27
Juil
2014

Bon, il faut savoir terminer une grève – et une série. 🙂

C’est (provisoirement) le dernier billet sur le MH17.

Il semble assez clair que l’avion a été descendu par accident par des Ukrainiens (sol-air ou air-air), reste à savoir s’ils étaient pro-Kiev ou pro-Donetsk, et, franchement, cela n’a guère d’intérêt à ce stade.

Il nous faut plutôt penser aux malheureuses victimes et à leur famille, plongées dans la souffrance, qui rejoignent la bien trop longue série de ce type de catastrophe – on pensera par exemple aux victimes :

  • italiennes, probablement de la France, vol 870 Itavia dit Ustica, 1980
  • coréennes de l’URSS, vol 007 Korean Air Lines, 1983 [Pour mémoire, Ronald Reagan : « … Korean airline massacre… », « This crime against humanity must never be forgotten… », « It was an act of barbarism… », « … we shouldn’t be surprised by such inhuman brutality ».]
  • iraniennes des USA, vol 655 Iran Air , 1988 [Pour mémoire, Georges Bush : « I will never apologize for the United States — I don’t care what the facts are… I’m not an apologize-for-America kind of guy. »
  • israéliennes de l’Ukraine, vol 1812 Siberia Airlines, 2001

les coupables étant restés impunis dans l’indifférence générale… (La liste complète de la quarantaine de vols en anglais est ici).

Notons cependant que c’est probablement la première fois qu’un avion civil est ainsi abattu alors qu’il survolait une zone de guerre où étaient régulièrement abattus des avions – mais ça, il ne faut pas trop le dire…

Cela aussi été un GRANDIOSE exercice d’analyse des médias et des mensonges gouvernementaux, appuyés par une presse qu’on doit hélas, sur ce sujet, qualifier de caniveau.

 

Quoi qu’il en soit, on a bien compris qu’il n’y avait à ce jour aucune preuve conclusive et qu’il faudra attendre un moment, au mieux, pour en avoir.

Cela m’a fait penser à un exemple marquant du très bon livre de Christian Morel “Les décisions absurdes”, à propos du cas du crash du vol UA 173 à Portland en 1978.

Cas emblématique : au dessus de l’aéroport, le commandant de bord n’est pas sûr que le train d’atterrissage soit bien sorti et verrouillé ; il va tourner une heure autour de l’aéroport, en essayant de savoir ce qu’il en est, hésitera longtemps, puis préparera une longue check-list d’atterrissage d’urgence, hélas sans surveiller son carburant ; le vol s’écrase en panne sèche à quelques kilomètres de l’aéroport. (son train était en plus bien vérouillé…).

Cela illustre dans le livre ce que des spécialistes de psychologie cognitive, parmi lesquels Amos Tversky, ont observé et nommé le raisonnement non conséquentialiste (ou en l’espèce inquiétude irrationnelle) : parfois, face à 2 étapes successives, où la deuxième étape est certaine dans tous les cas, les individus ont du mal à passer à la seconde sans avoir les résultats de la première. Exemple : des étudiants qui savent qu’ils partiront à Hawaï après un examen, quel que soit le résultat, mais attendent le résultat pour acheter le billet. Ou nos pilotes qui voulaient absolument savoir si le train était verrouillé, alors que dans tous les cas il faut bien atterrir…

“Dans bien des situations, on perd du temps pour obtenir une information, alors qu’on sait d’avance qu’elle ne changera pas la décision, au détriment d’une vision globale. Dans certains cas, “comprendre”, c’est comprendre qu’il ne faut plus chercher à comprendre, et qu’il faut agir.” [Christian Morel, Les décisions absurdes, Folio, p. 133]

 

La guerre de propagande est en cours pour savoir qui des Ukrainiens pro-Kiev ou pro-Donetsk ont abattu involontairement l’avion – étape 1.

Mais qu’est-ce que cela change pour l’étape 2 ? En quoi cela va-t-il modifier la décision à prendre à l’étape 2 ?

Une fois qu’on saura que c’est les pro-Donetsk, on fera quoi ? Il deviendrait “juste” de les sanctionner – alors qu’ils auront ciblé un avion civil qui est venu juste au dessus des avions militaires qui passent leur temps à les pilonner ?

Oui ? D’accord, mais alors s’il faut de rudes sanctions quand on abat accidentellement un avion civil, il faut donc commencer par sanctionner les USA (Iran Air 1988), l’Ukraine (Siberia Airlines 2001 – tiens, déjà eux…) et sans doute la France (Ustica 1980).

 

La vraie étape 2 est pourtant simple, quel que soit le résultat de l’étape 1 : imposer un cesser le feu aux 2 parties puis la tenue de négociations de paix et de réconciliation nationale.

P.S. merci de poster à l’avenir les commentaires en lien avec le MH 17 sur ce billet, que je remonterai régulièrement pour qu’il reste visible sur la page d’accueil. Je les enlèverai s’ils sont ailleurs.

156 réponses à MH17 : final

  1. zebulon Le 27 juillet 2014 à 06h15
    Afficher/Masquer

    Excellent travail, je tenais vraiment à féliciter olivier pour avoir tenu ce rythme d’enfer sur le MH17
    en gardant toujours la tête froide.
    J’engage ceux qui ne l’ont pas fait encore à relire l’intégralité des dossiers et de prendre la mesure de l’étendue des dégâts ( prenez votre temps on est en aout)

    L’image que je retiens c’est que nos dirigeants enfermés dans leur cockpit sont soumis à un flux d’informations invérifiables qui leur servent à nous gouverner.

    “Est ce que celà est bon pour nous ?”

    En tout cas force est de constater l’occupation favorite de l’élite est de jouer à la guerre sur tous les plans ( commercial, médiatique, financier et militaire).
    En fait ils jouent surtout avec votre argent, votre vie et celles de vos enfants et de vos amis..

    Le 30 juillet prochain , j’allumerai un cierge à la basilique saint pierre de Rome en mémoire
    de toutes les personnes du monde entier qui sont mortes ou blessées grâce à la bêtise de ces joueurs stupides depuis la fin des jeux olympiques de sotchi.

    Le questionnement sur la réforme du fonctionnement des institutions politique et militaires européennes ne fait que commencer. La complicité de crimes de guerre ne s’arrête pas en 1945, et ce n’est pas un débat de juriste.

    Le politiquement intolérable ne doit pas être accepté, et
    précisons pour les excités que
    rajouter des balles de revolver sur la table ne fait pas partie des options autorisées.


  2. odjo Le 27 juillet 2014 à 06h49
    Afficher/Masquer

    Aux dernieres nouvelles une quarantaine de soldats Ukrainiens desertent vers la russie aujourd’hui .ils ne veulent pas lutter contre la population de l’Est d’Ukraine .


    • sempervivens Le 27 juillet 2014 à 07h30
      Afficher/Masquer

      les désertions et protestations de rue contre la conscription, particulièrement dans l’ouest du pays, prennent de l’ampleur. Voir ce qu’écrit à ce sujet nationspresse.info.


  3. chris Le 27 juillet 2014 à 07h02
    Afficher/Masquer
    • Kiwixar Le 27 juillet 2014 à 07h59
      Afficher/Masquer

      Vrai ou pas, les hommes politiques européens (et nos journalopes) sont absolument et totalement inconscients…

      Une crise “Cuba 1962” en Ukraine 2014, sauf que cette fois (et contrairement à 1962 où ils avaient des raisons de vivre) les Zuniens sont totalement au bout du rouleau sur tous les plans, financier, bancaire, moral, gouvernemental, industriel, etc.

      Quand l’OTAN et la Russie commenceront à se f**tre sur la gueule en Europe à coups d’armes classiques, puis massives, puis nucléaires tactiques puis EMP puis nucléaires stratégiques, où est-ce que les dirigeants européens iront se planquer??? Deux ou trois Tchernobyl en Ukraine?
      C’est quoi le plan B pour cette otanazie ? …

      Se réfugier dans l’hémisphère sud ?


      • azerty Le 29 juillet 2014 à 23h26
        Afficher/Masquer

        1 point Godwin de marqué


    • V_Parlier Le 27 juillet 2014 à 11h34
      Afficher/Masquer

      La déclaration qui va avec, en vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=Go3sOMvIM9s .


      • Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 13h08
        Afficher/Masquer

        J’ai mis un “bookmark” sur cette vidéo. L’on ne peut pas savoir s’ils vont effectivement réaliser un “false flag” comme annoncé, mais il est réaliste de penser qu’ils ont plein de projets. La source de l’information, (des officiels de haut rang mais inquiets), est réaliste aussi, car même un anti-russes convaincu peut avoir des doutes quant aux objectifs et moyens retenus, surtout que les “Ukies” sont sur le point d’essuyer une grave défaite, et que leurs finances sont à zéro. Dans ces conditions, il y a forcément des gens pour penser qu’il faut arrêter tout ça.


    • sempervivens Le 27 juillet 2014 à 12h26
      Afficher/Masquer

      Le 28 mai dernier Nikolai Malishevski, qui semble avoir bénéficé d’une fuite des services secrets ukrainiens, écrivait sur le site Strategic-Culture.org

      Le 11 mai une avion a atterri dans le plus grand secret sur l’aéroport de Kiev. Il était attendu par le personnel militaire de l’aéroport au lieu du personnel civil. Des uniformes militaires de l’Otan, 500 boites d’amphétamines, et des containers portant la marque « substances toxiques » étaient débarqués de l’avion. Sur ordre de la direction du SBU à Kiev, les soldats, la cargaison et les conteneurs de poison n’ont pas été inspectés et quittèrent l’aéroport dans des voitures aux vitres teintées. La cargaison était accompagnée par l’agent de la CIA Richard Michael ».
      ….
      Il semblerait que la junte de Kiev et ses patrons occidentaux sont prêts à recourir à n’importe quelle provocation, y compris l’usage d’armes chimiques sur la population locale, comme cela est récemment arrivé en Syrie, et auparavant en Irak, où les spécialistes en la matière étaient polonais. »

      La piste polonaise est à suivre. Je rappelle qu’au cours de ces jours derniers les forces pro-russes ont tué au combat des combattants portant des uniformes marqués du sigle de l’Otan. Quant aux amphétamines, des enquêtes avaient révélé que les éléments radicaux du Maidan y avaient déjà eu recours lors du coup d’Etat. Les combattants d’Al Nostra étaient également approvisionnés en amphétamines par la Turquie.


  4. benoit Le 27 juillet 2014 à 07h05
    Afficher/Masquer

    Pourquoi affirmer que l’action est involontaire ? Une telle conclusion est absolument prématurée et incompréhensible à ce stade de l’enquête ! Sauf à vouloir (faire) croire à toute force que nous vivons dans un monde de Bisounours et que certains ne sont pas prêts au pire pour faire avancer leurs agendas, géopolitiques pour certains, économiques pour d’autres (collusion de circonstance d’intérêts douteux). Or tout pointe à l’évidence dans ce sens (Kolmoïski, John Biden, John Mc Cain et Victoria Nulland, le complexe militaro-industriel étatsunien). Il y a un paquet de fric à se faire sur le dos de l’Ukraine, et des morts de MH17. L’enquête ne fait donc que commencer, afin de prouver (forte présomption) le caractère non accidentel de cet évènement, et de décortiquer et suivre à la trace tous ces intérêts mafieux


    • benoit Le 27 juillet 2014 à 09h49
      Afficher/Masquer

      Il y a tout un historique des false flags désormais, et de plus en plus de gens savent les identifier. Un des critères les plus importants est la désignation rapide du coupable (24 h maxi), tant que l’émotion est vive dans l’opinion publique, et avant que le “soufflé émotionnel” retombe. C’est un art consommé de la manipulation : il faut que des associations soient faites rapidement dans l’esprit des masses, sous le coup de l’émotion, pour que celle-ci l’emporte sur la réflexion. Le rôle des mass média aux ordres est alors de bourrer le crâne des gens en répétant ad nauseam le nom du coupable pré-désigné, avant de tourner les talons dès que la pression retombe et qu’apparaissent les théories alternatives plus réfléchies, qu’on ne manquera pas bien sûr de qualifier immédiatement de “théories du complot”, en invoquant pour cela le fait que la “vraie version des faits” (celle qui a été placée avec un entonnoir dans le cerveau des foules dès le début), est “désormais bien connue”. POUR QUE L’HUMANITÉ VIVE ENFIN EN PAIX, IL EST PRIMORDIAL QU’UNE “MASSE CRITIQUE” DE PERSONNES PRENNENT CONSCIENCE DE CE SUBTERFUGE ET DEMANDE DES COMPTES A SES DIRIGEANTS :qu’est devenu l’enregistrement des DEUX boîtes noires, et en particulier celle de l’enregistreur de voix du cockpit. Nous ne voulons pas des “conclusions arrangées” de MM KERRY, FABIUS, HOLLANDE et des prétendus “experts”, dont nous savons à l’avance dans quel sens elles iront : nous voulons l’écouter et nous faire un avis DIRECTEMENT PAR NOUS MÊMES.
      Or ca y est le black out se met en place : les enregistreurs étaient en bon état, les données ont été recopiées, cela signifie que depuis 24h minimum, des personnes ont écouté ces enregistrements à l’AAIB à Farnborough, les dernières paroles des pilotes et contrôleurs aériens, et ces personnes n’ont fait AUCUNE DECLARATION A CE SUJET. Et vous avez remarqué que rien ne filtre et que “comme par hasard” les médias se désintéressent totalement du sujet. Pourquoi ces précautions ? Il n’y a rien qui soit “secret défense” que je sache, dans ces enregistrements civils ? Les humains doivent arrêter de suivre leurs dirigeants comme des moutons, ils doivent leur demander des comptes, sinon ils seront traités comme des moutons.

      Pour ce qui est de l’histoire des false flags et de la prise de conscience actuelle, je recommande la video de James Corbett (sous titrée français) : https://www.youtube.com/watch?v=vEzOV3-I4GU


      • Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 10h13
        Afficher/Masquer

        Bravo et merci pour votre texte. Tout ce que vous dites au début sur les “false flags” me semble très vrai, car j’ai remarqué qu’il est difficile de changer d’opinion. Dans le cas présent, il y a eu un tel matraquage contre les Russes que, pour celui ou celle qui y croit, c’est très difficile de se faire à l’idée qu’ils n’y sont pour rien dans le MH17. Une opinion, c’est une connaissance chargée d’affects, de sorte qu’une connaissance contradictoire, même si elle est jugée possible, sera rejetée en tant qu’opinion faute d’affects pour l’investir, car ils le sont déjà dans la connaissance initiale.


        • benoit Le 27 juillet 2014 à 10h23
          Afficher/Masquer

          On parle aussi de “dissonance cognitive” : d’un côté la raison pure (i.e. les démonstrations faites en particulier sur ce site, des incohérences et insuffisances de la version officielle), de l’autre ce qu’on “croit” être raisonnable mais qui inconsciemment est chargé d’affect (en gros l’opinion fausse générale que l’on ose difficilement affronter de peur d’être rejeté par sa famille, ses amis). J’ai pu tester ces comportements pour ma part auprès de ma famille et de certains de mes amis. C’est très intéressant pour comprendre comment fonctionne l’être humain (mais douloureux aussi parfois …).


          • odjo Le 27 juillet 2014 à 19h20
            Afficher/Masquer

            Devient mouton qui n’a aucun sens critique personnel c’est un peu une paresse intelectuelle .C’est aussi un certain confort de ne pas a avoir a s’en soucier et de ne pas remettre en question ces premieres infos a la base de notre connaissance initial.


          • Spipou Le 27 juillet 2014 à 21h43
            Afficher/Masquer

            Je suis d’accord avec vous au sujet de la dissonance cognitive. Ca va plus loin que la peur d’être rejeté ou critiqué par ses proches, ça va jusqu’à la peur d’être rejeté par une partie de soi-même. Le problème est que jusqu’au plus haut niveau de responsabilités, on a affaire à des êtres humains qui n’ont pas une psychologie différente des autres.

            Mais je reprends ce que dit Crapaud Rouge : il y a forcément des gens qui pensent qu’il faut arrêter tout ça ! (avant les premiers tirs nucléaires) Mais où sont-ils ? A part sur des blogs comme celui-ci ou les retraités comme Paul Craig ?

            Et, je l’ai déjà dit souvent, pourquoi n’a-t-on pas entendu Obama depuis le début de la crise ? Vu son silence de mort, je ne pense pas qu’il partage le point de vue de ses ministres va-t-en guerre, mais que lui arrive-t-il ? Est-il tétanisé de trouille à l’idée de les contredire ? On se souvient que Poutine lui avait sauvé la mise pour la Syrie, mais là, comme la Russie devient directement mise en cause, il a perdu tous ses moyens ?

            Faites quelque chose, quelqu’un !


            • Papagateau Le 27 juillet 2014 à 23h55
              Afficher/Masquer

              Je crois que le plus gros problème est que le Français moyen à plus confiance dans les médias, l’état et les institutions que dans “un voisin qui dit avoir lu sur internet que xxx”.
              Il y a aussi un effet de prudence pour son sort personnel : ne dit-on pas qu’il vaut mieux se tromper avec tout le monde, qu’avoir raison tout seul ?
              J’avais lu sur internet que le plus dur n’était pas d’être minoritaire mais d’être tout seul (contre tous). Non simplement plus dur, mais incroyablement plus dur, jusqu’au sentiment de sa propre folie.
              Avec le système AFP qui synchronise les masses média nous avons actuellement ce SENTIMENT d’unanimité.
              Notre avantage : pour briser ce sentiment, il ne suffit que d’une seule voix.
              Notre désavantage : la télé est une occupation de loisir, même les infos. Comment faire venir vers nous ces “abstentionnistes” , soit le 3/4 des français ?


      • Lounev Le 27 juillet 2014 à 10h18
        Afficher/Masquer

        Les boîtes noires n’ont certainement dû révéler rien d’exploitable en faveur de la thèse accusant la Russie ou les pro-russes ukrainiens. Vous avez parfaitement décrit le processus, à présent classique , intox à chaud puis black-out la validant de la part des médias dominants.
        Sur ce sujet, entre autres : http://www.dedefensa.org/article-les_surprises_du_souffl_hyst_rique__26_07_2014.html
        Merci à Olivier Berruyer et à celles et ceux qui l’accompagnent pour tout cet impressionnant travail de démystification.


  5. Bernard Samson Le 27 juillet 2014 à 08h39
    Afficher/Masquer

    Remarquable travail de ré-information fait par Olivier B. sur ce sujet, comme sur d’autres auparavant.
    Toutefois, je ne comprends pas “Il semble assez clair que l’avion a été descendu par accident par des Ukrainiens”.
    En effet, à ce stade et sauf si j’ai manqué un épisode, RIEN ne permet de savoir ce qui a provoqué la chute de l’avion : l’hypothèse du missile sol-air tiré par des “pro-Donetsk” a été contestée avec de bons arguments (en particulier les traces physiques que le tir aurait laissé); ces contestations restent valables dans l’hypothèse d’un tir par des “pro-Kiev”. Cette hypothèse du missile sol-air est seulement celle qui a été mise en avant par Kiev, l’OTAN, les EU, l’UE, … (sous forme d’accusation).
    Mais peut-être me trompé-je?


    • Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 09h28
      Afficher/Masquer

      Pas assez de preuves pour identifier l’arme du crime avec certitude, mais :
      – la préméditation est démontrée par les deux changements de route, et elle ne peut pas être imputée aux rebelles
      – le crime ne leur profite pas : aucun intérêt militaire, et aucun intérêt diplomatique (puisque les Russes, d’après les US, n’ont pas attendu cet attentat pour les aider).
      Le coupable est donc Kiev.


      • Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 09h50
        Afficher/Masquer

        Ajoutons que, dans les affaires criminelles de droit commun, le fait qu’un suspect ne puisse pas répondre à certaines questions est retenu à charge contre lui. (Il peut avoir de bonnes raisons, comme de protéger sa vie privée, mais cela n’empêche pas le soupçon.) Or, ici, on assiste à un paradoxal renversement de ce principe : rien n’explique les changements de route, mais l’on se refuse, sous prétexte de rester “objectif”, à en faire un décisif argument à charge. En fait, Kiev, tenant à accuser les rebelles et à se dire innocent, aurait dû produire aussitôt les enregistrements de ses contrôleurs aériens au lieu de les “confisquer”. S’il ne l’a pas fait, c’est parce que, a contrario, ces enregistrements l’inculpent.


      • Wilmotte Karim Le 27 juillet 2014 à 09h58
        Afficher/Masquer

        Vous tirez des conclusions trop rapide.
        Il faudrait disposer des boites noires/enregistrement des tours de contrôle pour connaitre les raisons de ces changements d’itinéraires.


        • benoit Le 27 juillet 2014 à 10h08
          Afficher/Masquer

          Certains les connaissent, et ils travaillent à l’AAIB à Farnborough. Il est déjà hautement suspicieux en soi que rien n’aie filtré immédiatement et que les médias s’en désintéressent. Qui cela gêne-t-il, de porter à connaissance de tout un chacun, les enregistrements et en particulier les voix du cockpit ? Pourquoi prendre des gants avant de révéler ces données ? Je ne suis pas particulièrement rassurée à l’idée que Farnborough est en Angleterre, qui fait partie de l’OTAN.


        • Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 10h23
          Afficher/Masquer

          Il faudrait disposer“… : vous limitez la logique du raisonnement aux éléments substantiels, sans tenir compte du fait que l’absence d’un élément peut être tout aussi probant. Les scientifiques recourent fréquemment au fait qu’une absence de quelque chose dans la réalité connue constitue une preuve, (dans un cadre de raisonnement adéquat, évidemment). Quand il n’y a pas d’autres moyens, ils peaufinent des stats jusqu’à 20 chiffres après la virgule pour “prouver” l’absence d’un phénomène, par exemple. Leur exemple légitime mon argumentation : l’absence d’explications concernant les changements de route, des explications qui devraient être faciles à produire, pointe l’intention délictueuse.


          • benoit Le 27 juillet 2014 à 10h50
            Afficher/Masquer

            L’absence de fourniture immédiate des enregistrements de voix du cockpit dès leur recopiage (fait vendredi dernier ou hier, de mémoire), constitue aussi une très forte présomption quant au fait qu’il y a quelque chose à cacher. Et le silence assourdissant des médias sur le sujet est révélateur lui aussi. On sait que lors de l’opération de recopiage (réussie) des opérateurs écoutent les bandes. Aucune conférence de presse sur le sujet. Nada. Pas de fourniture à la presse de ces bandes ou de mise en ligne. Niente


            • DUGUESGLIN Le 27 juillet 2014 à 16h12
              Afficher/Masquer

              Je suis tout à fait d’accord. Le changement de route qui a obligatoirement une explication et le refus de fournir les éléments qui permettraient de comprendre sont déjà un début de preuve.
              L’affaire n’est pas close, au moins dans mon esprit.


        • ROUGE VIF Le 27 juillet 2014 à 18h51
          Afficher/Masquer

          @ WILMOTTE
          nous sommes le 27JUILET soit 10 jours après le crash et 10 jours apres que
          les autorites de Kiev ont escamoté les enregistrements de la tour de le de controle
          de DNEPROPETROVSK
          ces enresgistrement sont sur bande magnetiques
          pas besoin de les dechiffrer
          il suffit de les ecouter
          pourquoi l’OIAC ne les rend t elle pas public?
          pourquoi Kiev si prompt par ailleurs ne les difuse pas?


          • LeDahu Le 27 juillet 2014 à 20h56
            Afficher/Masquer

            Ils ne sont pas obliges de les diffuser au public, uniquement aux enqueteurs. Voir l’histoire du crash au Canada, du Swiss Air 111 en 1998.

            De quoi je sais en travaillent avec des enqueteurs.

            Ce que je trouve bizarre c’est que Kiev est bouche cousee, ils ont rien dit dans la presse.


  6. perceval78 Le 27 juillet 2014 à 08h47
    Afficher/Masquer

    Un article américain daté du 25 qui apporte des details qu’on avait pas encore vu
    =
    http://21stcenturywire.com/2014/07/25/mh17-verdict-real-evidence-points-to-us-kiev-cover-up-of-failed-false-flag-attack/
    =


  7. Thalie54 Le 27 juillet 2014 à 08h48
    Afficher/Masquer

    Bravo et merci Olivier.
    Il est évident que grâce à votre site, ainsi qu’à tous ceux qui recherchent la vérité, la “sauce” américaine n’a pas pris comme souhaité et ça doit ‘achement em…… les faucons ou “néocons” US.


  8. Dany Le 27 juillet 2014 à 08h53
    Afficher/Masquer

    Merci pour tout votre travail d’information et la probité dont vous faites preuve dans vos articles.

    C’est évident que la raison voudrait que des négociations de paix soient entamées au plus vite, c’est d’ailleurs ce que propose Vladimir Poutine d’après ce que j’en sais. Mais je crains, hélas, qu’il n’en soit pas de même du côté occidental, en particulier de la part des Etats-Unis.

    J’ai moins de retenue que vous sur cette catastrophe, et sans vouloir accuser personne avant les résultats de l’enquête, j’ai tout de même de sérieux doutes quand à la volonté délibérée de provoquer l’accident! Sinon pourquoi avoir détourné l’avion sur cette zone de combat? De plus, la réaction immédiate des Américains à pointer les coupables est pour le moins suspecte.

    Personnellement, je crains que les Européens n’étant pas suffisamment prêts à en découdre avec la Russie, il fallait un accident de ce type dans lequel de nombreux resortissants sont morts pour essayer de les convaincre!

    J’espère que malgré tout, les dirigeants européens sauront garder la tête froide et se rendront compte de la manipulation des Américains dans cette histoire.
    Espérons que ça les fassent également réfléchir avant de s’engager dans un traité de libre échange avec les Etats Unis.
    Il me semble, qu’on aurait bien plus intêret à se rapprocher de la Russie et de se détacher de l’emprise des USA!


  9. Alain Le 27 juillet 2014 à 08h59
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Quid des familles des victimes de cette tragédie.
    Quelle version ont elle ?
    Que leur dit leur gouvernement ?


  10. Agnès Le 27 juillet 2014 à 09h13
    Afficher/Masquer

    Un article de Zero Hedge du 25/07 annonçant que Burisma Holdings (la compagnie dont le fils de Jo Biden est récemment devenu actionnaire) prépare des forages de gaz de schiste dans l’est de l’Ukraine. Pas de rapport direct avec le MH17, mais certainement avec l’importance de sécuriser rapidement la région pour les US.

    http://www.zerohedge.com/news/2014-07-25/company-which-joe-bidens-son-director-prepares-drill-shale-gas-east-ukraine


  11. jmdest62 Le 27 juillet 2014 à 09h14
    Afficher/Masquer

    “…La guerre de propagande est en cours pour savoir qui des Ukrainiens pro-Kiev ou pro-Donetsk ont abattu involontairement l’avion – étape 1.

    Mais qu’est-ce que cela change pour l’étape 2 ? En quoi cela va-t-il modifier la décision à prendre à l’étape 2 ?…..”

    Je ne suis pas d’accord avec cette conclusion…

    S’il est avéré que cet “accident” a été planifié par Kiev (et la CIA) ..
    D’une part , les séparatistes pourront facilement obtenir l’indépendance qu’ils réclament depuis des semaines ….
    D’autre part les velléités de l’OTAN seront freinées pour quelques temps.

    Dans l’autre cas (“Erreur d’un combattant de Novorossia”) les zozos de Kiev (et la CIA) continueront les combats même si ils semblent être en très mauvaise posture.militaire et financière.(cf : http://www.vineyardsaker.fr/2014/07/26/des-desertions-et-des-desertions-catastrophiques-dans-larmee-ukrainienne/)……et l’OTAN pourrait vouloir venir les aider et prendre position en Ukraine …..rendant une confrontation avec les Russes inévitable.

    cordialement
    @+


  12. Serge BELLEMAIN Le 27 juillet 2014 à 09h32
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier et son équipe…vous faîtes honneur à la dimension cartésienne de “l’intelligence française”…ben oui, rien de génétique là dedans!

    Bon une remarque : vous écrivez :

    “Il semble assez clair que l’avion a été descendu par accident par des Ukrainiens, reste à savoir s’ils étaient pro-Kiev ou pro-Donetsk, et, franchement, cela n’a guère d’intérêt à ce stade.”

    Vous gardez en vous, et c’est rafraîchissant, un côté bisounours ou naïf…et je pense que c’est un peu forcé! Dame !, il ne faut pas désespérer (complètement!) de la race humaine.

    Je pense, comme le dit Brzezinski crûment, que nous sommes dans une énorme partie d’échecs, et que la domination impériale, qu’elle quelle soit, ne “fait pas de sentiment” étant donnés les intérêts en jeu. Rien à ce stade de “l’affaire du MH17” ne permet d’affirmer qu’il est “clair que l’avion a été descendu par accident”, et si nous étions dans un monde rationnel dirigés par des personnes honnêtes, probes, amoureuses jusqu’au bout de la vérité, nous devrions attendre les conclusions d’une enquête impartiale. Bien sûr, c’est ma faiblesse, à mon tour je deviens quelque peu bisounours! Mais l’évidence, c’est que les “va-t-en-guerre” (et le noter c’est déjà porter un doute sur les véritables instigateurs de cet évènement gravissime) sont pressés d’en découdre et ont déjà,avant même que les fleurs sur les tombes des 300 victimes n’ait séché,rassemblé un tribunal dont on ne connaît les jurés, nommé un juge porte parole de l’OTAN, ancienne de la CIA, jugé en condamnant une partie dont on refuse d’étudier la défense étayée par des éléments de preuve objectifs tout en argumentant sa condamnation par des preuves subjectives récoltées sur les réseaux sociaux…et last but not least, en sanctionnant le coupable désigné, la Russie, Poutine, de nouvelles sanctions “graduées”….et ainsi de pousser un peu plus loin une pièce sur l’échiquier de ce qui pourrait, si Poutine joue mal sa prochaine pièce, mener le monde vers une possible guerre mondiale hard qui, elle, pourrait avoir un caractère définitif.

    Mon prof de stratégie d’entreprise, et j’aime le rappeler quand j’entre dans des conversations, débats…m’accueillit à son cours par un “la stratégie, c’est l’art de la guerre”…et plus loin dans son enseignement “une stratégie gagnante est de changer les règles du jeu, en cours de jeu…bien sûr sans en avertir son adversaire…effet de surprise garanti, et victoire assurée!”.

    Vous rappelez les vols commerciaux dézingués dans l’histoire…restés impunis…sans même d’enquête sérieuse…aujourd’hui avec nos seuls pauvres petits bras face aux puissants pour qui les peuples ne sont que chair à canons et/ou dégâts collatéraux, que pouvons nous faire? Peut-être modestement, mais sûrement et votre travail peut en être un puissant argument, exiger de notre représentation nationale sensée protéger le peuple français qu’elle mette une commission en place (pas pour enterrer le problème comme la définirait Clémenceau!) chargée d’exiger et suivre l’enquête internationale qui DOIT faire la lumière sur ce qui n’est pas de la dimension du franchissement d’un feu rouge par un automobiliste aviné. Et pour suggestion à votre intention : la compilation sous une forme à votre convenance, de tout le matériel rassemblé par le soin de votre équipe et sa diffusion auprès des citoyens français…il serait dommage que ceux -là même qui détiennent les moyens d’information de masse, et leurs serviteurs serviles que sont les journalistes, puissent imposer dans l’Histoire les contes de fée si bien construits, sans l’existence d’un tel référent. Nous devons contester le sempiternel “ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire!”
    Bon courage, et encore merci de votre travail, qui s’inscrit dans une éducation populaire respectueuse du citoyen

    Cordialement
    Serge Bellemain


  13. caroline Porteu Le 27 juillet 2014 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier pour ton formidable travail
    Depuis une semaine j’ai envie d’écrire un article dont le titre pourrait être :
    Morts du MH17: Héros involontaires

    Nous ne saurons sans doute jamais le comment et comme tu le dis , cela n’a finalement beaucoup plus d’importance . Par contre le pourquoi reste une question pleine et entière .
    Et là je rejoins totalement Dany car le pourquoi est essentiel dans cette guerre de l’information relayée par ce que tu nommes si justement une presse de caniveau .

    Ce pourquoi là est d’autant plus important que nous avons tous un rôle à jouer .. important pour faire en sorte que cette intelligence collective de fourmis internautes apportant chacune sa brindille à la recherche de la vérité , puisse peut-être bloquer des stratégies de faiseurs de guerre pour qui la vie humaine n’est “qu’un prix à payer” . Tu y auras grandement contribué par le boulot de Titan auquel tu te livres depuis 5 mois sur l’Ukraine .

    Les faiseurs de guerre n’ont que faire des mensonges et des vies humaines pour atteindre leurs objectifs , par contre , dans ce que nous appelons encore à tort nos démocraties , l’opinion publique est un facteur important .. Et une opinion publique lucide peut empêcher le pire .

    Les déclarations du Chef d’Etat major Américain, le Général Dempsey à Aspen ne doivent surtout pas être prises à la légère .. le feuilleton continue , et nous en sommes les acteurs .
    “l’attaque Russe change l’environnement sécuritaire Européen”
    Cette phrase est très lourde de sous entendus
    http://www.defense.gov/news/newsarticle.aspx?id=122751

    “La violence trouve son seul refuge dans le mensonge et le mensonge, son seul soutien dans la violence. Tout homme qui a choisi la violence comme moyen doit inexorablement choisir le mensonge comme règle ”
    Alexandre Soljenytzine
    Le Cri. Le discours du prix Nobel – L’Express, septembre 1972.


  14. collins_ Le 27 juillet 2014 à 09h58
    Afficher/Masquer

    Mon amie malaise qui suit les newz de son pays m’a montré un article qui évoque le comportement des indépendantistes à leur égard : Il n’ont plus besoin de passer les checkpoints, il les nourissent à la fin du jeune (ramadan).
    Juste pour donner un autre point de vue sur la situation en ukraine (malaisie : pays non aligné je rapelle!)
    Traduction de l’article à la googletranslate (http://www.bharian.com.my/bharian/articles/Pemisahhulurjuadahberbuka/Article) :

    Paquet de bonbons et de la pastèque pour la rupture du jeûne de «cadeaux» a reçu le meilleur écrivain Grabovo entrant dans la zone de guerre ici hier qui est aussi le lieu de la tragédie MH17.

    Grant est clairement un symbole des forces séparatistes d’amitié Donestk République populaire que l’auteur se présente comme un journaliste de Malaisie, d’autres États visent à explorer la région pour l’emplacement de l’accident, qui a tué 298 passagers et membres d’équipage.
    Contrairement à la première journée de la visite co-auteurs collègues, Abdul Malek Yusri et Khairul Ghazali assez difficile, nous n’avons pas à passer par une procédure de sélection rigoureuse dans sept séparatiste poste de garde de l’armée le long de la route vers le lieu de l’accident. En fait, il ya quelques membres des forces séparatistes commencent à nous reconnaître, avec certains d’entre eux ont levé la main, en criant: «Malaisie».

    Dans un poste de garde quand nous avons dû arrêter d’accepter les bonbons du paquet et la pastèque, une armée séparatiste dit que son parti était favorable à des incidents se produisent MH17 et attristé par la Malaisie.

    En anglais parlé n’est pas si couramment, il a affirmé qu’il n’avait aucune pertinence dans l’incident et espère que le résultat de l’enquête, y compris les informations de la boîte noire de l’avion peut exposer les responsables.

    “Nous sympathisons profondément avec la tragédie qui arriva l’équipage et les passagers MH17. Que nous attendons un fait derrière cette triste tragédie “, at-il dit.

    Malgré la face sombre de l’armée et la rébellion séparatiste sur le gouvernement de l’Ukraine pour établir une république indépendante en Donestk, il ya toujours un sentiment d’humanité en eux.


  15. jacqueline Le 27 juillet 2014 à 10h01
    Afficher/Masquer

    “Il me semble, qu’on aurait bien plus intêret à se rapprocher de la Russie et de se détacher de l’emprise des USA!”

    Bien entendu, mais c’est une des raisons de cette guerre.

    Pour cela il faudrait que les 28 pays de l’ UE se mettent d’accord, or avec les anglais et la Pologne on en est loin.

    ” Les autres n’ont sur vous que le pouvoir que vous voulez bien leur donner.”

    Or nos politiciens ont donné tous les pouvoirs à l’ UE qui les donne aux USA.

    Les canadiens , ont signé un traité similaire avec les USA. Ils ont perdu trente procès sur 30. Ça devrait faire réfléchir nos décideurs..

    Tout juste si on fait un peu la moue pour appliquer des sanctions à la Russie.

    Après la Syrie ou Hollande s’est ridiculisé, il aurait du comprendre que Poutine nous a évité l’humiliation suprême et lui faire un peu plus confiance qu’ à Obama. Non ! il le menace ( ce qui doit bien le faire rigoler ! )

    Tout le monde ou presque est d’accord pour ralentir l’extension de l’ UE. Or là, vite on se dépêche pour intégrer les ex pays de l’ URSS pour qu’ Obama aille y planter ses missiles et narguer Poutine.

    ” Ne réveille jamais un chien qui dort !” me disait un ami allemand avec un très fort accent.

    L ‘UE ce n’est pas la paix, c’est la guerre, nous y voilà.

    On a voté aux européennes, en pleine connaissance de cause et il faut bien constater que les eurosceptiques s’ils ont fait un bon score , n’ont pas la majorité.. Or c’est par là qu’il faudrait commencer.


    • DUGUESGLIN Le 27 juillet 2014 à 16h50
      Afficher/Masquer

      Je suis entièrement d’accord Jacqueline, l’UE qu’on nous vend comme étant la paix en rappelant les 2 guerres mondiales, en fait nous prépare à une nouvelle guerre, encore une fois en divisant les européens.
      L’oligarchie mondialiste qui nous domine s’allie avec les libertaires tout aussi mondialistes.La grande civilisation mondiale est en marche.
      Tout ce qui résiste à cette conquête est considérée comme ennemi. Les peuples doivent être “libérés” de leurs racines, perdre tout référent et tout ce qui a fait la civilisation européenne.
      La Russie le plus grand pays d’Europe , la plus grande résistante, est attaquée par tous les moyens les plus abjects, les plus mensongers, les plus déloyaux.
      La haute finance n’a pas de frontière, elle utilise “les citoyens du monde” libertaires et rêveurs et s’en fait des complices en leur donnant un semblant d’idéologie.
      La finalité est le nouvel ordre mondial réservé à une “élite” dans lequel la “populace” n’est plus qu’une simple matière première exploitable comme une banale mine de charbon.
      C’est une totale déshumanisation de la société, la vie humaine est réduite à “pertes et profits”, mais la mine est inépuisable puisqu’elle ne cesse de se reproduire. En quelque sorte une “énergie” renouvelable.
      Le sacrifice du BH17 et les milliers de tués au moyen-orient et en Ukraine seront remplacés par une nouvelle matière première.


      • anne jordan Le 27 juillet 2014 à 18h24
        Afficher/Masquer

        libertaires , non !
        libéraux ?
        libertariens ?
        précisez votre pensée , @ duguesclin !


        • DUGUESGLIN Le 28 juillet 2014 à 02h40
          Afficher/Masquer

          Libéraux non
          libertariens non plus
          Libertaire dans le sens de liberté totale, anarchiste, mais dans un sens réactualisé où le désir personnel l’emporte comme étant un droit qui prime sur le reste.L’autre étant un possible gêneur dans l’exercice de ma liberté propre qui consiste à obtenir la satisfaction de mes désirs comme étant un du.Mon désir propre étant considéré comme un progrès. Mais dans la pratique elle impose une forme de dictature intellectuelle considérant l’autre comme potentiellement rétrograde. Le mot libertaire n’est peut-être pas employé dans son sens originel mais je n’en ai pas trouvé d’autre et je l’emploie en tenant compte de l’évolution de notre société.
          Un libertaire dans le sens, où je l’emploie, est manipulable puisqu’il suffit de lui promettre ce qu’il attend pour le transformer en utilitaire.
          Mais si vous avez un autre mot à me proposer, je suis preneur.


      • Dany Le 27 juillet 2014 à 19h09
        Afficher/Masquer

        Je pense hélas, que vous avez raison! C’est désespérant de voir la mentalité abjecte de ces personnages sans foi ni loi qui veulent dominer le monde.
        J’ai les pires craintes pour l’avenir de l’humanité. L’homme doit être une erreur de la nature, car sans lui tout serait tellement mieux!
        C’est sans doute exagéré, tous les hommes ne sont pas avides de pouvoir et de domination, mais malheureusement ce sont toujours les pires qui veulent le pouvoir, c’est pourquoi il est de notre devoir de mettre des garde-fous au décideurs.
        Le système actuel des élections n’est pas suffisamment garant de nos libertés. Il faudrait en changer, peut-être par le tirage au sort, je ne sais pas, mais il est évident que l’ensemble de la population devrait être davantage impliqué dans les décisions qui nous concernent tous.


        • archanonyme Le 28 juillet 2014 à 02h49
          Afficher/Masquer

          Non, c’est les esprits qui habit les hommes, ce sont eux les causes de nos tourments. Il y a un monde derrière ce monde, beaucoup sont appelé mais peut y sont accepter. il ne tient qu’a vous d’être un homme bon né de l’esprit vous en avez la liberté


      • odjo Le 27 juillet 2014 à 20h03
        Afficher/Masquer

        c’est Dimanche on pourrait presque dire Amen


  16. cording Le 27 juillet 2014 à 10h07
    Afficher/Masquer

    D’après les analyses de Jacques Sapir ce seraient des militaires ukrainiens du pouvoir en place à Kiev qui auraient abattu, par erreur, donc involontairement le MH17.


    • Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 10h46
      Afficher/Masquer

      par erreur” n’est pas une explication suffisante. Je le répèterai inlassablement : les erreurs s’expliquent. Dans le cas présent, j’admettrai que ce fut une “erreur” quand son explication sera cohérente avec ce que l’on sait déjà : les changements de route, le changement d’altitude, le montage vidéo publié sur le Net, la présence d’un SU-25, les exercices militaires, la situation militaire, les intérêts en jeu, etc. etc. etc.


      • tepavac Le 27 juillet 2014 à 19h35
        Afficher/Masquer

        sans oublier les rg américain qui voient les canettes de bieres à coté de soldats “ivres”, mais pas le tir de missile


  17. Hervé V. Le 27 juillet 2014 à 10h16
    Afficher/Masquer

    Merci à Olivier pour tout ce travail .
    Ce blog nous a bien tenu en haleine pendant ces quelques jours qui viennent de passer . Je n’ai trouvé aucun autre endroit avec ce niveau d’information dans le web francophone .
    Les Crises est devenu le village gaulois qui a décidé de résister et de ne pas se laisser enfumer .


  18. Macarel Le 27 juillet 2014 à 10h16
    Afficher/Masquer

    Tout cela, et particulièrement depuis le 9/11 (sans doute avant le 9/11, si l’on pense à l’assassinat de JFK), nous amène à nous poser la question, de qui exerce le réel pouvoir aux USA ?
    Il est de plus en plus évident que les présidents US, ne sont qu’une façade plus ou moins sympathique, de “Quelque Chose” qui n’a pas de visage bien identifié, mais qui est moins sympathique. Sans doute une collusion d’intérêts qui englobent le Corporate Power et ses annexes étatiques, en particulier Wall Street, le complexe militaro-industriel, le Pentagone, la CIA, le FBI, la NSA et leurs ramifications sur la planète, qui peuvent aller jusqu’à des branches mafieuses. Qu’est ce qui se cache derrière la façade présentable de cette démocratie du spectacle et du lobbying, de cette démocratie hollywoodienne où l’argent permet toutes les corruptions ?
    La force des USA c’est leur Soft Power, tant qu’ils arrivent à cacher derrière cette façade “bon enfant”, cette “Chose” peu amène, alors ils ont l’avantage sur tout adversaire potentiel.
    Dans le cas de la Russie, c’est clair la “façade Poutine” ne tient pas la route en terme de Soft Power face à un jovial Obama, Prix Nobel de la Paix, qui peut faire assassiner qui il veut, où il veut, n’importe où sur la planète avec des drones, sans qu’ils lui soit reproché quoi que ce soit, au contraire il oeuvre au “bien commun” en supprimant des méchants.
    Avec Bush, c’était un peu plus difficile en terme de Soft Power, surtout pour les mouvances de gauche européennes.
    Nous sommes donc condamnés à regarder un sac, dans lequel s’agite un animal, mais nous ne sommes pas en mesure de dire si c’est un chien, un chat, ou un quelconque animal sauvage.
    Peut-être une bête du Gévaudan ? Mais par définition le pouvoir garde le sac bien fermé.
    Les médias des uns et des autres sont là pour nous dire d’autorité ce qu’il y a dans le sac, mais sans que le sac ne soit jamais ouvert, et nous sommes sommés de les croire.
    En conséquence nous ne pouvons pas dire dans le cas du MH17, s’il s’est agit d’une “grosse connerie” des uns ou des autres, ou quelque chose d’intentionnellement monté, dans le cadre d’une grande partie d’échec mondiale entre grandes puissances.
    Comme le disait (de mémoire) je ne sais plus quel néoconservateur US, dans un élan d’ hubris : “A partir de maintenant c’est nous qui créons les événements, que vous chercherez à comprendre.”
    De toute façon, l’enjeu de la guerre de communication (d’information ?) qui fait rage aujourd’hui, est colossal, car celui qui à l’avantage en terme de Soft Power dans cette gigantesque partie, est celui qui a l’avantage tout court (en terme d’ascendant sur les esprits). C’est pour cela que s’il y avait une “sale bête” dans le sac, tout sera fait pour qu’elle n’apparaisse pas en pleine lumière. Car si c’était le cas, ce serait l’effondrement du Soft Power, prélude à l’effondrement du pouvoir tout court.
    Pour preuve, il n’est qu’à voir ce qui est arrivé à ceux whistleblowers qui ont réussi à faire ne serait-ce qu’un petit trou dans le sac : Julian Assange (Wikileaks), Bradley Mannings, Richard Snowden, dans une moindre mesure Glenn GreenWald.
    Soft Power :
    “En français “pouvoir doux” . Expression popularisée par l’américain Joseph Nye. Le Soft Power désigne, par opposition au hard power (économique et militaire), l’attraction culturelle exercée par une puissance. Ainsi les pays se livrent une guerre de l’information afin de valoriser leur image, tout en discréditant les rivaux. Les Etats-Unis, avec la démocratie (du spectacle) et la société de consommation, disposent d’un soft power important.”
    C’est le Panem et Circences des romains, ça a marché pas mal, jusqu’à la décadence de l’Empire, sa dislocation, moins sous les coups externes des barbares, que par la perte des vertus qui avaient fait la force de Rome du temps de la République.
    Il faut être conscient qu’aujourd’hui, l’occident est victime du succès du modèle économique productiviste/consumériste qui a fait sa fortune, les nouveaux adeptes du modèle BRICs et autres, sont en passe de nous damer la pion (par notre faute aussi, puisque nous avons -nos élites-, sciés la branche sur laquelle nous étions assis, en vidant de leur substance productive nos économies, parce que cela permettait de meilleurs profits à nos hommes d’affaires, et oligarques de tout poil -plus de 30 ans de néolibéralisme! ). Et l’occident, les USA, en tête, se retrouvent aujourd’hui dans la situation du Bas Empire romain : gangrénés de l’intérieur, et menacés de l’extérieur . Ce qui explique la remise en cause de plus en plus fréquente des droits constitutionnels fondamentaux, de ce qui fut la Grande République issue d’une révolution libérale du 18 ième siècle, et la tendance à sombrer dans la paranoïa, et l’hystérie.
    Quant à l’UE (berceau historique de l’ Empire US), elle constitue aujourd’hui, les marges de cet Empire en déliquescence, et elle est dirigée par des gouverneurs falots et soumis à la politique de plus en plus dangereuse de cet Empire sur la défensive (et donc d’autant plus agressif), c’est bien là notre malheur.


    • C Balogh Le 27 juillet 2014 à 16h24
      Afficher/Masquer

      Bonjour Macarel, 10h16,

      à mon humble avis, ce ne sont même pas les usa qui gouvernent le monstre, c’est un ramassis de personnes issues du monde entier qui ont depuis longtemps oublié leur pays, leurs racines.
      Des “gens” qui vivent dans des bulles, des sphères que nous aurions du mal à imaginer.D’où notre désarroi.
      Les usa n’en sont que l’un des membres dangereusement armé.


  19. passant Le 27 juillet 2014 à 10h29
    Afficher/Masquer

    Merci à Berruyer pour son travail.

    Je n’y comprenais rien aux preuves fournies par la Russie ici
    http://stat.multimedia.mil.ru/multimedia/photo/gallery.htm?id=17402@cmsPhotoGallery

    Alors, je me suis fait des plans…
    vue d’ensemble : http://chrysatcho.free.fr/ukraine/cartesrp.png
    zoom sur les environs de Donetsk avec la latitude et la longitude pour faire le lien avec les images des russes : http://chrysatcho.free.fr/ukraine/planzoom.png


    • Olivier Berruyer Le 27 juillet 2014 à 13h41
      Afficher/Masquer

      Repris, merci !


  20. Caleb Irri Le 27 juillet 2014 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,

    effectivement le travail fourni par votre “équipe” et vous-même est formidable : vous touchez du doigt l’hypothèse la plus crédible : les Ukrainiens ont voulu provoquer un conflit entre les “occidentaux” et la Russie par l’intermédiaire de la destruction de cet appareil. Mais la falsification des preuves ne suffit pas (pas cette fois en tout cas) à engager le conflit, notamment grâce au travail de gens comme vous ; et sans doute aussi parce que les Russes doivent menacer d’exposer leurs “preuves” à eux ?

    Quoiqu’il en soit, il y aura d’autres “événements” comme celui-ci, qu’on va vite “oublier” (toute cette histoire commence à sentir mauvais pour les Occidentaux). Il sera retenu que les pro-russes ont “merdé”, et puis c’est tout…

    Pour le reste, il y a toujours la question qui sous-tend toutes les autres : pourquoi les deux “camps”, préfèrent-ils la guerre aux autres solutions ?

    http://calebirri.unblog.fr/2014/03/02/cette-guerre-que-presque-tout-le-monde-attend/

    C’est là le point qui fera sans doute revenir monsieur Berruyer à ses premières amours économiques : car chaque fois que le capitalisme est prêt à s’effondrer, la guerre parvient à lui faire retrouver son équilibre…


    • El Furioso Le 27 juillet 2014 à 12h32
      Afficher/Masquer

      Sachant que le camp de Kiev réclame la reddition totale et inconditionnelle des séparatistes, il semble un peu léger d’affirmer que ces derniers “préfèrent la guerre” tout autant que les premiers.

      Dans un autre domaine ça fait penser à l’approche “juste et équilibrée” revendiquée par les médias américains quand ils essaient de mettre sur un pied d’égalité des Démocrates plutôt centristes en fait et des Républicains devenus plus du tout centristes.


    • Macarel Le 27 juillet 2014 à 17h35
      Afficher/Masquer

      @Caleb Irri

      C’est là le point qui fera sans doute revenir monsieur Berruyer à ses premières amours économiques : car chaque fois que le capitalisme est prêt à s’effondrer, la guerre parvient à lui faire retrouver son équilibre…

      Il est une chose fascinante dans l’histoire des sociétés humaines, c’est la capacité à ignorer les dangers qui les menacent, surtout les plus terribles. Sans doute y-a-t-il un lien avec le fait que la nature nous a doté, peut-être au niveau des gènes, même, de la faculté de vivre, en faisant abstraction de notre condition de mortel.
      C’est une faculté très utile au niveau individuel et au quotidien (d’un autre côté, c’est lorsque nous nous rappelons que notre temps ici-bas est limité, que nous nous motivons pour agir), mais au niveau collectif, elle conduit à des catastrophes épouvantables.
      C’est sans doute ce qui permet de comprendre, les périodes de somnambulisme collectif, qui précèdent las grandes catastrophes historiques.
      Dans le domaine des sociétés humaines le temps n’est pas linéaire, mais cyclique.
      Contrairement au progrès des sciences et des techniques -qui s’est développé de façon linéaire voire exponentielle, ces derniers siècles, le progrès “du collectif”, de la solidarité, de l’empathie dans les sociétés, suit souvent (toujours ?) des points bas d’un cycle (c’est ce qui a permis les 30 glorieuses), comme s’il fallait régulièrement toucher le fond pour se ressaisir. Les points hauts correspondent à des périodes de chacun pour soi, comme aujourd’hui, après 30 ans de néolibéralisme et d’individualisme à tout crin.
      Le problème, c’est qu’à chaque point haut d’un nouveau cycle, les techniques de destructions disponibles pour nous renvoyer au point bas, sont de plus en plus épouvantables et puissantes.
      De sorte que le prochain point bas du cycle actuel, pourrait signifier, non un point de rebond, mais un point de disparition de l’espèce.
      Enfin… c’est un problème pour nous, car le Cosmos se fiche bien de notre présence ou pas en son sein (désolé, je ne crois pas que nous soyons le centre du monde, ni la finalité de la création).
      Au mieux, un conflit, généralisé, s’il laissait survivre quelques humains, les renverrait, à pire que l’âge de pierre, car ils devrait survivre à “l’hiver nucléaire”, en quel état en sortiraient ils ?
      Notre problème c’est qu’il y a découplage entre progrès scientifique et technique, et progrès de notre conscience, de notre conscience collective en particulier. Ce découplage, est ce qui constitue la principale menace qui plane sur notre espèce aujourd’hui. Le progrès de l’esprit, ne suit pas le progrès matériel, c’est peu dire… Et c ‘est peut-être en pensant à cela, que Malraux aurait dit un jour :

      « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas »

      Certains, disent “religieux” et non “spirituel”, moi je préfère spirituel, car malheureusement pour elle, la religion peut-être facilement détournée pour servir de justification à la haine de l’autre et à sa destruction.

      Soit, nous sortons enfin de notre “confortable” somnambulisme, soit l’Univers continuera sans nous.
      Et l’Univers, il s’en fiche comme d’une guigne de nous, donc c’est à nous de voir…


    • le Prolo du Biolo Le 27 juillet 2014 à 17h46
      Afficher/Masquer

      “Pourquoi les deux camps préfèrent-ils la guerre aux autres solutions ?”

      Les populations bombardées de l’est de l’Ukraine ont-elles eu le choix d’autres solutions que de se défendre contre le massacre qui les menaçait ?

      Cette façon de renvoyer les deux camps dos à dos, bombardés et bombardants, est quand même assez spécieuse …


  21. lon Le 27 juillet 2014 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Le travail qui se fait sur ce blog par M Berruyer est un travail “pour l’honneur” . Malgré le bourrage de crâne médiatique et la veulerie de la classe journalistique française, il se trouve encore un endroit de bon sens. Cette affaire va être maintenant étouffée, à part peut-être quelques lignes , mais elle aura atteint son but : aux yeux du monde occidental, Poutine est devenu le gros méchant, et les russes ont la violence et l’agressivité inscrite dans les gênes. Qui se souvient encore des infos sur les snipers de Maïdan , et des déclarations du ministre estonien ? Est-ce que cela a changé quoi que ce soit ? Les événements s’enchaînent à une telle vitesse, que l’hypnotisme collectif avale les news du jour sans broncher…
    Petite note d’espoir, j’ai parlé hier avec un ami qui m’a dit que les contrats passés par sa boite avec les russes seront honorés sans problème, sanctions ou pas, car il y a des clients dont on ne peut se passer. Si un jour on m’avait dit que la paix du monde dépendrait de l’attitude des milieux d’affaire, je me serais écroulé de rire . Mais c’est le cas aujourd’hui . Merkel peut bien dire ce qu’elle veut, avec l’investissement énorme qu’ont consenti les teutons en Russie, ils ne vont pas faire machine arrière . L’Allemagne peut paraître effectivement comme une colonie américaine, il n’empêche que c’est bien dans ce pays où j’ai entendu les critiques les plus virulentes des américains. L’Allemagne a toujours été un gros pays d’émigration vers le US, ils connaissent ce pays de l’intérieur depuis des siècles, et ne tombent pas dans cette espèce de fascination débile qu’entretiennent les français pour les US . Quant à moi je suis attristé de l’attitude de la presse et de la classe politique française, qui pratique un atlantisme grotesque alors qu’il est évident que le futur de l’Europe se fera à l’Est . Le débat est devenu tellement verrouillé qu’on se fait classer à l’extrême-droite quand on se déclare favorable à un rapprochement Europe-Russie, Poutine ou pas Poutine d’ailleurs . Il faut arrêter avec cette personnalisation hollywoodienne de la politique et se rappeler que la diplomatie française pendant longtemps a eu pour politique d’entretenir des relations avec des états, et non avec des gouvernements , merci De Gaulle .


  22. chios Le 27 juillet 2014 à 11h24
    Afficher/Masquer

    En cherchant des renseignements sur la population non-combattante du Dombass, je suis tombée sur-ceci:
    http://www.washingtonpost.com/blogs/monkey-cage/wp/2014/07/26/will-eastern-ukraine-turn-into-northern-ireland/

    C-est un article d’un auteur académique états-unien et qui semble bien connaître l’Ukraine, d’après sa bibliographie.

    En se basant dur des sources etats-uniennes et du douvernement de Kiev, il donne un bon tableau de la situation de la population, il fait des prédictions pour l’avenir, en l’occurrence un conflit de longue durée, et il explique pourquoi.


    • Sylba Le 27 juillet 2014 à 17h59
      Afficher/Masquer

      Un autre élément qui peut éclairer sur les tensions internes côté Kiev à la Rada, indiqué rapidement au point 4 du document, est plus développé dans celui-ci (traduction Google) : http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.opendemocracy.net/author/serhiy-kudelia&prev=/search%3Fq%3DSerhiy%2BKudelia%26start%3D10%26sa%3DN%26biw%3D1084%26bih%3D544
      Depuis début juillet, Porochenko cherche à faire passer un projet de loi destiné à verrouiller et reconstituer un pouvoir fort, à l’opposé des promesses à Maïdan, entre autres pour prendre le pas sur les autres oligarques à la manœuvre ; c’était “ça passe ou ça casse” (majorité de 2/3 nécessaire, tout juste possible avec la coalition d’alors) ; bilan : “ça casse”, et ça renâcle aussi à assumer les mesures de plus en plus antisociales dictées par les donneurs d’ordre divers qui s’activent à Kiev.


    • anne jordan Le 27 juillet 2014 à 18h44
      Afficher/Masquer

      merci pour cet article , très intéressant ; que ce soit sur le Washington Post laisse un peu d’espoir au sujet de la circulation de l’info !
      L’hypothèse d’un long conflit était émise il y a plus de deux semaines déjà par le site ” dedefensa.org ” , avec d’autres arguments qui ne contredisent pas le papier ci dessus .


  23. josephine Le 27 juillet 2014 à 11h51
    Afficher/Masquer

    Vous soulevez une autre question, particulièrement intéressante: l’incompétence, les coupes budgétaires…Avec la complexification technologique du monde, ça promet.
    A propos du MH17, la question du “comment ” a le sens du”pourquoi”, lorsqu’on recherche une intention derrière tout événement. Pour nous mener où? Olivier a raison: la question, maintenant, est “qu’est ce qu’on en fait”. Exactement comme lorsque l’on veut comprendre lors d’une cure analytique pourquoi on est si malheureux, sans assumer le “qu’est ce que j’en fais”.


    • DUGUESGLIN Le 27 juillet 2014 à 18h05
      Afficher/Masquer

      Josephine : “Qu’est-ce que j’en fais” ?
      Il faut que les informations soient complètes pour en faire quelque chose.
      Si c’est un accident, erreur humaine d’accord.
      Mais si c’est un acte volontaire, cela change tout, car il devient possible de dénoncer les coupables et obtenir leur condamnation.
      De plus, pour le cas où il s’agirait d’un coup monté dans le but de discréditer le Donbass et la Russie, l’effet se retournerait, et une intervention potentielle de l’OTAN annihilée..


      • DUGUESGLIN Le 27 juillet 2014 à 18h15
        Afficher/Masquer

        Pour le moment l’incertitude restera si l’enquête n’apporte rien et nous aurons d’un côté ceux qui sont persuadés que Poutine est derrière et ceux qui sont persuadés que les extrémistes de Kiev ne reculent devant rien. Encore une fois deux camps opposés.
        Si au contraire la preuve d’un accident est indiscutable, celui ou ceux qui ont commis l’erreur doivent être poursuivis pour homicides (involontaires). Ce n’est pas rien tant de morts d’un coup.


      • benoit Le 27 juillet 2014 à 19h19
        Afficher/Masquer

        Au risque de paraître désagréable vous êtes en retard d’une bataille : les preuves sont en train d’être effacées – sinon, comment expliquer que les contenus des boites noires, résumables pour l’enregistreur de voix à un vulgaire fichier mp3 téléchargeable en quelques fractions de secondes sur internet, n’aie toujours pas fait l’objet de la moindre conférence de presse ni transcription, et que la presse aux ordres ne s’en émeuve pas le moins du monde? Alors que nous avons tous bien lu que dès vendredi, les données avaient été récupérées avec succès ? Ne serait-ce pas utile d’avoir l’explication directe par l’échange entre les pilotes (paix à leur âme) et les contrôleurs aériens concernant 1) la trajectoire 200 km (ou mi) plus au nord par rapport à la trajectoire des vols Malaysia des jours précédents qui étaient hors zone de combat (l’argument météorologique de la presse anglo-saxonne pour ce détour ayant été démenti par Malaysia Airlines) ; 2) ” l’embardée” de 14 km qui s’est produite juste avant le drame ? Il est clair pour moi que nous en apprendrions beaucoup, beaucoup trop pour certains. “Plus c’est gros et plus ca passe”, est malheureusement un adage toujours plein d’actualité. En gros ce qu’on peut comprendre c’est que cette escroquerie a mal tourné (pas le fait d’abattre l’avion ce qui faisait partie du plan, mais le fait d’être découverts et de ne pas pouvoir mettre cela sur le dos des insurgés), donc comme russes et américains savent pertinemment que les missiles sont partis de la défense antiaérienne ukrainienne (156e régiment) et que ce secret ne pourra être gardé très longtemps par les USA, ces derniers sont donc en train d’inventer en concertation avec le régime de Kiev une histoire mettant en cause les pauvres gusses en bout de chaîne qui avait la main sur la mise à feu dans le BOUK (j’ai lu je ne sais plus ou qu’ils avaient été emmenés pour interrogatoire, et sans vouloir être cynique le cadavre de ces pauvres gars est actuellement en train de pourrir dans un fossé près de la zone des combats …) et en passant sur le fait que ces exécutants en bout de chaîne ne faisaient que faire ce qu’il leur était demandé (pour qui a fait son service militaire vous savez que vous n’êtes qu’un pion). Pour peu que les données IFF (identification ami – ennemi) n’aient pas été sur leur écran, ces exécutants n’avaient pas l’information selon laquelle il s’agissait d’un avion civil – ou alors leur cible était le Su-25 qui passait par là à ce moment là – ou alors on leur a dit que ce n’était qu’une image et qu’il ne fallait pas en tenir compte. N’oublions pas à ce sujet que l’exercice “Sea Breeze” qui comportait des exercices de guerre électronique et de défense anti-aérienne en coopération avec l’OTAN se terminait justement ce jour là. Est-ce un hasard et une coïncidence ? Tout comme était certainement un hasard et une coïncidence le fait que le 11 septembre 2001, des exercices militaires donc certains consistaient à introduire de fausses images radars sur les écrans des contrôleurs militaires simulant des détournement d’avions (recherchez “Northern Vigilance”, “Vigilant warrior” et “Amalgam Virgo” sur internet et vous verrez bien ce qui se dit sur le sujet). Coïncidence, quand tu nous tiens … Je propose de continuer ce travail de recherche collaborative concernant MH17 afin d’aller jusque au bout quant aux scénarios possibles. Il y a quand même des gens qui meurent à cause de tout cela, ne l’oublions pas. Paix à leur âme.


        • benoit Le 27 juillet 2014 à 19h25
          Afficher/Masquer

          Ne soyons pas trop affirmatifs : “le cadavre de ces pauvres gars est SANS DOUTE actuellement en train de pourrir …”


        • odjo Le 28 juillet 2014 à 01h18
          Afficher/Masquer

          je suis assez d’accord avec vous apart peut-etre “cadavres dans le fosse” mais concernant ces exercices de l”otan dans cette zone . Exercice sea breeze 2014 .La premiere fois que j’en ai entendu parle ca m’a etonne et fait reecouter le programme sur RT anglais cross-talk du 23 Juillet 2014 . Peu en ai dit mais laisse imaginer des scenarios de surveillance peut-etre manipulation electronique de cette zone qui nous concerne dans ce vol tragique . Ce serait bien d’en savoir plus . Si vous avez des liens faites-les nous connaitre ?


    • DUGUESGLIN Le 27 juillet 2014 à 18h26
      Afficher/Masquer

      Seule la vérité entière et complète peuvent calmer les esprits, et calmer les va-t-en guerre qui veulent faire la guerre à la Russie, ce n’est pas rien.
      La thèse de l’accident sans dire qui est à l’origine est un moyen de conciliation, mais ne régle rien.
      Ceux qui donnent les éléments qu’ils détiennent sont moins soupçonnables que ceux qui disent avoir des preuves sans les fournir. Si Kiev détenait des preuves contre les séparatistes elle s’empresserait de les fournir, c’est évident!! Mais elle ne le fait pas. Pourquoi??
      De cette question; qu’est-ce que j’en fais??


  24. madake Le 27 juillet 2014 à 12h03
    Afficher/Masquer

    La phrase que ma défunte mère répétait souvent,
    “l’anglais est la langue internationale”
    doit être considérée avec du recul et une réflexion approfondie.

    L’internationalisation de l’anglais assure aux pays anglophones dominants (USA, GB….) une forte dominance informationnelle. Et celà tant du point de vue des informations diffusées par les médias, que dans la recherche scientifique ou à travers les fictions qui créent un imaginaire culturel commun et fondamental.
    L’importance des séries américaines sur l’imaginaire mondial est énorme.
    Trop sans doute.
    Car à travers ces films téléfilms et séries, 24h, House of cards, etc, on diffuse une mythologie et des valeurs bien éloignées de la vie réelle.
    Pour être soumis (sic!) à cette dictature médiatique, Inutile de regarder la TV comme le français moyen (+ de 3h45 par jour !!! quand même). Tout le monde a en mémoire plusieurs fictions où l’on voit des terroristes irakiens, iraniens, impliqués dans des actions contre les USA?

    Voyons le revers sombre d’un anglais international et défendu comme tel.

    J’ai connu un gamin de 16 ans au Maroc, qui était consterné par sa nationalité et désespérait de son avenir. Son leitmotiv était : je suis né dans le mauvais pays!…
    Il était intelligent, mais nourri de séries et de dvd américains, où les flics roulent en ferrari et où toutes les villas ont une piscine…

    Comment se construit l’imaginaire et les valeurs d’une population qui passe un peu moins du quart de son temps de vie (24h dont on retire juste 8h de sommeil restent 16h d’activité) à regarder une TV où l’on voit en boucle,
    les séries, films sus-nommés,
    des émissions de divertissement où l’on ne parle ni de duos, ni de duels, mais de “battles”,
    des “informations” dont le présent blog montre bien la qualité, la pertinence et “l’impartialité”.

    Il est sur que la désinformation de masse devient facile face à un imaginaire commun où le type basané à l’écran où le blondinet rougeaud imbibé de vodka, sur l’écran de TV et dans la pensée de tous sont les méchants..

    Je ne suis pas en train de taper sur l’anglais en tant que langue, n’importe quelle autre langue dans les mêmes conditions aurait des effets délétères.

    L’un des piliers de l’étude scientifique du langage, est, disent les scientifiques, que la langue structure la pensée.

    Nous sommes à une époque où les médias, les informations, et même, la langue devient une instrument de domination et une arme.

    Une des forces de l’humanité, tient à sa diversité.
    La diversité et les relations entre toutes les formes de vie fondent l’équilibre naturel de la vie.
    Cet équilibre, est souvent ignoré, et toujours sous estimé.
    Ce qu’on appelle aujourd’hui la biodiversité, c’est ce qui assure un équilibre global robuste et résilient à la nature… depuis quelques années déjà.

    Nous en faisons partie, et vouloir tendre vers une humanité anglophone et/ou standardisée n’est simplement pas viable.

    Pensez à celà:
    Si le net n’était pas là et que seuls les “informations anglophones” étaient diffusées, de quoi parlerions nous en ce moment?


    • perceval78 Le 27 juillet 2014 à 16h51
      Afficher/Masquer

      Olivier doit faire de l’Humour @madake, ton post m’a bien plus.Car il me semble que tu es au coeur du problème.Une fois qu’on sera sorti de l’Europe, de l’OTAN et de l’EURO , il faudra bien reconstruire et ca me plairait bien de reconstruire en commencant par la langue.

      Claude Hagege dit que les 2 langues qu’il éprouve le plus de mal à apprendre sont le Russe et l’Arabe, c’est peut être pour ça qu’ils ont des problèmes avec les US, John Mc Cain n’arrive pas à les comprendre.
      =
      http://www.youtube.com/watch?v=xjDdvAdccR0
      =
      Je me suis passionné il fut un temps pour les travaux de Luigi Scavalli Forza un italien qui
      mélangeait études génétiques et études linguistiques.
      =
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Luigi_Luca_Cavalli-Sforza
      =
      D’origine bretonne j’essayais de remonter mon arbre linguistique.J’ai toujours pas compris pourquoi si peu de mots Bretons sont passés dans la langue Francaise (BaraGouiner : discuter le pain Bara et le vin Gwin) mais à part ça : NADA. Sans doute que le Breton s’est trouvé dans la même position par rapport au Francais que le Francais par rapport au Globiche Anglo Saxon.

      A part ça parce que j’en discuterais des heures, je crois que l’ école Francaise de Linguistique se défend plutot bien.

      ex: Jean Marie Hombert Linguiste Francais
      =
      http://www.youtube.com/watch?v=SmDXlUhUk-s&list=PLEE31A5547B71F62B
      =
      Désolé il est du CNRS (le vrai) je crois qu’il a écrit pas mal de bouquins.
      =
      http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/Annuaires/Index.asp?Action=Edit&Langue=FR&Page=Jean-Marie%20HOMBERT
      =
      Un linguiste qui dit du mal de l’anglais et qui écrit ses bouquins en anglais
      ben oui tout le monde porte ses propres contradictions.
      =
      http://www.lesinfluences.fr/Guy-Deutscher-le-linguiste-qui.html
      =
      Donc pour nous protéger de l’Anglais, je propose d’interdire : GOOGLE, TWITTER et FACEBOOK en France raison invoquée : Espionnage d’état …


    • odjo Le 28 juillet 2014 à 00h41
      Afficher/Masquer

      Bien que vivant en pays a langue anglaise j’apprecie l’esprit critique trouve ici sur ce site et d’avoir decouvert qu’ici vit bien un melange d’idees pour, je l’espere, un avenir meilleur .
      Je ne me lasse pas de dire que toutes series TV est avant tout un moyen de faire avaler la pub qui parraine ces emissions .


  25. Olivier Berruyer Le 27 juillet 2014 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Attention, vous êtes dans le caniveau là…


    • madake Le 28 juillet 2014 à 14h48
      Afficher/Masquer

      Je ne crois pas avoir tant dévié.
      Lorsque les choses seront retombées (ou pas…) et qu’on considérera la façon dont l’information et la désinformation ont été répandues, le rôle des sources américaines sera plus flagrant.

      La tendance actuelle est à la concentration des médias dans des mégagroupes de presse.
      Ces groupes s’alimentent sans plus d’investigations auprès d’un faible nombre de sources, souvent officielles, celà donne un caisse de résonance énormes aux médias anglophones et surtout américains.

      Ce que je voulais exprimer, c’est la nécessité de conserver une grande diversité, culturelle et linguistique de nos sources d’information.
      Sinon, nous n’aurons plus d’inquiétude quand à l’anglais, gageons que la novlangue émergeante saura nous rassurer.


  26. Crapaud Rouge Le 27 juillet 2014 à 12h12
    Afficher/Masquer

    Puisque c’est le billet “provisoirement final”, je joins ma voix au concert de louanges et de remerciements. Les articles fouillés que l’on trouve ici peuvent être critiqués, au même titre que n’importe quel texte, mais ils s’opposent à ceux des merdias, qui ne sont que des résumés lapidaires. Avec eux les gens peuvent se croire “informés”, en réalité ils avalent des opinions préparées comme les plats cuisinés.


  27. paul-1234 Le 27 juillet 2014 à 12h37
    Afficher/Masquer

    Un article intéressant du DWN sur la justification des nouvelles sanctions en raison d’un traitement indigens qu’auraient fait les résistants de l’Est, alors que ce n’est pas le cas …

    La traduction de l’Allemand vers l’Anglais est de meilleure qualité que vers les Français :

    One of the new arguments as grounds for sanctions against Russia are: The rebels have treated the bodies of the victims of the downed aircraft undignified. Federal Foreign Minister Steinmeier has made this U.S. version to own. But the eyewitness account of a reporter ORF shows that the rebels have acted entirely correct in dealing with the corpses.

    http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2014/07/27/reporter-widerlegt-kerry-und-steinmeier-keine-leichen-schaendung-durch-rebellen/


    • anne jordan Le 27 juillet 2014 à 19h00
      Afficher/Masquer

      En France , nous serions très heureux d’avoir des articles de la qualité de ce dernier , qui semble , à lire son titre ,être un journal plus dédié à l’économique .
      A la fin de l’article le journaliste conclut : il faut dire que dans toute cette affaire , on nous a présenté les bons d’un côté , Kiev et ses soutiens, et les méchants de l’autre , les séparatistes ; or ici , il n’y a ni bons ni méchants , du moins pas dans la globalité des populations .
      Et , dans son enquête , il souligne une évidence ( bien exprimée par Borodaï )
      ” par 30° , et temps de pluie , il eût été inhumain et indécent de laisser les cadavres sur place … ”
      contredisant par ces propos la doxa sur la barbarie des pro – russes , il mérite le nom de journaliste !


      • paul-1234 Le 27 juillet 2014 à 21h13
        Afficher/Masquer

        Voila pourquoi je lis surtout la presse allemande, mais aussi parce que j’y suis aussi très souvent pour mes activités pro.


  28. ig Le 27 juillet 2014 à 13h11
    Afficher/Masquer

    L’histoire se poursuit: frappe près du site du crash, les policiers néérlandais et australiens annulent leur déplacement sur le site. ( romandie.com)

    Prochaine étape: OTAN sur le site pour sécuriser, avec intervention militaire?

    Je suis passionnée de romans policiers, mais ne supporte pas ceux dans lesquels on comprend dès le début le scénario, le déroulement, et les coupables. Humour, noir bien sûr.


    • Sylba Le 27 juillet 2014 à 20h23
      Afficher/Masquer

      Pendant que les “experts” font durer les choses à Kiev, on peut aussi s’attendre à ce que des projectiles atterrissent opportunément en plein sur ce qui reste du 777, empêchant de déterminer quel genre de projectile (air-sol ? air-air ? autre ?) a pu l’atteindre.


  29. ril Le 27 juillet 2014 à 13h22
    Afficher/Masquer

    La crise en Ukraine constitue une nouvelle (et forte) occasion de voir comment, sous les pavés lisses et aseptisés de l’Union, la vieille Europe fait son grand retour. Au-delà des postures communautaires, chaque Etats-membres retrouve en effet, dans le face-à-face avec la Russie, ses réflexes diplomatiques pour ainsi dire inchangés depuis le Congrès de Vienne de 1815.

    http://www.eric-verhaeghe.fr/les-paves-lunion-vieille-europe-revient/


  30. miclav Le 27 juillet 2014 à 13h38
    Afficher/Masquer

    http://m.lesechos.fr/industrie-services/crash-du-mh17-en-ukraine-les-experts-renoncent-a-se-rendre-sur-place-0203667821690.htm

    “La piste du missile russe se confirme
    Le gouvernement britannique a jugé samedi qu’il était “hautement probable” que le Boeing de la Malaysia Airlines qui s’est écrasé le 17 juillet dans l’est de l’Ukraine ait été abattu par un missile sol-air fourni par la Russie et tiré depuis une zone contrôlée par les rebelles pro-russes. “Compte tenu du corpus important et croissant de preuves crédibles, à défaut d’information contraire convaincante, nous pensons qu’il est hautement probable que le vol MH17 ait été abattu par un système de missile sol-air russe de type SA-11 opérant depuis une zone tenue par les séparatistes soutenus par les Russes dans l’est de l’Ukraine”, écrit le Foreign Office dans un communiqué intitulé “Mythes russes sur le vol MH17”.

    “La Russie a diffusé une série de déclarations contradictoires imputant à l’Ukraine cette attaque mais nullement étayées par des faits”, ajoute Londres. Le Foreign Office relaie également des informations selon lesquelles les séparatistes tenteraient de compliquer les investigations des experts aéronautiques en altérant le site du crash. Ils projetteraient notamment de disséminer sur les lieux des pièces d’autres aéronefs.”

    C’est décourageant de voir comment les agences, sous couvert de citer l’une des parties (en soi c’est bien sûr une information, se permettent les pires entorses à la déontologie


    • Olivier Berruyer Le 27 juillet 2014 à 13h49
      Afficher/Masquer

      “mais nullement étayées par des faits”,

      Alors que les accusations américaines, oullalal plein de faits mais helas secrets 🙂


      • Julien Le 27 juillet 2014 à 18h27
        Afficher/Masquer

        Cela auraité été agréable que vous mettiez autant d’énergie à analyser la version russe que l’américaine…
        Vouloir dénoncer un bourrage de crane en ignorant royalement le bourrage de crane du camp d’en face, en voilà une bonne idée pour dénoncer la rigueur de certains médias…


        • Surya Le 27 juillet 2014 à 19h20
          Afficher/Masquer

          Vous avez vu la “version russe” reprise dans les médias français quelque part ?


      • miclav Le 27 juillet 2014 à 19h48
        Afficher/Masquer

        “Ils projetteraient notamment de disséminer sur les lieux des pièces d’autres aéronefs.”
        Et ça, ça sort d’où?!!
        Ils sont tellement forts qu’ils savent ce que PROJETTE l’ennemi. Et les choses sont tellement bien faites, qu’on va retrouver d’ici quelques jours des pièces d’autres aéronefs, mais qui n’auront rien à voir avec le crash bien sûr…


        • Sylba Le 27 juillet 2014 à 20h30
          Afficher/Masquer

          Ils veulent surtout discréditer par avance tout ce qui résulterait de l’examen des impacts sur la carcasse : il faut croire qu’ils seraient dangereusement probants, comme les enregistrements du contrôle aérien prestement mis à l’abri des investigations par le SBU.


    • benoit Le 27 juillet 2014 à 15h55
      Afficher/Masquer

      “Missile Sol-Air fourni par la Russie” … on voit bien que Kerry le Skull & Bones est un avocat qui sait jouer sur les mots pour influencer un auditoire sur l’ignorance duquel il compte : L’armée ukrainienne est équipée de matériel russe depuis toujours, et le nouveau régime de Kiev utilise ce matériel mais c’est une belle pirouette que d’insinuer que la Russie porte la responsabilité de l’utilisation qui en est faite. Ou alors on aboutit à cette contradiction que la Russie porterait la responsabilité de l’utilisation des Mi- 24, Su-25, des canons, mortiers et Grad utilisés par les néos-nazis de Pravy-Sektor, qui bombardent les populations du Dombass … et les postes frontières russes ! … au motif que ces armes on été fournies par les russes ! Ces psychopathes de l’Asile-sur-Potomac nous prennent vraiment pour des nouilles.


    • languedoc 30 Le 27 juillet 2014 à 19h12
      Afficher/Masquer

      C’est d’un ridicule total. Comment peut on savoir que le missile qui a “probablement” abattu le MH17 était un missile” fourni par la Russie”? Il faudrait pour pouvoir étayer cette idiotie amener les restes de ce missile, est-ce que quelqu’un les a trouvé? Et, est-il possible de savoir ce qui est ukrainien et ce qui est russe, ils se servent tous les deux de la même camelote? Quant aux preuves crédibles, il n’y en a pas une seule qui ait tenu la route.Les américains avaient commencé le rétropédalage, les anglais reviennent au point de départ. Ils se comportent comme ils l’ont toujours fait, ils soutiennent les américains envers et contre tout, quelles que soient leurs turpitudes. Ils ont les boites noires chez eux, c’est vraiment inquiétant.


    • Papagateau Le 28 juillet 2014 à 00h53
      Afficher/Masquer

      Ils vont jouer la confusion entre le foreign office britannique et l’agence d’analyse des boîtes noires.
      C’est peut être la cause de la lenteur de l’agence : à défaut de faire mentir ses scientifiques, elle peut laisser courir les rumeurs et permettre des confusions avec le FO.


  31. Alain Le 27 juillet 2014 à 13h43
    Afficher/Masquer

    Le scénario le plus crédible que j’ai lu (il explique la présence des SU-25 qui ne sont pas des intercepteurs mais des avions d’attaques au sol dont l’armement air-air – missile R-60 – est pour l’auto-défense avec une charge militaire de 3,5kg pour la destruction d’autres avions de combat, il ne peut abattre un gros porteur):
    – Les Ukrainiens ont organisé un exercice de défense anti-aérienne
    – Les batteries devaient acquérir et suivre les SU-25 plastrons mais ne pas tirer de missiles
    – A un moment donné, les spots radar du SU-25 et du Boeing se sont confondus car dans le même axe
    – Lorsqu’ils se sont séparés, le radar a évidemment suivi le plus gros des deux
    – Reste inconnue la raison pour laquelle le missile a été tiré (erreur système ou humaine?)


    • benoit Le 27 juillet 2014 à 15h35
      Afficher/Masquer

      Donc selon vous : double coïncidence de confusion des 2 images radar accompagnée d’une erreur de mise à feu du missile ? autant dire une probabilité si proche de zéro qu’elle peut être considérée nulle


    • moderato si cantabile Le 27 juillet 2014 à 17h03
      Afficher/Masquer

      Allain, n’importe quelle “petite charge” peut abattre un “gros porteur” si cette charge vise le cockpit.
      Ne pas oublier que d’après les preuves radars publiées par les russes, ce Su-25 s’est trouvé à une distance de 3 à 5 Km du MH17 et si je me rappelle bien la configuration il était juste devant, sur la trajectoire.
      C’est comme tirer une balle dans la tête de quelqu’un à 3 à 5 mètres.


  32. Chris Le 27 juillet 2014 à 15h07
    Afficher/Masquer

    Les Etats-Unis ont indirectement confirmé le déploiement de systèmes de défense aérienne près de Donetsk en Ukraine le 17 juillet, le jour du crash du Boeing 777 malaisien, a déclaré l’agence RIA Novosti en référence à une source au ministère russe de la Défense.

    L’interlocuteur de l’agence a ainsi commenté une déclaration du porte-parole de la Maison Blanche Josh Ernest disant qu’une roquette qui a abattu l’avion Boeing 777 avait été tirée depuis le territoire contrôlé par les miliciens, à un moment où les systèmes de défense aérienne ukrainiens ne fonctionnaient pas.
    Selon la source, les États-Unis ont ainsi confirmé l’authenticité des données des images par satellite présentées lors d’un point de presse spécial tenu le 21 juillet au ministère de la Défense, au cours duquel il a été déclaré que l’unité de défense aérienne des forces armées ukrainiennes près de la ville de Donetsk comptait quatre divisions de missiles Bouk-M1.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_07_27/Ukraine-les-USA-confirment-indirectement-la-presence-de-systemes-de-defense-aerienne-pres-de-Donetsk-5770/
    J’ai comme l’impression qu’un ménage sélectif commence. Après la démission de Iatseniouk, l’auteur du “territoire contrôlé par les miliciens”, soit Kolomoïsky, est désignée comme porteur de chapeau, d’autant plus que les exactions de ces milices deviennent connues… Leurre ou pas, cette OP ferait coup double : dédouaner Kiev et se débarrasser des faschos très encombrants.
    Ou me trompé-je ?


  33. Pierre Louis Le 27 juillet 2014 à 15h55
    Afficher/Masquer

    Les forces de Kiev attaque la ville de Torez (dans la zone de cessez-le-feu) malgré les promesses de Kiev…

    Que disait encore Marie Harf ? Que les forces du régime kiévien avaient démontré qu’elles pouvaient tenir leur parole dans ce domaine, n’est-ce pas ?


  34. MASS Le 27 juillet 2014 à 16h04
    Afficher/Masquer

    Beau débat qui reste objectif.
    Bâtir sur des hypothèses lorsque l’information du monde devrait révéler des faits…
    Quid des:
    – conversations pilotes contrôle aérien saisies,
    – preuves annoncées par les U.S. quelques heures après le crash,
    – premiers rapports issus de l’analyse des boites noires,

    Effectivement il sera difficile d’enlever de la tête des millions d”informés’ les gros titres qui font sensation; encore aujourd’hui on nous dit que les experts dépêchés sur place ne peuvent intervenir parce que la zone du crash est frappée de tirs.
    Encore faudrait il que ces titres disent que les tirs sont à l’initiative de l’armée Ukrainienne, car les pro-russes qui tiennent ce secteur ne se font pas la guerre seuls.
    Beaucoup d’images et vidéos montrent (les premiers parents sur site qui posent pour la photo souvenir) une zone du crash pourtant calme, je n’ai pas vu de photographies où les différents experts courent sous la mitraille, et pourtant depuis le premier jour on nous bombarde de titres visant à dire que ce sont les pro-russes qui rendent les opérations difficiles.
    Le travail des personnes sur place est massacré par les titres médias; et pourtant dans une zone de guerre qui ferait mieux?

    Au vu de tout ce qui a été développé, je doute que l’on connaîtra la vérité du qui a tiré le missile: l’incertitude demeurera et restera ‘Top Secret’ car il y a trop d’intérêts en jeu.

    Quelle que soit l’issue des débats; il demeure les guerres en Ukraine, Gaza, … et des milliers de civils sont tués chaque jour sans que cela ne prenne autant de dimensions.

    Le BRICS fait peur et peut être que…


    • VladP Le 27 juillet 2014 à 23h53
      Afficher/Masquer

      En plus, la zone du crash est en terrain découvert et il semble bien qu’il n’y a pas d’endroit où s’abriter dans les environs immédiats. Si il y avait des bombardements ou des tirs, ces messieurs les enquêteurs compteraient sûrement déjà des victimes.


  35. Thalie54 Le 27 juillet 2014 à 17h27
    Afficher/Masquer
  36. dawnone Le 27 juillet 2014 à 17h40
    Afficher/Masquer

    La carte avec la situation sur le terrain, la localisation des combats actuels, qui contrôle quoi etc.
    Très intéressant.


    • dawnone Le 27 juillet 2014 à 17h41
      Afficher/Masquer
      • Canto président Le 27 juillet 2014 à 18h26
        Afficher/Masquer

        Sur quel bouton faut appuyer pour mettre français ? lol guide moi


        • dawnone Le 27 juillet 2014 à 18h52
          Afficher/Masquer

          J’ai regardé un peu partout, mais je crois que la tradition francaise n’est pas possible.
          Mais je vais essayer d’aider un peu en traduisant les indicateurs:

          1. point d’exclamation – combat en cours
          2. feu – bombardement / attaque d’artelerie
          3. kalachnikovs croisés – combat
          4. tank qui brûle – tank abattu
          5. avion qui brûle – avion abbatu
          6. pont qui brûle – un pont détruit

          7. un homme noir – soldats
          8. un tank noir – des blindés etc
          9. un avion noir – l’aviation

          10. drapeau gris – territoire en question
          11. drapeau Ukrainien – la ville est contrôle par la junte
          12. drapeau de Novorossia – la ville est contrôlée par les forces républicaines d’autodéfense.


    • dawnone Le 27 juillet 2014 à 17h57
      Afficher/Masquer

      Pardon, pas le 17/08 mais le 27/08, aujourd’hui, rapporté par un habitant.


  37. DUGUESGLIN Le 27 juillet 2014 à 17h53
    Afficher/Masquer

    Ria Novosti il y a 5 heures: Les boites noires confirment que le MH 17 a été abattu par un missile.
    Mais rien n’est communiqué concernant les enregistrements entre les pilotes et la tour de contrôle.
    A mon avis le rapport d’expertise dira que le missile sol/air est responsable sans jamais révéler qui a tiré. Encore une affaire qui risque d’être enterrée, sans excuse vis à vis de la Russie, injustement accusée.


  38. Anne Le 27 juillet 2014 à 18h04
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce magnifique travail et ces commentaires fins et percutants à la fois, Olivier, vous êtes quelqu’un de remarquable, courageux et intelligent, vous avez apporté beaucoup à notre compréhension de ces semaines si pleines d’événements perturbants, douloureux et pleins de dangers.
    Nous étions pour la plupart révoltés par ce que nous entendions dans les médias laveurs de cerveau à destination des masses, (alors que des masses de gens finalement se rendent compte des grosses couleuvres que l’on veut nous faire avaler et beaucoup plus de personnes que l’on pense, très inquiets des volontés d’affrontements de gouvernements va t’en guerre ou corrompus
    sont prêts à se bouger pour empêcher les guerres, massacres, et affrontements), les élites autoproclamées feraient bien de se rendre compte qu’il ne faut pas aller trop loin et que prendre les gens pour des imbéciles risque bien de leur éclater à la figure…


  39. Joséphyne Le 27 juillet 2014 à 18h26
    Afficher/Masquer

    …….Il semble assez clair que l’avion a été descendu par accident par des Ukrainiens (sol-air ou air-air), reste à savoir s’ils étaient pro-Kiev ou pro-Donetsk, et, franchement, cela n’a guère d’intérêt à ce stade……..
    Rassurez-moi Mr Berruyer, cette phrase de vous n’est pas du tout représentative de tout le travail accompli par vos soins sur cette affreuse affaire.
    Menace de vous obliger au silence ou parano de ma part ?


  40. Frank Le 27 juillet 2014 à 18h37
    Afficher/Masquer

    L’antenne russe de la BBC a publié un reportage qui a été rapidement supprimé du site et des archives. Dans ce reportage figurent des témoignages de plusieurs personnes ayant vu des avions militaires qui suivaient le MH17 et ayant entendu des exposions dans le ciel.

    http://www.youtube.com/watch?v=zUvK5m2vxro

    (audio Russe, sous titres Anglais).

    Plus loin un homme dit que les avions militaires ukrainiens se glissaient dans le sillage des avions civils avant de venir attaquer les séparatistes au sol.


  41. fevil Le 27 juillet 2014 à 19h08
    Afficher/Masquer

    je ne comprends pas pourquoi certains de messages sont effacés.

    Il est peu probable que les choses s’arrangent. Puisque usa et Uk continuent de profiter du bruit ambiant pour mettre le feu à la zone.

    Je suis très inquiet.


  42. broutille Le 27 juillet 2014 à 19h21
    Afficher/Masquer

    Curieux non ? Que l’on se pose la question de ce que l’on pourrait faire avec des preuves, des traces, des faits… Alors qu’à aucun moment la presse subventionnée ne s’est demandée quoi faire avec… absolument rien, sinon du baratin à peine plausible (sachant d’où il émane : Kiev et John Kerry), du baratin jamais remis en question, ni même simplement vérifié. Et c’est ça qui est pratique avec le rien et le vide : on peut en faire tout ce que l’on veut, lui faire dire tout ce que l’on veut, surtout si cela peut toucher et influencer le plus grand nombre.

    L’un des usages possibles du fait et de la preuve serait donc : simplement éliminer le rien. Une sorte de nettoyage. Le rien, c’est comme le gros rouge, ça tâche et ça sent pas très bon. Les preuves, ça a un côté solide, tangible, bien qu’un peu suranné en ces temps de réseaux sociaux. C’est d’ailleurs ce qui pourrait définir un réseau social par rapport à la réalité : dans la réalité, des objets atteignent leur plus grande vélocité dans le vide ; dans un réseau social, c’est le vide lui-même qui se déplace — et c’est le vide qui se déplace avec la plus grande vitesse…


  43. ig Le 27 juillet 2014 à 19h22
    Afficher/Masquer

    Ah j’adore!!!!

    “Ukraine : Lavrov demande à Kerry de ne pas entraver le travail des experts de l’OSCE”
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_07_27/Ukraine-Lavrov-demande-a-Kerry-de-ne-pas-entraver-le-travail-des-experts-de-lOSCE-6426/


  44. Mat Le 27 juillet 2014 à 20h00
    Afficher/Masquer

    Comme tout le monde je ne peux que saluer le travail remarquable d’Olivier…

    J’ai une question concernant la cérémonie de remise des boites noires.
    Selon France Inter, Alexandre Borodaï a obligé les malaisiens qui récupéraient les boites noires à l’appeler “Son Excellence”, ce qui est qualifié par France Inter de provocation.

    Est-ce que les traductions dans nos medias sont correctes?
    En France, ce mot serait plutôt adapté pour un roi mais pas pour un premier ministre (même si c’est un premier ministre d’une république non reconnue par l’Occident)…
    Est-ce que culturellement, cela est classique ou non qu’un dirigeant politique ukrainien se fasse appeler “Son excellence”? Est-ce que Borodaï se prend pour un roi? (j’en doute)

    C’est peut-être un point de détail, mais cela participe à la diabolisation des opposants au régime de Kiev (et d’après les discussions avec mes connaissances, c’est très efficace)

    [[http://www.franceinter.fr/les-indiscrets-face-a-limpossibilite-de-poursuivre-les-investigations-les-experts-malaisiens-quitten]]


    • jacqueline Le 27 juillet 2014 à 20h15
      Afficher/Masquer

      Ah non ! Ce sont les malaisiens qui ont employé ” votre Excellence ” pour s’adresser à Alexander Borodoï, complètement surpris. Ils ne savaient pas comment l’appeler.

      Je ne retrouverais pas le lien , mais je l’ai lu qq part.

      Ce doit être une erreur de traduction du journaliste, il faudrait avoir l’esprit mal tourné pour présenter les choses d’une autre façon ! ( humour bien sûr )


      • Mat Le 27 juillet 2014 à 20h23
        Afficher/Masquer

        Sur France Inter il a été dit le contraire:

        Tous les experts malaisiens quittent l’Ukraine aujourd’hui. Ils étaient en début d’après-midi à l’aéroport de Kiev-Borispol. Selon le chef de la mission, il est pour l’instant impossible de continuer les investigations. “Elles reprendront peut-être, mais dans très longtemps” affirme-t-il. Il explique également que les séparatistes ont multiplié les provocations à l’égard de l’équipe, notamment lors de la remise des boîtes noires par Alexandre Borodaï, le chef de file des rebelles : ils ont été contraints de l’appeler “Son Excellence”. “Nous n’avons jamais répondu, notre mission, c était de récupérer les boîtes noires, et nous l’avons fait, explique le chef de la mission. Mais ces gens sont fous. Cette conférence de presse était surréaliste.”

        Par Antoine Giniaux, Vendredi 25 juillet à 14h07

        http://www.franceinter.fr/les-indiscrets-face-a-limpossibilite-de-poursuivre-les-investigations-les-experts-malaisiens-quitten

        Qui dit la vérité?


      • Ardèchoix Le 27 juillet 2014 à 20h30
        Afficher/Masquer

        J’ai lu ce truc sur le site France inter . Il était dit que Alexander leur avait demandé de l’appeler “Excellence” . Ayant regardé itw de ce gars pour la remise des boîtes noires , j’avais trouvé cela suspect . Le figaro avait repris ce court article sans la connerie du “journaliste” France inter.


        • jacqueline Le 27 juillet 2014 à 20h41
          Afficher/Masquer

          On peut retrouver facilement la conf de presse. Il n’y avait pas une ambience très tendue.

          Puis je me souviens encore de la photo lors de la remise des boites noires. Alexander est tout sourire, ça avait l’air plutôt “convivial” si on peut employer ce mot. J ‘ai dit ouf tant mieux ! Ils garderont une meilleure image de ces rebelles.

          Ces journalistes ne se sont pas déplacés sûrement, et ont encore moins cherché des photos des moments qu’ils décrivent, recopiant telles quelles les interventions de “pertubateurs” sur le web.

          N’importe quel singe pourra être journaliste.


          • Mat Le 06 août 2014 à 22h21
            Afficher/Masquer

            Le journaliste Antoine Giniaux a répondu sur le site de France Inter.

            http://www.franceinter.fr/les-indiscrets-face-a-limpossibilite-de-poursuivre-les-investigations-les-experts-malaisiens-quitten#comment-546520

            Mais il s’est bien défaussé. Il ne faut pas lâcher l’affaire. Je lui ai aussi envoyé un mail. Je vous invite également à commenter l’article de France Inter.


            • jacqueline Le 06 août 2014 à 22h46
              Afficher/Masquer

              Oui, il s’est bien défaussé. Chapeau l’artiste.

              Je ne lui envoie pas de mail, le premier a été censuré, le deuxième le serait aussi.

              Mais c’est bien , car il a une bonne collection de critiques et peut être qu’un jour il en aura marre de faire de la m**** s’il est pas viré avant.


    • Pavlo Le 27 juillet 2014 à 20h49
      Afficher/Masquer

      Il me semble que le titre “excellence” est la formule protocolaire diplomatique pour parler de ou s’adresser à un chef d’Etat. Qu’il soit roi, prince, president ou premier ministre selon le pays.

      En clair, lorsque le representant malaisin qualifie le chef politique de la Republique Populaire de Donetsk de “son excellence M. Borodaï” il fait une reconnaissance implicite de la dite republique.
      Et c’est évidemment ce qui a fait très mal à Kiev.

      Je doute qu’on aie “obligé” (c’est à dire, en usant de menaces de coercion) les malaisiens; par contre il est plus que probable que cela aie été “suggeré” ou “indiqué” (genre les malaisiens demandent quelle formule employer, ou bien les represenants de la RPD qui, en s’adressant aux malaisiens, et en parlant de leur chef politique, utilisaient cette formule.
      Je doute qu’il y aie eu coercion car ça aurait été politiquement d’une stupidité sans borne.
      Je penche plutôt pour les medias jouant sur l’ambiguité et faisant dans l’outrance.


      • Andrea Le 28 juillet 2014 à 11h59
        Afficher/Masquer

        Dans un bref cours sur la diplomatie j’avais appris que “ Excellency ” était le terme a utilisé quand il n’y en avait pas d’autre (pour un personnage d’état) ou qu’on était paumé, et que cela ne serait jamais mal pris. C’est compris comme ‘une honneur’ par défaut ou maladresse et donc accepté gracieusement. Qq d’autre peut reprendre au besoin, p. ex “Yes we are happy to welcome his Excellency Ambassador Jones”, signalant que le terme correct est Ambassador.


    • VladP Le 27 juillet 2014 à 23h41
      Afficher/Masquer

      Monsieur, en français, pour un Roi, on dit “Votre Majesté”. Pour un Prince “Votre Altesse”. Pour un Ambassadeur ou un 1er ministre “Votre Excellence” est adéquat. On s’adresse à un officier par son grade “Mon Général” (De Gaule). “Maître” pour un avocat ou un notaire, et “Monsieur” ou “Madame” pour vous et moi.
      Je suppose que pour un malais, un homme qui se bat pour sa liberté est, au moins, au civil, une “excellence”.
      Le wagon d’insanités puantes de France-Inter ne change rien à l’affaire.


      • Mat Le 28 juillet 2014 à 00h32
        Afficher/Masquer

        D’après la fiche wikipedia du prédicat “Son Excellence”, vous avez raison, celui-ci est parfaitement adapté pour un 1er ministre. Si les malais reconnaissent (implicitement) la République de Donetsk, alors ce terme est adéquat.

        Maintenant la question qui se pose est : Est-ce que Borodaï a imposé ce terme au malais ou non? (c’est la version de France Inter, qui ne semble pas reprise ailleurs dans les medias)

        J’ai plutôt l’impression que c’est une grosse erreur (volontaire ou non) du journaliste de France Inter… qui est le seul à avoir entendu le chef de la mission malais critiquer le déroulement de la cérémonie de remise des boites noires.


  45. Nanker Le 27 juillet 2014 à 20h36
    Afficher/Masquer

    “iraniennes des USA, vol 655 Iran Air , 1988 [Pour mémoire, Georges Bush : « I will never apologize for the United States — I don’t care what the facts are… I’m not an apologize-for-America kind of guy. »

    Petite précision : l’avion a été descendu alors que c’était R. Reagan qui était aux affaires. Papa Bush n’a fait qu’hériter du dossier à partir de janvier 1989.Par contre pour Lockerbie il était à fond dedans…


  46. Albert Berlin Le 27 juillet 2014 à 20h48
    Afficher/Masquer

    Les forces de Kiev attaque la ville de Torez (dans la zone de cessez-le-feu) malgré les promesses de Kiev…

    Que disait encore Marie Harf ? Que les forces du régime kiévien avaient démontré qu’elles pouvaient tenir leur parole dans ce domaine, n’est-ce pas ?


  47. VladimirK Le 27 juillet 2014 à 23h13
    Afficher/Masquer

    En théorie, l’Ukraine devrait indemniser les familles de victimes. Comment fera-t-elle ? Avec quel argent ?


  48. VladimirK Le 27 juillet 2014 à 23h23
    Afficher/Masquer

    Un article de la presse Malaysienne ; entrevue d’un responsable malaysien de retour au pays et qui confirme que les séparatistes ont coopéré autant qu’ils le pouvaient.

    http://www.thestar.com.my/News/Nation/2014/07/27/Officers-Separatists-gave-full-cooperation/

    Journaliste Malaysien Patrick Lee, sur place à Donetsk qui confirme que les combats continuent à proximité du site, malgré la promesse de cesser le feu du gouvernement Ukrainien sur un rayon de 40 km

    http://www.thestar.com.my/News/Nation/2014/07/24/Its-like-living-in-a-zombie-apocalypse-Almost-everyone-has-fled-from-Donetsk/

    http://www.thestar.com.my/News/Nation/2014/07/22/Face-to-face-with-Ukraine-conflict-Civilians-in-Donetsk-asked-to-calm-down-amid-gunfire/


    • jacqueline Le 28 juillet 2014 à 00h19
      Afficher/Masquer

      Il faudrait envoyer à France inter le lien de l’interview du lieutenant malaisien !

      ainsi qu’ au jeune blaireau de journaliste, avec un petit commentaire.

      Je le ferais bien , mais je crois que j’aurais du mal à rester polie avec ces “crevures”.

      Merci de l’avoir donné, ça me réconforte.


    • jacqueline Le 28 juillet 2014 à 02h44
      Afficher/Masquer

      Pouchiline a été écarté, car il voulait négocier avec son oligarque local ( le barbu ), comme d’autres ont négocié avec les boches chez nous pour arrêter la guerre.

      Il y a une guerre entre oligarques, pour se partager l’ Ukraine et j’ai lu qu’ils ( Porochenko et d’autres ) essayeraient de coller le crash du boeing sur le dos du barbu qui vit en Suisse, pour l’écarter du partage.

      Lutter contre les nazis, et la corruption à grande échelle, c’est une noble cause, je ne vois pas ce qu’il y a à dire et on est surtout mal placés pour leur donner des leçons et les juger, puisqu’on soutient un gouvernement facho qui tire sur sa propre population.

      Dans ces révolutions , il ne manque pas de grandes gueules, de Conne Bendit et autres guignols trotskystes, mais il faut des gens qui tiennent la route quand en face on a des chars et qu’il pleut des bombes. C ‘est plus mai 68 à gueuler CRS SS.

      Alors peu importe qu’ils sortent du KGB ou du GRU ou du FSB. Borodaï a été très bon sur cette conférence sous haute pression. Et militairement Igor tient la route aussi parce qu’étant sous armés et moins nombreux, c’était un pari risqué. Il faut de l’expérience et tout le monde comprend qu’il n’ ait pas derrière lui une carrière de facteur. ( comme Besancenot incapable de gérer une manif , imaginons s’ils étaient armés ????? )

      Pas grand chose à dire s’ils veulent restaurer le prestige qu’avait leur pays, avant les bolchéviques. Notre gouvernement fait tout le contraire. Un pays qui n’a pas un peu de fierté, finit par se faire bouffer par les autres. Obama et Merkel prennent nos présidents pour des toutous qu’on promène en laisse et qu’on renvoie à la niche quand ils réclament un bout de gâteau. Ils vont lécher le fion à tout le monde ou presque.

      En fait cet article est plein de reproches sous entendus, reproches d’ avoir le courage, le cœur et les convictions qui nous font défaut. Surtout à nos journalistes , qui n’osent plus écrire la vérité de peur de perdre leur boulot et même pas le courage de changer de métier.

      Les accusations de tortures , sont fausses. Quand un jour il faudra faire les comptes, ils auront le témoignage de soldats ukrainiens blessés qu’ils ont fait soigner en Russie. Ils ne tabassent pas les déserteurs : des gamins. C ‘est pas leur intérêt de faire comme les fachos, tirer sur les ambulances et torturer quelques journalistes.


  49. Papagateau Le 28 juillet 2014 à 02h08
    Afficher/Masquer

    Téléférique de cavalese : un avion coupe le câble, les-americains-accuses-de-dissimuler-des-preuves .
    Comment la justice américaine à condamné à 6 mois de prison pour la disparition/ destruction de [b]boîte noire, [\b] et à presque zéro pour 20 morts (en Italie) du fait du manque de preuve.
    ´
    http://archives.lesoir.be/les-americains-accuses-de-dissimuler-des-preuves-cavale_t-19980206-Z0EUL1.html
    ´
    Les USA sont les amis des boîtes noires, mais des bonnes boîtes noires.


    • VladimirK Le 28 juillet 2014 à 03h31
      Afficher/Masquer

      Je me souviens de cette histoire d’avion de chasse US qui passe trop bas et coupe un câble…

      Comme quoi, il y a certaines histoires que l’on arrive à nous faire oublier



Charte de modérations des commentaires