Les Crises Les Crises
27.septembre.201927.9.2019 // Les Crises

[BidenGate] Le rapport du lanceur d’alerte contre Trump

Merci 33
J'envoie

Un jour, un document… La presse américaine a révélé aujourd’hui le rapport du lanceur d’alerte à propos du comportement de Trump.

Vu l’importance, nous le publions tel quel.

Si des volontaires ont un bon niveau en anglais et du temps aujourd’hui pour le traduire en français, merci de nous contacter ici.

À suivre…

Commentaire recommandé

Kesse // 27.09.2019 à 08h56

Aucune chance de destitution. Et l’opinion publique apprend que M. Joe Biden aurait poussé à démettre de ses fonctions un procureur ukrainien enquêtant sur un oligarque et son entreprise gazière pour le compte de laquelle le fils de M Joe Biden travaillait.
Hum, je me demande ce que les américains en penseront: vaut-il mieux que vos politiques réclament à la justice de faire son travail ou l’empêche de le faire ?
Toute cette histoire de destitution n’est qu’un contre-feu allumé par les démocrates pour tenter de préserver un peu les chances de leur candidat favori.
Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’affaire, ou de culpabilité de Trump, je dis que mieux de ne rien risquer, cette histoire le sert … il pourra être cohérent dans ses slogans de campagne: “Crooked Joe …”

17 réactions et commentaires

  • Kesse // 27.09.2019 à 08h56

    Aucune chance de destitution. Et l’opinion publique apprend que M. Joe Biden aurait poussé à démettre de ses fonctions un procureur ukrainien enquêtant sur un oligarque et son entreprise gazière pour le compte de laquelle le fils de M Joe Biden travaillait.
    Hum, je me demande ce que les américains en penseront: vaut-il mieux que vos politiques réclament à la justice de faire son travail ou l’empêche de le faire ?
    Toute cette histoire de destitution n’est qu’un contre-feu allumé par les démocrates pour tenter de préserver un peu les chances de leur candidat favori.
    Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’affaire, ou de culpabilité de Trump, je dis que mieux de ne rien risquer, cette histoire le sert … il pourra être cohérent dans ses slogans de campagne: “Crooked Joe …”

      +26

    Alerter
    • Patrick // 27.09.2019 à 09h10

      La stratégie des démocrates va se retourner contre eux.
      Joe Biden est un de leurs candidats majeurs pour les prochaines élections , cette affaire va juste montrer les magouilles avec l’Ukraine , pas très bon tout ça.

        +12

      Alerter
      • Je me marre // 27.09.2019 à 11h49

        “La stratégie des démocrates va se retourner contre eux.”

        Pas du tout. Leur but est de se débarrasser de Biden corrompu, trop vieux et qui ne fait pas le poids face à Trump.

          +3

        Alerter
        • Chris // 27.09.2019 à 15h33

          Plus corrompu qu’eux ? MDR !
          Des détails sur le Bidengate :
          https://www.zerohedge.com/political/after-trash-talking-trump-ukraine-call-former-romney-adviser-exposed-burisma-board-member
          (google translation)
          Les commentaires d’un journaliste canadien francophone :
          https://www.youtube.com/watch?v=ffLfQpA1pzY
          La stratégie de Trump serait de laisser fuiter des faits, qui en réalité sont au compte des Dems, dont la presse s’empare sans vérifications suivi des choeurs de l’Etat profond (Reps et/ou Dems), lesquels se retournent ensuite contre les accusateurs-fauteurs.
          L’auteur de cette vidéo s’étonne que “l’exécution” de Biden commence si tôt dans la campagne électorale. Perso, je pense que Trump entend jouer au billard à plusieurs bandes, à commencer par Pelosi qui s’est avancée un peu trop loin. Et puis, enquêter puis inculper un prévenu demande du temps à la justice : le timing me parait correct.
          Prudente, la Dem Tulsi Gabbard préconise ne rien tenter contre Trump, mais d’attendre le verdict des urnes.
          En deuxième partie, il évoque la môme Greta (27’40), une des enfants-comédiens dont se servent les mondialistes : très intéressant.
          Sa prestation à l’ONU, lors des questions-réponses :
          https://www.youtube.com/watch?v=0bwLt_5t73g&feature=youtu.be
          Les commentaires sont éloquents.
          Pathétique. Comme d’hab., nos mierdas sont restés silencieux…

            +3

          Alerter
    • basile // 27.09.2019 à 09h20

      @ Kesse : vous vous demandez ce que les Américains en penseront, du chantage de Biden ?
      La vidéo date d’un an. Ils n’en ont pensé rien, car, « c’était pour la bonne cause »

        +2

      Alerter
      • Kess // 27.09.2019 à 13h46

        Tout est question de présentation et de spectacle. Si vous faites du bruit sur la destitution de Trump, vous faites du bruit sur le “chantage de Biden”.

