Je vous propose aujourd’hui une excellente interview de Pierre Conesa, spécialiste des questions stratégiques internationales en particulier militaires, réalisée par l’excellente chaine Youtube ThinkerView.

Eh, tout d’un coup, on n’est pas mieux ici que sur LeMonde.fr, non ? 🙂

====================================================

Comment lutter contre la radicalisation ? Deux semaines après les attentats qui ont fait 17 morts en France, la question est au centre du débat. Pour Pierre Conesa, ex-haut fonctionnaire au ministère de la Défense et auteur d’un rapport sur ce sujet, il faut d’abord s’appuyer sur “les élites musulmanes”. Autre priorité : se resituer sur la scène internationale.

“Quelle politique de contre-radicalisation ?” C’est le titre du rapport rendu par Pierre Conesa fin décembre 2014 à la Fondation d’aide aux victimes du terrorisme. Après le choc provoqué par les attentats meurtiers des 7 et 9 janvier derniers à Paris, c’est la question de l’après qui se pose. Et notamment celle de la lutte contre la radicalisation.

Objectif n°1 : désigner la cible

Pour Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, l’objectif premier d’une politique de contre-radicalisation est de “désigner la cible“, car “c’est le seul moyen de faire comprendre que la composante musulmane de la société française n’est pas concernée dans sa totalité par ces comportements“.

La cible, pour ce spécialiste des questions stratégiques internationales, a un nom : le salafisme. “Le salafisme est une idéologie propagée par l’Arabie saoudite dans les années 1980-90 pour lutter contre les Frères musulmans, qui avaient fait l’erreur de soutenir Saddam Hussein pendant la guerre du Golfe. Le salafisme, abondé par l’argent de l’Arabie saoudite, a propagé partout des mosquées avec des imams salafistes, y compris en Algérie, et nos amis algériens l’ont payé“.

Inutile donc de stigmatiser toute une communauté. Au contraire, selon Pierre Conesa, il faut s’appuyer sur la “classe moyenne musulmane“. Une démarche qui oblige à comprendre d’abord les racines de ces mouvements de ré-islamisation.

Les “reborn muslims”, des enfants de parents “trahis par la République”

Je voudrais rappeler un épisode qu’on a vécu dans les années 1980, c’est la Marche des beurs, qui était sur la thématique ‘liberté, égalité, fraternité’. La réponse du Parti socialiste, à l’époque, a été de constituer SOS racisme avec aucun des leaders de la Marche. Et ça, c’est le genre de choses qui a fait que les enfants de ces gens-là, qui avaient cru à la République, se sont ré-islamisés. Donc les “reborn muslims”, ceux qui vont ensuite donner naissance à ces salafistes, sont des enfants dont les parents ont été trahis par la République“.

Pour l’auteur du rapport “Quelle politique de contre-radicalisation ?”, il est urgent de trouver un interlocuteur crédible dans la communauté musulmane, car elle est le réseau le plus “avancé, puisque c’est elle qui, à travers les imams, les théologiens, les présidents d’associations, les travailleurs sociaux, connaît la communauté. Or quel est leur interlocuteur aujourd’hui ? Le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), mais c’est une structure qui ne fonctionne pas“.

Au coeur de la politique de contre-radicalisation, il y a donc la communauté musulmane. “On ne va pas définir une politique de contre-radicalisation sans les élites musulmanes. Il y a des volets entiers qui ne relèvent pas du gouvernement. Ce n’est pas le ministre de l’Intérieur qui va tenir un discours théologique. Donc aujourd’hui construire cette interface est une première chose“.

Une nouvelle politique extérieure : “le terrorisme ne se combat pas par la guerre”

Au-delà de la politique intérieure, la France doit aussi “se resituer complètement sur la scène internationale“, poursuit Pierre Conesa. “Autre aspect important, c’est la perception de l’ensemble de la communauté sur les ratés de la politique extérieure. On a depuis une dizaine d’années utilisé la force armée pour aller sur des tas de théâtres extérieurs pour lesquels aujourd’hui il n’y a aucun résultat positif. Le terrorisme ne se combat pas par la guerre. Il ne se combat pas non plus par l’augmentation des budgets de la police et du renseignement. C’est un des volets seulement“.

Source : France Info

146 réponses à Le terrorisme ne se combat pas par la guerre, par Pierre Conesa

Commentaires recommandés

Patrick Luder Le 24 janvier 2015 à 07h06

Le terrorisme ne trouve pas sa source dans la religion,
la religion n’est qu’un masque, qu’une excuse.

Le terrorisme trouve sa source dans le désespoir,
lorsque tout est détruit et qu’il n’y a plus d’alternative.

Vous voulez combattre le terrorisme ???
Combattez pour une vie décente pour tous !!!

  1. purefrancophone Le 24 janvier 2015 à 00h35
    Afficher/Masquer

    J’ai regardé cette vidéo cet après-midi , cherchant des infos sur cet homme qui m’avait intrigué lors d’une autre émission .
    Je pense que les responsables politique n’écoutent pas ces hommes spécialistes de géopolitique qui ne sont pas dans une idéologie étouffante et aveuglante .C’est à se demander si ils sont correctement entourés et conseillés .
    L’idéologie c’est beau , mais souvent elle vous coupe des réalités .Et en ce moment je trouve que c’est encore plus flagrant .
    Certes il faut tenir compte des intérêts de notre pays , mais réfléchissons-nous aux conséquences pour les pays concernés mais également pour nous ?
    Exemple de la Libye , de la Syrie , de l’Ukraine ..!
    Et l’Afrique ?
    J’ai lu un article que j’aimerai partager avec les intervenants que cela intéresse sur Boko-Haram
    http://allainjules.com/2015/01/23/boko-haram-la-france-mord-la-poussiere-face-au-cameroun-et-evalue-ses-options/

    La France et les démocraties occidentales feraient bien de réfléchir à deux fois avant d’intervenir partout et n’importe comment .
    Les organisations sectaires , violentes ou les simples d’esprits(à voir si ils le sont) n’attendent que la bonne occasion pour faire des dégâts .
    Quand au monde “Musulman” tellement complexe qu’il est bon de s’informer sur cette religion et toutes ses composantes avant de donner des leçons .
    Le terrorisme n’est pas vaincu , loin de là ; il va falloir apprendre à gérer ces situations qui peuvent nous toucher n’importe où n’importe quand .
    Et toujours la question :QUI les financent ????


    • Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 12h18
      Afficher/Masquer

      @purefrancophone qui écrit “au monde “Musulman” tellement complexe “
      Tout à fait. A 56 ans, et la fréquentation quotidienne de musulmans dans le cadre professionnel, j’ai appris très récemment par exemple qu’en Tunisie (selon un tunisien se déclarant musulman), la question de la viande hallal ne se pose pas et qu’il a été surpris de découvrir ce (présumé) problème en arrivant en France. Selon wikipedia : “85% des tunisiens sont sunnites de rite malikite, le reste étant hanafite ou ibadites”.
      Et c’est pourquoi le roman de Houellebecq (un parti musulman au gouvernement en 2022) est tout à fait irréaliste (selon l’anthropologue et sociologue, Malek Chebel, la grande variété de “courants” des musulmans de France est une raison suffisante pour que de son vivant il ne connaisse pas l’avènement d’un parti “musulman”).


      • gracques Le 24 janvier 2015 à 18h31
        Afficher/Masquer

        Le roman de Houellebecq parle d ‘islam dans son livre comme Voltaire parlait de Mahomet dans son conte du meme nom.
        Il ne s’agit pas d’islam mais de soumission.


        • Carabistouille Le 24 janvier 2015 à 19h37
          Afficher/Masquer

          Heuuu, Islam, ça veut dire soumission. Ce que vous dites revient à dire ” il ne s’agit pas de soumission mais de soumission”. Developpez, j’ai du mal


          • bob Le 27 janvier 2015 à 16h17
            Afficher/Masquer

            c’est pourtant clair. le sujet ce n’est pas l’islam mais la lâcheté des poliques surtout de gauche qui cèdent a toutes les pressions et collaborent au sens fort du terme( comme le dit fort bien malek bouti) pour récolter des voix. Du coup la laîcité est devenu au fil des ans une coquille vide.
            ils font maintenant semblant de la redécouvrir alors que navire prend l’eau de toutes parts, mais ils ne feront rien de vraiment concret car c’est leur clientèle.


    • ·٭·щargueri†e·٭· Le 24 janvier 2015 à 14h30
      Afficher/Masquer

      et si les dirigeants de nos pays, au contraire, savaient très bien ce qu’ils font ?
      certes ça demande d’effectuer un changement d’étage dans la conscience, pour l’admettre…
      Mais tout serait plus logique et clair…


      • Gaïa Le 24 janvier 2015 à 19h35
        Afficher/Masquer

        Très bonne question.

        Là ou je ne suis pas tout à fait en accord avec monsieur Canosa c’est que toutes ces guerres au Moyen- Orient et dans les pays de l’Est ont bien pris leurs sources aussi dans l’affrontement des Américains avec l’Union- Soviétique ( en Afghanistan, c’est évident) qui s’est continué avec la Russie (Ukraine), en Yougoslavie ( et ailleurs ) qu’on a désarticulée sciemment en faisant mousser les différences ethniques . Pourquoi? Tout cela pour limiter toute zone hors OTAN, pour empêcher toute contre-puissance susceptible de saper l’ambition de contrôle planétaire étasunien et sa domination totalitaire. God is with América. Point. Il en allait de même avec tout pays qui osait narguer les choix stratégiques des USA comme on l’a vu avec Saddam Hussein en Irak, Hassad en Syrie et avec Kadhafi en Libye qui prenait trop d’importance en Afrique et favorisait l’insoumission et l’unité des pays dans ce continent . Donc il n’y a pas eu un ” nouvel ennemi à imaginer”. Il était toujours là et exploitable un peu partout avec effectivement des mots d’ordre chaque fois renouvelés de la part des Américains pour camoufler leurs véritables objectifs.


    • Tony A Le 24 janvier 2015 à 15h47
      Afficher/Masquer

      Les responsables politiques commencent à devenir sérieux à partir de deux à trois cent mille morts (dans leur camp) ou quand leur pays est en partie détruit. Avant, ils sont englués dans des préoccupations politiciennes.

      C’est ce qui s’est passé avant et pendant chacune des deux guerres mondiales.

      Pour l’Indochine, ils n’ont rien compris avant la défaite finale ; pour l’Algérie, il a fallu 5 à 6 années de guerre pour qu’ils songent à une solution réaliste.


    • Gaïa Le 24 janvier 2015 à 15h52
      Afficher/Masquer
    • Chris Le 24 janvier 2015 à 16h45
      Afficher/Masquer

      Qui les financent ? Wahhabisme !


  2. Guillaume Besset Le 24 janvier 2015 à 00h53
    Afficher/Masquer

    Absolument, le terrorisme se combat par une représentation des musulmans de classe moyenne qui fonctionne, c’est la moindre des choses !
    (je viens d’envoyer un mail à SOS Racisme pour leur exprimer mon étonnement)

    Le terrorisme peut aussi se combattre je pense par des investissements (mécénat par ex) dans les méthodes de prévention des conflits, qui sont très faibles actuellement (voir liste pratique sur https://www.facebook.com/1percentForNonViolentCommunication par ex)


    • purefrancophone Le 24 janvier 2015 à 01h04
      Afficher/Masquer

      Guillaume Besset ;
      (je viens d’envoyer un mail à SOS Racisme pour leur exprimer mon étonnement)

      Quel étonnement ?


  3. AchilleT Le 24 janvier 2015 à 00h58
    Afficher/Masquer

    @ Yoananas “théorie argumentive de la pensée”, donc que nous raisonnions pour chercher à affirmer, et conforter nos opinions, et non dans le but de rechercher la vérité, selon Platon ? Méfiez-vous vous de l’inquisition de la modération de ce blog si vous vous aventurez dans ce domaine…


  4. Miclav Le 24 janvier 2015 à 02h38
    Afficher/Masquer

    J’ai découvert aujourd’hui, grâce à Mermet qui revient sur le net (là-bas.org), un sociologue des religions qui s’appelle Raphaël Liogier.
    Il parle en début d’émission, à écouter.
    Sinon : http://www.zamanfrance.fr/article/raphael-liogier-djihad-est-chant-cygne-dindividus-asociaux-14156.html
    Son analyse est très intéressante.


    • purefrancophone Le 24 janvier 2015 à 08h23
      Afficher/Masquer

      Miclav;
      Il a été auditionné le 21Janvier à l’Assemblée Nationale . Moins facile à suivre qu’à lire .Mais son analyse est à entendre.
      Chaine LCP , puis rechercher dans “commissions” Je n’ai pas de lien encore


  5. boduos Le 24 janvier 2015 à 02h53
    Afficher/Masquer

    ses préconisations d’un traitement de proximité par des acteurs non policiers pour détecter les problèmes de banlieue avant qu’ils ne dégénèrent sont pertinentes, surtout lorsqu’il précise que des mesures nationales centralisées n’ont jamais rien produites sur le terrain .
    devant tant d’incompétences gouvernementale qu’il s’agisse de l’éducation nationale sabotée ou du saupoudrage des politiques de la ville ,on peut s’interroger sur les réelles intentions de l’oligarchie de faire naitre le désir de citoyenneté française.
    pour avoir été du sérail au ministère de la défense, Pierre Conesa fait bien souvent des réponses qui se limitent à citer des exemples pour esquiver la question.
    Après le diagnostic du terreau sur lequel peut éclore la révolte , il n’ignore tout de même pas que ces jeunes sont repérés et manipulés par des services secrets comme le furent les brigades rouges par Gladio ou d’autres services “action “du proche orient et d’outre atlantique et que cet élément catalyseur est décisif .
    le robinet d’eau tiède a couler 1h14mn.


    • boduos Le 24 janvier 2015 à 12h18
      Afficher/Masquer

      le robinet d’eau tiède a (pardon) “coulé” 1h14.
      j’ajoute qu’il reste bien superficiel lorsqu’il évoque le Ruanda et l’ attitude ” reservée” des USA, en réalité à la manœuvre derrière Kagamé.
      Conesa n’a pas du lire ni Pierre Pean,ni le capitaine Baril ,ni Bernard Lugan !


  6. grub Le 24 janvier 2015 à 03h51
    Afficher/Masquer

    @yoananda

    Avoir tout faux sur 1h14 d’interview c’est plutôt une performance, dîtes moi.

    Pour répondre aux termes de votre critique, je trouve justement qu’il donne essentiellement des faits et que leur choix produit de l’analyse. C’est plutôt subtil et difficile à contredire.


    • yoananda Le 24 janvier 2015 à 18h25
      Afficher/Masquer

      Je parle de sa grille d’analyse, pas de sa description des faits.
      Ce monsieur a été formé a une époque ou la physique sociale n’existait pas encore.
      De plus, on voit bien qu’en tant qu’Européen il a intériorisé une forme de révulsion à l’égard de la guerre. Et en tant que Français, il a intériorisé la forme locale de contrat social “la république” et ses principes.
      Il ne pense pas hors de ce cadre.

      Hors, je prétends (ça peut se discuter bien sûr), que ce cadre n’est plus opérant.
      D’abord, la notion d’état westphalien est remis en cause par la construction européenne et la mondialisation.
      Ensuite, je prétends, comme le précaunisent les anglosaxons qu’on ne peut pas mélanger le renseignement et l’opérationnel. En gros, on ne peut pas essayer de comprendre et chercher une solution en même temps.
      Enfin, je le redis, il analyse le monde musulman avec sa grille de pensée occidentale.

      Et malheureusement, en France, nous manquons de culture sociologique de base, car nous nous interdisons certaines manières de penser.

      Trop de handicaps qui l’amènent dans le whishful thinking.


      • yoananda Le 24 janvier 2015 à 18h49
        Afficher/Masquer

        En fait je retire ce que j’ai dit. Je réagissait au résumé. L’interview est bien plus riche et complexe que la présentation de l’article … qui elle, laisse beaucoup à désirer.


        • grub Le 25 janvier 2015 à 03h00
          Afficher/Masquer

          C’est bien ce qu’il me semblait, je n’ai pas lu le résumé, l’interview est plutôt riche et subtil.
          Pour ce qui est de l’état westphalien comme vous dîtes, je ne crois pas que cela ait réellement changé quelque soit l’époque. Il me semble que ce système n’est pas du tout pertinent pour les états vassaux et il faut bien l’admettre, les pays européens, France y compris, sont des pays vassaux.
          Ensuite là encore je ne suis pas d’accord avec vous dans le sens où vous attendez une analyse voire même une réponse. L’intérêt de l’interview justement c’est que ce sont juste des faits, de l’expérience évoquée de telle façon qu’elle donne du sens.
          Si je voulais être provocateur je dirais que vous attendez des confirmations et vous n’avez que des interrogations.


  7. Serge Le 24 janvier 2015 à 04h16
    Afficher/Masquer

    Oui il ya forcément deux plans,l’un extérieur et l’autre intérieur .

    -Sur le premier,je suis d’accord .Je l’ai écrit plusieurs fois : la montée en puissance du fondamentalisme dans le monde musulman a été favorisée (sinon provoquée)
    1° Par le soutien aux islamistes contre l’URSS en afghanistan (guerre qui a lancé Al Quaïda et Ben Laden .
    2° L’affaiblissement des régimes presque dictatoriaux certes,mais laïcs ainsi que les leaders comme Nasser ,Arafat ,aujourd’hui Bachar ,l’éviction comme celui de Moubarak,Ben Ali ,ou leur élimination pure et simple ,Sadam Hussein,Khadafi et le chaos induit .
    Tout cela au profit des monarchies du Golfe .Business ,business …

    Tout cela est connu et rebattu ,sans pour autant que quelquechose ait changé ,puique il n’y a pas longtemps Hollande voulait bombarder Assad et aujourd’hui,il copine avec l’Arabie Saoudite .Sarko et Fabius en croquent recroquent avec le Qatar (voir le livre de P.Péan et Vanessa Ratigner+ celui de Nicolas Beau)…

    -Sur le plan intérieur : Marre !
    C’est une énième mise en accusation du peuple français autochtone des problèmes qu’il subit sans avoir jamais demandé rien à personne .
    C’est un comble ,c’est la double peine : on lui change son pays de force ,tout en l’accusant d’apartheid .Et on le somme en plus de résoudre les problèmes de l’Islam face à la “modernité” .
    Serait-ce donc un impératif moral catégorique ? une loi de la physique naturelle ,comme la météo ou la gravitation des corps ?
    Car enfin ! Avant les années 80 qui marquent le début de l’immigration massive maghrébine et subsaharienne ,l’Islam n’était pas un problème en France,ni pour la France .
    Pourquoi ? Tout simplement parce que cette immigration était de travail et ne représentait démographiquement que peu de chose ,et à la marge .Les jeunes ne s’en rendent pas compte,mais moi qui suis âgé 67 ans,je le sais ,jamais entendu parler de ça avant .
    Pendant la période coloniale ,très très peu ,voire aucun de nos colonisés d’Afrique ne venaient vivre en métropole(les Antillais étant partie intégrante de la Nation ,ils sont de fait et par l’histoire des autochtones français des territoires d’outre-mer)).
    Par la volonté des algériens ,la guerre d’Algérie a mis fin à leur appartenance coloniale à la France,et c’est tant mieux .
    Mais alors pourquoi bon nombre d’entre eux veulent-ils maintenant être français en faisant la queue au consulat ?
    Il est seulement là le problème intérieur ,dans la factualité de l’immigration massive récente et nulle part ailleurs .
    Et ça ,personne n’ose le dire sur aucun plateau de télé ,tellement cette évidence les aveuglent et contrarie l’idéologie mondialiste .
    Oui ,moi je n’ai ni honte ni de scrupule moral à avoir la nostalgie de la France de ma jeunesse et de mon enfance,malgré tout ce qu’on (JE) peut lui reprocher par ailleurs .

    “France, mère des arts, des armes et des lois,
    Tu m’as nourri longtemps du lait de ta mamelle :
    Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle,
    Je remplis de ton nom les antres et les bois.

    …………………………………………………………….
    Mais nul, sinon Écho, ne répond à ma voix.”


    • RB Le 24 janvier 2015 à 04h39
      Afficher/Masquer

      Le loup sort du bois: en bref, rétablissement du code de l’indigénat ou déportation de plusieurs millions de citoyens français!
      Une France éternelle qui sent le Vichy, plutôt. Presque rafraichissant à côté de notre bon gouvernement qui fait financer des imams par le Qatar, en espérant que ces grands démocrates renforceront le civisme de leurs ouailles!

      Au moins, ça a le mérite d’être clair, mais ce sera sans moi.


    • Ataraxi Le 24 janvier 2015 à 05h10
      Afficher/Masquer

      Si vous n’êtes pas capable d’admettre que les musulmans français sont aussi français que vous, je vous suggère d’aller l’écrire sur d’autres blogs où vos propos ne seront pas modérés.


      • lepierrot Le 24 janvier 2015 à 06h50
        Afficher/Masquer

        Moi je suis français avant de me revendiquer musulman, je m’en fous de ma religion.


        • RB Le 24 janvier 2015 à 07h24
          Afficher/Masquer

          Rassurez-vous,moi aussi,je m’en fiche, de votre religion, comme de celle de tous les intervenants.

          @Ataraxi:
          Je ne pense pas qu’il soit constructif de jeter l’anathème; Serge a le mérite d’exprimer clairement et poliment son avis, et semble ouvert au débat.
          Mais il importe de bien mettre en évidence les à-côtés de chaque position. Revenir au temps des chasseurs cueilleurs peut paraître séduisant, mais implique de mesurer les restrictions alimentaires que la rareté actuelle du mammouth implique.
          De même, revenir à une France fantasmée de sa jeunesse induit un prix que nous ne sommes pas tous prêts à accepter.
          Il m’apparait important que chacun en prenne conscience. Autant donc pouvoir en parler ouvertement, en évitant bien entendu tout débordement inconvenant.


          • boduos Le 24 janvier 2015 à 13h11
            Afficher/Masquer

            @lepierrot et RB
            je suis un vieux gaulois et je me réjouis que des Farida Belgoul ait l’initiative de revenir aux fondamentaux de notre vieille culture :-la famille et l’instruction .
            la famille,première protection et premier enracinement de l’enfant
            l’instruction ,premier outil de pensée susceptible de permettre l’éclosion d’un être libre et critique.http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/farida-belghoul-lance-le-ministere-48605.
            Il ne vous échappe pas que c’est tout a fait l’inverse que font nos oligarques depuis 40 ans!
            il ne vous échappe pas que des bouts de vérité se retrouve tantôt chez Zemour (dans l’erreur sur l’islam) ou chez d’autres mais souvent sans recul ni nuance ni realisme.
            pourquoi Vals n’ ignore pas que le passage à l’acte de nos “terroristes” est le résultat d’un marionnettiste caché derrière daesh et al qaida, et qui les a utilisés pour préparer l’opinion avec accessoirement un avertissement aux velléités d’un virage politique (exterieur) de hollande qui se lasse de n’avoir pas de retour sur investissement de son beniouiouisme atlantiste.
            bien que farouchement opposé à la vision de Hollande du citoyen français et de son devenir ,(effacement ,déracinement,acculturation,flicage,….)le coup de poignard des attentats et sa réaction de rassemblement des français a été contre productive pour les initiateurs des attentats par procuration.
            mais le naturel a déjà repris le dessus chez Vals qui profite du choc émotionnel pour passer ses lois scélérates attentant à notre vie privée (pour contrôle et manipulation )
            En effet, ces messieurs se sont aperçus que SOS racisme et la politique des grands frères ne leur garantissaient pas l’apport de voix dont ils ont crucialement besoins désormais .ils en prennent donc le contre pied en espérant un retour au bercail des électeurs partis au FN.(justement au moment ou MLP tacle Chauprade qui prône aussi le choc des civilisations.
            va falloir bien ouvrir nos yeux ! …..et sauver nos sources….


          • Rose du sud Le 24 janvier 2015 à 19h20
            Afficher/Masquer

            En effet, monsieur Serge a 67 ans j’en ai 79 et j’ai connu la guerre.
            Nous les enfants de la guerre nous nous sommes aperçus qu’un fossé séparait notre génération à celle qui n’a connu que les superbes lois du CNR et qui sont nés la cuillère d’argent dans la bouche ou presque et surtout où chacun pouvait avoir du travail…..Serge n’a pas vu de délinquants uniquement parce qu’ils n’avaient pas besoin de voler de trafiquer pour SURVIVRE.
            Maintenant le gouvernement avec ses ministres presque tous tricheurs mettent tout le monde dans l’austérité, provoquant le chômage ce n’est plus du tout la même chose.
            la génération de serge veut garder ses privilèges réaction humaine.
            Les jeunes d’Evry disaient pourquoi travailler à l’école puisqu’on n’a pas de travail nous…les enfants d’immigrés.???


            • Serge Le 24 janvier 2015 à 22h36
              Afficher/Masquer

              @Rose du Sud ,pas d’attaque personnelle svp .Vous ne m’avez donc jamais lu ici,car j’ai suffisamment raconté ma vie en voulant témoigner .J’ai vécu la pauvreté et même un peu “l’Assommoir” si vous voulez tout savoir ,quand mon père maçon rentrait du boulot à 9h du soir ,ivre et le vin méchant en nous menaçant de mort,quand il ne tabassait pas ma mère …
              Vous ne pouvez pas comprendre ,n’ayant pas vécu cette époque .
              Des délinquants j’en ai fréquenté ,car ils étaient issus du même milieu que moi .J’aurais pu l’être moi-même ,et mon frère l’a été un peu (vol de voiture) .Ceux qu’on appelait les “Blousons noirs” ,qui n’étaient rien d’autre que des prolos qui se bastonnaient bêtement le samedi soir au baluche du coin ,pour des conneries ,des histoires de “gonzesses ou le besoin ancestral d’afficher sa virilité .
              Je n’ai jamais vu l’un d’entre eux s’attaquer à une petite vieille pour lui piquer son sac .Cela ne leur serait même pas venu à l’idée .
              D’une certaine façon ,malgré leur relative “connerie”,ils avaient encore un certain sens de l’honneur guerrier .les bastons ,c’était toujours entre mecs et plutôt un contre un .
              Salutations distinguées .


        • purefrancophone Le 24 janvier 2015 à 08h14
          Afficher/Masquer

          lepierrot;
          Et vous avez raison , ce devrait être comme cela pour tout le monde !
          La citoyenneté avant la religion c’est la base de la “République laïque “


          • Atomix Le 24 janvier 2015 à 10h23
            Afficher/Masquer

            Citoyenneté point.

            Dieu n’existe pas. La religion c’est la construction intellectuelle mensongère qui excuse les pires atrocités.


            • jules Le 24 janvier 2015 à 11h15
              Afficher/Masquer

              Bien sûr que oui, Dieu existe ! C’est un concept philosophique, voilà tout. (Parole d’athée de la pire espèce : un athée mécréant.)

              La bonne question, c’est : « Ai-je besoin de Lui pour donner un sens à mes actes ? »

              Oui ? C’est très bien, éminemment respectable ; mais, de grâce, n’emmerdez personne avec ça. — Non ? C’est tout aussi bien, tout aussi respectable ; mais, de nouveau, n’emmerdez personne avec ça.

              Encore une remarque en passant : Dieu, ce n’est pas la religion. Il y a des religions sans dieux qui ont fait autant de victimes que le christianisme ou l’islam, ou plutôt : au nom du christianisme ou de l’islam. Des religions d’État, des religions de la rationalité, des religions de la science, de la culture, de la politique, etc. Partout où vous trouverez des idoles, des hommes providentiels ou des malades de la vérité en guise de certitude absolue. Peut-être même, d’ailleurs, la religion de… la citoyenneté. 🙂


            • atomix Le 24 janvier 2015 à 19h27
              Afficher/Masquer

              @jules

              “Bien sûr que oui, Dieu existe ! C’est un concept philosophique, voilà tout. (Parole d’athée de la pire espèce : un athée mécréant.)”

              Euh non! La construction philosophique n’est pas celle des croyants. Alors vous vous êtes berné. (Dérive intellectuelle?)

              “La bonne question, c’est : « Ai-je besoin de Lui pour donner un sens à mes actes ? »

              Oui ? …C’est très bien, éminemment respectable ; mais, de grâce, n’emmerdez personne avec ça. ”

              Vous avez faux. Le concept Dieu infantilise l’adulte et le fait agir comme tel. Rappelez vous de vos enfants, de vos petits frères, vos neveux, vos petits voisins. Ils sont particulièrement narcissiques. Et c’est normal c’est une passage psychologique. Un enfant narcissique est particulièrement dangereux, mais comme c’est un enfant sous la supervision d’ ” adulte ” c’est habituellement sous contrôle. Mais un adulte infantilisé qui croient en Dieu sera dangereux surtout s’il ne peux assouvir son narcissisme (classe modeste, dernier de horde, etc.) Dangerosité d’autant plus exacerbée si il a en plus des enfants.

              “— Non ? C’est tout aussi bien, tout aussi respectable ; mais, de nouveau, n’emmerdez personne avec ça.”

              Encore Faux. Puisque Dieu n’existe pas, vous n’emmerder personne, hormis ceux qui refusent de grandir et qui s’enferment dans leurs croyances infantilisantes.

              “Encore une remarque en passant : Dieu, ce n’est pas la religion. Il y a des religions sans dieux qui ont fait autant de victimes que le christianisme ou l’islam, ou plutôt : au nom du christianisme ou de l’islam. Des religions d’État, des religions de la rationalité, des religions de la science, de la culture, de la politique, etc. Partout où vous trouverez des idoles, des hommes providentiels ou des malades de la vérité en guise de certitude absolue. Peut-être même, d’ailleurs, la religion de… la citoyenneté. 🙂 ”

              Je sais pas si ces mots sont seulement pour rire. Ou pour tout intellectualiser (en étant lâche tout en s’estimant supérieur ?).


            • Carabistouille Le 24 janvier 2015 à 19h36
              Afficher/Masquer

              ça tombe sous le sens ce que vous dites. D’une intelligence lumineuse. Ainsi avons nous eu à subir le narcissisme violent et sanguinaire de Gandhi, l’abbé Pierre, mère Thérésa, sœur Emmanuelle, ML King, François d’Assises, et tant d’anonymes humbles et dévoués qui chaque jour, mus par un narcissisme sanguinaire se sont escrimés à compliquer et à empoisonner la vie de leurs prochains.

              Il y a un obscurantisme athée, une bigoterie athée à la même horripilante face stupide, bornée, arrogante et vindicative que le premier bigot calotin de la première religion venue.


            • Rose du sud Le 24 janvier 2015 à 19h32
              Afficher/Masquer

              Qui excuse les pires atrocités???
              Modérez vos propos monsieur.
              Ce sont des croyants authentiques et discrets qui aident bien des chômeurs, bien des jeunes en perdition bien des œuvres humanitaires.
              certains dévient parfois, certes
              Mais tout de même si Dieu est la perfection, une sorte d’idéologie en fait un père idéal.. qui est encore mieux que votre père, qui humain n’aurait pas pu vous aider cela ne veut pas dire que Dieu parfait demande les pires atrocités mais justement le contraire.
              Donc je suis citoyenne laïque, républicaine et croyante dans ma vie privée avec discrétion….j’accepte les pensées des autres mais pas les mensonges.


            • DUGUESGLIN Le 24 janvier 2015 à 20h02
              Afficher/Masquer

              Ce sont plutôt les idéologies qui ont permis les pires atrocités.
              Certains assoiffés d’asseoir leur domination ont transformé des religions en idéologies auxquelles se sont opposés d’autres idéologies rivales anti-religieuses.
              Les religions dans leur ensemble considèrent que l’homme ne peut pas être réduit à un niveau de simple animal supérieur, mais qu’il est capable d’atteindre un haut degré de conscience de lui-même de l’autre et de l’au-delà.
              Ceux qui s’emparent d’une religion pour la transformer en idéologie sont en totale opposition avec la religion dont ils se revendiquent.
              L’idéologie nazi, soviétique, fasciste ont fait des dégâts énormes, au même titre que tous ceux qui voulaient dominer le monde, quand bien même ce serait au nom des droits de l’homme ou d’une religion, car ce sont ceux qui veulent dominer le monde, le façonner à leur image, et lui imposer leur idéologie réductrice, qui sont dangereux, ceux-là (souvent) se déclarent athées mais dans la pratique se prennent pour des dieux.


            • Atomix Le 24 janvier 2015 à 21h30
              Afficher/Masquer

              @Carabistouille

              Mère Théresa, celle qui avait un orphelinat pour filles jusqu’à l’âge de ~10 ans.

              Ghandhi qui a refusé une injection d’antibiotique à sa femme qui lui aurait sauvé sa vie parce que c’était un traitement non violent, mais qui a autorisé une appendicectomie à sa nièce.

              King : <Des accusations de plagiat contre sa thèse de doctorat à l’université de Boston aboutissent en 1991 à une enquête officielle des responsables de cette université. Ceux-ci concluent qu’un tiers environ de la thèse est plagié d’un article écrit par un étudiant diplômé antérieurement, mais il est décidé de ne pas retirer son titre à Martin Luther, car la thèse constitue tout de même « une contribution intelligente au savoir »[5]. On trouve également des emprunts tacites dans certains discours de King, mais Keith Miller soutient[6] que dans ce dernier cas, c’est une pratique courante des Afro-Américains et que l’on ne peut considérer cela comme du plagiat. Toutefois, comme Theodore Pappas le note dans son livre sur le sujet[7], Martin Luther avait en fait suivi un cours sur les normes de la production intellectuelle et le plagiat à l’université de Boston.>

              De plus, il est le père de quatre enfants. Merveilleux les États-Unis est un “ex-état esclavagiste, (ne pas se rappeller le film “Mississipi brûle”). Donc le pays est un pays tellement merveilleux pour les afro-américains qu’il met au monde 4 combattants de la liberté.

              Pour l’abbé Pierre, les autres, je ne les connais pas, il me semble particulièrement gentils. Mais comme j’aime à répéter cette maxime: “l’enfer est pavé de bonnes intentions”.

              P.-s. Oubliez l’inquisition, les bûchers, les croisades, la colonisation “spirituelle” de l’Amérique. Le massacre des Sioux pacifiés car ils attendaient la venu de leur messie. Le massacre des palestiniens. le massacre de la planète…

              Oubliez la Genèse:
              Gn 1,27. Dieu créa donc l’homme à Son image; Il le créa à l’image de Dieu, et Il les créa mâle et femelle.
              Gn 1,28. Et Dieu les bénit, et Il leur dit: Croissez et multipliez-vous, remplissez la terre, et assujettissez-la, et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tous les animaux qui se remuent sur la terre.


            • Carabistouille Le 25 janvier 2015 à 09h18
              Afficher/Masquer

              Vous avez totalement raison, ces affreux là, comparés aux bienfaiteurs athées de l”humanité, Staline, Mao, Pol Pot, Hitler, Mussolini et les Kim, ont vraiment commis des crimes abominables.
              Sacré ignare qui manie des bribes de connaissances comme un enfant agiterait en jubilant un cal 45 acp


            • Homère d'Allore Le 25 janvier 2015 à 11h12
              Afficher/Masquer

              Les autres, je veux bien. Mais Hitler n’était pas athée.
              Il a cru jusqu’au bout en la “divine providence” et se plongeait souvent dans une mystique païenne.


            • atomix Le 24 janvier 2015 à 23h17
              Afficher/Masquer

              @DUGUESGLIN

              “Ce sont plutôt les idéologies qui ont permis les pires atrocités.
              Certains assoiffés d’asseoir leur domination ont transformé des religions en idéologies auxquelles se sont opposés d’autres idéologies rivales anti-religieuses.”

              Bien beau discours intellectuel mais qui ne colle toutefois pas à la réalité historique de l’humain.

              “Les religions dans leur ensemble considèrent que l’homme ne peut pas être réduit à un niveau de simple animal supérieur, mais qu’il est capable d’atteindre un haut degré de conscience de lui-même de l’autre et de l’au-delà.”

              Édifiant.. Je fais le père Noël a chaque année depuis 5 ans. Je devrais peut-être vous mettre sur ma liste de visite l’an prochain. Quel est l’adresse de vos parents?

              “Ceux qui s’emparent d’une religion pour la transformer en idéologie sont en totale opposition avec la religion dont ils se revendiquent.
              L’idéologie nazi, soviétique, fasciste ont fait des dégâts énormes, au même titre que tous ceux qui voulaient dominer le monde, quand bien même ce serait au nom des droits de l’homme ou d’une religion, car ce sont ceux qui veulent dominer le monde, le façonner à leur image, et lui imposer leur idéologie réductrice, qui sont dangereux, ceux-là (souvent) se déclarent athées mais dans la pratique se prennent pour des dieux.”

              Pour faire simple la révolution a détruit la croyance en Dieu à sa face même, car la cause du peuple était juste. À moins d’être un francophone hors-France, votre croyance est inacceptable. Non pas pour moi mais pour votre propre intelligence.

              Pour ce qui est des soviétiques. Faisons ça bref. Lénine devait prendre le commandement, mais il ne l’a pas fait (courage, compétence, psychologie, peut importe la raison) . Il a donc laissé la place à un pur psychopathe.

              Alors résumé le communisme (qui n’a jamais été mis en application sur la Terre) plutôt le capitaliste d’état soviétique à la dictature d’un psychopathe confronté à la psychopathie des autres pour essayer de démontrer que l’idéologie est plus dangereuse que la religion est bien naïf.


            • grub Le 25 janvier 2015 à 03h40
              Afficher/Masquer

              @Atomix

              Pffff comment chercher des poils sur les oeufs.
              Je ne suis pas baptisé mais franchement vos attaques ne valent pas un clou surtout celle sur l’abbé Pierre (j’ai rien sur certain encore moins sur lui mais quand même c’est suspect, à ce stade de l’enquête il vaut mieux fermer sa boca).
              Pour les autres c’est du même tonneau, vous découvrez que ce sont des hommes (ou femmes) avec leurs imperfections. Félicitation.
              Si je dois comparer avec nos politiques, c’est du 1000 contre 1.
              Après sur Dieu, c’est pas la peine de gloser, il existe, il existe pas personne ne le sait donc inutile d’être péremptoire, je ne suis pas croyant, c’est juste un avis scientifique évident.


            • Atomix Le 25 janvier 2015 à 07h54
              Afficher/Masquer

              @grub.

              “Je ne suis pas baptisé mais franchement vos attaques ne valent pas un clou surtout celle sur l’abbé Pierre,”

              Pour l’abbé Pierre, allez relire ce que j’ai écrit, c’est pas bien long, pas bien compliqué à comprendre. Un cours de lecture vous aiderait peut-être…

              ” (j’ai rien sur certain encore moins sur lui mais quand même c’est suspect, à ce stade de l’enquête il vaut mieux fermer sa boca).”

              Vous connaissez le dicton: “Quand on a rien a dire vaux mieux se fermer la gueule.” Imaginez quand c”est des conneries…
              Coluche quant à lui, disait : “Il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet !”

              “Pour les autres c’est du même tonneau, vous découvrez que ce sont des hommes (ou femmes) avec leurs imperfections. Félicitation.”

              Quelqu’un qui refuse la plus simple intervention médicale pour sauver sa femme sous des principes de non violences, mais qui accepte des chirurgies pour sa nièce est pour le moins incongru. On pourra aussi passer outre le fait qu’il s’est attaqué à l’apartheid des indiens en Afrique du Sud, mais qu’il n’a rien fait pour les africains.

              “Si je dois comparer avec nos politiques, c’est du 1000 contre 1.”

              Évidement si vous comparer aussi bien que vous votez… euh pardon, lisez…

              “Après sur Dieu, c’est pas la peine de gloser, il existe, il existe pas personne ne le sait donc inutile d’être péremptoire, je ne suis pas croyant, c’est juste un avis scientifique évident.”

              Pas besoin d’être péremptoire sur l’inutilité d’être péremptoire. La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale.

              Ce n’est sutout pas un avis scientifique. Dieu ne répond à aucun critère scientifique, si ce n’est que le besoin des humains mal aimés de penser qu’il y a quelque quelque part qui doit les aimer, puisque leur parent ne les aiment pas. Or chez les animaux, hormis les hommes, quand ils font des enfants ils les aiment. Alors lorsque les réminescences animales atteignent le préconscient, elles induisent aux hommes des “croyances” d’un Dieu bienveillant pour compenser l’absence d’amour parentale. Mais quand la pression environnementale devient trop forte, ces schèmes compensatoires se transforment en justification de vengeances de passage à l’acte tel que Charlie…

              Bonne relecture.


            • grub Le 25 janvier 2015 à 11h21
              Afficher/Masquer

              @atomix

              Ce que j’ai écris entre parenthèse était censé résumer votre pensée sur l’abbé Pierre, je vous ai relu et je pense l’avoir bien résumé.
              Si je devais choisir entre Hollande et Gandhi, bien sûr que je voterai pour ce dernier et plutôt mille fois qu’une.
              Et quand on ne peut démontrer quelque chose, on peut toujours l’affirmer mais on n’est plus dans le scientifique, après, la science, ça n’est pas une fin en soit je vous l’accorde volontiers.

              En même temps ces sujets ne me passionnent pas, je réagissais plutôt à la virulence de vos propos précédents, relisez-vous et vous verrez qu’ils sont quelque peu agressifs.
              Bon, fermer sa boca, c’est pas très gentil non plus, je vous l’accorde là aussi 🙂 et je m’en excuse.
              Parce que si on vote Gandhi faut savoir s’excuser c’est la moindre des choses, j’essaye d’être cohérent. ^^
              Sur ce, bonne journée


            • Atomix Le 25 janvier 2015 à 15h22
              Afficher/Masquer

              @grub

              “Ce que j’ai écris entre parenthèse était censé résumer votre pensée sur l’abbé Pierre, je vous ai relu et je pense l’avoir bien résumé.”

              C’est étrange. Effectivement vous résumez bien ma pensée hormis l’abbé Pierre.

              “Si je devais choisir entre Hollande et Gandhi, bien sûr que je voterai pour ce dernier et plutôt mille fois qu’une.”

              Un con dont on ignore qu’il l’est fait plus de tord qu’un autre qu’on le sait.
              De toutes façon, le problème, n’est pas qu’Hollande soit con ou pas, ni même Ghandi. Le problème est qu’une fois que l’on le sait, il faut l’endurer pendant cinq années.

              “Et quand on ne peut démontrer quelque chose, on peut toujours l’affirmer mais on n’est plus dans le scientifique, après, la science, ça n’est pas une fin en soit je vous l’accorde volontiers.”

              Si la science ne l’est pas, qu’est-ce qui l’est?

              “En même temps ces sujets ne me passionnent pas, je réagissais plutôt à la virulence de vos propos précédents, relisez-vous et vous verrez qu’ils sont quelque peu agressifs.”

              Des gens se font tuer pour une construction infantilisante et il y en a encore pour palabrer entre les bonnes et les mauvaises religions. C’est quelque peu agressant non?

              “Bon, fermer sa boca, c’est pas très gentil non plus, je vous l’accorde là aussi et je m’en excuse.”

              Si vous ne vous excusiez pas qui pourrait pas… 🙂
              (autrement dit, il faut commencer par se pardonner soi-même avant de demander pardon aux autres… mdr)

              “Parce que si on vote Gandhi faut savoir s’excuser c’est la moindre des choses, j’essaye d’être cohérent. ^^
              Sur ce, bonne journée”

              Bonne journée a vous


    • purefrancophone Le 24 janvier 2015 à 08h39
      Afficher/Masquer

      Serge;
      Je partage assez n’ayant qu’une petite dizaine d’années de moins que vous .
      Nous avons connu ces arrivées sans problème , et c’est pour cela que j’essaie de comprendre .Leurs conditions de vie n’étaient pas celles qu’ils ont aujourd’hui , ils avaient tout laissé derrière eux , et pourtant ne posaient pas de problème particulier .Pas de foulard , pas de mosquées , pas de produits hallal , ils se sont adaptés . .Est-ce la République qui n’a pas voulu ni voir ni comprendre ? Qui a trop excusé les premiers débordements ?
      A t-elle été trop laxiste , ne voulant pas ‘faire de vague” expression à la mode et du coup est restée aveugle face à la montée de revendications pas toujours compatible avec notre fonctionnement ?
      Les jeunes gens radicalisés ont pour certains fait de belles études ,famille sans difficultés particulières , Ce ne sont donc pas des échecs d’intégration. Il y a aussi quelques convertis .
      Les années à venir ne vont pas être faciles si le terrorisme s’installe .
      Mais ne soyons pas trop surpris non plus ; beaucoup le voyait arriver mais comme il ne fallait pas en parler sinon la taxation de “racisme” tombait immédiatement .Et pourtant , il ne s’agit pas de race ni d’intolérance !!
      Voir et comprendre pour trouver la solution


      • RB Le 24 janvier 2015 à 11h19
        Afficher/Masquer

        Je ne vous comprends pas. Où est le problème si vos concitoyens se mettent un chiffon sur la tête, décident de construire une pagode, ou de devenir végétariens? Cela défrise votre sens de l’harmonie? Souhaitez-vous que la France abandonne la laïcité?
        Quel rapport avec le fait que le gouvernement français voit revenir les repris de justice qu’il a entrainé à semer le chaos à l’étranger pour reprendre chez nous leurs petites activités. Je vous rappelle que M. Fabius trouve qu’ils font du bon travail. M. Sarkozy les trouvait parfaitement fréquentables en Libye.
        Nous supportons les conséquences des choix de nos élus.


        • Serge Le 24 janvier 2015 à 22h59
          Afficher/Masquer

          @RB La laïcité,c’est très bien mais tout ne se passe pas ainsi dans la vraie vie .
          Pour ne prendre qu’un seul exemple : En 2013 ,un boucher-charcutier a été obligé de fermer boutique dans le quartier du Blosne à Rennes ,après 11ans d’activité ,car harcelé et agressé en permanence par les nouveaux arrivants,au motif qu’il vendait du porc et faisait griller la traditionnelle galette-saucisse .
          Aujourd’hui son commerce a été remplacé par une boucherie hallal ,et il ne reste plus de boucherie autre que hallal dans ce quartier .
          Lui n’a pas eu droit à la “liberté d’expression,mais à la mort sociale .
          Ce phénomène est récent à Rennes,car ma soeur a habité assez longtemps ce quartier,pour que je mesure le changement .Tout ceci est vérifiable .
          Quand on sait ce que représente culturellement la galette-saucisse dans l’est de la Bretagne ,une partie de la Manche et de la Mayenne …Être chassé de chez soi ,n’est -ce pas ça aussi l’apartheid cher à Valls ?

          http://www.forumfr.com/sujet539690-rennes-alerte-au-communautarisme-a-italie.html

          Dans ma ville de Fougères ,les Kebabs ont largement remplacé la galette-saucisse ,bien que les musulmans n-y soient pas encore nombreux .
          Alors vive la mondialisation n’est-ce pas ?


          • RB Le 25 janvier 2015 à 00h49
            Afficher/Masquer

            Dans le reste de la France, les jambons beurre ont été évincés par les kébabs de manière on ne peut plus pacifique. Le client a voté avec son porte-monnaie.
            Qu’un commerçant particulier ait eu à souffrir de manœuvres d’un concurrent intéressé par un emplacement attractif (près d’un centre commercial sans en supporter les charges) ne me semble pas si surprenant: ne vous est-il pas venu à l’idée que les “harceleurs” pourraient avoir des liens avec un potentiel successeur, plus étroits, éventuellement, que leur religion?
            Quand à mettre en balance liberté d’expression et galette saucisse, sans vouloir vous vexer, monsieur, je vous trouve un peu léger.


            • Serge Le 25 janvier 2015 à 01h56
              Afficher/Masquer

              Non non,décidémment vous tordez les faits ,la réalité ,pour qu’ils rentrent dans votre idéologie !
              Il s’agissait d’intégristes musulmans ou fondamentalistes ,nommez les comme il vous convient ,c’est égal .
              Quant à la “liberté d’expression” ,c’est bien sûr un clin d’oeill ironique à “je suis Charlie” .
              Si vous considérez que l’interdiction d’exercer son métier chez soi ,en raison qu’il dérange les convictions religieuses de nouveaux arrivants qui se comportent comme en terrain conquis ,est une chose anodine …C’est grave !
              Quant à ma France “fantasmée” …Vous me prenez pour un imbécile ?
              Vous savez mieux que moi ,ce que j’ai vécu ?
              La vérité,c’est que c’est vous qui fantasmez sur des idéaux formels ,abstraits .Très beaux sur le papier ,mais très loin du réel .
              J’arrête là ,c’est préférable .


            • RB Le 25 janvier 2015 à 05h05
              Afficher/Masquer

              “L’interdiction d’exercer son métier” ne regarde que la police. J’ai attiré votre attention sur la crapulerie des Tartuffes, quelle que soit leur chapelle, que j’ai pu voir ailleurs, et qui n’a en soi rien de nouveau en France. La veulerie de responsables qui basent la politique pénale sur une resucée du caïdat (les fameux “grands frères”) non plus.
              Déduire d’un cas que vous évoquez une oppression généralisée des bouchers-charcutiers ne me parait pas correspondre à la réalité de notre pays.

              Quand à votre France “fantasmée”, je vous prends plutôt pour un naïf. Et je trouve votre naïveté dangereuse. Votre nostalgie d’une époque où, pour synthétiser, “ils savaient se tenir, on ne les voyait pas” me semble nauséabonde.
              C’est justement la République, votre “France, mère des arts, des armes et des lois” qui a choisi, dès le XIXème, de discriminer officiellement une partie de sa population pour des raisons religieuses. Population bien utile en cas de guerre, mais en dehors de cela, empêchée de circuler ou parquée dans des bidonvilles.

              D’où ma question très concrète: qu’envisagez-vous en définitive?
              Il ne s’agit pas d’idéaux ou autres idéologies, mais de définir, en tant que citoyen, ce que doit être selon vous la loi française de demain afin que la réalité quotidienne corresponde à vos souhaits.
              Prônez-vous le rétablissement du code de l’indigénat, ou la déportation hors du territoire national de plusieurs millions de citoyens français que vous percevez personnellement comme des envahisseurs (je cite “nouveaux arrivants”, “terrain conquis”)? Suggérez-vous d’autres dispositions et si oui lesquelles?
              Je vous invite simplement à assumer vos propos, dans leurs prolongements pratiques, sans vouloir vous prendre à parti.
              Vous me permettrez cependant de ne pas forcément partager votre point de vue.


      • Georges Le 24 janvier 2015 à 21h09
        Afficher/Masquer

        @jules

        Bravo pour ce petit exposé synthétique et qui rappelle des bases fondamentales.

        Le fait de dire que Dieu existe est du domaine de la croyance. Le fait de dire que Dieu n’existe pas est aussi du domaine de la croyance (mais beaucoup d’athée refusent cette façon de voir, un peu moins de croyants car ils ont évolué, mais ce n’était pas le cas il y a seulement 50 ans en arrière).

        Et le fait qu’on ne peut pas trancher, que ça ne peut rester que du domaine de la croyance, ne serait-il pas un argument de plus pour croire en Dieu ? A chacun de voir.

        Et comme vous le marquez très bien, la croyance ne provient pas d’une démarche intellectuelle, c’est à un niveau plus profond que cela se passe (pour l’athée comme pour le croyant). C’est une espèce de force d’identification, ça n’a rien à voir avec une quelconque logique (d’ailleurs, se référer à la logique pour faire des choix, c’est choisir un Dieu, la logique !!).

        Alors oui, reconnaissons notre condition humaine, nécessairement dans l’approximatif et le non-certain, ça aide beaucoup à être tolérant.
        ———–
        Le raisonnement simple qui dit “on ne peut pas prouver qu’il existe donc il n’existe pas” ne tient pas tout autant que “on ne peut pas prouver que Dieu n’existe pas donc il existe” (pour les gens qui croient pouvoir se servir d’une logique de comptoir pour prouver la non-existence).

        Vous affirmez l’existence de Dieu par le seul fait que c’est un choix de réalité pour certains. C’est effectivement le début du respect, de l’acceptation du doute.

        On fabrique la réalité, c’est à dire qu’on projette nos conceptions pour l’interpréter, et on le fait en permanence.
        Et il y a une part très grande de culturel (= de l’organisation sociale de l’environnement).

        Cette projection est en cohérence avec un certain niveau d’expérience, elle représente une vérité approximative, et si une expérience inconnue et bizarre survient, il faut réévaluer la projection pour l’affiner, la nouvelle projection (construction du réel) devant englober toutes les efficiences de la précédente.

        Le bébé a qui on montre une chaise ne voit pas une chaise, il voit un objet qui n’a pas grande signification, la signification va venir par expérience et observation de l’utilisation.
        Le fait que ça vienne très vite nous fait croire qu’il a le concept de “chaise” dès le début et qu’il lui suffit d’apprendre à prononcer le mot.
        Il faut d’abord qu’il projette un sens sur l’objet, en général ça consiste à trouver un invariant et faire une catégorie (au passage, l’expérience silencieuse et tout azimut du petit bébé est fondamentale, même si on est incapable de deviner un sens à ces actes qui semblent au début assez aléatoires).

        Et c’est pareil pour le choix de croire ou ne pas croire en Dieu. C’est le bonheur ou la cohérence que ça apporte (pour l’athée comme pour le croyant) qui décide. L’expérience sociale décide aussi, pour appartenir à un groupe. Ce n’est pas la logique ou la science.

        Et tous ceux qui veulent des certitudes intangibles, comme vous le signalez si bien, sont potentiellement dangereux.

        La peur est mauvaise conseillère.

        Et tout aussi d’accord sur le fait que la croyance en Dieu est quelque chose à différencier totalement du fait d’appartenir à une religion (il y a des athée-croyant, en fait des athées se réclamant d’une religion, par simple opportunisme, ou par sécurité élémentaire. Ce qui doit être encore le cas dans certains pays). Et il y a des croyants sans religion (phénomène nouveau).

        C’est une très bonne grille de lecture de tout un tas de post que vous proposez.
        Dès qu’il y a certitude ou affirmation péremptoire, attention danger,ça permet de lire en diagonale et d’aller plus vite.


    • péqueux Le 24 janvier 2015 à 09h45
      Afficher/Masquer

      bravo, j’ai 72 ans et j’adhère complètement au ressenti que vous exprimez


    • Léa Le 24 janvier 2015 à 10h41
      Afficher/Masquer

      “Mais alors pourquoi bon nombre d’entre eux veulent-ils maintenant être français en faisant la queue au consulat ?”

      Tout simplement parce que la vie en Algérie est plus difficile malgré le climat, les ressources abondantes : moins de libertés, plus de chômage, moins de rémunération.

      Quelques reportages en attestent.

      Mais aussi par méconnaissance de la France.

      La vie y devient difficile pour de plus en plus nombreux français, la France d’en bas comme disait Raffarin ou les “sans dents” selon Hollande.

      Il n ‘y a pas que les immigrés qui ont du mal à trouver un logement : ce que m’a rappelé une femme qui divorce. Elle doit quitter une maison, du logement social. Elle a des enfants dont les plus grands, majeurs en couple, travaillent et ils ont la même difficulté avec une situation précaire ( pas de CDI ). Ils voudraient tous s’installer dans un grand apparte, partager le loyer les charges, et s’entraider. Des gens qui bossent, qui prennent ce qu’il y a ( sauf le père qui s’est mis à glander et à picoler, ce sont les enfants qui compensent ses défaillances ). Même le plus jeune s’était trouvé un job cet été, conscient que l’argent ne tombait pas du ciel, et il était fier. Pas de place pour l’instant dans les logements sociaux et dans le privé le loyer ne doit pas dépasser le tiers du salaire ( SMIC). Le salaire des enfants n’est pas pris en compte. Obligés de s’entasser dans un studio à six ? La solidarité familiale inter génération comme autrefois n’est même pas reconnue, alors que la colloc, ça commence.

      Alors que de plus en plus de boites ferment, c’est criminel de faire venir des gens d’ailleurs alors qu’on sait qu’on ne pourra ni leur offrir un job, ni un toit. La première étape vers la dignité, sans laquelle il est difficile de s’intégrer..

      Je ne comprend même pas qu’on s’offusque qu’on vire ceux qui rendent les choses encore plus difficiles.

      En Australie, un pays qui n’est pas mis au banc des nations ( et quand bien même ils s’en foutent ) s’embarrasse beaucoup moins de scrupules. Pourtant ce n’est pas la place qui manque. Ils sous traitent la garde des clandestins refoulés à une ile voisine qui a besoin de main d’œuvre esclave..

      http://www.lepoint.fr/monde/australie-les-methodes-musclees-contre-l-immigration-clandestine-10-07-2014-1844892_24.php


      • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 15h02
        Afficher/Masquer

        A propos de L’Australie, un ami britannique qui a le sens de l’humour éponyme avait été interrogé à son arrivée à l’aéroport de Melbourne sur l’existence ou non d’un supposé judiciaire.
        Il avait répondu flegmatiquement “je ne savais que c’était toujours une condition nécessaire pour émigrer dans votre pays”.

        Plus sérieusement, pour répondre à Serge qui fait une corrélation entre les années 80, le regroupement familial et l’émergence de l’islamisme, je dirais que “c’est même pas faux”.

        C’est une remarque qui ne fait pas avancer le débat. Car, dans les pays qui n’appliquent pas le regroupement familial comme la Hollande, Theo van Gogh a été assassiné par un islamiste, en Espagne où l’immigration nord africaine est moins forte, il y a eu des bombes à la gare de Madrid posées par des islamistes, um so weiter…

        L’intérêt de l’interview de Pierre Conessa, c’est qu’il pointe le financement de ces mouvements par l’Arabie Séoudite (et non Saoudite) au su et au vu de nos édiles.
        Ceux-ci ont laissé faire , avant tout, pour ne pas froisser ce grand partenaire commercial protégé par son maître US, mais aussi par aveuglement anti iranien et/ou soviétique à l’époque.

        C’est beaucoup plus important que le regroupement familial.

        Sur l’utilisation de Séoudite au lieu de Saoudite, les voyelles ne s’ecrivant pas en arabe littéraire, il est stupide de prendre la graphie américaine ou le À se prononce à l’anglaise Ai donc proche de notre É et prononcer en français A !

        De même, il ne faut jamais prononcer le mot “iceberg” comme “aïeceberg” car c’est un mot norvégien et non anglais ! Si les anglo-saxons ne respectent pas la prononciation norvégienne, c’est leur problème et nous n’avons pas à faire de suivisme, là comme ailleurs !
        Donc, prononcez iceberg avec un i comme Isabelle ou comme Igmår si vous voulez la jouer puriste !


        • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 15h06
          Afficher/Masquer

          On ne peut plus corriger ses fautes de frappe !

          Casier judiciaire au lieu de judiciaire
          Ne savais pas au lieu de ne savais
          Prononcé pour prononcer


    • Ataraxi Le 24 janvier 2015 à 11h08
      Afficher/Masquer

      @Serge
      Mes excuses pour ce trait excessif. Depuis Charlie, je ressens moi-même colère, lassitude et frustration chaque fois qu’une discussion sur le terrorrisme devient une discussion sur l’immigration.
      Je ne dis pas que l’immigration est un sujet de discussion interdit, mais si possible pas en même temps.
      Aussi, lorsque je lis une phrase du genre “Nous avons un problème avec le terrorrisme”, j’aimerais bien que le “nous” inclue implicitement les musulmans, parce que c’est la réalité.


      • Georges Le 24 janvier 2015 à 21h37
        Afficher/Masquer

        Les norvégiens ont un problème avec le terrorisme.
        Le type qui a tué presque cent personnes il y a de cela quelques années, est “blanc de chez blanc” et a un père français.

        Et donc il faut qu’ils se méfient des français “de souche”.

        L’étasunien ayant fait l’attentat de Oklaoma city (plus de 180 morts si ma mémoire est bonne) était aussi “blanc de chez blanc” et donc il faut qu’ils se méfient des “blanc de chez blanc originaire pas de l’immigration” et patati et patata.
        Et on pourrait dire par exemple, “il aimait les chats” donc il faut se méfier des gens qui aiment les chats.

        Dès qu’on généralise à la va-vite, on en arrive vite à dire des bêtises.

        Dans certains post, il y a des amalgames très malsains.

        Ces assassins se réclamaient de l’islam, ça ne veut pas dire qu’ils représentaient l’islam. Ces assassins étaient français, ça ne veut pas dire qu’ils représentaient les français.
        ——–
        Mais il y a un vrai problème, c’est que ces personnes parties faire la guerre en Syrie ou ailleurs, ils reviennent formés et fanatisés (ils l’étaient déjà au départ, mais ça a augmenté, ils ont du sang sur les mains lorsqu’ils reviennent), et ce n’est pas un par ci par là qui disjoncte tous les dix ou vingt ans, c’est un certain nombre qui sont présents en même temps.
        Et ce n’est pas le temps qui va les calmer (temps qui passe, pas le soleil ou la pluie).
        Au contraire, ils semblent se ronger les ongles dans leur coin à attendre le signal, et le cerveau tournant en rond sur des idées débiles, ça pète d’un coup de façon aléatoire et sans retenue.
        Il faut un très sérieux contrôle car ces gens sont potentiellement dangereux pendant des années, en fait toute leur vie, à moins de faire tout un cheminement psychologique pour se débarrasser de ces idées.


    • VVR Le 25 janvier 2015 à 01h04
      Afficher/Masquer

      Vous sortez vos affirmations sur la structure et la nature de l’immigration en France d’où ? Parceque ça n’a aucun rapport avec les chiffres officiels.

      “les années 80 qui marquent le début de l’immigration massive maghrébine et subsaharienne” n’existent pas, ou du moins pas comme ça. L’immigration subsaharienne, on peut aussi dire africaine, debute effecitivement au millieu des années 70, mais elle ne fait que compenser la fin de l’immigration algérienne qui commence a se tasser a la méme époque pour finalement décliner fortement debut des années 80.

      L’un dans l’autre, la part des étrangers dans la population est stable depuis les années 80, avec une composa


  8. Ataraxi Le 24 janvier 2015 à 04h55
    Afficher/Masquer

    “La difficulté que nous avons avec les Musulmans”

    Definissez ce que vous entendez par “nous”, ça n’est pas clair.


    • casper Le 24 janvier 2015 à 10h07
      Afficher/Masquer

      “comment se fait-il qu’il y a 40-45 ans il n’y avait aucun soucis”

      Vite fait quand même. Les ratonnades, le massacre d’octobre 61, ça ne vous dit rien ?


    • Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 11h16
      Afficher/Masquer

      Il va surtout falloir commencer par ne pas imputer la religion musulmane à chaque fois qu’une personne PRESUMEE musulmane (patronyme, couleur de peau, habillement, ….) fait un pet de travers.
      L’amalgame était moins facile avec les générations d’immigrés précédentes (belges, polonais, italiens, portugais, espagnols, …) car ils étaient moins visibles, même si les ritals, les polacs, les espingouins, … n’étaient pas des sobriquets dissimulant mal souvent un certain “racisme”.
      Un peu comme l’on réagit stupidement au volant de sa voiture en voyant un automobiliste faire une connerie en voiture, l’associant cette connerie au fait qu’il est ’75’, ou ‘femme’ ou ‘vieux’ ou ‘boyau rouge’ (sobriquet prêté au habitants du Nord au habitants du Pas de calais présumé ne pas savoir conduire), ou propriétaire d’un ‘golf gti’ uo d’un 4×4 …
      Dur de combattre cette tendance à juger un Homme n’ont pas pour ce qu’il est mais pour sa présumée appartenance à la communauté à laquelle on a décidé de l’associer. Un excellent exemple avec Yoananda ci-dessus qui impute le mode de pensée de M. Conesa au fait qu’il a comme ses collègues ” des responsabilités qui les empêchent de “voir” “


    • Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 11h35
      Afficher/Masquer

      @purefrancophone (???) qui écrit “Tout le monde doit respecter les codes de la République. Mais il me semble , peut être que je me trompe , que certains ont plus de mal que d’autres” .
      Bon déjà c’est ien de montrer qu’il y a de l’incertitude explicité par ” Marocains , Tunisiens , Syriens , Libanais …; [dont] beaucoup me disaient que notre Pays n’était pas “adapté” pour les Musulmans et que c’était là un problème .Bien que la majorité ne réclame rien de particulier”

      “beaucoup”, “pas adapté”, “problème”, “majorité”. En effet, c’est pas très quantifié cela. Et concernant les belges, les polonais, les portugais, les espagnols, … n’aurions-nous pas pu écrire la même phrase ? Les codes de la république sont-ils mieux respectés par des Mellick, Tapie, Carignon, DSK, Cahuzac, Thévenoud, … la liste est longue et probablement la serait-elle beaucoup plus si c’est “élites” ne bénéficiaient pas de complicité parmi les autres “élites” (Hollande et Ayrault faisant mine de découvrir la culpabilité de Cahuzac par exemple). En tout état de cause, la loi et la justice ne sont-elles pas la pour faire respecter les codes de la républiques au delà de tout préjugé sur la “communauté” soupçonnée du fautif ?


      • Krystyna Hawrot Le 25 janvier 2015 à 01h45
        Afficher/Masquer

        Bonsoir,

        L’intégration des Polonais n’a pas été aussi rose qu’on le dit. Il y a eu en 2011 une formidable exposition sur l’immigration polonaise en France, à la Cité National de l’Immigration. Mais elle s’arrêtait à 1950 faute de financements de recherche historique sur le sujet.

        Pour la période avant 1939 il y a les travaux de Janine Ponty. Dans ses livres, tout comme dans l”exposition, on voyait que l’immigration des Polonais en France était tributaire de rapports de vassal à suzerain entre la Pologne de la 2 République et la France, sans le soutien de laquelle la Pologne n’aurait pas pu retrouver son indépendance. La Pologne “vendait” en quelques sorte sa population misérable des campagnes du sud -est à la France en échange de crédits. Les deux pays se mettaient d’accord pour maintenir ces populations dans une sujétition et contrôle absolu, histoire que les communistes, notamment le PCF et les syndicats bien implantés dans les mines de charbon, ne mettent la main dessus. Il n’était pas question d’intégration: les Polonais allaient à l’école polonaise catho tenus par des curés cathos qui ne leur enseignaient qu’en Polonais et une idéologie rétrograde nationale-catholique. Ces écoles ont perduré jusqu’en 1963 tout de même!
        Les Français protestaient car on trouvait la population polonaise arriérée, prolifique, incapable de s’insérer car ne comprenant pas la laïcité.

        En 1935 il y a eu de expulsions violentes et des renvois massifs des Polonais de France en Pologne notamment dans le Nord: c’est la crise et il n’y a plus de travail rentrez chez vous. Hop dans le train avec 3 baluchons et départ illico à l’Est. L’exposition était très saisissante sur ce sujet.

        Mais après il y a eu la dette de sang: les Polonais ont combattu dans la bataille de France, dans l’armée polonaise allié à la France (dont des ouvriers de mines qui ont été volontaires), puis dans la Résistance, notamment la MOI.
        C’est cela, la lutte commune qui a changé le regard des Français sur ces immigrés: le cliché du Polonais catho prolifique a été remplacé par le mineur courageux et travailleur. Et tant mieux

        Dans le cadre de mes recherches pour ma thèse sur les relations franco-polonaises (inachevée car ayant eu les financements coupés), j’ai pu voir un certains nombres d’archives. Notamment celles du Ministère de l’Intérieur sur “l’opération Polka”.

        C’était en 1950 une vaste rafle policière décapitant les responsables des associations polonaises notamment de gauche. Des milliers de Polonais ont été renvoyés en quelques jours en Pologne ruinée. Cela c’était pour les futures élites!
        Pour les ouvriers c’était l’inverse: la France avait besoin de main d’oeuvre donc elle a arrêté les rapatriements des ouvriers mineurs que les communistes avaient commencé. Des villes de Silésie entières comme Walbrzych avait été peuplé de ces Polonais “français”. Mais avec le durcissement des relations de la guerre froide le gouvernement français ne voulait pas de cinquième colonne potentiellement communiste. On a donc mis le cap sur une politique de forte assimilation: des familles entières ont été divisée de part et d’autres de la frontière car aucun des pays ne leur donnait le droit de visite: la France refusait les autorisations de sortie et la Pologne ne voulait pas leur donner de passeport car elle aussi voulait de la main d’oeuvre qualifié pour les mines!

        Dans le cadre de cette politique d’assimilation la France a supprimé l’enseignement du Polonais et les cours en Polonais financée par la Pologne dans les écoles publiques et les écoles cathos polonaises ont été priées de se conforter à la loi française – donc pas d’enseignement de nationalisme polonais. Par chance le régime communiste n’avait pas du tout envie de financer ces écoles. Par contre il voulait que les Polonais conserve un sentiment national polonais: cela fait partie du nationalisme polonais de ne pas perdre le lien avec la patrie d’origine et puis qui sait, ils pourraient être utiles si une révolution communiste se produisait en France.

        Comment faire alors que la France avait décidé que tous les enfants iraient maintenant à l’école publique française et ne devaient se sentir que Français? La Pologne a alors demandé la création de l’agrégation du Polonais – cela fut fait à la fin des années 60 lorsque avec la politique de détente, la France eut de nouveau investie beaucoup culturellement dans la Pologne et que surtout, en 15 ans la politique d’assimilation forcée avait porté ses fruits – évidemment parce qu’il y avait du boulot pour tout le monde et que les ouvriers pouvaient espérer que leur enfants accéderaient à la classe moyenne.

        Voilà comment les choses ne se passent pas facilement pour aucune émigration et aucune communauté et sont tributaires de la politique et des relations économiques. D’ailleurs les Polonais dans le cadre de l’UE ont repris à nouveau le chemin de l’émigration – 1 million en Angleterre (et les Anglais qui râlent contre eux);, 1 million en Irlande, tout de même de 300 000 (chiffre du consulat) à 500 000 en France et certainement 500 000 en Allemagne.
        Un jour à nouveau se reposeront des problèmes d’identité des enfants, de religion, de place sociale…


    • Ataraxi Le 24 janvier 2015 à 11h40
      Afficher/Masquer

      Donc vous dites que les musulmans ne font pas partie de la “société en général”.
      Si vous cherchez les causes des difficultés d’intégration et de la radicalisation, vous tenez là une piste intéressante.


    • Gaïa Le 24 janvier 2015 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Et définissez aussi le mot ”difficulté”. Car moi quand je regarde l’histoire, je vois plutôt que ce sont les empires dirigés par des faux libérateurs qui ont mis les peuples de la terre dans les pus grandes difficultés, tout cela au nom de leur démocratie généreuse.


  9. Ataraxi Le 24 janvier 2015 à 05h33
    Afficher/Masquer

    C’est vrai qu’il est agaçant, ce type qui refuse de diaboliser l’Islam !


  10. Grossomodo Le 24 janvier 2015 à 06h02
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    J’ai apprécié le commentaire qui condamne les idéologues .
    Ceux-ci , probablement en toute bonne foi, font un mal terrible dans nos sociétés .
    Hors sol dès le départ , ou ayant quitté le terrain depuis longtemps , devenus autistes , et arrivés aux sommets , ils embobinent , influencent et imposent des solutions absurdes car ils sont convaincus de détenir les solutions pour sortir nos enfants de leur mutisme .

    A part ça je donne un lien d’une série d’articles passionnants pour saisir la complexité de l’Islam, sans arrière pensée prosélyte ,car je n’aime pas forcer les consciences ….

    Et car personne ne détient toute la vérité .

    http://www.humanite.fr/sur-quels-terreaux-le-terrorisme-se-developpe-t-il-562791

    Par ailleurs dans cette lutte contre les néofanatismes ,il est probable que seuls des services de renseignements affutés et connectés peuvent contribuer à marquer des points .

    Pour la prévention ça m’apparaît un peu tard .

    Nous sommes bel et bien en guerre .

    Guerres systémiques .


    • boduos Le 24 janvier 2015 à 13h32
      Afficher/Masquer

      @grossomodo
      sans mettre en doute les réactions saines et sincères des uns et des autres,attention de ne pas regarder que le doigt qui montre la lune.
      en Algérie,le terrorisme islamiste était fomenté pas les salafistes qui voulaient instaurer l’influence du golfe (tout comme en Libye,en Égypte en Tunisie en Syrie .
      derrière les théocraties, tu y trouve les USA ( on est en direct en Irak et en Syrie) tout ce petit monde fait semblant de s’engueuler pour la galerie mais l’arrière pensée de l’empire est de créer le nid de frelon qu’il pourra détruire(avec notre implication) et recomposer à son profit et selon ses desseins par la stratégie du choc des civilisations et de l’effet “dominos “pour contrôler le moyen orient et l’Afrique.
      ne regardons pas l’index,…..


  11. Charles Michael Le 24 janvier 2015 à 06h27
    Afficher/Masquer

    yoananda:
    “S’il dit ça, il n’a pas compris la nature de l’Islam. Il n’a pas compris le musulman de la rue. Il n’a pas compris le jeu de l’Islam institutionnel.”

    Cette phrase et la suivante me laissent un peu interloqué: j’ai l’impression d’y retrouver le catalogue des préjugés et lieux communs qui me semble tout à fait raccord avec les tendances racialo-nationalistes.

    Pourriez-vous me détromper et préciser ce que “nature de l’Islam ” signifie pour vous,
    ou “musulman de la rue” ou jeu de l’islam institutionnel ” ?


  12. Patrick Luder Le 24 janvier 2015 à 07h06
    Afficher/Masquer

    Le terrorisme ne trouve pas sa source dans la religion,
    la religion n’est qu’un masque, qu’une excuse.

    Le terrorisme trouve sa source dans le désespoir,
    lorsque tout est détruit et qu’il n’y a plus d’alternative.

    Vous voulez combattre le terrorisme ???
    Combattez pour une vie décente pour tous !!!


    • Marcel Le 24 janvier 2015 à 10h13
      Afficher/Masquer

      C’est la meilleure façon de combattre le terrorisme !
      Aider ceux qui sont dans le désespoir par des actes concrets !


      • Rose du sud Le 24 janvier 2015 à 19h48
        Afficher/Masquer

        OUI, et que les institutions françaises ECOUTENT un peu mieux des enfants sans parents avec une mère découverte morte suicidée en revenant de l’école!
        Mais les vrais journalistes ceux qui disposent de la parole soi-disant visés osaient dire ces jeunes servaient une cause et j’ai vu 3 soldats ennemis.
        Ils n’avaient jamais pu parler de leur traumatisme.
        je suis furieuse contre ces Responsables irresponsables!


    • Louve Bleue Le 24 janvier 2015 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Et une éducation de haut niveau pour tous. Car l’ignorance est un trop bon terreau pour tous les délires et manipulations par les pervers et psychopathes au pouvoir…


      • Balthazar Le 24 janvier 2015 à 16h41
        Afficher/Masquer

        Une éducation de haut niveau pour tous… Il y a comme un contresens dans votre phrase, j’espère que vous vous en rendez compte.
        C’est un peu comme ces branquignoles de politiques qui croient que l’avenir, c’est les services, le tertiaire bla-bla-bla…surtout à mort l’ouvrier. On voit le résultat : pas de boulot.
        Par contre, la France n’a jamais eu autant de gens qualifiés. Vous la voyez l’erreur, là ?
        J’ai lu sur ce site , de soljenitsyne je crois : des hommes libres ne sont pas égaux. Des hommes égaux ne sont pas libres.


    • boduos Le 24 janvier 2015 à 13h35
      Afficher/Masquer

      @patrick luder
      oui ,ça c’est le terreau ….mais la graine,qui la plante?…


      • Patrick Luder Le 24 janvier 2015 à 14h30
        Afficher/Masquer

        “oui ,ça c’est le terreau ….mais la graine,qui la plante?…”

        Les meneurs sont assoiffés de pouvoirs, c’est sûr, mais ce ne sont assurément encore que des marionnettes. J’ignore les véritables raisons de la montée en puissance de ces mouvements, mais il est certain que ceux qui finances ces opérations en connaissent les véritables buts. Vous ne voulez pas me dire qu’avec les moyens actuels nous ne soyons pas capables de tracer la provenance de ces fonds, non ? …

        Le moyen-orient est la zone la plus sensible en matière d’économie mondialisée, que ce soit pour des questions d’exploitation des ressources et de transport maritime. Mais le moyen-orient, tout comme l’était aussi l’amérique du sud, étaient aussi des zones non propices au développement de la société dite “capitaliste” … leurs type de sociétés étant très indépendantes et ayant d’autres vues générales de l’humanité. Enfin pour ce qui est des buts premiers, je n’en sais rien … mais je sais que si ces régions étaient toujours propices à une vie “normale”pour eux, le terrorisme n’aurait quasiment pas d’adhérents …


      • Patrick Luder Le 24 janvier 2015 à 14h35
        Afficher/Masquer

        @boduos

        QUI s’emploie à créer autant de déracinés ?

        Pourquoi ?


      • Patrick Luder Le 24 janvier 2015 à 14h42
        Afficher/Masquer

        @boduos

        tu peux savoir qui je suis, ma petite corneille guerrière … mais toi, qui est-tu sous ce pseudonyme …


  13. odjo Le 24 janvier 2015 à 07h16
    Afficher/Masquer

    Je pense au contraire de vous Yoananda qu’il decrit tres bien l’origine de tous ces mouvements Islamistes radicaux et c’est la reponse US en Afganistan. Des 1980 en invitant tous les extremistes que les Saoudiens leur fourgue avec l’ideologie sectaire islamique propage par la plupart des riches pays du golf .
    L’armement etant grassement fournit par les usiens payes principalemnt par ces pays du golfe .
    La au moins il ne se gourre pas .


  14. Butternut Le 24 janvier 2015 à 08h22
    Afficher/Masquer

    Non, monsieur, cela a déjà un nom : le Principe de Peter.
    En gros, les plus … aux plus hautes fonctions…


    • Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 12h09
      Afficher/Masquer

      en gros, c’est là qu’est l’os : “le principe de Peter a fait l’objet d’études universitaires étudiant sa validité par la modélisation ou par la confrontation à des cas réels, certaines concluant à sa validité complète ou partielle (source : wikipedia)

      Et si M. Conesa faisait partie de la partie non valide de ce principe, qui comme de nombreux principe souffre de nombreuses exceptions ?


  15. Macarel Le 24 janvier 2015 à 09h25
    Afficher/Masquer

    War on Terror ou Propaganda war ?

    Russia Today dans le même panier que ISIS, et Boko Aram !

    http://rt.com/news/225543-rt-isis-us-broadcaster/


  16. lanQou Le 24 janvier 2015 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Il a tout faux sur tout. D’autres ont tout faux sur certains sujets, et d’autres encore sur d’autres sujets…
    Heureusement pour nous, Yoananda nous fait grâce des ses lumières non-rationnelles de la pré-conscience de la psyché humaine révélant ainsi la vraie nature de l’Islam aux yeux des profanes innocents.
    Merci encore, englué que je suis dans la post-pensée rationnelle, je n’ai pas encore tout saisi sur le musulman de la rue manipulé et le jeu trouble de l’Islam institutionnel , mais je sens que ça vient, je regarde des mandalas le soir avant de m’endormir afin de développer ma pré-consience intuitive qui me permet d’appréhender l’éther véritable qui meut les corps et les esprits.
    Alleluia.


  17. Nerouiev Le 24 janvier 2015 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Je retiens en priorité qu’il dénonce l’incompétence crasse de nos politiques en charge des affaires extérieures et leur seule action au nom du consensus international qui ne représente qu’une petite minorité. Ensuite il ne parle pas plus du terrorisme musulman que des autres terroristes dans d’autres pays dont il ressort qu’en fait il s’agit avant tout de clans ; et s’immiscer dans des clans au nom de notre morale occidentale n’a jamais permis aucune solution. Pour moi je le vois un peu comme la mafia où les clans se battent entre eux ou contre ceux qui veulent s’interposer.


  18. Karim Le 24 janvier 2015 à 10h03
    Afficher/Masquer

    J’ai l’impression qu’on mélange le terrorisme avec la visibilité de l’islam (voile, kebab, territoires perdus) qui pose un problème identitaire aux français (“on n’est plus chez nous”).

    Le terrorisme a une origine géo politique, la solution se trouve dans la politique internationale, et dans le conflit israel palestine.

    Le problème identitaire est culturel. La solution est spirituelle, la France a du mal a proposer quelque chose de positif, après la deconstruction mai 68.


    • Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 16h03
      Afficher/Masquer

      “la déconstruction mai 68.”. Diantre mais quelle est donc cette “déconstruction” ?


  19. Macarel Le 24 janvier 2015 à 10h09
    Afficher/Masquer

    Sans ennemi extérieur à combattre, les USA n’existent plus, ils se désagrègent. En même temps ça alimente leur formidable complexe militaro-industriel en commandes, et cela permet de maintenir par la force la suprématie du dollar. Force est de constater, par ailleurs, que les américains, ont souvent combattu dans l’histoire des ennemis qu’ils ont sciemment, ou pas, contribué à créer, dans l’intention de les utiliser contre d’autres de leurs ennemis, et finalement voyant ces “créatures” se retourner contre eux.

    http://www.dailymotion.com/video/x1qdr_le-complexe-militaro-industriel_news

    Cette nation messianique au “destin manifeste” “est” l’incarnation du Bien, et combat le Mal à travers toute la planète : la Bible dans une main, le fusil dans l’autre.

    Je me demande d’ailleurs, si la non participation de B.Obama à la manifestation des “Je suis Charlie” à Paris, n’est pas due au fait que les USA ne sont pas vraiment une nation laïque.

    Hier les “commies”, aujourd’hui les “jihadistes”, demain les extraterrestres…

    La guerre contre le terrorisme, permet à l’Etat US, de maintenir la cohésion d’un Etat Fédéral, qui dans un contexte de crise économique et sociale aigüe, est travaillé par des forces centrifuges, et en même temps de garder les Etats vassaux, européens, en particulier, dans le giron de la maison mère.

    “Vous êtes avec nous, ou vous êtes contre nous.”, il n’y a pas de choix intermédiaire, c’est ce que l’on appelle le manichéisme. Par une des ironies dont l’histoire a le secret, cette religion est née au IIIième siècle en Perse, l’Iran actuel, qui incarne une des forces du mal que combattent les américains aujourd’hui.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Manich%C3%A9isme_%28religion%29


  20. Louve Bleue Le 24 janvier 2015 à 10h12
    Afficher/Masquer

    Un monde de brutes dans lequel je suis perdue. Toutes ces sectes et ces gens qui délirent et se massacrent . Quand je revois des films sur les guerres de religion au temps de la Renaissance, je me dis que nous n’avons fait aucun progrès depuis. On continue exactement de façon aussi folle et cruelle, de tous les côtés. L’humanité est une espèce de singe folle , imprévisible et dangereuse. Comme je comprends les animaux sauvages qui préfèrent fuir si c’est possible.


  21. RB Le 24 janvier 2015 à 10h53
    Afficher/Masquer

    Qu’entendez-vous par “après s’en être débarrassés ils en sont à foison ici en France”, s’il vous plait?


  22. Carole G Le 24 janvier 2015 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Alors que de nombreux chefs d’états ( dont le notre ) se précipitent en Arabie Saoudite, petite comparaison entre le code pénal du royaume et celui de l’état islamique( à méditer…)
    http://www.slate.fr/story/97103/code-penal-etat-islamique-arabie-saoudite


  23. josephine Le 24 janvier 2015 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Comme toujours c’est une lutte de pouvoir qui est à l’origine de la fabrique de bataillons de kamikazes. Que ce soit par l’instrumentation de la religion, ou d’autres idéologies.


  24. Johan Le 24 janvier 2015 à 11h59
    Afficher/Masquer

    C’est du très haut vol. Très bonne interview avec quels points d’ombre ( le tempo imposé par l’interviewer ne lui en a peut-être pas laissé le temps ) mais qui sont totalement éclipsé par le niveau global de l’intervention.


  25. Gaïa Le 24 janvier 2015 à 12h20
    Afficher/Masquer

    C’est quand même ahurissant de lire vos commentaires .Ce qui me fait dire que la pensée néocoloniale s’inscrit aussi dans le mythe républicain. Au moins le sens critique est plus avancé dans d’autres parties du monde et qui nous font réfléchir.
    http://www.rebelion.org/noticia.php?id=194601
    http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/428550/attaque-meurtriere-a-charlie-hebdo-je-suis-charlie-oui-mais


  26. Surya Le 24 janvier 2015 à 12h52
    Afficher/Masquer

    Il n’y a pas “plusieurs lectures du Coran”, le Coran est incréé et est l’expression directe de la parole de Dieu. Il n’est pas soumis à interprétation.


    • Lage Le 24 janvier 2015 à 15h21
      Afficher/Masquer

      C’est bien pour que les musulmans arrêtent de croire que le Coran est le “Verbe incarné” qu’il est urgent d’enseigner à l’école le contexte historique de la lente émergence de l’islam – et des autres religions d’ailleurs.

      L’archéologie a prouvé définitivement que le royaume de David et Salomon n’a jamais vraiment existé, et que l’Exode est sans fondement historique. L’étude critique des textes bibliques a prouvé qu’une partie des épîtres sont du second siècle de notre ère, et donc sûrement pas de leurs auteurs supposés. Et cela commence à se savoir et à s’enseigner – même à l’école ! Par contre, le contexte de l’émergence de cet étrange mélange d’extraits de la bible, des apocryphes chrétiens, de légendes populaires chrétiennes et du roman d’Alexandre qu’est le Coran reste fort mal connu des français. Les thèses controversées d’un Luxenberg ou les analyses plus sages, mais tout aussi destructrices pour la vision traditionnelle de l’Islam, d’un Puin sont ignorées du grand public. Et c’est très dommage : je pense très sincèrement que si les enfants de parents musulmans avaient accès à ce que les chercheurs actuels découvrent, ce serait un remède souverain contre le fanatisme… Tout comme il est important d’enseigner l’évolution des espèces, pour des raisons similaires.

      Je n’arrive pas à croire qu’un jeune élève à qui on aurait correctement enseigné l’histoire et la biologie puisse encore devenir un fanatique. Je n’arrive pas à croire qu’il puisse encore croire aveuglément un gourou quelconque sans que la petite voix de la raison lui dise : “oui, mais mon professeur m’avait convaincu que…”


      • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 15h28
        Afficher/Masquer

        Oui, Lage !

        Et l’évolution des espèces est quasiment absente du programme scolaire !

        Comme ça, pas de problème comme le procès du Singe de 1925 !

        http://www.scienceshumaines.com/le-proces-du-singe-la-bible-contre-darwin_fr_14653.html


      • VVR Le 26 janvier 2015 à 16h03
        Afficher/Masquer

        Je penses que vous vous faites des illusions si vous pensez que l’enseignement critique du Coran (ou toute autre religion) changerait quoi que ce soit. La foi n’a que faire de la raison, toute critique peut être combattue comme étant fausse, impie, ou oeuvre du démon, sans plus d’argument. Il suffit de voir l’importance qu’ont encore les saintes reliques, quand toute personne raisonnable trouverait pour le moins suspect qu’elles apparaissent toutes 13 siècles après les faits.

        Les fondamentalistes, et plus encore les terroristes ne cherchent pas la vérité, mais la transcendance, une douce certitude qui donne un sens à l’existence, ou (non exclusif) une cause avec laquelle ils puissent s’identifier. Ce pourrait aussi bien être l’adoration d’un nouveau messie qui rassemble ses fidèles dans un village du Larsac ou le massacre d’être humain pour assurer le bien être de Gaia.

        Il se trouve simplement qu’une grande partie de la production mondiale d’anomie, de désespoir et de colère concerne des musulmans, ou des personnes d’origine musulmane, et que les mouvements terroristes, en partie grâce au soutient prodigué dans les années 80 par l’occident, sont très visibles et organisé au niveau mondial, ce qui facilite grandement le recrutement.


    • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 15h29
      Afficher/Masquer

      @Surya

      Ben si !

      Comme tous les livres sacrés disent tout et son contraire, l’interprétation est reine !


    • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 22h51
      Afficher/Masquer

      A propos du “Coran incrée” et de l’interprétation, il n’est pas inutile de savoir que, comme l’Ancien et le Nouveau Testaments, des passages furent considérés apocryphes puis réintégrés dans le corpus…

      Bref, une belle forgerie humaine, là encore.

      http://www.herodote.net/Aux_origines_du_Coran-synthese-1739.php


      • Lage Le 25 janvier 2015 à 00h12
        Afficher/Masquer

        Cher Homère,

        Merci pour le lien, mais je n’aime pas le mot “forgerie” – qui donne l’impression d’une tromperie. Je pense qu’il est trop simpliste d’imaginer que les légendes, qu’elles soient coraniques ou bibliques, viennent d’une volonté de tromper.

        Imaginons qu’un grand cataclysme détruise la terre et que seul un livre survive : le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Un réformateur religieux quelconque prend le pouvoir et découvre ce livre. Il se trouve qu’il doit justement mener une guerre contre un roi à l’Est en unissant les divers peuples qu’il a sous la main, dont le sien propre, de petite taille. Il prendra évidemment le Seigneur des Anneaux pour un Livre Saint. Le temps passant, on vouera un culte à Frodon et on jettera dans un volcan toute personne sceptique quant à la vérité de l’histoire. Pourtant, ni Tolkien ni ce réformateur religieux n’ont menti sciemment ! Aussi bien la Bible que le Coran sont sans doute devenus des livres saints par un procédé à peu près similaire…


        • Homère d'Allore Le 25 janvier 2015 à 11h36
          Afficher/Masquer

          Houellebecq a imaginé ce scénario dans “la possibilité d’une île” où ce sont les raëliens qui sont à l’origine de la nouvelle religion du troisième millénaire. Terrifiant !

          J’entends par forgerie non pas la volonté de tromper mais celle de prendre ici et là des traditions disparates voire concurrentes et d’en faire une “motion de synthèse” pour ratisser large. Ça ne se fait pas en un jour mais en un siècle.
          Exemple. Jean Baptiste et Jésus sont cousins chez Luc.
          On peut sans doute y voir une volonté de valoriser une branche théologique plus proche de ce personnage.
          Autre exemple. Le passage de la lapidation de la femme adultère ( Jean 8 1-11) manque dans le codex Sinaïticus, le plus ancien. On peut donc supposer que ce fut un “amendement” rajouté ensuite.

          Voilà, pour moi, ce qu’est une forgerie.


  27. Alae Le 24 janvier 2015 à 13h31
    Afficher/Masquer

    Je dois avouer ne pas comprendre le problème. La Russie compte plus de 185 groupes ethniques, dont des musulmans sunnites, chiites, etc.
    A part le terrorisme en Tchétchénie qu’on lui a envoyé dans les jambes, la Russie a très bien intégré ses ethnies musulmanes, sans même nécessiter d’interlocuteur particulier.
    Elle a tout simplement une seule loi, la même pour tous.
    Cela a suffi.


    • Chris Le 24 janvier 2015 à 17h12
      Afficher/Masquer

      Pas tout à fait. Ces états/groupes ont préservé leur souveraineté et certaines lois sont adaptées.
      Et surtout, le Kremlin a eu la sagesse de respecter les différences culturelles. Les représentants à la Douma sont là comme courroie de transmission dans un sens comme dans l’autre.
      C’est ce que les US aimeraient voir voler en éclats et ils s’activent dans ce sens.


    • Serge Le 24 janvier 2015 à 19h13
      Afficher/Masquer

      @Alae
      La Russie est un empire.Et ce ,depuis le début,depuis que la Moscovie s’est affranchie de la tutelle de la “Horde d’Or” et a conquis d’immenses territoires ou vivaient et vivent encore des peuples ,même si le centre gravitationnel de l’empire est orthodoxe .
      L’empire Austro-Hongrois était aussi multiculturel . Car par définition un empire ,n’est pas un état-nation ,il est forcément multiculturel .
      Ne pas confondre le multiculturalisme des empires avec celui du melting pot étasunien qui s’impose à nous .


      • Carabistouille Le 24 janvier 2015 à 19h26
        Afficher/Masquer

        Encore une preuve que les Russes, qu’on regarde avec condescendance en les traitant presque de barbares sont beaucoup plus cool que nous en Europe de l’ouest qui, historiquement, avons été incapable de fonder des nations sans éradiquer toute différence religieuses et culturelles.
        Les Russes ont su inverser dés Yvan IV le rapport de force avec les Tartares, et ils ont conquis les Khanats du sud mais ils n’ont pas pour autant massacré les musulmans ou forcer à la conversion. De la même manière que, toujours sous Yvan IV, ils ont conquis l’immense Sibérie et n’ont jamais essayé de faire changer de religion à qui que ce soit. Pareil beaucoup plus tard quand ils ont conquis les “stans”. Peut-être un héritage de la Horde d’Or et des Mongols et leur légendaire liberté religieuse.


        • Carabistouille Le 24 janvier 2015 à 19h29
          Afficher/Masquer

          Je n’ai pas d’exemple de “croisades” ou de conversion forcée par les Orthodoxe, de Russie comme de l’empire Byzantin d’ailleurs. L’orthodoxie serait-elle plus tolérante que le catholicisme ou le protestantisme, le premier adorant convertir par le fer et le feu, le second préférant carrément exterminer et prendre la place.
          Si quelqu’un a des exemples historiques de conversions violente par les orthodoxe, ce sera bienvenue.


          • Timothée Le 24 janvier 2015 à 19h43
            Afficher/Masquer

            Il y en a pas. Il n’a eu que des guerres d’indépendance ou défensives. Jamais des guerres de colonisation religieuse.
            Ça aurait été contraire à la parole du Christ.


            • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 21h08
              Afficher/Masquer

              Contraire à la parole du Christ ?

              “Compelle intrare”

              Contrains les d’entrer ! Luc 14-23.


            • Carabistouille Le 24 janvier 2015 à 21h28
              Afficher/Masquer

              tt tt tt Homère, la seule parole que je reconnaisse à Jesus est contenu dans le Matthieu, les trois autres sont écrits à posteriori par des gens qui n’ont pas connu Jesus et qui ont fait leur évangile à partir de l’homme qui a vu l’homme qui a vu.
              D’ailleurs, leur lecture m’est pénible par la stupide neuneuserie et l’adultération de la parole qu’ils font, et qui prélude à toute les tares à venir du christianisme dont la pire, la déification de Jesus trois siècles après son supplice.
              Matthieu était apôtre, témoin occulaire de tout ce qu’il raconte et Jesus a précisémment choisi une sorte de secrétaire-comptable du fisc, à l’imagination et au lyrisme totalement inexistants justement pour relater sans fioritures ou vision personnelle. D’ailleurs, le Matthieu est un régal d’écriture “naïve”. On sent que le mec se demande toujours pourquoi rabbi Jesus l’a choisi lui pour servir de témoins.
              Donc, vous pouvez lire Matthieu en long, large et travers, vous ne lierez aucune connerie de ce genre. Par contre “rends à Cesar” ce qui signifie, de ne pas se mêler des affaires politiques, la sainteté triomphante constituant une sorte d’anarchie. On y lit aussi “qui vit par l’épée périra par l”épée.
              Si les chrétiens s’étaient arrêtés au Matthieu et n’avaient pas oser commettre le blasphème abominable de déifier Jesus, ce serait une religion fréquentable.


            • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 21h40
              Afficher/Masquer

              Vous avez raison, Matthieu est bien plus pacifique que les autres. Et Luc n’est pas un témoin direct comme il le dit tout au début de son évangile.

              Maintenant, depuis Nicée, Luc est canonique donc selon Byzance et Rome, c’est la parole du Christ..

              À l’instar de Couchoud, je ne crois pas à l’existence d’un homme nommé Jésus ayant existé au premier siècle mais à une forgerie faite au début du deuxième siècle autour de Marcion.
              Donc, le témoin direct… c’est pas ma tasse de thé.


            • Carabistouille Le 25 janvier 2015 à 09h14
              Afficher/Masquer

              J’emmerde Byzance, Rome et toutes les eglises constituées. Et surtout, J’ABOMINE ce concile de Nicée, organisé, surveillé, contrôlé par un empereur païen et mégalo dont le seul but était une religion unifié qui et mettant du divin dans un homme pour mieux pouvoir s’identifier à ce divin et faire chanceler cet édifice disparate. Bien sûr que ces eglises de merde ont glorifié ces évangiles là puisque ce sont les évangiles de cul bénis, de bigots et d’ideologues revus et corrigés par Staline-Paul.
              Le concile de Nicée est le CRIME FONDATEUR DU CHRISTIANISME.
              Je relis la vraie, la seule parole de Jesus relevé par un contemporain. Et c’est ça que voulait dire notre ami en parlant de parole du “Christ”.


          • Homère d'Allore Le 24 janvier 2015 à 21h03
            Afficher/Masquer

            En ce qui concerne la conversion des Bulgares, on ne peut pas parler de violence directe car les guerres avaient précèdé ladite conversion mais le traité de paix entre Byzance et les Bulgares prévoyait une christianisation collective de ceux-ci en échange de territoires.

            https://books.google.fr/books?id=jOP2AwAAQBAJ&pg=PA224&lpg=PA224&dq=conversion+des+bulgares+christianisme&source=bl&ots=W9dVp9ymXO&sig=P71xeSK8GgqoEdm3ogJIWyJODG0&hl=fr&sa=X&ei=zfjDVNiOIInoaJH4gZAO&ved=0CCEQ6AEwBg

            C’était “paix et territoires contre conversion”.


            • Carabistouille Le 24 janvier 2015 à 21h20
              Afficher/Masquer

              Merci


          • Timothée Le 24 janvier 2015 à 23h24
            Afficher/Masquer

            Ah et une petite précision, tout de même : il n’a pas eu des guerres saintes pour l’orthodoxie, car aussi, Byzance était très affaibli la plupart du temps. Ils n’ont jamais été en position de domination flagrante.


          • Homère d'Allore Le 25 janvier 2015 à 11h19
            Afficher/Masquer

            Vous aimerez lire “Voter pour définir Dieu” de Ramsay McMullen paru aux Belles Lettres.

            C’est l’histoire des premiers conciles où, je vous l’accorde, la politique fût aussi importante que la théologie.


  28. boduos Le 24 janvier 2015 à 13h50
    Afficher/Masquer

    @ISTINA
    l’ histoire longue s’impose à nous et nous a finalement forgé et on ne peut que faire avec ,on ne peut donc se renier.pour etre brutal,un enfant issu d’un viol de guerre ,il n’est pas le fils de sa mère si c’est le portrait craché de son père biologique.
    l’histoire est faite de viol de peuple ,la nature fait le reste…
    les Flandres ont été occupées 3 siècles par les espagnols qui eux mêmes avaient été occupés près de 800ans par les arabes…tout ça a fait des chti’s melangés .
    ce qui obsède nos élites c’est de garder le pouvoir ,tout est donc prétexte pour le conserver notamment par la maitrise de l’information et la réduction au silence du net : C EST LEUR PRIORITE.
    ne regardons pas l’index.


  29. NoMoreWar Le 24 janvier 2015 à 14h11
    Afficher/Masquer

    Les étudiants de science Po et de de L’Ena ont de la chance d’avoir Mr Conesa comme Maître de conférence.

    Le principal point que je retiens de cette interview est l’importance du rôle des Médias dans l’orientation des prises de décisions par nos hommes politiques. La question que cela soulève est : qui décide ce sur quoi les médias doivent se focaliser? En France d’un média à l’autre on retrouve les mêmes sujets traités de manière quasi identique ce qui laisse penser

    Je remercie Olivier pour avoir donné une tribune à Mr Conesa, et à Mr Conesa de nous avoir fait partager ses connaissances géopolitiques, je lirais son livre prochainement.


    • dvd Le 24 janvier 2015 à 14h21
      Afficher/Masquer

      Que les étudiants de Sciences Po et de l’ENA aient de la chance, personne n’en doute (…)

      Maintenant les français auraient grand intérêt à ce que ces étudiants lisent Henri Laborit (un petit film, Mon Oncle d’Amérique de Resnais devrait suffire pour un premier contact pas trop compliqué 😉
      Ils (les français) auraient encore plus d’intérêt à lire eux-même Laborit…

      http://www.nouvellegrille.info
      http://www.elogedelasuite.net


  30. 4head Le 24 janvier 2015 à 14h28
    Afficher/Masquer

    GUERRE EN VUE
    La guerre coûte cher très cher au pays réel il suffit de constater combien les hausses de pression fiscales précèdent les interventions militaires sur les théâtres étrangers depuis 10 ans
    Et si tant est qu’un QE apporte des marges je n’ose imaginer son utilité, 5000 salaires de militaires de plus à budgéter, 1000 espions de plus, sans oublier la hausse de cotisation importante à l’OTAN
    Les faits montrent que la France ( et l’OTAN) s’ apprête à masquer sa politique miltaire d’ingérence derrière la lutte anti terroriste.
    Monsieur Conesa a raison quand il déclare que la politique anti terroriste ne se combat pas la guerre, la hausse des budgets de police et de renseignement. Mais il ajoute que ce n’est qu’un volet
    Peut être suggère-t-il de ne pas se focaliser sur le fait que notre marge de manœuvre budgétaire est consommée par les opérations extérieures alors que le chaos économique
    et l’endettement s’abat sur le pays


    • Chris Le 24 janvier 2015 à 17h15
      Afficher/Masquer

      Les faits montrent que la France ( et l’OTAN) s’ apprête à masquer sa politique miltaire d’ingérence derrière la lutte anti terroriste.
      C’est aussi la conclusion à laquelle je suis parvenue, après avoir retourné le problème dans tous les sens en incluant une foultitude de paramètres : tous convergent vers cette issue.


  31. papy Le 24 janvier 2015 à 15h09
    Afficher/Masquer

    “le terrorisme ne se combat pas par la guerre” c’est certain !
    Mais on n’a pas encore trouver mieux pour maîtriser une opinion publique.


    • dvd Le 24 janvier 2015 à 15h33
      Afficher/Masquer

      Le management social a 3 modalités :

      – le bâton (la force), cette méthode fut celle des monarchies, mais ne permit à aucun roi de s’enrichir durablement, même sur le malheur de son peuple,

      – la carotte : c’est la méthode capitaliste qui grâce à la TV nous a fait rêver d’avoir toujours plus pour notre bonheur (…) et qui, grâce au crédit enchaine durablement (pour le coup l’adjectif est valable…),

      – la peur du loup… Qui fait se regrouper les moutons derrière le berger (j’ai sciemment ôté le “bon” devant berger 😉

      Le pouvoir capitaliste ne pouvant pas se baser sur le bâton (pas par conviction mais par intérêt) ni décemment faire croire qu’il a des carottes à distribuer, il aura tout intérêt à nous trouver de méchants loups. Par le plus grand hasard, ça tombe au moment où le troupeau commençait à risquer de se disperser dans des dissidences risquant de le remettre en cause.


  32. Alae Le 24 janvier 2015 à 15h44
    Afficher/Masquer

    Chic, on prépare l’opinion parce qu’on va faire comme les Zaméricains : la guerre à tout le monde.
    Notre dette va exploser, notre armée déjà pas bien fière sera en lambeaux, et en plus, comme les braves toutous que nous sommes, nous achèterons des armes américaines (au lieu d’user les nôtres). Cela aura pour effet immédiat de garnir encore plus les poches du complexe militaro-industriel zunien (nos alliés, amis et bienfaiteurs).

    A propos, vous savez, je pense, que les Américains ont déjà réussi à fourguer leur F-35 (l’avion ruineux qui ne vole pas et ne volera jamais) aux Britanniques (138 exemplaires), aux Italiens (60 exemplaires), aux Hollandais (37 exemplaires), à la Norvège, au Canada, à l’Australie, etc. Ce qui en dit long sur l’incorruptibilité des pays susmentionnés.

    Ne manquent plus que les achats français.
    http://www.reuters.com/article/2014/06/05/us-lockheed-martin-canada-f35-orders-idUSKBN0EG2XD20140605


  33. Jean Le 24 janvier 2015 à 15h45
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette très bonne interview !
    Je connaissais cette chaine Youtube, mais grâce à cette vidéo, je vais regarder les autres que j’ai loupé par accumulation d’information.
    Depuis que je viens sur Les.Crises, ça me pousse à un minimum d’une dizaine de sites similaires d’informations alternatives… Et malheureusement il n’y a toujours que 24H dans par jour.

    L’intervenant pointe un problème de notre société, l’usage de mots, la manipulation de mettre des mots différents pour une même chose, selon la politique ( otage, prisonnier de Guantanamo ).

    Et avec justement le Système qui fait tout pour abrutir les peuples, ça rend d’autant plus difficile de réinformer du peuple en masse au niveau de la télé-réalité et autres divertissements de masses…


  34. Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 15h47
    Afficher/Masquer

    @Istina : comme tu as l’air féru sur les raisons de l’immigration, tu vas pouvoir m’aider.
    Voilà
    1) J’ai un grand-père belge flamand, naturalisé français, ai-je le droit de débattre de ce qui ne me convient pas en France ou dois-je retourner en Belgique ? Y serais-je plus heureux ? Je précise que je ne parle pas un mot de flamand, mon grand-père oui ;
    2) J’ai deux enfants dont deux des quatre grands-parents sont de nationalité algérienne (arrivé ici en 1962 en vertu d’accords franco-algériens) et donc avec un arrière grand-parent flamand. Peuvent-il débattre de ce qui ne leur convient pas en France ? Ou doivent-ils retourner :
    a) En Belgique ?
    b) En Algérie ?
    c) Dans un pays “arabe” ?
    d) Dans un pays “musulman” ?

    Merci de m’éclairer tout en sachant qu’à peu près un tiers des français on au moins un grand parent immigré.
    Sinon, tu peux aussi lire par exemple l’histoire de l’immigration des algériens – au sens “arabomusulman” puisque c’est ceux-là qui semblent te préocccuper en France, partie intégrante de la France jusqu’en 1962 : selon wikipedia
    1.2.1 Première vague migratoire (1905-1918)
    1.2.2 Seconde vague migratoire
    1.2.3 Troisième vague migratoire (1920-1939)
    1.2.4 Quatrième vague migratoire (1946-1954)
    1.2.5 Cinquième vague migratoire (1954-1962)

    Et répondre aux mêmes questions concernant tous ces “musulmans” ou “arabes” – et leurs descendants – selon les communautés dans lesquelles tu les enfermes : où doivent-il émigrer et où peuvent-ils exiger les mêmes droits réels que les citoyens “””de souche””” ?
    D’avance merci.


  35. Christophe Vieren Le 24 janvier 2015 à 16h02
    Afficher/Masquer

    @Istina : au sujet des présumés racismes dont sont victimes “tant de malheureux” (les “Musulmans” si l’on en croient la suite de votre prose), pour mémoire à titre d’exemple, cette étude de 2009 réalisé par le CNRS à la demande de l’Open Society Institute de New York (de G. Soros, un dangereux islamophile) rapporté ici dans libé : Discrimination. Selon une étude, Arabes et Noirs sont ciblés par les forces de l’ordre.

    A la station Châtelet au centre de Paris, un Arabe a 14,8 fois plus de risque de se faire contrôler qu’un Blanc. On s’en doutait, mais c’est la première fois que ce sentiment est avéré par un travail scientifique.

    A l’initiative de l’Open Society Institute, fondation américaine du milliardaire George Soros, deux chercheurs du CNRS ont coordonné une enquête sur les contrôles d’identité (d’octobre 2007 à mai 2008). Police et minorités visibles : les contrôles d’identité à Paris est la première étude de ce genre en France. Elle confirme que «les contrôles d’identité effectués par les policiers se fondent principalement sur l’apparence : non pas sur ce que les gens font, mais sur ce qu’ils sont, ou paraissent être».”
    Fin de citation
    Mais bien sûr depuis Hollande est arrivé et – fidèle à ses promesses de campagne – à mis un terme à cela.


  36. TC Le 24 janvier 2015 à 16h09
    Afficher/Masquer

    Très bonne analyse d’un type qui sait de quoi il parle. Merci de me l’avoir fait découvert, je ne le connaissais pas.


  37. RB Le 24 janvier 2015 à 16h15
    Afficher/Masquer

    Remarque judicieuse! Un fonctionnaire astreint au devoir de réserve, d’autant plus qu’il a pu avoir accès à des informations sensibles, prends la parole en dehors du circuit classique. On ne peut s’étonner d’une bonne dose de “politiquement correct”. C’est lorsqu’il s’écarte de la doxa officielle qu’il doit retenir notre attention. C’est là seulement qu’est son message.
    Je retiens particulièrement sa sortie sur les campagne d’opinion, surtout en ces temps ou Charlot tient le haut du pavé.

    A votre tour de jouer à “Où est Charlie”.


    • Jeanne L. Le 24 janvier 2015 à 18h35
      Afficher/Masquer

      Simple remarque:
      Les professeurs des universités ne sont pas soumis au devoir de réserve quand ils analysent une situation et répandent leurs thèses.
      Il s’agit de ce qu’on appelle la liberté de l’enseignement.
      Les maîtres de conférences quoique n’étant pas encore professeurs, et fut-ce dans une école semi- privée comme science Po peuvent leur être assimilés.


      • RB Le 25 janvier 2015 à 01h01
        Afficher/Masquer

        “Pierre Conesa, ex-haut fonctionnaire au ministère de la Défense”, reste soumis au devoir de discrétion qu’impliquaient ses fonctions antérieures, alors même qu’il en serait libéré dans le strict cadre de sa recherche universitaire.


  38. Chris Le 24 janvier 2015 à 16h16
    Afficher/Masquer

    MODERATION: Chris, on vous aime bien, mais vous ne repostez plus ce genre de lien expliquant ce genre de délire. Merci de votre compréhension.


  39. Julie Le 24 janvier 2015 à 16h19
    Afficher/Masquer

    Encore un qui croyait vivre dans un pays où la liberté d’expression existait!
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/20/01016-20150120ARTFIG00292-un-agent-de-surete-aeroportuaire-condamne-pour-apologie-du-terrorisme.php

    Pendant ce temps-là les manipulateurs du FN peuvent eux “faire semblant” et bien sûr, ne pas être inquiétés
    http://www.arretsurimages.net/chroniques/2015-01-22/-JeSuisKouachi-le-hashtag-sulfureux-peut-dire-merci-au-FN-id7399


  40. TC Le 24 janvier 2015 à 16h38
    Afficher/Masquer

    “… l’Algérie, le Viet-Nam, l’Afghanistan,… ça compte pour du beurre ?”

    Peut-on parler de terrorisme lorsqu’un pays est agressé par un autre ? Les maquisards durant la 2ème guerre mondiale étaient alors des terroristes si on considère votre point de vue !

    Et l’Algérie était une colonie française.


    • Georges VALGEORGES Le 25 janvier 2015 à 15h43
      Afficher/Masquer

      Oui, oui, nous sommes bien sur la même ligne.

      Cela dépend de “qui” nous présente l’information.


  41. 4head Le 24 janvier 2015 à 16h50
    Afficher/Masquer

    Le propos de monsieur conesa s’entend comme la formulation d’un vœux, c’est sympa ….
    Avec une réserve : nous serions bien en peine de trouver une classe
    moyenne musulmane en France car la couche moyenne en générale fond à vue d’œil c’est une des conséquence de la paupérisation du pays réel


  42. chios Le 24 janvier 2015 à 17h06
    Afficher/Masquer

    Bonjour Kesse,
    Ce matin, j’ai vu par hasard Tariq Ramadan soumis à l’interrogatoire des medias français
    https://www.youtube.com/watch?v=6pbiy8G7Ebs

    Il est certain que les positions de cet islamologue sont toujours extrêmement cohérentes et raisonnables face à la boullie que lui servent les trois journalistes qui veulent à tout prix l’enfoncer.

    Ceci dit, il aurait intérêt, si il est salafiste,chose que j’ignorais, à lever les ambiguités liées à ce terme, ses rapports avec le Qatar, les frères musulmans,etc. Est-ce qu’il y a un “école”Tariq Ramadan?
    Quelle est la différence avec les madrassas d’obédience Saoudienne,qui elles seraient un des ferments de l’extrémisme et de la violence chez les nouveaux musulmans…
    Si vous avez une video où il en parle, ça m’intéresserait.


    • kèsse Le 25 janvier 2015 à 12h14
      Afficher/Masquer

      Je suis désolé de ne pas avoir de vidéo très pertinente à vous proposer, je ne suis pas spécialiste de ce sujet, j’en ai regardé quelques unes mais ne me souvient plus lesquelles m’ont fournie les informations sur le salafisme (des passages à la télé en tout cas) … Le mieux pour se faire une opinion est peut-être de commencer par la page wikipédia de T. Ramadan … puis celle de Caroline fourest dans la foulée … et sinon, pour se motiver, une petite vidéo d’une minute en forme d’argument d’autorité: https://www.youtube.com/watch?v=NboTnaJkpxs … Bonne journée et Merci pour les infos!


  43. 4head Le 24 janvier 2015 à 20h12
    Afficher/Masquer

    J’aime bien le propos de monsieur conesa
    il cible juste

    Oui la doctrine militaire de la France dois changer
    Il faut quitter l’Otan et plus encore sa direction et ne pas remercier monsieur Chirac d’y avoir fait rentrer la France, ni monsieur Sar-
    -kosy d’avoir réorganiser notre défense dans ce cadre, ni monsieur Hollande de prolonger la campagne de Libye en Afrique et dans le golf persique
    Nous n’avons pas à partager le fardeau financier des USA ni les conséquences de l’histoire trouble de la politique d’ingérence et de police militarisée US
    Monsieur Obama n’a pas à diriger notre défense (via l’OTAN)ni à nous dépouiller de nos capacités de défense et de production énergétique ( prise de contrôle d’Alstom)


  44. Cardot Patrice Le 24 janvier 2015 à 20h17
    Afficher/Masquer

    Une piste à ne pas ignorer (et que Pierre connait nécessairement) : cesser de former et d’armer ce que l’on combat ! Depuis l’Afghanistan en guerre contre l’URSS, les occidentaux sont devenus experts dans l’art cynique et machiavélique des pompiers-pyromanes ! (cf. par exemple : http://reseauinternational.net/les-etats-unis-forme-leiil-base-secrete-jordanie/) ! The game is over !


  45. Serge Le 24 janvier 2015 à 23h30
    Afficher/Masquer

    En instaurant des sociétés ouvertes,la mondialisation détruit les peuples .J’aime les peuples et leurs cultures,et donc forcément le mien .
    Je sais bien que les choses ne sont pas figées dans l’histoire,mais de là à détruire …
    Nous avons suffisamment prouvé que nous étions capables de recycler ,faire notre propre miel de choses venues d’ailleurs .Pour rester dans l’art cullinaire : l’oenologie,la pomme de terre,la fraise,le cacao etc …
    Mais les cultures des peuples ne sont pas abstraites ,comme les principes universels ,elles ont un corps,une saveur ,une singularité sensible et contigente .
    Maintenant si j’ai pu exprimer ici mon sentiment (proche du ressentiment ) je vous en remercie ,mais je n’ai pas la solution humainement faisable pour l’effacement de ma nostalgie .Il est sûrement trop tard pour revenir en arrière .
    Aussi ai-je peut-être tort de ne pas accepter de” n’être plus de ce monde “,de ne pas accepter ce changement radical :.
    Je devrais probablement prendre le monde tel qu’il est :une société mondialisée ,post-moderniste et post-nationale .
    Mais alors pourquoi luttez vous contre l’Empire et son annexe ,l’UE ?


  46. Goldoni Le 25 janvier 2015 à 13h51
    Afficher/Masquer

    Les religions sont des croyances, des idéologies comme les autres… Après, il y a l’instrumentalisation qui en est faite. Et aucune n’est épargnée. Il convient juste pour chacun de garder son intelligence critique… Refuser le dogme!
    Il y a cette vidéo où H. Clinton reconnaît la responsabilité des USA dans la création d’ISIS devenue EI.
    Et toutes les deshinibitions après la théorie du “choc des civilisations” . Troublant de constater que les mêmes qui financent le fondamentalisme wahhabite, salafistes, tafkiriste…. Se trouvent à la table des plus grands fonds d’investissement.
    Et pour comprendre un peu mieux : que dire de ce soutien conjoint de la France et d’Israel à la succursale syrienne d’Al-qaida?


  47. brandenburg Le 28 janvier 2015 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Tous les athées qui se sont exprimés lors cette discussion ont une seule caractéristique commune,leur ignorance crasse des religions,quelles qu’elles soient mais un ramassis de ragots et de lieux-communs controuvés.Bref ce sont des obscurantistes et des narcissiques infantiles dont le seuil Dieu est eux-mêmes!Par charité chrétienne,un conseil de lecture:Mircea Eliade:”Histoire des croyances religieuse”-Payot,trois volumes.Eh oui,il faut un peu se casser la tête avant de s’exprimer pour dire des âneries monumentales!


    • Homère d'Allore Le 28 janvier 2015 à 09h50
      Afficher/Masquer

      C’est bien d’arriver à la fin de la discussion pour insulter les intervenants mais au lieu d’injures, vous feriez mieux d’amener des éléments.

      Et comme vous vous prétendez cultivé sur le sujet, je propose une analyse sue les passages de Jean manquants dans le Codex Sinaïticus !

      Alors, Môssieu le spécialiste, on relève le gant ?


    • Homère d'Allore Le 28 janvier 2015 à 21h48
      Afficher/Masquer

      Pas de réponse…

      Comme vous le disiez si bien, “il faut un peu se casser la tête avant de s’exprimer pour dire des âneries monumentales”…


    • atomix Le 29 janvier 2015 à 00h14
      Afficher/Masquer

      Quand même merveilleux toute la béatitude de ces soi-disant pieux-religieux.

      Dans les faits c’est tout a fait normal. Puisque les croyants compensent des manques de développement psycho-affectifs dans une pseudo-présence d’un être supérieur et soi-disant bienveillant. Ces manques originent du manque d’amour parentale, augmentant l’angoisse et l’agressivité et dès qu’on ébranle la bouteille, le bouchon saute facilement.

      Dès lors, espérer un esprit critique de la part de croyants est totalement vain. C’est pour ça qu’ils énumèrent sans cessent les massacres de quelques régimes athées, mais éludent totalement les indénombrables massacres faits au nom de Dieu.

      De toute façon, tout croyant au fond de lui sait que Dieu n’existe pas, mais ça vous avez pas le droit de leur dire, vous risquez de morfler… mdr


Charte de modérations des commentaires