Les Crises Les Crises
10.décembre.201510.12.2015 // Les Crises

L’Occident se trompe systématiquement d’ennemi, par Alexandre del Valle

Merci 4
J'envoie

Source : Russia Today France, le 23 septembre 2015.

Des destuctions dans la banlieue de Damas

Des destuctions dans la banlieue de Damas

Le président français François Hollande s’est dit prêt à lancer des frappes sur la Syrie. RT France s’est entretenu avec l’essayiste, consultant en géopolitique, auteur du livre «Chaos syrien» Alexandre del Valle pour analyser la position française.

RT France : La France s’est prononcée pour la participation aux frappes aériennes en Syrie. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius affirme à son tour que ce serait de l’autodéfense. Est-ce que cette explication est justifiée ?

Alexandre del Valle : Je ne suis pas souvent d’accord avec Monsieur Fabius mais dire que frapper en Syrie c’est de l’autodéfense est exact. Ce sont des gens qui viennent de la mouvance djihadiste, notamment l’Etat islamique, qui ont perpétré des attentats sur le sol français. L’Etat islamique a menacé directement la France. Dans la revue en français de l’EI Dar al Islam, il est écrit explicitement que toute sorte d’attaque est valable contre la France, qui est un des pires ennemis de l’islam. Donc effectivement on peut dire que «l’ennemi nous attaque». Toutes les conditions sont là pour dire que l’EI nous a déclaré la guerre, il est légitime d’opérer des représailles.

RT France : Les autorités syriennes en place estiment que les frappes aériennes ont été inefficaces jusqu’à présent et qu’il faudrait engager une offensive au sol. Etes-vous d’accord ?

Alexandre del Valle : Il est clair qu’on ne peut pas déloger un ennemi qui se cache dans la population si on ne fait que des bombardements aériens. C’est même le piège tendu par les islamistes contre les Occidentaux depuis les années 2000. Cette stratégie a même été décrite dans l’ouvrage de l’idéologue de l’EI et d’Al-Qaïda Abou Bakr Naji l’Administration de la barbarie, estimant qu’il faut pousser l’ennemi à effectuer des représailles, notamment des bombardements aériens, pour créer une situation de chaos, monter la population encore plus contre l’ennemi extérieur – donc l’attirer dans le piège en le poussant à faire la guerre. Si on fait la guerre d’une manière stupide, uniquement par des bombardements aériens on tombe encore plus dans ce piège parce que cela va provoquer la mort de civils, cela ne va pas déloger les djihadistes. Cela ne va servir à rien. Depuis 2001, les bombardements aériens ne sont pas efficaces. Regardez en Afghanistan, les drones ont fait beaucoup de morts innocentes et n’ont fait que remonter la population contre les Américains. On sait que dès que les Américains auront quitté l’Afghanistan en 2016 ce sera le retour des Taliban sur Kaboul. Cela a été le cas en Irak.

Les Occidentaux ne veulent pas d’intervention au sol parce qu’ils ne veulent pas se mettre à dos l’opinion publique

RT France : Comment faut-il donc procéder ?

Alexandre del Valle : Il faut les combattre au sol à l’aide des populations locales, et associer dans cette guerre totale contre le terrorisme toutes les composantes – les Iraniens, les Russes, les Turcs, les Occidentaux. Il ne faut pas se limiter uniquement aux bombardements aériens, il faut des troupes au sol pour aller chercher l’ennemi où il se cache, de manière ciblée. Il faut également dépêcher beaucoup de soldats de plusieurs pays différents. Nous sommes obligés de coopérer. Or, aujourd’hui aucune de ces conditions n’est réunie. Les Occidentaux ne veulent pas d’intervention au sol parce qu’ils ne veulent pas se mettre à dos l’opinion publique, ils ne sont pas unis avec les Russes, les Turcs jouent un jeu trouble et n’arrivent pas choisir leur camp et les Iraniens ont été exclus de ce processus.

Le président russe a tout à fait raison quand il dit qu’il faut une guerre totale contre l’EI avec la prise en considération de plusieurs pays qui doivent s’entendre pour former un front commun.

RT France : Est-ce que l’Occident pourrait dépasser la rhétorique anti-Assad afin de lutter contre Daesh ?

Alexandre del Valle : Il faut le faire. Il faut désigner et hiérarchiser l’ennemi. L’ennemi principal n’est pas uniquement l’Etat islamique, c’est le djihadisme. Assad n’est pas l’ennemi parce que son régime légal n’agresse pas les Français chez eux, il n’envoie pas les terroristes même si nous l’avons désigné comme «ennemi». Aujourd’hui celui qui menace nos valeurs, notre mode de vie, notre société, qui tue nos citoyens – c’est l’Etat islamique, ainsi qu’Al-Qaïda. L’ennemi principal est le djihadisme avec leur projet de terrorisme international. Aujourd’hui l’Occident met au même niveau Bachar el-Assad, qui n’est pas notre ennemi parce qu’il ne nous a pas agressé, et l’Etat islamique.

Renverser tous les régimes proches des Chinois ou des Russes dans une logique de guerre froide qui à mon avis est stupide, contre-productive et suicidaire pour les Occidentaux

RT France : En Libye l’intervention a effectivement eu lieu avec les forces conjointes de l’Occident mais le chaos y règne toujours…

Alexandre del Valle : La Libye de Monsieur Kadhafi avait été terroriste durant la guerre froide mais depuis 2000 la Libye avait renoncé au terrorisme, elle avait réparé un certain nombre de choses ayant reconnu ses erreurs et même renoncé à son programme nucléaire. La Libye était devenue un pays fréquentable et nous aidait à contrôler le flux migratoire. Bizarrement, l’Occident a agressé la Libye alors qu’elle n’a jamais été aussi proche de l’Occident. Kadhafi ne menaçait pas nos valeurs, il coopérait avec nous, il était très utile. Nous avons attaqué un régime qui était devenu ami pour aider les rebelles qui appartiennent à la mouvance islamiste internationale et qui ont une idéologie ennemie de l’Occident. Du point de vue militaire nous avons mis en place en Libye des islamistes qui ont été entraînés par les Occidentaux. Donc nous avons renversé un régime qui ne nous menaçait pas pour mettre en place des rebelles qui nous menacent. Vous comprenez à quel point la stratégie occidentale est stupide. Le problème c’est que l’Occident se trompe d’ennemi systématiquement et aide des mouvements islamistes anti-occidentaux.

RT France : Pourquoi cela se fait-il ?

Alexandre del Valle : Le véritable but des stratèges américains, de l’Occident et de l’OTAN c’est d’aider tous ceux qui peuvent constituer une barrière contre la Russie – la Libye, l’Irak, la Syrie, tous ces pays qui étaient considérés relativement proches de la Russie, comme l’Iran. La véritable obsession des Occidentaux c’était d’isoler les Russes, empêcher tous les amis des Russes à rester au pouvoir, renverser tous les régimes proches des Chinois ou des Russes dans une logique de guerre froide qui à mon avis est stupide, contre-productive et suicidaire pour les Occidentaux.

C’est stupide d’intervenir et encore plus stupide de partir en ne faisant aucun «suivi»

RT France : Est-ce que l’intervention en Syrie peut aboutir à un chaos libyen ?

Alexandre del Valle : Je pense qu’on va connaître l’équivalent d’un chaos libyen ou irakien si nous intervenons et que nous continuons à confondre les ennemis. Si on fait la guerre il faut avoir un ennemi clair – un seul à la fois, des objectifs de guerre à court et à long terme. On veut détruire un régime pour mettre quoi à sa place ? On veut détruire l’Etat islamique pour laisser d’autres mouvances islamistes progresser ? Aujourd’hui il n’y a pas de stratégie à long terme, comme c’était le cas en Irak où il n’y a pas eu de «service après-vente». On a fait la guerre, puis sommes parti en laissant le chaos. C’est stupide d’intervenir et encore plus stupide de partir en ne faisant aucun «suivi».

Malheureusement, depuis les années 2000, les opérations occidentales militaires ne sont pas stratégiquement étudiées, l’ennemi n’est jamais clair, les buts de guerre ne sont pas précis et surtout il n’y a jamais de «service après-vente» à long terme. C’est catastrophique ! Il est temps de revenir aux bases de la pensée stratégique où on désigne l’ennemi, où on a un but de guerre et où on va jusqu’au bout de l’intervention et on prépare aussi l’avant et l’après-guerre. Une guerre ce n’est rien s’il n’y a pas de préparation et pas de suivi.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Nicobungy // 10.12.2015 à 07h07

Comme disait Isaac Asimov dans ses romans: “la violence est le dernier refuge de l’incompétence”

40 réactions et commentaires

  • Kiwixar // 10.12.2015 à 05h25

    “L’acte essentiel de la guerre est la destruction, pas nécessairement de vies humaines, mais des produits du travail humain. La guerre est le moyen de briser, de verser dans la stratosphère, ou de faire sombrer dans les profondeurs de la mer, les matériaux qui, autrement, pourraient être employés à donner trop de confort aux masses et, partant, trop d’intelligence en fin de compte.”
    – Orwell, 1984

     25

    Alerter
  • Patrick Luder // 10.12.2015 à 06h48

    La guerre est irresponsable et condamnable => dans tous les cas !

    Quand nous commettons un acte de guerre, ce n’est qu’une preuve de notre propre impuissance et de notre propre incompétence.

    L’intelligence serait d’apporter la paix avec une collaboration de développement de l’humanité, réalisé sur place par les personnes autochtones et avec leurs propres moyens …

     23

    Alerter
    • Nicobungy // 10.12.2015 à 07h07

      Comme disait Isaac Asimov dans ses romans: “la violence est le dernier refuge de l’incompétence”

       51

      Alerter
    • pikpuss // 10.12.2015 à 07h34

      Patrick Luder pas ” Nous ” mais ” Eux ” ! A moins évidemment que vous soyez totalement d’accord avec la politique totalement criminelle de nos dirigeants mafieux.

       7

      Alerter
    • lefildariane@ // 10.12.2015 à 08h29

      Excusez moi mais je crois que vous n’ avez pas bien compris quelque chose. Comme en amour il faut être deux pour que la paix règne

       10

      Alerter
    • Tunkasina // 10.12.2015 à 13h50

      Héhé… C’est d’ailleurs tout le propos de “L’art de la Guerre” :

      “Un habile général ne se trouve jamais réduit à de telles extrémités ; sans donner des batailles, il sait l’art d’humilier ses ennemis ; sans répandre une goutte de sang, sans tirer même l’épée, il vient à bout de prendre les villes ; ”

      La Guerre, aujourd’hui, désigne la bataille et le chaos.
      Mais si l’on se considère en guerre contre quelqu’un, on en est pas pour autant à pratiquer la violence : On peut tout à fait faire évoluer la situation pour en arriver à ne plus avoir d’ennemi – si tant est qu’on est habile stratège.

      Le problème de nos politicards en CDD, c’est qu’ils n’ont pas ce sens tactique affuté : Ils se contente de manœuvrer et de s’entre manipuler pour l’obtention de postes. Cela ne fait pas de bons stratèges au sens large.

      Résultat, il ne savent pas comment créer des situations permettant de faire de nos ennemis potentiels des alliés, et c’est catastrophique.

      Qu’ils partent jouer 15 jours à Travian déjà, ça leur fera une première formation.

       3

      Alerter
  • Tartarin // 10.12.2015 à 08h40

    Quelle crétinerie !!! Si on bombarde la Syrie, alors il faut aussi bombarder tous les pays où l’EI est signalé : Irak, Libye, Mali, etc.

    Mais avant, ce Monsieur a-t-il les preuves que c’est bien l’EI ? Ou bien des instigateurs qui le manipulent comme une marionnette pour faire des impérialistes ?

     6

    Alerter
  • Nerouev // 10.12.2015 à 08h47

    Brzezinski et le Grand Jeu ne sont pas morts et nous soutenons ceux qui veulent continuer cette dominance mondiale. On se trompe d’ennemi, ou mieux dit, on nous trompe d’ennemi. Qu’avons-nous contre la Russie ou la Chine ? rien , si ce n’est qu’ils sont l’ennemi de nos amis, ces derniers qui ne nous veulent sûrement pas que du bien d’ailleurs.

     38

    Alerter
  • BEYER Michel // 10.12.2015 à 08h51

    Erreur systématique, ou attitude délibérée??? L’objectif final étant la Russie et la Chine.

     14

    Alerter
    • caroline Porteu // 10.12.2015 à 10h47

      Avant la Russie et la Chine , il y a un objectif qui est d’instaurer le chaos en France pour détruire le modèle laic français qui permet de surmonter les divisions confessionnelles et de préserver la paix civile .

      Le dernier journal de l’EI est tout à fait clair sur le sujet : Menaces sur les enseignants de l’école laique et menaces sur les parents qui envoient leurs enfants dans ces écoles

       14

      Alerter
  • Papycousteau // 10.12.2015 à 09h42

    Faire la guerre au sol, OK ! Mais cette “armée de libération” ne devrait-elle pas être composée en majeure partie des “migrants” dont la plupart sont des hommes jeunes, connaissant le terrain,qu’il suffirait de former au métier de “guerrier” et encadrer…

     6

    Alerter
    • anne jordan // 10.12.2015 à 17h40

      Votre proposition reprend fidèlement celle de je ne sais plus quel haut responsable polonais ; je ne dis pas qu’elle est stupide , mais je m’étonne que l’on puisse reprocher à quelqu’un de ne pas vouloir se battre , les armes à la main …
      voilà ce que c’est lorsque l’on entend , jour après jour :
      ” aux armes , citoyens ! ”

      ( armes , soi dit en passant , que notre police cherche à débusquer avec les excès que l’on sait ! )

       3

      Alerter
  • tof // 10.12.2015 à 10h06

    Alors monsieur fabius quelles leçons l’histoire va t elle retenir de vos frasques politico politiciennes ?
    ” Responsable mais non coupable ” si dans l’affaire du sang contaminé votre responsabilité à été mise hors de cause car vous n’étiez pas médecin, dans les dossiers syrien et ukrainien serez vous également absous parce que vous n’êtes pas militaire , et si les petits gars des bataillons azov et alnosra font ” du bon boulot ” pensez vous être les mieux placés pour nous parler des risques des extrêmes ?
    Allez concentrez vous il vous reste deux jours pour sauver la planète et le reste de votre mandat pour ne pas la détruire

     25

    Alerter
  • Yvano // 10.12.2015 à 10h27

    L’Occident se trompe systématiquement d’ennemi… Bin oui, c’est une évidence!
    Des gens comme Emmanuel Todd l’ont expliqué à de maintes reprises : le système est devenu dysfonctionnel, il a évolué de telle façon que les élus occidentaux sont aux ordres de leurs sponsors, leurs mécènes, leurs parrains… Or, ceux-ci ont le plus souvent des intérêts particuliers qui vont à rebours de l’intérêt général.

     18

    Alerter
  • Frédéric // 10.12.2015 à 10h47

    “Toutes les conditions sont là pour dire que l’EI nous a déclaré la guerre, il est légitime d’opérer des représailles.”

    Heureusement que j’ai de la mémoire, et me souviens que c’est François Hollande qui a déclaré, peut après la provocation de Daesh avec la video de la décapitation de citoyens américains en septembre 2014, que l’ennemi de la France, c’est l'”Etat Islamique”. C’est donc Hollande qui a déclaré la guerre à l'”Etat Islamique”. Les morts des attentats du 13 novembre auraient-ils été d’accord avec cette automaticité de l’engagement dans la guerre au côté de l’allié américain?

     6

    Alerter
    • queniartpascal // 10.12.2015 à 12h29

      ce qui est dommage c’est que les terroristes ne visent jamais les politiciens français ce qui prouvent que ceux-ci n’ont rien a craindre de la part de leurs allies,il n’y a que le peuple qui subit

       11

      Alerter
      • jules // 10.12.2015 à 15h56

        Eh bien oui, puisque la seule, unique et vraie guerre, c’est celle qui oppose une secte oligarchique sans nationalité à TOUTES les populations de la planète. Une guerre totale.

        Les gouvernements, l’OTAN, les terroristes et autres exécuteurs de basses œuvres ou idiots utiles (Sting, Bono, Elton John…), l’ONU, le FMI, la Federal Reserve, les médias mainstream, le Pentagone, etc. — tout ça ne sont que des bataillons de combat privés à la seule disposition d’une caste d’ordures qui ont besoin de la terreur et du chaos pour faire semblant d’exister.

         13

        Alerter
  • Judith // 10.12.2015 à 11h15

    sinon question grand Guignol, on a ce qu’il faut dans le Monde..

    le Titre

    Réunion sans précédent de toutes les composantes de l’opposition syrienne (TOUTES?)

    le texte ( extrait)

    Une réunion des différentes parties de l’opposition syrienne au régime de Bachar Al-Assad s’est ouverte mercredi 9 décembre à Ryad, en Arabie saoudite.

    la réunion se tiendra à huis clos jusqu’à jeudi et exclut plusieurs groupes, notamment les Kurdes.

    L’Arabie saoudite, un des principaux soutiens des rebelles, espère faire émerger une position commune avant d’éventuelles négociations de paix sous l’égide des Nations unies

    Les groupes considérés comme « terroristes », tels l’organisation Etat islamique (EI) et le Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaida, en ont été exclus. Mais les islamistes d’Ahrar Al-Cham, alliés à Al-Nosra, et dont l’invitation a entraîné le retrait d’autres groupes, seront présents.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/09/les-rebelles-syriens-commencent-a-evacuer-le-dernier-quartier-de-homs-qu-ils-controlaient_4827571_3218.html#jo3MtKKwddPvQCr1.99

    bref , l’Arabie Saoudite prépare l’annexion de la Syrie, et l’avènement du grand Califat Sunnite..et par là même l’anéantissemnt des Kurdes, et des chiites, comme le wahhabisme le prescrit.

    Avec nos applaudissements!

     19

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 10.12.2015 à 12h09

    Pour expliquer la “véritable obsession des Occidentaux qui est d’isoler les Russes, d’empêcher tous les amis des Russes à rester au pouvoir, de renverser tous les régimes proches des Chinois ou des Russes” et qui revient, vu l’ampleur de la tâche, à vider l’océan à la petite cuillère, je me demande s’il ne faut pas faire appel au… travail ! Selon cette idée, les Occidentaux serait plutôt dans l’impossibilité d’accepter le monde tel qu’il est et de “faire avec” : il leur faut toujours travailler à le changer, à “lutter contre”, comme si cette “lutte” pouvait un jour prendre fin suite à l’instauration d’un état stable à tout jamais. La logique du minimum d’efforts, (et donc d’un maximum de négociations), ils n’ont pas l’air de connaître.

     10

    Alerter
    • Tunkasina // 10.12.2015 à 13h55

      Tellement vrai ! L’efficience n’est pas la doctrine dominante en occident, ça, on le sait !

      Sinon, on aurait des semaines de 20h, on arrêterait enfin de réclamer “plus de travail” quelque soit la productivité …

      L’idéologie Occidentale majeure et dominante, c’est “No pain, No gain”, ou encore “il faut souffrir pour être [belle / riche / heureux ]… ”

      Avec toutes les dérives que l’on sait.

       7

      Alerter
    • Nora // 10.12.2015 à 19h33

      “Et s’il n’y a plus de barbares qu’allons nous devenir ? Ces hommes là en un sens apportaient une solution! ” Kafka
      Merci @crapaud rouge

       1

      Alerter
  • cording // 10.12.2015 à 12h32

    Les Occidentaux, un terme générique fourre-tout. Quand il s’agit des US je ne me reconnais pas du en eux, tellement ils sont manichéens, maladroits voire fautifs de la situation actuelle. Leur arrogance les a aveuglés au point d’agresser et détruire l’Irak de Saddam Hussein en 2003 et 2006 dont nous payons actuellement les conséquences.

     8

    Alerter
    • Sébastien // 10.12.2015 à 17h06

      Vous avez raison: Atlantistes est un terme beaucoup plus juste, l’Occident rassemblant aussi le Japon. D’ailleurs, le camp d’en face pourrait être appelé “les Continentaux” en référence directe à la Russie, et dont la majeure partie de l’Europe se rattache de fait.

       1

      Alerter
  • Alain // 10.12.2015 à 13h50

    Encore un qui inverse causes et effets: on bombarde l’EI depuis un an et c’est lui qui nous déclare la guerre maintenant? Les bombardements c’est quoi si ce n’est pas un acte de guerre de nous contre eux? Curieuse conception de la légitime défense !

     6

    Alerter
  • Ced // 10.12.2015 à 14h22

    Bonjour

    Ooooh, encore le même argument de stupidité ou d’incompétence, billevesées !

    “Nous avons attaqué un régime qui était devenu ami pour aider les rebelles qui appartiennent à la mouvance islamiste internationale et qui ont une idéologie ennemie de l’Occident. Du point de vue militaire nous avons mis en place en Libye des islamistes qui ont été entraînés par les Occidentaux. Donc nous avons renversé un régime qui ne nous menaçait pas pour mettre en place des rebelles qui nous menacent”
    Questions cons : Si demain, je porte plainte contre Mr Del Valle pour mensonges ou diffamation, est ce que le tribunal devra enquêter sur la véracité de ses propos ? Pourrions nous porter plainte contre X qui dit une vérité dans le but d’obtenir l’officialisation d’une réalité ?

    “Renverser tous les régimes proches des Chinois ou des Russes dans une logique de guerre froide qui à mon avis est stupide, contre-productive et suicidaire pour les Occidentaux”
    Et aussi que des pays laïcs… Rien de tel pour y installer par la suite l’extrémisme et son jumeau le chaos. Et ainsi nous faire croire à une guerre de civilisation ou de religion. Alors qu’au final, l’objectif est de conquérir le richissime “heartland”. J’ai lu ça hier en commentaires sur ce site.

    “Vous comprenez à quel point la stratégie occidentale est stupide.”
    Du coup non, pas stupides les chicots en or. Pas possible d’être con et au pouvoir. Le con qui croit cela possible est finalement assez proche du pouvoir alors ? Imaginez le nombre potentiel de futurs présidents… lol (aïe, ça va pas faire rire tout le monde…)

    “Aujourd’hui il n’y a pas de stratégie à long terme”
    Du coup si, le truc “heartland”, ça fait un bail qu’on est en plein dedans. On comprend aisément pour quoi, c’est l’euro million le heartland. Je vais vraiment regarder d’un oeil bizarre mon buraliste demain… il a de la chance, je manque de muscles, sinon il avait droit à la soupe de phalanges s’il suffit de se servir.

    Alors vu comme ca, effectivement, “Bizarrement…” “C’est catastrophique…”, je crois plutôt “finalement” “c’est logique”. Rien n’arrive par hasard disait trucmuch…

    Ps: mess à OB, votre remarque “C’est stupide d’intervenir et encore plus stupide de partir en ne faisant aucun «suivi» doit être placée 1 question plus bas il me semble.

     0

    Alerter
    • thmos // 10.12.2015 à 16h38

      “pas possible d’^tre con et au pouvoir à la fois” – c’est hélas possible : “con” au point de s’entourer d’experts obsédés par le court terme, leur carrière et leur conviction que vous partagez qu’à ce “niveau là” ils sont les meilleurs ou que d’autres experts ou forces supérieures arrangeront le chaos, après eux ou au mois d’aout. Vous sous-estimez le facteur “connerie” et le conformisme qui fait que quand c’est parti, c’est sur leurs écrans savants que ces “décideurs” cherchent à ralentir la merde qui finira néanmoins par atterrir sur le ventilateur, du bureau d’à côté… ( EDF par exemple, viré du CAC hier ! )

       2

      Alerter
      • RGT // 10.12.2015 à 23h06

        @ thmos :

        “c’est hélas possible : “con” au point de s’entourer d’experts obsédés par le court terme, leur carrière et …”

        Je vous contredis : Ils ne sont pas cons du tout, ils font semblant de l’être, sans doute pour que les vrais cons aient un peu d’empathie pour eux…

        Ils sont au contraire très intelligents, mais leur intelligence est au service unique de leurs propres intérêts.

        N’oubliez pas qu’ils votent les lois “au nom du Peuple souverain”, et qu’au passage ils s’allouent des petits “avantages” qui les mettent à l’abri du besoin et des poursuites…

        Le jour (béni) où leurs indemnités chômage et leurs retraites seront simplement alignées sur celle du fameux “peuple” qu’ils ont tant à coeur et qu’ils “chérissent” tant vous verrez un peu le ramdam…

        Ils se contentent de brasser un peu d’air (pas très fatiguant) en dehors des périodes électorales, puis lorsque les électeurs se rendent compte qu’ils ne sont que des escrocs et les répudient ils se contentent juste de bénéficier de leur “parachute doré”…

        Et pour peu qu’ils aient réussi à obtenir un quelconque ministère pendant quelques mois c’est vraiment le jackpot !!!

        La constitution devrait formellement interdire de faire usage de son intelligence pour détourner des fonds publics (grands travaux, “privatisations”, rémunérations scandaleuses pour “service rendu à la nation” et autres conneries payées par le contribuable).

        De même, la même constitution devrait rendre tous les élus responsables de leurs actes, et que leurs magouilles soient placées au sommet des crimes possibles… Sans AUCUN délai de prescription.

        C’est bien à ça qu’on reconnaitrait une véritable démocratie : Les représentants devraient être poursuivis en cas de fraude ou de malversation destinée à spolier ou à nuire au peuple et à la nation.

        Pour l’instant, dans nos “Grandes Démocraties Exemplaires Occidentales” on en prend pas du tout le chemin.

        Utiliser son intelligence pour détourner les institutions publiques dans son propre intérêt devrait être, et de loin, pour la Justice le plus grand crime qu’on puisse faire contre le peuple.

        Vous me direz, les “sans dents”, ils les méprisent et ne vont surtout pas vouloir leur rendre des comptes…

        Circulez, y’a rien à voir !!!

         8

        Alerter
  • gonzolo // 10.12.2015 à 14h32

    L’occident (en l’occurrence les Américains) ne se trompe absolument pas d’ennemis. On peut dire ce qu’on veut sur le cynisme de Brzezinski, le véritable danger pour leur puissance ce sont bel et bien la Russie et la Chine. Pas les pieds nickelés de Daesh.
    Quand on critique les Américains pour les moyens utilisés dans leur lutte pour l’hégémonie mondiale, je dis ok. Mais si on se met à douter que la vraie menace pour eux dans cette course à l’hégémonie sont biens les Russes et les Chinois, je crie au fou.
    Si les Américains voulaient éliminer Daesh, ça leur prendrait deux jours. Sans même forcer, comme à l’entraînement. Ce fut déjà une partie de rigolade contre l’armée de Saddam, alors Daesh vous pensez bien… Déjà que la majorité des armes qu’ils ont, ce sont eux et leurs alliés qui les leur ont fourni…

     8

    Alerter
    • Philippe, le belge // 10.12.2015 à 17h50

      Plutôt d’accord avec vous!
      Dominer Russie et Chine, ce à quoi j’ajouterais empêcher le développement d’organisations telle celle de Shanghai et l’avènement d’un monde multipolaire et pour faire tourner au maximum l’industrie de l’armement US (et accessoirement celle des toutous européens) qui est quand même une des, si pas la plus importante industrie actuelle outre-atlantique, pour assurer les profits des capitalistes du cru (en gros les mêmes que ceux qui possèdent les médias!).
      Et au diable les conditions de vie des populations concernées par la (les) guerre, y compris celle d’Europe dans laquelle nos va-t’en-guerre sont finalement très peu concernés, isolés dans leurs tours d’ivoire ou résidant ailleurs, loin des lieux de conflits.
      Ce n’est jamais que le prolongement de la lutte des classes en tant de crise économique, le profit maintenu sur le dos des petites gens à l’aide de tous les fascismes, en terre d’Islam, en Ukraine ou bientôt en France…
      Le reste n’est que prétexte, excuse et poudre aux yeux.

       9

      Alerter
      • gonzolo // 10.12.2015 à 21h45

        Tout à fait, c’est bien ça. Je voulais encore faire un laïus, mais en y réfléchissant vous avez tout dit.

        Bien sûr, les gens le sentent bien qu’il y a entourloupe. Il suffit alors de bien savoir diriger toute cette frustration de cocu sur la cible adaptée. Double cocufiage et même triple si on compte les remerciements à l’amant… Les plus méfiants des cocus vont juste dire (ce qui est déjà parfois assez embêtant pour l’amant) “mais non tu trompes de cible, c’est pas X, c’est Y qui nique ma femme”. Mais ils penseront jamais à leur “meilleur ami”.

        C’est l’art des puissants.

         0

        Alerter
  • triari // 10.12.2015 à 16h04

    Parti comme c’est, on est pas à l’abri d’un nouveau Drakkar. Moi qui ait perdu un oncle, militaire déployé au Liban à cette époque-là…dois-je mentionner que cette situation ne me réjouis guère ?

    Voilà, si vous êtes dans l’armée ; je vous le dit tout net…faites-en sorte de vous faire muter, mais évitez la région. Puisque Hollande aime bien imiter les américains, il est en train de prendre le chemin de Bush Jr.

     2

    Alerter
  • Sébastien // 10.12.2015 à 17h11

    C’est une erreur gravissime de prétendre que l’Occident ne fait que se “tromper”. Il est au contraire parfaitement dans sa logique et trompe son monde.
    La géo-politique c’est voir bien au-delà des petites phrases ou des petites réactions des dirigeants minables français ou d’autres.
    Il serait grand temps (urgent) de commencer à regarder au delà de l’écume des vagues.

     6

    Alerter
  • Andrae // 10.12.2015 à 17h23

    Discours étrange. La France a maintenant un nouveau ennemi, l’EI. Les frapper “c’est de l’autodéfense”, ce sont des “djihadistes.” “L’état islamique a directement menacé la France.”

    A cause d’une attaque terroriste (certes horrible, effrayante, meurtrière, et je n’approuve pas l’EI, bien sur) à Paris, perpetré par des Francais? Toujours les mêmes glissements…dès qu’on peut associer de la violence des personnes avec des caractéristiques supposément religieuses d’individus on a une raison pour attaquer une entité plus large. Pourvu qu’ils soient ethniquement ‘Arabes’ et/ou musulmans!

    Si l’attaque terroriste est perpetré par un Catholique contre le planning familial (USA) – on ne condamne – sanctionne – attaque pas le Vatican…Bon c’est un point basique mais cela mérite répétition.

    l’EI n’est pas un Etât. C’est une force radicale, révolutionnaire et mercenaire. On ne parlait pas d’Etât pour les Khmers Rouges (avant le Kampuchéa…) L’attaque terroriste à Paris n’est pas une menace directe à la France, en tant que Nation. C’est, encore une fois, reprendre les style des lignes narratives Américaines (p. ex. 9/11 > invasion d’Iraq.) Populiste, mensonger, dangereux..

    L’Occident se trompe d’ennemi? C’est ridicule. La France a ignoré, accepté, voir soutenu indirectement (ou plus) l’EI, et elle a participé à des guerres que les USA, l’OTAN — l’UE et même la France ont promulgées, de son plein gré, avec plus ou moins d’enthousiasme suivant suivant les cas. Guerre du Golfe, Kosovo, Afghanistan, Lybie. (Mali? – une autre histoire.)

    Suite à l’intervention de la Russie en Syrie, et l’attaque à Paris, il est maintenant nécessaire d’afficher une attitude anti-EI. Au fait, amha, tous les acteurs essayent de se placer à la table pour ‘l’après’. C’est clair en ce qui concerne les Britanniques. Une fois la Syrie complètement détruite les chacals se partageront commes ils peuvent le morceau, ou du moins c’est ce qu’ils envisagent pour l’instant. (Possible exception, la Russie.)

    Plus bas, bons points? “Le véritable but des stratèges américains, de l’Occident et de l’OTAN c’est d’aider tous ceux qui peuvent constituer une barrière contre la Russie – la Libye, l’Irak, la Syrie, tous ces pays qui étaient considérés relativement proches de la Russie, comme l’Iran. La véritable obsession des Occidentaux c’était d’isoler les Russes …”

    Le tout est confus, peu clair. “Aider”, p.ex. “L’Irak, la Lybie, la Syrie..” pcq’elles sont proches de la Russie?” Errrr, aider comment? Ce n’est qu’un mot mais cela résonne fort.

     2

    Alerter
    • Homère d’Allore // 10.12.2015 à 18h11

      Si. La France a désormais un ennemi. Il s’agit du califat.

      Que les errements des différents gouvernements qui se sont succédé aient existé, c’est un fait.
      Que pour obtenir tel ou tel marché avec les pétromonarchies, on ait volontairement fermé les yeux sur la naissance de ce monstre, c’est aussi un fait.
      Que pour gérer les banlieues après les émeutes (sociales) de 2005, Sarkozy ait remis les clefs de la paix civile à L’UOIF, proche des Frères Musulmans (que je ne confonds pas avec le califat), c’est encore un fait.
      Que notre politique étrangère depuis 2007 soit serve des USA et du Qatar, c’est toujours un fait.

      Mais aujourd’hui, le wahabbisme du califat est objectivement l’ennemi direct de la République Française.

      Et il sait où taper si il veut faire exploser la société française en morceaux.

      http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/05/2232017-daech-appelle-a-tuer-les-enseignants-francais.html

      Contrairement à Sarkozy ou Hollande, le calife tient ses promesses. Horribles, certes, mais c’est presque secondaire.

      Imaginez un instant les répercussions HISTORIQUES qu’auraient l’égorgement d’un enseignant devant (ou par) ses élèves dans sa salle de classe !
      C’est relativement facile à faire, imparable, pas cher d’un point de vue logistique et provoquerait une sidération de l’ensemble de la société française qui pourrait basculer dans la guerre civile.

      Nous y sommes bien proches.

       11

      Alerter
      • Homère d’Allore // 11.12.2015 à 22h52

        Je suis, bien sûr, plutôt d’accord avec le rééquilibrage de notre politique étrangère dans le sens que vous décrivez.

        Et, de même, le limogeage de notre personnel politique s’impose.

        Mais cela ne résoudra pas tout. Je pense, à l’instar de Philippe-Joseph Salazar, que nous ne débarrasserons pas du califat simplement par des moyens militaires.
        Et, comme lui, je crois que ce que l’Occident a à proposer à la jeunesse comme discours et comme perspectives est bien moins attirant.

        Ne serait-ce que par les moyens employés pour faire la guerre.

        Qui est le plus barbare ? Le Kamikaze qui périt avec ses victimes ou le pilote de drone qui ne peut même pas courir le moindre risque ? Lequel peut passer objectivement pour un héros ?

        L’Occident ne peut plus tolérer la moindre perte humaine. C’est la raison pour laquelle, faute de trouver des troupes au sol pour les combattre, les djihadistes vont porter le fer hors du champ de bataille.

        Et c’est aussi pourquoi des cibles civiles symboliques, comme les enseignants français, vont être visées.

        Après les cibles symboliques, viendront les cibles stratégiques qui feront très très mal: rails du TGV, sites Seveso, centrales nucléaires…

        Selon vous, combien de TGV dérailleront (peu de survivants dans ce type d’action) avant que la République ne décide d’un armistice avec le calife ?

        Je ne suis pas certain que le nombre soit élevé. Notre pays ne peut plus supporter, allez, plus de 10 000 morts.

        Ce qui n’est pas si dur à atteindre pour un adversaire résolu.

         1

        Alerter
  • chris // 10.12.2015 à 19h22

    Pas évident tout de même de provoquer une guerre civile, en Syrie si il n’y avait pas l’afflux de milliers de djihadistes il n’y aurait certainement pas de guerre civile. Pour lancer une guerre civile en France il faudrait une infiltration de quelques centaines, au moins, de djihadistes, équipés et soutenus par une puissance extérieure. Nous n’avons pas une frontière avec un pays ennemi comme c’est le cas pour la Syrie (Turquie, Jordanie, Israel). Des tensions fortes me semblent possibles, mais une guerre civile ?

     0

    Alerter
  • Astatruc // 11.12.2015 à 00h17

    Chris,

    “Pas évident tout de même de provoquer une guerre civile,”
    Ben facile comme tout:tu prends une manif, tu fais tuer des gens des deux côtés, chaque côté accuse l’autre et c’est parti(scénario Ukraine, Syrie)
    Tu prends des mecs bien basanés, tu les paye pour commettre des crimes de famille, de village, et c’est parti.Les basanés sont tous des assassins.Même, tu prends une photo , peu importe où elle a été prise et tu la colles dans les médias avec une légende dramatique et accusatoire, bien sûr tu comptes sur les médias pour le matracage continuel de la haine ordinaire.

    Bon, en France, y vireront pas le mou, il est trop utile, mais bon, ils peuvent faire en sorte que le peuple s’entre-tue.

    Chris, vous savez ils ont d’autres stratégies, ils s’infiltrent, ils évaluent qui peut être corrompu, manipulé, ils créent de l’opposition, des fractures, tout ça, ils savent très bien le faire.
    Je vois pas la France, pas plus qu’un autre pays à l’abri de ces malades.

     2

    Alerter
    • Alfred // 11.12.2015 à 13h24

      La France a une ligne de fracture toute faite avec des dizaines de milliers d’idiots utiles prêts à l’emploi.
      1- on s’echauffe un peu en paledtine/israel
      2 -un massacre dans une synagogue en France
      3-un contre massacre par des extrémistes “d’autodéfense” en France
      4- une bombinette dans l’immense cortège oeucumenique “pas en autre nom” qui ne manquera pas de se former.
      5- quelques policiers ripoux ou bas du front pour bavurer
      6- des médias par l’odeur du sang en direct alléchés
      7- des vendus prêts à tout aux commandes
      8- le cocktail est fin prêt.
      9- viser exclusivement les modérés et les rassembleurs et épargner les flux furieux des deux camps si nécessaire
      10- resservir ça va finir par marcher.

       2

      Alerter
  • Roman Flemy // 15.12.2015 à 15h51

    Daesh ennemi public numéro 1 ? On n’a pas pensé à chercher la cause des causes. Il faut lutter contre Daesh ET mettre à bas notre système oligarchique en même temps, car en gardant les mêmes au pouvoir, nous n’allons rien faire d’autre que perpétuer les mêmes catastrophes humanitaires.
    Je ne comprends pas que ce sujet là ne soit pas abordé dans CHAQUE discussion car, dans chaque problème d’actualité, le même coupable revient toujours : notre gouvernement, notre système (pseudo)démocratique (et ses alliés).

    Il faut commencer par ça. La guerre n’est pas une nécessité. Nous créons les guerres.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications