Les Crises Les Crises
19.mars.201619.3.2016 // Les Crises

[Canada] Pourquoi Justin Trudeau nous fait “capoter”* ?

Merci 0
J'envoie

Le cri d’amour d’un ex-journal de gauche pour un libéral canadien

Alain Madelin est fait pour eux…

Source : Le Nouvel Obs, Celine Lussato, 10-03-2016

Le Premier ministre canadien, reçu ce jeudi à la Maison Blanche, soulève un enthousiasme proche de celui provoqué il y a quelques années par Barack Obama himself. Outre son charisme, c’est sa politique, à l’opposé de celle de nos dirigeants européens, qui séduit.

La photo fera date. C’est en effet la première fois en 19 ans qu’un Premier ministre canadien en visite officielle aux Etats-Unis est reçu à un dîner d’Etat à la Maison Blanche ce jeudi 10 mars. Smoking et robe de gala, sourires étincelants et poses décontractées devraient faire le tour du monde. L’engouement international pour Barack Obama, désormais dans la dernière année de son second mandat de président des Etats-Unis, n’est plus à souligner.

Celui pour Justin Trudeau ne cesse, lui, de progresser. Car si la popularité mondiale des premiers jours du mandat du jeune Premier ministre trouvait sa source, ne nous le cachons pas, essentiellement dans son physique avantageux, elle est bien davantage due aujourd’hui à ses premières décisions politiques, à contre-courant de la crispation identitaire et sécuritaire européenne.

Retour sur les cinq mesures qui font battre nos cœurs pour le libéral Justin Trudeau.

# Déchéance de nationalité

C’était une promesse de campagne et Justin Trudeau a tenu parole. Alors que la France veut constitutionnaliser la déchéance de nationalité, le premier ministre a supprimé cette sanction pour les binationaux condamnés pour actes de terrorisme ou crimes contre l’intérêt national.

“Tous les citoyens canadiens sont égaux devant la loi, qu’ils soient nés au Canada, aient été naturalisés au Canada ou possèdent une double citoyenneté”, a déclaré son ministre de l’Immigration John McCallum. “On ne peut faire son choix entre les bons et les mauvais Canadiens.”

# Accueil des réfugiés

“Sortis de l’avion ce soir en tant que réfugiés, ils ressortiront de l’aérogare en tant que résidents permanents au Canada avec un numéro de sécurité sociale, une carte de santé et une opportunité de devenir pleinement Canadiens”.

C’est ce qu’a déclaré Justin Trudeau en décembre dernier peu après l’atterrissage du premier avion militaire amenant au Canada des réfugiés syriens. Une déclaration qui a fait le tour du monde et forcé l’admiration des partisans d’un accueil de ces hommes et ces femmes qui fuient la guerre dans leur pays quand les chancelleries européennes ferment leurs frontières à double tour. “Le Premier ministre canadien Justin Trudeau vient juste de donner aux politiciens américains une leçon rafraîchissante de compassion”, avait alors titré le magazine “GQ“. Depuis, le Canada, qui a accueilli en 2015 26.000 réfugiés syriens a décidé de doubler ce chiffre pour le porter en 2016 à entre 51.000 et 57.000.

Lors de l'accueil des premiers réfugiés à l'aéroport (Sipa)

Lors de l’accueil des premiers réfugiés à l’aéroport (Sipa)

# Frappes en Irak

Le Canada s’illustre également dans la lutte contre Daech. L’armée canadienne a mis fin en effet aux bombardements du groupe armé État islamique (EI) en Irak et en Syrie. Outre que l’efficacité des frappes pour éradiquer l’EI a été remise en cause, celles-ci sont à l’origine de nombreux morts civils. Et ce désengagement n’en est toutefois pas un : Ottawa continue de soutenir ses alliés de la coalition internationale, mais en se consacrant d’abord et avant tout à des efforts de formation et d’aide humanitaire, dans le cadre d’une nouvelle approche.

Le gouvernement Trudeau entend ainsi tripler sa mission de formation et d’assistance aux forces de sécurité irakiennes et du personnel médical des Forces armées canadiennes offrira notamment de la formation à l’armée irakienne pour la prise en charge des blessés. La nouvelle approche prévoit aussi 840 millions de dollars en aide humanitaire au cours des trois prochaines années dont 270 millions pour améliorer les services de base offerts aux réfugiés (eau potable, éducation, santé, services d’hygiène, etc.).

# Droits des LGBTIQ

Si les droits des LGBTIQ (lesbiennes, gays, intersexuels ou queer) progressent lentement dans le monde, Justin Trudeau a, lui, fait de cette cause un engagement personnel et a annoncé sa prochaine participation à la Gay Pride de Toronto. Il a fait cette annonce sur Twitter en postant une photo de lui formant un cœur avec les mains sur un fond rose, avec le logo de l’événement. “Je suis très heureux de participer à nouveau, cette fois en tant que Premier ministre”, a-t-il déclaré. Justin Trudeau a déjà participé à cet événement mais c’est la première fois qu’un Premier ministre se déplace à une marche des fiertés au Canada.

Le directeur de l’événement de Toronto s’est déclaré très heureux :

“Non seulement parce qu’il est probablement le politicien le plus sexy du monde, mais aussi parce qu’aucun dirigeant d’un pays n’a encore participé à une parade (…) C’est une belle façon d’entrer dans l’histoire”.
A la marche des Fiertés de Toronto en 2015 (Sipa)

A la marche des Fiertés de Toronto en 2015 (Sipa)

# Légalisation du cannabis

Autre promesse électorale que le Premier ministre canadien souhaite tenir durant son mandat, et autre sujet éminemment polémique : la légalisation de la marijuana. Lors d’une rencontre publique fin décembre, Justin Trudeau a même évoqué la possibilité de mettre en place une telle mesure rapidement, en 2016 ou 2017. “L’important pour moi, c’est de le faire comme il faut”, a-t-il répondu à une jeune fille de 15 ans qui l’interrogeait sur sa promesse. Il a d’ailleurs confié le dossier début 2016 à un ancien chef de la police de Toronto, élu sous la bannière libérale lors des dernières élections fédérales. Affaire en cours.

Céline Lussato

Source : Le Nouvel Obs, Celine Lussato, 10-03-2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

EchoGMT7 // 19.03.2016 à 02h03

Nouvelle campagne de com hollywoodienne pour bisounours.

Le Canada vu ses grands espaces peut se permettre des générosités insupportables pour d’autres pays.
Avec 3,6 hab/km² et 7% de chômage, l’immigration CHOISIE est une aubaine. Ce sont d’ailleurs des familles qui sont accueillies, car elles sont plus faciles à intégrer que le “tout-venant” circulant en Europe.

Pour le reste, c’est de l’emballage cadeau rose bonbon et teneur en THC garantie.

Je n’ai pas trouvé à quoi renvoie l’* collée à “capoter” dans le titre.

35 réactions et commentaires

  • natoistan // 19.03.2016 à 01h37

    Attention Olivier ‘libéral’ au niveau fédéral au Canada c’est Centre Gauche.Libéral au niveau provincial(Québec en tout cas c’est droite genre LR).
    Harper l’ex Premier ministre fédéral était conservateur(à la Bush) donc ultra droite.
    Sinon il y a aussi au Fédéral un parti Social démocrate,mais il y a peu de différence entre le PLC de Trudeau et le NPD.
    Le PLC est proche coté programme du PS libéral mais modérément.En fait c’est quasi que du sociétal,c’est leur clientèle(migrants et immigrants,gays,minorités en tous genres,anglos du Québec,francophones hors Québec et Bourgeois francophones modérés etc).

      +7

    Alerter
    • Vladimir K // 20.03.2016 à 13h01

      Ça me fait drôle de dire cela, car je n’ai jamais été moralement très proche du néo-libéralisme, ayant vu les ravages que cela pouvait causer dans un certain nombre de pays, mais je dois avouer que si durant la campagne Trudeau passait pour un simplet, il semble maintenant très bien conseillé, et il ne fait pas beaucoup de faux pas.

      Outre ce qui est cité dans cet article, son gouvernement renoue le dialogue avec la Russie et la Chine, revoit l’accord UE Canada au bénéfice de l’UE…

      En revanche, en politique interne, c’est moins top…

        +1

      Alerter
  • EchoGMT7 // 19.03.2016 à 02h03

    Nouvelle campagne de com hollywoodienne pour bisounours.

    Le Canada vu ses grands espaces peut se permettre des générosités insupportables pour d’autres pays.
    Avec 3,6 hab/km² et 7% de chômage, l’immigration CHOISIE est une aubaine. Ce sont d’ailleurs des familles qui sont accueillies, car elles sont plus faciles à intégrer que le “tout-venant” circulant en Europe.

    Pour le reste, c’est de l’emballage cadeau rose bonbon et teneur en THC garantie.

    Je n’ai pas trouvé à quoi renvoie l’* collée à “capoter” dans le titre.

      +41

    Alerter
    • Louis Robert // 19.03.2016 à 03h49

      @ EchoGMT7

      1. La générosité traditionnelle des Canadiens à accueillir des réfugiés ne doit rien à ces “grands espaces” canadiens… qui ne font qu’enrichir l’imagination française: pas plus dans le cas des Syriens que dans celui, avant eux, des Américains au lendemain du 11 septembre, des Haïtiens victimes de tremblements de terre, des “boat people” vietnamiens, des milliers de jeunes Américains fuyant la conscription et la guerre au Vietnam, ou des Hongrois en 1956…

      2. De tout temps, la générosité demeure une valeur humaine essentielle, fondamentale, qui se manifeste et que chacun déploie spontanément, sans qu’il faille attendre qu’elle devienne “supportable”, voire qu’on la “choisisse” comme une “aubaine”, ce qui se vérifie du reste dans toutes les contrées les plus pauvres du monde.

      3. Ce n’est que dans des pays riches que les réfugiés sont traités comme cela se voit en Europe, au mépris de leurs droits et des conventions internationales.

        +10

      Alerter
      • Louis JULIA // 19.03.2016 à 09h00

        “De tout temps, la générosité demeure une valeur humaine essentielle, fondamentale, qui se manifeste et que chacun déploie spontanément, sans qu’il faille attendre qu’elle devienne “supportable”, voire qu’on la “choisisse” comme une “aubaine”, ce qui se vérifie du reste dans toutes les contrées les plus pauvres du monde.” Oui, on l’a très bien vu avec l’aide apportée aux Ukrainiens du régime de Kiev, avec l’aide humanitaire envoyée à Odessa dans trois navires candiens, qui transportaient des équipements pas trop précisément décrits, destinés uniquement au ministère de la défense de Kiev, avec l’interdiction de concert décrétée à l’encontre de la pianiste d’origine ukrainienne Lisitsa (qui critiquait le régime de Kiev). Et pour les gens du Donbass sous les tirs des Ukrainiens de Kiev, qu’est-ce que le Canada a fait?

          +28

        Alerter
        • Louis Robert // 19.03.2016 à 12h51

          @ Louis Julia

          1. Écho et moi ne parlions que de réfugiés — non pas “migrants'” mais bien réfugiés, il convient de le préciser.
          2. Vous référez à des initiatives d’un régime indigne, méprisé, répudié, qui honteux désormais se terre et se tait, et qui, du reste, ne recueillit jamais même l’appui d’un maigre 24% des électeurs canadiens inscrits.
          3. La présence au Canada d’une importante communauté ukrainienne s’explique, historiquement, précisément par la générosité des Canadiens; or l’influence de son puissant “lobby” y est peu appréciée (euphémisme++).
          4. Le remarquable dossier “Ukraine” paru ici même (photos incluses) montre bien que la France n’a vraiment pas, à ce jour, l’autorité politique et morale qui lui permettrait de donner avantageusement au monde des leçons sur la conduite à tenir envers l’Ukraine!…

            +4

          Alerter
          • Manu // 20.03.2016 à 01h00

            Je veux pas faire mon c*nnard, mais connaissant la politique d’accueil et “migratoire” canadienne, je doute qu’ils aient pris des réfugiés au hasard. Ils ont dû être soigneusement sélectionnés (familles uniquement, études, qualifications professionnelles). Migrants ou réfugiés, le canada est toujours extrêmement regardant sur la “qualité” des gens qu’il accueil, la légendaire générosité canadienne porte bien son nom, légendaire. D’ailleurs, le niveau d’immigration et de renouvellement de visa parle de lui-même…

              +3

            Alerter
            • Louis Robert // 21.03.2016 à 00h46

              @ Manu

              Il n’y a rien de déshonorant ni même de tout simplement problématique à sélectionner les réfugiés. Là n’est pas la question.

              Les problèmes de l’UE et de ses états membres sont de refuser d’accueillir les réfugiés, de laisser à d’autres états la responsabilité de les accueillir et de les protéger, de refuser de prendre leurs responsabilités en la matière, de violer ce faisant les lois et conventions internationales sur les droits de l’homme, de refuser de coopérer entre états, de ne même pas prendre l’initiative humanitaire de se coordonner avec l’ensemble de la communauté internationale (la vraie!) afin de partager équitablement le fardeau de secourir ces réfugiés… leur préférant murs, clôtures et barbelés.

              C’est en cela que l’UE et ses états membres se déshonorent devant le monde entier qui jamais n’oubliera cet effondrement des valeurs et cet obscurcissement des Lumières européennes. L’Europe n’est même plus l’ombre d’elle-même.

                +2

              Alerter
            • christian gedeon // 21.03.2016 à 12h23

              Oui… et alors? Où est le problème? Je ne comprends pas où vous voulez en venir.

                +0

              Alerter
            • Nicolas // 22.03.2016 à 16h55

              Je confirme, j’ai regardé les critère de nationalisation canadienne, il demande bien le pays d’origine, les compétences ainsi que le métier que nous exerssons.

                +0

              Alerter
      • christian gedeon // 21.03.2016 à 12h27

        Ce que les USA ne peuvent pas faire ouvertement…ben,les “canadiens ” le font,subrepticement…en bons relais de la politique US.Ce n’est pas d’aujourd’hui…

          +0

        Alerter
      • christian gedeon // 21.03.2016 à 12h30

        T’as raison,bonhomme… que dans les pays riches. Ailleurs,ils ne sont pas traités du tout… Vous préféreriez quoi,comme solution? Franchement vous faites de l’humanisme bon marché.

          +0

        Alerter
        • John V. Doe // 22.03.2016 à 08h19

          “Pas traités du tout” ? Le Liban en accueille plus d’un million. La Turquie, la Jordanie pas mal aussi. Ce sont des pays pauvres ou à peine plus et ils font notablement plus d’efforts que des pays qui sont riches au point de pouvoir lancer des guerres dans des pays qui ne sont même pas leurs voisins. Guerres qui sont d’ailleurs à l’origine des réfugiés : Libye, Irak, Syrie, Yemen, prochainement le Liban et j’en oublie bien d’autres.

          Au surplus, ces pays à la population vieillissante devraient applaudir des deux mains une main d’œuvre prête à être active pour payer leurs retraites.

            +2

          Alerter
      • Astrolabe // 21.03.2016 à 20h43

        à Louis Robert. Ce que vous dites est beau et on aimerait y croire. Malheureusement, c’est EchoGMT7 qui dit vrai. J’ai assisté pendant presque 15 ans, es qualité, à ce que faisaient les collègues canadiens dans les pays de l’ ex-URSS. La sélection était tout à fait claire: 1) familles, si possible avec enfants (gage de stabilité et de volonté d’intégration) 2) diplômes, 3) connaissance de la langue (merci à ces idiots de français et d’anglais qui donnent des cours de langue et forment des gens que la Canada récupère) !!!!! C’est ça la réalité.

          +1

        Alerter
    • dico // 19.03.2016 à 06h37

      Capoter : Verbe propre au langage populaire québécois qui signifie : [1] paniquer, perdre la tête ; [2] être fou de joie.
      = http://www.dictionnaire-quebecois.com/definitions-c.html =

      D’autres disent : Capoter c’est être très impatient, très excité, en colère ou énervé. Il est utilisé à toutes les sauces

      ou encore : capoter (v.) 1) prendre beaucoup de plaisir à, adorer : je capote quand j’écoute parler en espagnol. Syn. tripper. 2) exagérer, déconner, perdre la tête : inviter 100 personnes ? Tu capotes ou quoi ??. Syn. virer fou. 3) se prendre la tête : je capote, j’aurai jamais le temps de tout faire. capoté (adj.) : se dit en parlant de quelqu’un ou de quelque chose qui sort de l’ordinaire : ton idée d’aller à New-York samedi matin et de revenir samedi soir, c’est capoté ! Syn. sauté, flyé.
      = http://www.immigrer.com/page/outils_dictionnaire-des-expressions-quebecoises.html =

        +9

      Alerter
    • didi // 19.03.2016 à 07h20

      vous vous trompez. depuis 10/15 ans ce ne sont plus les familles mais les jeunes professionnels qualifiés qui sont privilégiés. car ils s’intègrent mieux et surtout restent AU CANADA pour s’établir durablement.
      Les familles ne s’intégraient plus comme auparavant et pbs d’accommodements raisonnables.
      et si vous ne savez pas, le canada est en récession officielle depuis 6/7 mois, donc les chiffres du chômage et la croissance sont en berne. d’ailleurs le prix des denrées alimentaires a explosé. faites vos recherches, j’invente rien et je sais de quoi je parle, étant canadien moi même

        +18

      Alerter
    • Rensk // 19.03.2016 à 09h33

      Combien de Km2 sont inhabitable ? Pensez, la France ne prend que 30’000 car les alpes sont inhabitables, pourtant la Suisse en prend plus de 60’000 malgré les alpes…

        +3

      Alerter
  • Pascalcs // 19.03.2016 à 02h20

    C’est très bien tout cela mais Justin Trudeau ferait bien de se pencher sur des problèmes plus profonds dans son pays, comme la récession en cours, le blanchiment massif d’argent chinois dans l’immobilier de Vancouver et Toronto dont les bulles immobilières gigantesques expulsent leurs habitants aux périphéries très distantes de ces grandes ville, provoquant des heures déraisonnables de transports et d’embouteillages monstrueux. Et puis de s’occuper de l’Alberta décimée par la chute du pétrole et polluée sur de grandes surfaces pour des décennies par le rejet de l’activité des schistes bitumineux.
    Et au final s’occuper aussi de la criminalité galopante dans les banlieues de certaines de ses grandes villes. La scène c’est très bien, la coulisse c’est moins rose.

      +37

    Alerter
    • Velin // 27.03.2016 à 12h45

      Trudeau
      vous ne l’avez pas encore compris
      c’est la même “bouffe” mondialiste
      mais la tenue de clown est “actualisée” (yoga-méditation et plus d’or dans les coffres !)
      dans l’absolu, Caïn et Caïn-cains sont d’une éternelle famille,
      pensez vous que l’on laisse “monter” dans un wagon
      US un cousin politique opposé ?
      Franchement, en dehors de la jeune beauté de son représentant, comment se
      porte votre rapport à la liberté ?, à l’économie ? votre US indépendance ?
      Vous êtes trop sentimentales,
      Canadiens, voyez si US go home
      ou si US vous gomme.

        +0

      Alerter
  • Spectre // 19.03.2016 à 02h41

    Voilà résumée, de façon saisissante, la terrible faillite de la gôche. Crise historique du capitalisme mondialisé, changement climatique, risque d’embrasement planétaire : que répond la gôche terranovisée ? Pétard et mariage pour tous.

    Démondialiser, définanciariser, désarmer le capital ? C’est ringard, ça sent la suie — on n’est plus au XIXè, d’ailleurs on a fermé les mines et les usines ne devraient pas tarder. Pas de bol, le vote du populo est parti avec. Sûrement faute de pé-da-go-gie ; ou alors le populo est un peu trop bêtement matérialiste, il ne saurait s’élever jusqu’à la Terra Nova.

    Puisque cette gôche pleurnicharde s’est convertie à la riante modernité néolibérale, il ne lui reste plus qu’à s’enflammer sur l’accessoire pour (tenter de) faire oublier qu’elle a tout cédé sur l’essentiel. La passion du sociétal pour mieux refouler le social. Le hic, c’est qu’on ne gouverne pas qu’avec des symboles, et que la question sociale est comme un boomerang : jetez-la au loin, elle vous reviendra toujours dans la gueule.

    Et vous aurez tout loisir de le constater, Mme Lussato, lorsque les cortèges de sans-dents défileront prochainement sous vos fenêtres.

      +39

    Alerter
  • Nerouiev // 19.03.2016 à 04h24

    Il joue les premiers de la classe pour montrer à l’Europe l’exemple à suivre enseigné par Washington. Mais pas un mot sur le Donbass où le Canada s’est plutôt rangé côté nazis.

      +22

    Alerter
  • Alain // 19.03.2016 à 06h02

    Il ne faut pas surjouer non plus, 26.000 réfugiés en 2015 et 57.000 en 2016, si le nombre de réfugiés tapant à la porte d’un seul état européen était de cette importance on en parlerait même pas. N’oublions pas que le petit Eylan est mort parce que le gouvernement précédent avait refusé le regroupement familial à cette famille qui avait des attaches au Canada !

    Le Canada reste largement en-dessous de l’accueil par les états ouest européens alors il ne faut pas porter sur le pavois le premier et vouer aux gémonies les seconds

      +33

    Alerter
  • FracoisG // 19.03.2016 à 07h21

    Ce charmant garçon commence sa prise de fonction dans ce grand pays qu’est le canada en allant serrer la main et demander allégeance au maître du pire état criminel de la terre. Ça va capoter en effet.

      +30

    Alerter
  • Tonnerre // 19.03.2016 à 08h20

    La gauche “Plus Belle la Vie”.

    On connaissait la gauche libertaire, on connaissait la gauche libérale et voici la gauche libertarienne.

      +19

    Alerter
  • Mil // 19.03.2016 à 09h31

    Tients, tiens, un article pour noyer le poisson, pendant ce temps là, pas un mot sur tous les problemes déjà énumérés dans les autres commentaires et surtout pas un mot sur la vente d’or canadien, ce qui va siphonner leur relique “barbare” puisqu’ils ont décidé de tout vendre(sic).

    https://francais.rt.com/economie/16656-canada-vend-ses-reserves-dor

    Plus un kopeck d’or, nada, que dalle, etc!
    Allez, bonne chance les gars!

      +0

    Alerter
  • RMM // 19.03.2016 à 09h48

    “le politicien le plus sexy du monde, … premier chef d’Etat à participer à une parade LGBTIQ. … belle façon d’entrer dans l’histoire.”
    Belle innovation, en effet… En voici une autre: le “yoga enragé”.
    Postures novatrices (enragées), sur fond de heavy metal, assaisonné de jurons, de gestes obcenes et de hurlements. Spécialement recommendé aux femmes enceintes. http://greatideas.people.com/2016/03/08/rage-yoga-like-any-other-yoga-class-except-with-more-obscenities/
    Rien à voir avec la prolifération des ces parades LGBTIQ? Voire…
    Quant a la “nouvelle ere de coopération et de dialogue constructif”, avec la Russie, Trudeau fait mieux que Harper: des sanctions supplémentaires. http://sputniknews.com/politics/20160319/1036562222/canada-anti-russian-sanctions-expansion.html

      +13

    Alerter
  • Chevrier Michèle // 19.03.2016 à 09h49

    Le 1er ministre du Canada Justin Trudeau n’est pas la bonne option, ce serait une grosse erreur de l’élire pour son charisme, son programme n’est pas bon.

      +4

    Alerter
  • Guille // 19.03.2016 à 11h02

    Le Canada est un grand pays pour

    a) Massacre des amérindiens?
    b) Déportation des acadiens?
    c) “Chasse sportive” du Peau rouge de Terre-Neuve amenant leur extinction au début du XXe siècle?
    d) Apartheid de fait des francophones amenant des migrations totalisant plus de 30 millions de descendants français hors du Canada?
    e) Avoir développé une excellente réputation internationale tout en ayant caché ces crimes contre l’humanité pendant des siècles?

      +10

    Alerter
  • thmos // 19.03.2016 à 11h03

    Le Canada bénéficie toujours en France de l’image anachronique de l’aimable “cousin” d’amérique rustre – à cause d’un Quebec fantasmé – les braves trappeurs se sont mués en féroces tycoons réacs asservis aux usa ( via Alena entre autres), américains au sens isolés et sûrs de leur bon droit sur le reste du vieux monde, les politiques canadiens ont depuis longtemps renié tout ambition d’indépendance vis à vis de leur voisin et maître, adoptant des lois ineptes afin de toujours et encore exploiter la nature en la détruisant tout en diffusant la nov langue des lib lib – Gaypride so coool en même temps qu’ agressions armées avec l’ OTAN de populations parce que différentes. Les Trudeau ont inventé la politique people et la comm’ canaille. Le fils d’une groupie des Stones contrôle enfin le guichet d’un cirque pas seulement rock n roll mais liberticide et prédateur.

      +18

    Alerter
  • BA // 19.03.2016 à 11h29

    Nous connaissons tous ces politiciens à la mode.

    Au début, c’est la néolâtrie.

    Au début, c’est “Tout nouveau, tout beau.”

    Mais quand ils quittent le pouvoir, nous constatons que c’était du pipeau.

    Quand ils quittent le pouvoir, nous constatons qu’ils ne sont que des politicards doués pour la propagande médiatique, et rien d’autre.

    Ils ne sont que des baudruches pleines de vent.

    De l’esbrouffe télégénique.

      +17

    Alerter
  • fanfan // 19.03.2016 à 17h31

    Noir Canada avec Alain Deneault : http://terreaterre.ww7.be/emissions/raw/120218.mp3
    L’industrie minière mondiale avec William Sacher et Alain Denault : http://terreaterre.ww7.be/emissions/raw/121110.mp3

      +1

    Alerter
  • willie // 19.03.2016 à 18h03

    Ce qui m’intéresse c’est surtout la position du Canada vis à vis les développements en Ukraine.Là,pas possible de faire semblant.

      +0

    Alerter
  • Paul Napoli // 19.03.2016 à 18h30

    La journaliste de l’Obs semble sous le charme de ce quadragénaire.
    Je n’ai pas vote pour les aspects qu’elle souligne.
    Sa parité de ministre “homme femme” est aussi cretine et électoraliste qu’au PS.

    J’ai vote pour me débarrasser de Harper Junior (comme j’avais vote contre Sarkozy.zy).
    https://espritlogique.wordpress.com/2015/10/14/le-vote-strategique-au-canada-en-2015/
    Et je suis très fier du changement de cap et du rôle du Canada a la COP21.
    Il avait promis d’investir dans l’économie.

    Nous sommes en récession depuis que le prix de l’essence a chute. Harper avait tout investi dans les énergies fossiles de l’ouest canadien. Il n’a rien compris au virage et opportunité des énergies “propres”.

      +2

    Alerter
  • christian gedeon // 21.03.2016 à 12h18

    J’ai bien rigolé…au pays de candi…mais en fait je n’ai pas tant rigolé que çà. Parce que Trudeau est en fait un danger public.Encore un “réformes sociétales “…la réforme sociétale,c’est ne rien faire,à part beaucoup de vent,et détourner l’attention des “gens ” de la mise en coupe réglée du Canada,en l’occurrence…il est parfaitement adapté à son rôle de baudruche spectacle comme l’avait été son géniteur avant lui… avec lui,les canadiens en général et les québecois en particulier vont passer du politiquement correct et des accommodements raisonnables,déjà passablement ridicules,au mode pensée unique…neuneu à souhait,et tellement ultra ultra libérale…son père était déjà passablement azimuté,mais le fils va,je n’en doute pas,le surpasser. En avant le communautarisme militant…pauvre Canada.

      +1

    Alerter
  • Grégory // 22.03.2016 à 21h37

    En tous cas de ce que je lis ailleurs le Canada va vers de gros problème de budget avec la prolongation indéfinie du pétrole ultra bas. L’année à venir ne sera pas qu’un arc en ciel. Bonne chance à lui!

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications