Les Crises Les Crises
27.janvier.201527.1.2015 // Les Crises

[Reprise] Nicolas Dupont-Aignan propose de « rouvrir Cayenne » pour les djihadistes français

Merci 1
J'envoie

Hmmm enfin notre Guantanamo ?


Le patron de Debout la France souhaite prendre des mesures d’éloignement géographique contre les Français partis faire le djihad en Irak ou en Syrie et qui seraient de retour sur le territoire.

Certains proposent la déchéance de la nationalité, d’autres la perpétuité à vie ou des centres de «déradicalisation». Mais Nicolas Dupont-Aignan dévoile ce jeudi sur Sud Radio une nouvelle suggestion pour traiter de la question des djihadistes qui seraient de retour en France: il veut les éloigner géographiquement. Et pas n’importe où. Le député propose de «rouvrir Cayenne». Cayenne et son bagne, fondé sous Louis-Napoléon Bonaparte et officiellement fermé en 1938.

«Moi ce qui m’inquiète, c’est ceux qui peuvent revenir», lâche le député-maire de Yerres. «Je propose une autre hypothèse, qui, je sais, va faire hurler, mais ça m’est égal: je considère que lorsqu’un Français se livre au djihad, et se livre à des actes monstrueux, il doit à son retour en France être assigné à résidence et éloigné. Je propose qu’on rétablisse à Cayenne un centre de détention qui permette d’isoler ces fous furieux», considère Nicolas Dupont-Aignan.

«Isoler, rééduquer»

Un Guantanamo à la française? Pas vraiment. Le retour du bagne? Non plus, tempère-t-il. «Je propose un centre de détention, où on insiste sur le fait qu’il n’y a pas de retour possible», explique le parlementaire. Pour lui, ce centre de détention doit éloigner, «avec des conditions humaines, sous le respect de la justice». Avec un objectif: «Isoler, rééduquer.» «Cayenne, c’est une image. Je ne veux pas que ceux qui reviennent du djihad soit en libre circulation dans notre pays».

Avant lui, d’autres responsables politiques y sont allés de leurs propositions au gouvernement. Valérie Pécresse et Eric Ciotti suggèrent des centres de «désendoctrinement». Au FN, on souhaite fermer l’espace Schengen et étendre les critère de déchéance de la nationalité. De son côté, Xavier Bertrand propose, comme Nicolas Dupont-Aignan, la mise en place d’une «justice d’exception».

Source : Le Figaro

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Chaban // 27.01.2015 à 02h14

Dupont-Aignan devrait pourtant savoir que jamais rien ne change en France, à part augmenter les subventions dans les zones de non-droit, qui, comme la théorie du genre, n’existent pas.

Moi je propose une méthode bien française pour punir les djihadistes: des vacances tous frais payés par le contribuable à Courchevel l’hiver et à Saint Tropez l’été. Ca leur apprendra.

Décidément. Le syndrome de la femme battue (plus elle est battue, plus elle veut faire plaisir à son mari) a atteint des proportions hallucinantes en France.

J’ai bien fait de partir…

De toute manière, c’est pas comme si le pays avait besoin de gens comme moi avec notre bac +5: il est rempli de chances pour la France…

60 réactions et commentaires

  • Pierre Davoust // 27.01.2015 à 00h13

    Le papier de M. Dupont Gnangan est tellement indécent que c’est lui que vous devriez censurer…

      +11

    Alerter
    • Chaban // 27.01.2015 à 02h14

      Dupont-Aignan devrait pourtant savoir que jamais rien ne change en France, à part augmenter les subventions dans les zones de non-droit, qui, comme la théorie du genre, n’existent pas.

      Moi je propose une méthode bien française pour punir les djihadistes: des vacances tous frais payés par le contribuable à Courchevel l’hiver et à Saint Tropez l’été. Ca leur apprendra.

      Décidément. Le syndrome de la femme battue (plus elle est battue, plus elle veut faire plaisir à son mari) a atteint des proportions hallucinantes en France.

      J’ai bien fait de partir…

      De toute manière, c’est pas comme si le pays avait besoin de gens comme moi avec notre bac +5: il est rempli de chances pour la France…

        +22

      Alerter
      • Vallois // 27.01.2015 à 09h07

        Partir, j’y ai pensé et j’y pense encore tellement de lassitude parfois. Vous êtes où ? Vous sentez-vous plus libre ? Vous faîtes quoi pour le pays ? Parce que je vous dit que c’est bien plus dur de lutter à l’intérieur du pays que de l’extérieur, c’est Sysiphe et son rocher.

        Simone Weil disait : “[…]tout parti est totalitaire en germe et en aspiration. S’il ne l’est
        pas en fait, c’est seulement parce que ceux qui l’entourent ne le sont pas moins que lui. ”

        Si les 2 partis majoritaires s’entendent sur le fond, il n’y a plus de barrières à l’aspiration totalitaire.

        Les 2 partis au pouvoirs nous enfermeront et sécuriseront leurs positions par la peur, propagande, surveillance et violence d’Etat contre leurs opposants pas contre leurs auxiliaires qui leur permettent de maintenir l’écosystème.

          +6

        Alerter
        • Eric // 27.01.2015 à 14h32

          En effet Vallois, mais tout de même, comment va-t-on faire sans Chaban pour nous sauver tel Bruce Willis ?! 🙂
          Trève de plaisanterie, vous avez raison de citer l’immense Simone Weil, dont il ne faut pas s’étonner qu’elle ne soit pas mise en avant actuellement au profit d’un triste Onfray.
          Relire d’elle ” L’Enracinement “, qui résonne tragiquement aujourd’hui, et où l’on peut lire entre autre ceci : ” … les états totalitaires sont établis par des partis totalitaires, et (…) les partis totalitaires se forgent à coups d’exclusions pour délit d’opinion. ” Toute allusion à notre personnel politique actuel, tous bords confondus, serait bien évidemment fortuite 🙂
          Et plus loin, toujours dans le même ouvrage : ” Les populations malheureuses du continent européen ont besoin de grandeur encore plus que de pain, et il n’y a que deux espèces de grandeur, la grandeur authentique, qui est d’ordre spirituel, et le vieux mensonge de la conquête du monde. La conquête est l’ersatz de la grandeur. “

            +7

          Alerter
      • arthur78 // 27.01.2015 à 18h41

        on sent de la rancoeur chez toi @chaban mais on ne construit pas une vie sur de la rancoeur.reviens vite la france a
        besoin de tous ses enfants.l

          +0

        Alerter
      • Subotai // 27.01.2015 à 19h16

        Té parti? Cé bien, reste zy.

          +5

        Alerter
    • Mélissa // 27.01.2015 à 15h43

        +2

      Alerter
  • purefrancophone // 27.01.2015 à 00h15

    Pour que cela soit faisable il faut construire un centre fermé , très protégé , avec du personnel très formé .
    Des cellules individuelles , des techniciens du dés-endoctrinement , de quoi fournir un travail pour les occuper .
    Pas évident , très onéreux .
    Est-ce LA solution?
    Les avoir sur notre territoire métropolitain est certe un grand risque que nous ne pouvons probablement pas garantir .Nos prisons ne sont pas adaptés ni équipées pour ce genre de détenus .
    Ne pas oublier de couper les possibilités de liaisons téléphonique , les relais par exemple , pour qu’il n’y ait aucune communications entre ces détenus et l’extérieur .Ils auraient droit à des communications par voix classiques avec leur famille .
    Je me demande si le mieux n’est pas qu’ils restent où ils sont !!

      +8

    Alerter
    • boduos // 27.01.2015 à 02h59

      c’est les départementales bientôt alors on fait de la surenchère “sécuritaire” en direction de l’électorat populaire.NDA nous avait habitué à mieux….
      maintenant,si c’est pour enquiquiner Christiane en Guyane,pourquoi pas.

        +1

      Alerter
    • Gaïa // 27.01.2015 à 11h09

      Ce que propose Gnan Gnan est-ce un nouveau centre d’entraînement pour les ”libérateurs” de la Syrie ou Libye ou Ukraine ou..? On manque de comptables à vrai dire.

        +1

      Alerter
      • Gaïa // 27.01.2015 à 16h21

        Sachant qu’il a été prouvé que les prisons ont produit plus de djihadistes à la fin qu’au début. Sachant aussi que ce genre de centre conduit vite aux pratiques de tortures les plus ignobles qui par là aussi ravivent le désir violent de vengeance. Donc lire ma première intervention au 2e degré.

          +2

        Alerter
    • Damien D // 27.01.2015 à 15h53

      Et si on arrêtait simplement de parachuter des armes dans le désert (Lybie) ou de former et armer des islamistes “modérés” (Syrie), ce qui alimente directement le terrorisme?

        +8

      Alerter
      • christian // 29.01.2015 à 15h09

        sans oublier d’arrêter d’attaquer le monde entier, et mettre un frein à l’exceptionalisme et au racisme. C’est pas gagné, l’état français tout comme les usa étant particulièrement belliqueux et arrogant

          +0

        Alerter
  • Papagateau // 27.01.2015 à 01h06

    En gros, c’est la prison à vie.
    Et juridiquement pourquoi ?
    Si on regarde les preuves les plus probables :
    – soit pour avoir fait du tourisme dans un pays en guerre civile.
    – soit pour être parti un an dans un pays qui ne pratique pas couramment la carte bleu.
    Partant de là, c’est débile, débile.
    Il peut aussi promettre le smic à 3’000 euros. Ceux qui y croirons voterons pour lui.

      +1

    Alerter
    • Laurent // 27.01.2015 à 09h24

      Sauf que ces fameux terroristes préfèrent mourir au combat plutôt que de se laisser capturer.

      Dès lors pourquoi perdre son temps à imaginer des sanctions pour des morts ?

        +1

      Alerter
    • Gaïa // 27.01.2015 à 21h01

      Comprendre le phénomène de radicalisation c’est déjà répondre en grande partie au problème.

      J’ai étudié le phénomène de radicalisation à partir de plusieurs enquêtes dans le monde arabe, en Europe, en France et notamment en prison, qui est un des lieux fondamentaux pour la radicalisation de l’islam.

      De ce que je constate, jusqu’aux années 2012-1013, il existait une certaine homogénéité du profil des gens qui y adhéraient. En Europe, les statistiques sont assez fiables pour montrer que ce profil était très majoritairement constitué par des jeunes en déshérence, avec des formes de rupture familiale, vivant le plus souvent en marge de la société, et passés par la délinquance juvénile.

      Ces radicaux correspondent à ce que je désigne comme le profil du « héros négatif », du jeune de cité qui a trempé dans la délinquance et la déviance et qui trouve dans le djihadisme une façon de se définir positivement alors qu’il se situe dans l’exclusion économique et sociale.

      Déclare Fahrad Khosrokhavar, sociologue à l’EHESS qui vient de publier un livre intitulé Radicalisation.
      Pour plus d’information
      http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/080115/khosrokhavar-la-radicalisation-islamiste-se-fait-en-catimini?page_article=2
      http://www.mediapart.fr/journal/france/030412/lislam-radical-en-prison-est-beaucoup-plus-surveille

        +0

      Alerter
  • vladimirK // 27.01.2015 à 02h08

    Avant, j’aimais bien NDA, mais là, il vient sérieusement de “péter” un câble.

      +10

    Alerter
    • Chris // 27.01.2015 à 10h32

      Perso, Dupont (lajoie ou lespoir ?) était en observation, semblable à un de mes rosiers crevoton dont je me demande depuis 2 ans : j’arrache, j’arrache pas ? Mais là, il vient d’atterrir direct dans le compost… rejoindre les épluchures. Ma liste devient squelettique.
      Sale temps pour les démocraties !
      Au printemps 2011, Khadafi écrivait à Chavez sa grande inquiétude de voir une “bande de terroristes” élevés au rang de Conseil de Transition par la Communauté internationale.
      Lequel exercera le pouvoir lâché par Kadhafi “pour mettre en place la démocratie”, comme le stipule sa feuille de route.
      //www.lemonde.fr/afrique/article/2011/08/22/libye-ce-que-l-on-sait-du-conseil-national-de-transition_1561994_3212.html#a4SLwst34g23ZiKd.99
      Rien que le formulation indique de qui vient la charge !
      Patrick Meney (France Soir) à Tripoli le 15 avril 2011: «Reportage Paisible et loin des combats, la capitale libyenne semble vivre hors du temps. Al-Jazira a affirmé que Tripoli avait été bombardée par l’aviation de Kadhafi. Mais, sur place, on dément».
      http://tortillaconsal.com/albared/node/304
      La Libye de Khadafi : https://www.youtube.com/watch?v=NegfPcUFWhQ
      Le 1er juillet 2011, 1,7 millions de Libiens sont descendus dans la rue pour protester contre l’OTAN, soit 95% de la population de Tripoli et 1/3 de la population libyenne.

      Le même scénario partout, toujours et encore…
      Le cancer occidentaliste s’étend inexorablement. L’EI : instrument, cible, barrière ?

        +9

      Alerter
  • jp // 27.01.2015 à 02h36

    c’est désespérant…
    et irréaliste parce que
    “un centre de détention, où on insiste sur le fait qu’il n’y a pas de retour possible” et où il sera impossible de trouver des gardiens de prison prêts à risquer leur vie faire face à des gens à qui on retire tout espoir.

    Je n’ai pas de solution miracle à proposer évidemment mais personne n’en a à ce stade.

      +1

    Alerter
    • lcdsm // 27.01.2015 à 16h00

      SI, si j’en ai une. Rétablir la peine de mort cela aura au moins l’attrait d’éviter la récidive. Et là plus question de savoir où les mettre…..

        +3

      Alerter
  • Kiwixar // 27.01.2015 à 02h40

    J’avais évoqué Cayenne ici début janvier, mais je plaisantais (moi) :

    http://www.les-crises.fr/bien-joue-a-tous-2-patriot-act/#comments

      +4

    Alerter
    • boduos // 27.01.2015 à 03h03

      @kiwixar
      tu voulais pimenter la conversation..

        +5

      Alerter
    • Old Ohm // 27.01.2015 à 08h29

      C’est trop tard, vous êtes grillé. Maintenant on sait que vous êtes le chargé de com’ de NDA.

        +6

      Alerter
  • Chaban // 27.01.2015 à 02h56

    Et pour les crimes de l’OTAN? Moi j’ai une super idée, très française, réélire ad nauseam les deux partis politiques qui sont responsables de tout ça… C’est pas bon comme idée?

    Par exemple, on peut faire grimper la popularité de Hollande, qui a fourni des armes à Daesh, d’au moins 20%… on pourrait, je sais pas moi, utiliser un slogan débile du genre “je suis machin” et alors là le Hollande il en prendrait pour son grade…

    Non, moi je dis qu’il faut continuer à réélire les responsables des plus grandes catastrophes économiques et humanitaires de ces 40 dernières années.

    Par contre, attention, soyons intraitables avec les humoristes ou les politiques qui voudraient faire des blagues vaseuses. Il faut quand même pas deconner.

      +19

    Alerter
  • RB // 27.01.2015 à 03h47

    L’idée en soi n’est pas complètement absurde:
    L’interdiction de séjour (Article 131-31) existe bel et bien en droit français. C’est une peine accessoire consécutive à une condamnation: le délinquant ayant purgé sa peine, une partie du territoire français lui est interdite pour une durée fixe (maxi 10 ans) afin de prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public. Un contrôle judiciaire est effectué.

    L’idée pose tout de même quelques problèmes:
    M. N-D-A. propose de “rouvrir le bagne” ou une sorte de Guantanamo français et donc de s’asseoir gaiement sur toute une série de conventions internationales relatives au travail forcé, peines à durée indéterminées, et droits de l’homme en général (quoique par les temps qui courent ça n’a plus l’air de gêner grand monde);
    Une telle structure coûterai un prix fou (encadrement, sécurité…);
    Ni les Guyanais (malgré Christiane), ni les assureurs d’Arianespace n’ont mérité ça;
    Encore faut-il trouver de quoi condamner valablement des gens qui n’ont fait que suivre les suggestions implicites de notre bon ministre des affaires étrangères;

    Si il s’agit juste “d’isoler les fous furieux”, il me semble bien plus simple de placer les Fabius, Dupont-Aignan et Bertrand derrière des murs capitonnés.

      +6

    Alerter
    • K // 27.01.2015 à 20h03

      Dupont-Aignan propose Cayenne pour que les terroristes ne soient plus “en libre circulation dans notre pays”. Cayenne n’est pas dans notre pays peut-être ?!
      NDA a parfois des idées intéressantes mais c’est dommage de le voir sauter sur tous les sujets racoleurs, qui se prêtent à des réactions d’émotion :
      – Etat d’urgence proposé quelques minutes seulement après les attentats il y a 2 semaines
      – Condamnation des radars automatiques sur ses tractes pour les européennes (quoi qu’on pense du flicage routier, il y a quand même des combats plus nobles et plus fondamentaux quand on prétend rendre à la France sa souveraineté)
      – Et maintenant ré-ouverture du bagne avec toute la charge symbolique que ça représente (justice expéditive, zone de non droit, affaire Dreyfus, éloignement des valeurs humanistes…)

        +1

      Alerter
  • Serge // 27.01.2015 à 03h57

    @YOUNG BOYS (ouh l’anglo -américain ..)Moi qui suis un anti-otanesque irréductible et primaire (et depuis toujours) ,je vous réponds que je ne vois pas pourquoi un état ne ferait pas le minimum pour protéger ses citoyens d’attentats meurtriers .C’est bien le minimun .
    Cayenne n’est pas forcément la solution ,mais il y a quand même quelque chose à faire néanmoins .
    L’imposture est bien plutôt que nos dirigeants successifs ne le font pas efficacement,et soutiennent l’OTAN .
    Mettre en miroir les crimes de l’OTAN (que je dénonce aussi évidemment) ,avec la répression contre les terroristes ,relève d’un raisonnement en mode binaire .

    Quant à votre référence à Dupont Lajoie” ,elle me fait vomir . Ce film abject d’idéologie propagandiste de la bien-pensance de gôche ,instaura à la suite de Cabu le mythe du “beauf” franchouillard des classes populaires,forcément raciste et auteur de ratonnades criminelles .
    Un mensonge en forme de fait-divers complètement inventé et fantasmé pour paraître plus crédible et convaincant .

      +13

    Alerter
  • Grossomodo // 27.01.2015 à 06h28

    Ouais , en attendant , concrètement et sans attendre que nos sociétés deviennent enfin l’Eden post capitaliste , que faut il faire de nos gentils fanatiques islamistes ?
    Et de nos”djeunes” têtes brûlées , multirécidivistes , psychopathes et assassins ?
    Pour éviter les évasions et les récidives encore plus meurtrières ?
    Il me semble qu’il y a comme un souci .

      +4

    Alerter
    • RB // 27.01.2015 à 08h22

      Des aménagements raisonnables des textes existants peuvent être envisagés:
      la loi de 1955 (version initiale) prévoyait une durée d’interdiction de séjours pouvant aller jusqu’à 20 ans, ça laisse le temps d’aviser;
      la Guyane, dont les frontières sont notoirement des passoires, semble particulièrement inadaptée, la Nlle Calédonie ou les Iles Loyauté apparaissent plus adaptées.
      Si on ne peut pas reprocher à quelqu’un d’acte permettant de le condamner, c’est peut-être qu’il n’est pas si dangereux.

      S’attaquer aux causes du problème pourrait se révéler judicieux:
      Arrêter de soutenir tous les psychopathes du Moyen-orient;
      Reprendre la coopération judiciaire et policière avec les pays où sévissent les fanatiques (Syrie!);
      Lutter effectivement contre les causes sociales et économique des phénomènes de désocialisation. Je m’explique:
      Dépenser 500€ par tête pour que les gens restent chez eux à dormir jusqu’à midi n’est pas une réponse adaptée au chômage de masse (quel exemple pour les enfants). Mais quand on consacre 60 à 80 milliards, soit plus de 10 000€ par chômeur, à la “politique de l’emploi”, ce n’est plus un effort, c’est un business.

      Quand à mettre des patrouilles militaires armées dans les rues, alors qu’elles n’ont jamais arrêté quoique ce soit (Nemouche l’a été par des douaniers), ou instaurer une “justice d’exception”, et suspendre les libertés publiques au prétexte de les défendre, c’est se payer la tête du peuple. On n’est pas en 1940.
      Pour l’instant, la listéria fait plus de morts en France, on n’en fait pas un fromage.
      Le terrorisme vise à instaurer une peur disproportionnée.
      La panique est sa victoire.

        +5

      Alerter
  • Laetizia // 27.01.2015 à 07h28

    On pourrait remettre les djihadistes qui reviennent de Syrie, considérés comme des déserteurs par leurs frères d’armes, entre les mains du Calife auto-proclamé, il en fera ce qu’il voudra ! Autre possibilité : les confier aux bons soins de Bachar-el-Assad.

      +9

    Alerter
  • Laetizia // 27.01.2015 à 08h08

    Les djihadistes de retour en terres démocratiques seront, n’en doutons pas, traités avec tous les égards dûs au citoyen : hôpitaux pour soigner leurs blessures, services sociaux pour accorder une pension d’invalidité à ceux qui blessés en Syrie ou Irak sont désormais handicapés ; un avocat commis d’office, une prison pas trop inconfortable où il retrouvera la camaraderie virile, une bibliothèque pour parfaire sa connaissance des textes religieux, un imam pour le guider, un psy pour ses états d’âme, sans parler de quelques avantages matériels (tels que vus sur le fb de jeunes gens incarcérés), téléphone portable pour maintenir le lien avec la famille, voire la grande famille, télévision ; par la suite, un stage de désendoctrinement à grand frais, qui lui permettra de nouer des contacts avec d’ex-frères d’armes (ça crée des liens).
    Elle est pas belle, la démocratie ?

      +7

    Alerter
  • Ouallonsnous ? // 27.01.2015 à 08h28

    Rouvrir Cayenne est une idée qui s’impose de plus en plus, non seulement pour les djihadistes de retour, mais aussi pour ceux qui ne sont jamais partis et qui nuisent à notre pays, j’ai cité, le gouvernement et les parlementaires et fonctionnaires collaborateurs de l’étranger actuellement au pouvoir !

      +6

    Alerter
  • Ardèchoix // 27.01.2015 à 08h41

    “Allez couché ” debout la France.

      +4

    Alerter
  • Homère d’Allore // 27.01.2015 à 08h46

    Et pourquoi pas aux Kerguelen ? A Cayenne, on peut s’échapper comme Papillon !

    Pour notre classe politique habituée à la corruption, pourquoi pas la réouverture des galères de Marseille ? C’est un mode de transport tout à fait écologique, émettant peu de CO2 (seulement le haletement des rameurs), pas de particules fines…

    On pourrait y envoyer, outre les prévaricateurs de l’argent public, les architectes et maîtres d’oeuvres de bâtiments publics construits en dépit du bon sens.

    Imagine t’on Dominique Perrault ayant vécu au Grand siècle et ayant livré au Roi-Soleil une Grande Bibliothèque qui, dix ans après, prend l’eau par le sous-sol, vingt ans après, se fissure et qui, dès son ouverture officielle provoquait moult jambes cassées avec son escalier stupide ?

    Louis XIV aurait très vite émis une lettre de cachet et notre architecte ainsi que les ingénieurs ayant travaillé sur ledit chantier auraient pris la direction de Marseille et auraient terminé leurs vies à ramer.

    Aujourd’hui, Dominique Perrault donne des conférences où tout le monde l’applaudit !

      +11

    Alerter
  • reneegate // 27.01.2015 à 08h51

    C’est quand même dingue cette manie de vouloir systématiquement refaire des lois à chaque évènement tragique. L’analogie avec Guantanamo est malheureuse, mais ensuite l’enfermement sans relaxe celà n’existe pas. En quoi cet assassinat est il plus horrible que des crimes tels que viol et meurtres d’enfants par exemple. De toute façon c’est un faux débat, puisque ceux qui passent à l’acte et qui seraient donc susceptibles d’aller au bagne, sont systématiquement exécutés. L’exécution est une jurisprudence en somme.
    Enfin Dupont Aignan ne se montre pas très fin politique, ce n’est pas avec ce genre de déclaration pour le coup populiste qu’il permettra la constitution d’un front souverainiste comme en Grèce. Il y a des jours où les Français se disent qu’ils “ne sont pas aidés”….

      +5

    Alerter
    • christian // 29.01.2015 à 15h51

      Enfin un avis raisonnable dans tout ce fatras de commentaires de fascistes et d’amoureux de l’ultra-sécuraire, tout ce lot de Dupont-Lajoie bien franchouillards qui pensent qu’une vingtaine de victimes d’un fait divers sanglant doivent être suivies de nouvelles lois d’exception, toujours plus de surveillance et de répression avant même un éventuel passage à l’acte. Les retours de Syrie, pourqoui s’arreter là, mais allez y carrément, tous les bronzés à Cayenne ! Du big brother et crime-stop du plus pur style orwellien. Pauvre france, elle a bien les dirigeant qu’elle mérite.

        +0

      Alerter
  • Tapia // 27.01.2015 à 09h06

    Il y a déjà un gros problème dans les prisons Françaises et on nous propose d’en ouvrir une “spéciale”. Nous ferions mieux de gérer ce que l’on a déjà sur les bras sinon:

    _ Etape 1: l’individu part en prison “normale” où il se radicalise.
    _ Etape 2: il en sort et devient terroriste.
    _ Etape 3: il part a Cayenne (s’il a survécu à l’assaut du GIGN)…trop tard!

    Les politiciens nous proposent toujours du nouveau pour l’effet d’annonce mais gérer l’existant me semble hautement plus prioritaire.

      +4

    Alerter
  • Didier Bous // 27.01.2015 à 09h26

    Je décapite vingt personnes en Syrie, je reviens en France. La gauche me demande d’aller voir un psychologue, la droite veut que je fasse de la prison à vie. C’est bien ça?
    L’un des problèmes amusants est que le PS soutient les islamistes de Syrie. C’est alors effectivement un peu gênant pour la gauche de condamner les assassins français de Syrie à de lourdes peines de prison.

      +3

    Alerter
    • Merle // 27.01.2015 à 16h36

      La droite a soutenu exactement les mêmes en Lybie. Je pense pas que ce soit un soucis de PS ou d’UMP. De plus, en quinze ans, la droite a tout fait pour empirer le problème.

        +2

      Alerter
  • DO // 27.01.2015 à 10h44

    Et pourquoi pas intégrer l’armée française durant quelques années,apres tout ils ont voulu jouer aux ‘soldats de Dieu’,s’ils veulent à nouveau faire partie de la société française

      +1

    Alerter
    • Perekop // 27.01.2015 à 13h03

      Va pas, la tête ???! Vous trouvez que les soldats français ne sont pas assez exposés au danger comme ça ? Un fou d’Allah qui n’aurait pas réussi à se faire dézinguer en Syrie serait ravi de remplir une bonne petite mission “carnage au réfectoire” ou “sourire arabe dans les douches”.
      Nos braves psys ont largement prouvé depuis des années qu’ils sont quasiment incapables de distinguer les déséquilibrés dangereux des autres, alors là… il y a aussi les précédents afghans, mitraillant gaiement leurs “camarades” portant le même uniforme.

        +3

      Alerter
  • Kirikou // 27.01.2015 à 11h24

    Après “un Patriot Act à la française” c’est un “Guantánamo à la françaises” , décidément nos politiciens ne savent plus que singer les anglos-saxons.

      +6

    Alerter
  • LBSSO // 27.01.2015 à 11h59

    Bonjour ,

    -“Cayenne”… pas très malin M.Dupont-Aignan
    -faire référence à l’Otan concernant Dupont-Aignan pas très malin non plus:

    “J’ai farouchement combattu le retour dans le commandement intégré de l’OTAN. Notre pays est revenu dans l’OTAN sans aucune contrepartie réelle que ce soit sur la codécision ou sur la construction de l’Europe de la Défense. D’ailleurs, nous voyons bien ce qu’il en est aujourd’hui : l’Europe de la Défense est plus que jamais bloquée et nous ne sommes que des supplétifs des Etats-Unis. La France n’a pas acceptée cette politique qui fait de l’OTAN le bras armé de l’Occident dirigé par les Etats-Unis.”
    L’Obs 18 04 2012
    C’est le format du forum sur internet qui empêche de “penser complexe”?

      +3

    Alerter
    • theuric // 27.01.2015 à 14h37

      Penser la complexité, où ça?
      Qui l’ose?
      Cela faisais bien depuis quelque temps que je m’étais rendu compte que Messieurs Dupont-Aignan, Asselineau, Mélenchon, ceux qui, quoi qu’il en soit, ont réagi, chacun à leur façon, contre ce système pervers néolibéral anglo-saxon, étaient également, pour des raisons différentes et parfois opposées, dans ce processus d’une grave limitation de la pensée, étaient tous atteint de ce sombre obscurantisme qui pollue autant les esprits que les cœurs.
      C’est pourquoi j’ai décidé de me retirer de toute prise de position, ne faisant que montrer l’aspect absurde des positions actuelles et, surtout, de faire un ensemble de travaux théoriques.
      Le reste n’est plus mon problème.
      Il y en a qui partent, trouvent-ils ailleurs une pensée plus riche, une hystérie collective moins prégnante, la présence d’une intelligence collective?
      Je crains que la sottise ne soit le lot commun le mieux partagé sur terre et les idées préconçues, la flemme intellectuelle la mieux distribuée.
      Quand au rejet de l’autre, du différent semblable, de l’obéissance à un maître, du suivisme de l’inconscient de la foule et de la patrie, de la déroute de la pensée, de la disparition de l’idée et non pas du piètre dogme, de la puissante reviviscence de l’obscurantisme ordinaire à tous les étages de la hiérarchie sociale, des idéologies simplistes, pour dire le moins, de la crasse ignorance et bêtise de nos géniaux complotistes et autres néolibéraux pauvres ou richissimes, de la vulgarité des discutions, décisions, positions, options et doctrines…
      Quand à tout cela et de plus d’autres encore, je ne donnerais plus jamais à boire à un âne qui n’a pas soif.
      A chacun de suivre sa voie, je sais là où mène celle qu’emprunte la grande majorité des êtres humains mais que voulez-vous que j’y fasse?
      Je sais qu’elle est la mienne, découvrir de nouvelles hypothèses et théories, le reste n’est pas de mon ressort.
      Je ne fais pas preuve de jugement de valeur mais ai juste un mouvement de dépis.

        +1

      Alerter
  • le chanu // 27.01.2015 à 14h57

    Les guyanais apprécieront !

      +2

    Alerter
  • pat_mail // 27.01.2015 à 15h01

    Vous êtes tièdes les gars .
    Retaper Cayenne va nous coûter un bras.
    On sous-traite déjà l’armée (l’Otan).YaKa les envoyer à Gantanamo !
    La pension doit pas être si chère…
    (“esprit Charlie” pour ceux qui n’ont pas le sens de humour)

      +0

    Alerter
  • 1Direct // 27.01.2015 à 16h11

    J’ai une meilleure idée pour des adresses de centres d’isolement spéciaux :
    1) 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
    2) 15 rue de vaugirard 75006 Paris
    3) 126 Rue de l’Université, 75007 Paris

    AH m…. !
    Ces centres d’isolement existent mais … ils sont déjà pleins !!

    😉

    Mais je suis sûr que d’autres, par exemple entre Neuilly/Passy, ont encore de la place.

      +3

    Alerter
  • Andrea // 27.01.2015 à 17h07

    Eh ben dites donc, c’est assez extraordinaire.

    Sous un certain angle (pas le mien!) cela se comprend.

    La France mène, participe, ou est complice dans des guerres dont certains citoyens d’une certaine extraction sont fortement contre (France ex-colonies, immigration, etc.)

    Il s’agit donc en gros d’opposants à l’intérieur: en France, des ennemis qui peuvent être des voisins, proches, sont parmis, agissent sous les radars, etc. Post-Charlie ce postulat est devenu un fait incontournable que tout le monde doit accepter, sous peine de. Les dissidents sont etiquettés djihadistes. Ou la réciproque, allez savoir.

    Certains proposent des traques, de la surveillance, le repérage, le fichage, des mesures punitives ou contraignantes; d’autres du bord soi-disant ‘humanitaire,’ de la re-education, de la re-insertion. Tout cela dans une confusion invraisemblable.

    Dupont-Machin propose de se débarasser du problème par l’expatriation d’individus, dans l’intérêt de la France. C’est une solution parmi d’autres.

    Souvenirs, souvenirs.

      +0

    Alerter
    • Andrea // 27.01.2015 à 17h34

      Au cas ou ce n’était pas clair, je parle au-dessus d’une opposition politique, maintenant convertie en conflit ethnique/religieux pour arranger les pouvoirs en place, susciter la haine, l’émotion, la stigmatisation. Et cela marche!

        +0

      Alerter
  • Clocel // 27.01.2015 à 17h23

    Cool, Super Dupont !!! :o)

    Dans la foulée, on pourrait aussi faire une joint-venture avec Guantánamo tout proche, mutualiser le matos de torture et de gavage, créer un prix Aussaresses pour récompenser les meilleurs tortionnaires, restaurer les galères, pour la chiourme on prendrait les apologistes du terrorisme, ça leurs ferait la bite…
    Allez, peut mieux faire, qui relèvera le défi ?
    Sans déconner, ça ne doit plus être un boulot facile que de vouloir écrire des bouquins d’anticipation, tous ceux de ma jeunesse sont devenus obsolètes…

      +1

    Alerter
  • Patrick Luder // 27.01.2015 à 18h42

    Les djihadistes sont un faux problème! Il est risible de monter de doigt ces personnes qui ont perdu tout repères, sans chercher à mettre le doigt sur la source de ces déviances …

    … et si nous parlions plutôt des problèmes de notre société ?
    de la croissance des inégalités entre riches et pauvres
    de la perte des racines d’une grande page de nos populations
    de l’impossibilité de trouver un emploi pour quelques catégories de personnes
    de la mise de côté de plus en plus de jeunes, dès le plus jeune âge
    sans parler d’autres inconsidérations de notre sociétés dites “modernes”, tels que le profit immédiat au détriment de l’avenir, tel que la destruction de la biodiversité et des richesses naturelles de notre planète.

    Remarquez qu’il y a toujours eu des personnes recherchant de grands défis, elles peuvent s’engager dans la légion ou dans des armées privées … Le djihaad ne peut-il être perçu (avec erreur) un peu dans le même genre d’engagement ???

    => Au lieu d’interdire et de condamner bêtement => ne vaudrait-il pas beaucoup mieux informer et informer encore ce qu’est le djihad, avec toutes ses facettes !

      +7

    Alerter
    • Grim // 27.01.2015 à 19h21

      Non votre commentaire est beaucoup trop passéiste et angélique pour les français, vous ne comprenez pas leurs problèmes ! 😀

        +1

      Alerter
    • K // 27.01.2015 à 20h29

      Votre volonté de rechercher des causes profondes au delà de l’écume de l’actualité tragique est tout à votre honneur, mais je suis sceptique.

      Votre commentaire me fait penser à Jospin qui déclarait à la télévision : “J’ai péché par naïveté. Non pas par rapport à l’insécurité, j’étais tout à fait conscient qu’il fallait mobiliser des moyens contre et nous l’avons fait d’ailleurs, nous avons nommé plus de policiers, plus de magistrats, plus d’éducateurs, mais au fond je me suis dit, peut être, pendant un certain temps : si on fait reculer le chômage, on va faire reculer l’insécurité. […] ça n’a pas eut un effet direct sur l’insécurité.”
      Il faut noter que Jospin est le seul homme politique à avoir eut ce courage d’introspection.

      Quant à la perte de racines de certaines populations immigrées ou descendantes d’immigrés (si c’est à elles que vous faites allusion), je crains que ce soit le contraire. On a justement voulu les laisser près de leur racines : on a préféré leur faire apprendre la langue de leurs ancêtres en 2e langue, modifier les programmes scolaires pour ne pas les limiter à “nos ancêtres les Gaulois”, etc. C’est bien là le problème. Au nom d’un droit à la différence, on les a exclu de la nation (c’est à dire de la norme culturelle).

      Avec les meilleurs intentions du monde, on leur a tendu un piège.

        +0

      Alerter
      • Vallois // 27.01.2015 à 21h40

        Il n’y a pas de conflits avec ce que dit Patrick puisque vous y ajoutez un complément, l’absence totale d’identité. Une histoire commune à partager même si c’est un roman qui porte des valeurs communes auxquelles, une grammaire et une langue commune avec laquelle nous pouvons discuter et élaborer une pensée et une identité.

        A défaut de cela, l’homme déraciné s’est construit une identité de substitution à partir de croyances. Un homme sans lien, l’homme nouveau des futuristes, des fascistes et des progressistes au pouvoir (du passé faisons table rase – même s’il est mythifié et n’a jamais existé). Un homme qui finalement a horreur du vide et se trouve une identité de substitution.

        Voyez ces larmes de crocodiles lorsque maintenant ces politiques qui nous gouvernent parlent de valeurs de la République, d’aller enseigner ces valeurs à l’école. Il suffirait de dire “Alors ce serait comme avant ?” … mais ca ne peut pas être mieux avant puisque le logiciel progressiste me l’interdit. Ils sont en plein paradoxes ou démontent leurs tartufferies, quoique je me demande s’ils en ont conscience.

          +0

        Alerter
    • demitrius // 02.02.2015 à 01h06

      Quel raccourci, totalement déresponsabilisant que leur trouver des tas d’excuses à ces pauvres jeunes !! La société, le chômage, etc….donc, tous ceux qui sont pauvres sont des futurs délinquants ? Je pense que ces éternels motifs commencent sérieusement à être insultants pour ceux qui vivent la précarité sans massacrer forcément leurs voisins !

        +0

      Alerter
  • Subotai // 27.01.2015 à 19h47

    Si on part du principe qu’un jeune français qui s’engage dans une démarche idéologique personnelle, orientée par la propagande du Système, le battage médiatique et l’absence d’avenir, est un psychopathe, un fou ou un taré, on est mal barré.
    Je vous rappelle que la démarche est exactement identique à celle qui poussait à rejoindre les Brigades Internationales en 1936.
    Et je vous rappelle aussi comment notre gouvernement a gesticulé pendant des mois sur la nécessité d’intervenir en Syrie, contre Bachar el Assad.
    Dont acte!
    Et maintenant c’est qui les méchants?
    Dites vous qu’il y en aura de plus en plus, entre ceux qui partent pour Kiev casser du “russe” et ceux qui partent en Syrie casser du “tyran”, Ducon Gnangnan n’a pas fini d’ouvrir des bagnes!

      +2

    Alerter
  • RGT // 27.01.2015 à 20h48

    Rouvrir Cayenne ?

    Je ne suis pas contre, et surtout dans la “tradition historique” de cet établissement.

    J’invite donc Nicolas Dupont-Gnangnant à se proposer volontaire pour une campagne d’essais en vraie grandeur, avec matons, fouet, sévices corporels, eau croupie et tout le toutim…

    Si ça s’avère efficace, je suis certain que cette solution enchantera tous nos chers politiques…

    Donc ils seront nominés pour aller y passer quelques dizaines d’années, le temps que la société civile réapprenne la vie en société loin de leur “bienveillante protection”…

    Pendant que nous y sommes, nous pourrons aussi y envoyer les banquiers addicts de la roulette qui jouent au casino de Wall-street avec nos économies, les patrons “optimisateurs fiscaux” (Marjerie, c’est fini) à qui nous devons la joie sans mélange de payer tant d’impôts, les “journalistes indépendants et intègres” qui nous instruisent de la “pure vérité”, etc…

    Très bonne idée, mais pas pour les mêmes terroristes. Juste pour les plus nuisibles, tout simplement.

    Je crois que ce soir je vais faire de très beaux rêves.
    Je rêverai que je suis maton à Cayenne en charge de “rééduquer” l’actuel gouvernement…

    Excusez-moi, j’ai joui ;-).

      +3

    Alerter
  • jacques beaudry // 28.01.2015 à 16h23

    Une solution intelligissime d’un restant de fausse-couche.

      +0

    Alerter
  • rototo // 28.01.2015 à 22h27

    J’adore quand le clown N-D-A enleve ses lunettes pour avoir l’air plus concentré/à la hauteur imaginaire de la fonction présidentielle qu’il n’approchera jamais, c’est là que tu sais qu’il va en sortir une enorme, genre que même Coluche aurait pas osé mettre dans ses sketches.

      +0

    Alerter
  • Paddy // 29.01.2015 à 11h47

    La question de la relation entre la punition et la prison doit être posée.
    Il y a de nombreuses manières de “punir”.
    Les gens non dangereux n’ont pas vocation à aller en prison.
    La prison (qui coûte cher à la collectivité) est une bonne réponse à la dangerosité.

    Notre droit pénal devrait davantage prendre en compte la dangerosité plutôt que se concentrer sur la punition.
    Exemple : un pédophile a purgé ses années de condamnation. Il a “payé sa dette à la société” et donc on le relâche. Sauf qu’il reste dangereux et recommence. Et on le “punit” à nouveau.
    En attendant, il a eu le temps de croiser un pauvre gosse.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications