Les Crises Les Crises
20.novembre.201420.11.2014 // Les Crises

[Médias] Koalas, diplomatie et misère de l’anti-poutinisme, par Jacques Sapir

Merci 0
J'envoie
17 novembre 2014

Par

Les comptes-rendus dans la presse française du G-20 qui s’est tenu en Australie ont présenté un Vladimir Poutine soi-disant isolé par la communauté internationale. C’est un cas d’école de la manipulation de l’information et de la désinformation.

Qui isole qui ?

Ce n’est pas la « communauté internationale » qui a cherché à isoler Vladimir Poutine, mais les Etats-Unis et les pays qui leurs sont liés comme la Grande-Bretagne, l’Australie et la France (et dans une moindre mesure l’Allemagne). Alors, oui, les relations de Vladimir Poutine avec les dirigeants de ces pays ont été tendues. Mais, les positions prises par la Russie, et par Vladimir Poutine en particulier, sont en réalité très populaires en Chine, en Inde, en Afrique du Sud et au Brésil. Le G-20 aura été l’occasion de marquer la nette divergence entre les pays que l’on appelle « émergents » et les autres. Cette divergence a été voulue par les pays de l’OTAN à ce sommet. Mais, elle constitue un véritable danger à long terme. Cette divergence construit en réalité une nouvelle coupure du monde en deux dont les conséquences dans la capacité de régler les crises futures risque d’être importante.

Les dirigeants des BRICS au G-20 le week-end dernier !!!

Le danger ici est que la politique américaine, car c’est essentiellement d’elle qu’il s’agit, est en train de cristalliser une fracture entre les pays émergents, qui tentent de s’organiser autour de la Russie et de la Chine, et les pays sous influence américaine. C’est un jeu à la fois dangereux et stupide car tout le monde sait bien que les Etats-Unis, qui restent très puissants, sont néanmoins une puissance déclinante. Ce n’est pas ainsi qu’ils gèreront leur déclin. Mais ils risquent d’empêcher le monde de régler toute une série de problème. Cette politique va aboutir, peut-être, a retarder l’inévitable. Elle ne saurait cependant l’empêcher.

De plus, ce n’est évidemment pas notre intérêt à nous Français, ni aux Européens de manière générale. Nous avons des problèmes communs à régler, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique, que ces problèmes soient militaires ou concernent le développement de ces régions, ou encore qu’ils concernent des problèmes de santé comme l’épidémie du virus Ebola l’a récemment mis en lumière. La nécessité d’une coopération à grande échelle s’impose. Il est à cet égard frappant que le communiqué final de ce sommet du G-20 fasse mention de la nécessité « d’éradiquer le virus Ebola » mais ne précise ni ne site le moindre moyen financier alloué à cette tache. De même, la question du terrorisme est plus que jamais d’actualité. Les récentes atrocités commises par ceux qui se nomment « Etat Islamique » sont la pour nous le rappeler, tout comme elles nous rappelle le fait que ce terrorisme tue tous les jours en Syrie, en Irak, voire en Libye ou au Nigéria. Nous n’y prêtons garde que quand un « occidental », un « blanc » pour tout dire, en est victime. L’indignation du Président américain, et de notre Président, François Hollande, apparaît alors comme très hypocrite.

Une hystérie anti-politique.

En fait, il y a une intense coopération militaire avec la Russie au Mali et au Niger. Il pourrait en être de même au Moyen-Orient. C’est là que l’on mesure l’imbécillité de l’opposition systématique à Vladimir Poutine, et plus encore sa « démonisation » dans la presse. Henry Kissinger a expliqué à de nombreuses reprises ces derniers mois que « l’anti-Poutinisme » hystérique des Etats-Unis et de la presse américaine, ne constituait nullement une politique mais était en réalité une réponse à l’absence de politique. Il n’y a rien de plus exact. Il le dit dans une interview qu’il a donnée à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel le 13 novembre[1]. Le niveau de délire de la presse américaine a été bien analysé par Robert Parry, l’un des plus grands journalistes indépendants des Etats-Unis[2]. Il est aujourd’hui tragique de voir que ce discours, qui est une véritable propagande de guerre, envahit les médias en France et en Grande-Bretagne.

L’idée que la Russie voudraient reconstituer de toutes ses forces l’URSS défuntes est alors invoquée. Il faudrait faire « barrage » à un tel projet, et cela justifierait en réalité la violence de l’opposition à Vladimir Poutine. C’est une immense et considérable erreur. Les dirigeants russes, et Vladimir Poutine au premier chef, ont tiré un trait sur l’ancienne URSS. Le véritable enjeu pour les trente années qui viennent, c’est l’alliance entre la Chine et la Russie, et la question de savoir si les pays que l’on nomme les BRICS arriveront à constituer un front cohérent face à la politique américaine. Tout le reste n’est que (mauvaise) littérature.

La question ukrainienne.

De même, sur la question ukrainienne, la Russie a toujours considéré que l’adhésion de l’Ukraine à l’UE était un problème ukrainien dans lequel elle n’avait rien à dire. Par contre, et ceci peut se comprendre, elle a affirmé à de nombreuses reprises que si l’Ukraine voulait entrer dans une zone de libre-échange avec l’UE, elle ne pourrait plus bénéficier des conditions particulières de son commerce avec la Russie. Le problème est que les dirigeants ukrainiens ont voulu gagner sur les deux tableaux. La Russie leur a rappelé que cela n’était pas possible. L’intégration économique des deux pays était sur bonne voie quand ce sont produits les événements de Maïdan. L’erreur des dirigeants russes a été de croire que cette réalité économique pèserait suffisamment lourd dans le contexte politique. Mais, ce dernier est le lieu des émotions et il est sujet à des processus de radicalisation qui ne font pas appel aux réalités économiques. De plus, le système politique ukrainiens était affreusement corrompu, ce que les dirigeants russes reconnaissent eux-mêmes. En janvier 2014 à Moscou dans des discussions avec des responsables du Ministère des Affaires Etrangères de Russie ces derniers m’ont dit être effarés du niveau de corruption de leurs homologues ukrainiens. Or, le mouvement de la place Maïdan a commencé comme une protestation contre la corruption du système politique et économique ukrainien, et cette protestation était absolument légitime. Nul ne le conteste dans les sphères officielles à Moscou. Mais, en même temps, Moscou continuait de négocier avec ces mêmes dirigeants corrompus. Il y a là une contradiction mais dont on voit mal comment elle aurait pu être dépassée. Moscou a probablement pâti du fait qu’elle était engagée dans des négociations avec Yanoukovitch. Mais, ce dernier étant le Président légalement élu de l’Ukraine, pouvait-il en être autrement ? Honnêtement, je ne le crois pas.

La question de l’OTAN est un autre problème. Il y avait un accord entre les Etats-Unis et la Russie que l’OTAN ne s’étendrait pas sur les anciens pays de l’Est et de la CEI sans l’accord de la Russie. Cet accord a été violé. Il en est allé de même au Kosovo ou les pays de l’OTAN ont couvert ce qu’ils dénoncent aujourd’hui en Crimée et en Ukraine. Les russes en tirent naturellement les conséquences et ils s’opposent à tout nouvel élargissement de l’OTAN. Mais la vérité est que nous payons au prix fort les inconséquences qui ont été les nôtres, en tant que pays dits « occidentaux », vis-à-vis de la Russie. L’instrumentalisation politique du droit international à laquelle se livrent les Etats-Unis avec l’assentiment de leurs vassaux est un véritable problème car l’on comprend bien qu’il ne peut y avoir de stabilité et de paix dans le monde que sur la base de règles respectées par tous.

Commentaire recommandé

vérité2014 // 20.11.2014 à 01h21

Les derniers lecteurs de ce torchon ne sont pas encore fatigués de ces débilités?
On devrait faire un abonnement groupé:libération+le monde+l’Obs
L’ex presse de gauche devenue,presse européiste,anti France,Otanesque.
A l’image de la dérive néo libérale du PS et des PASOK,PSOE etc en Europe.
C’est pire que la vraie Pravda à l’époque de l’URSS.

Et voila A Juppé qui s’y met aussi ce soir.

Juppé contre la livraison de Mistral à la Russie:

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/11/19/97002-20141119FILWWW00458-juppe-contre-la-livraison-de-mistral-a-la-russie.php

Sarko l’opportuniste (en campagne seulement) retourne lui sa veste.

On peut difficilement tomber plus bas au niveau de la ‘non presse’ et de la ‘non politique’.

La France est occupée par les USA militairement et économiquement par l’Allemagne.
Le tout avec la complicité et la collaboration totale des ‘pseudo élites bobos’ qui dirigent ce pays.

68 réactions et commentaires

  • vérité2014 // 20.11.2014 à 01h21

    Les derniers lecteurs de ce torchon ne sont pas encore fatigués de ces débilités?
    On devrait faire un abonnement groupé:libération+le monde+l’Obs
    L’ex presse de gauche devenue,presse européiste,anti France,Otanesque.
    A l’image de la dérive néo libérale du PS et des PASOK,PSOE etc en Europe.
    C’est pire que la vraie Pravda à l’époque de l’URSS.

    Et voila A Juppé qui s’y met aussi ce soir.

    Juppé contre la livraison de Mistral à la Russie:

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/11/19/97002-20141119FILWWW00458-juppe-contre-la-livraison-de-mistral-a-la-russie.php

    Sarko l’opportuniste (en campagne seulement) retourne lui sa veste.

    On peut difficilement tomber plus bas au niveau de la ‘non presse’ et de la ‘non politique’.

    La France est occupée par les USA militairement et économiquement par l’Allemagne.
    Le tout avec la complicité et la collaboration totale des ‘pseudo élites bobos’ qui dirigent ce pays.

      +64

    Alerter
    • dupontg // 20.11.2014 à 01h46

      Juppé est aussi un “young leader” de la French american foundation…bien qu’un peu defraichi..
      Si il gagne les elections presidentielles,on aura une continuité avec holland…

        +40

      Alerter
      • Bordron Georges // 20.11.2014 à 09h07

        “S’il gagne les présidentielles, on aura la continuité avec hollande”
        Evidemment!
        Et c’est pour cela qu’il a la faveur de la télé, de la presse écrite, des libéraux et de tout l'”establishment” intérieur et extérieur.

          +21

        Alerter
        • chios // 20.11.2014 à 16h03

          Et les faveurs de Merkel!

          Elle ne veut plus de Sarkozy.

            +2

          Alerter
    • Joanna // 20.11.2014 à 06h43

      A. Juppé ?
      Je lui reproche déjà les bombardements en Lybie qui ont fait de nombreuses victimes civiles, “ils” nient mais les témoignages ne manquent pas sur internet, photos à l’appui.
      Avec sa position lamentable sur la livraison des Mistral il aggrave son cas.
      Sarkozy dit le contraire ? Il s’est tellement discrédité lui-même que je n’attache plus aucun crédit à ce qu’il peut dire.

      Résultat pour Juppé : encore un pour qui je ne voterai pas a priori s’il est candidat à la présidentielle.
      Sauf que je vote toujours par principe et même si j’ai à choisir entre la peste et le choléra.

        +19

      Alerter
      • MinL // 20.11.2014 à 10h22

        Moi aussi je vote par principe, mais cette fois-ci au vu des candidats potentiels que nos médias, 3 ans à l’avance, mettent en avant (la peste, le choléra et beaucoup d’autres tout aussi sympathiques) il y a de fortes chances que mon vote du 2ème tour soit blanc. Et qu’on ne me refasse pas le coup du “vote républicain” – que vaut encore le “rempart contre le fascisme” au vu de l’attitude de nos élites sur la situation en Ukraine ?

          +24

        Alerter
      • Patrick // 20.11.2014 à 19h33

        Un bulletin de vote existe déjà disponible à la fin de l’article de ce lien :
        http://h16free.com/2011/02/01/6769-elus-leur-pipo-semble-moins-bon
        Tellement d’actualité.

          +0

        Alerter
    • beshbalik_vaincra // 20.11.2014 à 16h10

      monsieur vérité2014, (car tel est votre pseudo, cependant je doute qu’un mortel puisse détenir la vérité absolue)

      qu’entendez-vous par exactement anti-france? je me permets d’insister sur le terme “exactement”, j’attends de vous une réponse relativement précise. merci de m’éclairer.
      cordialement

        +0

      Alerter
      • olivier69 // 21.11.2014 à 00h04

        Bonsoir beshbalik_vaincra,
        je pense qu’il veut dire pro-mondialiste précisément ! A ne pas confondre avec la mondialisation….
        Vous savez bien les partisans du darwinisme social et du racisme scientifique. L’uniformisation des cultures…
        La bipolarisation de la société…
        Cdlt

          +0

        Alerter
        • beshbalik_vaincra // 21.11.2014 à 02h45

          Hé bien mon cher olivier69, merci de votre réponse.
          Bien que diffuse, la connaisse afflue. Mais qui sommes-nous pour juger de vérité2014? nous devons le laisser s’exprimer.
          monsieur vérité2014, si vous passez par là, répondez-moi, j’aimerai en savoir plus.
          merci encore
          cordialement

            +0

          Alerter
          • olivier69 // 22.11.2014 à 00h37

            Bonsoir beshbalik_vaincra,
            je ne le jugerai pas par sa forme même si je préfère la vérité à la victoire. Je laisse infuser. C’est bon pour l’esprit.
            Cdlt
            ps : vous pouvez néanmoins le saisir, il véhicule, n’en tiens qu’à vous…

              +0

            Alerter
  • Slavyanka // 20.11.2014 à 01h34

    Des représentants de la cinquième colonne russe ont eux aussi parlé de la soit disant isolation et du statut de paria de VVP pendant du G-20 en Australie…
    Quoi qu’il en soit, le mignon petit koala que Poutine a tenu dans ses bras, en garde un souvenir tendre et ineffaçable. 🙂

    "Le Tsar m'a étreint"
    http://s6.pikabu.ru/post_img/2014/11/17/9/1416239092_310090123.jpg

    "Comment ça, parti ???"
    http://s5.pikabu.ru/post_img/2014/11/16/11/1416165396_327358408.png

      +16

    Alerter
  • David D // 20.11.2014 à 02h06

    Observons sur le lien vidéo que Modi dirige en quelque sorte les mains des cinq dirigeants quand elles se joignent et qu’il maintient sa main dans celle de Poutine quand tout le monde les retire ! L’inde n’est pas n’importe quel allié pour la Russie, il y a une vraie ardeur culturelle dans les deux pays. Le ministère du yoga s’inscrit dans cette volonté d’affirmer une identité non soumise.
    Il signifie à Poutine : “tu as été de bonne foi, tu t’en prends plein la gueule de manière injustifiée et tu as mon soutien.” Modi est beaucoup plus fatigué des grands épanchements de 45 secondes d’Obama quand ils se serrent la main.
    Le ton est également en train de changer. Poutine ne va désormais plus essayer d’être conciliant et la chance de négociations Ukraine-Novorossie qu’il essayait d’encourager en septembre en ayant visiblement obtenu des novorossiens qu’ils acceptent un cessez-le-feu, cette chance ne reviendra plus, il ne la proposera plus.
    Les russes n’abandonneront jamais la Novorossie, et on peut penser que la modération sera de ne pas aller conquérir les terres où vivent plutôt les ukrainiens, l’enjeu va être de récupérer les parties russes du pays, et je ne me gêne pas pour dire “russes”.
    Les ukrainiens vont eux entrer dans une spirale particulière. Ils vont détester les russes, mais culturellement l’occidentalisation ne va pas se faire, je ne parle pas que l’entrée dans l’Union européenne ou dans l’Otan. Je pense qu’ils vont se lasser de Pravy Sektor qui sévissent et qu’ils vont petit à petit prendre conscience de la leçon amère que leur donne l’Histoire en son cours. Ce sera une nationalité ni pleinement européenne, ni eurasienne, et pourtant entre les deux, car ils avaient quand même à voir avec les russes dans les traits de caractère et l’occidentalisation ne va pas se faire vraiment dans les moeurs.
    La Pologne veut en découdre avec la Russie, mais les Etats-Unis ne sont pas assez fous encore pour aller jusqu’à la cueillette des champignons.
    La France et l’Allemagne étaient deux pays qui avaient vocation à tempérer ce genre de situation. L’Allemagne parce qu’elle doit une reconnaissance à la Russie de l’avoir débarrassé du nazisme, la France parce que c’était la vocation qu’on lui connaissait avant que n’arrivent Sarkozy et Hollande et parce que c’est une puissance nucléaire qui doit savoir qu’on ne joue pas à la légère à en titiller une autre. Quant à Juppé, c’est quelqu’un qui est convaincu, mais à tort, d’être intelligent.
    De toute façon, les situations occidentales vont devenir extrêmement dures, y compris les places de contremaîtres au service des puissants, les contradictions ne vont pas cesser d’empirer et ça tournera mal tôt ou tard.

      +58

    Alerter
  • bluetonga // 20.11.2014 à 02h16

    Beaucoup de commentateurs de la presse non alignée sont revenu sur l’extrême indigence de la presse MSM qui s’est efforcée de dépeindre Poutine exactement comme un paria, un pestiféré que les autres ont snobé ostensiblement et qui était même obligé de déjeuner seul.

    Pratiquement tous ces commentateurs utilisent les termes “childish” ou “enfantin” pour qualifier les analyses de cette presse en perdition. Et effectivement, on ne peut être que sidéré par le caractère extraordinairement puéril et mesquins de leurs manigances. Poutine exclu du groupe, Poutine à qui on ne parle ostensiblement pas (mais bien en cachette, puisque les dirigeants des BRICS et les dirigeants européens l’ont fait), c’est littéralement digne du jardin d’enfant, pas plus. Parfois, je me demande si je ne rêve pas, si ces journalistes existent vraiment. Et je me demande ce qui l’emporte dans leur confrérie : la débilité et la médiocrité qui les poussent à raisonner comme des enfants en bas-âge, l’arrogance qui les autorise à s’adresser à leurs lecteurs comme à des abrutis, ou le cynisme qui leur permet d’aligner sciemment les mensonges et duper leurs lecteurs sans le moindre scrupule, le moindre remord.

    J’opterai personnellement pour la dernière hypothèse. Les journalistes MSM sont des chimères, des être mi-fonctionnaires, mi-courtisans. Tout ce qui s’écarte des sentiers battus leur fait horreur, et leur plus grande ambition et de se faire remarquer du Prince en flagornant à qui mieux mieux. Et quand les princes sont aussi dérisoires que ceux du G20, comment s’étonner que leurs courtisans battent tous les records de veulerie?

      +53

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 20.11.2014 à 10h01

      C’est de la propagande de guerre.
      Diaboliser Poutine, comme ils ont diabolisé Saddam Hussein, Khadafi ou Assad.
      Qui n’étaient ni pires, ni meilleurs qu’ Erdogan, les Saoudiens, Israël à Gaza, ou le Qatar, mais eux, ce sont des potes….
      La démocratie est à géométrie variable…

      Ce qui ne nous arrive que rarement, ce sont des infos sur les opposants américains!
      Il y a des milliers d’Américains et des centaines d’associations contre la politique de la Maison Blanche, dont nos médias se gardent bien de nous raconter l’ampleur.
      Ils préfèrent nous causer de la révolution orange de Maïdan ou de Hong Kong…

      Parmi les opposants, on connaît Paul Craig Roberts.

      n

        +23

      Alerter
      • ray // 20.11.2014 à 17h41

        Bonsoir Fifi.. brin d’acier
        Si tu est fluent en Espagnol je te suggère ; télésur canal 531 sur Free .
        Une information qui est ,à mon avis plus complète bien que de gauche(pour le désagrément
        de certains…. ) pour les fluents en langue anglaise les ressources sont immenses mais ne pas oublier de faire le distinguo Américain- UK …2 sociétés ( civilisations) différentes.

          +1

        Alerter
  • Varenyky // 20.11.2014 à 03h32

    J’ai demandé récemment à une amie française qui était en Ukraine de septembre 2013 à janvier 2014 si avant le 21 novembre 2013 date de déclenchement d’EuroMaidan elle avait observé des prémices du mouvement, sa réponse était claire.
    ” En ce moment en France, avec la contestation sous-jacente généralisée, on pourrait s’attendre à un grand mouvement de l’ampleur de Maidan, mais en automne dernier en Ukraine il n’y avait rien ni dans les propos des ukrainiens, ni des babouchka sur les marchés, ni dans la presse qui pouvaient annoncer un mouvement populaire”
    Il faut aussi rappeler que cela avait été présenté comme un mouvement de contestation suite au blocage russe des exportations ukrainiennes. Ce qui avait été mis sous silence par la presse c’est que seul les bonbons et chocolats Roschen d’un certain Pietro Porochenko étaient concernés et pour une demande de mise aux normes russes de ses productions, mise aux normes demandées depuis plusieurs années déjà.
    Les Ukrainiens sont de très grands consommateurs de friandises mais faire une révolution pour des bonbons je doute un peu de la spontanéité du mouvement.

      +25

    Alerter
  • vico // 20.11.2014 à 04h02

    La Douma a voté la loi sur l’imposition des sociétés offshore

    http://www.vz.ru/news/2014/11/18/715787.print.html

      +7

    Alerter
    • Caramba! // 20.11.2014 à 07h38

      Vico merci;
      Ce texte semble intéressant, malheureusement il contient une partie très technique que google traduction rend illisible.
      Voudriez-vous, svp, nous faire une traduction qui résume ?

        +0

      Alerter
  • skio // 20.11.2014 à 06h24

    J. SAPIR , parle a bon escient d’hystérie anti-politique et anti-poutine thèmes de désinformations repris en chœur par les médias sous totale sujetion du département d’étât américain de propagande pour l’europe .
    Les titres pro-atlantistes- européistes-OTAN , de cette presse,
    Sont un relais de l’officine de propagande de l’otan : ATLANTIC COUNCIL.
    Ayant pour vitrine , H.Kissinger, M. albreith ,Colin Powell,Condoleezza Rice 
    Wesley Clark ,James Baker,Frank C. Carlucci, Robert M. Gates,
    Et bien d’autres moins connus.
    « Le financement, Nous pouvons dégager six catégories de pourvoyeurs de fonds : l’Industrie de l’armement (essentiellement aéronautique et spatiale), le pétrole et l’énergie, la finance internationale, les médias et la communication, les Départements « d’Etat américains, et les gouvernements. »
    L’OTAN possède avec l’Atlantic Council un outil idéal pouvant convaincre du bien-fondé de ses actions un public très large du fait des différentes apparences de ses mandataires. Ces propagandistes ont un autre avantage, celui de communiquer sans jamais avoir en face le moindre contradicteur. »
    Une vidéo très intéressante nous montrant les méandres des services de propagande US en Europe et dans le monde,
    http://www.wikistrike.com/2014/11/atlantic-council-l-officine-de-propagande-de-l-otan.html

      +9

    Alerter
  • papy // 20.11.2014 à 08h40

    Hier soir, Davet et Lhomme, sur BFM, nous explique que tous les mois, depuis mai 2012, ils ont une réunion de 2H en tête à tête avec Hollande à l’Elysée … en toute intégrité bien sûr !

      +6

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 20.11.2014 à 10h05

      Ecoutez sur Canal en clair entre midi et 2, Maître Domenach, il est fourré à l’ Elysée tous les jours…

        +7

      Alerter
  • Kiwixar // 20.11.2014 à 08h43

    Il y a clairement un schisme :
    – d’un côté la “communauté internationale”, c’est-à-dire les pays colonialistes (Europe, US et les extensions anglo-saxonnes Australie NZ) voire bâtis sur un génocide et l’esclavage (US)
    – de l’autre côté les pays qui ont été colonisés et qui n’en gardent pas un bon souvenir (Inde, Chine) + les pays nouveaux bâtis sur la colonisation et qui se sont émancipés mais sans se transformer eux-mêmes en colonisateurs (Brésil)
    Je doute fort que le reste du monde suive ces vieux pays colonialistes sur le déclin.

      +27

    Alerter
    • lvzor // 20.11.2014 à 12h43

      …Et bien sûr le petit milliard des premiers “isole” les plus de 3 milliards des seconds.

        +4

      Alerter
  • kinimodo // 20.11.2014 à 09h33

    “L’idée que la Russie voudrait reconstituer de toutes ses forces l’URSS défunte est alors invoquée. Il faudrait faire « barrage » à un tel projet, et cela justifierait en réalité la violence de l’opposition à Vladimir Poutine.”

    C’est en effet souvent l’argument délirant invoqué pour contrer cette extension de la Russie qui n’a aucune réalité. J’ai le souvenir de cette citation de Poutine dont je ne retrouve pas la source datée:

    “Ceux qui ne regrettent pas l’époque de l’URSS n’ont pas de coeur. Ceux qui rêvent de revenir à l’URSS n’ont pas de cerveau”

      +14

    Alerter
    • lvzor // 20.11.2014 à 12h48

      “L’idée que la Russie voudrait reconstituer de toutes ses forces l’URSS défunte est alors invoquée”

      Absurde en effet ; ce serait comme accuser l’Allemagne de vouloir reconstituer le Grand Reich.

      (Ah, pardon, on me dit que pour le Grand Reich c’est en bonne voie….)

        +9

      Alerter
      • kinimodo // 20.11.2014 à 13h39

        Grand Reich ou UERSS…

        L’Union européenne : la nouvelle URSS – Vladimir Boukovski
        http://www.youtube.com/watch?v=aXNAwEpOkC0

        Vladimir Boukovski est écrivain, ancien dissident soviétique et prisonnier politique, il a passé 12 ans dans les geôles de l’URSS.
        Il expose sa vision de l’Union européenne et ses similitudes avec l’URSS.

          +7

        Alerter
  • Perekop // 20.11.2014 à 10h23

    La vérité, c’est que, depuis les années 1920, les dirigeants de l’URSS, bolcheviks d’abord, puis Khrouchtchev (Crimée), ont littéralement OFFERT à d’autres pays, parfois créés pour l’occasion comme l’Ukraine, la Biélorussie ou encore le Kazakhstan, des pans entiers de ce qui constituait la Russie d’avant 1917.
    Ce découpage insensé a, du jour au lendemain, “exilé” des millions de Russes dans ces prétendus pays – demeurés plus ou moins demeurés virtuels jusqu’à l’écroulement du cadre soviétique. Le crime de Boris Eltsine contre son propre pays, c’est de n’avoir strictement rien fait pour redresser la barre et protéger ces populations quand l’URSS a cessé d’exister – au contraire, il a même encouragé l’effondrement, en se moquant pas mal de ce qui arriverait à ses compatriotes ainsi jetés par dessus bord.
    Ce que Poutine et la population russe comprennent, au contraire, c’est qu’il leur est impossible de rester indifférents devant les persécutions dont ces populations russes sont presque partout victimes depuis les années 1990, véritables “sous-hommes” dans les pays baltes, majorité méprisée et exploitée en Crimée ou dans le Donbass, minorité souvent en difficulté dans les pays à majorité musulmane.
    Cela ne veut pas dire du tout qu’il s’agit de “récupérer les terres” – la Russie est bien assez gigantesque comme ça, et ô combien difficile à gouverner ! – mais de défendre les droits de ces Russes partout où c’est nécessaire.
    Le cas de la Crimée est différent de tous les autres, parce qu’il s’agissait de l’injustice la plus récente et la plus flagrante, un véritable cas de droit international, et parce qu’il n’était pas pensable de voir Sebastopol transformé en base américaine.
    Voilà ce que refusent obstinément de comprendre les pays occidentaux, qui pousseraient pourtant des cris d’orfraie si le même genre de chose leur était arrivé (la Californie donnée au Mexique ? L’Alsace-Lorraine donnée à l’Allemagne ?).

      +34

    Alerter
    • kinimodo // 20.11.2014 à 12h08

      Une carte sur la densité de la population en Russie des plus parlante qui montre bien les enjeux avec l’Ukraine et la défense capitale de cette partie du territoire russe face à l’expansion du bloc de l’Otan.
      On y voit aussi clairement que la Russie avait tout intérêt, et aussi la volonté, de se rapprocher de L’Europe plutôt que de l’Asie avant ces évènements… Quel gachis ! tout ça pour plaire à nos maîtres US

      http://www.lesjeunesrussisants.fr/geographie/cartes/cartes_russie-CEI/CARTE_RUSSIE_DENSITE_DE_POPULATION.jpg

        +11

      Alerter
  • Daniel // 20.11.2014 à 10h34

    Ceux qui lisaient “Libé” aux années 70 ne pourraient pas avoir la moindre idée de ce que ce journal allait devenir : un torchon de droite sponsorisé par des banksters liés à des néocons outre-atlantiques. “L’Abérration”: tout un symbole pour la France actuelle. Sartre et Vignes doivent se retourner sans cesse dans leur tombes.

      +18

    Alerter
    • Varenyky // 20.11.2014 à 11h21

      Libération des premiers temps avait une encre et un papier de si mauvaise qualité qu il rendait les mains noires lorsque on le lisait.

      Maintenant c’est l’âme que Libé essaie de nous noircir !

        +12

      Alerter
    • lvzor // 20.11.2014 à 12h53

      “Ceux qui lisaient “Libé” aux années 70 ne pourraient pas avoir la moindre idée de ce que ce journal allait devenir”

      Désolé, mais Libération fut fondé par des idolâtres de la pire dictature du moment, le maoisme de la Révolution culturelle. Il a donc toujours été un torchon servile.

        +8

      Alerter
    • dupontg // 20.11.2014 à 14h34

      si mai68 etait la premiere “revolution de couleur US” destinée à faire tomber le general de Gaulle qui etait trop genant ,alors on peut considérer que liberation a toujours ete un torchon atlantiste à la botte du systeme;
      On est peut etre simplement devenus plus lucides.

        +16

      Alerter
      • Alae // 20.11.2014 à 17h46

        Libération était typique de cette fausse gauche dévoyée et libertaire qui avait tout envahi en 68, et qui a servi à redessiner les idéaux de la gauche jusqu’à les rendre totalement méconnaissables.
        Il est dans la droite ligne de ce qu’il a toujours été : une fabrique à bobos politiquement neutralisés, inoffensifs pour le système. A propos de ses adeptes d’hier comme d’aujourd’hui, j’utiliserais d’ailleurs même le mot anglais “neutered” qui exprime impeccablement ce que je veux dire.

          +6

        Alerter
  • Ardéchoix // 20.11.2014 à 10h44

    une vidéo de mon bon président à moi que j’ai au G20, allez directement à 13.36. A part cela l’ambiance était bonne au G20 ?
    http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair.html
    Avec l’affaire des Mistrals quoi de plus normal que de prendre un vent .

      +2

    Alerter
    • dupontg // 20.11.2014 à 11h43

      il est tres interessant de noter dans cette video,que la declaration d’obama mentionne la fourniture d’armes “lourdes” aux separatistes par la Russie,mais en aucun cas d’une presence de troupes russes comme se plaisent à le repeter en boucle kiev et nos merdias

        +2

      Alerter
    • ig // 20.11.2014 à 11h49

      Merci Ardéchoix, je n’ai plus la télévision depuis de nombreuses années, c’est donc un choc pour moi cette émission, c’est donc ça qu’on montre aujourd’hui à la population française?
      J’en suis encore toute tremblante du choc reçu.

      Je recherchais tout à l’heure sur notre ami google à partir du mot clef ” appel contre la guerre”, eh bien il n’y a rien, rien comme appel en France contre la guerre qui s’avance à grand pas, rien ailleurs non plus, des appels contre la guerre en Syrie, oui, contre la guerre en Palestine, oui, contre les violences policières, oui, mais personne n’a donc compris qu’il fallait dépasser les conflits “locaux” pour les replacer dans la dynamique générale: l’arrivée d’un conflit généralisé des pays occidentaux contre tout ce qui fait obstacle à leur “suprématie”? et la guerre, ici et ailleurs, avec notre armée, nos hommes et nos femmes?

      Je ne disqualifie pas,loin de là, les luttes locales, je m’effare simplement ( ?) de l’apparente facilité avec laquelle la manipulation des esprits s’exerce, de l’accablement quotidien de nos compatriotes sous le poids du survivre au jour le jour, qui empêche toute pensée, tout recul nécessaire à la réflexion. Mais j’accuse, oui j’accuse aujourd’hui ceux qui ont une parole politique, même peu audible de par le criblage des media, de ne pas lancer un appel massif contre la guerre généralisée qui s’annonce.

        +13

      Alerter
      • Ardéchoix // 20.11.2014 à 16h03

        @ ig
        je confirme sur mon gogole à la recherche :
        appel à la paix 38 000 000
        appel à la guerre 50 000 000

          +1

        Alerter
  • taman // 20.11.2014 à 11h02
    • sadsam // 20.11.2014 à 11h55

      @merci Taman

      France Cul ne change pas. L’article annonce une série “Occuppied” sur Arte, si j’ai bien compris (régions européennes “occupied” par la Russie) et cite l’éternelle Françoise Thom. A suivre.

      Merci à ceux qui ont annoncé hier soir l’émission de Calvi sur l’Ukraine. Calvi était rabique dans la tradition de la plupart de ses confrères français mais ses invités étaient plus modérés, y compris Alexandre Adler.
      Les sms des auditeurs étaient intéressants comme toujours. Et amusant, le laconique “non” répondu par Adler et un chercheur de l’IFRI, Thomas Gomar, à une question sur le rôle des Etats-Unis dans la crise.
      Adler constatait quand même que l’Europe ne fait rien pour aider la Russie à sortir de la crise. Son commentaire sur l’amende pour le Mistral vous laissera pantois.

        +3

      Alerter
      • Alain34 // 20.11.2014 à 16h22

        Plus modérés ? mouai….. faut le dire vite.
        Je ne l’ai écouté que d’une oreille, mais y en a quand même un qui a clairement dit que Poutine gênait l’expansion de l’UE vers l’est, que c’était inacceptable, et que la politique expansionniste de Poutine était intolérable……..

          +5

        Alerter
      • Krokodilo // 21.11.2014 à 09h45

        Plus modéré qu’il y a quelques semaines, effectivement, moins va-en guerre, mais un peu surréaliste quand même : aucune discussion sur l’Otan, Adler qui renvoie dos à dos les milices néonazies et des soldats envoyés par Poutine (comment distinguer volontaires et troupes?), et surtout aucune interrogation sur la volonté des populations du Donbass elles-mêmes : que de la géopolitique. Croient-ils que des gens avec un million de réfugiés et des milliers de victimes accepteront facilement de refaire l’ancienne Ukraine ?

          +1

        Alerter
    • citoyen du monde // 20.11.2014 à 12h12

      Cette chronique est abjecte.Parler d’interventionnisme de Poutine chez ses voisins, et ignorer superbement une France qui défend ses intérêts en Afrique, ou les USA qui interviennent illégalement à des milliers de Km de leur frontière qui n’est nullement menacée.Ces journalistes sont tous à la gamelle, il n’y a pas une once de conviction. A vomir, quand on pense aux graves conséquences que cela peut avoir.
      Par ailleurs la classe politique française actuelle est misérable, cupide, traitre et criminelle, en plus d’être inculte selon Régis Debray

      http://www.les-crises.fr/debray-robin-ukraine/
      http://www.les-crises.fr/debray-robin-europe/

        +11

      Alerter
    • anne jordan // 20.11.2014 à 20h30

      mais , léger contre point : Jacques Sapir dans le journal de 12h 30 :
      http://www.franceculture.fr/emission-journal-de-12h30-la-reforme-territoriale-a-l-epreuve-de-l-assemblee-2014-11-20

      à 24′ il s’exprime sur l’Ukraine ; bref , mais percutant !

        +1

      Alerter
  • Demoralisateur // 20.11.2014 à 13h47

    J’ai entendu ce midi à la radio une publicité:
    ” les sanctions contre la russie frappent durement les producteurs belges alors achetez belge”
    (je vis en belgique)

    Hilarant. On se tire vraiment des balles dans le pied. Sauf que vu la situation économique de l’europe et les tensions qui en d écoulent, il ne serait pas surprenant d’assister là au début de l’éclatement de la zone euro.

      +6

    Alerter
    • Ardéchoix // 20.11.2014 à 13h50

      @ Démoralisateur
      Et si on achète de la vodka, on est dissident ?

        +10

      Alerter
      • Demoralisateur // 20.11.2014 à 14h57

        Si c’est le cas, c’est certain qu’il y aura plus de dissidents que de patriotes 🙂

          +3

        Alerter
  • christian // 20.11.2014 à 14h11

    Non M. Sapir, «nous» n’avons pas de problème à régler au MO ou en Afrique, et surtout pas militaire sinon terminer l’occupation française de l’Afrique, ni de développement si ce n’est de mettre fin à l’infame franc CFA.
    Chaque fois que «nous»soi-disant (le vrai but n’a jamais été de résoudre «leurs» problème mais de piller leurs ressources) essayons de régler des problèmes, en fait «nous» les crééons. Terrorisme et Ebola, tous deux estampillés made in OTANistant en sont des exemples typiques.

      +4

    Alerter
  • Sébastien // 20.11.2014 à 14h33

    Remarque concernant la photo de “une”: photo recadrée=photo truquée. Pas besoin de Photoshop et je ne sais quel “artist-design” pour mentir. Il existe déjà l’intention du photographe, premier filtre. Ici, il s’agissait d’une bête photo de groupe. On peut faire remarquer que Poutine est placé volontairement à l’extrême-droite (ah, ah, ah) dans le but de le rabaisser. Simple hypothèse.
    Donc on passe d’une certaine forme de transmission de l’information plutôt neutre à la manipulation (qui dit manipulation dit mensonge) intégrale.
    Le fait que l’ange de la prise de vues “éloigne” Poutine par l’effet de perspective est habilement utilisé pour faire passer un message (de haiiiine, évidemment). Imaginez que le photographe se soit positionné dans l’axe opposé: Poutine aurait été au premier plan, “collé” à son voisin, Obama au “fond” de la perspective.
    Merci au magazine Photo, pardon, Libé, pour cette leçon.

      +6

    Alerter
  • miclav // 20.11.2014 à 14h38

      +1

    Alerter
  • Bordron Georges // 20.11.2014 à 15h21

    Avez-vous remarqué les titres et les sous-titres des media:
    Paris et Washington ont ..;, Paris et Berlin ont .., Paris et Xxx, Hollande et Obama …, Fabius et Kerry, …
    Il faut lire cela comme: “Médor et Dupont sont allés faire un tour en ville”.

      +5

    Alerter
    • K // 20.11.2014 à 19h43

      Et oui, les dirigeants français, on réussi à faire de notre pays une dame de compagnie, qui ne peut décider par elle même et qui se doit de se trouver un patron.
      Ils justifient cela en affirmant que la France est trop petite/faible/incapable pour être indépendante alors même que cette incapacité a été organisée par ceux-là même qui la dénoncent.

      Heureusement, ce processus mortifère est réversible (cf 1944 et 1958).

        +3

      Alerter
  • FDM // 20.11.2014 à 15h34

    Bonjour,

    Extraordinaire, quel maîtrise de la géopolitique chez c’est Homme:

    http://www.lesoir.be/708713/article/debats/editos/2014-11-17/poutine-inflexible-ne-pas-baisserla-garde

    ‘Rarement, l’hôte d’un sommet aura-t-il été pareillement malmené par nombre de ses pairs.’

    -> Occidentaux précisons hein!

    ‘Vladimir Poutine a subi un tsunami de critiques, ce week-end, au G20 réuni en Australie. Assailli, sinon vexé, l’homme fort de Moscou a préféré vider les lieux avant la fin de la grand-messe pour échapper à ces attaques;’

    -> Faux il a donné ses raisons, faut ce renseigner hein.

    ‘quitte à faire passer le geste auprès de son opinion pour une nouvelle bravade d’un dirigeant décidé à restaurer l’orgueil de sa nation bafoué par un Occident décadent.’

    -> Haa quand même, voilà, ça c’est honnête, c’est bien, occident décadent et nation ré-émergente de l’autre, voilà quand on vous dit que ce n’est pas compliquer ^^

    ‘On peut d’abord se demander pourquoi le chef du Kremlin a été invité à ce sommet du G20…

    … Au moins M. Poutine peut-il se prévaloir d’une élection au suffrage universel, même entachée d’irrégularités et de propagande massue : c’est mieux qu’en Arabie saoudite ou en Chine.’

    -> Ha là c’est intéressant, déjà on reconnais qu’il a été élu démocratiquement, ce qui n’est pas le cas de certains en Europe je le rappelle.

    Ce n’est donc plus un dictateur, c’est bien ça évolue.

    Ensuite question élection foireuse, Bush état pas mal dans son genre non ?

    Oui, c’est mieux que l’Arabie Saoudite et la Chine… avec qui nous faisons affaire, depuis très longtemps, en effet c’est bien de le souligner.

    ‘Et puis, si le G7 incarne une réunion au coin du feu entre amis du monde occidental, le G20 est censé ouvrir le jeu à d’autres puissances et refléter le monde multipolaire de la fin de la Guerre froide, celle-là qui fait tant mine de revenir à l’ordre du jour !’

    -> Oui mais qui tente de faire revivre la guerre froide ? qui a commencé ? qui a intérêt à cela ?

    ‘Cela étant, la politique agressive du Kremlin, à l’encontre de son voisin ukrainien comme des téméraires contestataires à domicile, constitue bel et bien la « nouveauté » préoccupante de l’heure.’

    -> C’est une blague ? agressive ? rappelez-moi le nbx de bases de l’OTAN et des USA en Europe et dans le monde .

    ‘A terme, la Russie va perdre. Son déclin paraît inexorable : les indicateurs démographiques, démocratiques, économiques sont tous au rouge. Mais c’est à terme.’

    -> Il faudrait contacter l’auteur, il a dû faire un copier-coller de la description de l’Occident, mais je suis d’accord avec lui sur cette dernière concernant l’Europe par exemple.

    ‘Apparemment immunisé contre le statut de paria qu’il est en train lui-même de consolider et imperméable aux effets notoires des lourdes sanctions.’

    -> Dieu du ciel, mais si Poutine est un paria, que sont nos dirigeants alors ? je n’ose y penser.

    ‘ Et donc : garder la tête froide, maintenir la pression. Ne pas baisser la garde, sous prétexte de business.’

    -> Cette phrase, pourrait très bien convenir dans une réflexion, sur nos rapports avec la Chine et l’Arabie saoudite, dictature, non-respect des droits de l’Homme etc. mais gardons la tête froide, puisque nous devons commercer avec eux.

    Halala ce PHILIPPE REGNIER

    Bonne après midi.

      +4

    Alerter
  • Julian // 20.11.2014 à 17h52

    Revenons au raisonnement (solide ) de Sapir.

    Au lieu de nous enfermer complètement dans la nasse des Traités bruxellois et de l’Otan, si nous avions simplement continué la politique du “grand large ” engagée par de Gaulle en 1964 (Chine, Amérique du Sud, Proche-Orient, Québec…), après que le Bundestag ait trahi l’esprit du Traité Franco-allemand de Paris, nous serions aujourd’hui au centre du jeu international, dans une position d’influence considérable.

    Auxiliaire des USA et de l’Otan nous pesons autant que l’autorité morale d’un Juppé : rien.

      +16

    Alerter
    • Lithan // 20.11.2014 à 22h10

      Merci d’avoir mis cet article à notre connaissance.
      Je retiens notamment un passage qui m’a fait faire un bond de 10m :

      “Une note confidentielle révélée par le magazine Der Spiegel décrit la stratégie “pan-slave” engagée par Moscou pour gagner le soutien de la population.[….] En n’investissant pas seulement dans des entreprises, mais aussi dans des infrastructures détruites par les alliés de l’Occident dans les guerres des années 90.”

      Je rêve ou vous avez compris la même chose que moi ??

      Nous avons complètement détruit l’ex-Yougoslavie dans les années 90, tout ça pour la diviser, la fragmenter afin de mieux la mettre sous notre botte et, alors que ces guerres remontent à plus de 15 ans, nous n’avons depuis jamais investit un centime pour réparer ce que l’on a bombardé ?? Et encore, les Russes sont les grands méchants car ils mettent la main au portefeuille pour reconstruire des infrastructures que l’on aurait du logiquement réparer ??

      Ah ça ! Pour aller là-bas avec faste signer des traités de libre-échange pour permettre à nos multinationales de piller ces pays, là il y’a eu du monde ! Pour signer des traités de libre circulation de la main d’oeuvre pour que les chômeurs croates, serbes, bosniaques, etc… viennent en Occident travailler dans des conditions épouvantables dans le bâtiment ou l’hôtellerie, là aussi, on a su faire ! Mais pour reconstruire ce que l’on a détruit, plus personne et ça ne choque aucun Européen ??

      Dégoût intégral à la lecture de cet édito..

        +9

      Alerter
  • Modern_Bushido // 20.11.2014 à 18h53

    Dans le genre “désinformation par occultation”, Le petit journal s’est montré vraiment petit en faisant croire que Poutine mangeait seul à sa table du G-20.

    Image ici : https://twitter.com/LPJofficiel/status/534430954883133440
    Et version vidéo là à partir de 7 min 02 : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6515-emission.html?vid=1168090

    Sauf que si on regarde bien, il y a quelqu’un à la même table qui est occulté d’abord par la foule et ensuite par le serveur et c’est apparemment Dilma Roussef, l’actuelle présidente du Brésil : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dilma_Rousseff

    Bref, on veut vraiment nous faire croire qu’il est isolé, mais c’est loin d’être vrai. Bon, OK, le petit journal c’est pas vraiment de l’information mais plutôt de la satire et de la critique acide, sauf que c’est sur fond d’images officielles et que du coup les gens prennent ça pour de la vrai information. Consternant.

      +5

    Alerter
  • michael // 20.11.2014 à 20h02

    Un autre article qui montre le dessous des cartes : Si la Serbie veut esperer rejoindre l’ Union Europeenne , elle doit appliquer aussi les sanctions contre la Russie http://qha.com.ua/serbia-s-eu-membership-tied-to-sanctions-against-russia-commissioner-132656en.html

      +2

    Alerter
  • FDM // 20.11.2014 à 20h13

    Merci pour ce lien, c’est incroyable, mais quel chantage… depuis quand une sanction contre un état devient un critère d’adhésion…
    Tout cela pour flatter la vanité de nos élites de Bruxelles et porter un coup symbolique contre la Russie… pitoyable.

      +3

    Alerter
  • anne jordan // 20.11.2014 à 20h25

    le parallèle avec la situation ( tendue oui , mais surtout fluctuante ) de 1913-14 , vous aurait elle échappée ?
    et voilà que la Serbie entre dans le champ( de bataille ) !
    Merkel qui temporise puis qui menace ? le Kaiser , bipolaire et versatile !
    Hollande ( et cie , médias inclus ) qui hésite et qui suit ? Millerand , le socialiste va t en guerre soutenu par la G.Bretagne ou , au choix , Poincaré le germanophobe forcené ! ( vous avez compris : G.B = U.S.A aujourd’hui , Allemagne , état quasi neuf , craint et méprisé = Russie aujourd’hui ) etc….

      +2

    Alerter
  • max // 20.11.2014 à 20h30

    La France ne se respecte pas sa parole non seulement envers la Russie en ce qui concerne les Mistral(s) mais la France en a fait une habitude.
    http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-on-estime-mal-que-affaire-ecomouv-fait-aupres-investisseurs-etrangers-erwan-noan-1865607.html
    Renié ses engagements est donc plutôt une habitude pour la France.

      +1

    Alerter
    • Van // 20.11.2014 à 23h37

      les politiciens francais volent comme les oiseaux , on tout cas faut pas salarmer cest une habitude en plus yaura pas de grosse perte vue quen contre parti elle se fait soudoyer par larabie saoudite , après la diplomatie cest comme la magie on oublira tout dans quelque années cest comme avec liran et Eurodif

        +0

      Alerter
  • lon // 20.11.2014 à 21h58

    Libé dévoile les “réseaux” de Poutine en France….ah mais , le journalisme d’investigation on sait aussi faire.
    Tout ceci drivée par une Lorraine Millot qui ne s’est jamais remise de son séjour à Moscou, et qui semble s’être faite royalement ch…à Washington.

    Morceau choisi, dans une réponse à Pascal Boniface, directeur de l’IRIS, et soupçonné par Lolo de palper chez Poupou :

    …..Monsieur Boniface renvoie aussi la balle à Libération en rappelant que notre journal est lui aussi financé par des investisseurs privés. Si lui-même le sait et apprécie l’importance de cette information, c’est bien car elle a été rendue publique ! Pour ce qui est des «conséquences rédactionnelles» de ces investissements privés, non seulement la question est débattue par les journalistes de Libération mais elle fait l’objet d’une charte éthique pour assurer que les actionnaires du journal n’interfèrent pas dans le travail de la rédaction…..

    Ah bah, Lorraine, si les actionnaires n’interférent pas, c’est que les journaleux de Libé interfèrent bien tout seuls..

    La dernière fois où Libé nous a fait une grosse crise investigative, c’était pour sonner la charge contre De Villepin dans l’affaire Clearstream . Le De Villepin du discours de l’ONU et de la non-participation à la guerre d’Irak

    Anyway, pour Libé et Le Monde, on parle même plus d’un “régime” autoritaire pour Poutine, mais quasiment de dictature, ceci entrainant cela je suppose. Quoi de plus évocateur que le terme de *régime” d’ailleurs, traditionnellement réservé aux républiques bananières du Sud ?

    Bon je ne sais pas si ce forum est vraiment l’endroit pour “ventiler” ma hargne contre ce canard, toujours est-il que ça fait du bien .

      +3

    Alerter
    • Homère d’Allore // 21.11.2014 à 12h55

      Laurent Joffrin fut couronné deux fois “young leader”, en 1994 et en 1995.
      Comment voulez-vous que Libé, qui appartient en plus à un milliardaire atlantiste, ne soit pas un relais de la pensée OTAN ?
      http://www.frenchamerican.org/youngleadersclasses

        +1

      Alerter
  • anne jordan // 20.11.2014 à 23h00

    on pourrait créer un logo ” payé -e par Poutine ” , un truc dans ce genre et en faire un badge ; ce serait marrant et je gage que vous trouveriez plus de sourires sur votre route que vous ne croyez !
    ( sauf si vous habitez dans le5e , 6e , 7 e etc.. arrondissement de la capitale )

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications