L’hallucinante interview de Donald Trump racontant le lancement des frappes en Syrie :

J’imagine que le Président chinois a dû avoir beaucoup de choses à raconter en rentrant à Pékin…

Sinon, pour la suite (comme l’Occident a applaudi Donald Trump, on voit mal pourquoi il s’arrêterait en si bon chemin) :

=====================================

Souvenir, 1981 :

LES ROI DES FOUS

Le monde est devenu un grand hôpital psychiatrique où les fous se promènent en liberté…

Chaque pays a élu son chef : le roi des fous.

Et pour ne pas que les rois s’ennuient, on leur a donné des jouets :

des petits soldats, des camions, des avions à réaction.

Et les rois des fous du monde entier s’invitent entre eux pour jouer.

Au cours de petits goûters, ils comparent leurs jouets :

– Tu as vu mon sous-marin ?

– Et toi, tu as vu mon camion !

Tous les soirs, ils jouent très tard… ils font la bombe.

Ils poussent leurs petits soldats qui tombent sous les billes…

Quand il n’y en a plus, ils les remplacent…

Et puis les rois des fous échangent leurs jouets :

– J’te prête mon pétrole, mais toi tu me prêtes ta bombe à neutrons.

– D’accord, file-moi ton uranium et j’te prêterai mes petits camions de soldats.

Et puis, il y a des rois qui n’ont rien à échanger :

pas de jouets, même pas de quoi de manger…

A quatre heures, ils ont droit à un petit goûter à partager en trois…

Ils vivent au tiers… c’est le tiers-monde…

Ils traînent derrière eux, au bout d’une ficelle, un lapin qui joue du tambour…

Et en les voyant passer, les rois des fous du monde entier leur jettent pour s’amuser, des petits noyaux d’olive nucléaire…

Et puis de temps en temps, il arrive un docteur qui veut soigner les fous…

on l’appelle le prix Nobel de la paix !

On lui met une grosse médaille sur le cœur qui brille au soleil

pour qu’on voie bien l’endroit où il faut tirer pour le tuer…

et la vie continue !

Les rois des fous du monde entier s’entourent de débiles qu’ils choisissent eux-mêmes :

le premier débile, le débile des finances, le débile des armées, cela s’appelle un gouvernement.

Et dans le monde entier, les débiles donnent des conseils aux rois des fous pour gouverner des cons…

et les cons… cherchez pas, c’est toujours nous… !

Mais si les cons du monde entier voulaient se donner la main,

on obligerait les fous à ranger leurs jouets, leurs chars, leurs canons, leurs avions,

et nous pourrions enfin nous promener en paix dans les jardins de la terre qui sont si jolis

quand on n’y fait pas la guerre.

61 réponses à [Vidéo] Quand Donald Trump raconte le lancement des frappes en Syrie

Commentaires recommandés

bluetonga Le 16 avril 2017 à 01h56

La mine gourmande et réjouie de la journaliste quand elle demande à Trump : “Et comment a-t-il (Xi) réagi ?”.

Ça y est. Les demeurés ont pris le pouvoir. Ils considèrent qu’envoyer une soixantaine de missiles entre la poire et le fromage, sur un pays avec lequel ils ne sont pas en guerre, sous un motif bidon et sans enquête préalable, en violation de la constitution américaine et du droit international, c’est juste une bonne blague qu’on a faite au président chinois. Je ne pense pas que Xi a été très impressionné, par contre il a dû être assez consterné. Et édifié.

Il faut juste tenir encore trois générations, et les Américains auront le choix entre élire une huître ou une limace. Ils choisiront la plus jolie. Ou la plus riche.

Plus sérieusement, ça montre à quel point ces gens, politiques et journalistes, vivent dans un monde totalement factice et virtuel. Tout n’est qu’un show où missiles et chocolat se disputent le clou de la conversation.

  1. bluetonga Le 16 avril 2017 à 01h56
    Afficher/Masquer

    La mine gourmande et réjouie de la journaliste quand elle demande à Trump : “Et comment a-t-il (Xi) réagi ?”.

    Ça y est. Les demeurés ont pris le pouvoir. Ils considèrent qu’envoyer une soixantaine de missiles entre la poire et le fromage, sur un pays avec lequel ils ne sont pas en guerre, sous un motif bidon et sans enquête préalable, en violation de la constitution américaine et du droit international, c’est juste une bonne blague qu’on a faite au président chinois. Je ne pense pas que Xi a été très impressionné, par contre il a dû être assez consterné. Et édifié.

    Il faut juste tenir encore trois générations, et les Américains auront le choix entre élire une huître ou une limace. Ils choisiront la plus jolie. Ou la plus riche.

    Plus sérieusement, ça montre à quel point ces gens, politiques et journalistes, vivent dans un monde totalement factice et virtuel. Tout n’est qu’un show où missiles et chocolat se disputent le clou de la conversation.


    • Jiojio Le 16 avril 2017 à 10h51
      Afficher/Masquer

      A lire aussi, sur l’idéologie moderne des guerres. Billet d’humeur.

      http://brunobertez.com/2017/03/31/cinq-millions-de-refugies-syriens-une-crise-produite-par-des-salopards


    • olivier Le 16 avril 2017 à 11h26
      Afficher/Masquer

      Très belle verve, et amusant à lire. Bravo. La mise en scène est grotesque, j’en conviens. Mais on peut imaginer que vous restez à la surface des choses. C’est (au moins) un coup triple pour Trump :
      1) Un coup de politique intérieure, en donnant des gages aus néos-con il peut faire adouber le juge fédéral Neil Gorsuch par le Sénat (il avait perdu Bannon et Flynn).
      2) Il envois 60 missiles vieillissant sur des hangars vide pour tester les défenses électronique russes (36 se sont perdu en route… La piste ne semble pas avoir été touchée).
      3) Il joue peut-être la strategie du fou (Kissinger) face au président chinois (et pas que). Contexte nord-coreen, Senkaku, Fiery Cross et JeanPasse.

      Lui qui étais en guerre ouverte avec les médias, les voila qu’ils lui mangent dans la main, avides et subjugués… Peut-être prend-il enfin le pouvoir en main en prenant tout le monde à contre-pied ? A-t-il cédé aux neo-con ? L’avenir nous le dira. Notons enfin qu’il est dans l’intérêt de Poutine d’avoir un président fort pour dialoguer.


      • bluetonga Le 16 avril 2017 à 12h02
        Afficher/Masquer

        Bonjour Olivier.

        Je ne pense pas Trump stupide au sens d’un bas QI, mais je le pense globalement inculte et ethnocentré. Il me paraît évident que son but était d’abord de reprendre pied à la maison blanche, faire taire les rumeurs de connivence avec la Russie dont les démocrates ont fait leur cheval de bataille et poser en chef de guerre, le ticket gagnant dans une société hystériquement compétitive, fascinée par la puissance et la violence.

        Le “coup de sonde” des défenses russes a quand même couté un minimum de 50 Mo $ au contribuable américain, pour quel résultat? Et la “politique du fou” est une stratégie de faible menacé par un fort, et convient mieux à Kim Jong-un qu’au président des USA, surtout en présence de son vis-à-vis chinois.

        En contrepartie de ce coup d’éclat, Trump est apparu comme lunatique et inconséquent à ses adversaires et même à ses alliés, voire ses électeurs. Le crédit qu’il a peut-être gagné à l’intérieur, il l’a perdu à l’extérieur.


        • olivier Le 17 avril 2017 à 12h29
          Afficher/Masquer

          Bonjour Buetonga.

          Vous sortez du cadre politique pour de la philosophie. Pour ma part je ne sais pas s’il est inculte (à quantifier) ni même s’il est stupide d’être “ethnocentré” (et ce que cela recouvre chez vous).

          50Mo $ ne sont qu’une paille au regard des bénéfices et du budget (600 Milliards). Bien malin qui pourrais connaitre les bénéfices réels en terme d’informations collectées. La politique du fou à ses faiblesses, mais c’est bien d’une Amérique affaiblie dont nous parlons, dans un monde multipolaire. C’est un chef d’entreprise qui à réussi dans le grand bassin sanglant de l’ultra-capitalisme. Ce n’est pas en restant prévisible qu’on y survis. La violence et la compétition sont aussi la vie : Polemos, père de toute choses comme disais Héraclite. Le ticket gagnant n’y est donc pas facultatif.

          Je pense qu’il est trop tôt pour analyser aussi doctement les conséquences, à moins bien sur de suivre au pied de la lettre le flux médiatique dont on en connais l’impartialité et la rigueur…

          C’étais peut-être une folie, un coup génial, ou les deux. Nous verrons bien.


      • Zevengeur Le 17 avril 2017 à 14h44
        Afficher/Masquer

        @Olivier

        Dans tous les cas de figure, Trump a fait une grave erreur avec ses 59 bombinettes sur le sol syrien.
        En effet, quelques soient les raisons exactes de cette exaction, le passif associé à cette dernière est très lourd.
        1) il passe pour un imbécile ou un menteur au sujet de la raison officielle de la frappe
        2) Il démontre ne pas être digne de confiance contrairement à un Poutine qui dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Il a perdu sa crédibilité vis à vis de ses soutiens d’origine.
        3) accessoirement il s’essuie les pieds sur le droit international


        • olivier Le 17 avril 2017 à 21h01
          Afficher/Masquer

          @Zevengeur

          1) C’est votre avis.
          2) Il a menacé de passer à l’action, il est passé à l’action. Il fait donc ce qu’il dis selon votre analyse. C’est même une constante chez lui. Qu’il change d’avis c’est une autre histoire. D’une manière général je me méfierais grandement d’une analyse aussi réductrice et simplificatrice des rapports internationaux. Surtout dans un contexte de guerre froide. La seule chose qui m’intéresse c’est de savoir si l’on va vers la guerre ou la paix. Le diable porte pierre ?
          3) Hélas, qui ne le fait pas ? Si c’est le cas, je le regrette beaucoup.


          • Zevengeur Le 18 avril 2017 à 17h08
            Afficher/Masquer

            @Olivier

            1) Pensez vous que Bachar est coupable de la frappe chimique ?
            (Si oui, merci d’étayer votre réponse)
            2) Il a certes menacé de passer à l’action mais juste avant sa frappe. Il a supposé que Bachar était coupable sans apporter la moindre preuve. De plus cela suppose que le président syrien est un imbécile car ce dernier sait depuis des années qu’il est particulièrement surveillé par la planète entière sur l’utilisation d’armes chimiques.
            3) La Russie ne le fait pas…


    • Pastèque Le 16 avril 2017 à 14h28
      Afficher/Masquer

      bonjour, les US ont déclaré la guerre à la Syrie le 12 décembre 2003 avec la ratification du Syria Accountability Act

      https://www.usip.org/sites/default/files/file/resources/collections/peace_agreements/syria_accountability.pdf

      donc, les US sont bien en guerre contre la Syrie depuis longtemps..

      article de Seymour Hersh, de 2007!
      http://www.newyorker.com/magazine/2007/03/05/the-redirection


      • spearit Le 16 avril 2017 à 21h08
        Afficher/Masquer

        Nul part on ne parle de ouvertement de guerre avec la Syrie, du blabla pour faire peur et montrer ses muscles, ça oui..


        • Lysbeth Levy Le 16 avril 2017 à 23h01
          Afficher/Masquer

          Si il a raison, c’est signé de Bush car on sait que la Syrie devait faire parti des 7 pays a faire tomber et en plus c’est après avoir accusé ce pays d’avoir plannifié l’attentat contre Hariri ce qui a été encore un “false flag” un “casus belli” avec boycott et pressions diverses en vue de changer le régime et le mettre en faillite : https://en.wikipedia.org/wiki/Syria_Accountability_Act. Et Seymour Hersh a bien écrit l’article sur la future agression contre la Syrie pays souverain, sans dette, qui refusait de céder aux néocons américains. La suite à hélas donné raison a Assad qui a tout fait jusque là pour éviter l’effacement de son pays, mais là ou ils en sont les Usa sont capable de tout.


    • Cedric Le 16 avril 2017 à 22h54
      Afficher/Masquer

      Juste encore plus rapide que dans le film idiocratie. Mais je pense qu il pourrait tout aussi bien nous arriver la meme chose.


    • millesime Le 17 avril 2017 à 07h29
      Afficher/Masquer

      toutes ces actions belliqueuses sont menées sans mandat démocratique ou international, par un silence diplomatique, qui plus est onusien et médiatique total. ( imaginons une seconde que les Russes fassent un dixième de ce que Trump vient d’initier) validant de fait “la stratégie du fou”
      l’atterrissage “national” des Etats-Uinis promet de ne pas décevoir en suspenses et surprises !


  2. nicolas Le 16 avril 2017 à 02h14
    Afficher/Masquer

    J’imagine qu’après le gâteau le Président Xi a pris un café et qu’il a appelé directement le comité central du parti à Pékin.

    Pour s’entendre dire au téléphone : Hey Xi , what else ?

    Tin tin tin … tin tin tin …


  3. bats0 Le 16 avril 2017 à 03h54
    Afficher/Masquer

    Ma première impression, je ne crois pas du tout à son histoire; il jubile par le simple fait d’épater la journaliste, avec son sourire convenu (celui de la journaliste), et dix seconde plus tard, elle semblait complètement décontenancée, en train de se demander, s’il était sérieux, ou bien s’il lui raconte une histoire, mais elle arrive à le corriger en lui indiquant “En Syrie”. J’ai cru aussi qu’il lui racontait une histoire.
    Puis j’ai visionné à nouveau la vidéo, et lorsqu’il raconte la réaction du président chinois, on voit qu’il cherche à donner la version la plus proche de ce que lui a dit Xi Jinping, il a même eu une hésitation dans son élocution. Là, je me suis dit, non, non, il ne raconte pas d’histoire, c’est bien ce qui a du se passer.
    Le cowboy dans toute sa splendeur, en train de jouer un gros, gros coup de poker, car il ne peut pas prévoir la réaction de Xi Jinping, et en plus, il sait que sur cette main, il va jouer sa crédibilité face à un congrès avec qui, il vient de subir quelques déconvenues, et aussi, essayer de faire baisser d’un ton ses assaillants du parti démocrate. En même temps, il sait très bien qu’il vient de faire comprendre au président chinois, qu’il ne se laissera pas marcher sur les pieds, quitte à bafouer la Charte des Nations Unies.
    Ces hommes vivent sur une autre planète, et ils se prennent pour des demi-dieux.


    • Silk Le 16 avril 2017 à 09h53
      Afficher/Masquer

      En plus il dit des conneries car la décision de la frappe a été prise avant le dîner, alors que Trump laisse entendre qu’il a décidé de faire tirer quand il appris que les bateaux étaient en place.

      De plus reprendre son propre argumentaire pour faire croire que Xi Jinping serait d’accord avec lui, c’est vraiment de la Trumperie : ” si qui que ce soit utilise […], des enfants (il aurait dû dire dès magnifiques enfants de dieu) […], alors c’est OK, ils sont d’accord”.

      Quel gros foutage de gueule.
      Entre ses pipeaux et son impulsivité totalement incontrôlée , on est mal barré.


      • Ali Babar Le 16 avril 2017 à 21h52
        Afficher/Masquer

        D’un point de vue diplomatique, la réaction de Xi se tient. Il n’allait dire à chaud “mais t’es taré ?!”. Alors il a donné une réponse… diplomatique, et il analysera ensuite les implications de l’affaire avec ses conseillers.

        L’important n’est pas ce qui est dit en fin de repas, mais ce qui sera décidé par la suite. La réaction au sujet de la Corée dit clairement que les Chinois ont pris au sérieux la brutalité expéditive de Trump, par exemple.

        Un épisode complexe dans un jeu à plusieurs bandes.


  4. Kiwixar Le 16 avril 2017 à 05h42
    Afficher/Masquer

    « Il n’y a aucune situation au monde qui ne puisse être empirée par une intervention du gouvernement des Etats-Unis. »

    M’enfin, qu’est-ce qui pourrait tourner mal en Corée? Deux belligérants toujours en guerre (seul l’armistice a été signé), l’un qui a l’arme nucléaire et des lanceurs. L’autre qui a 24 réacteurs civils sur 4 sites. Derrière eux, deux puissances mondiales nucléaires, l’une qui balance des QE à tours de bras depuis 2008, a dépassé son plafond légal de la dette et doit sécuriser ses approvisionnements de pétrole (1er ou 2e consommateur mondial). L’autre… pareil sauf qu’elle n’a pas de plafond légal de la dette. L’une puissance coloniale, l’autre qui garde un très mauvais souvenir des puissances coloniales. Qu’est-ce qui pourrait tourner mal?

    Le but des USA est-il de somaliser le reste de la planète afin de rester (longtemps et tranquillement) les seuls consommateurs de pétrole?? Y a-t-il que la Russie et la Bolivie pour stopper ces fous?


    • Eric83 Le 16 avril 2017 à 10h12
      Afficher/Masquer

      “Les rois des fous” de Roland Magdane en …1981.

      Un “sketch” d’une actualité brûlante 36 ans plus tard.

      https://www.youtube.com/watch?v=9Xi30f3nzP4


    • Chris Le 16 avril 2017 à 12h26
      Afficher/Masquer

      Le but des USA est-il de somaliser le reste de la planète ?
      Dans les années 70, le Secrétaire de la Défense US sous Kennedy et Johnson, McNamara, avait demandé une étude d’impact des guerres américaines. Il ressortait que le but ultime n’était pas de gagner ces guerres, mais détruire suffisamment ces pays pour que ceux ne ne soient plus des concurrents pour des décennies.


  5. JacquesJacques Le 16 avril 2017 à 06h48
    Afficher/Masquer

    Avez-vous remarqué que Monsieur Trump prononce le mot Irak à la place du mot Syrie ? C’est la journaliste qui le corrige….c’est tout simplement effarant !


  6. koikoi_koi Le 16 avril 2017 à 07h06
    Afficher/Masquer

    La folie de Trump appliquant le programme de Clinton… Pouvait-on imaginer pire scénario?


    • fanfan Le 16 avril 2017 à 14h38
      Afficher/Masquer

      – L’attaque américaine a eu lieu en violation directe de la loi des États-Unis, du droit international et de la Charte des Nations unies. En 77 jours, Donald Trump est maintenant un criminel de guerre.
      – L’US Navy a annulé les escales prévues en Australie pour le USS Carl Vinson et envoie le porte-avion et le groupe qui lui est attaché en péninsule de Corée.
      – Pepe ESCOBAR : Le Pentagone – et Daech – ciblent l’Iran (https://www.legrandsoir.info/le-pentagone-et-daech-ciblent-l-iran.html)
      – F. William Engdahl : Il devient de plus en plus clair que nous pourrions nous trouver face à une nouvelle guerre pour le pétrole et en premier lieu pour le plateau du Golan, cette guerre qui impliquerait alors la Syrie, la Russie, l’Iran Hezbollah libanais d’un côté, et de l’autre côté Israël avec la “Coalition anti-EIIL” de 68 nations de Rex Tillerson de l’autre côté, ce qui constituerait une nouvelle guerre pour le contrôle du pétrole, tout aussi dénuée de sens que les précédentes… (http://journal-neo.org/2017/03/30/golan-heights-israel-oil-and-trump/)


      • anne jordan Le 16 avril 2017 à 18h15
        Afficher/Masquer

        Ah bon , vous aussi , vous ” hystérisez le débat ” , vous ” jouez sur la peur “?
        écoutez donc plutôt le très sage BHL :
        https://jlm2017.fr/2017/04/13/tweet-plus-coupe-monde/
        et aussi ceci
        https://jlm2017.fr/2017/04/13/larticle-plus-fache-geopolitique/
        Tous ceux qui donnent des leçons de géopolitique à JLM devraient jeter un oeil aux ” Crises”


        • Vareniky Le 18 avril 2017 à 00h25
          Afficher/Masquer

          A propos de l’article du Decodex sur la Syrie descendant en flèche les propos de Mélenchon, je peux vous dire que les pipe-lines sont bien la raison de cette guerre, cette information m’a été donnée il y a plus de six ans par un médecin syrien travaillant en France depuis plus de vingt ans alors que nous parlions de son pays, et qui a encore de la famille là bas.
          Il n’y a que le Monde et son Decodex qui n’en soient pas informés mais qui refusent de le reconnaitre
          Ce médecin me dit qu’aussi en Syrie il y a de l’agriculture qui rapporte et des touristes qui viennent se baigner sur les très belle plages, mais si j’écris ça le Decodex va me prendre pour un dingue et Olivier va encore avoir des mauvais points.


  7. Perso Le 16 avril 2017 à 07h50
    Afficher/Masquer

    Quand la journaliste lui demande “How did he react?”, on a l’impression qu’elle considere le bombardement de Tomawacks comme la cerise suir le gateau de chocolat., Pauvre Amerique.


  8. Duracuir Le 16 avril 2017 à 07h57
    Afficher/Masquer

    Pauvre Xi, en plein repas, presque à la fin d’une réunion qui s’était voulue cordiale et constructive, après toutes les menaces proférées contre la Chine, en tout début de mandat, il se voit signifier qu’on vient de balancer 59 missile contre un pays dont il a déjà déclaré qu’il ne le laisserait pas attaquer…
    Quelle grossièreté, quel affront, quel mépris. Il a du lui falloir toutes les ressources de son talent et de sa longue expérience d’homme d’état pour ne pas balancer son gateau au chocolat dans la g… de Trump.
    Il n’empêche qu’il a du avoir une belle crise de colère, ou pire, de haine froide totale dés qu’il a été parti.
    Résultat, deux jours après, il annonçait qu’il arriverait un grand malheur à celui qui déclencherait une guerre dans la péninsule coréenne. Gateau au chocolat ou pas.


    • Charles Le 16 avril 2017 à 10h07
      Afficher/Masquer

      Les réactions chinoise et russe sont impeccables : elles montrent par leur retenue et leur professionnalisme que les fous sont aux Uesses. Les élites du reste du monde, Europe en tête, doivent être rassurées de n’avoir pas les cinglés qu’elles-mêmes et les médias dénoncent à longueur de temps au pouvoir dans ces deux pays.

      Complet retournement de situation : il va falloir qu’elles s’appuient sur leurs ennemis, plus rassurants que leurs amis.

      Elles espèrent que Poutine et Xi soient plus raisonnables que Trump. Faut le faire, quand même !


  9. gendan Le 16 avril 2017 à 07h59
    Afficher/Masquer

    Donald Trump est dangereux pour le monde entier. Avec son comportement d’enfant gâté, il va déclencher un 3ème conflit mondial.


  10. anatole27 Le 16 avril 2017 à 08h55
    Afficher/Masquer

    C’est qui le plus con sur la vidéo: le Président ou la journaliste ???

    Perso je vote pour la journaliste qui m’a rappellé le petit (********) jeune encravaté d’HEC que l’on voyait à la fin de la vidéo d’hier, interrogeant frédéric Lordon : mais pourquoi Emmanuel Macron est il si haut dans les sondages ? …

    Ben c’est très simple, parce que le système crée des débiles mentaux , mon vernis chrétien m’impose d’ admettre que ce sont mes frères et soeurs, mais quand même …


  11. Alfred Le 16 avril 2017 à 10h07
    Afficher/Masquer

    Avez vous vu ce qui s’est passé hier en Syrie? Une voiture piégée contre les bus de civils pro-gouvernementaux qui après avoir quitté foua et kefraya attendaient d’entrer à Alep (dans le cadre d’un échange avec les rebelles de madani). Il y a autant de morts qu’à kan sheikoun. Femmes et enfants en bouillie carbonisée. Bellingcat a quelque chose à dire? Tf1? Le monde? Ayrault ? Hollande ?
    Non. Vos émotions, vos haut le coeur, vos colères sont là propriété de ces messieurs, à diriger exclusivement contre les “méchants”.


  12. Lievin Le 16 avril 2017 à 11h20
    Afficher/Masquer

    Comment expliquer un forum avec des avis parfois pertinents et autant de pro-usa dans la vie courante française ? des adeptes de la malbouffe burger et Cie, des séries TV made in usa, des vêtements du même type, le regard sans cesse tourné vers l’ouest etc. et un tel revirement ici sur ce forum ? pas les mêmes individus ? non ? et bien ils (nous) sommes bien cachés…


    • Vjan Le 16 avril 2017 à 20h18
      Afficher/Masquer

      Comment l’expliquer ? Peut-être parce qu’ici, comme dans la tragédie de Jean Anouilh, on est entre soi ; c’est petit et c’est confortable, on s’apparie au même ou peu s’en faut. On est en famille en somme. 🙂
      Mais dehors… “Ils nous hueront (Lievin). Ils nous prendront avec leurs mille bras, leurs mille visages et leur unique regard. Ils nous cracheront à la figure.”


      • Lievin Le 17 avril 2017 à 07h41
        Afficher/Masquer

        bien vrai ! je pense aussi que vous (nous) sommes quand même une certaine minorité qui avez le courage de dire les choses parce que vous n’êtes pas dans la pensée unique (Lievin)


  13. condamy Le 16 avril 2017 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Le président chinois dit qu’il est d’accord pour châtier ceux qui utilisent des armes chimiques pour tuer des enfants mais il ne dit pas qui utilise des armes chimiques et donc qui il faut punir : le problème reste entier … donc de ce point de vue aucun soutien du président chinois quoi qu’en dise Trump.


    • RGT Le 16 avril 2017 à 17h50
      Afficher/Masquer

      “Si qui que ce soit utilise des gaz toxiques….”

      A mon avis, les chinois vont mener leur petite enquête totalement indépendante de la “Communauté Internationale” (ça doit d’ailleurs déjà être fait) pour connaître les auteurs du massacre initial.

      Et ensuite, ils se débrouilleront pour que les vrais responsables soient réellement sanctionnés sans que quiconque n’ait quoi que ce soit à redire, et surtout que personne ne puisse dire que cette information a été fournie par leurs soins.

      Connaissant un peu les chinois, cette réaction “d’acquiescement” devrait mettre les US en mode “parano” car la réponse risque d’être très douloureuse, là où ça fait très mal, sans qu’ils ne la sentent venir ni qu’ils puissent ensuite se retourner contre l’auteur sans se couvrir de ridicule.

      Souvenez-vous, “Le chinois est sournois 😉 “.

      Depuis le temps que les occidentaux se foutent de leur gueule, ce ne serait qu’un juste retour de bâton.


  14. bluetonga Le 16 avril 2017 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Dans un article publié sur Consortiumnews le 11 avril, Gilbert Doktorow fournit un compte-rendu très éclairant des analyses d’experts russes sur les chaînes de télévision nationales dans des émissions-débat très écoutées (ce qui laisse songeur quand on compare à ce que nous avons de notre côté) :

    https://consortiumnews.com/2017/04/11/russias-disdain-for-tillerson-and-trump/

    Parmi les interventions, celle de quelqu’un présenté comme un expert du Proche-Orient très respecté en Russie, Yevgeny Satanovsky, qui termine par ces phrases : “Toutes les actions de politique étrangère américaines sont basées sur des considérations de politique intérieure. C’est pour ça qu’elles sont tellement idiotes”.

    C’est le cœur du problème, et cette vidéo de Trump l’illustre parfaitement. La frappe a été décidée non pas pour impressionner Xi, mais pour impressionner le public américain en lui montrant comment il a mis le président chinois devant le fait accompli : l’Amérique fait exactement ce qu’il lui plaît. Na!


  15. Sébastien Le 16 avril 2017 à 11h35
    Afficher/Masquer

    Rien d’hallucinant dans tout çà pour qui sait à quoi s’en tenir. Obama a fait la même chose pendant 8 ans, mais lui sortait des cabinets feutrés d’avocats marrons (ah, qu’est-ce que je suis drôle).
    Ce que je me demande, c’est pourquoi Trump agit ainsi?
    Trump n’est q’un symptôme de plus. Les Etats-Unis et le monde occidental iront jusqu’à leur terminus, et ce n’est ni Trump, ni Mélenchon qui changeront çà.
    Et dire que je me croyais naïf….Misère.


  16. jessim Le 16 avril 2017 à 12h41
    Afficher/Masquer

    Trump a littéralement failli à sa parole soit par peur du fameux état profond, soit par mensonge éhonté… Dans tous les cas, on a l’impression de voir un ado qui s’amuse sur Call of Duty c’est juste hallucinant.
    Il ne se rend pas compte que ce n’est pas du business, on parle de guerre et comme on dit la guerre on sait quand on la commence mais jamais quand on la termine. Par ailleurs il fait le malin en Corée mais il oublie juste une chose, les américains n’en peuvent plus de guerre, ils tolèrent de moins en moins les soldats morts. Par contre en Corée, c’est un pur autocrate, il sait quoi faire pour garder le pouvoir donc j’attends de voir mais je pense que Trump reculera comme en Syrie d’ailleurs.

    Wait and see


  17. Louis Robert Le 16 avril 2017 à 13h30
    Afficher/Masquer

    À voir ces deux-là se délecter comme ils font au récit d’un tel acte de guerre, aussi fou que monstrueux, on mesure le degré de déshumanisation qui afflige ces créatures, dont l’une fut élue et demeure religieusement admirée, voire vénérée, par des millions d’Américains produits sur le même modèle que l’autre. — Le spectre de Néron, celui de Caligula, reparaissent. Empires maudits, décadents de tous les vices inavouables et de toute corruption.

    Le document révoltant présenté ici, comme celui sur Albright (“500 thousand Iraqi children dead: the price was worth it”)

    https://www.youtube.com/watch?v=4iFYaeoE3n4

    et l’autre sur Bush père (“I don’t care what the facts are”)

    https://www.youtube.com/watch?v=10qatUWwIeg

    demeurera à jamais un monument à la déshumanisation et à la décadence, non seulement du peuple américain mais de tous les peuples qui constituent l’Empire, combattent à ses côtés et, “en marche”, sont sans cesse occupés, depuis près d’un siècle, à tenter de justifier ses actes les plus monstrueux.


    • RGT Le 16 avril 2017 à 18h08
      Afficher/Masquer

      “Le spectre de Néron, celui de Caligula…”

      Si le “Caligula US” pouvait nous débarrasser de “notre” Macron ce serait un bienfait (révisez votre histoire).

      Cette comparaison avec l’empire romain du temps de sa “splendeur” n’est pas si excessive que ça : Les états occidentaux sont gouvernés par des autocrates adoubés par le “sénat antique” composé de ploutocrates qui ne permettent qu’à leurs “créatures” d’accéder au pouvoir.

      Ensuite, que ce soit par décision de ce “collège de grand hommes” ou par un “vote populaire” le résultat est strictement identique, tous les candidats “gênants” ayant été écrémés.

      Seuls leurs “jouets” auront une chance d’accéder à la “fonction suprême” de bon “toutou” bien servile.

      Si d’aventure un candidat “non choisi” parvenait malgré tout à se hisser à ce poste tant convoité, il se ferait retourner comme une crêpe en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

      Regardez simplement l’histoire récente (très récente) en commençant par la Grèce.


  18. Kiwixar Le 16 avril 2017 à 13h31
    Afficher/Masquer

    Le pouvoir russe, c’est « une charade, enveloppée dans un mystère, à l’intérieur d’une énigme » (Churchill en 1939 à propos du pouvoir soviétique : «It is a riddle, wrapped in a mystery, inside an enigma…»).

    Trump, c’est de la glace, enveloppée de caramel, couverte de brisure de praline.


  19. Olposoch Le 16 avril 2017 à 15h07
    Afficher/Masquer

    Après l’horrible attentat d’Alep et son évocation par la BBC ( http://www.bbc.com/news/world-middle-east-39613313) comme quoi on ne pouvait pas plus que ça accuser les rebelles parce que “It would not be in the rebels’ interest, our correspondent says”, j’ai eu la curiosité d’aller voir chez les employés delemonde pour voir comment ils allaient tordre l’info.
    Et c’est grandiose.
    Comme la BBC l’emploi de la forme passive est de rigueur, permettant de ne pas citer de responsables, mêmes sources = “les casques blancs” (invisibles sur les vidéos) + l’OSDH.
    Bon, au début: “Les bus attaqués transportaient 5 000 personnes évacuées la veille des localités prorégime de Foua et Kafraya”
    Quelques lignes plus loin: “Les combattants et civils de Foua et de Kafraya doivent être dirigés vers Damas et la province de Lattaquié, places fortes du régime”
    des réfugiés partout, des qui vont chez les rebelles, de qui vont chez le régime… confusion, et au millieu de tout cela “un kamikazé”, un peu comme si o disait “un pilote” a largué des bombes…


    • Olposoch Le 16 avril 2017 à 15h08
      Afficher/Masquer

      http://www.lemonde.fr/international/article/2017/04/15/un-attentat-vise-des-personnes-evacuees-en-syrie_5111867_3210.html
      Au passage une fulgurance du journalisme mondien: “La télévision d’Etat a imputé aux « groupes terroristes » — terme utilisé par le régime pour désigner rebelles et terroristes”…


      • Olposoch Le 16 avril 2017 à 15h21
        Afficher/Masquer

        Notons aussi que ces enfants syrien victimes ne feront pas la une, la video de la page (comme celle de Reuters) ne montrant pas le carnage, parle d’évacuation de villes assiégées (par qui pas important), montre des bus qui n’ont pas été attaqués, et explique le but de ces évacuations par la volonté du régime de “faire plier les rebelles”.


        • Olposoch Le 16 avril 2017 à 16h01
          Afficher/Masquer

          L’Obs: “des bus transportant des habitants évacués de localités prorégime assiégés en Syrie”
          RT: “The buses were waiting to take people who were evacuated from the two Shiite villages on Friday from rebel-held territory into the government-controlled city.”
          The Independant: “buses carrying Shi’ite residents as they waited to cross from rebel into government territory”
          Le Figaro: “des dizaines de bus transportant des personnes évacuées de Foua et Kafraya, des localités loyalistes assiégées par les rebelles”


    • anne jordan Le 16 avril 2017 à 18h25
      Afficher/Masquer

      Donc , l’argument de logique , de rationalité est valable lorsque les ” rebelles ” commettent une attaque , mais pas quand c’est le ” Régime ” ?
      QQun a t il rappelé à la BBC que cet argument ( ” ce n’était pas dans son intérêt ” ) a été repoussé avec mépris – ou horreur – par tous les occidentaux lorsque quelques candidats à la présidentielle et quelques chefs d’Etat non aliognés ont osé poser la question ?
      ( entre autres à l’ONU )


  20. Zevengeur Le 16 avril 2017 à 16h37
    Afficher/Masquer

    Finalement le plus dangereux entre Trump et Kim Jong-un n’était peut être pas celui que l’on croyait.


  21. Lysbeth Levy Le 16 avril 2017 à 18h22
    Afficher/Masquer

    D’après certains cette vidéo a été manipulée pour le faire passer pour plus bête qu’il n’est et c’est le journal “parodique” Nordpresse qui s’y colle : ttps://www.facebook.com/nordpressebelgique/videos/vb.433349786810022/1048537308624597/?type=2&theater
    “Vidéo de Trump sur l’attaque “sur l’IRAK”.
    Quand les journaux (France info,etc…) qui font la leçon aux “fake news” et “Alternative facts” font de la désinformation avec un cut de montage pour rendre Trump encore plus con qu’il ne l’est.”

    Qu’en pensez vous ? Un lapsus pour aider a le faire passer pour plus con qu’il n’est (déjà ?) ou faut-il encore faire une recherche sur une éventuelle manip ?? Je reprends des oeufs au chocolat ..Na !


  22. Lysbeth Levy Le 16 avril 2017 à 18h40
    Afficher/Masquer

    Caroline Galactéros a un avis sur l’effet du lancement sur la Syrie du Tomahwak : http://galacteros.over-blog.com/2017/04/russie-iran-chine-coree-du-nord-syrie-etc.a-qui-etaient-vraiment-adresses-les-tomahawk-du-president-trump.html et le 7 avril elle parlait de la convergence Usa, Russie “mise à mal” :http://magazine.com.lb/index.php/fr/component/k2/item/17652-caroline-galacteros-g%C3%A9opolitologue-fran%C3%A7aise-un-arrangement-russo-am%C3%A9ricain-sur-l%E2%80%99irak-et-la-syrie-n%E2%80%99est-pas-exclu?issue_id=258

    Je pense que la situation est très compliqué si on lit bien ce qu’elle dit ..


  23. Louis de Constance Le 16 avril 2017 à 19h55
    Afficher/Masquer

    Reading your comments is really amazing. The Europeans have still a condescendent and pretty scorning vision of the USA and Washington’s policy. French people think most of the U.S. Presidents are morons. Remember : USA is an Empire as GB and France before WWI . By the way , French and Europeans were quiet satisfied when US Boys came twice to fight the Germans …


    • Olysh4 Le 16 avril 2017 à 20h57
      Afficher/Masquer

      Ce sont les 12 millions de soldats de l’armée rouge tombés sur les champs de bataille qui ont libéré l’Europe de l’Allemagne nazie. Sûrement pas les 400 000 GIs.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale


    • Zevengeur Le 16 avril 2017 à 21h09
      Afficher/Masquer

      You forgot only one thing :
      this was Russians who defeated Germans during the 2 WW, please check history books instead of medias propaganda !


    • Alfred Le 16 avril 2017 à 21h24
      Afficher/Masquer

      I guess we know about the empire (moron empire?) and just want it breaking apart. “By the way” the boys came to save us from the germans the first Time but from thé soviets thé second Time (they came à bit late). And they came in thé interest if their oligarchy not for us… Just thé same way the french came to save you from thé brits 240 years ago (in their interest not tours).
      I respect those who died on my land. But I don’t owe anything tout their sons. I don’t think présent day américans are responsible for the atomic bombings in Japan nor that présent day germans are responsible for the 3rd Reich. What is true to the Bad ils true to the good. Présent day américans should not pretend that WE owe thème anything.
      Man just try to live up to thé standards of your grandfathers ans forger us. Leave us alone. Just do your “pivot” towards Asia. And leave the modèle east alone too so that WE don’t end up with millions of rédigées.


      • Bernard Le 17 avril 2017 à 02h40
        Afficher/Masquer

        Et vous êtes déjà gentil… Je veux bien dire que l’intervention américaine a fait pencher le sort de la WW1 (l’Allemagne semblant avoir pris le dessus début 1918 malgré la présence des Américains, on peut penser que la présence de ces derniers était décisive pour ne pas craquer irrémédiablement). Il n’en demeure pas moins que leur tribut est là aussi infime par rapport aux autres belligérants (2% des pertes alliées…).

        Je ne suis pas sûr que ce soit volontaire, mais ils ont agi comme l’aurait fait quelqu’un qui aurait attendu que les belligérants se soient bien detruits pour finir par intervenir uniquement pour déterminer le vainqueur.

        Et j’ai l’impression que le phénomène a été beaucoup plus long à venir que pour la WW2, mais Hollywood et consorts se chargent depuis 15 ans environ d’amplifier le rôle américain dans la WW1 (dernier exemple en date : un jeu sur la WW1 qui se passe essentiellement en France mais dans lequel on ne croise pas de soldats Français ou presque !)


    • GLEB Le 16 avril 2017 à 22h44
      Afficher/Masquer

      Cher Louis, soyons factuels :
      http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/bac/2GM/etudes/05morts.htm

      Nombre de morts soviétiques : 21 100 000
      Nombre de morts US : 300 000
      Soit 1,4 %

      Oui effectivement, Hollywood est vraiment trop fort pour faire croire que le GI américain a sauvé SEUL ou presque l’Europe des Allemands


      • Zevengeur Le 17 avril 2017 à 15h09
        Afficher/Masquer

        Il est évident que le débarquement allié en 1944 fut décidé afin d’éviter que l’Europe de l’ouest ne tombe sous influence soviétique, ces derniers avaient déjà gagné à l’est.
        Ils allaient sinon finir le boulot seuls.


    • bluetonga Le 16 avril 2017 à 22h57
      Afficher/Masquer

      Don’t feel sore about it, Louis. You will find many supportive and laudative comments on other French MSM websites. But hardly if any here since we rather belong to the dissenting type.

      Besides neither do we scorn the average American folks nor the many enticing aspects of their culture. But we certainly loathe the grip of both your shadow and official gouvernments on our domestic policies, their constant and cynical interfering in and bullying of our democracies which up to a recent past, would priviledge solidarity with the poor over promoting the rich.

      I will certainly not step back from what I wrote before. The more it goes, the less your presidents know about the rest of the planet. American Foreign Policy is basically meant at fulfilling the wishes of the big companies and diverting the American citizen from holding the political class accountable for its blunders and misdeeds.


      • bluetonga Le 16 avril 2017 à 23h00
        Afficher/Masquer

        Finally, you ought to know that grossly 220000 French soldiers died during WWII, vs. 420000 US servicemen, an interesting figure considering that the US were three times more populated and fighting over two major theatres (source Wikipedia). If you include civilian casualities, it becomes respectively 570000 vs 420000. We too know about shedding our blood and do not need being lectured about it.


  24. Olysh4 Le 16 avril 2017 à 20h22
    Afficher/Masquer

    Trump ne comprend rien à la culture chinoise, la réponse du président chinois ne veut pas dire qu’il était d’accord avec le bombardement de la Syrie mais plutôt qu’il aurait fallu faut savoir si c’est bien la Syrie qui a utilisé du gaz toxique avant de la bombarder.

    En ce qui concerne la situation en Corée, le ministre chinois des affaires étrangères s’est abaissé au niveau intellectuel de Trump : “Sur la question de la péninsule coréenne, ce n’est pas celui qui prononcera les propos les plus durs ou brandira le plus gros poing qui gagnera”.


    • lvzor Le 21 avril 2017 à 22h16
      Afficher/Masquer

      “Trump ne comprend rien à la culture chinoise”

      Trump ne comprend rien à quelque culture que ce soit…


Charte de modérations des commentaires