Les Crises Les Crises
22.avril.201722.4.2017 // Les Crises

Attaque chimique en Syrie : Paris va prouver l’implication de Damas, selon Ayrault

Merci 0
J'envoie

Information très intéressante, mais il va falloir qu’il fournisse les preuves maintenant…

Source : Le Parisien avec AFP, le 19 avril 2017.

«Ma conviction, et c’est aussi la conviction de nos services, c’est que c’est le régime qui a la responsabilité» de cette attaque, a notamment déclaré le chef de la diplomatie française.

Ce serait «une question de jours». Jean-Marc Ayrault a annoncé ce mercredi que la France serait sur le point d’apporter «la preuve que le régime syrien a bien organisé la frappe chimique» sur la ville de Khan Cheikhoun qui a fait 87 morts, le 4 avril. «Nous avons des éléments qui nous permettront de démontrer que le régime a sciemment utilisé l’arme chimique», a notamment assuré le chef de la diplomatie française […].

Lire l’article en entier ici : Le Parisien avec AFP

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Grégory // 22.04.2017 à 00h44

Soit on a des preuves, soit non. Une preuve ce n’est pas un dossier : si on l’a (et qu’on fonde sa conviction dessus) alors on peut la transmettre tout de suite. Quel sens de dire “hé bien on l’a, mais on ne la montre pas tout de suite ?”. Ça veut soit dire qu’on est en train de faire des vérifications (auquel cas on n’a pas encore de preuve, et on a parlé inconsidérément), soit qu’on est en train de “fabriquer” une preuve, qu’on n’a pas encore fini, mais qu’on veut récolter le bénéfice diplomatico politique de cette fausse preuve en avance.

Par contraste, les Russes n’annoncent jamais rien dans le vent. Quand ils font des affirmations, ce sont les spécialistes qui les font, avec tous les éléments disponibles pour la presse. Indépendamment de savoir la vérité des faits, on peut au moins acter que le gouvernement français s’y prend bien mal diplomatiquement. C’est déjà mal de mentir, mais aussi maladroitement en plus, c’est vraiment consternant.

84 réactions et commentaires - Page 2

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications