Nous avons très longuement étudié les inégalités en France dans cette série de billets.

Nous avons vu qu’il existe des indicateurs d’inégalités simples et puissants.

L’indice de Gini

Petit rappel sur cet indice très utile, qui mesure assez finement les inégalités. Bien entendu, cet indice n’est pas la panacée, il doit être complété, mais il est simple et robuste dans la mesure.

Il est très simple à comprendre. Pour le construire, vous classez la population par revenu croissant, et vous la coupez en fractiles (par exemple en 10). Vous regardez alors la part de chaque décile (ou plus exactement espace inter-décile, mais on simplifiera ici), puis les cumulez pour arriver à 100 %. Vous tracez alors cette répartition.

La part des 10 % des français gagnant le moins est de 4 % du revenu total. Quand on trace la courbe (dite de Lorentz), on obtient ce graphique, déjà présenté :

Inégalités de patrimoine en France

L’Indice de Gini des revenus est simplement la grandeur de l’aire bleue au-dessus de la courbe bleue. La diagonale représente une société “égalitaire” où tout le monde a le même revenu.

L’aire bleue totale représente l’indice de Gini du patrimoine – dont la répartition est beaucoup plus inégalitaire.

On voit ainsi que les 50 % des français les plus pauvres gagnent près de 30 % de l’ensemble des revenus, mais ne disposent que de 7 % du patrimoine.

Cette aire, et donc l’indice de Gini, varie en théorie entre 0 et 1, et, en pratique, se situe en général entre 0,20 (Scandinavie, certains pays communistes) et 0,60 (Amérique du Sud, Afrique).

Cet indice sert à de nombreuses comparaisons internationales entre pays (comme ici sur Wikipédia).

Appel pour une proposition de loi

Tous les partis politiques avancent leur volonté de réduire les inégalités dans le pays, chacun par des voies évidemment différentes.

Mais pour ce faire, faut-il encore disposer d’indicateurs de qualité, car dans les faits, elles sont sur une pente ascendante – certes légèrement dans notre pays.

Je lance ici un appel aux Parlementaires pour qu’une proposition de loi soit rédigée, qui indiquerait :

  1. qu’un rapport annuel sur les inégalités (et la pauvreté ?), public, devra être présenté au Parlement tous les ans,
  2. quelques semaines avant le vote du Budget, afin que les parlementaires disposent de toute l’information au moment d’agir sur les recettes et dépenses,
  3. et que les parlementaires votent un objectif sur un indicateur chiffré d’inégalités, en particulier sur l’indice de Gini, afin de pouvoir juger objectivent des résultats des politiques menées.

Dans l’idéal, et comme nous parlons ici simplement de la mise à disposition d’un outil pour le Parlement, et non pas de moyens, j’espère que cette proposition sera soutenue par des parlementaires de tous les partis…

13 réponses à Appel pour une Proposition de loi sur les Inégalités

  1. step Le 16 septembre 2011 à 08h44
    Afficher/Masquer

    Effectivement cela serait un minimum, comme on ne conduit pas une voiture sans tableau de bord, on ne devrait pas conduire une politique sans cet indicateur socialement indispensable.
    Cela éviterait les scènes pathétiques (chirac face au français) tournant autour de l’incompréhension d’un mal être social nié avec des arguments tournant autour du PIB et de la croissance. Augmenter le PIB et la croissance c’est totalement sans intérêt si il n’y a pas la répartition de cette même croissance, ou dans les temps à venir de répartition de l’effort à fournir (au delà d’un défaut au moins partiel qu’il sera bien difficile à esquiver).


  2. RonRon Le 16 septembre 2011 à 11h47
    Afficher/Masquer

    sur votre graphique :

    http://www.les-crises.fr/images/0200-inegalites/0250-inegalites-revenus-france/252/02-parts-cumulees.jpg

    Il est noté “Pas d’augmentation notable des inégalités”, c’est vrai mais ça me pose un problème. Je préférerais “Pas de diminution notable des inégalités”. C’est bien le but à atteindre ?

    La neutralité voudrait qu’on indique “Les inégalités ne change pas notablement”.


  3. José Le 16 septembre 2011 à 16h31
    Afficher/Masquer

    docu allemand bien fichu sur le revenu universel


    • Romain Le 18 septembre 2011 à 15h07
      Afficher/Masquer

      Merci pour le lien, je ne connaissais pas et ça fait surgir pas mal de questions et de bouleversements dans nos paradigmes!

      Ce serait une idée à creuser de la part de nos politiques! 


    • Vicente Le 20 décembre 2013 à 13h43
      Afficher/Masquer

      Merci José pour le lien. Le partage de la richesse produite devrait être au coeur du débat politique. Le revenu de base semble être un moyen démocratique et juste d’atteindre enfin l’émancipation de l’être humain. Mais tout ceci n’est-ce qu’utopie?


  4. obregon Le 16 septembre 2011 à 17h41
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Je constate avec plaisir que vous lancez un appel aux parlementaires pour qu’ils s’interessent à l’évolution des inégalités en France.
    Je peux considerer un peu cet appel comme votre reponse à un de mes commentaires précedents où je vous avais demandé pourquoi les parlementaires ne s’interessaient pas à l’indice GINI.
    Merci pour nous faire partager le resultats de vos travaux, continuez et bon courage.


  5. alexandre clément Le 27 novembre 2011 à 06h51
    Afficher/Masquer

    D’abord, bravo pour votre blog fort intéressant et que je découvre. Pour ce qui concerne l’indice de Gini, il est remarquable que ce soit en fait l’indice de Gini après impôt qui ait changé, dans le mauvais sens, ses dernières années. Quant on compare les deux indices, on comprend quel a été le sens des réformes fiscales de ces trente dernières années un peu partout dans le monde.
    Ceci dit, ce n’est pas parce qu’on connait l’indice de Gini qu’on va se préoccuper des inégalités. La théorie de l’offre suppose tout de même que les inégalités c’est bon pour l’économie, c’est même ça qui a justifié les réformes fiscales, mais c’est ça aussi qui a engendré le chaos.


  6. djankoff Le 31 décembre 2011 à 12h03
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Il y manque une courbe, qui transparait, traverse et transfigurerait toutes les autres ; c’est celle de l’inégalité contre les femmes qui plombe, aggrave, triple, au moins, les inégalités. Même les violences sont à 80/20 !
    Clt.


  7. Pascale Le 17 janvier 2012 à 10h29
    Afficher/Masquer

    Il manque aussi une courbe qui indiquerait à combien, en pourcentage, s’établissent les sommes payées en impôts par ceux qui ont les plus hauts revenus et le patrimoine le plus important.
     
    Une fois cette courbe établie on s’apercevrait que la courbe des inégalités ci-dessus n’aurait pas du tout la même allure. Surtout quand l’on sait que 50% des foyers fiscaux ne paient pas d’impôts sur le revenu ….. (50% me semble-t-il, et je ne crois pas être loin du nombre)


  8. TZYACK Le 05 février 2012 à 13h48
    Afficher/Masquer

    Les importantes manifestations «des indignés » du samedi 15/10/2011 dans le Monde – contre la Dictature financière et ses nantis – montrent la grande LIBERTE et la solide FRATERNITE de sa jeunesse.
                Afin de concentrer leurs efforts dans cette lutte capitale et de concrétiser leurs justes revendications pour plus d’EGALITE entre les citoyens, il faudrait qu’ils imposent à leur Gouvernement la CONFISCATION par leur Etat de tout patrimoine légué supérieur à X Millions de dollars par héritier (Ecrêtage) et la LIMITATION de tout revenu à Y fois le SMIG – ou équivalent – par personne (Plafonnement), en fonction des caractéristiques économiques de leur propre Pays.
                Cela pourrait se faire par exemple, rapidement et facilement, en étendant les grilles Nationales des barèmes d impositions jusqu au maximum dissuasif de 100% sur les montants au-delà de ces deux plafonds de stocks et de flux.


  9. carni Le 17 mars 2012 à 07h01
    Afficher/Masquer

    « j’espère que cette proposition sera soutenue par des parlementaires de tous les partis… »
     
     
    Il me semble qu’il y a depuis deux siècles une droite et une gauche, et que ce qui les définit est que la première des deux a pour vocation constante de maintenir sinon d’augmenter les revenus et la fortune du « Décile 10 » autant que les circonstances historiques le permettent.
    Mais, dans un moment d’hypocrisie comme on en connaît beaucoup ces derniers temps, on ne sait jamais…


Charte de modérations des commentaires