C’est rare, mais je fais un billet court vu l’actualité… Purée, mais ils oseront TOUT !!

Source : Les Echos :

“12h45 Les chars russes sont prêts à franchir la frontière européenne, selon Berlin.

Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel a mis en garde lundi contre une escalade de la crise en Ukraine, déclarant que “la Russie est visiblement prête à permettre à ses chars de franchir les frontières européennes“.

S’exprimant à Berlin avec à ses côtés le Premier ministre français Manuel Valls, il a exhorté l’Europe à se souvenir des leçons des deux guerres mondiales et à ne pas tenir sa liberté et sa sécurité pour acquises.

La crise ukrainienne montre que les vieux démons de la géopolitique européennes refont surface, a ajouté le vice-chancelier.”

Qu’un officiel Allemand, dont le gouvernement soutient un coup d’État en Ukraine avec des néonazis dans le gouvernement ose dire ça, les bras m’en tombent…

Poutine voit ça aussi, avec les Russes – qui ont eu 27 millions de morts pendant la guerre… Ils risquent de ne pas trop rire…

Je me souviens très bien des leçons des deux guerres mondiales.

Rappelons la vison de François Mauriac :

« J’aime tellement l’Allemagne que je préfère qu’il y en ait deux ! »

Et comment ça, sinon, “frontières européennes” ???

L’Ukraine :

  • inexitante avant 1920
  • 1920-1991 : membre de l’URSS
  • 1991-2014 : indépendante ; membre de la CEI avec la Russie

D’où que c’est “européen” ça ?????

Dingue: l’OTAN est en train d’inventer l’alliance militaire défensive qui défend des pays non membres de l’alliance militaire !

Le Direct Nouvel Obs

23h – Mélenchon accuse l’UE d'”entretenir la guerre”

Interrogé sur France 5, le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon accuse l’Union européenne d'”entretenir la guerre” et suggère de “dire au gouvernement ukrainien de se calmer“, estimant que la révolution populaire en Ukraine avait échoué. “De la lutte de classes on est passé à la lutte de races ou des langues, donc on se tape dessus entre ceux qui parlent russe et ceux qui ne parlent pas russe etc, ce processus ne doit pas être entretenu.” Or “que fait l’Europe ? Elle entretient la guerre, elle soutient les Nord-Américains d’une manière irresponsable. L’Otan veut s’avancer sur les bases de Crimée”.

Selon lui, avant de se poser la question de quoi faire maintenant, “commençons d’abord par dire l’ineptie qu’a été la politique européenne, d’aller encourager quelques aventuriers au pouvoir en Ukraine à vouloir à tout prix s’en prendre aux Russes. Le résultat c’est qu’on a donné une occasion inespérée à Monsieur Poutine d’entrer en Crimée et d’y être comme chez lui parce que la population a dit ‘non nous ne voulons pas parler autre chose que le Russe’.”

“On pourrait dire au gouvernement ukrainien de se calmer, peut-être qu’on pourrait éviter de remettre en place les oligarques voyous, cleptocrates et voleurs qui sont installés derrière ce gouvernement, comme les autres voyous cleptocrates étaient installés derrière le précédent.”

8h30 – Le Maire veut passer aux sanctions maximales

“Je demande qu’on passe immédiatement au dernier niveau des sanctions qui étaient envisagées par l’Union européenne”, lance lancien ministre UMP aux Affaires européennes Bruno Le Maire sur RTL. “Aujourd’hui, c’est la guerre ou c’est la paix à la frontière de l’Union européenne“, observe le responsable d’opposition. “Il y a urgence à réagir pour empêcher la volonté de Vladimir Poutine de reprendre la main sur l’Ukraine et sur les richesses ukrainiennes.” Des sanctions aggravées “vont toucher à la fois les intérêts énergétiques de l’Allemagne, les intérêts financiers de la Grande-Bretagne et les livraisons de matériel de guerre de la France à la Russie“, reconnaît Bruno Le Maire.

=> Des richesses en Ukraine ?????? Ce pays en faillite ?

=> Et non, je ne veux pas subir de conséquences à cause de politiques de bras cassés. Qu’un référendum international ait lieu dans chaque région de l’Ukraine, pour que chacune décide de son avenir dans ou hors du pays (avenir qui ne sera pas dans l’UE ni dans l’OTAN !!!), et puis basta

14h55 – L’UE débloque un milliard d’euros pour l’Ukraine

L’Union européenne approuve formellement une aide financière d’un milliard d’euros et une forte réduction des droits de douane pour soutenir l’Ukraine. Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères européens ajoutent quatre personnalités sur la liste des Ukrainiens pro-russes sanctionnés pour détournements de fonds publics, qui comprenait jusqu’à présent 18 personnalités frappées d’un gel des avoirs et de restrictions de visa depuis début mars. Les quatre nouveaux noms seront rendus publics dans le Journal officiel de l’UE.

=> Ah ben ça va mieux. L’UE commence déjà à profiter des “richesses” de l’Ukraine !

11h32 Le chef de la diplomatie russe estime que l’Est de l’Ukraine doit être associé aux choix en cas de rédaction d’une nouvelle constitution soumise à un référendum sur le type d’Etat que le pays doit devenir. Sergueï Lavrov a estimé qu’un éclatement de l’Ukraine n’était pas dans l’intérêt de la Russie, ajoutant que Moscou voulait voir l’ensemble des Ukrainiens traités de manière égale par Kiev. Il a démenti d’autre part les accusations américaines selon lesquelles la Russie disposait d’agents secrets qui fomentent des troubles dans l’Est de l’Ukraine, et a demandé des explications sur des informations de presse faisant état d’une visite à Kiev du directeur de la CIA, John Brennan.

11h15 – L’hypocrisie des Occidentaux “dépasse les bornes”

“On peut se souvenir que la violence sur le Maïdan [la place de Kiev épicentre de la contestation pro-européenne, NDLR], qui s’est soldée par des dizaines et des dizaines de morts, était qualifiée de démocratie, alors qu’on parle de terrorisme à propos des manifestations pacifiques qui ont lieu maintenant dans le sud-est”, attaque Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse. “L’hypocrisie dépasse les bornes.” “Nous avons clairement dit que le recours à la force contre les manifestants remettrait sérieusement en question les perspectives de coopération dans le règlement de la crise ukrainienne.”

=> On ne peut pas mieux dire… DE GAULLE REVIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et l’info principale :

11h55 – Poutine triple son salaire

Le salaire du président russe Vladimir Poutine, ainsi que celui de son Premier ministre, Dmitri Medvedev, va être quasiment triplé, selon un décret du Kremlin. Leur salaire va être multiplié par 2,65. Selon les chiffres des revenus publiés par le Kremlin et le gouvernement, Vladimir Poutine a touché en 2013 des revenus inférieurs à ceux de son Premier ministre Dmitri Medvedev mais aussi à ceux de ses conseillers et de la plupart de ses ministres. Vladimir Poutine a officiellement déclaré l’an dernier 3,7 millions de roubles de revenus (74.000 euros), un chiffre en baisse par rapport à 2012. Un chiffre qui ne prend évidemment pas en compte les accusations de corruption…

=> merci pour cette information. Moi je trouve que la moitié du salaire de Harlem Désir pour Poutine à 80 % de popualité, c’était honnête. Mais comme c’est un gros corrumpu (pas comme les dirigeants ukrainiens… ), les 100 000 € de plus vont changer sa vie. Et pis en France, on est tellement exemplaires….

 

Bon, je termine par ça :

ResPublica – Lettre du 14-04-2014

Ukraine (suite) : les « gentils » néolibéraux à la manœuvre, par Zohra Ramdane

Comme tous les lecteurs de RESPUBLICA le savent, les « méchants pro-russes » ont été délogés du pouvoir ukrainien et les « gentils pro-occidentaux » ont pris le pouvoir pour le bien-être de la population (voir un récent éditorial). Vous savez donc également que pour organiser leur putsch, les néolibéraux ukrainiens n’ont pas lésiné sur leurs alliance puisqu’ils se sont alliés avec deux partis d’extrême droite ouvertement pro-nazis. Mais c’était sûrement pour le bien de la population comme chacun sait ! Toujours pour aider la population pour aller vers le progrès, la troïka qui a si bien réussi à mettre la Grèce sur le chemin du bonheur, vient de délivrer sa potion magique : pour obtenir le prêt du FMI de 15 milliards, il y a quelques « réformes » à réaliser. Nul doute que ces « réformes » vont améliorer sensiblement la situation des Ukrainiens. C’est pourquoi votre journal préféré a le plaisir de vous les présenter sous la forme de 10 commandements.

  1. Augmentation de l’âge de retraite de deux ans pour les hommes (jusqu’à 62 ans) et de trois ans pour les femmes (jusqu’à 63 ans).
  2. Privatisation de toutes les mines publiques et annulation des subventions pour le secteur du charbon,
  3. Levée des « privilèges » pour les entreprises du service public, les transports et autres services communaux,
  4. Cessation du soutien public aux cantines scolaires,
  5. Suppression du service médical gratuit et de la fourniture gratuite des manuels scolaires,
  6. Annulation de la fiscalisation simplifiée et des « privilèges » pour le remboursement de la TVA pour les agriculteurs,
  7. Taxation des produits pharmaceutiques,
  8. Suppression du moratoire sur la vente des terrains agricoles pour les fermiers et fin des subventions pour les producteurs de porc et de volaille,
  9. Augmentation du prix du gaz pour les entreprises communales de 50 %, et de 100 % pour les particuliers. Les tarifs d’électricité doivent également augmenter de 40 % pour tous les consommateurs.
  10. Libéraliser les tarifs des services publics afin de les rendre « marchands ».

Maintenant, vous le savez, l’avenir des Ukrainiens est un chemin bordée de roses. Par-dessus le marché tout cela permet à Poutine de dire aux Occidentaux qu’il faudrait qu’ils soutiennent l’Ukraine avec de la monnaie sonnante et trébuchante pour éviter que l’approvisionnement en gaz de l’Europe soit gêné par la déstabilisation d’une Ukraine au bord du gouffre. Toujours d’après lui, la solution est d’« organiser le plus tôt possible des consultations au niveau des ministres de l’Économie, des Finances et de l’Énergie [pour] élaborer des mesures communes afin de stabiliser l’économie ukrainienne et garantir les fournitures et le transit du gaz russe ». En fait, les Ukrainiens sont en de bonnes mains, ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles, le « mouvement réformateur néolibéral » s’occupe de tout !

 

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]Cela ne signifie pas que nous adhérions forcément à ces regards - mais simplement que nous les jugeons intéressants (dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici). Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

119 réponses à [É-NO-RME] Les chars russes sont prêts à franchir la frontière européenne, selon Berlin

  1. nouche Le 14 avril 2014 à 17h15
    Afficher/Masquer

    des fois je me demande si l’Allemagne n’est pas en train de chercher une raison pour se rearmer, et pour cela il faut un grand mechant.

    Un peu a la maniere du Japon, qui est en train de se rearmer, discretement, face a la Chine.

    L’OTAN a appele a augmenter les budgets militaires en europe d’ailleurs.


    • ig Le 14 avril 2014 à 18h56
      Afficher/Masquer

      Gagné!!!!!

      “Le gouvernement allemand envisage un important réarmement militaire”
      “Le gouvernement allemand utilise l’escalade du conflit entre l’OTAN et la Russie pour opérer un réarmement militaire massif. C’est ce que souligne un article paru dans la dernière édition de l’hebdomadaire Der Spiegel.

      La photo de couverture de l’article résume la situation. La ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, tout sourire devant un char, est entourée de soldats de l’armée allemande armés jusqu’aux dents. C’est l’horrible sourire du militarisme allemand qui tente de revenir sur la scène mondiale après avoir mené deux guerres mondiales et commis des crimes épouvantables.

      Sous le titre cynique « Les léopards vivent plus longtemps, » allusion aux chars de combat allemands portant ce nom, l’article donne un aperçu sur les projets militaires de l’occident. L’OTAN va être transformée en une alliance antirusse et étendre considérablement sa sphère d’influence en Europe de l’Est. C’est en cela, que l’Allemagne joue un rôle crucial”

      http://www.mondialisation.ca/le-gouvernement-allemand-envisage-un-important-rearmement-militaire/5377732


      • ig Le 14 avril 2014 à 19h23
        Afficher/Masquer

        http://cdn4.spiegel.de/images/image-584213-breitwandaufmacher-eqlx.jpg

        ça c’est pour l’image

        http://www.spiegel.de/international/germany/ukraine-crisis-exposes-gaps-between-berlin-and-nato-a-962978.html

        ça c’est pour l’article du Spiegel en ligne, en anglais, où l’on apprend des choses intéressantes….


        • nouche Le 14 avril 2014 à 20h44
          Afficher/Masquer

          merci pour les liens

          Soyons francs, entre Poutine et Obama, il ne fait aucun doute que Merkel prefere traiter avec le premier, qui est bien plus fiable que le second.

          Les allemands sont fideles a leur pacte avec leurs allies, mais ils ne sont pas dupes :

          une guerre froide avec la russie, cela voudrait dire de grosses pertes de contrats + le prix du gaz qui flambera, autant dire adieu a toute croissance.

          Car il y a cette question derriere cette lutte autour de l’Ukraine pour l’Europe: voulons nous etre completement dependant des USA ou non ?

          si nous entrons en guerre froide avec les russes, nous allons redevenir completement dependants des americains, que ce soit pour la defense, ou pour l’energie, deja que nous le sommes par les banques…

          Dans ce cadre, pour l’Allemagne, se rearmer, c’est un moyen de se rendre un peu plus independant des USA/OTAN, et aussi de bonnes nouvelles pour l’industrie allemande.


      • Vladimir Le 17 avril 2014 à 10h56
        Afficher/Masquer

        Bonjour,
        Je ne sais plus qui avait dit ceci: “Permettez la réunification de l’Allemagne, et 20 ans après, il y aura de nouveau la guerre en Europe!”.
        Ça a toujours été mon avis et il y a des chances pour que cela se confirme avec juste quelques années de retard.
        -Souvenez-vous de la dernière guerre mondiale! La Russie est à nouveau prête à franchir les frontières de l’Europe” quel incroyable culot d’oser dire cela!
        Ce type devrait déjà “travailler à la mise en valeur des richesses du sous-sol de Sibérie”!
        Après tout, si on veut profiter des richesses du nord de la Russie, il faut bien que quelqu’un soit “désigné volontaire” pour aller y bosser, et tant qu’à faire, autant y “promouvoir” ceux, parmis les dirigeants européens que ces richesses font tellement saliver (par exempl. au hasard, BHL, M. 18%, Fabius, Barroso, Nulle-landes, etc.)!
        Des fois, les traditions ont du bon!


    • Olivier KD Le 14 avril 2014 à 22h25
      Afficher/Masquer

      L’Allemagne a une des armées les plus puissantes du monde déjà. Ils n’ont juste pas d’arme nucléaire.


  2. wuwei Le 14 avril 2014 à 17h22
    Afficher/Masquer

    Les ultimes soubresauts d’un système en pleine déconfiture qui essaie coute que coute (surtout aux gueux) de maintenir son hégémonie ? Le bruit des bottes se fait quand même de plus en plus pressant. Mais peut être n’est ce aussi qu’une autre tentative de leur part de faire voter et “bien” aux prochaines européennes. Quant à l’Allemagne je ne suis pas certain qu’aujourd’hui avec un population de retraité elle soit tout à fait à son avantage pour aller se frotter à la soldatesque de Vladimir. D’autant que le mauvais souvenir de Léningrad doit encore planer sur la Wermacht.
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/10/11/l-allemagne-affiche-desormais-la-population-la-plus-agee-d-europe_1773826_3244.html


    • bertgil Le 14 avril 2014 à 18h53
      Afficher/Masquer

      et surtout Stalingrad


      • wuwei Le 14 avril 2014 à 20h27
        Afficher/Masquer

        Evidemment je voulais parler de Stalingrad ! Que Joseph Vissarionovitch Djougachvil me pardonne.


        • patrice Le 15 avril 2014 à 13h30
          Afficher/Masquer

          leningrag, ça fonctionnait aussi…ils ne l’ont jamais prise, et pourtant , c’etait beaucoup moins loin…


          • Ferdinand Le 15 avril 2014 à 13h45
            Afficher/Masquer

            Je ne suis pas sur qu’à l’heure actuelle, le nombre de soldat d’une armée change tant que ça le rapport de force. N’oublions pas que, pour prendre un exemple simple, le pilotage de drones a distance permet de faire des ravages civiles et militaires bien supérieurs à ceux d’un petit bombardier de la seconde guerre mondiale, sans engager la vie d’un seul soldat !

            La guerre du 21ème siècle sera une guerre de machines et de technologie, au service du maximum de dégâts.

            Mais il faut effectivement avoir peur de ces pays qui mettent en place des budgets militaires très importants sans raison apparentes….


            • Boutros Ouardi Le 16 avril 2014 à 19h21
              Afficher/Masquer

              Mais un drone peut être neutralisé à distance aussi.
              Les Russes ont capturé un drone américain en Crimée par des moyens de brouillage électronique. Il ne s’agissait certes que d’un petit drone d’observation.


        • Vladimir Le 17 avril 2014 à 14h47
          Afficher/Masquer

          Patrice (ci-dessous) me l’ôte du clavier! À Leningrad aussi (je dirais plutôt St-Petersbourg), les allemands ont vu de l’air! Ils auraient bien aimé pouvoir dégager leurs forces enlisées là pour pouvoir soulager la pression sur M. Von Paulus! Mais même totalement détruite, ils n’ont JAMAIS pu prendre la Ville. Là encore, l’hiver qui a fait geler le lac Ladoga, a permis aux russes de casser l’encerclement de la Ville en faisant passer dessus les convois de renforts en hommes, en nourriture et eu munitions ainsi que des blindés; en plus que d’évacuer la partie des populations civiles qui ne pouvaient pas participer à l’effort de guerre afin de réduire au maximum les besoins logistiques!
          Sur le front de l’Est, les allemands en ont vu de toutes les couleurs; et ils avaient vraiment bien besoin d’aller ensuite en France, pour se reposer!


  3. Fab Le 14 avril 2014 à 17h24
    Afficher/Masquer

    Corrigeons cet oubli: l’armée suisse aussi amasse ses chars près des frontières européennes 😉 Heu…. est-on inclut ou pas dans les nouvelles frontières européennes au fait ?!?!


    • step Le 15 avril 2014 à 10h00
      Afficher/Masquer

      tremblez jeunes gens ! Bientôt l’uniforme standard de l’armée européenne une fois que la suisse nous aura montré la puissance de son machiavelisme militaire:

      http://mathieu.my.tripper-tips.com/photo/garde-suisse-sur-la-place-saint-pierre-57510.html


      • patrice Le 15 avril 2014 à 13h31
        Afficher/Masquer

        ha ha ha !!! 😉


    • Vladimir Le 17 avril 2014 à 14h56
      Afficher/Masquer

      Sans compter l’aviation! … En tous cas pendant les heures de bureau! 🙂 !
      Et je crois bien qu’il y avait un sous-marin russe dans les eaux du Léman l’année passée!
      AU SECOURS! ILS SONT DÉJÀ LÀ! 🙂


  4. bourdeaux Le 14 avril 2014 à 17h34
    Afficher/Masquer

    Pourquoi dites-vous que l’Ukraine est en faillite ? J’ai calculé : le ratio entre leur PIB et les 35 mds qu’il leur faut pour honorer leurs engagements en 2014 est à peu de choses près le même que le ratio français : 2000 mds de PIB / 400 mds à chercher sur les marchés cette année.
    Ou alors, on m’aurait menti: la France serait en faillite aussi ?


    • nouche Le 14 avril 2014 à 17h59
      Afficher/Masquer

      en parlant de taux, la russie a annonce vouloir creer son agence de notation, prenant exemple sur la chine.


    • Surya Le 14 avril 2014 à 18h04
      Afficher/Masquer
    • Surya Le 14 avril 2014 à 20h08
      Afficher/Masquer

      Chez Fitch :

      Long Term Issuer Default Rating CCC
      Short Term Issuer Default Rating C
      Local Currency Long Term Issuer Default Rating B-
      National Long Term Rating WD(ukr)
      Country Ceiling CCC

      Chez S&P :

      Foreign Long Term CCC
      Regulatory Disclosures 21-Feb-2014 EU 21-Feb-2014
      Outlook NEGATIVE

      Foreign Short Term C
      Regulatory Disclosures 28-Jan-2014 EU

      Chez Moody’s :

      Moody’s downgrades Ukraine’s government bond rating to Caa3; negative outlook

      La ville de Kiev :

      Moody’s downgrades Kyiv and Kharkiv to Caa3 from Caa2; outlook negative


      • LBSSO Le 14 avril 2014 à 21h43
        Afficher/Masquer

        Bonsoir,
        l’Ukraine et sa note ne sont qu’une partie de l affaiblissement que recherche les USA . La Russie a des problèmes structurels énormes et la Banque Mondiale estime que cette année 150 Mds vont quitter ce pays alors que les marchés attendaient un rebond pour ce pays pour 2014.
        La guerre est globale, information journalistique, militaire, télécommunications, et économique…


        • Boutros Ouardi Le 16 avril 2014 à 19h25
          Afficher/Masquer

          En dépit des ‘informations’ alarmistes sur l’avenir économique de la Russie, une chose est sûre. Les Français s’entre-tueront pour une pomme de terre avant que la Russie ne soir ruinée.


    • Arionov Le 15 avril 2014 à 02h02
      Afficher/Masquer

      Oui,nous sommes techniquement en faillite. La Fed fourni de l’aide pour maintenir le fonctionnement du monde occidental….


    • step Le 15 avril 2014 à 10h01
      Afficher/Masquer

      comme quoi le ratio dette/pib n’est pas tout !


      • patrice Le 15 avril 2014 à 13h36
        Afficher/Masquer

        ce ratio n’a jamais rien voulu dire, il a été inventé au début du 1er septennat de Mitterand…son seul but etait alors de pouvoir justifier un refus du président à une demande d’argent de ses ministres…
        je me demande même si je ne l’ai pas lu sur “les crises”…suis plus sûr…


    • bourdeaux Le 15 avril 2014 à 11h23
      Afficher/Masquer

      Ma question était ironique, bien sûr. L’état français n’est encore que sur la marche qui précède la faillite: on pourrait la nommer la “ponzitte” :).


    • Vladimir Le 17 avril 2014 à 15h10
      Afficher/Masquer

      Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, la Russie le faisait sans autre! Et pratiquement à fonds perdus!
      Evidemment, maintenant que l’europe et les usa insistent pour participer…

      (Je fais exprès de ne pas mettre de maj. à certains noms, car la règle dit bien qu’il faut mettre des maj. au début des nom PROPRES, s’pas?)


  5. nouche Le 14 avril 2014 à 17h37
    Afficher/Masquer

    Andrei Parubyi est officiellement en charge de mater les “terroristes” avec l’aide de l’armee, les services secrets etc
    http://korrespondent.net/ukraine/politics/3349297-operatsyia-po-antyterroru-nachata-komanduuischyi-parubyi

    On rappelle qu’il est le fondateur du parti neonazi ukrainien, qu’il etait le “commandant de Maiden” et est fortement soupconne d’avoir organise les tirs des snipers.

    Les russes ont deja prevenu qu’ils s’attendent a un “false flag”, c’est a dire un coup monte, organise par les Pravy Sektor (neonazi paramilitaires qui ont travaille avec Parubiy).


    • yt75 Le 14 avril 2014 à 19h22
      Afficher/Masquer

      Au passage, merci pour toutes vos infos, vous êtes d’origine Russe ? Ukrainienne ?


      • nouche Le 14 avril 2014 à 21h11
        Afficher/Masquer

        ni l’un ni l’autre, un simple francais

        A la maniere d’Olivier, j’ai ete surpris puis choque par la propagande occidentale sur les evenements de Kiev. Je ne suis pas pro poutine, mais de la a soutenir un gouvernement compose de neo nazis et de corrompus/oligarques, je trouve la pillule trop grosse.

        Depuis je continue chaque jour de suivre les medias, je lis les nouvelles de tous cotes afin de discerner les propagandes de chaque bord.

        La derniere nouvelle :
        Les USA reconnaissent que le directeur de la CIA etait bien a Kiev, secretement, il y a quelques jours. Les russes l’avait annonce, et avait fait le lien avec l’annonce du gouvernement de Kiev contre les “terroristes”. Il a deja ete dit que Parubiy travaille avec la CIA de facon tres proche, on en a la preuve maintenant.


  6. Casquette Le 14 avril 2014 à 17h39
    Afficher/Masquer

    Mélenchon dans le costume de Jaurès …mais toujours présenté comme un “extrêmiste” dans les médias , tandis que les fédéralistes européens se muent progressivement en supranationalistes , à la fois impérialistes (“les frontières “) et béllicistes avec les puissances étrangères ,et non des moindres.
    A ce rythme là , d’ici les élections , ce sont les eurosceptiques qui passeront pour des modérés !


  7. Fool Prophet Le 14 avril 2014 à 17h47
    Afficher/Masquer

    Le problème en France c’est que voter eurosceptique, c’est voter FN (encore que ça reste à prouver) ou prendre 2% avec Dupont Aignan… Les médias mainstream ont parfaitement réalisé leur job… depuis 2005, on est POUR ou on est extrémiste.
    Il y a de quoi envier les British et leur Farage conquérant.


    • Manaflar Le 14 avril 2014 à 22h41
      Afficher/Masquer

      Pour le coup, malgré des sorties intéressantes au parlement européen, Nigel Farage est plus que conservateur sur ses autres idées politiques…
      Une rapide recherche internet suffit à vous montrer que l’UKIP est un parti réellement ancré à droite.

      Cela, notre droite “franche” n’est pas mal non plus. C’est même pire puisque la notre joue double-jeu (enfin, je ne sais pas si c’est si surprenant…) :
      https://www.youtube.com/watch?v=HMKXgMm9Rfo
      (Résumé : Marine Le Pen face à Moscovici qui dénonce les nouveaux liens du gouvernement français avec le parti Svoboda, alors que quelques années plus tôt, leur dirigeant était reçu par Le Pen père pour signer l’accord des patriotes. Bref, ça pue comme on dit hein…)


    • step by step Le 15 avril 2014 à 02h17
      Afficher/Masquer

      Encore une précision, j’étais auparavant plus proche du front de gauche, mais il y avait trop d’incohérences selon moi sur leur volonté d’une autre Europe, ce qui est impossible car il faut une double unanimité (président et gouvernement) des 28 états membres pour changer les traités.
      Déjà qu’en France on arrive pas à se mettre d’accord sur quelle Europe on veut….
      En plus leur programme est inapplicable sans sortir de l’union européenne et le programme de l’UPR en matière économique, écologique ou démocratique me semble plus cohérent.


  8. bourdeaux Le 14 avril 2014 à 17h51
    Afficher/Masquer

    La bonne nouvelle, c’est la diminution des droits de douane; on va pouvoir acheter sur internet sa petite svastika “maïdan ukrainia” pour 3 fois rien…


    • nouche Le 14 avril 2014 à 18h00
      Afficher/Masquer

      ou des chocolats de l’oligarque Porochenko, dit le roi du chocolat, et qui est par hasard le candidat favori des occidentaux


      • step Le 15 avril 2014 à 10h04
        Afficher/Masquer

        bon choix ! moi je dis que quelqu’un qui est dans le chocolat ne peut pas être fondamentalement mauvais. Barman,… une autre.


  9. Ras Le 14 avril 2014 à 17h54
    Afficher/Masquer

    Le communiqué du trésor américain est exceptionnel :

    16H12 Les Etats-Unis garantissent 1 milliard de dollars de prêts à l’Ukraine. Jacob Lew, le secrétaire américain au Trésor, recevait lundi le ministre ukrainien des Finances, Olexandre Chalpak. A cette occasion, il a signé une garantie de prêt pour l’Ukraine à hauteur de 1 milliard de dollars. Un communiqué du Trésor précise que cet accord “démontre l’engagement inébranlable des Etats-Unis envers une Ukraine stabilisée et progressant vers la démocratie”

    Il fallait bien entendu lire “Une Ukraine déstabilisé par un putsch non démocratique soutenu par l’UE et les USA”, sans doute une erreur de traduction.


    • nouche Le 14 avril 2014 à 18h24
      Afficher/Masquer

      ca serait interessant de voir ce que Kiev va faire de cet argent :
      1) etre raisonnable et payer les factures urgentes, donc celle du gaz. Ce milliard irait alors directement dans les poches russes, ce qui serait assez amusant.
      2) continuer dans l’escalade et utiliser cet argent pour des mercenaires, de l’armement, etc


      • hagen Le 14 avril 2014 à 20h35
        Afficher/Masquer

        Vous avez oublié une troisième alternative: ils prennent le milliard et se le mette dans un compte en Suisse.


      • Bigtof Le 14 avril 2014 à 20h51
        Afficher/Masquer

        Poutine a déjà répondu à cette ‘”garantie” US dans une lettre à tous les chefs de gouvernements européens :

        Il s’agit d’une garantie et non d’un prêt. ET comme personne ne veut prêter à l’Ukraine, cette garantie ne sert à rien. CQFD.


    • Kiwixar Le 14 avril 2014 à 22h33
      Afficher/Masquer

      Garantie : un Etat en faillite qui garantit l’emprunt d’un autre Etat insolvable ?
      ¿A ce propos, quand est la prochaine discussion trimestrielle sur le relèvement mensuel du plafond annuel de la dette éternelle des US ?


    • yt75 Le 15 avril 2014 à 03h46
      Afficher/Masquer

      A propos de pépètes, et de la déclaration de Nuland comme quoi 5 milliards de dollars ont déjà été “investis” en Ukraine (lors d’une conférence à Washington).

      Il y a-t-il moyen de savoir un peu à quoi elle fait référence ?

      Il s’agit d’aides officielles des US ? Plutôt de fonds venant de diverses “fondations” et NGOs ?

      Et à qui ont été versé ces fonds et pour quelles utilisations ?

      5 milliards c’est pas rien quand même (mais depuis 91 elle dit il me semble, à revérifier)


  10. olivier69 Le 14 avril 2014 à 18h20
    Afficher/Masquer

    Charte de l’homo modernicus :
    Politiquement, l’Europe, c’est la paix ! Economiquement, la France, c’est la ruine…..
    Cela ne vous rappelle rien ? Mieux, l’occident est le camp des démocraties mais le référendum est inutile voir anti-démocratique ! Les médias sont libres et les firmes oeuvrent pour le bien commun….

    Heureusement qu’en effet, vous-même et d’autres (comme notamment E.Todd) tirent la sonnette d’alarme. L’heure n’est plus à la division politique mais à la réflexion populaire quelque soit la sensibilité. Et votre méa culpa vis à vis de.Todd vous honore ! C’est une avancée…

    Intellectuels de tous bords, parce que vous disposez de tribunes diverses, pensez à vos enfants et prenez vos responsabilités ! Les populations observent….
    Dans de telles circonstances, la peur doit-elle tétaniser ou galvaniser ?


    • Bigtof Le 14 avril 2014 à 20h53
      Afficher/Masquer

      http://www.bastamag.net/Union-europeenne-pas-d-etude-d

      A propos d’Europe: le 12 mars dernier le parlement européen a voté une loi qui supprime la nécessité de toute étude d’impact environnemental pour tous les forages de Gaz et pétroles de schistes, qu’ils soient d’exploration ET d’exploitation.

      Et voilà : elle est pas belle la vie européenne ?


      • olivier69 Le 14 avril 2014 à 22h19
        Afficher/Masquer

        bonsoir bigtof,
        oui, pathétique illustration. Merci pour le lien.
        Les décisions importantes (économiques, financières, politiques, culturelles, et donc énergétiques, alimentaires, sanitaires,…) nous échappent. On se demande ce qu’il nous reste localement ?
        Pratique pour les nomades mondialistes…
        Les fleurs n’ont plus besoin de racine, elles ont le vent en poupe !


        • Goldfinger Le 15 avril 2014 à 20h06
          Afficher/Masquer

          Bonsoir,

          On se demande ce qui nous reste localement ?

          Pas grand-chose effectivement. La lutte est donc très inégale.

          En restant pacifique il nous reste le nombre et quelques moyens de communication (surtout Internet). Et en combinant les deux : des citoyens conscients et responsables dont le nombre pourrait croître et finir par peser.

          Mais de l’autre côté « ils » ont davantage de TOUT y compris de moyen de communication (désinformation et crétinisation) et sont prêts à tout … y compris à la violence (directe ou indirecte) … mais quand même pas trop sous le feu des projecteurs car alors les moutons finissent par voir le fil blanc avec lequel « ils » cousent leurs noirs desseins (comme en Ukraine actuellement).

          Dans le http://timetosignoff.fr/archives?today=2014-4-14&city=paris d’hier on pouvait lire

          Les riches ont 15x plus de pouvoir que les citoyens ordinaires

          Pas vraiment une surprise, mais cette fois, c’est scientifiquement prouvé. Deux chercheurs des universités de Princeton et de Northwestern (US) se sont associés pour étudier 1.779 politiques publiques menées aux Etats-Unis depuis 20 ans.

          Résultat : comme le résume Slate, les 10% des citoyens les plus riches et les lobbys défendant des intérêts économiques “ont 15 fois plus d’influence sur les politiques menées que les citoyens moyens et les groupes d’intérêt de masse (comme les syndicats)”.

          Dans le détail, ce que les chercheurs constatent, c’est que les chances d’adoption d’une loi restent les mêmes (aux alentours de 30%) quelle que soit l’opinion des citoyens de base à son égard (pour ou contre), alors que l’opinion des plus riches, selon qu’elle est défavorable ou favorable à une loi, fait passer ses chances d’adoption de 0% (s’ils sont contre) à 60% (s’ils sont pour). Ah quand même.

          Vous n’avez rien compris ? Retenez simplement la conclusion du site Mother Jones qui résume l’étude : “Nobody Cares What You Think Unless You’re Rich” .

          Certes cette publication n’est pas d’un niveau scientifiquement très élevé mais on y trouve parfois des informations interpelantes. D’autant qu’il faut savoir que les syndicats aux USA ne sont pas aussi atrophiés qu’on pourrait le supposer a priori.

          Très cordialement.


  11. jeanmaire Le 14 avril 2014 à 18h24
    Afficher/Masquer

    LE GÉNÉRAL DE GAULLE n’aurait jamais accepté que la France devienne le caniche de l’impérialisme de l’Amérique. Il avait fait de l’independance de la France, le point central de toute sa politique. Energie, monnaie, armée, culture.


  12. jeanmaire Le 14 avril 2014 à 18h29
    Afficher/Masquer

    Russie, Crimée et matières premières : un mélange explosif…

    11 avr 2014 | Byron King | Catégorie: Article, Or & Matières Premières
    leadimg
    ▪ Quels changements la situation en Crimée implique-t-elle pour la Russie — mais du point de vue d’un investisseur ? Nous voyons quelques éléments de réponse aujourd’hui…

    Bien évidemment, la Russie est un géant des matières premières. La production russe est importante pour le secteur manufacturier mondial, et de nombreux produits sont concernés. La Russie est un producteur et exportateur majeur de pétrole, de gaz naturel, de minerais, de métaux raffinés et de minéraux industriels. Selon une récente analyse de la société britannique Roskill, les secteurs de l’extraction, de l’énergie et de la chimie sont essentiels pour l’économie russe et représenteraient 80% des revenus d’exportation de la Russie en 2013.

    La Russie est plus qu’un gros producteur et exportateur d’énergie et de matériaux ; le pays est aussi un acteur important dans la chaîne de production occidentale

    Cependant, il est important de comprendre que le rôle de la Russie dans les matières premières est multi-dimensionnel. C’est-à-dire que la Russie est plus qu’un gros producteur et exportateur d’énergie et de matériaux ; le pays est aussi un acteur important dans la chaîne de production occidentale. Ainsi, les sanctions contre les entreprises russes pourraient avoir des répercussions négatives sur de nombreuses entreprises et économies européennes.

    Regardons de plus près quelques éléments de la chaîne d’approvisionnement en métaux liée à la Russie. Cela affecte toutes sortes de choses en Occident, des tuyaux de forage à la production automobile en passant par la construction et l’électro-ménager. De la manière dont je vois les choses, si cette chaîne est interrompue à cause des sanctions russes, nous aurons vite des problèmes.

    ▪ Des matières au cas par cas
    Le nickel : Le nickel est essentiel pour la fabrication d’acier inoxydable et de bien d’autres choses. Le principal acteur russe dans ce domaine, Norilsk Nickel, extrait des minerais en Russie mais raffine ses produits en Finlande. Dans l’ensemble, la Russie est le deuxième plus grand producteur de nickel au monde, après la Chine. La Chine de son côté consomme la majeure partie de son nickel en interne, ce qui fait de la Russie un fournisseur clé dans le monde. En 2013, la Russie représentait 26% des exportations mondiales de cathodes de nickel, ou environ 13% de la consommation mondiale totale de nickel. Sans le nickel russe, l’industrie sidérurgique mondiale sera rapidement perturbée.

    Le cobalt : La Russie est également un important fournisseur de cobalt, utilisé dans l’acier et d’autres alliages. La Russie représente environ 6% de la production minière mondiale de cobalt, et 3% de la production raffinée. La majeure partie de la production russe de cobalt est liée à ses opérations Norilsk en Finlande, où le cobalt est obtenu à partir de la production de nickel. A 6% et 3%, comme vu, les chiffres du cobalt russe sont relativement bas dans l’ensemble, mais si les sanctions occidentales étouffent d’une manière ou d’une autre les opérations de Norilsk en Finlande, les effets se feront sentir sur l’offre mondiale de cobalt raffiné.

    Le vanadium : La Russie est le troisième plus grand producteur au monde de vanadium — fournissant environ 10% de l’offre mondiale. Le vanadium est essentiel pour durcir l’acier et d’autres alliages ; c’est également un élément-clé pour l’avenir des batteries. Si l’offre de vanadium est mise à mal, toutes sortes de projets sidérurgiques et énergétiques pourraient être perturbés.

    L’Europe est un grand importateur de tungstène russe, et une bonne partie de l’industrie européenne sera à la peine pour rattraper des pertes dues aux sanctions

    Le tungstène : La Russie est le deuxième plus grand producteur de tungstène au monde (derrière la Chine) et représentait environ 6% de l’offre mondiale en 2013. Ne vous laissez pas tromper par ce petit chiffre brut : environ 70% du tungstène est du ressort de la Chine. Le tungstène est essentiel pour fabriquer des machines-outils et des pointes de forage. Il est essentiellement utilisé pour des choses nécessitant des métaux durs, denses, avec des points de fusion élevés. L’Europe est un grand importateur de tungstène russe, et une bonne partie de l’industrie européenne sera à la peine pour rattraper des pertes dues aux sanctions.

    Le titane : La Russie est un grand fournisseur de titane pour l’aérospatiale aux Etats-Unis et en Europe, représentant environ 12% des importations. Deux des principaux acheteurs sont Boeing et Airbus, dont le fonctionnement pourrait être ralenti par le manque d’offre de titane, à court terme en tout cas.

    Je pourrais continuer encore longtemps avec d’autres matières premières et énergétiques sortant de Russie, mais vous voyez l’idée. Les politiciens occidentaux ont peut-être l’impression qu’ils doivent “faire quelque chose” au sujet de l’annexion de la Crimée par la Russie — et mettent donc les sanctions en place.

    ▪ La Chine sort grande gagnante…
    Sur le front de l’investissement, les sanctions occidentales pourraient avoir comme conséquences de donner aux dirigeants russes encore plus de raisons de regarder vers l’est — et les marchés chinois. La Chine est grande consommatrice de matières premières et de produits raffinés… et elle serait probablement en mesure d’acheter et d’utiliser les ressources russes qui ne partent plus à l’ouest.

    Les différentes matières évolueront différemment, bien entendu ; certaines plus que d’autres…

    Alors quelles sont les prévisions d’investissement pour tout cela ? Risqué ou pas ? Des cieux ensoleillés et un karma positif ? Eh bien, je n’aime pas les événements militaro-politiques précipités, comme la Russie s’emparant de la Crimée — peu importe à la profondeur des “liens” entre les deux pays. Mais ce qui est fait est fait.

    De ce que je connais de la Russie et de ses dirigeants, la Crimée ne reviendra pas à l’Ukraine. Les politiciens occidentaux peuvent pousser de hauts cris, mais la Russie est la Russie, et les dirigeants russes travaillent à ce qu’ils considèrent comme leurs intérêts nationaux.

    Quoi qu’il en soit, à court terme, les sanctions pourraient avoir des conséquences désagréables. En Occident, nous pourrions voir des perturbations sur des métaux essentiels en provenance de Russie, ce qui mettrait à mal de nombreuses entreprises occidentales — des constructeurs automobiles à l’aérospatiale et plus encore. Je peux imaginer des ralentissements, des licenciements et encore plus de mesures de relance de la part des banques centrales.

    Je prévois également de belles opportunités pour des valeurs énergétiques européennes comme Statoil et Total

    Je prévois également de belles opportunités pour des valeurs énergétiques européennes comme Statoil et Total, alors qu’elles mettent tout en oeuvre pour réduire le risque énergétique russe pesant sur leur approvisionnement.

    A moyen terme, les chaînes d’approvisionnement se rééquilibreront en fonction des nouveaux risques politiques et économiques affectant les échanges avec la Russie. Les responsables d’achats sourceront de plus en plus leurs matières ailleurs qu’en Russie — même si cela revenait simplement à acheter des matériaux chinois fabriqués à partir de minerais russes. La Chine sera la gagnante de toute réorientation de la Russie vers l’est.

    A long terme, nous verrons probablement de nouvelles opportunités d’investissement dans des entreprises orientées vers l’Occident, à mesure qu’elles travailler à pallier les manques dus aux pertes de matériaux et de marchés russes. Les gouvernements occidentaux se tourneront vers des acteurs importants pour faire avancer les choses — comme Freeport-McMoRan Copper & Gold, pour n’en nommer qu’un seul.


    • yt75 Le 15 avril 2014 à 04h06
      Afficher/Masquer

      A propos de sanctions anti russe et d’embargo sur les importations de matières premières, voir ce qui s’était passé lors de la crise transatlantique autour de la construction du gazoduc transsibérien (qui amène le gaz des champs de sibérie orientale vers l’Ukraine), et aussi au moment de la crise solidarnosc en Pologne, à 30:12 ci dessous interview de Joachim Bitterlich en particulier, haut fonctionnaire Allemand à Bruxelles à l’époque :
      https://www.youtube.com/watch?v=fQJ-0jAr3LQ


      • yt75 Le 15 avril 2014 à 04h28
        Afficher/Masquer

        Et cette crise est aussi décrite comme une des pires des crises ‘transatlantique” de la guerre froide :
        “The efforts by the U.S. pressure to prevent the construction of the pipeline, and its export embargo of supplies for the pipeline (1980–1984) constituted one of the most severe transatlantic crises of the Cold War.”
        http://en.wikipedia.org/wiki/Urengoy%E2%80%93Pomary%E2%80%93Uzhgorod_pipeline

        On voit mal aujourd’hui comment on pourrait passer à la phase “crise transatlantique”, alors que la Pologne fait maintenant partie de l’Otan et l’URSS disparue, assez “comique” …

        Védrine mentionne aussi cette affaire dans une tribune du Monde sur Mitterand en 2011 :
        “Il fit de la France un acteur majeur des relations Est-Ouest, contre les SS 20 et pour l’équilibre des forces en Europe (mais pas par «atlantisme»). Il partagea la même vision que les États-Unis sur la Yougoslavie, le Liban, et la gestion de la réunification allemande (toutefois l’avenir de l’OTAN lui était indifférent), mais il s’opposa à eux sur le gazoduc russe, l’État palestinien, et divergea entre autres sur Gorbatchev, la stratégie nucléaire de l’OTAN (celle qui avait amené de Gaulle à en sortir), l’Afrique des grands lacs, l’aide au développement, la libéralisation des mouvements de capitaux,. N’oublions pas que François Mitterrand avait amené au pouvoir l’Union de la gauche, alors même que Thatcher et Reagan venaient de donner le coup d’envoi de la dérégulation et de la financiarisation qui devaient conduire à l’économie-casino, et à la crise, tragique concomitance!”
        http://www.hubertvedrine.net/article-558.html

        PS : il serait peut-être intéressant de demander à Joachim Bitterlich (qui en plus parle français), ce qu’il pense de la situation actuelle …


  13. libherT Le 14 avril 2014 à 18h30
    Afficher/Masquer

    N oublions pas l arme nucleaire.
    Les Russes ne feront rien, l OTAN ne fera rien.
    Par contre il faut voter bientôt pour l UE. Donc on crée un ennemi pour que les gens votent pour ceux qui nous protègerons des Cosaques.
    La ficelle est tres grosse. Mais elle est connue, et grace a la vigilance internet, elle ne marchera pas.

    Moi de toute façon je ne vote plus, les dés sont pipés, et tout le monde veut conservé le système.


    • red2 Le 14 avril 2014 à 19h37
      Afficher/Masquer

      D’accord avec vous sur le nucléaire, toute guerre chaude est impossible, faudrait pas nous prendre pour des dindons!

      Sinon, vous croyez que les néolibéraux dogmatique qui nous gouvernent, ils en ont quelques choses à foutre des abstentionnistes ? S’abstenir aux Européennes c’est donner une plus grande majorité à l’UMPS pro-EU et leurs affidés. L’abstention des plus pauvres et des plus en galère qui ne défendent pas leurs intérêts par les urnes, arrange au plus au point les néolibéraux dont la politique ne profite qu’à une infime minorité. Vive la victoire dans les urnes d’une alternative politique!


  14. BA Le 14 avril 2014 à 18h32
    Afficher/Masquer

    Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel a mis en garde lundi contre une escalade de la crise en Ukraine, déclarant que “la Russie est visiblement prête à permettre à ses chars de franchir les frontières européennes“.

    Cette phrase est exceptionnelle !

    L’Union Européenne a déjà étendu ses frontières vers l’est !

    Les frontières européennes, c’est la frontière-est de l’Ukraine !


  15. Nanker Le 14 avril 2014 à 19h07
    Afficher/Masquer

    Ca me rappelle ce que “Ponia” (alias Michel Poniatowski) avait promis en 81 aux Français tentés par le vote P.S. : ils auraient les chars russes sur les Champs-Elysées avant la fin de l’année!

    Pour nos élites les masses (françaises ou européennes) sont des moutons que l’on mène par le mensonge et la peur.


  16. Chris Le 14 avril 2014 à 19h07
    Afficher/Masquer

    Mon épouse vient me signaler que sa banque russe ferme tous les comptes en Euro qu’elle gère. Il faut soit retirer son argent, soit le convertir en Roubles.

    C’est annoncé clairement comme étant en réaction à ce qui se passe en Ukraine.


  17. Fabrice Le 14 avril 2014 à 19h31
    Afficher/Masquer

    Je dois avouer que ce serait drôle que la France dise “désolé mais vu que ce n’est pas un état membre de l’union européenne et que nous sommes occupés en Afrique, on soutient moralement les troupes des pays européens qui voudraient s’impliquer en Ukraine, et qu’on étudie l’envoi postérieur de formateurs”.

    😀


  18. Theoltd Le 14 avril 2014 à 19h39
    Afficher/Masquer

    Cette réaction allemande me fait penser (si je veux être rationnel- ce qui est une gageure) que l’Europe est terrorisée a l’idée que l’Ukraine puisse a présent perdre par lambeaux tout son coté EST.
    La perte de la Crimée est sans doute vécue comme un drame par le gouvernement Ukrainien, qui connaissant son grand frère, a compris que la perte était irrémédiable, et le prix a payer pour le complot de Maidan. Le gouvernement de transition ne survivrait pas a une perte de Donetsk et autres.
    Aussi, l’Europe est sommée de montrer toutes ses dents pour arrêter l’Ours Russe.

    Le problème, meme sans l’appui de la Russie, (qui n’est pas avéré) c’est que ces régions veulent l’indépendance. Elles ne veulent pas tomber aux mains d’un gouvernement de fous (ce mot est choisi avec pondération- eut égard aux différentes déclarations des membres du gouvernement a l’égard de la langue russe, des personnes d’origine russe, du prénom des enfants etc….)
    Aussi, meme la Russie ne pourra arrêter ce qui est en cours, c est a dire le démantèlement de l’Ukraine. Donc, pour moi, l’Ukraine en tant que vrai pays, c’est fini.

    Mais la seule façon d’y parvenir, serait de revenir a l’accord signé avec Ianoukovitch.
    Et de reconnaitre l’illegitimité de ce gouvernement.
    Et Organiser au plus vite, des élections présidentielles sous contrôle de l’ONU et de la Russie.
    Puis rassembler de nouveau TOUT le peuple Ukrainien.
    Tout?
    Ben non, car la Crimée est Russe maintenant. Fallait pas commencer, comme aurait dit Poutine, a ses copains dans la cour de l’école. Ce en quoi il a raison, et dans le futur, cet événement (la perte de la Crimée- qui est une grave défaite du camp occidental – comment ont ils pu être aussi bêtes) calmera on l’espère, la folie complotrice qui ces dernières décennies, a saisi l’Occident.


  19. emmanuel Le 14 avril 2014 à 20h15
    Afficher/Masquer

    C’est curieux comme on retrouve la “droite” complexée et décomplexée (Le Maire, Valls, Gabriel) du côté des agitateurs de peurs et des va-t-en guerre (sans aller jusqu’aux marchands de canons, monsieur D. étant fort occupé par d’autres affaires ^^), et la “gauche” (Mélenchon) du côté de la temporisation (ce qui peut surprendre de la part de l’individu).


  20. Patrick Luder Le 14 avril 2014 à 20h20
    Afficher/Masquer

    Rien de plus magique que “des chars russes aux portes de l’Europe”, pour faire oublier d’un coup, tous les petits et grands problèmes de cette belle et grande Europe …


  21. Nanker Le 14 avril 2014 à 20h30
    Afficher/Masquer

    Propagande, la suite :

    ce soir à 19h45 dans le journal d’Arte présenté par l’inénarrable Marie Laborie. Elle nous annonce (nous assène?) que l’affreux Poutine est en train de réarmer son pays à tout-va puisqu’il a décidé de consacrer QUATRE % du PIB à la Défense! Bigre!

    Brrrr… tremblez braves gens, les Popofs seront à Paris avant le pont du 1er mai.
    S’en suit un reportage sur le commerce des armes dans le monde où l’on apprend que les Russes vont consacrer un peu plus de 80 milliards d’Euros à leur défense (les fameux 4%) et les USA… plus de 660!

    Vous aurez compris l’embrouille : on insiste sur les dépenses par rapport au PIB (le PIB russe est large inférieur à celui des USA) en omettant de comparer les dépenses en sommes brutes…

    Merci à Marie la virile et continuez à nous faire rire, à défaut de nous informer.

    http://www.arte.tv/guide/fr/emissions/AJT/arte-journal


    • Surya Le 14 avril 2014 à 20h39
      Afficher/Masquer

      BHL est président du conseil de surveillance d’Arte 😉


    • hagen Le 14 avril 2014 à 20h46
      Afficher/Masquer

      C’est toujours moins qu’Israël à 5,69%, l’Algérie à 4,48% ou l’Érythrée à 6,30%.


  22. Jean-Baptiste Bersac Le 14 avril 2014 à 20h43
    Afficher/Masquer

    « Le gouvernement allemand envisage un important réarmement militaire »
    Je n’étais que mollement sûr de la chose, vu que je rencontre cette source, manifestement orientée, pour la première fois, mais ce billet d’Olivier le recoupe.
    http://www.wsws.org/fr/articles/2014/avr2014/alle-a12.shtml


  23. theuric Le 14 avril 2014 à 21h58
    Afficher/Masquer

    Nous nous demandons tous si la gouvernance européenne est paranoïaque, non, elle est masochiste.
    Il y a longtemps j’avais écrit je ne sais plus où que toutes les erreurs possibles seront faites, c’était à l’occasion du passage de la flamme olympique chinoise en France.
    Je ne pensais tout de même pas à ce point.
    Mon inconscient me susurre parfois de biens étranges affaires.
    Ce réflexe autodestructeur de nos élites européennes ne me lasse de me fasciner.
    A croire que depuis 1914 celui-ci ne s’est pas désamorcé.
    Nous devrions bientôt voir passer leurs dernières bêtises, ensuite ils passeront la main.
    Il nous faudra, à ce moment là, remonter haut les manches pour tout reconstruire.


    • Kiwixar Le 14 avril 2014 à 22h37
      Afficher/Masquer

      Avant de reconstruire, il faudra quand même se faire un peu plaisir (politiciens traîtres et journalistes collabos) avec le gibet.


    • stephp Le 14 avril 2014 à 23h44
      Afficher/Masquer

      Plutôt que masochiste la “gouvernance” européenne est suicidaire, dans le sillage des étazuniens.


    • Globule rouge Le 15 avril 2014 à 05h22
      Afficher/Masquer

      Reflexe autodestructeur ? mon cul^^
      Ils detruisent des petites figurines en plomb… eux sont au chaud avec leurs conforts garanti, les consequences c’est pour qui ? c’est pour les personnes lambda.


  24. perceval78 Le 14 avril 2014 à 22h21
    Afficher/Masquer

    Puisqu’on est dans le grand n’importe quoi,je me permets quand même de rappeler que :

    1) la coupe du monde de foot commence le 12 juin
    2) la coupe du monde de foot finit le 13 juillet
    3) entre ces 2 dates il ne se passera rien en Ukraine
    3 bis) avant ça serait bien pour annuler les élections européennes
    3 ter) l’anniversaire du début de 14 18 c’est vers le 23 juilllet
    4) la France a 50 milliards de déficit et un armement nucléaire
    5) l’Allemagne a du fric et pas d’armement nucléaire
    6) je pense qu’un deal est possible
    7) si emmanuel todd a sans doute raison concernant les allemands ,
    je ne suis pas sur qu’il ait raison concernant les ricains
    8) d’après les prophéties de jean 23 ça sera la zone jusqu’en 2023 , il faut donc attendre patiemment
    9) d’après les prophéties de Van Rensburg , c’est l’Allemagne qui va gagner grâce a des armes secrètes , l’Angleterre fera alliance avec les russes contres les US (j’ai du mal a y croire)
    10) Olivier pense tu que ce soit le moment d’acheter des actions Safran ou penses tu qu’il vaut mieux investir dans l’or ???


    • Kiwixar Le 14 avril 2014 à 22h45
      Afficher/Masquer

      En période de crise (IIe guerre mondiale, chute de l’URSS), les bouteilles d’alcool sont bien mieux pour faire du troc (contre nourriture ou essence, voir les textes d’Orlov).
      C’est bon pour la médecine (anesthésie) et comme arme (bouteille en verre sur le haut du crâne). Le pastis est excellent comme nettoyant intestinal.
      En période difficile, vous vous ferez plus d’ami(e)s avec des bouteilles de gnôle qu’avec des pièces en or (je ne parle même pas des actions Safran) …. et si ça va vraiment mal, vous pouvez toujours boire votre stock pour qu’il ne tombe pas aux mains ennemies… 🙂


  25. burgf Le 14 avril 2014 à 22h27
    Afficher/Masquer

    Au cas ou ça aurait échappé: Officiel; Brennan – directeur de la CIA – est allé secrètement à Kiev la fin de semaine dernière.
    Ils trouvent ça normal…
    http://www.zerohedge.com/news/2014-04-14/white-house-admits-cia-director-brennan-was-secretly-kiev


  26. Spipou Le 14 avril 2014 à 22h38
    Afficher/Masquer

    L’attitude de l’Allemagne, plus que de tout autre pays dans cette crise (je ne parle pas de la France : notre cher Président connaissait-il l’existence d’une région nommée “Crimée” il y a de ça seulement 6 mois ?) me paraît vraiment étrange.

    Alors qu’Angela Merkel semble considérer Poutine comme son interlocuteur favori, et que des personnalités non moins éminentes que Lothar de Mazière (membre important de la CDU et originaire de l’Allemagne de l’Est, tout comme Merkel) se prononcent clairement contre le coup d’état à Kiev, on entend périodiquement des déclarations extrêmement agressives contre la Russie de la même Madame Merkel, pour ne rien dire de ses ministres, comme le Sigmar Gabriel auteur de cette annonce Hénaurme…

    D’autre part, la vidéo que vous nous avez donnée il y a quelques jours montre qu’il existe au moins un vrai débat sur la situation ukrainienne en Allemagne. Ou tout au moins que l’information mainstream à ce sujet en Allemagne est moins unilatérale que chez nous.

    L’Allemagne cherche-t-elle à brouiller les pistes sur ses intentions futures vis-à-vis de l’Ukraine et de la Russie ? Est-ce simplement à destination de ses électeurs ? Est-elle en négociations secrètes avec Poutine pour éviter la déroute des plans européens – et américains – ou au moins pour tirer ses marrons du feu ? Si quelqu’un y comprend quelque chose, qu’il me le dise, parce que moi…


    • olivier69 Le 14 avril 2014 à 23h23
      Afficher/Masquer

      bonsoir spipou,
      Bien vu, et je dirai même que le mot “paix” devant le russe, cela peut faire Prusse. 🙂
      Les US devraient s’en souvenir.. C’est vrai qu’ils n’ont pas besoin d’apprendre l’histoire puisqu’ils ont une fâcheuse lubie de vouloir la faire. L’homme nouveau….
      Double jeu, c’est la règle germanique. Etre et ne pas être…..(Goethe vs Shakespeare)
      Donc, nous risquons d’être les dindons de la farce en prenant position.
      D’ailleurs, le discours récent de Merkel à Londres n’a pas levé toutes les ambiguïtés, loin de là.
      Enfin, je ne sais pas si les allemands ont vraiment digéré l’opération US d’envoi d’armes financières à neutron destination “Dusseldorf” pour fonds de pension teuton.
      Ccl : Objectif inavouable d’un réarmement ?


  27. Fool Prophet Le 14 avril 2014 à 22h47
    Afficher/Masquer

    Dans cet océan de grisaille, quand même une bonne nouvelle… Le Washington Post et US Guardian récompensés par le prix Pullitzer pour les révélations de Edward Snowden sur l’espionnage par la NSA… Snowden qui a reçu l’asile politique, rappelons-le, de la Russie.
    http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/prix-pulitzer-le-guardian-us-et-le-washington-post-recompenses-pour-leurs-revelations-sur-la-nsa-534c375e3570d35ee3ee0c00


    • yvan Le 15 avril 2014 à 14h23
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est une très bonne nouvelle.

      Et c’est là qu’il est possible de se dire que le net est un bon contrepouvoir à la propagande actuelle.

      Sinon, lu par ailleurs : les Russes seraient en train de réfléchir à vendre leur gaz en Roubles ou Euros.
      Soit, encore un peu de dollars en moins, ce qui serait ça de gagné.


  28. Spipou Le 14 avril 2014 à 22h55
    Afficher/Masquer

    Perceval78, achetez donc des actions d’entreprises russes, j’ai lu je ne sais plus où que c’est pas cher du tout !

    Жутка ! (Plaisanterie… Quoi que ?)


  29. canfrarus Le 14 avril 2014 à 22h56
    Afficher/Masquer

    “Purée, mais ils oseront TOUT !!”

    “C’est même à ça qu’on les reconnaît” (c) Les tontons flingueurs
    🙂


  30. kasusbelli Le 14 avril 2014 à 23h49
    Afficher/Masquer

    Que le VC allemand ignore ou sont les frontières de l’Europe, que 2 ou 3 excités de la gachette ne sachent ce qui compose l’OTAN…Ok, l’époque est à la médiocrité !
    Mais soyons sérieux. Personne en Europe ne déclenchera d’hostilités militaires pour “défendre” l’Ukraine ! Comme d’habitude, on recherche la petite “phrase” choque pour l’ouverture du 20H (Vous allez avoir Peur !)…ca n’excite que les chefs de redac, vendeur de temps de cerveau disponible.
    Pour l’Europe, l’Ukraine ne représente qu’un très faible intérêt économique ! Se mettre les Russes à dos couterait plus chère que le “bénéfice économique potentiel”.
    Poutine a les mains libres, il le sait. Le reste n’est que gesticulations hystérocomique (ou dramatique, c’est selon)……Pendant ce temps, chez nos énarques (et filiales), les conneries continuent !


  31. yoananda Le 15 avril 2014 à 00h17
    Afficher/Masquer

    On en arriverait presque a souhaiter que Poutine envahisse effectivement l’europe pour nous libérer de ces fous …


  32. Aikos Le 15 avril 2014 à 03h03
    Afficher/Masquer

    Mélenchon a souvent des analyses intéressantes d’un point de vue géopolitique.

    Il avait aussi juste sur le Dalaï Lama, dont les liens avec la CIA sont totalement inconnus en France: https://dialogueireland.wordpress.com/2013/08/29/dalai-lama-got-cia-funding-new-york-times/.

    Nous sommes parmi les peuples les plus mal informés de la planète. En fait, on est même DÉformé.


    • raloul Le 15 avril 2014 à 08h34
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Normal, nous sommes parmi les plus proches collabos de l’oncle Sam… N’oubliez pas: “War is peace”, “Freedom is slavery” et “Ignorance is strength”. Le doublespeak est devenu la langue officielle de l’UE, des gouvernements européens et de leurs appareils politico-propagandico-médiatiques, et nous ne le remarquons même plus si nous n’y faisons pas attention.

      Nous les traitons de fous, car un tel degré de confusion mentale et d’antinomie entre les mots employés par les bureaucrates et les réalités qu’ils recouvrent nous paraît foncièrement irrationnel et insoutenable intellectuellement. Mais nous avons affaire à des fanatiques endoctrinés qui ont renforcé puissament leurs boucles de rétroaction saturées de messages pro-européens, ultralibéraux, anti-démocratiques, oligarchiques. Oui, nous avons affaire à des “cinglés” qui sont tellement imbus de leur propre “vision” du monde qu’ils ne touchent plus terre. Oui, nous sommes à un embranchement de l’histoire, et nous devons illico presto arrêter ces fous, avant qu’ils ne nous entraînent dans leurs logiques guerrières, violentes, de marchandisation totale et au final d’autodestruction civilisationnelle.

      Le temps presse, et les élections européennes en mai sont une occasion rare. Je me demande s’il y aura des observateurs russes, chinois, indiens, brésiliens pour vérifier le bon déroulement et la conformité de ces scrutins. Ca me semble être un prérequis minimum.


      • casper Le 15 avril 2014 à 09h58
        Afficher/Masquer

        C’est pas bete ca.

        On pourrait se constituer en association et écrire a l’ONU, mais aussi directement a des gouvernements de pays du tiers monde, pour réclamer des observateurs, soucieux que nous sommes de l’état de la démocratie dans nos pays.


  33. Kiwixar Le 15 avril 2014 à 09h01
    Afficher/Masquer

    A part ça ils en sont où les Allemands du rapatriement de leurs 3200 tonnes d’or “gardées” aux US?
    5 tonnes ?


  34. Julian Le 15 avril 2014 à 09h25
    Afficher/Masquer

    Et voilà QUASIMENT LA GUERRE aux frontières ( Sic!) de la démocratique et radieuse Europe….

    Tremblez petits rentiers, retraités pas encore ruinés, tremblez Rmistes heureux, chômeurs en attente des lendemains radieux de “l’Eurore” !

    Et le 25 mai votez pour les BONS candidats qui consolideront notre Europe , cet indispensable bouclier contre les barbares : votez PS, Modem, UDI, UMP, EELV !

    L’Europe c’est la Paix. On vous l’avait bien dit. Et avec le Pacte Transatlantique ce sera “La Paix pour mille ans” !


  35. jard Le 15 avril 2014 à 09h26
    Afficher/Masquer

    L’Allemagne redevient elle-même, banal. Ce qui est réellement anormal est qu’un pays de vieux puisse devenir agressif. L’Europe de vieux devait simplement être un continent mou écrasant ses jeunes et ses immigrés mais pas plus. Si nous perdons cet avantage là, il ne s’agit plus rien d’autre que de suivre l’Allemagne dans tous ses délires. On va s’amuser.
    Si l’Allemagne est capable d’agressivité et de calme, c’est peut-être qu’elle passe en ce moment à la modernité. C’est nouveau donc c’est brutal. Nous avons vécu cela en France avec ce que l’on appelle la pensée unique, on ne réfléchit plus et on se contente de psalmodier le conformisme. La nature profonde de notre voisine est la conquête et elle est d’autant plus arrogante qu’elle croit avoir raison. A l’opposé, son vieillissement ultra-rapide la pousse à la tranquillité. C’est peut-être cela l’explication de la contradiction. Ou alors, ce serait l’arrivée de la modernité en conflit avec la mentalité précédente, une relative prudence et la priorité accordée au commerce extérieur.
    Pour finir, je rappelle à l’admirable Olivier Berruyer qu’il est pour, si j’ai bien compris, la fin des frontières avec l’Allemagne. Alors quoi, on réarme parce que l’Allemagne le demande? On entre en guerre avec la Russie parce que l’Allemagne le demande? Il fallait ouvrir des camps d’extermination parce que l’Allemagne le faisait?
    Pourquoi cette obsession allemande? Quel est le moteur, la peur de l’Allemagne, l’amour pour l’Allemagne, la volonté obsessionnelle d’enlever les frontières pour construire un monde dans lequel tout le monde s’aimerait? La haine de la France, plutôt Hitler que Léon Blum? Autre chose?


    • step Le 15 avril 2014 à 14h43
      Afficher/Masquer

      “Pour finir, je rappelle à l’admirable Olivier Berruyer qu’il est pour, si j’ai bien compris, la fin des frontières avec l’Allemagne”. Heu, je parierai pour un gros malentendu…


    • olivier69 Le 16 avril 2014 à 04h09
      Afficher/Masquer

      bonjour jard,
      je ne pense pas que Mr Berruyer soit favorable à une centralisation excessive des centres de décision style “unification” (ex : L’UE, et bientôt plus, avec le marché transatlantique ?) pour les raisons évoquées dans ses différents billets. Le choc des cultures est une des raisons, sans compter la monnaie dans sa conception, etc….
      Nous sommes simplement de plus en plus nombreux à regretter le manque d’ouverture à l’Est pour les enjeux stratégiques et géopolitiques qu’il représente (il suffit de lire les réactions). Imaginons ce que signifierait une telle entente sur un plan politique : probablement un rééquilibrage de l’identité européenne pour une multipolarité…
      Mais il ne faut pas confondre le fond et la forme (l’art et la manière). Il n’est pas question de digérer ou de se faire digérer par un voisin (au niveau national comme au niveau continental). Car oui, ce qui implique un partenariat, c’est avant tout des bonnes relations …
      Avec la crise ukrainienne, le danger, c’est que nos relations s’expriment par un rapport de force provoqué à l’Est, pour que le centre de gravité de l’Europe reste uniquement à l’Ouest. C’est alors une dépendance absolue plutôt que relative. De même, ce n’est alors plus une proposition (une invitation) de marché transatlantique mais une imposition (une contrainte). Le mariage devient forcé et nous assistons à une ingérence aux portes de l’Europe. Est-ce l’intérêt de l’Europe d’être justement contrainte à choisir un camp et pourquoi devrait-elle le faire ? Au nom de quoi ? Si ce n’est sa disparition relative (par absorption absolue)….On nous garantit le maintien de la sécurité sociale, la retraite par répartition, l’éducation publique, l’assurance chômage, bref des services publiques de qualité ?
      Ccl : Technique qui consiste à imposer la dualité afin d’empêcher toute émancipation (du Shakespeare pour que l’être ne soit plus être: certains comprendront). C’est une partie d’échec qui engage l’avenir des peuples ! Et l’on se demande, à quoi joue l’Allemagne dans cette partie d’attrape-nigauds….D’où le coup de gueule. 🙂
      Montre t-elle vraiment tout son jeu ? J’ai comme un doute ou plutôt un soupçon d’espoir mais…..
      A suivre.


      • Goldfinger Le 16 avril 2014 à 17h28
        Afficher/Masquer

        On nous garantit la sécurité sociale, la retraite par répartition, l’éducation publique, l’assurance chômage, … ?

        Bonjour,

        Je me permets de rebondir pacifiquement 😉 sur le commentaire d’Olivier69.
        Oui, j’ai besoin de pousser de temps à autre un « coup de gueule ». Dans la rue c’est encore très mal vu et il y a toujours le risque de finir en garde à vue ou interné pour son propre bien 😉

        En “choisissant” un modèle anglo-saxon on nous garantit effectivement surtout une médecine à deux vitesses, la retraite par capitalisation, les écoles privées et la fin de l’assurance chômage … mais PEUT-ÊTRE
        quand même des « food stamps » (si on est bien sages donc pas trop remuants : panem et circenses ) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Supplemental_Nutrition_Assistance_Program ).

        Et ne nous laissons pas berner par nos actuels politiciens de tout poil qui nous nous promettent la continuation de ces quatre piliers pourtant indispensables dans une société évoluée alors qu’eux-mêmes ne fonctionnent plus qu’au rythme des campagnes électorales incessantes.

        Dans l’état du système actuel ce n’est plus « finançable » (ouh le vilain mot ! 😉 : nous vivons à crédit depuis 40 ans. Auparavant nous avons utilisé et quasiment épuisé nos ressources énergétiques (charbon) et de minerai (fer) ainsi que « pillé » (où dans le meilleur des cas acheté très bon marché des ressources à des pays qui n’en connaissaient pas la valeur marchande sauf peut-être leurs dirigeants aussi fantoches que vénaux).

        La démographie croissante permettait au système de prospérer et même d’absorber les nécessaires gains de productivités (le progrès technologique n’est évidemment pas mauvais en soit mais il doit rester globalement au service de la majorité des êtres humains) sans provoquer trop de chômage ni trop creuser les inégalités.

        L’essor de la Chine nous a permis de continuer à acheter à des prix abordables beaucoup de bien superflus de la société de consommation initiée aux USA (bon d’accord après la fin de la deuxième [sic] guerre mondiale et dans l’euphorie de la paix retrouvée il n’a pas fallu nous pousser beaucoup).

        Mais ce monde est définitivement R-E-V-O-L-U . Le système actuel est moribond mais le système financier (qui s’est hypertrophié par rapport à sa valeur ajoutée qui n’est pas nulle mais très marginale) ne le veut pas. Il veut au minimum survivre et continuer à prélever ses juteuses commissions quitte à « faire crever la bête » … et après ce sera chacun pour soi (je hais ces traders … et ces ex-traders qui ont encore souvent monnayé leur fausse repentance. Il y a des vrais repentis mais ils sont plutôt rares).

        Nous ne rembourserons jamais le capital des emprunts d’Etats … ou alors en monnaie de singe c’est-à-dire avec de l’argent qui n’aura guère plus de valeur que le papier sur lequel il est imprimé.

        Seul avantage collatéral pour les peuples: la pauvreté qui a reculé dans un certain nombre de pays émergents ou en voie d’émergence (essentiellement parce qu’ils avaient des ressources matérielles ou humaines qui étaient indispensables à la continuation du système actuel).
        Bref nous sommes très loin d’un chemin optimum … nous en sommes même encore aux antipodes.

        Seul la force d’un bon sens collectif de plus en plus généralisé (c’est un souhait … pas une réalité) pourra nous en sortir. Et encore un fois, quand on voit l’actuelle situation en Ukraine on ne peut que constater que ce bon sens est encore très loin chez nos dirigeants.

        Très cordialement.


  36. André Le 15 avril 2014 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Comment voler un char :http://vk.com/video-56182693_168148207
    Oleg Tsarev candidat aux présidentielles tabassé par les nationalistes :http://www.youtube.com/watch?v=4hTfCvI6DtQ&fmt=18
    Eloge funèbre de Ruben Avanesyan tué à Slavyansk alors qu’il était venu de Donetsk distribuer des denrées alimentaires.http://youtu.be/Lyxh0AZBLvg
    Beaucoup de réservistes et de soldats ukrainiens ont rejoint la république de Donetsk.


  37. step Le 15 avril 2014 à 13h42
    Afficher/Masquer

    Dans la famille propagande je voudrais le dernier né :

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/04/15/le-jeu-russe-pour-briser-l-ukraine_4401331_3214.html

    Quelques bon gros procès d’intentions, suivi d’une bonne grosse forfaiture de miliaires russes présents en Russie, une vision bien borgne avec des méchants russes armés de pied en cap par la main du kremlin en face de généreux révolutionnaires nés par génération spontanée, bien évidemment. Tout ça pour finir dans une fabuleuse oukase intellectuelle. Tu veux pas suivre les américains pour taper sur des russes, t’es un looser !

    Bref de la haute volée…


    • step Le 15 avril 2014 à 14h40
      Afficher/Masquer

      écho :http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ukraine-que-veut-vraiment-vladimir-poutine_1508680.html?xtor=RSS-3011&google_editors_picks=true

      Intéressant, vu que le second est un écho médiatique du premier, l’auteur de cette brillante analyse y est nomée :

      sa page wikipédia a le bonheur d’être clair pour qui sait lire :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Mendras

      Filière de pensée Anglo-saxone, détestation du système politique russe depuis 25 ans. Poutine bashing gold certificate comme on dit.

      Amusant de voir la chercheuse Isabelle facon, expliquer une stratégie russe pour conserver une influence en ukraine par la diplomatie, avec en surimpression le discours de la missionnaire made in otan :

      – il veut pas conserver une influence en ukraine, il veut y flinguer la démocratie… Il n’y a pas d’union économique autour de la russie c’est un slogan creux… les populations de l’est de l’ukraine se considèrent comme ukrainiennes et non russes. Sur ce dernier point, il est effectivement plus que temps de publier cette tribune – il en est ainsi des vérités fondantes – la lumière de la réalité risquant d’ajouter à ce qui se présente comme une analyse une dose de ridicule.


  38. André Le 15 avril 2014 à 14h27
    Afficher/Masquer

    http://youtu.be/aNeKQXOsI0g
    Les familles des Berkut tués à Kiev protestent ….c’est en Russe.


  39. Theoltd Le 15 avril 2014 à 14h51
    Afficher/Masquer

    Je vends mon Iphone, je passe a Samsung. Le Coreen est peut être plus mercantile, mais moins agressif, et au final plus sympathique. Les petits combats font les grandes victoires.


  40. ig Le 15 avril 2014 à 15h19
    Afficher/Masquer

    “Une ambiance d’avant-guerre” pour la campagne présidentielle en Ukraine (experts)
    16:26 15/04/2014
    MOSCOU, 15 avril – RIA Novosti

    Les candidats à l’élection présidentielle ukrainienne ont déjà subi plusieurs attaques physiques. Les politologues interrogés par RIA Novosti ont donc rapidement tiré ce parallèle : pour eux, la campagne électorale reflète l’atmosphère d’avant-guerre qui règne dans le pays.

    L’élection présidentielle ukrainienne est prévue le 25 mai. Oleg Tsarev, l’un des candidats, a été attaqué mardi. Selon le service de presse du député, il a été frappé par des militants radicaux et se trouve actuellement dans un état grave. Dans la nuit de lundi à mardi, Oleg Tsarev a été bloqué avec son équipe dans le bâtiment de la chaîne ICTV de Kiev, où il s’était rendu pour participer à l’émission “Liberté d’expression” en direct.

    Des inconnus ont également vandalisé la voiture d’un autre candidat, Mikhaïl Dobkine, et blessé ses assistants. D’après la presse, le candidat a été aspergé avec du vert d’éthylène (Viridis nitentis) et de la farine au cours de l’attaque.

    la suite http://fr.ria.ru/world/20140415/200975223.html

    On continue à être dans la provocation vis à vis de la Russie, et à attiser les flammes de la guerre civile.
    Hier, Poutine a annoncé que si réellement Kiev débutait des actions répressives à l’Est, cela remettrait en question la rencontre Kiev/USA/Europe/Moscou de jeudi. Eh bien ce matin, Kiev avance ses blindés au Nord Est, et on continue de dire que la provocation de Moscou est inacceptable.
    L’ONU annonce officiellement le renforcement de sa stratégie et de ses positions à l’Est, même si le plan final et la date de début sont en cours d’évaluation( mais plusieurs avions de chasse ont déjà été redéployés au cours des dernières semaines, ainsi que la flotte en Mer Noire avec la complicité de la Turquie, qui argue de “pannes de moteur” nécessitant réparations sur place pour justifier le dépassement de présence de ces navires ( 21 jours je crois selon les accords internationaux))
    De telles provocations envers la Russie me font craindre, en cas de non intervention du Kremlin, un énorme, mais vraiment énorme false flag de la part des USA, histoire de reprendre en main l’opinion publique, forcer les européens à entrer plus radicalement dans la danse, et balancer qqchose de monstrueux sur Moscou. ( et éventuellement je pense là à l’utilisation de l’avion malaisien disparu dans la zone de Diego Garcia, je sais, j’ai l’esprit mal tourné, et je souhaite me tromper du tout au tout)


  41. bertrand Le 15 avril 2014 à 15h35
    Afficher/Masquer

    Pas d’avenir sans traitement du passé , ils n’ont pas voulu déspéculer , restructurer , prendre leurs pertes , ils ont noyé DSK , tué la Grêce , transmis les dettes aux états et populations , ils voient maintenant leurs efforts vains pour maintenir la populace en esclavage , ils vont donc déclencher la guerre pour cacher leurs forfaitures.


  42. Theoltd Le 15 avril 2014 à 15h44
    Afficher/Masquer

    Ca y est les chars arrivent a Slaviansk. Les chars Ukrainiens bien sur. (Oui, ils ont encore quelques chars). Il faut qu’ils se dépêchent d’arriver, parce qu’avec 200 litres de gasoil a l’heure, ils vont pas avoir du budget pour rouler trop longtemps. A moins que la CIA leur fasse le plein!


  43. Goldfinger Le 15 avril 2014 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Eh oui ! Mieux vaut se rendre compte de ce qu’il y a vraiment derrière les actualités que l’on nous sert.
    Il y a évidemment aussi des actualités biaisées et orientées dans les médias russes.

    Mais ici ce qui est grave c’est que nous avons dans tous les médias de TOUS les pays occidentaux une actualité présentée avec un biais “otaniste” au moins aussi important.

    1 – 1 ??? Ce serait de bonne … guerre (oui c’est un mauvais jeu de mots mais on n’en est peut-être pas si loin finalement).
    Mais non car en occident nous sommes (censés être) en démocratie. Enfin entre le métro-boulot-foot-dodo on aurait presque pu le croire jusqu’à cette triste affaire ukrainienne. Et dire que certain(e)s le croient encore ! 🙁
    Heureusement pas sur ce site !

    Nos journalistes auraient-ils perdu tout esprit critique par rapport notamment aux communiqués officiels des agences de presse ? Certains commencent à réagir très timidement dans la presse écrite en se demandant si c’était très intelligent de la part de l’Union Européenne de soutenir/cautionner cette révolution portée à bout de bras par (et pour) les USA.

    Se poser la question c’est malheureusement y répondre.

    Maintenant que le processus est enclenché en Ukraine il ne faudra pas grand-chose pour qu’il fasse tache d’huile dans d’autres ex-républiques soviétiques (surtout si elles exploitent pétrole, gaz et/ou autres matières premières CF. le judicieux commentaire de Jeanmaire).

    Et si cela s’enflamme (encore un mauvais jeu de mots. Désolé !) les capitaux pourraient bien refluer dans la partie du monde alors géopolitiquement la plus sûre … Et devinez laquelle ?
    Les USA pardi !
    Le dieu dollar pourrait donc allonger encore un peu son règne (un pouvoir totalitaire qu’il ne veut absolument pas perdre ni partager avec un panier de devises où il devrait côtoyer l’Euro, le Yuan, le Real et le Rouble).

    … ce qui est marrant c’est que c’était justement ce panier de devises qui avait la faveur de Strauss-Kahn quand il était président du FMI ! Depuis lors il n’est d’ailleurs plus à l’ordre du jour.

    De là à dire que Nafissatou Diallo était un agent de la CIA, il y a un pas que je ne franchirais pas ici 😉
    Une chose est certaine, désormais ce n’est pas demain la veille qu’elle choisira l’Ukraine pour y passer ses vacances. Et entre nous: moi non plus !

    Ce qui ne m’empêche pas d’avoir une pensée très compatissante pour la majorité du peuple ukrainien. Certes il y a un patchwork ethnique et des agitateurs paramilitaires “chauves à l’intérieur du crâne” 😉 et 🙁 mais le plus grand nombre ne méritait vraiment pas de tomber à la merci d’extrémistes extérieurs et intérieurs dont le dernier des soucis est d’améliorer le niveau (=qualité) de vie.

    Car leur salut ne viendra pas des aides financières de l’union européenne ni du FMI, tous impécunieux. Les républicains refusent de valider son refinancement car ils estiment que le pays n’en a plus les moyens … (et s’ils changeaient d’avis ce ne serait de toute façon pas avant les élections de mi-mandat en novembre prochain).

    Ah la belle petite saynète [sic] que voilà :

    – Le badaud (soudainement dégrisé): Stop ! J’en ai marre, j’ai peur !
    Je veux descendre de ce manège infernal !!!

    – Le forain (diabolique): Trop tard ! Vous auriez pu tenter d’arrêter le manège … mais quel que soit le prix à payer nous garderons cette poule aux œufs d’or. Oui nous avons emballé la machine ! Et alors ?
    Quoi les risques ? Mais mon pauvre c’est vous qui les prenez et vous allez tourbillonner au moins jusqu’à vos 70 ans (http://monargent.lecho.be/reaction/9489824-1789): moi je suis confortablement installé aux commandes … dans mon bunker climatisé.
    (Les lumières tourbillonnent de plus en plus vite sur la musique de “Meunier tu dors …”)

    Quand je vous disais que le monde est un village dans lequel tout se tient et s’imbrique…

    Et bien il est grand temps de se réveiller !!! Et heureusement que des blogs comme celui-ci nous en donnent l’occasion http://www.les-crises.fr/l-association-diacrisis/

    Très cordialement.


  44. Theoltd Le 15 avril 2014 à 16h36
    Afficher/Masquer

    Derniere nouvelle, pour contrer le diabolique Poutine mangeur d’enfants, la France envoie au moins 3 bateaux en mer noire, sans compter les navires américains, et je parle meme pas des sous marins.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/04/15/ukraine-la-france-envoie-trois-navires-de-guerre-en-mer-noire/#more-61668

    le camarade Poutine a pas le droit d’avoir des soldats dans son propre pays, mais nous, les gentils, ont peut envoyer toute l’artillerie loin de nos casernes. C’est ça, une bonne dose de démocratie.

    mais bon, les russes vont le prendre cool. Z ont deja la Crimée, ça leur suffit pour l’instant. Faut laisser passer l’orage, et attendre l’hiver. Les problèmes de chauffage calmeront bien des ardeurs…


  45. olivier69 Le 15 avril 2014 à 17h34
    Afficher/Masquer

    Moi, simple citoyen, je dis : Stop ! trop, c’est trop……
    Dans les livres d’histoire, le traité transatlantique (chère aux actionnaires des firmes) aura eu sa raison d’être face à la menace orientale ? Et bien, les US pourraient être les nouvelles lignes “e-maginot” de la France…Il faut noter que les US n’appartiennent plus à leurs concitoyens, comme pour la France.
    Question : Un effet sans cause ? Qui pourraient rester tranquillement dans l’ombre pour tirer les marrons du feu ? Qui auraient une position géostratégique Est-Ouest si un conflit était déclenché ?
    Constat : Et qui, en première ligne, attisent notamment le conflit en France ? Ensuite, quels ont été les acteurs élitistes majoritaires du mouvement historique de la mondialisation ?
    Conclusion : Qui veut donc bouleverser l’échiquier géopolitique via l’affaiblissement des forces en présence (multipolaire) ? Poutine, Obama ? Et l’Allemagne, va t-elle retomber dans le piège historique qui lui est tendu ?
    Réflexion : Pour le prix d’un conflit, il faut être un marchand dans l’âme, non ? Qui fait miroiter aux autres des profits (en invoquant un intérêt commun) alors que ?
    ps : Mon petit doigt me dit que c’est davantage une histoire de pouvoir géostratégique qu’une histoire de ressources. L’exploitation se fait toujours par la technique. Franchement, à qui profiterait le conflit entre deux ou trois grands blocs ? Une histoire de culture et de gouvernance mondiale ….


    • olivier69 Le 15 avril 2014 à 17h46
      Afficher/Masquer

      En 2ième ligne : au lieu de “chère” avec sa faute d’orthographe, “favorable” aurait davantage été approprié.


  46. ig Le 15 avril 2014 à 21h28
    Afficher/Masquer

    Tiens, une analyse intelligente, qui conclut par:

    “Que devrait alors faire l’Europe?

    J’aimerais avoir la solution… A très court terme, il faut convaincre Kiev d’arrêter toute intervention militaire et maintenir les pourparlers de Genève.”
    http://www.challenges.fr/economie/20140415.CHA2770/d-eventuelles-sanctions-economiques-ne-feront-pas-plier-moscou.html


  47. Totor Le 15 avril 2014 à 22h32
    Afficher/Masquer

    Le leap se sert de l’Ukraine pour sortir de son eurobéatitute. Mieux vaut tard que jamais…

    http://www.leap2020.eu/GEAB-84-est-disponible–L-Europe-entrainee-dans-une-division-du-monde-entre-debiteurs-et-crediteurs-les-solutions_a16016.html


    • Goldfinger Le 15 avril 2014 à 22h45
      Afficher/Masquer

      Et lance avec raison la Revue de Presse – Euro-BRICS 🙂

      http://www.leap2020.net/euro-brics/


      • Kiwixar Le 15 avril 2014 à 23h19
        Afficher/Masquer

        “La crise ukrainienne n’est pas un hasard de parcours, un accident de l’histoire, elle est le fruit d’une intention : celle d’obliger l’Ukraine à choisir son camp entre l’Europe et la Russie. C’est en effet le Service Européen d’Action Extérieure de la Commission européenne dirigé par Mme Ashton et M. O’Sullivan, qui a refusé la négociation tripartite proposée par la Russie en novembre 2013 des partenariats économiques en cours d’élaboration entre l’Ukraine et la Russie d’une part, et l’Ukraine et l’UE de l’autre.”
        – MH Caillol, Présidente LEAP2020

        >> C’est pas ce O’Sullivan qui s’occupe AUSSI (surtout?) du Traité Transatlantique??


        • Goldfinger Le 16 avril 2014 à 00h00
          Afficher/Masquer

          à Kiwixar

          Bonsoir,

          Je ne crois pas non plus que ce soit un concours de circonstances … ou alors celles-ci sont incroyablement bien … organisées [sic] !

          Et je ne pense pas que le plan se limite à l’ Ukraine.
          Les “élites” US (et très accessoirement les “élites suiveuses” européennes) sont occupées à tenter de réorganiser la géopolitique mondiale pour tenter d’y conserver leur place de leader (et respectivement de suiveur … 🙁 ).

          Je présume que ces plans sont modélisés et paramétrés par des “experts”. Et revus au fur et à mesure de l’évolution des événements réels.

          Et c’est là le gros “hic” : les stratèges américains se prennent pour des dieux mais j’ai la nette impression que ce sont des “apprentis sorciers” dont les calculs de probabilité sont souvent faux (sauf celui que cela se retourne directement contre eux car dans ce cas je présume qu’ils ne tolèrent pas les même marges d’erreurs …).
          Et puis de toute façon si cela “pète” ils seront de l’autre côté de l’Atlantique et pas certain cette fois qu’ils envoient de l’aide … même humanitaire.

          Mais je ne dois pas non plus me prendre pour un dieu 😉
          Je ne sais absolument pas comment cela va évoluer (malheureusement … ou heureusement).

          Très cordialement.


        • Goldfinger Le 16 avril 2014 à 00h17
          Afficher/Masquer

          à Kiwixar

          Désolé je vous ai répondu à côté de la plaque … c’est bien la preuve que je ne suis pas un dieu (ni le diable puisque je ne l’ai pas fait exprès 😉 )

          Oui il s’agit bien du même David O’Sullivan 🙁
          Cf GEAB n°83 (CF. note (2) de l’article 1)
          http://www.leap2020.eu/GEAB-n-83-est-disponible–Crise-systemique-globale-Escalade-dans-la-reaction-de-survie-des-Etats-Unis-declencher-une_a15799.html

          Très cordialement.


  48. Goldfinger Le 15 avril 2014 à 23h17
    Afficher/Masquer

    Dans la rubrique “tout est lié” mais sans lien (direct) avec l’Ukraine

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10202715787629353&set=a.1247662745221.38497.1039017906&type=1&theater&notif_t=like

    Un beau graphique qui tendrait à prouver que la politique monétaire accommodante (et c’est un euphémisme 🙂 ) de la FED a des effets sur la “profitabilité” des entreprises.

    Bon admettons … mais il serait intéressant de coupler à ce graphe celui de l’évolution du taux de chômage. Et là il faudra bien admettre que cette politique aura surtout contribué à enrichir davantage les riches et donc à élargir encore le fossé.

    Bref une emplâtre véreuse sur une jambe de bois 😉 et 🙁

    Ce qui ne signifie nullement que les politiques d’ austérité aveugle soient plus recommandables 🙁

    Quand plus aucune solution conventionnelle ou non conventionnelle ne fonctionne, dans le passé (?), on fomentait une bonne petite guerre (l’hyper non-conventionnel) pour faire repartir la machine 🙁 🙁

    Quand on ne trouve plus aucune solution pour sauver un système, le bon sens voudrait que l’on se pose les bonnes questions … et donc probablement aussi celle de changer le système lui-même !

    C’est ce que ferait tout électricien, plombier, couvreur zingueur … etc. Bref toute personne de bon sens. Ce qui prouve que ceux qui sont “aux manettes” de commande en sont totalement dépourvus.


    • olivier69 Le 16 avril 2014 à 00h06
      Afficher/Masquer

      bonsoir Goldfinger,
      vous parlez de la Fed, vous pouvez également rajouter la BRI (notamment les actionnaires qui se cachent derrière)…
      Un clin d’oeil à votre post plus haut et plutôt local. 🙂
      Si les engagements à terme représentent un montant supérieur à 700 000 Milliards dans les faits (tout n’est pas déclaré et il n’y a pas que des fonds de pension), alors l’estimation faite dans les médias sur les patrimoines n’est plus fiables.
      On pourrait même sans doute comprendre comment l’histoire est écrite ou pourquoi elle peut être réécrite !


  49. Date Le 16 avril 2014 à 07h08
    Afficher/Masquer

    Pour information :

    Les candidats prorusses à l’élection présidentielle persécutés par maïdan

    http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/04/15/29670929.html

    Les articles sont peut-être pro-russes, mais les faits sont têtus


  50. Charlus Le 16 avril 2014 à 14h13
    Afficher/Masquer

    Olivier Berruyer, je serai triste si vous adoptez la germanophobie de Todd. Oui, les déclarations du vice chancelier sont nulles. Mais il n’y a aucune raison de mettre en cause l’Allemagne en général. Nous avons aussi nos idiots en France sur le sujet de l’Ukraine, où au sujet de la Syrie qu’il fallait punir il y a peu. Et n’oubliez pas que Valls était aux côtés de Gabriel sans que ça l’émeuve.



Charte de modérations des commentaires