Aux lecteurs : désolé, j’ai encore un peu de ménage à faire cette semaine. Je termine le coeur du sujet Macron ce soir, et on reprend un cours plus normal la semaine prochaine… Désolé.

“Bonjour, Reuters, c’est le blogueur !”

Chers Emmanuel Jarry et Michel Rose, de l’agence Reuters :

je vous remercie d’avoir parlé de moi dans votre Dépêche d’hier :

Elle amène cependant quelques questions de ma part :

1/ Point accessoire. Je voudrais simplement savoir quand M. Philippot (avec qui je n’ai aucun lien) se serait “référé” à moi svp ? C’est bien possible, me lit qui veut, mais merci de m’indiquer votre source précise svp.

Je sais qu’il a parlé du sujet Macron hier sur BFM, mais je l’entends dire à 11’13 : “Certains ont fait le calcul.”

Comme il ne vous aura pas échappé que je ne m’appelle pas “Olivier Certain” mais “Olivier Berruyer”, merci donc de m’indiquer les autres endroits où il aurait parlé nominativement de moi, pour mon information.

Parce que sinon, je vous rappelle qu’il suffit d’une paire d’yeux (en fait, un seul suffit, même…), d’un cerveau et d’une calculatrice pour arriver à ce résultat :

macron

Pour les impôts, je suis gentil, c’est là :

macron

2/ Je ne comprends par ailleurs pas pourquoi vous laissez entendre que je serais la “source” de ce questionnement, alors qu’il s’agit, comme je l’ai indiqué clairement, de questions fondamentales posées par le Canard enchaîné le 1er juin 2016, et auxquelles M. Macron refuse de répondre depuis lors :

3/ Tiens, puisque je vous tiens : vous n’avez donc pas eu envie de creuser ce sujet auprès de M. Macron depuis le 1er juin 2016 ? #Journalisme #NoNews

4/ Point central. Je souhaitais VRAIMENT revenir sur le mot “controversé” que vous avez accolé à mon nom. Je trouve ça TRÈS original comme méthode.

Je m’interroge simplement sur son adéquation avec les principes éthiques élémentaires de votre profession :

J’aimerais donc là-encore connaitre vos sources exactes. Ici, il vous sera plus facile d’en trouver, je vous l’accorde.

Ma vraie question est : Quelle est la règle chez Reuters pour accoler dans une dépêche le terme “controversée” à une personnalité controversée ?

Parce que si on va par là, tout le monde est, à un moment ou à un autre, “controversé” (bienvenue au club, grâce à ce billet).

Par exemple, j’ai regardé vos dépêches, et je n’ai pas vu ce terme accolé à M. Bernard-Henri Levy par exemple :

Il me semble pourtant que “philosophe controversé” serait assez bien adapté – même si vous m’accorderez qu’en dehors de Saint-Germain-des-Prés, il y a plutôt un franc consensus – mais vous comprenez l’idée.

Ceci étant, loin de moi de penser qu’il y aurait un “tarif spécial” quand on critique les médias et les journaux, plutôt que quand on les dirige, hein… 🙂

Il l’est toujours depuis lors en fait – la presse en parle peu…

Notez aussi que votre propre Direction semble très “controversée” par ses salariés :

Bref, si vous ne corrigez pas la dépêche (et j’ai peu d’espoir sur le respect actuel de la Vérité dans votre profession, après 3 semaines d’observation des pratiques du journal Le Monde…) , je vous remercie de me répondre afin que j’estime votre intention de nuire, et que j’en tire les conséquences. Ma réputation n’est pas un paillasson pour “journalistes”.

Parce que votre petit jeu irresponsable contamine désormais tous les médias, genre LCI.

Vous vous imaginez bien comme il peut être facile, par exemple, pour un individu (genre moi) de trouver un job si Reuters vous a estampillé intuitus personae “controversé”. Alors que vous vous exprimiez simplement sur votre blog – et bientôt simplement sur votre Facebook ? – en tant que citoyen vigilant désireux de surveiller les Pouvoirs.

M. Jarry, vous noterez enfin, qu’à ce jour, on ne m’a remonté encore aucune erreur sur ma liste de 25 questions longues comme le bras à Macron…

M. Rose, on compte donc sur vous pour cuisiner M. Macron quand il ne sera plus en PLS… 🙂

Bref, Reuters, un bon conseil : prenez donc exemple sur Arthur Berdah qui, au Figaro, sait encore travailler correctement :

Source = Canard ; préservation de mon identité ; pas de dépréciation ou de rumeur ; pas de lien direct suggéré avec Phillipot – exemplaire !

Je vous recommande donc, en conclusion, de réfléchir chez Reuters à ce point éthique d’importance.

Car les journalistes feraient mieux de cesser de s’interroger sur le “Journalisme post-Vérité” pour passer vraiment du temps à travailler sur la “Vérité post-Journalisme”…

94 réponses à [Vérité post-Journalisme] Message aux controversés Emmanuel Jarry et Michel Rose, de l’agence Reuters (à la Direction controversée)

Commentaires recommandés

Les-crises Le 28 février 2017 à 15h54

Oh, vous êtes gentil, merci – n’exagérons rien quand même.

Après, il est vrai que ce sont aussi des choses qui peuvent arriver – surtout quand on est cerné par tellement de glands… 🙂

  1. bluerider Le 28 février 2017 à 15h29
    Afficher/Masquer

    olvier il est dejà quqsi miraculeux que des journalistes qui se disent profeasionnels “osent” citer un simple blog issu des gesticulations du vulgum pecus sur le net, a fortiori si ce vulgum pecus ose simplement questionner des sujets sensibles téls que l’Atlantisme consensuel qui doit imperativement regner desormais dans toute la presse française mais heureusement pas toute la presse frzncophone. Et puis l’effet Streisand peut vous ouvrir des portes inattendues. La fatuité a aussi ses bons cotes. Soyez tres patient.


    • ydervan Le 28 février 2017 à 15h51
      Afficher/Masquer

      tout à fait juste : il ya des questions à se poser car finalement les crises n’ est pas un blog professionnel donc qu’ un journaliste accrédité aie pour référence les crises pose souci. Quant à l’ amalgame avec Philippot, c’ est bien connu, qui veut tuer son chien dit qu’ il a la rage donc si Philippot se référe aux crises, c’ est que les crises sont tout sauf “catholiques “CQFD donc à classer en rouge ou orange ( selon les gouts) !! CQFD
      Bien! bonne pratique malsaine de dénigrement, dire à quel point ce monde journalistique paraît hors sol !!!


  2. Martin Patrick Le 28 février 2017 à 15h30
    Afficher/Masquer

    enfin revenu le Berruyer que l’on aime !
    avec tonus, rigueur et verve cinglante
    faudrait voire à pas trop le chatouiller l’animal, sorti enfin de convalescence
    non, mais…
    force et honneur


    • Prae Le 28 février 2017 à 23h44
      Afficher/Masquer

      Et puis je suis desolé, mais parmi les gens qui ont été “controversés” un temps, y a pas que des BHL et réac de premier ordre. Y a des Denis Robert, y a eu des Sartre, Aron, Jaures, ou des Chomsky Je ne compare pas Olivier a ces gens-la, quand meme, mais tous ceux qui font bouger les lignes sont labellisés “controversés”.

      Il est quand meme frappant de voir qui etait dans l’Index religieux, c’est quasiment intégralement des gens uninimement celebres aujourd’hui.


      • Perret Le 01 mars 2017 à 07h39
        Afficher/Masquer

        Approbation enthousiaste.
        Je profite de votre référence à l’Index pour ajouter qu’en plus, l’Index était un classement des publications à l’usage des catholiques, donc légitime de ce point de vue puisque issu d’une demande des fidèles de cette religion, et par conséquent avant tout à usage interne (même si les relations Eglise-Etats permirent à des temps reculés des incursions dans la sphère civile, mais en conformité avec le droit). Il fut supprimé en 1966, principalement au vu de l’impossibilité absolue de porter un jugement sur l’ensemble des publications.
        La situation actuelle est bien pire, car où se trouve la légitimité de nos nouveaux inquisiteurs sans religion ?


  3. TuYolPol Le 28 février 2017 à 15h38
    Afficher/Masquer

    Plus qu’un poil-à-gratter, ce blog est une révolution.
    C’est beau de voir pousser un chêne.


    • Les-crises Le 28 février 2017 à 15h54
      Afficher/Masquer

      Oh, vous êtes gentil, merci – n’exagérons rien quand même.

      Après, il est vrai que ce sont aussi des choses qui peuvent arriver – surtout quand on est cerné par tellement de glands… 🙂


      • ThylowZ Le 01 mars 2017 à 08h01
        Afficher/Masquer

        L’une de vos grandes réussites, c’est que je suis assez convaincu que vous attirez une grande diversité d’opinion dans votre lectorat.

        Je continue de passer quotidiennement malgré de profonds désaccords sur certains points, mais quand la qualité est là, il serait malencontreux de s’en priver :).

        Bon courage pour la suite.


        • gokudo Le 01 mars 2017 à 16h29
          Afficher/Masquer

          La même, je suis en total désaccord sur un certain nombre de points et la passion voué à chomski mais c est un blog de qualité qui permet de frotter mon esprit à des points de vue différents


    • Stephane F. Le 28 février 2017 à 18h23
      Afficher/Masquer

      En toute honnêteté, ce blog est l’un des tout meilleurs en France, si ce n’est le meilleur.
      Splendide, un régal !
      Vous devez en faire bouillir plus d’un !
      Merci à vous


  4. Xavier Le 28 février 2017 à 15h39
    Afficher/Masquer

    Selon Wikipedia :
    “Une agence de presse est une organisation qui vend aux médias de l’information (textes, photos, vidéos, etc.) à la manière d’un grossiste fournissant des détaillants, ce qui permet à ces derniers d’informer sur des pays dans lesquels ils n’ont pas, ou pas assez, de correspondants, et dans des domaines (musique, sport, économie) où l’agence peut compléter ou renforcer leur propre production.”

    Quand on sait ce que les grossistes en viande ont fait passer pour du bœuf, il ne faut pas s’étonner…

    La Quantité d’informations distribuée pour nous faire lâcher prise a forcément des conséquences sur leur traitement… et sur notre capacité à les intégrer pour avoir une grille de lecture cohérente.


    • Dizalch Le 28 février 2017 à 22h06
      Afficher/Masquer

      Reuters… comment dire?… allé je me lance… 2/3 posts tout au plus, mais il y a de quoi dire: (1)

      Note: je n’ai fait la recherche que pour E. Jarry, et son “Boss” Yves Clarisse. l’autre, pas eu le temps, dsl, mais c’est super long, mais il y a déjà bcp…

      – Yves Jarry: s’est abonné au blog “Les Crises” le 16 mars 2016… (cf.: https://twitter.com/EmmmanuelJarry) alors, pourquoi?… Là est la question, (et surtout comment peut-il prétendre, en étant abonné à votre twiter ne pas savoir la teneur de vos billets, etc.). Une interprétation pourrait être, si l’on tient compte de son parcours: https://fr.linkedin.com/in/emmanuel-jarry-71a18b27
      que c’est un “pro-européen convaincu” (eurobéat) et qu’il a même fait le prestigieux (et coûteux et élitiste): Cycle des Hautes Études Européennes de l’ENA… cf. con cv ci-dessus).


      • Dizalch Le 28 février 2017 à 22h09
        Afficher/Masquer

        Suite (2)
        Qu’est-ce que le CHEE?… voilà: http://www.ena.fr/fre/Formation-continue/Cycles-Internationaux-et-d-approfondissement/CHEE/CHEE-Temoignages (c’est la page des témoignages des anciens, qui en dit long, il suffit de remonter à la page d’accueil pour comprendre tout de façon “institutionnelle”…
        En bonus: http://www.chee.eu/le-blog-vos-articles/
        Maintenant, passons à celui qui “corrige/intervient” sur “tous” les articles de Reuters pour l’Europe… je vous le donne en mille… c’est dans vote billet mais en petit… “Yves Clarisse” (je vous invite à lire “l’édition du papier des 2 journaleux, édité par lui, et à faire des recherches sur google, il édite “tout”… et pour cause:
        http://www.zoominfo.com/p/Yves-Clarisse/274620108 Il est le Deputy Editor General News pour l’europe de reuters…


        • Dizalch Le 28 février 2017 à 22h11
          Afficher/Masquer

          Suite (3)
          et surtout, un immense Eurobéat copain de Jean Quatremer… sisi,
          http://www.grasset.fr/yves-clarisse + https://www.librairiedialogues.fr/livre/891681-les-maitres-de-l-europe-yves-clarisse-jean-quatremer-grasset (regardez le résumé du bouquin et la chute… phénoménal… “des médias trop souvent eurosceptiques”, on comprend mieux la volonté pour l’ENA (via les politiques) d’avoir créé le CHEE pour les endoctriner mieux… etc. cf. page d’acceuil du CHEE: http://www.ena.fr/fre/Formation-continue/Cycles-Internationaux-et-d-approfondissement/CHEE
          (je vous invite à lire la fiche de J. Quatremer dé wikipédia, où dans la critique on retrouve H. védrine dire: « un ayatollah du fédéralisme » européen36″


          • Dizalch Le 28 février 2017 à 22h12
            Afficher/Masquer

            Suite et fin (4/4)
            Sans oublier que l’indépendance de Reuters, si on ne tient pas compte de l’UE et de l’Euro, laisse songeur sur les US: https://en.wikipedia.org/wiki/Thomson_Reuters (Thomson Reuters donated millions of dollars to the Clinton Foundation.[80]) oui je sais, c’est énorme… mais factuel…

            Alors de là à penser que ces messieurs copine avec des journaleux du Monde et autre… et n’apprécient pas particulièrement que nous soyons anti-euro… et factuels sur des sujets qui les dérangent… il n’y a qu’un pas, non?…
            bref, désolé si c’est long, mais j’ai imaginé que ça vous intéresserait… il faudrait plus de temps et de monde pour creuser, mais il y a sûrement quelque chose.
            Bonne soirée à toutes et à tous,
            Dizalch


            • Fritz Le 28 février 2017 à 23h18
              Afficher/Masquer

              Merci beaucoup, Dizalch. Vous nous avez édifiés sur l’impartialité de Reuters, l’agence pas du tout controversée.


            • Dominique Le 01 mars 2017 à 15h33
              Afficher/Masquer

              « Thomson Reuters donated millions of dollars to the Clinton Foundation […] c’est énorme… mais factuel… »

              Presque factuel. Le document auquel se réfère la page indique un don compris entre 500 000 et un 1 000 000.

              C’est chipoter, mais vu les loupes qu’utilisent les inquisiteurs du Decodex, y compris pour les commentaires…


  5. Laurent Le 28 février 2017 à 15h43
    Afficher/Masquer

    Bravo au Figaro pour cette leçon de journalisme.


  6. Lysbeth Levy Le 28 février 2017 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Les médias dont les journaux perdent la confiance des lecteurs et l’audience depuis longtemps reporter la faute “aux dit lecteurs” est une ineptie, d’ailleurs de nombreuses études le démontrent : http://www.la-croix.com/Economie/Media/Barometre-des-medias-linteret-des-Francais-pour-lactualite-au-plus-bas-depuis-2002-2017-02-02-1200821913 En cause ? Le quasi monopole de l’information, le manque de diversité, le psittacisme inhérent à la concentration des médias entre quelques oligarques et même Le Monde lui même en parle, de l’uberisation des travailleurs de l’information :http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2016/11/16/i-tele-vote-la-fin-d-une-greve-historique_5032108_3236.html conflits sociaux, précarités des nouveaux journalistes. Oui la crise est profonde mais qu’ils cessent de se voiler la face en accuser la presse alternative, ils sont responsables de leurs “propre turpitude”. Il y a cela aussi : https://phototrend.fr/2016/12/500000-euros-impayes-le-monde-altice-photographes/


  7. Yann Amar Le 28 février 2017 à 15h56
    Afficher/Masquer

    On aimerait avoir leur CV à ces deux journalistes de Reuters … et même un peu plus sur leurs réseaux ! car les mecs planqués dans les agences de presse à vocation internationale, en général, ce ne sont pas des enfants de choeur ! Parce que les mecs de l’ombre qui gesticulent de manière malsaine, en général ils finissent par comprendre l’humour de France selon lequel ‘il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages !’


  8. Fritz Le 28 février 2017 à 15h57
    Afficher/Masquer

    En 2005, l’agence Reuters avait donné une traduction controversée des propos du président iranien controversé, Mahmoud Ahmadinejad, sur “le régime qui occupe Jérusalem”. Cette traduction incendiaire a justifié le discours occidental de menace militaire contre l’Iran.
    http://www.investigaction.net/034-Ahmadinejehad-veut-rayer/

    Depuis, cette agence de fake news n’est jamais revenu sur sa traduction controversée qui aurait pu faciliter l’oblitération (dixit Hillary Clinton) d’un pays controversé du Moyen-Orient.


  9. Kiwixar Le 28 février 2017 à 15h58
    Afficher/Masquer

    Très bon décorticage. C’est passionnant de voir le naufrage de ces medias « fabricants de chandelles » arc-boutés contre les « fabricants d’ampoules » sans se remettre en question, et se roulant avec délectation dans le suif (je reste poli). Merci à Arthur Berdah et au Figaro de montrer la bonne voie.

    « Vérité post-Journalisme » : excellent. Si la profession ne se ressaisit pas rapidement (au cas où elle n’ait pas remarqué que l’avènement d’internet est un « moment Gutenberg ») elle est vouée à disparaître comme les fabricants de chandelles.


    • Xavier Le 28 février 2017 à 16h13
      Afficher/Masquer

      Vous savez ce qu’obtinrent ces derniers organisés en ce qu’on appèlerait aujourd’hui un “lobby” ?
      La création d’une taxe sur les fenêtres plus larges du fait de l’utilisation du verre…

      L’énergie d’origine solaire subira certainement rapidement le même sort… dès qu’elle gênera l’oligopole des producteurs d’énergie.

      Une analogie avec la distribution d’info ?
      Je m’interroge sur la possibilité pour le “système” de créer un jour une redevance sur la diffusion d’informations pour tuer la concurrence…


    • Crapaud Rouge Le 28 février 2017 à 19h09
      Afficher/Masquer

      “l’avènement d’internet est un « moment Gutenberg »” : ce petit rappel est plus que pertinent, d’autant plus qu’Internet est depuis longtemps “rentré dans les mœurs” comme on dit. Mais ce n’est pas tout : il faut aussi rappeler que ce « moment Gutenberg » avait été suivi du « moment Martin Luther », avec sa nouvelle éthique, sa contestation de la vérité officielle et sa condamnation du trafic des influences. L’on ne verra pas de nouveau Martin Luther, mais le bouleversement qu’il avait déclenché à l’époque pourrait bien se reproduire sous l’impulsion de milliers de “petites mains” qui s’affairent sur Internet.


  10. Georges Clounaud Le 28 février 2017 à 16h02
    Afficher/Masquer

    L’utilisation du qualificatif “controversé” est tout sauf anodine :
    Si la source provient du “blogueur controversé OB”, elle est donc peu fiable… = no news voire fake news. Le blogueur controversé OB ne peut pas faire le travail d’un brillant représentant de la caste journalistique. Il n’a pas la “carte” et son travail, de ce fait, n’est pas crédible et donc audible. De plus il a été épinglé par les génies du decodex alors…
    Cela signifie donc : passez votre chemin, il n’y a rien à voir…
    Continuez à nous prendre pour des c…. !
    SVP Olivier ne lâchez pas !


    • sassy2 Le 28 février 2017 à 16h48
      Afficher/Masquer

      Surtout qu’il n’y a AUCUNE nouvelle ni AUCUNE interprétation sortie d’ici.

      Juste une question posée sur une simple soustraction qui saute aux yeux et que la presse s’est refusée à faire :

      comment 3 000 000 avant impôt deviennent 0 ?

      sachant que 3 000 000= un siècle(?) de travail d’un prof.

      Il faut la réponse the sooner the better:
      la presse “en PLS” se grille, l’Etat se grille avec sa haute autorité déontologique et le parquet se grille (pour un autre point qui est évoqué dans la série)


    • Dominique Le 01 mars 2017 à 15h40
      Afficher/Masquer

      « Si la source provient du “blogueur controversé OB”, elle est donc peu fiable… »
      C’est pourquoi il préfère se référer au blog Les crises plutôt qu’à la vrai source, le Canard Enchaîné, auquel est plus risqué d’attribuer l’épithète « controversé ». Procédé quelque peu couard.


  11. Lysbeth Levy Le 28 février 2017 à 16h10
    Afficher/Masquer

    En rajoutant que le phénomène est mondiale ou du moins dans le clan occidentale : https://www.lesechos.fr/28/07/2016/LesEchos/22243-091-ECH_en-pertes–le—guardian—cherche-la-parade.htm
    Mr Ramonet en parlait aussi à cette époque et les faits “non relatés” et ceux qu’on appelle “fausses nouvelles” sont plus en cause que l’existence des blogs, médias alternatifs ou indépendants ..https://www.monde-diplomatique.fr/2005/01/RAMONET/11796
    Oui que ces médias qui passent leur temps à faire dans “le” scoop, les gossips, la pub ou le lynchage d’une personnalité, d’un parti, ou d’une organisation n’ont qu’ a s’en prendre a eux mêmes. Dites la vérité, écrivez ce pour quoi vous êtes payés par le service publique, informez et vous verrez les citoyens revenir. Au lieu de ça “nos animateurs” (pseudo-journalistes) sont embedded dans le système de Stratcom comme collaborateurs de la nouvelle guerre froide : https://firstdraftnews.com/first-draft-prepares-big-year-ahead-support-40-new-partners/


  12. TALL Le 28 février 2017 à 16h35
    Afficher/Masquer

    Monsieur ,
    Mes hommages du jour ,
    Ne cesserez vous , d’enquiquiner cette classe ou plutôt ,
    cette élite qui mieux que tous , sait ce qui est bon pour nous autres ;
    Vulgum pécus !
    Voyons que cherchez vous donc ! la vérité , l’exactitude dans ce cas isolez vous au fin fond d’une cave ou d’une grotte ,d’un puits ,que sais je !
    Dans leur monde , ces termes , ces concepts ne pourraient exister !
    Principe de réalité , quand tu nous fuit !
    Avec mes respects .


  13. rod Le 28 février 2017 à 16h38
    Afficher/Masquer

    Concernant tant Emmanuel Jarry comme Michel Rose, on peut trouver leur formation, études etc librement accessible sur Linkedin. Emmanuel Jarry est un grand bosseur, il continue, sans cesse, sa formation, et je ne mettrais pas en doute ni les capacités intellectuelles ni le parcours de Michel Rose, qui se permet, y inclus de publier des articles dans “The independent”. Bref, les gens peuvent faire des erreurs d’interprétation. Quant au “controversé”. Ce n’est peut être que leur impression personnelle. Ils te trouvent “controversant”. Un, Je ne crois pas que ce soit la une manifestation d’un degré de nuisance vis a vis de toi, vu qu’ils bloguent, apparemment, a longueur de journée…Deux, Ben oui, tu es controversant, décapant, astucieux, lumineux. Tu dis des choses que les autres ne disent pas, tu ne peignes pas dans le sens habituel et cela nous apporte d’autres visions. Leur appréciation est donc normale. Je trouve cela plutôt flatteur pour toi. Ceci dit, il ne faudrait pas qu’ensuite ce controversé soit automatiquement accolé comme un terme péjoratif.


    • sassy2 Le 28 février 2017 à 16h51
      Afficher/Masquer

      shullbit:
      pas la peine de faire du journalisme si on ne sait pas faire la soustraction suivante niveau CP

      3 000 000 avant impot – 3 000 000 = 0e


    • TuYolPol Le 28 février 2017 à 17h03
      Afficher/Masquer

      De controversant à controversé, de sujet à objet, d’examinateur à examiné, il y a quand-même un effet péjoratif et peut-être bien un contresens.


    • jeff5670 Le 28 février 2017 à 17h11
      Afficher/Masquer

      C’est dommage, ils auraient pu écrire le blogueur lumineux, ou l’astucieux blogueur, mais ils ont préféré écrire le blogueur controversé. Il me semble que vu le contexte, le sens négatif du terme ne fait aucun doute, ce qui leur permet de minimiser et même de tenter d’invalider l’info.


      • Vjan Le 28 février 2017 à 19h32
        Afficher/Masquer

        Quelle idée lumineuse ! Manier l’épithète comme Jack Vance ou Homère :
        Berruyer l’astucieux contre le Monde aux pieds d’argile. Ça a de la gueule.


  14. Lysbeth Levy Le 28 février 2017 à 16h49
    Afficher/Masquer

    Y a t’il un belge ou un arabophone dans la salle ? Selon Le Soir Mr Macron serait le candidat préferé de l’Arabie Saoudite mais pas moyen d’accéder au site : http://lesoir.info/1445748/article/actualite/france/2017-02-16/emmanuel-macron-candidat-pref..
    http://manquehueins.blogspot.fr/2017/02/emmanuel-macron-saudi-arabias-popular.html
    Donc “ils” (conditionnel ) se seraient rencontré a Paris et Mr Macron “aurait” reçu quelques subsides ou menu monnaie pour sa campagne en faisant référence au journal belge le Soir ! Donc on attends nos “deux beaux ténébreux” d’infirmer ou de confirmer ? Et en plus les saoudiens lui auraient fait don de 30 % pour le total de sa campagne ..Ah bon ?


    • Ynes Le 28 février 2017 à 20h36
      Afficher/Masquer

      Bonsoir Lysbeth
      En effet, c’est cité sur le site al-ahd.net
      Selon cette source le représentant du parti socialiste belge a rencontré l’ambassadeur saoudien en Belgique qui lui a dit que le royaume soutient la candidature de Macron. Le site parle également de plusieurs réunions entre l’ambassadeur à Paris et Macron ses derniers mois.


      • Ynes Le 28 février 2017 à 20h46
        Afficher/Masquer

        Ach-charq al awssat (très grand tirage) parlait de Macron en ces termes : nouveau ”Brutus” de la vie politique française… date du 29 octobre 2016


        • Eric10 Le 28 février 2017 à 23h04
          Afficher/Masquer

          ” Mr Macron serait le candidat préferé de l’Arabie Saoudite “, ah ? ben ? et alors, l’Arabie Saoudite a le droit de vote en France ? depuis quand est passée cette “loi” de l’ue ?
          Combien l’Arabie Saoudite paye t-elle aux votants ? est-ce légal ? Pourquoi que hollande ou macron ou valls ou, ou ne nous ont pas parlé de leurs enfants cachés en Arabie Saoudite ?
          (Ironie, bien-sûr).
          Le wahhabisme barbare a donc un droit de regard sur nos élections mais KESAKO ?


      • Lysbeth Levy Le 01 mars 2017 à 00h18
        Afficher/Masquer

        En fait Ynes pas moyen de “trouver” entrer dans l’article belge de Le Soir, cela peux venir de mon ordi mais l’adresse existe mais impossible d’avoir accès ..Sinon oui entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui ont financé Hillary Clinton “pour affaires” au moyen-orient, on peux penser que pour la France itou, étant donné que les hommes politiques se font acheter en plus de profiter du système. N’oublions pas l’après élection au Moyen Orient ou la France intervient sur le terrain et en Afrique…Tout est possible là ..


      • Narm Le 01 mars 2017 à 01h32
        Afficher/Masquer

        tout comme clinton a reçu quelques millions de dollars

        mais chez nous, ce ne serait pas 4700 par donateur ? du coup, il en faut de la bidouille pour rester dans les clous


  15. Eric83 Le 28 février 2017 à 16h50
    Afficher/Masquer

    Je trouve que la séquence, qui s’est ouverte depuis le classement du Decodex puis par les articles des médias MSM cherchant à décrédibiliser ce blog, très intéressante…pour la popularité du blog.

    En effet, avec la pub nationale gratuite que font ces médias MSM pour ce blog, nombre d’internautes qui l’ignoraient vont se rendre compte du travail colossal d’investigation qui est produit pour poser des questions légitimes – en espérant des réponses claires et précises – sur le candidat Macron à la présidentielle…

    Avec en prime un effet boomerang, la décrédibilisation du Decodex.

    Et à mon avis, nous ne sommes pas au bout de nos surprises car la séquence est loin d’être terminée.


    • Scrib Le 28 février 2017 à 18h59
      Afficher/Masquer

      Faut voir pour l’effet pub…
      Y en a encore bcp, dans les commentaires sur les journaux, qui disent que cette question est indigne d’être posé car il a payé ses impots, comme tout à chacun… tout le monde ne va pas lire les 4 articles d’Olivier…
      Et oui, ya encore des gens à qui il faut ouvrir l’esprit critique (parceque je dis pas qu’Olivier à raison, mais il a le mérite de nous pousser à réfléchir a travers ses questions et l’introduction de son blog)


  16. Fred Le 28 février 2017 à 17h08
    Afficher/Masquer

    Bravo à vous Monsieur Berruyer, voir tous ces “journalistes” se débattre et gigoter comme des poissons hors de l’eau est assez jouissif


  17. Crapaud Rouge Le 28 février 2017 à 17h41
    Afficher/Masquer

    Il se pourrait bien que l’Obs ait été le premier à poser la question des millions gagnés chez le célèbre banquier : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-2017-primaire-gauche/20170104.OBS3397/macron-ou-sont-passes-ses-millions-de-la-banque-rothschild.html L’article est payant mais son titre sans ambiguité : “Macron : où sont passés ses millions de la banque Rothschild ?” Sous-titre : “La fortune personnelle de Macron soulève bien des questions depuis son passage dans la banque d’affaires. “L’Obs” a refait les comptes.”

    Auteurs : David Le Bailly et Caroline Michel – publié le 05 janvier 2017 à 10h33.


    • LBSSO Le 28 février 2017 à 21h24
      Afficher/Masquer

      Pour compléter:la déclaration de patrimoine d’EM est déposée le 17 déc. 2014 (cf Mediapart) .

      Dans le site internet ,”Economie Matin” ,le 31 12 14 :
      https://www.google.fr/search?q=economie+matin+declaration+patrimoine+macron
      http://www.economiematin.fr/news-emmanuel-macron-ses-288-millions-de-revenus-son-appartement-a-1-million-et-lisf
      ,on trouve la réaction suivante:
      ” Pour dépenser de telles sommes dans un délai record, et passer sous le seuil de l imposition à l’ISF, il faut quasiment en faire une activité à plein temps. Le calcul est simple à faire d’ailleurs ! L’année ou Emmanuel Macron a touché 1 million d’euros, pour manger l’essentiel de ces revenus exceptionnels au fil de l’eau (l’ISF s’appliquant sur le patrimoine détenu lors de l’année écoulée, au 31 décembre), il aurait fallut depenser plus de 2000 euros par jour (soit 700.000 euros tout de même en un an) et garder le reste pour payer ses impôts ! ”

      Journaliste :Jean-Baptiste Giraud
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Giraud_(journaliste)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_matin

      (A vérifier par les pro des blogs )


      • Eric83 Le 01 mars 2017 à 10h47
        Afficher/Masquer

        Excellente découverte que cet article qui prouve que dès décembre 2014 un journaliste sérieux se posait des questions légitimes au sujet du patrimoine de Macron.

        Les arguments de cet article repris en janvier 2017 – et qui a globalement été vu par près de 1 million de lecteurs – est d’autant plus sérieux que des fiscalistes ont été sollicités sur des points ardus de droit fiscal.

        Non seulement l’article est intéressant mais des réponses apportées à des commentaires le sont également.

        Qu’en dites-vous messieurs les journalistes de Reuters ?


    • Caliban Le 01 mars 2017 à 11h17
      Afficher/Masquer

      @Crapaud Rouge

      Le premier à avoir soulevé le lièvre du “smic quotidien” de Macron est le Canard Enchaîné.
      Relayé par Les-Crises.fr en passant par l’enfumage du JDD, cela commence à se répandre :
      http://www.economiematin.fr/news-emmanuel-macron-patrimoine-fortune-millions-euros?ref=yfp


  18. Aachille Le 28 février 2017 à 17h51
    Afficher/Masquer

    Ah oui, Jarry, le controversé pigiste de la controversée agence Reuter qui annonce des fausses nouvelles…

    http://www.boursier.com/actualites/reuters/macron-dinera-dimanche-avec-jean-louis-borloo-201067.html?sitemap

    Tellement pro-Macron…qu’on ne peut de lui, comme tant d’autres pisses copie, attendre le moindre soupçon de début de déontologie; bref des militants de base avec un pourvoir médiatique…. je cite : “Il s’efforce de concilier la vertu budgétaire, garante de la crédibilité de la France en Europe, et mesures de soutien à l’emploi et la croissance, tout en affichant des objectifs moins spectaculaires que les autres candidats.” Et tout à l’avenant; sérieux.. un vrai tract politique sa “news” au gars Jarry.
    http://www.boursier.com/actualites/reuters/macron-maintient-le-cap-de-la-politique-de-l-offre-201049.html?sitemap

    Continuez, vive les lieux d’ informations différenciées.


    • Eric10 Le 28 février 2017 à 23h26
      Afficher/Masquer

      AACHILLE,

      apparemment ” la vertu budgétaire” est loin d’être une qualité macronesque. Il semble complètement shooté au fric ce “candidat”.


  19. Maud Le 28 février 2017 à 18h16
    Afficher/Masquer

    De nombreux journaux ou sites d’info étant abonnés à Reuter on retrouve cette mention partout couvert par l’autorité des sites en question : ex Médiapart dans ses brèves, “le contreversé…”


  20. LA ROQUE Le 28 février 2017 à 19h04
    Afficher/Masquer

    “Aux lecteurs : désolé, j’ai encore un peu de ménage à faire cette semaine. Je termine le cœur du sujet Macron ce soir, et on reprend un cours plus normal la semaine prochaine… Désolé.”
    Ne soyez surtout pas désolé, c’est comme si les lanceurs d’alertes du luxleaks,de la banque UBS ou Snowden s’excuser !


  21. Scrib Le 28 février 2017 à 19h05
    Afficher/Masquer

    Si on s’en tiens à la définition (wikipédia par exemple)
    Une controverse est une discussion argumentée, engendrée par l’expression d’une différence d’opinion ou d’une critique quant à un problème, un phénomène ou un état de choses. Par métonymie, une controverse désigne l’ensemble des éléments divergents ou contradictoires d’un débat.

    Alors avec cette définition, Olivier créé des controverses (point de vue différent argumenté), mais est aussi l’objet de controverse (entre ses “défenseurs” et ses “détracteurs”)
    Mais comment réellement les personnes percoivent-elles le mot ? (le Blogeur qui réfléchit et dérange ? ou le blog qui raconte nawak et qu’il ne faut pas écouter sous peine de fondre comme un gremlins au soleil ?)


    • Narm Le 01 mars 2017 à 01h39
      Afficher/Masquer

      sauf qu’il y a aussi : qui est au coeur d’une polémique

      mais dans les qualificatifs médias, pour moi ça devient automatiquement : “article ou sujet à voir impérativement pour se faire une opinion plus complète”


  22. Logic Le 28 février 2017 à 19h18
    Afficher/Masquer

    “Et Emmanuel Macron n’y apparaît alors que pour ce qu’il est : le faire-valoir d’une ploutocratie qui a pour objectif d’assurer ses avantages en contrôlant autant que possible le débat politique”.
    L’arnaque Emmanuel Macron de A à Z
    https://anticons.wordpress.com/2017/02/27/larnaque-emmanuel-macron-de-a-a-z/

    La presse, en grande partie, est, elle aussi, soumise à cet objectif ploutocratique, et c’est pourquoi elle glorifie le Macron et tente de jeter l’opprobre sur toute critique à son encontre.
    Vous avez raison de ne pas laisser passer ces injures de “conspirationniste” ou de “controversé”, au delà de votre personne cela touche à la défense de la liberté de penser et des valeurs démocratiques.

    Macron président ! Quel rêve pour la ploutocratie, quel cauchemar pour la démocratie.


  23. Nicolas Le 28 février 2017 à 19h59
    Afficher/Masquer

    Tu aurais pu ajouter un “controversée : “…de la controversée agence Reuters…”. Il y a par exemple eu cette controverse en 2010 quand un journaliste Reuters a donner des conseillé aux lecteurs pour son profit personnel, ce qui est nettement plus sérieux que de poser des questions à un ancien ministre.
    https://mediadecoder.blogs.nytimes.com/2010/10/18/reuters-breakingviews-journalists-suspected-of-questionable-trading/?_r=0
    2002 : Reuters accusée de hacker des ordis pour avoir un scoop http://www.telegraph.co.uk/finance/2831778/Reuters-accused-of-hacking-for-results.html
    2013, Reuters accusée d’aider Anonymous à hacker le LA Times https://www.theguardian.com/technology/2013/mar/14/reuters-matthew-keys-indicted-anonymous
    2013, Reuters accusée de divulguer à l’avance certaines informations à certains clients https://www.ft.com/content/41f4944c-9d76-11e2-88e9-00144feabdc0
    2013 Reuters accusée d’auto-censure https://www.theguardian.com/world/2013/sep/04/francois-hollande-photo-news-agencies


  24. David Le 28 février 2017 à 20h16
    Afficher/Masquer

    Ce que je trouve fascinant dans votre histoire, c’est la capacité de la presse à essayer de vous tuer mediatiquement.
    Et on a l’impression que quel que soit vos explications, vos actions, ils auront votre peau.
    Si vous ne dites rien, vous êtes catalogués comme extrémiste. Plus vous réagissez, plus vous combattez, plus ils vous feront passer pour un fou.
    Vous êtes repris par Philippot, c’est du pain béni pour cette presse qui va en profiter pour inventer un lien entre vous et l’extrême droite.
    A travers votre témoignage, on comprend mieux comment cette presse arrive à classer toute pensée différente de la sienne comme une pensée extrême, , comment elle vous isole mediatiquement, socialement, vous tue.
    Continuez à résister, continuez à vous battre.


    • Pinouille Le 01 mars 2017 à 11h19
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord avec vous David.
      Cette tendance à classer toute pensée différente comme extrême (ou du moins douteuse) aboutit à mettre dans le même sac des personnes/sites estimables (OB, Todd, Sapir, Onfray, etc) et des personnes/sites qui font du prosélytisme de bas étage, voire pire.
      Cet amalgame ne profite qu’aux pires:
      – ces personnes “controversées” se retrouvent blacklistées par les médias mainstream. Difficile de garder la tête froide dans ces conditions. Certains se radicalisent, basculent dans la dissidence.
      – les lecteurs sont induits en erreur, et quand ils s’en rendent compte, remettent en doute la crédibilité des médias mainstream et par réaction peuvent accorder plus de crédibilité qu’ils n’en méritent à des sites nauséabonds.
      Quoi que l’on pense d’eux, je trouve beaucoup plus sain, par exemple, de pouvoir encore voir à la TV Michel Onfray se livrer à des échanges intéressants avec Eric Zemmour (dernière émission de Z&N).


  25. Christophe Foulon Le 28 février 2017 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Ethique, déontologie tout ça tout ça… se sont des commerçants de l’info, ils commercent quoi.

    Votre analyse est reprise, en partie, par Dreuz.info (classé rouge par décodex) :

    http://www.dreuz.info/2017/02/27/macron-une-affaire-de-3-010-996e-si-le-parquet-financier-ne-bouge-pas-cest-quil-y-a-du-pourri-au-sommet-de-letat/

    Mais bizarrement vous êtes présenté par votre cursus scolaire, sans qualificatif moisi !


  26. Fritz Le 28 février 2017 à 21h00
    Afficher/Masquer

    Une controverse étant un débat argumenté, il y a quelque honneur à être une personnalité controversée : le contraire serait “une personnalité convenue”, “consensuelle” ou “adulée”.
    C’est la déformation du langage qui autorise les censeurs à utiliser le participe “controversé” comme une marque de discrédit. C’est aussi la manie du “passif absolu” :

    “La Syrie est accusée de l’assassinat de Rafic Hariri” (2005), “la Syrie est montrée du doigt pour l’attentat du Drakkar” (les médias, 2008) : accusée PAR QUI, montrée du doigt PAR QUI ?

    Concernant Bernard-Henri Lévy, “controversé” me semble trop sérieux. Les qualificatifs adéquats seraient plutôt “botulique”, “décolleté” et “entarté”.


    • Caliban Le 28 février 2017 à 23h17
      Afficher/Masquer

      Desproges qui – tout comme Jean-Paul Sartre ne mâchait pas ses mots quand Momonne ne lui piquait pas son dentier – avait opté pour cuistre.

      https://www.youtube.com/watch?v=Db5wX0ogg-I


  27. SanKuKai Le 28 février 2017 à 22h04
    Afficher/Masquer

    Technique habituelle du déshonneur par association avec le FN. C’est assez courant dans les médias, surtout quand on critique l’Euro et l’UE ou le neolibéralisme en général. “controversé” sert á décrédibiliser la source pour ne pas s’interesser au fond. Plutot banal comme moisissures argumentatives.
    Autant C’est nul comme argumentation, autant c’est toujours mieux que les associations du monde avec les reptiliens et les antisémites.


  28. rod Le 28 février 2017 à 22h33
    Afficher/Masquer

    Pour discréditer, le diaboliseur cache la véritable position et les arguments du diabolisé (chercher ” les dix commandements du parfait diabolisateur”). Il se contente de lui coller des étiquettes ou des termes flous sans valeur objective : « controversé », « peu crédible ». La véritable position du diabolisé est ainsi caricaturée. Ceci dit, il faudrait demander directement, nous par exemple, a ces deux journalistes (que je ne connaissais même pas avant ce jour) participent d’une quelconque campagne de micro-diabolisation de ce site. On verra s’ils recommencent….


  29. Eric10 Le 28 février 2017 à 22h52
    Afficher/Masquer

    Olivier, euréka, vous savez quoi ? vous nous resservez, ainsi que les participants, un endroit digne des grosses têtes et mieux encore ! MERCI !


  30. Caliban Le 28 février 2017 à 23h11
    Afficher/Masquer

    La “récupération” politicienne des billets sur Macron est inévitable.

    C’est peut-être le début d’un engrenage, le questionnement sur l’argent volatilisé du banquier de chez Rothschild pourrait atteindre certains médias, ceux encore soucieux d’information et qui ne comptent pas parmi les amis du-dit banquier (certes, cela ne fait plus grand monde du coup).

    Toutefois l’affaire me paraît assez mal engagée : c’est le FN qui réagit en premier. Cela va vite déraper je le sens en un débat binaire, en usage depuis 30 ans d’activité de la SARL Le Pen. Critiquer Macron c’est voter Le Pen.

    Et on n’aura toujours pas le mode d’emploi pour claquer un smic par jour pendant trois ans 🙂


    • Kiwixar Le 01 mars 2017 à 00h14
      Afficher/Masquer

      Question n°26 : “M. Macron, si vous êtes élu à la présidence de la République, avez-vous prévu de claquer un smicard par jour, ou bien souhaitez-vous vous atteler à éradiquer la misère en France, à l’origine de milliers de suicides et de morts chaque année?”


  31. Eric10 Le 28 février 2017 à 23h35
    Afficher/Masquer

    Macron….imaginons un instant qu’il soit élu (il n’a aucune chance, la nabillamania n’est pas encore assez propagée) mais allons plus loin, il va vendre tout ce qui ressort de nos cotisations( de fait, cet esprit français de coopération qui a été un exemple pour le monde entier et qui va complètement à contrario de l’esprit macron,” moi, je , moi, je , moi, je”), à ses copains des multinationales apatrides, dans deux ans maxi, on se retrouve tous américains : tout est privatisé, et si t’as pas de tunes, c’est que tu les mérites pas !bon, c’est vrai, on est pas tous comme macron, certains d’entre nous ont des valeurs inaccessibles à macron, ces valeurs qui ont permis à l’homme d’évoluer sans avoir de macron pour “chef”.


    • fanfan Le 01 mars 2017 à 15h39
      Afficher/Masquer

      Par exemple la privatisation totale de la Sécurité sociale, au moins partielle de l’assurance maladie par Macron/Fillon, ouvrant l’immense marché de l’assurance maladie aux géants de l’assurance privée.
      Alors quand Fillon et Macron voguent dans un bateau armé par l’Institut Montaigne et battant pavillon « Mort à la sociale », et que l’un des deux tombe à l’eau, que reste-t-il ?… : l’autre.


    • fanfan Le 01 mars 2017 à 16h07
      Afficher/Masquer

      Derrière l’enjeu du Decondon : dynamiter la Sécu, inverser la logique qui régit l’assurance maladie, celle de la solidarité.
      2040 Milliards € = le montant des dépenses de santé en France chaque année, soit environ 12 % du PIB.
      Recentrer l’assurance maladie sur des missions revues à la baisse, pour permettre aux systèmes de couvertures complémentaires, aux assureurs privés, de prendre le relais en de nombreux domaines. Socialiser les pertes (sur les « gros » risques) et privatiser les profits (sur les « petits » risques).


  32. Harlem Shake Le 01 mars 2017 à 00h29
    Afficher/Masquer

    Je me demandais, si Hillary Clinton n’avait pas été élue il n’y aurait probablement jamais eu tout ce battage autour des “fakes news” et donc pas de raison de déployer tout cet attirail de culpabilisation massive que sont les “décodex”, “arte desintox” et autre “express fact-checker”. Pourtant il y aurait toujours eu toujours les mêmes news. C’est donc bien une réaction pour tenter de reprendre le contrôle sur la manière dont les gens doivent concevoir le monde mais en passant ce coup-ci par la culpibilisation ou la peur de l’excommunication.


  33. PatrickLuder Le 01 mars 2017 à 02h52
    Afficher/Masquer

    Controversé est aussi synonyme de débattu et discuté, la contestation est le premier pas normal du processus de remise en question. Sinon quel qualificatif aurait-tu souhaité après toutes ces questions soulevées qui s’apparentent de plus en plus souvent à des attaques personnelles ?

    Ce blog a gagné en importance lorsqu’il émettait des explications décortiquées sur la monnaie et la finance par exemple, mais la controverse apparaît bien normalement dès lors qu’il y a des attaques personnelles directes, choses qui devraient (à mon avis) être prise avec plus de précautions et dans un style s’attaquant plutôt aux faits qu’aux personnes …


  34. Pepin Lecourt Le 01 mars 2017 à 10h01
    Afficher/Masquer

    L’obsession de Olivier Berruyer à vouloir être reconnu par la mafia médiatique m’inquiète !

    Eliot Ness aurait-il cherché l’adoubement d’Al Capone ?


    • SanKuKai Le 01 mars 2017 à 11h11
      Afficher/Masquer

      Je ne crois pas qu’il y ait recherche de reconnaissance. Il s’agit plutot de leur frotter le nez dans leur caca. Sinon les chiens de garde posent des étrons partout et ça commence à sentir mauvais.


  35. Octave Dufermont Le 01 mars 2017 à 10h21
    Afficher/Masquer

    Vous devriez avoir honte de sortir avec un parapluie le jour même où M. Phillipot a dit “Tiens, il pleut.”


  36. Caliban Le 01 mars 2017 à 11h18
    Afficher/Masquer
  37. kenetbarbie Le 01 mars 2017 à 18h11
    Afficher/Masquer

    http://www.dailymotion.com/video/x1b5qyt_pierre-moscovici-jacques-sapir-est-d-extreme-droite_news

    Moscovici sur Sapir. On est dans les mêmes excès , les mêmes anathèmes.


    • fanfan Le 01 mars 2017 à 19h24
      Afficher/Masquer

      Rappel : Billet de Jacques Sapir “Ce que Sartre aurait appelé des « saloperies » http://russeurope.hypotheses.org/1940
      “je mets au défi Moscovici et consorts de trouver dans mes écrits et mes paroles quoi que ce soit qui fasse l’apologie d’idées d’extrême droite. Quand on se permet d’accuser, on prouve, ou on se tait! Mais, Pierre Moscovici (…) me connaît personnellement. Il a donc menti en pleine connaissance de cause. Il faut alors se demander pourquoi.
      La réponse pour moi est claire : ce sont mes positions sur l’Euro (…) qui sont la cause de ce gros mensonge. Comme les positions anti-Euro sont en train de progresser dans la société française, à l’instar du sieur Colombani, on sort la grosse artillerie. C’est donc l’air de la calomnie qui nous est chanté sur tous les tons. (…) Ces attaques sont hélas trop coordonnées, et elles reprennent les mêmes thèmes (…) Tout ceci remonte, qu’on le veuille ou non, au Président


      • fanfan Le 01 mars 2017 à 19h29
        Afficher/Masquer

        et puis “Remerciements…” : http://russeurope.hypotheses.org/1951
        “Après l’article détestable de Colombani et le comportement odieux du ministre, c’est Daniel Schneidermann, le responsable d’Arrêt sur Images, qui a été victime d’une attaque calomniatrice de Patrick Cohen
        “Il se fait que Daniel Schneidermann avait critiqué Patrick Cohen. Il se fait que Daniel Schneidermann avait organisé un débat sur l’Euro entre Mélenchon et moi-même l’été 2013. Il se fait que Arrêt sur Image a publié une chronique consacrée au débat qui s’ouvre, enfin, sur l’Euro…


        • fanfan Le 01 mars 2017 à 19h37
          Afficher/Masquer

          et “Un nouveau livre”
          “C’est pour dénoncer cet état des choses, expliquer que l’Euro est une réalité tragique qui détruit la France tout comme il détruit l’Union européenne et menace la paix en Europe, que ce livre, L’Euro contre la France, L’Euro contre l’Europe a été écrit aux éditions du Cerf
          http://russeurope.hypotheses.org/5123


  38. fanfan Le 01 mars 2017 à 19h41
    Afficher/Masquer

    Ce samedi 25 février se tenait à la Bourse du Travail à Paris une réunion publique, à l’initiative du groupe Démocratie Inter Nuit Debout, sur le thème : « Repenser la Démocratie – Propositions du 32 Mars ».
    De nombreux collectifs étaient représentés : ATTAC (Susan Georges a participé aux discussions), Acrimed, Les Citoyens Constituants, l’association Pour Une Constituante, le Sénat Citoyen, le Parti du Vote Blanc… Voici l’enregistrement audio de la réunion.
    https://www.youtube.com/watch?v=E0vvAjh-EiY


  39. fanfan Le 01 mars 2017 à 19h58
    Afficher/Masquer

    Vidéo : Pour cette neuvième émission du Dîner du Cercle, nous avons eu le plaisir de recevoir Jean Lassalle, député de la 4ème conscription des Pyrénées Atlantiques et candidat aux élections présidentielles de 2017, Etienne Chouard, blogueur et promoteur de l’idée d’une Constituante écrite par et pour le peuple, et Philippe Pascot, pourfendeur de la corruption de nos élus. Ensemble, nous débattons des limites de la 5ème république, et des solutions qui pourraient être mises en place dans le cadre d’une réforme (d’une révolution ?) de nos institutions politiques. Si les invités sont plutôt d’accord sur le constat, notamment sur le fait que la « démocratie représentative » ne convient pas, les avis diffèrent concernant les préconisations… De là naît le débat !
    https://www.youtube.com/watch?v=GbMl0o5Lyy8


  40. fanfan Le 01 mars 2017 à 20h02
    Afficher/Masquer

    9 février – Les défis pour la gauche dans la zone euro
    Article collectif présenté par plus de 70 co-signataires dont par Eric Toussaint, Jeanne Chevalier , Costas Lapavitsas , Stathis Kouvelakis , Christine Poupin , Zoe Konstantopoulou , Marina Albiol , Miguel Urbán Crespo , Alexis Cukier…
    Ce texte collectif établit une analyse claire des rapports de force dans l’Union européenne et avance une série de propositions radicales mais nécessaires, pour quiconque prétend lutter contre l’austérité, en faveur d’une Europe des peuples et pour la transition écologique.
    http://www.cadtm.org/Les-defis-pour-la-gauche-dans-la


  41. kenetbarbie Le 01 mars 2017 à 20h40
    Afficher/Masquer

    Moi je vois un PS qui veut rester au pouvoir, mais pour quel bilan ? En tous cas ils savent bien utiliser la justice…Qui ne voit pas la main du gouvernement dans la date des procédures contre Fillon, que je n’aime pas par ailleurs.
    Ces guignolades en robe noire finissent d’établir l’arbitraire du pouvoir dans nos soi-disant democraties. A cet arbitraire là succédera peut-être celui d’une violence interne, celle des sans dents, méprisés et grossièrement manipulés.


  42. kenetbarbie Le 01 mars 2017 à 21h37
    Afficher/Masquer

    Au fait, puisqu’on parle de notre justice impartiale et pas du tout instrumentalisee, où en est l’enquête sur le fric que le Guen voulait soutirer aux Qataris en échange du silence du groupe PS à l’assemblee sur les questions qui fâchent les émirs?
    Le Guen, ministre des Relations avec le Parlement à ce moment-là et toujours au gouvernement …
    Au fait pas d’article des decodeurs ou du Monde, le Canard n’a pas l’air de trop se bouger non plus…Fake news par omission ?

    Voir le livre de Malbrunot et Chesnot, deux journalistes, “Nos très chers Emirs”.


  43. fanfan Le 01 mars 2017 à 22h27
    Afficher/Masquer

    En 2 min30, Eric Toussaint explique pourquoi il faut développer un mouvement de désobéissance à l’échelle européenne et avancer vers des alternatives.
    http://www.cadtm.org/Construire-un-mouvement-de


Charte de modérations des commentaires