Bon, une fois n’est pas coutume, voici une analyse de nature plutôt politique. Elle est de bon sens, ça fait chaud au cœur d’entendre un dirigeant de parti la tenir – et rien n’explique d’ailleurs qu’elle n’ait pas été portée dans la plupart des partis, tant elle est justement de bon sens.

Je rappelle que ce blog ne soutient aucun parti, mais essaye de donner parfois la parole à ceux à qui les médias ne la donnent pas.

J’ai donc bien aimé la colère de François Asselineau, pleine de sincérité, et que je partage totalement.

Quand je pense que les médias & Co essaient d’assimiler l’UPR à l’extrême-droite (comme tout dissident notez), eh bien écoutez ceci, et comparez avec FN, LR et le PS – et on verra vite où sont les extrêmes…

Sinon, merci de ne pas troller les commentaires sur le thème “vive l’UPR” (conseil amical, je vous assure que vous donnez une très mauvaise image de votre parti partout avec ce genre de propagande so-1910…), on enlèvera. Restons-en au fond de l’analyse, merci.

Source : Youtube, UPR, 22-07-2016

Capture d’écran 2016-07-23 à 14.13.21

François Asselineau analyse les causes et les effets de l’attentat de Nice du 14 Juillet 2016, dans un entretien donné le 18 Juillet 2016.

00:09. Condoléances et rappel du communiqué du 15 juillet:
https://www.upr.fr/actualite/france/c…
01:25. Le lourd tribut payé par les musulmans et le mythe de la guerre “Islam contre occident”.
06:16. Amateurisme et irresponsabilité du gouvernement.
09:25. La politique agressive de l’OTAN et de l’UE: Lybie, Syrie, Soudan…
17:32. Le verrouillage de la démocratie et la déclaration stupéfiante de Ségolène Royale.
21:25. Pourquoi la société voulue par nos gouvernants produit des détraqués et des désespérés.
27:07. Les 1,3 millions de morts civils commis par l’OTAN représentent plus de 15000 fois l’attentat de Nice.
28:51. Les propositions et les engagements de l’UPR pour mettre fin au terrorisme.

Source : Youtube, UPR, 22-07-2016

[…] Bien entendu c’est une abomination.

Rien, jamais, nulle part ni à aucune époque ne peut justifier de procéder à une telle tuerie de masse. Nous l’avons condamné avec la dernière énergie, comme d’ailleurs tout le monde bien entendu. Rien ne peut justifier cela et il faut évidemment prendre des mesures qui essaient d’empêcher la réédition de ce genre de forfait – j’y reviendrai dans un instant.

Il y a néanmoins quelques éléments que je voudrais apporter à cette affaire. Le premier élément sur lequel je voudrais insister – et d’ailleurs je m’étonne que seul l’UPR insiste à ce point, je n’ai vu aucune réaction politique qui en parle – c’est pour souligner, compte-tenu du lieu où cela s’est passé, la proportion très importante de victimes étrangères, de non-Français.

Au moment même où je parle, on sait qu’il y a au moins 34 personnes de nationalité étrangère parmi les tués, et il y en a encore un certain nombre dont on ne connaît pas la nationalité. Ça veut dire qu’il aura lorsque les comptes seront effectués au moins 40 % des personnes décédées qui sont de nationalité étrangère. Et parmi celles-là on sait qu’il y a d’ores et déjà à peu près 16 personnes qui sont à coup sûr des musulmans. Il y a notamment 4 kazakhs, 4 algériens, plusieurs tunisiens, des marocains, qui sont morts dans cette affaire. La première victime d’ailleurs est une mère de famille, une Marocaine vivant en France qui avait sept enfants et qui a été la première fauchée par le camion.

Evidemment, c’est un décompte macabre sur lequel normalement il faudrait jeter un voile pudique. Mais compte-tenu de la situation et compte-tenu de la lecture extrêmement particulière visant à jeter de l’huile sur le feu de la société française – cette lecture qui est diffusé à satiété à la fois par le gouvernement et par tous les partis politiques de l’extrême droite jusqu’à la gauche comprise – je trouve quand même qui l’eut été et il est de la responsabilité du gouvernement et des responsables politiques de calmer le jeu et d’insister sur le lourd tribut payé par les musulmans dans cette affaire. Il y a eu 16 musulmans qui sont morts dans cette affaire. Alors, j’assiste là-dessus parce qu’on a de plus en plus l’impression quand on voit les médias qu’il s’agit d’une guerre livrée d’un seul coup par des musulmans au monde occidental. C’est exactement présenté comme ça.

Alors ça nécessite qu’on regarde ça d’un petit peu plus près. Bien sûr, je n’ignore pas qu’il y a dans le Coran des versets, qui si on les prend au pied de la lettre incitent à la violence et à la tuerie dans le cadre de ce qu’on appelle le djihad. Je ne l’ignore pas : quand j’étais plus jeune, j’ai donné des cours en facs ou dans des grandes écoles où je présentais les grandes civilisations du monde, et où je parlais notamment du coran. Ce que je n’ignore pas non plus, c’est que dans le Coran, il y a des versets qui disent également le contraire. Il y a notamment le verset 238 de la Sourate 2 qui dit « nulle contrainte en religion ». Donc on peut trouver dans le Coran des versets qui poussent au crime et des versets qui poussent au contraire à une religion de paix.

Je n’ignore pas non plus que c’est également ce qu’on trouve dans la Bible, notamment dans l’Ancien Testament, et dans la Torah. Il suffit de lire le Lévitique ou le Deutéronome pour voir qu’il y a également dans la Bible des appels à la lapidation de la femme adultère par exemple, et des appels au meurtre.

Seulement voilà, les religions sont une chose et puis l’application que les hommes en font en est une autre. Or actuellement s’il y a effectivement un problème dans le monde musulman, c’est parce que il y a un pays, l’Arabie Saoudite pour ne pas le nommer, qui depuis le 19e siècle avec le soutien constant des États-Unis d’Amérique, pousse à une seule lecture ultra-littérale – le régime « wahhabite » et avec également les salafistes qui sont derrières – poussent à une lecture ultra-littérale du Coran, que ne partage pas 90% du monde musulman. Voilà la situation.

J’ajoute que le tueur de cette affaire se révèle être à l’examen quelqu’un qui mangeait du porc, qui buvait de l’alcool, qui avait pareil-t-il une sexualité débridée, qui ne respectait pas le ramadan, qui ne se rendait pas à la mosquée, donc qui en fait, n’était pas musulman.

Alors, aux dernières nouvelles, il parait qu’il s’était radicalisé dans les trois semaines ou les quinze jours précédant la tuerie. Mais, qu’est-ce que ça veut dire ? Nous avons à faire à des gens, il y a 16 musulmans qui sont morts dans cet attentat, et puis il y a un assassin qui est là et qui lui n’a pas une pratique musulmane semble-t-il, et qui est mis en avant pour faire croire au peuple français qu’en fait la France serait attaquée par l’Islam.

Alors moi, je voudrais être très clair sur cette affaire parce le vent, un vent mauvais c’est levé sur notre pays. Maintenant on ne peut plus écouter quelqu’information que ce soit sans qu’on ait des prophètes de malheur qui nous explique que la France va vers la guerre civile, que la France serait attaquée, que la France serait en guerre. J’ai lu des déclarations insensées, de la part de prétendus responsables politiques de niveau national qui demandent quasiment l’ouverture de camps de concentration, quasiment un flicage généralisé de toute la population – comme si d’ailleurs ce qui est pratiqué sous l’état d’urgence s’était révélé efficace, ce qui n’est pas le cas. Je rappelle que nous sommes sous l’effet de l’état d’urgence depuis le mois de novembre de l’année dernière. Donc, on a affaire en réalité à une classe politique qui a perdu la tête au premier rang de laquelle monsieur le Président de la République Française et le Premier Ministre qui ont totalement failli à leur tâche. Leur tâche c’est quoi ? C’est d’abord d’assurer la sécurité des français et de rassurer les français et d’œuvrer à l’union nationale.

Il faut dire à nos compatriotes de confession musulmane qu’ils sont français comme les autres, et comme les autres ils doivent appliquer les lois de la République, ce qui est le cas de la grande majorité d’entre eux d’ailleurs. Il faut expliquer à nos compatriotes de confession musulmane comme d’ailleurs à nos compatriotes de toutes les autres confessions que la République Française ne connaît pas le communautarisme que la République française ne connaît que des citoyens.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

121 réponses à [Vidéo] Attentat de Nice – Responsables et coupables – L’analyse de François Asselineau

Commentaires recommandés

Caliban Le 24 juillet 2016 à 01h36

Merci de relayer cette vidéo. C’est bien la première fois que j’entends proposer que des excuses officielles soient présentées pour les 1 300 000 de civils tués en Irak, Afghanistan, Syrie et Libye. Le plus vite sera en effet le mieux, mais pour que cela soit sincère et suivi d’effet (retrait des troupes) la sortie de l’OTAN est nécessaire.

  1. Michel Ickx Le 24 juillet 2016 à 01h24
    Afficher/Masquer

    Cette video de François Asselineau me rappelle l’indignez-vous du regretté Stéphane HESSEL. Cela fait du bien de nos jours d’entendre une saine colère sur les marches du temple européen.


    • Henri Tanson Le 24 juillet 2016 à 08h04
      Afficher/Masquer

      Michel Ickx,
      À la différence de Stéphane Hessel, Asselineau ne fait pas que s’indigner et puis c’est tout : il analyse les causes et propose des solutions. Politiques, et de bon sens.
      Quand les analyses sont sérieuses et qu’elles ne sont pas limitées par les raisons du politiquement correct, les solutions sont tout simplement évidentes.
      La violence dont nous sommes les victimes ne peut s’expliquer qu’en cherchant à comprendre, d’un côté, qui se cache derrière DAESH, et d’autre part, pourquoi notre société est capable de produire des déséquilibrés prêts à commettre ce genre de boucheries insensées.
      Le regard lucide d’Asselineau nous permet d’avancer dans la compréhension de cette foire mondiale dans laquelle beaucoup de nos “responsables” ne sont que des marionnettes ; il est assez seul sur la scène politico-médiatique. Avec Olivier Berruyer. Nous en aimerions d’autres, beaucoup d’autres…


  2. Caliban Le 24 juillet 2016 à 01h36
    Afficher/Masquer

    Merci de relayer cette vidéo. C’est bien la première fois que j’entends proposer que des excuses officielles soient présentées pour les 1 300 000 de civils tués en Irak, Afghanistan, Syrie et Libye. Le plus vite sera en effet le mieux, mais pour que cela soit sincère et suivi d’effet (retrait des troupes) la sortie de l’OTAN est nécessaire.


  3. Laurence Le 24 juillet 2016 à 01h38
    Afficher/Masquer

    Sympa de voir une vidéo de François Asselineau sur ce site qui a toujours été d’une neutralité politique exemplaire. Comme d’habitude son analyse est pertinente. Je suis apolitique mais je ne peux m’empêcher de suivre les différentes conférences de François Asselineau toujours pleines de bon sens, très fouillées et d’un haut niveau intellectuel pour un politique. Dans cette analyse, tout est dit! Comme quoi, il est encore possible de changer de cap avec des gens de bon sens au pouvoir. Reste plus qu’à les y installer….. Merci pour le partage.


    • Pythos Le 24 juillet 2016 à 10h40
      Afficher/Masquer

      Merci Olivier pour cette vidéo !
      Ce monsieur n’a en effet aucune tribune dans nos médias !
      Voilà un homme politique honnête, sans casserole, qui dit vrai sans excès.
      Cela fait du bien et donne de l’espoir.
      Nous avons besoin de vérité, de raison et de rassembler les citoyens plutôt que de créer cette guerre civile si chère à ceux qui nous gouvernent !
      Nous avons de la chance d’avoir une si belle alternative.


    • Vincent Le 24 juillet 2016 à 17h53
      Afficher/Masquer

      Il a bien des idées intéressantes mais je doute fort de sa sincérité ! Il parle un peu comme les autres :
      – il dit le “régime” de Bachar al-Assad (et il le répète plusieurs fois) ! Donc il n’y a aucun respect envers ce gouvernement !
      – il dit que “le Moyen-Orient est une poudrière avec une infinité d’ethnies, de religions qui … et de pays qui ont une tradition de violence” super façon de parler alors que par la suite il n’arrête pas de parler de la violence en Occident, des tueries de masse et notamment les États-Unis avec leurs séries et sujets de films hyper violents ! Donc ce n’est pas le propre du Moyen-Orient, loin de là !
      – il parle du pétrole volé par les terroristes qui est vendu en Bulgarie, pas un mot sur ce même pétrole volé écoulé en France !
      – surtout il ne parle pas du rôle de la France qui reçoit tous les opposants (non pacifistes) aux gouvernements des pays qui déplaisent aux Occidentaux, qui les encourage et les protège. Sans oublier toutes les écoles extrémistes qui forment certains citoyens français embrigadés à faire la guerre ou à répandre la “bonne parole” !
      Que l’on commence donc par assainir notre politique intérieure et étrangère si nous voulons la Paix. Que l’on commence par fermer la porte à tous ces dissidents souvent recherchés par Interpol et qui se promènent librement chez nous !!!


      • Linder Le 24 juillet 2016 à 22h17
        Afficher/Masquer

        Pour ce qui est du pétrole volé et revendu en France, il faut comprendre que Asselineau se montre prudent dans ses prises de positions. Il ne dit quelque chose que s’il peut sourcer son affirmation.

        Autant, pour le pétrole revendu par Daesh à la Turquie, les sources ne manque pas (ne serait-ce que Jean-Pierre Rafarin convoquant officiellement au Sénat l’ambassadeur de la Turquie et qui lui montre des photos) autant pour du pétrole vendu par Daesh à la France, je n’ai pas d’information fiable. Si Asselineau n’en a pas, il n’en parlera pas sans précaution.

        Avez-vous une source pour étayer votre propos ?

        Sinon, vous dites qu’il faut commencer par assainir notre politique intérieure et étrangère. Mais n’est-ce pas là tout son propos ?


      • MASTER T Le 24 juillet 2016 à 22h27
        Afficher/Masquer

        Voilà une manière de bien comprendre le sens des termes, que n’usurpe pas M. Asselineau:

        “Le régime politique fait référence à la manière dont les pouvoirs sont organisés et exercés au sein d’une entité politique donnée. Cela renvoie donc à la forme institutionnelle du pouvoir mais aussi à la pratique découlant de cette forme institutionnelle. Cela dépasse l’étude constitutionnelle (qui analyse les structures formelles d’un État) mais n’est pas non plus à confondre avec l’étude des systèmes politiques (c’est-à-dire l’étude d’acteurs et des actions).

        L’exercice du pouvoir est très important car tout en ayant la même forme institutionnelle, des régimes politiques peuvent se distinguer en fonction de la pratique de l’exercice du pouvoir” SOURCE: https://fr.wikipedia.org/wiki/Régime_politique

        “Façon de régir; ensemble de règles, de facteurs qui caractérisent le fonctionnement, le cours de quelque chose.
        Mode d’organisation d’une société, d’un État; ensemble des institutions, des pratiques, des idées qui le caractérisent”. http://www.cnrtl.fr/definition/régime


      • step Le 26 juillet 2016 à 17h10
        Afficher/Masquer

        @vincent: Belle analyse en creux, qui nonobstant les mérites (nombreux) de l’intervention de Mr Asselineau, montre (encore) les stigmates d’une “cocarderie” déplacée.
        La France, au même titre que les pays “à tradition violente” du moyen orient, n’a jamais été rebutée par la violence dans la mesure de sa capacité à l’exercer. Des guerres napoléoniennes à la guerre d’Algérie, quand la France a été apte à se tailler un empire à la force du fusil, elle l’a fait sans compter les morts. Continuer ce genre de politique non plus pour notre profit mais en tant que larbin US est atterrant, mais comptablement, pas pire.
        Ce n’est donc pas vers un glorieux passé mythifié qu’il faut se retourner pour parler du “beau pays”, mais vers le futur possible. On peut espérer faire mieux effectivement que le modèle de société hyperviolent des américains. Il faudra certes battre notre coulpe de ces années sous tutelle OTAN, mais aussi de notre “nature violente” a nous – celle là-.


  4. Loxosceles Le 24 juillet 2016 à 02h21
    Afficher/Masquer

    Asselineau, toujours aussi agréable à entendre. Hélas, comme il le dit lui-même, l’UPR est le seul parti à dire tout un tas de choses qui sont pourtant bonnes à dire.

    Le résultat est que, quelles que soient ces choses que l’UPR dit, le citoyen éclairé n’est pas nécessairement représenté.

    L’un des points qui me pose problème dans la ligne d’Asselineau, en matière de politique extérieure, c’est sa volonté de retrait absolu du moyen-orient. Il y a un moment, quand vous avez foutu le bordel quelque part, où il faut assumer. La France peut très bien mener une politique au moyen-orient qui consisterait à réparer les dégâts qu’elle y a fait… Peut-on vraiment laisser des monstruosités comme Daech poursuivre leurs actes, alors que nous sommes partiellement responsables de son existence ? On me répondra qu’on s’exposerait alors à une poursuite des attentats sur notre territoire, mais n’oublions pas une chose : la France est préservée, dès qu’on la compare à des pays comme l’Irak, le Pakistan ou la Turquie, pays qui payent en premier lieu le prix de nos politiques bellicistes et impérialistes.


    • Rensk Le 24 juillet 2016 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Je pense qu’il parlait de l’armée et pas des relations diplomatiques…


      • Chris Le 24 juillet 2016 à 14h08
        Afficher/Masquer

        On fout le boxon intégral et ensuite on envoie les casques bleus ? C’est ça votre idée ?


        • Nicolas Le 24 juillet 2016 à 20h46
          Afficher/Masquer

          Les actions militaires françaises en Libye et en Syrie sont totalement illégales, et au moins en Syrie elles sont criminelles (en Libye aussi, probablement). Votre idée c’est de continuer sur la lancée ?
          Ben non, faut arrêter immédiatement, s’excuser, et collaborer avec les pays concernés de façon légale et constructive dans l’intérêt de tous… y compris de la France, hein, on n’est pas chez les bisounours. Quand au lieu de détruire un pays on contribue à le remettre sur pied, ça peut aider à obtenir des contrats. C’est d’ailleurs ce que récolte la Russie : pendant longtemps l’Inde n’a pu compter que sur le soutien de l’URSS, les Indiens n’ont pas oubliés et les coopérations industrielles sont importantes dans le domaine militaire par exemple. La Russie a empêché l’anéantissement de la Syrie, et récolte déjà des contrats pour la reconstruction et l’exploitation du gaz. Le Vietnam n’a pas non plus oublié ce qu’il doit à l’URSS et les relations sont au beau fixe. Pareil au Zimbabwe…


          • Phu Le 25 juillet 2016 à 09h40
            Afficher/Masquer

            Bonjour,
            Je suis OK avec le fond de votre propos, sauf pour la Russie avec la Syrie.
            En effet, les concessions russes d’affermage d’extraction et de transport d’hydrocarbures sont antérieures à la guerre contre l’EI. Leur début coïncide avec la guerre civile en Syrie.
            Exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ol%C3%A9oduc_Kirkouk-Baniyas
            De là à dire que la guerre civile ait été déclenchée par des forces extérieures lésées par ces contrats avec la Russie, voire que l’EI ait suivi la construction des pipelines …
            http://www.europe-israel.org/2013/08/la-raison-de-la-guerre-en-syriesappelle-nabucco/

            Du coup, cela signifie que les russes ne sont pas en Syrie pour faire de l’humanisme, sinon ils seraient aussi au Soudan et au Mali.
            Ils sont là légalement pour protéger leurs investissements.

            La France s’est élevée contre la seconde guerre d’Irak pour les mêmes raisons.


            • Nicolas Le 25 juillet 2016 à 11h33
              Afficher/Masquer

              Il y a maintenant, en plus de ces contrats, des contrats pour la reconstruction de l’infrastructure détruite par la guerre. J’ai bien dit que l’on n’est pas chez les bisounours. On peut tout à fait défendre les intérêts de son pays sans chercher à détruire les autres. Les actions pragmatiques, constructives et cohérentes de la Russie aboutissent un peu partout dans le monde à d’importants partenariats industriels et contrats. Par exemple, pendant qu’Areva est englué sous une montagne de dettes et de problèmes, le carnet de commande de Rosatom est plein.
              C’est aussi pour ça que l’on voit cette guerre hybride tous azimuts contre la Russie.
              Bref, c’est vers une politique internationale constructive, pragmatique et cohérente que FA souhaite porter la France, tout en renforçant le rôle de l’ONU que Washington cherche à saborder par tous les moyens.


  5. Christophe Foulon Le 24 juillet 2016 à 02h54
    Afficher/Masquer

    Après avoir visionné les vidéos de Annie Lacroix-Riz sur un billet précédent, je mesure toute l’audace de M. Asselineau à se dresser devant le bulldozer US-UE.

    Paradoxalement la censure médiatique dont il est victime le protège, le jour où il représentera un potentiel électoral j’espère qu’il sera en mesure d’assurer sa sécurité.

    Décidément ce blog est exceptionnel.


  6. Louis Le 24 juillet 2016 à 03h03
    Afficher/Masquer

    Asselineau reste indubitablement un bon conférencier mais son avenir politique = néant. Trop vieux mon gars ! De plus il est naïf sur quelques points. Il parle de “crimes contre l’humanité” et de “tribunal international”. Tout ça c’est du vocabulaire mis en place par les états unis et la clique mondialiste pour asservir ceux qui s’opposent à eux. Vous remarquerez que quel que soit le nombre de victimes civiles faites par les bombes américaines ces gens là ne sont jamais accusés de crime contre l’humanité. Il faut donc se tourner vers un vocabulaire et des organismes politiques traditionnels :

    Exit le tribunal international, on fait comparaitre les gens devant des tribunaux nationaux.

    Exit cette farce qu’est le crime contre l’humanité. On a déjà des mots pour ça : assassinat, meurtre de tel nombre de personnes …


    • Louis Le 24 juillet 2016 à 07h32
      Afficher/Masquer

      Trop vieux dans le sens que faire 0,5% à 60 ans ça veut dire que à moins d’un énoooorme coup de pouce médiatique il ne passera jamais les 10% avant d’être bon pour le fauteuil roulant.

      Tout le monde sait que avant le coup de pouce très politique de Mitterrand en 1984 le FN plastronnait à moins de 1% aux présidentielles. Et jean-ma 1/2 avait 55 ans. Et il n’a jamais été élu que je sache.

      Dans le système actuel les médias ont la clé du succès politique. Le seul moyen que je vois pour Asselineau de monter c’est une invitation sur TF1 à une heure de grande écoute orchestrée par le gouvernement pour faire perdre 5 à 10% au FN avant les élections présidentielles et l’éliminer au premier tour. Et au vu de l’acharnement tout particulier du bonhomme contre le FN je le sens tout à fait capable d’accepter ce rôle (pas nécessairement par trahison vis à vis des français … par bêtise et aveuglement).


    • RGT Le 24 juillet 2016 à 09h24
      Afficher/Masquer

      Depuis longtemps, je suis avec attention ses interventions “privées” (privées car jamais diffusées).

      Ses analyses sont pertinentes et ses talents de conférencier sont bluffants (largement plus accessible que Frédéric Lordon pour le “commun des mortels”) et il faudrait être un imbécile totalement lobotomisé pour ne pas approuver ses propos.

      Par contre, il a souvent tendance à enfoncer des portes ouvertes, sans doute pour désintoxiquer ses auditeurs du “TINA” si cher aux médias.

      Concernant la suite des opérations, je pense qu’il vit un peu dans le monde des bisounours et qu’il n’aura que deux choix possibles :
      – Soit rester dans l’anonymat le plus complet en postant quelques vidéos sur Internet.
      – Soit “baisser son froc” et se laisser corrompre pour rentrer dans la “cour des grands”.

      Il annonce qu’une révolution serait la pire solution et qu’il souhaite suivre un chemin basé sur des élections “libres”…

      Brave garçon !!!

      Il croit que les ploutocrates abandonneront leurs privilèges “tranquilou” ???

      Rêves François, rêves…


      • alfred Le 24 juillet 2016 à 09h47
        Afficher/Masquer

        Je pense que ses rêves en couleurs sont pourtant une route plus réaliste que votre cynisme qu’il soit arme oj désarmé. L’immense majorité des révolutions sont perdues par le peuple et le prix à payer est toujours plus élevé que ne l’imaginent ceux qui les lancent.
        Par ailleurs il est possible de remporter une élection truquée (2005, brexit, etc…) car le vote est anonyme ET parcequ’il ne faut pas sous estimer la bêtise des iligarques et de leurs laquais (ex junker en repoussoir anti ue).
        Il sera difficilement possible de s’assoir sur une présidentielle comme on s’assoit sur un référendum. La difficulté n’est pas d’y arriver. Les vraies difficultés c’est après : déloyauté de certains éléments des corps constitués, sanction des oligarques via le bras armé us, etc…


        • RGT Le 24 juillet 2016 à 18h25
          Afficher/Masquer

          Je voulais simplement dire qu’il était illusoire d’espérer que les ploutocrates cèdent “gentiment” le pouvoir.

          Par contre, rares sont les révolutions qui ont réellement bénéficié au peuple.

          Bien souvent, le peuple a simplement été instrumentalisé pour permettre à certains d’être “calife à la place du calife”…

          Toutes les révolutions “locales” (sans l’appui d’états extérieurs, coucou Washington) se sont toutes faites lorsque le pouvoir était faible et les dirigeants peu motivés…

          Regardez Louis XVI : Il ne voulait pas être roi et il a écouté les sirènes des financiers qui l’ont écarté par crainte d’un revirement de sa part lorsqu’il se serait aperçu de leur trahison à l’encontre du peuple…

          Toute la propagande sur la Grandeur de la Révolution du Peuple Français n’est que du pipeau.

          L’un des rares exemples de révolution réelle “récente” contre un pouvoir FORT qui me vient à l’esprit est la révolution cubaine…

          Les cubains sont encore ostracisés aujourd’hui, mais ils dégustent bien moins qu’avant.


          • sissa Le 27 juillet 2016 à 11h07
            Afficher/Masquer

            “Louis XVI : Il ne voulait pas être roi ” C’est vrai

            “il a écouté les sirènes des financiers” Hein??? Vous avez des événements précis justifiant cette affirmation??? Ce qui caractérise la politique de Louis XVi, c’est son manque de cohénrence, parce qu’i était le jouet de diverses influences.

            “qui l’ont écarté par crainte d’un revirement de sa part lorsqu’il se serait aperçu de leur trahison à l’encontre du peuple…”
            Comment relier cette affirmation sans preuve à ‘histoire connue? Ce sont les “financiers” qui ont provoqué la convocation des états généraux, le serment du jeu de Paume, la prise de la bastille, les fusillades du champs de Mars, la constitution civile du clergé, la guerre et la duplicité du roi, la fuite à Varennes, la nuit du 10 Aout?
            Drôlement fort les gars,..


    • RMM Le 24 juillet 2016 à 12h38
      Afficher/Masquer

      Le pouvoir US n’est pas éternel. Lorsque ce pouvoir aura connu l’inévitable éclipse, le droit international sera restauré – tout simplement parce que le monde ne peut continuer à fonctionner selon la loi de la jungle.


    • Chris Le 24 juillet 2016 à 14h20
      Afficher/Masquer

      Le plus gros défaut d’Asselineau, c’est de ne pas se vautrer dans la politique-fiction dans laquelle s’ébattent nos politiciens assermentés et ou abondés UE/OTAN !
      A notre époque, parler de “vérité de situations” (selon l’expression d’un Grasset), ne touche guère le public soumis ou plutôt bombardé à l’ingénierie sociale, depuis le Traité de Maastricht, sauf quelques vieux de la vieille dont l’expérience (longueur de vie) et honnêteté intellectuelle permettent de faire des comparaisons.


  7. tepavac Le 24 juillet 2016 à 04h46
    Afficher/Masquer

    Ça fait du bien à entendre,
    C’est un peu “brute de décoffrage”, certes!, mais puisque nous sommes en guerre, parait-il, autan l’être du bon coté.

    H. Clinton devant l’enquête du congres pour le 9/11, expliquant pourquoi la CIA à créé al quaîda .
    https://www.youtube.com/watch?v=NsZg_maF0ow

    Si vous retenez bien le discours de F Asselineau, c’est plus qu’osé, il ne prétend à rien de moins que de faire juger les principaux instigateurs, commanditaires et financiers de tous les meurtres perpétués par des scélérats à leurs solde.

    Son accusation repose sur le fait que si nous admettons pour avéré les déclarations sous serment de Clinton, alors nous devons aussi reconnaitre que lorsque nous sommes visé par ce même type d’attaque, c’est parce que nous sommes devenu les ennemis de ceux qui les dirigent. Tout comme la Libye, l’Irak, la Syrie, l”Espagne, la Belgique, l’Allemagne et tant d’autres et parfois plusieurs fois.
    Bref tout ceux qui s’opposent à leur ambition démesurée.

    Racket à l’échelle planétaire. L’or ou le plomb.


    • Chris Le 24 juillet 2016 à 14h26
      Afficher/Masquer

      Asselineau parle de traduire en justice les fauteurs de guerre US et britanniques, mais se garde bien de citer leurs complices français, même s’il fustige largement le bellicisme d’un Sarkosy et Hollande.
      Critique mais pas kamikaze !


      • tepavac Le 24 juillet 2016 à 22h49
        Afficher/Masquer

        “chacun sa pierre” Chris,
        Même si je concède que son ton m’horripile, par ailleurs, je dois admettre que la base de son raisonnement est solide, jalonnée de multiples preuves à l’appuie de ses accusations.

        Quand aux “sous-fifres”, il les accusent de traitre, ce n’est pas rien. En temps de guerre les traites sont exécutés.
        Ce sont des mots trop forts parce que inappropriés aux cas d’espèce.


  8. Feubeuh Le 24 juillet 2016 à 05h42
    Afficher/Masquer

    Je suis sur d’une chose, c’est que quitter l’OTAN et les pays “ou nous n’avons pas être” n’empêchera absolument pas le terrorisme djihadisme.
    – le jihadiste s’estime « l’avant-garde éclairée » de la communauté des croyants, qu’il doit guider et défendre vers la pureté d’une pratique de l’Islam.
    – le jihadiste doit aussi propager la vraie foi sur toute la terre et donc convertir l’ensemble de l’humanité.
    Ils suivent la tactique de “L’appel à la résistance islamique mondiale” écrit par Abou Moussad Al Souri. La France avec sa forte population musulmane est tout désigné. Taper sur les musulmans en voie d’intégration ou la population non-musulmane pour provoquer une montée des extrêmes, islamophobie dans un sens et sa réaction, légitimation + soutient de la communauté musulmane.
    C’est pourquoi je trouve cette intervention d’une naïveté confondante.

    Et c’est pas Elliot Garner qui a tué 6 personnes avec sa voiture, c’est Elliot Rodger, et il n’a tué personne avec sa voiture ( 3 poignardés tués 3h avant, 3 tués par balles, il a cependant bien bléssé quelques personnes en leur fonçant dessus). Et en passant, il était traité pour schizophrénie et des troubles bi-polaires.

    J’aurais tant à dire sur d’autres points …
    Son langage corporel laisse à penser qu’il ne croit pas tout ce qu’il dit.


    • raloul Le 24 juillet 2016 à 06h53
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Comment pouvez-vous être pareillement “sûr” de ce que vous affirmez, en particulier concernant le fait de quitter l’OTAN?
      Faut-il vous rappeler que le pays principal de l’OTAN, j’ai nommé les Etats-Unis au travers de ses services secrets, a formé des djihadistes sur sol européen, et ce n’est pas un fait historique mineur?
      http://www.chevenement.fr/Preface-a-Comment-le-Djihad-est-arrive-en-Europe_a45.html

      Ca vaut la peine de s’interroger sur qui est derrière les “djihadistes”, qui les finance, sur quel terreau de désolation et de guerre ont pu se dévelloper les fanatiques religieux en Irak après 2003, etc…

      Vous prenez la prose de la propagande pro-djihad au pied de la lettre, ce qui est d’une naïveté confondante, selon vos propres termes.

      P.s.: Les évangélistes et pentecôtistes extrêmes aussi croient avoir la foi véritable et s’estiment devoir la propager sur toute la planète, et convertir tout le monde pour voir advenir leur idéal…


      • Feubeuh Le 24 juillet 2016 à 14h08
        Afficher/Masquer

        Tout simplement par le fait que les djihadistes de Daesh ne sont pas stupides. Une fois sortie de l’Otan, un nouvel attentat et l’excuse comme quoi la France bombarde la Syrie disparait=> L’islamophobie libérée=> But atteint.

        Relisez les revendications de Daesh.
        “Cette attaque n’est que le début de la tempête et un avertissement”, a prévenu Daesh dans un communiqué, indiquant que la France restera une cible privilégiée tant qu’elle continuera à intervenir en Syrie”
        Qui prend la propagande au pied de la lettre ? …
        Ps : quand on verra des evangelistes ou pentecotistes se faire sauter avec des ceinture d’explosifs, on en reparlera.


        • Chris Le 24 juillet 2016 à 14h42
          Afficher/Masquer

          A l’époque, l’Inquisition n’avait pas bouleversé les jeux d’alliances !
          Le terrorisme se calmera lorsque nous aurons travaillé sur les causes :
          Tout d’abord, cesser de les utiliser en mercenaires géostratégiques comme l’Occident opère depuis les années fin 70 pour niquer les Soviétiques, puis les Russes,
          intégrer les populations étrangères (autant dans la langue, coutumes et religions) en mettant en veilleuse nos réactions à forts relents colonialistes, colonialisme en pleine expansion à travers le monde : application de la loi du plus fort…
          En combattant le communautarisme, véritable prison pour les individus désireux d’ouverture. Ce n’est tout de même pas normal que des Beurs quittent la France, après des études réussies et couteuses pour la collectivité, afin de mener une carrière et élever correctement leurs gosse. J’en connais un paquet !
          Des jeunes sans espoirs et frustrés, proies d’idéologues sinistres, sont des chiens enragés.


          • Feubeuh Le 24 juillet 2016 à 17h24
            Afficher/Masquer

            On en est DÉJÀ aux conséquences …Bref, pour traiter les causes, a part la machine à remonter dans le temps, je vois pas trop comment faire (ainsi que la décarbonisation de l’économie, qui est en cours, mais qui prendra du temps au vu des alternatives actuelles).
            En quoi les frères Kouachi, Abdelslam, Abaoud etc, étaient des mercenaires géostratégiques pour niquer les soviets ?
            Vous vivez dans le passé, et mélangez tout et n’importe quoi pour arriver votre but : un anti-américanisme primaire.

            Merci, personne n’avait jamais eu l’idée avant de combattre le communautarisme …Ce qui devrait être encore moins normal pour vous, c’est que des Français pur sucre quittent la France après des études réussies. La mondialisation offre des opportunités que la France, grand pays uniquement par sa puissance nucléaire, ne pourra jamais offrir.


            • Chris Le 24 juillet 2016 à 18h13
              Afficher/Masquer

              Et quelle est votre définition de l’américanisme primaire ?

              Je suis moi-même une expatriée française, vous prêchez donc une convaincue des opportunités ailleurs.

              Là je parlais de Beurs qui ont vécu un véritable barrage à leurs aspirations professionnelles en France, barrage qu’ils n’ont pas rencontré ailleurs.


            • Feubeuh Le 24 juillet 2016 à 22h19
              Afficher/Masquer

              Je retente une seconde fois …
              l’anti-américanisme primaire c’est adopté une position systématiquement négative ou hostile vis-à-vis des États-Unis.
              Asselineau en fait, par exemple dans cette vidéo, la démonstration en réduisant le cinéma Hollywoodien a quelques films d’actions, violents certes, mais sans commune mesure avec le cinéma Hong kong par exemple. Et il oublie sciemment 80% de la production cinématographique n’ayant aucun rapport cette violence.

              Je ne pense pas que cette remarque s’adressait directement à vous, c’est juste qu’il est extrêmement fatiguant de lire certains commentaires. Alors oui, les USA ont des tords ( et quand je dis USA c’est une partie des dirigeants ) Mais delà à leur mettre toute la misère du monde sur leur dos, je dis halte.
              Pour le reste nous sommes d’accord, et même en essayant d’imaginer un changement radical interne, je ne vois pas comment La France pourrait redevenir attractive.


            • step Le 26 juillet 2016 à 17h25
              Afficher/Masquer

              “Et il oublie sciemment 80% de la production cinématographique n’ayant aucun rapport cette violence.”
              Oula… de connaissances aux states, il n’y a guère que la production cinématographique qui n’est pas à 80%. Entre polars, arrestations filmées, mais aussi violence sociale, économique, fictionnelle (rien que les dessins animés du matin), on est à un taux astronomique de violence télévisuelle. Il n’y pas que les films qui parlent de violence comme thématique, il y a surtout les films qui montrent la violence comme une solution “cool” aux problèmes. Cela va des marvels du petit déjeuné, aux jeux d’élimination, en passant par les pubs, les polars, “ma vie au pénitencier”, les experts…
              On est en fait tellement baignée dans la violence, qu’on ne la voit plus.


        • raloul Le 27 juillet 2016 à 10h07
          Afficher/Masquer

          Bonjour!

          Je pense que vous devriez jeter un oeil à cette vidéo:
          https://www.youtube.com/watch?v=bWICSZ9hNHg

          Notez bien vers 2’10:
          Nombre de morts aux U.S.A. (après 2001 évidemment) liés à l’islam et son terrorisme: 50
          Nombre de morts aux U.S.A. liés aux chrétiens d’extrême-droite et leur terrorisme:
          254

          Il ne s’agit pas de faire de décompte macabre ou de surenchère, mais juste de rappeler des faits et de répondre à votre post-scriptum assez lapidaire.

          Alors, on en reparle??? Ou peut-être que le critère “ceinture d’explosifs” est votre jauge pour mesurer les “bons” et les “méchants” terroristes?

          Et oui, j’ai une part d’anti-américanisme, je l’assume entièrement, mais celui-ci est tout sauf primaire et se base sur une observation des conflits sur le globe depuis 1945 et leur principale origine. Et je distingue bien le gouvernement des citoyens, aux U.S. comme en France…


      • UltraLucide Le 25 juillet 2016 à 11h05
        Afficher/Masquer

        @Raloul Feubeuh
        Exonérer l’Empire US de ses mortelles magouilles en accusant la volonté d’expansion de l’Islam radical, ou exonérer l’Islam radical de ses crimes en accusant exclusivement l’Empire US de la responsabilité des attentats est une impasse: C’est un monstre à deux faces.
        L’Islam violent et totalitaire a été réveillé en 1916 par le Colonel Lawrence de l’Intelligence Service. Les nazis ont utilisé le Grand Mufti de Jérusalem. Dans les années 50, la CIA a favorisé les Frères Musulmans contre Nasser et l’URSS. En Afghanistan, la CIA a dressé l’Islam contre l’expansionnisme de l’Empire URSS. En Irak, la même CIA a favorisé la naissance de EIIL contre le Hezbollah et l’Iran. Mais la manipulation du Djihad ne doit pas masquer la véritable offensive islamique visant à imposer la Charia en Europe. Elle utilise la religion (Salafistes & mosquées), la politique (Frères Musulmans), la culture (voile, barbe, Ramadan, Ait), la pression juridique (discrimination des femmes) pour prendre le pouvoir. Et ces gens sont, comme les djihadistes, tous musulmans. C’est un fait indiscutable et trop peu discuté.


    • FifiBrind_acier Le 24 juillet 2016 à 07h11
      Afficher/Masquer

      Sauf que les Islamistes sont soutenus et utilisés comme mercenaires, excusez du peu, par le Qatar, les Saoudiens, la Turquie, Israël, les USA, la Grande Bretagne, la France, et plus si affinités…

      Côté politique, on trouve les Islamistes Frères Musulmans, qui ont fomenté le Printemps arabe, déstabilisant de nombreux pays pour le plus grand bonheur des pays cités ci-dessus et sous couvert de l’appui des services de renseignement occidentaux. …

      Ecoutez attentivement ce qu’explique Jean Loup Izambert sur le rôle de la France, les Frères Musulmans y sont reçus comme des Chefs d’ Etats.
      ” L’Etat français complice de groupes criminels”
      https://www.youtube.com/watch?v=EoCAJnSjqmQ


    • RMM Le 24 juillet 2016 à 12h56
      Afficher/Masquer

      Le jihadisme s’affaiblira des qu’il n’aura plus de relais en France et ailleurs. Une information correcte de la population, un effort dans le sens d’une plus grande justice, la coopération avec les pays qui luttent dans le meme sens, etc., autant de mesures qui tendront à réduire l’attrait du jihadisme.
      Je ne sais pas ce qui vous a conduit à trouver que son langage corporel laisse à penser qu’il ne croit pas tout ce qu’il dit, mais je trouve au contraire que son ton aussi bien que son assiette sont ceux d’un homme convaincu – et bienveillant.
      Dommage que les medias ne permettent jamais aux populations d’entendre ce type de voix, qui leur redonnerait espoir force pour lutter contre ceux qui n’ont pour eux que mépris, qui ne s’adressent à eux que pour les tromper, les manipuler.


    • talya Le 24 juillet 2016 à 13h57
      Afficher/Masquer

      Je partage en gros votre opinion feubeuh. Le jihadisme quel qu’il soit, Daech, El Quaïda ou autre est autonome et indépendant de l’occupation de tel ou tel pays ou de la politique de l’OTAN
      S’il est vrai que la naissance du terrorisme de Daech est le pur produit du concours de circonstances que fut l’invasion de l’Irak par les US, il n’empêche que son implantation et sa propagation en Irak et en Syrie et son internationalisation, sont surtout motivés par la guerre à mort que se livrent chiites et sunnites.
      Mais indépendamment de cela, le jihadisme, quel qu’il soit, a pour objectif idéologique de répandre l’islam sur la terre entière, car l’islam est la seule vraie religion.
      Cependant, les jihadistes savent que leur idéologie est fragile, non seulement auprès des non musulmans, mais également et surtout, auprès des musulmans qu’ils soient croyants ou pas. C’est cette situation fragile qui en fait des jusqu’au boutistes, capables de commettre l’innommable. Et peu leur importe que des musulmans en soient les 1ères victimes.
      D’après les chiffres que j’ai, c’est 30 musulmans (binationaux et autres) qui ont été victimes de l’attentat de Nice dont plus d’une dizaine de maghrébins.


  9. Darks67 Le 24 juillet 2016 à 06h01
    Afficher/Masquer

    J’avais quelques réserves concernant l’UPR, ils viennent de s’envoler avec cette video, je pensais que M. Asselineau était un opportuniste, mais parmi tout ce qu’il dit une chose est archi vrai, c’est que la moitié de ce qu’il dit est complétement censuré par la classe politique, personne ne parle de vrais cause et effet. J’espère seulement que ce n’est pas un Aléxis Tsípras number 2.

    Nous en tant que citoyen avons maintenant le devoir de faire ce que cette oligarchie et mafia politique ne veulent pas, qu’il soit connu, il faut qu’on fasse distribuer sur les réseau sociaux cette video, c’est devenu notre seule arme contre cette média vendu.


  10. DocteurGrodois Le 24 juillet 2016 à 07h16
    Afficher/Masquer

    Ah, Asselineau. J’aime l’esprit de sa critique et de ce qu’il essaie de faire. Mais il a les défauts de ses qualités. Il est a la fois intransigeant et candide dans ses convictions, ce qu’il l’amène a faire des propositions sans nuance. Et puis son programme économique se distingue par un étatisme lourd. L’UPR devrait se doter d’économistes et de juristes pour affiner et moderniser leurs propositions.

    Mais bon, au moins il a le courage de ses opinions et il n’hésite pas à aller se faire manger tout cru dans les media. Et il essaie de rassembler sans condition d’appartenance. Mais personnellement je préfère le modèle du Mouvement 5 Étoiles, qui est ouvert, positif, et concret.


    • Nicolas Le 24 juillet 2016 à 10h28
      Afficher/Masquer

      “L’UPR devrait se doter d’économistes et de juristes pour affiner et moderniser leurs propositions.”
      L’UPR est dotée de plusieurs économistes, dont 2 au bureau national. Vincent Brousseau a travaillé 15 ans à la BCE. Ses analyses sont très claires, l’une sur la mort de l’euro a été traduite par un média italien. Charles-Henri Gallois a récemment été interrogé par la Première Chaîne russe pour le JT sur les conséquences du Brexit. Les analyses économiques de l’UPR sont tout ce qu’il y a de plus sérieux. Il y a aussi des juristes à l’UPR.
      Le rôle important de l’état dans l’économie est un souhait très majoritaire parmi la population française… Les secteurs stratégiques sont contrôlés majoritairement par l’état en Russie, par exemple, pareil dans beaucoup d’autres pays indépendants. Cela n’interdit pas du tout une forte participation d’entreprises privées, mais cela empêche des trahisons comme la vente d’Alstom énergie etc.
      Les propositions de l’UPR sont perfectibles, mais ce sont les plus sérieuses du paysage politique français actuel.
      M5S ne souhaite pas sortir de l’UE, donc rien à voir…


  11. Macarel Le 24 juillet 2016 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Il existe un Islam soufi, pacifique, mais celui là n’est pas mis en avant.

    http://www.soufisme.org/2.0/

    http://www.jeuneafrique.com/41231/politique/soufisme-islam-du-coeur-coeur-de-l-islam/

    Et oui, nos “amis” saoudiens et du Qatar sont eux des islamistes wahhabites secte particulièrement intolérante, agressive, haineuse du monde musulman. Mais voilà, ces descendants de bédouins du désert, sont assis sur des champs géants de pétrole et de gaz. Ces énergies fossiles à l’origine de bien de nos malheurs tant sociaux, qu’environnementaux.
    Ces gens là sont aussi de très bons clients de notre industrie d’armement.
    Bref, lorsque l’on dîne avec le Diable, il faut avoir une longue cuillère.

    http://www.lesclesdumoyenorient.com/Le-wahhabisme-le-fondateur-la.html


  12. DUGUESCLIN Le 24 juillet 2016 à 08h21
    Afficher/Masquer

    On ne peut qu’apprécier l’exposé de cet excellent pédagogue. Une clarté qui nous fait défaut dans la lamentable politicaillerie qui règne en Union Européiste. Tout est dit avec une cohérence à laquelle nous aspirons. La “guerre” qui ne dit pas son nom mais qui est dirigée contre l’Islam est une fausse guerre. C’est l’occasion de rebondir sur la façon dont on traite les pays qui luttent pour la paix qui refusent ces guerre artifcielles pour des intérêts plus qu sombres.L’exemple quoi qu’on tente de nous faire croire, est à l’est. rappelons que la grande fédération de Russie est composée de 21 républiques dont au moins 7 sont musulmanes, et soutiennent leur président.
    Parce que la loi fédérale ne peut être contournée. Il règne une véritable laïcité où toutes les religions et ethnies sont représentées ce qui permet à chacun de se sentir respecté et sécurisé. Et cela malgré les énormes efforts atlantistes de déstabilisation qui encouragent, financent, entretiennent les extrémistes avec l’espoir d’une révolution de couleur sanglante, sans succès.


    • Nicolas Le 26 juillet 2016 à 01h20
      Afficher/Masquer

      “composée de 21 républiques” → “composée de 85 sujets dont 22 républiques” (la république de Crimée est la 22ème)
      Pour le reste, oui. Effectivement au moins 7 républiques majoritairement musulmanes et 2 de tradition bouddhiste.


  13. Nerouiev Le 24 juillet 2016 à 08h22
    Afficher/Masquer

    On n’a pas entendu des propos aussi pleins de bon sens face à un tel fléau à répétition en France de la part des candidats “éligibles” 2017. J’aurais bien vu un Juppé en profiter pour nous tenir un discours construit pour nous rassurer ; de qui de quoi ont-ils peur lui et les autres ? Qui peut nous garantir cinq nouvelles années de réel espoir en dehors des promesses à la Hollande ?


    • FifiBrind_acier Le 24 juillet 2016 à 19h28
      Afficher/Masquer

      Juppé et Sarkozy ont signé en 2010 les accords de Londres (dits aussi accords de Lancaster House) avec les Anglais pour envahir la Libye et la Syrie…, Juppé peut difficilement venir jouer les critiques de sa propre politique désastreuse…

      Article du Monde qui explique à quoi ont servi ces accords:
      “Le point de convergence le plus important a été la coopération opérationnelle lors de l’intervention militaire “Protecteur unifié” contre le régime de Mouammar Kadhafi en Libye, du 19 mars au 31 octobre 2011. La France et le Royaume-Uni ont conjointement mené 80 % des raids aériens contre les troupes fidèles au colonel Kadhafi, apportant un appui décisif aux opposants insurgés. Paris et Londres ranimaient ainsi la vieille entente cordiale, dont la dernière opération commune dans le Maghreb remontait à l’affaire de Suez, en 1956.

      Dans cette lignée d’une convergence de leurs intérêts, le 9 novembre, les deux pays prônaient de concert des “sanctions nouvelles et fortes” contre l’Iran “etc
      http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/12/02/la-cooperation-militaire-franco-britannique-progresse-a-petits-pas_1611088_3214.html


  14. Macarel Le 24 juillet 2016 à 08h26
    Afficher/Masquer

    Saine colère d’ Asselineau. Aaahhh ! Cette madame Royal, comme si elle n’avait pas déjà eu la réponse à la question : ” Quelle Europe voulons nous ?”

    Le peuple français a déjà répondu un certain 29 mai 2005, mais elle fait parti de ceux qui ont choisi le déni de démocratie. Madame Royal se fiche de ne notre gueule.


    • JC Le 24 juillet 2016 à 12h49
      Afficher/Masquer

      Tu sais ce que disait Tocqueville sur le suffrage universel : http://mai68.org/tracts/Suffrageuniversel/LESUFFRAGEUNIVERSEL.htm

      Là on est à ce point où la majorité des gens veut voter l’inverse de ce qu’on leur dit de voter, par colère. Donc la réponse des ploutocrates c’est : on ne les fait plus voter, pas fous, ou alors seulement entre deux “bonnes questions” d’où il ne peut y avoir que des “bonnes réponses”. C’est risqué, mais ils en sont là. Ca va tenir combien de temps ? C’est pour ça aussi qu’on a réduit la durée du mandat présidentiel, et qu’on voudrait encore le réduire.


  15. Macarel Le 24 juillet 2016 à 08h32
    Afficher/Masquer

    Quant à la guerre, c’est malheureusement la voie choisie par les classes dirigeantes, quand elles ne maîtrisent plus rien. Rien de nouveau sous le soleil, la technique du bouc émissaire ne date pas d’hier. Comme le dit Lacroix-Riz seul un soulèvement massif du peuple, contre des élites en perdition sur tous les plans, peut empêcher que ce dernier ne soit entraîné dans les drames de la fuite en avant guerrière de leurs dirigeants.


  16. Age du faire Le 24 juillet 2016 à 08h36
    Afficher/Masquer

    Voici vraiment une raison de reprendre ESPOIR quand on est totalement exaspérés comme le dit aussi Jacques Sapir.
    Car les gens en particulier “les vieux”ceux qui justement ont permis le vote du Brexit en Angleterre s’interrogent sur leur futur vote de 2017. Il nous faudra voter pour un groupe dirigé par un Responsable dont nous n’avons jamais entendu parler!! ou presque!

    On me reprochera d’être utopique, n’ayant pas de troupes avec moi…on me reprochera mon espoir de vrai changement qui ne souhaite pas la REVOLUTION, et les nouveaux morts…
    Mais c’est un fait quand quelqu’un qui voit clair propose des solutions justes parce qu’il est seul ou presque, la multitude veut toujours le mettre à terre et il lui en faut du courage mais il fait “bouger” les gens!.
    C’est connu, c’est humain..;ainsi sommes-nous fait! n’importe je garde espoir.


    • RGT Le 24 juillet 2016 à 09h45
      Afficher/Masquer

      Ne vous en faites pas, si d’aventure un changement démocratique survenait et remettait en cause la suprématie des oligarques, nous aurions rapidement une “révolution colorée” (rouge sang) qui viendrait rétablir la liberté d’asservir en rond.

      Ceux qui sont à la tête du système sont tous ultra-violents. Il ne s’agit malheureusement que de légitime défense.

      Fidel Castro n’était pas communiste, il a été forcé à le devenir.
      Suite à la révolution cubaine contre le régime de Battista, le premier état vers lequel il s’est tourné pour obtenir un soutien était la “Grande Démocratie”.

      Les USA lui ont répondu : “Tu retournes immédiatement à l’ancien système avant que nous commencions à évaluer ta demande”…

      Ayant compris qu’il n’y avait aucun espoir et qu’il allait se faire “exterminer” il s’est alors tourné vers le seul état qui pouvait protéger les cubains : L’URSS…

      Finalement cette décision a été largement “moins pire” que la soumission.
      Il suffit de comparer Cuba à Haïti et on a tout compris.


  17. Jean-Pierre Le 24 juillet 2016 à 08h38
    Afficher/Masquer

    Des propos qui font plaisir à attendre.
    J’espère que François Asselineau obtiendra ses fameux 500 parrainages pour se présenter à la présidentielle en 2017, et mettre les pieds dans le plat.
    La situation est trop grave pour laisser encore le pouvoir aux partis qui nous ont mis dans cette panade.


    • RGT Le 24 juillet 2016 à 09h57
      Afficher/Masquer

      S’il obtient ses fameuses “500 signatures” ce sera sans aucun doute au prix de compromissions qui videront son programme “officiel” de son sens.

      Ce parti ne sera plus alors qu’un simple “challenger” de la “droite néo-libérale” (PS-LR) et vous pourrez allègrement vous asseoir sur tous les “sujets qui fâchent”…

      Si les partis “extrêmes” de gauche ou de droite obtiennent facilement leurs signatures, c’est uniquement pour servir d’épouvantail à la “ménagère de moins de 50 ans” apeurée par les “couteaux entre les dents” ou les “défilés au pas de l’oie“…

      Comme la part de marché de “l’anti-système” est déjà détenue par un parti tout à fait “intégré” (le FN) il n’est pas nécessaire pour les oligarques d’avoir un nouveau compétiteur qui pourrait venir perturber la répartition des revenus de la “rente” des partis institutionnels.

      CQFD.


      • Vincent Beroff Le 25 juillet 2016 à 00h12
        Afficher/Masquer

        Bonjour, pourquoi dites-vous que pour obtenir les 500 parrainages, il faut vider son programme officiel de son sens ?
        Il suffit que les maires jouent le rôle de la démocratie, même s’ils n’adhèrent pas aux idées. Un parrainage ne veut pas dire adhérer aux idées, mais reconnaître que la personne n’est pas farfelu et a des compétences adéquates.


        • RGT Le 25 juillet 2016 à 11h12
          Afficher/Masquer

          Connaissez-vous beaucoup de maires qui seraient prêts à affronter les peaux de banane qui seraient glissées sous leurs pieds s’ils signaient “n’importe quoi” ?

          Les élus locaux, même s’ils sont intègres et ouverts à une réelle pluralité (seulement dans les petites communes, les grandes sont totalement inféodées aux partis institutionnels) ne tiennent pas à prendre de risques pour l’ensemble de la population locale.

          Le système est bien verrouillé et le premier qui sort du rang se fait descendre en flèche.

          Le seul moyen pour un candidat de se faire adouber consiste à se plier aux intérêts des puissants.

          Et si par malheur il arrive à “contourner” le problème, il sera attendu au tournant et devra céder ou périr.

          Sauf s’il est tellement “répugnant” qu’il sert de repoussoir utile pour ramener au bercail les brebis égarées. Dans ce cas il sera fortement rémunéré pour son rôle “d’opposant infâme” destiné à donner une illusion de pluralisme.

          A tous les “babas-cool”, il serait temps de vous réveiller !!!


          • Vincent Beroff Le 25 juillet 2016 à 18h55
            Afficher/Masquer

            Je suis d’accord que pas mal de maires sont craintifs, mais en trouver 500 sur les 20 000 communes de moins de 1000 habitants, ça ne fait qu’un maire sur 40.
            J’espère bien que dans ces petites communes, il y aura bien un maire sur 40 pour oser parrainer Asselineau.


            • ain Le 26 juillet 2016 à 12h33
              Afficher/Masquer

              Depuis qu’il a durci son discours, notamment sur l’Europe et l’OTAN, même Mélenchon n’est pas sur d’avoir les 500 parrainages, alors Asselineau… bon courage!


    • SanKuKai Le 25 juillet 2016 à 17h21
      Afficher/Masquer

      Rensk a raison et il a 2 exemples pour le prouver:
      1- Jacques Cheminade obtiens les 500 signatures à chaque fois, il a des propositions concrètes et plus de la moitié de son programme est orientée vers la réforme du système bancaire… Or regardez les questions qui lui sont posées (“la moustache d’Obama”, “Mars”, ses financements, etc…). C’est une campagne de dénigrement à chaque fois.

      2- F. Asselineau est un hérétique pour les medias prosélythe de la religion “UE”. Il a été invité à “On n’est pas couché”, je n’ai pas le lien mais si vous le trouvez vous verrez que l’objectif n’est pas qu’il s’exprime mais plutot de décrédibiliser son discours.

      Au final, la propagande fait son travail: n’importe quelle personne qui ne cherche pas à s’informer par elle-meme ne votera jamais pour eux, meme s’ils ont les 500 signatures.


  18. teuilteuil88 Le 24 juillet 2016 à 08h43
    Afficher/Masquer

    Asselineau tient un discours de bon sens , malheureusement très peu de français sont capables de comprendre, voire entendre ou seulement écouter un tels point de vue . Avec 100% de chances de se faner un président issu du trio UMPSFN en 2017 , on est mal barrés .


  19. Duduone Le 24 juillet 2016 à 08h54
    Afficher/Masquer

    pourquoi nos “élites” dont vous faites partie M.Berruyer, ne font rien pour permettre à M.Asselineau de pouvoir s’exprimer à plus grande échelle?
    Telle est la question…
    Je suis l’UPR d’Asselineau depuis quelques temps, il m’a réconcilié avec la politique
    Ces analyses prouvent que notre pays restera bien vivant tant que des hommes et des femmes auront ce panache,ce courage et surtout cette finesse d’analyse.
    Un seul passage sur un merdia de grande écoute et nous serions débarrassés de toute la clique de bons à rien qui nous gouverne depuis trop longtemps
    Vive la France!


    • RGT Le 24 juillet 2016 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Je pense qu’Olivier Berruyer ne souhaite pas servir de relais à un parti politique et reste dans la neutralité.

      Par contre, il a déjà publié sur son blog une (ou plus?) intervention intéressante de François Asselineau, ce qui prouve son ouverture d’esprit.

      Ce blog est justement apprécié car il diffuse des informations et des analyses très souvent “négligées”, ce qui est salvateur pour la “santé mentale”…

      Sa vocation n’est pas de faire la promotion d’un parti politique.
      Si jamais ce blog devenait le relais de la propagande d’un parti politique particulier il se viderait de son “âme” et les lecteurs iraient voir ailleurs pour chercher une information indépendante.

      Pour la “promotion”, il y a Agoravox, qui est un blog d’assez bonne qualité et très ouvert, plutôt orienté débat d’opinion.
      Monsieur Asselineau y rédige des analyses qui sont souvent de grande qualité.
      Je vous conseille donc d’aller consulter ce site.

      Cordialement,


    • Alain Le 24 juillet 2016 à 10h34
      Afficher/Masquer

      “Un seul passage sur un merdia de grande écoute et nous serions débarrassés de toute la clique de bons à rien qui nous gouverne depuis trop longtemps”

      Il est passé dans ONPC , on a vu ce que ça a donné…
      Il s’est aplatit face à aymeric caron.

      Comme dit plus haut , Asselineau fait de bonnes conférences , mais il n’a aucun avenir politique.


  20. bruno Le 24 juillet 2016 à 09h00
    Afficher/Masquer

    ah…Asselineau,je ne m’en lasse pas.
    toujours très intéressant à l’écouter et surtout à relayer ses idées et avec urgence,ses messages.
    c’est très simple,c’est ou on continue à avoir une politique suicidaire alignée sur celle des USA,entre nous,les USA s’en foutent royalement de nous,ils se servent de nous comme “pion” géo-stratégique économique surtout,ou alors on fait ce que préconise Asselineau et la France retrouve ses marques et ce qu’elle savait faire avant en terme de relations internationales.


  21. Clementine Le 24 juillet 2016 à 09h04
    Afficher/Masquer

    Je voudrais bien savoir ce qui a fait basculer la France, après Jacques Chirac et son refus de participer à l’agression de l’Irak par les Etats-Unis de George Bush, dans le suivisme de la politique américaine.
    Voilà un point qui n’est jamais abordé.
    D’autre part, si nous n’avons rien à faire, militairement, en Irak et en Syrie, il y aurait au Mali et dans les pays de la bande sahélienne un succédané de l’Etat islamique. Fallait-il vraiment laisser faire ?
    Enfin, juste un rappel : si l’affaire de la division du Soudan sent très fort le pétrole, les guerres déchirent le Sud depuis longtemps, comme il y avait aussi des conflits interethniques Nord/Sud.


    • bruno Le 24 juillet 2016 à 09h19
      Afficher/Masquer

      après Chirac je me dis qu’il y a eu une génération d’arrivistes “bling-bling” qui pensent plus avec leur porte-feuille qu’avec leur tête.
      ils ont 5 ans pour prendre ce qui est à prendre et asseoir leur destin…que ce soit économiquement et socialement.
      de la France ils n’en ont mais alors strictement à rien à foutre.
      faisant parti du système et des réseaux,ils peuvent très facilement vivre ailleurs si ça tournait mal.


      • Owen Le 24 juillet 2016 à 12h28
        Afficher/Masquer

        Clementine: mon avis est un changement de génération et de valeurs.

        On connaît les magouilles de Chirac “Supermenteur”. Mais c’était l’époque des “renvois d’ascenseur”. Ex. la pétaudière libanaise que la France a toujours soutenu à bout de bras, sans céder aux appétits syriens ou israéliens, a permis à Chirac de s’autoriser à mélanger affaires publiques et privées avec Rafic Hariri, un “ami indéfectible”.

        A comparer avec Sarkozy qui a reçu Kadhafi en 2007, puis 2011 avant de le buter cette même année.

        La césure a peut-être été en janvier 1991, la seconde guerre du Golfe (celle du Koweit): son armada fantastique, ses nouvelles technologies (avions furtifs, missiles longue portée Tomahawk), son changement de vocabulaire (tapis de bombes, frappes chirurgicales, morts civils euphémisés “dégâts collatéraux”), sa mise en scène médiatique (La CNN qui refait Top Gun en vrai, et les cibles comme des jeux vidéos, les journalistes “embedded”).
        C’est la fin d’une certaine suprématie onusienne a une époque encore pacifiste dans l’opinion publique et les travaux diplomatiques.

        A noter, du côté de l’ancienne génération, que François Mitterrand, opportunément résistant et vichyste en son temps, a poussé à l’implication dans cette guerre du Golfe, contre les avis Pierre Joxe et Roland Dumas, fils de résistants et de Jean Pierre Chevènement, gaulliste et souverainiste revendiqué.


    • RMM Le 24 juillet 2016 à 13h20
      Afficher/Masquer

      Le Sud Soudan a été cité comme exemple d’ingérence motivée par le pétrole et qui n’aboutit qu’à plus de misère. John Garang ne voulait pas l’indépendence, mais l’autonomie. Il est mort dans un accident d’hélocoptère (attribué soit au “mauvais temps”).
      De fait, on devrait plutot dire: motivée par le désir imbécile et traitre de plaire aux USA en tout, toujours et partout, car ce n’aurait pas été la France qui aurait controlé ce pétrole-la, mais les USA. La France étant cantonnée dans son role déshonorant de boute-en-train, selon le mot de M. Dumas.


      • Feubeuh Le 24 juillet 2016 à 19h35
        Afficher/Masquer

        raté, c’est la Chine qui achetait le petrole Soudanais. C’est la Chine et la Russie qui s’opposaient avec veto aux multiples résolutions du CdS sur le Darfour.
        Les US ayant quand a eux instaurer un embargo sur les armes et sur 31 compagnies petrolières de l’Est africain.


        • Homère d'Allore Le 25 juillet 2016 à 19h20
          Afficher/Masquer

          Feubeuh, n’essayez pas de noyer le poisson. D’abord le conflit au Sud-Soudan et au Darfour sont différents.

          Oui, la Chine achetait (et achète toujours) le pétrole Soudanais et avait signé des accords de coopération avec Omar Al-Bechir . C’est justement la raison pour laquelle les USA ont soutenu le sécessionnisme du Sud-Soudan prétendument pour des raisons humanitaires.

          Quant à l’embargo sur les armes demandé par les Etats-Unis, il est ridicule lorsque l’on sait que toutes les armes de la région transitent par l’Ouganda, leur principal point d’appui dans la région.
          Et que les différentes factions qui s’affrontent aujourd’hui à Juba sont toutes tributaires de Museveni


    • RMM Le 24 juillet 2016 à 13h31
      Afficher/Masquer

      La “montée en puissance des djihadistes” au Mali est le simple effet de l’implantation des jihadistes en Libye, qui débordèrent ensuite sur le Mali, profitant de la présence d’une rébellion touareg dans le nord du pays.


      • Didier Le 25 juillet 2016 à 02h01
        Afficher/Masquer

        Non. Il y a eu un lent travail de noyautage de la population civile, mené pendant près de deux décennies au moins par des prédicateurs wahhabites saoudiens et pakistanais (entre autres), qui ont mêlé fort adroitement prédication et œuvres sociales pour s’implanter en profondeur, sur un terrain largement délaissé par l’État – État lui-même réduit aux abois grâce aux brillantes manœuvres du FMI et consorts, mais ceci est une autre histoire -, le tout sous le regard aveugle des chancelleries occidentales.


    • Chris Le 24 juillet 2016 à 18h28
      Afficher/Masquer

      Tout simple !
      “ceux qui ne sont pas avec nous, sont contre nous” dixit GW Bush.
      http://www.liberation.fr/evenement/2003/04/15/le-boycott-degaine-contre-la-france_461703
      Quand les French fries deviennent les Freedom fries, etc…
      La France, tout comme l’Allemagne, membres de l’OTAN, ne pouvaient pas se permettre de se brouiller avec les Etats-Unis, même si le Traité de Maastricht de l’époque, au contraire du Traité de Lisbonne, ne formalisait pas la vassalité de la politique étrangère européenne aux USA.


    • FifiBrind_acier Le 24 juillet 2016 à 19h43
      Afficher/Masquer

      Christine,
      C’est le Traité de Maastricht en 1992 qui a fait basculer les choses. Pour la 1ere fois l’ OTAN est dans un Traité européen. Les Gaullistes ne sont plus Gaullistes … depuis Pompidou, mais il leur reste parfois quelques soubresauts d’indépendance, vite dissipés…

      Les Communistes aussi avaient une analyse très lucide de la construction européenne. La voici résumée dans un document de la CGT. Mais eux aussi sont devenus européistes depuis Mitterrand…

      “Ce que disait la CGT lors de la création du Marché commun en 1957”
      http://www.legrandsoir.info/ce-que-disait-la-cgt-lors-de-la-creation-du-marche-commun-l-ancetre-de-l-ue.html


    • Subotai Le 24 juillet 2016 à 21h34
      Afficher/Masquer

      “Je voudrais bien savoir ce qui a fait basculer la France, après Jacques Chirac et son refus de participer à l’agression de l’Irak par les Etats-Unis de George Bush, dans le suivisme de la politique américaine.”
      ************
      🙂
      Vous avez oublié?
      Je ne sais plus si c’était Kristol ou Kagan qui disait dans une interview en 2003 qu’ils allaient (Les USA) faire payer à la France son refus de participer à l’invasion de l’Irak.
      Ben, apparemment, ils l’ont fait puisque la France à fait allégeance complète (OTAN, Coalitions, Traités…).
      Par quels moyens (perso, politiques, économiques, corruption, etc) je n’en sait rien; mais ça a marché…


      • Owen Le 25 juillet 2016 à 04h36
        Afficher/Masquer

        Ce serait important que l’on éclaircisse la question de Clémentine sur le basculement de la France dans les guerres.

        L’OTAN et l’UE n’expliquent pas tout.

        La destruction de la Libye est d’initiative FRANCAISE. La volonté de “punir Bachar” avec des bombes était plus forte du côté du gouvernement FRANCAIS (Hollande) que US (Obama qui a renoncé).
        Le cas du Mali est peut-être particulier, mais c’est quand même une guerre pour “réparer” l’extension d’une autre guerre provoquée par cette même France dans un pays voisin.

        En France, les électeurs désignent des chefs d’État qui utilisent leur fonction et le pays pour provoquer des guerres, puis ne sont pas punis. La France est un pays fauteur de guerres, qui s’immisce dans des problèmes d’autres pays en apportant des “solutions” par des tueries.

        Je n’ai voté ni Maastricht ni le TCE, mais on ne résoudra pas le caractère belliqueux de la France qui tue en disant que c’est la faute des autres, quand bien même il est avéré que d’autres pays sont fautifs.


  22. leventdest Le 24 juillet 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Finalement un homme politique qui a un raisonement solide et des príncipes de moral et ethique des gens de bien!
    Malheureusement ce n’est pas dans l’air du temps, ce qui vient c’es de la guerre partout


  23. Rensk Le 24 juillet 2016 à 10h18
    Afficher/Masquer

    Manque vos exemples… (ne suis pas français et ce genre de “détail” mérite au moins un exemple !)


    • Jmk011 Le 24 juillet 2016 à 11h03
      Afficher/Masquer

      Ben si vous voulez des noms je vous citerais entre autres celui de Jean-Luc Melenchon….
      qu’on ne voit pas non plus très souvent à la tv (un peu plus certes que M. Asselineau).


  24. Ardéchoix Le 24 juillet 2016 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Je reconnais que monsieur Asselineau a un discours politique bien détonnant par rapport a la classe politique umpsfn et je lui souhaite bonne chance. Comme il le dit “le poisson pourrit toujours par la tête” mais là, le poisson a une enorme tête et j’ai bien peur que le reste du corps préfère ignorer la tragique vérité.
    Apres l’attentat de Nice les conversations et les mots employés dans mon entourage ” t’as vu, encore les arabes” ” faut supprimer les allocations” ” enfermer les fiches S ” ” attend que le tout petit revienne ” ” faut rétablir la peine de mort” etc etc . Internet est un bel outil mais j’ai bien peur que celui-ci ne serve qu’à acheter moins cher et non à se faire une opinion politique 20%. Néanmoins par des sites comme le votre l’espoir est là, monsieur Asselineau veut rentrer dans un jeu ou tout les dès sont pipés , médias, finance , vote le systeme est corrompu .
    Mais ce moment de colére doit etre dû a mon âge, allez je vais chasser les Pokémons avec mon minitel 🙂


  25. Eric83 Le 24 juillet 2016 à 10h36
    Afficher/Masquer

    Alors que des dizaines de prétendants – d’une médiocrité crasse mais estampillés “Système-compatible” – se pressent, de “l’extrême droite” à “l’extrême gauche”, pour se faire valoir afin de pouvoir se présenter à l’élection présidentielle, pas UN n’a la lucidité et ne tient les propos clairs et de bon sens de F. Asselineau sur les causes des attentats en France et des affres que connait le peuple français.

    Dans ce contexte, que l’on soit d’accord ou non avec F. Asselineau, il est scandaleux, dans un pays soit disant démocratique, qu’il soit honni des médias MSM et n’ait donc droit à aucune tribune médiatique.

    Je profite de ce post pour joindre deux liens concernant les points de vue, de bon sens là aussi, d’un général et d’un ex-DGSE sur l’attentat de Nice, la racine des causes des attentats et ce qu’il convient de faire pour tenter d’éradiquer ces causes.

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/16/31001-20160716ARTFIG00082-general-pinatel-apres-nice-nos-dirigeants-doivent-s-attaquer-a-la-predication-wahhabite.php

    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/La-France-se-fait-infiltrer-par-l-islamisme-radical


    • Eric83 Le 24 juillet 2016 à 11h05
      Afficher/Masquer

      Hollande a promis “toute la transparence” sur l’attentat de Nice.
      Après la demande d’effacement de 24 h de vidéo des caméra de Nice, des pressions sur la cheffe de la PM de Nice pour modifier un rapport…

      Hollande aurait dû préciser aux journalistes et aux citoyens qu’il parlait en novlange.

      http://www.romandie.com/news/La-cheffe-de-la-video-de-Nice-evoque-des-pressions-de-lInterieur/723208.rom

      Nul doute que ces manipulations scandaleuses de “transparence” vont crédibiliser la parole de l’Etat.


  26. Sébastien Le 24 juillet 2016 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Ce qui est bien et reposant avec François Asselineau, c’est qu’il ne s’affiche, et je défie quiconque de l’affirmer, ni de droite ni de gauche, ce que les Français dans leur grande majorité, rejettent.


  27. yann plouc du 35 Le 24 juillet 2016 à 13h22
    Afficher/Masquer

    Merci OB ! c’est d’ailleurs grâce à “les crises” que j’ai découvert l’UPR il y a 4 ans … J’apprécie cette saine colère. C’est celle que j’ai éprouvée à l’annonce du drame de Nice. Trop c’est trop ! J’essaie d’être simple, voire simplet. Je suis français, pas eu le choix, né comme ça. Je travaille ici, je paie mes impôts ici, je vis ici, je suis bien en France. Mais est-ce trop demander à l’état qu’il assume son rôle, qui est, à mon avis de simplet, en premier lieu de nous protéger ??? Je n’en peux plus des coups de menton de Valls, des légions d’honneur d’Hollande, et je ne parle même pas des autres partis qui ne sont pas en responsabilité … J’ai l’impression que l’état français est en cuite permanente depuis qu’il fréquente le bistrot de Junker … mais je n’ai vraiment pas envie de payer l’ardoise !!!!


  28. Amy Le 24 juillet 2016 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    J’avais cru m’être trompée dans mes favoris quand j’ai vu apparaître François Asselineau sur ce site. 🙂
    Il est temps que les sites qui ont les mêmes philosophies s’entraident.
    Les Crises, l’UPR, les Éconoclastes pour ne citer qu’eux sont sur la même ligne….
    Peut être nos futurs dirigeants: Intelligents, démocrates, avec une vision pour l’avenir un peu plus rose que la prison qu’on nous construit en ce moment.
    Mon rêve du dimanche matin 🙂


  29. gabbrielle Le 24 juillet 2016 à 13h48
    Afficher/Masquer
  30. Catherine Le 24 juillet 2016 à 14h18
    Afficher/Masquer

    Ce monsieur est intéressant à plusieurs titres :

    – il est compétent

    – il a fréquenté et même exercé au sein du “sérail”

    – il a le bon sens, la dimension visionnaire et la sincèrité d’un De Gaulle.

    – il appuie ses réflexions sur une culture très étendue ce qui manque tristement aux politiciens en vue actuels.

    – et puis il fait intervenir dans ses analyses une dimension humaine qui à notre époque est absolument attendue.

    Merci à Olivier de contribuer à faire sortir de l’ombre des personnes comme lui qui le méritent.


  31. Krokodilo Le 24 juillet 2016 à 15h30
    Afficher/Masquer

    D’une certaine façon, ses thèses gagnent du terrain. Du coup, contrairement à ce qu’il avance, il n’est plus tout à fait seul à le dire, quoique les autres le fassent bien plus timidement : NKM a proposé de déclarer le salafisme dérive sectaire de l’islam (ce qui sous-entend , compte-tenu de la position de la France contre les sectes, de lutter contre ceux qui le financent …), et sur France-info, qui nous gave des élections américaines, je ne sais plus dans quel débat j’ai entendu rappeler la responsabilité des USA dans la naissance de Daech, via le chaos irakien qu’ils ont créé. Mais tout ça reste effectivement marginal dans les grands médias.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/19/97001-20160719FILWWW00204-nkm-il-faut-rendre-le-salafisme-illegal.php
    On peut aussi rappeler les témoignages de généraux devant les commissions d’enquête parlementaires, tant sur l’islamisme que sur la crise urkainienne, ou la déstabilisation de la Libye, que de toute façon personne ne peut nier…
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/14-15/c1415049.asp


  32. Lisbeth Levy Le 24 juillet 2016 à 15h46
    Afficher/Masquer

    Asselineau président !! Ceux qui prétendent que cet homme est fasciste ou un horrible méchant devrait avoir honte. Mr Asselineau là ne dit que la stricte vérité, et pour cela il est diabolisé, exclu du système (anti-démocratique) pour une possible élection. Et il dit une chose vraie mais souvent oublié que “la révolution internet” a permis de mieux informer les peuples, qui peuvent se “parler” entre les continents et avoir accès a des faits niés jusque là. Je pense que ce parti a un espoir de monter malgré les mensonges. Oui Juppé entretient ces “petits rebelles djihadistes” comme Fabius, Sarkozy, en France même. Oui nous somme la “voiture balaie” des Usa car membre de l’OTAN. Ces prétendants au trône pseudo-républicain de “gauche” ou de “droite” ne sont jamais que des clônes des partis américains “démocrate et républicain” ! Je dirais que Mr Asselineau est plus près du peuple que les Mélenchon ou Autain et autres NPA. Oui il dénonce ce que nous constatons que des leaders d’opinion proche du pouvoir qui fabrique de la haine islamophobe sont en train de créer des conflits entre communautés ! Le “Printemps Républicain” issu du “Comité laicité, république” de Valls, Bauer, sorte de regroupement dit “de gauche” aux mots d’ordres quasi identiques à Riposte Laique à l’extrême droite…


  33. Alain Le 24 juillet 2016 à 17h37
    Afficher/Masquer

    Il faut évidemment arrêter les interventions extérieures et s’excuser mais cela sera insuffisant pour stopper les attentats. Nous n’avons pas pardonné immédiatement aux Allemands quand ils ont cessé les combats, il a fallu leur faire payer un minimum leurs crimes (procès de Nuremberg, sommes-nous prêts à traduire en jugement nos responsables politiques, on parle de Tony Blair mais plus au nom des soldats anglais tués que des civils irakiens tués) et puis il a fallu le temps. Donc pendant un certain temps, certains trouveront que la vengeance n’est pas encore à heuteur des actes commis (on ne pourrait parler de justice que si il y avait procès en bonne et due forme, ce qui ne risque pas d’arriver) et continueront


    • Feubeuh Le 24 juillet 2016 à 22h31
      Afficher/Masquer

      “La défense appelle Abou Bakr Al Baghdadi, successeur de Mahomet, sous le nom d’Ibrahim”, ça aurait du style.


  34. José Marie Montagne Le 24 juillet 2016 à 17h53
    Afficher/Masquer

    Je ne vois pas clairement ce qui le différencie de Marine Le Pen qu’il écarte sous de fausses affirmations: “le FN ne voudrait pas sorti de l’UE et abandonner l’ €”. C’ est cette argutie qu’il développe habituellement.
    Ensuite, ce monsieur rêve lorsqu’il prétend qu’il suffirait de désengager la France sur le plan géopolitique pour faire cesser les attentats, alors que l’islamisme radical est dans une stratégie de conquête dont le terrorisme n’est qu’un instrument.
    Le vrai combat se situe en Europe, les attentats se propagent de plus en plus, il y a peu en l’Allemagne. Mr Asselineau oublie les leçons de l’histoire et l’époque où le FLN œuvrait en France, avec l’aide de la 5 ème colonne communiste.


    • Téhèf Le 25 juillet 2016 à 09h43
      Afficher/Masquer

      “le FN ne voudrait pas sorti de l’UE et abandonner l’ €”

      Allez sur le site de l’UPR, on y recense au moins 20 discours contradictoires du FN sur l’UE et l’euro. Il n’y a qu’une seule manière de dire qu’on veut sortir, toutes les autres veulent dire non.

      Comparez les professions de foi de l’UPR et du FN pour les européennes de 2014, le mot “euro” ne figure même pas sur celle du FN.

      MLP se félicitait du referendum au Royaume-Uni, mais n’était pas capable de dire comment elle voterait pour un referendum similaire au France. Il suffit de revoir ses passages chez Calvi, il n’est question que de “renégocier les traités”. Elle reprend les discours d’Asselineau mais en les saupoudrant d’ordures sur l’islam et les immigrés.

      Au fond c’est sur ce dernier point qu’on voit très bien les différences : tous les militants UPR veulent sortir de l’UE et ont des avis différents sur l’immigration, alors que tous les militants FN veulent moins d’immigration mais ont des avis différents sur l’UE.

      Certains disent même qu’il ne servirait à rien de sortir de l’UE si on ne pouvait pas réduire l’immigration, ou que sortir unilatéralement de l’euro serait une bêtise.


    • Subotai Le 25 juillet 2016 à 18h47
      Afficher/Masquer

      ” alors que l’islamisme radical est dans une stratégie de conquête dont le terrorisme n’est qu’un instrument.”
      ————–
      Analyse géostratégique bornée qui ne fait que resservir le prétexte des interventions extérieures actuelles.

      On n’attrape pas des mouches avec du vinaigre


  35. RGT Le 24 juillet 2016 à 19h02
    Afficher/Masquer

    S’il veut faire traduire les “Gentils Humanistes” du “Camp du Bien” je lui souhaite bonne chance.

    S’il a vraiment cette intention, autant se tirer immédiatement une balle dans la tête, ça lui évitera de perdre inutilement du temps.

    De toutes façons, le TPI n’a aucune légalité aux USA (principal pourvoyeur d’atrocités, les autres ne sont que les “toutous” serviles) car ce pays n’a jamais reconnu cette juridiction.

    Pas cons les ricains, ils savent pertinemment qu’ils seraient à la tête des inculpations.

    Ils se contentent seulement d’instrumentaliser ce tribunal pour “justifier” leurs intrigues en faisant accuser tous ceux qui les gênent…

    Indiquez-moi un seul cas “d’ami de l’Amérique” qui ait été inquiété ne serait-ce que par l’éventualité d’un dépôt de plainte… Je vous mets au défi.

    Le TPI ne sert que les intérêts des néo-cons, pas celui des peuples opprimés.

    Si ce n’était pas le cas, ça se saurait…


  36. Loïc Massebiau Le 24 juillet 2016 à 19h18
    Afficher/Masquer

    Monsieur Berruyer, vous avez parfaitement raison de garder l’esprit d’analyse. C’est ce qu’il manque cruellement sur la scène politique aujourd’hui. Permettez-moi tout de même de vous remercier pour ce que vous faites. Je retiens de vous votre honnêteté intellectuelle, et c’est ce qui je pense, a fait que vous avez partagé notamment cette vidéo.


  37. Louis Robert Le 24 juillet 2016 à 20h17
    Afficher/Masquer

    Suite à la demande d’effacer des images de l’attentat et d’attester qu’elle a vu ce qu’elle n’a pas vu:

    “Accusation d’une policière municipale niçoise: Cazeneuve porte plainte pour “diffamation” “(Le Figaro)

    Voilà une jeune femme qui a maintenant besoin que l’ensemble des citoyens se porte à sa défense!

    Liberté, É…… Fralala…


  38. garcia Le 24 juillet 2016 à 20h31
    Afficher/Masquer

    Merci, comme bien souvent, de diffuser des analyses cohérentes et si essentielles à mes concitoyens en ces temps agités.
    J’apprécie moi aussi qu’enfin un homme politique juge indispensable de présenter nos excuses (celle de notre pays) à toutes ces familles bombardées depuis des années et qui font partie des dommages collatéraux.


  39. Bonsensiste Le 24 juillet 2016 à 21h23
    Afficher/Masquer

    Mention TRÈS BIEN !
    Malheureusement c’est bien la PREMIÈRE fois que je l’entends et je regrette qu’aucun débat ne soit organisé avec Chevènement, Dupont Aignan , et même Mélanchon qui ont une approche parallèle?
    Un débat a quatre qui ont plus de 60% des solutions quasiment identique forcerait la presse a les sortir de anonymat ?
    J’ai d’ailleurs noté que Asselineau s’est bien gardé d’accuser d’autre que lUMPPSFN ?


    • FifiBrind_acier Le 25 juillet 2016 à 06h42
      Afficher/Masquer

      Aucun dirigeant politique n’a accepté de débat public avec Asselineau depuis 9 ans.
      Je crois que vous confondez l’analyse de la situation avec les solutions proposées.
      S’il est assez aisé de faire un constat, les solutions ne sont pas les mêmes du tout.

      Aucun des Partis que vous citez n’a comme priorité la sortie définitive de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50. .


  40. jacqurocant Le 24 juillet 2016 à 21h32
    Afficher/Masquer

    Je ne vois pas de différence avec l’analyse de JL Mélenchon sur le moyen orient et sur la stratégie géopolitique des “Nord Américains” comme il les appelle souvent. Quant aux origines du conflit Syrien même un reportage de Fr2 l’avait démontré en son temps. https://www.facebook.com/146683988720532/videos/956299124425677/?pnref=story


  41. Eric Lemesre Le 24 juillet 2016 à 22h02
    Afficher/Masquer

    Merci pour cet bouffée d’aire. Enfin quelqu’un qui parle aux français de toutes confessions.
    Merci Olivier d’avoir porté à notre connaissance cet analyse qui change par rapport aux aux politiques.


  42. vincent Le 24 juillet 2016 à 22h38
    Afficher/Masquer

    Je me demande tout de même comment peuvent ils prendre le pouvoir alors qu’ils sont interdit de se présenter. selon eux


  43. PatrickLuder Le 24 juillet 2016 à 23h28
    Afficher/Masquer

    Un beau discours par un orateur remarquable, mais certainement pas la vision de la carrure d’un leader national. La gouvernance d’un pays ne se fait pas seul dans son coin, la gouvernance d’un pays ne peut pas totalement changer de direction tous les 5 ans. La gouvernance d’un pays doit se faire dans la continuité, en accord avec son peuple et en accord avec les autres nations.


    • gilles bernadou Le 25 juillet 2016 à 01h47
      Afficher/Masquer

      Et pourtant Sarkozy l’a bien fait lui en 2007 en rupture complete avec Chirac.
      Alors je ne vois vraiment pas pourquoi, 10 ans plus tard, il serait impossible de changer de politique, alors meme qu’a l’evidence, la politique menee depuis 10 ans va manifestement al’encontre des interets de la France. (referendum de 2005 sur le TUE+TFUE bafoue, reintergration dans l’OTAN contre la tradition d’independance de la France , attaque dela Lybie avec les resultats qu’on voit, etc…).
      Asselineau a raison: sortir de l’UE, de l’OTAN, et donc de Syrie, Irak, Lybie, de l’EURO.

      En tout cas un grand merci a Olivier pour cette bouffee d’air frais!


    • Guillaume Le 25 juillet 2016 à 13h53
      Afficher/Masquer

      C’est vrai qu’Hollande est totalement en accord avec le peuple français, enfin au moins 12%…

      “la gouvernance d’un pays doit se faire dans la continuité” c’est un peu comme le gars qui fonce dans un mur et sous prétexte de continuité refuse de s’arrêter et de changer de direction.
      Quand on fait des conneries il faut savoir arrêter de continuer


  44. Vincent Beroff Le 25 juillet 2016 à 00h03
    Afficher/Masquer

    Oui, c’est vrai que ce n’est pas souvent (c’est le moins qu’on puisse dire) que l’on entende un responsable de parti parler ainsi !
    C’est une vision d’espoir et aujourd’hui, on en a besoin, croire que l’on peut éviter des guerres plutôt que d’être fataliste !


  45. Xavier Le 25 juillet 2016 à 10h55
    Afficher/Masquer

    Ce qui m’inquiète, c’est au-delà de la compréhension de l’injustice et de l’incohérence de notre modèle sociétal capitaliste (dont on voit les résultats ici), on ne pousse pas le raisonnement plus loin.

    Si, pour des raisons stratégiques, nous allons mettre le chaos au proche-orient, c’est pour assurer notre domination sur les autres nations non ?
    C’est pour faire partie de ceux qui contrôlent un élément clef du monde actuel : l’énergie concentrée (et stockable) pas chère (gaz, pétrole, uranium).
    Dans une planète toujours plus petite au regard du nb d’humains et de leur consommation exponentielles, quelles solutions à part décroitre ?!

    Comment gère-t-on le jeu des chaises musicales qu’est la décroissance ?
    Comment peut-on sevrer des milliards de cerveaux de sensations (confort) qui lui sont devenues “normales”, habituelles ?

    Aucun débat s’épargnant cette question fondamentale n’apporta de solutions.
    On critiquera à raison, mais on restera dans un débat stérile et donc sans aucune chance de changer quoi que ce soit, car nos inconscient savent ce qu’ils risquent de perdre, et qui voudra être le premier ?…

    Plus sur http://www.nouvellegrille.info/pdfjp


    • FifiBrind_acier Le 25 juillet 2016 à 17h46
      Afficher/Masquer

      Xavier,
      Je crois que vous prenez les problèmes à l’envers….
      Les sujets de société comme la décroissance, nécessitent des débats contradictoires et de l’information qui touchent l’ensemble des Français.
      Vous ne pourrez jamais imposer un mode de vie qui ne fasse pas consensus.

      Pour que des débats contradictoires aient lieu, il faut que les journalistes puissent enfin faire leur travail d’information. Et donc que nous soyons à nouveau en démocratie.
      Après les débats et l’information., pourront avoir lieu des referendum comme en Suisse.

      Actuellement, les Français ne décident plus de rien.


  46. Homère d'Allore Le 25 juillet 2016 à 18h22
    Afficher/Masquer

    Pour une fois, Asselineau est impeccable.

    Toutefois il commet une petite erreur à propos de Ségolène Royal qu’il présente comme “une mandataire du peuple français”

    Or, Ségolène Royal n’est mandataire de rien du tout. Elle a été battue aux législatives de La Rochelle. Et elle n’a son poste actuel que parce-que son ex doit avoir quelques secrets partagés avec elle sur les réseaux ayant permis l’ascension de ce couple de médiocres.


  47. David Le 25 juillet 2016 à 18h43
    Afficher/Masquer

    Merci beaucoup Monsieur Berruyer d’avoir relayé cette vidéo de François Asselineau !
    Ça fait plaisir d’entendre un tel discours de la part d’un homme politique en ces tristes temps !!!


  48. Vinnie Reb Le 25 juillet 2016 à 20h50
    Afficher/Masquer

    Deux choses à faire :
    – se retirer de toutes ces aventures impérialistes US
    – mettre fin à ce pur scandale qu’est le chômage de masse qui provoque le désespoir, ce même désespoir qui provoque le désir de “suicide médiatisé” qui ont pour conséquences de tels massacres comme celui du 14/07.

    Ces guerres ne sont pas des guerres de civilisations mais des guerres de la mondialisation, depuis la Yougoslavie des années 1990, jusqu’à la Syrie de nos jours.

    Sarko et Hollande ont mis au tapis près de 60 ans de diplomatie française qui exprimait une voix différente – et cela en moins de 10 ans. Ces 2 là (mais ils ne sont pas les seuls) ont du sang sur les mains. Ils veulent la guerre à l’extérieur, et surtout la guerre civile dans notre pays.

    Plus loin que sortir de l’OTAN, de l’UE et de l’euro, il faut sortir de toutes ces organisations supranationales non élues : FMI, OMC, Banque Mondiale, etc. DEMONDIALISONS !
    www . pardem . org


  49. charlie Bermude Le 25 juillet 2016 à 21h39
    Afficher/Masquer

    C’est clair qu ‘ Asselineau là tape juste et dans un forme impeccable . De plus il a saisi une inflexion dans le discours ambiant , la narrative comme diraient d’autres , c’est que maintenant , on a plus affaire à des terroristes mais à des dérangés , en mal d’identité . Ce qui favorise plus l’amalgame et l’extreme droite . Les autres , la “goche” , y voyant de plus , une raison de compassion ,( pour le tueur ) , surtout si les victimes sont musulmanes , comme nous , c’est à dire humanistes .
    Face à cette embrouille supplémentaire , dans laquelle on nous jette , la réation induite est de revenir à des “idées” simples , voir simplitses , c’est à à dire d’extréme droite , de sécurité .
    Question sécurité , arrivé à ce point , on en revient à la guerre d’Algérie , Massu , la bonne stratégie , c’est de créer une peur telle dans l’autre communauté qu’elle balance les rebelles et anormaux . Militairement c’est gagnant , socialement et politiquement c’est perdant . Heureusement à l’époque on a eu une exception politique : De Gaulle . Mais là on a pas . Donc on va vers la défaite , non seulement extérieure mais intérieure .


  50. Truc Mich Le 27 juillet 2016 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Ce que ne veulent pas comprendre l’écrasante majorité des responsables politiques (et toute une partie des gens qui les suivent), c’est que le clivage droite/gauche et les idéologies politiques sont un obstacle lorsque l’Histoire de France nécessite une nouvelle union patriotique.
    A l’heure où l’unité du pays et le modèle de vie de tous ses habitants subissent à nouveau les attaques de cette oligarchie et que nous sommes tous concernés sans exception, pour pouvoir les sauver il faut savoir mettre de côté certaines choses pour être prêt à coopérer avec les électeurs du camp d’en face. C’est ce qu’on déjà du accomplir ceux qui nous ont précédés à plusieurs reprises dans l’Histoire de la France.
    Ça peut se faire dans le cadre d’un gouvernement temporaire d’union nationale rassemblant les partis.
    Ça peut se faire aussi dans un parti temporaire d’union nationale en dehors du clivage droite/gauche créé sur l’objectif de récupérer les manettes. Et si tous les partis prétendent qu’ils veulent rassembler les français, en regardant à la loupe leurs discours, leurs programmes et leurs actes, le parti de François Asselineau reste (de loin) celui qui se rapproche le plus d’un vrai mouvement d’union nationale.


Charte de modérations des commentaires