les gardiens apportent la nourriture, ils la jettent bien souvent sur le sol des cellules, où elle se mêle au sang et à la saleté. Les rares personnes qui arrivent à sortir de Saidnaya font en général la moitié du poids qu’elles avaient en arrivant. Par ailleurs, Saidnaya est régie par son propre ensemble de « règles spéciales ». Les prisonniers ne sont pas autorisés à faire du bruit, à parler ni même à chuchoter. Ils sont contraints d’adopter certaines positions lorsque les gardiens entrent dans les cellules, et le seul fait de regarder les gardiens peut leur valoir la mort.

UNE POLITIQUE D’EXTERMINATION

Le but de cette politique et ces pratiques qui s’apparentent à des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, approuvées au plus niveau du gouvernement syrien, est d’écraser toute forme de dissidence au sein de la population. Aucun prisonnier condamné à la pendaison à la prison de Saidnaya n’a été jugé dans le cadre de ce qui pourrait ressembler à un véritable procès. Avant d’être pendues, les victimes ont droit à une procédure sommaire, qui dure une ou deux minutes, devant le soi-disant « tribunal militaire opérationnel ». Elle est si sommaire et arbitraire qu’il est impossible de la considérer comme une procédure judiciaire. Les témoignages d’anciens représentants du gouvernement, gardiens, juges et détenus permettent de se faire une idée précise de la procédure grotesque qui conduit aux pendaisons. L’ancien juge d’un tribunal militaire syrien a ainsi déclaré que le « tribunal » fonctionne en dehors des règles s’appliquant au système légal syrien.

Le juge demande le nom du prisonnier et s’il a commis le crime concerné. Qu’il réponde oui ou non, il sera déclaré coupable… Ce tribunal n’a rien à voir avec l’état de droit. Ce n’est pas un tribunal.

Ancien juge d’un tribunal militaire

Les condamnations prononcées par ce soi-disant tribunal se fondent sur de faux « aveux » extorqués sous la torture. Les détenus ne sont pas autorisés à consulter un avocat et n’ont pas la possibilité d’assurer leur défense – la plupart ont été soumis à des disparitions forcées, détenus dans des lieux secrets et coupés du reste du monde. Ceux qui sont condamnés à mort ne l’apprennent que quelques minutes avant d’être pendus.

Lire aussi : Prison de Saidnaya : ils témoignent

Les conclusions de ce rapport se fondent sur un travail de recherche poussé, mené sur une année, de décembre 2015 à décembre 2016. Au cours de nos recherches, nous nous sommes entretenues directement avec 84 témoins, dont des anciens responsables ou gardiens de la prison de Saidnaya, des anciens détenus, juges et avocats, ainsi que des experts nationaux et internationaux de la détention en Syrie. Dans notre rapport précédent publié en août 2016, nous avons dévoilé que plus de 17 000 personnes sont mortes dans les geôles syriennes en raison des conditions inhumaines et de la torture, depuis le début de la crise qui a éclaté en Syrie en 2011. Ce chiffre n’englobe pas les 13 000 morts causées par les exécutions extrajudiciaires exposées dans le présent document.

LES POURPARLERS DE PAIX, UN ESPOIR POUR LES VICTIMES DE SAIDNAYA ?

Les prochains pourparlers de paix sur la Syrie à Genève ne sauraient passer ces conclusions sous silence. Mettre fin à ces atrocités dans les prisons de l’État syrien doit figurer à l’ordre du jour. L’ONU doit immédiatement ouvrir une enquête indépendante sur les crimes commis à la prison de Saidnaya et exiger que des observateurs indépendants puissent se rendre dans tous les lieux de détention.

Nous enjoignons aux autorités syriennes de mettre fin sans délai aux exécutions extrajudiciaires, à la torture et aux autres traitements inhumains dans la prison de Saidnaya et dans toutes les prisons gérées par le gouvernement à travers le pays. La Russie et l’Iran, les plus proches alliés du régime syrien, doivent faire pression pour que cessent ces pratiques de détention meurtrières.

Source : Amnesty International, 07.02.2017.

Voir le rapport d’Amnesty International : Human Slaughterhouse

---

149 réponses à Syrie : L’horrible prison de Saidnaya, par Amnesty International

Commentaires recommandés

Bass Le 19 avril 2017 à 01h50

Je ne vais pas ici remettre en cause ce rapport d’Amnesty International, qui parfois a pu être l’organe de propagande des va-t’en-guerres de l’Occident (cf. la Lybie), mais sur son relais ici. Lors de la sortie de ce rapport, tous les médias s’en sont fait l’écho une fois n’est pas coutume. Je ne vois donc pas l’intérêt pour un blog comme le votre de le reprendre sans plus d’analyse. Cette publication m’apparaît aujourd’hui plus comme une façon de vous dédouaner d’un procès en complotisle qui vous est régulièrement fait par tous les chiens de gardes que comptes notre caste médiatique (Le Monde et ses Décodeurs en premier). Par avance je m’excuse pour cette accusation qui sonne plus comme un procès d’intention, qu’une véritable argumentation, mais je ne pouvais contenir mon amertume à la lecture de cet article. Pardon pour le pavé.

P.S: Ci-joint une autre vision (Attention contenu non validée par le Décodex, esprits libres s’abstenir)

https://www.legrandsoir.info/amnesty-international-denonce-des-executions-massives-en-syrie-sans-fournir-la-moindre-preuve.html

  1. koikoi_koi Le 19 avril 2017 à 01h27
    Afficher/Masquer

    Il est difficile dans ce climat de désinformation de ne pas émettre de doutes sur ces témoignages. Espérons que l’ONU pourra ouvrir une enquête avant que la Syrie ne soit réduite en cendre par les gendarmes du monde (gendarmes, juges et bourreaux) américains.


    • Dominique Le 19 avril 2017 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Oui, et curieusement, ce témoignage n’est pas assorti des réserves habituelles.


      • Garibaldi2 Le 20 avril 2017 à 04h09
        Afficher/Masquer

        ”Ils les laissent [se balancer] là pendant 10 à 15 minutes. Certains ne meurent pas parce qu’ils sont légers. Surtout les jeunes, car leur poids ne suffit pas pour les tuer. Des assistants les détachent alors et leur brisent la nuque.”

        Quelqu’un qui peut rester 10 minutes avec la circulation sanguine bloquée au niveau du cerveau sans mourir, c’est Indiana Jones.

        Pour tous les bourreaux, même d’occasion, qui ne pratiquent pas le long drop, il n’est pas question de dépendre le supplicié pour l’achever, mais il suffit de le prendre par les pieds et de tirer fortement, de tout son propre poids, pour lui briser la nuque. Ce point me semble donc très douteux.

        Pour le reste ce sont des affirmations sans preuves, mais c’était aussi le cas quand Jan Karski dénonçait à Roosevelt les crimes nazis contre les Juifs. Donc la prudence s’impose, même si l’on sait que Afez, le père, était un violent.


  2. Subotai Le 19 avril 2017 à 01h27
    Afficher/Masquer

    Qu’attendre d’autre d’un État en situation de guerre civile, concomitante à une multi invasion étrangère.
    Le Gouvernement syrien actuel n’est pas différent, peu ou prou, de n’importe quel gouvernement dans cette situation. ( que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre)
    L’abomination qu’est cette situation est à faire retomber sur NOUS TOUS, qui avons été témoin de ce qui ce passe depuis près de 20 ans dans ces régions sans avoir pu/voulu agir pour l’empêcher.
    Que le sang des innocents* nous retombe sur la tête.

    *Je dis bien des |innocents| – parce que rien ne dit que nombre de ces détenus ne sont pas aussi des criminels sans pitié.


  3. BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 01h33
    Afficher/Masquer

    “Parce que lutter contre la propagande de nos médias ne signifie pas non plus oublier les crimes du gouvernement en Syrie…”

    Ouf ! Après tant de propos lus sur ce site en faveur de El Hassad, je commençais à désespérer de lire que quelques soient les torts des uns et le fait que la population syrienne dans son ensemble puisse sans doute préférer la paix par la tyrannie aux centaines de milliers de morts de cette guerre civile, ce régime est exécrable. Inclus si dans cette Syrie compliqué au sein du “Moyen-Orient compliqué” où se mêlent, enjeux économiques, pétroliers, ethniques, religieux… on peut douter que soient reunies les conditions d’une démocratie paisibles alors que pour beaucoup Parce que lutter contre la propagande de nos médias ne signifie pas non plus oublier les crimes du gouvernement en Syrie… ne serait qu’opportunité d’imposer pire régime encore que celui là.


    • Made in Québec Le 19 avril 2017 à 20h22
      Afficher/Masquer

      Je croyais que seuls wikipédia et les merdias traditionnels de masse occidentaux continuaient à perpétuer le mythe d’une guerre civile en Syrie. Ce que subit la Syrie est une tentative de coup d’état et une guerre d’agression extérieur. Les mythes sont difficiles à déconstruire…

      Le gouvernement syrien ainsi que le président Bachar al-Assad étaient (et est encore) perçus favorablement et ses politiques gouvernementales étaient (et sont encore) largement soutenues par la population et ce, bien avant cette abjecte agression contre la Syrie. C’est encore plus flagrant parmi les 30 ans et moins qui représentent 2/3 de la population syrienne :

      gowans.wordpress.com/2016/10/22/the-revolutionary-distemper-in-syria-that-wasnt/

      gowans.wordpress.com/2016/12/19/the-regime-that-isnt/

      Je recommande fortement le livre de Stephen Gowans, Washington’s Long War on Syria, à quiconque se débrouille dans la langue de Shakespeare.

      Bachar al-Assad s’est même vu attribuer le titre de personnalité de l’année en 2009.


    • Crapaud Rouge Le 20 avril 2017 à 00h06
      Afficher/Masquer

      “lutter contre la propagande de nos médias ne signifie pas non plus oublier les crimes du gouvernement en Syrie” : on peut au moins les “oublier” dans les raisonnements qui touchent aux enjeux géostratégiques, non ? C’est toujours pareil et ça écœure à force de répétitions : d’abord on va f*** le b*** pour de fausses bonnes raisons, (Syrie = Ukraine), ensuite on vous assomme de rapports qui en appellent à vot’ bon cœur. La Syrie subit depuis 6 ans une guerre internationale ABOMINABLE, où des DIZAINES d’États et d’organisations terroristes se tapent dessus, mais le premier coupable serait Assad à cause de quelques pendus ? On se fout de nous ou quoi ?


  4. Bass Le 19 avril 2017 à 01h50
    Afficher/Masquer

    Je ne vais pas ici remettre en cause ce rapport d’Amnesty International, qui parfois a pu être l’organe de propagande des va-t’en-guerres de l’Occident (cf. la Lybie), mais sur son relais ici. Lors de la sortie de ce rapport, tous les médias s’en sont fait l’écho une fois n’est pas coutume. Je ne vois donc pas l’intérêt pour un blog comme le votre de le reprendre sans plus d’analyse. Cette publication m’apparaît aujourd’hui plus comme une façon de vous dédouaner d’un procès en complotisle qui vous est régulièrement fait par tous les chiens de gardes que comptes notre caste médiatique (Le Monde et ses Décodeurs en premier). Par avance je m’excuse pour cette accusation qui sonne plus comme un procès d’intention, qu’une véritable argumentation, mais je ne pouvais contenir mon amertume à la lecture de cet article. Pardon pour le pavé.

    P.S: Ci-joint une autre vision (Attention contenu non validée par le Décodex, esprits libres s’abstenir)

    https://www.legrandsoir.info/amnesty-international-denonce-des-executions-massives-en-syrie-sans-fournir-la-moindre-preuve.html


    • Silk Le 19 avril 2017 à 03h36
      Afficher/Masquer

      J’avais déjà lu cet article qui a l’intérêt de pointer vers le rapport de AI, car bien des articles de journaux ont fait des 4 pages basés sur ce rapport sans donner de lien.
      Et en effet la méthodologie est très mauvaise.
      Pour autant il est indéniable qu’il y a des témoignages.
      Et d’ailleurs, si on enlève le côté “extra-judiciaire” (les autorités syriennes ont expliqué que le tribunal était juste à côté pour aller plus vite), il reste évident que les exécutions ont été très importantes et bien souvent très rapides.

      Après c’est une guerre dans des circonstances atroces.
      Ca n’empêche pas d’être lucide sur le régime d’Assad : si je critique une ingerence exterieure (lecteur de maxime chaix et de ce blog depuis des années), je connais assez bien la Syrie pour savoir que le régime syrien ne prend pas de gants, et qu’en temps de guerre ca doit être encore plus expéditif.


      • Pepin Lecourt Le 19 avril 2017 à 08h54
        Afficher/Masquer

        Abreuvés de film hollywoodiens on en oublie ce qu’est vraiment une guerre, et réel ou notablement exagéré le rapport d’Amnesty n’apprend pas grand chose à quiconque a une certain idée de la guerre, sans aucunement dédouaner Assad, lisez un témoignage enquête comme celui du journaliste jacques Duquesne ” carnets secrets de la guerre d’Algérie ” basé sur des milliers de témoignages, courriers aux familles de soldats Français durant une guerre pas si lointaine et vous verrez que la France ne s’en est pas tirée mieux que le régime de Assad ainsi que de tout régime confronté à une guerre civile ou d’insurrection.


        • MIZZGIR Le 19 avril 2017 à 19h30
          Afficher/Masquer

          Effectivement, le problème c’est qu’il y a “juste” un “truc” qui s’appelle LA GUERRE.
          C’est une chose de la commenter de l’extérieur, une toute autre de la vivre de l’intérieur.
          Quand vous retrouvez le corps d’un de vos copains avec les c… dans la bouche (et là, vous priez pour qu’il soit vraiment mort… dixit mon propre père qui était en Algérie), vous devenez très mauvais.
          Cela est également valable pour le camp adverse, inutile de le dire.
          N’oublions pas que sous la Commune de Paris, c’est le gouvernement de Thiers (un homme de gauche…) qui a organisé la répression. Bilan : 20 000 morts.
          Aujourd’hui, s’il devait y avoir (dieu nous en préserve) une guerre civile sur notre territoire, je ne doute pas un seul instant que le gouvernement en place (droite ou gauche peu importe) ferait donner du canon.
          Imaginez un instant la ville de Saint-Denis occupée par une horde de terroristes islamiques prenant les civils en otages et qui en plus s’amuseraient à lancer des bombinettes sur Paris tout proche… Franchement, vous croyez que ça se terminerait sans horreurs ni pertes civiles ?
          La preuve : suite à l’attentat du Bataclan, le GIGN a littéralement transformé en passoire un immeuble de Saint-Denis pour neutraliser seulement 3 personnes (dont une femme n’ayant pas grand chose à voir là-dedans) qui ne disposaient que d’un automatique et n’ont tiré que 11 coups.


          • Garibaldi2 Le 20 avril 2017 à 04h14
            Afficher/Masquer

            Qualifier Adolphe (!) Thiers d'”homme de gauche” me semble tout à fait étonnant, alors qu’il était orléaniste.


            • MIZZGIR Le 20 avril 2017 à 17h43
              Afficher/Masquer

              Je l’ai peut-être écrit un peu vite, certes, mais si vous regardez le lien ci-dessous, par exemple, vous trouverez un historique de l’évolution du clivage droite-gauche sous la 3ème république, et vous verrez que Thiers y est classé centre gauche, bien attaché à la République et non royaliste. Donc plutôt à gauche qu’à droite, selon les critères de l’époque.

              http://www.france-politique.fr/sinistrisme.htm

              Il n’était pas contre une monarchie parlementaire, c a d une monarchie où le roi ne règne pas vraiment. Il n’y a donc pas de contradiction insoluble entre les deux.


    • Seraphim Le 19 avril 2017 à 07h42
      Afficher/Masquer

      A quand, pour faire bonne mesure, puisque l’égalité de traitement vaut vérité, un article d’Amnesty International sur le massacre et l’éradication des chrétiens de Syrie. Ils n’auraient aucun mal à trouver 13000 victimes, prouvées chacune individuellement. Ça changerait!


      • Leens Le 19 avril 2017 à 13h47
        Afficher/Masquer

        C’est effectivement bien là le problème, Amnesty n’a de reproches à faire qu’au gouvernement syrien, mais aucun à ses opposants qui ont sans honte gratifié Internet de vidéos de leurs propres crimes. Amnesty n’est alors qu’un instrument de plus au service des “Occidentaux”.


        • Manant2 Le 19 avril 2017 à 15h57
          Afficher/Masquer

          Sans oublier son rapport sur la Libye, au plus fort de l’attaque de l’OTAN, faisant échos aux accusations des “rebelles” sur les massacres de masse et les viols… AI s’en est tiré après la catastrophe en le mettant sur le dos de son correspondant libyen. AI est une ONG anglo-saxonne au service des intérêts anglo-saxons, comme Greenpeace qui a participé à l’Omerta s’agissant de la pollution par BP du Golfe du Mexique, sans parler de la situation absolument catastrophique qui démolit l’écosystème et les ethnies du Golfe de Guinée où sévit SHELL.


          • Papagateau Le 20 avril 2017 à 04h22
            Afficher/Masquer

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Dasht-i_Leili
            2’000 morts en 5 jours lors d’un “accident de transfert” par l’armée américaine.
            Les USA ont seulement les meilleurs avocats, tant dans les tribunaux que dans les médias.
            Bientôt une campagne d’information d’Amnistie Internationale sur Dasht-i Leili ?


    • scipio Le 19 avril 2017 à 09h16
      Afficher/Masquer

      Les prisons d’Assad sont horribles; quelle trouvaille! Il n’y a qu’a lire l’article de wikipedia sur la prison de Palmyre. L’ambiance était la même:” Selon un rapport d’Amnesty International publié le 18 septembre 2001 : « La prison militaire de Tadmor semble avoir été conçue pour infliger aux détenus des souffrances et une humiliation maximales, pour les terroriser et pour briser leur moral en les maintenant sous une surveillance stricte. Non seulement les détenus sont coupés du monde extérieur, mais il leur est également interdit de communiquer entre eux. Ils sont déshumanisés dans tous les aspects de la vie quotidienne »(source wikipedia prison de palmyre).
      Une chose que l’article ne précise pas: qui sont les détenus? Quel est la cause de leur emprisonnement écrit sur le registre d’écrou.
      En outre il y en a qui sortent, qui et pourquoi (quelle était l’objet de leur condamnation)?
      ne pas oublier commeent se termine l’article de wikipedia sus mentionné:”Selon Wassim Nasr, journaliste de France 24 : « à Palmyre, le but de l’EI a toujours été la prison. En la détruisant, ils se posent en libérateurs de l’oppression du régime des Assad, ce qui est conforme à leur stratégie ». L’opposition syrienne et d’anciens détenus de Palmyre ont regretté cette destruction, qui effaçait toute trace des crimes du régime syrien.”
      A quand un rapport d’AI sur les prisons de DAECH?


    • WASTERLAIN Serge Le 19 avril 2017 à 11h05
      Afficher/Masquer

      Moi aussi j’ai cette désagréable impression que cette publication à un goût d’expiation des pêchers pour regagner le paradis des politiquement corrects !
      J’ajouterai qu’il y a bien longtemps qu’Amnesty international n’est plus une ONG neutre, voire indépendante.
      Ce rapport en est la preuve évidente ! 13.000 pendus en 5 ans et pas le moindre nom à donner ? Témoignages pour la plupart provenant d’opposants ne vivant pas en Syrie et anonymes !
      Et c’est sur cette base que cette ONG nous sort un rapport sans nuances et ne souffrant d’aucun doute !
      Ce n’est pas une enquête, c’est du journalisme qui serait classé vert par le DECODEX du (l’im)Monde.
      PS : Après de longues années de fidélité, ça fait au moins 15 ans que je ne mets plus leur bougie à ma fenêtre…


    • Aspen Le 19 avril 2017 à 13h29
      Afficher/Masquer

      Tout à fait. Retrouver cet article ici, relais de la propagande occidentale de AI, est assez déplorable, sachant les effets politiques que de tels rapports, non-étayés, ont sur la politique étrangère. Ce sont des stimulants à la guerre.

      http://journal-neo.org/2017/03/10/amnestys-abuse-of-rights-advocacy/

      Bientôt un article sur favorable à l’OSDH…

      Si ces prisons devaient s’avérer réelles, il faudra le dire et le dénoncer, certes. Mais regarde un peu dans ton assiette, France hautaine: Fleury-Mérogis est une honte, – et les autres -, condamnée par les droits de l’homme… promiscuité, suicides, insalubrité, meurtres… et ça, on en est sûr!


    • Elisabeth Brindesi Le 19 avril 2017 à 15h53
      Afficher/Masquer

      Derrière Amnesty, il y a Soros et son Open society. Dès le début de cette guerre, Amnesty a pris partie contre la Syrie, allant jusqu’à demander à l’ONU d’envahir ce pays pour “changer le gouvernement”. Dernièrement l’ONG pleurnichait sur le fait qu’Alep était libérée des djihadistes, prédisant qu’il y aurait des carnages. Or – tristesse- il ne s’est rien passé de tel.
      Ce matin je lis qu’Amnesty demande à l’ONU de gronder les Russes pour “des violations du droit international commises lors du conflit syrien.”, ainsi que leurs vétos au Conseil de sécurité! Là, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Rappel: les Russes ont été appelé par le gouvernement syrien, en vertu de leurs accords, ce qui est conforme à la charte de l’ONU. On ne peut pas en dire autant des vampires qui massacrent et pillent en Syrie. Qu’on passe le truc d’Amnesty, ok mais en mettant aussi les doutes formulés par plusieurs chroniqueurs et non des moindres à ce sujet.
      Quant au vetos des Russes…Les Américains opposent-ils un veto s’il s’agit de la Palestine?
      Si les crises veulent un certificat de virginité délivré par le Décodex, c’est inutile, Décodex ne changera pas de point de vue. Plaire à ses ennemis, ça ne marche jamais.


    • R. Le 19 avril 2017 à 17h48
      Afficher/Masquer

      ” Parce que lutter contre la propagande de nos médias ne signifie pas non plus oublier les crimes du gouvernement en Syrie…

      Les situations géopolitiques sont très souvent très complexes…”

      C’est vrai qu’on est loin du travail d’analyse qui est habituellement fait sur ce genre d’article. Dans mon auto-decodex, Amnesty est classé comme orange : “organisme peu fiable dont les dires sont caractérisés par une capacité d’émotion sélective”.


    • Made in Québec Le 19 avril 2017 à 19h42
      Afficher/Masquer

      Réaction de Rick Sterling sur Consortium News, site d’information alternatif et indépendant fondé par Robert Parry qu’Olivier Berruyer ne pourra certainement pas accuser de complotisme :
      https://consortiumnews.com/2017/02/11/amnesty-international-stokes-syrian-war/

      Réponse d’un dissident et ancien prisonnier politique syrien vivant en Europe à propos de ce torchon de propagande d’Amnesty International (parce qu’il n’y a pas de qualificatif plus approprié pour décrire ce truc que « torchon de propagande ») :
      http://angryarab.blogspot.com/2017/02/amnesty-internation-report-on-syria.html

      Entrevue de Peter Ford, ancien diplomate et ambassadeur britannique au Bahreïn et en Syrie sur Sputnik News :
      https://sputniknews.com/world/201702151050686212-amnesty-international-syria-report-not-credible/


      • Pastèque Le 19 avril 2017 à 20h16
        Afficher/Masquer

        si l’État Syrien est criminel, que dire des États occidentaux?
        tout est documenté!

        . prisons en irak: abu ghraib
        . prisons secrètes de la CIA en Europe
        . Guantanamo
        . prisons secrètes dans les eaux internationales à bord de l’US Navy

        . guerres d’agressions illégale au regard du droit internationale (défense de rire) contre la Serbie, l’Afghanistan, l’Iraq, la Libye, la Syrie, donc crimes de guerre.

        . financement, entrainement, armement de mercenaires (islamistes ou non!) pour détruire la Libye et massacrer le peuple Syrien depuis 2011.

        http://www.madaniya.info/2014/09/01/revolte-hama-1982-repetition-generale-du-soulevement-syrien-2011/

        une question de nature et une question de degré!


  5. Kiwixar Le 19 avril 2017 à 02h01
    Afficher/Masquer

    Le rapport d’Amnesty (à l’origine de l’histoire des couveuses koweïtiennes, hein) ne repose sur aucune preuve, seulement des témoignages. Je reste donc très très méfiant, jusqu’à preuve du contraire. Les occidentaux ont dépensé des milliards pour l’opération anti-assad et le démembrement de la Syrie, sans se soucier des 300.000 morts (ou des millions de morts irakiens). Ils ont très bien pu acheter 84 témoins avec 100.000 $ par tête et une « green card », budget 8,4 millions de dollars, une paille. Je veux voir des preuves, des témoignages ne suffisent pas.


    • Lt Anderson Le 19 avril 2017 à 09h43
      Afficher/Masquer

      Il y tout de même une certitude concernant les tortures, à savoir qu’à partir de l’invasion de l’Afghanistan fin 2001 la police et le renseignement syriens ont été intégrés au réseau des “interrogatoires renforcés” mis en place par le renseignement US dans le cadre de la “lutte anti-terroriste”. Donc la pratique de la torture en Syrie était parfaitement connue des US et admise en tant que procès consenti. Et maintenant ils font mine de le découvrir… Comme s’il y avait la “bonne torture” et la “mauvaise torture”.
      Hypocrisie.


      • JCH Le 19 avril 2017 à 09h55
        Afficher/Masquer

        Sur le dernier point de la “bonne torture” et la “mauvaise torture”, ça me rappelle la réponse de Michael Hayden (ancien directeur de la CIA) interviewé par Al Jazeera.
        https://www.youtube.com/watch?v=nksjdjtp8Xk
        La différence c’est que dans la “bonne torture” il y a un médecin dans la salle…


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 10h47
      Afficher/Masquer

      “Le rapport d’Amnesty (à l’origine de l’histoire des couveuses koweïtiennes, hein)”

      Vous élevez les approximations au rang de vérité.
      A.I avait repris cette info dans son rapport sur le Koweït ( consultable sur leur site au passage) mais en aucun cas n’a été :”à l’origine” de cette affaire.


      • WASTERLAIN Serge Le 19 avril 2017 à 13h12
        Afficher/Masquer

        Effectivement AI faisait déjà du journalisme…


  6. dupontg Le 19 avril 2017 à 02h05
    Afficher/Masquer

    on avait dejà les denonciations d’amnisty international en Libye:

    http://www.youtube.com/watch?v=acEedYLMZLc

    et le desastre qui a suivi..

    suffit de dire un peu plus tard qu’on s’est trompé sans le faire expres….
    et on n’a plus rien à se reprocher


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 15h01
      Afficher/Masquer

      dans cette vidéo à 5mn24 :Geneviève Garrigos sur F24
      “…d’ailleurs nous vendredi et samedi on avait des informations comme quoi dans les troupes qui étaient envoyées contre ces manifestant, il y aurait des mercenaires étrangers ….” la vidéo est coupé à ce moment alors qu’elle semble ne pas avoir fini sa phrase ( qui est au conditionnel dans sa dernière partie ). En l’état (c a d sans l’interview complète de F24) on est plus dans la manopulation que dans la recherche de la vérité


      • dupontg Le 19 avril 2017 à 16h58
        Afficher/Masquer

        la suite c’est…..”.justement pour accelerer le processus de repression”….


      • dupontg Le 19 avril 2017 à 17h16
        Afficher/Masquer

        la suite c’est…..”.justement pour accelerer le processus de repression”….

        quand on n’a que des “appels telephoniques anonymes de benghazi”
        plutot que d’utiliser du conditionnel,il vaudrait mieux se taire…


  7. Sylvain Baron Le 19 avril 2017 à 02h32
    Afficher/Masquer

    Eh bien cette synthèse, à part le nom de la prison, ne donne aucune information concrète. Pas de lieux de jugement, pas de nom de témoins, de juge, de gardien, rien.

    Sachant qu’Assad avait fait libérer des prisonniers politiques lorsqu’il a succédé à son père, et même mis fin à l’état d’urgence qui avait court depuis près de 30 ans, je nourris quelques doutes sur ce rapport s’il se réduit à cela.


  8. Dono Le 19 avril 2017 à 03h58
    Afficher/Masquer

    Il a été souvent écrit dans la presse que Assad avait relâché les frères musulmans…ce qui aurait permis d’expliquer aussi le début de la contestation et du conflit en Syrie…Donc que penser de tout cela?!
    Certainement que Assad est violent avec ses opposants et qu’il n’est pas une colombe mais les acteurs de cette guerre sont également très très sales, Etat français inclus ( notre actuel président a fait abattre au Moyen Orient, bien plus que ses prédécesseurs, des civils par nos services secrets…)!


    • Shaolin Le 19 avril 2017 à 05h24
      Afficher/Masquer

      Oui, je n’ai pas la date exacte sous la main… stratégiquement, c’est bien joué! Pas mal de djihadistes (al Qaeda notamment) ont été relâchés quand ça faisait plus que gronder dans la population… de la à dire qu’assad espérait qu’ils profitent du bordel pour l’attaquer, et ensuite clamer que non, c’est pas une guerre civile mais une guerre contre le terrorisme…


      • Ovuef2r Le 19 avril 2017 à 07h03
        Afficher/Masquer

        Oui mais, a l’époque, l’extradition de ces prisonniers là était demandée par l’opposition, et soutenue par la France. Ce n’est même pas lui (Assad) qui a choisi les noms.. Qu’il y ait vu un intérêt pour la suite est possible mais il ne s’est pas réveillé un matin avec cette idée en tête.


  9. Shaolin Le 19 avril 2017 à 05h19
    Afficher/Masquer

    Merci pour cet article… dont les sources sont bien tenues, mais il n’empêche.
    Comme précédemment dit, on sent une tentative pour rééquilibrer les “cibles” des articles, et c’est tant mieux!!! Ce blog gagnera en crédibilité en tapant sur tout le monde et toutes les propagandes! Occidentales, orientales, martiennes, que sais je…
    La Syrie était et est toujours une dictature, peut être en voie d’amélioration depuis papa Assad, et le régime peut être “apprécié”, voire “encouragé” dans son combat contre les différentes franges djihadistes…
    Mais honnêtement, depuis quelques mois, en lisant les commentaires sur ce site, j’ai l’impression que le bloc Russie/Syrie est devenu l’avenir de l’humanite, des exemples de droiture et de liberté…! Non pas que je cautionne l’hysterie occidentale à leur encontre, loin de la, c’est plutôt désespérant, mais de là à en faire des parangons de la vertu!
    J’espère voir d’autres articles de cet acabit, la Russie mérite aussi quelques démontages de propagandes…


    • dupontg Le 19 avril 2017 à 05h53
      Afficher/Masquer

      Dans ces regions ,il n’existe pas de troisieme choix de gouvernement sur le modele bisounours ou democratie suisse.
      Alors parmi les solutions disponibles,Assad ou Kadhafi etaient de loin les meilleures options pour des populations tres diverses..


      • Shaolin Le 19 avril 2017 à 06h29
        Afficher/Masquer

        Je n’ai pas dit le contraire. Le moyen orient ce n’est pas l’Europe, pas de soucis avec ça…


        • step Le 19 avril 2017 à 13h27
          Afficher/Masquer

          attend de voir l’Europe avec quelques années de nécrose démocratique en plus, et on en reparle 🙂


    • Ovuef2r Le 19 avril 2017 à 07h31
      Afficher/Masquer

      Dans ma vie j’ai vu disparaître Franco en Espagne, Salazar au Portugal, les militaires au Brésil, Tito en Yougoslavie, l’URSS en son entier, Pinochet, Vileda, Pol Pot, Idi Amin Dada, l’apartheid sud africain et tant d’autres. Le trait commun fut que ce fut réussi sans ingerence extérieure autre que des mouvements d’opinion, jamais en armant et soutenant une rébellion militarisée. Ils partirent de leur belle mort parfois, le plus souvent simplement parce que la population ne voulait plus d’eux.. Assad aurait quitté son pays depuis longtemps si sa population, en entier, l’avait vraiment voulu..


      • Bruno Le 19 avril 2017 à 09h06
        Afficher/Masquer

        Je partage votre point de vue qu’il faut se mêler le moins possible des affaires des autres car l’enfer est pavé de bonnes intentions.

        Cependant, si l’on peut à l’occasion et en toute discrétion, faire un bon croche-patte à tel ou tel enfoiré, il ne faut pas se gêner !


      • damien Le 19 avril 2017 à 13h01
        Afficher/Masquer

        Entièrement d’accord. Et soutenir une opposition à une dictature sans que ce soutien soit déterminant et surtout vecteur d’une alternative démocratique crédible ; ne fait que renforcer les violences et l’hystérie de cette dictature contre ses opposants. Si les élites libérales bien pensantes et “droit de l’hommiste” voulaient le départ de El-Assad, ils n’avaient qu’à s’engager dans l’armée et aller combattre au sol (où y envoyer leurs enfants) au sein d’une troupe de 100 000 hommes destinée à renverser le régime et assurer une transition de l’Etat Syrien vers la démocratie pendant 10 ans… au lieu de compter sur Al-Nosra et Al qaida et autres délicieux rebelles modérés pour faire le Job.


      • Garibaldi2 Le 20 avril 2017 à 04h37
        Afficher/Masquer

        Pol Pot a été viré du pouvoir militairement pas les Vietnamiens. L’apartheid a succombé aux mesures de sanctions décidées par l’ONU. Franco est décédé en transmettant le pouvoir a un roi dont il avait mal jugé de la volonté de démocratiser l’Espagne, après que son successeur désigné (Carrero Blanco) ait été exécuté par l’ETA. Il y a bien eu un coup d’état militaire en URSS (prise du parlement par les tanks). Le Portugal a mis fin au salazarisme par la révolution des oeillets. Ce ne furent pas de simples ”mouvements d’opinions”.


        • Pavlo Le 21 avril 2017 à 02h32
          Afficher/Masquer

          Et la fin de l’Apartheid doit aussi pour beaucoup à la guerre en Angola et Namibie.
          C’est pas pour rien que Nelson Mandela est allé à Cuba quand il fut libéré de prison.


    • Crapaud Rouge Le 20 avril 2017 à 00h24
      Afficher/Masquer

      “en lisant les commentaires sur ce site, j’ai l’impression que le bloc Russie/Syrie est devenu l’avenir de l’humanite” : “avenir de l’humanité” sans doute pas, mais le fait est que les BRICS incarnent selon moi l’avenir de la géopolitique fondée sur le principe de non ingérence : l’exact contraire du principe retenu par les US, pour ne pas parler du concept de “guerre préventive” qu’ils ont appliqué à l’Irak.


    • Soizic Le 21 avril 2017 à 23h19
      Afficher/Masquer

      Si vous aviez vécu en Syrie, vous comprendriez mieux la désinformation à propos de ce pays.
      Eh oui, ce pays a été le début de l’humanité et son martyre en jettera peut-être les bases du futur .


  10. Catalina Le 19 avril 2017 à 06h01
    Afficher/Masquer

    Shaolin, c’est presque marrant de vous lire alors qu’il n’y a aucune preuve de ce qui est avancé, attention à ne pas faire comme “le monde” et accepter des assertions comme une, la vérité. des “sources bien tenues” ne remplacent pas de vraies sources et de vraies preuves. Ces témoins peuvent tout aussi bien être des ” casques blancs”…….
    De plus, je ne comprends pas ” réequilibrer” dans le sens du décodex ? ce article et ces ” t”moins” ont été démontés judicieusement, voir plus haut.


    • Shaolin Le 19 avril 2017 à 06h41
      Afficher/Masquer

      Catalina, on a déjà echangé sur rt et la Russie…
      rééquilibrer dans le sens que ce site n’est quasiment qu’à charge contre l’Occident, et très peu avec le bloc adverse… il en découle naturellement qu’il soit “suspecté” d’être au mieux, anti Occident, au pire pro russe/ pro syrien; ce qui, de mon point de vue, dessert ce site dont le premier objectif, aujourd’hui, est de démonter les différentes propagandes. Or, de différentes propagandes, je vois surtout celles émanant d’occident. Pour quelqu’un qui passerait par la, par curiosité, cela pourrait être trop déroutant de se retrouver confronter à ce type d’analyse.
      Je dirai même que ce serait stratégique! Varier les cibles, c’est aussi amener un public plus hétéroclite… si derrière le travail est sérieux, cela pourra donner envie de jeter un œil à des articles estampillé “mal” par d’autres journaux…


      • Kiwixar Le 19 avril 2017 à 07h55
        Afficher/Masquer

        Je partage cet avis. Les medias alignés « Otan » ont perdu tous leurs lecteurs en déblatérant une pravda monobloc tellement extrême qu’elle en était (et est toujours) grotesque. Il faut attirer ces esprits curieux sur ce blog en faisant preuve de diversité dans les articles (et même dans les commentaires). L’entresoi, c’est la dégénérescence et la superficialité. La contradiction permet de creuser ses sources et ses arguments.


        • tepavac Le 19 avril 2017 à 09h20
          Afficher/Masquer

          Entièrement d’accord avec vos propos sur la pluralité des informations et des points de vues. Mais de là à suggérer que les lecteurs ou les intervenants du blogs sont des “alliers” d’Assad, de Poutine, de Trump, etc, etc, il y a la une mauvaise intention qui frise la calomnie


        • PierreH Le 19 avril 2017 à 10h54
          Afficher/Masquer

          Moi qui ne vous suis pas toujours sur certains de vos commentaires, Kiwixar (pour tout dire je vous trouve parfois excessif(ive ?)), je partage celui-ci à 100% !!!
          La contradiction permet au moins, dans le pire des cas, d’affuter ses propres arguments: c’est déjà ça de pris.


          • Kiwixar Le 19 avril 2017 à 13h34
            Afficher/Masquer

            Je ne suis pas forcément d’accord avec mes commentaires non plus ; les avis contraires et avisés des commentateurs/trices de ce blog me permettent justement de tempérer des excès… Une pensée émue pleine de gratitude aux modérateurs/trices qui doivent souvent secouer la tête.


      • tepavac Le 19 avril 2017 à 08h32
        Afficher/Masquer

        “À charge contre l’occident”
        Comme vous y allez mon ami!
        Depuis quand défendre, l’état de droit, le principe de l’autodétermination des peuples à disposer d’eux même, le refus des ingérences agressives et de toutes sortes de manoeuvres perfides, seraient une charge contre Nos valeurs?

        Que m’importe la façon de vivre des voisins, aussi déplaisante soit-elle, car ma liberté s’ arrête aux limites que m’imposnt le respect des lois qui nous unissent.
        Mais je suis profondément indigné et révolté que ceux à qui j’aurai confié le soin de me présider, utilisent ce pouvoir pour des visées contraires à notre éthique.

        Lorsqu’on prétend agir pour le bien de l’humanité, on évite de recourir aux mêmes procédés que nous sommes sensé combattre.
        Je n’accepte pas vos accusations d’allégence à une quelconque partie.


        • Shaolin Le 19 avril 2017 à 09h21
          Afficher/Masquer

          Nan mais les gars sérieux… pas la peine de prendre des grands airs, je crois que t’as pas bien compris ce que je voulais dire. Je dis pas que vous êtes anti Occident, je dis que la majorité des articles tapent sur la propagande occidentale, que dans les commentaires ça va bon train aussi, avec quelque fois une mansuétude pour les personnalités visées, et que si le travail a beau être sérieux, le bloc d’en face est plutôt épargné. J’imagine bien qu’il est plus facile de traduire l’anglais que l’arabe, le russe ou le chinois. Mais ce déséquilibre, de mon point de vue, nuit au site. Et comme dit avant, créer un entre soi…


          • tepavac Le 19 avril 2017 à 13h36
            Afficher/Masquer

            dans le sens que ce site n’est quasiment qu’à charge contre l’Occident, et très peu avec le bloc adverse…

            C’est le choix de la structure de la phrase qui choc, elle induit l’idée que nous serions en guerre, contre?? Et que nous serions les combattant du bloc opposé.

            C’est précisément ce que la clique “des va-en-guerres” cherche à nous cantonner, alors que c’est une question purement idéologique interne.
            Kiwixar à exprimé la pluralité qui convient mieux à l’idée du blogs.
            Inutile de donner des bâtons pour se faire battre par des totalitaristes.


            • Shaolin Le 19 avril 2017 à 17h55
              Afficher/Masquer

              Admettons, j’ai mal tourné ma phrase… mais l’idée est la: on dénombre beaucoup plus d’articles tapant la propagande occidentale qu’adverse… naturellement, aux yeux d’un curieux, ce site “paraît” anti Occident ! Ce que je sais ne pas être vrai, mais parce que je le consulte depuis des années maintenant, et aie vu son évolution vers plus de géopolitique… or, j’imagine, que, primo, pipeau et propagande du bloc de Shanghai sont du même niveau que ceux de l’Occident, et que secundo, cette donnée n’est pas transcrite sur ce site. Ce qui conduit naturellement à étiqueter ce site… maintenant dites moi si je me trompe, mais, sur ce site, on démonte les propagandes quelles qu’elles soient, ou juste celles de l’Occident? Si c’est juste l’Occident, et malgré tout le bien que je pense du travail, faut pas s’étonner d’être pointé du doigt, décodex ou autre, m’en fout… et j’ai conscience des limites technique et financière de ce blog… merci


          • Paco Tyson Le 23 avril 2017 à 05h22
            Afficher/Masquer

            @Shaolin cette citation figurant en bonne place sur le blog a du vous échapper : « Je suis citoyen des États-Unis et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. J’aimerais le voir agir selon des critères moraux respectables. Cela n’a pas grande valeur morale de critiquer les crimes de quelqu’un d’autre – même s’il est nécessaire de le faire, et de dire la vérité. Je n’ai aucune influence sur la politique du Soudan, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique des États-Unis. » [Noam Chomsky, The Guardian, 20 janvier 2001.]


      • aleksandar Le 19 avril 2017 à 18h57
        Afficher/Masquer

        ” L’Occident / le bloc adverse…….”
        En quelques mots vous avez démontré le caractere totalement anachronique de votre matériel intellectuel.


        • Shaolin Le 19 avril 2017 à 19h03
          Afficher/Masquer

          Ah bon ? Explique moi alors… je veux bien ton analyse des rapports de domination à l’échelle des nations alors…


    • PierreH Le 19 avril 2017 à 11h05
      Afficher/Masquer

      Si certains récusent le fait de se voir qualifiés de soutiens de certains dirigeants étrangers dans les commentaires, pour ma part je récuse cette accusation rampante de “se justifier auprés du Décodex” de la part d’Olivier. Mis à part que vu les articles sur le Décodex et leur ton ça ne marcherait pas (c’est un peu tard), ça dénote une volonté de certains d’avoir un blog “à charge” contre certains gouvernements et pas d’autres. Désolé mais ça ne marche pas comme ça, si on ne pense pas un peu contre soi c’est le biais de confirmation à plein pot. Le doute sélectif c’est le meilleur moyen de se tromper.
      D’autre part vu le ton particulièrement acerbe d’Olivier quand il commente les articles de médias classiques et les forts doutes qu’il émet sur la profession des journalistes globalement, sa dérive, ses partis pris etc… je trouve pour ma part un peu faible d’évoquer le fait que pour certains faits “les médias msm en ont parlé donc je n’ai pas à le faire”. Si ces médias sont beaucoup moins perméables à la propagande russe qu’américaine ça peut être intéressant d’en faire une comparaison détaillée.


  11. DocteurGrosDois Le 19 avril 2017 à 06h34
    Afficher/Masquer

    Il n’y a absolument aucun doute que la police secrète syrienne pratique les enlèvements, la torture, l’emprisonnement secret, et les exécutions.

    C’est connu et vérifié, notamment par les témoignages d’individus sans histoire que les services US ont kidnappé et envoyé secrètement en Syrie se faire interroger amicalement.

    Cependant, j’ai du mal à croire qu’en 5 ans personne n’ait parlé de cette usine d’extermination alors que le moindre detail de ce conflit est étalé sur Twitter et Facebook par les uns et les autres, ce qui n’aurait pas échappé à Bellingcat…

    Bref, les détails sont vrais puisque fournis par les anciens détenus, les juges et les tortionnaires eux-mêmes, mais les chiffres semblent sortis d’une couveuse koweïtienne.


  12. lesampan Le 19 avril 2017 à 07h33
    Afficher/Masquer

    bonjour; je viens de lire l’article conseillé par Bass, je n’ais pas d’opinion manque de preuve ,beaucoup d’approximations des ont dits que; voilà rien de valable, des chiffres supposés sur la mortalité sur les fosses communes; rien pour prendre position. Mais sommes sur nous d’avoir guillotinés les bons ou les mauvais pendant notre révolution .Puis un pensée pour le Qatar &l’Arabie c’est ou dite.


  13. Perso Le 19 avril 2017 à 07h40
    Afficher/Masquer

    Je n’apporte que tres peu de foi aux propos de AI qui ne se base que sur des “on dits”, trahissant ainsi ses principes de ne faire etat que de faits duments valides par leurs equipes sur le terrain. Il n’y a en fait aucune preuve tangible tout au long de ce rapport, et la mise en scene par dessins animes interposes est revelatrice de de ce qui apparait une fois de plus comme une enieme manipultion pour faire d’Assad le boucher de du Moyen Orient,disculpant au passage nos politiques de leurs soutiens a des bandes armees contre un pays souverain. Une chose qui m’a mis la puce a l’oreille notamment est que ce rapport fait mention de 5000 a 15000 executions (moi ca me choque cette marge d’erreur deja) et que les medias n’aient retenus que le dernier chiffre de 15000 pour en faire leurs gros titres. La messe semble dite pour moi siur ce dossier. Probablement encore une fake news relayee entre autre par le Monde qui n’en est pas a sa premiere sur le dossier syrien, l’histoire jugera.


  14. Duracuir Le 19 avril 2017 à 08h01
    Afficher/Masquer

    Déjà que les prisons françaises ne sont pas reluisantes, quelqu’un peut-il me donner une seule prison du moyen-orient qui serait différente de celle là? Où? En Arabie Saoudite? En Egypte? En Jordanie? Au Yemen peut-être? A Bahrein?
    La bonne blague…


  15. Seraphim Le 19 avril 2017 à 08h12
    Afficher/Masquer

    Témoignage pour temoignare, un dissident syrien à déjà clairement décrypté l’arnaque de cette ‘enquete’:
    http://arretsurinfo.ch/amnesty-international-report-on-syria-a-response-from-a-syrian-dissident/
    Si on ne veut pas croire à ses affirmations, on peut difficilement réfuter la logique de ses descriptions. Il connaît cette prison pour y avoir été longtemps; il sait déjà que cette prison ne peut pas s’appeler Sadnaya dans les documents officiels. Il connaît les capacités physiques du bâtiment, l’utilisation des cimetières etc..


  16. Gonzo Le 19 avril 2017 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Donc si j’ai bien lu, nous avons des juges du tribunal militaire, des avocats, des experts nationaux et internationaux de la détention en Syrie, des responsables ou gardiens de la prison de Saidnaya, tous l’on fait en leurs nom (un témoignage anonyme ne vaut rien), ils se rendent responsable et avoue les crimes de guerre et des crimes contre l’humanité décrie ci haut, ils ont certainement donner les noms de leurs propre responsable, et cela s’arrête là?

    amnesty international n’oserait quand même pas protéger ces gens là?

    il faut donc les juger.
    Amnesty donnez leurs noms de tout ces témoins au tribunal de la Haye c’est fait pour.


  17. jessim Le 19 avril 2017 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Concernant Amnesty International, je n’en ai pas une opinion des plus favorables mais ils mettent en lumière des situations dont les gens n’auraient pas eu conscience s’il fallait compter sur le professionnalisme de nos chers journalistes.

    Avec tout le recul qu’on doit avoir sur cette information, il n’en demeure pas moins que tous les aficionados d’une guerre civile en France doivent se rendre compte de quoi il en ressort. Cette situation dans cette prison (si tant est qu’elle soit vrai) donne une parfaite idée de ce qu’un gouvernement peut faire.

    On parle de la Syrie dans le cas présent mais en situation de guerre civile, je pense que n’importe quel gouvernement aussi démocratique soit-il sombrerait dans la violence. A méditer.


  18. RGT Le 19 avril 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Les détentions, tortures et exécutions pour raison politique sont hélas le propre de TOUS les états et malheureusement je ne connais pas UN SEUL pays qui ne la pratique pas.

    Je suis certain que même la “Sainte Suisse” le fait aussi, mais de manière très bien cachée.

    De plus, de nombreux pays “délocalisent” les prisons politiques à l’étranger pour ne pas offusquer leurs habitants et se font passer pour des “défenseurs de la liberté” alors qu’ils ne valent pas mieux que les autres.

    Il faut bien sûr dénoncer les crimes du régime syrien (j’ai la certitude que les faits ont une grande probabilité de vérité) mais avant d’aller pousser des cris de vierges effarouchées il serait d’abord nécessaire de balayer devant notre propre porte et d’inciter nos “amis” à faire de même.

    Pour mémoire, je vous rappelle quand-même le “fabuleux” Pinochet qui était largement pire et qui n’a jamais été inquiété par la “communauté internationale”.

    Il est mort tranquillement dans son lit à l’âge de 90 ans.


    • RGT Le 19 avril 2017 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Je vous rappelle aussi la mémoire de tous les anarchistes qui, au début, se contentaient de faire des manifestations PACIFIQUES et des grèves elles aussi pacifiques qui se sont terminées dans des bains de sang.

      Pour mémoire, le 1er mai, “fête du travail” commémore le massacre de Haymarket Square du 4 mai 1886 qui était une manifestation pour protester contre les violences policières du 1er mai 1886 (manif pour la journée de travail de 8 heures).
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Haymarket_Square

      Pour contrer cette violence de l’État, certains se sont donc mis à utiliser les mêmes “armes” que leurs adversaires et ont commencé à commettre des attentats à l’encontre des dirigeants et des personnes influentes.

      Et là, la répression POLITIQUE a atteint son apogée et ne s’est JAMAIS arrêtée pendant tout le XXème siècle, et continue encore mais de manière plus discrète.

      Renseignez-vous sur le mouvement anarchiste. Ils n’ont jamais été des brutes sanguinaires, ils se sont contentés de se DÉFENDRE contre un état infiniment plus violent qui existe toujours.


  19. Eric Le 19 avril 2017 à 09h26
    Afficher/Masquer

    Même si je suis conscient que “l’occident” me fait vomir, cet article est un ramassis d’affirmations creuses sans preuve et d’approximations et d’estimations comme si venant d’Amnesty International elles devaient être crues et acceptées comme des vérités absolues: Amnesty International affirme donc c’est une enquête sérieuse incontestable… Sauf qu’ils se trahissent eux-mêmes: Le lien indiqué par Bass démonte ces certitudes et fait apparaître le fait de se servir de son “aura” pour affirmer et à minima exagérer …

    Mon sentiment c’est que si Bachard El Hassad et son gouvernement ont été violents, dictateur, sanguinaire ils ont bien compris que leur sauvegarde ne peut être sans une attention très soutenue à leur renommée internationale mais surtout nationale…

    Bref pour moi des assassinats massifs sont peut plausibles en attendant que la vérité soit révélée de façon factuelle, vérifiable un jour.


  20. Charles Le 19 avril 2017 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Cette vidéo d’animation, extrêmement belle esthétiquement, moi, ça ne passe pas.

    Il y aurait peut-être 15.000 personnes innocentes torturées et tuées (sans doute plus aujourd’hui), et tout ce que trouve à faire Amnesty International, c’est une vidéo conçue pour être la plus pathétique possible et faire pleurer dans les chaumières ?

    Mais quel travail de salopards ! Si ce que révèle ce rapport est vrai, virtualiser les victimes comme dans un conte, mettre l’accent uniquement sur le pathos et l’individu, sortir la carte “enfant” (petit garçon), effacer tout le contexte…, c’est vraiment une vidéo immonde, totalement méprisante envers les victimes.

    Et surtout, surtout faire parler le prisonnier en anglais : quel irrespect ! Toucher le spectateur à tout prix dans ses codes culturels plutôt que de respecter l’individu dont ils se servent en lui attribuant ce qui est le plus viscéral, la langue…

    A vomir. Pour moi, c’est une vidéo génocidaire, au sens de l’annihilation de la culture de l’autre, sous prétexte de défendre son triste sort. Les victimes ne méritaient pas d’être achevées ainsi.


    • RGT Le 19 avril 2017 à 09h59
      Afficher/Masquer

      C’est un peu comme le “massacre de Timisoara”.

      Ceucescu n’était pas du tout un enfant de cœur mais il n’a jamais commis ce crime.
      Quand j’étais allé dans cette petite ville paisible les habitants ne souhaitaient qu’une seule chose, qu’on oublie cette macabre histoire et qu’on leur foute la paix.

      TOUS les états commettent des crimes ignobles à l’encontre des opposants qui sont toujours glissés sous les tapis ou totalement niés.

      Crimes ignobles qui sont bien souvent décidés par de “Grands Hommes” de manière cynique et pour lesquels ils n’ont JAMAIS de comptes à rendre s’ils sont dans le “camp du Bien”.

      Demandez simplement aux familles des victimes de la répression policière à l’encontre des opposants à la colonisation initiée par le ministre de l’intérieur, un certain François Mitterrand.

      Ne vous en faites pas, ça continue toujours mais plus “discrètement” et bien plus efficacement, sans qu’une seule goutte de sang ne soit apportée à la connaissance du public.

      Un état centralisé ne peut se maintenir que par la répression féroce de ses opposants.


      • BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 10h24
        Afficher/Masquer

        Bref parce que le mode de présentation de faits résultats d’un lourd travail d’enquête comme en a l’habitude l’association n’est pas à votre goût et que notre histoire n’a pas toujours été exemplaire Hitler, Staline, Mao… méritent toute votre indulgence. Avez-vous songez que vous ne pouvez écrire sur ce blog que parce que des gens sont morts pour défendre une autre idée du Droit ?


        • Alfred Le 19 avril 2017 à 14h46
          Afficher/Masquer

          Votre commentaire semble sans rapports avec les précédents. On a l’impression que vous n’avez pas compris ce qu’ils exprimaient.
          Je trouve le commentaire de Charles plus profond qu’il ne y parait et pour le coup très juste. Et le fait que “des gens soient morts pour que nous puissions le dire le lire etc” ne change rien à la justesse du propos.


        • RGT Le 19 avril 2017 à 20h38
          Afficher/Masquer

          Vous avez assurément mal compris mon commentaire.

          Je signale que malheureusement TOUS les états pratiquent ces horreurs.

          Le dire pour la Syrie c’est bien, mais encore faudrait-il dénoncer TOUS les états qui torturent et emprisonnent leurs opposants.

          C’est certain, les occidentaux et leurs alliés ne pratiquent pas ces atrocités, surtout pas les USA, l’Arabie Saoudite, Israël, etc…

          Et la France “n’exporte” son savoir-faire auprès des gouvernements “amis” et ne le fait sûrement pas sur son propre territoire .

          Commençons déjà à faire le ménage chez nous et parmi nos “Grands Amis” avant d’aller dénoncer les autres.

          Relisez Chomsky : Nous sommes TOUS responsables des horreurs commises par nos gouvernements en NOTRE NOM.

          Avant de critiquer les autres, assurons-nous d’avoir AU MOINS les “cuisses propres”…


  21. Theoltd Le 19 avril 2017 à 09h39
    Afficher/Masquer

    De toutes façons, il faut rester logique: Si l’on veut se débarrasser d’Assad, on va quand meme pas dire qu’il avait des prison modèles, avec télévision et hamam pour les prisonniers. Donc, je ne vois pas en quoi cela fait avancer le schmilblick, de dire qu’Assad a tué ses prisonniers, puisque de toutes façons, c’est déjà un boucher. Alors bon, un rapport de plus ou de moins….


    • Crapaud Rouge Le 19 avril 2017 à 12h41
      Afficher/Masquer

      Bien vu Theoltd ! Ce rapport est d’autant plus curieux que personne, dans la “communauté internationale”, n’a auparavant cherché à présenter Assad comme un gentil démocrate. Il semble qu’il tombe à point pour “aider” Trump qui vient de virer sa cuti.


    • Kiwixar Le 19 avril 2017 à 13h41
      Afficher/Masquer

      C’est une tentative de créer un prétexte pour (1) une intervention militaire de l’otan initiée par une no-fly zone ou (2) une mise au ban de la Russie. D’où l’aspect « charnier » qui requiert un « body count » (15000) largement ‘supérieur’ aux performances habituelles de nos gentils amis de l’Arabie S. et du Qatar. C’est pour ça que je vois ça comme une opération réfléchie, donc douteuse.


  22. Toff de Aix Le 19 avril 2017 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Marrant, on n’a absolument pas eu le même son de cloche pour falloujah, par exemple. Ou abou ghraib. Et guantanamo, au fait ?

    Ils vont essayer de nous faire croire qu’ils arrivent à avoir des témoignages de “survivants” de ces prisons(d’ailleurs ou sont ils, ces survivants ? On n’a que des prénoms, rien d’autre),mais aucun témoignage de survivants de celle de guantanamo ?

    Désolé, ça commence à faire trop, là. Que Bachar ne soit pas un enfant de chœur c’est un fait. Mais après les couveuses du Koweït, après la fiole de Colin powell à l’onu, après toutes ces saloperies en cascade depuis plus de 30 années, désolé, j’achète pas.

    J’achète plus.


    • RGT Le 19 avril 2017 à 10h13
      Afficher/Masquer

      En occident, soit ces prisons sont “délocalisées” (comme les usines – notez la convergence), soit les opposants ont des “accidents de la vie” (bulldozer qui tombe subrepticement d’un toit), des “suicides” (3 balles dans la tête, tirées par derrière, normal il s’était attaché lui-même les mains dans le dos) ou des noyades accidentelles dans 5 cm d’eau (après s’être violemment tapé la tête contre les murs en constatant sa bêtise)…

      Sans compter les “z’inconnus” qui chaque jour disparaissent en allant acheter le journal ou une baguette de pain.

      Un état est obligé pour conserver son pouvoir de faire “disparaître” ses opposants.

      Jusqu’au XIXè siècle on ne se gênait pas et on envoyait la troupe tirer à vue sur les importuns, même s’ils sont nombreux et s’il y a des femmes et des enfants (Commune de Paris, des anarchistes).

      Au XXè siècle les méthodes sont plus “humaines” mais tout aussi efficaces, du moins dans les “démocraties”.

      Par contre on ne viendra jamais critiquer nos “alliés”, Arabie Saoudite et USA en tête.


      • Toff de Aix Le 19 avril 2017 à 10h19
        Afficher/Masquer

        Entièrement d’accord avec vous… Dites moi, par hasard, n’auriez vous pas vu récemment l’excellent documentaire de Tancrede Ramonet sur l’anarchie ?


        • BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 10h37
          Afficher/Masquer

          http://m.nouvelobs.com/teleobs/actualites/20170403.OBS7502/tancrede-ramonet-en-2017-l-anarchisme-s-exprime-a-notre-dame-des-landes-nuit-debout-ou-dans-le-feminisme-pro-sexe-d-ovidie.html

          Qui au contraire de relativiser les crimes des uns par ceux des autres s’oppose à TOUTES les formes d’autorités illégitimes.


        • RGT Le 19 avril 2017 à 21h02
          Afficher/Masquer

          J’ai plongé dans l’anarchie au milieu des années 70 en lisant un livre que j’avais trouvé dans une vielle malle chez mes parents.
          Un très vieux livre intitulé “Le Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère”…
          Et il y avait d’autres ouvrages du même auteur.

          Ça a été un choc et j’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’une œuvre d’une portée largement plus importante que tout ce j’avais déjà lu.

          Par la suite (après m’être fait engueuler pour avoir ouvert cette malle) j’ai appris qu’elle appartenait à un grand-oncle de ma mère mort dans un “accident de chasse malencontreux” pour ses opinions politiques “peu convenables”.

          Depuis j’invite toutes les personnes que je rencontre à lire les œuvres de Proudhon (et celles des autres anarchistes aussi) en espérant qu’ils aient eux aussi ce déclic qui pourrait changer leur vies.

          Depuis je fais preuve d’une grande méfiance à l’égard des “Grands Penseurs” et hormis mai 81 (qui a confirmé mon sentiment de manière éclatante) j’évite d’aller visiter les urnes.


        • RGT Le 19 avril 2017 à 21h20
          Afficher/Masquer

          Et je pratique l’anarchie au quotidien en aidant ceux qui en ont réellement besoin (coup de main, don d’appareils de récupération “remis à neuf”, explications, formation, etc…).

          La seule chose que je demande en échange c’est que les personnes fassent de même pour d’autres personnes dans le besoin.

          Et ceux qui le font volontairement (en fonction de leurs moyens, c’est l’intention qui compte) peuvent revenir me voir en cas de problème, je les accueille à bras ouverts.

          Par contre, ceux qui n’aident pas les autres peuvent toujours venir me voir, ils seront bien reçus, mais pourront “aller se faire voir”.

          Il n’est pas nécessaire de faire partie d’une asso (qui peut devenir très contraignante voire “embrigadante”) pour aider les autres.
          C’est SURTOUT ça qui est un élément essentiel de la véritable anarchie.

          Les VRAIS anarchistes ne commettront jamais d’atrocités à l’encontre de ceux qui ne leur ont rien fait. Ils se contentent de se défendre.

          Quant à la légende des anarchistes qui commettaient des crimes dans les monastères en Espagne, c’était déjà des “false flag” organisés par les franquistes ET les communistes… Les nonnes aidaient les pauvres, pourquoi les anarchistes leur auraient-ils fait le moindre mal ?


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 11h02
      Afficher/Masquer

      “Marrant, on n’a absolument pas eu le même son de cloche pour falloujah, par exemple. Ou abou ghraib. Et guantanamo, au fait ? ”

      Tenez, c’est gratos
      https://www.amnesty.org/download/Documents/76000/mde140012006fr.pdf
      et d’une manière générale https://www.amnesty.org/fr/countries/middle-east-and-north-africa/iraq/


      • Toff de Aix Le 19 avril 2017 à 22h34
        Afficher/Masquer

        Merci de confirmer ce que je disais : ces rapports de l’époque sont parfaitement étayés ( identités des témoins, précision des lieux, cas sourcés, etc.)comparé à ce ramassis de n’importe quoi et d’a peu près, qui vient d’être pondu par amnesty… La qualité a plus que baissé, à croire qu’à part les approximations et les mauvaises reconstitutions ils ne savent rien faire faire d’autre.
        A moins qu’ils n’aient eux aussi, rallié le fameux “camp du bien”, celui de la démocratie à coup de bombes, de la pressetituée chienne de garde et des droits de l’homme à géométrie variable ? N’hésitez pas à me détromper, s’il vous plaît..


        • BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 23h26
          Afficher/Masquer

          Vous détrompe… facile ! Toute l’histoire de l’association démontre qu’elle n’a jamais épargné un pays et toujours lutter, partout où elle pouvait. Ce qu’elle a évidemment moins à faire, mais avec infiniment plus de facilité, dans les pays de droit que les tyrannies du type de la Syrie où, le seul soupçon d’avoir participé à un tag tel que “Ton tour viendra docteur” vous vaut d’être enlevé, torturé (inclus arrachage des ongles) sans la moindre considération du fait que vous soyez encore adolescent.

          Sauf si, adolescent vous étiez d’une nature si docile que vous ne pouvez imaginez avoir fait le même genre de chose, ou n’avez pas d’ongles, je ne doute pas que vous saurez désormais faire la différence entre démocratie et dictature, et ainsi mieux comprendre le travail d’AI sans la soupçonner du relativisme que vous pratiquez vous-même en trouvant dans les actions militaires condamnables de certaines démocraties, raison de moins condamner les tyrans.


          • Toff de Aix Le 21 avril 2017 à 07h45
            Afficher/Masquer

            Vous mélangez tout : relisez moi, et vous verrez que ce que vous affirmez je ne l’ai jamais dit. Vos affirmations tombent bien à plat et me font sourire d’ailleurs : je le répète Amnesty a fait du très bon boulot par le passé, y compris dans des “tyrannies” comme vous le dites (parce que justement, vous croyez qu’elle devrait plutôt travailler dans des démocraties sans histoire ? Non, son rôle c’est d’aller partout et SURTOUT dans des pays où ça se passe mal) et justement ça rend le “machin” présenté ici encore plus indigne. Le reste n’est que littérature…


  23. SanKuKai Le 19 avril 2017 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Quelle que soit l’historique d’Amnestie Internationale pour servir l’occident; quelle que soit la méthodologie qu’ils ont utilisée, je pense qu’il y a de forte chances que ce qui est dans ce rapport soit avéré pour au moins 2 raisons:
    – Avec ce qu’a mis en place le père de Bashar, il est fort a parier que les officiers et matons soit toujours lá en 2011 et que tout soit en place pour réaliser ce genre d’ignominies.

    – Cela n’excuse rien mais dans la période du rapport (entre 2011 et 2015), la Syrie est un pays en guerre.
    Une guerre particulièrement sale au vue des barbares décapiteurs d’enfants qui ont envahi le pays. Il faut donc comparer ces tortures á des situations ou périodes similaires.
    Et de ce point de vue, quand on pense aux colonies, á la guerre d’Algérie, au Vietnam, etc… Les seules lecons que la “communauté internatinale” habituelle et la France peuvent donner seraient plutot dans les techniques de formation des bourreaux.


  24. Crapaud Rouge Le 19 avril 2017 à 10h45
    Afficher/Masquer

    OK, on va dire que tout est vrai dans ce rapport, et donc qu’Assad est un horrible dictateur. Mais faut-il y voir une raison d’attiser le feu de la guerre en aidant son “opposition”, (qui n’est pas plus démocrate que lui), ou au contraire une raison de capituler pour limiter au maximum les horreurs ? C’est le moment ou jamais de rappeler que d’autres témoignages, tout aussi crédibles, disent que le peuple syrien en a marre de la guerre, et que désormais il ne demande qu’à vivre en paix. Est-ce honteux de capituler devant une dictature ou est-ce rationnel ?


    • BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 11h07
      Afficher/Masquer

      Son opposition est aussi constituée de gens qui aspirent simplement à la démocratie, comme la plupart des hommes en ce monde.

      Inclus, la majorité de cette probable majorité qui préfère “capituler pour limiter au maximum les horreurs”. Inclus si, oui, il est honteux de le faire. Non pour ceux qui n’ont d’autre choix, mais pour le genre humain.Et en son sein les démocraties dont on souhaiteraient qu’elles aient pour priorité d’aider à y accéder les peuples qui en sont encore privés.

      Et pas, comme trop souvent, au sein de ses démocraties perfectibles, une oligarchie qui décident pour tous ce qui est bon pour… elle-même. Mais pour autant ne justifie rien, si ce n’est d’améliorer l’exercice de la Démocratie en ne rendant plus possible en son sein de tels pouvoirs illégitimes.


  25. BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 10h48
    Afficher/Masquer

    Rien ne justifie rien. Et surtout pas d’appliquer aux bourreaux ce qu’il pratiquent eux-mêmes. Car pour remplacer le sang par le Droit il faut convaincre de sa supériorité par l’exemplarité. Depuis que la sortie de l’abondance, au néolithique, a dressé les hommes les uns contre les autres pour la conquête des territoires, la barbarie, elle, n’a besoin que du plus futile prétexte pour ressurgir.


  26. dupontg Le 19 avril 2017 à 11h12
    Afficher/Masquer

    A noter aussi que le cimetiere qui etait supposé accueillir les morts avait ete photographié par drone et “prouvait” le nombre elevé de victimes…
    sauf que dans ce pays les morts sont nombreux pour d’autres raisons…

    et surtout que ce cimetiere etait censé etre celui des heros de la Syrie…
    on aurait mal vu y ensevelir des terroristes…


  27. John B Le 19 avril 2017 à 11h38
    Afficher/Masquer

    Cet article n’aurait pas eu la même portée sans les commentaires qui se trouvent en dessous.

    Certains commentaires en sont même indispensables àmha.

    C’est effectivement dommage d’avoir cette impression de “dédouanement” en voyant cet article “relayé” sans contre-arguments. Vraiment dommage.

    Cet article est “à peu près complet” uniquement parce que certains dans les commentaires font preuve de bon sens et remettent les choses dans leur contexte.

    Merci à vous.


  28. amer Le 19 avril 2017 à 12h11
    Afficher/Masquer

    Amnesty International….comment dire…Amnésie Internationale dont l’indignation est à géométrie variable…cet article est un tissu de mensonges, je n’en croitspas un mot…

    https://www.les-crises.fr/1990-couveuses-koweitiennes/

    https://www.youtube.com/watch?v=ZbnyAIjh0aE


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 12h37
      Afficher/Masquer

      dans le lien que vous donnez sur l’article qu’a publié les crises.fr et qu’apparemment vous n’avez pas lu:
      “Un responsable d’Amnesty International explique même que son organisation a publié un rectificatif après la guerre pour dire qu’il n’y avait pas eu de bébés tués dans leurs incubateurs.”

      La malédiction lui a dit : sois
      et il fut
      Ses yeux, deux boutons de cuivre noirci
      Son nez, un point d’exclamation
      mal dessiné
      Sa bouche, le silencieux d’un revolver
      Et dans le détonateur, sa langue
      Sur ses épaules, des paons en insigne
      bouffis de défaites
      Ses dettes
      menacent les banques du sang
      d’une faillite retentissante
      De son cœur aveugle
      il nous protège
      et de barbelés
      nous garde
      Ses intentions sont piégées
      et son sourire annonce la boucherie
      La mort lui tient lieu de sagesse
      et l’enfer de justice
      Excusez-moi, je m’arrête
      J’ai la nausée
      Peut-être n’est-il pas tout à fait ainsi
      Et pourtant

      Faraj Bayrakdar
      Prison de Saidnaya, février 1993.


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 12h50
      Afficher/Masquer

      Vous n’en croyez pas un mot et donc vous mettez un lien sans aucun rapport ?? lien dans lequel on peut lire : ” Un responsable d’Amnesty International explique même que son organisation a publié un rectificatif après la guerre pour dire qu’il n’y avait pas eu de bébés tués dans leurs incubateurs.”


      • amer Le 19 avril 2017 à 13h14
        Afficher/Masquer

        Oui, et alors, c’est bien pour montrer les inepties de “Amnésie Internationale” non ? En quoi, ça vous dérange…Ah si je comprends, vous croyez à tout ce que ces organisations internationales racontent…vous avez vu le retournement de veste de dame Garrigos, présidente Amnesty International France, sur les prétendus mercenaires africains de Kadhaffi :

        Regardez, vous allez peut-être découvrir un monde que vous semblez ignorer “la manipulation de masses” :

        https://www.youtube.com/watch?v=acEedYLMZLc


      • Crapaud Rouge Le 19 avril 2017 à 16h31
        Afficher/Masquer

        shuppy, le rapport entre ce rapport et celui des couveuses est évident : chacun nous met face au pire, et c’est cela, finalement, qui me fait le plus douter. Des bébés dans les couveuses, impossible de faire pire. Et maintenant, tous ces détails qui s’accumulent pour suggérer le pire… Dans un tel enfer, conçu pour exterminer, l’on se demande d’ailleurs pourquoi les prisonniers auraient “droit à une procédure sommaire qui dure une ou deux minutes” devant un “tribunal militaire”. Un détail de plus ou une invention ?


        • BEOTIEN Le 19 avril 2017 à 23h48
          Afficher/Masquer

          “l’on se demande d’ailleurs pourquoi les prisonniers auraient “droit à une procédure sommaire qui dure une ou deux minutes” “.

          Pourtant, hélas trop crédible parce que trop conforme au mode de fonctionnement de ce type de régime qui de l’URSS au Chili de Pinochet en passant par le Maroc de Hassan II, la plupart pratique ce type de simulacre de justice. Sans doute pour rendre leurs crimes supportables à ceux qui les exécutés. Car plus rares sont ceux qui ont perpétré l’assassinat de masse en s’en dispensant peu ou prou (Allemagne nazi, Khmers rouges…). Et seulement parce que l’idéologie tenait lieu de justification.

          Si vous ne voulez pas restez dans le doute par principe, et que vous n’êtes pas propagandiste au service de Hassad, vous lirez avec intérêt “Le coeur conscient” de Bruno Betelheim.


  29. Julien Le 19 avril 2017 à 12h33
    Afficher/Masquer

    Je suis persuadé qu Olivier jubile devant les commentaires. Quoi de mieux que de lâcher ce rapport sous couvert de partialité pour nous permettre de nous exprimer sur ce dit rapport.
    L esprit critique n est pas mort ! Vive ce blog !


  30. Lysbeth Levy Le 19 avril 2017 à 12h54
    Afficher/Masquer

    Se rappeler qu’Amnesty international relaie les “bonnes guerres” humanitaires sans que souvent la vérité soit respectée comme l’ancien rapport sur l’Afghanistan sur la libération des femmes et des fillettes. Placardés partout les affiches n’ont servi qu’a bombarder le pays, mais ou sont les écoles pour les fillettes et la libération des femmes ? Depuis ces années là ce pays continue à servir de laboratoire d’essais “in vivo” d’armement comme la “MOAB “..Amnesty pousse à la guerre en vendant des fausses informations : http://www.mondialisation.ca/amnesty-international-attise-la-guerre-en-syrie/5575866 Il est vrai que ceux qui financent cette ONG sont les mêmes bailleurs de fonds que les armées engagées dans les conflits sus nommés.


  31. amer Le 19 avril 2017 à 13h04
    Afficher/Masquer

    Encore une vidéo pour expliquer la manipulation d’Amnesty International

    https://www.youtube.com/watch?v=xkrxD-wS21k


  32. shuppy Le 19 avril 2017 à 13h04
    Afficher/Masquer

    Pour info, la prison de Saidnaya servait déjà à Hafez El-Assad pour y enfermer ses opposants ( Syrien, Palestinien, Libanais…)


    • amer Le 19 avril 2017 à 13h19
      Afficher/Masquer

      Et Guantanamo, vous connaissez…vous êtes drôles vous…ouvrez les yeux au lieu de suivre aveuglement les bobards de la presse à la botte des puissances et de leurs alliés…


      • shuppy Le 19 avril 2017 à 14h04
        Afficher/Masquer

        On vous parle de prison et torture en Syrie et vous répondez Guantanamo ? Dois je croire que pour vous l’un excuse l’autre ?

        Et ça c’est encore des bobards https://www.amnesty.ch/fr/themes/torture/guantanamo ?


        • Lysbeth Levy Le 19 avril 2017 à 17h05
          Afficher/Masquer

          Oui de temps en temps AI accuse les Usa pour se donner bonne conscience et faire croire en leur impartialité, mais personne n’ose déclarer un “ligne rouge” à ne pas dépasser eux qui ont violé tous les droits de l’homme depuis qu’ils existent. Aucune campagne pour faire fermer Guantanamo et les prisons secrètes, les bateaux prisons, la torture toujours en cours, les expérimentations humaines sur les cobayes humains que sont les prisonniers. Quand à la Syrie, le plan était connu de tout le monde (normalement l’Iran devrait subir les mêmes crimes selon les voeux des néocons et les israeliens) : http://landdestroyer.blogspot.fr/2017/04/us-didnt-change-priorities-in-syria-it.html Le rapport est là : https://www.brookings.edu/wp-content/uploads/2016/06/0315_syria_saban.pdf Donc épargnez nous vos sarcasmes, les sources sont américaines, européennes et des journalistes d’investigation honnêtes écrivent des livres sur les prétendus “printemps arabes” qui finissent en “hivers holocaustiques” avec son lot de massacres et destructions..http://fr.calameo.com/read/0003668460f5894f07953.
          Bonne lecture ..


        • Shaolin Le 19 avril 2017 à 22h31
          Afficher/Masquer

          C’est exactement ce que je balance plus haut: certains commentateurs sont tellement remontés contre des pratiques occidentales qu’ils ne voient plus que ça! Je pense qu’il doit y avoir un nom pour ce phénomène en psychologie: à force de mettre en exergue les saletés de A sur B, on glisse doucement vers une victimisation de B, et donc, in fine, un parti pris… et les gars je partage votre desarroi! Mais J’ai l’impression que c’est presque une faute de remettre Assad en cause ici…


          • Crapaud Rouge Le 19 avril 2017 à 23h00
            Afficher/Masquer

            Shaolin, non ici ce n’est pas une faute de remettre en cause Assad, mais ici le doute est de rigueur face aux mensonges du camps occidental. Ca vous choque ? Moi, j’y vois la conséquence logique du gigantesque mensonge qui a servi pour l’invasion de l’Irak. Ils ont perdu leur crédibilité, tant pis pour les victimes si elles sont réelles.

            Regardez aussi la page Wikipédia de cette prison : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prison_de_Saidnaya : elle reprend mot à mot toute la source AI, et elle est entièrement tenue par le même bonhomme, un certain Tan Khaerr. Si c’est pas de l’intox, c’est de l’entente entre copains, et ce n’est pas bon pour la vérité.


            • Shaolin Le 20 avril 2017 à 00h39
              Afficher/Masquer

              Oui crapaud, le camp occidental ment, et depuis bien avant la guerre d’Irak. Je ne remettrai pas ça en question. Ce que je veux souligner, et c’est mon point de vue personnel, mon ressenti, c’est que ce site n’est pas neutre politiquement, bien qu’il s’en défende… sans parler des commentateurs, qui s’en défendront bien entendu… ce site, encore une fois de mon point de vue, par le déséquilibre des “cibles” crée de l’affect dans une direction, tout en effleurant l’autre (ce qui suffit, a l’instar d’un média comme le monde, de dire “regardez j’en ai parlé, je suis pluraliste!). Et d’un coup tout ce qui émane d’occident n’est plus que mensonges et manipulations, tandis que les victimes deviennent des résistants pour la liberté… vous imaginez des dissidents russes prendre des articles du monde pour montrer que Poutine est à mettre dehors? On trouverai ça ridicule sur ce site? Pourtant on utilise rt pour faire la même chose! Désolé, mais y a un truc qui me paraît incohérent avec l’ambition du site, et son approche à la Chomsky…


          • BEOTIEN Le 20 avril 2017 à 00h24
            Afficher/Masquer

            Oui, c’est pire qu’affligeant… désespérant ! Surtout en songeant à la proportion de gens qui ne vont plus chercher leur information sur internet. Et à l’audience de ce blog.

            A croire que la volonté de promotion de l’esprit critique auquel s’efforce ce site attire très majoritairement les complotistes primaires pour qui toute information provenant de démocraties ou de ceux qui les défendent doit être rejeté sans examen au profit des thèses des régimes autoritaires et même totalitaires. Ou pire, qu’il est massivement investi par les agents de propagandes de ces derniers.

            En tous cas, heureux qu’Olivier, ait mis cet article qui permet de faire le tri entre ceux qui cherchent à s’informer par souci de comprendre et la masse de tous ceux qui ne cherchent qu’à convaincre et/ou se convaincre d’excuser les pires régimes de la planète au prétexte que les pays qui s’interdisent d’arracher les ongles des adolescents tagueurs ne sont pas exempts de torts.


            • BEOTIEN Le 20 avril 2017 à 00h26
              Afficher/Masquer

              C’était une réponse au commentaire de Shaolin


            • Lysbeth Levy Le 21 avril 2017 à 22h38
              Afficher/Masquer

              Stop a la propagande de guerre ! qui est “un crime de guerre” ou “crime contre la paix” : cette histoire d’enfants ayant tagués des murs des graffiti contre Assad est un mensonge de plus, pour votre gouverne : https://www.youtube.com/watch?v=TtsMan89KG8 le mythe des arrachages d’ongles, de viols gratuits “de masse” le même story-stelling que pour l’Irak, Lybie, Roumanie etc..Il faut arrêter de prendre les gens pour des demeurés. Et tirer le leçons du passé surtout que la même histoire se répète depuis quelques années. Prenez en de la graine. Et ceux qui les répandent ces mensonges, pour justifier une guerre, sont “eux” traduisibles devant un Tribunal et selon les Lois de Nuremberg !


    • Lysbeth Levy Le 19 avril 2017 à 14h10
      Afficher/Masquer

      Pardon mais vous répétez ce que vous avez lu mais ou sont les preuves ? C’est important les preuves, si on vous accuse d’un crime que vous n’avez pas commis, sur la base des seuls mensonges de votre “ennemi” ou “voisin” ou la famille, vous demanderiez des preuves non ? Répéter la propagande ne suffit pas, encore faut il qu’après que l’intervention guerrière dite “humanitaire”, les “principaux accusateurs” finalement avouent qu’ils s’étaient trompé, ou qu’on les avait trompé, ce qui arrive trop souvent dans ces cas de guerres non fondées et illégales au regard des lois internationales. http://dissidentvoice.org/2016/03/the-caesar-photo-fraud-that-undermined-syrian-negotiations/


  33. augué Le 19 avril 2017 à 13h42
    Afficher/Masquer

    « Le rapport d’Amnesty International sur une prison syrienne ne repose sur aucune preuve concrète » déclare Peter Ford, ancien ambassadeur britannique en Syrie.

    Bon, c’est sur Sputnik ( https://fr.sputniknews.com/international/201702151030104685-rapport-amnesty-prison-syrie/ ), et ce Ford, à ce qu’en dit Wikipedia, « a été critiqué pour défendre le régime d’Assad » ( https://en.wikipedia.org/wiki/Peter_Ford_%28diplomat%29 ).

    Dans l’autre sens, certains feront remarquer que l’auteur du rapport, Nicolette Waldman (Boehland), « a précédemment travaillé pour le “Center for Civilians in Conflict”, qui est géré par des dirigeants de l’Open Society de Soros, pour “Human Rights Watch” financé par Soros, pour “Blackrock Solutions” et pour le “Center for a New American Security” (CNAS) » [dirigé par Michele Flournoy, qui devait être le Secrétaire d’Etat d’Hillary Clinton]
    ( https://consortiumnews.com/2017/02/11/amnesty-international-stokes-syrian-war/ )

    Dans l’article de Sputnik, on fait allusion à une affaire semblable : le 20 janvier 2014, deux jours avant le début des négotiations sur la Syrie, était publié à grand son de trompe un rapport « d’un ancien photographe de l’armée syrienne », au nom de code “Caesar”, contenant 55 000 photographies témoignant de la torture et l’exécution de 11 000 détenus. Il s’agirait d’affirmations biaisées et frauduleuses.
    ( http://www.syriasolidaritymovement.org/wp-content/uploads/2016/03/CaesarPhotoFraudReport_v6.compressed.pdf )

    Enfin, l’usage d’images de synthèses, à charge émotionnelle, n’est pas sans rappeler que dans l’affaire des couveuses koweitiennes, on avait fait appel à une entreprise de relations publiques (Hill & Knowlton) « pour déterminer la meilleure stratégie susceptible d’influencer l’opinion publique ». Une étude à 1 million de dollar avait alors établi que le plus efficace était d’insister sur les atrocités, en particulier cette histoire de couveuses.
    ( https://en.wikipedia.org/wiki/Nayirah_%28testimony%29 ]


    • tepavac Le 19 avril 2017 à 23h32
      Afficher/Masquer

      Décidément, chaque chemin de sang mene à Soros, a mac Caine et à la nébuleuse des neocons.


      • BEOTIEN Le 20 avril 2017 à 00h40
        Afficher/Masquer

        D’où prenez-vous que Soros soit de cette “nébuleuse des néocons” ?

        Pour avoir vécu sa jeunesse sous un régime totalitaire il met une part de sa fortune au service de la promotion des états de droit.

        Que les initiatives qu’il soutient ne soient pas toutes idéales est probable, mais n’en fait pas pour autant un marcheur sur “chemin de sang”.

        Maintenant si, aux “sociétés ouvertes” qu’il aide à advenir là où elles ne le sont pas, vous préférez les fermées, vous n’avez que l’embarras du choix de votre prochain pays de résidence, sur la planète, les démocraties restent très largement minoritaires.


        • Lysbeth Levy Le 20 avril 2017 à 23h10
          Afficher/Masquer

          Etes vous naif à ce point là ? Soros est derrière la plupart des coups d’état déguisés en révolutions, les printemps arabes qui finissent dans des bains de sang quasi apocalyptique et il a expliqué qu’il était bien derrière le Maidan a travers ces Open Society ils subvertit de nombreux pays souverains : http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/newsletter/avril-2016/dossier-ong-petit-guide-m%c3%a9thodologique-%c3%a0-destination-des-journalistes/ d’autant que ça lui permet d’échapper aux impôts en se qualifiant de “philanthrope” alors qu’il est aussi spéculateur, pilleur d’états, de mise en faillite et autres spoliations. Les nombreuses ONG finançant tout et n’importe quoi du moment que ça lui rapporte :http://www.muckety.com/George-Soros/4166.muckety?big=true Rockfeller, Rottschild Soros, Olin, et autres super riches ont tous des fondations en vu de leur rapporter de l’argent sur le dos des peuples. Ces fils et oncle, font la même chose en developpant encore les réseaux mafieux depuis des années.


  34. Nicolas Le 19 avril 2017 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Comme signalé il y a quelques mois, ce rapport n’est pas crédible. Il a notamment été démoli par un opposant syrien connu sous son pseudo Angry Arab, qui n’a aucune raison de défendre Assad (euphémisme).
    Je partage l’amertume d’autres lecteurs en voyant ce rapport, approuvé Decodex et qui est exactement aussi crédible que Bellingcrap, sur les-crises.


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 14h18
      Afficher/Masquer

      Angry Arab est Libanais, et son nom est connu : As’ad Abu Khalil
      son blog http://angryarab.blogspot.fr/
      Le rapport n’est pas “démoli” par lui, mais très critiqué par Nizar Nayouf sur certaines incohérences,
      il remet en cause certains témoignages qu’il qualifie de mensonge ainsi que le nombre de victimes qu’il estime très exagérées.
      Voici ce qu’il dit en conclusion :
      “The world has not seen more savage prisons than the 18 prisons of the Iraqi (Saddamist) and Syrian prisons since the times of Nazism and Fascism in WWII. And anything which is reported in this context can be simply believed. We have seen it with our own eyes and lived it personally, although there were orders to–to be fair–that the torture of leftists and nationalists be less severe than the savage torture of Islamists”


  35. step Le 19 avril 2017 à 14h43
    Afficher/Masquer

    Certes, tout cela est certainement vrai et …
    Et en tout cas on est guère plus avancé sur le chemin d’un pacification de ce territoire. Pas sûr qu’il y ait un groupe combattant dans ce conflit qui n’ait pas ses petits charniers. Même les très sains kurdes, chers aux yeux de BHL, sont interdits de progression militaire sur certaines villes, histoire d’éviter des représailles vis à vis d’une population qui leur serait hostile. La terreur est une arme qui a été utilisé par tous les mouvements ayant eu un territoire sur lequel exercer leur violence dans ce conflit.
    D’un point de vue stratégique, pas sûr que faire le procès de El Assad avant la fin du conflit soit une riche idée si l’on veut pouvoir négocier une sortie de crise…Il a probablement bien conscience de l’immunité dont il bénéficie tant que le conflit dure.
    Sinon, il y a une information qui manque dans ce rapport : Quelle est la nature des emprisonnés de ce camp ? Car soit il a relâché les anti-assad pour “fabriquer DAECH” comme vendu précédemment, soit ils sont à saidnaya, mais pas les deux en même temps. Et si ce n’est pas ça, qui sont ils ?


  36. Catherine Le 19 avril 2017 à 14h50
    Afficher/Masquer

    Si ce rapport rend compte de la vérité, c’est clairement inadmissible et condamnable.

    Toutefois, je ne peux que me rendre à l’évidence que cet organisme a dans son historique une approche plutôt orientée et sélective.

    Quid d’un rapport analogue sur les prisons dites secrètes de la CIA réparties sur le globe ?


    • shuppy Le 19 avril 2017 à 15h26
      Afficher/Masquer

      D’Abou Ghraïb aux prisons secrètes de la CIA : les États-Unis doivent rendre des comptes dans l’affaire Khaled al Maqtari

      https://www.amnesty.org/download/Documents/52000/amr510132008fr.pdf


      • Lysbeth Levy Le 19 avril 2017 à 18h48
        Afficher/Masquer

        Ne rêvons pas, jamais les Usa le pays le plus puissant avec un budget militaire supérieur à tous les pays armés réunis, Chine et Russie comprises, ne rendra des comptes, tant ces crimes sont impunis depuis le début et jamais contestés par leurs alliés. Même, sans se gener ils revendiquent d’avoir armé, financés soutenu entrainés ces mercenaires qui ont détruit une quantité effroyable de peuple et détruits “leurs” états. : https://twitter.com/Malinka1102/status/854647667187646466 Mac Cain s’est affiché plusieurs fois avec “eux” et avoue les soutenir en direct. C’est un secret de polichinelle même en France Hollande et J. Marc Ayrault, Fabius, et leur VRP BHL qui lui n’hésite pas à dire aux algériens que leur pays aurait besoin de la “même agression” sous le doux nom “printemps arabe” ce qui n’a fait qu”énerver les algériens qui en savent long sur le sujet..Les Usa donnent des leçons de morale au monde entier qu’ils s’interdit d’appliquer lui même…


  37. Raoul Le 19 avril 2017 à 15h00
    Afficher/Masquer

    Quand ce site donne la parole à Bassam Tahhan, il rappelle, fort justement, que ce n’est que l’opinion d’une personne. Quand il donne la parole à Amnesty International, ces réserves disparaissent. Ce que dit AI est marqué a priori du sceau de la vérité.

    C’est fort dommage car AI a déjà été prise la main dans le sac à faire de la manipulation.

    Un exemple : https://www.amnesty.org/fr/countries/middle-east-and-north-africa/yemen/

    Sous cette apparence neutre, on constate que les crimes de l’Arabie saoudite sont expédiés en une ligne — puisqu’on ne peut pas les nier, tout de même — et tout le reste sert à montrer que les autres sont vraiment méchants. Moi, quand je lis cela, je me dis : bon, l’Arabie saoudite, faites gaffe un peu aux civils, mais votre lutte est légitime. Continuez !

    Voilà. C’est ça Amnesty International. Ils se prétendent neutres, ils disent parler au nom des droits de l’homme et ils oublient le droit international le plus élémentaire qui interdit les guerres d’agression.

    Alors, on peut certes publier une enquête d’AI, mais avec les réserves qui s’imposent car cette organisation n’est pas neutre. C’est un acteur de la guerre de propagande et il ne faut jamais l’oublier, même si ce qu’ils disent peut être factuellement vrai.


    • BEOTIEN Le 20 avril 2017 à 00h54
      Afficher/Masquer

      Arabie Saoudite… comment pouvez – vous écrire ça ?

      Prenez au moins la peine d’aller sur leur site : https://www.amnesty.org/fr/countries/middle-east-and-north-africa/saudi-arabia/report-saudi-arabia/


      • Lysbeth Levy Le 20 avril 2017 à 19h39
        Afficher/Masquer

        Oui et allez voir toutes les résolutions onusiennes d’Israel “dans ces crimes” et dites moi si il y a des campagnes de propagande d’A.I et médiatique pour les faire cesser ? Aucune, ni pour les Usa et ces alliés Arabie Saoudite ou Qatar donc pourquoi soudain la Syrie serait pire que ces pays là ? Amnesty Internationale est “une arme”, étant donné “ceux qui paient” pour s’en servir comme “moyen’ de faire ‘”bouger l’opinion” et l’induire en erreur car souvent ces campagnes sont basés sur des mensonges. Si vous ne tenez pas compte du passé comment pouvez vous expliquer le présent ? Seuls les pays de “l’Axe du Mal” décidé par les Usa et ces alliés sont attaqués a travers des campagnes de diffamations et propagandes. Avez vous vu Gaza dans quel état est cette immense camps ? Aucune campagne ne vous pourra vous toucher sinon vous êtes un “antisémite” ..


  38. Arcousan09 Le 19 avril 2017 à 15h25
    Afficher/Masquer

    Quelle est la réalité des faits ???
    Quelle est l’impartialité et l’objectivité d’Amnesty ???
    Dans toutes les guerres il existe des dérives mortifères … mais il n’y a pas que les guerres … Combien de mises à mort par an dans les très démocratiques, pacifiques pour ne pas dire “humanistes” USA ???
    Combien de mises à mort chez les grands amis et alliés de Arabie , du Qatar tous les ans …
    Combien de morts par famine provoquées par des conflits Erythrée, Soudan, Yémen et ailleurs avec la complicité des mêmes USA ???
    Alors ce genre de reportage, sous couvert d’information par un organisme censé être “humanitaire”, me semble plus être destiné à la manipulation des cervelles afin de justifier l’injustifiable qui est de continuer encore et encore ces conflits sans aucune justification.
    Et tout ce monde là trouve normal que Erdogan veuille rétablir la peine de mort ….
    Mort par pendaison, par décapitation, par famine …. quelle différence ??? puisqu’il y a mort d’êtres humains qui se seront trouvés au mauvais endroit au mauvais moment.


  39. Catalina Le 19 avril 2017 à 15h35
    Afficher/Masquer

    “Amnesty international (AI) a fait de bonnes investigations et de bons rapports au fil des ans, qui ont mérité au groupe un large soutien. Cependant, ce qui est moins connu est qu’Amnesty international a aussi mené des enquêtes fautives aux conséquences sanglantes et désastreuses.”

    Amnesty international attise la guerre en Syrie

    “Amnesty a rassemblé des témoins et des dépositions d’un seul côté du conflit : l’opposition soutenue par l’Occident et le Golfe. Par exemple, AI a consulté le Réseau syrien pour les droits de l’homme qui est connu pour rechercher l’intervention de l’OTAN en Syrie. AI a établi une liaison avec la Commission pour la justice internationale et la responsabilité, une organisation financée par l’Ouest pour pousser des chefs d’accusation criminels contre le leadership syrien. Celle-ci n’est évidemment pas une organisation neutre, indépendante ou non partisane.”

    https://consortiumnews.com/2017/02/11/amnesty-international-stokes-syrian-war/


  40. serge Le 19 avril 2017 à 15h37
    Afficher/Masquer

    Bon, tous les pays à démocratie élastique et gouvernés par quelque léger psychopathe ont des prisons très très méchantes, des fois pas loin et depuis fort longtemps. Et en condition de guerre, civile ou non, le genre humain type tribu/grotte reprend le dessus assez vite. Malheureusement, des pires on n’a en général aucune trace car l’ensemble des acteurs a disparu et bien souvent le lieu a été rasé. Donc, malgré toute la pugnacité mise en oeuvre pour reconstituer les éléments, représentant une masse non négligeable de temps et d’énergie, on peut raisonnablement se demander pour qui roule celui/celle qui présente ces éléments. Il parait qu’il y a un TPI, l’ONU, la CJUE… où plein de fonctionnaires internationaux sont censés s’occuper de cela. Qu’ils gèrent.


  41. Nanker Le 19 avril 2017 à 18h39
    Afficher/Masquer

    Cela me fait penser à l’opération “César” ce photographe de l’armée syrienne qui aurait déserté en emportant avec lui tout un lot d’images témoignant des exactions sinistres de l’armée syrienne.

    Cette exfiltration vers la France et la publication d’un livre-témoignage de cet homme ont fait l’objet d’une telle campagne de presse qu’on ne peut ne pas se demander s’il n’y a pas anguille sous roche, intox, manipulation par omission.

    En tous cas et malgré les efforts acharnés de notre “bon” Quai d’Orsay l’opération “César” a fait un flop. D’ailleurs il n’est pas inutile de remarquer que l’auteur de ce livre Garance le Caisne mentionne régulièrement sur son fil Twitter… les rapports d’Amnesty et se sent proche du néo-con français Raphaël Glucksmann!

    La boucle est bouclée?


  42. Lievin Le 19 avril 2017 à 20h34
    Afficher/Masquer

    Désolé, mais nous sommes en pleine désinformation (en général la réalité est moins visible dans les médias mais plus cruelle) comme dans toutes les guerres et encore plus actuellement dans le monde où cette désinformation de part et d’autre est à son paroxisme aucun des antagonistes ne fait exception, Damas et les rebelles tout aussi cruels, l’occident qui soutient ceux-ci ou ceux-là et les autres l’inverse…ils sont tous capables de faire ces atrocités voir pire ! l’humain ne vaut plus rien ! une simple marchandise, le monde est tombé très bas sous entendu qu’il puisse un jour avoir été “haut ! les responsables sont les puissances étrangères qui attisent ces guerres et font du fric avec, les états de tous poils (peu nombreux en fait) qui vendent des armes qui ne sont pas fabriquées au moyen orient mais en occident ! pour la majorité…stoppons la vente d’arme et la guerre s’essoufflera…
    Cherchez à qui profite le crime ! et vous aurez la réponse à ces conflits


  43. Lievin Le 19 avril 2017 à 20h41
    Afficher/Masquer

    Suite et oubli : oui, en Algérie, on a fait quasi pareil…les US au Vietnam idem, en Bosnie en 1991 en Europe pareil ! etc. donc cessons d’êtres étonnés et naîfs, hypocrites…
    quand je dis à qui profite la propagande ? à ceux qui fabriquent des armes et aux états qui aident à les écouler…
    vous voyez des convois de vente d’armes fabriquées en occident sur le réseau de la SNCF ? non bien entendu…bizarre non ? nos dirigeants sont donc bien informés, les civils payent les factures à l’état et reçoivent les bombes dans la tronche…
    Pas belle la guerre ? plein aux as pour certains, du sang pour les autres…


  44. RRJL Le 19 avril 2017 à 21h33
    Afficher/Masquer

    Vous êtes mauvais les gars, toujours septique, pourtant la vidéo est une preuve irréfutable.

    Vivement les petits films d’animation sur les tribunaux islamique d’Idlib, mes enfants en redemandent, ils adorent les histoires avant de s’endormir.

    Affligeant.

    Olivier, c’est vache de nous tendre ce genre de piège.


  45. Lysbeth Levy Le 19 avril 2017 à 22h17
    Afficher/Masquer

    Et le désastre des armes à uranium appauvri ? C’est l’Us Army en Irak, Afghanistan et ensuite l’OTAN en ex-Yougoslavie, Serbie, Lybie et maintenant en Syrie : http://www.monde-diplomatique.fr/2002/03/PARSONS/8573 et http://www.monde-diplomatique.fr/2001/02/PARSONS/1853 et Syrie http://www.mintpressnews.com/us-admits-use-depleted-uranium-syria/221988/ comme l’agent orange au Viet-Nam et Corée du Nord qui va juger et faire payer ces crimes ? Qui est au dessus des Usa pour les trainer devant le TPI ? Combien de vies brisées à l’avance ? Et dernièrement le MOAB de quoi est faite cette super bombe ? Encore un “essai in vivo” sur un pays dont la vie des habitants ne vaut pas celle des pays riches : http://www.truth-out.org/opinion/item/40261-from-drone-strikes-to-moab-the-strategically-silenced
    Même si un jour A. I fait une dénonciation pour la forme, vous pouvez parier qu’il n’y aura pas de suite. Dr Paul Craig Robert dit : http://www.informationclearinghouse.info/article40028.htm#.WMEyXV1UUHM.


  46. Sébastien Le 20 avril 2017 à 02h21
    Afficher/Masquer

    1 témoignage ne prouve rien.
    100 témoignages ne prouvent rien.
    Je ne crois pas un mot de ce rapport.


  47. dan Le 20 avril 2017 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Donc c’est bien ça, “Bachar massacre son peuple”, Fabius, Hollande et tuti quanti avaient tous raison ! Il faut donc que l’occident intervienne en Syrie d’urgence pour rétablir la démocratie, même si c’est sous de faux prétextes (ligne rouges, armes chimiques etc…), car la fin (de Bachar) justifie les moyens, non ? Allons y gaiement et sans l’ombre d’une amertume, bombarder ce pays, heu !, ce régime plutôt, libérons le poids de notre conscience face à ces crimes atroces, si c’est Amnesty qui nous le dis…


  48. bizmarco Le 20 avril 2017 à 13h55
    Afficher/Masquer

    Theodor Postol a récemment publié une analyse approfondie de sa précédente étude.
    Son dernier rapport vient de paraître le 18 avril et s’intitule « L’attaque neurotoxique qui n’a pas eu lieu: analyse de l’heure et des emplacements des événements importants de l’attaque neurotoxique présumée de Khan Cheikhoun en Syrie, le 4 avril 2017 à 07h00 »

    http://galacteros.over-blog.com/2017/04/l-attaque-neurotoxique-qui-n-a-pas-eu-lieu-rapport-de-t.postol-du-18-avril-2017-sur-khan-cheikhoun.html


  49. Julie Le 20 avril 2017 à 17h25
    Afficher/Masquer

    Peut-on faire plus inhumain?
    http://english.ahram.org.eg/NewsContent/2/8/265278/World/Region/Scared-Syrian-evacuees-stuck-at-site-of-deadly-bom.aspx

    bloquer au même check-point où a eu lieu l’attentat la semaine dernière des gens sans doute en partie proches des victimes pour réclamer une condition supplémentaire, 750 prisonniers


  50. Julie Le 20 avril 2017 à 17h27
    Afficher/Masquer

    Et peut-on faire plus dans l’enfumage que le gouvernement français? “on a des preuves mais on vous les montrera dans qq jours” , quand? la veille des élections par exemple?



Charte de modérations des commentaires