        La réception de l’information dépend de multiples facteurs.

          +7

        Alerter
  • jack_sosey // 27.09.2019 à 09h55

    Les Faits :
    – Joe Biden alors vice-président d’Obama a exigé du gouvernement Ukrainien de destituer le procureur général pour qu’il autorise un transfert de fond (un milliard ?). De nombreux services y compris européen le soupçonnait de corruption.
    Exiger que l’Ukraine nettoie sa boutique s’y on veut qu’on investisse dedans semble acceptable.
    – Le procureur a été destitué et il travaillait entre autre dossiers sur une entreprise (Burisma) dans laquelle le fils Biden été grassement payé bien que sans compétence dans le milieu (à cause du père ?).
    Il y-a de forte suspicion de corruption. Des intérêt étrangers donne de l’argent à l’entreprise qui rémunèrent des proches de politiciens.
    – Le président Trump a demandé à son homologue Ukranien de faire la lumière sur cette affaire. Rudy Giuliani recherche des preuves des malversation des démocrates avec les Ukrainiens depuis longtemps.

      +11

    Alerter
    • jack_sosey // 27.09.2019 à 09h56

      Opinions :
      – La transcription de l’appel ne montre rien de concluant.
      1. Si tu croit Trump coupable le fait est qu’il demande de regarder l’affaire Biden au président Ukranien.
      2. Si tu croit Trump innocent tu pars du principe qu’il enquête sur la corruption en Ukraine (Comme Biden avant) et qu’il se renseigne sur l’origine des fakes news à son endroit. Rappelons les relations entre les Démocrates et des gouvernements étrangers pour enquêter sur Trump.

      En gros on accuse Trump de faire ce qu’à fait Biden auparavant. Si ça saute au visage de Trump alors Biden aussi.
      Seul différence : Biden est entouré de démocrates qui veulent sa place pour la présidentiel. Warren va se servir de l’accusation pour enfoncer Biden et se mettre en avant.
      Trump a plus peur de Biden que de Warren. Biden est comparativement considéré comme modéré face aux autres candidats démocrates. Trump possède l’avantage du statu-quo face à l’extrémiste idéologique.

      Ce scandale signe la chute de Biden et juste une autre affaire pour Trump.
      L’image de Trump n’a pas bougé, celle de Biden si.
      Va être rappelé que le Steele Dossier à été monté par les démocrates avec des soutiens étrangers dont des renseignement venant de Russie (çà vous rappelle rien actuellement ?).
      C’est impossible de griller Trump sans grillé Biden car ils sont accusé de la même chose mais Biden à reconnu qu’il y-avait Quid-pro-quo, Argent contre destitution ce qui est obligatoire pour prouver une corruption, là où Trump a eu l’intelligence ou la chance de ne rien demander en échange pendant l’appel.

        +5

      Alerter
      • Kesse // 27.09.2019 à 19h40

        Totalement d’accord avec votre post à l’exception d’une terminologie: “extrémiste idéologique” … qui est-ce donc? Warren? Sanders? Vous n’êtes pas sérieux?
        De plus, je rappelle que pendant la primaire démocrate de 2016, Sanders était donné gagnant face à Trump, qd Clinton était donné perdante.
        J’avais pour ma part conseillé à des collègues américains de voter Sanders pour cette raison. Ils m’ont dit que je me trompais en employant l’argument de “l’extrémisme” perçu de Sanders, arguant que je connaissais mal les états-unis et que les gens ne voteraient pas pour un socialo.

        Je pense que Sanders aurait gagné face à Trump, car il avait la capacité d’incarner la rupture tout en inquiétant moins que Trump. Ce moment est passé, sans doute … mais il faut se méfier de l’argument de l’extrémisme, il n’est pas valide, ou seulement dans la perception des cadres sup.

          +0

        Alerter
        • jack_sosey // 28.09.2019 à 09h19

          J’utilise le terme extrémiste comme on parle d’extrême gauche pour Mélenchon.
          J’aurais dû écrire radicalisme.
          Biden se bat contre Sanders et Warren, deux personnes considéré comme plus radicaux que lui dans l’opinion publique. Biden reste le vice-président d’Obama pour le publique.
          Votez Biden c’est le retour à la normale (entendre les années Obama).
          Sanders est plus à gauche que Warren qui l’est plus que Biden.
          Trump est volatile et dangereux. Dans un débat face à la modération et au bon sens il perd.
          C’est plus simple de semez le doute dans l’opinion sur des idées tranchées et radicales.

            +0

          Alerter
      • Jean D // 27.09.2019 à 19h51

        “C’est impossible de griller Trump sans grillé Biden car ils sont accusé de la même chose”

        Trump n’est pas soupçonné de népotisme contrairement à Biden (du moins sur cette affaire ukrainienne) et au niveau électoral ce genre de sujet peut avoir du poids.

        Il me semble assez difficile pour l’instant de savoir qui va le mieux “communiquer” sur ces scandales de corruption de la justice ukrainienne et de népotisme. Les agences en charge de la communication de crise comme Publicis se frottent les mains par avance, cela risque de durer un petit moment ce cirque.

        Et il y a un volet géopolitique avec la Russie si on creuse un tout petit peu. On parle quand même du n°1 du gaz en Ukraine, dirigée par des étrangers (cf le conseil d’administration avec à son bord un ancien directeur de la CIA) …

        Le tout pour les républicains et les démocrates va être de gratter sans crever l’abcès, enquêter mais pas trop quand même.

          +1

        Alerter
  • jack_sosey // 27.09.2019 à 09h56

    Opinions :
    – La transcription de l’appel ne montre rien de concluant.
    1. Si tu croit Trump coupable le fait est qu’il demande de regarder l’affaire Biden au président Ukranien.
    2. Si tu croit Trump innocent tu pars du principe qu’il enquête sur la corruption en Ukraine (Comme Biden avant) et qu’il se renseigne sur l’origine des fakes news à son endroit. Rappelons les relations entre les Démocrates et des gouvernements étrangers pour enquêter sur Trump.

    En gros on accuse Trump de faire ce qu’à fait Biden auparavant. Si ça saute au visage de Trump alors Biden aussi.
    Seul différence : Biden est entouré de démocrates qui veulent sa place pour la présidentiel. Warren va se servir de l’accusation pour enfoncer Biden et se mettre en avant.
    Trump a plus peur de Biden que de Warren. Biden est comparativement considéré comme modéré face aux autres candidats démocrates. Trump possède l’avantage du statu-quo face à l’extrémiste idéologique.

    Ce scandale signe la chute de Biden et juste une autre affaire pour Trump.
    L’image de Trump n’a pas bougé, celle de Biden si.
    Va être rappelé que le Steele Dossier à été monté par les démocrates avec des soutiens étrangers dont des renseignement venant de Russie (çà vous rappelle rien actuellement ?).
    C’est impossible de griller Trump sans grillé Biden car ils sont accusé de la même chose mais Biden à reconnu qu’il y-avait Quid-pro-quo, Argent contre destitution ce qui est obligatoire pour prouver une corruption, là où Trump a eu l’intelligence ou la chance de ne rien demander en échange pendant l’appel.

      +1

    Alerter
  • Loic // 27.09.2019 à 10h10

    est ce bien important d ergoter sur les soubresauts indignes de ce regime ignoble, va t en guerre, sans parole sans honneur et sans avenir…preparons plutot le notre d avenir… y a du boulot

      +7

    Alerter
  • Raskolnikov // 27.09.2019 à 13h02

    “I was not a direct witness to most of the events described.”

    Poubelle.

      +11

    Alerter
  • RGT // 27.09.2019 à 18h13

    Je ne sais pas pour vous mais je ne vois pas le document en question…

    Vous me répondrez sans doute que ce sont des affaires américano-américaines qui ont comme d’habitude un fumet très délicat.

    Si au moins ces affaires internes pouvaient pour une fois ne pas s’épancher en dehors de leurs frontières nous en serions reconnaissants.

    Nous avons déjà beaucoup de problèmes avec “nos” propres dirigeants et si nous pouvions éviter d’être éclaboussés pour une fois ce serait un bienfait.

    Cordialement,

      +2

    Alerter
  • Vassili Arkhipov // 28.09.2019 à 09h11

    Le transcript ne montre au mieux qu’une insinuation, si on la cherche vraiment. Par contre, Joe Biden s’est vanté en public d’avoir fait la même chose. Les crises, ce serait bien de parler du vrai coupable

      +1

    Alerter
  • Gui // 01.10.2019 à 05h22

    Tout le monde dit “aucune chance de destitution, le sénat est républicain”.
    Oui, sauf qu’on a vu ces derniers mois plusieurs hommes politiques républicains s’en prendre à Trump. Donc je suis méfiant.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications