Les Crises Les Crises
27.juin.201227.6.2012 // Les Crises

[Traduction exclusive] Les résultats du G20

Merci 0
J'envoie

En exclusivité, et grâce au travail acharné de 9 lecteurs du blog, je vous propose aujourd’hui 2 documents traduits en français :

  • le communiqué final du G20
  • la plan d’action du G20

g20 los cabos

J’ai souhaité qu’une telle “pépite” ne reste pas accessible qu’aux seuls anglophones.

Vous pourrez ainsi juger du travail des plus grands pays de la planète – c’est assez édifiant.

Vous pouvez télécharger le communiqué final en cliquant ici.

Je ne la commente pas – je vous ai mis le best of “foutage de gueule” en gras, souligné pour les pépites…

Vous pourrez y lire par exemple :

  • Nous nous engageons à agir ensemble pour renforcer la reprise et pour apporter des réponses aux tensions des marchés financiers. (il a juste ça en fait, pas d’explication détaillée…)
  • Nous attendons avec intérêt que l’Euro Zone travaille en partenariat avec le nouveau gouvernement grec pour nous assurer que le pays continue de suivre la voie des réformes
  • nous nous félicitons du plan espagnol visant à la recapitalisation de son système bancaire (cool, vivement celui pour l’Italie alors…)
  • Les membres du G20 s’assureront que la production de pétrole suive la niveau de la demande du côté des pays producteurs (ben voyons !!!)
  • Nous continuerons de nous concentrer sur des mesures visant à accélérer le rythme de la reprise de l’emploi et de la réduction du chômage.
  • Nous sommes fermement engagés à libéraliser le commerce et l’investissement, l’expansion des marchés et à résister au protectionnisme sous toutes ses formes, qui sont des conditions nécessaires pour la reprise économique mondiale soutenue, des emplois et le développement.
  • Et bien sûr, l’incontournable invocation de la Déesse Croissance, 84 fois dans ce communiqué (faut consulter à ce niveau là…)

Il obtiennent en tous cas le premier prix du brassage d’air et des promesses creuses…

Tristesse…

g20 los cabos

46 réactions et commentaires

  • Patrick Luder // 27.06.2012 à 04h46

    Extraordinairement farmineusement et furieusement irréel… j’espère quand même qu’il y en a quelques uns qui n’arrivent pas à trouver le sommeil !

      +0

    Alerter
    • José // 27.06.2012 à 20h14

      Un grand merci aux traducteurs, bien que je doive avouer avoir lu en diagonale, vu que c’est toujours le même baratin consternant. Arrivé en bas du texte, ça m’a rappelé un autre événement historique: “Ah, les cons, s’ils savaient!”
       

        +0

      Alerter
  • bourdeaux // 27.06.2012 à 05h50

    C’est un peu comme cela que se déroule les réunions de chantiers pour les projets qui s’enlisent. Pourtant, un architecte et un pilote y distribuent des tartignoles à tout intervenant qui n’a pas les cuisses propres, lequel intervenant dégaine invariablement les plus solides promesses qu’il prend soin de consigner dans son cahier (petits carreaux à spirales) pour ne pas avoir à les garder à l’esprit. « promis monsieur l’architecte, on va renforcer les effectifs, on va reprendre les malfaçons, on va rattraper le retard, on va, on va… »Notez le « ON », qui est tout le monde et personne à la fois, qui n’engage que celui qui croit qu’il y a quelqu’un derrière !
    C’est un peu cela un sommet international, sauf qu’il n’y a pas d’archi ni de pilote, c’est un état-major en autogestion. Que ne s’interroge-t-on pas d’ailleurs sur le sens hautement improbable du terme « sommet » ? En effet quand la communauté des alpinistes entame un sommet, elle entend l’atteindre du pied, quand nos plus hautes autorités d’état, elles, se limiteront à consommer leurs sandwichs dans le 4×4 en s’inquiétant des reliefs torturés du djebel d’emmerdements qui leur fait face.
    Trop fortes la photo de classe, j’imagine le photographe : «  ben fait bonjour de la main François, déjà que personne te connait…
    _ non mais je peux pas, je tiens mon pantalon !  Y’a José-manuel qu’arrête pas de déconner à décrocher mes bretelles  et à me faire des guilis sous les bras !

      +0

    Alerter
  • Patsux // 27.06.2012 à 05h53

    Je ne sais pas ce que l’histoire va retenir de cette période, mais de l’intérieur, le spectacle est ridicule…

      +0

    Alerter
    • BIGGLOP // 27.06.2012 à 10h03

      As usual, il est urgent de ne rien faire, d’attendre, de remettre à plus tard ou la théorie de la procrastination politique de l’autorégulation des marchés

        +0

      Alerter
      • Patrick Luder // 27.06.2012 à 12h08

        BigGlop, tu as fait une erreur dans ton texte,
        c’est autodestruction des marchés …

          +0

        Alerter
  • CLAUDE // 27.06.2012 à 06h47

    Il n’y a plus de pilote dans l’avion!

      +0

    Alerter
  • Marcel // 27.06.2012 à 07h08

    La libéralisation du commerce mondial sans contrôle, conduira efficacement vers la guerre.
    En effet, la guerre des prix entrainera inévitablement la baisse du coût du travail à outrance, ce qui créera de la misère. Cela ne sera pas suffisant, il faudra également s’approprier les matières premières au moindre coût pour rester compétitif.
    Donc on en reviendra à annexer les pays producteurs d’une façon ou d’une autre. Comme on ne sera pas les seuls, la guerre sera inévitable.
    C’est tellement évident que je me demande si cela n’est pas fait exprès. 🙁

      +0

    Alerter
    • bourdeaux // 27.06.2012 à 07h20

      Oh ! faut pas déprimer comme ça MARCEL, on n’en est pas encore à entasser des sacs de sable ! Quant aux MP à faible prix, c’est plutôt mal engagé avec Bernanke qui imprime à tout-va . Je me demande d’ailleurs si  du côté de l’Afrique, où la population dépense encore la majorité de son salaire pour remplir sa gamelle, l’augmentation du prix des MP alimentaires ne va pas finir par provoquer des petites tensions avec le grand americano-irlando-keynian…

        +0

      Alerter
    • yoananda // 27.06.2012 à 09h43

      Exactement Marcel !
      La première mondialisation nous a conduit tout droit a la première guerre mondiale ! Le libéralisme au  forceps, les jouets économiques des grand marchands qui s’en mettent plein les poches sur le dos des peuples, et la concurrence de tous contre tous nous conduisent directement au même résultat.
      Aujourd’hui, la poudrière s’est un peu déplacée. On est au bord de la guerre mondiale avec les tensions autour de l’Iran (la Russie et la Chine ont déjà annoncées qu’elles seraient du coté de l’Iran). La Syrie pourrait être l’eteincelle vu la propagande acharnée dont elle fait l’objet de ce coté ci du rideau de l’OTAN.
      Israël fait pression sur Obama pour déclencher la guerre, tandis que la situation vient de se dégrader subitement pour eux depuis l’élection d’un frère musulman chez leur plus gros et puissant voisin (Egypte).
      Alors la pensée magique du G20 n’est en effet que le révélateur de leur impuissance.
      Si on fini l’année sans guerre ce sera déjà bien beau. Par contre, d’ici maximum 10 ans, avec le pic absolu du pétrole qui arrive (le pétrole pas cher aura diminué de moitié d’ici la), il est certain que les dernières ressources seront l’objet d’une concurrence féroce … et je ne parle pas de concurrence économique !

        +0

      Alerter
  • Alain34 // 27.06.2012 à 08h09

    Ces 20 “G”uignols devraient être (seront un jour?) poursuivis pour crimes contre l’Humanité.

      +0

    Alerter
  • step // 27.06.2012 à 08h35

    effectivement, c’est la grosse tristesse. Quelle misère intellectuelle.

      +0

    Alerter
  • Incognitototo // 27.06.2012 à 09h25

    C’est vraiment le bal des faux-culs…

      +0

    Alerter
  • chris06 // 27.06.2012 à 09h51

    “l’incontournable invocation de la Déesse Croissance84 fois dans ce communiqué”

    oui mais cette déesse à bien des vertus: 


    parfois elle est “forte”, d’autres “robuste”, ou encore “forte et durable” ou “durable et inclusive” ou “forte, durable et équilibrée” ou “verte” ou bien encore “verte pour tous”!

      +0

    Alerter
    • José // 27.06.2012 à 18h57

      Bon, ben, on va l’attendre un peu cette croissance. Anne, ma soeur Anne…

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 27.06.2012 à 09h55

    Ce document mériterait une bonne émission satyrique aux heures de grande affluence, avec quelques explications sur les limites de la croissance !

      +0

    Alerter
    • leveau // 27.06.2012 à 15h30

      quand lagardère, Bouygues, l’etat Français et consort maitrisent tout les grand médias…ça va être difficile de leur faire faire du satirique! je ne voit pas ces puissants maîtres du monde qui dirigent nos vies avoir un sens de l’humour particulièrement développé.
      Dans leur esprit, les cons c’est nous… et ils n’ont pas forcément tord, on leur a remit les clef , ils s’en servent.

        +0

      Alerter
  • OneDrop // 27.06.2012 à 09h57

    J’ai bien apprécié le passage sur les capacités de production de pétrole. Même si l’Arabie Saoudite réussissait à augmenter sa production (il y a de nombreux doutes sur les capacités physiques des champs exploités), il y a peu de chance qu’elle puisse le faire dans les ordres de grandeur nécessaires lorsque l’on voit la production des grands pays producteurs décliner ou en passe de l’être. Quand vont-ils comprendre que le PIB est dépendant de l’énergie disponible. L’économie n’est qu’une machine à transformer des matières premières en “autre chose” grâce à des flux d’énergie. Plus il y a de “débit” d’énergie, plus on a de croissance. Or la production de pétrole, qui représentant 30% de l’énergie consommée dans le monde stagne depuis 2005 et devrait commencer à décroitre entre 2015 et 2025.
    La croissance de reviendra plus car les flux d’énergie (je ne parle pas ici des réserves qui sont encore conséquentes) stagnent et vont bientôt commencer à diminuer.
    Il est a rappeler que la quantité d’énergie disponible par personne (toute source confondue) au niveau mondial diminue depuis le début des années 1980.
    Enfin, l’Europe a passé son pic de pétrole (mer du Nord) et décroit de 6% par an. Le pic de gaz surviendra d’ici à 2015. En conséquence, les importations européenne d’énergies fossiles, dont elle est extrêmement dépendante, ont déjà commencé à augmenter, grévant la balance commerciale.
    Que l’on ne s’étonne pas de voire le chômage exploser. La seule solution est de diminuer drastiquement la part des énergies fossiles dans notre mix énergétique avec toutes les conséquences que ça entraine.
    Bonne journée

      +0

    Alerter
    • Patrick Luder // 27.06.2012 à 12h16

        
      OneDrop … et tu ose encore nous souhaiter bonne journée ???
        
      En petit coup de positif pour changer : Normalement l’hêtre humain est censé apprendre de ses erreurs. Normalement, la nature est parfaite pour s’autoréguler. Normalement il y a plein d’organismes et de personnes qui ont déjà cerné tous ces problèmes et les ont amenés aux gouvernements. Et gros coup de positif pour finir : Normalement La France a le Président le plus “Normal” de tous les temps => tout espoir de normalité n’est donc pas perdu …
        

        +0

      Alerter
      • OneDrop // 27.06.2012 à 13h49

        Bonjour Patrick,
        Mon pessimisme ne se nourrit pas de vagues impressions. Je bosse dans le domaine du développement durable et de l’environnement en particulier (je ne suis pas expert des questions énergétiques). Ce que j’observe c’est une admission des phénomènes (“la planête se réchauffe”, “l’énergie va se faire plus rare”, “la pollution augmente”). En revanche et c’est là le problème, il n’y a pas d’appropriation et de compréhension de la réalité qui nous entoure et encore moins des conséquences.
        La compréhension et la réponse à ces problème n’est pas dans les ordres de grandeurs requis ou les horizons temporels adéquats.
        Je ne nie pas le fait que l’homme soit doué d’adaptation et d’innovation. Il a surtout délégué cette innovation à la main invisible du progrès technique. La réponse la plus courante est également “ça va le faire”, “ON va trouver quelque chose”. Le on est symptomatique. Les gens (industriels et ingénieurs plus qu’on ne le croit), s’en remettent à ça sans regarder les chiffres et sans mettre en balance les progrès techniques qui ont été fait jusque là.
        Rien n’est perdu mais ça demandera des efforts significatifs et un dépassement de l’inertie psychologique des citoyens, des politiques et de certains ingénieurs qui les conseillent. Le sujet est rabâché en permanence aux politiques mais les solutions à apporter remettent en cause leur structure de pensée. Et je trouve que cet contrainte/obstacle est bien plus fort que la résolution d’un problème technique.
        Pour finir, je suis partiellement dubitatif lorsque tu dis “Normalement l’être humain est censé apprendre de ses erreurs”. Ma réponse est : en partie seulement. On CONNAIT les erreurs et les atrocités du passé. Ce n’est pas pour autant qu’on les aient COMPRISES. On dispose de la plus grande connaissance jamais accumulée mais la complexité de notre société/civilisation complique grandement les processus de décision.
        Il va y avoir des choses de faites, et il y en as, fort heureusement. Simplement il faut avoir conscience que ce qui se pointe à l’horizon ne sera pas une partie de plaisir mais qui constitue néanmoins une formidable opportunité de définir un nouveau projet de société. C’est inéluctable, sachons profiter de cet état de fait.
        Et je me permet, toujours, de vous souhaiter une bonne journée 🙂

          +0

        Alerter
        • Patrick Luder // 27.06.2012 à 15h58

           
            
           
          Ah oui, cela fait 2000 ans que nous répétons (notre pain quotidien), nos gènes ont du en prendre un coup, mais c’est peut-être ainsi que nous devrions vivre ?
           
            
           
          Vouloir maîtriser la passé et le future nous conduit à oublier le présent, nous passons ainsi par-dessus une vie “normale” qui prendrait soin de nous et des autres … la vie présente et future ne serait pas en si mauvais été si nous nous respections d’abord nous-mêmes  et que nous respections ensuite les autres …
           
            
           
          A part cette petite partie philosophique, je suis pleinement d’accord avec toi pour dire que la complication extrême à tout compliqué, tous les processus gagnent en visibilité et en efficacité lorsqu’ils gagnent en simplicité !
           
            
           
          Alors bonne fin de journée à toi aussi.
           
            
           

            +0

          Alerter
        • hema // 27.06.2012 à 19h46

          @One Drop,
          Une question personnelle STP, tu dis que ton métier est dans le développement durable , et en parallèle, tu sembles très lucide sur la réalité des choses.
          Comment arrives tu à vivre de ça ?
          -en allant dans les sens du poil, “on a toujours trouvé qq chose et on trouvera ”
          -ou en préconisant des transformations “un peu plus radicales” ,Dans ce dernier cas, quel genre de structure te paye pour jouer les Cassandre et les empêcheurs de consommer en rond.
          Excuse moi par avance de cette question un peu directe, mais le sujet m’intéresse au premier chef. 

            +0

          Alerter
          • OneDrop // 27.06.2012 à 21h21

            Bonsoir Hema, Pour une réponse plus personnelle, je suis consultant. Mon approche reste celle définie par l’entreprise pour laquelle je travail, c’est à dire la voie du “développement durable” et de la “croissance verte”. J’ai cependant quelque latitude pour proposer une vision un peu plus hétérodoxe. Donc a 90% je n’ai pas le choix que de suivre le rythme des enterprises clientes tout en sachant parfois que le mode de pensée des dirigeants de ces entreprises n’est pas vraiment à la hauteur des enjeux. C’est frustrant dans certains cas, réjouissant dans d’autres lorsqu’on voit que malgré tout des résultats sont là. Pour une entreprise en particulier c’est satisfaisant. Le problème c’est qu’il faudrait que tout un secteur aille dans le même sens. Sans parler que certains secteurs d’activités sont plus ou moins condamnés (dans leur forme actuelle) à moyen/long terme. J’entend venir les critique sur “le cul entre 2 chaises”, le “reniement de certaines convictions”. Il y a un moment où il faut bien bouffer et il ne faut certainement pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Il y a de l’espoir mais comme je le disait plus haut, ça ne sera pas une promenade de santé. Je ne ferais pas ce boulot si je ne pensais pas que des marges de manoeuvre étaient possibles. Et finalement je préfère ça à ne rien essayer pour changer les choses. Bonne soirée  

              +0

            Alerter
          • hema // 28.06.2012 à 16h34

            @One Drop
            Merci de ta réponse, aucune critique de ma part, 10 %, c’est pas si mal et au moins, là ou es, tu peux prendre un peu de champ par rapport à tes clients, c’est même probablement pour ça, que certains te payent .
            En fait je suis intéressé “au 1° chef” car après un burn-out professionnel, je suis actellement sur plusieurs projets , et je crois  que ce genre de job pourrait me convenir, pourrais je te poser quelques questions plus précises  ?
            Si OK, peux tu me faire signe sur ma boite e-mail perso; henry.fournier@numericable .fr
            A+

              +0

            Alerter
          • hema // 28.06.2012 à 16h37
        • José // 27.06.2012 à 20h28

          Simplement il faut avoir conscience que ce qui se pointe à l’horizon ne sera pas une partie de plaisir mais qui constitue néanmoins une formidable opportunité de définir un nouveau projet de société.

          est-ce que ça ne sera pas plutôt “de nouveaux projets de sociétés”? N’y a-t-il pas de raisons de penser que nous allons vers une sorte de balkanisation, retour de bâton de la mondialisation, avec certaines régions gagnantes, parce qu’elles auront retenu les leçons et chercheront un nouvel équilibre réellement durable; alors que d’autres seront la proie d’opportunistes, sous couvert de religion ou de suprématie raciale etc. ? Et ien entendu le cortège de conflits qui vont avec?

            +0

          Alerter
      • chris06 // 27.06.2012 à 14h37

        Normalement les humains ont beaucoup de mal à ne pas être pris au piège de la tragédie des communs et autres dilemmes du prisonnier…

        Tout le monde sait que les ressources sont limitées mais tout le monde va quand même faire la course à la croissance (ou à la consommation des ressources puisque c’est la même chose) car tout le monde raisonne ainsi : si je ne fait pas la course et diminue ma consommation, les autres se précipiteront pour prendre ce que je n’ai pas pris et je serais le premier à me faire entuber.

        C’est un peu simplifié mais ça explique bien pourquoi tous au G20 implorent la déesse croissance (84 fois, comme Olivier l’a bien noté) alors que tous savent pertinemment que les ressources sont limitées.

        Les humains seront ils suffisamment intelligents pour  ne pas se laisser prendre au piège de la tragédie des communs planétaire? Peut être (faut être optimiste, n’est ce pas?), mais en tous cas, pour le moment, on est en plein dedans.

          +0

        Alerter
      • Alain34 // 27.06.2012 à 15h21

        Normalement, la nature est parfaite pour s’autoréguler

        Pas d’inquiétudes à avoir de ce coté, il y aura bien une auto régulation.
        Il aurait mieux fallu une régulation intelligente, en douceur, mais visiblement l’être humain n’est pas encore suffisamment évolué pour cela. Donc, ce sera de l’auto régulation ‘naturelle’, ‘normale’ : on va se foutre sur la gueule, s’entretuer pour les ressources, la bouffe, le territoire et le sexe.
        On va en bouffer de la croissance : de la mortalité, de la douleur, des guerres et des horreurs…

        Normalement l’être humain est censé apprendre de ses erreurs

        De ses erreurs, oui, mais pas de celle des autres, pas de celles de ces parents…

          +0

        Alerter
    • Benjamin Franklin // 28.06.2012 à 07h30

      “la quantité d’énergie disponible par personne (toute source confondue) au niveau mondial diminue depuis le début des années 1980” :
      Ah bon ?
      http://www.google.com/publicdata/explore?ds=d5bncppjof8f9_#!ctype=l&strail=false&bcs=d&nselm=h&met_y=eg_use_pcap_kg_oe&scale_y=lin&ind_y=false&rdim=country&ifdim=country&tdim=true&hl=fr&dl=fr&ind=false
      “La seule solution est de diminuer drastiquement la part des énergies fossiles dans notre mix énergétique avec toutes les conséquences que ça entraine.”
      Ben oui, tout à fait. Les conséquences sont-elles graves ?

        +0

      Alerter
      • OneDrop // 28.06.2012 à 08h12

        @ Benjamin Franklin;
        Mea Culpa. “la quantité d’énergie disponible par personne (toute source confondue) au niveau mondial  va vraisemblablement diminuer et ne progresse que le 1% depuis le début des années 1980, contre 3% entre le milieu du XIXe siècle et 1980.”
        Pour les conséquences, JM Jancovici estime qu’une tonne de pétrole en moins sur le marché français fait perdre 10k€ de PIB. La France consomme 75 Mt de pétrole par an. Avec une baisse de l’appro estimée à 2% par an à partir de 2020 (+/- 5 ans), la capacité de relancer l’économie sera fortement grevée. Les prestations sociales et l’état providence étant basés sur les prélèvements sociaux assis sur le PIB ou ses sous-composantes (TVA par exemple), une baisse contrainte du PIB risque de ne pas être joyeuse pour la stabilité du pays.
        Plus on prendra les devant moins dure risque d’être la chute.
        Encore une fois, ce ne sont que des estimations. On a besoin d’investiguer les conséquences d’une baisse de l’appro énergétique dans le détails pour savoir précisément ce à quoi nous allons devoir faire face. C’est cette transparence qui manque cruellement à l’heure actuelle. Ceux qui émettent ces craintes sont automatiquement pris pour des rigolos.
        Bonne journée

          +0

        Alerter
        • chris06 // 28.06.2012 à 09h39

          @Onedrop,

          Pourquoi pensez vous que ceux qui réfléchissent aux conséquences d’une baisse des appros énergétiques sont automatiquement pris pour des rigolos?

          Je vous donne un exemple d’outre manche:
          http://appgopo.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=12&Itemid=26 

          All Party Parliamentary Group on Peak Oil
           
           

          The All Party Parliamentary Group on Peak Oil seeks to discuss and investigate the debate regarding the date of global peak oil production, and also look at the range of impacts, mitigations and solutions.

           

          Ce groupe d’une vingtaine de députés britanniques sont ils pris pour des rigolos? 

            +0

          Alerter
          • OneDrop // 28.06.2012 à 11h11

            Ma remarque était d’avantage tournée vers la France et l’Europe dans son ensemble.
            La Grande-Bretagne a un regard différent sur le sujet car ils sont producteur d’hydrocarbures dont les champs ont commencé leur déclin il y a environ 10 ans. En France on en a produit que de manière (très) marginale. J’ai l’impression qu’en France, comme nous avons toujours importé nos hydrocarbures, on pense que cela va continuer ainsi. Les Britanniques, “voient” concretement ce que ça représente pour eux un déclin de la production, qu’elle soit à leur échelle ou à une échelle plus globale.

              +0

            Alerter
  • Casquette // 27.06.2012 à 10h12

    Alors ça ressemble à ça les discussions sur le banc de touche !
    Plus le temps passe plus les politiciens tiennent des discours de Miss.
    ps: avec un peu de retard peut être je viens de faire le lien entre le lieu de la réunion et la prophétie maya 🙁
     

      +0

    Alerter
  • Alx // 27.06.2012 à 12h27

    Bonjour à tous, un grand bravo Olivier pour le gros boulot,
    Certes Patrick, c’est un président “normal” maisd  c’est à dire conforme à sa norme, celle des son milieu, ce que l’on appelle les “élites dirigeantes”. Bref un clown de plus parmi les autres. Le plus révoltant vient du faites que ceux qui paieront la plus grosses part de l’addition seront ceux qui en auront le moins profiter.

      +0

    Alerter
  • postille // 27.06.2012 à 12h48

    pourquoi certains lêvent la main et d’autres pas .. ? Que jurent-ils ? 

      +0

    Alerter
    • Patrick Luder // 27.06.2012 à 16h01

      Ils jurent qu’on ne les y reprendra plus … mais par cet acte ils se parjurent directement !

        +0

      Alerter
  • petitemaison // 27.06.2012 à 12h54

    Et par curiosité , ça a couté combien cette réunion de copain ? IL ne vaut mieux pas le savoir …
    ( en tous les cas, votre réunion d’internautes “économistes ” était elle, bien sympa , merci M Berruyer pour cette initiative…citoyenne .)

      +0

    Alerter
  • Fred // 27.06.2012 à 15h08

    Bonjour Mr O. Berruyer,
    Pourriez vous organiser une équipe de travail, pour vous compiler et traiter les données afin de faire un sujet ou graphique des suicides dans la zone euro, depuis les 15 dernières années ?
    Un film, Suicide CLub (Japonais 2002 Sono Sion) traitait de ce sujet comme un virus informatique se répandant dans une jeunesse désabusé et sans avenir.
    Le début du film montre un suicide collectif d’écoliers qui se jettent sous un train (très gore !);
    En France 1 ou 2 personnes par jour ce jettent sous le TGV (mais qu’en est il des autres ?)
    http://www.infosuicide.org/pointdevue/statistique/index.htm
    http://suicide.ecoute.free.fr/statistique.html
    Les chiffres sont très difficile à consulter, ne semblent pas mis à jour depuis 2008.
    Il serait intéressant de trouver un graphique européen et ensuite par pays pour la période depuis l’entré dans l’euro.
    nous pourrions corrélé, l’attente des citoyens, baisse dans les 5 première années, et la forte hausse depuis le début de la crise 2008 et le sentiment de non avenir par tranche d’age.
    Sinon une autre information pertinente, recrutement de 200 douaniers en Lorraine
    http://www.pole-emploi.fr/region/lorraine//actualites/ecomouv-recrute-a-metz-@/region/lorraine/irarticle.jspz?id=147089
    Il n’est pas utile de faire paraître mon commentaire.
    Merci et bravo Pour votre travaille.

      +0

    Alerter
    • Patrick Luder // 28.06.2012 à 19h48

      Je suis touché par votre post …

      Pauvre civilisation qui ne sait pas prendre soin de sa jeunesse !

        +0

      Alerter
  • Joanna // 27.06.2012 à 15h51

    Amusant de trouver notre “président normal” à l’extrême droite du groupe sur la photo.

      +0

    Alerter
  • José // 27.06.2012 à 18h50

    Batave et Walkyrie se sont rencontrés ce soir à l’Elysée. Dans les propos d’Angela, ceci:
    “Il nous faut plus d’Europe, il nous faut une Europe qui fonctionne, les MARCHES l’attendent, il nous faut une Europe dont les membres s’entraident les uns les autres.”
    Il faut construire une Europe conforme aux attentes des marchés. Quant à l’Europe des peuples… Personne n’aurait en stock un dessin humoristique avec une grosse poubelle noire sous la fente de l’urne?

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 29.06.2012 à 12h23

    Cette incantation au retour de la déesse croissance me rappelle ceux, heureusement rares, qui espère le retour de Jésus ! Allez , je prends les paris : Jésus a plus de chance de revenir sut Terre que la croissance. Qui prend les paris ?
    Sinon, plus sérieusement, j’ai l’intime conviction que ces 20Gugusses savent pertinemment, tout au moins pour les pays de l’OCDE, que la croissance c’est fini. Mais il ne faut surtout pas paniquer les foules et gagner du temps pour encore engranger du fric, du fric, du fric ! Tout ça pour manger du caviar à la louche. C’est même pas meilleur à la louche (sic Coluche) !!!!

      +0

    Alerter
    • Brice Goe // 29.06.2012 à 12h55

      Pour croire au retour de Jésus, il faut déjà croire qu’il est venu une première fois ! C’est dire s’il faut avoir la foi 😀
      “L’homme est-il une erreur de Dieu ou Dieu une erreur de l’homme ?” F. Nietzsche
      Pour la croissance, j’ai pas de citation en stock, désolé.

        +0

      Alerter
      • Lucius // 29.06.2012 à 19h14

        Essaie “A la source de la Lumière”, de Paramahansa Yogananda, il t’expliquera.

          +0

        Alerter
    • Patrick Luder // 29.06.2012 à 13h07

      Salut Christophe, “gagner du temps pour encore engranger du fric …” J’ai du louper un bout … qui gagne du fric ??? C’est juste des dettes qui sont engrangées 😉

        +0

      Alerter
  • Fabrice // 03.07.2012 à 20h43

    Franck Biancheri se ridiculise sur son analayse G20 en dédouanant l’équipe Hollande encensé pour son attitude “sans faute” mais trahi par un bouc émissaire :
     
    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/comprendre-l-echec-francais-au-g20-119364
     
    là on atteint le fond, il remet au goût du jour la technique du Kerviel du jour …

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications