Ce qui m’aura vraiment frappé dans cette histoire du MH 17 (mais sans grande surprise, hélas, Mark Twain disait déjà avec justesse au XIXe siècle : “Si vous ne lisez pas le journal, vous n’êtes pas informé ; si vous lisez le journal, vous êtes mal informé.”) c’est la capacité des médias à sauter sur n’importe quelle information allant dans leur sens, la répéter en boucle comme si c’était parole d’évangile sans même faire preuve d’une once d’esprit pragmatique ou de méfiance élémentaire (chapeau le 4e pouvoir ! D’une servilité quasi absolue au 1er…), de laisser de coté ou de mépriser ce qui pourrait affaiblir cette information, et d’à peine évoquer son caractère faux quand il est révélé.

Petit récapitulatif.

1 “Le colonel Strelkov a avoué sur sa page VK”

“L’information” dans nos médias

Source : Métro

 

Source : Le Figaro

On note que la fabuleuse source est Twitter et Facebook (ouahou… du solide)

Ce qu’on peut en dire

Oh, 3 fois rien : Strelkov n’a pas de compte vk officiel comme il l’a plusieurs fois indiqué (le gars est juste en guerre là…).

Comme c’est pourtant indiqué sur la page vk en question, ou un simple particulier sympathisant rediffuse à la fois les communiqués officiels de Strelkov (et ce n’en était pas un), et ce qu’il trouve lui même sur les réseaux sociaux.

Source : ici et ici

Bref, un peu comme si j’ouvrais une page Facebook au nom de “Laurent Fabius” quoi…

Donc fiabilité : 0 %

 

2 “Les pro-russes ont avoué dans une conversation transmise par le SBU”

“L’information” dans nos médias

Source : Le Huffington Post

Source : Le Parisien (finalement, il vaut mieux l’avoir en voisin…)

Ce qu’on peut en dire

Comme cela était sorti sur Internet, et comme plusieurs lecteurs du blog l’ont analysé ici (merci à vous), on a un montage de plusieurs conversations distinctes (avec des types d’enregistrement mono/différents), sans disposer de l’intégralité des conversations. Rien en dit donc qu’elles ont été tenues le même jour parlant de la même chose. Cela pourrait bien être l’aveu d’avoir abattu un avions milliaire la veille avec celles de la découverte de l’épave.

L’agence russe ITAR-TASS le confirme :

“Le deuxième fragment de l’enregistrement est composé de trois parties, mais on l’a présenté comme un seul et unique enregistrement audio. Toutefois, une analyse spectrale et temporelle a montré que le dialogue avait été découpé en plusieurs parties puis assemblé. De brèves pauses lors de l’enregistrement sont tout à fait éloquentes : le fichier audio a gardé des marques montrant que le dialogue a été assemblé à partir de plusieurs passages, d’après les experts. L’analyse linguistique du document démontre aussi que ceux qui ont fabriqué l’enregistrement falsifié manquaient clairement de temps et de matériel, ajoute l’expert. C’est pourquoi, pour ce qui est du sens, des fragments de discours sont à peine cohérents les uns par rapport aux autres, et l’image spectrale des matériaux audio diffère également, toujours selon l’expert. Mais l’aspect le plus révélateur est que l’enregistrement audio indique clairement qu’il a été créé presque un jour avant que l’avion de ligne ne s’écrase, conclut l’expert.”

Et on parle donc d’un document fabriqué par les services secrets ukrainiens, et “authentifié” par l’ambassade américaine à Kiev – on croit rêver.

L’affaire des scandaleux montages bidons des photos dans le New York Times en avril (manipulation par les mêmes services) n’a donc servi à rien – et on voit bien l’importance de les dénoncer haut et fort, ce qui n’a pas été fait.

Donc fiabilité : 0 %

Alors comme  France Télévision a fait un beau papier disant : Crash du MH17 : pourquoi les séparatistes pro-russes sont pointés du doigt, on voit donc que la réponse est : RIEN DE FIABLE.

 

3 “Les corps des victimes ont été mal traités”

“L’information” dans nos médias

Source : Le Parisien (finalement, il vaut mieux l’avoir en voisin…)

Source : Libération

Et puis ce n’est pas tout : il  les enlèvent, et puis ils les laissent pourrir ensuite :

Source : Nouvel Obs

Ce qu’on peut en dire

Alors donc on a, dixit, “critiqué les séparatistes prorusses (sic.) qui se sont précipité pour enlever les corps“.

Je n’avais pas connaissance que la procédure standard consistait à laisser pourrir les corps sur place au soleil pendant plusieurs jours ou dans les maisons dans lesquelles ils étaient tombés (je suis un peu bête). Pour vous dire, il me semblait même qu’on les enlevait assez rapidement en général…

Après, que le relevé précis des endroits ou étaient les corps aurait pu être mieux fait, je pense que c’est une évidence, tout comme l’est le fait que c’est une zone de guerre dans la région la plus pauvre d’Europe…

Et puis ce qu’il y a de bien, c’est que je peux vous communiquer en exclusivité le titre du Huffington Post s’ils n’avaient rien fait : “L’Horreur : non évacués par les pro-russes, les corps de certaines victimes ont été dévorés par les animaux !” (non ?)

Quand au train, ce n’est pas parce qu’il y a une odeur, qu’il n’est pas réfrigéré : il y a plus de 250 corps morts depuis plusieurs jours dedans…

On va donc conclure en laissant la parole non plus à de pseudo-journalistes mais à un vrai expert insoupçonnable…

Si on le lit dans le Monde, on a, en tout tout petit dans un long article :

C’est déjà pas mal, mais bon, la vérité émerge clairement si on lit la dépêche Reuters :

L’expert néerlandais dit que l’équipe de récupération des corps « a fait un sacré boulot »

Hrabové/Grabové – Ukraine (Reuters) — Le chef d’une équipe des Pays-Bas envoyée pour identifier les corps des victimes du vol MH 17 de la Malaysia Airlines a félicité l’équipe ukrainienne de récupération qui a retrouvé des centaines de corps sur une immense superficie dans une zone de guerre : elle « a fait un sacré bon boulot ».

Peter van Vliet, chef d’une équipe néerlandaise composée de trois experts en identification des corps néerlandais, les premiers enquêteurs internationaux à se rendre sur la zone de l’accident, a déclaré que sa priorité était de déplacer les centaines de dépouilles actuellement stockées dans des wagons frigorifiques vers un endroit où ils pourront être identifiés et renvoyés à leur famille.

En dépit des rapports selon lesquels certains des corps auraient été dépouillés et qu’ils n’ont pas été mis à l’abri, mais laissés dans le soleil d’été pendant plusieurs jours, Van Vliet a exprimé son admiration pour les équipes qui ont récupéré les dépouilles.

« Je suis très impressionné par le travail qui a été accompli ici », a-t-il déclaré après avoir inspecté le site principal de l’écrasement, où l’on retrouvait encore la veille des corps coincés sous des débris de l’épave.

Faisant allusion à la chaleur et aux dimensions du lieu, il a ajouté : « Je pense qu’ils ont fait un sacré boulot dans une zone infernale ». […]

Van Vliet a déclaré qu’à son avis la récupération n’était pas terminée, mais il a reconnu qu’une coopération internationale de grandeur ampleur pourrait bien ne jamais être possible dans la zone de conflit. « Selon mon avis professionnel, ce n’est pas terminé », a-t-il dit.

Quant à savoir ce qu’il faudrait faire, il a répondu : « Un ratissage médico-légal de l’ensemble de la zone. Mais, je ne sais pas si c’est possible. »

Plus tôt, Van Vliet a examiné les wagons frigorifiques où les corps ont été rassemblés et s’est dit satisfait de la façon dont ils ont été stockés.

Les corps sont conservés dans un train de cinq wagons de marchandise gris réfrigérés au diesel, garés derrière une locomotive le long du quai principal d’une gare complètement délabrée à Torez, une petite ville située à environ 40 minutes en voiture du lieu principal de l’écrasement.

À l’ouverture des portes pour permettre à l’équipe de Van Vliet d’y pénétrer, on pouvait voir des tas de sacs mortuaires noirs en plastique. La puanteur était insupportable. Van Vliet et ses deux collègues ont grimpé à l’intérieur avec des gants de plastique bleu et des masques chirurgicaux pour examiner les sacs.

Les responsables ukrainiens espèrent que les dépouilles parviendront en train à Kharkov, une ville de l’Est à l’extérieur de la zone de conflit, où des équipes internationales d’identification pourront les examiner. […]

Donc fiabilité : 0 %. Et félicitations aux journalistes pour la justesse du rendu envers ces hommes. 

 

P.S. tiens, pour Air Algérie, c’est pas pareil – là c’est juste “très difficile”, j’imagine que c’est parce que l’avion est tombé du ciel et que ce n’est pas une zone de guerre, rien à voir donc… (Source : Libération)

(Bon alors, après un crash, les corps, on est censé les récupérer ou pas finalement ? J’ai du mal à comprendre…)

4 “Un chef séparatiste avoue avoir des missiles ‘Bouk’ “

“L’information” dans nos médias

Source : Le Monde

Source : Le Figaro

Source : Nouvel Obs

On note que la fabuleuse source est Twitter et Facebook (ouahou… du solide)

Ce qu’on peut en dire

DONETSK, 24 juillet – RIA Novosti

Alexandre Khodakovski, chef du bataillon Vostok qui combat les troupes de Kiev, a démenti avoir reconnu dans une interview à l’agence Reuters que les insurgés ukrainiens possédaient des missiles Bouk, rapporte jeudi la chaîne RT.

“Nous avons discuté d’éventuelles pistes, mais une phrase constituait le fil directeur de cette discussion, consistant à dire que je ne dispose pas de données sur la présence de ce type d’armes chez les forces d’autodéfense”, a indiqué M.Khodakovski dans une interview à la chaîne russe.

Le chef militaire a notamment démenti les informations selon lesquelles les insurgés luttant aux alentours de la ville de Snejnoïe (région de Donetsk), située non loin de la zone du crash du Boeing 777 malaisien, disposaient de missiles sol-air Bouk.

Alexandre Khodakovski a annoncé qu’il possédait un enregistrement vidéo de son interview avec l’agence Reuters et pouvait le fournir à tout moment pour prouver ses propos.

Khodakovski a indiqué avoir expliqué à l’agence que n’étant pas un expert, il ne pouvait pas commenter la chute de l’avion.

Mercredi, l’agence Reuters a diffusé une interview avec M.Khodakovski dans laquelle ce dernier aurait reconnu que les insurgés de la république autoproclamée de Donetsk pouvaient posséder un système de missiles Bouk.

 

Mieux encore, le blog RussiePolitics sort des informations très intéressantes à propos de cet homme – car QUI s’est demandé qui était cet Alexandre Khodakovski,  et au nom de quoi il parlait ?

“Alexandre Khodakovski, « échoue » lors de l’attaque de l’aéroport de Donetsk et détruit littéralement son bataillon Vostok dans la petite ville de Marinovka par une très mauvaise attaque. Les erreurs commises sont à ce point surprenantes, que, selon la rumeur, il l’aurait fait exprès et est accusé de trahison. Son capital de confiance chez les rebelles, depuis ce jour, est quasi-inexistant. Sa réputation d’agent infiltré, pour le compte de l’oligarque Akhmetov notamment, est faite. […]

A ce jour, on peut définir Khadokovski comme :

  • en conflit avec Strelkov et son équipe;
  • soumis à Akhmetov qui est à Kiev;
  • militairement discrédité, voire qualifié de traître;
  • politiquement écarté et inexistant.

La première question qui vient à l’esprit est : pourquoi l’agence Reuters avait-elle besoin de prendre une interview auprès d’un individu qui n’a plus aucune fonction, ni militaire, ni politique, et qui est totalement discrédité dans le clan qu’il est censé représenter ? […]

Et finalement, que restera-t-il de tout cela? En Europe, la communication américaine se porte bien, personne n’entendra parler du démenti que Khodakovski a fait sur la chaîne Russia Today au lendemain de son interview à Reuters. La position américaine sera sauve.

 

Donc fiabilité : 0 %   (comme les journalistes ont apparemment décidé une bonne fois pour toute qu’ils ne consulteraient jamais RIA par principe, il y a évidemment des conséquences sur la qualité de notre information…)

 

Bonus, spécial Nouvel Obs, à propos de la photo du séparatiste avec le “doudou”, qui a déjà fait l’objet d’une édifiante analyse chez RT que nous traduisons :

Vérité dénaturée : Comment des rebelles qui pleurent les victimes du vol MH17 sont devenus des pilleurs brandissant un trophée

À Grabové, dans l’est de l’Ukraine, le 18 juillet 2014, un membre des forces d’auto-défense tient un animal en peluche, alors que d’autres contemplent le site de l’écrasement d’un avion de ligne malaisien qui transportait 298 personnes en provenance d’Amsterdam et à destination de Kuala Lumpur.

Twitter est rapide, trop rapide parfois — Récemment, il regorgeait de photos d’un vil milicien ukrainien qui s’était emparé à titre de trophée d’un ours en peluche appartenant à une victime de l’accident d’avion de la Malaysia Airlines. Pourtant la vidéo complète montre qu’il ne faisait que rendre hommage aux victimes.

« Pro-Russe brandit jouet en peluche comme trophée. M. @PutinRF_Eng, êtes-vous fier de vos compatriotes ? », d’écrire l’utilisateur de Twitter John Gosling.

Une photo légendée « combattant pro-russe brandit un jouet trouvé parmi les débris du site de l’accident du vol MH17 » a été reprise par les grands médias comme la BBC et NBC. Certains médias sont allés jusqu’à dire que des « combattants pro-russes » s’emparaient des biens des passagers du funeste vol MH17 de la Malaysia Airlines.

Pro-Russe brandit jouet en peluche comme trophée. M. @PutinRF_Eng, êtes-vous fier de vos compatriotes ? http://t.co/3nqxAQbSuX via @NBCNews
— John Gosling (@thedownwinder) 19 juillet 2014

La NBC a titré « Militants pro-russes fouillent les débris sur le site de l’écrasement », la photo servant de preuve.

Plusieurs internautes ont affiché cette photo en disant que les forces d’auto-défense accompagnées des observateurs de l’OSCE ont « fouillé dans les débris du vol #MH17 ».

 

Michael Alexander @Wuyelaolaoshi
Séparatiste ukrainien soutenu par Poutine tient un singe en peluche comme trophée. La famille aimerait sans doute le ravoir.
18 h 17 – 20 juillet 2014

Certains utilisateurs de Twitter ont réclamé une « réaction » :
Photo de séparatiste tenant un singe en peluche près de l’épave est révoltante pour un parent. Réponse des États-Unis fait défaut. Naguère, nous dénoncions le mal.
– Le maire Matt Powell (@MayorPowell) 19 juillet 2014

Les médias ukrainiens étaient encore moins charitables envers les membres des forces d’auto-défense présents sur la scène de l’écrasement ; pour eux l’homme était un terroriste qui volait le jouet.

« Les militants s’emparent des jouets des enfants, des cartes des touristes, des carnets des hommes d’affaires », écrivait le site ukrainien de nouvelles Без цензуры (Sans censure).

« Des terroristes de la République populaire de Donetsk avec un trophée. [Il est] prêt à négocier », commentait le portail ukrainien de nouvelles 24ua.me.

F**trement incroyable #MH17 qui tient un nounours comme si c’était un trophée… #russie #écrasementukraine pic.twitter.com/6CxWho4fg9
– Dutch Design Photos (@ Artstudio23), 19 juillet 2014

Une image poignante et décisive pour moi aujourd’hui : un homme en Ukraine, arme et clope dans une main, peluche d’un enfant assassiné dans l’autre.
– Parkey (@PiscatorRedux), 19 juillet 2014

Qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

En réalité, la photo a été prise lors d’une visite de 30 observateurs internationaux de l’OSCE qui sont arrivés sur les lieux de l’écrasement de l’avion pour y enquêter. Des membres des forces d’auto-défense de la région de Donetsk les accompagnaient.

La vidéo montre que l’un des membres de troupes d’auto-défense aperçoit soudain un ours en peluche qui appartenait apparemment à un enfant parmi les 298 passagers à bord du l’avion malaisien. [OB : c’est à 1’00, regardez cela vaut le coup]

« Nous voulons que ces salauds voient qui ils ont abattus », dit l’homme. « Vous voyez ? » Il voulait de la sorte souligner la présence d’innocents enfants parmi les victimes de l’accident.

Puis, il a soigneusement replacé le jouet parmi un tas d’autres effets qui appartenaient aux passagers. Ensuite, il a ôté sa casquette et s’est signé en hommage aux victimes de la catastrophe.

Un membre des forces d’auto-défense de Donetsk enlève sa casquette et se signe pour rendre hommage aux victimes de l’accident d’avion de la Malaysia Airlines (Capture d’écran de la vidéo d’Icorpus.ru)

[OB : QUI a vu dans nos médias la photo d’un “pro-russe” se signant par respect envers les victimes ? Bah non, ce serait un coup à avoir une bonne image d’eux…]

Les débris de l’avion de la Malaysia Airlines jonchent une vaste superficie, de 10 à 50 kilomètres carrés selon diverses sources, car le Boeing 777 du vol MH17 s’est désagrégé à plusieurs kilomètres d’altitude et les débris pleuvaient sur les champs qui entourent le village de Grabovo. [Est-ce le même Grobové qu’en haut ? « o » écrit est souvent prononcé « a » en russe, cf. Rossia]

Cela explique pourquoi les services d’urgence de la République de Donetsk ont décidé de rassembler les effets personnels des passagers récoltés sur ce vaste territoire. Faute de quoi, certains objets auraient pu se perdre tant répertorier un si grand nombre de fragments et d’articles semble être une tâche monumentale.

Les experts internationaux ont insisté pour qu’on ne touche pas aux dépouilles. Toutefois, après une vaine attente de plusieurs jours pendant lesquels aucun des experts internationaux n’est parvenu à quitter Kiev pour se rendre sur le site de l’accident, où la température pendant la journée atteignait 30 degrés Celsius, les forces d’auto-défense ont décidé de recueillir les corps qui se décomposaient et de les entreposer dans des wagons réfrigérés.

Conclusion

Les malheureuses victimes méritaient autre chose que cette propagande américano-ukrainienne de bas étage…

Cependant, ce billet n’a absolument pas pour but de dire que les résistants pro-Donetsk sont innocents.

Mais simplement de montrer qu’il n’y a – à ce jour – pas de réelle raison de les accuser plus que l’armée – dont nous sommes sûrs que elle : 1/ a des Bouk    2/ sait les faire fonctionner (même mal)   3/ a déjà abattu par erreur un avion civil en 2001…

Plus encore, tout ce débat conduit à ne pas se poser la question : “mais que fera-t-on quand on aura une certitude, en restant cohérents avec ce qu’on a fait dans les précédentes catastrophes de ce type ?” (comme expliqué dans ce billet)

Enfin, on peut noter ce miracle : les journalistes tombent TOUJOURS dans la propagande de Kiev, mais alors, c’est étrange, JAMAIS dans celle de Moscou – ce serait bien qu’ils emploient leurs techniques d’analyse du second cas au premier…

 

P.S. Comme ce billet sera peu repris dans les écoles de journalisme, je compte sur vous pour le diffuser largement, car comme l’a écrit Jean-François Revel :

« Ce que le XXe siècle a montré, c’est que l’ennemi du pouvoir personnel n’est pas le suffrage universel, mais l’information du suffrage universel. » [Jean-François Revel, Les origines de la France contemporaine]

P.P.S. Un rajout. La déclaration de Laurent Fabius le 24 juillet sur France Inter :

7. Ukraine – Vol Malaysia Airlines – Entretien de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, avec «France Inter»(Paris, 24/07/2014)

(…)

Q – Les Pays-Bas et la communauté internationale peuvent-ils espérer voir les responsables des 298 du vol MH17 de la Malaysia Airlines traduits devant une cour pénale internationale ? Peut-on parler d’un simple accident quand on utilise un matériel de guerre aussi complexe ? Et, enfin, cet acte ne pourrait-il pas tout simplement être qualifié d’acte de guerre ?

R – Ce n’est pas un accident, c’est un attentat, vous avez raison de le souligner.

Avant-hier, nous avons eu une réunion avec notre collègue, le ministre des affaires étrangères des Pays-Bas. Ce sont pourtant des professionnels qui étaient là, mais il y avait vraiment une émotion terrible, lorsqu’il nous a raconté que, pendant plusieurs jours, on a empêché les enquêteurs de venir sur le terrain mais qu’on a pu voir quand même qu’un certain nombre de corps étaient détroussés, que des bagues de certaines personnes étaient enlevées de leur doigt – c’est mon collègue, ministre des affaires étrangères des Pays-Bas, qui me l’a dit.

À l’issue de cette réunion, et c’était évidemment notre intention initiale, nous avons exigé que l’enquête soit poursuivie et que les responsables, puisqu’il y en a, soient traduits devant les tribunaux. Malheureusement, cela prend du temps et il y a des gens qui freinent, qui bloquent, et c’est toute la question de l’attitude russe. Nous exigeons que les coupables soient découverts et punis parce que c’est un attentat, parce que c’est un crime. (Source : Ministère)

Primo, je suis content de bien comprendre la règle, donc.  OK. Alors quand va-t-on poursuivre les USA contre leur attentat contre le vol Iran Air 655 en 1988, et la France pour Ustica en 1980 ?

Secundo, encore un délire, issu du désormais “mon cousin qui a lu qu’un journaliste avait vu sur Twitter que….” – qui nous promet un bel avenir de manipulation grâce aux “réseaux sociaux”.

Quand on cherche, on arrive à ceci, qui a circulé sur Twitter, avec cette photo :

C’est issu de cette vidéo :

Spontanément, je n’y avait strictement rien vu. Zoom :

20min.ch, assez prudent :

 Une photo, qui circule actuellement sur Twitter, a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Le cliché montre un homme, en habits militaires, fouiller dans les débris du vol MH17 et ramasser une bague en or. La photo laisse sous-entendre que le séparatiste empoche le bijou. De nombreux internautes dénoncent un «acte odieux et inhumain». D’autres, en revanche, pensent que le rebelle essaie simplement d’identifier les victimes du crash d’avion à l’aide des objets personnels retrouvés sur les lieux du drame.

Conclusion du Daily Mail anglais, pas prudent du tout :

The suggestion is that it could have been found amid a victim’s belongings or even taken from a body.

On pense qu’elle aurait été trouvé au milieu des affaires de la victime ou même prise sur une corps.

“- Bonjour, c’est quoi ton métier ? – Journaliste. – Oh pardon, désolé, je ne pouvais pas savoir…”

Sérieusement, on n’est bien d’accord qu’on n’y voit strictement rien ? QUELLE BAGUE ? On voit un truc brillant de 2 pixels, c’est tout !

Et puis on voit clairement sur la vidéo qu’il remet le truc dans le carton à destination de la poubelle (il n’a rien dans sa main après) – une bague précieuse, il l’aurait probablement mise dans sa poche – pour la garder comme pour la confier aux enquêteurs.

Non mais, on a juste une sale rumeur sans fondement, et ce truc circule, arrive dans la bouche de Laurent Fabius puis dans l’oreille de millions de Français ? Mais qu’est-ce qu’il en sait Fabius de ce qui s’est réellement passé dans cette zone, sérieusement ?

AU SECOURS, la Diplomatie Twitter du XXIe (et dernier ?) siècle débarque ! Prenez bien des photos de la paix, ça ne durera pas… 

Pour ma part, j’arrête de suivre tout ça, il faudrait une équipe de 5 personnes à plein temps vu le niveau ambiant de connerie… Restez vigilants !

282 réponses à [Analyse des médias, spécial journaliste] MH17 : 4 énormes manipulations colportées par nos médias, et jamais corrigées…

  1. Slavyanka Le 28 juillet 2014 à 06h20
    Afficher/Masquer

    Les derniers billets ainsi que les commentaires ont fortement ravivé mon inquiétude à propos d’une éventuelle guerre, à tel point que que je n’arrive plus à dormir. Dans mon enfance soviétique, était tres présent le souvenir de la 2eme guerre mondiale et du prix extremement fort que l’URSS avait payé.
    Je peux vous dire que les Russes ne veulent pas de guerre et souhaitent vivre enfin en paix, après tous ces cataclismes qu’ils ont subi ces dernieres dizaines d’années !
    C’est pour ca que j’ai tres peur de ce qui peut se passer car le mal est fait : avec toutes ces manipulations ukro-americaines, la Russie et Poutine sont diabolisés, sont désignés comme énnemis. Les medias mainstream mentent et manipulent honteusement les gens dont la plupart croient ces mensonges propagandistes.
    On peut s’attendre à une aggravation prochaine de la situation en Ukraine vu qu’apparemment, le regime de Kiev n’a plus bcp d’argent pour poursuivre la guerre et il pourrait recourir à des actes de false flag dans les jours qui viennent.
    “Prenez bien des photos de la paix, ca ne durera pas!”…


    • Macarel Le 28 juillet 2014 à 07h55
      Afficher/Masquer

      C’est vrai que les infos en cet été 2014, ne sont pas propices à avoir l’esprit en vacance.
      A moins de faire l’autruche… Mais ce n’est pas une solution satisfaisante.
      Ceci dit ne sombrons pas dans le pessimisme total, même si la situation internationale est particulièrement préoccupante.


    • Ratchadamri Le 28 juillet 2014 à 11h11
      Afficher/Masquer

      Je partage votre avis et votre inquiétude. Mais la posture de pauvres victimes qu’on ne laisse pas vivre en paix ne nous correspond pas. Nous sommes une nation multiethnique spatiale et nucléaire, qui a une ambition de jouer un rôle actif dans la politique internationale. Ce n’est pas neutre. C’est même normal que les US essaient de nous affaiblir, étant donné que la situation en Russie s’est considérablement améliorée depuis les 15 dernières années. Par ailleurs nos ressources naturelles (y compris l’eau douce, les eux territoriaux avec leurs réserves souterraines) seront toujours convoitées. La politique n’a qu’à faire de la dimension humaine, des souffrances que nous avons endurées depuis le début du XXème siècle (tous cataclysmes confondus). Nous n’aurons jamais droit ni à la compassion, ni à la reconnaissance, ni même à une appréciation juste des faits. Ce que nous devons réellement faire c’est de nous respecter et de prendre soin de nous-mêmes (au sens pays, nation, et même … voisin du palier?), et là il y a des progrès à faire.


      • Boutros Le 28 juillet 2014 à 16h35
        Afficher/Masquer

        Les États-Unis ne peuvent affaiblir une chose qui n’existe pas. La France n’existe plus.
        Elle est intégrée à l’UE qui est l’AOF des temps modernes pour Washington.
        La France pèse autant sur les affaires du monde en 2014 que le Bénin en 1914.
        Les Français ont une mentalité de colonisés. Ils se laissent évangéliser par les médias, nouveaux prêtres européens.
        Ils admirent sottement l’Allemagne. C’est un peu comme si le radeau de la méduse admirait le Titanic parce qu’il parait solide.

        Voila. C’était un coup de gueule. Sinon, moi ça va bien 🙂


        • Ratchadamri Le 29 juillet 2014 à 13h20
          Afficher/Masquer

          Désolée, mais je ne parlais pas de la France, même si je suis assez d’accord avec vous 🙂


    • JLV Le 28 juillet 2014 à 19h08
      Afficher/Masquer

      Ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas de guerre. Toute cette fumée autour de Poutine n’est la que pour l’isoler et l’empêcher dans son entreprise de dédolarisation. De plus, si on veut être honnête, la dédolarisation est une stratégie anti-américaine (que je soutiens), et donc les attaques contre Poutine ne sont qu’un retour de bâton mérité. Poutine ne pouvait pas s’attendre à ce que les USA le laisse faire sans broncher. Faut quand même pas rêver.


      • Slavyanka Le 29 juillet 2014 à 02h08
        Afficher/Masquer

        Oui mais la doctrine de la première frappe nucléaire et maintenant ce chef d’état majeur US qui gardait jusqu’à maintenant la retenue et a changé de discours par rapport à la Russie de façon si inquiétante… Pas bon tout ça à mon avis.


  2. Badaboum Le 28 juillet 2014 à 06h28
    Afficher/Masquer

    Information de presse:
    Communiqué de presse (un mail souvent) -> AFP -> Journal
    – Le journal est sensé apporter une analyse, remettre dans un contexte, vérifier/croiser les infos. Le soucis est que le métier de journaliste est de plus en plus précaire et que les personnes qui le font n’ont pas nécessairement le background pour analyser des choses complexes, bref ils doivent un articles qui génèrent des clics en 20mn donc on tape dans les poncifs.
    – L’AFP ne fait que rassembler/distribuer l’info, ceux qui sont abonné à l’AFP voit passer des dépêches tout le temps sur un tas de choses inintéressantes ou que les journaux croit inintéressante (par ex, je pense à la ‘saisie’ surprise de la FBME à Chypre sur ordre du Trésor Américain dont personne ne parle)
    – Communiqué de presse, dans l’affaire Ukraine/US/UE/Russie: les sources sont des anonymes haut placé, Psaki/Harf/Kerry/Service secret Ukrainien.

    Bref, c’est pour ça que Russia Today/Al-jazeera/Xinhua/etc.. a été créé, c’est parce que nos chère AP/AFP/Reuters ont une vision très blanche/occidental/60 ans du monde.

    Avec les pertes de profit des journaux/télé, ça ne risque pas de s’arranger. Reste le modèle de type Médiapart/Arrêt sur Image qui semble s’en tirer.
    Le problème reste Internet qui est encore un contre-pouvoir, j’espère pour longtemps 🙁
    Bref, restons vigilant aux lois que nous ponds le gouvernement en termes de censure comme la dernière en date dite antiterrorisme.


    • V_Parlier Le 28 juillet 2014 à 15h55
      Afficher/Masquer

      Al-jazeera est aujourd’hui complètement alignée sur la géopolitique US.


  3. Patrick Le 28 juillet 2014 à 07h16
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,
    bravo pour votre fantastique travail d’investigation qui permet de constater qu’il existe toujours des personnes prêtes à lutter pour la dignité humaine. Mais jusqu’à quand cela sera-t-il possible, tant les forces de destruction sont puissantes? Et comme l’a écrit un de vos commentateurs, la grande majorité de la population a l’air de minimiser vraiment la situation.
    Pour rire (plutôt jaune c’est vrai) je conseille pour les vacances le très réjouissant blog de Lulu de la Lune, journal déjanté de son exil lunaire, en observateur effaré des délires terriens. C’est drôle, c’est intelligent, et c’est très politiquement incorrect.
    PS: personnellement, je n’aurais pas choisi Jean-François Revel comme référence, même s’il n’a certainement pas dit que des c., mais bon…


  4. Patrick Le 28 juillet 2014 à 07h18
    Afficher/Masquer

    Dans mon élan, j’ai oublié l’adresse du site de Lulu de la Lune:

    Sous les cratères (atomiques), la plage…

    http://souslescratereslaplage.overblog.com


  5. Hervé V. Le 28 juillet 2014 à 08h02
    Afficher/Masquer

    On voit bien que Olivier aimerait bien se reposer du sujet de l’Ukraine, mais je me demande si il le pourra un jour à moins que de jeter son tablier par dépit .
    Ça recommence déjà ! En première page du site de France Info : link to franceinfo.fr


  6. ANNA Le 28 juillet 2014 à 08h05
    Afficher/Masquer

    On peut agoujer comme une manipulation flagrante des journaliste, cette fois de la BBC, qui nous montre un reportage au sujet du crash bidonné, en y incrustant une image ‘d’un missile” sur les lieux.
    La vidéo de la BBC en question :
    link to edition.cnn.com
    a partir de 1’08 environ on voit l’image “ajoutée” de ce “fameux” missile, qui se trouve soit-disant sur les lieux. Le bidonnage est flagrant pour plusieurs raison :
    1. L’herbe autour du missile n’est pas de la même “couleur” que la terre brulée sur le lieux du crash
    2. Le missile lui même est un missile “portable”, qui n’a rien avoir avec un missile S-A “BUK”, dont on nous rabâche les oreilles déjà depuis semaine, sans nous avoir montré le début du bout d’une preuve.
    3. Le missile sur la vidéo de la BBC a l’air de ne pas être “explosé”, comment est ce possible dans un énorme feu des débris qui a suivi le crash ? Impossible.
    4.. Les combattants qui on le soutien des civiles de la région, étant arrivés les premiers sur les lieux, ne laisseraient trainer en aucun cas ce genre de missiles sur le lieux, ou ils sont des abrutis…

    La question est – pour quelles raisons la BBC bidonne ses vidéos ?


    • Xavier Le 28 juillet 2014 à 15h58
      Afficher/Masquer

      La question serait plutôt :

      Puisque les restes du missile priori fautif était à disposition, pourquoi ne nous a t-il pas été présenté par la presse immédiatement et pourquoi les USA n’ont pas immédiatement déclaré qu’ils avaient retrouvé le missile ?

      J’ajoute que la séquence du missile est insérée une secondes fois vers 2’42”.


      • Xavier Le 28 juillet 2014 à 16h13
        Afficher/Masquer

        et @ 2″43″, 2’50” et 3’30”.
        Une sorte de “fil rouge” en somme…


        • Xavier Le 28 juillet 2014 à 17h01
          Afficher/Masquer

          J’ai beau chercher sur le web de quel type de missile il s’agit pour le moment je ne trouve pas. Il me semble être un matériel assez ancien.

          Le type de missile air-sol dont disposerait a priori les insurgés :

          link to armyrecognition.com


  7. Françoise D. Le 28 juillet 2014 à 08h14
    Afficher/Masquer

    1ere image des « preuves» de tirs russes, très étrange (j’aimerais des explications):

    link to franceinfo.fr

    Flèches partent d’Ukraine, survolent pour la plus longue la Russie et retombent en Ukraine…!? Ça prouve quoi ?


    • Nicolas Le 28 juillet 2014 à 08h29
      Afficher/Masquer

      ” Ça prouve quoi ?”
      ça prouce que si c’est fait avec MSPaint, le logiciel a vachement évolué depuis la dernière fois que je m’en suis servi.


    • Olposoch Le 28 juillet 2014 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Ça prouve que après le rétropédalage sur le crash, on peut raisonnablement penser qu’aucune preuve absolue ne sera montrée, que des éléments non conclusifs seront diffusés pour entretenir le flou et les tensions, permettre aux diverses théories de prospérer et de tourner en rond, et aussi bien sûr de garder la face, et s’épargner une humiliation nocive aux projets en cours.
      les USA ont forcément des documents nano-précis sur ce qui concerne le MH17, Kiev a confisqué les enregistrements tour-cockpit, et Londres pourra distiller ce qu’il décidera à partir des enregistreurs de vol. La vérité est dans de bonnes mains, dans les mains du monde libre.
      Alors cela prouve que MH17 peine à accuser les bons bad guys, et que l’on souhaite déplacer le débats sur un nouveau terrain, un terrain ou les bidouillages ne seront pas des insultes aux victimes.
      Et d’ailleurs je doute que les familles des victimes accepteront de croire a la com et finiront par demander l’accès à tous les documents.


    • chios Le 28 juillet 2014 à 12h32
      Afficher/Masquer

      Allez voir les tweets de GeoffPyatt, c’est lui qui “distribue”
      Il a toute une série de ces vues par satellite.
      Il suffit de mettre un arobase avant le nom sur Google et vous êtes sur la “source”

      PS: vous n’aurez pas d’explications….
      Il m’en faudrait aussi, mais je crois qu’il faut certaines connaissances techniques, que peu de gens ont, pour en discuter.


      • Titus Le 28 juillet 2014 à 17h37
        Afficher/Masquer

        D’abord, c’est Obama himself qui donne les preuves: grillé! Alors on descend d’un étage et c’est John Kerry qui s’y colle: flûte, re-grillé! Bon, ben vu que Colin Powell n’est plus dispo et que Marie Harf est définitivement ridiculisée, on mobilise Geoff Pyatt, l’ambassadeur US en Ukraine… à ce rythme, les prochaines preuves irréfutables américaines seront distribuées à la presse internationale par l’employé du mois du Mc Do de Kiev.


      • PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 19h37
        Afficher/Masquer

        Il me semble que la question est pertinente : flèche qui part de l’Ukraine et tombe en Ukraine : qu’est-ce à dire ?

        Je n’ai vu aucune explication, on nous fourgue des images et puis comme on est des ignares on ne va pas nous expliqués (c’est très compliqué, confidentiel et ils sont très savants) et il faut croier sur parole.


        • broutille Le 28 juillet 2014 à 20h56
          Afficher/Masquer

          Les clichés ont été publiés via Twitter sans bénéficier de la mise en scène habituelle : conférence de presse et tutti quanti. Il aurait fallu sinon donner des explications à des journalistes, dont certains posent parfois des questions stupides. Sur la médiocrité des clichés par exemple. Clichés à peine légendés et produits par une société privée, DigitalGlobe : qui l’a payée et pour quoi faire exactement ? Ces clichés sont destinés à faire du bruit, à entretenir la rumeur, à maintenir la chaudière sous pression. S’il avait été possible de les exploiter médiatiquement, le Département d’État aurait convoqué le ban et l’arrière-ban des media, et produit des “éléments de langage” à la hauteur. Les photos ne valent rien. Elles sont à peine lisibles. Washington en est réduit à exploiter les fonds de cuve.


  8. Jean Le 28 juillet 2014 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Merci à Olivier et à tous ceux qui participent à démontrer que nos grands médias ne sont en réalité que de la propagande sur tous les sujets sensibles !
    Et quand il s’agit de faits divers réels, ils sont instrumentalisés pour créer un climat d’insécurité/choc de civilisations…
    Donc de bonnes raisons de ne plus financer directement ou indirectement ces grands médias !


    • Françoise D. Le 28 juillet 2014 à 08h23
      Afficher/Masquer

      Je ne pense pas que les médias sont des organes de propagande qui se savent « propagander », c’est une question de préjugés (les Russes mentent, Poutine est un salaud homophobe, l’Union européenne nous on est des modérés, ouverts sur le monde, etc) et de rapidité de l’information (Kiev sort plus vite des «preuves») et la volonté de pas se dédire (la presse n’aime pas avoir l’air d’avoir eu tort : elle publie en gros une fausseté, qui au mieux ne sera corrigée que dans un petit encart dans les pages intérieures).


      • Jean Le 28 juillet 2014 à 11h48
        Afficher/Masquer

        Etre journaliste, c’est normalement avoir un certain niveau qui permet de se rendre compte qu’il y a un problème !

        Est ce que vous accepteriez que n’importe qui soit par exemple chirurgien ou pilote de ligne ?


        • PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 11h54
          Afficher/Masquer

          Mais les journalistes ne sont pas des ingénieurs. Justement. Ils devraient descendre de leur piédestal.


          • Jean Le 28 juillet 2014 à 12h00
            Afficher/Masquer

            Pas ingénieurs, mais normalement des littéraires avec un niveau similaire !

            Ce n’est pas le niveau CAP coiffure…


            • Boutros Le 28 juillet 2014 à 17h58
              Afficher/Masquer

              On ne demande pas à un perroquet d’avoir des diplômes !!

              On constate l’unanimité des (principaux) médias de tous les pays occidentaux pour déverser quantités de mensonges haineux sur les Russes. Je trouve cela affreux et révélateur.
              La seule conclusion logique à cette propagande continuelle depuis des mois (des mois !!!!) est que lesdits médias sont payés pour faire cela !

              Lorsque l’unanimité règne parmi les individus qui diffuse “l’information” et que les dissidents sont persécutés, alors on vit dans un espace totalitaire.


            • jules Le 28 juillet 2014 à 20h26
              Afficher/Masquer

              Il semble qu’aujourd’hui, justement, beaucoup de ces perroquets soient des individus sur-diplômés, ce qui déplace le centre névralgique de la question à poser de la valeur et du mérite de ceux qui reçoivent les diplômes vers l’incompétence de ceux qui les distribuent et surtout vers l’intérêt particulier de ceux qui les valident.


        • madake Le 29 juillet 2014 à 01h28
          Afficher/Masquer

          En fait dans la quasi totalité des cas, on fait confiance sans se poser de questions.

          Vous même, avez vous déjà demandé son diplôme au pilote de l’avion ou au chirurgien, qui vous a opéré.
          Moi non.

          Il faut bien dissocier deux choses :
          1) la sécurité.
          2) le sentiment de sécurité.

          Voyez cette excellente conférence de de Bruce Schneier, expert justement en sécurité informatique…
          Ce qu’il y dit est extrapolable bien au delà de sa spécialité.
          En l’écoutant, on discerne de suite la dimension sociale de la sécurité, et l’exploitation qui en est faite partout par les médias, les politiques, etc…

          Activez les sous-titres (…subtitles) !

          link to ted.com


          • Jean Le 29 juillet 2014 à 13h29
            Afficher/Masquer

            @madake : Merci pour le lien !
            Effectivement dans un monde qui change en négatif, on peut se demander si les “journalistes” de maintenant ont le même niveau que ceux des décennies plus radieuses.
            Avec des entreprises qui vont vers les économies d’échelle, il est probable qu’elles embauchent uniquement ceux qui acceptent le plus bas salaire légal…


      • broutille Le 28 juillet 2014 à 13h56
        Afficher/Masquer

        Voir le message de jacqueline plus bas : le dénommé Antoine GINIAUX, lui, doit savoir qu’il “propagande”. La façon dont il déforme les propos des experts sur place ne peut être que délibérée. La méconnaissance de l’anglais a bon dos. Le parti-pris est ici sans la moindre équivoque. Antoine GINIAUX produit un texte dont l’intention n’est pas d’informer mais de soulever l’indignation du lecteur. C’est un texte à charge, une plaidoirie avec effets de manches, un procès dont le coupable est déjà condamné.


        • Zino Le 28 juillet 2014 à 19h39
          Afficher/Masquer

          Bien sûr qu’il le sait. Ce monsieur est en service commandé.

          Si jamais on change de bord, j’espère qu’on saura s’en souvenir…

          Il faudra alors créér le crime de désinformation.

          Et le rendre imprescriptible. Internet a la mémoire longue. Très longue….


  9. Nicolas Le 28 juillet 2014 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Euh, en fait on ne peut pas appeler la page VK de Strelkov un “faux”, puisqu’il était indiqué (y compris avant le 17/07) que seuls les messages portant la signature “Strelkov informe” était des copies des messages de Strelkov, le reste provenant de sources diverses. Le message qui a été repris par tous les médias occidentaux n’était évidemment pas signé.


    • Prométhée Enchaîné Le 28 juillet 2014 à 14h34
      Afficher/Masquer

      Oui, merci de cette nuance !

      Pour ma part, je trouve cet article parfait, il ne prête le flanc à aucune critique, excepté ce détail que les réseaux sociaux sont bien des sources, et que comme toutes les sources, elles doivent être analysées pour en établir la fiabilité. D’ailleurs, ces sources sont utilisées dans cet article même pour montrer qu’elles sont un outil pour colporter de fausses informations, ce qui ne signifie pas qu’elles ne fassent que cela. Il me semble même que des tweets ont servi de preuves dans des articles antérieurs du site. Alors il ne faut pas confondre critique de la pratique de l’analyse des réseaux sociaux et critique du degré zéro d’analyse dont font preuve les médias “traditionnels” envers ces sources.


  10. Thibaut Le 28 juillet 2014 à 08h28
    Afficher/Masquer

    Encore une fois, merci Olivier Berruyer (& cie) pour cette remise à plat.
    Je suis scandalisé par le mépris de ces journalistes envers leurs lecteurs et la facilité avec laquelle ils répandent de fausses (ou incomplètes) informations, sans ce soucier de déontologie…

    Ou bien ils sont incompétents ou alors ils sont mal-honnêtes, mais dans tous les cas, les avantages qu’ils perçoivent en tant que “journaliste” ou “organe de presse” doivent être supprimés (aide de l’État, TVA spécifique, etc…) Après tout ne sont-ils pas les premiers à parler de compétitivité?

    Devant l’incapacité de nos élites à régler le problème galopant du chômage, de la précarité et du péril écologique, la crise en Ukraine et le front national sont devenus pour cette caste dirigeante de formidables boucliers contre leur remise en cause…
    Sans doute que comme dans 1984: “La guerre c’est la paix, La liberté c’est l’esclavage, L’ignorance c’est la force”

    Tout ceci ne présage rien de bon 🙁


  11. jacky Le 28 juillet 2014 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier, tu parles de faire une pause, pourqoi pas :
    “…
    La sobriété ne devrait-elle pas aussi s’appliquer à la tendance actuelle à faire croire que l’accès, partout et à tout moment, à toute information est gage de liberté? Par ailleurs, l’information que l’opinion peut tenir comme absolument incontestable peut être aussi la pire désinformation. Tous les simulacres, toutes les mystifications étant possibles, il y a lieu de s’inquiéter sur le sort du “vrai”, qui se trouve être l’un des fondements d’une société éclairée. Nous voyons aujourd’hui naître une sorte d’hypermarché de l’information, où tout et son contraire cohabitent; mensonges et démentis sont à la portée de chacun. De nombreux ouvrages sont le fruit de simples compilations de données puisées dans l’immense réservoir des faits et des événements, que chacun interprète à sa façon. Dans l’océan complexe des turpitudes et des vertus, l’honnête citoyen aura de plus en plus de difficultés à se faire une opinion. Perdu dans le labyrinthe des “pour” et des “contre”, des “pro” et des “anti”, et après avoir hurlé “où est l’issue?”, “où est la vérité?” et “qu’est-ce que la vérité?”, il pourra toujours et à tout moment avoir recours à l’apaisement que procure le silence… Quelle merveille! Faire de temps en temps une bonne diète de l’information, comme un jeûne purificateur, est probablement un acte de sobriété des plus bénéfiques.
    …”
    Pierre Rabhi “vers la sobriété heureuse” 2010


    • Ardèchoix Le 28 juillet 2014 à 09h06
      Afficher/Masquer

      Ce blog est aussi un colibri ,comme le dit si bien Pierre Rabhi . Bon je passe sous silence le beau département qu”il a choisit 😉
      link to youtube.com


    • Dromois Le 28 juillet 2014 à 10h41
      Afficher/Masquer

      La vérité ce n’est pas l’information émise par de soi-disants “experts”, “spécialistes”, etc ..
      La Vérité c’est “lorsque l’énoncé est conforme aux faits”. (Karl Popper)
      Le problème c’est d’obtenir les données (les faits) qu’il faut pouvoir éventuellement “réfuter”, autrement dit le probléme c’est l’accés LIBRE aux données (OPENDATA) et ensuite de les vérifier:
      (On ne peut pas “prouver que c’est vrai” mais on peut éventuellement “démontrer que c’est faux” ..)


  12. Ardèchoix Le 28 juillet 2014 à 08h46
    Afficher/Masquer

    J’ai vu passer il y a quelques semaines des commentaires indiquants que certains internautes étaient intéressés par l’info papier dans le style du site , et avaient les moyens matériels . Je suis partant , car l’info papier mériterait ce genre d’infos .


    • C Balogh Le 28 juillet 2014 à 10h28
      Afficher/Masquer

      Bonjour,*
      En effet, Ardèchoix
      VladP et Raloul voulaient agir, puis, il y eu les manifs organisées en France et nous n’avons pas pourquivi.
      Je crois que l’un d’entre eux a une presse..
      à vérifier.


      • VladP Le 28 juillet 2014 à 11h22
        Afficher/Masquer

        Bonjour à tous,
        Je viens de tapper une longue réponse sur ma tablette, mais je l’ai perdue faute d’avoir rempli les rubriques de nom et adresse avant d’expédier mon message.
        Donc je recommence:-).
        Voilà, je dispose bien d’une presse offset A2, et de voir cette machine arrêtée, tout en en connaissant le potentiel, ça me fait effectivement un peu mal au coeur.
        Mais il reste des fait imparables:
        1 Ce projet ne peut pas se mettre en place pour quelques jours, mais il doit s’etablir dans la durée.
        2 Il faut bien voir qu’en plus d’un travail similaire à celui de O. Berruyer (à moins que je me contente de pomper toutes mes infos sur son site ou le Saker p. exemple), il reste ensuite tout le travail de pré-presse P.A.O., d’impression, d’appret et de distribution, et ça n’est pas une mince affaire.
        3 Financièrement, ça implique d’avoir “certaines disponibilités”, or je “survis” avec une petite rente d’invalidité.
        4 ça implique aissi d’être en bonne santé, alors que je “bénéficie” de 3 diagnostiques médicaux cumulés dont chacun, pris indépendamment, est assez sévèrement handicapant, et il n’y a aucune chance que ma santé s’améliore. De crise en crise, elle ne peut que se pejorer de plus en plus.
        5 ça implique aussi que les personnes qui participeraient au projet disposent de temps et soient financièrement indépendantes. Je ne voudrais pas qu’une personne au chômage perde ses indemnités au motif qu’elle travaille, même bénévolement.
        6 En plus, je vis dans un petit Village d’une grosse centaine d’habitants où tout se sait. Si une info venait à parvenir à l’assurance invalidité que je produit un périodique sur ma machine, l’assurance invalidité ne manquerait certainement pas de me faire un procès pour “escoquerie à une assurance sociale” au motif que “si je suis en assez bonne santé pour faire ça, je suis en assez bonne santé pour travailler”, et là, peu importe les IRM ou les certificats médicaux et les diagnostiques, on pourrait bien me “sucrer” ma rente d’invalidité et exiger le remboursement de toutes les indemnités perçues rétroactivement sur les années que je touche la rente, à quoi pourrait se rajouter une forte amende ou même de la prison pour “escroquerie à une assurance sociale”.
        Ce serait du pain bénis pour les merdias: pensez voir: un ancien réfugié, d’origine russe, naturalisé suisse, imprime chez lui de la propogande pro-Poutine en touchant des rentes d’une assurance sociale!
        La presse en aurait pour au moins 1 mois.
        En fait, le mieux serait de déménager cet équipement dans un local adapté, de le réviser (ça fait un moment que ça n’a pas tourné), de le raccorder, soit tout ce qui suppose des frais fixes et des charges, et de progresser discrètement, car entre deux crises aiguës, ça va encore (c’est supportable de bricoler 2 ou 3 heures par jour).
        Ensuite, il y a le nerf de la guerre: l’argent.


        • Ardéchoix Le 28 juillet 2014 à 13h53
          Afficher/Masquer

          @ VladP
          J’ai local industriel environ 200m² plus bureaux environ 100m² (location gratuite) pour ce projet papier , Olivier a mon @ et peut faire suivre.


          • VladP Le 28 juillet 2014 à 15h46
            Afficher/Masquer

            OK pour le local, mais le matos est en suisse et il faut compter un camion grue: Une presse offset + un massicot + 1 petite presse typo, c’est pesant!
            Ensuite, il faut un électricien pour raccorder tout ça. Après, il faut une possibilité pour pioncer sur place paske au moment où on commence avec la PAO et qu’on passe aux plaques et à l’impression, c’est un travail qu’il vaut mieux faire en suivant, donc pas possible de rentrer en Suisse et de revenir le lendemain!
            Bien sûr, une fois le truc lancé, si kelkun touche un peu à l’impression offset, je n’ai pas besoin d’être là tout le temps, mais c’est pas tout simple!
            Ce sont plusieurs métiers assez pointus quand-même qui se succèdent.
            Je faisais tout quand j’avais ma boîte, mais maintenant, quand je tiens debout 3 heures, j’ai fait une bonne journée! (et en 3 heures, on ne fait pas grand-chose.
            Voilà! Si y’en a qui sont des pro en imprimerie: Y’aurait du taf!
            Pas de sous, mais du taf, ça, oui!


          • LeDahu Le 28 juillet 2014 à 16h17
            Afficher/Masquer

            Les idees sont super les gars. J’ai un interest perso a propose de la Resistance, a cette epoque la c’etait le papier, les journaux clandestins faisant frappe a la propagande.

            Chapeau


    • Nerouiev Le 28 juillet 2014 à 10h39
      Afficher/Masquer

      Oui Ardèchoix, comment dépasser le niveau intimiste d’un blog ? Ce n’est à toute évidence pas facile bien que l’interview de Poutine et les trous présentés ici même aient révélé le succès de “les-crises”. Toute publication aura un caractère de contrepoint partial, influencé et tendancieux par rapport à la presse officielle. C’est avant tout le caractère impartial qui devrait apparaître pour devenir crédible face à une presse envahissante. D’une certaine manière, la façon de Poutine dans ses discours ou les documents de ses services me semble refléter une certaine efficacité en dehors des à priori enracinés contre sa personne. Cela consiste à n’annoncer que des choses indémontables ou poser de bonnes questions au point de n’avoir aucune réponse, sauf qu’elle est en fait contenue dans la question.
      Bref, comment valoriser encore plus tout le travail de OB ? Je pense, et j’aimerais que toutes ces infos devraient conquérir plus de gens.


      • Ardéchoix Le 28 juillet 2014 à 11h12
        Afficher/Masquer

        @ Nerouiev
        Olivier en appui de ce site à publié “les faits sont têtus” et la lecture est complémentaire du web , et l’approche temps et lieu de lecture est différente.


    • fyf08 Le 28 juillet 2014 à 12h09
      Afficher/Masquer

      Il faut vivre avec son temps.
      Internationaliser le site aura un impact bien plus important en créant un nom de domaine propre à chaque pays.
      Cela à un cout mais permet un référencement de qualité sur les moteur de recherche (hit).

      PS : en tapant “ukraine” sur google le site “les-crises” apparait en 16ème position (2nde page).
      Ce qui est assez remarquable…


  13. SQP Le 28 juillet 2014 à 09h27
    Afficher/Masquer

    Une vidéo sur le site d’un autre avion abattu, dans l’episode 50 de Russian Roulette

    Ils apportent une fleur, et les mecs “trinquent” pour les morts. Aucun signe de manque de respect, au contraire.

    link to news.vice.com


  14. DUGUESGLIN Le 28 juillet 2014 à 09h29
    Afficher/Masquer

    Quelle honte, un tel degré de désinformation dépasse l’entendement.
    Tout est utilisé, transformé, retourné pourquoi? Pour faire la guerre entre européens? A qui profite le crime?


    • Olivier Berruyer Le 28 juillet 2014 à 10h45
      Afficher/Masquer

      “A qui profite le crime?”

      Je ne sais pas. Mais rassurez-vous : pas à moi ni à vous !


      • Xavier Le 28 juillet 2014 à 12h10
        Afficher/Masquer

        Je loue votre prudence et votre objectivité monsieur Berruyer mais vous comme nous avez sans doute une petite idée sur la réponse… 🙂

        Pour répondre à DUGUESGLIN (sic !), la 2e guerre mondiale, qui s’est officiellement achevée sur le terrain militaire le 2 septembre 1945 par la capitulation du Japon, s’est poursuivie depuis sur le terrain économique.
        La guerre n’a jamais cessé.
        Il faut se rappeler la fameuse déclaration de Mitterrand à propos des américains…


  15. caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Olivier , je pense que la meilleure réponse qui puisse t’être faite est celle que vient de faire une fourmi Anonyme :

    Face aux faiseurs de guerre: l’armée des ombres .

    Ce titre fait bien évidemment référence à ce merveilleux film de Melville , d’après un roman de Kessel, décrivant ces « soldats inconnus » de la résistance , qui ont donné leur vie , pour la liberté et qui ont combattu l’occupation .

    Aujourd’hui, la France et l’Europe ne sont pas officiellement en guerre. La Guerre au sens conventionnel du terme se trouve ailleurs : guerres civiles en Irak , en Lybie , en Syrie, en Ukraine , guerre d’Israel contre les Palestiniens .

    Mais il y a d’autres formes de guerre : monétaires, économiques, énergétiques et bien souvent les motifs des secondes se transforment en guerres conventionnelles par ceux qui veulent conquérir, coloniser, contrôler , garder le pouvoir : ceux que l’on peut appeler « les faiseurs de guerre » .

    Pour pouvoir passer d’une guerre non conventionnelle à une guerre conventionnelle, il faut un prétexte et il faut que ce prétexte soit crédible auprès des opinions publiques ; et là nous entrons dans la Guerre de l’information. Il faut un mensonge et plus le mensonge est gros, plus l’exploitation de ce mensonge est rapide, plus il a de chances d’être crû. Nos démocraties essayant encore de passer pour des démocraties, tiennent compte de leur opinion publique. Il est donc essentiel que ces opinions publiques soient convaincues de la nécessité de la guerre et c’est le prétexte, bien souvent mensonger qui doit servir de déclencheur.

    La suite :

    link to blogs.mediapart.fr


    • Nerouiev Le 28 juillet 2014 à 12h00
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est ce que j’ai écrit ailleurs sur ce site aujourd’hui. Pour arriver à une guerre il faut unir contre un ennemi. C’est ce que fait la propagande et la presse. Mais heureusement le monde se fissure tout naturellement par des intérêts et des vues individuelles croisés et aux moments cruciaux quand la réalité devient grave et imminente c’est le peuple qui l’emporte. C’est pourquoi je soutiens à fond des initiatives comme OB, hautement indispensables à la raison comme garde fous face à des irresponsables qui ne font que nous plumer sans risques personnels.
      Les USA se fissurent, l’UE se fissure et leur ennemi se structure mais sans objectif guerrier, au contraire.


      • Hélène-Barbara Le 28 juillet 2014 à 23h15
        Afficher/Masquer

        j’ai lu vos interventions, celles auxquelles vous faites référence ici et je les rejoins plutôt.
        Je serais tentée de dire que les pouvoirs ont compris notre résistance aux simulacres, et qu’à défaut de nous embarquer dans une guerre, qu’à défaut d’échouer à nous mettre d’accord sur un monstre, il suffit simplement de remplacer la menace de guerre par l’installation d’une tension permanente. Nous y sommes.

        Nous sommes dans un stress continu. Entre partenaires, entres membres, entre alliés. Des ennemis pour quoi faire ? Dès l’instant où les pays n’ont plus recours à la confiance pour s’entendre – ou simplement être gouvernés -, c’est que la pression détermine les échanges.

        Si quelque chose d’aussi simple que la vérité est devenue l’objet d’un rapport de forces, et que nous nous sommes adaptés et armés pour la retrouver, le système s’adapte sans doute aussi à notre autonomie. De mon point de vue, la désinformation a gagné parce qu’elle peut désormais se réduire à une option, certes nuisible, mais tout à fait évitable. Et que ceci n’empêche pourtant rien.


        • Nerouiev Le 29 juillet 2014 à 09h06
          Afficher/Masquer

          Votre analyse est très bonne. Je me souviens que mes parents me parlaient de la dernière guerre en me disant que le plus dur à vivre n’étaient pas les bombardements (américains d’ailleurs) mais le climat perpétuel de délations, de soupçons qui minaient toutes relations par une inquiétude permanente. Un peu ce que vous décrivez au niveau des nations.


  16. miclav Le 28 juillet 2014 à 09h49
    Afficher/Masquer

    Ça mériterait une reprise sur acrimed ou ASI qui sont des sites lus et alimentés par des journalistes.


  17. pierre Le 28 juillet 2014 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Je suis surpris que personne ne réclame officiellement les enregistrements du contrôle aérien ukrainien. Les soldats les ont saisis il y a maintenant au moins 10 jours, les bandes ne réapparaissent pas et cela ne semble pas choqué les enquêteurs.

    Pour le mh370 on pouvais lire dans les journaux des extraits des conversations contrôleur/pilote 3 jours après la disparition et pourtant la Malaisie avait été critiquée pour sa lenteur et pour cacher des informations.


  18. caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 10h17
    Afficher/Masquer

    Un nouvel exemple d’hystérie médiatique :
    “En Ukraine se joue l’avenir de toute l’Union européenne”
    link to linkis.com


    • caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 10h18
      Afficher/Masquer

      Une réponse de fourmi anonyme à cette hystérie :
      Face aux faiseurs de Guerre : l’armée des Ombres

      link to blogs.mediapart.fr


      • Macarel Le 28 juillet 2014 à 12h28
        Afficher/Masquer

        Lors de la guerre d’Espagne, il n’y a eu aucune propagande officielle dans les démocraties occidentales pour porter secours à la République espagnole. Au contraire, c’était la politique de non-interventionnisme qui prévalait.
        Alors que les régimes fascistes de Hitler et Mussolini ne se privaient pas d’apporter leur aide aux putschistes franquistes. Preuve que les “faiseurs de guerre” n’aiment pas les peuples et la démocratie. Par contre ils sont prêts à toutes les vilenies lorsque leurs intérêts sonnants et trébuchants sont en jeu.


        • chios Le 28 juillet 2014 à 15h00
          Afficher/Masquer

          Vous en savez sans doute plus que moi.

          Pensez-vous que ce conflit se compare à la guerre d’Espagne?


    • anne jordan Le 28 juillet 2014 à 18h08
      Afficher/Masquer

      alors là ! c’est le bouquet ,, cet article du Monde , toujours plus immonde :
      ” M. Poutine ne pratique que l’aventurisme permanent. Comme en témoignent des signes inquiétants, il a déjà ouvert la boîte de Pandore. ” , même écrit par un polonais…c’est juste le copié collé de Dempsey !
      Lisez plutôt le Diplo du mois d’aout où Mathias Reymond ( membre d’Acrimed ) publie un bon article intitulé “Médias français en campagne ukrainienne ” – p.9 – ce qui me fait reprendre espoir après ma déception à la lecture du Diplo de Juillet .


  19. Horzabky Le 28 juillet 2014 à 10h20
    Afficher/Masquer

    Un site comme les-crises.fr, et les autres sites équivalents, sont très importants. Si les va-t-en-guerre à la BHL, Fabius ou Hollande arrivent à nous entraîner vers une intervention militaire je ne sais où (ils ont failli réussir à nous faire intervenir en Syrie) il faudra avoir des arguments pour contrer leur propagande, et Internet ne suffira plus : il faudra descendre dans la rue et manifester.

    Légèrement hors sujet, mais bon à savoir : BHL a été reçu à l’Elysée sous Giscard, et il a été pote avec, successivement, Mitterrand, Chirac (qui lui a confié une mission en Afghanistan), Sarkozy et Hollande. En 2007, il était l’un des conseillers les plus écoutés de Ségolène. Retour en grâce auprès de Sarko dès 2008. En 2014, c’est lui qui présente Porochenko et Klitschko à Hollande à l’Elysée, où il est reçu avec les honneurs. La Libye a sombré dans le chaos, les étrangers en sont évacués, mais apparemment cela ne diminue en rien le prestige de BHL chez nos dirigeants de droite comme de gauche.

    Sommes-nous dirigés par des cons et des pourris depuis 40 ans ? J’ai peur de connaître la réponse…


    • chios Le 28 juillet 2014 à 15h08
      Afficher/Masquer

      A chaque nouveau gouvernement, il apparaît, toujours, directement à l’Elysée.

      Ce que vous racontez pose la question, et je veux dire au moins au parlement, de quel “droit” devons nous subir son image au milieu de présidents avant les guerres: Syrie, Lybie, Ukraine, et qu’on nous réponde à la question, que fait-il là?


    • anne jordan Le 28 juillet 2014 à 18h11
      Afficher/Masquer

      J’oubliais le grotesque BHL ! dans le “Diplo” cité plus haut , deux articles lui taillent un costard ( à chemise blanche ! ) non seulement celui de M.Reymond , déjà cité sur l’Ukraine et les médias ,


      • anne jordan Le 28 juillet 2014 à 18h16
        Afficher/Masquer

        (suite ) mais aussi un article sur la Lybie où l’on apprend que l’Union Africaine ( tout de même un peu concernée , non ? ) avait un PLAN DE PAIX qui fut courtcircuité par la résolution 1973 de l’ONU , avec en arrière plan ( comme à Sarajevo ? ) notre entarté criminel .


  20. Thalie54 Le 28 juillet 2014 à 10h23
    Afficher/Masquer

    Bonjour,l
    J’aimerais bien qu’on m’explique la dernière photo des “preuves” américaines.
    link to app.letemps.ch
    Je ne comprends pas l’emplacement des “tirs” par rapport à la frontière.


  21. perceval78 Le 28 juillet 2014 à 10h23
    Afficher/Masquer

    Une autre rumeur répandu par Carl Bildt, le fameux Colonel Strelkov, se trouvait déja en Bosnie en 92.
    Effectivement pourquoi pas, Carl Bildt s’y trouvait aussi, il y avait beaucoup d’étrangers en Bosnie dans ces années la…

    Retweeted 296 times
    Carl Bildt ?@carlbildt Jul 25
    One key Russian commanders in Eastern Ukraine was evidently active with war crimes already in Bosnia in 1992.
    link to ibtimes.co.uk

    Carl Bildt a évidemment répandu l’histoire de l’affaire des écoutes téléphoniques

    Carl Bildt @carlbildt · Jul 17
    Heavily incriminating intercept of Russian speaking persons talking immediately after downing. Released by Kiev.
    link to kyivpost.com

    NatoSource le Blog de l’Atlantic Council sponsorisé par Airbus qui montre la photo avec l’ourson.

    NATOSource ?@NATOSource Jul 26
    The E.U. Can’t Let Russia Get Away With Murder
    by @Pabriks
    link to mobile.nytimes.com
    #MH17 #Ukraine pic.twitter.com/SozvLvuiNv

    Encore plus triste peut être, La délégation Allemande à l’ONU qui envoie la photo de l’anneau en Or.

    German Mission to UN ?@GermanyUN Jul 21
    Touching words by Dutch FM in #UNSC: Imagine what it feels like when a wedding ring is stolen from the hand of your dead spouse. #MH17


    • Lt Anderson Le 28 juillet 2014 à 10h55
      Afficher/Masquer

      “Une autre rumeur répandu par Carl Bildt, le fameux Colonel Strelkov, se trouvait déja en Bosnie en 92.
      Effectivement pourquoi pas, Carl Bildt s’y trouvait aussi, il y avait beaucoup d’étrangers en Bosnie dans ces années la…”

      Sur les forums rassemblant personnels militaires, policiers, et de sécurité (des “gens du métier” donc), cette information est régulièrement démentie depuis sa sortie, c’est à dire hier.


      • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 11h40
        Afficher/Masquer

        bonjour @LtAnderson, je me suis un peu interessé à la question , j’ai trouvé cette photo sur le site suivant sourcé par Google dans les années 90 (google sous controle us)
        =
        link to sfk1.chat.ru
        =
        Mais je pars du principe:

        1) que Carl Bildt est un manipulateur
        2) qu’internet et twitter sont controlés par les ricains
        3) que c’est pas parce qu’on me dit un truc que je le crois

        Cette histoire me parait un peu annexe dans la narrative en cours .


    • DUGUESGLIN Le 28 juillet 2014 à 20h44
      Afficher/Masquer

      Il y avait aussi en Serbie Marie-France GARAUT.


      • DUGUESGLIN Le 28 juillet 2014 à 20h47
        Afficher/Masquer

        Rectificatif excusez-moi GARAUD avec un D. Conseillère à une époque de De Gaulle avec Juillet. Pourquoi Strelkov en Bosnie.


  22. Tchernine Vladimir Le 28 juillet 2014 à 11h31
    Afficher/Masquer

    Toujours Gorlovka. Voilà ce qui reste des enfants après des frappes au phosphore blanc. link to tanya-mass.livejournal.com
    Les pires salopards de chez les salopards!!! Ils sont où les 178 organisations de défense des droits humains à travers le monde avec l’ Amnesie internationale en tête?


    • V_Parlier Le 28 juillet 2014 à 16h06
      Afficher/Masquer

      Human Rights Watch commence à sortir du silence ! Et çà n’a d’ailleurs pas plu aux Ukies.
      D’ici la fin de la semaine, je mettrai en ligne une petite interview sur Hromatskye TV où il n’y a même plus besoin de la TV russe pour les enfoncer !


      • Xavier Le 28 juillet 2014 à 19h44
        Afficher/Masquer

        HRW est notoirement connue pour être financée par George Soros.
        Alors prudence…


  23. Jean Le 28 juillet 2014 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Raison de plus pour faire comme les riches pour payer le moins d’impôts possible et de taxes en tous genres…
    Travailler moins pour être imposé moins !
    Se mettre à des passe-temps qui nourrissent comme la permaculture.

    En financement direct, ne plus avoir de télévision et n’acheter aucun journal.
    C’est déjà un grand pas, que tout le monde ne fait pas.
    Ça permet, lorsque d’autres personnes vous parlent d’un sujet “important” pour le Système (propagande ou enfumage pour cacher un autre sujet plus vital) de montrer que l’on ne se porte que mieux de ne plus être matraqué par toutes ces informations stressantes, fausses ou futiles.
    Et de montrer que l’on est beaucoup plus “pointu” sur les vrais sujets qui conditionnent notre avenir et celui de nos proches.


    • Jean Le 28 juillet 2014 à 11h42
      Afficher/Masquer

      ( je répondais à un message qui s’est volatilisé et qui disait en substance que l’on paye les grands médias par les impôts sans pouvoir rien y changer )


  24. Martine Le 28 juillet 2014 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Encore du boulot… P Craig Roberts démonte admirablement dans son analyse des “preuves” finalement arrivées, un dimanche, par email et médias sociaux, avant d’être reprises comme “state department release” par le Daily Mail, comment fonctionne la manipulation
    link to paulcraigroberts.org

    A propos des “preuves”, un commentateur de MoA note ceci: ” Today I read that story in the Guardian that described that the those grad missiles were launched from Russia into eastern Ukraine. They showed the satellite photo making that case. What was interesting they showed two figures based on exactly the same same photo images. In one, they drew in the Russian-Ukrainian border showing the launch sites in Russia and the impact sites in Ukraine. In the second figure the Russian-Ukrainian border was different and both the launch and impact sites were in Ukraine.

    This means one of the two figures had to be wrong at least. So I looked at google maps to see where the border actually ran. It was clear, just from the shape, that the border shown in the first figure was not congruent with the google maps border. The second figure, showing the launch sites inside Ukraine, displayed a border consistent with Google maps.

    I pointed this out in the Guradian’s comments to the article Sunday morning. Now more than 12 hours later the story has not been corrected. Without doubt one of the two figures has to be wrong and the one supporting the story’s main thesis is the most likely one that is wrong. This is a transparent falsehood. Yet the story remains. This is not a matter of opinion. It is a matter of verifiable fact. But the lie remains in place.”

    Encore une fois, au lieu d’attendre des traductions, les gens devraient être encouragés à utiliser les traducteurs en ligne et à demander des éclaircissements seulement sur les phrases ou paragraphes qui ne sont pas clairs. Apprendre une langue ca fait autant de bien que les mots croisés, soit dit en passant.


    • PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 12h05
      Afficher/Masquer

      Merci de cette leçcon. Vous connaissez quoi à part l’anglais ?


    • PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 12h08
      Afficher/Masquer

      Je signale qu’on avait aussi signalé ici (sans devoir absolument avoir recours à la langue impériale) qu’une des photos montrait des tirs à l’intérieur de l’Ukraine ce qui est contradictoire avec la prétention de ce dossier américain.

      Sinon, résumez en français svp. Sinon je peux citer de l’allemand en masse dans le texte et sans traduction.


      • chios Le 28 juillet 2014 à 15h15
        Afficher/Masquer

        Il faudra un article sur ce site pour comprendre tout ça.

        Je dois dire que je m’y perds.

        Semez la confusion….


    • Leterrible Le 28 juillet 2014 à 14h45
      Afficher/Masquer

      Veux pas ergoter……mais… :

      ” ” “Aujourd’hui, j’ai lu cette histoire dans le Guardian que décrits que les ces missiles Grad ont été lancées à partir de la Russie dans l’est de l’Ukraine. Ils ont montré la photo satellite prise cette affaire. Ce qui était intéressant, ils ont montré deux chiffres basés sur les mêmes images de même photo. Dans l’un, ils ont attiré à la frontière russo-ukrainienne montrant les sites de lancement en Russie et dans les sites d’impact en Ukraine. Dans la seconde figure de la frontière russo-ukrainienne était différent et à la fois le lancement et l’impact sites étaient en Ukraine.

      Cela signifie l’un des deux chiffres devaient être erroné au moins. Alors, j’ai cherché sur Google Maps pour voir où la frontière effectivement couru. Il était clair, juste de la forme, que la frontière montré dans le premier chiffre n’est pas en harmonie avec la frontière google maps. La deuxième figure, montrant les sites de lancement à l’intérieur de l’Ukraine, a affiché une frontière compatible avec Google Maps.

      Je l’ai signalé dans les commentaires de la Guradian à l’article dimanche matin. Maintenant plus que 12 heures plus tard l’histoire n’a pas été corrigé. Sans doute l’un des deux chiffres doit être erroné et d’une thèse de support principal de l’histoire est la plus probable qui est mal. C’est un mensonge transparent. Pourtant, l’histoire reste. Ce n’est pas une question d’opinion. Il est d’ailleurs contrôlable. Mais le mensonge reste en place” ” “

      Bon appétit….( merci??? translate.google.!!)


  25. PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 11h57
    Afficher/Masquer

    Russie devrait payer 50 milliards de dollars d’amendes aux oligarques décgus de Ioukos. Ai-je bien compris ? Cela a été décidé à… La Haye.


    • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 15h12
      Afficher/Masquer

      C’est insultant pour la France, parce que ca veut dire qu’on est 5 fois moins important que les Russes, j’exige 100 milliards d’amende pour la BNP … !!!


    • V_Parlier Le 28 juillet 2014 à 16h11
      Afficher/Masquer

      Le tribunal de la Haye au secours de opprimés: les multimilliardaires qui se sont fait enfler par Khodorkovsky qui voulait leur vendre la Russie au détail… Ah, heureusement qu’il y a ce tribunal pour défendre les droits de l’actio… euh de l’homme !


    • broutille Le 28 juillet 2014 à 18h10
      Afficher/Masquer

      Un groupe d’anciens actionnaires fait condamner par la Cour d’arbitrage de La Haye, un état (la Russie), à leur verser 50 milliards en compensation de l’expropriation de Yukos, dirigée à l’époque par Mikhaïl Khodorkovski — que les largesses avinées d’un Boris Eltsine avaient copieusement enrichi.

      RIA Novosti

      Mazette, en voilà une belle cagnote ! 50 milliards de dollars ; bien mieux que des sanctions (le hasard fait bien les choses) ; bien plus que les misérables 18 milliards promis par le FMI à l’Ukraine en échange d’une petite cure d’austérité de rien du tout (bon d’accord : il y a aussi cette histoire de terroristes à éliminer).

      Grandeur nature, en avant-première et pour votre plus grand plaisir, la bande-annonce de ce qui nous attend avec TAFTA, TTIP et compagnie. Notons que La Cour s’appuie sur la “Charte énergétique européenne”, comme quoi l’UE peut même sévir en Russie. À côté de telles sommes, les sanctions bancaires sont de la roupie de sansonnet : manipulation du taux LIBOR ? Allons donc, pour 105 millions de dollars, adjugé-vendu topez là, on n’en parle plus ! (Lloyds Banks ici)

      Quelques tenants, et d’autres aboutissants, sont dans Qu’y-a-t-il derrière l’affaire Khodorkovski ?. On y retrouve nos habitués de la première heure : George Bush, la compagnie pétrolière Exxon Mobil, Condoleezza Rice, Barack Obama et ce qui ressemble assez à un coup d’état contre Poutine. On dirait une série Marvel : nos héros préférés sont reconduits à chaque épisode !

      Sur le site de la Cour Permanente d’Arbitrage ici,
      début de citation.

      Le 18 juillet 2014, les Tribunaux arbitraux constitués en vertu du Traité sur la Charte de l’Énergie ont rendu leurs sentences finales dans trois affaires impliquant des anciens actionnaires de OAO Yukos Oil Company (“Yukos”) et la Fédération de Russie.

      Les arbitrages ont été introduits en 2005 par les anciens actionnaires de Hulley Enterprises Limited (Chypre), Yukos Universal Limited (île de Man) et Veteran Petroleum Limited (Chypre) (“demanderesses”).

      Les parties se sont accordées pour que les affaires soient entendues ensemble devant des Tribunaux arbitraux identiques. Les Tribunaux arbitraux étaient composés de L’Honorable L. Yves Fortier PC CC OQ QC du Canada (président), Dr Charles Poncet de Suisse et M. le juge Stephen M. Schwebel des États-Unis d’Amérique.

      La Cour permanente d’arbitrage a fait fonction de greffe.

      Dans les sentences finales, les Tribunaux arbitraux ont décidé à l’unanimité que la Fédération de Russie avait adopté des mesures ayant un effet équivalent à une expropriation des investissements des demanderesses dans Yukos et, par conséquent, violé l’article 13(1) du Traité sur la Charte de l’Énergie. En conséquence, le Tribunal arbitral a ordonné à la Fédération de Russie de verser aux demanderesses des dommages-intérêts à titre d’indemnisation.

      Parallèlement, les Tribunaux arbitraux ont constaté certaines fautes secondaires de la part des demanderesses, ce qui a conduit les Tribunaux à réduire le montant des dommages-intérêts accordés.

      Fin de citation.

      Les honorables demanderesses réclamaient 114 milliards de dollars. Les “fautes secondaires” (venielles ?) concernent des faits d’évasion fiscale : le péché mignon de tout entrepreneur qui se respecte, que voulez-vous.

      Voilà : presque 10 ans de procédure, mais ça en valait la peine, non ?

      Le mot critique, celui autour duquel tourne le jugement, auquel il donne tout son sel, est expropriation ; Khodorkovski a du en goûter l’ironie, sachant la façon dont il a a fait littéralement main basse sur les biens publics russes, pour essayer de les écouler au prix fort auprès des compagnies pétrolières américaines. La Cour n’invoque pas directement le motif d’expropriation, mais des mesures ayant eu un effet équivalent ! La nuance est subtile mais pertinente : le travail d’arbitrage n’est pas facile mon bon Monsieur.

      Le meilleur pour la fin, puisque l’on parlait de lui il y a peu, je veux dire BHL. Le philosophe nous offre un joli texte, dialogué et alerte, dans
      Le Point dont voici, pour vous allécher, l’incipit : “C’est un grand honneur de vous recevoir, commence André Glucksmann qui est, avec Fanfan, sa femme, l’hôte de cette rencontre…”. Vous en aviez rêvé : la rencontre de Batman et de Superman, luttant pied à pied contre les forces du Mal ; il y a mieux sur les écrans : Bernard-Henri Lévy et Mikhaïl Khodorkovski contre Vladimir Poutine !


    • languedoc 30 Le 28 juillet 2014 à 19h09
      Afficher/Masquer

      Ce mois de juillet 2014 doit leur paraître bien long aux russes. Espérons que le mois d’Août sera meilleur mais j’en doute. Avec les nouvelles sanctions qui se profilent, les 50 milliards à verser aux actionnaires de Ioukos, ils vont finir par couler l’économie russe qui était déjà chancelante. La guerre, la vraie je n’y crois pas trop, mais la guerre économique est bien engagée.


    • Sylba Le 29 juillet 2014 à 03h52
      Afficher/Masquer

      Hum ! La Haye ! Alors que l’AH17 partait d’Amsterdam avec un bon nombre de ressortissants néerlandais… Ces bons juges (pardon : “arbitres”) ont probablement d’autres critères, en particulier de veiller au profit maximum des actionnaires, mais ne sont sans doute pas tout à fait insensibles au climat entretenu.
      En tout cas, comme pour diverses décisions récentes qui inciteraient plutôt à éviter le dollar, il n’est pas exclu que l’évidente instrumentalisation de ce “tribunal” arbitral contre un état, et l’énormité de la somme, concourent à durcir le refus des traités (TIPP, TISA et autres) comportant le recours obligé à de telles instances, synonymes d’abandon de la souveraineté des états.


  26. jacqueline Le 28 juillet 2014 à 12h16
    Afficher/Masquer

    Il faut ajouter ceci : Spécial FRANCE INTER pompe à finances publiques

    link to franceinter.fr

    Monde

    Face à l’impossibilité de poursuivre les investigations, les experts malaisiens quittent l’Ukraine
    Tous les experts malaisiens quittent l’Ukraine aujourd’hui. Ils étaient en début d’après-midi à l’aéroport de Kiev-Borispol. Selon le chef de la mission, il est pour l’instant impossible de continuer les investigations. “Elles reprendront peut-être, mais dans très longtemps” affirme-t-il. Il explique également que les séparatistes ont multiplié les provocations à l’égard de l’équipe, notamment lors de la remise des boîtes noires par Alexandre Borodaï, le chef de file des rebelles : ils ont été contraints de l’appeler “Son Excellence”. “Nous n’avons jamais répondu, notre mission, c était de récupérer les boîtes noires, et nous l’avons fait, explique le chef de la mission. Mais ces gens sont fous. Cette conférence de presse était surréaliste.”

    Par Antoine Giniaux, Vendredi 25 juillet à 14h07

    Le point de vue des experts malaysiens eux même:

    link to thestar.com.my

    SEPANG: Lt-Kol Mohd Sakri Hussain and Mej Muhamad Mustafa Omar became the faces of Malaysia on televisions worldwide when they received Flight MH17’s black boxes from Ukrainian separatists on Tuesday.

    After dealing with the separatists from the Donetsk region, the team was touched by the warm reception they received.

    “We were surprised with the cooperation extended by them. They were waiting for us (there) to begin the negotiation process,” said Mej Muhamad Mustafa on his return from Ukraine yesterday.

    He said the meeting with separatist leader Alexander Borodai went smoothly.

    He said Borodai treated the Malaysian team well.

    He, however, declined to touch on the details of the negotiation with Borodai.

    Mej Muhamad Mustafa said one of the challenges the team faced was having to go through numerous roadblocks mounted either by the Ukrainian army or the separatist group before arriving at their destination.

    “Actually, my task was to accompany the team. Coincidentally, I also have technical background to ensure the black boxes that were given to us were the right ones and with serial numbers that matched with the aircraft,” he added.

    He is among 70 members of the special investigation team who returned home after spending eight days in Ukraine.

    Their tasks included retrieving the black boxes and bringing out the remains of the victims in the crash.

    Kpl Constantine Anji, who is a member of the Special Malaysia Disaster Assistance and Rescue Team (SMART), said an experience which he would never forget was transferring the remains of the MH17 victims on a train to the airport in Kharkiv.

    “There were no bodies but only body parts. The smell was unbearable and my heart cried out. But for the country, I braved myself and transferred the remains,” he said, adding that the area where the corpses were transferred was safe and the process took three hours. — Bernama

    ANTOINE GINIAUX jeune blaireau dans la trentaine, pris en flagrant délit de mensonges


    • Phil DeFer Le 28 juillet 2014 à 13h10
      Afficher/Masquer

      Je n’en reviens pas…. Quel mensonge éhonté….


      • jacqueline Le 28 juillet 2014 à 13h19
        Afficher/Masquer

        Je viens d’envoyer un mail carabiné à ce blaireau, avec le lien du journal malaisien.

        Je comprend pourquoi Mélenchon les mette plus bas que terre.


        • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 15h03
          Afficher/Masquer

          oui une action plus ciblée serait peut être nécessaire, peut être le médiateur de France Info @espacepublic #RDVduMédiateur .Ce n’est plus du mensonge, c’est …???


        • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 15h33
          Afficher/Masquer

          et encore d’après Antoine Giniaux : la presse Francaise se pose bcp Trop de questions

          @AntoineGiniaux Inter @AntoineGiniaux · Jul 18
          #Ukraine #thorez la presse autrichienne se pose moins de questions que nous.. #photoshforever link to instagram.com


    • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 14h45
      Afficher/Masquer

      cf tweet intéressant envoyé par Antoine Giniaux le 28 Mai
      =
      AntoineGiniaux Inter @AntoineGiniaux · May 28
      Les chocolats “roshen” de Porochenko ..version chocolats “yarosh” (chef de pravy sektor).. pic.twitter.com/uAAATC9bYn”..
      =
      Photo auto-explicite celui qui l’avait envoyé initialement appartient à un groupe biélorusse, une prochaine cible de l’OTAN ??


      • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 14h49
        Afficher/Masquer

        Thomas Prouteau de RTL l’a jugée intéressante, France Info aussi, mais bon à un moment donné c’est tellement gros que ça n’intéresse plus personne. Il va falloir augmenter les aides à la Presse cette année.

        Thomas Prouteau ‏@Tooomap Jul 25
        “Ces gens sont fous”. Les experts malaisiens jettent l’éponge face aux séparatistes de Donetsk. Via @AntoineGiniaux link to lefigaro.fr

        France Info ‏@franceinfo Jul 21
        La remise des boites noires du #MH17 aux experts, une drôle de cérémonie racontée par Antoine Giniaux à écouter ici link to franceinfo.fr


      • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 15h06
        Afficher/Masquer

        c’était simplement pour montré qu’Antoine Giniaux a un humour particulier @jacqueline
        puisqu’il montre une boite de chocolat à la mode Yarosh …


        • perceval78 Le 28 juillet 2014 à 15h08
          Afficher/Masquer

          de toute facon il dit bien sur son compte twitter :

          Mes tweets n’engagent personne. A part la conversation.

          Il devrait afficher la même chose sur le site de France Inter


  27. PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 12h21
    Afficher/Masquer

    link to fr.ria.ru

    Boeing 777: les boîtes noires confirment la thèse du missile (Kiev)
    14:17 28/07/2014
    KIEV, 28 juillet – RIA Novosti

    Le décryptage des boîtes noires du Boeing 777 malaisien qui s’est écrasé le 17 juillet en Ukraine confirment que le crash est dû à une décompression provoquée par l’explosion d’un missile, a déclaré lundi le porte-parole du Conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense (SNBO) Andreï Lyssenko.

    “Les experts de la commission chargée d’élucider les circonstances du crash du Boeing 777 ont fait savoir que les données des enregistreurs de bord indiquent que la chute de l’avion a été provoquée par une décompression causée par des éclats de missile”, a indiqué M.Lyssenko lors d’un point de presse lundi.


    • wesson Le 28 juillet 2014 à 13h02
      Afficher/Masquer

      Le fait que les boites noires aient été pendant quelque temps dans des mains que les occidentaux ne contrôlent pas va forcer au service minimum. En particulier, je pense peu probable qu’ils se lancent dans une falsification à grand spectacle pour incriminer les Russes, car le risque de retrouver la version originale “fuitée” existe, et serait dévastateur.

      Bref, service minimum, c’est un missile – ce sur quoi tout le monde est d’accord – et surtout pas un mot sur les enregistreurs des conversations, qui sont les informations les plus essentielles dans ce cas.


      • PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 18h57
        Afficher/Masquer

        Les Hollandais s’étonnent de la précipitation de Kiev au sujet des boîtes noires, notez.

        Le Monde :

        Par prudence, le bureau néerlandais chargé de l’enquête, l’OVV, n’a ni confirmé ni démenti ces premières conclusions. « Nous préférons attendre d’avoir une idée plus complète de ce qui s’est passé plutôt que de publier des fragments d’information ici et là », a tempéré Sara Vernooij, sa porte-parole.

        Times Of India :

        Les résultats rendus publics lundi par une responsable de la Sécurité ukrainienne, Andriy Lysenko, ont cependant stupéfaits les fonctionnaires néerlandais qui ne s’attendaient pas à cette annonce “prématurée”.

        Lysenko a déclaré lors d’une conférence de presse que les fragments provenaient de l’explosion d’un missile.

        L’origine de cette information fait toutefois l’objet d’un examen, car le Bureau de la sécurité néerlandais (OVV) a confirmé qu’il n’était pas la source de l’information rendue publique par l’Ukraine.

        link to timesofindia.indiatimes.com


        • Sylba Le 29 juillet 2014 à 01h09
          Afficher/Masquer

          Un peu étonnante cette communication : une “décompression causée par des éclats de missile”. De quelle manière les boîtes noires peuvent-elles prouver qu’il s’agit d’un missile ? Si c’était via les conversations des pilotes, on peut penser qu’ils en auraient fait état ; s’il s’agit de détection de paramètres physiques, je ne vois guère que la pression et alors, oui, cela prouve la dépressurisation, mais pas à quoi l’attribuer : missile ? (et de quelle sorte ?), bombe ? autre ? Bref, une fois de plus, une “preuve” qui n’en est pas une et une inférence abusive, en tout cas à partir de la seule décompression.


  28. caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 12h31
    Afficher/Masquer

    L’Eurasie si chère à Bzrezinski pourrait devenir zone de libre échange
    link to strategic-culture.org


    • Xavier Le 28 juillet 2014 à 15h31
      Afficher/Masquer

      C’est effectivement dans les tuyaux.
      Les travaux de la Commission européenne et des Etats-Unis sont déjà très avancés dans le cadre du fameux Traité de libre échange transatlantique qui doit se mettre en place en 2015.
      L’objectif est très simple :

      – un marché unique USA/UE.

      Les conséquences le seront tout autant :

      – abandon de notre souveraineté en matière de choix et de décision économique
      – abandon ou à tout le moins abaissement des normes environnementales
      – abandon ou nivellement par le bas des normes sociales
      – allignement de l’UE sur les USA en matière juridique
      – assujettissement de l’UE aux USA
      – validation de l’extraction du gaz de schiste pour faire la nique à la Russie actuellement principal fournisseur de l’Europe j’en passe et des meilleures.

      link to fr.wikipedia.org


  29. PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 12h31
    Afficher/Masquer

    Femmes (sans doute en Bucovine parce qu’on entend du roumain) brûlent les ordres de mobilisation :

    link to youtube.com


    • erde Le 28 juillet 2014 à 14h11
      Afficher/Masquer

      Enfin le petit peuple montre sa résistance son courage ! La guerre est stupide et je suis heureux que ces gens se révoltent enfin.


      • PA.Québec Le 28 juillet 2014 à 19h11
        Afficher/Masquer

        J’espère que le pacifisme du petit peuple prévaudra. Je suis toujours ému par ce genre de manifestation.

        La foule crie : nous ne voulons pas de cette guerre, nous ne voulions pas de Maïdan. À la menace que l’État prendra de toute façon vos fils et maris, un des rares hommes visibles, d’âge mûr, crie nous n’en avons rien à faire de votre pays. Que ceux qui veulent cette guerre aillent la faire s’exclame l’attroupement.


  30. wesson Le 28 juillet 2014 à 12h58
    Afficher/Masquer

    Dans cette analyse des médias, j’y aurai même rajouté le cas plus problématique du témoignage de cette femme ayant raconté la “crucifixion de son enfant” à Sloviansk.

    link to 1tv.ru

    Je commence par dire que je n’ai aucune opinion préconçue sur la réalité ou non des faits qui sont décrit.Toutefois, en ayant regardé ce document, il me semble au moins aussi recevable que ne l’avait été le témoignage de “l’infirmière Nayirah” à propos des couveuses Koweïtiennes, et même plus. le témoignage est à visage découvert, et non anonyme (Galina Pychnyak)

    Et c’est là ou on peut faire un parallèle intéressant :

    Dans le cas “Nayirah” les télévisions du monde entier ont retransmis ce faux témoignage sans poser la moindre question. Pas un seul journal, pas un seul MSM n’ira mettre en doute le commencement du début de cette histoire. Mieux: Amnesty International ira même jusqu’à confirmer le témoignage, corroboré selon eux par “des témoignages de réfugiés”

    Et dans le cas de Galina, ça a été une levée de bouclier immédiate du MSM, hurlant au faux témoignage. Et, la preuve la plus directe qui ait été donné de ce faux, c’est le fait qu’un journaliste Ukrainien aurait parcouru la ville juste après avoir été reprise par l’armée régulière, dit n’avoir trouvé personne pour confirmer l’histoire. En effet, un reporter Ukrainien vient enquêter sur un crime de guerre Ukrainien dans une ville venant juste d’être reprise par l’armée Ukrainienne va très certainement en tirer le fin mot de l’histoire.

    Est ce que le témoignage est vrai ou faux, je ne le sait pas et peut-être (espérons-le) il est faux. Mais le traitement que les médias en ont fait montre très bien leur parti pris idéologique, qui leur font accepter sans preuves n’importe quoi provenant des US, et refuser à priori n’importe quoi provenant de Russie.


    • ANNA Le 28 juillet 2014 à 17h08
      Afficher/Masquer

      wesson,
      le temoignage de cette femme est peut être vrai ou faux, mais je garde dans ma mémoire d’une téléspectatrice deux autre messages, qui peuvent être vrais ou faux :

      1. Durant la guerre en Tchétchénie, j’ai vu André Glucksmann sur Canal+ venir expliquer aux français de quel façon la soldatesque russe accrochait les tchétchènes encore vivant autour d’un tank avec du fil barbelé, pour mieux rouler sur leur corps. Glucksmann agitait ces bras et levait ces yeux au ciel de tel façon, qu’on pourrait dire, qu’il était présent sur place a ce moment
      2. Toujours dans le même période de la même guerre, Anna Politkovskaia est venu sur le plateau de Thierry Ardisson, et a montré avec les gestes de ses bras a l’appuie, de quel façon, toujours les mêmes méchants soldats russes, faisaient entasser les femmes enceintes des 8 mois tchétchènes (d’ailleurs pourquoi enceintes ? ) dans les trous, creusés dans le sol…

      Bref, ce genre de témoignages passe très bien a la télé…


  31. caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 13h40
    Afficher/Masquer

    Les projets du fils Biden en Ukraine , traduit en français
    link to blogs.mediapart.fr


    • erde Le 28 juillet 2014 à 14h06
      Afficher/Masquer

      Caroline , je apprêtais à mettre le lien !
      C’est très bien de le partager encore et toujours pour démontrer une fois de plus que le “petit peupke” se fait enfumer et que certains d’entre-eux partent en guerre pour soutenir le “capital” et ses escrocs , bandits en col blanc.Le jour où les gens comprendront qu’ils ne sont que des pions permettant à ces “hommes d’affaires” d’engranger un maximum d’argent sur leurs dos, peut-être à ce moment là , les peuples du monde pourront vivre en paix.
      Toutes les guerres ne servent que les intérêts d’une minorité, les 0.1% qui dirigent de fait la planète.
      Prions pour qu’un jour la vérité soit la NORME , et que notre planète puisse vivre en paix !


  32. Ausiàs VERA de Perpignan Le 28 juillet 2014 à 13h50
    Afficher/Masquer

    La question de mort subite M. Berruyer:

    Quel intérêt auraient eu les forces armées ukrainiennes à abattre un avion à 10 000 mètres d’altitude étant donné qu’il n’y aucun avion séparatiste pro-russe, ni russe qui vole au-dessus des régions de Donetsk et Lugansk ?

    D’ailleurs, les séparatistes ne disposent d’aucun appareil… et les russes ne sont pas fous ou inconscients pour traverser l’espace aérien ukrainien avec des avions de chasse de leur armée.


    • Michel Roissy Le 28 juillet 2014 à 14h33
      Afficher/Masquer

      quel intérêt auraient pu avoir les allemands en 1939 à faire attaquer un de leurs postes frontière par des soldats polonais, (en fait des prisonniers politiques allemands déguisés puis abattus)…

      ah ben oui, attaquer la Pologne en légitimant leu “sanctions” (lire “représailles)

      tiens, c’est ce qu’il s’est vraiment passé à l’époque !!!

      l’Histoire bégaie souvent… surtout quand elle est écrite pas les mêmes crapules…

      Alors, à moins qu’il s’agisse de fausse naïveté, relisez à fond ce blog, vous aurez quand même plusieurs réponses à votre question


    • Nicolas Le 28 juillet 2014 à 15h45
      Afficher/Masquer

      Ausiàs, vous vous êtes demandé à qui profite le crime? Le 16 juillet l’armée ukrainienne est aux abois, elle commence à recevoir du matériel militaire de l’ancien bloc soviétique, et le 17, magnifique cadeau, le monde occidentale fait front pour soutenir un régime qui bombarde sa population dans l’indifférence générale.
      Expliquez moi (mort subite) quel était l’objet de la réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’Ukraine du 17 Juillet, signalé quelques minutes avant la catastrophe? Tout ce qui est ressorti de ce conseil de sécurité, c’est (dépêche à 17h27, 6 minutes après la perte de signal du MH17) que les rebelles disposaient de systèmes BUK (juste que ce soit clair : les Ukrainiens disposaient de systèmes BUK qu’ils montraient dans leurs reportages qui montraient à quel point ils maîtrisent la situation..
      C’est quand même balaise, d’organiser une réunion sur le thème d’une catastrophe avant qu’elle ne se produise. Voilà, quand dans les entreprises on vous fait des discours bidons sur le fait qu’il faut prévoir l’imprévu, c’est pas bidon en fait, faut juste avoir un Précog dans la cave.


    • Olivier Berruyer Le 28 juillet 2014 à 18h34
      Afficher/Masquer

      Le même intérêt que lorsqu’ils ont abattu un avion plein d’israéliens en 2001 : aucun, cela s’appelle un accident. (c’est pour quand les sanctions contre l’Ukraine à ce sujet d’ailleurs ?)


    • Yannick Le 28 juillet 2014 à 18h36
      Afficher/Masquer

      “Quel intérêt auraient eu les forces armées ukrainiennes à abattre un avion à 10 000 mètres d’altitude étant donné qu’il n’y aucun avion séparatiste pro-russe, ni russe qui vole au-dessus des régions de Donetsk et Lugansk ?”

      Allez, faites un petit effort 😉

      Un indice:
      Quel intérêt avaient les américains à inventer de fausses preuves contre Saddam Hussein alors qu’ils savaient qu’il n’avait pas d’armes de destruction massive ?


    • Crapaud Rouge Le 28 juillet 2014 à 21h05
      Afficher/Masquer

      Quel intérêt auraient eu les forces armées ukrainiennes à abattre un avion à 10 000 mètres” ? Faire que justement il y ait des gens pour poser cette question, et qu’ainsi l’on réponde : “aucun, donc ce sont les (pro)russes”.


  33. Jérôme Le 28 juillet 2014 à 13h55
    Afficher/Masquer

    Tiens tu devrais bien aimer ça: “Europe finally set to get tough with ‘erratic’ Putin”

    link to telegraph.co.uk


    • Sylba Le 29 juillet 2014 à 02h10
      Afficher/Masquer

      Est-ce moi, obnubilée par les les évènements ayant conduit à la série de déclarations de guerre à partir du 28 juillet 1914, ou une autre raison que j’ignore, mais j’ai l’impression d’une course pour forcer une série de décisions avant le 1er août prochain. C’est peut-être prosaïquement l’échéance avant que le gouvernement ukrainien soit en cessation de paiement (selon ses propres déclaration) ; c’est peut-être une autre perspective plus grave encore et étendue qu’on se garde de laisser entrevoir au public, mais à même d’entraîner les changements d’attitude du général Dempsey et de nombre de dirigeant européens ; en tout cas, c’est un moyen de pression comportant un fort élément d’urgence. Vers quel déclenchement gravissime avant que l’opinion se reprenne ?


  34. Ausiàs VERA de Perpignan Le 28 juillet 2014 à 13h56
    Afficher/Masquer

    Ce qui est génial sur ce site Internet c’est que les AGRESSEURS sont les ukrainiens et non pas les RUSSES. Ce sont bien les russes qui ont occupé par la force la Crimée (reconnu par Poutine lui-même à la télé après le référendum) et qui ont armé et financé la rebellion pro-russe de Donetsk et Lugansk.

    Les chefs de guerre pro-russes sont des citoyens russes, des militaires expérimentés, qui ont combattu en Bosnie, puis en Tchetchenie et enfin en Crimée. Ils ne le cachent absolument pas lors de leurs interviews…


    • Michel Roissy Le 28 juillet 2014 à 14h35
      Afficher/Masquer

      ah, je n’avais pas encore lu ce deuxième post… hmmmm, ça sent le troll bien velu…

      sans doute signé Madame Belpère de Loches comme dirait un animateur bien connu


    • caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 14h43
      Afficher/Masquer

      Les Russes avaient mis un soldat derrière chaque votant au Référendum ayant eu lieu en Crimée ?
      Par ce qu’au cas ou vous auriez loupé un épisode , il y a eu un référendum … et c’est même wikipedia qui le décrit !!
      avec deux questions très simples :

      « Cochez la case correspondant à la variante pour laquelle vous votez :
      Êtes-vous favorable à la réunification de la Crimée avec la Russie dans les droits de la Fédération de Russie ?

      Êtes-vous favorable au rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et pour le statut de la Crimée dans le cadre de l’Ukraine ?trad 2 »

      Le résultat officiel du référendum est de 96,6 % de « oui » au rattachement à la Russie. Le 17 mars, le parlement de la Crimée unanime a proclamé l’indépendance de la péninsule ukrainienne et demandé son rattachement à la Russie.

      Curieuse conception de l’occupation par la force .
      link to fr.wikipedia.org


    • Surya Le 28 juillet 2014 à 23h18
      Afficher/Masquer

      Comment expliquez-vous donc qu’il y ait 2 fois plus de Russes que d’Ukrainiens en Crimée ?

      link to 2001.ukrcensus.gov.ua


    • cdv Le 30 juillet 2014 à 02h01
      Afficher/Masquer

      Les agresseurs sont les putschistes du maidan qui ont rompu l’équilibre constitutionnel et donc le contrat qui reliait Ukraine-Russie-Crimée !


  35. ANNA Le 28 juillet 2014 à 14h14
    Afficher/Masquer

    dawnone,

    pour que le lien youtube passe, il vous faut lui enlever les lettres suivante :

    http://


  36. perceval78 Le 28 juillet 2014 à 14h27
    Afficher/Masquer

    Elle est bien bonne celle la, les inspecteurs n’ont pu accéder au site du crash à cause de combat avec l’armée RUSSE ….!!! source lemonde 13h37
    =
    link to lemonde.fr
    =
    Mais pour cela, les enquêteurs doivent pouvoir accéder librement au site du crash, situé dans une zone sous contrôle des séparatistes, qui ont reconnu avoir perdu le contrôle d’une partie de la zone. Des combats ont éclaté avec l’armée russe, empêchant les experts néerlandais et australiens de se rendre sur place pour procéder à des analyses et rechercher les 71 corps qui n’ont toujours pas été retrouvés.
    =


    • Agnès Le 29 juillet 2014 à 08h25
      Afficher/Masquer

      Oui, j’avais noté, et les autres lecteurs aussi, ce qui a amené une levée de boucliers dans les commentaires contre l’empressement du Monde à faire porter le chapeau à la Russie. J’aime bien ce genre d’erreur (lapsus ?), c’est très révélateur de l’état d’esprit du journal et ça créée des doutes chez le lecteur sur la fiabilité de l’info.


  37. nouche Le 28 juillet 2014 à 14h48
    Afficher/Masquer

    formidable de voir la presse, nos politiques, bref tout le machin, reprendre des rumeurs, de la basse propagande.

    Ces memes qui vont venir nous rabacher qu’il ne faut pas faire confiance a la blogosphere, que journaliste c’est un metier, qui nous demande milles fois nos sources …


  38. Xavier Le 28 juillet 2014 à 14h53
    Afficher/Masquer

    Superbe travail d’Olivier Berruyer et des contributeurs au site.

    Une autre analyse passionnante de l’Affaire Dempsey comme on peut désormais la nommer …

    link to dedefensa.org


    • caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 15h22
      Afficher/Masquer

      Très belle analyse de De Defensa sur la déclaration de Dempsey :
      un extrait :

      Il s’agit d’un schéma belliciste habituel dans l’interprétation américaniste qui fonctionne selon le système de l’imagerie la plus simpliste et la plus extrémiste possible, où le concept de “diabolisation” est opérationnalisé et historicisé en “hitlérisation” lorsqu’il s’agit d’un dirigeant, Poutine en l’occurrence. C’est ce qu’observe Paul Craig Roberts dans son dernier article du 26 juillet 2014 (27 juillet pour nous), à partir de la déclaration de Dempsey dont il donne ici son interprétation

      Le Chef d’état major Martin Dempsey est en train de préparer l’opinion publique à une nouvelle guerre . Le 24 Juillet Dempsay expliquait que l’agression de Poutine en Ukraine était comparable à l’invasion de la Pologne par Stalline en 39 et que la menace Russe n’était pas limitée à l’Ukraine et à l’Europe de l’Est mais qu’elle était Globale


  39. Michel Roissy Le 28 juillet 2014 à 15h02
    Afficher/Masquer

    comme vous vous en doutez déjà, l’info a été dûment relayée par Antenne 2 au 13h…

    dans un autre sujet, ils s’étonnaient (les cuistres) que les touristes russes boudent la France cette année… on se demande bien pourquoi en effet… une analyse de fond aurait été intéressante !


    • Hervé V. Le 28 juillet 2014 à 15h14
      Afficher/Masquer

      J’espère qu’ils se posent la question des raisons qui pourraient amener au capotage de la signature d’un contrat d’acquisition du rafale par l’Inde .


      • caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 15h32
        Afficher/Masquer

        en tout cas , Volkswagen , comme General Motors et Renault vont très vite constater les effets de leurs sanctions:

        Russie: trois constructeurs automobiles suspendent la production
        link to linkis.com


  40. besse75 Le 28 juillet 2014 à 15h28
    Afficher/Masquer

    De toute façons, les manipulations vont monter d’un cran tant que les États Unis n’auront pas donné des preuves.
    Et les manipulations sont des deux cotés.
    Comme par exemple:
    link to veteranstoday.com


  41. Jerome Le 28 juillet 2014 à 15h33
    Afficher/Masquer

    Voici une ligne d’un article que vous citez en reference dans votre analyse:

    “This audio recording is not an integral file and is made up of several fragments,” said Nikolai Popov, a reputable expert in sound and voice analysis.
    link to en.itar-tass.com

    Quelqu’un a-t’il trouvé des references sur cet expert repute? Moi je n’arrive pas a en trouver. Merci de les partager.


  42. benoit Le 28 juillet 2014 à 15h41
    Afficher/Masquer

    Bonjour, je vous propose de rendre visite à nos amis médias en ligne (libé, figaro, le Monde, etc.) et de poser quelques questions sur les forums (liste à compléter et améliorer). NB : ne pas être trop affirmatifs, c’est le plus efficace en posant des questions très factuelles)

    1. Pourquoi les médias ne s’intéressent-ils plus au contenu des boîtes noires et en particulier aux conversations des pilotes avec les contrôleurs aériens ukrainiens, sachant que leur état s’est révélé bon et que le contenu aurait été extrait avec succès le 25/07 à Farnborough par l’AAIB, soit depuis 3 jours maintenant ?

    2. Y aurait il dans ces enregistrements des éléments, notamment les conversations des pilotes avec les contrôleurs aériens (l’une des 2 boîtes noires : le « Cockpit Voice Recorder » ou CVR), qui pourraient nous apporter des éléments de compréhension sur les raisons pour lesquelles ces contrôleurs auraient fait passer l’avion au dessus d’une zone de guerre, le dévoyant de 200 km au nord de sa route initiale, où l’attendaient 1° ) peut être une batterie de missiles utilisée par les rebelles (ce qui a été fortement relayé par la presse occidentale) , 2°) peu être également (ce qui n’a que très peu été relevé par la presse occidentale) les batteries anti-aériennes du 156e régiment de l’armée ukrainienne, dont il s’avèrerait que 9 d’entre elles auraient été en recherche active de cible le 17/07, jour du crash, comme l’a affirmé le ministère de la défense russe le 21 juillet lors d’une conférence de presse (général Kartapolov), affirmation qui parait cohérente avec le fait que l’armée ukrainienne se livrait ce jour là à des exercices conjoints avec l’OTAN (Sea Breeze 2014), exercices comprenant l’utilisation d’avions AWACS et le monitoring des vols civils dans le secteur ? Pourquoi les médias occidentaux ne relèvent-t-ils pas ces coïncidences ?

    3. Pour quelle raison les services secrets ukrainiens ont-t-ils saisi immédiatement après le drame les enregistrements des conversations des contrôleurs aériens ukrainiens avec MH17 et les autres avions qui passaient dans le secteur au moment du crash, et n’en ont toujours pas révélé le contenu à ce jour ? Pourquoi les médias occidentaux ne relèvent-t-ils de façon significative cette rétention d’information ?

    4. Quand à la conversation téléphonique entre les rebelles, pourquoi les médias ne démentent-ils pas les 1eres informations fournies, sachant qu’il semblerait désormais qu’il s’agisse d’un montage, constitué d’un assemblage de bandes audio et stéréo faites des jours différents, la date de création de la vidéo étant le 16/09 soit la veille du crash ? Les médias occidentaux pourraient ils enquêter pour savoir si le caractère frauduleux de cette bande audio est une rumeur, ou confirmer qu’au contraire cette bande audio est authentique, preuves à l’appui (en démontant les accusations de montage) ?

    5. Pourquoi les médias relayent-t-ils, en en faisant les gros titres de leurs articles, les propos de M. KERRY selon lesquels le missile “a été fourni par les russes” et n’analysent ils pas un tant soit peu cette affirmation, ce qui les conduirait à la conclusion logique que cette affirmation n’apporte rien sur l’origine du tir, puisque l’armée ukrainienne “pro-occidentale” est équipée de matériel russe et en particulier de ces SA-11 ? Et que donc il n’y a pas lieu d’en faire leurs gros titres ?

    6. Pour quelle raison le département d’état des Etats Unis et M. Kerry ont-ils affirmé moins de 24h après le crash, et sans qu’aucun expert occidental n’aie pu accéder au lieu du crash et donc aux débris du missile, que l’avion avait été abattu par un missile SA-11 ?

    7. Est-ce aller trop loin que d’imaginer l’hypothèse que, si il est si sûr de ce fait, c’est parce que l’armée ukrainienne avec laquelle ses services sont en contact régulier, lui aurait indiqué les caractéristiques d’un missile qu’elle aurait tiré et qui aurait touché (volontairement ou non) MH 17 ? Comment, dans le cas contraire, pourraient ils nous expliquer qu’il s’agit de ce modèle de missile, avec une telle assurance, sans avoir eu accès au lieu du crash ?


    • VladP Le 28 juillet 2014 à 16h26
      Afficher/Masquer

      J’ai posé quelques une de ces questions dans le blog du Figaro, mais mon message a disparu dans les profondeurs du web et n’est plus jamais ressorti (sans doute la 4ème dimension).
      Quand on pense à tous les pauvres gens qui sont déjà morts parce qu’ils se sont laissés manipuler de la même manière ou seulement parce qu’ils ont dû se défendre contre d’autres qui se sont laisser manipuler…
      Sans compter toutes les autres victimes qui avaient juste le tort d’être là.
      Et toutes celles qui, immanquablement, viendront…
      J’ai vu ce film dans lequel cette grand-mère ukrainienne demandait où était son fils dont elle n’avait plus de nouvelles et qui lui laissait une fillette de 8 ans. Elle disait que quand il fallait aller au Maidan, il était bien payé pour y aller et pour manifester, mais maintenant, ils étaient venu le chercher pour l’envoyer dans l’est, et elle ne recevait rien du tout!
      Elle se souvenait qu’avant le Maidan, tout le monde vivait en bonne intelligence et qu’il ne serait jamais venu à l’idée de personne de demander aux gens s’ils parlaient le russe ou l’ukrainien ou le roumain ou n’importe quelle autre langue…
      C’est triste mais c’est comme ça: ils se sont laissé corrompre. Ils ont touché du fric pour aller dans des manifs alors qu’ils n’en comprenaient même pas le but… Ils ont fait du bruit et on manifesté parce qu’on leur disait de le faire et qu’on les payait pour ça… Au début, c’était “amusant” et puis
      ça c’est gâté. Il y a eu des cocktails Molotov et des tirs de sniper, et voilà! Son fils est parti pour le front et elle ne comprend pas pourquoi… Et elle réclame son retour, mais si il était dans la 79ème brigade motorisée… De toute façon, je n’arrive pas à la plaindre: J’ai vu le pauvre corps carbonisé de l’enfant, brûlé par le phosphore, la femme étranglée par le cordon de son imprimante, à Odessa, les autres victimes, brûlées vives dans la maison des syndicats, et l’avion… alors, qui sème le vent…


      • benoit Le 28 juillet 2014 à 16h35
        Afficher/Masquer

        Bonjour ne vous découragez pas et allez sur le site de Libé, ou sur d’autres sites en ligne. Peut être faut il limiter aussi la taille du message en le fractionnant en 2 ou 3, l’important est de rester “furtif” pour passer la censure … lutter contre tout ce mensonge va demander du travail, de l’énergie. L’important est de toucher le plus de monde possible pour les inviter à la réflexion par eux mêmes. Je suis allé aussi sur Youtube (recherches vidéos “MH17”), et j’ai posé aussi quelques questions en anglais en ciblant les vidéos les plus lues. Il faudrait un néerlandophone pour interpeller les personnes les plus touchées, l’anglais est un langue importante aussi mais pour cela je peux me débrouiller.
        Bien cordialement.


  43. VladimirK Le 28 juillet 2014 à 15h44
    Afficher/Masquer

    Comme on ne peut pas porter plainte au CSA pour tout le monde, à quel ministère peut-on porter plainte pour tout ça ?


  44. Thomas Le 28 juillet 2014 à 16h06
    Afficher/Masquer

    Franchement vous abattez un travail considérable et je vous remercie vivement pour cela !

    Que Dieu vous bénisse !

    Un Français solidaire des victimes de l’opération punitive de Kiev en Nouvelle Russie !


    • benoit Le 28 juillet 2014 à 17h28
      Afficher/Masquer

      Merci (si le compliment s’adresse à moi) et merci au passage à l’hôte de ce site qui fait un travail formidable.

      J’ai traduit ces questions en anglais et en ai profité pour les améliorer un peu, un anglophone pourrait-il y jeter un oeil ? je lui en serais vivement reconnaissant. Les voici (je viens de les poster sur le site de The Telegraph, à l’article “He’s arrogant …” (avec la photo de Poutine) RDV là bas ! J’ai aussi posté ces questions sur le site du Parisien.

      1. Why aren’t the western media any more interested in knowing the contents of the black boxes and in particular the pilot’s conversations with Ukrainian air traffic controllers, knowing the black boxe’s condition has been defined as good and that
      their content has been said to have been successfully extracted on July the 25th
      by theAAIB in Farnborough, that meansmore than 3 days now ? Where are the mp3 or equivalent files (so easily downloadable on the internet) so that we can hear them and make our opinion by ourselves, knowing that those files are civilian and not military and that they should consequently not be submitted to any kind of censorship ?

      2. Would there be in these records elements,including pilot’s conversations with air traffic controllers (one of the two black boxes “Cockpit Voice Recorder” or CVR) that could bring us some understanding of the reasons for which these controllers have sent the aircraft above a war zone, deviating it 200 km north of its original route since polish border), where were present 1) may be a battery of missiles used by the rebels (this was strongly echoed by the Western media), 2 maybe also (this, on the contrary, has been poorly relayed by the Western media)
      anti-aircraft Buk M1 batteries of the 156th regiment of the Ukrainian army, 9 of which being, according to the Russian Ministry of defense during a press
      conference on July the 21st (general Kartapolov), actively looking for targets on July 17th – day of the crash ; why is this assertion by the russian ministry of defense not investigated by the Western media, knowing that it seems consistent with the fact that the Ukrainian army was engaged that day in joint exercises with NATO (Sea Breeze 2014), those exercices including the use of AWACS and the monitoring of civilian flights in the area? Why does the Western media not point to these coincidences and investigate them, even to prove them false, knowing that
      those coincidences look pertinent ?

      3. Why did the Ukrainian secret services (SBU) immediately seize after the tragedy, the recordings of the conversations between MH17 and Ukrainian
      air traffic controllers and other aircraft passing in the area at the time of the crash, and why have Ukrainian authorities still not disclosed the contents of those
      conversations so far? Why are the Western media not disturbed by this retention of information ?

      4. As to the telephone conversation between the rebels released by the Western media less than 24 hours after the crash, why do the western media not belie this “information” that they disseminated so loudly, knowing that it now appears that they were an assembly consisting of a blend of audio and stereo tapes made ​​on different days, the creation date of the video being July the 16th, that means the
      day before the crash? Why don’t Western media investigate to authentify whether the fraudulent nature of this audio tape is a rumor, or otherwise confirm that this audio tape is authentic and provide more evidence for this ?

      5. Why do the western media relay loudly, making it the titles of their articles, Mr. Kerry ‘s and Dept of State’s assertions that the missile “was provided by the russians”, and why do they uniformly not analyze a little bit this assertion, which would lead to the logical conclusion that this statement does nothing about
      the origin of fire, since the Ukrainian army is equipped with russian equipment and in particular the SA-11? And therefore there is no need to make their headlines
      with that ?

      6. Why was Mr. Kerry certain from the day of the crash, and with no Western expert able to access crash site and therefore the missile debris, that the aircraft was shot down by a missile SA-11 ? Could Western media, many of them subsiidized by our taxpayer’s fees (especially in france : le Monde, Libération, Le Figaro, etc., do their job and ask Mr Kerry why he’s sure that it’s a SA-11 (and not SA-8 or SA-9 or else) ? Is it too far fetched to ask the Wester media to do what they are paid for ?

      7. Is it too far fetched to imagine the assumption that, if he is so sure of this fact,
      it is because the Ukrainian army with which its services are in regular contact, would have told him the characteristics of a missile fired and it would have touched (voluntarily or not) MH 17 ? How, otherwise,could he explain that it is this model of missile,with such insurance, without having access to the crash site ? Is it too far fetched to ask the Western media to investigate this assertion, to enventually prove it false ?


      • Beatrix Le 29 juillet 2014 à 16h49
        Afficher/Masquer

        Mon étonnement concerne précisément les questions élémentaires que toute autorité devrait se poser, les propositions qu’elle devrait avoir déjà faites, ce dans l’ordre d’importance et des urgences à savoir :
        1 – L’Union Européenne aurait dû demander à Kiev de suspendre toute activité militaire dans la région du crash. Au besoin, arrêter les membres de la junte si elle n’obtempère pas.
        2 – Saisir immédiatement l’ICAO pour qu’elle intervienne et prenne en main les enquêtes au nom des pays concernés par leurs victimes.
        3 – Lui proposer le concours des experts indépendants
        4 – dans l’urgence, faire saisir les enregistrements de surveillance des stations chargées de gérer ce couloir aérien (dont conversations avant le crash)
        5 – Communiquer aux familles leur droit à la défense (les familles peuvent rapidement se constituer en partie civile, ce qui lui permet, via leurs avocats, d’avancer certaines exigences comme des mesures immédiates pour disposer immédiatement de personnel qualifié pour la gestion de la conservation des corps, la mise au courant du déroulement des enquêtes et expertises ainsi que la manière de les mener.
        Ces victimes ont des droits pratiques, pas seulement à l’indemnisation.

        Vu le comportement des chefs d’état qui s’en étaient désintéressés, vu les experts et médecins légaux bloqués à Kiev pendant dix jours, vu l’abondance des rhétoriques accusatrices, vu le laisser faire à la presse, je conclus que nos gouvernement sont indignes d’être là où ils sont, c’est-à-dire au sommet des peuples.

        Les condoléances aux familles présentées en conférences de presse ont été hypocrites car non suivies d’investissement de leur part pour résoudre les problèmes. Ils venaient de faire la démonstration de leur mépris pour les familles des victimes comme pour les victimes elles-même.

        Ces chefs d’état comme les journalistes de la grande presse ont été cyniques et injuste de s’être adonnés à des insinuations malveillantes, à des jugements infondés pour accabler les fédéralistes de Donetsk qui étaient en train de se démener et de faire le maximum de tout ce qui était nécessaire avec presque pas de moyens et ce dans le respect des victimes.


  45. Timi49 Le 28 juillet 2014 à 16h24
    Afficher/Masquer

    Nous aurons la reponse aux 7 questions de Benoit, une fois les insurges chasses du lieu du crash.


  46. LutterPourLaPaix Le 28 juillet 2014 à 16h38
    Afficher/Masquer

    Une Nouvelle immondice dans Le Monde :

    link to lemonde.fr

    Je cite :

    « les causes du crash du MH17, « la destruction et la chute de l’avion ont été causés par une importante décompression liée à une explosion en raison de nombreuses perforations dues à l’explosion d’un missile », a annoncé le Conseil national de sécurité et de défense ukrainien. »

    D’où Le Monde déduit ceci immédiatement : « Ce premier élément permet cependant de confirmer la piste d’un missile sol-air ayant abattu en plein vol l’avion, comme l’avait affirmé rapidement après le drame les services secrets américains. »

    Question : Est pourquoi pas un missile air-air avec les mêmes infos ?

    Mais le meilleur est dans la suite :

    « Mais pour cela, les enquêteurs doivent pouvoir accéder librement au site du crash, situé dans une zone sous contrôle des séparatistes, qui ont reconnu avoir perdu le contrôle d’une partie de la zone. Des combats ont éclaté avec l’armée russe, empêchant les experts néerlandais et australiens de se rendre sur place pour procéder à des analyses et rechercher les 71 corps qui n’ont toujours pas été retrouvés. »

    Vous avez bien lu, pour l’Immonde l’armée ukrainienne se bat avec l’armée russe. Eh oui, alors là comme désinformation on atteint les sommets.
    Vivement que ce journal disparaisse dans les abîmes de ses mensonges et de sa désinformation…


    • Xavier Le 28 juillet 2014 à 17h31
      Afficher/Masquer

      “pourquoi pas un missile air-air avec les mêmes infos ? ”

      En effet pourquoi pas puisque cette hypothèse a été avancée par l”un des experts de l’une des délégations venues sur place (je ne me souviens plus laquelle) qui avait déclaré que le type de dommages subis par le Boeing de la MAS pouvaient tout aussi bien être causés par des missiles air-air.
      Mais avec l’Immonde il faut s’attendre à ne pas entendre parler de cette hypothèse…


    • Kiwixar Le 28 juillet 2014 à 23h03
      Afficher/Masquer

      Décompression rapide :
      – missile sol-air
      – missile air-air
      – bombe à bord
      Pourquoi exclure la bombe à bord?
      L’analyse des boîtes noires ne permet pas de conclure entre les 3 hypothèses.
      Il faut analyser les débris.


      • Hélène-Barbara Le 29 juillet 2014 à 01h37
        Afficher/Masquer

        Il faut surtout analyser le moins possible. Insister sur la capacité des séparatistes à bousiller et corrompre la scène. Leur imputer la dispersion des traces, des débris, jusqu’à rendre tout verdict laborieux et spéculatif. Il faut perdre du temps ici pour le gagner ailleurs.
        Le mieux étant de provoquer les Russes à se rapprocher des séparatistes en donnant l’avantage à l’Ukraine, pour qu’à la fin, les preuves du soutien militaire de Poutine ne laissent aucun doute.

        Les preuves des USA sont éclairantes.
        A savoir, des images satellite strictement sans rapport avec l’attaque du vol MH17. Elles ne sont là que pour dire “vous voyez bien que la Russie est équipée pour bombarder l’Ukraine, vous voyez bien que Poutine est dans une escalade guerrière.”
        Il suffisait de quoi ? Il suffisait simplement, pour les Américains, de fournir des justificatifs satellite correspondant à une alerte de tir relevée sur une zone, depuis l’origine de cette alerte jusqu’à son impact sur le Boeing. Et de superposer les épreuves russes et américaines.

        Perso, j’adore les explications d’un article de Defense One, mentionnant que l’imagerie de satellite infrarouge US (la NRO, que l’on présume être un fleuron technologique) est d’une part “classified”, et d’une autre, en suivant un lien explicatif, sujette à caution. Mais formellement capable de désigner un coupable.
        link to defenseone.com
        link to arstechnica.com

        Okay, formellement capable de désigner un coupable, ça dépendra des aléas. Car comme le rappelle l’article : “At this point, no one is saying that the separatists intended to down a passenger jet” (à ce stade, personne ne peut affirmer que les séparatistes avaient l’intention d’abattre un avion civil). C’est pourquoi on guide aussi le lecteur vers un lien rappelant toute la difficulté à identifier le bon grain de l’ivraie sur un radar Buk :
        link to theaviationist.com
        (Dans les commentaires, quelqu’un ajoute que ça dépend du modèle, et pour ceux qui souhaitent en explorer l’évolution c’est ici : link to ausairpower.net)

        Bref, ce que l’on comprend : les USA ont juste envie de voir la situation pourrir, et à défaut d’apporter tout élément convaincant sur LA CAUSE d’un événement, vont simplement permettre un jeu de conséquences pour valider leurs conclusions.


        • Sylba Le 29 juillet 2014 à 12h08
          Afficher/Masquer

          Dans le même glissement des faits vers ce qui doit en amener une interprétation biaisée : link to latribune.fr
          Message : les “terroristes” étant sous direction russe, il n’est même plus besoin d’établir des faits ; cela les rend par essence condamnables et voués à liquidation.


  47. wuwei Le 28 juillet 2014 à 17h11
    Afficher/Masquer

    Je sais que cela n’a rien à voir directement avec l’affaire du MH 17, mais comme je pense qu’indirectement cela montre si besoin était qu’une véritable information existe quand même en voici deux sur les lendemains du rêve européen :

    link to blogapares.com
    link to blogapares.com


  48. caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 17h15
    Afficher/Masquer

    Un peu hors sujet avec le sujet de l’article (quoique) ..
    Des hypothèses sur le Vold Algérie 5017

    Là aussi , les corps déchiquetés par la météo posent quand même problème

    The Air Algerie Crash: Libyan BUK Missile Unit Used by Al Qaeda Affiliated
    Rebels to Down Algerian Passenger Plane?
    link to globalresearch.ca


    • caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 17h33
      Afficher/Masquer

      Ah pardon , et en plus des corps déchiquetés , sans doute par les conditions météo , , comme les fortes pluies qui ont fait bruler l’avion , il y avait quatre agents des opérations spéciales et du renseignement militaire à bord ..

      link to lci.tf1.fr

      ll est urgent d’envoyer des scientifiques sur place pour étudier des pluies d’une telle acidité qu’elles sont capables de déchiqueter des corps et de faire en sorte que l’avion au sol brûle presque complètement selon les dires du Premier ministre burkinabè, Luc Adolphe Tiao, et selon les photos montrées par les articles des Echos …


      • VladP Le 29 juillet 2014 à 16h48
        Afficher/Masquer

        Curieusement, en effet, l’avion de malaisian air lines qui est censé avoir été abattu avec un missile sol ait Bouk; qui n’es pas un jouet, est tombé en relativement gros morceaux et dans une zone géographiquement limitée. De plus, de nombreux corps étaient relativement intacts.
        Et, à contrario, l’avion qui est censé être tombé à cause du mauvais temps est, lui, réduits en petits débris répandus sur une centaine de km2, et les corps sont réduits en charpie impossibles à identifier.
        Curieux, non?
        Je dirais même plus: c’est bizarre autant qu’étrange.
        Et voilà que le pilote du Sukoï ukrainien, qui était visible sur les radars russes, annoncé par le contrôleur aérien espagnol de la TRC de Kiev, et décrit par les témoins au sol comme étant l’avion qui a abattu le Boeing, revendique d’avoir descendu l’avion au canon de 30mm. Moi qui ne suis pas un spécialiste, j’ai quand même de la peine à imaginer qu’un missile Bouk, tiré depuis la Russie, ait pu abattre l’avion libyen, pendant que le Boeing “ukrainien” s’est écrasé à cause de la pluie…
        Mais au vu des impacts des 2 avions, et des thèses soutenues par les EU-US-Ukies-FR, j’ai tendance à croire qu’on peut légitimement supposer qu’on nous bourre le mou…


    • Xavier Le 28 juillet 2014 à 18h19
      Afficher/Masquer

      Cette compagnie n’a pas “l’air” d’avoir bonne réputation, si j’ose dire…

      link to avherald.com

      Une certaine propension à connaitre des pannes de moteur en vol ces derniers temps…
      La maintenance n’est plus ce qu’elle était…


      • caroline Porteu Le 28 juillet 2014 à 18h25
        Afficher/Masquer

        Visiblement oui… ce qui ne serait pas très étonnant si la Direction a décidé de faire des économies sur la maintenance !!!! comme la financiarisation de l’économie l’exige désormais!

        Mais xavier , honnêtement , panne de moteur ou orage et pluies ont quand même rarement déchiqueté un avion en mille morceaux , et encore moins les passagers qui étaient dedans!!

        En ne l’empêchant pas de brûler pour couronner le tout ..

        je pense que ce sont des robots qui écrivent les comptes rendus médiatiques actuels , comme ceux qui viennent de démarrer pour écrire les articles d’Associated Press . Ce n’est pas possible autrement .

        Mais quelle tristesse supplémentaire et quelle insulte pour les familles des victimes , ce mépris des médias et des membres du gouvernement .. Les familles ont le droit à la vérité.


        • Xavier Le 28 juillet 2014 à 18h38
          Afficher/Masquer

          C’était juste un aparté.

          Nous sommes d’accord, il y a sans doute autre chose.
          La supposée mauvaise maintenance de l’avion est une hypothèse qui n’explique pas de toute façon l’état des corps et de l’appareil.


          • caroline Porteu Le 29 juillet 2014 à 00h56
            Afficher/Masquer

            Un autre aparté :
            link to echoroukonline.com

            L’article est complet et récent et plutôt précis .


  49. Nicolas Le 28 juillet 2014 à 17h18
    Afficher/Masquer

    Ca fait longtemps que je n’indique plus la situation précise du front.
    Voici une carte qui indique le territoire contrôlé par la rébellion. C’est assez stable, très peu de changement depuis une semaine, malgré l’arrivée de nouveau matériel côté Kiev (matos soviétique arrivant de Pologne et autres pays de l’ancien bloc soviétique). link to ic.pics.livejournal.com
    D’une part, le “chaudron” dont on parle depuis un moment est totalement clos depuis environ une semaine, avec donc grosso-modo un millier de soldats ukrainiens qui ne sont plus du tout approvisionnés, ni en nourriture ni en munitions, qui mangeraient des serpents et autres pour survivre.
    41 soldats kiéviens ont passé la frontière russe avec l’aide des soldats rebelles (hier, je crois). Si la propagande de Kiev ne répétaient pas à l’envi que les rebelles torturent et exécutent les prisonniers, beaucoup plus de soldats abandonneraient cette guerre fratricide.
    Afin de contrer cette propagande, Strelkov a publié un arrêté qui règlemente les rapports aux prisonniers de guerre:
    link to vk.com
    Conformément à la convention de Genève, il faut les nourrir et les soigner au besoin.
    D’autre part, il est interdit de “fusiller, torturer ou railler” les prisonniers, toute infraction à ce point étant considéré comme un crime de guerre et appelle des sanctions selon les “lois des temps de guerre” (je sais pas exactement ce que ça veut dire, mais c’est suffisamment menaçant pour être pris au sérieux). Enfin, chaque prisonnier conscrit n’ayant pas commis de crime grave pendant les “actions militaires” peut choisir parmi 3 possibilités:
    -rentrer chez soi
    -aller en Russie
    -rejoindre la rébellion
    Si cet ordre arrive à la connaissance de tous les conscrits, pas sûr qu’il en restera beaucoup pour pointer leurs fusils contre les rebelles. Les ordres donnés correspondent à ce qui se faisait déjà (conscrits nourris, soignés et renvoyés chez maman, mais ça ne fera pas de mal de le crier sur tous les toits. Ca pourrait même faire quelques morts de moins…
    Une attaque de 6 tanks (+2 blindés d’infanterie) près de Lougansk a échoué (aujourd’hui? hier?), et 11 prisonniers ont été pris, ainsi qu’un camion en bon état (à part des trous de balles dans le pare-brise et les pneus) et un petit canon. 2 tanks ont été détruits. Le but de la manœuvre de Kiev était encore une fois de rejoindre l’aéroport de Lougansk. Les soldats de Kiev en ont visiblement marre, ils ne demandent qu’à rentrer chez eux.
    Il y a aussi eu hier un gros assaut sur Chakhtyorsk, “partiellement réussi”. Je ne sais pas trop ce que veut dire partiellement réussi, mais Chakhtyorsk a changé de mains plusieurs fois récemment. Sur le plan cette attaque est indiquée par une grosse flèche bleue au sud du territoire, avec un 1 entouré. Parmi les succès des rebelles : ils ont réussi à virer Kiev de Popasnaya (côté nord, note 9 ) mais sans s’y installer.
    A part ça les bombardements des villes par les mortiers de Kiev continuent de tuer, et beaucoup, ces derniers temps, de l’ordre d’une vingtaine de civils par jour.


    • Nicolas Le 28 juillet 2014 à 17h26
      Afficher/Masquer

      A part ça des incidents pourraient avoir lieu aujourd’hui à Marioupol, lors d’un concert organiser pour encourager les gens à aller à la guerre link to vk.com


    • Xavier Le 28 juillet 2014 à 18h39
      Afficher/Masquer

      Je croyais que Strelkov n’avait pas de compte VKontakte…


      • Xavier Le 28 juillet 2014 à 18h40
        Afficher/Masquer

        OB :

        “Oh, 3 fois rien : Strelkov n’a pas de compte vk officiel comme il l’a plusieurs fois indiqué (le gars est juste en guerre là…).”


        • Nicolas Le 28 juillet 2014 à 18h54
          Afficher/Masquer

          Xavier fatigué? Strelkov écrivait des notes sur un site consacré aux antiquités. Ces notes étaient reproduites, par la magie du CTRL-C / CTRL-V, sur des comptes VK, et notamment sur strelkov_info, qui est devenu très populaire. Mais le compte strelkov_info reprenait (et continue de reprendre) principalement des notes d’autres rebelles de tous rangs, et de témoins divers et variés. La note qui a fait dire aux merdias que strelkov avait avoué le crime était juste une note envoyé par un habitant du coin (ou d’un rebelle), qui a vu l’avion tomber et raisonnablement pensé, en le voyant de loin, qu’il s’agissait d’un avion de transport militaire. Donc absolument rien à voir avec la responsabilité de qui que ce soit, ce que les journaleux occidentaux se sont empressé de déformer.


          • Xavier Le 28 juillet 2014 à 20h08
            Afficher/Masquer

            “Xavier fatigué” ?

            @ Nicolas: je m’étonnais de cette partie de votre commentaire :”Afin de contrer cette propagande, Strelkov a publié un arrêté qui règlemente les rapports aux prisonniers de guerre” et je me suis donc permis de poser une question, compte tenu de ce qu’Olivier Berruyer avait écrit et répété.

            Je suis parfaitement au courant de cette histoire de message publié puis retiré sur un compte VK non officiel mais qui a été présenté dans les médias occidentaux comme le compte officiel d’Igor Strelkov (dont ce n’est pas le véritable nom soit dit en passant) et je ne vois pas pourquoi vous l’évoquez alors que je n’y ait pas fait allusion.

            Xavier pas fatigué mais soucieux de bien comprendre.


            • Nicolas Le 28 juillet 2014 à 21h29
              Afficher/Masquer

              Ah, j’avais mal compris où se situait le malentendu. Bah Strelkov (Igor Guirkine de son état civil) est ministre de la défense, il publie des arrêtés (qu’il signe I. I. Strelkov donc bon Strelkov est devenu son nom officiel de facto), et ces arrêtés passent du service de presse aux médias sociaux.
              Mais il a cessé d’écrire dans le forum consacré aux antiquités.


            • Xavier Le 28 juillet 2014 à 23h04
              Afficher/Masquer

              @ Nicolas : “ces arrêtés passent du service de presse aux médias sociaux.”
              Tous les messages qu’on trouve sur la page VK de Strelkov, ce n’est ni lui ni son service de com’ ou ses collaborateurs qui les mettent donc mais des “fans” qui relaient les infos et les mettent sur la page ? C’est bien ça ?
              Même le plan des positions et mouvements sur les zones de combats que vous avez relayé et qu’on trouve sur la fameuse page VK ?


            • Nicolas Le 29 juillet 2014 à 07h26
              Afficher/Masquer

              @Xavier: Non, le plan représentant les combats pour la période 22-28 juillet, je l’ai trouvé sur le forum consacrés aux antiquités, dans le fil de discussion où s’exprimait Kotytch (Strelkov) link to forum-antikvariat.ru
              Sur cette même page, la glorieuse armée ukrainienne bombarde un immeuble d’habitation.


            • Nicolas Le 29 juillet 2014 à 07h28
              Afficher/Masquer

              @Xavier: Pour faire le plan des combats de la semaine écoulée, pas besoin d’un accès aux plans militaire, juste noter tout ce qui est signaler dans les médias.


            • Xavier Le 29 juillet 2014 à 09h48
              Afficher/Masquer

              @ Nicolas : aaaah mais je n’ai pas écrit que vous avez trouvé le plan sur le site, j’ai écrit que vous l’aviez relayé (sans préjuger de l’endroit où vous l’aviez dégoté), ce n’est pas la même chose. 🙂

              Nicolas : “Sur cette même page, la glorieuse armée ukrainienne bombarde un immeuble d’habitation”.
              Et soyez assuré que tout ce petit monde recevra moult décorations et force avancements.

              Merci en tout cas pour vos réponses et toutes ces précisions !

              Dernière question, par curiosité : vous être russophone ou vous utilisez un logiciel de trad. ?


            • Nicolas Le 29 juillet 2014 à 10h09
              Afficher/Masquer

              @Xavier : je parle russe. Les logiciels de trad c’est bien joli mais on est encore loin de la technologie du Babelfish, les contresens sont courant.
              Si je peux aider à rétablir un peu d’information, avec plaisir. On participe tous bénévolement mais bon on fera les comptes à la Libération, ya de quoi rémunérer le temps passé à ça, sur les comptes de Bouygues, Dassaut et BHL.
              @OB: Parmi la liste des manipulations, vous pourriez en ajouter 2:
              1-la photo de Paris Match, prise à Donetsk, pas à Snijne (encore une fois, les fils de trolleybus…) link to humanrightsinvestigations.org
              2-L’article du Daily Mail montrant la photo d’un rebelle (appelé “terroriste”) devant un BUK, annonçant que la page VK de ce rebelle, Sergeï Paschenko, a été effacée link to dailymail.co.uk
              C’est ça, ouais… Sauf que sur sa page, cette personne qui est en fait un soldat ukrainien dit qu’il veut porter plainte pour calomnie contre le journal link to vk.com


  50. ANNA Le 28 juillet 2014 à 17h22
    Afficher/Masquer

    Une vidéo ou O. Liachko jette par terre et arrête la maire de Berdiansk, et lui reprochant d’avoir organisé … tenez vous bien, un referendum ! Sa femme hurle, sa fille hurle, Liachko hurle “tu est un séparatiste, tu a voulu organiser un referendum” !

    link to vk.com

    Ils sont pas beaux ces ukrainiens-démocrates, qui sont soutenu par UE ?


    • V_Parlier Le 28 juillet 2014 à 17h34
      Afficher/Masquer

      Ben.. c’est tout à fait dans l’esprit de l’UE, cette haine des référendums…


    • jojo Le 28 juillet 2014 à 21h29
      Afficher/Masquer

      C est pas le maire de berdiansk…..c’est le maire d’une autre ville et il est en congé à berdiansk…..


      • miclav Le 29 juillet 2014 à 09h49
        Afficher/Masquer

        link to m.radio-canada.ca

        “Les programmes de surveillance du gouvernement américain, mis sur pied pour contrer des attentats terroristes, sapent la liberté de la presse, le droit du public à l’information et le droit d’obtenir une aide juridique, selon un rapport de l’association de défense des libertés, Human Rights Watch (HRW).”


    • Titus Le 28 juillet 2014 à 23h40
      Afficher/Masquer

      Consternant! Si quelqu’un pouvait traduire, ce serait top. Le “politicien” Lyashko, une main sur le pistolet, l’autre qui pointe et qui menace, bien protégé par ses gros bras, c’est à vomir! Et le défilé des grosses Mercedes, parcequ’on est des chefs de guerre, oui, mais avec le cuir et la clim bizone automatique, quand même… C’est la réaction de la population qui m’intéresse, comme la jeune fille sur la fin qui semble se réjouir. Si c’est bien le cas, comme je les plains de ne plus savoir éprouver que de la réjouissance devant cette inhumanité.



Charte de modérations des commentaires