Sans commentaire – “étrangement” pas trop vu dans nos médias… (pas de place à cause de Star Wars j’imagine…)

Le ministre de l’intérieur est Arseni Avakov, oligarque et corrompu notoire.

Le gouverneur de la région d’Odessa, invité, est Mikheil Saakachvili, ancien Président de la Géorgie, qui a sympathiquement ouvert le feu en 2008 sur des troupes russes…

Le sujet : eh bien, évidemment, privatiser des entreprises publiques – y’a bon millions ! (si on devenait milliardaire par le travail honnête dans ce coin, ça se saurait…)

Ca tourne ! :

C’est à ces gens que l’UE et le FMI ont prété des (nos) milliards…

36 réponses à Ca se passe comme ça un conseil des ministres en Ukraine…

Commentaires recommandés

JaySWD Le 18 décembre 2015 à 01h49

Et bien au risque de surprendre,finalement,je les aime bien ces politiques Ukrainiens!
les mèmes motivations que les nôtres,mais débarrassés des fameux “éléments de langage”
Ils sont là pour se gaver,ils y vont francs du collier,et ASSUMENT,sans états d’âmes!

Et si ça vient à mal tourner?
Et bien ma foi ils leur suffira de s’allier entre adversaires habituels pour se faire réélire! Au nom de la défense de la République d’Ukraine,évidemment!!
Hein? Comment? Plagiat?
Noooooon,toute ressemblance……personne ou situation ayant déja existé…..pure coincidence…etc,etc,Business as usual,comme dirait un Ukroligarque moyen! !

  1. Jean Louis Le 18 décembre 2015 à 01h30
    Afficher/Masquer

    Mikheil Saakachvili oligarque et corrompu notoire aussi. Il avait pour conseiller ….Raphaël Glucksman et BHL en Géorgie en 2008 lorsqu’il a décidé de se frotter à l’ours russe en envahissant l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie. La femme de Glucksmann Eka Zgouladze était ministre de l’intérieur en Géorgie et maintenant elle a presque le même poste en Ukraine.

    Avec un conseiller comme Glucksman et BHL, ça ne peut faire que des guerres

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Eka_Zgouladze

    Pour l’instant elle forme les milices à être plus présentable et à en faire des policiers …moins nazillon…peut être.
    http://www.kyivpost.com/content/kyiv-post-plus/zguladge-says-she-is-working-to-transform-ukraines-militia-into-modern-police-force-376114.html


    • Charles Le 18 décembre 2015 à 12h16
      Afficher/Masquer

      Olivier vise juste en introduisant ce document si révélateur en mentionnant Stars War…

      Saakachvili, devenu gouverneur d’Odessa, a fait déboulonner une statue de Lénine à Odessa pour la remplacer par celle du héros mythique et maléfique de la Guerre des Étoiles, Dark Vador (!)…
      J’ai trouvé ça dans cette description fort utile:
      L’Ukraine aux mains de oligarques et financiers
      http://wp.me/p5oNrG-gEB


    • Cyd Le 18 décembre 2015 à 20h11
      Afficher/Masquer

      La femme de Glucksmann Eka Zgouladze était ministre de l’intérieur en Géorgie et maintenant elle a presque le même poste en Ukraine.

      Il semblerait que cette dame s’est fait prendre à la douane avec 4m de dollars dans une valise

      Quasiment pas une seule référence dans le Google français mais des centaines d’occurences sur le Google russe/ukrainien


    • Aristide Hivesne Le 20 décembre 2015 à 00h10
      Afficher/Masquer

      ” La femme de Glucksmann Eka Zgouladze” la belle-fille d’André Glucksmann en fait

      Her second husband, whom she married in 2011, is the French journalist and film director Raphaël Glucksmann (born 1979), who is a son of the French philosopher and writer André Glucksmann and a former adviser to ex-President Saakashvili. https://en.wikipedia.org/wiki/Eka_Zguladze


  2. JaySWD Le 18 décembre 2015 à 01h49
    Afficher/Masquer

    Et bien au risque de surprendre,finalement,je les aime bien ces politiques Ukrainiens!
    les mèmes motivations que les nôtres,mais débarrassés des fameux “éléments de langage”
    Ils sont là pour se gaver,ils y vont francs du collier,et ASSUMENT,sans états d’âmes!

    Et si ça vient à mal tourner?
    Et bien ma foi ils leur suffira de s’allier entre adversaires habituels pour se faire réélire! Au nom de la défense de la République d’Ukraine,évidemment!!
    Hein? Comment? Plagiat?
    Noooooon,toute ressemblance……personne ou situation ayant déja existé…..pure coincidence…etc,etc,Business as usual,comme dirait un Ukroligarque moyen! !


    • mazepa Le 18 décembre 2015 à 05h14
      Afficher/Masquer

      Brou ha-ha… C’est ne que le début – comme toutes les révolutions se ressemblent la lutte de factions a commencé ! Suit de l’histoire – une chaîne TV montre de doigt l’homosexualité d’Avakov avec un penchant de pédophilie. As Mischiko ou Kernesse – qui est commanditaire ? de toute façon ça va finir par des massacres, sûr tout á Kiev et tout ce bo monde va se réfugier chez nos gougnafiers – merdocrates les poches bien remplis avec de l’argent de pauvre peuple ukrainien. https://m.youtube.com/watch?v=LdhydOPdVBc


  3. bobob Le 18 décembre 2015 à 02h18
    Afficher/Masquer

    Quelqu’un sait si cette source est fiable (ou s’il y en a une autre) : https://en.eadaily.com/news/2015/12/14/guest-corruption-fighter-eka-zguladze-caught-attempting-to-take-4mn-out-of-ukraine ?

    Et si donc la femme de Raphaël Glucksmann, ancienne vice-ministre de l’intérieur de Géorgie puis d’Ukraine (je savais pas que c’était un métier et qu’on pouvait donc l’exercer dans différents pays mais passons… enfin.. si un pays veut Cazeneuve, qu’il hésite surtout pas !) a bien été contrôlée entrain de sortir 4 millions de $ d’Ukraine pour une affaire médicale en… France ? (faudra que je fasse gaffe la prochaine fois que je vais chez le dentiste, ça a dû augmenter ;))


    • bobob Le 18 décembre 2015 à 02h27
      Afficher/Masquer

      J’oubliais une précision : “a bien été contrôlée [à l’aéroport] entrain de sortir 4 millions de $ d’Ukraine [dans une valise !]”


    • anatole27 Le 18 décembre 2015 à 07h03
      Afficher/Masquer

      un ancien ministre ukrainien d’avant coup d’état qui s’exprime dans un journal inconnu, j’appelle pas ca une source fiable, c’est n’importe quoi …


  4. Christophe Le 18 décembre 2015 à 02h28
    Afficher/Masquer

    “C’est à ces gens que l’UE et le FMI ont prété des (nos) milliards…”
    Et c’est pour ces gens que le FMI vient de modifier ses règles pour leur en refourguer encore plus.

    On finirait par croire que pour privatiser des biens publiques, il faut aussi l’aide de l’argent publique.


    • Puka Runa Le 18 décembre 2015 à 17h40
      Afficher/Masquer

      Rappelons – nous des milliards “prêtés” avec hâte au gouvernement du sobre Eltsine juste après le bombardement de la Douma en octobre 1993.


  5. Canfrarus Le 18 décembre 2015 à 03h38
    Afficher/Masquer

    Eh oui, ça se passe comme ça: un arménien invective contre un géorgien en Ukraine en utilisant la langue de l’ennemi, à savoir le russe.


  6. kira Le 18 décembre 2015 à 03h39
    Afficher/Masquer

    Le plus accablant (“genant”) est que tous les participants de la scene parlent le russe. Souvenons-nous que tout au debut de la “revolution” ukrainienne la suppression du russe etait un des premiers slogans des revolutionnaires


  7. sadsam Le 18 décembre 2015 à 09h25
    Afficher/Masquer

    Et il semble que la dame blonde assise à la gauche de Saakachvili soit la députée qui avait déjà reçu récemment un coup de bouteille sur la tempe de la part de l’un de ses collègues dans un couloir de la Rada
    http://www.rferl.org/content/ukraine-female-deputy-attacked-bottle-teteruk-kuzhel/27349734.html

    A la droite d’Avakov est assis le ministre des Affaires Etrangères Klimkine. Intéressant de regarder ses expressions.


  8. Charles Le 18 décembre 2015 à 09h26
    Afficher/Masquer

    L’article devrait peut-être aussi mettre en bonne place le fait que Saakachvili est recherché par son propre pays pour de multiples malversations et qu’il a été viré du pouvoir pour cette raison (et soutenu par l’Occident). La présente présentation ne met en valeur que les frasques du ministre de l’intérieur (et l’invasion de l’ancien président géorgien, pas sa corruption).


  9. Astatruc Le 18 décembre 2015 à 09h32
    Afficher/Masquer

    Bonjour Kiwixar,
    J’ai une autre lecture que la vôtre ou peut-être n’ais-je pas compris.
    Dans ce que vous écrivez, on dirait que c’est la Russie qui veut garder le Donbass comme anti-Ukraine pour éviter que l’Ukraine entière devienne l’anti-Russie.Moi, ce que j’ai compris c’est que “selon Poutine, l’Ukraine doit être maintenue comme un espace politique uni. ”
    Je ne crois pas que Poutine ait mis en place la résistance dans le Donbass, ce que l’on pourrait croire à la lecture de ces lignes.
    Je ne pense pas que l’Ukraine entière voudrait faire la guerre à la Russie, sa grande soeur.

    Je pense que c’est un enchaînement qui a aboutit à la situation actuelle.Le gouvernement putchiste, les ricains, l’OTAN, ne s’attendaient pas du tout à ce qu’une partie de la population résiste.
    Je ne pense pas que Poutine préfère garder le Donbass comme anti-Ukraine sinon, il n’aurait pas travaillé sur les accords de Minsk dont le point 9 dit:9. Restauration des frontières de l’Ukraine.
    De plus, connaissant des Ukrainiens de Donetsk, ils ne veulent pas d’un rattachement à la Russie même si nous, on a du mal à le comprendre et ils sont les principaux concernés.
    J’espère avoir été claire.
    🙂


    • Nerouev Le 18 décembre 2015 à 19h15
      Afficher/Masquer

      Je partage aussi votre point de vue. Il me semble qu’à la lecture de tout ce qu’a dit Poutine, il souhaite le retour de l’Ukraine slave d’antan. Il avait d’ailleurs avancé un engagement de 15 Miards $ dont une partie déjà versée, suivi d’un renouvellement de l’utilisation de Sébastopol jusque vers les années 2040 ou par là. C’est un engagement d’entente hors de toute volonté de conquête. Ce sont les américains et l’Europe qui sont venus faire les trouble fêtes et transformer le Maïdan dans la lignée directe du plan Brzezinski. Le Donbass l’a bien compris et tient à son identité et ses propres réformes. Et c’est ce qui va se passer puisque le gouvernement va faire la chasse aux nationalistes convaincus. Ce serait encore une défaite Américaine et Européenne par ricochet.


    • Kiwixar Le 18 décembre 2015 à 20h43
      Afficher/Masquer

      A mon avis, la théorie de Novorussie maintenue en “anti-Ukraine” par la Russie reste compatible avec les observations. Il faut prendre avec des pincettes ce que dit Poutine sur “l’espace politique uni” de l’Ukraine, car son rôle de chef d’Etat est de garantir les intérêts à long terme de la Russie, pas ceux de l’Ukraine (on l’a vu avec la Crimée).

      Les accords de Minsk permettent (à mon sens) justement le maintien du statu quo de la Novorussie en “anti-Ukraine” (de manière irrésolue) puisqu’ils stipulent que Kiev doit discuter avec les Novorussiens. Mission impossible à Kiev vu les charlots. Cela permet à la Russie de figer la situation, et le temps travaille pour la Russie :
      – modernisation militaire russe
      – affaiblissement militaire des US (fin de l’ère des portes-avions, leurs F15 ont plus de 30 ans, et les F35 et F22 ne valent rien, fin de la suprématie aérienne)
      – encore quelques années avant la fin du pétrole de schiste US (comment faire la guerre sans pétrole?)
      – faillite de l’Ukraine, problème de l’approvisionnement en gaz
      – l’appétit grandissant de la Pologne pour une partition de l’Ukraine
      – coût pour l’UE qui ne paiera rien, désillusion des Ukrainiens

      Concernant la volonté des Donestkiens de ne pas se rattacher à la Russie, c’est peut-être leur souhait actuel, mais cela peut évoluer : s’ils souhaitent créer leur propre nation, ils devront penser à la défense, et tout dépendra de la situation à Kiev et en Galicie. Je ne pense pas que la Russie souhaite “récupérer” la Novorussie, mais un bon judoka est capable de profiter instantanément de la moindre ouverture de l’adversaire.


      • Astatruc Le 19 décembre 2015 à 09h11
        Afficher/Masquer

        Kiwixar,

        Malgré l’intelligence géopolitique de Poutine, (et l’intelligence de vos commentaires), je ne suis pas sûr qu’il avait deviné que Kiev refuserait les pourparlers avec le Donbass.
        Et si, maintenant, proposer des débats devient une stratégie pour figer une situation, alors, je donne ma langue au chat.
        🙂
        Je pense qu’il gère comme il peut, du mieux qu’il peut. Malgré tout le machiavélisme qu’on attribue d’habitude aux grands chefs, j’ai tendance à croire que la situation dans le Donbass l’attriste fortement.
        Moi, entendre un chef d’état dire : “Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait?”, je suis peut-être naïf mais ça me parle.


  10. Astrolabe Le 18 décembre 2015 à 10h14
    Afficher/Masquer

    Merci de noter également pour ceux que ça intéresse, que tout le débat, et même les brefs échanges entre Avakov et Porochenko, se déroule en russe. En effet, cette équipe, qui me rappelle beaucoup les Musiciens de Brême, n’a qu’une langue commune, le russe, langue pourtant interdite dans les échanges officiels (enfin échanges de quoi ?).


  11. Max Le 18 décembre 2015 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Cette vidéo aussi me semble particulièrement passionnante.
    http://www.zerohedge.com/news/2015-12-11/caught-tape-ukraine-premier-assaulted-parliament

    Mais c’est au parlement


  12. Krystyna Hawrot Le 18 décembre 2015 à 12h19
    Afficher/Masquer

    C’est lamentable mais aussi terrible. On voit bien que Avakov humilie Sakachvilli pour bien montrer à Porochenko que les marionnettes mises en place par les Américains ne vont pas décider à la place des faschistes ukrainiens – la lutte pour la main mise et le contrôle sur le port d’Odessa par tous ces criminels a commencé.

    Avakov entend montrer à Porochenko que les Américains doivent compter avec lui. La scène est édifiante. La pauvre Sakachvilli fait limite peine à voir – il n’est là que la par la grâce du grand frère US qui lui a trouvé une place dans ce monde. Mais si lui est un voleur, Avakov est un tueur, un criminel de guerre, un fasciste et bien pire.

    Sakachvilli, s’il veut sauver sa peau, parce que cela va mal finir pour lui le jour ou les US vont estimer qu’ils n’ont plus besoin de lui et vont le laisser tuer, n’aurait qu’une solution – aller à Canossa, chez les Russes et tout balancer… Peut etre qu’il obtiendrait un pardon et pourrait finir ses jours dans l’anonymat d’une province russe.

    Sputnik a commenté ironiquement: quand un Georgien et un Galicien se disputent, ils le font toujours en Russe… la Mère Russie est toujours là en attente que ses enfants reviennent à la raison!


  13. Krystyna Hawrot Le 18 décembre 2015 à 12h25
    Afficher/Masquer

    vous avez parfaitement raison! D’autant plus que certains russes mettent même la Révolution d’Octobre dans le même panier! Il y a une grande différence entre des vrais changements même violents, qui amènent à des constructions profitable aux plus grands nombres parce que portés par des classes sociales organisés dans des structures et un chaos planifié et organisé de l’extérieur. Il faudrait théoriser cela parce que cette confusion amène à discréditer des organisations qui ne sont pour rien dans les manipulations visant à créer le chaos et dissuade les gens de s’engager.


  14. Nico 13 Le 18 décembre 2015 à 14h35
    Afficher/Masquer

    Vous avez vu également que la “justice” Ukrainienne a interdit l’existence du Parti Communiste ?
    Je viens de voir également que le FMI a menacé le pays de couper l’octroi des crédits car certains députés veulent remettre en cause le projet fiscal du FMI.
    C’est vraiment magnifaik (mode Cristina Cordula on) ce qu’est devenu ce pays depuis le Maïdan.
    Enfin, c’était à prévoir j’ai envie de dire.
    Dès que le FMI met le nez dans les affaires d’un pays, c’est la débandade la plus totale.
    Bienvenue en enfer Ukrainiens (niennes).


    • V_Parlier Le 18 décembre 2015 à 21h41
      Afficher/Masquer

      Avec tous les nez de cette sorte qu’il y a à présent dans les affaires de l’Ukraine, ils vont finir par jouer des coudes comme au Rugby. Cette séance en est peut-être l’un des symptômes.


  15. Nico 13 Le 18 décembre 2015 à 14h46
    Afficher/Masquer

    Article de Libé : http://www.liberation.fr/planete/2015/12/17/l-ukraine-dechante-mais-patiente_1421474

    Mais comment cette sociologue peut-elle nous faire croire que Porochenko ne fait pas partie des oligarques ?
    Ce type a fait fortune du temps où justement, pour faire fortune, il fallait faire partie d’un réseau.
    Et il n’a toujours pas respecté sa promesse de vendre ses actifs s’il était élu.

    Et la lutte contre la corruption, c’est vraiment du flan.
    Car d’une part, seul les opposant au régime sont arrêtés, et car d’autre part ceux qui soutiennent Porochenko ont eux-mêmes déjà magouillé.
    C’est vraiment prendre les gens pour des cons cet article.


  16. Nico 13 Le 18 décembre 2015 à 15h14
    Afficher/Masquer

    Début d’article du Figaro (je ne peux avoir accés au reste car il faut être abonné) :

    http://www.lefigaro.fr/international/2015/12/18/01003-20151218ARTFIG00116-ukraine-voyage-en-absurdie.php

    Mais regardez l’expression : les soldats séparatistes ukrainiens prorusses.
    Moi je dis, ça vaut son pesant de cacahuètes.
    Il y aurait donc des Ukrainiens qui ne veulent pas de ce gouvernement et veulent continuer à garder un lien avec la Russie ?
    [modéré]


  17. VincentL Le 18 décembre 2015 à 18h31
    Afficher/Masquer

    Comme dirait Robert Sutton dans
    “Objectif Zéro-sale-con,
    Petit guide de survie face aux connards, despotes, enflures, harceleurs, trous du cul et autres personnes nuisibles qui sévissent au travail” :

    “Un consultant en management de ma connaissance compare ce genre de réunion à “des singes dans un zoo qui bombardent leurs congénères avec leurs excréments pour affirmer leur domination.” ”

    Il donne cette image pour des réunion ou “En surface, nous étions polis, mais ce vernis masquait à peine une rivalité intense et odieuse”

    Mais dans le cas présent c’est quasiment stricto sensu.


  18. Freddi Le 18 décembre 2015 à 20h43
    Afficher/Masquer

    Un peu hors sujet mais Marc Crépin, le correspondant de Radio France à Moscou, commence à m’agacer sérieusement avec ses interventions toujours à charge en utilisant une réthorique pleine de sous-entendus russophobes.
    Radio de service publique ou radio de propagande d’état ?


  19. Ailleret Le 18 décembre 2015 à 21h30
    Afficher/Masquer

    Freddi,

    Votre commentaire n’est pas hors-sujet, mais bienvenu. Depuis le début de la crise ukrainienne, on n’a pas assez parlé de Marc Crépin, la voix de la désinformation sur service public.

    Le 18 juillet 2014, sur France Info, il annonçait triomphalement qu’un chef séparatiste du Donbass s’était félicité d’avoir abattu l’avion malaisien. C’était un mensonge. Le 2 mai 2014, sa version du massacre d’Odessa (France Inter, journal de 23 h) mérite une transcription mot-à-mot :

    Titres de José Setien : “La crise en Ukraine avec un événement tragique ce soir à Odessa : l’incendie criminel du bâtiment des syndicats a fait 31 morts après des affrontements sanglants entre pro- et antirusses”
    Développement de José Setien : “à Odessa, le grand port du sud, sur la Mer Noire, en face de la Crimée, des affrontements sanglants entre pro-ukrainiens et pro-russes ont fait quatre morts ; et dans la foulée, le feu a été mis au bâtiment des syndicats, le bilan est terrible : 31 morts. Marc Crépin, vous êtes avec nous en direct de Moscou.
    Marc Crépin: “Oui, bonsoir, ce qui vient d’arriver ce soir tient apparemment plus d’un dérapage de la violence que d’une action préméditée, l’immeuble des syndicats semble-t-il était occupé par les pro-russes lorsque l’incendie a éclaté, beaucoup de personnes ont pris peur et se sont réfugiées dans les étages, mais lorsque les flammes se sont propagées un peu partout, d’autres ont sauté par les fenêtres, c’est ce qui explique la gravité de ce bilan.”

    Questions naïves d’un auditeur de France Inter (je sais, il faut être maso pour écouter une radio pareille) :
    – Pourquoi les “pro-russes” ont-ils “occupé” cet immeuble ? Pour échapper aux doux manifestants de Maïdan, peut-être ?
    – Comment l’incendie a-t-il “éclaté” ? Un court-circuit ? Ou bien le réchauffement climatique ?
    – Pourquoi ceux qui ont sauté par les fenêtres sont morts, en aggravant le bilan ?

    Les critiques des médias devraient s’intéresser davantage à Marc Crépin.


    • lvzor Le 21 décembre 2015 à 11h12
      Afficher/Masquer

      Il est peut-être juste moins hypocrite qu’Alban Mycosie?


  20. scarabeo Le 23 décembre 2015 à 13h52
    Afficher/Masquer

    Je me trompe ou toute cette réunion se déroule en RUSSE !!! honte à vous !!! Alors que ces enf… veulent interdire l’usage du russe à l’est du pays mais s’insulte copieusement dans cette langue. Le niveau est sans équivoque et reflète plus un conflit de bandits au café du coin qu’un conseil des ministres. Et c’est avec ces déchets de l’humanité que l’Europe veux coopérer. C’est ça les partenaires de la France ? C’est juste à vomir.


  21. christobald Le 23 décembre 2015 à 18h53
    Afficher/Masquer

    Moi, aussi je les aime bien ces politiciens ukrainiens: directs, haut-en-couleur, ça nous change des têtes compassées des Jupé, Hollande et consorts. Je connais bien l’Ukraine, et finalement ce genre de comportement est bien à l’image de ce peuple sympathique, franc, cocasse et chaleureux. D’ailleurs, je ne considère pas que leur mentalité et leurs moeurs diffèrent fondamentalement de leur voisins du Nord-Est. L’épisode du verre d’eau me rappelle un débat TV houleux entre “Zhirik” (Zhirinovsky) et Nemtsov dans les années 1990. La seule différence, c’est que ce sont des russes méridionaux, très enclins à la vanité, aux fanfaronnades. Le grand russe est d’habitude plus discret et moins velléitaire que son voisin du sud-ouest, plus constant dans son action, et moins vaniteux. Je suis persuadé qu’à la fin l’Ukraine, lassée de ses luttes intestines, de son état d’anarchie endémique, incomprise des occidentaux, rejoindra Moscou et lui confiera les reines de son gouvernement.


  22. christobald Le 23 décembre 2015 à 19h04
    Afficher/Masquer

    A voir ces “ukraïnistes” ou “ukropi” bouffant du moscovite parler et s’invectiver en langue russe, avec toutes le florilège du “mate” (gros mots à connotation sexuelle d’importation tatare), on peut entrevoir l’issue de cette farce tragique: la réunification à l’horizon d’une dizaine d’années. Vive l’Ukraine et vive la grande Russie!


Charte de modérations des commentaires