I. Jacques Sapir

Jacques Sapir VS Véronique Riches-Flores (1/2): Comment analyser les marchés cet été ? – 22/08

Jacques Sapir VS Véronique Riches-Flores (2/2): Quelles perspectives pour la prochaine réunion des banquiers centraux de Jackson Hole ? – 22/08

II. Les vidéos

Science Étonnante

DataGueule

Euh?réka

Le Réveilleur

III. Les Répliques

IV. Les Dessins

V. D’Emmanuel Macron à Pierre Moscovici

Nous nous permettons de ressortir cette intervention sur BFM Business du 3 septembre 2014 sur les quelques doutes émis à l’époque sur notre Président actuel et sur notre Commissaire européen actuel :

Ce même Moscovici dont il est question, qui est allé sur RTL le 8 aout dernier pour expliquer que la fiscalité européenne dont il a juridiquement toute la responsabilité, mais politiquement seukement une petite partie (MM. Junker et Dijsselbloem se partageant l’ensemble des décisions sur ce sujet comme sur bien d’autres) “ne fonctionne pas correctement” selon lui.

59 réponses à Miscellanées estivales (Sapir, Les vidéos, Les Répliques et Les Dessins + Bonus Archive)

Commentaires recommandés

Ben Le 23 août 2017 à 11h19

Moscovici a été placé à Bruxelles car c’est un bon à rien qui ne sait que se pavaner dans le monde des “nice people”. Les vrais décideurs sont évidemment les Allemands et leurs adjoints périphériques (Néerlandais, Slovaques, Lettons, etc). Cela dit, Moscovici leur obéira sans état d’âme et viendra dans les médias français réciter son catéchisme néo libéral. Il y en a un autre que je trouve autrement plus intéressant à suivre, c’est l’allemand Oettinger, le commissaire au budget (poste clé), qui est un personnage décomplexé. Il a ainsi déclaré que la France était un pays “récidiviste à traiter avec la plus grande rigueur”. Accessoirement, c’est un type qui a fait scandale en traitant les Chinois de “bridés sournois” et autres propos douteux alors qu’il siégeait à Bruxelles. Ce personnage n’a peur de rien. Il avait aussi fait l’éloge funèbre d’un ex-nazi au passé criminel, à ses funérailles, politicien reconverti dans la CDU comme tant d’autres. Schauble, l’homme de fer de cette Europe monstrueuse, était aussi présent aux funérailles de ce personnage.
Le budget de l’Europe est en de bonnes mains. l’Allemagne nous traitera comme elle a traité la Grèce.

  1. Catalina Le 23 août 2017 à 06h59
    Afficher/Masquer

    Moscovici : “réponse coordonnée”…….on peut attendre …l’éternité. Où comment permettre aux gens de continuer avec le paravent du “on va le faire”, “on n’y travaille”. LOL


    • RGT Le 23 août 2017 à 10h47
      Afficher/Masquer

      Si Google a le droit de négocier le montant de l’impôt qu’il versera en France, je ne vois pas pourquoi les gueux comme moi ne pourraient pas le faire.

      Sans parler de Total qui semble-t-il est dans le “top 5” des fraudeurs fiscaux nationaux mais dont personne ne parle JAMAIS.

      Les impôts sont des taxes qui ne sont applicables qu’aux crétins qui n’ont pas l’intelligence de d’optimiser leurs revenus vis à vis de l’administration fiscale.

      Dans le même style d’ignominie, le Loto est un impôt destiné à faire payer les andouilles qui n’ont rien compris aux statistiques.

      Google, Total et les autres ne jouent JAMAIS au loto.


      • Madudu Le 23 août 2017 à 14h09
        Afficher/Masquer

        “Si Google a le droit de négocier le montant de l’impôt qu’il versera en France, je ne vois pas pourquoi les gueux comme moi ne pourraient pas le faire.”

        C’est plutôt le contraire : si les pauvres gueux ne peuvent échapper à l’impôt, il n’y aucune raison pour les autres puissent y échapper.

        Si les gueux sont étranglés par l’impôt c’est parce qu’ils sont les seuls à le payer, alors que les gros sous en sont exemptés.


        • K Le 23 août 2017 à 18h43
          Afficher/Masquer

          Rappelons tout de même que plus de 40% de l’IRPP est payé par 2% des foyers les plus riches (enfin ceux qui ont leur domicile fiscal en France).
          Et je ne parle meme pas de l’ISF


          • gracques Le 24 août 2017 à 07h13
            Afficher/Masquer

            IRPPP , 9% environ des récettes fiscales….. le petit bout de la lorgnette
            En revanche je confirme l”ISF n’est pas payé par les pauvres …. un scandale !


        • Cédric Le 23 août 2017 à 18h46
          Afficher/Masquer

          “Si les gueux sont étranglés par l’impôt”

          les gueux ne paient pas d’impôts directs … 42% des foyers fiscaux vont le payer cette année. ça descend, ça descend.

          heureusement, y’a la TVA et la CSG !


  2. V_Parlier Le 23 août 2017 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Celui qui dit dans sa réplique “c’était votre mode opératoire en Algérie” ferait mieux de faire profil bas car ça compte à double sens… Y compris bien bien plus tard que la guerre d’Algérie, en Algérie…


    • Omg Le 23 août 2017 à 10h33
      Afficher/Masquer

      Heu pardon ? Pourquoi faire profil bas, que savez-vous de la vie de cette personne et qu’aurait-elle à se reprocher au sujet de l’Algérie ?


      • V_Parlier Le 24 août 2017 à 13h31
        Afficher/Masquer

        Sa vie personnelle n’entre pas en jeu ici et je ne la connais pas. Qu’il ait des reproches à faire à JMLP ne me pose pas de problèmes non plus. C’est la pertinence de l’objection qui me semble bien déplacée car j’aurais pu tout à fait écrire ICI DANS CE CAS la même chose que JMLP (cette mode qui se répand pour nous convaincre de l’innocence de pauvres drogués téléguidés. Pas besoin de ça. Les anciens chouchous de l’un de nos derniers MAE sont déjà dans un état naturellement compatible avec leur “mission”). Ensuite ma réponse est l’occasion de rappeler que le départs des troubles en Algérie ce n’était pas si manichéen que ça avec des tout-gentils d’un côté, avant qu’on nous ponde une nouvelle raison pour laquelle nous mériterions d’être assassinés. (Après ça, pour anticiper ce qui pourrait suivre: Non je ne suis ni partisan ni nostalgique du maintien de l’Algérie française et je considère que ça a été géré n’importe comment).


  3. Gwen Le 23 août 2017 à 10h15
    Afficher/Masquer

    the last president who was dign of our respect was Charles de Gaule because he respect his country and his habitants. We can critize he but his conception of the country was every at his honor, more if we compare he at the others after he.

    And for the abstentionist, if you are american, know that your electoral system is worst. And in france, the abstentionist don’t vote but it is an act of defiance against the french political world.


  4. Madudu Le 23 août 2017 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Et vous les amerloques, toujours heureux, bien dociles. Toujours satisfaits par la juste exploitation imposée aux déplorables gueux, les “riens” comme on dit ici.

    Nous nous sommes abstenus en masse parce que le choix “proposé” ne convenait pas à une importante partie de la population, si tant est qu’il y ai eu un choix véritable à faire au vu du traitement médiatique de la campagne présidentielle, digne de la déplorable campagne états-unienne.

    Ainsi donc votre merveilleux système vous place au sommet de tous les grands défis, puisque vous avez légalisé la corruption, que vous n’avez pas terminé de battre le record du monde du plus grand nombre de défaites militaires consécutives, puisque vous avez toujours en tête de détruire tout les peuples dont les aspirations ne sont pas celles que vous avez pour eux (Venezuela, Syrie, Irak, Iran, Russie, Corée du Nord, Afghanistan, …).


    • Madudu Le 23 août 2017 à 10h38
      Afficher/Masquer

      Arf, j’ai encore répondu à un message supprimé entre-temps ^^

      Il valait bien de l’être !


    • Kakai Le 23 août 2017 à 22h01
      Afficher/Masquer

      Lorsque vous comprendrez que le pays cité a volontoraiment perdu les guerres au profit d un autre pays pour lui permettre une expansion ( d influence, energetique, politique, commercial, etc) alors vous aurez touttes les reponses a la soi disant complexité du MO
      Cdt


      • Alfred Le 24 août 2017 à 14h54
        Afficher/Masquer

        Pourriez vous être plus explicite ? On ne comprends rien. Quel est le pays À qui perd des guerre au profit du pays B (sans jeux de.mots)?


  5. Ben Le 23 août 2017 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Moscovici a été placé à Bruxelles car c’est un bon à rien qui ne sait que se pavaner dans le monde des “nice people”. Les vrais décideurs sont évidemment les Allemands et leurs adjoints périphériques (Néerlandais, Slovaques, Lettons, etc). Cela dit, Moscovici leur obéira sans état d’âme et viendra dans les médias français réciter son catéchisme néo libéral. Il y en a un autre que je trouve autrement plus intéressant à suivre, c’est l’allemand Oettinger, le commissaire au budget (poste clé), qui est un personnage décomplexé. Il a ainsi déclaré que la France était un pays “récidiviste à traiter avec la plus grande rigueur”. Accessoirement, c’est un type qui a fait scandale en traitant les Chinois de “bridés sournois” et autres propos douteux alors qu’il siégeait à Bruxelles. Ce personnage n’a peur de rien. Il avait aussi fait l’éloge funèbre d’un ex-nazi au passé criminel, à ses funérailles, politicien reconverti dans la CDU comme tant d’autres. Schauble, l’homme de fer de cette Europe monstrueuse, était aussi présent aux funérailles de ce personnage.
    Le budget de l’Europe est en de bonnes mains. l’Allemagne nous traitera comme elle a traité la Grèce.


    • Gégesse Le 23 août 2017 à 20h51
      Afficher/Masquer

      On m’a souvent présenté l’Allemagne comme pacifié et honteuse de son passé belliqueux. Si ce que vous dites concernant une personne occupant un tel poste aux affaires Europeene est vrai, je serait curieux d’en savoir plus… Je serait curieux également d’avoir l’avis de citoyen Allemand lambda sur les propos de ce Monsieur…


      • Ben Le 23 août 2017 à 21h46
        Afficher/Masquer

        Oettinger à défrayé la chronique à l’époque. Non seulement ce type est du genre inculte, grossier et inflexible, mais en plus il est incompétent. Il est entré initialement à la commission européenne chargé du numérique alors qu’il n’y connaissait rien. Je pense que ce sont des atouts pour occuper le poste qu’il occupe. C’est un mercenaire. Au budget de l’UE il sera redoutable.


    • Guitou23 Le 24 août 2017 à 14h06
      Afficher/Masquer

      ” l’Allemagne nous traitera comme elle a traité la Grèce.”?

      Nous ne sommes pas la Grèce. Est ce que vous voyez les distributeurs de billets français mis sous perfusion (banqueroute artificiel) de la BCE sous prétexte que nous ne remboursons pas notre dette? En plein référendum sur l’Europe?

      Restons sérieux, dans ce monde qui ne fonctionne qu’au rapport de force, je ne mets pas sur le même plan celui entre l’Allemagne et la Grèce, et celui entre l’Allemagne et la France…


      • Asticot Le 24 août 2017 à 14h29
        Afficher/Masquer

        Pour qu’il y ait rapport de force, encore faut-il l’imposer. Dans sa relation à l’Europe la France aurait pu le faire depuis longtemps, et en particulier dès les résultats du referendum de 2005. Ce serait facile, il suffirait que nos représentants politiques exercent le mandat pour lequel ils ont été élus et défendent l’intérêt général…. Mais ils défendent d’autres intérêts. Ces intérêts particuliers s’accommodent parfaitement d’une politique soi disant imposée par l’Allemagne et c’est pourquoi le rapport de force ne sera pas établi. En Grèce seul le peuple souffre de la crise. Le grand capital, lui se gave en profitant du bradage des entreprises publiques et de la baisse des salaires et de toutes les prestations sociales. rapport de force ? il ne pourrait être établi que par le peuple dans la rue, certainement pas par cette classe politique à la botte d’une petite oligarchie qui s’empiffre sur notre dos.


      • Ben Le 24 août 2017 à 16h57
        Afficher/Masquer

        Je ne vois pas de rapport de force entre l’Allemagne et la France, je ne constate qu’un rapport de collaboration. La Grèce à été spoliée et colonisée en grande partie grâce à cette entente collaborationiste. La colonisation interne des pays de l’UE touche tous les peuples de cette juridiction technocratique, y compris les Allemands. Le pouvoir oligarchique de l’UE fait fonctionner un rapport de force établissant la suprématie légale de la ploutocratie, dont la variante allemande représente le modèle à suivre. Il s’agit d’une force hégémonique totale. Un fait historique.


      • clauzip12 Le 25 août 2017 à 23h34
        Afficher/Masquer

        Soyons sérieux!France,Allemagne… ne sont plus que des mots presques vides(sauf s’il s’agit de leur histoire).
        Ces pays européens dont la constitution n’est plus qu’un souvenir n’ont plus la liberté de décider et de faire des choix stratégiques.
        La constitution de L’UE est au plan juridique au dessus des lois nationales.La cour de justice de L’UE est là pour ,non pas voter les lois, mais pour donner arbitrer sur leur application:jurisprudence) les regles d’appalication.
        La France comme les pays de l’UE à perdu sa souveraineté.C’est un fait incontournable.
        Le président de la République française conserve néanmoins le pouvoir de faire respecter la constitution européenne en France.
        Tout autre discours est un bêlement qui conduit à tromper les citoyens …jusqu’à la prochaine élection.
        De grès ou de force ,nous sommes devenus plus européens …que français!


  6. Johnn Le 23 août 2017 à 11h35
    Afficher/Masquer

    “Comme l’a noté malicieusement le Guardian, alors que Hollande criait aux meetings «Mon principal ennemi c’est la finance!» Le fondé de pouvoir de Rothschild, Macron, fonçait à Londres pour rassurer les banquiers : sous le président Hollande ce serait « business as usual ».”

    Donc oui Macron a donné des gages à la finance depuis longtemps.


  7. Vladimir K Le 23 août 2017 à 13h53
    Afficher/Masquer

    Pierre Moscovici : “on ne peut pas rétablir une frontière étanche entre les deux Irlandes”.

    On propose à la République d’Irlande d’annexer l’Irlande du Nord alors ?


  8. Enma Le 23 août 2017 à 14h59
    Afficher/Masquer

    Concernant le tweet relatif à Simone Veil, on pourra remarquer que “hommage” est bien dérivé de “homme” (source : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/hommage – confirmée par mon Lexis). Donc la remarque n’est pas si incongrue que cela.

    Quant à celui qui répond, appartient-il à ceux-là ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Lys_Noir_(organisation_politique)
    Parce que, si c’est le cas, vous venez de promouvoir la tentative de recadrage d’une féministe par un militant d’extrême droite.
    Très classe…


    • aleksandar Le 23 août 2017 à 15h51
      Afficher/Masquer

      ” militante féministe “.
      C’est sure que feminiser touse lese motes de la langue française este une longue combatte qui va ameliorer la sorte des femmes.
      Ou quand le symbolisme remplace l’action, a peu de frais !


      • Catalina Le 23 août 2017 à 16h53
        Afficher/Masquer

        je suis une femme et franchement je trouve que cette remarque et cette transformation sont complètement ridicules. et je suis en complet accord avec Aleksandar, de plus, je pense qu’il y a une différence fondamentale entre l’homme et la femme et c’est tant mieux, en effet, on se demande comment la nature aurait fait avec un seul sexe et cela vaut pour la faune et la flore également. Personnellement, je pense que les deux sont indispensable et je ne comprends pas du tout le féminisme, ah si, juste sur un point, les salaires devraient être égaux pour le même travail. je me demande comment nous aurions évolué si les femmes étaient allées à la chasse à l’ère préhistorique….nous aurions sans doute disparus.


        • gracques Le 24 août 2017 à 07h20
          Afficher/Masquer

          Mais’les femmes vont à la casse dans certaine sociétés de chasseurs cueilleurs !
          Aller à la chasse ne veut pas dire chasser le,mammouth !


        • Ives Le 24 août 2017 à 07h22
          Afficher/Masquer

          Juste quelques corrections :
          – la nature, dans son immense diversité, utilise parfois l’hermaphrodisme simultané ou séquentiel. Aussi bien en botanique qu’en zoologie.
          – à l’époque préhistorique, l’homme et la femme étaient chasseurs-CEUILLEURS. Donc nous n’aurions probablement pas disparus, mais serions devenus végétariens (pourquoi pas?)


        • PierreH Le 24 août 2017 à 15h39
          Afficher/Masquer

          Je ne vois pas le rapport, on n’est plus à la préhistoire et il y a un paquet de choses qu’ont fait différemment et qui je pense ne vous posent pas de problème. Arguer de “la nature”, sauf votre respect, c’est rester très bas niveau débat. La majeure partie des choses que l’on fait n’est pas “naturelle” mais sociale, le langage lui-même étant une construction sociale.
          Ca n’implique pas de réclamer l’utilisation de “femmage” mais le féminisme (en général du moins) ne cherche pas à nier les différences biologiques, c’est ridicule. Il postule que malgré l’égalité théorique des droits, en pratique subistent des états d’esprits et des comportements qui sont préjudiciables aux femmes en général. On peut argumenter là-dessus mais pas prêter des choses aux féministes qui ne sont pas les leures pour se faire plaisir à leur tomber dessus… C’est au mieux inutile.


      • Enma Le 24 août 2017 à 13h13
        Afficher/Masquer

        Relisez ce que j’ai écrit, vous interprétez mes propos. Où avez-vous vu que je défends la féminisation des noms ? (et d’autant moins que je ne suis pas pour)
        J’ai par contre trouvé intéressante cette mise en valeur de certaines racines à l’origine des mots, et auxquelles on ne prête pas attention parce qu’on y est habitués.

        Par contre, là où vous ne voyez “que” symbolisme, je vous assure que la langue est un enjeu majeur où se distillent les idéologies. Parce que, là où il y a mot, il y a concept. Et les concepts dont on dispose délimitent les façons dont on peut penser le monde.
        Et si vous ne trouvez pas cela important, vous pourrez constater que les politiques, eux, se sont emparés de la question. Exemple :

        centre de rétention / centre de détention
        reconduite / expulsion
        plan social / licenciement massif
        frappe chirurgicale / bombardement
        prise d’otages / grève
        Etc.

        Vous ne voyez pas de différence ?


    • Thomas Savary Le 23 août 2017 à 17h00
      Afficher/Masquer

      Si, « *femmage » est vraiment incongru, qui témoigne d’une méconnaissance et de la langue française et du latin.

      « Homme » vient du latin « homo » qui signifie « être humain ». L’être humain de sexe masculin, c’était « vir » ; l’être humain de sexe féminin, « mulier ». La langue française eût certes été bien inspirée de désigner le premier par un autre mot que celui désignant pour commencer l’être humain — sens qu’« homme » a bien évidemment conservé jusqu’à maintenant (« L’homme est un animal », me dit-elle). Voilà qui nous aurait éviter certaines réclamations et récriminations que la politesse m’interdit de qualifier.

      Femmage… Et pourquoi pas « enfantage * », « garçonnage », « fillage ** », « chattage », « chinchillage *** »… ?

      * Ne pas reconnaître la spécificité de la marque de respect témoignée par un enfant ne relève-t-il pas du plus odieux âgisme ?
      ** Parce qu’il importe d’être précis, n’est-ce pas ? Pas de sexisme chez les enfants !
      *** Mais oui, les animaux aussi peuvent témoigner de leur respect, bande de spécistes !


      • Enma Le 24 août 2017 à 13h37
        Afficher/Masquer

        Concernant le latin, je veux bien vous croire. Mais pourquoi une méconnaissance du français ? Au contraire, le mot “femmage”, tout bizarre qu’il paraisse, témoigne d’un raisonnement analogique tout à fait typique (pension/pensionnaire, réaction/réactionnaire, faisait remarquer Saussure) .

        “La langue française eût certes été bien inspirée de désigner le premier par un autre mot que celui désignant pour commencer l’être humain”
        Je ne vous le fais pas dire.

        Pour ce qui est de la suite de votre message, vous comprendrez que je ne perde pas mon temps à répondre.


        • Fred79 Le 24 août 2017 à 15h43
          Afficher/Masquer

          D’un autre côté, hommage étant à l’origine l’acte par lequel, en se déclarant l’homme de son seigneur, le vassal s’engageait à servir ce seigneur, pas sûr que les féministes apprécieraient de faire des femmages à des hommes.


        • Thomas Savary Le 24 août 2017 à 17h44
          Afficher/Masquer

          Le raisonnement analogique que vous évoquez repose premièrement sur une analyse étymologique que je considère comme oiseuse *, deuxièmement sur l’incompréhension du sens d’« homme », facilitée, je vous l’accorde, par la polysémie regrettable de ce mot.
          Si moi-même je déplore cette dernière, ce n’est pas pour embrasser des propositions aussi saugrenues — et sexistes ! — que « femmage » au sens d’« hommage rendu par une femme ». Vous dites ne pas défendre la féminisation des noms ? Moi, si, quand cela paraît « naturel », par exemple le mot « autrice » (quand « auteure » est un horrible barbarisme sournoisement misogyne). Mais « femmage » n’a rien à voir. Ce terme est réellement aussi absurde dans le sens envisagé que mes « enfantage » ou « garçonnage ».

          * Oiseuse, car le sémantisme d’« homm- » n’est plus perçu depuis longtemps dans « hommage » : ce mot est, pour les locuteurs, totalement déconnecté de son étymon. Pourquoi vouloir remettre du sens où il n’y en a plus, et qui plus est de travers ? En suivant cette logique obsessionnelle, il faudrait abandonner le pronom « on » pour désigner une femme ou un enfant : il vient lui aussi de « homo ».


          • Enma Le 24 août 2017 à 19h12
            Afficher/Masquer

            “Oiseuse”, l’analyse sémique (et non pas étymologique) ?? Elle est pourtant au principe même de l’acquisition des langues (et basée sur un raisonnement analogique qui ne fait plus débat depuis longtemps).

            Vous dites que la racine “homm” n’est plus perçue dans “hommage”. Pour vous, sans doute, de même que pour moi, car dans nos cas le caractère familier de certains mots du lexique a depuis longtemps occulté l’analyse.

            Mais un enfant, pas encore conditionné par l’habitude, la percevrait sûrement (voir leurs jeux de mots, productions linguistiques originales et tentatives d’explication du sens des mots). De même qu’un locuteur non natif.

            Sinon, je suis bien d’accord avec vous : que “homme” signifie au choix “être humain” ou “être humain de sexe masculin” est on ne peut plus regrettable.

            Quant à l’origine de “on”, je la découvre à cette occasion. Intéressant qu’un pronom considéré comme neutre soit à l’origine strictement du genre masculin.

            Encore une fois, je n’ai pas défendu l’insertion de “femmage” dans le vocabulaire. Mais nos langues disent des choses de l’histoire qui les a créées, et elles influent sur notre vision du monde.


            • Thomas Savary Le 24 août 2017 à 20h55
              Afficher/Masquer

              Analyse sémique, vous avez raison, mais si elle n’est pas fondée sur l’étymologie, gros risques de contresens — je persiste à dire que le mot « hommage » n’a rien à voir avec la distinction de sexe, puisque forgé dans un contexte où cette distinction était tout à fait hors sujet.

              Vous reproduisez cette erreur avec « on » : parce que ce pronom vient de « homo », il ne désigne pas spécifiquement un individu de sexe masculin (même si le mot est du genre 1 *), mais « quelqu’un », un être humain de sexe indéterminé.

              « Homme » n’est pas machiste. Ce sont les humains de sexe masculin, les mecs, qui l’ont été, de se l’être accaparé pour se désigner eux-mêmes. On retrouve cette « confiscation » en anglais avec « man ». Pas en allemand : « Mensch » (être humain, personne), « Frau » (femme), « Mann » (homme).

              * Genre 1, genre 2 : que de querelles stériles auraient été évitées si l’on avait désigné ainsi les genres grammaticaux que nous appelons « masculin » et « féminin ». Je ne sais plus où j’avais lu cette proposition, mais je la trouve très bonne.


            • Thomas Savary Le 25 août 2017 à 08h12
              Afficher/Masquer

              Pour « oiseuse », je précise. La lexicologie n’est évidemment pas oiseuse — j‘adorais cela à la fac. Ce qui l’est, ce sont les analyses approximatives et anachroniques par le prisme d’une lecture idéologique pour justifier le bannissement d’un mot ou la promotion d’un néologisme inutile (dans le sens souhaité par la touiteuse). Cela dit, « femmage », pourquoi pas ? Mais avec un autre sens que celui que voudrait lui donner Flo Marandet.

              Pour votre remarque sur les jeux de mots des enfants, soit. Cela dit, je pratique sans vergogne le calembour depuis mon enfance, ne reculant devant aucun, même les pires, au grand désespoir de mon entourage, et pour ma part je n’avais jamais imaginé le rapprochement entre « homme » et « hommage ».

              Sur l’influence des langues sur la vision du monde de ses locuteurs, je suis évidemment parfaitement d’accord. C’est d’ailleurs pour cela que j’adore me pencher sur les langues étrangères.


  9. BrianDuSysCat Le 23 août 2017 à 16h08
    Afficher/Masquer

    conflit d’intérêt ?

    “Véronique Riches-Flores est économiste, fondatrice et présidente de RichesFlores Research. Avant Riches-Flores Research, elle a évolué dans le milieu académique (Observatoire Français des Conjonctures Economiques), et dans la banque d’investissement (en tant que chef économiste chez SG CIB de 1994 à 2012). ”
    http://www.xerficanal.com/invite/Veronique-Riches-Flores_g463.html


    • LS Le 23 août 2017 à 18h43
      Afficher/Masquer

      En quoi est-ce un conflit d’intérêt ?

      Elle a commencée sa carrière à l’OFCE de 1985 à 1990 puis l’a poursuivi dans le privée en tant que salarié avant de fonder sa boite en 2012.


  10. Nora Le 23 août 2017 à 19h03
    Afficher/Masquer

    “je ne suis pas raciste, mais les musulmans…” Plus la France a peur d’elle même, plus est s’affaiblit, plus elle s’asservit. Les medias font du bon boulot.


    • Yanka Le 24 août 2017 à 06h13
      Afficher/Masquer

      Il est certain que rien en France ni ailleurs, émanant de musulmans, ne nourrit la moindre peur légitime. Les Français et les autres Européens ont trop d’imagination. L’islam a toujours été et restera une religion d’amour, de tolérance et de paix, contrairement au christianisme, au bouddhisme, à l’hindouisme, au shintoïsme, etc.


      • JNX75 Le 24 août 2017 à 08h52
        Afficher/Masquer

        Oui la je suis un peu d’accord : le jour où l’islam de réformera de la manière dont le Catholicisme s’est réformé (“la religion de la sortie de la religion”) ; le jour où l’Islam garantira une liberté d’expression, de penser, et de philosopher ; le jour où l’Islam traitera l’homme et la femme sur un pied d’égalité ; le jour où l’Islam séparera religion et justice ; le jour où l’Islam garantira le respect des minorités avec statut juridique équivalent au musulman on en reparlera. D’ici là -à minima – on est quand même en droit de penser qu’un peu moins de réligiosité ferait pas de mal.


        • Alfred Le 24 août 2017 à 15h16
          Afficher/Masquer

          Ces islams “réformés” ont existé sous formes de variations et d’adaptations à la variété du monde avant la mondialisation et les.accors du Quincy pour.faire.court. Ces islams sont en train de disparaître etant pris en tenailles entre l’islam politique des frère musulmans (franchises comprises) et le wahabisme survitaminé aux petrodollards.
          Rappellez vous les mamies et.papys soufis du Sahel qui reçoivent et doivent supporter la leçon de religion du petit fils semi débile et delinquant grâce au prosélytisme de la religion des saouds en prison. Ce sont deux mondes.
          Rappelez vous que la plus grande société matrilineaire au monde (minangkabau) est sunnite. Le sunisme s’est adapté à la société pré.existante. Des equilibres multiseculaires sont mis en danger partout dans.le.monde par les hypocrites dingos.formes à.la.chaine chez les.meilleurs alliés des.us.


        • Surya Le 24 août 2017 à 18h48
          Afficher/Masquer

          La réforme est interdite, hadith sahih :

          D’après la mère des croyants A’icha رَضي الله عنها a dit : L’Envoyé d’Allâh صَلَّى الله عَلَيْهِ وَسَلَّمَ a dit :

          «Quiconque apporte à notre affaire-ci une chose nouvelle non fondée sur elle, verra cette chose rejetée.»

          Dans la version de Musulim, il y a ceci :

          «Celui qui fait un acte sur lequel notre affaire n’est pas maître, verra son acte rejeté».

          Rapporté par al Bukhârî et Muslim

          إبطال المنكرات والبدع

          عَنْ أُمَّ الْمُؤْمِنِينِ أُمَّ عَبْدِ الله عَائِشَةَ رَضي الله عنها قَالَتْ

          قَالَ رَسُولُ الله صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ

          مَنْ أَحْدَثَ فِي أَمْرِنَا هَذَا مَا لَيْسَ مِنْهُ فَهُوَ رَدٌّ

          ( رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِمٌ )

          وَ فِي رِوَايَةٍ لِمُسْلِمٍ : مَنْ عَمِلَ عَمَلاً لَيْسَ عَلَيْهِ أَمْرُنَا فَهُوَ رَدٌّ


        • Surya Le 24 août 2017 à 18h52
          Afficher/Masquer

          liberté d’expression : peine de mort pour les gens qui insultent le prophète (livre du “sabre dégainé contre ceux insultant le messager – ibn taymyya)

          liberté de penser : peine de mort pour apostasie. Les gens ne captent pas que c’est ce fait qui a permis l’expansion de l’islam, des sheiks reconnaissent que sans cela, l’islam n’aurait pas survécu au prophète (d’où les guerres d’apostasie d’abu bakr sous le commandement de Khalid Ibn Al Walid – le mec qui brûlait des gens vivant et qui pratiquait le cannibalisme)


          • Alfred Le 24 août 2017 à 20h01
            Afficher/Masquer

            Je sais tout cela, c’est parfaitement vrai et je suis d’ailleurs d’accord avec vous: la vraie question à poser à toute personne qui fait semblant de se demander si l’islam est compatible avec les lois de la République francaise est celle du sort des apostats. C’est sans appel.
            On devrait d’ailleurs rappeler à ceux qui s’inquiètent du sort des LGBT loin de chez eux (au hasard en Russie) qu’ils pourraient commencer par s’inquièter du sort, en bas de chez eux, des ex musulmans qui ont renié leur religion. Si y il a bien des gens qui ont des c.. (ou des ov….) en acier inox c’est bien eux tant la pression voire les menaces peuvent être fortes. Ils ont d’ailleurs souvent la dent très dure devant la lâcheté de la société française. Certains on quitté leur pays pour cela, pour se réfugier en France (de vrais réfugiés eux). Finiront ils par s’exiler au Groenland ?
            Mais ce n’était pas mon point. Le fait est que l’islam a été adapté par des sociétés très diverses au court des siècles et selon les lieux avec des interprétations très diverses et des oublis accommodants. Si effectivement les litteralistes sont en fait soit dans le combat (parfois caché) soit destinés à partir pour une terre islamique, il n’en demeure pas moins qu’une bonne partie des musulmans français sont “culturels” plus que “cultuels”. Tout est possible en bien en France des lors que l’on reste droits sur les principes et que l’on s’affranchit de l’oicf, du revanchisme étatique de certains et de la corruptîon active des autres.
            Je fais l’analogie avec les catholiques qui croient en dieu mais ont une vision très critique du pape et de l’église et finalement se sont autonomisés. (La contraception, etc..).


      • Guitou23 Le 24 août 2017 à 14h14
        Afficher/Masquer

        @Yanka
        Le message commence bien… et fini mal. Mal, puisque vous retombez dans l’opposition des religions, ce qui est à l’origine de beaucoup de conflits. Plus précisément, si vous arpentez ce blog, vous savez que les religions sont un parfait outil pour obtenir le consentement des peuples à faire la guerre.
        Il y a des religions, et il y a surtout des hommes, souvent à la recherche de pouvoir, qui utilisent la religion pour parvenir à leur fins.

        Etant agnostique, je mets toutes les religions sur le même plan, et je pense surtout que la religion n’a rien à faire en politique, point.


  11. gracques Le 24 août 2017 à 07h32
    Afficher/Masquer

    Non c’est faux , l’Islam à toujours été une religion très liée au pouvoir ou a la politique et à ainsi légitime toute violence COMME le christianisme (Croisade , esclavage , guèrares de religions) le shintoisme japonnais , ou le bouddhisme (cf ce qui se passe actuellement en Thaïlande et birmanie).

    Pas de stimatisation d’une population sans ignorer ce qu’est une religion…..


  12. gracques Le 24 août 2017 à 07h34
    Afficher/Masquer

    Et une précision sur ‘la peur legitime’ , 80% des attentats des islamistes frappent des musulmans dans des pays à majorité musulmane…. le monde est compliqué pour un esprit simple !


    • Patrick Le 24 août 2017 à 12h34
      Afficher/Masquer

      Oui mais ce qui se passe entre musulmans ne me concerne pas et ce n’est pas pour cela que nous devons fermer les yeux sur les problèmes créés chez nous.


      • Surya Le 24 août 2017 à 18h56
        Afficher/Masquer

        c’est toujours la même pleurniche : ouin ouin regardez les premières victimes du terrorisme sont les musulmans (lol). Leurs guerres fratricides sunnites/chiites depuis la mort du calife Ali ne nous concernent en rien.

        Les attentats islamiques qui nous touchent aujourd’hui nous visent spécifiquement parce que mécréants. D’ailleurs le fait que des musulmans soient des dommages collatéraux est parfaitement halal (licite en islam). En vivant en terre de mécréance (dar el harb / dar el kufr) et en se mélangeant aux kouffars ils prennent le mauvais chemin.

        Il est bon de rappeler que la hijra (émigration en terre d’islam) est une obligation chez l’écrasante majorité des savants / exégètes.


  13. Catalina Le 25 août 2017 à 05h49
    Afficher/Masquer

    “Les attentats islamiques qui nous touchent aujourd’hui nous visent spécifiquement parce que mécréants”

    pourquoi alors n’avons-nous pas d’attentats depuis des décennies ? nous sommes devenus “mécréants” d’un coup ? d’un seul ?
    et pourquoi dans certains pays de “mécréants” il n’y a pas d’attentat ?


    • Alfred Le 25 août 2017 à 09h33
      Afficher/Masquer

      Je pense comme vous que la majorité des victimes de l’islamisme sont des musulmans en terre d’islam. Pour autant attention de ne pas verser dans l’excès inverse. Votre raisonnement est d’ailleurs à priori séduisant mais il est faux:
      1- pas d’attentats depuis des décennies. pour ce qui nous concerne depuis 95? Le même problème qui nous reviens. L’islam politique instrumentalisé par des “alliés”. Par ailleurs vous devriez prendre en compte la montée en puissance des frères d’une part (ex Turquie et Egypte avant morsi) en concurence / émulation avec les graines semees par les wahabisme. Ça existait avant mais ça a pris force et vigueur à grand arrosage de dollars.
      2- votre deuxième question risque de vous rêvenir méchamment dans les dents: en suède et en finlande (grands pays colonisateurs et de croisés etc….) il vient d’avoir des attentats commis au nom de l’islam. Cela fait le jeu de l’ultra droite (voyez immigration islamique inasimmilable etc..) et c’est bien le but.


    • JNX75 Le 25 août 2017 à 10h46
      Afficher/Masquer

      Catalina : l’Islam en tant que structure politique n’est pas compatible avec nos démocraties.
      A titre personnel je pense que nos valeurs sont bien supérieures aux leurs, mais c’est un jugement de valeur sur lequel deux interlocuteurs d’avis opposés ne pourraient pas tomber d’accord.
      Par contre la non-compatibilité est à mon sens avérée : aucun pays de majorité musulmane ne garanti comme le fait l’Occident, a) la liberté de penser, de philosopher, de s’exprimer b) la protection des femmes, des gays, des minorités c) une justice basée sur un droit séculier d) un épanouissement des arts et des sciences, et je pourrai continuer avec toute les lettres de l’alphabet.

      Les attentats et le salafisme (ou quelque soit le nom qu’on lui accole) qui se répandent dans nos banlieue sont deux faces d’une même pièce.
      Et ce n’est pas une critique contre les musulmans, c’est une critique contre la structure même de l’Islam moderne, totalitaire par nature, car ayant a vocation à régir la vie du croyant sans critique et interprétation possible ; et sans acceptation de la possibilité d’avoir tort. Pas de cogito ergo sum chez les fondamentalistes.


    • Surya Le 25 août 2017 à 17h54
      Afficher/Masquer

      quand y a pas de musulman, y a pas d’attentat : cf pologne, hongrie etc.


      • Alfred Le 26 août 2017 à 00h31
        Afficher/Masquer

        Juste pour essayer d’avancer au sujet des appostats:
        https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2017/08/atheisme-monde-musulman.html?m=1
        Je retiens “15% qui se disent athés en ayant deux parents musulmans contre 7,5% se disant musulmans en ayant aucun parent musulman”.


        • Surya Le 26 août 2017 à 08h53
          Afficher/Masquer

          il y a une vague d’apostasie et de conversion au christianisme chez les kurdes parait-il (j’ai lu ça je ne sais plus où). Forcément, quand tu t’es tapé l’islam authentique du califat en bas de chez toi, ça calme…


  14. BA Le 27 août 2017 à 14h46
    Afficher/Masquer

    Dimanche 27 août 2017 :

    Emmanuel Macron voit sa cote de confiance s’effondrer.

    Emmanuel Macron est encore plus impopulaire que François Hollande !

    Emmanuel Macron est bien parti pour devenir le président le plus impopulaire de l’histoire de France.

    Le graphique qui tue :

    http://resize-europe1.ladmedia.fr/r/600,600/img/var/europe1/storage/images/media/images/la-comparaison-avec-les-predecesseurs-d-emmanuel-macron-ne-lui-est-pas-favorable/43859189-1-fre-FR/La-comparaison-avec-les-predecesseurs-d-Emmanuel-Macron-ne-lui-est-pas-favorable_reference.jpg

    Article complet :

    http://www.lejdd.fr/politique/exclusif-la-popularite-de-macron-seffondre-encore-14-points-3419795


  15. Chouette Le 29 août 2017 à 09h54
    Afficher/Masquer

    À tous,
    Le terrorisme n’a ni origine ni religion et n’a pas besoin d’avoir recours aux effets des drogues ! Le défaut d’esprit et la bêtise en sont les meilleurs maîtres je le déplore !

    Notre espèce est la seule qui soit dépourvue de son instinct de survie ! Je commence à le penser. .
    Ou alors on l’a perdu qq part en cours de route en vagabondant dans ce monde et en retour nous lui avons préféré l’instin de delimitation des territoires et des frontières … qui sont seules responsables de tt ce qu’on vit depuis la nuit des temps !


Charte de modérations des commentaires