C’est rare, mais je fais un billet court vu l’actualité… Purée, mais ils oseront TOUT !!

Source : Les Echos :

“12h45 Les chars russes sont prêts à franchir la frontière européenne, selon Berlin.

Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel a mis en garde lundi contre une escalade de la crise en Ukraine, déclarant que “la Russie est visiblement prête à permettre à ses chars de franchir les frontières européennes“.

S’exprimant à Berlin avec à ses côtés le Premier ministre français Manuel Valls, il a exhorté l’Europe à se souvenir des leçons des deux guerres mondiales et à ne pas tenir sa liberté et sa sécurité pour acquises.

La crise ukrainienne montre que les vieux démons de la géopolitique européennes refont surface, a ajouté le vice-chancelier.”

Qu’un officiel Allemand, dont le gouvernement soutient un coup d’État en Ukraine avec des néonazis dans le gouvernement ose dire ça, les bras m’en tombent…

Poutine voit ça aussi, avec les Russes – qui ont eu 27 millions de morts pendant la guerre… Ils risquent de ne pas trop rire…

Je me souviens très bien des leçons des deux guerres mondiales.

Rappelons la vison de François Mauriac :

« J’aime tellement l’Allemagne que je préfère qu’il y en ait deux ! »

Et comment ça, sinon, “frontières européennes” ???

L’Ukraine :

  • inexitante avant 1920
  • 1920-1991 : membre de l’URSS
  • 1991-2014 : indépendante ; membre de la CEI avec la Russie

D’où que c’est “européen” ça ?????

Dingue: l’OTAN est en train d’inventer l’alliance militaire défensive qui défend des pays non membres de l’alliance militaire !

Le Direct Nouvel Obs

23h – Mélenchon accuse l’UE d'”entretenir la guerre”

Interrogé sur France 5, le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon accuse l’Union européenne d'”entretenir la guerre” et suggère de “dire au gouvernement ukrainien de se calmer“, estimant que la révolution populaire en Ukraine avait échoué. “De la lutte de classes on est passé à la lutte de races ou des langues, donc on se tape dessus entre ceux qui parlent russe et ceux qui ne parlent pas russe etc, ce processus ne doit pas être entretenu.” Or “que fait l’Europe ? Elle entretient la guerre, elle soutient les Nord-Américains d’une manière irresponsable. L’Otan veut s’avancer sur les bases de Crimée”.

Selon lui, avant de se poser la question de quoi faire maintenant, “commençons d’abord par dire l’ineptie qu’a été la politique européenne, d’aller encourager quelques aventuriers au pouvoir en Ukraine à vouloir à tout prix s’en prendre aux Russes. Le résultat c’est qu’on a donné une occasion inespérée à Monsieur Poutine d’entrer en Crimée et d’y être comme chez lui parce que la population a dit ‘non nous ne voulons pas parler autre chose que le Russe’.”

“On pourrait dire au gouvernement ukrainien de se calmer, peut-être qu’on pourrait éviter de remettre en place les oligarques voyous, cleptocrates et voleurs qui sont installés derrière ce gouvernement, comme les autres voyous cleptocrates étaient installés derrière le précédent.”

8h30 – Le Maire veut passer aux sanctions maximales

“Je demande qu’on passe immédiatement au dernier niveau des sanctions qui étaient envisagées par l’Union européenne”, lance lancien ministre UMP aux Affaires européennes Bruno Le Maire sur RTL. “Aujourd’hui, c’est la guerre ou c’est la paix à la frontière de l’Union européenne“, observe le responsable d’opposition. “Il y a urgence à réagir pour empêcher la volonté de Vladimir Poutine de reprendre la main sur l’Ukraine et sur les richesses ukrainiennes.” Des sanctions aggravées “vont toucher à la fois les intérêts énergétiques de l’Allemagne, les intérêts financiers de la Grande-Bretagne et les livraisons de matériel de guerre de la France à la Russie“, reconnaît Bruno Le Maire.

=> Des richesses en Ukraine ?????? Ce pays en faillite ?

=> Et non, je ne veux pas subir de conséquences à cause de politiques de bras cassés. Qu’un référendum international ait lieu dans chaque région de l’Ukraine, pour que chacune décide de son avenir dans ou hors du pays (avenir qui ne sera pas dans l’UE ni dans l’OTAN !!!), et puis basta

14h55 – L’UE débloque un milliard d’euros pour l’Ukraine

L’Union européenne approuve formellement une aide financière d’un milliard d’euros et une forte réduction des droits de douane pour soutenir l’Ukraine. Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères européens ajoutent quatre personnalités sur la liste des Ukrainiens pro-russes sanctionnés pour détournements de fonds publics, qui comprenait jusqu’à présent 18 personnalités frappées d’un gel des avoirs et de restrictions de visa depuis début mars. Les quatre nouveaux noms seront rendus publics dans le Journal officiel de l’UE.

=> Ah ben ça va mieux. L’UE commence déjà à profiter des “richesses” de l’Ukraine !

11h32 Le chef de la diplomatie russe estime que l’Est de l’Ukraine doit être associé aux choix en cas de rédaction d’une nouvelle constitution soumise à un référendum sur le type d’Etat que le pays doit devenir. Sergueï Lavrov a estimé qu’un éclatement de l’Ukraine n’était pas dans l’intérêt de la Russie, ajoutant que Moscou voulait voir l’ensemble des Ukrainiens traités de manière égale par Kiev. Il a démenti d’autre part les accusations américaines selon lesquelles la Russie disposait d’agents secrets qui fomentent des troubles dans l’Est de l’Ukraine, et a demandé des explications sur des informations de presse faisant état d’une visite à Kiev du directeur de la CIA, John Brennan.

11h15 – L’hypocrisie des Occidentaux “dépasse les bornes”

“On peut se souvenir que la violence sur le Maïdan [la place de Kiev épicentre de la contestation pro-européenne, NDLR], qui s’est soldée par des dizaines et des dizaines de morts, était qualifiée de démocratie, alors qu’on parle de terrorisme à propos des manifestations pacifiques qui ont lieu maintenant dans le sud-est”, attaque Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse. “L’hypocrisie dépasse les bornes.” “Nous avons clairement dit que le recours à la force contre les manifestants remettrait sérieusement en question les perspectives de coopération dans le règlement de la crise ukrainienne.”

=> On ne peut pas mieux dire… DE GAULLE REVIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et l’info principale :

11h55 – Poutine triple son salaire

Le salaire du président russe Vladimir Poutine, ainsi que celui de son Premier ministre, Dmitri Medvedev, va être quasiment triplé, selon un décret du Kremlin. Leur salaire va être multiplié par 2,65. Selon les chiffres des revenus publiés par le Kremlin et le gouvernement, Vladimir Poutine a touché en 2013 des revenus inférieurs à ceux de son Premier ministre Dmitri Medvedev mais aussi à ceux de ses conseillers et de la plupart de ses ministres. Vladimir Poutine a officiellement déclaré l’an dernier 3,7 millions de roubles de revenus (74.000 euros), un chiffre en baisse par rapport à 2012. Un chiffre qui ne prend évidemment pas en compte les accusations de corruption…

=> merci pour cette information. Moi je trouve que la moitié du salaire de Harlem Désir pour Poutine à 80 % de popualité, c’était honnête. Mais comme c’est un gros corrumpu (pas comme les dirigeants ukrainiens… ), les 100 000 € de plus vont changer sa vie. Et pis en France, on est tellement exemplaires….

 

Bon, je termine par ça :

ResPublica – Lettre du 14-04-2014

Ukraine (suite) : les « gentils » néolibéraux à la manœuvre, par Zohra Ramdane

Comme tous les lecteurs de RESPUBLICA le savent, les « méchants pro-russes » ont été délogés du pouvoir ukrainien et les « gentils pro-occidentaux » ont pris le pouvoir pour le bien-être de la population (voir un récent éditorial). Vous savez donc également que pour organiser leur putsch, les néolibéraux ukrainiens n’ont pas lésiné sur leurs alliance puisqu’ils se sont alliés avec deux partis d’extrême droite ouvertement pro-nazis. Mais c’était sûrement pour le bien de la population comme chacun sait ! Toujours pour aider la population pour aller vers le progrès, la troïka qui a si bien réussi à mettre la Grèce sur le chemin du bonheur, vient de délivrer sa potion magique : pour obtenir le prêt du FMI de 15 milliards, il y a quelques « réformes » à réaliser. Nul doute que ces « réformes » vont améliorer sensiblement la situation des Ukrainiens. C’est pourquoi votre journal préféré a le plaisir de vous les présenter sous la forme de 10 commandements.

  1. Augmentation de l’âge de retraite de deux ans pour les hommes (jusqu’à 62 ans) et de trois ans pour les femmes (jusqu’à 63 ans).
  2. Privatisation de toutes les mines publiques et annulation des subventions pour le secteur du charbon,
  3. Levée des « privilèges » pour les entreprises du service public, les transports et autres services communaux,
  4. Cessation du soutien public aux cantines scolaires,
  5. Suppression du service médical gratuit et de la fourniture gratuite des manuels scolaires,
  6. Annulation de la fiscalisation simplifiée et des « privilèges » pour le remboursement de la TVA pour les agriculteurs,
  7. Taxation des produits pharmaceutiques,
  8. Suppression du moratoire sur la vente des terrains agricoles pour les fermiers et fin des subventions pour les producteurs de porc et de volaille,
  9. Augmentation du prix du gaz pour les entreprises communales de 50 %, et de 100 % pour les particuliers. Les tarifs d’électricité doivent également augmenter de 40 % pour tous les consommateurs.
  10. Libéraliser les tarifs des services publics afin de les rendre « marchands ».

Maintenant, vous le savez, l’avenir des Ukrainiens est un chemin bordée de roses. Par-dessus le marché tout cela permet à Poutine de dire aux Occidentaux qu’il faudrait qu’ils soutiennent l’Ukraine avec de la monnaie sonnante et trébuchante pour éviter que l’approvisionnement en gaz de l’Europe soit gêné par la déstabilisation d’une Ukraine au bord du gouffre. Toujours d’après lui, la solution est d’« organiser le plus tôt possible des consultations au niveau des ministres de l’Économie, des Finances et de l’Énergie [pour] élaborer des mesures communes afin de stabiliser l’économie ukrainienne et garantir les fournitures et le transit du gaz russe ». En fait, les Ukrainiens sont en de bonnes mains, ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles, le « mouvement réformateur néolibéral » s’occupe de tout !

 

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]Cela ne signifie pas que nous adhérions forcément à ces regards - mais simplement que nous les jugeons intéressants (dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici). Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

119 réponses à [É-NO-RME] Les chars russes sont prêts à franchir la frontière européenne, selon Berlin

  1. Pierre Le 17 avril 2014 à 11h49
    Afficher/Masquer

    Pour info, la version du Département d’Etat Américain sur la situation ukrainienne:
    http://www.state.gov/r/pa/prs/ps/2014/04/224759.htm



Charte de modérations des commentaires