En hommage à un grand journalistes français, disparu des écrans bien trop tôt.

Ou pas. 🙂

Source : Usul, Dailymotion, 19/01/2017

Capture d’écran 2016-06-07 à 12.11.52

Une semaine du JT de Pujadas passée à la loupe.

Printemps 2016, la France est à nouveau secouée, elle tremble sur sa base, certains discours ne passent plus, certaines voix ne portent plus quand d’autres peinent encore à se faire entendre et plus encore à se faire comprendre.

Au milieu, pour rendre compte de ce dialogue de sourds se trouvent les médias, qui dominent et arbitrent. Au milieu? Vraiment?

Source : Usul, Dailymotion, 19/01/2017

20 réponses à [Vidéo] Le Journaliste (David Pujadas) par Usul

  1. bobob Le 27 mai 2017 à 01h14
    Afficher/Masquer

    Imaginez ce qu’on entendrait si Marine Le Pen avait été élue et qu’une semaine plus tard le présentateur du 20h et le directeur de l’information de la télévision d’état avaient été remplacés.

    Ou pire… si ça avait eu lieu en Russie.

    ps : d’un autre côté, ça semble plus que difficile de trouver le moindre argument susceptible de montrer que Pujadas et Field auraient pu, volontairement, vouloir gêner en quoi que ce soit notre très cher leader.


  2. Xavier Le 27 mai 2017 à 02h17
    Afficher/Masquer

    Bon, quand on critique la simplification faite par certains en résumant leur critique à “qui paye qui ?” (alors que Carles qui a basé son doc là dessus est cité) en les qualifiant de manière hyper-reductrice “d’extrême droite”, quand on mélange anti-immigrationnisme et xénophobie on démarre très mal ce qui se voudrait prendre de la hauteur et aller dans l’analyse systémique complexe à mes yeux…

    Le soucis c’est que gauche “réelle” et “extrême droite supposée” partagent toutes deux une vision partielle du “système Monde” qui occulte la finitude des ressources peu chères (je ne dis même pas ressources, j’intègre la compétition).
    Pour les uns le progrès est une religion, ils ont la foi en lui comme en l’Homme dont ils se gardent de chercher les déterminismes profonds (ils se rendraient compte qu’ils recherchent des alibis à leur dominance), pour les autres il est ce qui leur permet de maintenir un Monde inéquitable dans un schéma passé qui les rassure.


    • Xavier Le 27 mai 2017 à 02h31
      Afficher/Masquer

      Mais l’expansionnisme est le problème, et il peut s’adapter à tous les systèmes politiques (ce qui s’est produit par le passé : monarchies, religions, communisme, capitalisme, etc.).
      Tant qu’on cherchera la liberté dans “plus” ou “mieux”, on ira dans le mur, on demandera quoi faire : payer l’impôt à Cesar ou “résister” ?
      À moins que ce soit dans la conscience de nos déterminismes biologiques, premières pierres de l’édifice Homme qui régit presque tout.

      Tant qu’on se croira pétri de bonnes intentions on ne fera que reproduire ce schéma, on jouera à se croire humanistes alors qu’on justifie sa position ici et ajh, certainement pas dans un référentiel espace-temps plus large.


      • Etienne2 Le 27 mai 2017 à 10h37
        Afficher/Masquer

        Mais après avoir payé trop cher l’impôt à “César” je ne dis rien si j’ai la paix et de quoi vivre;
        la résistance n’intervient qu’au delà de mon côté, c’est la limite à ne pas franchir…de la part des gouvernants,mais “ils” sont très têtus et savent contourner pour passer en force.
        Quand Pujadas sera plus là,un autre prendra le relais.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 27 mai 2017 à 04h19
      Afficher/Masquer

      Donc…dans ce cas là, c’est qu’ ils vont avoir bientôt, une promotion, puisque Pujadas & Field furent les principaux porteurs de valise de E.Macron. Ils vont avoir une méga-promotion, pour sûr. Une direction de quelque chose, un truc-much qui va les faire saliver… il suffit d’attendre.


  3. Louis Robert Le 27 mai 2017 à 03h03
    Afficher/Masquer

    D’accord, mais alors la faute de ces journalistes bien connus, c’est la même que celle des médias dominants auxquels ils appartiennent, à savoir la FAUSSE REPRÉSENTATION. Ce qu’ils font, non seulement n’a rien à voir avec ce qu’ils affichent et prétendent ainsi faire, mais encore souvent le trahissent. Si seulement journalistes et médias dominants avouaient accepter de n’être que les jouets du “marché”, alors là, il n’y aurait pas à redire… Faire le trottoir et l’avouer en montrant comment on s’y prend, passe encore… mais le faire en ventant publiquement sa propre vertu virginale, c’est de la fausse représentation.

    P.S. Le documentaire m’a semblé bâclé, pour ne pas dire raté. C’était bien engagé, mais l’objectif (examiner et analyser une semaine de JT Pujadas pour mieux conclure) a été perdu de vue, chemin faisant. CQFD ne l’a pas été.


  4. Sébastien Le 27 mai 2017 à 04h45
    Afficher/Masquer

    Se servir de Pujadas ou d’un migrant pour faire de la critique, c’est kif-kif, vraiment le niveau zéro de la réflexion.


  5. EchoGmt7 Le 27 mai 2017 à 05h18
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Bah! Après tout si l’idéologie dominante s’appelle ainsi, c’est bien parce qu’elle tient fermement la tête du troupeau en lui laissant croire qu’il est libre alors que c’est la dernière chose qu’il désire.
    Nous sommes une poignée à l’avoir compris. Va falloir vivre avec.


  6. Etienne2 Le 27 mai 2017 à 09h09
    Afficher/Masquer

    La vérité? Du temps de l’URSS, la “Pravda” était l’outil de transmission;les auditeurs ont accepté jusqu’au jour où les magasins n’assumaient plus la vie du peuple malgré le travail assidu pour le régime.
    Autre point: si demain un chaos ou une guerre tel que nous le voyons par exemple en Syrie, venait paralyser le pays, la presse sous contrôle volerait en éclat.
    Tout le monde se souvient des évènements du 11/09/2001, il est formellement interdit de traduire autrement les faits de la version officielle…jusque dans les écoles sous peine d’être “excommunié”…
    Mes références littéraires: les prophètes d’Israël; si l’on transpose aujourd’hui ce qu’ils dénonçaient hier par rapport à leur contexte, c’est quasi identique; on continu à tuer les vrais prophètes;une société sans prophètes est condamnée à mourir.


  7. Nanker Le 27 mai 2017 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Ainsi la vendeuse en parfumerie Lapix va remplacer le journaliste Pujadas… Si à partir de septembre personne ne regarde le “journal” du soir de la 2 (qui à coup sûr aura autant de contenu qu’un dépliant publicitaire) peut-être que Lapix sera elle-même remerciée.

    Le téléspectateur peut encore user du denier droit dont il dispose : le boycott.


    • Persona Le 27 mai 2017 à 10h38
      Afficher/Masquer

      Du dernier devoir je dirais. Ce message semble un peu trop court pour exprimer une idée me dit le robot. Heureusement que Descartes n’a pas posté “je pense donc je suis.”


  8. Cassandre Le 27 mai 2017 à 10h19
    Afficher/Masquer

    En 1968, il y avait un slogan ,”Ouvrez les yeux, fermez la télé! “, que la generation actuellement aux manettes, et qui en est issue, se garde de bien de reprendre, car c’est en controlant les medias qu’elle a pris le pouvoir.
    Toute véritable critique coherente des medias doit commencer par là. Maintenant que le Web nous donne accès à une information differente et pluraliste, ce n’est pas le 20h qu’il faut boycotter, c’est la télévision dans son ensemble. Croyez vous vraiment que le formatage des esprits n’a lieu que pendant les infos?!!!…
    Sinon, encore merci à votre site.


  9. Persona Le 27 mai 2017 à 10h35
    Afficher/Masquer

    Avec Pujadas à l’attaque et Field dans les cages. France 2- Vérité 0


  10. yann 35 Le 27 mai 2017 à 11h03
    Afficher/Masquer

    Usul et Pujadas dans le même titre, manquait plus que Macron et je tombais en catalepsie …


  11. Olposoch Le 27 mai 2017 à 13h24
    Afficher/Masquer

    Vu ce qui semble arriver, il n’est pas impossible que l’on regrette Pujadas…


  12. geedorah Le 27 mai 2017 à 14h15
    Afficher/Masquer

    j’met pause vite fait, juste pour dire qu’il faudrait signaler que le mot journalope est utilisé aussi par pas mal de gens à l’extrême gauche
    on pourrait presque dire que les gens sensés sont censés au moins le connaitre sinon l’utiliser :p

    je trouve que usul est très partial depuis qu’il tourne chez mediapart

    ah les 3615…


  13. René Fabri Le 27 mai 2017 à 16h14
    Afficher/Masquer

    David Pujadas fut le seul grand journaliste à aller en Crimée. Il a fait un direct à 20 heures, heure française, où il a montré la réalité, qui était la foule heureuse le soir du référendum, fêtant le “oui” au rattachement à la Russie.

    Plus tard, David Pujadas fut le seul à demander à Emmanuel Macron des précisions sur ses déclarations de patrimoine, obligeant ce dernier à sortir son argument Pinocchio : “La transparence, ce n’est pas le voyeurisme”.


  14. Ocean Le 27 mai 2017 à 17h11
    Afficher/Masquer

    Au fait, la malaise évidente sur l’écran de ce grand journaliste français me rend mal à l’aise depuis quelque temps déjà. Ses complexes avec les gens de pouvoir se voient. Je suppose qu’il est trop stressé depuis trop longtemps.

    Un(e) jeune journaliste peut donner plus de dynamisme.


  15. Iloveit Le 27 mai 2017 à 17h47
    Afficher/Masquer

    Conclure que “les JT de pujadas sont tres utiles pour comprendre le pouvoir et c’est tout ce qu’il faut en attendre” est ultra complaisant. Decrypter la desinformation et en dejouer les pieges est une chose mais sans access a une pluralite d’information impossible de se reinformer et donc exercer sa citoyenneté en toute conscience.


  16. Anomail Le 29 mai 2017 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Tant que les gens croiront que les présentateurs de JT sont des journalistes :-/


Charte de modérations des commentaires