Je vous recommande aujourd’hui vivement cet incroyable livre paru en janvier aux éditions Les Arènes, traduction du rapport sénatorial sur les méthodes de torture de la CIA.

Je remercie l’éditeur qui m’a autorisé à reproduire ici la fantastique introduction.

Le rapport de la Commission sénatoriale américaine sur les méthodes de détention et d’interrogatoire de la CIA

Préface de John R. MacArthur et Scott Horton

Après les attentats du 11 septembre, l’administration Bush déclare une guerre totale au terrorisme, « par tous les moyens ». Au coeur du dispositif : la CIA. L’Agence s’arroge des pouvoirs inconnus jusque-là, même au plus fort de la Guerre froide.

S’estimant au-dessus de tout contrôle, elle capture, séquestre et torture des suspects, au nom de la recherche d’informations. En 2009, le Sénat américain décide d’enquêter sur ses méthodes.

Après des mois de lutte d’influence, le rapport a enfin été déclassifié et rendu public en décembre 2014. Le voici. Il renferme le pire et le meilleur des États-Unis. Le pire : la torture et les criminels de bureau ; le meilleur : les moyens d’enquêtes dévolus aux parlementaires et la publication de ce rapport.

C’est la première fois que la pratique de la torture d’État est racontée et analysée avec une telle précision. Conclusion implacable : la torture est aussi délétère qu’inefficace. Les auteurs de la préface, John R. MacArthur, directeur de la revue Harper’s, et Scott Horton, avocat, journaliste et spécialiste des droits de l’homme, ont été les premiers à s’opposer à la croisade de George W. Bush en Irak et à la manipulation de l’opinion dans la « guerre contre le terrorisme ». Ils nous aident à comprendre la dérive sécuritaire américaine.

Ce rapport est un avertissement pour les démocraties victimes du terrorisme.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Maxime Berrée, Laurent Bury, Carole Coen, Alexandra Forterre de Monicault, Dominique Haas

==========================

L’introduction :

(Lien vers le rapport en anglais)

51 réponses à [Livre pour cet été] La CIA et la torture

Commentaires recommandés

Christian Durante Le 21 juillet 2015 à 05h45

Merci pour cette initiative.
Il serait intéressant de lire ce qu’en pense les Guetta et autres thuriféraires de nos “amis américains”. Bref, en gros, tous les anti-Poutine !

  1. Christian Durante Le 21 juillet 2015 à 05h45
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette initiative.
    Il serait intéressant de lire ce qu’en pense les Guetta et autres thuriféraires de nos “amis américains”. Bref, en gros, tous les anti-Poutine !


    • GLEB Le 21 juillet 2015 à 10h51
      Afficher/Masquer

      Réponse à l’arrière du livre par Bernard Guetta HIMSELF : “Il n’y a aucun autre pays au monde qui ait jamais publié un tel acte d’accusation contre lui-même. Par cet aveu complet, étayé et documenté, l’Amérique s’est grandie”.
      Il ne s’est pas déballonné .. c’est tout à son honneur 🙂


      • passerby Le 21 juillet 2015 à 13h57
        Afficher/Masquer

        Et moi qui pensait que le seul agent de la CIA d’avoir été condamné au prison, John Kiriakou, c’était celui qui avait révélé q’au CIA, on torturait.


      • Mistral Le 21 juillet 2015 à 23h16
        Afficher/Masquer

        De toute façon, ça ne mange pas de pain pour les dirigeants américains de reconnaître qu’ils torturaient, qu’ils torturent, puisqu’il n’y aura aucune poursuite, aucun jugement, aucune condamnation ; à part peut-être quelques lampistes, juste pour satisfaire la bonne morale WASP, et encore… : “responsable, mais pas coupable…”, on connaît ça aussi ici.

        Des aveux/révélations qui, de surcroît, risquaient d’être éventés par des lanceurs d’alerte auxquels il fallait couper l’herbe sous le pied.

        L’escroquerie du “rêve américain” ne fonctionne décidément que sur les gogos.


      • Van Le 23 juillet 2015 à 18h45
        Afficher/Masquer

        ca serai beaucoup mieux et encore plus honorable si les usa ne pratiquait pas la torture , c’est pathétique de se venté d’avoir le droit de critiquer la politique de son pays alors que ce pays déclassifie des dossiers 50ans ou 100ans plus tard , et je pense pas que les 4 journalistes ” mort ” qui enquêtaient sur le 11/9 partagerai l’avis de Guetta http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/4-journalistes-americains-liquides-164048
        la divulgation des méthodes de torture n’est pas le fait que les usa soit une démocratie transparente (a l’ombre du patriot act), mais c’est surtout pour faire echo dans le monde de ce qui peut advenir a ceux qui veule tenir téte a la cia .


  2. VladimirK Le 21 juillet 2015 à 06h10
    Afficher/Masquer

    Ne pas oublier que la CIA a eu le soutien de pays européens pour ces opérations, laissant survoler, ou même prêtant des avions…

    De plus, il y a de fortes chances que les services secrets des grands pays – GB, France, Allemagne, Russie… – savaient.

    Que peut-on en conclure ? Oui les américains ont fait, et nous avons laissé faire.


    • adrien Le 21 juillet 2015 à 14h51
      Afficher/Masquer

      Le rapport du conseiller aux États suisse Dick Marty a établi en 2006 que 14 États européens ne s’étaient pas opposés à ces détentions et transferts illégaux de prisonniers.
      Le principe (tordu) d’extraterritorialité permet aux US de faire ce qui serait interdit par les conventions internationales : assassinats par drones à des milliers de km ou interrogatoires ” musclés” sur des navires de la Navy dans les eaux internationales (pas vu, pas pris) .
      https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Combined_Task_Force_151_-_090112-N-7918H-284.jpg


  3. Pampita Le 21 juillet 2015 à 06h27
    Afficher/Masquer

    J’en profite pour signaler ce survol géopolitique, d’Athènes à Kaboul : http://chroniquesdugrandjeu.over-blog.com/2015/07/de-l-acropole-a-l-hindou-kouch.html


  4. Ludovic Le 21 juillet 2015 à 06h51
    Afficher/Masquer

    Je suis toujours aussi fan du terme waterboarding. Il s’agit probablement d’un nouveau sport US à la mode.


  5. Crapaud Rouge Le 21 juillet 2015 à 07h09
    Afficher/Masquer

    Cet article fait la une de Spunik : http://fr.sputniknews.com/international/20150720/1017131010.htmlParmi les documents rendus publics par WikiLeaks, le plus provoquant est une conversation de M. Steinmeier après la rencontre en question avec Mme Rice dans laquelle le ministre se dit “soulagé de ne pas avoir obtenu de réponse définitive du département d’Etat américain à propos des informations parues dans la presse sur les vols de la CIA passant par l’Allemagne et à destination de prisons secrètes qui seraient utilisées pour interroger des terroristes suspects”.


  6. daniel Le 21 juillet 2015 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Je dirais même que “nous”, c’est à dire les soient disant démocratie occidentales, européistes et droitdel’hommistes comme il se doit, sommes complices de ces atrocités, qui se poursuivent en ce moment car à ce que je sache Guatanamo n’est pas fermé et je ne connais pas beaucoup de dirigeants européens qui soient montés au créneau vis-à-vis des autorités Etasuniennes sur cette question. Nous n’avons pas seulement “laisser faire”, nous avons aidé, nous avons servi de logistique à ces opérations criminelles en toute connaissance de cause. Donc nous sommes complices.


  7. Lt Anderson Le 21 juillet 2015 à 09h01
    Afficher/Masquer

    C’est simple, le biais rhétorique est “ce sont les dictatures qui torturent”.
    Les USA sont une dictature?
    Non.

    Ce n’est pas plus simple.


  8. GLEB Le 21 juillet 2015 à 10h30
    Afficher/Masquer

    Je suis en plein dedans et le sentiment que laisse le livre est très bizarre :
    – On y apprend que les sites clandestins de torture en Europe continentale sont en Pologne (site BLUE très actif), en Roumanie (site BLACK) et en Lituanie (site VIOLET). Les autres sites, y compris anglais sont en dehors de l’Europe.
    – La période au cours de laquelle les tortures dans les sites de la CIA (orwellement désignées par “techniques d’interrogatoire renforcées”) se déroule de 2002 à 2008. A cette époque, aucun des 3 pays ci-dessus n’est dans l’UE. Pologne et Lituanie y rentrent en 2004 et la Roumanie en 2007. Y-a-t-il une relation de cause à effet ?
    – On a aussi du mal à ne pas faire de lien “temporaire” entre la trajectoire d’homme politique polonais et l’autorisation de placer les sites sur le territoire (ascension de Tusk et mort “subite” dans un accident d’avion du président Kazynski … en Russie …)
    – Le pire, c’est que ce programme est connu de Madame RICE Condoleezza et qu’elle a cherché le support des services juridiques de la CIA et de la maison blanche, pour se cacher derrière son petit doigt et pouvoir nier que les “techniques renforcées” sont des tortures (Je vous laisse découvrir la liste des techniques, mais comment oser nous faire gober que la “simulation de noyade” appliquée plusieurs fois par jour et pendant des semaines … soit autre chose que de la torture)
    – Bref, vous y découvrirez, le cynisme dans tous ces états … Et TOUS LES GERMES du terrorisme anti-américain


  9. Xavier Le 21 juillet 2015 à 10h46
    Afficher/Masquer

    “…ce document […] qui dissèque minutieusement l’un des dysfonctionnements du renseignement les moins glorieux de l’histoire de l’espionnage américain”

    “dysfonctionnements” ???
    > Ça commence mal…

    “Le rapport présente néanmoins vingt conclusions extrêmement fortes, abordées dans la première partie de la synthèse.”

    > Je m’excuse par avance d’en remettre une couche mais si on lit lentement et attentivement chacune de ces conclusions (il est parfait nécessaire de le faire plusieurs fois), on se rend très rapidement compte qu’aucune de ces conclusions, abusivement qualifiées d'”extrêmement fortes”, ne remet en cause véritablement et définitivement la pratique de la torture et/ou la CIA.

    Cette publication, comme d’autres du même acabit, me semble participer d’une opération de communication visant à faire croire au citoyen lambda que les organes du pouvoir US sont capables de transparence sur les sujets les plus délicats, pour finalement légitimer la CIA.

    A la lecture des quelques pages d’introduction, son intérêt ne m’apparait pas donc pas flagrant…


    • Anne Le 21 juillet 2015 à 11h07
      Afficher/Masquer

      Xavier, parfois il est nécessaire de mettre les formes pour pouvoir dénoncer, exposer à la lumière, des faits qui concernent des états puissants… Chacun est ensuite capable de se faire une idée, non ?
      Je pensais que tout le monde comprenait cela.
      Si vous préférez que rien ne soit publié…


    • Lt Anderson Le 21 juillet 2015 à 11h07
      Afficher/Masquer

      Ou comment justifier la torture en avouant “sa” torture et dénoncer celle des “autres” qui ont le tort de ne pas l’avouer.
      Bel exercice d’équilibriste.


    • subnihilo Le 21 juillet 2015 à 18h01
      Afficher/Masquer

      Vous avez tout à fait raison.

      C’est l’éternelle antienne états-unienne qu’ils n’arrêtent pas de nous distiller depuis le début de la Guerre froide comme après 1991.

      Ils sont les champions du “sorry” à toutes les sauces auprès des peuples qu’ils ont ou aidé à martyriser ou massacrer (Coréen, Chinois, Indonésien, Vietnamien, Chilien ……, etc) et de “l’as-tu vu ma belle démocratie ?” à l’usage des démocraties occidentales et autres pays sensés en prendre de la graine en se cachant derrière les révélations-chocs de leurs turpitudes qui leur donnent le beau rôle du chevalier blanc malgré les agissements incontrôlable du Père-fouettard qui sommeille chez eux à l’insu de leur plein gré. Cela me fait bien rigoler.
      Le principe premier d’une vraie démocratie serait je pense de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter le renouvellement des dysfonctionnements et corriger les bavures et débordements voire sanctionner qui de droit. Mais que nenni et ce depuis belle lurette. Ou alors à la marge comme par exemple le lampiste Calley lors du massacre de My Laï au Vietnam.
      C’est bien un pays où les dirigeants comme les responsables des institutions clés sont des faux-culs de première et ce n’est pas près de changer.


  10. araok Le 21 juillet 2015 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Chers amis,
    Le film “Green Zone” avec Matt Damon qui est passé à la TV récemment (sur une chaîne gratuite) décrit bien la compétition acharnée entre le Département d’Etat et la CIA à Bagdad lors de la recherche des preuves (introuvables) des armes de destruction massive. La CIA voulant faire disparaître “la preuve vivante” que ces armes n’existaient pas.
    Si vous en avez l’occasion regardez ce film, le doc d’OB l’éclaire singulièrement.


  11. Nadia M Le 21 juillet 2015 à 11h09
    Afficher/Masquer

    A voir également un remarquable documentaire de France 3, un brin complotiste, sur Pont-Saint-esprit: une longue tradition chez la CIA.
    Réalisé par Olivier Pighetti et diffusé sur France 3 le 8 juillet dernier https://www.youtube.com/watch?v=Ne9MFeZKl-s


    • chris Le 21 juillet 2015 à 17h46
      Afficher/Masquer

      Superbe reportage en effet !!! En rien complotiste car il s’appuie sur des documents déclassifiés, toutes les preuves sont là ! Merci pour ce reportage, pour une fois que nos médias nous passe quelque chose d’intéressant !


      • Homère d'Allore Le 22 juillet 2015 à 14h14
        Afficher/Masquer

        Arrêtez avec cette histoire de Pont St Esprit. C’est affaiblir les critiques justifiées contre la CIA et ses méthodes que de l’incriminer là où elle n’y est pour rien.

        http://mobile.lemonde.fr/sciences/article/2014/07/31/le-pain-tueur-sevit-a-pont-saint-esprit_4465400_1650684.html

        Ensuite, il suffit pour les thuriféraires atlantistes de mélanger les deux affaires pour jeter le discrédit sur des enquêtes sérieuses et qualifier le tout de “complotiste”.


        • Lamonette Le 22 juillet 2015 à 17h19
          Afficher/Masquer

          Contente de vous revoir.

          Je suis épuisée par ma propre violence mais réellement on me déchaîne.

          Les “bons sentiments” n’ont jamais rien résolu.

          Zêtes ok avec moi il faut conserver son âme d’enfant pour embrasser la connerie et violence actuelles.

          Et naturellement, on ne peut pas tout accepter.


        • Nadia M Le 24 juillet 2015 à 20h28
          Afficher/Masquer

          C’était ironique: “un brin complotiste” puisque ce sont bien les médias qui se défendent de l’être et qui nous en accusent.
          D’autre part il faut distinguer dans ce reportage ce qui tient de documents d’archives sur une histoire de la CIA depuis la 2sde guerre mondiale et une hypothèse sur la “maladie de Saint-Esprit”
          Ne vous effarouchez pas donc ainsi!


          • Lysbethe Lévy Le 24 juillet 2015 à 20h53
            Afficher/Masquer

            Bon allez, pour le complotisme on a les archives déclassifiées qui prouvent que les Usa ont tout fait tout essayé en matière de drogues, poisons, virus et surtout conditionnement pour modifier le comportement : http://www.nytimes.com/packages/pdf/national/13inmate_ProjectMKULTRA.pdf

            Les victimes ont eu droit aux excuses de Mr Clinton, et elles furent nombreuses, sans leur consentement à servir de cobayes. Alors quand ce “grand” pays “démocratique et libre” fait la morale a d’autres pays, par pur propagande, on devrait ressortir ces archives pour montrer qu’ils sont encore pire que ceux qu’ils prétendent dénoncer.

            Avoir recueilli des anciens SS, nazis, collabos par milliers, des criminels de guerres, les nourrir, financer quand bien même ils son recherchés pour leurs crimes, et s’en servir contre la population européenne : http://operation-gladio.net/otto-skorzeny !

            Ou écouter John Loftus parler de cette obsession américaine pour le fascisme : http://operation-gladio.net/americas-nazi-secret-with-john-loftus-infowars-2012

            Quel autre pays l’a fait cela ? Qui les dénonce ces braves “cow-boys” ? Franchement Poutine a côté c’est un boy-scout ! ..


  12. catherine Balogh Le 21 juillet 2015 à 11h25
    Afficher/Masquer

    Bonjour Araok,
    Je ne crois pas qu’il existe de chaîne gratuite parce que la redevance tv existe.
    Je suis même stupéfaite que les gens payent pour devenir des zombies.


    • araok Le 21 juillet 2015 à 12h23
      Afficher/Masquer

      Bien sur Catherine et je prends votre remarque en considération.
      Mais, pensez-vous qu’internet qui vous permet d’intervenir sur ce blog soit gratuit?
      Si, oui, dites-moi comment vous vous affranchissez d’une ligne téléphonique, voire d’un opérateur.
      Vaste question…
      Comme me disait mon fils à Phoenix, quand je lui faisais part de mon inquiétude de voir un biker (Harley davidson) avec un colt à la hanche ” les plus dangereuse ce sont les armes que tu ne vois pas!” Les couts, c’est pareil.


      • catherine Balogh Le 21 juillet 2015 à 12h35
        Afficher/Masquer

        rebonjour Araok,
        Mais pour ma part, je n’ai pas dit qu’internet était gratuit.
        🙂
        J’ai juste rebondi sur chaîne gratuite, ça ne va pas plus loin.


  13. Krystyna Hawrot Le 21 juillet 2015 à 11h26
    Afficher/Masquer

    En plus ceux en Pologne qui ont ouvert les prisons clandestines américaines étaient les sociaux-démocrates! Leszek Miller, premier ministre de 2001 à 2005 et Aleksander Kwasniewski, président de la République! Miller a été obligé d’admettre récemment l’existence de ces centres de torture. Savez vous comment il l’a justifié? Que puisque les USA le demandaient, et sans appui des USA, pas d’entrée dans l’UE, cela ne pouvait être que bon, juste et démocratique!

    Les rares militants pacifistes polonais qui organisaient des manifestations contre cette honte on eu été trainés devant les tribunaux… Ils n’ont pas reçu beaucoup de soutien de la part de nos amis de la gauche occidentale..

    Mais c’est interessant si le livre démontre qu’il y a un lien entre le bizarre accident d’avion de Smolensk et le soutien des USA à Tusk. Je n’ai jamais cru à la responsabilité russe dans l’accident de l’avion,mais depuis les événements en Ukraine, je ne peux m’empécher de penser que Kaczynski aurait été certainement moins malléable que Tusk et Komorowski face aux USA…
    Il ne faut pas oublier que 97 officiels polonais sont morts dans l’accident du 9 avril 2010. Tout l’état major de l’armée quasiment… les chefs des principaux partis d’oppositions, des députés importants et souvent indépendant d’esprit (je pense à Izabela Jaruga Nowacka, députée de gauche avec laquelle mon organisation collaborait, on s’est toujours demandé pourquoi diable elle s’est retrouvée dans cet avion..)
    Il n’y a donc pas de théorie du complot, il y a des complots!


    • GLEB Le 21 juillet 2015 à 11h40
      Afficher/Masquer

      @Krystyna Hawrot
      Le livre ne parle absolument pas d’un lien entre les affaires sites clandestins et “accident d’avion du 9 avril 2010”. Il est même assez flou sur les promesses faites aux membres des pays “hôtes” des sites clandestins (à l’exception des sommes versées en millions de dollars). Le nom et la fonction des personnes qui touchent les “largesses de la CIA” sont soigneusement caviardés dans le bouquin.
      Seule la concomitance des évènements (en Pologne tout particulièrement) est troublante, au regard de la crise actuelle que nous vivons entre la Russie et les usa (avec ses antennes en Europe de l’Est).


    • Lamonette Le 21 juillet 2015 à 16h19
      Afficher/Masquer

      La Pologne a été condamnée par la CESDH pour ceci… quoique , je crois me souvenir que la saisine de la Cour portait sur des dates dont on pourrait peut-être s’interroger si elles englobaient la totalité du truc….

      Pas de complotistes, juste des gens qui se posent des questions et qui, parfois, n’apportent pas de bonnes réponses.

      C’est tout de même le marqueur que nous avons gardé notre âme d’enfant.

      Allez, une petite marelle, on part de la terre pour finir … au ciel.


    • Vladimir K Le 21 juillet 2015 à 19h07
      Afficher/Masquer

      Je n’est pas encore lu le livre, mais le lien entre cette affaire et l’écrasement de l’avion présidentiel polonais me rend perplexe. En effet, à la vue des retranscriptions des enregistreurs de vols, la combinaison stress + erreurs + conditions météo pourries sont bien à l’origine de l’accident, et je ne vois pas bien où les américains auraient pu intervenir dans ces éléments.

      À moins que les documents issus de l’enquête aient été falsifiés, mais qu’aurait obtenu la Russie en échange de ce “généreux” service ?


  14. Jean Le 21 juillet 2015 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Les gens y croit, il sont bien democratique ces americains, tu as vue?
    De l’autre cotè on pourrai bien dire, je t’ammene en bateau, non une fois, mais deux….


  15. Michel Le 21 juillet 2015 à 14h17
    Afficher/Masquer

    On notera que pour une fois McCain a été dans le bon sens: “Le porte-étendard du parti en 2008, le sénateur John McCain, lui-même victime de la torture quand il était prisonnier de guerre au Vietnam, prononça au Sénat un discours éloquent et passionné pour défendre les conclusions du rapport, qui lui semblaient incontestables.”


  16. Louis Robert Le 21 juillet 2015 à 14h29
    Afficher/Masquer

    Torture? Naaaaaaah! Allons donc!… Un peu de sérieux, je vous en prie!

    L’Empire ne torture pas et ne torturera pas.
    +
    “America does not torture” (Obama)
    http://www.reuters.com/article/2009/02/25/us-obama-torture-sb-idUSTRE51O0RY20090225

    “Obama: ‘The U.S. does not torture'”
    http://www.nbcnews.com/video/msnbc/28580457

    “Obama: U.S. `Will Not Torture’ ”
    https://www.youtube.com/watch?v=XM5FKawx1No
    +
    George W. Bush, “This government doesn’t torture people”
    https://www.youtube.com/watch?v=g6LtL9lCTRA

    “(George W.) Bush, “I want to be absolutely clear with our people and the world: The United States does not torture.”
    http://www.huffingtonpost.com/2014/12/09/george-w-bush-denies-torture_n_6295888.html
    ++
    Est-ce clair?

    Aussi vrai que le réchauffement climatique est une imposture et que les changements climatiques n’existent pas, L’Empire ne torture pas et ne torturera pas. Et n’oublions jamais les paroles immortelles du Grand Orwell, notre Big Brother à tous: “War is peace, freedom is slavery, ignorance is strength.” —

    La guerre, c’est la paix!
    La liberté, c’est l’esclavage!!
    L’ignorance, c’est la force!!!


    • Lysbethe Lévy Le 21 juillet 2015 à 15h39
      Afficher/Masquer

      Il faut dire que la France, pays des droits de l’homme, comme chacun le sait (mode ironique) a bien aidé à mettre au point la “méthode française” cher à Aussaresses qui fort des actions en Algérie et en Indochine a “exporté aux Usa, Amérique latine” le supposé seul moyen de faire parler les terroristes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Escadrons_de_la_mort,_l%27%C3%A9cole_fran%C3%A7aise

      le film et le livre de Marie Monique Robin est éloquent, l’école française a bien aidé la CIA et les régimes autoritaires d”amérique latine a perfectionner le “système.” http://ldh-toulon.net/des-guerres-d-Indochine-et-d.html : la bataille d’Alger .fut un laboratoire :

      ” La Bataille d’Alger en a été le laboratoire ?

      Après avoir été mise en pratique localement dès 1955, elle est appliquée ouvertement lors de la Bataille d’Alger en 1957, quand les services de police passent complètement sous la coupe de l’armée. C’est elle qui organise le quadrillage et qui, par des interrogatoires massifs, parvient à identifier tous les éléments de l’organisation clandestine du FLN.

      Une note du général Massu qui reprend alors mot pour mot un passage de La guerre moderne de Trinquier se termine par ces mots : « Nos lois actuelles sont inadaptées au terrorisme pour la simple raison que cette forme d’agression n’avait jamais été envisagée ». La torture, on le sait, est employée de manière systématique. Le mot n’apparaît par écrit dans aucun rapport officiel, mais une directive du général Massu dit, par exemple, que, lorsque la persuasion ne suffit pas, « il y a lieu d’appliquer les méthodes de coercition ». Et la « corvée de bois » permet de faire disparaître des militants du FLN identifiés ainsi que, après leur « interrogatoire », des personnes que la torture a trop « abîmées » (l’une des techniques consistant à jeter les victimes depuis un hélicoptère, ce que les militaires argentins feront à leur tour [4]).

      Après l’expérience jugée concluante de la Bataille d’Alger, la doctrine est ensuite diffusée très officiellement en Algérie au Centre d’entraînement à la guerre subversive, qu’on surnommait « l’école Bigeardville », ouvert le 10 mai 1958 dans le hameau de Jeanne-d’Arc, près de Philippeville. L’un des officiers qui y donnait des cours, le général Raymond Chabannes, alors capitaine, m’a montré le plan manuscrit de son cours sur les « méthodes d’interrogatoire » où on peut lire en toutes lettres les mots « torture » et « génératrice » (ainsi que le plan dactylographié du même cours où ces mots étaient remplacés par d’autres).”

      le savoir faire “français” il fallait oser mais c’est ainsi que la “méthode” fut exportée dans la plus grande démocratie du monde (sic) les Usa : http://ldh-toulon.net/la-filiere-francaise-d-exportation.html et http://ldh-toulon.net/le-general-Videla-des-milliers-de.html

      Argentine, Chili, Brésil, mais rajouter aussi Honduras, tous ces pays ou les Usa ont fait des guerres ou selon leurs euphémismes ont “exporter la démocratie” contre le communisme ou les terroristes supposés dans une région, pays ou leurs intérêts sont à protéger.. .

      Entre démocraties il faut bien se rendre service !


      • Lamonette Le 21 juillet 2015 à 18h33
        Afficher/Masquer

        Je le savais, cela allait sortir.

        Porté par votre prénom, Madame, moi qui ai donné celui d’Elisabeth à mon troisième gosse, ce n’est que du bonheur.

        Pour l’Algérie, et je le confesse , c’est tjs aussi douloureux d’avoir vu la conscription y aller ( Décidée par qui d’ ailleurs? Oui, après tout, pourquoi coller de pareilles évidences sous le nez, en ai-je besoin, moi qui considère que je me fiche de l’étiquette droite ou gauche).

        Après quand on a été assez faux pour tjs promettre la ” démocratie” et que certains se sont dit que tout de même cela piquait aux yeux, on a fait venir les autres, ceux qui en avaient déjà bcp enduré..

        Oui, ils ont tout assumé et l’aide aux devoirs ( oui, je sais cela heurte mais ils ouvraient les cahiers d’école pour une aide aux exos, ils remplaçaient le maire à gorge ouverte et ne dégainaient pas) et le pire .

        Pourrais je juste préciser que comparaison, là, n’est pas raison.

        Oui, il y a eu des attentats déjoués car la torture est entrée en jeu.

        Citez moi un seul attentat déjoué par les infos “glanées” dans le camp cubain ou les autres, par cette infinie permissivité d’action, cette hypocrisie sans nom…

        Je cherche encore.

        Et c’est marrant, cet aprème encore, je me faisais une piqûre de rappel sur VERGES.

        J’ai tjs eu un pb avec la plaidoirie de rupture lorsque celle-ci ne s’accompagnait pas d’un examen attentif des pièces sur les chefs de prévention.

        Et lui, oui il a ma sympathie mais pas mon respect.


      • Louis Robert Le 21 juillet 2015 à 20h17
        Afficher/Masquer

        Merci de nous rappeler ce sympathique, cet attachant Aussaresses, Lysbethe. Il est des jours où le souvenir de ces monstres semble me manquer… Il me remonterait le moral, peut-être, surtout s’il s’en trouvait d’autres pour approuver publiquement et célébrer triomphalement la bravoure de tous ces héros tant admirés, vénérés même, en secret.

        Hélas, parmi eux, les seuls qui m’importent vraiment se révèlent être ceux qui ont eu le courage d’admettre publiquement avoir été les “monstres” (sic) qu’ils furent, ont alors demandé à leurs victimes de leur pardonner, ne cessent d’exiger en leur nom des réparations-indemnités de guerre, et consacrent aujourd’hui le reste de leur vie à la paix, et contre la guerre. Ainsi ont fait et font encore ces “(Vietnam, Afghanistan, Iraq, etc. ) Veterans Against (the) War”.

        http://www.democracynow.org/2014/10/3/iraq_veterans_against_the_war_decade

        Quant aux autres, très franchement, pour paraphraser Helmut Schmidt, cité récemment sur ce site, et comme disait si bien mon père: “Que le diable… s’ils persistent et signent.”


        • Louis Robert Le 22 juillet 2015 à 02h21
          Afficher/Masquer

          ADDENDUM (documentation à l’appui de mes affirmations):

          “I Am No Longer the Monster I Once Was” — “Je ne suis plus le monstre que je fus”.

          https://www.youtube.com/watch?v=TR4-LIEYgwc

          Jon Turner de Burlington, au Vermont, membre de Irak Veterans Against War (IVAW) raconte son séjour en Irak lors d’une session de l’association Winter Soldier, en 2008. Turner appartenait au United States Marine Corps (USMC).


  17. Diablo Le 21 juillet 2015 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Avec la torture nous avions le pire de l’Amérique et avec ce rapport le meilleur… Vraiment ?

    J’apparente ce rapport à un dédouanement généralisé. Les auteurs de tortures et les donneurs d’ordres sont à l’abri de toute poursuite. Même pas de sanctions internes.
    Ce rapport c’est de la communication visant à montrer la grandeur de l’Amérique aux yeux des uns et à prévenir les autres de ce qui les attend (fussent-ils innocents).

    J’en veux pour preuve que ce rapport s’inscrit dans une longue lignée d’autres rapports relatant des pratiques similaires. Ce rapport signifie que l’on passe l’éponge et que pour le reste c’est “keep going on”. Je n’y vois aucune grandeur.


    • Charles Michael Le 21 juillet 2015 à 17h46
      Afficher/Masquer

      Yep,

      et surtout la quotion scientifique: force feeding (nourrissement forcé), anal hydratation, et water boarding ne sont pas de la torture

      puis la question: la liste des inculpés ? personne sauf un whistle blower de la CIA dénonçant ces pratiques.

      j’aime la démocratie US.


    • Lysbethe Lévy Le 21 juillet 2015 à 18h14
      Afficher/Masquer

      Obama avait promis de fermer Guantanamo et quelques années après; il n’a rien fait, donc sachant aussi qu’il y a des “prisons mobiles” sur bateaux, va t’il a la fin de son mandat, le décider ?

      En fait ce n’est pas lui qui décide et comme tout homme politique qui se respecte il ment comme “un arracheur de dents”, seuls les militaires et la CIA peuvent prendre cette décision.

      Mais je doute fort car en vérité il n’y a pas que les tortures pour “renseignements” mais aussi des opérations genre “Mkultra” ou “créer et transformer” des hommes en “terroristes”, ou comme on dit dans le renseignement les ‘”retourner” a leur profit.

      De nombreux chefs terroristes le sont devenus après avoir été dans une de ces prisons, comme Abdelhakim Beladj en Lybie, ou Al Bagdadhi chef du Califa “EIIL” en Syrie par exemple, sorti tout droit du Camp Bucca : http://www.motherjones.com/politics/2014/07/was-camp-bucca-pressure-cooker-extremism.

      Ce sont des entreprises de transformations mentales (mind controll) et de coercition/techniques neuro-scientifiques/drogues, en attendant de “les lâcher” dans la nature en un “endroit précis” avec un “agenda précis”.

      Un doc sur ces “travaux déclassifiés” http://www.infos-paranormal.net/Les-secrets-du-controle-de-l%27esprit.pdf?16b212056c714b62c5689b34bdc108f0=b05ce427bb7584d0be07dfd3996c9d2b.

      Evidemment pour les tenants du méchant poutine, Saddam Hussein, AL Assad, Kaddafhi et autres Milosevic, ils en prennent un bon coups.

      Qui a fait pire que ça ?


      • Pavlo Le 22 juillet 2015 à 21h42
        Afficher/Masquer

        Au sujet de la base militaire étatsunienne de la baie de Guantanamo: il en faut pas oublier que ce territoire est ILLEGALEMENT et MILITAIREMENT OCCUPÉ, contre la volonté de Cuba.

        Mais je suis confiant en la justicie. Et tout comme (après une lutte de 50 ans tout de même) Cuba a forcé les Etats-Unis à reouvrir les ambassades, un jour les Etats-Unis seront forcés de restituer ce territoire cubain aux cubains.
        Pour que cela arrive plus vite nous pouvons tous y aider; simplement en rappellant ce peit fait: il ne s’agit pas d’une simple base militaire (comme celles que les Etats-Unis utilisent pour torturer en Pologne par exemple), mais d’un territoire militairement occupé, de façon illégitime et illégale, contre la volonte du pays souverain auquel ce territoire appartient.


  18. Louis Robert Le 21 juillet 2015 à 15h58
    Afficher/Masquer

    Addendum:

    Henry Wadsworth Longfellow:

    “Whom the gods would destroy, they first make mad.”

    “Ceux que les dieux veulent détruire, ils les rendent d’abord fous.”


  19. E D AILE Le 21 juillet 2015 à 18h00
    Afficher/Masquer

    Intéressante introduction. Les derniers paragraphes me laissent perplexe. On fini sur un hommage à McCain qui, ayant connu la torture dans sa chair, serait celui qui, mettant son éloquence et sa passion au service de la vérité, aurait permis, contre ses méchants collègues Républicains, la sortie du rapport dénonçant la CIA.
    Quand on voit le rôle mené par McCain en Ukraine, en Syrie et ailleurs, photographié il y a quelques mois encore avec le nouveau calife de DAESCH, lui voir ici tresser une couronne de héraut de la démocratie me fait froid dans le dos.
    On se retrouve dans les meilleurs production Hollywoodienne qui dépeignent avec beaucoup de talent les pires tendances de la société américaine pour finir, dans un retournement du sens, en focalisant sur l’individu rebelle et en magnifiant le héros Américain, son sens de la justice et de la liberté.
    “Ah ces Américains, il sont certes capables du pire, mais en même temps, il y aura toujours un soldat Ryan prêt à donner sa vie pour sauver le monde”.
    A mes yeux, tout cela est de l’enfumage, destiné à faire digérer une réalité horrifique de l’état profond Américain lorsqu’elle ne peut plus restée caché.
    Désolé de tant de pessimisme et chapeau bas à Olivier.


    • Louis Robert Le 21 juillet 2015 à 20h52
      Afficher/Masquer

      Selon moi, le pire, ce n’est pas d’être capable de commettre de nombreux crimes de guerre et contre l’humanité.

      Ce n’est pas non plus d’en commettre de nombreux durant des mois voire des années.

      Ce n’est même pas de s’employer à justifier ces crimes publiquement en toute occasion.

      Non, le pire… c’est d’avoir l’effronterie d’affirmer que “de tels crimes sont horribles, injustifiables selon certains, MAIS…” puis d’entreprendre et de n’avoir de cesse, ensuite, de tenter par tous les moyens, malhonnêtes autant qu’honnêtes, de les justifier auprès de l’opinion publique. Cette duplicité, cette hypocrisie, cette tromperie qui se révèlent sous un masque de fausse intégrité morale, voilà bien le pire qui est, à proprement parler, humainement insupportable.


      • E D AILE Le 21 juillet 2015 à 22h53
        Afficher/Masquer

        Absolument. C’est le triple effet Kisskool dont les Américains ont le génie.
        Que faire contre cette capacité à lobotomiser les foules? Rester groupés autour de gens comme Olivier, essayer de contribuer à la prise de conscience en vue des changements d’orientation à venir… (musique d’espoir avec petits oiseaux et voix d’anges…)


      • Lamonette Le 22 juillet 2015 à 10h07
        Afficher/Masquer

        Non le pire, Monsieur, c’est d’exiger la repentance devant tout le monde.

        Tenter d’obtenir le pardon auprès de ceux qu’on a pu “blesser”, oui, ça, c’est l’œuvre d’une vie, c’est se toucher l’âme.

        Laisser des gens dont je ne soupçonne même pas qu’ils aient eu à résoudre de pareils dilemmes dire Monstres repentis et autres Monstres, j’ai du mal, à le lire, à l’entendre.

        Ou alors, le peu qui me reste pour demeurer debout, cad, penser que oui, celui que je croise dans la rue est mon frère et que je peux entendre bcp de choses, serait faux.

        Alors là, c’est moi, Monsieur, qui sortirai sans cause ni raison apparente et flinguerai à tout va.


  20. Ned Le 22 juillet 2015 à 16h11
    Afficher/Masquer

    Vous êtes un peu à la bourre il y a longtemps déja que les technique de tortures “propres ” ont évoluées…
    L’électronique ça existe, les flash lumineux et les fréquences au niveau quantique aussi , ça coûte pas cher et ça laisse pas de traces visible!
    Un coin de bureau suffit !
    Alors vos histoire de prisons secrètes au 4 coins du monde, faites comme vous voulez mais c’est juste pour vous égarer sur de fausses piste ( et ça marche vachement bien !)
    Il est temps de vous mettre à jour !…
    Avant que ce soit la CIA ou la DGS… qui le fasse discrètement !


  21. Benoît Muracciole Le 23 juillet 2015 à 16h15
    Afficher/Masquer

    La torture fait partie des crimes contre l’humanité. Certains pouvaient penser la justifier par son efficacité, notamment pour des raisons de sécurité intérieure, en mobilisant jusqu’à la machine hollywoodienne : https://armerdesarmer.wordpress.com/2013/02/07/zero-dark-thirty-ou-zero-mensonge/. Ce rapport en démonte factuellement et efficacement les arguments.


Charte de modérations des commentaires