Pour information, de ce que j’ai pu lire, beaucoup accusent le fils d’Erdogan d’être mouillé dans le trafic de pétrole, sa fille d’organiser un réseau de soin pour les djihadistes, et, cerise sur la loukoum, la semaine passé le gendre d’Erdogan a été nommé ministre de l’énergie ! (donc du pétrole…)

Article de 2014 pour mémoire…

Source : courrier international, 26/02/2014

Coup de chaud pour Erdogan qui a dénoncé un complot contre lui. A un mois des municipales, cinq enregistrements d’appels téléphoniques révélant la corruption du Premier ministre turc ont fuité sur YouTube. En voici la retranscription.

En l’espace de quelques heures, la vidéo diffusant ces enregistrements – que le Premier ministre accuse d’être un montage – a totalisé plus d’un million de vues. Pourquoi ? Parce qu’elle révèle au grand jour l’étendue de la fortune occulte de Recep Tayyip Erdogan et de sa famille.

Corruption de père en filsL’essentiel des conversations figurant sur les enregistrements aurait eu lieu entre Recep Tayyip Erdogan et son fils Bilal Erdogan le 17 décembre, le jour où une enquête pour corruption a été ouverte inopinémentcontre des ministres du cabinet de Recep Tayyip Erdogan et leurs fils.

Tayyip Erdogan, qui se trouve à Ankara, appelle son fils, qui dormait semble-t-il et n’avait pas eu vent de l’agitation provoquée par l’ouverture de l’enquête. Il est 8 heures du matin :

R. TAYYIP ERDOGAN : Tu es chez toi ?

N. BILAL ERDOGAN : Oui, père.

R.T.E. : Ils viennent de lancer ce matin une opération contre Ali Agaoglu, Reza Zerrab, le fils d’Erdogan [un autre Erdogan], le fils de Zafer, le fils de Muammer, ils sont en train de perquisitionner chez eux.

N.B.E. : Redonnez-moi les noms, père.

R.T.E. : Je te dis le fils de Muammer, le fils de Zafer, le fils d’Erdogan, Ali Agaoglu, Reza Zerrab, 18 personnes à l’heure qu’il est. Ils viennent de lancer une vaste opération anticorruption et ils sont en train deperquisitionner.

N.B.E. : Oui.

R.T.E. : D’accord ? Maintenant écoute-moi, quoi que tu puisses avoir chez toi, tu me le fais disparaître ! D’accord ?

N.B.E. : Qu’est-ce que je peux avoir, père ? Il y a votre argent dans le coffre.

R.T.E. : C’est de cela que je te parle ! Je t’envoie ta sœur tout de suite, d’accord ?

N.B.E. : Qui m’envoyez-vous ?

R.T.E. : Je te dis que je t’envoie ta sœur !

N.B.E.: Ah, d’accord !

R.T.E. : Assure-toi qu’elle est au courant, d’accord ? Parle à ton frère !

N.B.E. : Oui !

R.T.E. : Faisons comme cela, parle à ton oncle aussi, il faut aussi qu’il fasse le ménage chez lui, parle à ton beau-frère, il faut que lui aussi…

N.B.E. : Que doit-on en faire, père, où faut-il que je le mette ?

R.T.E. : A des endroits précis, fais-le !

Dans d’autres enregistrements transcrits ci-dessous, Bilal Erdogan rappelle son père pour lui rendre compte de ses progrès. Après avoir passé une journée à réunir des sommes astronomiques en liquide – il serait question de 1 milliard de dollars répartis dans 5 maisons différentes – pour les faire disparaître en achetant des appartements et en payant d’avance des hommes d’affaires avec lesquels ils travaillent, il n’est pas encore parvenu à tout cacher.

Cet appel a lieu à 23 h 15 le même jour :

N.B.E.: Bonjour papa, j’appelle pour… on a presque fini. Oh, c’est vous qui m’avez appelé, père ?

R.T.E. : Non, ce n’est pas moi, c’est toi.

N.B.E. : J’ai été appelé par un numéro masqué.

R.T.E. : Venons-en au fait, tu as pu le faire disparaître ?

N.B.E. : Pas encore la totalité, père. Laissez-moi vous expliquer. Il reste 30 millions d’euros qu’on n’a pas réussi à faire disparaître. Berat [gendre d’Erdogan et directeur général de Çalik Holding] a eu une idée. On peut donner 25 millions de dollars de plus [au fondateur de Çalik Holding] Ahmet Çalik. Ils disent de lui donner. Et, quand l’argent sera là, on fera quelque chose, ils ont dit. Et avec le reste, on peut acheter un appartement deSehrizar, il m’a dit. Qu’en pensez-vous, père ?

Tayyip Erdogan accepte les propositions de son fils pour dissimuler les 30 millions d’euros restants. Le lendemain, 18 décembre, Bilal Erdogan appelle son père et l’informe que l’argent a été dissimulé en intégralité

Quelles conséquences pour les municipales ?

A ce jour, il est difficile de prédire dans quelle mesure ces enregistrements influeront sur l’issue des municipales du 30 mars. Naturellement, les partis d’opposition ont immédiatement réclamé la démission d’Erdogan, pendant que le Premier ministre affirmait que cet enregistrement, qui dure plus de onze minutes, était un montage, ajoutant qu’il avait l’intention de poursuivre en justice les individus qui se cachent derrière cet “odieux complot” dirigé contre lui et sa famille.

Cependant, il est certain que la réaction des électeurs après la révélation de ces enregistrements sera décisive pour l’avenir proche de la Turquie. Si ces enregistrements ne font pas chuter Erdogan lors des prochaines élections, il est clair que rien ne pourra le faire. La vidéo des enregistrements :

Ola Claësson

Source : courrier international, 26/02/2014

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

22 réponses à [2014] Les coups de fil qui révèlent la corruption d’Erdogan, par Ola Claësson

Commentaires recommandés

atanguy Le 04 décembre 2015 à 02h27

Pétrole,vols,drogue,assassinats,guerre,argent,népotisme,corruption… Tout y est et c’est cette Turquie a qui ils ont donné 3 milliards d’euros, soi-disant pour les réfugiés, et qui va être reçue a bras grands ouverts par les eurocrates. Normal!

  1. atanguy Le 04 décembre 2015 à 02h27
    Afficher/Masquer

    Pétrole,vols,drogue,assassinats,guerre,argent,népotisme,corruption… Tout y est et c’est cette Turquie a qui ils ont donné 3 milliards d’euros, soi-disant pour les réfugiés, et qui va être reçue a bras grands ouverts par les eurocrates. Normal!


    • Julian Le 04 décembre 2015 à 18h56
      Afficher/Masquer

      Normal ?
      Certainement pas.

      Mais cohérent avec les pratiques de la clique aux manettes à Bruxelles et Francfort ? Oui.


    • Raskolnikov Le 04 décembre 2015 à 20h33
      Afficher/Masquer

      Normal, qui se ressemble s’assemble.


  2. georges glise Le 04 décembre 2015 à 03h54
    Afficher/Masquer

    ça se précise de jour en jour, et les russes ne sont plus les seuls à le dire.


  3. georges glise Le 04 décembre 2015 à 03h58
    Afficher/Masquer

    jouons au jeu des 7 familles: dans la famille ripoux, je voudrais le père, je voudrais le fils, je voudrais la fille, je voudrais l’oncle, je voudrais le beau-frère, etc…et peut-être encore l’ami juncker!!!


  4. Pol Le 04 décembre 2015 à 07h10
    Afficher/Masquer

    Sans beaucoup se tromper, madame Soleil pourrait prévoir une série de deuils familiaux dans la famille proche de ce Mr Erdogan pour 2016…..

    The future is coming on.


    • Philippe30 Le 04 décembre 2015 à 08h32
      Afficher/Masquer

      Un accident arrive vite , c’est comme une erreur de jugement lorsqu’un bombardier Russe a été abattu.

      Par contre Erdogan est toujours soutenu par les US , c’est surement un modèle de démocratie à suivre…..

      Philippe


    • Astatruc Le 04 décembre 2015 à 10h07
      Afficher/Masquer

      Pol,
      Qu’insinuez-vous?que le gouvernement russe va orchestrer des crimes sur l’entourage d’Erdogan?

      C’est mettre bien bas les possibilités qu’à la Russie de se venger de la Turquie.

      Je pense personnellement que l’argent est ce qui touchera Erdogan et que la Russie a ce qu’il faut pour l’embêter.De plus, la Russie agit sous couvert et en respect du droit international et elle présentera son dossier à l’ONU.
      Pol, c’est fini l’URSS!
      🙂


      • Ouas Ziani Le 04 décembre 2015 à 11h45
        Afficher/Masquer

        Non, Erdogan est une cible idéale, rappelez-vous Rafik Hariri. Avec la complicité des américains, des britanniques et des français, les israéliens l’assassinent puis font porter le chapeau à Bachar al Assad.


        • GPL10 Le 04 décembre 2015 à 12h38
          Afficher/Masquer

          Effectivement c’est une possibilité


        • Crapaud Rouge Le 04 décembre 2015 à 15h37
          Afficher/Masquer

          cible idéale” : effectivement, car il est prête le flanc à la critique avec toutes ses magouilles, mais qui le remplacerait ? C’est aussi l’homme idéal pour les US…


          • Manu Le 05 décembre 2015 à 02h06
            Afficher/Masquer

            Bof, les ricains ont toujours quelqu’un de prévu quand il s’agit de “remplacer” un pion devenu inutile ou gênant, je me fais pas de souci là dessus.


      • Pol Le 04 décembre 2015 à 18h56
        Afficher/Masquer

        Je pense que la Russie va commencer par taper là où ça fera mal. Les sous. Puis viendra le temps de la défaite pour le Sultan, puis les deuils peut être sous faux drapeau.

        L’URSS n’est pas morte, elle se cache à Bruxelles.


    • Louis JULIA Le 04 décembre 2015 à 13h16
      Afficher/Masquer

      Organisés par des Turcs, ce serait la solution la plus rapide et la plus saine. Evidemment, si cela se produit, nous aurons droit aux habituelles accusations (sans preuves ou avec preuves fabriquée- mais ça, ça se démonte assez facilement) contre la Russie.


  5. Libraire Le 04 décembre 2015 à 07h23
    Afficher/Masquer

    A l’heure ou les marionnettistes de la “Pupet” Erdogan semblent le laisser tomber, nous autre européens allons céder des milliard de nos impôts pour se soumettre à son chantage……..


  6. valles Le 04 décembre 2015 à 07h58
    Afficher/Masquer

    Dans la famille corniaud après le père qui tire sur tout ce qui bouge, je voudrais le fils qui ne comprend rien quand on lui parle.
    L’UE est une bonne alternative pour cette clique qui y retrouvera plein d’abrutis corrompus comme eux.


  7. JCH Le 04 décembre 2015 à 09h39
    Afficher/Masquer

    En partant des stats de la Banque Nationale Turque (http://www.tcmb.gov.tr/wps/wcm/connect/TCMB+EN/TCMB+EN/Main+Menu/STATISTICS/Banknotes+in+Circulation, et en considérant les “others” comme étant des billets de 50 Lires), on arrive à 79.7 Milliards de lires turques en circulation dans le pays en Décembre 2014, soit 34.2 milliards de USD. Pour TOUT le pays.
    J’ai vriament peine à croire qu’une poignée de personnes puisse dépenser 1 milliard de USD en une journée… Présenté comme ça l’est, j’aurais tendance à douter sérieusement de ce point de l’article.


    • RGT Le 05 décembre 2015 à 12h41
      Afficher/Masquer

      “J’ai vriament peine à croire qu’une poignée de personnes puisse dépenser 1 milliard de USD en une journée…”

      L’argent était en €uros, en U$D et sans dout dans d’autres monnaies étrangères…

      Le fait de détenir de l’argent occulte dans une monnaie étrangère permet de mieux le planquer et aussi d’échapper à une chute de la monnaie locale suit à des objectifs politiques uniquement guidés par la cupidité des dirigeants et de leurs “bienfaiteurs”.

      Quand on compare la quantité monétaire en circulation disponible pour le peuple français avec celle détenu par “nos” oligarques, ce type de comparaison est tout à fait compréhensible.

      Ces chiffres ne m’étonnent pas.


  8. Arcousan09 Le 04 décembre 2015 à 11h45
    Afficher/Masquer

    S’il n’y avait que le pétrole …
    Et les banques turques …. quels sont les rapports avec celles de l’état islamique

    Qui fait quoi, qui manipule quoi dans cette grande valse des enfoirés qui jouent au poker menteur sous le regard bienveillant des faucons U.S. ?????


  9. Jacques F. Le 04 décembre 2015 à 12h00
    Afficher/Masquer

    La solution est simple : intégrons la Turquie dans l’Europe !

    Leur valeurs vont instantanément devenir les mêmes que les nôtres (qui sont celles de tous les pays Européens), et le problème sera réglé.

    ps : pour ceux dont le détecteur de 2nd degré est en panne, c’en est.


  10. TC Le 04 décembre 2015 à 13h09
    Afficher/Masquer

    Imaginez si ça avait été une conversation entre Poutine et un de ses proches ! On en entendrait encore parler dans les médias mais là… Erdogan, du moment qu’il est dans le camp des “gentils”, il pourrait commencer la 3ème guerre mondiale qu’il serait encensé !!!


  11. scorpionbleu Le 04 décembre 2015 à 20h38
    Afficher/Masquer

    L’attitude de l’UE, de Merkel et Junker sont de plus en plus irresponsables et graves…

    Quant à notre rondouillard il est de pire en pire …

    Le plus terrible c’est que tous ces gens mentent honteusement, changent de chemin comme de chemise; ils se foutent de tout le monde, rien ne les atteint, c’est effrayant ce monde sans affect.

    La violence est partout, que faire ?


Charte de modérations des commentaires