Excellent papier de Neil Clark. Ce qui est énorme dans l’affaire ukrainienne, c’est qu’il n’y a pas seulement une propagande à démonter, mais 2 (du même coté), car les mêmes évènements se passent à 2 mois de distance, mais avec 2 gouvernements différents, “le méchant” puis “le gentil”…

Neil Clark est chroniqueur pour The Guardian, le Morning Star, le Daily Express et plusieurs autres journaux. Il a publié sur le site de Russia Today un article sur les doubles standards et les contradictions de la position occidentale sur l’Ukraine. Au moment où ils soutiennent Maïdan, les politiciens occidentaux ne jugent pas dignes d’attention les mouvements de protestation en Europe, et l’invasion sanguinaire en Irak, selon eux, est plus démocratique que le référendum de Crimée.

Je suis dérouté. Il y a quelques semaines, on nous disait en Occident que les gens qui occupaient les bâtiments administratifs en Ukraine – c’était bien. Ces gens, nous disaient nos leaders politiques et observateurs médiatiques éminents, « protestent pour la démocratie ».

Le gouvernement des États-Unis avait alors mis en garde le pouvoir ukrainien sur l’emploi de la force contre ces « protestataires démocrates » – même alors, comme nous avons pu le voir, que certains d’entre eux étaient des néo-nazis qui jetaient sur la milice des « cocktails Molotov », détruisaient des monuments et incendiaient des bâtiments publics.

Aujourd’hui, à peine quelques semaines plus tard, on nous dit qu’à l’inverse, les gens qui occupent des bâtiments administratifs en Ukraine n’ont rien de « protestataires démocrates », mais qu’ils sont des « terroristes » ou des « combattants ».

Pourquoi est-ce que prendre le contrôle de bâtiments administratifs était-ce « bien » en janvier et devenu « très mal » en avril ? Pourquoi est-ce que l’emploi de la force contre les protestataires était parfaitement inadmissible en janvier, mais acceptable aujourd’hui ? Je me répète : je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

Cet hiver, les manifestants anti-gouvernementaux en Ukraine ont reçu la visite de plusieurs responsables politiques occidentaux éminents, dont le sénateur américain John McCain et la vice-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland, qui leur a distribué des biscuits. Au cours de ces dernières semaines, d’importants mouvements de protestation anti-gouvernementale ont secoué de nombreux pays d’Europe de l’ouest. Mais ils n’ont pas bénéficié d’un tel soutien – ni de la part de ces responsables, ni de celle des grands observateurs médiatiques occidentaux. Les protestataires n’ont pas non plus eu droit à des biscuits gratuits offerts par le Département d’État des États-Unis.

Si McCain et Nuland aimaient tellement les protestations de rue anti-gouvernementales en Europe et y voyaient une forme authentique de « démocratie », n’auraient-ils pas manifesté leur solidarité aussi aux manifestants de Madrid, Rome, Athènes et Paris ?

Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

Il y a quelques semaines, j’ai regardé une interview du secrétaire d’État américain John Kerry. Il annonce : « On ne peut pas impunément envahir un autre pays sous un prétexte inventé, pour défendre ses intérêts propres. » Mais il me semble me souvenir que c’est précisément ainsi qu’ont agi les États-Unis au cours des 20 dernières années.

Peut-être ai-je oublié les déclarations sur la possession par l’Irak et l’Iran d’armes de destruction massive ? Peut-être ai-je rêvé, en 2002 et en 2003, que les politiciens et les experts néo-conservateurs prenaient quotidiennement la parole à la télévision pour nous expliquer à nous, bas peuple, que nous devions faire la guerre à l’Irak à cause de la menace que représentait l’arsenal mortel de Saddam ? En quoi est-ce que le vote démocratique en Crimée sur la question du rattachement avec la Russie est-il pire que l’invasion brutale, sanguinaire de l’Irak – invasion qui a fait près d’un million de morts ? Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

En outre, les politiciens et les experts « médiatiques » occidentaux nous ont dit, de l’air le plus sérieux, que le référendum en Crimée était invalide parce qu’il avait été conduit dans des conditions d’« occupation militaire ». Mais je viens de regarder un reportage sur les élections en Afghanistan, qui se déroulent dans des conditions d’occupation militaire. Des personnalités occidentales, telles que le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen, ont fait l’éloge de la tenue de ces élections, les qualifiant de « moment historique pour l’Afghanistan » et d’immense succès de la « démocratie ». Pourquoi le vote en Crimée est-il écarté du compte, alors que les élections en Afghanistan sont exaltées ? Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

La Syrie, aussi, laisse très largement perplexe. On nous a dit et on nous dit que les groupes d’islamistes radicaux représentent une menace contre la paix, la sécurité et notre « image du monde » en Occident. Qu’Al-Qaïda et les autres groupes semblables doivent être anéantis, que nous devons mener contre eux une incessante « guerre contre la terreur ». Et pourtant, en Syrie, nos leaders ont pris le parti de ces groupes radicaux dans leur guerre contre un gouvernement laïc, qui respecte les droits des minorités religieuses, notamment des chrétiens.

Quand les bombes d’Al-Qaïda et de leurs alliés explosent en Syrie et tuent des innocents, nos leaders ne le condamnent pas. Ils ne condamnent que le gouvernement syrien laïc, qui lutte contre les islamistes radicaux. Un gouvernement que nos leaders et observateurs médiatiques éminents brûlent de voir renverser.Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

Les droits des gays, encore. On nous dit que la Russie est un pays très mauvais et attardé, parce qu’elle a adopté une loi qui interdit la propagande de l’homosexualité auprès des mineurs. Cependant, nos leaders, qui ont boycotté à cause de cette loi les JO d’hiver de Sotchi, se rendent dans les pays du Golfe persique, où les homosexuels peuvent être internés et même condamnés à mort. Et ils y saluent chaleureusement les dirigeants locaux, sans faire mention des droits des gays.

Est-ce que la prison ou la peine de mort pour les gays, ce n’est pas à coup sûr bien pire qu’une loi interdisant la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs ? Pourquoi nos leaders, s’ils sont si sincèrement inquiets des droits des homosexuels, attaquent-ils la Russie et non ces pays où les gays sont mis en prison ou condamnés à mort ?Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

On nous dit, dans de très nombreux journaux, que le parti d’extrême-droite hongrois Jobbik est très mauvais. Son ascension provoque la plus vive inquiétude, bien que ce parti ne soit pas représenté au gouvernement et qu’il est peu probable qu’il s’y retrouve. Dans le même temps, en Ukraine, les néonazis et les ultranationalistes occupent des postes dans le nouveau gouvernement, que nos leaders soutiennent avec enthousiasme. En février, les néonazis et les représentants de l’extrême-droite ont joué un rôle clé dans le renversement du gouvernement ukrainien démocratiquement élu, dans la « révolution » que l’Occident a saluée. Pourquoi les ultranationalistes et les groupuscules d’extrême droite sont-ils inadmissibles en Hongrie, mais admissibles en Ukraine ? Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

On nous dit que la Russie est une puissance agressive, impérialiste, et que l’OTAN est soucieux de contrer la « menace » russe. Mais ces jours-ci, j’ai regardé la carte du monde : j’ai vu que la Russie était frontalière d’une multitude d’États entrant dans l’OTAN – une alliance militaire dirigée par les États-Unis, dont les membres, au cours des 15 dernières années, ont bombardé et attaqué de nombreux pays. Mais je n’y ai pas vu un seul pays voisin de l’Amérique, qui ferait partie d’une alliance militaire russe, je n’ai pas vu de bases militaires ou de missiles de la Fédération de Russie dans des pays frontaliers avec les États-Unis ou qui se trouveraient à proximité. Et tout de même, on nous dit que l’« agresseur », c’est la Russie ?

Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

Publié le 15 avril 2014.

Source de la traduction : Le Courrier de Russie

162 réponses à [Ukraine] Je suis dérouté – quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?, par le journaliste britannique Neil Clark

  1. vérité2014 Le 25 avril 2014 à 03h18
    Afficher/Masquer

    Publié le 24 Avril 2014 par Descartes
    L’Europe est notre avenir ?

    Pierre Laval a dit beaucoup de choses au cours de sa longue vie politique. Presque toutes ont été oubliées. Mais personne n’a oublié cette phrase glaçante : « je souhaite la victoire de l’Allemagne ». Il y a des formules comme cela qui nous échappent et qui résument crûment en quelques mots nos pensées les plus profondes. C’est d’ailleurs pourquoi ceux qui les prononcent les regrettent souvent. Par certains côtés, le titre du Monde daté du mercredi 16 avril fait partie de ces formules-là. En voici le texte : « Bruxelles et Berlin forcent Hollande à tenir ses engagements budgétaires ». Et en sous titre : « La France est ainsi contrainte de réaliser des économies supplémentaires ».

    Venant du soi disant « journal de référence », devenu celui des élites euro-raisonnables depuis la disparition malheureuse en quelques années des élites euro-passionnés, ces titres ont de quoi étonner. Ainsi donc, « Bruxelles et Berlin » (notons la symétrie) seraient en train de « forcer » un gouvernement français démocratiquement élu et de « contraindre » la France. On n’en est plus à « demander », comme cela se fait entre amis, ni même à « exiger » comme cela se fait entre partenaires. On a renoncé à « imposer », comme cela se fait dans un rapport de subordination juridique. Non, on emploie directement et sans fard le langage le plus cru, celui des rapports de force nue, celle qui « contraint » et « force » le plus faible à faire ce que le plus fort a décidé. Les masques de « l’Europe qui protège » tombent enfin devant la réalité d’une Europe qui « force » et « contraint » les Etats membres, en attendant de pouvoir faire de même avec leurs citoyens.

    http://descartes.over-blog.fr/2014/04/l-europe-est-notre-avenir.html


    • perceval78 Le 25 avril 2014 à 04h30
      Afficher/Masquer

      Je pense qu’il y a moyen de passer un accord avec les russes , on leur livre nos politiques et nos banquiers …


      • Yves Le 25 avril 2014 à 18h31
        Afficher/Masquer

        EXCELLENTE initiative, vous avez mon soutien. Et en échange, nous pourrions récupérer Poutine à Bruxelles ou Paris pour défendre les intérêts de l’Europe et de la France face à l’Em-pire américain.


        • Thomas Le 26 avril 2014 à 01h03
          Afficher/Masquer

          ou mieux, on met en place une démocratie réelle. Poutine à Paris? n’oublions pas que c’est un puissant oligarque et comme tous les oligarques ils n’œuvrent pas pour l’intérêt général (sauf quand ça les arrange).


          • rototo Le 27 avril 2014 à 20h40
            Afficher/Masquer

            avant de “ne pas oublier”, tu pourrais nous expliquer en quoi Poutine est un “puissant oligarque” ou meme un oligarque tout court ?
            Fais nous la liste des entreprises et des milliards qu’il détient stp, tu vas interesser du monde, ça fait 15 ans qu’ils essaient de fabriquer une liste en vain outre atlantique…


  2. fc Le 25 avril 2014 à 03h33
    Afficher/Masquer

    Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

    Si les états unis et ses ailes ne font pas ce qu’elles font actuellement ,ils vont perdre la main,perdre le contrôle de la finance, perdre le contrôle du négoce des matières premières ,perdre le contrôle des routes des matières premières en général et du pétrole du gaz et du charbon en particuliers ,perdre le contrôles des océans ….Etc….Etc
    Comprendre que tout cela est pour notre bien-être collectif, alors que la seule raison valable est de permettre au 1 % des plus riches avec l’aide des 9% gravitant autour a réalisé cette merveilleuse captation de la richesse, le reste de la population, vous moi et lui n’a que la valeur de ce qu’elle est en mesure de transformer au mieux et au pire de la chaire a canon…
    Les règles et les lois du 1% n’ont jamais été les mêmes que pour les 99% du reste de la population.
    Alors les Américains criminels de guerre ?


    • Guillaume Le 25 avril 2014 à 09h36
      Afficher/Masquer

      Quoi qu’il arrive ils perdront tout ce que vous mentionnez. Seulement il leur en coûtera plus cher en semant le chaos. Le monde multipolaire qui émerge lui fera payer, et c’est bien normal. Malheureusement comme la France-pays-des-droits-de-l’homme-occidental collabore, on en paiera le prix aussi. Pourquoi nous attendre pour réformer le système monétaire international par exemple? A ce rythme là dans 20 ans on sera réindustrialisés parce que nos salaires auront fait de nous l’atelier du monde. Les classes moyennes sont en Asie, c’est pas la guerre contre la Russie qui va changer la dynamique.


    • Arnould Le 25 avril 2014 à 10h34
      Afficher/Masquer

      Réponse simple et c’est ce que je pense depuis plusieurs années maintenant: les Américains sont des Allemands qui ont gagné deux guerres mondiales. Regardez les statistiques d’origine de la population US: au XIXe siècle il y avait au sud, du côté du Texas, des milliers de journaux en langue allemande. Le petit moustachu avait peut-être raison sur la race supérieure? Et maintenant pourquoi pas une troisième guerre mondiale?

      Après, il vaut peut-être mieux “collaborer” plutôt que finir “terroriste”?

      NB Je sais, je le sens, je file du mauvais coton…


      • Crapaud Rouge Le 25 avril 2014 à 11h15
        Afficher/Masquer

        au XIXe siècle il y avait au sud, du côté du Texas, des milliers de journaux en langue allemande” : si c’est ça, il vaudrait mieux interroger la religion que la langue, parce qu’une langue c’est surtout formel alors qu’une religion impose des concepts. Il se trouve qu’Allemands, Anglais et Américains sont dans la branche protestante, alors que Français et Russes sont dans celles qui précèdent le protestantisme. C’est le clivage fondamental. Maintenant que la question religieuse n’est plus brûlante comme autrefois, les Français pourraient se sentir plus proches des Russes que des Allemands, car le schisme orthodoxe est bien moins profond que celui du protestantisme.


        • yt75 Le 25 avril 2014 à 12h11
          Afficher/Masquer

          @CR
          Oui assez d’accord avec ça, en ajoutant peut-être qu’une différence majeure entre la branche pre et post protestante, est le côté “féminin”(ou yin) lié à la vierge beaucoup plus présent dans la branche “pre” que “post”, côté qui reste très important il me semble dans certaines perceptions. (vis à vis du rôle de l’état par exemple, ou aspect bottom up et pas strictement force brute top down).


          • fc Le 25 avril 2014 à 14h28
            Afficher/Masquer

            Cr & Yt75

            Pouvez-vous développé ou me renvoyer vers site pour mieux comprendre???


            • Crapaud Rouge Le 25 avril 2014 à 20h21
              Afficher/Masquer

              @fc: je ne peux que vous renvoyer à la thèse de Weber : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89thique_protestante_et_l%27esprit_du_capitalisme Elle est fort critiquable sur le plan strictement scientifique, car “l’esprit du capitalisme” est plutôt insaisissable. Mais si vous complétez cette lecture par quelques notions sur le protestantisme, vous découvrirez des différences gigantesques avec le catholicisme.

              Grosso modo : les protestants se sont rapprochés des premiers chrétiens, ce qui implique que chaque croyant est “prêtre”, que la pratique religieuse “recouvre” la vie profane, et qu’il n’existe pas d’œuvre (action) religieuse pour atteindre le salut, seule la foi sauve, et l’on doit trouver sa vocation dans le travail. La religion n’est plus une institution, il n’y a plus de distinguo entre sacré et profane ni d’intercesseur entre les individus et Dieu. Finalement, il n’y a plus la moindre dimension collective dans le protestantisme. Et je ne vous parle pas du fric, interprété comme une récompense divine…


        • Isa Le 28 avril 2014 à 21h49
          Afficher/Masquer

          Parfait, Crapaud Rouge. Vous avez impeccablement saisi et expliqué les différences culturelles fondamentales entre culture catholique et protestante. Ce que vous avez suggéré avec votre phrase “Finalement, il n’y a plus la moindre dimension collective dans le protestantisme” est qu’il mène à l’individualisme, voire, au bout de sa logique, au narcissisme, au rapport de force et à la guerre de tous contre tous, puisque chacun est censé détenir la Vérité telle qu’elle lui est “individuellement transmise par l’Esprit Saint”, et qu’aucune autorité n’est à même d’infirmer ou de valider le rapport de chaque croyant à sa version personnelle du message divin. A ce compte-là, c’est forcément le plus fort qui gagne… Ajoutons-y le culte du fric en tant que manifestation concrète de l’approbation divine (Max Weber l’explique très bien, et on en voit des exemples quotidiens aux USA), le moralisme, le conformisme et le légalisme comme seuls ciment sociaux possible en l’absence de concepts religieux unificateurs, et on a une bonne idée des raisons pour lesquelles nous sommes, comme vous le dites très justement, infiniment plus proches des Russes que des Anglo-saxons et autres pays protestants.


  3. vérité2014 Le 25 avril 2014 à 03h43
    Afficher/Masquer
    • Arnould Le 25 avril 2014 à 10h42
      Afficher/Masquer

      Je respecte Quatrepoint, mais il y a des limites. Soit il ne veut pas froisser en expliquant que les technocrates de Bruxelles n’ont pas compris l’extrême imbrication des industries russe et ukrainienne de l’est, soit nos technocrates sont vraiment nuls à ch… J’ai eu besoin de 10 minutes de Wikipedia pour comprendre cette extrême imbrication. Peut-être n’ont-ils pas le temps?


      • Piotr Peterovich Le 25 avril 2014 à 11h37
        Afficher/Masquer

        je crois que vous tenez un point crucial. Nos technocrates sont effectivement, pour une part importante, nuls à ch… Ils ont tellement été formatés à une vision du monde qu’ils en viennent à occulter tout ce qui ne correspond pas à cette vision, même lorsque les faits en offrent un démenti flagrant.


      • Kiwixar Le 25 avril 2014 à 22h39
        Afficher/Masquer

        Je ne pense pas que nos dirigeants soient incompétents, bien au contraire.
        Ils sont extrêmement efficaces dans leur service aux 1%. La pompe pour appauvrir les 99% est extrêmement efficace (globalisation, euro, etc.).

        La destruction de l’Ukraine est “utile” :
        – de la main d’oeuvre pas chère pour l’industrie allemande
        – main-mise sur l’agro-alimentaire (Monsanto, Cargill, DupontPioneer, OGM, etc)
        – main-mise sur le pétrole et gaz de l’est de l’Ukraine et de la Caspienne
        – affaiblir la seule opposition européenne à ce système (la Russie)
        – détruire un pays suite à une révolte/révolution : éviter que les Européens fassent la même chose (“tuer la poule pour faire peur aux singes”)
        – récupérer quelques tonnes d’or
        – mettre des bases de l’Otan encore plus près de Moscou
        – balkanisation : nouvelle source pour les traffics d’organes?
        – nouveau rideau de fer pour faire fonctionner l’industrie militaire (la seule qui reste)


        • Kouyak Le 26 avril 2014 à 02h36
          Afficher/Masquer

          Absolument, et la liste peut être rallonger : nous fourguer leur gaz de shit (la faute est volontaire), signer ensuite un accord suicidaire de libre échange avec les amerloques qui mettra l’Europe en position de paillasson, jusqu’au là on était à genoux, j’en passe et des meilleurs.


  4. fc Le 25 avril 2014 à 03h47
    Afficher/Masquer

    Je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

    Si les états unis et ses alliés ne font pas ce qu’ils font actuellement ,ils vont perdre la main,perdre le contrôle de la finance, perdre le contrôle du négoce des matières premières ,perdre le contrôle des routes des matières premières en général et du pétrole du gaz et du charbon en particuliers ,perdre le contrôles des océans ….Etc….Etc
    Comprendre que tout cela est pour notre bien-être collectif, alors que la seule raison valable est de permettre au 1 % des plus riches avec l’aide des 9% gravitant autour à réaliser cette merveilleuse captation de la richesse, le reste de la population, vous moi et lui n’a que la valeur de ce qu’elle est en mesure de transformer au mieux et au pire de la chaire a canon…
    Les règles et les lois du 1% n’ont jamais été les mêmes que pour les 99% du reste de la population.
    Alors les Américains criminels de guerre ?bien sur que non!!
    Alors les russes criminels de quelque chose ? bien sur que oui !!! CQfd


    • perceval78 Le 25 avril 2014 à 04h26
      Afficher/Masquer
      • fc Le 25 avril 2014 à 08h47
        Afficher/Masquer

        Vous avez absolument raison, mais je crois que le rôle de l’énergie semble majeur dans la déstabilisation géopolitique actuelle, en Ukraine et ailleurs. Donc le problème dépasse et de loin, les 0,1 % des plus riches (Q-E, paupérisation, spoliation, guerre)


        • xas Le 25 avril 2014 à 12h11
          Afficher/Masquer

          C’est aussi le problème en Syrie
          N’importe quel Libanais sait depuis des lustres que seul le gaz importe, et que la population n’est jamais prise en compte sauf pour etre manipulée.
          Les conflits d’intérets commerciaux profitent aux chefs d’états en place, et à Poutine comme aux autres.

          http://www.wikistrike.com/article-syrie-la-guerre-pour-le-gaz-104498838.html


      • FL Le 25 avril 2014 à 09h03
        Afficher/Masquer

        En désignant les 0,1% Paul Krugman exonère les 0,99 % qui leurs succèdent ainsi que les 9% suivants, dont il fait partie.


      • engel Le 25 avril 2014 à 11h11
        Afficher/Masquer

        0,1% = 7 millions de personnes, “quand même, m..de!” .


  5. yt75 Le 25 avril 2014 à 08h03
    Afficher/Masquer

    Il y a un conseil des ministres (ou de gang) USSA aujourd’hui apparemment, par conf call :

    “President Barack Obama will speak to several European leaders on Friday to try to nudge the EU toward fresh sanctions against Russia over Ukraine, Reuters reported, citing sources familiar with the matter.

    It said Obama was expected to speak in a conference call with British prime minister David Cameron, French president Francois Hollande, German chancellor Angela Merkel and Italian prime minister Matteo Renzi to discuss the issue. ”

    http://www.theguardian.com/world/2014/apr/25/russia-ukraine-john-kerry-us-sanctions

    Triste époque.
    Et la sauce définissant la Russie comme l’objectif principal est patiemment “travaillée” …


  6. C Balogh Le 25 avril 2014 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Moi, perso, je vis en France et cela m’agace de plus en plus de voir que j’obéis aux USA, si on m’avait dit que je votais pour Obama, y a de grandes chances que je n’aille pas voter…
    Pourquoi les gens supportent l’ingérence des USA entre l’UE et la Russie?
    De quoi se mêlent Obama et comparses dans nos négociations avec nos voisins?et provoquent, attisent le conflit en mentnat effrontément, un peu plus, chaque jour?
    Qu’on les renvoie chez eux, tout le monde s’en portera bien mieux, puisqu’on ne peut pas les enfermer.
    Mais ils veulent la guerre, l’Europe est assez grande pour qu’ils y installent un champ de bataille (eux y sont loin, chez eux, à des milliers de km)et puis, s’ils détruisent tout, ils pourront installer Monsanto, Monsanto en plein coeur de l’Europe, ça en jette, non?le despote alimentaire installé au carrefour du commerce international dans le pays au si nombreuses terres cultivables et ou l’eau n’est pas un rpoblème….
    Imaginez les milliers d’hectares gérés par Monsanto?La France, le grenier à blé OGM des USA……..


    • Guillaume Le 25 avril 2014 à 13h08
      Afficher/Masquer

      Yankee go home! C’est ça qu’on devrait entendre dans les manifestations. Je n’aurais aucun complexe à brûler un drapeau américain devant les caméras. Ça pourrait avoir un bel impact psychologique sur la population américaine (qui n’est pas l’Etat profond américain, j’en conviens).


  7. André Le 25 avril 2014 à 08h43
    Afficher/Masquer

    l’article plus affligeant que j’ai lu jusqu’à présent:http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/04/24/31002-20140424ARTFIG00368-poutine-est-il-devenu-un-danger-pour-la-paix-dans-le-monde.php
    Je ne sais si ce Melnik est un descendant d’Andrei Melnik un des dirigeants de l’OUN, mais ça vaut la prose des années 1940.


  8. Globule rouge Le 25 avril 2014 à 08h49
    Afficher/Masquer

    Ca c’est un boulot de journaliste. On aimerait voir de temps en temps cela dans les medias francais…


  9. Alter Egaux Le 25 avril 2014 à 09h10
    Afficher/Masquer

    Pour l’Ukraine, la seule question que la France doit se poser maintenant, c’est : “Que faisons nous dans l’OTAN ?”
    Notre indépendance diplomatique a été totalement perdue avec Sarkozy, et cette situation perdure avec Hollande.
    Pire : la France avait une position permettant un certain équilibre diplomatique international pour l’image de l’Occident dans le monde.
    Par exemple, pour la Guerre d’Irak, la question essentielle pour les USA à l’ONU était : “Que va faire la France ?”. Chirac a dit “Non”. Ils y sont allés quand même, mais avec un Occident désuni et sceptique (sans parler des peuples).
    Maintenant, l’Européen est le vassal de l’Empire US, à 99%.
    C’est une situation désastreuse, même si les peuples y sont opposés.

    2017, il nous faut sortir de l’OTAN, pour retrouver un équilibre perdu. C’est devenu un point essentiel pour une stratégie française qui, dans son histoire, a souvent été contre les Empires (Nations cancéreuses).


    • Piotr Peterovich Le 25 avril 2014 à 11h44
      Afficher/Masquer

      Cher ami français,

      C’est peine perdue : ses élites internationalisées, la France est désormais durablement vassalisée, s’alignant sur la politique étrangère américaine (quand elle ne la devance pas) et sur la politique économique allemande.

      Ceci étant, pour les prochaines élections, vous pourrez quand même voter pour l’un ou l’autre parti souverainiste. En Belgique, par contre, sur l’ensemble du spectre politique, on est confronté aux mêmes benêts euro-atlanto-philes.

      TINA, quoi…


  10. Theoltd Le 25 avril 2014 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Tout est dit dans cet article. Merci Olivier. Il ne reste qu’a le diffuser, le diffuser et le diffuser encore. La Verité progresse jour apres jour, grâce a un blog comme celui la.


  11. Ouallonsnous ? Le 25 avril 2014 à 09h37
    Afficher/Masquer

    Vous serez moins dérouté si vous prenez en compte que par Occident, actuellement, il faut comprendre, les USA et les pays européens néo colonialistes où trop faibles pour résister alignés sur la politique de Washington (UE).

    Cet Occident n’a rien à voir avec la civilisation occidentale hélléno-chrétienne universaliste des pays de l’Europe résultant de 3 millénaires d’histoires !

    Cette Amérique, ces USA devenue le pays le plus dangereux pour l’avenir et la paix du monde, s’est construite sur le plus grand génocide de tous les temps: Celui des autochtones, les Amerindiens. Ils ont été éliminés pour que les nouveaux arrivants puissent s’emparer de leurs terres et de leurs ressources… Et ces cow-boys sans foi ni loi ont aussi fait subir aux citoyens Noirs un atroce esclavage !

    En réalité, les Américains et leur clone israélien ne connaissent qu’un droit (qui n’en est pas un) : Celui du plus fort. Dit autrement, ils s’octroient tous les droits et les dénient aux autres… Et c’est cette même Amérique qui aujourd’hui encore conquiert par la force tous les territoires convoités, comme son double Israël, en imposant sa loi, son Système ultra-libéral, ses pions, son matérialisme, son mode de vie, sa brutalité, etc.

    Il est encore temps que la communauté des nations du monde les isolent par un « cordon sanitaire », jusqu’à ce que les peuples anglo-yankees aient retrouvés la maîtrise de leur destinée en se débarrassant de l’oligarchie néo-libérale, néo-colonialiste qui les oppriment depuis la proclamation et l’application de la doctrine chrétienne de la découverte au 16 éme siècle, la conséquence en étant l’impérialisme capitaliste, forme ultime du colonialisme, menaçant les populations de notre planète, sous le vocable de « mondialisation » !


    • Arnould Le 25 avril 2014 à 10h49
      Afficher/Masquer

      Vous allez plus loin que moi: vous nous parlez d’association entre deux peuples (certains ont parlé “races”) supérieur(e)s…

      Je sais pourquoi je file du mauvais coton: mon grand-père a disparu vers le 20 janvier 1943 quelque part en Ukraine, sur le front russo-germanique. Pour rien. Ca m’obsède.


  12. Pikpuss Le 25 avril 2014 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Que les Américains et Russes aillent se défier d’homme à homme en Alaska ( qui fut Russe )
    Les Russes sont rentrés chez eux après la fin de l’URSS. Les Américains devraient faire de même et s’occuper de leurs affaires !


    • Peter Le 26 avril 2014 à 23h53
      Afficher/Masquer

      ET bien justement, il semble que leurs affaires soient mondiales ( mondialisation ), sinon pour eux c’est la débandade


  13. yoananda Le 25 avril 2014 à 09h56
    Afficher/Masquer

    Neil Clark vient de découvrir le pilpoul !
    Un tel article aussi clair et synthétique est une perle.


  14. Kiwixar Le 25 avril 2014 à 10h54
    Afficher/Masquer

    “Quelqu’un peut m’expliquer?”
    Oui, je peux… c’est en fait très simple. C’est le “on nous dit que” qui explique tout.
    Ce “on” nous MENT :
    – nos politiciens occidentaux (Obama, W, Colin Powell, Hollande, Valls, …. tous….)
    – nos journaux mainstream : tous…..

    Depuis des années s’est mis en place un système pour aspirer la richesse des 99% vers les 0.1% avec quelques grosses miettes pour les 0.9% qui croquent un peu, mais juste assez. Parmi ces 0.9% qui croquent il y a les éditeurs des groupes de presse, qui viennent nous expliquer que les dirigeants de pays qui ont des richesses minières/pétrolières sont admirables quand ils se laissent piller, mais d’horribles dictateurs quand ils préfèrent que leur population profite de la richesse du pays.
    L’esprit colonial dans sa plus pure expression.

    Poutine, Morales, Maduro, l’Iran : mal
    Les horribles dictatures qui coopèrent (Arabie Saoudite, Qatar) : bien (de toute façon le niveau de vie de l’occident s’est effondré le jour où les femmes ont eu leur permis de conduire)
    L’Otan : bien (on ne sait pas à quoi ça sert ni contre qui, mais c’est bien)(au cas où)

    L’aspiration de richesses se fait de plus en plus rapide et de plus en plus visible, et ne s’embarrasse plus de narrative, plausibilité, moraline, ni rien. C’est que le temps presse avant l’effondrement bien décrit par la modélisation du rapport Meadows (modélisations certainement reprises et améliorées), et qu’il faut faire le plein de biens tangibles : métaux, terrains, armes, jacuzzis, whisky 35 ans d’âge, viagra. Les 20 ans à venir (énergie chère) seront bien différentes des 150 dernières années (énergie quasi-gratuite)…


  15. Crapaud Rouge Le 25 avril 2014 à 10h54
    Afficher/Masquer

    Vraiment très bon. Ce papier confirme par A plus B la thèse centrale de “de defensa”, à savoir que la “diplomatie” occidentale est totalement décousue, incohérente, “déstructurée”, dépourvue de tout principe et a fortiori de toute vision. Le camp occidental ne sait que “monter des coups” pour favoriser ses multinationales, il n’y a strictement rien au-delà.


    • yt75 Le 25 avril 2014 à 14h34
      Afficher/Masquer

      Pas forcément, je trouve la petite table résumé, en page 2 du PNAC manifesto (“Rebuilding America’s Defenses: Strategies, Forces, and Resources For a New Century.”), extrêmement cohérente et claire:

      http://iiscn.files.wordpress.com/2014/04/pnac.jpg

      Le seul “problème” étant qu’elle touche actuellement ses limites, pour diverses raisons (économiques, capacités US, montée Chine Russie, etc)


  16. Philippe Jourdon Le 25 avril 2014 à 10h59
    Afficher/Masquer

    envoyé par mail à Olivier BERRUYER, le 24 avril 2014
    je sais il ne faut pas… mais je ne suis pas un troll!

    Bonsoir Olivier BERRUYER,
     
    j’essaie de me connecter ce soir à votre blog mais il doit y avoir pléthore d’internautes et l’accès est bloqué
     
    très brièvement (puisque je sais vous êtes très occupé…], voilà:
     
    @goldfinger m’a gentiment parlé de ma participation à votre blog
    et je voulais lui répondre de façon concise:
    – elle n’est pas remise en cause;
    – ce qui se passe en UKRAINE je trouve vous révèle comme Journaliste
    avec votre équipe bien sûr: dont ici je m’exclue car ma sensibilité à cette situation paraît différente de la vôtre même si je partage certaines de vos idées sur ce thème d’actualité brulante
    – par contre c’est du point de vue d’un éventuel projet encyclopédique (par exemple en lien avec wikipedia…] que je serais fier de vous apporter mes compétences
    … mais pas tout de suite (notamment je ne suis pas à Paris; et je dois préparer mes cours en anglais pour partir enseigner à KIEV en automne…
    je vous dis les choses telles qu’elles sont !!

    concernant l’UKRAINE donc au début ce qui s’est passé m’a fait très peur
    et personnellement j’en sais assez de mon côté pour mon usage
    mais je vous assure la forme de ce que vous faites est très bien

    donc avec beaucoup de prudence: d’ici six mois j’y verrais plus clair
     
    tout comme @goldfinger je trouve que vous êtes en train de vous révéler comme journaliste …
     Chapeau!!!
     amitié, Philippe Jourdon


  17. Mark Le 25 avril 2014 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Ce texte est paru mot pour mot dans le Courrier de Russie, un journal francophone. Il eut été bon de le signaler…


  18. André Le 25 avril 2014 à 11h15
    Afficher/Masquer

    Les réactions de la société allemande à la crise ukrainienne:http://russiancouncil.ru/en/blogs/olgagulina/?id_4=1116


  19. ANNA Le 25 avril 2014 à 11h29
    Afficher/Masquer

    Le célèbre écrivain et dramaturge russe A.Tchekov disait :

    “Si au début d’une pièce de théâtre vous voyez un fusil, accroché a un mur, c’est que obligatoirement a la fin de cette pièce il tirera un coup…”

    Souvenons nous que il y a une dizaine d’années il a été “concocté” (pour ne pas dire “fomenter”) un groupe des top-modèles aux nichons nus, aux buts obscures de promouvoir l’entrée de l’Ukraine en UE et nuire aux intérêts de la Russie par le même coup de billard a plusieurs bandes.
    Et ben voilà ! Nous y sommes ! Le “fusil” a tiré !

    Une journaliste lesbienne, Caroline Foureste, qui est tombé amoureuse (selon son livre) d’une des FEMEN, INNA, devienne tout a coup… Tenez vous bien, une spécialiste stratégique et géopolitique de l’Ukraine :

    http://www.france24.com/fr/20140424-le-debat-ukraine-est-escalade-vladimir-poutine-partie-2/

    Je comprends pourquoi la France est dans la mouise actuellement – elle sait choisir ces “stratèges” !


    • Surya Le 25 avril 2014 à 14h12
      Afficher/Masquer

      Chomsky dénoncait le phénomène des “plateaux d’experts” (autoproclamés ou désignés) il y a plus de 25 ans 😉


  20. Olposoch Le 25 avril 2014 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Bravo à vous Olivier.
    Vous étiez presque seul il n’y a pas si longtemps.
    Vous êtes repris récemment, par des journalistes, des “pros” de l’information.
    Utile vous êtes.


    • Surya Le 25 avril 2014 à 14h13
      Afficher/Masquer

      ça en dit long sur le niveau du “journalisme” en France.


      • tchoo Le 25 avril 2014 à 19h55
        Afficher/Masquer

        J’ai entendu ce midi sur I-télé( que je regardes rarement) un journaliste (mais doit-on l’appeler comme cela) faire un édito sur l’Ukraine, la Russie et Poutine, d’une arrogance et d’une suffisance extra-ordinnaire: en gros Poutine n’est qu’un petit flambeur qui agite la menace de fermer le robinet du gaz pour affoller les européens et la France, mais celle-ci à n’a rien à foutre parce que elle achète du gaz ailleurs, alors que Poutine et la Russie (pays en très grandes difficultés économiques parce qu’il n’a que du pétrole et du gaz à vendre (sic)) ont absolument besoin de l’Europe pour vendre leur gaz, alors après avoir montrer les dents, il va vite faire “coucouche panier”
        On pense toujours avoir entendu le pire, mais c’est jamais le cas, jusqu’aou sont-ils capables de descendre?


        • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 23h38
          Afficher/Masquer

          Vous me retrouvez la source svp ?


    • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 15h14
      Afficher/Masquer

      Remercie je vous 🙂


      • step Le 26 avril 2014 à 00h43
        Afficher/Masquer

        tiens vla le coté yoda qui ressort !


  21. Macarel Le 25 avril 2014 à 11h43
    Afficher/Masquer

    Washington veut-il la guerre avec la Russie ?

    Le texte complet en Français :

    http://www.wsws.org/fr/articles/2014/avr2014/pers-a25.shtml


    • Ardéchoix Le 25 avril 2014 à 12h00
      Afficher/Masquer

      @ Macarel
      un morceau du discours de Jean Jaurés le 25 juillet 1914
      “Quoi qu’il en soit, citoyens, et je dis ces choses avec une sorte de désespoir, il n’y a plus, au moment où nous sommes menacés de meurtre et, de sauvagerie, qu’une chance pour le maintien de la paix et le salut de la civilisation, c’est que le prolétariat rassemble toutes ses forces qui comptent un grand nombre de frères, Français, Anglais, Allemands, Italiens, Russes et que nous demandions à ces milliers d’hommes de s’unir pour que le battement unanime de leurs cœurs écarte l’horrible cauchemar. “


  22. Guy Flury Le 25 avril 2014 à 11h50
    Afficher/Masquer

    Un peu sur le fil du rasoir, cet article, la géométrie variable y est parfaitement illustrée et c’est plus que troublant. Mais quand je lis, par exemple: “une loi faisant la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs”, je suis en alerte:
    – quelle est la compréhension de l’auteur de l’homosexualité et quel est son avis,
    – le mot ” promotion” est déjà une interprétation douteuse et tendancieuse (c’est de la propagande poutinienne), il s’agit plutôt de garantir des libertés fondamentales comme par exemple la liberté religieuse, tiens donc!
    Pour ces raisons, je lis cet article, interpellatif, certes, avec des pincettes.


    • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 16h00
      Afficher/Masquer

      Ce n’est de la propagande “poutinesque”, c’est le texte de la loi : interdiction de “la propagande des relations sexuelles non traditionnelles devant mineur“

      La Russie réfléchit à l’amender :

      http://www.lesinrocks.com/2014/01/27/actualite/la-russie-envisage-de-modifier-sa-loi-anti-propagande-homosexuelle-11465501/

      L’autre son de cloche LBGT :

      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/russie-des-que-l-on-declare-ouvertement-son-homosexualite-on-est-menace_1321032.html

      Moi je me demande ce qu’on aurait dit si en 1965 les Russes étaient venus nous donner des leçons sur la façon dont on traitait les homosexuels…

      Bon, pour ceux sensibles à ce sujet, je recommande de s’occuper d’abord de l’arabie où les homosexuels sont décapités au sabre :

      http://www.express.be/joker/fr/platdujour/ces-pays-ou-etre-homosexuel-est-un-crime-puni-de-la-peine-de-mort/168269.htm

      Merci d’y penser lors de votre prochain plein d’essence….

      Bref, on peut penser ce que l’on veut, mais alors c’est la même règle pour tous les pays…


      • fc Le 25 avril 2014 à 16h12
        Afficher/Masquer

        “Merci d’y penser lors de votre prochain plein d’essence….”
        Caroline Fourest défend l’Arabie Saoudite

        Ce 12 février 2013 était diffusé le deuxième volet du documentaire de Caroline Fourest sur les extrémistes. Celui-là traitait de l’islam, mais comme miss Fourest ne veut pas passer pour une islamophobe, elle en vient à s’appuyer sur les ennemis musulmans de Tariq Ramadan et des Frères Musulmans. Manque de chance, il s’agit de défenseurs de l’Arabie Saoudite, comme l’imam Chalghoumi et sa clique d’imams peu fréquentables. Fourest soutient de l’Arabie Saoudite, quand on connaît le traitement que le royaume réserve aux homosexuels (“Arabie Saoudite: « Chez nous, les homosexuels sont jetés du haut des immeubles »”), c’est croustillant !


      • yt75 Le 25 avril 2014 à 18h41
        Afficher/Masquer

        A ce sujet, homosexualité et Arabie Saoudite, les US ont un cas gênant sur les bras :

        http://edition.cnn.com/2014/03/27/politics/obama-saudi-gay/

        (diplomate Saoudien en poste à Los Angeles ayant été outé, demande d’asile aux US, demande refusée ..)


      • nanar Le 26 avril 2014 à 10h53
        Afficher/Masquer

        Deux professeurs de droit de l’Université de Yale, William Eskridge (page officielle) et Ian Ayres (page officielle) dénoncent l’hypocrisie des responsables américains face à la législation russe qui menace de faire oublier la compétition sportive. La plupart des critiques trouvent scandaleux qu’on puisse avoir dans un code de loi moderne des dispositions comme :

        1° « Les matières adoptées par un Conseil Scolaire […] doivent […] en conformité avec les lois de l’état et les règles du conseil de l’état […] interdire l’instruction concernant […] la défense de l’homosexualité. »

        2° « La propagande de l’homosexualité chez les mineurs est passible d’une amende administrative. »

        3° « Aucun district ne doit inclure dans l’organisation de ses cours, un enseignement qui : – Favorise un style de vie homosexuel
        – Dépeint l’homosexualité comme un mode de vie alternatif positif
        – Suggère que certaines méthodes sexuelles sont des méthodes homosexuelles sûres.

        4° « L’instruction relative à l’éducation sexuelle ou aux maladies sexuellement transmissibles devrait […] souligner, de manière factuelle et dans une perspective de santé publique, que l’homosexuealité n’est pas un mode de vie acceptable pour le grand public et que la conduite homosexuelle est une infraction pénale […] »

        “Au milieu de la course pour condamner la législation de la Russie, il importe de signaler que seule la 2ème disposition citée provient de la loi russe”. Les trois autres provenant de dispositions en vigueur dans des états fédérés américains. Sont visés l’Utah pour la première, l’Arizona pour la troisième, l’Alabama et le Texas pour la dernière (qui ne tiennent pas compte de la décision de la Cour Suprême qui déclare inconstitutionnelle la disposition pénale visée dans la suite de l’article).

        Au total, 8 états américains et de nombreux comtés et districts appliquent ce que les auteurs appellent des dispositions “no promo homo” (article). Ils soulignent également que la législation russe, symbolique, reprend les arguments des défenseurs américains des dispositions précitées (article). Ils insistent sur le fait qu’il aurait peut être fallu refuser de faire défiler les athlètes olympiques dans l’Utah (en réponse à ceux qui évoquent un boycott).

        « Parfois les défaillances morales des autres peuvent nous aider à voir nos propres défaillances morales ». Ils citent en exemple les programmes de stérilisation dans les états fédérés qui ont été arrêtés en réaction à l’eugénisme nazi.

        Bien que les auteurs soulignent, qu’outre des justififications idéologiques, Poutine ne peut justifier cette loi, ils insistent sur le fait qu’il pourrait rétorquer aux américains : “Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil”

        http://www.points-de-vue-alternatifs.com/2014/02/%C2%AB-l-hypocrisie-des-%C3%89tats-unis-sur-les-lois-anti-gays-de-la-russie-%C2%BB-juristes-am%C3%A9ricains.html
        (Traduction d’un article du washington Post)
        http://www.washingtonpost.com/opinions/us-hypocrisy-over-russias-anti-gay-laws/2014/01/31/3df0baf0-8548-11e3-9dd4-e7278db80d86_story.html


  23. Gédé Le 25 avril 2014 à 11h59
    Afficher/Masquer

    On pourrait ajouter le couplet sur l’Algérie. Bouteflika, réélu mourant sans avoir fait de campagne, toute opposition muselée par la police politique, toute la presse mise au pas, c’est bien. Mais Poutine, qui malmène aussi son opposition, quoique moins durement, c’est mal.


  24. Piotr Peterovich Le 25 avril 2014 à 12h00
    Afficher/Masquer

    Je trolle un coup, mais cela me démange depuis un certain temps 😉 …

    Un blogueur concurrent (un certain anthropologue belge aux initiales P.J.) prévenait depuis longtemps qu’un des modes de résolution des crises économiques majeures était “la bonne guerre”, celle que les vieux schn… se plaisent toujours à rappeler à la jeunesse (aux idées courtes et cheveux longs) en lui disant : ” ce qui vous manque, c’est une bonne guerre”.

    Assez curieusement, on ne l’entend plus sur les événements actuels, après un début en fanfare néanmoins fort prometteur, où lui et son acolyte/compère ont célébré pleins d’entrain l’adhésion de la population ukrainienne aux idéaux européens de prospérité et de consommation de masse, tout en stigmatisant l’ingérence russe dans le processus profondément démocratique du Maïdan…

    Suis-je le seul à m’interroger sur cet étrange phénomène ?


    • ig Le 25 avril 2014 à 17h27
      Afficher/Masquer

      Non,vous n’êtes pas le seul.
      Je surveille ce blog depuis les deux annonces, dont le vent de fraîcheur qui flottait sur le nouveau gouvernement ukrainien putchiste, dont je me suis demandé s’il s’agissait d’ironie. La suite,ou plutôt l’absence de suite démontre que non.
      Pour un blog qui se targue d’analyse systémique, toute une part du système n’existe tout simplement pas.
      Ce qui discrédite l’ensemble de l’analyse.

      Je suis pour ma part très déçue, mais bon…


      • Suzanne Le 25 avril 2014 à 18h04
        Afficher/Masquer

        Même sentiment que vous deux. Le blog réussit le défi majeur de ne PAS parler de l’Ukraine depuis un nombre impressionnant de semaines, je me demande bien comment ils font.
        Moi aussi extrêmement déçue. J’attendais au moins un avis, quelque chose. Mais ce silence…


        • Leterrible Le 25 avril 2014 à 19h31
          Afficher/Masquer

          PP-ig-S………….

          Le problème….c’est que ce n’est plus un blog (au sens où vous l’entendez….) depuis que P.J. a (été sollicité pour) (reçu)(obtenu) une charge universitaire en Belgique….où il fait , en gros , un travail de persuasion “sur le terrain” de l’ “éthique des rapports économiques”…
          Cette charge , objectivement bien méritée , a été considérée par beaucoup de ses afficionados comme une “réponse absorbante” du système…par contre , lui , je pense , estime faire du bon travail ( en tous cas meilleur que poursuivre un idéal réformateur chimérique par la confrontation écrite des idées…) , avec en sus quelques apparitions médiatiques plus nombreuses , quoique très encadrées systémiquement…!! Alea jacta est…L’avenir sera juge.


          • olivier69 Le 25 avril 2014 à 20h38
            Afficher/Masquer

            Bonsoir Leterrible,
            Vous dénoncez la liberté d’expression (“un idéal réformateur chimérique par la confrontation écrite des idées”) pour lui attribuer le mérite de revendiquer une liberté d’action par infiltration ?
            “Le problème….c’est que ce n’est plus un blog ….” Cela devient un problème de quelle nature ? Parce que ce n’est pas ce que je comprends dans les commentaires. Il est question du traitement de la crise Ukrainienne.
            Cdlt


          • Suzanne Le 25 avril 2014 à 21h14
            Afficher/Masquer

            (A Leterrible)
            Mouais bon, non. La plupart des gens qui écrivent sur internet ont des charges, y compris parfois universitaires ou de recherche lourdes. Pas un argument.
            Donc, quelques raisons possibles :
            L’auteur du blog s’est trompé (lui en veux pas de ça, moi-même je me suis vastement trompée au début…), est vexé de s’être trompé, et ne dit plus rien.
            Tout universitaire est tenu à la fois à un devoir de réserve et à un droit de libre expression (à peu près aussi incompatible, ça, au fait, que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes versus l’intangibilité des frontières); peut-être que l’auteur se sent plus mu par le devoir que par le droit.
            L’auteur a reçu déjà des menaces pour autre chose et préfère être prudent.
            L’auteur pâtit d’avoir fermé ses commentaires. Les commentaires, c’est pénible, mais si on les garde, on est sûr d’être pris à parti (et donc informé) sur tout sujet brûlant pour les participants. Les commentaires, c’est l’assurance que le blog reste vivant.


          • Nicks Le 28 avril 2014 à 16h37
            Afficher/Masquer

            J’ai été exclu de son blog pour avoir questionné sa démarche, avec le risque de se faire récupérer. Mon style toujours très incisif bien entendu (en citant les sponsors de la chaire notamment, Alianz) n’a pas du aider :oB.

            Depuis sa parole s’est totalement diluée, comme je le prévoyais. Son influence est proche de zéro à mon avis. Je continue seulement à lire les chroniques de François Leclerc, même s’ils s’est effectivement fourvoyé pour l’Ukraine et qu’il a donc décidé de ne pas suivre l’évolution de la situation apparemment, peut-être pour ne pas se dédire.

            Je reproche aussi à Jorion et certains des commentateurs de s’être totalement égarés au moment des élections présidentielles de 2012. Il serait cruel pour eux de reprendre leur propos de l’époque.


        • ig Le 25 avril 2014 à 20h00
          Afficher/Masquer

          Ah ah, dans ce cas là on le dit. Du genre ” la situation en Ukraine est préoccupante, mais nous n’avons pas d’éléments permettant à ce jour une analyse”
          Mais là, l’Ukraine n’existe tout simplement pas. En anthropologie, on sait combien l’information ” en creux” ie ce qui n’est pas dit, hurle autant si ce n’est plus que ce qui est dit…..

          Je suis d’accord avec vous, Leterrible, la chaire a marqué un net infléchissement du politiquement correct.


        • Piotr Peterovich Le 25 avril 2014 à 21h46
          Afficher/Masquer

          C’est possible. Ceci étant, sur d’autres sujets (je pense notamment au nucléaire), il ne s’est pas privé de faire des analyses type “café du commerce”.

          En passant, j’adore le concept de “géo-politique de comptoir”. C’est exactement le mot qu’il convient pour qualifier ce qui tient lieu de diplomatie à l’union européenne et aux EUA…


      • vérité2014 Le 25 avril 2014 à 18h14
        Afficher/Masquer

        Jorion est très Européiste(l’âge?),de plus sa famille était fort proche de Spaak(Cia,ITT,européiste de chez européiste avant l’heure).Il propose toujours des analyses et des solutions souvent pertinentes mais bien gentilles/naives,de gauche(un peu comme la gauche du PS ou Mélenchon)mais jamais ils ne veulent reconnaitre le lien avec l’Euro et l’UE.Inutile de se plaindre de la troika à juste titre à longueur de blog si c’est pour avaliser le comportement de l’Empire car ..l’Europe c’est la paix etc etc…je crois que c’est un problème de générations,je mets la barrière à ceux qui sont nés après 1958/1960…les autres (nés avant,parfois enfants durant la guerre ou matraqués de ‘plus jamais ça’à l’école)sauf quelques exceptions il n’y a rien à faire, ils préfèrent la ruine économique au fait de revoir leur logiciel même devant des faits accablants.Poutine c’est Hitler,Chavez un salaud,Assad un tyran sanguinaire.Mais Pravy sektor,bandera,al quaeda etc si ils servent l’Empire et bien silence total…auto censure?C’est la pire des censures je trouve.
        Seule solution envisagée:supprimer la spéculation…comme si (même si j’adorerais cela) cela avait ne fusse que 0.00000001 % de chance de se produire.C’est un peu pathétique.


    • nono Le 25 avril 2014 à 18h32
      Afficher/Masquer

      Super Jorion qui traquait la moindre arrière-pensée d’extrême-droite dans les commentaires de ses blogs, qui a même un jour plié O.B. pour la simple raison que Les-crises se trouvaient en lien sur un site affreux, ne trouve rien à redire à la junte de Kiev… Qui, je le dis en passant, n’est qu’une junte de plus installée par la CIA. La liste est longue. Pour Jorion, la messe est dite depuis longtemps. Il travaille au coeur du système et en connaît les tabous. Rouerie ou incompétence? C’est la question qu’il posait concernant les banquiers. La réponse est la même, un bon mélange des deux.
      La véritable extrême-droite, c’est la cour suprême des USA. Là-dessus il a raison.


    • olivier69 Le 25 avril 2014 à 18h39
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Correct ! C’est comme la promo de la monnaie électronique basée sur nos droits, comprenons-nous ce que cela suggère ? Cette volonté de tuer le “fidus”…
      Et que dire de ? Condescendance ? Ou….. inavouable ?
      http://www.pauljorion.com/blog/?p=57932
      Ce n’était pas le moment, car cette vidéo a une portée qui dépasse sans doute ses intentions.
      D’un extrémiste à l’autre….Maladresse ?
      Si l’on pouvait me réconcilier avec l’idée que je m’en faisais, j’en serai ravi. Pour le coup, je ne sais plus à quel expert, je dois me fier ! 🙂
      Pour sûr, ce n’est pas dans la philosophie d’un libéral authentique (diversité, liberté, égalité des droits,… ) de procéder de cette manière. Je préfère l’éducation à la moquerie. Je ne vois pas où il voulait en venir, ni pourquoi cette façon de faire, mais bon,….
      C’est peut-être que je n’y comprends rien ?
      Pour l’Ukraine, je suis donc moins surpris et plutôt conforté dans le ressenti. Plus besoin de référendum, nous avons nos experts…
      C’est à dire un beau mariage de déraison : Certains pseudo-socialistes ont l’expertise (élite) et certains pseudo-libéraux ont les finances (oligarchie). Quel bel empire appelé “sociale démocratie” ! Sachez que le libéralisme (égalité des droits) est mort pour le bonheur d’un socialisme revendiqué et clientéliste (socialisation des pertes et privatisation des gains).
      Conclusion du modèle social : bipolaire : riche/pauvre en lieu et place d’une diversité assumée…..


    • Crapaud Rouge Le 25 avril 2014 à 20h38
      Afficher/Masquer

      PJ est excellent sur beaucoup de points, mais nul en politique. Il en a apporté la preuve en soutenant qu’une solution pour sauver l’euro consisterait à mutualiser les dettes : c’est politiquement zéro car l’on sait que les Allemands ne le voudront jamais.


      • Nicks Le 28 avril 2014 à 16h39
        Afficher/Masquer

        Nul en politique : sentence on ne peut plus pertinente.


  25. jeff Le 25 avril 2014 à 12h04
    Afficher/Masquer

    bravo , olivier pour votre intervention ce matin sur bfm business.

    le député européen a perdu son calme face à vos arguments.
    Surtout , sur l ukraine .


  26. Claribelle Le 25 avril 2014 à 12h23
    Afficher/Masquer

    Un texte de Dominique Jamet (du 14 avril) sur Boulevard Voltaire pose le même genre de questions mais sur le seul problème de l’Ukraine: “Ukraine: j’aimerais que l’on m’explique” http://www.bvoltaire.fr/dominiquejamet/ukraine-jaimerais-lon-mexplique,56636


  27. ANNA Le 25 avril 2014 à 12h38
    Afficher/Masquer

    * Un petit “hors sujet”, mais qui est en lien avec l’actualité

    En parcourant certains sites et blogs, je découvre que certains anti-Poutinistes primaires français adorent écrire le nom de Poutine, a la manière anglaise – Putin, en espérant que leur propre mépris du président russe blesserait les russes. Mais c’est sans compter le fait que Poutine est tellement populaire que…
    Puttin’ on the ritz :
    http://www.youtube.com/watch?v=FNXd3wX_USc


  28. Macarel Le 25 avril 2014 à 12h39
    Afficher/Masquer

    Une tentative d’explication parmi d’autres…

    L’Amérique néo-libérale de Reagan a lancé une courses aux armements dans les années 80, avec l’ex URSS, course plus connue sous le nom de “projet de guerre des étoiles”.
    Cette course a mis à genou l’économie du “diable” communiste, et provoqué la dislocation, et la fin de l’ex-URSS.
    Les “hell’s angels” capitalistes ont profité de la situation, surtout sous le règne de Yeltsine, pour dépecer la bête.
    Mais ils sont allés trop forts, trop vite, et trop loin. Leur voracité n’étant plus à démontrer.
    Le peuple russe a subi de plein fouet les effets de cet effondrement, et a beaucoup encaissé de coups, en plus de ressentir un sentiment d’humiliation.
    C’est sur ce terrain que s’est faite l’ascension de Vladimir Poutine au pouvoir, le peuple l’a suivi car il avait pour programme d’en finir avec les oligarques pro-occidentaux et les mafias affairistes, de redresser l’économie du pays, et de laver l’humiliation subie depuis la chute du mur de Berlin.
    Les “hell’s angels” capitalistes ont criés à la spoliation, au retour des hommes du KGB, n’ont cessé depuis au travers de leur bras armé qu’est l’OTAN, d’encercler toujours plus prêt l’ours russe, avec pour objectif final de le tuer, afin de reprendre leur business lucratif, trop tôt interrompu.
    Mais ils ont sous-estimé, ce qui fait l’âme russe, et la volonté de Poutine de rétablir la Russie comme une puissance de premier plan dans le concert des nations.
    C’est ce qui rend la situation, et les ingérences en Ukraine des “hell’s angels” capitalistes très dangereuses.
    Car Poutine, j’en suis convaincu, est habité par un sentiment de revanche sur l’Empire auto-proclamé du bien. Il sait qu’il ne peut le vaincre militairement, mais il sait que son talon d’Achille est le statut de sa monnaie impériale le Dollar.
    Je pense qu’il utilisera l’arme monétaire pour provoquer l’effondrement des USA, comme Reagan avait utilisé la course aux étoiles pour provoquer l’effondrement de l’ex-URSS.
    Si le Dollar cesse d’être la monnaie de réserve internationale qu’il est encore, en particulier s’il cesse de dominer le commerce international, et en particulier celui de l’énergie, du pétrole, alors c’en sera fini de l’“American way of life”, les USA ne pourront plus vivre à crédit sur le dos du reste du monde, et le niveau de vie de sa population s’effondrera : provoquant de graves troubles internes, voire une dislocation de la Fédération.
    C’est cela qui rend la situation issue de la période post-guerre froide très dangereuse. D’un côté les russes ont une revanche à prendre sur l’humiliation qui leur a été infligée par l’occident, de l’autre les USA sont dos au mur, ils luttent pour conserver leur statut exceptionnel, issu des deux guerres mondiales du siècle précédent : pour garder leur mode de vie particulièrement insoutenable, qu’il ne peuvent maintenir, que parce que le reste du monde accepte encore leurs dollars.
    Le danger vient de ce que l’on a, face à face, deux grand fauves blessés, armés qui plus est d’un arsenal nucléaire permettant de vitrifier toute la surface de cette planète.
    L’Europe là dedans, ne compte pas pour grand chose, d’autant plus, qu’elle n’a à sa tête que des fantoches.
    Quant aux chinois, ils ne se sentent pas encore suffisamment puissants, pour intervenir dans la confrontation, et ils ont encore, pas mal de dollars sur les bras, d’où leur actuelle prudence. Et qui plus est, ils ont leurs propre problèmes internes auxquels ils doivent faire face, je pense à la grande grève en cours dans la région de Canton.
    Les USA, voudraient redéployer leurs forces, dans la région pacifique en vue de contenir la puissance montante qu’est la Chine, mais il sont contrariés dans leurs plans, par une Russie qui a décidé qu’elle ne reculerait plus.


    • FL Le 25 avril 2014 à 14h48
      Afficher/Masquer

      Petite anecdote en marge de l’Histoire.
      Dans les années 1992-1996 j’ai connu un états-unien, professeur d’université à Boston qui à parcouru la grande et nouvelle Russie de ses années la.
      Cette personne était mandatée, pourquoi pas, par une grande banque, Chaise Manhattan qui a depuis fusionnée avec Morgan, pour faire un inventaire en vu d’investissement en Russie.

      Les affaires ça n’attend surtout pas et merci Boris (à la tienne Eltsine, paix à ton âme) au passage…

      Mais quelle déception lorsque Poutine à montré le bout de son nez, en voulant protéger les intérêts russes…


  29. Macarel Le 25 avril 2014 à 12h54
    Afficher/Masquer

    Les “Hell’s Angels” capitalistes, se battent aussi sur le terrain économique contre la Russie.

    Standard & Poor’s vient de dégrader la note de la Fédération de Russie.

    http://en.itar-tass.com/economy/729547


  30. Dufifi Le 25 avril 2014 à 13h10
    Afficher/Masquer

    Bonjour et merci pour votre travail de désintox sur les infos concernant la “crise” ukrainienne.

    Un bémol toutefois sur l’article présent lorsque vous y évoquez le caractère “démocratique” du gouvernement syrien.

    Il est acquis pour moi, que la révolte du peuple syrien a été récupérée, voire provoquée par des puissances étrangères à la Syrie, tout comme les révoltes des autres révolutions arabes et celles de couleur nettement “ouvragées” par des officines pilotées par les USA et l’UE.

    Reste que je pense qu’il est inadéquat et contre-productif dans le cadre de propos qui se veulent objectifs de parler en termes positifs aussi peu nuancés du régime de Bachar El Assad.

    Je côtoie quotidiennement au travail un ami libanais, d’éducation sunnite mais appartenant à une famille farouchement laïque, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle lui, sa mère et deux de ses frères ont choisi la France lorsqu’il s’est agit pour eux de quitter le Liban en 1988.

    A l’époque l’image de la France à l’étranger et notamment au Moyen-orient était encore très largement positive… il en va malheureusement tout autrement aujourd’hui.

    Cet ami me parle quasiment chaque jour de la situation au Moyen-orient, il connaît tout cela sur le bout des doigts, et pour cause, il a vécu la guerre à Beyrouth de 1982 à 1988 et une large partie de sa famille est toujours là-bas, ballotée par des événements dont nous ne pouvons que très partiellement prendre la mesure ici.

    Il va sans dire que les libanais connaissent dans leur chair ce qu’est le régime syrien et ce depuis l’avènement en 1970 d’Hafez El Assad, père de Bachar El Assad.

    Je peux vous assurer, sans développer davantage, que ce régime est tout sauf laïc ou démocratique, il s’agit d’un régime de tyrans d’une cruauté sans bornes. La duplicité du pouvoir syrien n’a d’égale que sa cupidité et son absence totale de considérations humanitaires. Cette duplicité lui a permis, et lui permet encore vraisemblablement, de présenter aux yeux de l’étranger une façade polie qui s’avère n’être qu’un rideau de fumée.

    Reste bien sûr que le peuple syrien est victime d’une part des manœuvres géostratégiques à l’œuvre entre le monde arabe, les USA, Israël et la Russie, mais aussi d’autre part et il ne faut en aucun cas l’oublier, d’un régime totalitaire sanguinaire qui se camoufle derrière une image de respectabilité très largement usurpée.

    Encore une fois, si l’on prétend être objectif, il faut aller jusqu’au bout de la démarche.

    Hormis ce gros bémol, merci pour votre travail de contre-information “mainstream”, votre démarche est plus que jamais nécessaire.


    • Noma Le 25 avril 2014 à 13h31
      Afficher/Masquer

      “merci pour votre travail de contre-information “mainstream”, votre démarche est plus que jamais nécessaire.”

      C’est quoi mainstream?

      Voici ce que l’on pouvait lire dans Libé du 23 janvier : http://www.liberation.fr/monde/2014/01/23/ukraine-l-extreme-droite-s-incruste-a-maidan_975038

      A cette époque Olivier ne s’était pas encore excité sur le dossier ukrainien, pourtant tout était quasiment déjà dit dans un média “mainstream”.

      NB – pas sûr que mon commentaire passe le cap de la censure, m’enfin on verra bien.


      • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 16h05
        Afficher/Masquer

        Ben pourquoi, il est très bien votre commentaire 🙂

        Je ne suis pas un croisé, j’essaie d’être honnête intellectuellement dans cette histoire… Je n’ai pas d’accointances ni avec les Ukrainiens, ni avec les Russes, et je en m’intéressais pas à tout ça avant fin février, en effet…

        Oui, mais quand vous avez 1 article qui dit la vérité et 99 qui la déforme, n’y a t il pas un souci ?


        • totor Le 25 avril 2014 à 16h29
          Afficher/Masquer

          C’est ce que dénonçait Chomsky, en fait: quand il y a un article qui présente un point de vue opposé, il y en a 50 qui présente un point de vue conformiste, avec une présentation de la réalité pour le moins discutable.
          Dire: ‘il y a un article dans Libé qui parlait de ça il y a 3 mois, donc la presse est libre”, c’est comme dire: “je suis pas raciste, la preuve, j’ai un ami noir”!


          • Mano Le 25 avril 2014 à 16h39
            Afficher/Masquer

            Okay alors on essaie avec celui-ci :

            http://www.liberation.fr/monde/2014/04/25/direct-la-cour-penale-internationale-ouvre-une-enquete-sur-l-ukraine_1004351

            Notez que je ne suis pas lecteur habituel de Libération, j’ai choisi ce journal comme j’aurais pu en choisir un autre.

            Donc, qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans l’article de Libé? Ou qu’est-ce qui vous gêne dans sa façon de présenter les choses?

            Je suis curieux, je voudrais bien savoir où est la désinformation (merci de citer au moins un passage tendancieux)


            • C Balogh Le 25 avril 2014 à 16h57
              Afficher/Masquer

              à Mano,
              concernant votre article de libé
              “Ce compromis international, qui prévoyait un désarmement des groupes illégaux et la libération de bâtiments publics, avait créé un espoir d’apaisement mais il est resté totalement lettre morte et Moscou et Washington se rejettent depuis la responsabilité de l’échec.”
              Je ne vois pas les choses sous dcet angle.
              Dans cet extrait, ceci implique cela et on passe à côté du fait que c’est l’Ukraine qui devait désarmer ect, pas Moscou!!le coup d’état s’est passé en Ukraine, pas en Russie!
              D’un côté on dit à Poutine, L’ukraine a le droit de choisir son destin, de l’autre, on demande à Poutine de désarmer et de sortir les gens des bâtiments???mais kesako ce bazard, c’est du grand n’importe nawak, le truc schyso, si Poutine bouge, il a tort mais il a pas le droit de pas bouger, non, mais…..il n’y a que des fous pour penser que tous les autres sont fous…..


            • Mano Le 25 avril 2014 à 17h11
              Afficher/Masquer

              Bon je n’ai pas tout compris, mais je mets votre réponse décousue sur le compte de votre nervosité.

              Merci en tout cas d’avoir fait un effort d’explication.

              Pour ma part je n’ai vu dans l’article de Libé qu’un compte rendu de la situation, mais je dois être naïf, “on” nous cache tellement de choses…


            • totor Le 25 avril 2014 à 18h15
              Afficher/Masquer

              Je ne sais pas si vous êtes de bonne foi ou pas, mais reconnaissez quand même que le gouvernement ‘pro-russe’ avait très mauvaise presse alors que le gouvernement putschiste actuel a plutôt les faveurs de la presse. Sinon, vraiment, je ne peux plus rien pour vous!


            • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 18h17
              Afficher/Masquer

              Okay. Simple. On va prendre disons… la première phrase ! :

              “Les Occidentaux accentuent leur pression ce vendredi sur la Russie, accusée par Kiev de vouloir lancer «une troisième guerre mondiale» en soutenant les séparatistes de l’est de l’Ukraine, où la situation continue à se tendre sans véritablement éclater pour autant”

              Vous êtes bien d’accord qu’on aurait pu commencer aussi par :

              “Les BRICS apportent leur soutien à la Russie, qui accuse le gouvernement ultra-nationaliste putschiste de Kiev de vouloir lancer « une troisième guerre mondiale » en refusant de sanctuariser les droits des habitants de l’est de l’Ukraine, où la situation continue à se tendre sans véritablement éclater pour autant”

              Ca change drôlement les choses, non ? Surtout quand le public lit ça 50 fois, des reprises des déclarations du gouvernement de Kiev en une, et des Russes 10 fois sur 10 en page 15.

              Alors pourquoi on a choisi le 1er ?

              Idem : “Sur le plan diplomatique, la chancelière allemande, Angela Merkel, a appelé le président russe, Vladimir Poutine, pour lui faire part de «sa grande inquiétude à propos de la situation tendue» dans la région et lui demander de «travailler à la mise en œuvre» de l’accord de Genève. ”

              => “Le président russe a fait part à Merkel de sa grande inquiétude sur le comportement de Kiev, etc

              Idem : “Kiev a aussi haussé le ton contre Moscou, accusé de soutenir activement les rebelles voire d’avoir envoyé des agents alors que des hommes lourdement armés, très professionnels, en cagoule et treillis sans insigne patrouillent à Slaviansk. «La Russie veut lancer une troisième guerre mondiale», a lancé le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk.”

              On est d’accord, c’est du grand délire ? Des accusations gravissimes sans la moindre preuve.

              Etc.


            • Mano Le 25 avril 2014 à 19h47
              Afficher/Masquer

              “Vous êtes bien d’accord qu’on aurait pu commencer aussi par :

              “Les BRICS apportent leur soutien à la Russie, qui accuse le gouvernement ultra-nationaliste putschiste de Kiev de vouloir lancer « une troisième guerre mondiale » en refusant de sanctuariser les droits des habitants de l’est de l’Ukraine, où la situation continue à se tendre sans véritablement éclater pour autant””

              J’ai un doute, où avez-vous vu que les Russes (Poutine) accusaient Kiev de vouloir lancer une troisième guerre mondiale ? Si c’est le cas votre version a du sens, autrement elle est en totale contradiction avec la version de Libé qui prétend que c’est Kiev qui accuse la Russie.

              “=> “Le président russe a fait part à Merkel de sa grande inquiétude sur le comportement de Kiev, etc” Là c’est votre parole contre celle de Libé : est-ce Merkel qui a appelé Poutine ou l’inverse?

              “On est d’accord, c’est du grand délire ? Des accusations gravissimes sans la moindre preuve.”

              Non on n’est pas d’accord, si Libé rapporte les faits, rien que les faits, où est le délire?

              Niez-vous que “Kiev a aussi haussé le ton contre Moscou etc.” ; cela ne veut pas dire que c’est la réalité, cela veut simplement dire que “Kiev a aussi haussé le ton etc.”

              Il est fort possible (et probable) que chacun des deux camps essaie d’enfumer l’autre.

              Ce que je vous reproche est de systématiquement voir le mal d’un seul côté.

              Il y a c’est vrai des néo-nazis côté Kiev, mais il y a aussi, et en nombre certainement plus grand, des fascistes côté Russe.

              Je vais vous faire rigoler, mais le Petit Journal sur Canal+ a montré le nouveau maire pro-russe de Slaviansk lors d’une “conférence de presse” dans laquelle il a clairement menacé les journalistes présents ; et cela ne vous interpelle pas?


            • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 23h37
              Afficher/Masquer

              “Il y a c’est vrai des néo-nazis côté Kiev, mais il y a aussi, et en nombre certainement plus grand, des fascistes côté Russe.”

              Oui, c’est évident. On est d’accord.

              Question : qu’est ce qu’on fout dans ce bordel ALORS ? Parce que à l’évidence ça va dégénérer.

              Un pays pareil, on ne doit pas s’en approcher à moins de 100 km…

              Et donc surement pas signer des accords d’association avec lui.

              C’est juste le coeur de mon propos.


            • Mano Le 26 avril 2014 à 01h18
              Afficher/Masquer

              Alors si c’est cela, entièrement d’accord avec vous!


    • Manaflar Le 25 avril 2014 à 14h44
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord.
      N’importe qui d’intellectuellement honnête reconnait sans forcer qu’il y a toujours, dans ces manifestations (que ça soit Syrie, Ukraine ou autre), une partie du peuple qui a des aspirations légitimes et justes.
      Le problème dans ces prémisses de “révolution” vient toujours du groupe de personnes organisées et influentes – voire violentes – qui arrivent à en prendre le contrôle, pour ensuite orienter cette foule vers les buts qu’ils se sont fixés.


  31. yt75 Le 25 avril 2014 à 13h45
    Afficher/Masquer

    Vous avez vu le dernier discours de Kerry ?

    en VO :
    http://www.theguardian.com/world/2014/apr/25/russia-ukraine-john-kerry-us-sanctions?commentpage=1

    une version doublée sur le monde.

    Du délire à l’état pur

    “le monde ! le monde ! tout le monde est d’accord ! le monde a porté le bon jugement ! Les Russes sont les coupables ! seul Kiev applique les accords ! maintenant on va taper fort !”

    Et clairement l’objectif depuis le départ.

    Si cela ne se transforme pas en “crise transatlantique mesurée” extrêmement vite, on est vraiment très mal barré.


    • tchoo Le 25 avril 2014 à 20h23
      Afficher/Masquer

      Les cons, les connards, les salopards, ils vont finir par la provoquer cette putain de guerre et nous envoyer au front en première ligne
      tout ça pour ne pas sombrer seul
      putain de Yankees


  32. Fasciaux Le 25 avril 2014 à 13h47
    Afficher/Masquer

    Le Monde, Libération, Le Figaro, tout comme le New York Times, le Guardian ou encore The Economist, malgré des affiliations politiques différentes, tiennent peu ou prou tous le même discours : il faut voir la main de Moscou derrière les événements qui troublent l’Est de l’Ukraine.

    Voir notre article “A Genève, rien de nouveau” : http://www.lecourrierderussie.com/2014/04/geneve-rien-nouveau/


    • Mano Le 25 avril 2014 à 16h30
      Afficher/Masquer

      Je vais poser une question bête : et si Le Monde, Libération, Le Figaro, tout comme le New York Times, le Guardian ou encore The Economist avaient raison?

      Oui je sais, c’est vraiment très bête, il vaut mieux évidemment faire confiance à http://french.ruvr.ru/ , là au moins on est certains d’être bien informés.


      • Surya Le 25 avril 2014 à 17h29
        Afficher/Masquer

        Il fut un temps où le consensus était de penser que la terre était plate 😉


        • totor Le 25 avril 2014 à 18h04
          Afficher/Masquer

          En attendant, il y a suffisamment de faits troublants, susceptibles de contredire le discours dominant occidental, qui sont cités dans cet article et qui ont été largement occultés, pour considérer que les médias n’ont pas fait correctement leur travail, ou en tout cas pas dans les proportions qui permettent d’informer correctement les citoyens.
          Pas besoin d’invoquer la théorie du complot: même en restant factuel, il y a un sérieux problème et il est légitime de le dénoncer…


        • Surya Le 25 avril 2014 à 18h11
          Afficher/Masquer

          Non, vous avez simplement avancé l’argument du nombre; comme si le fait qu’il y ait 6 vecteurs d’informations allant dans un certain sens et un seul dans le sens contraire suffisait pour déduire quelle est la vérité. Or ce n’est pas pertinent.


      • Bob Le 25 avril 2014 à 17h40
        Afficher/Masquer

        @Mano

        > Je vais poser une question bête : et si Le Monde, Libération, Le Figaro,
        > tout comme le New York Times, le Guardian ou encore The Economist avaient raison?

        Qu’entendez-vous par “avoir raison” ?

        Voulez-vous dire “ils ne disent pas de mensonges” ?
        Je pense aussi qu’il n’y a pas de réels mensonges.
        Par exemple, quand ils disent “le gouvernement Ukrainien affirme que Poutine mange des enfants”, ils ne disent pas de mensonge.

        Le fait de toujours présenter l’information sous le même angle n’est pas un mensonge, c’est de l’omission.

        Si par “avoir raison” vous voulez dire qu’ils manipulent l’information pour que l’opinion publique aille dans *ce* sens, et que *ce* sens est effectivement le meilleur pour la France de manière objective, alors :
        – peut-être
        – mais je préfère qu’on m’explique les choses avec les tenants et les aboutissants, plutôt qu’on m’assène une vérité biaisée

        Si un journal disait “cette crise est bien pour la France, ça nous permet de resserrer nos liens avec les USA et en plus, on pourrait virer Poutine pour mettre un gars plus coopératif à la tête de la Russie, pour nos intérêts, sans compter que si on part en guerre, les gens ne verront plus que c’est la crise”, je trouverais la démarche beaucoup plus honnête.


        • Mano Le 25 avril 2014 à 17h54
          Afficher/Masquer

          Vous, vous vous posez trop de questions, et pas forcément les bonnes.

          Par “avoir raison” je veux simplement dire qu’ils présentent les faits tels qu’ils se produisent, ni plus ni moins, n’allez pas chercher midi à quatorze heures.

          Mais je n’ai pas non plus dit qu’ils avaient raison, j’espère que vous avez remarqué le “si” au début…

          De toute façon l’objet de mon commentaire était de mettre en opposition tous ces journaux avec La Voix de la Russie (entre autres bien sûr) mais apparemment cela vous a échappé, tellement vous étiez concentré sur “autre chose”.

          C’est bien d’être sceptique envers tous les médias, mais n’oubliez pas d’être aussi sceptique envers ce que vous lisez sur ce blog.


          • Leterrible Le 25 avril 2014 à 19h48
            Afficher/Masquer

            Vous écrivez : “C’est bien d’être sceptique envers tous les médias, mais n’oubliez pas d’être aussi sceptique envers ce que vous lisez sur ce blog.“.

            C’est exactement cela….O.B. annonce à 16h05 :”Je n’ai pas d’accointances ni avec les Ukrainiens, ni avec les Russes, et je en m’intéressais pas à tout ça avant fin février, en effet…”….

            Autant les parties économiques de ce blog (intention première) étaient lisibles de manière autonome , autant , selon moi sur l’aventure ukrainienne , il est indispensable d’avoir parcouru les média classiques AVANT d’analyser les articles de ce blog Y COMPRIS la plupart des commentaires.
            Après , on prie pour avoir LA bonne appréciation des choses.


            • Crapaud Rouge Le 25 avril 2014 à 23h18
              Afficher/Masquer

              média classiques” ? Vous avez une drôle de façon de nommer les choses… En tout cas, j’ignorais que le classicisme pouvait s’appliquer à des sites Internet qui n’ont pas 10 ans d’âge. Il me semble que vous avez choisi ce mot pour abaisser les médias “non classiques”, et les considérer comme douteux. Je me trompe ?


            • Olivier Berruyer Le 25 avril 2014 à 23h37
              Afficher/Masquer

              Euh, j’essaie, mais SURTOUT, lisez d’autres blogs 🙂


            • Leterrible Le 25 avril 2014 à 23h57
              Afficher/Masquer

              Pour Cr.R..

              média classiques” = Les “Monde”-“Figaro”…et clones + les chaînes-TV de “grande” écoute…..en bref la soupe populaire…

              Il me semble que vous avez choisi ce mot pour abaisser les médias “non classiques”, et les considérer comme douteux. Je me trompe ?
              ………OUI !


            • Crapaud Rouge Le 26 avril 2014 à 14h04
              Afficher/Masquer

              @Leterrible : ok, je me trompe, excusez-moi pour l’erreur. Reste que je ne suis pas trop d’accord avec votre post, car le but de la lecture n’est pas d’avoir “LA bonne appréciation des choses” mais de militer pour une appréciation. Il s’agit de faire contrepoids, comme sur le plan économique.


            • Spipou Le 26 avril 2014 à 19h41
              Afficher/Masquer

              LA bonne appréciation des choses, je ne crois pas que qui que ce soit puisse y arriver ! Ou alors, il faudrait pouvoir lire dans les esprits de McCain, d’Obama, de Poutine, des gens de Pravy Sektor, des russophones de l’est, des journalistes…

              Moi je prie surtout pour que la folie s’arrête, et si c’est le cas, je pardonnerai même à mes médias de m’avoir enfumé.

              Il semblerait que le bon dieu ait entendu mes prières et en ait touché un mot au gouvernement hollandais :

              http://www.dedefensa.org/article-qui_a_peur_du_nucl_aire__25_04_2014.html

              Sinon, un article du Guardian que j’avais déjà mis en lien dans un autre commentaire. Est-ce que quelqu’un en saurait plus là-dessus ?

              http://www.theguardian.com/world/2014/apr/24/protesters-ukraine-weapons-cache-mine


          • Greg Le 26 avril 2014 à 23h01
            Afficher/Masquer

            “je veux simplement dire qu’ils présentent les faits tels qu’ils se produisent”

            Non ils ne le font pas c’est bien pour ça qu’on se pose des questions.

            Par contre à force de lire tes commentaires je ne peux pas m’empêcher de penser à ces trolls stipendiés par l’UE pour faire le tour du web et essayer discréditer les opinions divergentes des béni oui oui européistes…


      • Suzanne Le 25 avril 2014 à 18h11
        Afficher/Masquer

        Voyons cette question bête : je vous comprends, j’ai moi-même beaucoup hésité au début, avant de me rendre compte de la manipulation, grâce au blog d’Olivier.
        Je me souviens même de m’être dit : voilà, c’est ça les périodes avant-guerre, c’est quand on n’y comprend plus rien.
        Maintenant, après, à un moment il faut se faire un avis : on lit le plus possible on réfléchit le plus possible et on finit par décider, bien sûr avec une marge d’erreur et avec un degré de confiance plus ou moins grand.
        Mais l’intégrité, l’équilibre, la justice ne changent pas de sens, c’est à vous à décider en votre for intérieur.


      • André Le 25 avril 2014 à 19h01
        Afficher/Masquer

        Il faut bien savoir ce que pensent les Russes, non?


      • Tycer Le 26 avril 2014 à 01h11
        Afficher/Masquer

        @Mano:
        Si vous relse l’histoire récente, vous comprendrez qui a “raison” ou qui présente le problème de la bonne manière.

        La dictature de Pinochet? USA.
        Les bombes atomiques sur un Japon déjà vaincu? USA.
        Les coups d’États en Iran? USA.
        La guerre du Koweït et l’histoire des couveuses? USA.
        L’aide à l’Afghanistan fasse aux russes? USA
        Le millions de mort civil en Irak en 2003? USA.

        Je ne fais que citer les gros événements connus, car les exemples sont bien plus nombreux.

        Actuellement nous avons les Preuves que les USA soutiennent depuis 9 ans les antirusses d’Ukraine.

        Bref.
        La réponse se trouve dans les livres d’histoires


        • Mano Le 26 avril 2014 à 01h29
          Afficher/Masquer

          Il me semble que vous avez oublié le plus important :

          L’élection de François Hollande? les USA.

          J’ai des preuves que je tiens gracieusement à votre disposition, contactez Olivier qui transmettra.


      • Macarel Le 26 avril 2014 à 08h44
        Afficher/Masquer

        Il n’y a pas de complot, en tout cas, au niveau des journalistes. Simplement, il y a trop de journalistes qui ne sont que de simples perroquets, qui répètent en boucle la propagande de ceux qui sont à la manoeuvre et dont ils dépendent.


  33. coinfinger Le 25 avril 2014 à 13h59
    Afficher/Masquer

    Cet article mets en évidence les incohérences dans les discours et les faits que chacun discerne ou ressent et cela avec constance depuis de nombreuses années .
    Il y a donc un mensonge difficile à tenir . Mais pourquoi ?
    La réponse me semble manifeste , une volonté consciente de dissimuler que le contrat social en occident est rompu . Et cela a 3 niveaux : vis à vis des pays sous développés/en voie de développement , en interne aux US ( l’éclatement des bulles Ntic et suprimes ) et c’est nouveau à
    la faveur des évenements Ukhrainiens : entre US et Europe . L’Europe est sommée de se subordonner à l’utilitarisme inégalitaire US .
    Le Titanic se casse en deux . Doit on aller à la proupe où à la proue ?


  34. Guillaume Le 25 avril 2014 à 14h02
    Afficher/Masquer

    Merkel et Poutine seraient pour des discussions tripartites pour régler la question ukrainienne. Russie-Ukraine-UE, autrement dit sans les Amerloques. Il serait temps!
    http://fr.ria.ru/world/20140425/201069643.html

    YANKEE GO HOME !!!


    • yt75 Le 25 avril 2014 à 14h24
      Afficher/Masquer

      Effectivement bonne nouvelle !

      Je ne serais pas étonné que trois “lignes” de discussions s’établissent :

      – l’actuelle : US / Russie / “ukraine pnac kiev” / Ashton pour la forme

      – celle évoquée : Russie/UE (ministres ou chefs gvnmts)/ “Ukraine?”

      – une UE (chefs gvnmts) / US, mais pas forcément officielle, et espérons sur une ligne “vous commencez à nous faire chier”
      (un peu comme lors de la construction du gazoduc transsibérien, et “crise transatlantique” majeure de la guerre froide associée) :
      http://en.wikipedia.org/wiki/Urengoy%E2%80%93Pomary%E2%80%93Uzhgorod_pipeline
      Ou à partir de 27:50 :
      https://www.youtube.com/watch?v=fQJ-0jAr3LQ


      • yt75 Le 25 avril 2014 à 16h49
        Afficher/Masquer

        A remarquer que la même conversation est rapportée dans les dépêches AFP(paris), Reuters(londres), AP(nyc), mais uniquement dans le sens :

        “Merkel aurait juste dit qu’elle était inquiète pour l’Ukraine de l’Est, et que le monstre Poutine devrait appliquer les accords de désescalade de Genève, accords par ailleurs parfaitement appliqués par Kiev.”

        On va bien voir ce qu’il en est, et on a là une bonne occasion de “test de propagande comparée”!

        La volonté de discussions tripartites est mentionnée dans la presse Allemande ?


        • yt75 Le 25 avril 2014 à 17h28
          Afficher/Masquer

          A noter que la version en allemand de la même dépêche parle de discussions tripartites, uniquement pour adresser la question de l’approvisionnement en gaz :
          http://de.ria.ru/politics/20140425/268357733.html

          Et je n’ai pas trouvé de version anglaise …


    • Globule rouge Le 25 avril 2014 à 22h01
      Afficher/Masquer

      on se debarasse pas des americains comme ca….


  35. Jo Le 25 avril 2014 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Je suis déroutée ? qui peut m expliquer ce pandémonium absurde ..

    A quoi joue les USA depuis des décennies à semer des troubles hors sol pour imposer son hégémonie libéraliste ..

    Pour tenter de puiser aux racines du mal, j’ai plongé ds les travaux d’Annie Lacroix-Riz issus des fonds d’archives impitoyables. Là je suis tombée a la renverse..de découvrir l étendue du machiavélisme à la manette depuis la nuit des temps de la défaite de 40 de la France en 2 jours a l’Europe des banksters d aujourd’hui ourdissant ds le plus grand secret la perte de 800 millions de citoyens et les funérailles pour indigents de la Démocratie. L’écueil a ce délire hégémonique de guerre economique des atlantistes semble Mr Poutine.

    Apparemment, l’histoire repasse les plats..


  36. Hellebora Le 25 avril 2014 à 15h03
    Afficher/Masquer

    Merci à Macarel (11h43)

    Un autre article à charge contre le New York Times… et par extension Le Monde : “Les photos de propagande du New York Times sur l’Ukraine sont démasquées” – Alex Lantier, 24 avril 2014

    http://www.wsws.org/fr/articles/2014/avr2014/nyti-a24.shtml


  37. Mano Le 25 avril 2014 à 15h33
    Afficher/Masquer

    Vladimir Poutine aurait dit :

    “Si le régime actuel à Kiev a vraiment commencé à utiliser l’armée contre la population dans le pays, c’est un crime très grave contre son propre peuple”

    Remplacez Kiev par Damas et ça marche aussi, étonnant non?


    • Guillaume Le 25 avril 2014 à 15h47
      Afficher/Masquer

      Ca n’étonne que vous. Damas lutte contre des djihadistes qui ne sont même pas syriens, djihadistes payés par le Qatar et l’Arabie Saoudite, nos alliés qui pendent ou décapitent les homosexuels-mais-là-bas-c’est-pas-grave. D’ailleurs tous les jours on nous en parle à la télé de manière complètement contradictoire sans que ça ait l’air de gêner les journalistes. Ils peuvent dire dans la même phrase que Bashar a envoyé l’armée à tel endroit, et nous dire après que des “rebelles” internationaux avaient pris possession de ces villes (rebellentt qui utilisent le gaz sarin maintenant, comme nous l’a montré Seymour Herch et ou Carla Del Ponte).
      Les liens sont là:
      Le journal de révérence: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/05/06/les-rebelles-syriens-ont-utilise-du-gaz-sarin-selon-carla-del-ponte_3171289_3218.html
      http://www.lrb.co.uk/v36/n08/seymour-m-hersh/the-red-line-and-the-rat-line
      Plus ancien, sur l’entreprise américaine Yahoo: http://news.yahoo.com/seymour-hersh-alleges-obama-administration-lied-syria-gas-204437397.html

      On nous dit aussi que les ravisseurs des journalistes en Syrie parlent français, parce qu’ils sont français. Mais c’est un détail. Si en France des djihadistes venaient nous tirer dessus, vous leur offririez une aide humanitaire?


      • Mano Le 25 avril 2014 à 15h57
        Afficher/Masquer

        Renseignez-vous, pendant plus d’un an les syriens manifestaient pacifiquement, sans un seul islamique visible, et Bachar leur tirait dessus pour toute réponse à leurs revendications.

        C’est Bachar (et indirectement Poutine) qui est la cause de l’arrivée des djihadistes en Syrie.

        Comme c’est Poutine maintenant qui va en Ukraine provoquer l’arrivée de plus en plus d’extrémistes (il faut dire que les neuneus de Kiev l’aident bien sur ce coup là)

        Et attendez-vous à davantage d’extrémisme dans l’avenir.


        • Guillaume Le 25 avril 2014 à 16h03
          Afficher/Masquer

          D’accord, j’irai me renseigner. Je n’y avais pas pensé. Merci…


        • C Balogh Le 25 avril 2014 à 17h48
          Afficher/Masquer

          “Renseignez-vous, pendant plus d’un an les syriens manifestaient pacifiquement, sans un seul islamique visible, et Bachar leur tirait dessus pour toute réponse à leurs revendications.

          C’est Bachar (et indirectement Poutine) qui est la cause de l’arrivée des djihadistes en Syrie.”

          J’ai eu l’occasion de discuter avec des Syriens, apparemment, ça n’est pas le gouvernement qui a tiré sur les civils en premier lieu, ensuite, forcément tout est partie en cacahuète, mais, c’est normal, en France, si on tirait sur des civils et des gosses, il y aurait une réaction.C’est voulu.Des agitateurs ont été très grassement payés pour aller semer le dawa et y sont parvenus comme partout où ils passent, faut dire qu’ils sont rodés.Affirmez comme vous le faites que les djihadistes sont venus sur demande de BAchar al Assad, et m^me de Poutine, c’est ce que vous écrivez, est totalement farfelu.
          Je ne vois pas l’intérêt de faire venir ses ennemis chez soi d’autant plus si ils ne sont pas syriens…et cela aurait été bien plus simple de calmer le conflit interne sans les agitateurs mercenaires de l’occident.


        • Un naïf Le 25 avril 2014 à 17h57
          Afficher/Masquer

          Et l’utilisation du gaz sarin en Syrie, ça vient d’où ? Il semble bien que le valet turc des USA n’y soit pas pour rien… Et les “rebelles” syriens armés de lance-roquettes américains, c’est Bachar ? Rechercher de l’info obstruée par une puissante couche de médias mainstream prêchant la bonne parole atlantiste n’est pas chose aisée, j’en conviens, mais se faire sermoner par un perroquet, c’est dur…


        • olivier69 Le 25 avril 2014 à 21h52
          Afficher/Masquer

          Bonsoir Mano,
          non, non, renseignez-nous avec le sérieux que l’on mérite.
          Pour l’instant, l’info, c’est mano qui dit que…..Poussons le vice, et c’est le copain du copain du copain qui a dit que ?
          Donc vos sources, svp ?
          ps : la délégation, c’est bien, ok ! Mais lorsque l’on affirme ce genre de propos, alors on démontre, on argumente….Cela évite d’être un propagandiste, non ?
          Cdlt


          • Mano Le 26 avril 2014 à 01h10
            Afficher/Masquer

            C’est bien parce que c’est vous : http://www.amazon.fr/gp/product/B00ANILPTY/ref=oh_details_o05_s00_i00?ie=UTF8&psc=1

            Mais pas que, seulement je n’ai pas le temps de vous faire la liste de tout ce que j’ai pu lire sur le sujet.

            Un autre livre que je n’ai pas encore lu mais ça ne devrait pas tarder : http://www.amazon.fr/gp/product/2701164672/ref=oh_details_o05_s00_i01?ie=UTF8&psc=1
            Je l’ai commencé mais il m’est tombé des bras (écrit par un docteur politologue, alors…)


            • olivier69 Le 26 avril 2014 à 12h14
              Afficher/Masquer

              Bonjour Mano,
              je vous remercie notamment pour votre effort et votre attention . Et c’est, en effet, compliqué. Vos sources sont intéressantes, je le reconnais. J’ai d’ailleurs commencé à regarder leurs perceptions du conflit (notamment au travers de 2 reportages respectifs de 10mn sur France24).
              En fait, vous vous doutez bien que c’est la façon dont vous avez présenté la chose qui m’a interpellé :
              “pendant plus d’un an les syriens manifestaient pacifiquement, sans un seul islamique visible”.
              Alors que sur bfmtv par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=o4_nvT1g3r0
              Ou encore, Gérard de Villiers : la vérité sur la Syrie (Ce Soir Ou Jamais).
              Ou encore ceci (fiabilité ?) : https://www.youtube.com/watch?v=VtZBH0CTgyo
              Et la liste est longue….Le doute est donc permis.
              Vous voulez un exemple d’interprétation ?
              Je vous propose : “Vous oubliez qu’il y a probablement eu de multiples manifestations pacifiques avant une répression très dure (à ma connaissance),”. Le “probablement” nous libère d’une certitude de non participation violente de groupes militaires ou religieux extrémistes. Cela aurait été beaucoup plus persuasif et suffisant, même sans sources. L’impact… 🙂
              Pourquoi ? Je pense que c’est sans doute un mélange des deux versions diffusées (mais une panique ou une crise mal gérée suite à des actes répétitifs uniquement pacifiques ? j’en doute).
              C’est le “sans un seul islamique visible”, visible ? Je n’ai pas d’accointance avec ce culte religieux mais attention, l’islam doit-elle nécessairement être assimilé à la violence ? parce que “islamique” (terme générique) ? Vous savez l’économie est aujourd’hui sans doute aussi violente que l’extrémisme religion. Je dirai même qu’elle exacerbe, par certains aspects, un extrémisme religieux.
              Question : Pour le coup, l’économie n’est-elle pas devenue aujourd’hui, une nouvelle forme d’extrémisme religieux concurrentielle ? Ce n’est que mon avis….
              Cdlt


            • Mano Le 26 avril 2014 à 13h48
              Afficher/Masquer

              Merci pour ces informations et les liens, j’en prends bonne note.

              L’utilisation du terme islamique peut sembler maladroite, je voulais simplement signifier que pendant plus d’un an la révolution syrienne avait un caractère purement laïque, il n’était pas question de religion, en tout cas personne ne prétendait qu’il y avait des djihadistes parmi les manifestants.


  38. Bob Le 25 avril 2014 à 15h47
    Afficher/Masquer

    L’Ukraine avait tout pour devenir un grand pays indépendant. Elle est multi-culturelle et idéalement placée pour avoir des échanges avec l’Europe ET de échanges avec la Russie.

    Mieux, ils pouvaient devenir LA plaque tournante des échanges Europe / Russie.

    Et là, ils réussissent à tout foutre en l’air.
    (remarque, ils sont bien aidés… )

    Il est indéniable qu’il y avait des problèmes en Ukraine.
    Quand on regarde le jeu des chaises musicales de présidents / premiers ministres / vice premier ministre qui se joue depuis plus de 20 ans là-bas, on a l’impression que c’est un peu consanguin…

    Pour que l’Ukraine puisse changer, il faut clairement que tout ce groupe de dirigeants change aussi. Changement que ne peut pas se faire en 1 jour.

    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi l’Europe, les USA ou la Russie se mêlent de cette histoire ?
    L’analogie est peut-être mal choisie, mais quand il y a 2 chiens qui commencent à se grogner dessus, il ne faut pas intervenir pour les séparer à chaque fois qu’une babine se retrousse. C’est le meilleur moyen pour que leur agressivité perdure.
    Non, il faut les laisser régler leurs compte une bonne fois pour toute. Ces règlements de compte ne se terminent jamais mal (quelques blessures tout au plus), mais après ça, leurs relations repartent sur de bonnes bases et personne n’a plus à intervenir.

    Si l’Ukraine souhaite être dirigée par l’extrême droite, ils en ont tout à fait le droit.
    Si l’Ukraine ne souhaite pas être dirigée par un gouvernement d’extrême droite non légitime, ils en ont tout à fait le droit aussi.
    Personne en dehors d’eux ne peut décider à leur place de ce qui est bien ou non pour eux.

    A ma connaissance, l’Europe et les USA ne partent pas en guerre en Corée du Nord pour faire la police et dire aux nord-coréens comment ils doivent vivre. Alors pourquoi ce comportement dans d’autres pays ?


    • Spipou Le 25 avril 2014 à 23h05
      Afficher/Masquer

      Peut-être parce qu’ils ont cru au départ que ce n’était pas dangereux ?


  39. vérité2014 Le 25 avril 2014 à 15h51
    Afficher/Masquer

    Le mépris de ces gens la:

    CHUIS AU-DESSUS DE ÇA – Sachez-le: une campagne européenne, ça n’a rien à voir avec une campagne française. C’est plus grand, plus beau, plus fort. C’est en tout cas ce qu’en pense Sylvie Goulard, eurodéputée Modem, élue dans la région Ouest en 2009, aujourd’hui candidate dans la région Sud-Est.

    Sylvie Goulard, élue meilleure députée européenne française par le journal l’Opinion, donnait une interview à Lyon Mag à l’occasion du lancement de sa campagne. Elle commence par louer les mérites des députés européens, dont les compétences seraient bien plus larges que celle de ses homologues nationaux, ou des édiles de France :

    Ces élections ne sont pas un remake des municipales. L’enjeu, c’est d’élire des gens capables de négocier un accord avec les USA qui concerne 500 millions d’individus.

    Pour bien expliquer son discours, Sylvie Goulard précise à qui elle s’adresse lors de cette campagne. Et à la croire, les 65 millions de Français ne seraient pas assez :

    Le député européen ne s’adresse pas au petit public français. Les dirigeants nationaux n’y connaissent rien, ils vendent une Europe qui n’existe pas.

    Sylvie Goulard a récemment co-écrit un livre avec l’ancien Premier ministre italien Mario Monti, De la démocratie en Europe.

    http://lelab.europe1.fr/En-campagne-pour-les-Europeennes-l-eurodeputee-Sylvie-Goulard-ne-veut-pas-parler-au-petit-public-francais-14233


  40. fc Le 25 avril 2014 à 15h53
    Afficher/Masquer

    Kiev suit l’exemple des nazis et prive la Crimée de l’eau

    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_25/Kiev-suit-l-exemple-des-nazis-et-prive-la-Crimee-de-l-eau-7844/


  41. Hellebora Le 25 avril 2014 à 16h15
    Afficher/Masquer

    Unelected Regime Begins Killing Spree in Eastern Ukraine – encore un Tony Cartalucci, le 25 avril sur le site NEO: http://bit.ly/QLtsJC

    [quand le masque tombe…]
    « The use of fanatical, irregular forces, armored vehicles, and aircraft including warplanes and helicopter gunships, signifies an escalation of violence by Kiev against its own people through the use of clearly disproportionate force aimed at terrorizing the population. That the United States and European Union have spent the past 3 years engaged in what they called the “responsibility to protect” in both Libya and Syria, and are now backing a regime that is arraying military forces against its own people, marks a new low in both the impartial application of “international law” and the perceived legitimacy of the Western nations now increasingly involved in Ukraine’s political crisis. »

    [La position de l’OTAN] « By pursing an already unpopular conflict in Ukraine, NATO and its individual member nations are only further diminishing their international influence – ensuring failure elsewhere and the further acceleration of an apparent, irreversible decline across the West. »

    [Perspectives] : « Many see NATO and their client regime in Kiev’s actions in eastern Ukraine and along Russia’s borders elsewhere as an attempt to provoke Moscow into acting first – justifying a wider conflict. For Russia and the anti-fascists in eastern and southern Ukraine, patience to weather these provocations will eventually lead to the self-inflicted collapse of the regime in Kiev, and a reunited Ukraine standing stronger still with its eastern neighbors. »

    Nul ne sait comment la situation va évoluer mais en tt cas, elle est bien “scary” et “déboussolante” aussi ! Impression d’être sur un volcan prêt à entrer en éruption, en avoir l’intime conviction et s’étonner qu’autour de soi, tout soit aussi tranquille, normal. Colère sourde à l’encontre de ceux qui sont aux manettes et de ceux qui ont les porte-voix mais les délaissent…


  42. vérité2014 Le 25 avril 2014 à 16h16
    Afficher/Masquer

    Le Blog d’Olivier dans la presse mainstream Belge(LE SOIR):

    voir ici

    Certains faits sont sujets à controverse, comme le carnage de la place Maïdan survenu jeudi 20 février. 30 personnes avaient trouvé la mort ce jour-là, abattues par de mystérieux snipers. Alors que Kiev accuse des snipers à la solde de Ianoukovitch, des journalistes allemands de la chaîne ARD ont enquêté et remettent en cause les déclarations du nouveau pouvoir. Selon le reportage, ce jour-là des tirs semblaient venir de l’hôtel Ukraina, fief de l’opposition. De nombreux doutes subsistent quant à l’identité des snipers

    Avec la vidéo et tout et tout bravo

    http://www.lesoir.be/529129/article/actualite/monde/2014-04-25/cour-penale-internationale-ouvre-une-enquete-preliminaire-en-ukraine


  43. samuel Le 25 avril 2014 à 16h23
    Afficher/Masquer

    ” Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ? ”

    Personnellement, j’aurais bien du mal à vous expliquer la conduite de la maison blanche ou celle des premières huiles du pentagone sur le moment, mais il me semble que cette conduite pourrait très bien s’apparentait à celle des banquiers, lorsqu’ils s’apercoivent des fois que les carottes sont cuites, que font-ils donc à ce moment là ? Malheureusement comme je n’ai pas fait médecine, je ne pourrais vous décrire plus précisément à quoi ressemble ce syndrome. Il est bien évident que la situation de plus en plus intenable du budget Américain doit certainement y jouer dans le fait que les choses se gâtent davantage à l’extérieur ou en Ukraine. N’est-ce pas souvent la conduite des politiciens dans la plupart des démocraties, lorsqu’ils savent très bien qu’ils n’auront jamais à en rendre des comptes aux yeux de l’histoire. Il y aurait bien autre chose, mais là je rentrerais dans un portrait bien moins complaisant à l’égard d’Obama.


  44. Yves Le 25 avril 2014 à 18h12
    Afficher/Masquer

    J’encourage les personnes qui comprennent l’anglais à se connecter sur Russia TV (RT) par example grace à ce site http://internet-tv.appspot.com/ Je n’ai pas de télévision chez moi depuis 6 ans, je voulais justement me mettre à distance de nombreux medias français/US de très mauvaises qualité. Internet permet maintenant de comparer … John Kerry accuse RT de propagande, en fait pour ce type de personne, quand un média indique un message opposé à celui de Washington, c’est considéré de la propagande! Quelle mauvaise foi, quel manque d’ouverture!


    • Surya Le 25 avril 2014 à 18h31
      Afficher/Masquer

      Finalement, c’est peut-être la première fois que Kerry dit la vérité dans cette affaire 😉


  45. vérité2014 Le 25 avril 2014 à 18h32
    Afficher/Masquer

    Furious Russia, Downgraded To Just Above Junk By S&P, Proposes “Scorched Earth” Retaliation Against NATO Countries.

    Les sanctions niveau 3 ce soir après WS?

    Russian presidential adviser Sergei Glazyev proposed plan of 15 measures to protect country’s economy if sanctions applied, Vedomosti newspaper reports, citing Glazyev’s letter to Finance Ministry. According to Vedomosti as Bloomberg reported, Glazyev proposed:

    Russia should withdraw all assets, accounts in dollars, euros from NATO countries to neutral ones
    Russia should start selling NATO member sovereign bonds before Russia’s foreign-currency accounts are frozen
    Central bank should reduce dollar assets, sell sovereign bonds of countries that support sanctions
    Russia should limit commercial banks’ FX assets to prevent speculation on ruble, capital outflows
    Central bank should increase money supply so that state cos., banks may refinance foreign loans
    Russia should use national currencies in trade with customs Union members, other non-dollar, non-euro partners

    In other words, a full-blown scorched earth campaign by Russia.

    http://www.zerohedge.com/news/2014-04-25/furious-russia-downgraded-just-above-junk-sp-proposes-scorched-earth-retaliation-aga

    The verbal combat continues as the US resorts to using Jack Lew in its latest barrage of panic-inducing threats:

    *LEW SAYS RUSSIA NEEDS TO ‘TAKE A STEP BACK’
    *LEW: U.S., ALLIES WORKING TO ENSURE RUSSIANS ‘PAY THE PRICE’
    *LEW SAYS U.S. PREPARED TO ACT IF RUSSIA DOESN’T STEP BACK
    *LEW DECLINES TO COMMENT ON CONTENT OF POSSIBLE SANCTIONS

    As a gentle reminder, while the Ruble has weakened since the sanctions (oh and Russia’s credit rating has been downgraded), it is US equities that suffered the largest “costs”…

    http://www.zerohedge.com/news/2014-04-25/treasury-secretary-lew-warns-more-costs-come-russia-will-pay-price


  46. André Le 25 avril 2014 à 18h46
    Afficher/Masquer

    Radio svoboda: entraînement des volontaires de Praviy Sektor:http://youtu.be/HY38U8DFchc


  47. Hellebora Le 25 avril 2014 à 19h16
    Afficher/Masquer

    Arsenic dit : “alors que le monde vient à peine d’oublier la 2de guerre mondiale, la Russie veut en commencer une 3ème…: http://bit.ly/1iVJ33W (Frankfurter Allgemeine Zeitung).
    L’Allemagne, elle, et aussi l’Italie, n’emboitent cependant pas le pas à Obama qui menace à nouveau de sanctions.

    Sinon, 13 passagers d’un bus ont été pris en otages à Slaviansk; ils font partie de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et le maire auto-proclamé déclare qu’il y a 1 espion du régine de Kiev parmi eux…
    Tweet du journaliste britannique @GrahamWP_UK · (40 min) :”Am hearing of OSCE abduction in Sloviansk. Disturbing, not surprising. Its lawless here.”


  48. Jean-Jacques Valliet Le 25 avril 2014 à 19h59
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier
    Vous devriez reprendre l’info de la voie de la Russie :
    Kiev suit l’exemple des nazis et prive la Crimée de l’eau

    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_25/Kiev-suit-l-exemple-des-nazis-et-prive-la-Crimee-de-l-eau-7844/

    http://french.ruvr.ru/2014_04_25/Kiev-suit-l-exemple-des-nazis-et-prive-la-Crimee-de-l-eau-7844/

    Les forces nationalistes qui sont arrivées au pouvoir à Kiev, essaient de provoquer la sécheresse en Crimée au sens propre du terme. Il y a une semaine la junte de Kiev a ordonné de fermer les écluses du canal de Crimée du Nord qui fournit à la péninsule jusqu’à 85% de l’eau utilisée en agriculture.


  49. tchoo Le 25 avril 2014 à 20h10
    Afficher/Masquer

    Dans un Mano à Mano épique ce serait la faute à Poutine si le parie néo-nazi ukrainnien à récupérer à son avantage la légitime révolte des ukrainiens contre leur ancien régime.
    ce serait encore de sa faute si ce nouveau gouvernement issu d’un coup d’état, se permettait d’engager son pays dans des alliances, ou autres traités sans avoir aupréalable légitimer leur nouveau pouvoir par une assemblée constituante et des élections, et bien sur aucunes mains américaines n’est intervenus là, comme dans en Syrie, en Iran, en Irak en Afghanistan et j’en passe


    • Mano Le 26 avril 2014 à 01h23
      Afficher/Masquer

      Mano à Mano? Je me sens un peu visé là…

      Je crois que vous mélangez tout et faites des amalgames à la pelle, allez vous reposer ça ira mieux demain.


  50. FreeBee Le 25 avril 2014 à 20h13
    Afficher/Masquer

    Je vis en France depuis plusieurs années, mais Slaviansk de l’Ukraine de l’Est, c’est ma ville natale et ma famille y habite toujours. Je n’ai pas besoin de Russia Today pour connaitre la vérité sur Maïdan et sur les opposants de Sud-Est. Depuis 23 ans, j’ai suivi une descente aux enfers de l’Ukraine, soi-disant, indépendante. En 2004, les Etats-Unis ont mis au pouvoir le président Youchenko et toute l’Europe a applaudi à la révolution orange. Ce président et son gouvernement corrompu jusqu’à la moelle ont pillé l’Ukraine. Le président suivant, Yanoukovich, n’était guère mieux. Mais il n’était pas un ami proche des Etats-Unis, pars qu’il ne voulait pas des bases de l’OTAN en Ukraine. Il a failli payer de sa vie pour sa désobéissance. L’Amérique a reconnu d’avoir mis 6 milliards de dollars pour le développement de « la démocratie » en Ukraine. Toute l’histoire est là. No free lunch.
    Aujourd’hui, je suis stupéfié par des mensonges racontés par les Etats-Unis et l’Union européenne au sujet de l’Ukraine et de la Russie et, surtout, par cette collaboration instaurée avec le gouvernement néonazi de l’Ukraine arrivé au pouvoir suite au coup d’État armé. A-t-on oublié les horreurs de la Deuxième Guerre mondiale ? Savez-vous que le nouveau pouvoir de Kiev veut supprimer le jour de la commémoration des victimes d’Hitler ? Peut-être, de même, l’Europe veut oublier le passé, qui est très honteux pour certains ? Une chose est sure, les Russes et les Juifs ne l’oublieront jamais.
    Merci beaucoup, Olivier, pour votre courage de dire la VERITE à l’antenne de BFM Business et de votre blog dans le pays qui s’est couché devant les puissants en oubliant ses belles paroles sur la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.



Charte de modérations des commentaires