Bon, ce n’est pas très important (et c’est légal), mais ça révèle tellement de choses…

Révélation de Charlie Hebdo, sur un point que j’avais repéré à l’époque en préparant le billet dédié, sans avoir pu le creuser…

Voir la presse avaler sans broncher que le Premier ministre, député maire depuis 10 ans à 7 000 € par mois, n’a presque rien au final et vit avec sa femme dans 44 m² – je trouvais ça presque aussi bien que Les Misérables… (notez, ils le sont aussi, mais d’une autre façon…)

Sauf erreur, après une rapide recherche, je ne trouve rien sur ce scoop de Charlie (qui a une semaine…) sur lemonde.fr, liberation.fr, lefigaro.fr.

Alors chuuuuuuut !!!!!

Charlie Hebdo – Transparence : le tour de passe-passe de Valls – 1er oct 2014

Les ministres vont bientôt publier leur déclaration de patrimoine. Mais certains petits malins, Manuel Valls en tête, surfent sur un texte de loi restrictif pour qu’on ne sache pas qu’ils vivent grand train ou presque…

On croyait tout savoir de Valls. Depuis qu’il est ministre, ce dernier a eu droit à une cascade de portraits dans la presse, mettant en scène son couple, sa femme, leur amour et… leur appartement. Les Français ont vite su qu’ils préféraient habiter dans ce logement du quartier de la Bastille, plutôt que de dormir dans le lit précédemment occupé par Claude Guéant à l’Intérieur. C’est ce qu’avait assuré son épouse, la musicienne Anne Gravoin. On la comprend un peu…

Mais pour en savoir plus sur ce fameux appartement, le « nid » parisien de la famille (Le Figaro), mieux vaut ne pas en rester à la déclaration de patrimoine que, à l’instar de tous les ministres, Manuel Valls est obligé de remplir depuis l’adoption en 1988 de la loi sur le financement de la vie politique. Gageons que celle qu’il doit à nouveau (car il a été renommé à Matignon le 26 août) déposer à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) reprendra les mêmes éléments que celles qui furent publiées depuis son entrée au gouvernement, en 2012 : un « appartement de 88 m2 » acheté en 2006 à Évry, ainsi qu’un « appartement de 44 m2 », acquis à Paris en 2010 pour 315 000 euros, via une SCI. La Haute Autorité, institution indépendante créée en 2013 après l’affaire Cahuzac, a contrôlé en juin dernier sa première déclaration de Premier ministre. Et n’y a rien trouvé à redire.

Normal : le Premier ministre respecte la loi à la lettre. Il a déclaré les biens immobiliers dont il est propriétaire via une SCI dont sa femme possède 99 parts sur 100, et rien d’autre. Le cadastre, que Charliea consulté, est formel. La SCI Homère détient deux lots de l’immeuble en question, en plein coeur du XIe arrondissement, bobo et populo à la fois. Il s’agit d’un WC donnant sur l’escalier et d’un petit appart de deux pièces au premier étage, comprenant entrée, séjour, chambre, cuisine et salle d’eau avec cabinets. On est d’accord : la règle déclarative a été formellement respectée.

Le seul souci, c’est que Manuel Valls ne vit pas dans un deux-pièces de 44 m2. L’appartement qui abrite les nuits de monsieur le Premier ministre comporte en tout, encore selon le cadastre, 16 lots de copropriété, ainsi que 2 caves. À lire le règlement de copropriété de l’immeuble, les lots réunis — dont 14 appartiennent en nom propre à Anne Gravoin, qui a épousé Valls sous le régime de la séparation de biens — permettent de regrouper pas moins de 7 pièces de séjour, 4 chambres, 5 salles d’eau ou salles de bains, ainsi que 5 cuisines et 2 terrasses. Sans parler de 6 locaux, entiers ou partiels, au rez-de-chaussée. On peut imaginer que, contrairement à l’affectation des habitations lors de la construction de l’immeuble, les cuisines ou les salles de bains en surnombre ont été transformées en chambres. Le Point, qui dressait le 1er avril 2014 le portrait de Valls, évoquait en tout cas un logement « bohème ». On en connaît d’autres qui adoreraient vivre dans une telle «bohème»…

En tout cas, il s’agit d’un lieu « charmant et ressourçant », selon une amie du couple (Le Figaro, 3 septembre 2013) : « Deux appartements qu’Anne a réunis au fil des ans, une petite terrasse au milieu, des lampions », « de bric et de broc, de petites pièces… », ajoute le journal. Au final, selon nos calculs, la surface totale des lieux se situe entre 210 et 250 m2. Soit, à quelque 8 000 euros du mètre carré (le bas de la fourchette…), un prix total s’élevant de 1,68 million à 2 millions d’euros.

Mais quand la presse s’est penchée sur la dernière déclaration de patrimoine de Valls, elle n’y a vu que du feu. Les Échos, L’Obs, Le Huffington Post et d’autres racontent ainsi qu’il « dispose de deux appartements, un dans l’Essonne et un appartement de 44 mètres carrés à Paris ». L’Express et Le Monde du 16 avril 2013 sont plus précis, notant qu’il est propriétaire de « une part sur 100 d’un appartement de 44 m2 dans le XIe arrondissement de Paris, acheté avec son épouse… ». Les lecteurs imaginent donc que Valls et sa famille vivent dans un simple deux-pièces. Seul Le Canard enchaîné a évoqué un jour « un bel appartement », au détour d’un article sur les SDF virés du quartier en raison de la présence de l’auguste personnage.

Faut dire que Valls, qui n’a pas souhaité  faire de commentaires à Charlie, s’est bien gardé de contredire les journaux. Quant à la Haute Autorité, elle est tenue de contrôler le « patrimoine personnel » des ministres, pas « leurs conditions de vie », explique une porteparole. « La loi a clairement exclu les biens des conjoints. » Mais les textes n’avaient pas prévu les talents prévu les talents de communicant de certains ministres…

Lauret Léger, chronique parue dans Charlie Hebdo n°1163 du 1er octobre 2014

Source : Charlie Hebdo

Économie matin – Manuel Valls, millionnaire masqué, expert en optimisation politico-fiscale – 10 oct 2014

Pratiquement le seul média un peu important à en avoir parlé… Chapeau à eux, et merci aux chiens de garde !

 “Manuel Valls, un ministre endetté sans réel patrimoine” titraient nos confrères du Figaro en juin dernier, lors de la publication de la déclaration de patrimoine de Manuel Valls à son arrivée à Matignon. Selon ce document (absent au moment ou nous publions cet article, voir plus bas), le Premier ministre ne revendiquait que 93 000 euros d’actifs, le plaçant dans le “peloton de queue” sur le plan patrimonial du gouvernement Valls I.

Avec la nomination du nouveau gouvernement (Valls II) et même si la plupart des ministres sont restés à leur poste, toutes les déclarations de patrimoine ont été retirées du site de la Haute Autorité pour la Transparence de la vie publique, et seront republiées prochainement (http://www.hatvp.fr/pages_nominatives/valls-manuel.html) . Ce qui ne signifie pas pour autant, normalement, que les “anciennes” déclarations, vieilles de quelques mois à peine, étaient fausses. En revanche, à en croire Charlie Hebdo paru jeudi 9 octobre, certaines étaient habilement (et parfaitement légalement) rédigées ! Ainsi, sur celle de Manuel Valls, outre les 93 000 euros d’actifs déclarés (déduction faite de ses dettes, des emprunts), le Premier ministre déclarait posséder un appartement de 88 m2 à Evry, et un autre de 44 m2 à Paris. C’est dans cet appartement parisien du XIe arrondissement (Bastille) que Manuel Valls vit avec son épouse, la violoniste Anne Gravoin. Un premier ministre dans un F2, cela laisse songeur…

Il y avait évidemment un truc, que Charlie Hebdo a révélé dans son édition papier du 1er octobre puis mis en ligne sur son site Internet un peu plus tard : Marié sous le régime de la séparation de biens, Manuel Valls ne possède qu’une seule part de la SCI Homère qui détient l’appartement du XIe arrondissement. Les 99 autres parts (sur 100) sont détenues par son épouse. Mais surtout, la SCI Homère ne détient pas un simple studio de 44 m2, mais 16 lots de copropriété, pour un total de 210 à 250m2, le tout étant valorisé entre 1,6 et 2 millions d’euros !

On se pince à lire le descriptif des lots sur le plan de cadastre. Outre les 4 chambres, ce qui est tout à fait normal sur cette surface, il y aurait également 5 salles d’eau ou salles de bains (soit une par chambre, ce qui est déja assez luxueux) mais aussi…. 7 pièces de sejour, ainsi que 5… cuisines et 2 terrasses ! On imagine aisément que certaines pièces décrites comme “cuisine” dans le cadastre aient pu depuis changer d’affectation. Charlie Hebdo se souvient que Le Point avait qualifié le logement de “bohème”. Il n’empêche, le F2 se transforme tout d’un coup en un somptueux appartement (duplex ?) de 11 pièces, 15 si l’on considère qu’une seule cuisine suffit au couple Valls, et que les 4 autres ont été transformées en bureau, salon télé, dressing ou encore buanderie… “On en connaît d’autres qui adoreraient vivre dans une telle bohème” dixit Charlie Hebdo.

La part de Manuel Valls dans la SCI montée avec son épouse ne vaut donc en effet que quelques milliers d’euros, en fonction du montant de l’emprunt probablement contacté par la société civile pour acheter les 16 lots de copropriété. La déclaration de patrimoine de Manuel Valls raconte donc l’histoire d’un homme politique “sans réel patrimoine” comme le disait le Figaro, ce qui est comptablement exact. En revanche, même sous le régime de la séparation de biens, les époux sont solidaires pour un certain nombres de choses, à commencer pour les impôts qui taxent les revenus et les biens du couple, quel que soit le contrat de mariage auquel ils ont souscrit.

Alors, Manuel Valls et Anne Gravoin devraient il payer l’ISF ? A priori, non, s’ils ne possédent absolument rien d’autre (de valeur), ou encore, s’ils sont (lourdement) endettés par ailleurs. L’appartement logé dans la SCI est certes valorisé autour de 1,25 million d’euros (abattement de 30% sur la résidence principale déduit), soit juste sous la limite des 1,3 million, déclenchant l’ISF. Mais la SCI s’est certainement endettée en 2010 pour en faire l’acquisition : Cette dette vient en déduction de l’actif taxable, ce qui “laisse de la place” dans le patrimoine des époux Valls pour posséder d’autres biens. Justement, Manuel Valls a déclaré un appartement de 88 m2 à Evry, dont on ne connaît pas la valeur, mais cela représente tout de même quelques centaines de milliers d’euros, puisque situé en banlieue parisienne (Sud). En fait, pour que les époux Valls ne soient pas soumis à l’ISF en 2015, il faut que leurs dettes (dans la SCI ou ailleurs) soient équivalentes au montant de leurs autres actifs, en dehors de l’appartement du XIe. S’ils possédent pour 600 000 euros d’autres biens immobiliers, , la SCI (ou eux-mêmes directement) doivent être endettés à hauteur du même montant, pour ne pas dépasser le seuil ISF des 1,3 million d’euros.

Au final, la déclaration de patrimoine transmise par Manuel Valls lors de son arrivée à Matignon (et avant, quand il était ministre de l’Intérieur) était manifestement réguliére, mais en revanche, tout sauf sincère ou loyale. Cacher 99 % des parts d’une SCI détenant un actif de près de 2 millions d’euros, en les mettant au nom de sa femme, pour ne pas avoir à en déclarer le montant ou l’existence en tant qu’homme politique est certes permis par la loi. les juges aux affaires familliales connaissent cependant la chanson : lors de la dissolution d’un mariage, on recherche toujours l’origine des fonds ayant servi à l’acquisition des biens detenus en indivision. Anne Gravoin, violoniste, payerait avec ses cachets 99 % des mensualités de l’emprunt de la SCI, et aurait apporté 99 % de l’apport initial? Peut-être… ou peut-être pas.  Tout laisse cependant penser qu’il s’agit d’une manoeuvre destinée à “blanchir” Manuel Valls d’une etiquette de bourgeois nanti. C’est sûr qu’il est plus difficile de demander aux français de se serer la ceinture quand on est millionnaire, voire multimillionaire, que lorsque l’on déclare un “patrimoine” de 93 000 euros à 52 ans !

Le patrimoine de François Hollande aussi a été ausculté (pour ce qui en est connu) afin d’estimer s’il aurait du s’acquitter de l’ISF, tant avec Ségolène Royal que Valérie Trierweiler. Plus récemment, c’est Emmanuel Macron dont on s’est demandé pourquoi les 2 millions d’euros (bruts) touchés chez Rotschild ne l’avaient pas soumis à l’ISF les années suivantes… Mais l’intéresssé a expliqué avoir fait d’énormes travaux de rénovation dans sa maison du Touquet. Oubliant cependant au passage que ces travaux, sauf si la maison menaçait de s’effondrer et qu’il s’agissait de la sauver, ont fort logiquement créé de la valeur, et augmenté celle de la maison aux yeux du fisc… Sauf à admettre que ces deux millions d’euros ont été investis dans la maison à fonds perdus.

Frederic Legrand / Shutterstock.com

Source : Economie matin

Sources

J’ai réalisé un petit travail de synthèse.

Car j’ai vu avec sidération que, semble-t-il, les déclarations de patrimoine ne semblent pas être archivées sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique !

(message aux personnes intéressées : pensez à sauvegardez les déclarations lors de leur publication sur le site, c’est plus pratique que de fouiller le JO)

Après recherche, voici donc la déclaration de Manuel Valls de 2013 (lien pdf direct) :

J’avais bien ri avec ça l’année dernière :

31 mars 2013 : 109 € sur le compte en banque  de Manuel Valls, le pôôôôôvre, les fins de mois sont vraiment difficiles. 1 500 € de liquidités en tout et pour tout – pourvu qu’il n’ait pas de coup dur… Impressionnant pour quelqu’un gagnant plus de 8 000 € nets par mois quand même…

Idem pour les 240 € d’assurance vie – il n’abuse pas de la niche fiscale…

La presse avait en effet peu enquêté (Source):

(j’aime le patrimoine modeste de seulement 2 appartements en région parisienne…)

Bon, être propriétaire via une SCI de 0,44 m² n’étonne personne (Source)…

Les Échos ont même un petit souci entre patrimoine net et brut…

La presse ne se réveillera, un peu, qu’en 2014.

Après recherche, voici donc la déclaration de Manuel Valls de 2014 (lien pdf direct) :

(Source)

(Source) [Sérieusement, 16 lots de copropriété réunis ?]

L’article indique :

“Manuel Valls, un ministre aux poches percées? Entre 2013 et 2014, le patrimoine du premier ministre a fondu de moitié, à en croire sa déclaration de patrimoine publiée ce vendredi par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). En 2014, il a déclaré un patrimoine d’un peu plus de 93.000 euros. Soit un chiffre bien moins important que celui de sa déclaration de 2013, qui s’élevait à un peu plus de 198.500 euros. En un an, le ministre de l’Intérieur devenu premier ministre a donc perdu près de 103.000 euros. Comment expliquer cela ? […]

Ensuite, 80 000 euros de «biens mobiliers divers», mentionnés dans la déclaration de 2013, n’apparaissent plus dans celle de 2014. Il semblerait que ce soient des oeuvres d’art. […] Le cabinet du premier ministre explique au Scan que cette valeur correspond aux tableaux Xavier Valls, le père du chef du gouvernement. La loi dispense de déclarer un bien dont la valeur ne dépasse pas les 10 000 euros [OB : en voilà une loi qui est bien faite… C’est vrai, quoi, on ne va quand même pas demander d’indiquer simplement le montant global du poste… ?]. Or, aucun de ces tableaux pris individuellement ne dépasse cette somme. Manuel Valls qui a déclaré les tableaux en 2013, n’a pas fait cette précision en 2014. ” Source : Le Figaro

Peuchère, le gars, plus il travaille plus, plus il gagne plus, mais plus son patrimoine baisse ! M. Valls, pensez à arrêter d’urgence votre activité professionnelle alors !

Ah ces néolibéraux…

dessin humour cartoon patrimoine ministres

56 réponses à [Reprise] Manuel Valls, expert en optimisation politico-fiscale

  1. Alain Le 12 octobre 2014 à 07h25
    Afficher/Masquer

    Il est simple d’empêcher l’usage de ce tour de passe-passe, il suffirait d’imposer que la déclaration de patrimoine répondent aux règles de déclaration de l’ISF où c’est bien le patrimoine du ménage de droit et de fait qui est déclaré


    • Jourdon Le 21 octobre 2014 à 13h10
      Afficher/Masquer

      Manuel VALLS bravo!
      A l’heure où l’immobilier qui était la profession la plus locale qui soit, devient grâce aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication: le métier le plus global qui soit…
      Vous avez montré à tous les people qu’ils ne vous impressionnaient pas.

      Maintenant que tout le monde sait ce que vous avez fait, par contre:
      pourquoi à l’occasion de votre prochaine déclaration de patrimoine:
      ne changeriez-vous pas de stratégie de communication?
      En effet, il est impossible que votre compagne, violoniste – même à l’Opéra Bastille – soit riche,
      et que vous, récemment encore Expert en Communication Politique,
      puis,
      depuis votre traversée du tunnel comme Ministre de l’Intérieur,
      ayant effectué un démarrage fulgurant dans la Profession Politique,
      ne possédiez que 1% de ce qu’aurait capté Madame

      on ne saurait mieux vous conseiller que de changer de stratégie dès la prochaine fois; ainsi:
      1)
      avantage:
      “vous ne vous êtes pas laissé impressionn- er par les people”
      “votre comportement a une incidence sur les comportements du fait de votre réputation muy lista”
      “vous pourriez être prescripteur d’un nouveau comportement collectif chez les riches… félicitations pour votre sang froid!”
      2)
      dans le cas contraire… [inconvénient]
      LE-SCANDALE-VALLS-NE-SERAIT-PAS-MOINDRE-AU-SCANDALE-CAHUZAC


  2. Laurent K Le 12 octobre 2014 à 07h50
    Afficher/Masquer

    Comme d’habitude, faites ce que je dis, pas ce que je fais…

    J’ai de plus en plus de mal à lire les nouvelles en raison d’un profond sentiment d’écœurement. Par contre cela me renforce dans ma conviction qu’il faut continuer à voter -l’abstention revenant dans les faits à donner un chèque en blanc au vainqueur- mais plus pour les partis traditionnels.


    • Alex78 Le 12 octobre 2014 à 13h01
      Afficher/Masquer

      J’ai eu la même impression d’écoeurement à la lire cette synthèse, je me suis arrêté en chemin.
      C’est le principe d’égalité qui est bafoué. Pour ma part, je ne vote même plus. Ce système d’alternance où nous finalement la répétition d’un système qui se maintien en place, avec ces personnes déconnectées du peuple et de plus en plus du bien commun, est un fachisme déguisé. On voit bien derrière cela que le peuple n’a plus aucun pouvoir. Le coup du traité de Lisbonne en a été une confirmation.
      Au moment, où mes impôts (taxe foncières, impots loacaux) augment et vont être payés sans délais pour absence de phobie administrative, cet article me dégoutent.
      Mais, grand merci à “les-crises”, quand même !!!!!


    • barre-de-rire Le 13 octobre 2014 à 12h30
      Afficher/Masquer

      change pas le pb, ne vote pas, un autre prend la place et fait pareil.

      y a plus de solutions…

      il est là le pb, on va vers une division irrécupérable entre le 1% du dessus, les 5% du dessous, et le reste.

      c’est maintenu artificiellement.

      2017 tu mets marine ou encore le nain ? ca changera rien, et après ?…


  3. richardEAU Le 12 octobre 2014 à 07h54
    Afficher/Masquer

    au fond de nous mêmes on sait tous que ces déclarations de patrimoine sont complètement bidons!!
    ils savent très bien comment passer a travers les mailles des Lois, ce sont eux qui les font!

    les politique votent de lois pour le peuple!!!! Le Peuple devrait eux mêmes voter les Lois et Réglementations de la politique


    • ty89 Le 12 octobre 2014 à 13h30
      Afficher/Masquer

      Oui et moi je propose une loi :
      Article 1 : “Tous politique ripoux devra s’acquitter d’une amande de 1000 fois le montant de la triche + un nombre d’années de prison égale au nombre k€ escroqué”
      Article 2 : “Un politique est considéré comme ripoux si il a exercé des responsabilités dans la période 1980 à 2020”
      Mouhahahah

      [Mode **pers la boule également devant tant de malhonnêteté**]

      Moi, Expert en lois au CNRS


  4. Lysbethe Levy Le 12 octobre 2014 à 07h58
    Afficher/Masquer

    Apparemment Manuel Valls respectait le voeux de Hollande d’être irréprochable dans une république irreprochable …Dont acte mais il y a bien des faits autres pourtant Médiapart l’accuse de conflits d’intérêts dans sa ville d’Evry :

    http://www.chaos-controle.com/archives/2014/01/11/28922673.html mais qui s’en soucie a part Médiapart ? Trop occupé à mettre sous les verrous un clown noir et triste, il a au final fait oublier d’ou il venait avant de s’intéresser à la politique ?..

    .http://fr.slideshare.net/bobbydole3939503/le-vrai-visage-de-manuel-valls-emmanuel-ratier quelques infos sur notre ministre irréprochable comme chacun le sait bien sur.

    Jugez en vous même.si on se met à critiquer tous les ministres on en finirai plus ….


    • Philippe JOURDON Le 18 février 2015 à 17h45
      Afficher/Masquer

      @Lysbethe Levy
      vous ne croyez pas qu’en définitive:
      “MONSANTO recycle les grands pères
      NOVARTIS recycle les grands mères”? qu’en pensez-vous…


  5. nebul_eu Le 12 octobre 2014 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Viens chez moi, j’habite chez une copine 🙂 …

    Bon finalement on va peut être pouvoir réduire encore de trente pour cent les indemnités des politiciens. Réduire le mal logement et le déficit, voilà un bon coup médiatique.

    Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse.

    Mais il y a plus urgent , le syndrome Carswell traversera t il la manche ?
    où quand un député qui ne supporte plus son parti, le quitte et gagne les élections sous une autre étiquette.
    http://www.lapresse.ca/international/europe/201410/11/01-4808496-royaume-uni-lextreme-droite-rentre-a-la-chambre-des-communes.php

    Le problème de la lessive qui lave plus blanc… ce sont les phosphates. Comme chacun le sait.http://www.actu-environnement.com/ae/news/phosphates-lessives-detergents-reglement-UE-14931.php4


  6. nebul_eu Le 12 octobre 2014 à 09h15
    Afficher/Masquer

    merci pour le tuyau pour les tableaux de moins de 10000 euros , je prends ma scie sauteuse
    et je fais des tryptiques. c’est plus facile à caser et çà fait moderne.

    ( dans la série la fiscalité pour les nuls, les monuments historiques avec piscines et jacuzzi c’est bien aussi)


  7. gedeon Le 12 octobre 2014 à 10h50
    Afficher/Masquer

    Bof…on n’en est plus à çà près. Le mensonge “intelligent “est enseigné à l’ENA et dans toutes les “grandes ” écoles…juste un autre bon élève,en fait. Peut-être pas le pire,à mon avis.Ou le meilleur,comme on voudra.Ceci étant,ces histoires de déclaration de patrimoine me laissent songeur.Qu’on contrôle l’enrichissement…OK. Quoique ce soit vraiment une gageure…mais bon,on n’est pas forcément malhonnête parcequ’on est riche,pas plus qu’on n’est honnête parce qu’on est pauvre…


  8. Kellhus Le 12 octobre 2014 à 10h59
    Afficher/Masquer

    Valls est un expert en obfuscation. Que ce soit sur ses finances, son histoire familiale ou ses positions passées sur le conflit israelo-palestinien. http://www.vraivisagemanuelvalls.com


  9. nebul_eu Le 12 octobre 2014 à 11h00
    Afficher/Masquer

    Conflits d’intérets : Comment se positionner sur les réformes financières quand on a des dettes ?
    peut être faudrait il que l’état rachète la dette des élus pour qu’ils puissent être réellement indépendants.

    vieux problème en fait
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Fouquet


  10. arnold99 Le 12 octobre 2014 à 11h09
    Afficher/Masquer

    A partir du moment ou l’on confie à un jury populaire de droit de juger en cours d’assises le destin d’un homme, je plaide pour un tribunal populaire d’éthique politique. Il regarderait les affaires non selon l’angle légal mais selon l’angle de la morale populaire. Il délivrerait des sanctions qui pourraient être en fonction de l’ampleur de la trahison à la République et au peuple :
    -inéligibilité à vie
    -privation des droits civiques
    -interdiction d’accès aux emplois de la fonction publique ou dans les entreprises dans lesquelles l’Etat à une participation
    -confiscation des biens
    -confiscation des biens du conjoint s’il est impliqué et en avait connaissance
    -condamnation à vie pour une durée déterminée dans “la France d’en bas, les sans dent” c’est à dire SMIC, banlieue chaude, transport en commun, etc…
    Cela devrait permettre d’épurer la classe politique et la haute fonction publique.
    A ceux qui trouve ceci excessif je cite de mémoire Gustave Le Bon
    “Une forte répression devient une prévention efficace”
    Après avoir terrorisé les terroristes dixit Pasqua, il est temps de terroriser les politiques et hauts fonctionnaires


    • ty89 Le 12 octobre 2014 à 13h34
      Afficher/Masquer

      Excessif ? Pas du tout, je serai allé beaucoup plus loin…


    • Ded Le 15 octobre 2014 à 09h20
      Afficher/Masquer

      Reste à trouver des députés qui voteraient une telle loi !
      C’est pas gagné !


  11. dugesclin Le 12 octobre 2014 à 11h11
    Afficher/Masquer

    Celui qui, sans enfreindre ouvertement les lois, les élude par ruse ou par adresse, blesse les intérêts de tous : il se rend indigne de leur bienveillance et de leur estime.
    Constitution de l’An III – Directoire – 5 fructidor An III, 22 août 1795 – Devoirs – Article 7.
    (Pour mémoire)


  12. MagPie Le 12 octobre 2014 à 11h23
    Afficher/Masquer

    Un feu ex président de la région Languedoc Roussillon et Sénateur des Pyrénées-orientales avait très bien exprimé ce que valent ces déclarations de patrimoine, en publiant la sienne l’an dernier sur son blog : il ne possédait rien, le brave homme, à part “un âne catalan de 8 mois, au pedigree certifié”.

    “Je n’ai rien à moi et mon logement appartient à mes enfants. Je n’ai pas non plus d’autre compte bancaire que mon compte courant qui finit souvent les fins de mois à zéro”.

    Du coup, on se dit qu’il est finalement bien logique que les comptes de la nation soient dans un gouffre abyssal, quand on voit comment le personnel politique – dont les revenus sont bien supérieurs à la moyenne des français – est incapable de gérer correctement son propre patrimoine ! Ils sont tous atteints de phobie administrative ? De très mauvais esprits soupçonnent que ces élus se moquent du monde…


    • carrelli Le 12 octobre 2014 à 15h45
      Afficher/Masquer

      Oui et si je me souviens bien c est ce même ex député qui avait déclaré : “Dans ma vie j ai fais des campagnes pour des gens intelligents, c’était au début de ma carrière politique; je les ais toutes perdues…. Ensuite j ai fais des campagnes pour les cons, et à partir de ce moment là, j ai gagné toutes les élections….”
      Et il y a encore des citoyens qui croient à l honnêté de ces politiques….


  13. Fatalerror Le 12 octobre 2014 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Si je me souviens bien, les revenus de nos élus ( surtout au sommet de la pyramide ) sont arbitrairement élevés afin de prévenir de la corruption….Donc, un homme politique occupant une des fonctions les plus hautes du gouvernement et clamant avoir un train de vie de SMICard, c’est un appel à l’offre ou je ne m’abuse ? ^^


  14. Arnould Le 12 octobre 2014 à 12h47
    Afficher/Masquer

    J’avais cru voir que la loi sur le patrimoine de nos élus avait été vidée de son contenu: possibilité de consultation uniquement après prise de rendez-vous par écrit, aucun moyen de faire des copies (p.ex. en utilisant un appareil photo numérique), aucune possibilité de faire ensuite de la “publicité”, cad interdiction d’en faire des articles dans la presse sous peine de lourdes amendes, et peut-être même de prison. Alors je suis étonné de cet article de Charlie Hebdo sur notre premier ministre… Mais peut-être me suis-je trompé.


    • Cédric Le 12 octobre 2014 à 15h18
      Afficher/Masquer

      je crois qu’il y a une différence entre la déclaration de patrimoine des ministres, et celles des députées, qui a été bien tronquée par Mr Bartolone.

      à vérifier.


  15. Jacques F. Le 12 octobre 2014 à 13h22
    Afficher/Masquer

    Personnellement, ça m’embête de confier le redressement financier de la France à quelqu’un qui, en touchant 8’000 Euros / mois, arrive quand même à avoir un compte en banque presque vide…

    Je suis certain que de nombreuses personnes en France arrivent à beaucoup mieux gérer leur budget.


  16. Incognitototo Le 12 octobre 2014 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Oui enfin, je ne suis pas sûr que la “polémique” ait vraiment un sens…

    Il est marié sous le régime de la séparation de biens et je ne vois pas en quoi cela serait répréhensible que son épouse dispose de biens à elle… qu’elle partage pour l’usage avec son conjoint.
    Donc, je ne vois pas au nom de quoi, on pourrait lui reprocher quoi que ce soit… même d’un ordre moral…
    Et si l’hypothèse d’un “montage”, en faveur de sa femme, devait être vrai ; ça serait tant pis pour lui le jour de son divorce… Bonjour la procédure (généralement perdue, si les apports n’ont pas été enregistrés en compte courant de l’associé), pour prouver que les fonds qui ont permis les acquisitions de la SCI provenaient bien de lui… d’ailleurs s’il avait alimenté cette SCI, cela aurait dû figurer en compte courant et il aurait dû les déclarer… Quelqu’un va-t-il se permettre de l’accuser de fausse déclaration ?

    Cela dit, oui c’est “étonnant” qu’il n’ait aucune réserve pécuniaire… mais là encore, on ne peut faire que des suppositions… Cependant quand on a 4 enfants, et qu’on est divorcé, ça n’est pas forcément étonnant.

    Je ne vous dis pas cela pour défendre Valls – que j’honnis – juste pour calmer les fantasmes…


    • Lage Le 12 octobre 2014 à 18h06
      Afficher/Masquer

      Vous dites : ” c’est “étonnant” qu’il n’ait aucune réserve pécuniaire”. Pas tant que cela : il le sait peut-être, lui, que cela va ponctionner dur, façon Chypre, à la prochaine faillite bancaire…


      • Incognitototo Le 12 octobre 2014 à 19h21
        Afficher/Masquer

        Oui, et je vous explique aussi pourquoi ça n’est pas si étonnant qu’il n’en ait pas… des réserves…

        On ouvre les paris sur le fait que cela ne se fera jamais ? 😉

        La France n’est pas Chypre, s’ils veulent se faire lapider, oui ils n’ont qu’à faire ça, ponctionner l’épargne… chose qu’ils ne feront que par petites touches, par exemple, en abaissant la rémunération des livrets (ce qu’ils ont déjà fait) et/ou en la fiscalisant…

        N’oubliez pas que nos dirigeants politiques sont dirigés eux-mêmes par les banques, et que celles-ci auraient de graves difficultés si on leur ponctionnait ce sur quoi elles vivent… 🙁


        • Surya Le 12 octobre 2014 à 19h31
          Afficher/Masquer

          Je te trouve bien optimiste… Le cas pourrait se produire si un jour il n’y a plus de prêteurs qui se rendent aux adjudications.

          j’ai été surpris par le fait que le défaut de paiement est une opinion partagée et fasse plus ou moins consensus…


          • Incognitototo Le 12 octobre 2014 à 19h52
            Afficher/Masquer

            Pas de l’optimisme… une autre forme de réalisme… ou alors quelqu’un se trompe à la base (et ça peut être moi aussi, vu qu’on ne sait pas)…

            Cependant, on ne peut pas dire d’un côté que la finance gouverne nos politiques et penser par ailleurs, que cette même finance se laisserait ôter le pain de la bouche… d’ailleurs quand nos politiques veulent trouver de l’argent pour renflouer leurs “potes”, tu sais bien qu’ils en trouvent ; alors pourquoi voudrais-tu qu’ils se mettent subitement à massacrer leurs alliés objectifs en provoquant une euthanasie financière ?

            Ça ne tient pas… et en tout état de cause, on ne peut pas tenir les deux “analyses” en même temps ; c’est de la simple logique.


    • step Le 13 octobre 2014 à 10h24
      Afficher/Masquer

      “généralement perdue, si les apports n’ont pas été enregistrés en compte courant de l’associé” A mon avis il est au courant et a parfaitement les moyens de prouver que ce n’est pas réellement à sa femme.

      D’ici là tout le landerneau médiatique aura oublié ses déclarations, rendues quasi inaccessibles par la loi. Après sa femme ne doit pas être plus bête qu’une autre, bien contente de pouvoir vivre sa vie artistique en bonne partie sur les deniers de son mari, ne mordra pas la main qui la nourrit, tant que la “carrière” politique de valls sera prospère.

      Ceci dit, ce qu’on voit là est extrêmement courant. Pour se protéger, on utilise sa femme qui possède les biens à sa place.


      • Incognitototo Le 13 octobre 2014 à 14h01
        Afficher/Masquer

        C’est “bizarre” cette conformation d’esprit… de condamner sans savoir… qu’on retrouve dans la plupart des commentaires d’ailleurs… J’espère que vous ne ferez jamais partie d’un jury populaire, sinon je ne donne pas cher des chances d’un éventuel innocent de faire valoir ses droits. 🙁

        Je répète donc pour les malentendants… Quand on a 4 grands enfants et qu’on est divorcé, ça ne me paraît pas anormal de ne pas avoir de réserves pécuniaires… Entre la répartition des biens au divorce, la pension alimentaire et les besoins des enfants, même en gagnant très bien sa vie, j’en connais peu qui arrivent quand même à capitaliser…

        Maintenant si quelqu’un a la preuve qu’il se désintéresse de sa famille et qu’il ne fait rien pour elle ; et/ou qu’il est propriétaire de valeurs cachées non déclarées, je veux bien changer d’avis.

        Par ailleurs, Anne Gravoin ne me semble nullement avoir besoin de son époux pour réussir et même très bien. Outre son activité de concertiste, elle dirige une société (dixit Wikipédia : “l’une des 3 régies les plus importantes sur la place de Paris”), qui fournit en prestations diverses tout le showbiz… et la seule chose qu’on pourrait éventuellement lui reprocher, c’est de ne pas avoir publié ses comptes (j’ai été vérifier), comme l’exige la loi ; mais comme c’est le lot commun de la plupart des entreprises… que dire…

        Alors, faut juste se calmer un peu et arrêter de condamner sans savoir [Modéré]


      • Incognitototo Le 13 octobre 2014 à 14h30
        Afficher/Masquer

        Ha bon ? En quoi, je déborderais ? Je ne fais que parler du sujet et surtout de toutes les allégations sans preuve qui y sont associées, en démontrant qu’il y a des explications fort probables pour tout…
        Tu te demandais dans l’article pourquoi la plupart des journaux n’avaient pas repris ces informations… bé moi, je pense justement qu’ils les ont vérifiées et qu’ils n’ont pas jugé qu’il y avait assez de matière pour démolir Valls ; sinon je pense que certains (Le Figaro, le Canard, Médiapart, et autres) ne s’en seraient pas privés…


        • Incognitototo Le 13 octobre 2014 à 15h01
          Afficher/Masquer

          Bé oui, mais ce sont les “journaux” (grands pourvoyeurs de mythes) qui disent ça… à ma connaissance, pas lui… et pourquoi lui reprocher de profiter des biens de son épouse ?…

          Cela dit, on le sait que ces “déclarations de situation patrimoniale” sont une grande supercherie…
          Si on avait voulu faire correctement les choses, il aurait fallu confier l’établissement (et/ou le contrôle) de ces déclarations aux services des impôts… et je t’assure qu’ils ont tous les moyens pour que rien ne leur échappe…
          Par exemple, pour cette fameuse SCI, seuls eux disposent des comptes pour savoir réellement ce qui s’y passe et relever, encore par exemple, un apport en compte courant non déclaré… ou encore seuls eux ont accès à tous les comptes bancaires de n’importe quel contribuable sur simple demande… comme ils ont accès, par ailleurs, à toutes les détentions patrimoniales de tous les contribuables…

          Alors s’il s’agit de dénoncer des mesures pipeaux qui ne rendent pas compte des réalités, je suis d’accord… mais s’il s’agit de faire du lynchage sans preuve (uniquement parce que des journaux diffusent des bêtises), là, c’est pas ma tasse de thé.


          • Incognitototo Le 13 octobre 2014 à 20h44
            Afficher/Masquer

            Punaise Olivier, tu sais ce que ça bouffe 4 grands enfants, un divorce et une pension alimentaire ??? 🙁 😉 Pour peu que ses mômes fassent des études dans des écoles à friqués et n’habitent plus chez papa/maman, c’est sans fond… ça peut largement lessiver même quelqu’un qui a gagné 600 K€ de revenus sur 10 ans… Vu qu’en plus j’ai même dû prêter de l’argent à un ami qui avec ce type de revenus (et un patrimoine bien plus important que celui de Valls) ne s’en sortait pas avec ses deux seules filles !!!…

            Cela dit, oui ce ne sont pas des gens qui ont l’habitude de compter ou de se restreindre… mais pour le coup pas que Valls… Est que cela doit pour autant disqualifier de fait la personne et le politique ? Moi je ne pense pas, en tous les cas certainement pas sur ces critères… sinon il faut aussi interdire aux oncologues qui ont des cancers d’exercer et aux psys malheureux itou et à plein d’autres également ; et même, réfuter la “relativité générale”, vu que selon certains témoignages Einstein était un véritable misogyne… 😉

            T’inquiète pas, s’il y a quelque chose à creuser et à trouver, je pense que certains vont se faire un plaisir de le faire, d’autant que ce n’est pas très difficile à clarifier.


    • cam Le 13 octobre 2014 à 15h32
      Afficher/Masquer

      Je pensais comme vous, qu’après tout, tout cela appartiendra a sa femme et donc tant pis pour lui. Sauf que comme l’évoque l’auteur, il est fort a parier qu’il a déja prévu la requalification devant la justice de la propriété dans les fait des parts de la SCI, puisqu’il montrera facilement je pense que c’est lui qui a remboursé l’emprunt.

      Quand on arrive a faire casser une jurisprudence par le conseil d’Etat en 1h30 (cf. Affaire DD), nul doute qu’il sera un jeu d’enfant de faire valider ca par un juge. Entre temps, la combine marche, et est du coup, une arnaque politique.


      • Incognitototo Le 13 octobre 2014 à 15h48
        Afficher/Masquer

        Vous n’avez pas suivi… son épouse est à l’évidence probablement bien plus riche que lui ; alors, pourquoi croire (sans preuves) qu’il se servirait d’elle pour nous cacher des choses ?… et pas qu’il profite “simplement” de la situation sociale de son épouse ?
        Vous ne reprocheriez pas à vos amis de ne pas déclarer qu’ils ont table ouverte chez vous, et profitent d’avantages en nature qu’ils ne déclarent pas… alors, pourquoi le faire avec Valls, avec son épouse ?


  17. millesime Le 12 octobre 2014 à 14h26
    Afficher/Masquer

    tout simplement écoeuré et écoeurant !


  18. achriline Le 12 octobre 2014 à 16h43
    Afficher/Masquer

    Petits calculs :
    315.000€ -> 1% des parts donc 100% des parts = 31.500.000€ ???
    Valorisation des 16 lots selon OB, 2.000.000€. Que détient d’autre la SCI pour un montant de 29.500.000€. Où ai-je fait une erreur ?
    Je rappelle un point signalé dans l’article précédent sur la déclaration de patrimoine de Manuel Valls en 2014 publié sur ce site. Concernant la déclaration du passif :
    En 2006 – 1.174,21€ par mois x 186 mois = 218.403,06€ pour un prêt de 236.000€
    En 2013 – 181,24€ par mois x 72 mois = 13.062,24€ pour un prêt de 35.000€
    Nous avons donc 2 prêts avec des taux négatifs, sauf erreur de ma part (Je pense que je vais aller à la BNP demander les mêmes).
    Autre bizarrerie, un prêt immobilier en 2006 je suppose pour acheter l’appartement d’Evry mais en 2010 pour acheter l’appartement de 44m² à 315.000€, pas de prêt ? sauf omission dans la déclaration, ce qui m’étonnerait vu que ça vient en déduction du patrimoine.

    Et la Haute Autorité trouve tout cela normal ?


    • Incognitototo Le 12 octobre 2014 à 17h22
      Afficher/Masquer

      ??? Mais non, posséder une part sur cent d’un bien évalué à 315 K€ signifie simplement – si c’est un actif net sans passif – qu’on est propriétaire de 3 150 €…
      Et si cette SCI a acquis d’autres biens, ça ne lui donnera jamais qu’un pour cent de la valeur totale de l’actif net. SCI qui a pu acquérir les autres biens par l’unique apport de l’autre associée, avec une clause d’affectation d’actif d’ailleurs, pour qu’il ne voie jamais la couleur des éventuelles plus-values sur ces autres biens.

      Par contre, oui c’est bizarre pour les emprunts de 236 K€ et de 35 K€… sauf s’il a fait des remboursements anticipés diminuant le capital restant à amortir !

      Si on veut voir “le mal” partout, tout est possible… 😉


    • jp418 Le 12 octobre 2014 à 19h16
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      Pour le premier point je pense que vous faites erreur.
      L’appartement de 44 m² coûte 315 000 €, via la SCI, sa femme en possède 99 parts et lui 1 part.
      Le reste des lots, qui ont été rassemblé pour donner cet appartement à 2 000 000 €, appartiennent à sa femme en nom propre.
      Il ne possède donc qu’une part d’une SCI qui vaut 315 000 €.

      Pour les prêts, c’est vrai que les mensualités sont assez étonnantes :

      35 000 € sur 72 mois à 1% => 500 €/mois (loin de ses 181 €/mois)
      35 000 € à 1% et 181.42 €/mois => 17 ans (loin de ses 6 ans)

      70 000 € sur 108 mois (9 ans) à 6.2% => 847 €/mois (il a mal négocié son taux…)

      236 000 € sur 186 mois (15.5 ans) à 1% => 1412 €/mois (contre 1174 €/mois déclarés)
      Ce qui est étonnant sur ce prêt c’est qu’il était sur 197 mois sur sa précédente déclaration et qu’il n’a remboursé que 100 € de ce prêt entre les deux déclarations.


  19. JACKTURF Le 12 octobre 2014 à 17h33
    Afficher/Masquer

    31 mars 2013 : 109 € sur le compte en banque de Manuel Valls, le pôôôôôvre, les fins de mois sont vraiment difficiles. 1 500 € de liquidités en tout et pour tout – pourvu qu’il n’ait pas de coup dur… Impressionnant pour quelqu’un gagnant plus de 8 000 € nets par mois quand même…

    Idem pour les 240 € d’assurance vie – il n’abuse pas de la niche fiscale…

    L’explication est facile à comprendre, pourquoi tous nos élus n’ont pratiquement pas d’argent sur leurs comptes en banque, relisez :
    https://www.goldbroker.com/fr/actualites/france-emprunte-sans-difficulte-hesitera-pas-ponctionner-epargne-francais-577

    CQFD, on ne peut pas dire que la confiance règne chez nos élus, planquez vos sous, ça va bientôt saigner façon Chypre…


    • Van Le 12 octobre 2014 à 20h29
      Afficher/Masquer

      il ya que 2 explications a ces chiffre soit cest un acheteur compulsif ou bien il fait comme cahusac , le plus inquiétant cest que cest lui qui veut gérer le budget de la France !!!


  20. Patrick Luder Le 12 octobre 2014 à 18h50
    Afficher/Masquer

    On se fiche royalement de la vie privée des personnes politiques, mais il faudrait pouvoir être beaucoup plus critique face à leurs travail …

    L’impunité diplomatique est à abolir, comme pour tous êtres humains, tous actes condamnables doivent être jugés => et condamnés !


    • achriline Le 13 octobre 2014 à 12h57
      Afficher/Masquer

      Ceci ne relève pas de la vie privée. La déclaration de patrimoine est due au titre de sa vie publique et en tant que partie prenante du gouvernement dit démocratique. Elle révèle en l’occurrence la personnalité (j’ai failli écrire l’honnêteté) du personnage. Cela donne un indice sur la façon dont il remplit ses fonctions. Cette attitude ajoutée à son comportement passé assez opportuniste m’empêche de voir en lui un futur président.


  21. JaySWD Le 12 octobre 2014 à 21h05
    Afficher/Masquer

    Finalement,Valls est un honnète homme,l’article ci-dessus vient démontrer la sincérité de ses propos à la Guildhall de la City of London!!
    A propos de la City,il y a urgence absolue à revoir cet excellent doc diffusé en France il y a 3-4 ans:
    http://www.youtube.com/watch?v=ex8Xe5w-cjk

    A diffuser au plus grand nombre..


  22. Romain Le 12 octobre 2014 à 22h47
    Afficher/Masquer

    Je suis surpris que personne n’ait relevé l’irrégularité de la déclaration de M. Valls. En effet, les parts de SCI sont des valeurs mobilières. Par conséquent le patrimoine détenu par une SCI aurait dû être déclaré dans la rubrique valeur mobilière.
    Sans cette erreur, les médias n’auraient jamais communiqués sur la fausse vie de Bohème de M. Valls.
    Etrange coïncidence?
    J’imagine que c’est contagieux la phobie administrative!


  23. burno Le 13 octobre 2014 à 11h41
    Afficher/Masquer

    je me rappelle que je m étais bien marré au moment de la publication de ces déclarations parfaitement suspectes et qu on peut qualifier d aimables plaisanteries
    il me revient notamment le cas d une ministre qui ne possédait en tout et pour tout qu une casemate en bambou en guyane et trois vélos ( achetés à crédit probablement )
    d autres étaient même en négatif sur leurs comptes courants , et comme ils ne possédaient apparemment rien d autre …


  24. Negrello Le 13 octobre 2014 à 12h08
    Afficher/Masquer

    Quand les ministres ont publié leurs patrimoines, j’ai retranscrit pour Olivier, leurs déclarations en tableau Excel.

    J’avais fait quelques remarques sur la qualité des déclarations mais aussi sur quelques bizarreries (compte courant proche de 0, des valeurs immobilières non actualisées, des valorisations bidon, le scooter, la 406 , et pourquoi pas le service à whisky de grand papa).

    Regardez celle de Mme Benguigui et celle de M Moscovici. Trouvez les incohérences.

    Qui les a contrôlées?
    Qui en a demandé les éventuelles corrections ou mises à jour ?
    Et si elles sont fausses ou pareillement fausses, que risque le ministre en question ?

    Si j’avais été le contrôleur de gestion de la société Elysée, j’aurais recalé 100 % des déclarations.
    Sur chaque déclaration, il y avait des choses à redire.
    Ils se sont astreints à cette obligation, tant bien que mal, plutôt mal que bien.
    Ne leur demander pas comment, certains ont revalorisé leurs biens, je pense qu’ils ne le savent pas eux mêmes ou en tout cas les réponses ne seraient pas satisfaisantes.

    Il ne faut pas être surpris que M Valls recherche l’optimisation fiscale.
    Il n’est pas le seul, Hollande, Macron, font comme lui.

    Combien sont-ils comme lui à rechercher l’optimisation fiscale ?
    Un nombre certain, mais combien ?

    Que faut-il en penser ?
    On ne peut optimiser ou frauder que si on a des biens donc que si globalement on est riche.
    Mais à partir de combien, sommes-nous riches ?

    Il me semble que pour notre président avait répondu à cette question, c’est quand on gagne plus de 4000 € par mois.
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20110922trib000651011/la-tres-relative-definition-du-riche-de-4.000-euros-par-mois-a-beaucoup-plus.html

    Alors tous les ministres, députés, sénateurs sont riches et potentiellement intéressés par l’optimisation fiscale.
    Combien le font, je ne sais pas.

    Mais ce que je sais, c’est que l’optimisation fiscale est un des privilèges de riche.
    Je croyais les privilèges supprimés mais j’ai du me tromper d’époque.


  25. Deres Le 13 octobre 2014 à 12h12
    Afficher/Masquer

    Les explications de cette pauvreté sont simples …

    Déjà, il peut très bien transférer temporairement l’argent sur les comptes de sa femme, le temps de la déclaration. Au final il ne perd que quelques quinzaines d’intérêt de temps en temps. C’est pour cela qu’il se retrouve avec pleins de comptes très proches du seuil minimum. Il les regarnira après. Les vérifications ne sont que ponctuelles et avec les documents fournis par les personnes concernées.

    Ensuite, comme il a des enfants, il peut y aller à fond dans les donations, son patrimoine disparaissant donc mais n’étant pas perdu pour les siens.

    Finalement, il y a le coup des œuvres d’art, mais cela marche aussi avec tous les biens de valeurs comme les livres anciens ou les montres. Les œuvres d’art ont aussi l’avantage d’avoir des prix assez fluctuants, ce qui favorise une corruption discrète.


  26. akia Le 13 octobre 2014 à 22h13
    Afficher/Masquer

    Erreur commise au sujet de l’abattement de 30 % à l’ISF pour résidence principale : il faut détenir le bien en nom propre et non via une SCI pour bénéficier de l’abattement -> (SCI transparente)

    Ca marche pour certaines SCI très très rares et très très anciennes où l’immeuble n’existe que via la SCI et si vous voulez acheter un lot, vous êtes obligé d’acheter les parts de la SCI auxquels est rattaché le lot (à New York, c’est très courant) -> (SCI translucide)

    D’où la confusion.


  27. JC Le 15 octobre 2014 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Le livre d’Emmanuel Ratier ne répondait pas depuis un moment à ces questions ?


    • Surya Le 15 octobre 2014 à 10h28
      Afficher/Masquer

      Non. Possédant l’ouvrage, de mémoire, il n’y a rien sur son patrimoine.


      • JC Le 15 octobre 2014 à 17h19
        Afficher/Masquer

        Ok, c’est parce qu’il a fait une vidéo pour nous montrer les appartements au bord de la Seine, pour la promo du livre. En tout cas on apprenait que ce n’était pas un pauvre bougre fuyant la dictature d’Espagne.


Charte de modérations des commentaires