Suite de notre étude des comptes du PS et de l’UMP, avec l’analyse de l’évolution des recettes et des dépenses.

Le PS

Voici l’évolution des recettes du PS :

comptes ps ump

(cliquez pour agrandir)

Et en pourcentage du total :

comptes ps ump

comptes ps ump

On note les points suivants :

  • la première recette est le financement public direct, qui représente entre 36 % et 43 % du total ;
  • viennent ensuite les contributions des élus, pour 25 % du total. Je rappelle d’ailleurs que ces dons sont déductibles à 66 % donc le cout réel est de seulement le tiers. Les élus du PS reversent au parti de 10 % à 20 % de leur indemnité (ce qui semble bien le moins…). Elles ont évidemment augmenté avec les succès électoraux du parti ;
  • les adhérents du PS contribuent pour 15 % des recettes – ce qui est normal, les cotisations sont relativement élevées au PS (20 € pour les personnes au RSA (!), 47 € pour les non imposables (!), puis de 67 € à 302 € au-delà de 3800 € mensuels) (NB. ça fait quand même cher pour déréguler les banques, mais bon…). Bosse lors de l’élection de 2007, ces adhérents (à 20 €) n’étant pas restés ensuite ;
  • les dons sont très faibles – de 1 à 5 % des recettes ;
  • le parti utilise évidemment un système prudent de Provisions pour campagnes électorales, mettant de coté les années sans élection en vue des présidentielles / législatives.

 

Et voici l’évolution des dépenses du PS :

comptes ps ump

comptes ps ump

comptes ps ump

Il y a ici moins à dire :

  • dépenses de personnel en hausse, mais difficile de conclure, car on ne peut mesurer les services fournis aux adhérents ;
  • gros pic d’aides en 2007 – la défaite a a priori couté cher ;
  • les dépenses de communication sont plutôt en hausse sur la période.

En synthèse :

comptes ps ump

Bilan : aurait pu un peu mieux faire…

L’UMP

Voici l’évolution des recettes de l’UMP :

comptes ps ump

comptes ps ump

comptes ps ump

On note les points suivants :

  • la première recette est le financement public direct, qui représente entre 52 % et 77 % du total – les joies d’être le parti majoritaire… ;
  • le second poste de recette est de façon très étonnante les dons (plafonnés à 7 500 €) – de 15% à 20 % du total. Aucune information n’est donnée sur le nombre de gros donateurs ;
  • les adhérents de l’UMP contribuent pour 10 % des recettes. En baisse depuis 2007 ;
  • viennent enfin les contributions des élus, qui ne reversent presque rien à leur parti (sympa) – pour 3 % du total (8 fois moins qu’au PS) ;
  • le pic de 2004 correspond aux recettes exceptionnelles issues de la vente du siège ;
  • le parti se dispense de l’utilisation d’un système prudent de Provisions pour campagnes électorales. Il ne met rien de coté les années de vaches grasses…

 

Et voici l’évolution des dépenses de l’UMP :

comptes ps ump

comptes ps ump

comptes ps ump

On note les points suivants :

  • explosion des dépenses de communication du parti ;
  • nette hausse des frais de déplacement.

Mais il vaut mieux comparer PS et UMP pour analyser les différences…

En synthèse :

comptes ps ump

Bilan : parti très mal géré, vivant au-dessus de ses moyens, avec des élus ne participant pas à sa survie.

Comparatif PS / UMP

Au niveau des recettes et dépenses globales :

comptes ps ump

Cela confirme que l’UMP vit ainsi clairement au-dessus de ses moyens…

Ce qui donne sans surprise le résultat :

comptes ps ump

Au niveau des recettes détaillées :

comptes ps ump

On note clairement :

  • l’incroyable disproportion au niveau du soutien du parti UMP par ses propres élus – surtout pour un parti qui connait des problèmes récurrents de solvabilité !
  • et a contrario l’étonnant soutien par de riches donateurs dont bénéficie ce même UMP…

Au niveau des dépenses détaillées :

comptes ps ump

On note clairement :

  • le niveau étonnant des frais de déplacement de l’UMP par rapport au PS, et leur forte hausse en 2012 (faut arrêter la Business Class vu la situation financière !!!) ;
  • l’étonnante gestion de l’UMP qui se dispense de réaliser des Provisions pour Campagnes électorales. (qui reviennent pourtant avec une régularité de métronome…)

Mais bien entendu, c’est au niveau des dépenses de communication qu’il y a –comment dire ? – un « petit souci » pour un parti en faillite…

comptes ps ump

Cela se passe de commentaires…

L’analyse des Bilans est à suivre dans ce billet.

23 réponses à 3251 Les comptes du PS et de l’UMP 2002-2012 (1/2 : recettes et dépenses)

  1. Maurice83 Le 05 mars 2014 à 09h05
    Afficher/Masquer

    Etude très intéressante. En tant qu’adhérent de Diacrisis je serait très intéressé par une présentation des comptes de l’association avant mon prochain don.


  2. Antonin Le 05 mars 2014 à 18h54
    Afficher/Masquer

    Pourquoi avoir intituler votre courbe “Communication et propagande”? Les deux termes ne sont-ils pas interchangeable ?

    Bravo pour votre article.


  3. TZAYCK Le 05 mars 2014 à 19h29
    Afficher/Masquer

    Le dernier graphique montre que l’affaire des surfacturations “Copé-Bygmalion” a un réel fondement !


    • Loulou Le 27 mai 2014 à 17h32
      Afficher/Masquer

      Oui, l’avocat de Pygmalion, pardon Bygmalion, parlait hier soir d’environ 10 Mio d’€ de factures (sur BFM TV)
      Finalement, le nom est bien choisis pour cette societe 🙂


  4. FRANCAIS Le 05 mars 2014 à 23h26
    Afficher/Masquer

    Le PIC de recettes de l’UMP??? Ne proviendrait t’il pas des khadafis car on a un bond spectaculaire des dons de personnes physiques


  5. step Le 06 mars 2014 à 00h52
    Afficher/Masquer

    HS :
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/05/samsonite-les-patrons-voyous-definitivement-condamnes_4378225_3234.html#xtor=RSS-3208

    premiere morale : les patrons ont été (enfin) condamnés.

    morale 2:

    ” en détournant quelque 2,5 millions d’euros. Les deux hommes avaient, en outre, été condamnés à une amende de 75 000…”
    plus de 2M de bénef à une escroquerie, c’est rentable, donc à refaire…. ou comment la condamnation peut être incitative !


  6. Hann Le 06 mars 2014 à 06h49
    Afficher/Masquer

    Heureux de pouvoir bénéficier de la qualité de ce travail brillant.
    Ca aide à patienter, attendre le soir …


  7. Regis Asnem Le 06 mars 2014 à 14h17
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Pour les gros donateurs de l’UMP, Mediapart n’avait-il pas eu accès à la liste des membres du “Permier Cercle” ?

    Sinon merci pour ces courbes, qui montre à quel point l’UMP est le parti des riches.


  8. madake Le 07 mars 2014 à 01h20
    Afficher/Masquer

    Ces résultats montrent un traitement bien différent des budgets, et une forte corrélation de “bonnes pratique de gestion” selon le positionnement gauche/droite.
    Pas forcément dans le sens attendu!
    Amusant, de constater que la santé du budget n’a pas l’air impressionnée du tout, par la foi néo-libérale des partis…
    La tentation d’en extrapoler la gestion budgétaire de l’état, lorsque ces partis arrivent aux affaires est grande…
    Tentation, pas vraiment infirmée, par la consultation de l’historique de la dette française depuis les années 70, selon le parti des gouvernements en fonction.

    Mais les finances d’un parti et l’implication des militants est une chose, la gestion budgétaire d’un pays, et son impact sur la vie des citoyens, pas forcément militants à “la cause”, en est une autre.

    Reste que ça ne donne pas une bonne impression des qualités de gestionnaires pour l’un, pour l’autre le passage aux affaires ne semble pas plus probant…


  9. BA Le 07 mars 2014 à 15h11
    Afficher/Masquer

    Placé sur écoute, Nicolas Sarkozy menacé par une nouvelle affaire.

    L’affaire est sans précédent. Un ex-président de la République et deux de ses anciens ministres de l’intérieur placés sur écoutes téléphoniques. Gilbert Azibert, l’un des plus hauts magistrats français, suspecté de renseigner discrètement Nicolas Sarkozy sur l’affaire Bettencourt, en échange d’une sinécure à Monaco. La Cour de cassation, plus haute juridiction de l’ordre judiciaire, accusée d’être sous influence, ses principaux membres susceptibles d’être interrogés par les policiers. Tous les ingrédients d’un scandale d’Etat sont réunis.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/07/nicolas-sarkozy-sur-ecoutes-la-justice-soupconne-un-trafic-d-influence_4379307_3224.html


  10. Palast Le 08 mars 2014 à 15h51
    Afficher/Masquer

    L’explosion des depenses de communication de l’Ump sur la periode recente est d’autant plus aberrhante qu’elle intervient a un moment ou ayant la majorite au parlement (jusqu’en 2012 en tous cas), elle disposait des moyens de communication propres du gouvernement (SIG, etc..)

    Tres beau travail de synthese et d’analyse en tous cas. Par contre l’exercice pose une question : la part plus importante de salaires dans le budget du PS et la tres faible contribution des elus Ump au budget peut-elle etre expliquee en partie par une plus forte centralisation des taches au siege au PS vs decentralisation assuree par des assistants ump payés par l’indemnité des elus?

    C’est neanmoins peut etre juste une question ideologique : le PC en pleine deconfiture electorale a toujours eu ces dernieres annees un budget de 30 M€, les elus reversant toutes leurs indemnites au dela du smic de memoire.


    • jacqueline73 Le 27 mai 2014 à 17h55
      Afficher/Masquer

      Euh le PC , en pleine déconfiture électorale : 2002 , pratiquement plus d’élus, donc plus de rentrées d’argent de ce coté là. Mais ils ont d’autres ruches avec le syndicalisme et les Comités d’ Entreprise.

      Le procès devrait enfin avoir lieu début juin :

      http://www.societe.com/actualites/edf___proces_du_comite_d_entreprise_en_juin-1312.html


      • Serge Palestine Le 28 mai 2014 à 00h39
        Afficher/Masquer

        Il ne faudrait peut-être pas sur le blog d’Olivier Berruyer,de participer aux campagnes de désinformation de la médiacratie (voire de la médiacrassie!!!) en propageant des chiffres imaginaires sur le PCF, donc je rectifie votre “tir” plus que tendancieux voire malhonnête,à savoir que ce parti a plus de 12000 élus (maires, conseillers municipaux,généraux régionaux,20 sénateurs dont excusez du peu 10 sénatrices!!!)…..
        Peut-être que la “bi-polarisation” de la vie politique vous convient,mais pas moi,pa plus que sa personnalisation à outrance,contraire à une démocratie véritable…


        • jacqueline73 Le 28 mai 2014 à 11h40
          Afficher/Masquer

          Oui pardon j’oubliais les maires, d’autant plus qu’il y en a de très bien.

          Je ne participe pas à la désinformation, les autres, à triple appartenance , je les ai côtoyés tous les jours. J ‘ai même démissionné d’une fonction pour ne pas être complice de ces carambouilles. Et j’attends ce procès avec impatience.

          Enfin si vous avez un peu de temps à perdre je vous invite à chercher sur google :” le deal roussely cohen thibaud sarkozy”. Le sommet de la CGT qui trahit sa base pour privatiser EDF parce qu’en faisant monter les prix et donc le chiffre d’affaire, le 1% : la rente du CE ( et donc de la CGT Mines Energie et un courant du PC , c’est les mêmes ) allait doubler, ce qui ne les empêche pas d’avoir un déficit.


  11. Ghosties Le 27 mai 2014 à 14h48
    Afficher/Masquer

    Ce billet prend une toute autre importance avec l’affaire Bygmalion-Copé.


  12. Bernard Grapperon Le 27 mai 2014 à 17h14
    Afficher/Masquer

    On pourrait en conclure que lorsqu’un de ces deux partis est aux commandes de l’État, il en dirige les finances comme celles de son parti. Est-ce que je commet une erreur de raisonnement ?


    • Ghosties Le 27 mai 2014 à 17h49
      Afficher/Masquer

      apparemment l’ump était excédentaire entre 2007 et 2011 … donc ils ont mieux géré les finances de leur parti….en parti grâce à nos impôts.


  13. Alerte Le 27 mai 2014 à 22h22
    Afficher/Masquer

    France – haute trahison du peuple par le pouvoir exécutif et les médias à la botte des USA :
    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/05/27/francais-le-coup-detat-a-eu-lieu-le-pacte-transatlantique-est-deja-adopte/


  14. JMT64 Le 04 juin 2014 à 12h33
    Afficher/Masquer

    “On note clairement :
    •l’incroyable disproportion au niveau du soutien du parti UMP par ses propres élus – surtout pour un parti qui connait des problèmes récurrents de solvabilité !”

    Effectivement, les élus du PS donnent globalement beaucoup plus pour soutenir leur parti!

    Mais rapporté au nombre d’élus, cela donne combien par élu?

    Quant au cercle des donateurs, rien de bien nouveau sous le soleil. Quand on a les moyens on préfère soutenir le parti de droite que celui de gauche. On peut le comprendre à la vue des mesures confiscatoires adoptées chaque fois que la gauche arrive au pouvoir!


  15. TLM Le 15 juin 2014 à 14h20
    Afficher/Masquer

    très impressionnant, bravo
    ont comprend mieux le train de vie personnel de ces élus ump
    ils vivent sur leurs mandats et indemnités sans quasiment rien reverser
    sur 30 ans de mandat cela permet sas rouet bien des raids à marakech ou à saint martin

    et ce sont ce sens là qui nous explique que nous sommes des charges parasitaires, un coût à “tuer” cost ciller et des gestionnaires déplorables

    gravissime


Charte de modérations des commentaires