Les Crises Les Crises
23.mai.201723.5.2017 // Les Crises

Raflés, torturés et tués : le cauchemar des homosexuels en Tchétchénie

Merci 289
J'envoie

Pour ne pas oublier…

Source : Midi-Libre, 13-04-2017

Ramzan Kadyrov, le président de la république tchétchène, affirme que dans son pays, il n’y a pas d’homosexuels.
AFP

D ‘après les révélation du journal russe indépendant Novaïa Gazeta, en Tchétchénie, les homosexuels font l’objet d’une rafle barbare et inhumaine. L’ouverture d’une enquête a été réclamée.

La Novaïa Gazeta, journal indépendant russe, a récemment révélé l’existence de “prisons” pour homosexuels, comparables à des camps de concentration. L’un de ces bâtiments se situe à Argoun, en banlieue de la capitale Grozny, dans une ancienne caserne militaire.

Après une enquête dans la communauté gay, auprès des forces de l’ordre et de l’administration, le journal qui a mené l’enquête affirme qu’une centaine d’homosexuels ont été arrêtés ; parmi eux, certains ont été torturés et maltraités. Au moins trois auraient été tués, d’autres ont tout bonnement disparu.

“Il y a entre 30 et 40 prisonniers par cellule, rackettés pour payer leur nourriture et électrocutés pour obtenir les noms d’autres homosexuels”, explique Arnaud Gauthier Fawas, porte-parole aux questions internationales pour l’Inter-LGBT, dans les colonnes de 20 Minutes.

Tués par leur famille

L’homosexualité dans le Caucase nord a toujours été très difficile à assumer mais la situation s’est dégradée. La responsable des droits de l’homme en Tchétchénie a elle-même déclaré que la justice serait clémente avec les familles qui tuent l’un des leurs à cause de son homosexualité, rapporte RFI.

La seule échappatoire : fuir le pays. Les seuls rescapés, dont le magazine gay Têtu relaye les témoignages, se sont réfugiés. Les associations LGBT (lesbiennes, gays bi-sexuelles et trans) ont lancé un numéro d’urgence et aident les homosexuels de Tchétchénie à fuir.

Le gouvernement affirme qu’en Tchétchénie, les homosexuels “n’existent pas”

Quant au porte-parole de Ramzan Kadyrov, le président de la république tchétchène, il a rétorqué qu’il n’était pas question d’arrêter ou de réprimer les homosexuels en Tchétchénie… tout simplement parce qu’ils n’existent pas dans le pays.

A Paris, une manifestation devrait être organisée rapidement devant l’ambassade de Russie tandis que des ONG, le département d’État américain et le Parlement européen réclament l’ouverture d’une enquête.

Source : Midi-Libre, 13-04-2017

 

Mélenchon dénonce la répression contre les homosexuels en Tchétchénie.

Source : Youtube, 14-04-2017

Source : Youtube, 14-04-2017

129 réactions et commentaires

  • Seraphim // 23.05.2017 à 01h49

    Faute de preuve d’homophobie contre la Russie, où les homosexuels n’ont pas le droit à une communication sans limites, mais ont parfaitement le droit “d’exercer”, et où la discrimination contre les homosexuels est d’ailleurs réprimée, le “midi-libre” (libre?) se lance dans l’accusation indirecte, via la Tchétchènie. Visant sans doute, dans une deuxième étape, l’assimilation plus générale Kadirov-Poutine. Suffira, je leur suggère, de prendre le comportement des soldats tchétchènes en Syrie, sûrement pire qu’al Qaida tant qu’à faire. Un autre journal ‘libre et indépendant’, entre Novaïa Gazeta et Libération pourra s’y coller. Pour l’instant, diabolisation par ce qui ne peut, au lieu d’informer avec certitude, que révolter! Exercer les réflexes pour empêcher la réflexion.

      +53

    Alerter
    • Ribouldingue // 23.05.2017 à 04h59

      Il y a quand même pas mal d’autres sources, comme les entretiens du Monde par exemple.
      C’est certain que vu leur peu de sérieux sur certains sujet on peut douter mais le midi libre ou la Novaïa Gazeta ne sont pas les seules sources de l’information.
      Et la Russie est bien homophobe, elle a une loi interdisant toute expression publique sur ce sujet.

        +10

      Alerter
      • Perret // 23.05.2017 à 07h18

        Il me semble qu’il s’agit d’une loi interdisant de faire la promotion de l’homosexualité auprès des enfants, ce qui est tout de même différent

          +94

        Alerter
        • Lt Anderson // 23.05.2017 à 09h06

          Plus précisément une loi interdisant les journaux, revues, maisons d’éditions, sites internet, du milieu homosexuel, de faire de la publicité dans la presse, les sites internet et les chaînes de TV destinés aux enfants. Rien de plus. Les peines se limites à des amandes en premier lieu et peuvent aller vers de la prison si récidive.
          Il me semble bien qu’une loi similaires existe en Angleterre depuis les années 90, et qu’en France nous en avons une équivalente sous couvert de pédophilie.

            +45

          Alerter
          • Ribouldingue // 23.05.2017 à 17h25

            Sauf que concrètement cela touche toute apparition publique vu que les autorités argumentent que des gamins pourraient être témoins.
            Donc concrètement tu as interdiction totale d’apparition.

              +2

            Alerter
            • Kikool_ch // 24.05.2017 à 08h34

              Il y a tout de même une différence entre interdire toute publicité “tout public” ou toute “apparition publique” et interdiction totale, il ne faut pas abuser.

                +4

              Alerter
      • basile // 23.05.2017 à 07h56

        @ Croquignol : c’est sous quelle forme, l’expression publique sur le sujet h*** ?

        Si je dis que je suis hétéro (pourquoi le dirait-on, d’ailleurs ?), on se doute que je fais la « chose » par les voies normales, et on ne m’en demande pas plus. Et il ne viendrait à l’idée d’aucun hétéro bien élevé de dire en public d’autres pratiques, ça deviendrait de la pornographie.

        Dire qu’on est h***, le dire en public, c’est révéler ces autres pratiques.

        les autres pratiques des hétéro relèvent de la sphère privée. ce n’est pas le cas pour les h***, qui les mettent au grand jour (c’est une espèce de prosélytisme).

          +30

        Alerter
      • basile // 23.05.2017 à 08h18

        il y a 55 ans déjà, Brassens dénonçait l’étalage de la vie privée (et la télé-réalité n’existait pas encore)

        « Trompettes de la renommée »

        Je vivais à l’écart de la place publique,
        Serein, contemplatif, ténébreux, bucolique…
        Refusant d’acquitter la rançon de la gloir’,

        Manquant à la pudeur la plus élémentaire,
        Dois-je, pour les besoins d’ la caus’ publicitaire,
        Divulguer avec qui, et dans quell’ position
        Je plonge dans le stupre et la fornication ?

        Avec qui, ventrebleu ! faut-il don’que je couche
        Pour fair’ parler un peu la déesse aux cent bouches ?

          +36

        Alerter
      • Schuss // 23.05.2017 à 13h47

        Le PS l’a clairement revele, sa strategie politique etait de communiquer avec toutes les minorites. Cela s’appelle du clientelisme. C’est anti democratique car c’est diviser pour mieux regner. Les caciques du PS souhaitaient juste garder le pouvoir. Le bonheur des gens il s’en contrefiche ! Il faut empecher ces gens la de revenir aux manettes ils sont vraiment cons et dangereux pour les peuples.

          +8

        Alerter
      • Crapaud Rouge // 23.05.2017 à 14h03

        “je suis hétéro, et il ne m’est jamais passé par la tête de défiler sur les champs élysées la quéquette à l’air” : idem pour moi, mais les hétéros n’ont jamais été marginalisés ni discriminés ni victimes de leur “hétéromanie”. Il y a des raisons historiques aux parades LGBT : se faire admettre comme des gens comme tout le monde par le reste de la société.

          +12

        Alerter
        • Bourdeaux // 23.05.2017 à 15h18

          Il y aurait bien des choses à répondre, mais modo oblige, je vais faire court :
          Où voyez-vous que les homos sont discriminés en France ?? Et par qui ? Bon nombre de ces militants sont des professionnels du tapage qui ont fait de la lutte contre l’homophobie leur fromage associatif, avec subventions à la clé. Il y a belle lurette que l’homosexualité en France ne fait plus l’objet d’aucune persécution, mais quand l’ennemi n’existe plus, on fait bouger son fantôme tant qu’on y trouve un intérêt. Si certains se sentent marginalisés parce qu’ils ont des pratiques sexuelles marginales (statistiquement parlant), qu’ils consultent un psy pour se réconcilier avec eux-mêmes, ça arrive à des tas de gens très bien…
          Quant aux « raisons historiques » des parades, vous croyez vraiment qu’en défilant sur des chars avec des plumes dans les fesses et des masques de carnaval, ces fanatiques ont beaucoup fait avancer la cause homosexuelle, à supposer qu’elle ait encore besoin d’être défendue ? Il y a très fort à parier qu’ils l’aient au contraire fait reculer. Je serais bien étonné que les drag queen ou les femen aient contribué en quoi que ce soit à faire « admettre les homos comme des gens comme tout le monde »…

            +41

          Alerter
          • Antoine // 23.05.2017 à 17h20

            Vous avez raison, la situation des homos en France n’a rien à voir avec ce qui est décrit dans cet article.

            En revanche il existe un poids social très fort sur les homos. C’est très subtil mais extrêmement ancré dans notre culture. Je fais court parce que je n’ai pas la place ici pour l’expliquer mais souvent un membre de la famille homo est vécu comme une chose honteuse qu’on préfère taire. Il n’y a qu’à voir la manière avec laquelle les gens en parlent entre eux au sein d’une même famille: dans un coins en chuchotant loin des regards comme s’il ne fallait pas déranger l’entourage de ce fait honteux.

            A côté de cela il y a ceux qui revendiquent, qui s’affichent, qui en font trop. Et la je vous rejoins. Je trouve que les “parades” LGBT sont les pires initiatives que certains homos aient pu prendre. Mais nous savons d’où vient cette pratique ultra communautaire et contraire aux principes fondamentaux de notre pays, les états unis.

              +13

            Alerter
          • Jaga // 23.05.2017 à 17h44

            En même temps, on ne vous a jamais moqué, harcelé ou passé à tabac en raison de votre orientation sexuelle et il est peu probable que ça se produise.

            L’institutionnalisation d’une discrimination pose problème, que ça soit sous la forme officielle de la criminalisation ou de la privation de droits, ou sous celle officieuse du laisser-faire des institutions face aux violences faites à une minorité ou un groupe social dominé et pas minoritaire du tout (typiquement: les femmes).

            Si vous croyez qu’en faisant disparaître la 1ère, on fait disparaître la 2nde comme par magie, vous êtes confondant de naïveté. J’imagine que vous vous demandez aussi pourquoi les femmes continuent à se battre pour leurs droits ou pourquoi les mouvements des droits civiques aux USA ne se sont pas dissous dans les années 60. C’est la même chose pour le mouvement LGBT.

            Quant au choix de faire émerger ce genre de problématique dans l’espace public, de façon parfois outrancière (encore que vous ayez une vision parfaitement caricaturale de la gay pride), c’est loin d’être contreproductif.

              +8

            Alerter
          • plebs // 24.05.2017 à 01h47

            Je suis consterné par vos propos.

            “défiler sur les champs élysées la quéquette à l’air en simulant le coït”
            (Où avez-vous vus une gay pride sur les champs élysées ? et où avez-vous vu des homosexuels simulant le coït sur la voie publique à part dans vos fantasmes ?)
            “ils ont des pratiques sexuelles marginales”
            (on a évité de peu le “déviant” n’est ce pas)
            “qu’ils consultent un psy pour se réconcilier avec eux-mêmes”
            (des malades donc selon vous ?)

            Je n’irai pas plus loin tellement votre prose m’écœure.

            A voir le nombre inimaginables de (+) que vous engrangez sur ce site dont je pensais les lecteurs plus réfléchis et plus ouverts d’esprit vous apportez la démonstration que le problème de l’homophobie est LOIN mais alors très LOIN d’être réglée en France.

            Juste pour vous rafraichir la mémoire je vous invite à vous remémorer les défilés haineux de la manif pour tous.
            Et pas plus tard que la semaine dernière la sinistre “blague” du sieur Cyril Hanouna que vous avez sans doute trouvée à votre goût.

            Je ne vous salue pas. Ni ceux qui vous plussoient.

              +12

            Alerter
          • John // 24.05.2017 à 08h52

            Merci plebs.
            C était à désespérer …
            Je suis extrêmement déçu par l orientation majoritaire qui se dégage des commentaires de ce site. Alors qu’ il se veut un site diversifié d information faisant une large part aux médias alternatifs, l espace des commentaires est devenu un entre soi ou le formatage de pensée et l aveuglement n a rien à envier aux medias mainstream.
            Comment peut on critiquer les medias et avoir une telle absence de recul quand une information nous sort de notre zone de confort. Le réflexe pavlovien de refuge dans une pensée formatée (alternative au lieu de dominante mais tout aussi formatée) est assez consternant.

              +4

            Alerter
          • Sandrine // 24.05.2017 à 09h37

            @Jaga
            “L’institutionnalisation d’une discrimination pose problème” dites-vous, même lorsqu’elle est officieuse.
            Donc pour vous l’idée de culture pose problème. La culture est toujours une violence, une coupure avec la nature. Une sélection entre les pratiques souhaitées et celles qui ne le sont pas.
            Supprimer toutes les discriminations, cela peut aussi avoir pour conséquence l’uniformisation et l’instauration d’une société totalitaire où aucune différence n’est tolérée.
            C’est la raison pour laquelle j’étais personnellement opposée à l’utilisation de l’expression “mariage pour tous”, et je trouvais la formulation en termes de “PACS amélioré” bien meilleure, parce que beaucoup plus respectueuse de la diversité culturelle française. L’idée de lutte systématique contre les discriminations “cachées” de notre société comporte en elle une violence, un aspect révolutionnaire et une forte charge totalitaire.

              +3

            Alerter
          • Jaga // 24.05.2017 à 13h11

            @Sandrine: Ramener le mot “discrimination” d’un sens juridique à son sens premier de distinction présenterait un intérêt si l’étymologie ou ce genre de jeu sur la polysémie étaient en quoi que ce soit éclairant.

            Ca l’est rarement et pas du tout dans le cas présent. La confusion volontaire entre les propositions “A ≠ B” (distinction) et “A > B” (discrimination en droit) relève surtout de l’enfumage conceptuel malhabile qui caractérise depuis le début le discours de la manif pour tous. Idem pour le renversement classique qui vise à faire passer pour une défense de la diversité une idéologie qui refuse l’égalité en droit au motif d’une différence d’orientation sexuelle.

            Somme toute, vous complétez à merveille les poncifs de Bourdeaux sur les homos, le langage d’enfant de 4 ans en moins (âge de la dernière personne à avoir employé le mot “quequette” en ma présence)

            Je vous invite tout de même à lire les articles 1,4, 5 et 6 de la DDHC et le chapitre consacré à la distinction (discrimination ?) entre droit, morale, religion et philo de comptoir que vous trouverez dans n’importe quel manuel de droit.

              +0

            Alerter
          • Sandrine // 24.05.2017 à 14h16

            @Jaga,
            “une idéologie qui refuse l’égalité en droit au motif d’une différence d’orientation sexuelle”
            Préférer l’idée de “PACS amélioré” à celle de “mariage pour tous” n’implique pas une distinction en termes de droits effectifs, justement.
            Au contraire, c’est une façon ne se garder de sombrer dans l’idéologie, cette idéologie, précisément, que véhicule les articles de la DDHC que vous invoquez…
            Le problème de l’idéologie “mariage pour tous” c’est qu’elle se prétend au delà des idéologies; elle pense qu’elle incarne le triomphe du progressisme, c’est à dire le Bien. En réalité, elle est plus conservatrice que progressiste : l’homophobie n’est plus une norme dans la société française depuis longtemps – ce qui est devenu une norme en revanche, c’est la phobie de l’homophobie. Et comme disait R. Badinter, “la cour européenne des droits de l’homme est devenue le Vatican du droit”.

              +1

            Alerter
          • Sandrine // 24.05.2017 à 14h18

            @ Jaga (suite)
            La haine de l’homosexualité existe en France aujourd’hui, je ne le nie pas.
            Mais c’est à mon avis un problème d’ordre psychologique, inhérent à la structure patriarcale de la famille, qui ne risque pas de se régler rapidement si l’Etat continue à sanctifier le mariage traditionnel comme le fait la loi sur le “mariage pour tous”.
            Je vous invite à méditer sur le statut de l’homosexualité dans la société grecque de l’antiquité : l’homosexualité -ou plutôt l’une de ses formes particulière, la pédérastie- y était la quintessence de la domination patriarcale : une manière de rappeler qu’être un homme viril c’etait bien et être “féminin”, mal.
            Et oui, n’en déplaise à tous les progressistes neo-conservateurs : défendre l’homosexualité, ce n’est pas forcément aller dans le sens de la lutte contre l’oppression et pour l’émancipation de l’Homme!

              +3

            Alerter
        • christian gedeon // 24.05.2017 à 12h44

          Se faire admettre comme des gens comme tout le monde? sic! Cette assertion est tout sauf exacte.Quand on veut être des gens comme tout le monde,on ne fait pas des bars lgbt,des commerces lgbt,etc il y a même des jeux olympiques lgbt…..quand on veut être “comme tout le monde “on ne vit pas en communauté.Ou alors on revendique de n’être pas comme tout le monde. Question: Qui est “tout le monde “?

            +2

          Alerter
      • La Hyène // 23.05.2017 à 15h41

        Il est probable que les homosexuels ne soient pas super bien vus en Tchétchénie, mais les informations du journal russe « indépendant » Novaïa Gazeta sont à prendre avec des pincettes.
        Le wikipédia néerlandais indique qu’il est financé par Soros…
        https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=nl&u=https://nl.wikipedia.org/wiki/Novaja_Gazeta&prev=search

          +29

        Alerter
        • smaksing // 24.05.2017 à 19h51

          +21 (a l’heure ou j’écris)!!
          Pour ce commentaire qui permet tranquillement de continuer à se voiler la face.
          Après le commentaire mis en exergue (avec ses +103) qui est très simplement une justification de l’homophobie.
          Je commence à penser que le lectorat ne mérite pas ce blog!

            +6

          Alerter
      • Nicolas // 23.05.2017 à 20h23

        “lle a une loi interdisant toute expression publique sur ce sujet.”
        ou comment démontrer en une phrase qu”on croit aveuglément la propagande russophobe. Vous parlez de l’article de loi qui interdit de promouvoir l’homosexualité auprès de mineurs. Champs d’application infiniment plus restreint que ce que vous affirmez, ce qui explique qu’on compte sur les doigts d’une main ses mises en pratique, alors que les sites consacrés aux homosexuels et les pages VK de rencontres entre homosexuels pullulent. Bref, passez votre chemin avec votre russophobie maladive.

          +12

        Alerter
      • Crundchu // 25.05.2017 à 19h08

        Il y a en France une loi interdisant toute expression publique de la pédophilie. Pareil pour la zoophilie.
        Poursuivez le combat !
        Ne vous limitez pas à l’homosexualité ! La pédophilie et la zoophilie doivent aussi avoir droit de cité. Sans compter que l’homosexualité avec un mineur de moins de 15 ans et participation d’un chien ça doit être le top ! (non zut…la taupe !)

        Note à Benets : Un rappel pour tous les trissotins qui passent ici parfois : l’ironie est la figure de rhétorique qui consiste à dire le contraire de ce que l’on pense dans un but de moquerie.

          +3

        Alerter
    • John // 23.05.2017 à 07h17

      Exercer ?? Les homos exercent ?
      Et ils exerceraient quoi selon vous ?

        +15

      Alerter
      • Chris // 23.05.2017 à 13h36

        Exercer leurs droits à mener la vie privée qui leur convient, sans faire de prosélytisme auprès d’une jeunesse encore indéfinie dans ses moeurs sexuelles, je présume.
        J’ai grandi (années 50- 60) dans une petite ville de 4000 habitants où chacun observait le nombril de l’autre. Le bedeau, un quadragénaire charmant et cultivé, était notoirement homosexuel et bien sûr attirait d’autres adultes de son bord. Je n’ai pas souvenir que ses choix soulevaient l’opprobre des habitants, hormis quelques irréductibles. Je pense que tout est dans l’attitude par rapport à la majorité hétéro.
        Bien des réactions négatives naissent de l’étalage, voire de l’affichage quasi théâtral pour certains : commentaire d’un ami homo.
        Hier encore, au casino à une table black Jack, trois homosexuels par ailleurs sympa, harcelaient littéralement mon accompagnant, un quadra libyen bel homme, complètement mis hors de lui. Je voyais des lueurs de meurtre s’allumer dans son regard tant il était sous pression. Nous avons changé de table, mais les trois énergumènes nous emboitèrent le pas, poursuivant leurs jacasseries. Nous sommes partis…

          +13

        Alerter
        • John // 24.05.2017 à 08h58

          Vous rendez vous compte que votre argument est exactement le même que celui qui consiste à dire qu’une femme est finalement responsable de se faire violer en raison de sa tenue légère ?
          Pourquoi est ce que la modération censure systématiquement ce message ? Est ce que c est si difficile à entendre. Dire que les homos méritent de se faire casser la gueule parce qu’ils s affichent trop ostensiblement est il moins grave que le viol d une femme en mini jupe ???

            +5

          Alerter
          • Crundchu // 26.05.2017 à 09h55

            Vous avez du militer dans une cellule trotsko bien moisie pour déplacer le probleme de la sorte et faire des amalgames aussi foireux.
            Le post de Chris est tout à fait compréhensible et frappé au coin du bon sens. Si vous l’analysez de cette maniere c’est que vous êtes soit un provocateur soit un crétin patenté.
            La “morme” chez les mammiferes est l’hétérosexualité. Ce qui ne veut pas dire que l’homosexualité n’existe pas mais ce qui signifie que cette forme de sexualité est a-normale. Voire quelque chose de péjoratif dans ce que je viens d’écrire serait tout simplement de la mauvaise foi et du militantisme mal placé.
            La notion de démocratie telle que l’on me l’a enseignée dans les écoles de la République Une et Indivisible veut que les minorités evitent d’emmerder la majorité.

              +4

            Alerter
    • Emmanuel Florac // 23.05.2017 à 10h01

      Les Russes sont extrêmement homophobes, c’est juste un constat. Exemple relaté par un ami russe expatrié en France: de retour pour les vacances en Russie, il sort en boîte avec de vieux amis. Tard dans la nuit et sérieusement imbibés (comme il se doit), mon ami propose d’aller “draguer” les filles qui dansent, les autres refusent et préfèrent rester assis à se saouler à mort. Il insiste, puis finit par leur dire en riant (traduction libre), “vous vous intéressez plus aux filles, vous êtes devenus homos ou quoi?”. Les autres ont dessaoulé immédiatement, se sont levés d’un air grave, l’ont encerclé dans un coin de la pièce et lui ont dit “écoute, comme tu es un vieil ami, on ne va pas te tuer ici et maintenant, mais n’insinue plus jamais rien de tel, la prochaine fois on t’explose sur place”.

      Voilà la crue réalité russe. Homophobie totale et intolérante. Dépeindre Poutine en travesti y est réellement perçu comme une grave insulte.

        +12

      Alerter
      • Sandrine // 23.05.2017 à 10h39

        Il y a aussi plein de gens beaucoup moins intolérants que ce que vous décrivez, qui admettent l’idée d’une sexualité homosexuelle libre (d’ailleurs l’homosexualité est dépénalisée en Russie, contrairement à ce qui se passe dans beaucoup d’autres pays, musulmans et africains notamment. Ce qui est interdit c’est la “promotion” de l’homosexualité, c’est à dire le fait de dire et de revendiquer que l’homosexualité est une sexualité équivalente et alternative à la sexualité hétérosexuelle – devant pouvoir être librement choisie par les jeunes, le cas échéant).

        Mais c’est vrai que vous trouverez peu de gens qui admettent le principe d’un mariage homosexuel et encore moins de famille homoparentale (cependant il y a des gens qui sont ouverts à ça aussi)

          +5

        Alerter
      • Gotfried // 23.05.2017 à 11h18

        Parler d’homophobie est carrément en euphémisme. L’annèe dernière je fréquentais occasionnellement une étudiante russe (de Stavropol) lesbienne venue passer une année en France pour ses études, et on a eu l’occasion d’aborder le sujet. Elle craignait réellement pour sa sécurité, et me disais que rien que ses cheveux courts lui attiraient des regards noirs.

        Même si je me méfie de nos médias, en particulier lorsqu’il est question de la Russie, tout ce qu’on lit sur la situation des homosexuels en Tchétchénie me paraît tout à fait plausible. Je trouve pathétique que certains accordent de la valeur aux “démentis” de Kadyrov, comme si on pouvait avoir la moindre confiance en une institution quelconque dans ces circonstances.

        Un peu de décence: il est questions de personnes qui sont authentiquement menacées de mort, et qui dans tous les cas subissent une pression sociale qui briserait la majorité d’entre nous. On peut remettre en question la fiabilité des informations qui nous arrivent, mais l’enjeu est trop sérieux pour faire de l’angélisme au seul prétexte que nos médias corrompus veulent la peau de la Russie. L’homophobie en Russie tue, c’est une réalité, et c’est en étant clair avec cette réalité odieuse qu’on saura être irréprochables pour démêler le vrai du faux, et ne pas s’illusionner nous-même.

          +17

        Alerter
        • Chris // 23.05.2017 à 14h15

          L’homosexualité tout comme la prostitution sont tabous et réprimées dans la culture musulmane. Pourquoi ?
          Probablement parce source de désordres sociétaux, de mise en péril des familles, des héritages, cohésion des clans, etc… Mais elles existent bel et bien, sous le manteau.
          On touche surtout à la loyauté des clans. Peut-on faire confiance à un sujet, homme ou femme, qui passe d’un partenaire à l’autre (voulu ou subi) ? La réponse est non : explications d’amis persans et maghrébins.
          Je pense que Todd pourrait nous éclairer sur cette question.
          D’après sa classification, la structure patriarcale exclue d’entrée l’homosexualité et la prostitution, car elles sont sources d’éclatement du clan.
          Par contre, la famille nucléaire s’en accommode.
          L’homosexualité était devenue monnaie courante à la fin de l’empire romain : le relâchement des moeurs est documenté par les philosophes de l’époque. Virgile, entre autres, écrivit des essais pour glorifier la fidélité conjugale, la loyauté, etc…

            +7

          Alerter
          • Sandrine // 23.05.2017 à 18h23

            L’homosexualite passive était honteuse à Rome comme chez nous au siècle dernier. Et également sévèrement punissable si elle concernait un citoyen libre. Les esclaves pouvaient faire ce qu’ils voulaient-où plutôt ils avaient l’obligation de faire ce que leur maître voulait (c’est à dire d’accepter une relation homosexuelle passive si le maître le souhaitait). L’essentiel pour les hommes libres, c’était d’être le partenaire actif, “viril”, peu importe la cible : femme ou esclave mâle.
            Triste époque… je ne vois pas bien pourquoi on nous cite l’antiquité romaine en exemple en matière de sexualité.

              +5

            Alerter
        • Catalina // 23.05.2017 à 22h51

          en Tchéchénie ou en Russie?, l’article porte Sur Kadirov, président tchéchène.

            +2

          Alerter
      • Xfiles72 // 23.05.2017 à 12h16

        Ouah quel scoop merci, ce genre de choses à peine exagéré n’arrive qu’en Russie bien entendu… Vous êtes pire que ce que vous dénoncer avec vos généralités et vos raccourcis ridicules.

          +26

        Alerter
      • Bourdeaux // 23.05.2017 à 12h50

        Merci pour l’info, je ne connaissais pas cette astuce pour dessaouler en 2 secondes . Je vais m’empresser de placer un numéro de TETU dans ma boite à gants, et la prochaine fois que je me “saoule à mort”, je feuilletterai mon magazine quelques minutes avant de pouvoir prendre le volant.

          +7

        Alerter
      • Schuss // 23.05.2017 à 13h50

        On peut pas faire d’une histoire singuliere la preuve d’une generalite… les mentalites sont parfois en retard sur le politique. parfois le “progressisme politique” n’est qu’un clientelisme cynique…

          +4

        Alerter
      • Catalina // 23.05.2017 à 16h26

        Bonjour,
        Je pense que vous faites erreur sans le vouloiir. Je connais des hommes en France qui réagissent asssez fort si on les traite de “pd”, à part ça, quand il leur arrive de croiser des h*****, ils s’en fichent totalement et il ne leur vient pas à l’idée de les agresser, même verbalement.

          +7

        Alerter
  • Osperato // 23.05.2017 à 02h17

    D ‘après les révélation du journal russe indépendant Novaïa Gazeta, en Tchétchénie, (…)

    Fake news ?
    Je ne connsais pas le sujet, mais Mme Karine Bechet-Golovko sur son blog a un son de cloche très différent là-dessus. http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/04/repressions-homosexuelles-en.html

    Suite à un article sorti le 1er avril dans le journal d’opposition russe Novoya Gazeta selon lequel des répressions massives seraient organisées contre les hommes homosexuels en Tchétchénie, toute la presse française s’est indignée, les hommes politiques aussi. (…)

    Pourtant, le porte-parole de Kadyrov avait démenti cette information. (…)
    Maintenant, ce qui confirme les déclarations infirmant les accusations lancées contre la Tchétchénie, les activistes LGBT estiment qu’il s’agit de diffamation car ils ne sont pas persécutés et le mouvement Gay Russia a porté plainte devant la justice et demande au Comité d’enquête d’ouvrir une enquête contre Novaya Gazeta.

      +62

    Alerter
    • shuppy // 23.05.2017 à 08h06

      Le porte parole de Kadyrov a un nom : Alvi Karimov et sa déclaration complète se trouve facilement
      http://www.rbc.ru/rbcfreenews/58e006059a794713ce1cbff9
      entre autre :”« vous ne pouvez pas arrêter et harceler celui qui simplement n’existe pas dans le pays. »

      le jour ou un article parlera des accidents de la route en Russie verra t on certain poutinolatre nous expliquer qu’en Arabie Saoudite c’est pire ?

        +6

      Alerter
      • basile // 23.05.2017 à 09h00

        Poutinolâtre ?

        Sauf erreur de ma part, ce suffixe méprisant n’a été accolé à aucune autre personne au monde.

        Le mépris n’existe que dans un sens, car on n’a jamais lu d’Obamâtres, de clintonâtres, de Markelâtres, de Cameronâtres

          +38

        Alerter
        • Dagobert // 23.05.2017 à 10h38

          Vous avez oublié “ol” . En effet ,ce qualificatif moqueur décalque le terme idOLâtre . Donc on doit dire “obamolâtre , clintonolâtre , merkelolâtre , cameronolâtre , et pourquoi pas , macronolâtre …:-))

            +11

          Alerter
        • georges glise // 23.05.2017 à 12h10

          votre expression est bizarre. le suffixe “lâtre est dérivé d’idolâtre et a le même sens que le mot entier: les poutinolâtres sont ceux qui idolâtrent poutine, qui font de lui leur idole. vous auriez donc dû écrire obamalâtre, cameronlâtre ou cameronolâtre, mais votre idée est bonne, puisqu’on m’a traité de mélenchonolâtre, alors qu’il y a beaucoup plus de macronolâtres ces temps-ci……….

            +5

          Alerter
          • basile // 23.05.2017 à 12h44

            hum. Vous avez failli m’avoir. Il me semble que rajouter un O suffit à montrer le mépris.
            .

            Socialtiste –> socialo
            Charlie–> Charlot
            Berruyer–> Berruryo

            Donc, Mélenchonolâtre, n’est-ce pas un pléonasme ? 🙂 🙂 🙂

              +2

            Alerter
            • georges glise // 23.05.2017 à 13h10

              non ce n’est pas un pléonasme, sinon ça le seait aussi dans poutinolâtre: c’est le “lâtre” qui transforme en idole l’élément précédent: on peut être mitterrandolâtre, mais les socialolâtres sont une espèce en voie de disparition; le o est là uniquement pour faire liaison, et donc syllabe.

                +1

              Alerter
      • Vladimir K // 23.05.2017 à 15h51

        Il y a tout de même quelque chose qui devrait vous interpeler. À une époque où n’importe qui a une caméra dans sa poche (portable, gopro, etc.), que les drônes sont de plus en plus performants, que des images satellites ultra-précises sont disponibles en offre commerciale, et surtout avec les moyens financiers des différentes ONG, il est surprenant de ne pas avoir plus que des témoignages.

        On a des images de Guantanamo, on avait des images des fameux charters de la torture ultra-sercrets de la CIA, et même durant la seconde guerre mondiale, sans tous les moyens que nous avons actuellement il y avait des images des camps de concentration nazis (cf le discours de Churchill du 24 août 1941)

        Mais là, rien ! Je ne dis pas que c’est forcément faux, mais cela vaut la peine de se poser la question, sachant qu’actuellement tous les coups sont permis pour descendre la Russie.

        D’ailleurs, après avoir lu des articles d’activistes LGBT russes qui démentent, j’ai fait une petite expérience, et effectivement, les gays de Tchétchénie ne se cachent pas tant que cela, en tout cas pas sur les réseaux sociaux, où on les trouve très facilement.

          +16

        Alerter
        • basile // 23.05.2017 à 19h53

          « tous les coups sont permis pour descendre la Russie ». Comme vous dites.

          Un nouveau truc circule, la Russie livre des armes aux talibans. La logique voudrait qu’on étaye en énumérant les morts américains par ces armes. Il n’y en a pas, mais ça ne met pas pour autant la puce à l’oreille des colporteurs de cette calomnie.

          Par contre, on a les chiffres des milliers de soviétiques morts par les armes américaines.

            +13

          Alerter
    • Toony // 23.05.2017 à 13h59

      Sans defendre les eventuels actes de violences sur les homosexuels en Tchétchénie ou ailleurs ,aux USA, de nombreux blacks meurent chaque année à cause de «bavures» policières… et personne ne critique?
      Cette remarque pour montrer que les medias n’informent pas. Il réagissent soit avec trop d’emotion soit avec une certaine envie de manipulation… les lecteurs aussi a mon avis…
      Question pour reflechir aux points de vue des médias :y a-t-il plus de journalistes issus de milieux noirs et défavorisés ou plus d’homosexuels ?

        +8

      Alerter
  • Eugene // 23.05.2017 à 03h40

    Comme dit plus haut, L’Homosexualité n’est pas interdite en Russie. Sa publicité l’est.

    A fois que les Occidentaux veulent critiquer la Russie, ils pointent vers la Tchétchénie, comme si il y avait une forme de rancœur. La Tchétchénie n’est pas un califat indépendant aux portes de la Russie, et cela dérange.. Il faut savoir que si la Tchétchénie avait prise son indépendance la condition des homosexuels aurait été proche de certains pays Musulman ultra conservateurs.

    Je suis sure que les Homosexuels de Tchétchénie se sentiraient bien mieux chez l allié “historique” des Français et Américains, a savoir l’Arabie Saoudite.

    Concernant cette histoire, Certains experts “pro-Russe” la considère comme étant une nouvelle psy-op anti-Russe.

    Le problème bien sur c’est qu’on ne saura peut être jamais la vérité sur ce qu’il se passe vraiment en Tchétchénie a moins d y être allé nous même. Donc toute cette histoire est a prendre avec un grain de sel.

      +55

    Alerter
    • John // 23.05.2017 à 07h20

      Et la défense des droits des homosexuels est également interdite. Pour un blog qui se veux un promoteur s’de la liberté d expression, on ne peut que déplorer l indignation bien sélective d une partie de ses commentateurs.

        +14

      Alerter
      • Schuss // 23.05.2017 à 13h59

        La liberte d’expression suppose la liberte de toutes les expressions, meme celles qui vous répugnent…

          +9

        Alerter
      • Vladimir K // 23.05.2017 à 15h55

        Pouvez-vous apporter des précisions sur “la défense des droits des homosexuels est également interdite” s’il vous plait ?

          +11

        Alerter
        • Nicolas // 24.05.2017 à 14h02

          John raisonne (comme une noix creuse) sur le principe “calomiez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. Il y a évidemment des associations LGBT qui défendent les droits des homosexuels. Et puis il y a Nikolaï Alekseïev, qui justement selon une association LGBT russe est un connard qui a trouvé un moyen de vivre sur le dos des homosexuels avec beaucoup de cynisme, en prétendant les défendre. Sa proposition de faire une “gay pride” à Grozny (provoc pure, vue la culture locale) a vite compliqué la vie des homosexuels tchétchènes. Il s’en fout, il a fait parler de lui, il doit avoir des sponsors maintenant.

            +2

          Alerter
      • PierreH // 23.05.2017 à 16h55

        En effet on a l’impression que pour certains la Russie (ou les autorités russes, ou les citoyens russes c’est comme on voudra) ne peut être coupable de rien, c’est bien pratique. Et la réponse de Schuss ci-dessous est bien à côté de la plaque, vous parlez d’une interdiction, un acte bien concret, il parle de liberté de vos contradicteurs, on dérive pour mieux tacler, c’est assez bas…

          +4

        Alerter
        • Catalina // 23.05.2017 à 17h04

          c’est pas qu’ils ne peuvent être coupables de rien, c’est que sous les mêmes actes que d’autres, elle est désignée coupable alors que les autres, non; c’est aussi parce que vous le savez, on peut douter de l’affirmation occidentale que la Russie veut agresser d’autres pays alors que par ailleurs on tait les agressions perpétrées réellement par d’autres pays, depuis des décennies, c’est tout le temps ” si Hitler dit que la Corse est une île, alors, la Corse n’est pas une île”. C’est le deux poids, deux mesures, c’est aussi notre ignorance du russe et notre même imparfaite connaissance de l’anglais, avouez que cela facilite le jugement.

            +9

          Alerter
    • Caracole // 23.05.2017 à 08h22

      Et surtout, est-ce que c’est le problème d’autres personnes/pays, ce qui se passe en Tchétchénie ?
      On a pas mieux à faire de notre capacité à “s’indigner” ? Il n’y pas pas pire dans nos propres pays ?
      Ça me fera toujours penser aux européens attaquant la France juste après la révolution…

        +15

      Alerter
    • Louis Joseph // 23.05.2017 à 13h16

      “Concernant cette histoire, Certains experts “pro-Russe” la considère comme étant une nouvelle psy-op anti-Russe.”
      Mark Ames ne peut être considéré comme un “pro-gouvernement”, il est ouvertement “anti” et ce depuis de nombreuses années. Son regard sur cette “histoire” est intéressant.
      ANTI-SEMITIC ACTIVIST WHO “PROVOKED” CHECHNYA’S CRACKDOWN ON GAYS SUES NOVAYA GAZETA – By Mark Ames
      http://exiledonline.com/russia-blog-day-2-anti-semitic-activist-who-provoked-chechnyas-crackdown-on-gays-sues-novaya-gazeta/

        +4

      Alerter
    • Jaga // 23.05.2017 à 19h14

      “Le problème bien sur c’est qu’on ne saura peut être jamais la vérité sur ce qu’il se passe vraiment en Tchétchénie a moins d y être allé nous même.”
      Raisonnement surprenant sur un blog où tout le monde commente à l’envie des événements se déroulant en Syrie ou en Ukraine sans y avoir jamais foutu les pieds.

      Accessoirement, il va falloir introduire le “point Al Saoud”, version en sandales et djellaba du “point Godwin” qui accomplit sensiblement la même chose, à savoir couper court à toute forme de critique, sur la Russie dans le cas présent. Dites moi. L’Iran, grand allié historique de la Russie, c’est “gay friendly” ?

      On atteint un degré de débilité et de mauvaise foi tellement critique que ça commence à ressembler à /pol, sans furry porn certes, mais quand même …

        +4

      Alerter
      • Catalina // 23.05.2017 à 23h01

        “Le problème bien sur c’est qu’on ne saura peut être jamais la vérité sur ce qu’il se passe vraiment en Tchétchénie a moins d y être allé nous même.”
        et hop, le journa-liste attribue a un blog la pensée ponctuelle, d’une personne, une seule sur les milliers de lecteurs et des centaines de commentateurs.
        Un peu osé, nan ?
        et hop encore, l’Iran a diaboliser, bien sur.Vous êtes allé où Jaga , sur place ?

          +3

        Alerter
  • Nikolas // 23.05.2017 à 03h50

    So far, not one Western news source or Western governmental body would translate the materials published by the Novaya Gazeta. Instead they all quote each other or their own articles using inflammatory statements like “Russia has death camps for gays” as if it’s a factual provable truth. No one ask simple questions like, “Why would Russia have a death camp for homosexual men, but not for homosexual women?” and “Why would the police kidnap and lock hundreds of homosexual men in one place and torture them, only to release them a bit later, and let them to travel abroad?”

    http://thesaker.is/riding-the-chechen-gays-scandal-on-a-unicorn/

      +0

    Alerter
  • Philou // 23.05.2017 à 04h47

    Et toujours aucun reportage complet et à une heure de grande écoute sur l’épouvantable condition faite aux femmes en Arabie Séoudite et dans la plupart des émirats.
    Cela n’enlève rien aux excès terribles rapportés en Tchétchénie. Mais il faudrait avoir une vision globale…

      +29

    Alerter
    • Garibaldi2 // 23.05.2017 à 08h34

      Vous vous moquez de qui exactement ? Vous voulez qu’on compte le nombre de ”sujets” qui sont passés à la télé sur la condition féminine en Arabie Saoudite, comme par exemple l’interdiction de conduire un véhicule.

        +8

      Alerter
      • Philou // 23.05.2017 à 17h04

        Ne vous moquez donc pas, vous, et répondez plutôt : combien ? de quelle longueur ? vers quel public ? vu de l’intérieur (ex. en caméra cachée) ? avec des exemples parlants et en rapport avec la politique d’amitié de “nos dirigeants” ? …il s’agit bien plus que de ne pas pouvoir conduire un véhicule mais de la persécution 24h/24h de littéralement la moitié de l’humanité dans ces pays que nos dirigeants – que nous élisons – considèrent comme d’indispensables partenaires et même bienfaiteurs…

          +9

        Alerter
  • DocteurGrosDois // 23.05.2017 à 04h49

    Qu’est-ce qui a provoqué cette campagne de persécution?

    Dans l’article originel de Novaya Gazeta (j’ai utilisé la moulinette Google), on apprend qu’en mars dernier l’organisation LGBT GayRussia.ru avait lancé une campagne sous la forme de demandes d’autorisations de défilés gay pride dans plusieurs villes du Nord Caucase, de manière à collecter de très prévisibles refus, afin de monter un dossier auprès de la Cour européenne des droits de l’homme.

    Or ces lettres indiquent que le défilé prévoit la présence de 300 activistes LGBT. Et dans une région où les homos sont déjà violemment persécutés et où le gouvernement est paranoïaque, on a rapidement mis en place des escadrons spéciaux pour débusquer ces ennemis de l’intérieur…

    Liens:
    https://www.novayagazeta.ru/articles/2017/04/01/71983-ubiystvo-chesti

    https://www.novayagazeta.ru/articles/2017/04/04/72027-raspravy-nad-chechenskimi-geyami-publikuem-svidetelstva

      +10

    Alerter
    • DocteurGrosDois // 23.05.2017 à 05h26

      J’ajoute que Novaya Gazeta accuse donc implicitement le dirigeant de GayRussia.ru, Nikolai Alexeyev, d’avoir mis en danger la vie des homosexuels du Caucase. Ce qu’il nie, et c’est pourquoi il assigne le journal en justice.

      Or, comme rien n’est jamais simple en Russie, on apprend aussi que Nikolai Alexeyev est proche du Parti libéral-démocrate de Russie, mouvement d’extrême droite comme son nom ne l’indique pas, et que son fil tweeter est truffé de délires antisémites. Les autres mouvements LGBT russes se sont distancés, mais il est toujours le favori des occidentaux.

        +15

      Alerter
    • Lysbeth Levy // 23.05.2017 à 07h11

      tout a fait selon le lobbyiste LGBT russe Nikola Alekseev responsable de la lutte pour la gay pride en Russie, ce sont des lamentables fake-news : “Basmannyy District Court of Moscow accepted my case for the protection of dignity against “Novaya Gazeta” in the light of their libelous publications concerning the “prosecutions” of gays in Chechnya. The decision was taken by the judge on 10 May and the case will be considered on the merit”
      Nikola Alekseev a porté plainte contre le journal Novaya Gazetta pour faux ! https://www.facebook.com/nikolai.alekseev.5/posts/10155068481920272
      Tout le monde peux aller converser avec lui qui est au fait des faits” et il vous dira que c’est de la basse propagande et c’est un homme très charmant Si on pouvais faire payer les médias ce mensonges comme pour l’élue du FN comment s’y prendrai on ?

        +11

      Alerter
  • Fabrice // 23.05.2017 à 05h56

    Personnellement je ne fais pas de la Russie un parangon de vertueux parce qu’elle s’oppose aux USA mais ce qui m’interpelle et je n’étais pas le seul dans ce campagne avec multiples pétition c’est pourquoi que en Tchetchenie pourquoi ne pas dénoncer l’homo-phobie en Ukraine, en Arabie Saoudite, …

    Détourner l’usage d’une cause légitime à des fins de geopolitique est d’une bassesse sans nom.

      +78

    Alerter
    • marcvador // 23.05.2017 à 09h00

      Entièrement d’accord. Le combat contre l’homophobie est ici un biais pour alimenter la russophobie. La situation présentée est insupportable mais curieusement uniquement dénoncée en Russie. C’est vrai que nos amis et alliés polonais, d’Arabie Saoudite etc sont tellement vertueux et ouverts…

        +24

      Alerter
      • jubaka // 23.05.2017 à 16h37

        De toute façon quelque soit l’article dénonçant; même de loin quelque chose en Russie, on retrouve les mêmes acharnés prêts à dégainer l’Arabie Saoudite, le Qatar ou bien évidemment les USA.

        C’est juste ridicule comme comportement et limite suspect tellement c’est peu objectif.

        Aucun pays au monde n’est à l’abri de critique ou de dénonciation. La France, les USA, la Russie, l’Allemagne …. il faut dénoncer les injustices, les violences etc d’où quelles viennent.

          +6

        Alerter
        • PierreH // 23.05.2017 à 17h02

          En effet je m’associe à votre commentaire, c’est en étant complaisant à l’égard de personne qu’on peut être sérieux et crédible sur le long terme. On ne voit en quoi “non mais c’est pire ailleurs” pourrait être un argument valide, surtout quand on voit les réactions dès qu’un article parle d’un scandale nord américain ou français.
          Les seules protestations intéressantes viennent de ceux qui invoquent un démenti de représentants de la communauté homo en Tchétchénie, à voir si ça vaut quelque chose… Les faîts sont têtus (tous les faîts…).

            +3

          Alerter
        • marcvador // 24.05.2017 à 04h16

          Aucun pays n’est à l’abri de critiques, ça c’est sûr. Alors pourquoi toutes les critiques se font sur un seul? Et d’ailleurs surtout depuis la création des Brics…

            +2

          Alerter
  • 20-100 // 23.05.2017 à 07h46

    Voici un article qui me laisse perplexe tout comme la compagne de presse dirigée récemment contre la Tchétchénie, satellite Russe bien que ça devrait être un état indépendant. Je ne m’exprime bien sûr pas sur le fonds, je n’ai aucune idée de comment sont traités les homosexuels dans ce pays, ni même dans de nombreux pays amis des USA, ces derniers étant également de gros acheteurs de matériel de guerre… bref, on voudrait commencer une campagne de déstabilisation d’un voisin de la Russie qu’on ne s’y prendrait pas mieux, alors évitons d’instrumentaliser les victimes -présumées jusqu’à preuve réelle du contraire- pour favoriser une cause qui n’a que des objectifs militaires.
    Parlons du journal russe cité dans l’article, il appartient, du moins en partie, à Alexander Lebedev, ancien espion russe devenu milliardaire, vous en connaissez beaucoup vous? Riche peut-être mais de là à devenir milliardaire… à quelle époque? Un enrichissement à l’époque de Eltsine? Quand je travaillais en banque fin des années 90′ ces gens étaient considérés infréquentables, les enrichissements illégaux. Mais maintenant ce sont des opposants à Poutine, lequel a mis un frein au démantèlement de la Russie en faveur de multinationales occidentales, alors ils sont devenus subitement les représentants de la démocratie en Russie.
    La presse occidentale est nettement moins diserte sur le traitement des homosexuels dans les pays du Golfe.

      +43

    Alerter
    • Iskander Zakhar // 23.05.2017 à 09h06

      Je ne vous suis pas sur (je cite) : “la Tchétchénie, satellite Russe bien que ça devrait être un état indépendant.”.
      Pour faire un parallèle avec la France, pourquoi ne pas parler de la Savoie comme d’un satellite français qui devrait être un état indépendant ?

        +10

      Alerter
      • Roman Garev // 23.05.2017 à 10h55

        Vraiment marrant, ce “devrait”. Devrait à qui ? selon qui ? selon quoi ?
        Si j’écris que la Corse, ou la Normandie, ou l’Alsace… (la liste est infinie) devrait être un État indépendant, pour qui me prendra-t-on ?
        La logique est simple comme un meuglement : plus d’États “indépendants” à la place des États vraiment indépendants que l’on veut détruire (Russie, Yougoslavie), moins il reste de ces États, plus facile des les soumettre.

          +7

        Alerter
      • 20-100 // 25.05.2017 à 20h39

        En novembre 1991 peu avant la dislocation de l’Union soviétique la République de Tchétchénie a été proclamée. Après la fin du conflit les nouvelles autorités ont entrepris la reconstruction de la République. Les électeurs tchétchènes ont adopté la Constitution fédérale russe, réintégrant de fait la république au sein de la Fédération.
        On peut certes discuter sur la validité de l’adoption de la constitution fédérale russe par les électeur tchétchènes ce qui justifie mon conditionnel mais officiellement c’est un pays indépendant. On peut certes arguer que des troupes russes sont stationnées mais cela reviendrait peut-être à reconnaitre aussi que l’Europe est sous occupation américaine. En tout état de cause il n’y a pas de comparaison possible entre la Tchétchénie et une région ou un département d’un quelconque pays Européen.

          +1

        Alerter
  • Totor // 23.05.2017 à 08h03

    Il y a par ailleurs une répression sexuelle tres forte aux Etats Unis, dont la politique Facebook est le reflet : allez montrer un teton à une heure de grande ecoute…Je sais, les consequences ne sont pas les memes qu’en Tchetchenie ou en Arabie Saoudite mais tout de même, n’y aurait-il pas une forme de misogynie là-dedans ?

      +5

    Alerter
  • Koui // 23.05.2017 à 08h16

    La Tchétchénie a gagné par son sang le droit d’être un état semi- independant. Ce ne sont pas des pantins de Poutine mais des islamistes nationalistes et maffieux très violents qui on fait un deal avec lui. Pour les athées, les homos, les Jéhovah, les drogues et les non violents, il vaut mieux emigrer. Vive la Tchétchénie libre et surtout être libre hors de la Tchétchénie.

      +9

    Alerter
    • Owen // 23.05.2017 à 10h48

      C’est le commentaire avec lequel je me sens le plus proche.

      On sait que les Atlantistes (appelons les comme ça), sont prêts à faire feu de tout bois pour nier et détruire l’indépendance de la Russie.
      Au vu de la tyrannie exercée en guise de paix sociale et des moeurs rudes parmi ce peuple, une extermination en cours des homosexuels en Tchétchénie est tout à fait plausible.

      Même si l’on n’est pas sûr de notre presse, aujourd’hui, je n’en nie pas la possibilité et je ne me réfugie pas non plus dans la facilité de justifier en disant que cela existe sans doute ailleurs. Séquestrer, exterminer et vouloir se débarrasser d’une population en raison de son orientation sexuelle est injustifiable.
      Mais l’empire atlantiste, je n’en veux pas non plus.
      Dire que c’est un moindre mal serait bien cynique pour ces homosexuels possiblement exterminés. Il faut parfois admettre l’impossibilité à se positionner, ou plutôt de porter deux positionnements contradictoires : dénoncer la Tchétchénie, refuser l’atlantisme.

        +6

      Alerter
  • francois Marquet // 23.05.2017 à 09h13
  • DUGUESCLIN // 23.05.2017 à 09h13

    En Russie, la sexualité et les choix sexuels, sont strictement du domaine de la vie privée. Personne n’en fait étalage dans un but politoco-sociétal. Certain(e)s homosexuel(le)s, ont des postes de hauts fonctionnaires et ne sont pas inquiétés, les comportements sexuels sont strictement du domaine de la vie privée, personne, même quand ça se sait, n’en fait étalage. Quelques groupes soutenus par des “ONG” étrangères, dans un but plus ou moins politique, ne sont pas autorisés à manifester publiquement, car on doit respecter les enfants et les laisser grandir sans leur imposer dans la rue et avant l’heure, des choix d’adultes.
    Les gens pensent: “Nous ne sommes pas concernés par vos choix personnels, cela ne peut intervenir dans votre fonction ou votre profession”. Ce n’est pas l’orientation sexuelle qui détermine la valeur de tel ou tel fonctionnaire. Tous les prosélytismes, par exemple, religieux ou sociétaux sont considérés comme une offense à Dieu par les orthodoxes.

      +23

    Alerter
  • Duracuir // 23.05.2017 à 09h16

    Vas-y, cogne, c’est du popov, lâche toi.
    J’aimerai connaître le sort des homos en Afghanistan, en Irak, en Iran, en Arabie, dans les Emirats, en Egypte, au Soudan, au Magreb, au Tchad, au mali, au Niger ou au Burkina.
    Je propose même qu’on fasse un testing homo dans chaque ZUP de France.
    Et pendant qu’on y est, allons un peu voir comme sont traités les homos en Ukraine, mais aussi au Mexique, au Salavador, en Colombie et au Venezuela.
    Le sort homo est épouvantable en Tchetchenie. Mais pourquoi comme par hasard le focus sur cette province Russe?

      +34

    Alerter
    • Alfred // 23.05.2017 à 11h14

      Pour une fois bien d’accord avec vous. C’est typiquement le genre de cause chiffon rouge pour exciter les imbéciles. (Et cette instrumentalisation cache au passage un profond mépris pour la cause soit disant défendue).

        +11

      Alerter
    • Caramba! // 23.05.2017 à 17h04

      Dans votre liste vous avez oublié l’Ouganda.

      Pour la presse occidentale, ce sont des noirs et donc ce n’est pas important, n’est-ce pas? Prison à vie quand ce ne sont pas des assassinats. Sous l’influence directe des évangélistes yankees. Chut, l’Ouganda est un allié.

      http://www.rfi.fr/afrique/20140224-ouganda-president-museveni-promulgue-loi-anti-homosexualite

      Pour en savoir plus, une carte mondiale:

      http://www.gayvoyageur.com/liste-des-pays-homophobe/

      Où on voit que le seul pays européen homophobe est la Bosnie de création récente. Merci qui?
      Les Etats-Unis pas mieux que la Russie. Et quand je vois le Royaume Uni en vert, oulala, Londres n’est pas tout le pays et les homosexuels y souffrent aussi.

        +4

      Alerter
  • Duracuir // 23.05.2017 à 09h20

    Pour le Saker, très claire manip des habituelles. Démonstration brillante.
    http://thesaker.is/riding-the-chechen-gays-scandal-on-a-unicorn/

      +0

    Alerter
    • Lysbeth Levy // 27.05.2017 à 14h00

      Merci de cet article et en passant un autre qui explique le rôle malsain que joue ce journal de totale opposition en Russie, basé à l’étranger c’est régulier qu’il désinforme, a été financé en partie par Georges Soros également : http://rusletter.com/articles/novaya_gazeta_was_funded_by_the_netherlands ” En 2002, il a été connu que «Novaya Gazeta» a reçu de l’argent provenant du fonds de George Soros, célèbre pour la popularisation des valeurs américaines, alors la publication a confirmé ce fait. Plus tard «Novaya Gazeta» a non seulement le soutien du fonds étranger, mais également régulièrement des prix différents. Ainsi, en 2010, l’édition rédigée en chef de la reine Beatrix des Pays-Bas a présenté la Fondation Franklin Roosevelt «Médaille de la liberté». Et pourtant il n’est pas interdit en Russie ?

        +0

      Alerter
  • Laurent K // 23.05.2017 à 09h50

    Je ne sais quoi penser sur cette affaire.

    D’un cote ces atrocites sont ignobles. De l’autre cote, la presse occidentale s’est tellement deconsideree avec son delire antirusse que toute nouvelle concernant de pres ou de loin la Russie est a prendre avec des pincettes.

    Je ne sais plus que croire…

      +13

    Alerter
  • RGT // 23.05.2017 à 10h04

    Je pense qu’il faut simplement laisser les homos tranquilles, c’est leur vie privée.
    Question de respect, ils sont avant tout des êtres humains qui participent activement à la vie sociale, ne l’oublions pas.

    Je tiens par contre à rappeler que l’infâme Saddam Hussein avait promulgué des lois qui criminalisaient les actes homophobes (jusqu’à la peine de mort) et que suite à la “libération” de l’Irak les homos irakiens se sont retrouvés chassé comme de vulgaires lapins en pleine garrigue.

    Fait étrange, les rares survivants ont dû leur salut à leur exode vers la Syrie, seul pays de la région qui leur garantissait le droit de vivre malgré le fait que ce pays soit sous la coupe d’un “dictateur sanguinaire”…

    Juste en passant.

    J’appelle ça des “indignations à géométrie variable”.

    Tchétchénie = Mal, pétromonarchies = Bien

    C’est marrant, on ne parle JAMAIS de l’homophobie en Syrie, sauf quelques ONG qui lancent des “fake news” sur les “combattants de la Liberté”.

      +20

    Alerter
  • Shaolin // 23.05.2017 à 10h39

    Donc, d’après la plupart des commentaires, il est légitime de critiquer un satellite de la Russie seulement si on a énuméré tous les dossiers concernant l’Occident et ses satellites… parce quand même, c’est pire l’Arabie saoudite!
    De haute volée tout ça!
    Et on remarque alors la mauvaise foi partagée entre les pro et anti, peu importe le camp…

      +5

    Alerter
    • 20-100 // 23.05.2017 à 10h59

      Il ne me semble pas lire beaucoup de commentaires extrémistes sur ce site, les gens ont sans doute leurs convictions mais en général les expriment calmement et de manière équilibrée. Il est légitime de se demander ce qu’il y a derrière cette attaque en règle des médias mainstream occidentaux. Les pays qui maltraitent les homosexuels sont légion, malheureusement, il faut combattre cette attitude mais il faut mettre tout à plat, pas uniquement un état dont la déstabilisation servirait, par le plus grand des hasards, j’insiste, la cause occidentale. Mais le hasard fait bien les choses. Les déstabilisations occidentales depuis la Yougoslavie ont fait des millions de victimes et rendu de nombreux pays invivables, il faut que ça s’arrête. Quelqu’un rappelait ci-dessus que Saddam Hussein les protégeait, en plus de protéger bien d’autres minorités. Maintenant là c’est la guerre permanente, il n’y a guère que les fabricants d’armes qui soient contents.

        +7

      Alerter
    • Roman Garev // 23.05.2017 à 11h12

      Non, mais il est trop significatif de ne critiquer — que dis-je ? — de ne mener des larges campagnes médiatiques concertées que contre tout ce qui est relatif à la Russie.
      À noter qu’une campagne antirusse à peine achevée, on en trouve le sujet d’une autre. Faute de l’important, on creuse, on creuse… Et cela sans fin. Les MSM ne mangent pas leur pain pour rien, le mouvement doit être perpetuel, sinon des citoyens commenceront à douter…

        +16

      Alerter
  • Louis // 23.05.2017 à 11h22

    La Tchétchénie c’est bien l’endroit ou des bandes militaires avaient voulu installer un état islamique régit par la Charia et que Poutine avait noyé dans leurs chiottes?

    C’est bien la région dont proviennent une jolie portion des terroristes de l’Etat Islamique?

    C’est bien la région qui a alimenté en combattant les 2 factions dans la guerre en Ukraine avec des types qui déclaraient “un tchétchène a la guerre dans le sang”?

    Et on nous dit que ces gens ont du mal avec les homos? Nooon ! Pas possible ! J’ai du mal à le croire 😉

      +15

    Alerter
  • scipio // 23.05.2017 à 11h27

    Il ne faut pas oublier comme le dit la phrase en tête de l’article.
    A ma connaissance il n’y a jamais eu beaucoup de réactions sur les massacres et autres violations des droits de l’homme lors des deux guerres de Tchétchénie de la part des occidentaux en leur temps.
    “Les Occidentaux étaient souvent critiqués par des observateurs pour leur passivité, voire leur complicité, à l’égard de la Russie. « Par une ironie du sort, relève le politologue britannique Nafeez Mosaddeq Ahmed en se référant au journaliste canadien Eric Margolis40, la guerre menée par la Russie [en Tchétchénie] avait reçu le soutien de l’ancien ennemi de l’époque de la guerre froide, les États-Unis. Le président Clinton avait “prêté 11 millions de dollars à Eltsine pour financer l’opération” et “se rendit même à Moscou pour féliciter Eltsine, en comparant la féroce répression russe de la minuscule Tchétchénie à la guerre civile américaine, et en ayant même l’audace d’appeler Eltsine ‘l’Abraham Lincoln de la Russie’.” (source wikipedia 1ere guerre de Tchétchénie)

      +7

    Alerter
  • Kikool_ch // 23.05.2017 à 11h48

    Pour les anglophones, un billet assez bien ficelé sur le site “the Saker”.

    http://thesaker.is/riding-the-chechen-gays-scandal-on-a-unicorn/

    Je ne suis pas complètement d’accord avec le ton de ce billet, je pense qu’il doit être très difficile pour un homo de vivre en Tchétchénie. C’est culturel, et il est fort probable qu’il y ait des situations dramatiques. Je ne cautionne pas non plus pour autant notre tendance à vouloir sans arrêt imposer notre point de vue et notre façon de vivre partout sur la planète.

    Mais franchement, quand on suit le déroulé de “l’affaire”, il paraît quasiment certain qu’il s’agit une fois de plus d’une entreprise de communication anti-russe.

      +0

    Alerter
  • Theoltd // 23.05.2017 à 12h03

    Cette histoire d’ homos torturés, raflés, tués, me parait complètement bidon. On aurait pu aussi bien dire que c’était des enfants, ou des vieillards, mais hélas, les temps sont ainsi, le sujet est moins porteur de révolte. Il en faut toujours plus. Pendant ce temps la, on tue dans le Dombass et ailleurs, en toute impunité, des gens, des simples gens, avec des preuves et temoignages ne prêtant a aucune polémique.
    Alors, ce genre d’infos, je les range aux cotés des armes chimiques, des couveuses, et autres joyeusetés de notre système, dans un placard bien fermé, mais qui commence a être sérieusement encombré.
    Tiens, je parie combien que moins d’une personne sur dix peut situer la Tchtetchenie sur une carte?

      +17

    Alerter
    • Seraphim // 23.05.2017 à 14h17

      Exactement. C’est là que le bas blesse: l’Onu reconnaît plus de 2000 victimes dans le Donbass. Dont des vieillards, des enfants. Ceux-ci ne sont pas plus innocents que des LGBT persécutés en Tchétchènie. Mais ils ne le sont pas moins. Or personne n’en parle dans la presse ‘main stream’

        +7

      Alerter
      • Louis Joseph // 23.05.2017 à 16h30

        2000? Le chiffre “officiel” est de 10000 dont +3600 civils et 100/150 enfants…
        Mais bon ils n’étaient pas LGBT donc hop on oublie vite. Tout comme l’on oublie très vite les propos de Porochenko: nos enfants iront à l’école les leurs resteront dans les sous-sols…

        Au fait, la campagne pour sauver la communauté LGBT du Donbass vient d’être lancée…
        Est ce qu’elle aura la même couverture médiatique que celle concernant la Tchétchénie?

        A suivre…
        ———————-
        En attendant ceux qui ont préparé et lancé cette histoire doivent être ravis de sa propagation… Pas un seul fait vérifié mais cela fait le tour du monde (…)

          +8

        Alerter
  • georges glise // 23.05.2017 à 12h28

    les adversaires fondamentaux des LGBT ne sont pas les états mais les religions., car toutes les religions se sont toujours attachées à la promotion et à la défense de la famille patriarcale traditionnelle. il y a une sorte d’internationale des clergés pour condamner l’homosexualité, le féminisme, etc…tout ce qui est en dehors des clous de la famille traditionnelle, les moins intolérants état généralement les pasteurs protestants.. la condamnation et la persécution des homosexuels est générale dans les pays où l’islam domine, de l’arabie à la tchéchénie, du maroc à l’afghanistan. mais la plupart des églises orthodoxes chrétiennes ne sont pas en reste. l’intolérance et l’irrespect sont monnaie courante dans les sociétés où les églises ne sont pas séparées de l’état!

      +5

    Alerter
  • ANNA // 23.05.2017 à 12h38

    C’est un faux article sur une fausse information, publié spécialement le 1 avril par “Novaia Gazeta”.
    Et je peux vous le prouver :

    “Novaia Gazeta” s’attaque dans ces articles systématiquement au président de la Tchetchenie.
    Mais JAMAIS de Daguestan, jamais de Tatarstan, jamais de l’Ingouchie, jamais de la Bachkirie, jamais de la Kabardino-Balkarie. Or, toutes ces républiques du Caucase russe sont voisines et musulmanes. Si l’homophobie supposé chez les musulmans du Caucase existes, elle ne pourra pas s’arrêter a la frontière de la Tchetchenie, ce n’est pas un nuage de Tchernobile tout de même. Mais il n’ y a jamais d’articles de Novaia Gazeta sur le harcellement des homosexuels en Ingouchie voisine, par exemple. Ils ne sont pas payé par Soros pour, l’Ingouchie n’est pas vendeur…

      +15

    Alerter
  • Alae // 23.05.2017 à 13h35

    Le journaliste Mark Ames a expliqué toute l’histoire.

    1) Un activiste LGBT controversé (pour son antisémitisme pathologique, entre autres), Nikolai Alekseyev, a un gagne-pain : tous les ans, il envoie des demandes de parades LGBT à des villes russes. Comme elle sont interdites par la loi russe, on lui répond systématiquement non. Armé de ces refus, il monte des dossiers, porte plainte devant la CEDH et récolte les amendes. Il en vit.
    2) La Tchétchénie est pourrie de wahhabites. C’est la raison des milices armées de Kadyrov, qui sont là pour maintenir l’ordre. La Tchétchénie est l’un des pays qui envoie le plus de combattants à Daech.
    3) Cette année, Alekseyev a proposé sa parade à Grozny en ajoutant qu’il avait « trois cent militants LGBT prêts à défiler ». Étant donnée la présence de militants wahhabites sur les lieux, pourquoi pas à La Mecque ou à Riyad, tant qu’il y était ?
    4) Évidemment, il a déclenché une chasse aux homosexuels épique.
    5) Kadyrov a dit qu’il n’y a pas d’homosexuels en Tchétchénie, sous-entendu, « vous pouvez arrêter la chasse et rentrer chez vous ») ce qui était la seule façon d’éteindre l’incendie et de ramener l’ordre.
    6) Alekseyev, qui pourrait se retrouver devant un tribunal pour mise en danger de la vie d’autrui, a confirmé que les 300 militants LGBT « prêts à défiler » dont il parlait allaient être amenés d’ailleurs en Russie en autocar.

    La suite, en anglais.
    http://exiledonline.com/russia-blog-day-1-the-strange-activist-who-provoked-chechnyas-anti-gay-crackdown/

      +15

    Alerter
    • Bourdeaux // 23.05.2017 à 22h36

      Je vois mal comment la CEDH peut infliger des amendes à la Russie ? Vous êtes sûr de vous ?

        +1

      Alerter
      • Alae // 24.05.2017 à 11h35

        Bonjour, Bourdeaux

        Je ne suis pas sûre de moi, je me contente de lire ce qu’écrit Mark Ames, journaliste américain d’opposition libérale anti-Poutine installé en Russie. Selon lui, je cite, « Ces refus officiels russes (de parades LGBT) violent certaines normes légales dont la Russie est encore signataire, ce qui permet à Alekseyev de les utiliser devant la CEDH et de gagner ses procès. » (Le lien ci-dessous, déjà posté plus haut par Louis Joseph, est la suite de l’article dont j’ai posté le lien hier).

        http://exiledonline.com/russia-blog-day-2-anti-semitic-activist-who-provoked-chechnyas-crackdown-on-gays-sues-novaya-gazeta/

          +2

        Alerter
        • Lysbeth Levy // 24.05.2017 à 14h41

          Je viens de lire quelques trucs sur le sujet et non il ne gagne pas tout le temps c’est même le contraire, il perd souvent mais l’histoire remonterait a l’appel au boycott de Sotchi ou le fameux Nikola Alekseev s’est opposé à la politisation de la lutte LBGT donc à l’appel au boycott des jeux de Sotchi par les associations homosexuels américaines et européennes voir sa déclaration “très libre” : https://www.rt.com/op-edge/russia-gay-rights-sochi-945/ Le mieux je crois est d’aller sur son propre profil facebook ou VK pour les russophones, les accusations d’antisémitisme, misogynie, racisme, bigoterie, remontent à l’époque de Sotchi 2013 ou le “boycott” était lié aussi à une dénonciation calomnieuse sur l’argent “gaspillé” volé par Poutine, ses amis. Est-ce que cette “critique” contre lui ne remonte pas au fait qu’il aurait découvert que ces “amis” LBTG occidentaux faisaient feu de tout bois tout en se fichant des droits des homosexuels pour motifs politiques ? “l’instrumentalisation” très américaine (financée par Soros and co) des droits de l’homme dans le monde concerne “aussi” les homosexuels surtout en Russie.et dans la plupart des pays “non alignés” sur Washington et ces alliés. Alors d’ou vient de la part de Mark Ames jusque là assez critique des deux côtés ? As t’il cru en ce qu’on dit les anti-Alekseev lors des jeux de Sotchi ? http://bilerico.lgbtqnation.com/2013/09/nickolai_alekseev_is_an_anti-semitic_disgrace.php ..
          On a pas fini de démêler le vrai du faux !.

            +0

          Alerter
          • Alae // 24.05.2017 à 15h16

            Ames se fonde en partie sur les critiques adressées à Alekseyev par un autre militant LGBT, un dénommé Scott Long, qui se bat contre l’instrumentalisation de la cause LGBT à des fins de propagande occidentale.
            Je vous mets un post de 2013 où Long accuse Alekseev d’antisémitisme, preuves à l’appui. C’est truffé de détails, de citations d’interviews, de tweets, etc. Notez : Alekseev explique lui-même que sa méthode consiste à porter plainte devant la Cour européenne des droits de l’homme, et qu’il y a enregistré beaucoup de succès. Et, je cite, que “les juifs des USA tentent de contrôler la cause LGBT russe”. /fin de citation
            https://paper-bird.net/2013/09/03/nikolai-alekseev-speaks-ive-been-called-a-faggot-on-every-corner-and-i-cant-call-someone-a-yid/

            En survolant son blog, il semble que Long ait plusieurs autres articles où il rappelle les “travers” d’Alekseyev.

            Comme vous le dites, on n’a pas fini de démêler le vrai du faux… Quoi qu’il en soit, le moins qu’on puisse dire est que la CEDH écoute de drôles de cocos.

              +1

            Alerter
            • Lysbeth Levy // 24.05.2017 à 17h21

              En fait il a insulté Michael Lucas homo “russo-israelien” assez néocon. https://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Lucas#cite_note-3 star du cinéma porno/journaliste/lobbyiste et qui a, à la demande du département d’état Usa, appelé au boycott des JO de Sotchi contre lequel s’est insurgé N. Alekseev, qui l’accuse de mélanger les genres (politique et droits de l’homme, sport) au nom d’une “suprématie américaine” loin des réalités de la Russie. Qu’on le veuille ou non, normalement les JO doivent échapper à ces manoeuvres a contre-courant de l’esprit sportif. L’instrumentalisation des droits de l’homme, comme ceux plus particuliers des homos ne sert pas la vraie cause (les homos) mais la “politique” jugée impérialiste des Usa envers les pays “ennemis” du moment. De nombreuses personnalités “américaines” homos connues ont aussi appelé au boycott des JO. Du coups Gayrussia s’est échappé de “l’orbite américaine” pour suivre son travail de façon plus indépendante. Même en se coupant de l’argent “étranger” du fait des lois sur les ONG en Russie. N. Alekseev est avocat et il trouvé d’autres sources de financements.en passant par la Suisse..Après sa “défection” en 2013 on l’accuse d’antisémitisme, pro-poutinisme, bigoterie, misogynie, etc..Mark Ames curieusement tire des informations du Caucase a partir de think-thank Us “Jameston Society” ou Z. Brezinski siège ! Du NYT ou de la VOA ce qui est très biaisé comme information non ? Bref a suivre…

                +0

              Alerter
            • Alae // 24.05.2017 à 18h05

              De la propagande, nul doute qu’il y en ait des deux côtés. Sinon, où avez-vous vu un rapport entre Ames et Zbigniew Brzezinski, SVP ? Tout ce que je vois, c’est qu’Ames a démarré son site, Exiled, avec Matt Taibbi (de Rolling Stone) Autrement dit, journalistiquement, c’est du poids lourd (mais indubitablement anti-russe).
              Sinon, antisémite ou pas, Alekseev et Long se battent pour la même chose: l’arrêt de toute instrumentalisation des LGBT à des fins d’impérialisme US. Ils sont juste en désaccord archi-total sur les méthodes.

                +0

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 24.05.2017 à 20h46

              Je ne suis pas contre Mark Ames ni son journal dont j’ai déjà donné des liens utiles sur l’Ukraine mais juste que là il m’étonne en relayant des sources très engagées comme la Jameston Fundation dont Z. Brzezinski est le “promoteur” ayant organisé militairement les Tchétchènes contre la Russie. Et il fait confiance a Scott Long sur le cas N. Alekseev devenu “maudit” depuis 2013.
              “Alekseev et Long se battent pour la même chose: l’arrêt de toute instrumentalisation des LGBT à des fins d’impérialisme US. Ils sont juste en désaccord archi-total sur les méthodes” ..
              Vous mettez “à égalité” Scott Long et N. Alekseev alors que le premier est le super spécialiste pour les “intérêts américains” ET “instrumentalisant” les droits de l’homme, lire son CV voyez la différence : https://www.linkedin.com/in/scott-long-34959784/ ou https://en.wikipedia.org/wiki/Scott_Long. Son blog est une suite de récrimination contre le russe qui n’a pas le même pouvoir et a eu le tort de renvoyer l’américain a son “Manifest Destinity” très “impérialiste”. Scott Long est clairement contre la Russie et a voulu “utiliser” Alekseev contre son propre pays. Notez que la 5 ème colonne russe a joué le jeu ex. Navalny lors des JO a Sotchi.

                +0

              Alerter
    • Lysbeth Levy // 24.05.2017 à 12h28

      Merci bien de vos infos et venant de Mark Ames j’ai confiance, j’ai mis plus haut le lien de l’activiste LGBT qui accusait des associations ou même des groupes estorquant de l’argent avec des pétitions pour les Tchtcènes. Donc ce monsieur “fer de lance” de la lutte pour la “gay-pride” en Russie serait un ami d’un antisémite proche de Jirinovoski ? ALors là les bras m’en tombe car ce “Jirinovski” est lui -même juif (il a changé son nom) chef d’un parti dit de droite (extrême droite en France) serait antisémite ? Sinon oui l’activiste en question fait des propositions de gay-pride partout en Russie, et a recours a la CDEH dès lors qu’il y a un refus, logique, puisque c’est considéré comme de la “propagande visible” pour les enfants selon la loi russe. Je suis allé sur sa page facebook et il “étale ces refus” et parle de propagande occidentale a propos de la persécution des Tchétchènes. J’ai n’ai pas remarqué de haine envers eux mais il est vrai que “je le suis” depuis pas longtemps. Je vais creuser “son cas” pour en savoir davantage sur ce Mr Nikola Alekseev et connaitre ces “vraies” motivations.

        +0

      Alerter
  • Ascutt // 23.05.2017 à 14h02

    Incroyable ce biais anti systême qui fait que tant d’entre vous defendent la Russie contre vents et marée.

    Que les Etats Unis soient le plus gros voyou de la planète, on est tous d’accord là dessus. Mais la Russie est quand même juste derrière, impérialiste et homophobe sans doute aucun possible!

      +0

    Alerter
  • Sabine GAUDRİLLER // 23.05.2017 à 14h04

    Pendant ce temps-là à Saint Petersbourg :

    https://youtu.be/6qDPcKJq83E

      +4

    Alerter
  • POL // 23.05.2017 à 14h14

    ça sent bon le gros montage en épingle d’évenements mineurs, trois morts, pendant ce temps, au Yemen, en Palestine, en Syrie… etc etc…

    (Désolé , je ne peux pas faire plus long, ce serait vite lassant)

      +4

    Alerter
  • Lana // 23.05.2017 à 14h26

    C’est incroyable que ‘Les Crises’ puisse se faire relai de cette hystérie sans la moindre preuve. On touche le comble du ridicule quand JLM demande à Djordje Kuzmanovic si cette histoire était vraie. Et comment le saurait-il Djordje Kuzmanovic? A-t-il enquêté sur place? Non. Représente-t-il l’autorité judiciaire? Non. Zéro crédibilité pour la France insoumise. Zéro crédibilité pour Les Crises. Je me désabonne de votre site de fake news.

      +3

    Alerter
    • georges glise // 23.05.2017 à 15h27

      vous aussi vous faites dans les fake news: vous traitez kuzmanowic comme si c’était le premier pékin venu, vous faites fi de ses compétences et de son expérience, vous avez raison, quittez vite les crises et courez au figmag!

        +1

      Alerter
    • Silk // 23.05.2017 à 18h26

      Pour vous désabonner, c’est uniquement via un formulaire de résiliation (faut le trouver sur le site) ou en payant des frais anticipés de 500€ 🙂

        +1

      Alerter
  • Nicolas D. // 23.05.2017 à 16h21

    Bon, je ne voudrais pas forcément être un homosexuel en Tchétchénie, ni d’ailleurs dans aucun pays musulman.

    Après, cette affaire a absolument tout d’une campagne médiatique. D’abord un article dans Novaïa Gazeta que je n’ai pas lu. Puis un ou deux jours plus tard, un article dans Le Monde avec un ou deux témoins tchétchènes réfugiés à Moscou. Même article dans Le Figaro et Le NY Times. Exactement le même témoin. Aucun témoignage précis en provenance de Tchétchénie. Les télés et radios enchaînent. Bruxelles s’insurge. Un avocat français porte plainte pour génocide. La terre entière dénonce la Tchétchénie et la Russie. Tout ça, ce sont des relations presse réussies.

    Le week-end dernier, des dépêches AFP sur des persécutions à grande échelle d’homos en Indonésie et des arrestations au Pakistan. Tout le monde s’en fout.

      +12

    Alerter
  • demay // 23.05.2017 à 18h00
  • Nanker // 23.05.2017 à 19h00

    “La Tchétchénie fait partie de la Fédération de Russie, comme la Californie (qui rêve d’indépendance) des États-Unis. Par contre, il y a une grosse différence de condition pour les homosexuels”

    Pas si grosse… Pour avoir vécu pas mal de temps à San Francisco en 1994 je peux témoigner de la parfaite hypocrisie des gens : ils trouvaient charmant Castro le quartier “gay” de la ville. Et puis en grattant le vernis on entendait des trucs genre “ouais c’est de les avoir tous au même endroit” comme si on parlait de déchets.

    A Castro un “gay” revendiqué ne craignait rien pour sa sécurité, par contre s’il lui prenait l’envie de se promener avec son copain dans un autre quartier de la ville… Donc Castro était un ghetto.

    Et je ne vous dis pas ce que le Ricain moyen du coeur du pays pense de San Francisco : une ville sur laquelle il n’y a qu’une chose à faire, y lâcher une bombe A.

    Je ne crois pas qu’en 20 ans les choses aient beaucoup changé…

      +3

    Alerter
  • Nicolas // 23.05.2017 à 21h28

    Pour tous ceux qui prennent ces gravissimes accusations pour argent comptant, voici une page VK consacrée aux rencontres homosexuelles entre Tchétchènes, ou entre Russes et Tchétchènes.
    https://vk.com/club125170891
    Le logo dit : “j’aime vraiment sucer des bites”
    C’est un groupe ouvert ou les annonces sont visibles par tous. Vous pouvez préférer le groupe fermé “Gay Grozny” dont il faut être membre pour voir des annonces https://vk.com/club102040781 ou éventuellement le groupe fermé “rencontres gay” qui a quelques membres à Grozny parmi ses 80000 membres. Alors c’est vrai qu’ils sont proportionnellement 10 ou même 20 fois moins nombreux que parmi ceux du reste de la Russie, mais il n’y en a carrément pas du tout en Ingouchétie voisine. Les journalistes français vont finir par découvrir que certaines populations musulmanes montrent une certaine hostilité envers l’homosexualité, ça va leur faire un choc. Si les homosexuels étaient vraiment menacés de mort en Tchétchénie, ils ne se risqueraient pas à afficher leur orientation sexuelle sur leur compte VK, si ?

    Je suis franchement consterné de voir ces accusations publiées ici sans aucune précaution dans la présentation, contrairement aux précautions prises quand un article ose envisager que l’armée américaine tue des gens ou autre enfonçage de porte ouverte du même tonneau.

      +14

    Alerter
  • Narm // 23.05.2017 à 22h44

    Les deux derniers messages démontrent bien une certaine hypocrisie.

    et les dernier évènement démontre bien la connerie complaisante de nos médias bas de gamme

    Hanouna bouleversé, nom mais sans “blague” ? il sera couvert encore longtemps cet énergumène. Ah oui, il est bien utile pour l’abrutissement de masses.
    A vomir

    http://actu.orange.fr/france/hanouna-bouleverse-apres-la-polemique-magic-CNT000000ICYYV.html

      +2

    Alerter
  • G2 // 24.05.2017 à 02h32

    Allo, Les Crises ?
    Vos sources ? Le Sud-Ouest de Gerolami citant 20 minutes etc.
    Vous n’avez pas mieux comme données ?
    Si vous pistez les media comme vous le déclarez, on dirait bien que les martyres homos doivent servir à “la majorité présidentielle” française. Et rien qu’à ça.
    Et pour très peu de temps, il va sans dire : encore des idiots utiles.

      +2

    Alerter
  • René Fabri // 24.05.2017 à 11h37

    Bradley Chelsea Manning, a été emprisonné(e) pendant 7 ans, et même torturé(e) selon Wikipedia, ayant subi un traitement inhumain et cruel selon The Guardian du 12 mars 2012.

    Etait-ce à cause de son orientation sexuelle ? Est-ce que les “certains” Tchétchènes de l’article n’ont été maltraités aussi qu’à cause de leur orientation sexuelle ?

    De toutes manières, je m’oppose à la torture, mais les sondages montrent que beaucoup de personnes y sont favorables. Balayons d’abord devant notre porte.

      +1

    Alerter
  • Delphinette // 24.05.2017 à 13h37

    Je vois des commentaires déplacés (sans viser l’ensemble). On dirait que beaucoup de français cherchent juste des excuses aux hommes politiques (“promos” pour les élections comme si c’était une question de clientèle ici? Homos ou non, tous concernés, on parle de droits fondamentaux! Son propos avéré était suffisant pour parler de lui-même. On voit le côté littéraire du bonhomme qui sait présenter ses idées). J’ai lu dans les commentaires “Des lois pas si cruelles” et on oublie qu’on parlerait aussi de camps de concentration, pas de “simples amandes”, en oubliant que des homosexuels seraient peut-être bien entrain de se faire liquider jusqu’à fin mai, quel rapport avec la parade ici? Au lieu de jeter le flambeau du doute perpétuel sur ce qui est relayé dans les médias: il faut allez là bah sois même avant de diminuer l’intérêt de cet article et ce discours vidéo. Sinon ça revient à préférer les paroles de la dictature de ces politiques étrangers qui vont jusqu’à dire fièrement que les parents se seraient occupés eux mêmes de tuer leur enfant s’il était homo. Tuer ses enfants comme certains l’auraient peut-être “déjà fait”, avec un Etat qui respecte ça de toutes façons est immoral. Des gens sont entrain de FUIR!!! Le Canada s’en préoccupe plus que nous alors c’est un enjeu politique de voter pour ceux qui aimeraient bien que la France y participe. C’est donc normal d’en parler.

      +1

    Alerter
  • Aurélien // 24.05.2017 à 13h38

    – Ne pas être homophobe est une chose.
    – Etre contre l’oraganisation de Gay pride en est une autre …

    La France est unique et indivisible. Il y en a marre du communotariseme ! Sous quel droit le fait de se sentir different donnerait des droits suplémmentaires ?

    Pour la Tchétchénie, je me sens plus sécurité labas que dans certaines villes européennes.

    Pour la repression des homophobes labas après avoir pris contact avec la belle famille labas : rien de tout çà, comme je le pensais …

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications