Dois-je vraiment employer encore le mot “énorme” ?…

Les masques tombent…

La 3e Commission de l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté une intéressante résolution le 21/11/2014 (l’AG elle-même n’a pas encore voté, on en est encore au travail préparatoire, mais il ne manque qu’une vingtaine de petits pays…).

Présentée entre autre par le Brésil et la Russie, elle est ici :

Il prévoit entre autres :

Lutte contre la glorification du nazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée

4. Se déclare profondément préoccupée par la glorification du mouvement nazi, du néonazisme et des anciens membres de la Waffen -SS, sous quelque forme que ce soit, notamment l ’édification de monuments et d ’ouvrages commémoratifs et l’organisation de manifestations publiques à la gloire du passé nazi, du mouvement nazi et du néonazisme, ainsi que les déclarations, expresses ou implicites , selon lesquelles ces membres et ceux qui ont lutté contre la coalition antihitlérienne et collaboré avec le mouvement nazi ont participé à des mouvements de libération nationale;

6. Met l’accent sur la recommandation du Rapporteur spécial selon laquelle « les États devraient interdire toute célébration commémorative, officielle ou non, du régime nazi, de ses alliés et des organisations apparentées »12 et souligne à cet égard qu’il importe que les États prennent des mesures pour lutter contre toute manifestation organisée à la gloire de l’organisation SS et de ses composantes, dont la Waffen-SS, dans le respect du droit international des droits de l ’homme;

7. Se déclare préoccupée par les tentatives répétées de profanation ou de démolition de monuments érigés à la mémoire de celles et ceux qui ont combattu le nazisme durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que d’exhumation ou de levée illégales des dépouilles de ces personnes et, à cet égard, exhorte les États à s’acquitter pleinement des obligations qui leur incombent, au titre notamment de l’article 34 du Protocole additionnel I aux Conventions de Genève de 1949;

8. Prend note avec inquiétude de la multiplication des incidents à caractère raciste partout dans le monde, en particulier de la montée en puissance des groupes de skinheads, qui sont responsables de nombre de ces incidents, ainsi que de la résurgence des violences racistes et xénophobes visant, entre autres, les personnes appartenant à des minorités nationales, ethniques, religieuses ou linguistiques;

10. Condamne sans réserve tout déni ou tentative de déni de l’Holocauste;

11. Se félicite que le Rapporteur spécial a it demandé que soient préservés activement les sites où, pendant l’Holocauste, les nazis avaient installé des camps de la mort, des camps de concentration, des camps de travail forcé ou des prisons, et engagé les États à prendre des mesures, notamment législati ves, répressives et éducatives, pour mettre fin à toutes les formes de déni de l ’Holocauste;

12. Engage les États à continuer de prendre des mesures adéquates, notamment par le biais de leur législation nationale, afin de prévenir les incitations à la haine et à la violence à l ’encontre des membres de groupes vulnérables, dans le respect du droit international des droits de l’homme;

14. Souligne que les pratiques susmentionnées font injure à la mémoire des innombrables victimes des crimes contre l ’humanité commis durant la Seconde Guerre mondiale, en particulier ceux commis par l’organisation SS et par ceux qui ont lutté contre la coalition antihitlérienne et collaboré avec le mouvement nazi, et ont une influence néfaste sur les enfants et les jeunes, et que les États qui ne s’attaquent pas effectivement à ces pratiques contreviennent aux obligations que la Charte des Nations Unies impose aux États Membres de l’Organisation des Nations Unies, notamment celles qui sont liées aux buts et principes de celle-ci;

15. Souligne également que de telles pratiques alimentent les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée et contribuent à la propagation et à la multiplication des partis politiques, mouvements et groupes extrémistes, y compris les néonazis et les skinheads, et appelle à cet égard à une vigilance a ccrue;

16. Constate avec inquiétude que les dangers que représentent les partis politiques, mouvements et groupes extrémistes pour les droits de l ’homme et la démocratie sont universels et qu’aucun pays n’y échappe;

17. Insiste sur la nécessité de prendre les mesures qui s’imposent pour mettre fin aux pratiques susvisées et engage les États à adopter des mesures plus efficaces, dans le respect du droit international des droits de l ’homme, pour combattre ces phénomènes et les mouvements extrémistes, qui font peser une réelle menace sur les valeurs démocratiques;

19. Prend note de la recommandation du Rapporteur spécial concernant la responsabilité des dirigeants et partis politiques eu égard aux messages qui incitent à la discrimination raciale ou à la xénophobie;

20. Constate avec préoccupation que le profilage ethnique et les actes de violence policière dirigés contre les groupes vulnérables font naître chez les victimes un sentiment de méfiance à l’égard du système juridique qui les décourage de demander réparation et, à cet égard , engage les États à accroître la diversité au sein des services de maintien de l ’ordre et à imposer des sanctions appropriées contre les membres de la fonction publique reconnus coupables de violence à caractère raciste ou de propagande haineuse;

21. Rappelle la recommandation du Rapporteur spécial qui invite les États à incorporer dans leur droit pénal une disposition prévoyant que les motivations ou les objectifs racistes ou xénophobes d’une infraction sont des circonstances aggravantes qui emportent des peines plus lourdes, et encourage les États dont la législation ne comporte pas une telle disposition à tenir compte de cette recommandation;

22. Souligne que les racines de l’extrémisme ont de multiples aspects et qu ’il faut s’y attaquer en adoptant des mesures adéquates comme l ’éducation, la sensibilisation et la promotion du dialogue et, à cet égard, recommande le renforcement des mesures visant à sensibiliser les jeunes aux dangers des idéologies et des activités des partis politiques, mouvements et groupes extrémistes;

24. Appelle l’attention sur la recommandation formulée par le Rapporteur spécial à sa soixante-quatrième session dans laquelle il a fait valoir l ’importance des cours d’histoire pour la sensibilisation aux événements tragiques et aux souffrances humaines nés d’idéologies telles que le nazisme et le fascisme ;

26. Invite les États à continuer d ’investir dans l’éducation, tant scolaire que non scolaire, entre autres, afin de faire évoluer les mentalités et de corriger les idées de hiérarchie et de supériorité raciales défendues par les partis politiques, mouvements et groupes extrémistes et d ’en contrer l’influence néfaste;

29. Réaffirme également que, comme cela est souligné au paragraphe 13 du document final de la Conférence d ’examen de Durban, toute apologie de la haine nationale, raciale ou religieuse incitant à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence doit être interdite par la loi, que toute propagation d ’idées reposant sur la notion de supériorité raciale ou sur la haine raciale, ou l ’incitation à la discrimination raciale ainsi que les ac tes de violence ou l’incitation à commettre de tels actes doivent être érigés en infractions tombant sous le coup de la loi, conformément aux obligations internationales des États, et que ces interdictions sont incompatibles avec la liberté d’opinion et d’expression;

47. Encourage les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les acteurs concernés à diffuser le plus largement possible, notamment, mais non exclusivement, par l’intermédiaire des médias, des informations concernant la teneur de la présente résolution et les principes qui y sont énoncés;

[PS : Mission accomplie pour DiaCrisis 🙂 ]

Les votes :

Vote résolution L56 publié par les-crises (source sur l’ONU ici)
J’ai pris le G20 (-UE + Ukraine) :

POUR : les BRICS en particulier (dont la Russie – on voit à quel point Poutine est d’extrême-droite…)

Abstention : l’Europe

CONTRE : 3 pays seulement : les États-Unis (ça peut se comprendre vu la déification là-bas de la liberté d’expression), le Canada (forte communauté ukrainienne nationaliste) et… l’Ukraine !

P.S. ce n’est pas la première fois que ce type de résolution est votée, avec les même votes.

(OUPS, vos médias habituels n’en ont pas parlé les autres années ?)

(Oubliez aussi pour cette année, RIA en parle, mais pas l’AFP)

=================================================

Voici ce que disait la Russie en 2013 appuyant le vote de la résolution :

“La situation actuelle est alarmante : les idéologies qui incitent à la haine raciale, ethnique et religieuse sont en expansion, tout comme l’incidence des crimes qu’elles inspirent. Dans nombre de pays, les organisations néonazies et néofascistes sont de plus en plus nombreuses et attirent un nombre accru de membres de plus en plus jeunes. Malheureusement, on n’en fait pas suffisamment pour remédier à cette situation. Trop souvent, les activités des néonazis sont traitées comme de simples troubles à l’ordre public et parfois comme la manifestation du droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui est contraire à la lettre et à l’esprit des instruments des droits de l’homme, notamment de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui, elle-même, illustre la réaction du monde civilisé face aux crimes monstrueux du nazisme. Les réserves formulées par de nombreux pays occidentaux contre des instruments internationaux des droits de l’homme dans le but de défendre ce qu’ils considèrent comme un droit absolu à la liberté d’expression, de rassemblement et d’association, constituent une violation de la Convention de Vienne sur le droit des traités et servent tout simplement d’alibi aux racistes.

L’interprétation relativiste des événements de la Deuxième Guerre mondiale et des décisions du tribunal de Nuremberg, ainsi que les tentatives de blanchir le nazisme et de minimiser les crimes des Nazis ont créé un climat favorable à la résurgence de cette idéologie criminelle. À cet égard, la Fédération de Russie présente une fois de plus un projet de résolution, qui figure dans le document A/C.3/68/L.55, tout en constatant avec une profonde déception que les démocraties occidentales, dont un grand nombre ont fait partie de la coalition contre les Nazis, se sont abstenues dans le passé de voter en faveur du projet de résolution. Elle demande à toutes les délégations qui se sont abstenues d’appuyer le projet de résolution pour des raisons politiques ou économiques de reconsidérer leur position. Il faut fermement résister à la propagation et la glorification des idéologies nazies et néonazies afin d’empêcher la répétition des monstrueux crimes commis par les Nazis. Les États, les organisations de la société civile, les organisations internationales, les milieux universitaires et tous les autres acteurs concernés doivent unir leurs efforts à cette fin. […]

Bientôt, 70 ans se seront écoulés depuis la défaite du nazisme. Les personnes qui ont vécu les horreurs de la Deuxième Guerre mondiale sont aujourd’hui peu nombreuses. La Fédération de Russie, dont la population a payé un lourd tribut à la tolérance des idéologies de suprématie raciale, ne permettra aucune forme de regain du Nazisme.”

(j’ai bien cherché, mais n’ai pas trouvé d’explication de vote des européens, si quelqu’un trouve…)

Maïdan a donc permis de disposer d’un pays de plus votant contre ces résolutions…

L’Assemblée Générale devrait donc adopter une 3e fois ce type de résolution le mois prochain…

173 réponses à AG ONU : Lutte contre la glorification du nazisme. BRICS POUR, USA Canada Ukraine CONTRE, UE s’abstient

Commentaires recommandés

Le Républicain Le 23 novembre 2014 à 07h44

Ne devrait-on pas lancer une pétition à l’adresse du Président de la République, du ministre des Affaires Etrangères, du Président de l’Assemblée Nationale et du Président du Sénat, afin d’exprimer l’indignation du peuple français contre ce soutien au nazisme de la part de notre gouvernement?

  1. Babbelghem Le 23 novembre 2014 à 07h11
    Afficher/Masquer

    Pourquoi ne suis-je même pas étonné ?


    • jp Le 23 novembre 2014 à 09h13
      Afficher/Masquer

      parce que c’était déjà les 2 mêmes (canada et USA) qui avaient voté contre fin 2012 :

      Les Nations unies condamnent la glorification du nazisme
      09:28 21/12/2012
      NEW YORK (Nations unies), 21 décembre – RIA Novosti

      L’Assemblée générale de l’Onu a approuvé une résolution condamnant la glorification du nazisme initiée par la Russie avec 130 voix pour, 3 voix contre (Etats-Unis, Canada et Palau) et 54 abstentions, rapporte vendredi le correspondant de RIA Novosti.

      Le document exprime, entre autres, une sérieuse préoccupation face à la montée des mouvements extrémistes et des partis politiques prônant l’idéologie nazie, la xénophobie et la supériorité raciale.

      La résolution condamne également la glorification du mouvement nazi et des anciens membres de la Waffen-SS, en particulier par l’édification de monuments commémoratifs et par l’organisation de manifestations publiques à la gloire du passé nazi, du mouvement nazi et du néonazisme.

      Des marches d’anciens combattants de la Waffen SS se déroulent chaque année en Lettonie. L’ancien président letton Valdis Zatlers (2007-2011) a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne considérait pas les SS lettons comme des nazis, même si beaucoup d’entre eux ont massacré des Juifs et des représentants d’autres peuples durant la Seconde Guerre mondiale.

      c’est désespérant…


      • languedoc 30 Le 23 novembre 2014 à 14h41
        Afficher/Masquer

        L’abstention de l’Allemagne m’angoisse. Il ne faudrait pas qu’un beau matin on se réveille en se disant qu’on n’ avait rien vu venir. Je me demande si Todd n’a pas raison sur toute la ligne, en ce qui concerne ce pays.


        • reneegate Le 23 novembre 2014 à 15h45
          Afficher/Masquer

          mais Todd ne dit pas cela. Il suspecte et même accuse l’Allemagne d’avoir toujours fait cavalier seul au détriment de ses voisins et avec la main d’oeuvre qu’on lui a gracieusement restituée. C’est déjà pas mal., ça suffit donc.


        • LeDahu Le 23 novembre 2014 à 20h54
          Afficher/Masquer

          comme le Japon, comme la Corée du Sud, comme le Kosovo,


        • denton Le 26 novembre 2014 à 00h09
          Afficher/Masquer

          L’Allemagne s’abstient comme la France et le reste de l’Europe. Alors pourquoi la suspecter particulièrement. Quant à Todd, c’est un homme intelligent mais son regard de démographe lui fait prendre des vessies pour des lanternes. Il ne suffit pas de regarder des chiffres, il faut comprendre la culture. Et l’Allemagne d’aujourd’hui est profondément pacifiste. Un peu trop d’ailleurs car élément fort de l’Europe, au lieu de s’aligner sur les USA elle devrait pousser à une politique commune audacieuse, notamment vis-à-vis de l’Ukraine et de la Russie.


          • reneegate Le 26 novembre 2014 à 01h46
            Afficher/Masquer

            Vous avez raison, mais justement j’ai l’impression que cette jeunesse n’intervient pas sur ces sujets (donc géopolitiques) et dans le flou des médias atlantistes, n’a pas de repères historiques et non plus coloniaux évidemment, pour réagir ou s’offusquer. Ils réagissent comme tous les jeunes américains qui pensent , de tous temps, “bien faire” (démocratie, libre espace commercial et concurrence non faussée, peu d’état, rien de public). Donc tout ces pays forts qui se protègent sont suspects et aptes à être déstabilisés sans qu’on s’en offusque de trop. Bien présenté ça peut passer.


        • best Le 14 mars 2015 à 23h05
          Afficher/Masquer

          Je suis beaucoup plus inquiet du fais me financier actuel (extrémisme libéral économique) qui exterminé à petit feu les classes populaires les plus fragilisées par une crise qui n’est autre qu’un détournement de fonds légal qui enrichit toujours plus les plus fortunés


          • Christophe Vieren Le 15 mars 2015 à 14h55
            Afficher/Masquer

            Sauf que cela va finir, comme d’hab par des guerres, c’est à dire des gens qui ne se connaissent pas (les classe populaires) et s’entretuent au profit de gens qui se connaissent (les financiers et leurs thuriféraires) mais ne s’entretuent pas. Cela s’appelle faire diversion et revaloriser le capital.


    • boduos Le 23 novembre 2014 à 15h22
      Afficher/Masquer

      quelle belle photo de famille ! manque Israël avec le trio mais beaucoup de non initiés n’auraient pas compris.
      les “y” sont l’ossature du prochain équilibre mondial…, l’enfer est dans le détail cher Barak ,lorsqu’on ne vote pas le canon sur la tempe ,les coalitions se dessinent naturellement.


    • fanfan Le 23 novembre 2014 à 20h31
      Afficher/Masquer

      Je ne vois pas le VATICAN ???


    • Crapaud Rouge Le 24 novembre 2014 à 13h54
      Afficher/Masquer

      Pourquoi ne suis-je même pas étonné ?” Tentative de réponse : parce que vous ne mesurez pas à quel point c’est DINGUE ! De la part de l’Ukraine aux mains des nazis, c’est cohérent donc pas étonnant, mais pour les autres ? Voter contre ou s’abstenir c’est “oublier” que les fameuses “valeurs occidentales” se prétendent, depuis le procès de Nuremberg, aux antipodes du nazisme. Les puissances occidentales sacrifient donc les fondements de leur communication, les droits de l’homme, et les “pour” auront beau jeu de le leur rappeler. C’est dingue parce que voter “pour” n’engageait à rien, l’hypocrisie étant de règle sur ce genre de questions. Alors, pourquoi les US ont-ils choisi de s’opposer ? Probablement par bêtise face à une initiative Russe fort intelligente.


  2. matlac Le 23 novembre 2014 à 07h13
    Afficher/Masquer

    J’ai honte du vote Français. Inadmissible !


    • reneegate Le 23 novembre 2014 à 07h23
      Afficher/Masquer

      mais ce n’est même pas un vote


    • reneegate Le 23 novembre 2014 à 07h28
      Afficher/Masquer

      Abstention : cela souligne l’implication de l’Europe quant à la cause Ukrainienne : soit on s’en fout, soit on ne veut rien savoir.


      • Alain Le 23 novembre 2014 à 18h07
        Afficher/Masquer

        Même pas, je suppose qu’ils se sont aussi abstenus les années précédentes alors que tout le monde se foutait de l’Ukraine. C’est probablement seulement le vassal qui n’ose pas suivre son maître avec un oui mais ne pas l’isoler avec un non


        • Valeriy Le 24 novembre 2014 à 00h05
          Afficher/Masquer

          Bonjour, a partir d’aujourd’hui je reprend a informer le monde de la situation en Ukraine (de se qui reste de l’Ukraine) il y aura en grande partie des infos que l’on nous dit pas dans les médias mais aussi des videos et des photos.


    • Nerouiev Le 23 novembre 2014 à 08h51
      Afficher/Masquer

      C’est eux, c’est pas moi.
      Eux :link to franceonu.org
      Curieux d’y voir Marie Laforêt, j’ignorais.


      • Babbelghem Le 23 novembre 2014 à 09h26
        Afficher/Masquer

        Ce n’est pas la chanteuse dont le vrai nom est Douménach.


        • lvzor Le 23 novembre 2014 à 18h27
          Afficher/Masquer

          …et qu’on voit mal entamer une carrière de secrétaire à 75 ans passés ! 😀


    • Jean Le 23 novembre 2014 à 14h05
      Afficher/Masquer

      On peut avoir doublement honte, car les 3 votes (20 12 2012 , 18 12 2013 et 21 11 2014) le sont en plus sous un gouvernement de “gauche” qui se prétend combattre ces idéologies.


  3. reneegate Le 23 novembre 2014 à 07h22
    Afficher/Masquer

    étrange “Israel vote contre les US”. C’est le premier point positif depuis 1967.
    Et oui nous aussi on sait faire des titres comme Médiapart et Le Monde


    • Pavlo Le 23 novembre 2014 à 15h31
      Afficher/Masquer

      Effectivement, d’habitude dans ce genre de vote ignobles les Etats-Unis et Israël sont tous seuls en tandem contre le reste du monde (parfois avec 1 ou 2 micro-Etats dont ils tordent le bras).

      Mais le caractère absolumment NAZI dans la crise ukrainienne mets à mal la position israëlienne. Dès le début en effet Israël se positionne plutôt du côté de la Russie.

      Si ce tandem infernal pouvait voler en éclats ce serait une très bonne chose.


  4. Le Républicain Le 23 novembre 2014 à 07h44
    Afficher/Masquer

    Ne devrait-on pas lancer une pétition à l’adresse du Président de la République, du ministre des Affaires Etrangères, du Président de l’Assemblée Nationale et du Président du Sénat, afin d’exprimer l’indignation du peuple français contre ce soutien au nazisme de la part de notre gouvernement?


    • Homère d'Allore Le 23 novembre 2014 à 14h19
      Afficher/Masquer

      Merci, le Républicain.
      Je viens d’envoyer un courriel à mon député, Jean-Patrick Gille, de la première circonscription d’Indre-et-Loire, pour lui demander sa position sur ce vote.
      Je pense que tous les participants au fil des commentaires devraient faire la même chose, sans illusions sur l’action en elle-même, mais pour faire savoir aux députés que certains n’acceptent pas les ignominies que couvrent les gouvernements européens.


    • R.-M. Mukarutabana Le 23 novembre 2014 à 15h44
      Afficher/Masquer

      Cela ne servira a rien: Obama interdit de voter oui pour une résolution (1) présentée par la Russie, et (2) qui condamnerait le gouvernement qu’il vient d’installer a Kiev.
      Il siffle Merkel, qui rameute ses suiveurs de l’UE. Un point, un trait.


    • fanfan Le 23 novembre 2014 à 16h45
      Afficher/Masquer

      Et si nous utilisions un mode opératoire s’inspirant de ceci
      Lien link to rfi.fr


  5. Laurent Le 23 novembre 2014 à 08h04
    Afficher/Masquer

    C’est du lourd en effet. J’ai même du mal à y croire et ai donc procédé à une petite recherche Internet pour voir ce qu’en dit le site officiel des nations unis.. Je n’ai pas trouvé pour cette année mais pour l’an dernier, le lien est link to un.org. Les votes sont page 16 du document link to un.org

    le résultat n’est pas glorieux en effet. Honteux même vu ce que les nazis ont fait en Europe. Cela vaut même un petit mail à nos députés pour qu’ils posent la question au gouvernement.

    Pour trouver qui est son député si vous ne le connaissez pas: Plus simple que le site de l’assemblée nationale (c’est trop dur de mettre une recherche du député autrement que par son nom ?): trouvez d’abord votre circonscription sur link to politiquemania.com puis allez sur link to politiquemania.com et cherchez par région.
    ensuite pour l’adresse émail, cherchez sur le site de l’assemblée: link to assemblee-nationale.fr


    • Niya Le 23 novembre 2014 à 11h24
      Afficher/Masquer

      Bonjour
      Pour cette année
      C’est là
      link to un.org
      Il suffit de choisir la langue
      C’est effectivement du très lourd
      Cordialement


    • AB Le 23 novembre 2014 à 12h09
      Afficher/Masquer

      J’ai également envoyé à mon député. Mon mail pour en inspirer éventuellement d’autres :
      ____

      Bonjour M. NOM_DU_DEPUTE,
      Suite à la lecture de cette article : link to les-crises.fr

      Je trouve particulièrement grave l’abstention de la France au sujet de ce texte.
      J’en éprouve même de la honte d’être Français tellement le sujet me paraît grave alors que l’on agite, à chaque triste anniversaire, les drapeaux pour fêter la fin de cette guerre qui fît plusieurs dizaines de millions de morts.

      J’espère donc que vous interrogerez, au cours des “Questions au gouvernement”, les principaux intéressés, à savoir, nos dirigeants actuels.
      Je ne manquerai pas de suivre votre actualité parlementaire grâce au site NosDéputés.fr et n’oublierai pas votre intervention (si elle a lieu) au cours de prochaines élections.

      Cordialement,
      XXX

      _____

      Il faut bien savoir faire pression avec les moyens dont on dispose…


      • Suzanne Le 23 novembre 2014 à 13h11
        Afficher/Masquer

        Merci beaucoup à tous pour vos exemples de lettres. Malheureusement mon député est FN. Snif.


        • jacques beaudry Le 23 novembre 2014 à 15h27
          Afficher/Masquer

          et alors ???


        • Pavlo Le 23 novembre 2014 à 15h35
          Afficher/Masquer

          Et alors, il ne sait pas lire?

          Je dirais même plus: le fait qu’il soit FN jusitifie encore plus de lui écrire. Le positionnement du FN serait interessant. S’ils se positionnent pour le nazisme ça fait voler en éclats leur travail de construction de respectabilité. S’ils se positionnent contre, ça fout la honte aux autres partis qui devront alors se positionner à leur tour.


          • passenger Le 23 novembre 2014 à 20h36
            Afficher/Masquer

            tu crois que les autres partis connaissent la honte?


        • madake Le 23 novembre 2014 à 16h53
          Afficher/Masquer

          Et alors? J’ai demandé au mien qui est PS, “si c’était une précaution pour ne point avoir à se dédire au vu de la montée de certains partis…”
          J’attends la réponse avec impatience.


        • Iskander Zakhar Le 24 novembre 2014 à 18h07
          Afficher/Masquer

          Raison de plus de lui écrire !
          Je ne connais pas mon député (j’ai honte) mais comme je change souvent de coin… je vais chercher et lui envoyer un couriel aussi.
          Merci à tous en attendant de ces efforts et de cette mobilisation.


      • phane Le 23 novembre 2014 à 14h12
        Afficher/Masquer

        Ou alors, poser une question sur le site link to whybook.org, le site internet qui permet aux citoyens de poser une question aux “grands décideurs”. Et ceux ci d’y répondre, si le nombre de demandes est assez important. On a tout intérêt à être nombreux.


        • bleurp Le 24 novembre 2014 à 01h08
          Afficher/Masquer

          pas mal ce site..
          nous sommes 5 pour le moment..


          • Babbelghem Le 24 novembre 2014 à 05h38
            Afficher/Masquer

            6 avec moi, même si je ne me fais pas d’illusion.


      • Les Barniques Le 23 novembre 2014 à 17h39
        Afficher/Masquer

        Merci Olivier pour cette trouvaille. Nous avons là une bonne prise pour taloner nos gouvernements respectifs et nous devons nous y accrocher.

        Je suis Canadienne. Évidemment, je suis sidérée par ce vote. Je viens d’envoyer un courriel à ma députée ainsi qu’au porte-parole du parti de l’opposition en matière d’affaires étrangère. Il faut dire que ce parti d’opposition, le Nouveau Parti Démocratique, a plutôt supporté la position du Gouvernement dans le conflit en Ukraine. Ce que je n’arrive pas non plus à m’expliquer puisque les décisions du gouvernement Harper sont tellement dénoncées, par ailleurs. De plus, le NPD ne semble pas représenter la position des Québécois (alors que la majorité de leurs députés se trouve au Québec) qui sont très majoritairement contre la position agressive de Harper contre la Russie.

        Voici le contenu principal de cette lettre, pour les autres canadiens qui fréquentent ce site. J’y ai inséré quelques éléments du contenu de la lettre de AB. Merci.

        Aujourd’hui, je veux vous soumettre une nouvelle qui ébranle ma compréhension du monde actuel et peut-être êtes-vous en mesure de m’expliquer la position du Canada. Une résolution a été soumise récemment à la 3e Commission de l’ONU qui traite de l’Élimination du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l’intolérance qui y est associé. En voici le titre : “Lutte contre la glorification du nazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée.”
        C’est la troisième ou quatrième année que cette résolution est déposée par cette Commission devant l’Assemblée générale de l’ONU. Lorsque je lis chaque paragraphe, je me dis qu’il serait normal pour les pays dits “avancés”, “progressifs” et encore plus ceux qui ont été Alliés dans tout l’effort d’élimination des forces nazies, il serait normal, donc, d’appuyer cette résolution. Malheureusement, le Canada est un des rares pays qui ait voté CONTRE, aux côtés des États-Unis (ainsi que un ou deux très petits pays presque inconnus) ! Parmi ceux qui se sont abstenus : la majorité des pays de l’Union européenne ! Cette année, le vote à l’Assemblée générale de l’ONU se tiendra en décembre mais déjà, le Canada a exprimé son intention de voter contre, ainsi que les États-Unis.

        Je trouve particulièrement décevante la position du Canada au sujet de ce texte et je n’arrive pas à me l’expliquer. J’en éprouve même de la honte en tant que Canadienne tellement le sujet me paraît grave alors que l’on agite, à chaque triste anniversaire, les drapeaux pour fêter la fin de cette guerre qui fît plusieurs dizaines de millions de morts. Il va sans dire qu’Israël a voté pour cette résolution et va encore l’appuyer cette année. Alors même que le Canada a appuyé l’été dernier, sans aucune réserve, toutes les actions du gouvernement israélien en Palestine, le Canada ne devrait-il pas être un leader dans ce dossier et le premier à supporter cette résolution ?

        J’espère donc que vous interrogerez, vous ou un de vos collègues, au cours d’une période de questions au Parlement, les principaux intéressés, à savoir, nos dirigeants actuels. Je ne manquerai pas de suivre votre actualité parlementaire et n’oublierai pas votre intervention (si elle a lieu) au cours de prochaines élections.

        Je lui laisse ensuite quelques liens pertinents.


        • vladimirK Le 23 novembre 2014 à 21h04
          Afficher/Masquer

          Contrairement à vous, je ne suis pas surpris de la position canadienne.

          Il ne s’agit pas là que de la diaspora Ukrainienne – le PCC n’a pas besoin de cela pour gagner, comme on l’a vu lors des dernières élections ; un peu de triche, un juge qui ne veut pas juger (les juges et le directeur général des élections sont nommés par le parlement, donc pas vraiment objectifs), et ça passe sans les ukrainiens.

          Non, le problème du Canada, c’est que le PCC est une droite totalement décomplexée, bien au delà de la France sarkoziste.

          On peut le voir avec l’écologie – gaz de schiste, oléoducs, etc. –

          avec les droits de la personne (le policiers auteurs de bavures ne sont JAMAIS punis au Canada),

          à l’international comme nous le voyons…

          en ce qui concerne l’éthique (souvenez-vous du scandale de la limousine : Harper refuse les véhicules qui lui sont prêtés lors de ses voyages officiels à l’étranger, il veut SA cadillac, la même qu’Obama. Bilan : 1M$ par voyage)

          Le NPD quant à lui a été emporté avec Jack Layton. Mulcair est le pendant Canadien de Barrosso. Il est tantôt libéral, tantôt démocrate, tantôt autre chose. En fait, je n’ai jamais vu l’opposition officielle faire quoi que ce soit d’utile ou même d’intéressant. Juste de jolis sourires et des souhaits de joyeuses fêtes à la communauté juive.

          Mais contrairement à vous, je n’ai pas honte du Canada, mais de son gouvernement, car les canadiens, quoi que pas toujours réactifs, comprennent les choses bien mieux qu’on ne le pense (ce que vous confirmez d’ailleurs dans votre commentaire)


    • liv Le 23 novembre 2014 à 14h56
      Afficher/Masquer

      Bonjour Laurent.
      Merci pour ces informations. Elles sont très utiles.

      Cette question s’adresse à Olivier BERRUYER ou aux autres personnes qui s’occupent de la partie logistique informatique du site. Voici ma question.

      “Est-ce qu’il serait possible sur le site de faire une rubrique dédiée à ce type d’information très utile, de telle façon à les retrouver rapidement ?”

      Je sais que cela dépasse un peu le cadre initial du blog mais je pense que cela serait pertinent.
      Si je peux aider sur la question et sur le côté pratique et informatique il n’y a pas de problème.


    • niethil Le 23 novembre 2014 à 15h07
      Afficher/Masquer

      Vous n’avez pas besoin de chercher “votre député”. En effet chaque député représente l’ensemble du pays et non la circonscription où il a été élu. Donc techniquement tout les députés sont vos députés. Du coup vous pouvez sans vous gêner envoyer votre courriel à TOUT les députés à la fois.


    • R.-M. Mukarutabana Le 23 novembre 2014 à 15h47
      Afficher/Masquer

      “A quoi joue la France dans cette affaire ?”
      Elle ne joue a rien. Elle est hors jeu, tout simplement – comme tous ses autres comperes et commeres de l’UE.
      Il faut s’y résigner – a moins de faire la révolution.


      • Archanonyme Le 23 novembre 2014 à 16h06
        Afficher/Masquer

        Pour la révolution, je vous en prie, vous la passerez à un autre siècle, il existe d’autre moyen nettement plus diplomatique (ne faisons pas la même erreur que nos détracteur)


        • R.-M. Mukarutabana Le 23 novembre 2014 à 17h08
          Afficher/Masquer

          Pour que la diplomatie fonctionne, il faut que les Etats sois souverains. A quoi servirait-il de discuter avec un gouvernement qui n’est pas maitre de ses décisions? On ne me convaincra pas, par exemple, que les Allemands, les Polonais ou les Francais ont intéret a ce que prolifere le nazisme chez eux. S’il y avait des points a revoir dans le texte de la résolution, dans la sorte de négociation qui a toujours lieu au sein des Nations Unies.
          S’ils ne l’ont pas fait, préférant “s’abstenir” – c-a-d faire semblant de s’en désintéresser, ce n’est surement pas pour respecter l’avis de leurs populations, mais plutot pour ne pas déplaire aux USA! Les autres pays ont surement essayé de les convaincre, et nombre d’Europeens ont du avouer etre convaincus, mais seulement en privé. Mais en s’excusant de ne pouvoir voter oui – “a cause des consignes UE”.
          Quelle sorte d’accord diplomatique peut-on espérer de telles gens?


      • Charles Michael Le 23 novembre 2014 à 18h53
        Afficher/Masquer

        La révolution ? vraiment ?

        c’est vrai que sortir de l’UE, article 92, serait une révolution, sans tambour, sans barricades, mais glorieuse.

        et si une révolution doit être “colorée”, je vote pour le noir; après tout le drapeau noir flotte sur la marmite.


    • Romuald Le 23 novembre 2014 à 17h51
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas très compliqué… Les pays baltes rentre dans l’UE en 2004 ! et ces pays font çà :

      Une glorification du mouvement nazi et d’anciens membres de la Waffen SS

      Difficile de condamné les pratique de l’UE après çà.


    • marc Le 23 novembre 2014 à 20h55
      Afficher/Masquer

      Chris , je crains de ne pas pouvoir envoyer votre modèle de lettre à mon député. En effet, résident à l’ étranger, mon député est Meyer Habib, titulaire de la double nationalité franco-israelienne, conseiller personnel de Netanhyou!!! Je vais être obligé d’ édulcorer un peu…Dommage!


  6. chios Le 23 novembre 2014 à 08h17
    Afficher/Masquer

    Ayant lu la polémique hier sur l’absence de ces données sur le site de l’ONU, et la présence sur twitter de la liste des pays et leurs votes avec la date de 2014, et des tweetteurs demandant la “source”…Désinformation délibérée par l’agence Tass?
    Me voilà dons soulagée.
    Il y a bien eu vote.

    Neanmoins, je m’étonne de voir que l’Europe s’abstient depuis plusieurs années.
    Pourquoi? C’est une vraie question.
    C’est une initiative russe ?
    Il y a des termes qui ne conviennent pas?
    Etant donné ce qu’on nous apprend à l’école, donc la doctrine officielle, c’est une contradiction.
    Ne faudrait-il pas, très officiellement poser la question?

    Le mécanisme du veto joue-t-il pour ces questions “de la troisième chambre?


    • vladimirK Le 23 novembre 2014 à 15h57
      Afficher/Masquer

      Les données sont bien évidemment présentes sur le site de l’ONU, il faut juste se donner la peine de chercher un peu (mais je l’admet que le site de l’ONU est assez bordélique) :

      link to un.org


      • fanfan Le 23 novembre 2014 à 19h48
        Afficher/Masquer

        Merci pour le lien.

        La Serbie a voté YES


    • ploumtralala Le 24 novembre 2014 à 22h09
      Afficher/Masquer

      La raison est plus simple. Si chaque état européen vote selon son cœur, l’Europe affichera à nouveau ses divisions. La Lettonie, l’Estonie sont carrément visées par le texte. Un certain nombre d’états ne voudront pas se démarquer des États Unis, d’autres sont très antifascistes… Bref l’Europe n’existe que dans l’abstention. Il est temps d’en tirer les conclusions.


  7. dupontg Le 23 novembre 2014 à 09h12
    Afficher/Masquer

    c’etait bien la peine de nous faire tout un cinema lors de la commemoration d’oradour sur glane.


  8. AG Le 23 novembre 2014 à 09h43
    Afficher/Masquer

    De mon côté j’ai envoyé un mail au député de ma circonscription pour avoir des éclaircissements sur la question …


  9. Daniel Le 23 novembre 2014 à 09h45
    Afficher/Masquer

    L’Europe occidentale et ses “libérateurs”(de quoi au juste?) utilisent le stigmate du national-socialisme quand cela les arrange bien, leur Hitler-épouvantail juste roupille dans le placard.

    Le plus choquant, cependant, c’est cette honteuse abstention de l’Allemagne. (je vous disais, Onkel Dolf is alive and kicking !). Scandaleux !

    Dans un tel cadre, il ne fallait qu’Israel vote NON !


  10. Kiwixar Le 23 novembre 2014 à 09h58
    Afficher/Masquer

    D’un côté, les colonialistes habitués à piller, en faillite économico-financière complète.
    De l’autre, le monde libre avec ses ressources et ses idées grotesques (non-ingérence, développement économique pacifiste, morale, droit international, route de la soie, infrastructures, organisation de coopération, etc).

    Plan A : mettre la faillite économico-financière sur le dos des autres (ça mange pas de pain) puis aller les piller, tout en mettant en place partout des gouvernements ouvertement fasc… euh ordonnés.
    Plan B : si ils ne se laissent pas faire, insister de manière préventive en explicitant les merveilles technologiques occidentales (fission, fusion). Ou, pour paraphraser Al Capone : “on obtient plus facilement ce qu’on veut avec un mot gentil et une bombe atomique préventive qu’avec le mot gentil tout seul”.


  11. ERIC.BRESIL Le 23 novembre 2014 à 10h00
    Afficher/Masquer

    Je voudrais bien connaitre les motivations de la France pour ce vote d’abstention.
    En mémoire des anciens combattants, j’exige une clarification de Hollande sur la position Française concernant cette question. Il y aura bien les questions au gouvernement à l’assemblée nationale, Fabius devra répondre.


    • boduos Le 23 novembre 2014 à 15h34
      Afficher/Masquer

      @ERIC.BRESIL
      vas-y Eric et tiens nous informé s’il te plait.


    • vérité2014 Le 23 novembre 2014 à 16h45
      Afficher/Masquer

      Scooterman est très occupé en ce moment,il doit gérer tout son harem..et il est RP pour Voici et Closer…des heures sups quoi.Y va pas en plus se faire ‘ch..’ avec l’Onu….(rire..jaune)


  12. casper Le 23 novembre 2014 à 10h00
    Afficher/Masquer

    Je ne comprend même pas l’intérêt d’une abstention ou d’un vote contre…

    Ca doit bien etre possible, avant le vote, de prendre la température de l’eau et de savoir qu’on votera contre une motion massivement soutenue. Dans ce cas la autant la jouer faux cul et voter pour…


    • K Le 23 novembre 2014 à 12h20
      Afficher/Masquer

      Oui, je me suis dit la même chose. Même si les dirigeants européens s’accommodent très bien du nazisme quand ça les arrange, ils auraient pu voter pour la résolution même s’ils n’y pensent pas un mot.
      La raison pour laquelle ils se sont abstenu, c’est qu’ils n’ont pas voulu voter contre l’avis des Etats Unis.
      L’Ukraine ne pouvait voter que pour. Les Etats Unis ne pouvaient que suivre l’Ukraine. Et les pays d’Europe ne pouvaient que suivre les Etats Unis.
      Ça montre une fois plus que les pays européens se sentent d’avantage obligés vis à vis d’une puissance étrangère que vis à vis leur propre peuple (ça n’étonne plus personne, c’est ce qui arrive lorsqu’on a des hommes de pailles à la tête de l’Etat).


      • Archanonyme Le 23 novembre 2014 à 23h43
        Afficher/Masquer

        Croyez vous vraiment qu’il s’accommodent ? pour moi quand des dirigeants ce rassemblent pour créer une méga structure avec plus de 350 000 000 de personne qui fut le plus grand rêve européen de tout les temps (je note : Empire Romain d’Occident, Saint Empire Romain Germanique, Charlemagne, Napoléon, le 2ème Reich, le 3ème Reich) pour moi je crois pas qu’ils s’accommode pas mais plutôt qu’ils conspirent


    • boduos Le 23 novembre 2014 à 15h37
      Afficher/Masquer

      oui mais tu oublies les félés de Yatseniouk que tous ce beau monde soutien!


  13. christophe Le 23 novembre 2014 à 10h12
    Afficher/Masquer

    Dans la série des saloperies de l’UE, cet accord de libre-échange signé par l’UE et 5 pays d’Afrique de l’Est, quelques mois après l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique australe.
    Ces accords vont plomber définitivement les efforts de développement économiques de l’Afrique car ils sont largement en faveur de l’Europe. Ils ont d’ailleurs été obtenus par des pressions monstrueuses sur des états dont les finances dépendent essentiellement de l’exportation de produits agricoles (Bananes, Ananas, etc..) et par des menaces explicites sur le sort de leurs exportations.

    link to mediapart.fr

    L’UE, un havre de paix et de démocratie pour le monde…


    • reneegate Le 23 novembre 2014 à 10h55
      Afficher/Masquer

      pour la cote d’Ivoire c’était un maidan organisé par la France et Gbagbo est toujours incarcéré (TPI) alors que le procureur n’a même pas pu établir un dossier d’accusation crédible. Il y a même eu une attaque d’avions de chasse sous fausse bannière quelques années avant, puis des élections truquées et manipulées.


  14. erde Le 23 novembre 2014 à 10h44
    Afficher/Masquer

    Pourquoi s’en étonner ?

    Les pays dits “civilisés” et les hommes politiques en tête de la pyramide ne font que défendre leurs intérêts, leur avenir, puisque l’extrême droite a toujours dans l’histoire été le ” bras armé” du grand capital.
    Fascisme ( Mussolini ), National-socialisme,(Hitler ) , les nazis ont fait leur nid sur la planète entière et malheureusement se reproduisent.

    Les ” 1 % ” savent qu’un jour ou l’autre ils auront besoin de l’extrême droite et des psychopathes pour la solution finale…..


  15. arnold99 Le 23 novembre 2014 à 11h07
    Afficher/Masquer

    Ce vote contre des US et l’abstention européenne me parait très logique (je ne dis pas que j’approuve et je le trouve malsain).

    En effet, si ces pays réaffirment la nuisance du nazisme, il doivent donc le combattre et une fois la victoire à nouveau obtenue, juger les responsables de crimes contre l’humanité. Sauf que au vu des diverses interventions des démocraties occidentales dans le monde depuis la 2ème guerre mondiale, ils seraient tous, je dis bien tous conviés à un tribunal de Nuremberg bis.

    Juste un exemple ancien, les dirigeants nazis à ce procès ont été inculpés pour l’inondation d’une partie de la Hollande (destruction des digues). Les Américains lors de la guerre de Corée ont bombardés les barrages, détruisant de ce fait des villages et surtout les récoltes de riz.. Ils devraient donc, Général Mac Arthur en tête, être traduits pour crimes contre l’humanité!

    Ceci est qu’un exemple parmi tant d’autres.

    Conclusion, l’ONU ne peut pas fonctionner sur la base de ses principes fondateurs, elle ne sert à rien étant composée en majeure partie de pompiers-pyromanes. Elle sert uniquement à procurer un vernis de légalité aux pays oppresseurs


  16. Christophe Vieren Le 23 novembre 2014 à 11h23
    Afficher/Masquer

    @Olivier qui écrit : ” les États-Unis [ont voté contre] (ça peut se comprendre vu la déification là-bas de la liberté d’expression)”. C’est vrai que la liberté d’expression y est déifié (cf. attitude Chomski pour défendre la liberté d’expression – pas ses idées – de Faurisson).
    Mais ne pourrait-on trouver cependant des contre-exemples sans remonter jusqu’au Mac Cartisme, période durant laquelle certains n’étaient-ils pas condamnés sur la seul base de leur expression ?


    • Alae Le 23 novembre 2014 à 15h30
      Afficher/Masquer

      Il n’y a pas de liberté d’expression aux USA ou, plus précisément, il n’y en a plus. Il y a déjà quelques années que leur premier amendement est passé aux oubliettes, comme tant d’autres articles de leur Constitution.
      Voir, par exemple, la chasse sans précédent aux lanceurs d’alerte sous l’administration Obama. Et ce n’est que l’apéritif.
      link to projectcensored.org


      • Christophe Vieren Le 24 novembre 2014 à 18h17
        Afficher/Masquer

        Je n’ai pas lu l’article (j’aime pas lire en langue étrangère) mais un lanceur d’alerte n’est pas inquiété pour ses idées mais, je pense, plus parce qu’il dévoile des (prétendus) secrets”, genre Assange, Snowden, ….). Non ? Peux-tu m’extraire de ton article des cas qui démentiraient mon sentiment ?


        • Alae Le 24 novembre 2014 à 19h50
          Afficher/Masquer

          Avant, les lanceurs d’alerte, aux USA, étaient assurés de la protection de leurs personnes et de leurs données, tout comme les journalistes, au titre du premier amendement. Tout ça a sauté. Il n’y pas que les cas Manning, Snowden et Assange. Une offensive contre tous ceux qui pourraient révéler des infos embarrassantes pour le gouvernement a été lancée par l’administration Obama, qui est allée jusqu’à déterrer une loi de 1917, l’Espionage Act, et l’a utilisée sept fois, l’année dernière, contre des trublions virtuels ou avérés.
          D’autres législations, soit rédigées à la hâte, soit tirées de la désuétude où elles croupissaient sont venues s’ajouter à un arsenal légal conséquent, dont le seul but est de contourner le premier amendement et de faire marcher Anastasie à plein.

          Et tout ça, alors qu’Obama jure le contraire la main sur le coeur… comme toujours.


          • Christophe Vieren Le 24 novembre 2014 à 20h33
            Afficher/Masquer

            Certes, certes mais si l’on avait un vote à l’ONU où celui de l’oncle Sam aurait été pris en défaut de défense de liberté d’expression, c’eut été mieux pour montrer le deux poids deux mesures auquel il nous a habitué.


            • Alae Le 24 novembre 2014 à 22h04
              Afficher/Masquer

              Si vous descendez sur la page, j’ai posté plus bas un lien sur une liste de résolutions de l’ONU que les USA ont refusé de signer.
              Plusieurs d’entre elles impliquent une liberté d’expression ou des libertés tout court (rejetées, donc, par les USA).


  17. Seb Le 23 novembre 2014 à 11h58
    Afficher/Masquer

    Question: les EU, Canada et Ukraine ont-ils justifiés leur vote négatif sur ce sujet?


    • K Le 23 novembre 2014 à 12h58
      Afficher/Masquer

      J’imagine que les EU et le Canada ont votés contre au nom de la liberté d’expression (officiellement).
      Par contre, pour l’Ukraine, c’est plus difficile à justifier…


    • chios Le 23 novembre 2014 à 13h29
      Afficher/Masquer

      Oui, mille fois oui! Que cette question soit posée en faisant le plus de bruit possible…
      Qu’ils s’expliquent, car si il n’y avait pas eu le communiqué de Tass, ce vote passait aux oubliettes.

      Evidemment, la question est, comment faire du bruit????


    • boduos Le 23 novembre 2014 à 16h04
      Afficher/Masquer

      pas la peine @seb ,comme disait M.Audiard, “il(s) une telle gueule de faux jeton que c’est presque de la franchise”…


  18. gracques Le 23 novembre 2014 à 12h13
    Afficher/Masquer

    Bof , ce vote n’a strictement rien a voir avec la position officielle de tel ou tel état contre le Nazisme , mais tout a voir avec la démonstration sur un sujet qui ne devrait pas poser problème de l’isolement de la Russie …. qui n’est suivie que par la plupart de pays …. sauf par ceux qui pensent encore “compter” et l’absention de l’Europe c’est juste le signe de sa sortie de l’histoire


    • boduos Le 23 novembre 2014 à 16h22
      Afficher/Masquer

      @GRACQUES
      les Otaniens se sont abstenus parce qu’ils sont conscients par exemple que sur un simple tract électoral ,on pourrait juxtaposer (en photo)leur condamnation du nazisme à L’ONU (en votant oui à la resolution et leur soutien moral et materiel à svoboda, pravy sector et autres fous furieux arborant leurs insignes nazi .
      avec la meme logique ,les otaniens ils s’empressent de se refaire une virginité en faisant semblant de combattre Daesh qu’ils forment,arment et homogénéisent avec al nostra et les officiers sunnites irakiens pour qu’ils attaquent ensuite Hassad.
      tout comme ils stigmatisent les djihadistes européens “égorgeurs”,figurant “opportunément” sur les vidéos pour détourner le regard de ce qu’ils préparent en sous main.


  19. Jeanne L. Le 23 novembre 2014 à 12h14
    Afficher/Masquer

    La résolution portait sur les “les idéologies qui incitent à la haine raciale, ethnique et religieuse ” et “l’incidence des crimes qu’elles inspirent”.
    C’est très précis, ce n’est pas une “opinion “parmi d’autre, ni une “idéologie” quelconque qui aurait provoqué des massacres et des exterminations criminelles, mais c’est quelque chose de très précis: la “haine raciale” est une idéologie qui détruit toute possibilité de LOI, toute possibilité d’ASSOCIATION humaine fondée sur le droit, et par conséquent l’idée même d’HUMANITE comme possibilité.
    Je m’explique : dénier à un homme le fait d’être un homme parce qu’il est simplement NE tel ou tel: né juif, né noir, né russe, né français ou autre … C’est à dire l’empêcher de faire société, état, ou humanité avec ceux à qui on octroie la qualité d’homme est CONTRADICTOIRE avec l’idée même des Nations unies et de leur charte.
    Le nazisme est non seulement l’idéologie qui a développé cela, non seulement la machine criminelle qui l’a imposé, mais aussi la doctrine et la force qui a cherché à justifier et légitimer par des lois cela.
    Le procès de Nuremberg portant sur des “crimes contre l’Humanité” l’a bien fait ressortir .
    Ce ne sont pas que les “crimes” nazis qui sont condamnés mais c’est ce à quoi ils ressortissent: l’affirmation qu’une partie des hommes ne sont pas des hommes ne font pas partie de l’humanité.
    Certes, les crimes d’états, les crimes politiques de masse ne sont pas le fait des seuls nazis mais ce sont les seuls à l’avoir fait au nom de cette idée délirante.
    Enfin, actuellement la banalisation, sous couvert de la défense de la “liberté d’expression” à défendre toujours et partout sans limite, ou bien la mise sur le même plan que ce que j’appelle pour faire court “les autres massacres” tout aussi condamnables mais pas sur le même plan est une sorte de remise en selle, sous le mode du “tous pareils” de cette honte humaine et ne pas lutter, ne pas voir ce qui est en cause va permettre qu’elle ressurgisse.
    La Russie a raison, la France boit sa honte dans son abstention pétainiste…


    • boduos Le 23 novembre 2014 à 18h13
      Afficher/Masquer

      libre a chacun d’interpréter l’Histoire mais les références a notre douloureux passé et a notre repentance obligée ne fait que déplacer le problème (et en quelque sorte l’enterrer)
      non il faut appeler un chat un chat et Hollande n’a pas fait Verdun .Avec ses 13% de popularité,il engage “aujourd’hui” la France dans la soumission,nul besoin de rétroviseur!


    • theuric Le 23 novembre 2014 à 18h55
      Afficher/Masquer

      J’aime, Madame, de vos textes fleurant bon la clarté d’esprit et il ne fut pas que la Jeanne de Brassens.


    • lvzor Le 23 novembre 2014 à 19h21
      Afficher/Masquer

      “l’affirmation qu’une partie des hommes ne sont pas des hommes ne font pas partie de l’humanité”

      Les US et leurs satellites ne pouvaient pas voter la résolution, puisqu’ils affirment expressément et de manière réitérée qu’une partie (de fait la majorité) des habitants de cette planète vit dans des pays qui ne font pas partie de la “communauté internationale”…


  20. Varenyky Le 23 novembre 2014 à 12h16
    Afficher/Masquer

    La communauté ukrainienne est très importante au Canada, et comme très souvent les diasporas savent très bien souffler sur les braises (“In 2011, there were an estimated 1,209,085 persons”, link to en.wikipedia.org)
    L’Onu par ses positions partisanes est en train de se déliter comme la SDN en son temps.


  21. lanQou Le 23 novembre 2014 à 12h21
    Afficher/Masquer

    J’ai sans doute des soucis de caricature pavlovienne et de hiérarchisation… mais vous avez vous même de sérieux problème d’amalgame et de confusion:
    – les européens ne sont pas allés en Amérique dans le but de massacrer des Indiens. Mais ils l’ont fait.
    – les communistes n’ont pas pour but d’affamer et de déporter au goulag. Mais les staliniens l’ont fait.
    – les nazis n’avaient pas pour but… ah ben si, ils avaient pour but l’édification d’une race pure supérieure par l’élimination des sous-hommes…

    Je veux bien imaginer que les nazis d’aujourd’hui ne sont pas la caricature que je m’en fais… m’enfin, ceux qu’on voit en Ukraine n’ont pas l’air d’avoir beaucoup changé…


    • JC Le 23 novembre 2014 à 13h40
      Afficher/Masquer

      Le problème c’est que vous avez le droit de me provoquer mais que je me ferais censuré si je vous répondais en tentant de nuancer vos propos. C’est une caricature et un conte pour enfant, libre à vous d’y croire, mais ce n’est pas la réalité qui est bien plus complexe.


    • Spipou Le 26 novembre 2014 à 19h34
      Afficher/Masquer

      Les communistes avaient pour but de pendre le dernier banquier avec les tripes du dernier capitalistes. Il l’ont fait. Et ils n’ont pas attendu Staline pour ça. Les premiers massacres ont eu lieu dès 1917.

      Les européens, beaucoup d’entre eux du moins, avaient pour but de coloniser les terres vierges d’Amérique. Ils l’ont fait, après avoir envoyé l’armée, des Etats-Unis et Argentine en particulier, rendre vierges lesdites terres (l’armée argentine a été particulièrement efficace dans ce travail, encore plus que l’armée US. On ne trouvera pas la moindre trace d’ADN améridien dans ce pays, excepté dans l’Entre-Rios et dans les contreforts des Andes). Dans d’autres pays, notamment le Paraguay, d’autres européens ont eu pour but de faire savoir que lesdites terres n’étaient pas vierges et de défendre les populations qui y vivaient. Ils l’ont fait.

      Il doit y avoir d’autres exemples sur terre et dans l’histoire.


  22. bluetonga Le 23 novembre 2014 à 12h27
    Afficher/Masquer

    Contre-offensive “de charme” de la Fédération de Russie et de pays alliés. Et plutôt bien joué. La junte de Kiev l’a dans le baba, ses sponsors aussi. Les européens n’ont pas osé emboîter le pas à leur suzerain américain, parce qu’ils auraient effectivement eu du mal à justifier un entichement pour la mémorabilia nazie et ses reliques. Ils n’ont pas osé non plus tirer trop fort sur la laisse, ils ont bien compris que le boss était déjà bien embêté comme ça. Et puis nos démocraties ont toutes leur lots d’aficionados des marches aux flambeaux et des uniformes noirs ou bruns. Ça serait fastidieux de devoir recommencer à les traquer, recenser, encadrer, condamner… Trop de tracas en perspective.

    Israël n’a pas non plus suivi ses sponsors dans ces chemins de traverse, mais là, ils n’ont eu aucun mal à se justifier. A noter qu’Israël est remarquablement discret sur le cas de l’Ukraine. A noter aussi qu’ils s’étaient déjà abstenus lors d’une motion récemment introduite par l’Ukraine visant à faire condamner les annexions sauvages de morceaux de petits états par des gros états voisins. Leur abstention avait provoqué quelques échanges fielleux au sein du ménage US-Israël, mais ils ne se sont pas démontés et ont déclaré qu’ils avaient une politique étrangère indépendante qui défendait les intérêts d’Israël. Le genre d’audace qui doit sidérer les dirigeants européens, plus habitués à faire où on leur dit de faire.

    Beaucoup de commentateurs relèvent également qu’à titre personnel, Poutine et Netanyahou s’entendent plutôt bien (Poutine est connu comme un zélateur du peuple juif, et il met volontiers la main au porte-feuille pour soutenir des projets culturels ou religieux ad hoc en Russie). Avigdor Liberman, sulfureux et peu recommandable ministre des affaires étrangères d’Israël, est né et a grandi en Moldavie. Le russe est une de ses langues maternelles. Il comprend bien aussi le nationalisme ethnique, et tout comme Poutine en d’autre temps, privilégie les solutions musclées pour résoudre les conflits religieux périphériques. Ça crée des affinités.

    Enfin, pour les anglophones, je recommande chaudement les articles de Riley Waggaman sur Russia Insider. Il vient de se lâcher encore une fois avec un texte intitulé : Ukrainian nazis seem nice (les nazis ukrainiens ont l’air chouettes). C’est hilarant, plein de verve et de délires, quoique citant des faits avérés, et mériterait d’être publié de temps en temps sur ce site pour offrir un contrepoids humoristique à la presse ambiante. Malheureusement, c’est le genre de texte dont la vivacité et la férocité sont difficile à restituer en français :

    link to russia-insider.com


    • vladimirK Le 23 novembre 2014 à 15h34
      Afficher/Masquer

      Israel s’est fait souffler dans les bronches par Washington au sujet de l’Ukraine. En effet, Israel a refusé les sanctions visant la Russie, et s’est inquiété(e ?) de la montée du Nazisme en Ukraine.

      En réponse, les États-Unis ont cessé tout soutien d’Israel en ce qui concerne le contentieux avec la Palestine, et ils sont même allés jusqu’à dénoncer Israel, ce qu’ils n’avaient fait que très rarement auparavant.


      • bluetonga Le 23 novembre 2014 à 19h06
        Afficher/Masquer

        Les relations entre Obama et Netanyahu sont notoirement exécrables. Une fuite survenue voici un mois ou deux laissait entendre que le premier qualifiait régulièrement le second de “chickenshit” ou merde de poulet, avec une petite connotation de “couille molle” (désolé d’être plat) pour fustiger son manque de courage politique. Ça avait ravivé quelques tensions (tout le monde se souvient d’ailleurs que Bibi avait lourdement appuyé la candidature de Mitt Romney aux élections de 2012).

        Fin octobre, Moshe Ya’alon, Ministre de la Défense d’Israël s’est fait snober en se rendant à Washington, n’ayant été inséré dans l’agenda d’aucune personnalité en vue. Si ce n’était l’AIPAC et les Neocons, on pourrait peut-être assister à une bifurcation entre les deux nations.

        A ça près, ne rêvons pas. Sans les US, Israël coulerait irrémédiablement. Maintenant, comme ce sont des gens assez carrés en termes de realpolitik, il est tout à fait possible qu’ils aient déjà concocté un plan B ou C dans leur cartons en cas d’effondrement majeur de la puissance US.


        • vladimirK Le 24 novembre 2014 à 02h02
          Afficher/Masquer

          Un rapprochement avec la Russie reste possible


  23. Varenyky Le 23 novembre 2014 à 12h30
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas sur que les civils Ukrainiens de l’Est, du Centre ou même de l’Ouest qui meurent sous la torture par des gens tatoués du trident ukrainien ou des runes de la division Galicie aient la même appréciation que vous de votre expression “procès d’intention”
    C’est pour cela qu’il me semble important de rappeler une nouvelle fois le poème de Martin Niemöller

    Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas communiste.
    Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas social-démocrate.
    Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas syndicaliste.
    Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas juif.

    Lorsqu’ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »


  24. Olivier Berruyer Le 23 novembre 2014 à 12h32
    Afficher/Masquer

    “ceux qui n’ont pas connu le nazisme”

    URSS : 25 millions de morts…

    Chine un peu aussi avec le Japon…


    • JC Le 23 novembre 2014 à 12h55
      Afficher/Masquer

      Non mais eux ils sont initiateurs, parce qu’ils sont en effet les plus grosses victimes de cette guerre (tellement de pays pourraient faire pareil vis-à-vis des USA d’après guerre). Et leur proposition est politique, elle est dirigée contre l’Ukraine russophobe. Les lois actuelles et les Droits de l’Homme suffisent à lutter contre les crimes d’Ukraine et d’ailleurs, pas la peine de de s’engouffrer pour limiter des libertés fondamentales (exactement ce qu’on fait en France avec les lois anti-terroristes).


      • Varenyky Le 23 novembre 2014 à 13h17
        Afficher/Masquer

        Selon vous, à partir de combien de victimes “il vaut la peine” de rappeler les valeurs humaines fondamentales ?
        Car ce qui est rapporté des événements d’Ukraine dans les sites comme celui-ci n’est qu’une infime partie des misères quotidiennes du peuple Ukrainien.
        La crainte de la dénonciation est quotidienne, il faut faire attention aux mots que l’on utilise.
        J’ai des amis là bas et je vous assure qu’ils sont vraiment très courageux, que leur vie quotidienne n’est même pas imaginable ici et qu’ils sont nombreux à envisager à partir. (Mais partir où et puis pourquoi partir de chez soi?)
        Vous seriez aimable de ne parler pas de ce que vous ne connaissez pas.


      • Fabrice Le 23 novembre 2014 à 15h46
        Afficher/Masquer

        JC il ne faut pas oublier que beaucoup de pays étaient des colonies à l’époque et qu’elles ont envoyés pas mal de contingent pendant le conflit ou ont connu des combats sur leur territoire (pays d’asie, ou du maghreb) ou on vu ce qu’étaient une forme de fascisme (beaucoup de conseillers nazis ayant fui en amérique latine) par la suite et ont expliqué leur méthode à certaines dictatures.


        • LeDahu Le 23 novembre 2014 à 19h03
          Afficher/Masquer

          en ajoutant que en Amérique latine, les dictatures furent soutenus par les ricains.
          link to fr.wikipedia.org par exemple


          • ISTINA Le 23 novembre 2014 à 19h37
            Afficher/Masquer

            en ajoutant que en Amérique latine, les dictatures furent soutenus par les ricains.
            *********************************************************************************************
            Je suis d’accord avec vous !
            Par contre, toutes les Dictatures qui n’étaient pas Socialistes ou Communistes, ont d’office été accusées de Nazisme ou Fascisme
            en général et par un maximum de MEDIAS grassement subventionnés et,
            ce, sont ces Médias qui, à fabriquent les opinions en particulier en FRANCE . LES SLOGANS classant systématiquement :
            Untel d’extrême Droite, insensiblement vous criminalisent les ciblés.
            Jamais ils ne citent, untel d’extrême gauche, ce n’est pas commercial !


    • Homère d'Allore Le 23 novembre 2014 à 18h42
      Afficher/Masquer

      Et on peut rajouter la Serbie.


  25. Toutatis Le 23 novembre 2014 à 12h33
    Afficher/Masquer

    Il me semble que la position des Etats-Unis n’est pas forcément liée à l’affaire ukrainienne. Ils ont toujours voté dans ce sens, à cause de leur manière de considérer la liberté d’expression (le fameux 1er amendement), que je partage d’ailleurs.
    Mais il est clair que le vote de l’Ukraine n’a pas les mêmes motivations.


  26. CNR.sans.S Le 23 novembre 2014 à 12h43
    Afficher/Masquer

    Il faut lire un peu: Lutte contre la glorification du nazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée > Etc. Etc.

    Voir le .pdf associé.

    Qu’est ce qui vous choque ?! Qu’on puisse admettre que le Nazisme est une idéologie raciste, racialiste, xénophobe, etc. ?!

    Ne pas confondre ce qu’à fait Hitler en redressant l’Allemagne économiquement dans les années trente, ce qui était plutôt simple vu que l’Allemagne était tout en bas, ce pays ne pouvait que remonter avec un peu de bon sens en politique économique, et ce qu’à fait Hitler en ce qui concerne son idée de l’humanité (une race blanche élu de Dieu ou pas et le reste n’étant que des esclaves).


    • seb Le 23 novembre 2014 à 16h21
      Afficher/Masquer

      Redresser l’allemagne économiquement ? Les premières victimes du nazisme ont été les ouvriers, les travailleurs, et les juifs.
      On n’en parle jamais, mais faut il rappeler qu’il a immédiatement interdit tous les syndicats en entreprise, sauf le syndicat nazi ? La destruction des protections sociales, la baisse des salaires. Puis le vol des juifs et l’utilisation de prisonnier de guerre comme force de travail bon marché. Oui ça doit être ça, redresser économiquement un pays “avec un peu de bon sens”.
      Ce “bon sens” a d’ailleurs bien plus aux capitalistes américains présent sur place, comme Ford, qui ont pu capter quelque profit grâce au “bon sens économique” des nazis.


  27. wesson Le 23 novembre 2014 à 12h53
    Afficher/Masquer

    La position des USA et du Canada sur cette question se résume à ceci:

    “incluez le Stalinisme (sous-entendu le Communisme) à votre résolution, et nous la voterons”.

    Depuis très longtemps les USA tentent d’opérer dans les têtes un rapprochement entre le nazisme et le communisme. Et il est vrai que armé de leur puissance médiatique, ils sont sur le point d’y parvenir.

    Après sur un plan personnel, je suis pour la liberté d’expression, ce qui par définition signifie que j’admet que les opinions qui me sont insupportables puissent être énoncés. C’est pourquoi si je me sent de tout coeur avec une résolution condamnant l’apologie du nazisme, je ne suis pas d’accord avec le fait que celle ci doit être interdite.


    • vladimirK Le 23 novembre 2014 à 16h12
      Afficher/Masquer

      Qu’est ce qui les empêche de proposer une résolution contre le Stalinisme ?

      D’ailleurs Khrouchtchev avait commencé le travail…

      Après, il faut faire la différence entre le communisme, Staline, le système Soviétique – dont la plupart des dirigeants étaient Ukrainiens d’ailleurs – et la Russie (ce sont 4 choses différentes).

      Et je suis d’accord que l’on peut reprocher les répressions, ainsi que l’existence des goulags sous le régime soviétique, tout comme on peut reprocher l’existence de Goulags aux États-Unis dans les années 40 (qui enfermait des américains d’origine japonaise, sous prétexte qu’ils étaient… d’origine japonaise), tout comme on peut dénoncer l’existence de Guantanamo, d’Abu Grahib, des fameux Charters de la mort de la NSA, ou des Goulags dans le grand Nord Canadiens


    • Inox Le 23 novembre 2014 à 16h23
      Afficher/Masquer

      Excuse complètement puérile et hors de propos. On parle dune résolution pour lutter contre l’idéologie nazi, qui a fait des ravages au milieu du 20ème siècle. Qu’est ce que le Stalinisme a à voir la dedans ? Ce n’est pas une résolution contre le totalitarisme en général. Mais pourquoi pas faire la même chose avec le Stalinisme, je n’ai rien contre.

      Maintenant, je suis pour la liberté d’expression, mais avec des limites encadrées pas la lois (heureusement d’ailleurs). Et interdire l’Idolâtrie du nazisme, entre autres, par la lois, ne me choque pas personnellement.


      • Van Le 24 novembre 2014 à 00h16
        Afficher/Masquer

        stalinisme , goulag , nazisme tout cela fait parti du passé de pays qui ont évolué mais cequi fait mal en ce moment est justement ceque fait les usa , mais cela ne peut pas être visible a des esprits aveugles qui aime se faire encadrer par la loi .


  28. K Le 23 novembre 2014 à 12h54
    Afficher/Masquer

    C’est tout à fait normal que vous ayez le droit d’exprimer vos idées. Mais sur le fond, c’est vraiment consternant de tenir de tels propos.
    Je ne pense pas qu’on ait “une vision totalement caricaturale du nazisme” lorsqu’on rappelle les faits (à moins que vous considériez que certaines accusations à l’encontre des nazis ne sont pas fondées, mais dans ce cas, dites nous lesquelles).

    Quand au rapprochement communisme/nazisme, il y a des différences fondamentales entre les 2 (même s’il y a eut des millions de morts dans les 2 cas) :
    – L’un se bat pour l’égalité, et l’autre pour l’inégalité.
    – L’un extermine pour défendre son projet de société et l’autre extermine pour satisfaire une envie de mort (le 3e Reich aurait pu se maintenir sans pour autant éliminer des millions de civils).
    – La majorité des communistes sont non violents, par contre, je ne connais pas de nazi non violents.
    – L’un classe les hommes selon des critères sociaux et l’autre selon des critères éthiques (le 1er est donc plus lucide quand aux rapports de domination et plus universaliste).
    – L’un juge les hommes selon leurs actes, l’autre selon leur naissance.

    Bien sur, je parle de groupes et non pas d’individus. A l’échelle individuelle, le communisme s’est rendu coupable de bien des massacres, mais ce n’était pas le cœur de son idéologie.


    • seb Le 23 novembre 2014 à 16h33
      Afficher/Masquer

      Votre description du communisme est la vision socio-gauchiste que la bourgeoisie nous rabâche depuis 50 ans pour nous détourner de la vrai nature du capitalisme.


  29. Alae Le 23 novembre 2014 à 13h01
    Afficher/Masquer

    Une liste partielle des traités que les USA ont refusé de signer (armes chimiques et biologiques, apartheid, droits de l’enfant, lutte contre le fascisme, etc).
    Descendre sur la page jusqu’au paragraphe “US Versus World at the United Nations”.

    link to the-philosopher.co.uk

    Avec eux, on est habitués à un profond mépris envers les droits de l’homme, même si la novlangue lénifiante dans laquelle ils emballent leur impérialisme les rend d’autant plus antipathiques – s’il y a quelque chose d’encore pire qu’un salaud, c’est bien un salaud hypocrite.

    Quant à l’UE, le jeu est fini. C’est inexistant, sans direction, sans valeurs, sans substance, chaque jour un peu plus discrédité, une banlieue de Washington et rien de plus. Nous le savions, c’est confirmé, il n’y a rien à en attendre.
    Vivement la quille. Vite.


  30. Suzanne Le 23 novembre 2014 à 13h08
    Afficher/Masquer

    Je suis toujours énervée par ce genre de commentaire (de JC), qui met dans le même sac une idéologie qui a pour but de faire vivre les humains dans une plus grande justice, et qui a été récupérée dans de nombreux cas par des voyous, et une idéologie qui a pour but d’éliminer la plus grande partie de l’humanité sous le prétexte que ce ne sont pas réellement des membres de la “vraie” humanité, mais des sous-êtres. A mes yeux, il y a une énorme différence.
    D’autre part, si la France s’abstient de voter contre cette résolution, elle se met elle-même en complet porte-à-faux vis-à-vis de ses valeurs républicaines de Liberté Egalité Fraternité.
    Tout cela indique parfaitement dans quoi nous sommes plongés en ce moment.


    • Olivier Berruyer Le 23 novembre 2014 à 13h15
      Afficher/Masquer

      Fin de ce débat maintenant, merci.


  31. Julien Le 23 novembre 2014 à 13h09
    Afficher/Masquer

    J’attend la condamnation de Sos Racisme.


    • CNR.sans.S Le 23 novembre 2014 à 14h30
      Afficher/Masquer

      Malheureusement tu peux attendre longtemps 🙁


  32. CNR.sans.S Le 23 novembre 2014 à 14h24
    Afficher/Masquer

    Peut être que l’abstention de la France vient de Rebsamen ?! lol

    link to ojim.fr

    Info vérifié par de nombreux sites indépendants .. Il faut savoir que pendant qu’il était maire, il a tout fait pour censuré les historiens à accéder aux archives à ce sujet mais une fois ministre la censure était plus possible !

    A noter que pour moi le problème n’est pas que son père était un nazi, car nul ne devrait être responsable des actes de ses parents à moins de continuer leurs œuvres néfastes, le problème est bien qu’il a mentit comme cahuzac et compagnie !

    Par exemple, si mes grands parents étaient des collabos alors c’est un fait historique et le dénigrer serait alors une idéologie .. Je préfère la vérité comme idéologie !


  33. Benjamin Le 23 novembre 2014 à 14h54
    Afficher/Masquer

    Je trouve incroyable le silence de la presse occidentale!


  34. vladimirK Le 23 novembre 2014 à 15h29
    Afficher/Masquer

    “les États-Unis (ça peut se comprendre vu la déification là-bas de la liberté d’expression)”

    Heu, si la liberté est aussi sacro-sainte aux États-Unis, alors en théorie les Islamistes et les communistes ont droit eux-aussi de s’y exprimer, non ? La liberté d’expression serait à géométrie variable elle aussi ?


    • madake Le 23 novembre 2014 à 20h30
      Afficher/Masquer

      Ouh,
      manifestement, le point Godwin a été atteint et dépassé.

      Pour votre culture et votre édification, ou pour joindre le parti communiste des USA, ou le parti nazi, voir dessous.

      pour le parti communiste consulter cette url :

      link to cpusa.org

      poir joindre le parti nazi américain voici la bonne combinaison:

      link to nsm88.org

      C’est le premier amendement de la constitution qui permet celà.

      Pour les amendements, voir

      link to fr.wikipedia.org

      Bien sur, on a aujourd’hui la lutte contre le terrorisme, le Patriot Act, la NSA et un net affaiblissement des droits des citoyens.

      Mais les réelles faiblesses de nos prétendues “démocraties” ce ne sont pas les libertés d’opinion et d’expression politiques, ou religieuses.
      C’est le mode de représentativité, qui permet aux hommes politiques de faire carrière dans la politique en étant grassement rétribués, et largement exposés à la corruption, puisque ce sont les financements qui payent les campagnes.

      Fatalement, l’écriture des lois et des règlements finit sous influence. Et la stratégie d’une multinationale pétrolière ou d’une grosse banque d’affaire, voit bien plus loin que les échéances électorales.
      Pensez-y, à chaque alternance, une petite poussée sur le balancier, pour aller dans le bon sens…
      A terme c’est irrésistible, et toujours gagnant.
      Le mécanisme du cliquet, ou des petits pas, rien de révolutionnaire, mais de la patience et de la constance, une étape, un réglement… et petit à petit, on a déjà tous ces réglements qui vont dans le même sens, s’opposer à celui-ci serait incohérent non? Vous n’allez pas aller contre ce qu’ont fait
      Kennedy, Nixon, Delors, Jean Monnet, Robert Schumann, François Mitterrand*.

      * bien sur rayer la mention inutile.


      • Alae Le 23 novembre 2014 à 22h54
        Afficher/Masquer

        Encore un fois, rappeler le premier amendement de la Consitution américaine est, aujourd’hui, devenu de la désinformation pure et simple.
        La liberté d’expression, aux States, a été forment entamée, comme vous l’avez dit, par le Patriot Act et la NSA, mais pas seulement. Leurs lois sur le “hate speech” ont également sévèrement corseté le débat démocratique américain. Sous ce mot-valise de “hate speech” (discours de haine), vous pouvez faire l’objet d’une “smear campaign” (une campagne de dénigrement) pour, par exemple, des choses aussi anecdotiques que des propos anti-féministes, et perdre votre travail. Selon leur point de vue, vous avez le droit de parler, mais elles sont tout autant celui de protester, d’aller fouiller votre passé et de harceler vos supérieurs jusqu’à vous faire licencier.
        Il faut d’ailleurs voir les cours des grandes universités américaines pour comprendre : des élèves sages comme des images, ou faisant assaut de politiquement correct, dans une ambiance de piété libérale et progressiste aussi étouffante qu’un cours de catéchisme à l’Opus Dei.
        Il n’y a plus de liberté d’expression là-bas. Fini.


  35. vladimirK Le 23 novembre 2014 à 15h38
    Afficher/Masquer

    Ce qui est formidable, c’est que l’année prochaine devrait être riche en événements du fait des 70 ans de la fin de la guerre 39-45.

    Les hommes politiques, Obama, Hollande, Cameron seront là, devant les caméras à parler de l’horreur du nazisme, mâtiné de “plus jamais ça”…

    Mais aucun journaliste à ce moment, ne leur demandera pourquoi ils n’ont pas voté pour cette résolution. Sans doute que pour eux, le nazisme, parfois c’est bien, parfois c’est mal.

    En tout cas, il faut garder cette question pour les commémorations de l’année prochaine.


  36. boduos Le 23 novembre 2014 à 15h54
    Afficher/Masquer

    justement @JC ,il faut la parcourir en détail cette liste et tu y verras que même l’Allemagne s’abstient.
    relit aussi “1984” et tu comprendra que l’histoire est en cours de réécriture…….si on les laisse faire.Force est de constater que les légendaires défenseurs des libertés que nous sommes individuellement doivent désormais compter sur Poutine,les Brics et les émergents qui vont les rejoindre.
    en utilisant un sujet apparu comme accessoire au “système”cette initiative de vote les a piegé et servira de marqueur .


    • fanfan Le 23 novembre 2014 à 16h28
      Afficher/Masquer

      Cf. Anne Lacroix-Riz
      De la dissidence en histoire contemporaine : link to historiographie.info


      • boduos Le 23 novembre 2014 à 23h06
        Afficher/Masquer

        @fanfan
        je ne sais pas si c’est riz lacroix des feuilles à cigarettes mais peux tu resumer ou aller aux citations essentielles ,c’est un peu long.


  37. Inox Le 23 novembre 2014 à 15h59
    Afficher/Masquer

    “…je ne crois pas que ce ne soit la vision qu’en ont ses adeptes (qui connaissent probablement des faits historiques plus positifs).”

    Très franchement, je me demandais quand on allait un jour insinuer que finalement, le nazisme a des bons cotés, sous prétexte que les gens sont trop bêtes pour apprendre l’histoire et les conséquences d’une telle idéologie, ou bien qu’on en ait fait une “caricature”. Eh bien c’est fait. Chapeau bas.

    Je crois que notre époque touche réellement le fond, elle baigne dans une sorte d’odeur de pourriture latente assez légère mais bien présente.


  38. fanfan Le 23 novembre 2014 à 16h17
    Afficher/Masquer

    Interviewed by Andrei Vandenko, november 23
    Vladimir Putin: “We are strong because we are right”
    The Russian president in the TASS special project Top Officials, Vladimir Putin talks about healthy lifestyle, the “fifth column” and oil prices “plot” and argues with Russian philosopher Nikolay Berdyayev
    Lien link to en.itar-tass.com
    8 pages

    Robert Gates, l’ex-directeur de la CIA, a déclaré récemment : « la menace la plus grave à la sécurité nationale des États-Unis provient maintenant des deux milles carrés entre La Maison Blanche et le Capitole ». C’est la réputation qu’ont aujourd’hui le président américain et son équipe.
    Lire la suite: link to french.ruvr.ru

    “Crise actuelle, crise des années 30 : quels parallèles?”
    Une conférence d’Annie Lacroix-Riz, le 29 novembre 2012. Lien link to vimeo.com

    “De la dissidence en histoire contemporaine”
    Communication d’Annie Lacroix-Riz, lien link to historiographie.info


  39. astap66 Le 23 novembre 2014 à 17h03
    Afficher/Masquer

    Peut-être devrions nous tous ici sur ce blog adresser une lettre au Ministre des Affaires étrangères et/ou à notre ambassadeur à l’ONU pour nous indigner de cette abstention de la France.
    Un tel vote est en effet incompréhensible au regard de notre législation nationale, sauf si ce vote s’explique par la soumission à un ordre venu des États Unis ou de l’UE


    • LeDahu Le 23 novembre 2014 à 19h21
      Afficher/Masquer

      ayant travaille dans le milieu ONU, votre réponse est l’UE tout simplement, fortement appuyée par la politique de la commission EU avec Washington.


      • boduos Le 23 novembre 2014 à 23h18
        Afficher/Masquer

        pour qui a pratiqué ces assemblées même nationales ,régionales ou municipales, c’est encore plus con que ça,……le FN vote pour , la droite s’abstient et la gauche vote contre.
        en commission,si vous êtes minoritaire et souhaitez que ça passe,il faut démolir la résolution pour qu’elle est une chance de passer .


  40. MICHEL R Le 23 novembre 2014 à 17h32
    Afficher/Masquer

    bonjour; dans le méme ordre d’idée, voici ce que l’on trouve ce matin à la page 5 du journal
    SUD OUEST du 23 /11:
    “7 500 soldats russes dans l’est de l’Ukraine”
    http://www.sudouest.fr
    rien à faire contre la désinformation systématique..inutile de rappeler que c’est l agence france propagande qui diffuse cet article repris sans sourciller par le journal.
    article signé: m kahana


    • LeDahu Le 23 novembre 2014 à 19h29
      Afficher/Masquer

      oui ils n’ont reçu le message du général Breedlove le 11 novembre:

      the number of Russian troops inside east Ukraine who were helping and training rebel forces to use sophisticated weaponry had probably risen from earlier estimates of 250-300.

      le nombre de troupes russes à l’intérieur de l’est de l’Ukraine qui ont aidé et formé les rebelles à utiliser des armes sophistiquées est probablement passé de estimations précédentes de 250-300.


      • adrien Le 27 novembre 2014 à 02h34
        Afficher/Masquer

        “risen from earlier estimates of 250-300.” -> augmenté depuis, augmenté par rapport aux estimations précédentes (qui étaient) de 250-300.

        Ça ne dit pas à quel point le nombre a augmenté, mais ce n’est pas incompatible avec le chiffre de 7500.


  41. coinfinger Le 23 novembre 2014 à 18h26
    Afficher/Masquer

    La différence entre Satan et Lucifer est subtile . Mais réelle . Je veux dire par là que le culte , la pratique n’est pas la méme . Avec Lucifer on reste dans le symbolique , l’éducation , la propagande , les médias , avec Satan on passe à l’acte en quelque sorte .
    C’est la méme différence entre les Illuminatis , genre Bill et Hilary , et les Busch .(skill et bones ) .
    Incidemment on perçoit là le lien entre l’Allemagne et les US .
    Pour ceux qui ont regardé Eyes Wide Cut les yeux mi clos :
    http : //www.youtube.com/watch?v=28IvY7ff1n-I


  42. coinfinger Le 23 novembre 2014 à 18h41
    Afficher/Masquer

    link to youtube.com
    Mille excuses !
    Kubrick y a perdu sa fille ainée et en est peut étre mort . Ce n’est pas un jeu . Depuis 1980 , on ne joue plus . A mon avis les illuminatis aux US ont le pouvoir ( 3 millions membres à la louche et partout là où il faut ) . Sont pas les seuls mais plus craints que la mafia .
    Reste une question les satanistes sont ils manipulés ou manipulateurs , quoiqu’il en soit faut préserver ses abatis .


    • jp Le 23 novembre 2014 à 22h42
      Afficher/Masquer

      c’est un gag ?
      sinon, ce serait bien de ne pas confondre culture populaire et réalité.


  43. Tony A Le 23 novembre 2014 à 19h08
    Afficher/Masquer

    Bon, en FRANCE, il est interdit de contester les crimes des Nazis (loi Gayssot), mais à l’ONU…
    ben, heuuuu… on ne sait plus…, alors on s’abstient.

    Allez, reprenons tous en cœur :

    Il revient à ma mémoire, des souvenirs familiers
    Je revois ma blouse noire, lorsque j’étais écolier
    Sur le chemin de l’école, je chantais à pleine voix
    Des romances sans paroles, vieilles chansons d’autrefois

    Douce France, cher pays de mon enfance
    Bercée de tendre insouciance
    Je t’ai gardée dans mon cœur

    (Roland Gerbeau)


  44. stephp Le 23 novembre 2014 à 19h52
    Afficher/Masquer

    Doit-on comprendre que l’on peut dès à présent accrocher un drapeau de l’Allemagne nazie à sa fenêtre, faire des quenelles inversées (je comprend maintenant pourquoi la quenelle est interdite, c’est anti-nazi !) et hurler son admiration à l’ex-chancelier Hitler à tue-tête dans les rues, tout ça sans être inquiété le moins du monde ?
    Passionnante époque que nous vivons là…!
    En écrivant “1984”, Orwell a fait preuve d’un affligeant manque d’imagination et d’anticipation !!


  45. Jacques Le 23 novembre 2014 à 20h33
    Afficher/Masquer

    L’Ukraine post-Maïdan qui vote non, c’est franc, mais les Baltes qui s’abstiennent, c’est hypocrite, alors qu’ils glorifient leurs SS tous les ans.


  46. KOMETA Le 23 novembre 2014 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Autre illustre démonstration de la puissance inouïe de certains ‘cerveaux’ (peu de certitudes sur ce qui reste de cette chose) en matière de logique formelle. Au Canada on peut permettre l’extradition du révisionniste Zundel :

    “…Ernst Zündel a vécu plus de cinquante ans au Canada avant d’être extradé en Allemagne en raison de ses positions révisionnistes sur l’Holocauste exposées, notamment, dans son livre Six millions de juifs sont-ils vraiment morts?

    Expulsé du Canada en 2005, Ernst Zündel est condamné à cinq ans de prison pour avoir nié l’Holocauste dans un livre intitulé Six millions de juifs sont-ils vraiment morts?… ”

    (link to ici.radio-canada.ca)

    Mais extrader Zundel, constater sans broncher sa condamnation à l’étranger, puis y aller de ce ‘non’ à l’ONU suggère de nier une quelconque relation Holocauste-nazisme. Vaste programme universitaire ! Et invoquer Staline (qui a historiquement bien d’autres chats à fouetter)… machin tordu de diplomatie tordue et délirante. Quel est le rapport ? Misère ! Se passent des bizarres de choses à l’ONU…

    En tout cas, on pourrait maintenant demander l’avis de ceux qui, au Canada à l’époque, ont particulièrement insisté (non sans motifs ‘raisonnables’) pour que Zundel soit extradé (et finalement jugé… à l’étranger !). À commencer par le Congrès Juif Canadien. Petit imbroglio à l’horizon ? Comme suite dans les idées, on aura vu mieux.

    Proverbe Canadien: Lorsque les bottines ne suivent pas les babines…

    Long soupir.

    PS/ Un Canadien pas trop trop ‘content’ du vote CDN à l’ONU. Et de demander à ‘Missié’ l’Hon-é-rable Pétro-Harper (autre funeste ‘farce’ ambulante, ajustée selon la saveur du mois, ayant hélas la ‘responsabilité’ d’un état et qui démontre la fâcheuse tendance qu’a tout ce qui traîne à se salir): La feuille d’érable officiellement ajoutée aux étoiles du ‘Star spangled banner’ US… c’est pour avant les élections de 2015 ? ou après ? Ah! C’est une surprise ? Sapré farceur (comme dans ‘harpeur’) va ! ‘Anyway’, et soit dit en passant, pour mon vote… c’est: non. Reste les Ukrainiens. Ça apprendra à ‘Missié’ à faire le …


  47. DidierF Le 23 novembre 2014 à 21h16
    Afficher/Masquer

    Vous avez souligné en jaune la raison pour laquelle les USA, le Canada et l’UE n’ont pas voté cette résolution. Ils se seraient engagés à dénoncer toute apologie du nazisme. L’Ukraine est une cible évidente de cette résolution.

    En plus, l’accusation de facho ou d’extrémiste de droite devrait subitement être fondée sur des faits avérés ou observés. Elle ne pourrait plus être lancée pour faire taire un opposant. La comparaison avec la réalité serait trop gênante pour le lanceur. Là, je suis en terrain très glissant. Je pense à l’antisémitisme du nazisme.


  48. Serge Le 23 novembre 2014 à 21h29
    Afficher/Masquer

    Le nazisme a été la forme politique ultime que le capitalisme a choisi de soutenir à un instant T de l’histoire ,faute de pouvoir enrayer autrement la montée du communisme .
    Les trusts capitalistes allemands et la bourgeoisie ont négocié leur soutien à Hitler ,avec en contre-partie,l’élimination des SA ,les milices populaires les plus anti-capitalistes du mouvement nazi .
    Ceci dans le contexte du lendemain de la 1° guerre ,guerre pour le contrôle de l’Europe .
    Dont l’issue n’avait rien réglé ,car les américains avec Wilson ont fait ce qu’il fallait pour nous empêcher de marcher sur Berlin,afin de préserver leurs intérêts.
    Avant le déclenchement de la seconde ,ces mêmes américains n’étaient pas hostiles au régime nazi,certains en étaient même les zélateurs comme par exemple ,Lindbergh.
    La Grande Bretagne dont le souci était de préserver son empire adopta ce qu’on appelle “la politique d’apaisement” vis à vis de l’Allemagne nazie.Une frange non négligeable de son l’élite avait même une admiration et des liens avec les nazis,dont l’un des non moindres :Edouard VIII,héritier du trône ,dont on a prétendu par la suite ,que son abdication fut causée par sa liaison avec une femme divorcée .

    La seconde guerre mondiale a été la resucée ,la continuation de la première pour la domination de l’Europe .Dans ce sens,et dans la logique de ce que j’évoque plus haut ,les aversaires furent les nazis puisqu’ils tenaient l’Allemagne ,et voulaient une Europe à leur botte ,MAIS l’essence de celle-ci ne fut pas à priori,la lutte contre le nazisme .
    Les américains,grands vainqueurs à l’Ouest ont dénazifier l’Allemagne,afin de transformer celui-ci en marché et en province alignée,c’est tout !

    Depuis quelques décennies seulement ,on instrumentalise la shoah ,en enseignant et en propageant l’idée que celle-ci fut au centre de ce conflit ,induisant que cette guerre était uniquement la lutte contre le nazisme .
    Or de ceci ,les deux principaux acteurs ,de Gaulle et Roosevelt ,n’en font pas mention dans leurs mémoires .
    Et pour cause ,je le répète et j’insiste lourdement: ce conflit fut essentiellement le 2° round de la 1° pour l’hégémonie sur l’Europe .
    Je ne sais pas si Todd a raison sur toute la ligne,mais le fait est que ,depuis sa réunification,l’Allemagne a plus ou moins ,et en partie,réussi pacifiquement ,ce qu’elle perdu en 45 .


  49. coinfinger Le 23 novembre 2014 à 21h57
    Afficher/Masquer

    Je vois çà comme çà . On va vers un vrai clash en Ukraine . C’est à dire vers un moment où tout le monde devra se réveiller . Les Russes font tout ce qu’il peuvent pour retarder , les Us ( on va dire ) tout pour accélerer . Pour la méme raison , le temps est en faveur de l’un et pas de l’autre . Les US sont déclinants , faut qu’ils profitent de leur avance .
    L’Onu elle est entre les deux , mais pour les mémes raison elle flotte , les US sont un meilleur contributeur , surtout non officiellement .


    • fanfan Le 23 novembre 2014 à 22h59
      Afficher/Masquer

      Ukraine/Novorossia : Comment les rebelles ont-ils fait pour vaincre des forces de Kiev largement supérieures ?

      “L’auteur anonyme de cette mini-série de trois articles est un blogueur américain (pseudonyme Shellback) qui se présente comme un ancien militaire, expert pour l’OTAN du désarmement à l’époque de Brejnev. Il n’estime pas que la Guerre froide fut une chose rigolote au point que nous devrions essayer de la recommencer. Il répond à trois questions sur ce conflit :
      I. D’où viennent les armes ?
      II. Les rebelles ont-ils eu des armes secrètes ?
      III. Pourquoi ce retournement spectaculaire de situation ?

      Lien link to gaideclin.blogspot.fr


      • Jacques Le 24 novembre 2014 à 10h22
        Afficher/Masquer

        une lecture à recommander, une explication lumineuse du contexte militaire.


  50. Maxlamenace Le 23 novembre 2014 à 22h41
    Afficher/Masquer

    C’est la Lituanie qui s’y est collée pour l’excuse officielle de l’UE (elle vaut son pesant de cachuètes) :

    link to mission-un-ny.mfa.lt

    “Finally, we are also strongly concerned by the attempts made by the main sponsor to misuse the important goal of fighting Neo-Nazism in the context of the ongoing crises in Ukraine. In 2014, the main sponsor has violated international law and the fundamental principles of the UN, leading to the illegal annexation of a part of a sovereign State, under the pretext of fighting neo-Nazism.”

    annexion de la Crimée sous prétexte de combattre le néo-nazisme…



Charte de modérations des commentaires