Les Crises Les Crises
8.novembre.20118.11.2011 // Les Crises

[Rencontre] Soirée débat le 14 novembre à Paris

Merci 0
J'envoie

Bonjour

L’actualité étant riche, je vous propose de réserver votre soirée du 14 novembre afin d’échanger librement à Paris autour de la Crise…

Le lieu de la rencontre sera, comme en septembre, au sympathique bar Le French Flair, 75 bis boulevard de Clichy à Paris, à 19h00.

Pour des soucis d’organisation, pourriez-vous reconfirmer sur cet évènement Doodle svp ?

En espérant vous y croiser…

Merci à Loïc de nous accueillir, et à Benjamin pour son aide.

Amitiés

Olivier Berruyer

8 réactions et commentaires

  • step // 07.11.2011 à 17h18

    si il y a des strapontins numériques (skype…) pour les provinciaux, je me ferai un plaisir d’y participer.

      +0

    Alerter
  • bemo // 07.11.2011 à 23h14

    Salut Olivier

    OK je suis partant.

    Cordialement
     

      +0

    Alerter
  • Fabrice // 14.11.2011 à 13h23

    bonjour,

    je trouve un rugby pub (pages jaunes) mais pas de “le french flair” à l’adresse vu que le rugby est le point commun des noms je suppose que les deux ne font qu’un ? est ce exact ?

    merci

      +0

    Alerter
  • Fabrice // 14.11.2011 à 22h52

    Très bonne rencontre je n’ai pu rester après la pause, surtout ne vous laissez pas coller une étiquette politique car il faut que votre voix puisse continuer à faire appel au bon sens loin des dogmes.

    un adepte de la loi de murphy 😉

      +0

    Alerter
  • Gautier // 15.11.2011 à 10h30

    Vraiment très intéressant, on ne voit pas le temps passer !
    Comme plusieurs questions ont tourné autour de l’argent réel hier, je mets un lien vers deux vidéos traitant de l’argent dette de manière très ludique qui donnera sans doute quelques réponses.
    http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news
    http://www.dailymotion.com/video/xbqww7_l-argent-dette-2-promesses-chimeriq_news
    D’ailleurs j’aimerais bien connaitre l’avis d’Olivier dessus. 🙂

      +0

    Alerter
  • Fabrice // 16.11.2011 à 07h57

    petite question que je n’arrive pas à résoudre suite à la rencontre, si les politiciens savent qu’en 2012 nous aurons des recettes de 200 milliards des dépenses de 300 milliards et qu’une échéance de 200 milliards à rembourser arrive à cette date, pourquoi tiennent ils tant à se présenter aux élections :

    – le poste est vraiment si bon que ça même si le risque de se papaandreoutiser est probable,

    – ont la certitude qu’ils sera facile de trouver ces 300 milliards en plus, ils ont une information que nous ne possédons pas,

    – sont victimes du syndrôme du martyr.

    – ignorent totalement la situation (mais alors là c’est grave).

    je traite la question de façon humouristique mais là je dois avouer que cela me laisse perplexe.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications