Les Crises Les Crises
20.juin.201220.6.2012 // Les Crises

[Action ! À vous de jouer] BCE et Banque de France

Merci 0
J'envoie

Aujourd’hui, nous allons interrompre le récit descriptif, pour se bouger un peu…

J’espère que la longue série sur les systèmes bancaires vous a intéressés (étonnement, il reste apparemment quelques lecteurs). Elle m’a demandé un travail de romain, car les informations statistiques des Banques centrales sont :

  • cachées,
  • inaccessibles,
  • incomplètes,
  • voire inexistantes…

Certains diront qu’il y a une volonté de cacher les informations – c’est parfois vrai. Plus probablement, il n’y a surtout pas de culture de la communication dans ces institutions, pour qui l’information statistique n’est pas la priorité… L’organisation pèche parfois, souvent car les comptables ont seuls la main sur ce sujet, sans soutien des services de communication externe ou des archives.

Je lance donc ce jour une demande circonstance aux autorités statistiques de ces banques, visant à une meilleure information du public en général – et de vous en particulier.

Et c’est là que j’ai besoin de vous.

Si nous voulons faire bouger les choses un minimum, il serait utile, si vous trouvez ce besoin légitime, que vous appuyez ma demande, en envoyant un mail au service “Relations publiques” de ces banques.

La BCE

Ma demande

Vous trouverez ici le courrier que j’ai fait parvenir à la BCE.

À vous de jouer

Si vous le souhaitez, vous pouvez m’aider en envoyant simplement le mail de soutien suivant à la BCE : info@ecb.europa.eu

J’ai lu l’appel / lettre ouverte d’Olivier Berruyer sur son blog www.les-crises.fr/action-bce-et-bdf.

Je soutiens sa démarche visant à améliorer l’information statistique de la Banque Centrale Européenne.

Cordialement

La Banque de France

Ma demande

Vous trouverez ici le courrier que j’ai fait parvenir à la Banque de France.

À vous de jouer

Si vous le souhaitez, vous pouvez m’aider en envoyant simplement le mail de soutien suivant à la Banque de France : infos@banque-france.fr et webmestre@banque-france.fr

J’ai lu l’appel / lettre ouverte d’Olivier Berruyer sur son blog www.les-crises.fr/action-bce-et-bdf.

Je soutiens sa démarche visant à améliorer l’information statistique de la Banque de France.

Cordialement

Je compte sur vous, plus nous serons nombreux, plus la demande sera étudiée sérieusement.

dessin humour cartoon

128 réactions et commentaires

  • Josick // 20.06.2012 à 02h36

    J’ai fait ! Pour la petite histoire, quand Trichet était à la BdF, je m’asseyais dans son fauteuil pour assurer le bon démarrage de son poste Reuter (durant 8 mois). C’était accéssoire car le coeur de mon travail était de fournir un logiciel tableau de bord de suivi économique de la France, ceci pour 400 tops manager. C’est de l’histoire ancienne. J’ai tout perdu de mes compétences ayant pourtant travaillé en solo et ayant découvert un bug sur alors le tout nouveau réseau national de la BdF, ce qui a fait suspendre une facture de 1,8 millions de francs?

      +0

    Alerter
  • Auré // 20.06.2012 à 05h01

    Fait

      +0

    Alerter
  • Nicolas // 20.06.2012 à 05h05

    Done !

      +0

    Alerter
  • Marcus // 20.06.2012 à 05h36

    J’ai fait ce que tu nous as demandé Olivier.
    Bonne journée à tout le monde !

      +0

    Alerter
  • Surya // 20.06.2012 à 05h56

    Bonjour.
    Merci pour vos articles divers articles sur le système bancaire européen; mais pour moi l’arnaque bancaire a été passée sous silence, et ne concerne pas que les banques européennes 🙂
    Comment peut-on autoriser une banque à compter du capital ce qui n’en est pas (dettes perpétuelles; subordonnées…) ? Le vrai capital se limitant au Core Tier 1
    Comment peut-on autoriser le mark-to-market au passif ? (et toutes les autres règles comptables hautement fantaisistes dont les repo105 et repo 108)
    Comment a-t-on pu laisser croître dans les proportions démesurées les engagements hors bilans ?
    etc…

      +0

    Alerter
    • yoananda // 20.06.2012 à 08h55

      Montrer que les citoyens sont concernés par leurs petites affaires est important.
      Mais je suis d’accord, le vrai problème des banques centrales des banques privées et du système financier en général selon moi c’est leur collatéral. Ils font joujou avec le feu la …
      Et quand les gens (les marchés surtout) vont comprendre que tout ça repose sur du vent … pfiouuuuu

        +0

      Alerter
    • TZYACK // 20.06.2012 à 11h44

      La plus grande escroquerie financière du siècle a commencé en 2008 avec le Cartel bancaire international qui, sur la base d’écritures comptables – désormais enregistrées en « juste valeur » (IFRS) – erronées car non consolidées des engagements donnés et reçus (Hors bilans), a obligé certains Etats, pour soutenir et éviter une soi-disant faillite de leur système national bancaire, à s’endetter excessivement et irréversiblement afin de mieux les asservir à sa volonté de domination Mondiale. Il a choisi de tester d’abord cette méthode aux USA, puis à quelques petits pays en périphérie de l’Europe, et maintenant, au vu de son efficacité démontrée, de l’appliquer à de plus grands pays.

        +0

      Alerter
  • Clémentine // 20.06.2012 à 05h57

    Olivier,

    Merci pour cette initiative ô combien utile.
    Pour ma part, c’est fait. 

      +0

    Alerter
  • Geoffrey // 20.06.2012 à 06h11

    Bonjour,
    je me suis permis d’envoyer les mails à la BCE et Banque de France

    je relis parfois vos informatitions tres instructif sur ma page facebook “ceux qui nous gouvernent”

    Merci pour votre engagement.

      +0

    Alerter
  • Patsux // 20.06.2012 à 06h21

    C’était un réel plaisir de suivre durant 1 mois la série sur le système bancaire. Depuis, chaque nuit, je rêve de vos graphiques et des mouvements entre l’actif et le passif des banques – c’est un peu comme une célèbre société Internet, quand tu as compris ça, tu as tout compris !

    Mes mails de soutiens sont partis.

    Merci pour votre travail de titan.

     

      +0

    Alerter
  • alain Richou // 20.06.2012 à 06h29

    Bonjour,
    envoyé !

      +0

    Alerter
  • TOUILEB Mouloud // 20.06.2012 à 06h37

    Deux courriels de soutien à votre démarche envoyés pour la BCE et Banque de France ce jour 20 juin 2012 à 8h36

      +0

    Alerter
  • Pipiou83 // 20.06.2012 à 06h49

    Bonjour à tous,
    C’est fait. Info relayée auprès de mon réseau pour faire suivre.
    Merci Olivier pour ce travail titanesque
    Bonne journée à tous

      +0

    Alerter
  • RST // 20.06.2012 à 07h00

    Olivier,
    tes propres statistiques semblent poser problème. Dans le courrier à la BDF tu indiques 170 000 visites / mois et à la BCE 190 000  😉

    Plus sérieusement, au sujet des statistiques, je me souviens que Piketty expliquait qu’avec l’informatisation nous avons de moins en moins de statistiques disponibles. Il parlait du système fiscal mais cela doit s’appliquer en partie au système bancaire.
    A l’époque pas si lointaine où beaucoup de choses étaient disponibles dans des documents papiers, on y avait accès plus facilement.
     

      +0

    Alerter
  • yoyo6963 // 20.06.2012 à 07h03

    Fait !
    Merci pour vos analyses. 

      +0

    Alerter
  • David // 20.06.2012 à 07h04

    Fait.

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 20.06.2012 à 07h07

    Avec le titre “Demande de transparence statistique”
    et avec ton pdf mis en annexe.

    C’est parti mon kiki !   

      +0

    Alerter
  • Guillaume // 20.06.2012 à 07h12

    Fait! C’est une honte qu’il faille en arriver à de telles extrémités. A quand un “Freedom of Information Act” ou, mieux, un wikileaks à l’européenne???

      +0

    Alerter
  • Adrien // 20.06.2012 à 07h15

    Fait. Merci pour le travail investi dans ce blog. Nous sommes là pour aider un peu quand c’est possible. L’information sera relayée !

      +0

    Alerter
  • Fabrice // 20.06.2012 à 07h16

    envoyé aussi mais a priori il y a de fortes chances pour que vous deviez renouveller l’opération avant que cela n’aboutisse.

      +0

    Alerter
  • Le lorrain // 20.06.2012 à 07h23

    C’est fait! Merci pour tout Olivier, les gens comme toi sont utiles à la société.

      +0

    Alerter
  • @Geoffroy_BLK // 20.06.2012 à 07h27

    Mails envoyés.
    Merci Mr Berruyer pour cette somme d’information passionnante.
    Que ne vous entend on pas plus dans les médias de grande écoute.
    Mais cela viendra sans doute.
    De la même manière que le discours ambiant sur la Grèce est en train de changer depuis 2 jours…Cf le “téléphone sonne” d’hier sur FI ou on parlait enfin de la situation réelle et humaine en Grèce après des mois de dénigrement.

      +0

    Alerter
  • BA // 20.06.2012 à 07h40

    J’ai envoyé les trois mails.

    Mercredi 20 juin 2012 :
     
     
    Facture salée de la crise en France : 140 milliards d’euros par an.
     
     
     
    La crise économique et financière a entraîné un manque à gagner de près de 140 milliards d’euros (168 milliards de francs) par an pour la France, soit près de 7 points de produit intérieur brut (PIB), a révélé l’Insee, pour qui la récession en 2009 a été plus profonde encore qu’estimé jusqu’ici.
     
     
     
    Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, l’économie française reste durablement affectée par la crise. “Elle n’a pas commencé à rattraper le terrain perdu pendant la grande récession”, souligne-t-il dans un “éclairage sur l’évolution de l’économie française depuis la récession de 2009”.
     
     
     
    http://www.romandie.com/news/n/Facture_salde_la_crise_en_France_140_milliards_d_euros_par_an_RP_200620120847-11-198995.asp
     
     
     
    Par an, combien d’euros les banquiers français ont-ils gagné ?
     
     
     
    1- Le patron de la banque Dexia, Pierre Mariani, a gagné 1 809 411 euros.
     
     
     
    2- Le patron de la banque Société Générale, Frédéric Oudéa, a gagné 4 350 000 euros.
     
    3- Le patron de la banque Crédit Agricole, Jean-Paul Chifflet, a gagné 1 805 731 euros.
     
     
     
    4- Le patron de la banque BNP Paribas, Baudouin Prot, a gagné 2 713 015 euros.
     
     
     
    5- Le patron de Banque Populaire – Caisse d’Epargne, François Pérol, a gagné 1 606 000 euros.
     
     
     
    6- Le patron de la banque Natixis, Laurent Mignon, a gagné 2 000 000 d’euros.
     
    http://socioeconomie.wordpress.com/2011/11/10/salaires-et-revenus-des-banquiers-en-france/
     
     
     
    Conclusion : la crise économique et financière a entraîné un manque à gagner de près de 140 milliards d’euros par an pour la France, mais les responsables de la crise gagnent des millions d’euros par an.
     
     
     
    Les contribuables français sont des cons.

      +0

    Alerter
  • campaspe // 20.06.2012 à 07h43

    C’est fait,
    Merci Olivier pour toutes ces infos et leurs commentaires.

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 20.06.2012 à 07h47

    Les choses ne bougent que lorsque des discussions internes commencent à avoir lieu. Pour qu’elles aient lieu il faut que des interpellations proviennent de tous les niveaux et de toutes les instances. Il faudrait donc pouvoir faire suivre cette demande à tous niveaux : conseils d’administration et service clientèle des banques commerciales // conseils – audits – service comptable – service juridique – service publique – etc.  de la BDF // promotions économiques régionales – parlement national – ministère des finances – ministère intérieur etc. Ton document pdf est bien mais hors de portée de beaucoup de monde, ce serait judicieux de l’accompagner par un résumé d’une seule page, présentant d’un coup d’œil les problèmes et les solutions.

      +0

    Alerter
  • Fmar // 20.06.2012 à 07h56

    Bonjour Olivier, bonjour à tous
    Impossible de le faire depuis le bureau mais je m’en occupe ce soir.
     
    Un bon relais à tenter est de passer par nos députés. C’est utopique mais si l’un d’entre nous connais bien son député et qu’il est sensible à ces thématiques cela peut porter.
     

      +0

    Alerter
  • Davoust Pierre // 20.06.2012 à 07h57

    Rassurez-vous vous avez encore des lecteurs qui, s’ils ne font guère de commentaires, lisent avec beaucoup d’intérêt vos papiers, partagent souvent vos idées et analyses et vous soutiennent dans vos démarches…
    J’ai donc envoyé les courriels de soutien à votre demande.
    De rien…
    Bonne journée.

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 20.06.2012 à 08h12

    @Olivier : “Cette longue série m’a demandé un travail de romain”. Par opposition à un travail de grec ? Vlà que tu fais aussi dans l’anti-héllénisme primaire subliminal !!!!  :-$

      +0

    Alerter
  • Minelli Valérie // 20.06.2012 à 08h20

    Bonjour Olivier,
    Chaque citoyen devrait pouvoir être acteur de la vie en sociéte:
    PARTICIPER,AGIR,CONTROLER,INNOVER ET AIDER…
    Notre salut viendra de nous, de nos réflexions et actions.
    Alors merci Olivier de nous le permettre.
    Valérie Minelli
     
     

      +0

    Alerter
  • Rodriguez // 20.06.2012 à 08h27

    Envoyés !
    Et mille mercis olivier pour ton combat pour une éthique de l’économie et une économie éthique, ce qu’autre fois était tout simplement du bon sens et de l’honnêteté et qui et devenue un cancer mondial qui va tous nous tuer.

      +0

    Alerter
    • José // 20.06.2012 à 17h11

      C’est fait.
      Autrefois, tu veux parler du bon vieux temps de Panama?
       

        +0

      Alerter
  • Albert // 20.06.2012 à 08h27

    Done !

      +0

    Alerter
  • Casquette // 20.06.2012 à 08h29

    Mail envoyé !

      +0

    Alerter
  • Albert // 20.06.2012 à 08h34

    170000, 190000, il faut choisir 😉

      +0

    Alerter
  • lau // 20.06.2012 à 08h37

    Merci pour tout votre travail précieux!

    Mails envoyés!! 

      +0

    Alerter
  • Savoiroupas // 20.06.2012 à 08h41

    Done !

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 20.06.2012 à 09h02

    Fait !
    “Nous ne sommes as responsables que de ce que nus fiasons, mai saussi de ce que nous laissons faire”, J’sais plus qui. Sinon, dans le même style : “Pire que le brut des bottes , le silence des pantoufles”, Fritch (aproximativement)

      +0

    Alerter
    • cécankonvaoù // 20.06.2012 à 16h43

      « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.  » 
      Albert Einstein
       
       

        +0

      Alerter
    • cécankonvaoù // 20.06.2012 à 16h46

      “le monde est dangereux à vivre. Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire”
      Albert Einstein 

        +0

      Alerter
  • Laurent // 20.06.2012 à 09h09

    C’est fait 🙂

      +0

    Alerter
  • Jean-Baptiste B // 20.06.2012 à 09h21

    Voici le mien, envoyé à toutes les adresses (3 au total) indiquées par Olivier. Qui a beaucoup de courage, moi, j’avais largement contourné le problème en diminuant la qualité de mes analyses, confrontés au même maquis.

    Chère Madame, cher Monsieur,

    Je fais partie de ces citoyens qui prennent leurs responsabilités et je crée moi-même régulièrement des graphiques statistiques sur mon blog (par exemple ici). Or, toutes les sections statistiques ne se valent pas, et j’ai le regret de devoir déplorer la votre. Voici un exemple de section statistique complète, accessible, performante, (admirez la possibilité d’éditer quasiment à volonté les graphiques) qui peut être améliorée encore, certes, mais qui fait fortement, hélas, pâlir la votre en comparaison.
    Ce qui a déclenché cette lettre, en plus de la lente exaspération à devoir laborieusement trouver ce que je cherche sur votre site, en toute frustration, fut d’en trouver l’écho dans l’appel / lettre ouverte d’Olivier Berruyer sur son blog http://www.les-crises.fr/action-bce-et-bdf.
     
    Ce qui m’a permis d’empêcher des thèses conspirationnistes de se développer, c’est très précisément de pouvoir apporter la preuve graphique d’une explication alternative. Au moment où la construction européenne suscite plus que jamais la défiance, il est impératif, je crois, d’assurer de la transparence et de l’ouverture, notamment par une section statistique de qualité, pour éviter que l’incompréhension croissant en liberté ne vire à la lutte ouverte.
     
     
    Soyez assurés de mes sentiments les meilleurs et les plus respectueux,
    Jean-Baptiste B

      +0

    Alerter
  • BA // 20.06.2012 à 09h31

    Mercredi 20 juin 2012 :
    L’Espagne
    devrait faire une demande d’aide jeudi à l’Eurogroupe.
     
    L’Espagne devrait demander officiellement l’aide de la zone euro pour son secteur bancaire jeudi lors d’une réunion de l’Eurogroupe, a indiqué mercredi un diplomate européen sous couvert d’anonymat.

    Madrid devrait faire une demande d’aide via le Fonds de secours de la zone euro (FESF) lors de la réunion de l’Eurogroupe qui se tient jeudi à Luxembourg, a fait savoir ce diplomate.

    Cette demande interviendrait après la publication d’un premier audit sur les banques espagnoles par les cabinets allemand Roland Berger et américain Oliver Wyman, qui est attendu d’ici jeudi.

    Madrid en a besoin pour chiffrer exactement ses besoins pour le plan de sauvetage européen destiné à ses banques, qui prévoit une aide pouvant atteindre 100 milliards d’euros.

    L’absence de détails sur le plan d’aide espagnol a été nuisible, a estimé ce diplomate. Le mouvement de défiance envers l’Espagne sur les marchés a été alimenté par les incertitudes entourant le sauvetage des banques espagnoles, notamment sur la somme dont Madrid a besoin.

    Autre sujet qui inquiète les marchés : le choix du fonds de secours pour venir en aide au secteur bancaire espagnol.

    Il y a une préférence marquée pour avoir recours au Mécanisme européen de stabilité (MES) au sein de nombreux pays de la zone euro, mais tout dépend de l’entrée en vigueur de ce fonds de secours, a indiqué un haut responsable européen sous couvert d’anonymat. En cours de ratification, le MES devrait entrer en vigueur le 9 juillet.

    Seul le Fonds de secours de la zone euro (FESF) est donc utilisable dans l’immédiat. Cette option est celle que préfèrent les marchés car dans le scénario extrême d’une restructuration de la dette espagnole, en tant que créancier, le FESF serait logé à la même enseigne que les autres prêteurs.

    En revanche, les prêts du MES sont dits seniors, c’est-à-dire que le fonds serait remboursé en priorité par rapport aux autres créanciers, un scénario qui peut entretenir les doutes des marchés, lesquels craignent que les investisseurs privés ne soient lésés.
    http://www.romandie.com/news/n/_Espagnebanques_Madrid_devrait_faire_une_demande_d_aide_jeudi_a_l_Eurogroupe_76200620121117.asp

      +0

    Alerter
  • Armand // 20.06.2012 à 09h57

    C’est fait. Et merci encore pour votre travail, indispensable et impressionnant !

      +0

    Alerter
  • Bertrand // 20.06.2012 à 10h29

    C’est fait…

      +0

    Alerter
  • Michel 74 // 20.06.2012 à 10h51

    Bravo. Pour ma part c’est fait.

      +0

    Alerter
  • amorgos // 20.06.2012 à 10h53

    J’ai pour une fois apprécié les analyses des EXPERTS sur BFM au sujet du risque d’entreprendre en France. OUI et Re-OUI, entreprendre en France est irresponsable au regard de sa famille que l’on est supposé protégé … le système, en cas d’échec du chef d’entreprise, vous broie et vous laisse vous et votre famille sans le sou et à la rue …il faut protéger le chef d’entreprise de la PMI/PME, et imposer aux banques l’appréciation de l’entrepreneur comme un réel partenaire et non comme un simple débiteur asservi . Le modèle anglo-saxon a du bon sur le sujet. Nous n’en sortirons pas en continuant à mettre dans la balance le patrimoine privé de celui qui prend des risques et donc créateur d’emplois !!

      +0

    Alerter
  • Bear Services // 20.06.2012 à 10h55

    Fait
     
    il faut également envoyer cette demande à l’ensemble des députés.
    J’avais trouvé un site qui recensait les adresses email de tous les euro-députés… si quelqu’un retrouve …

      +0

    Alerter
  • christo // 20.06.2012 à 11h05

    Un peu naïf sur ce coup là Olivier…. hum ?
    Il y a une expressio en anglais : “the fog of war”…
    Ca résume très bien la situation.
    Non, il faut le dire, le répéter, les banques centrales n’ont aucun intérêt à jouer la transparence.
    Elles trichent, violent les règles, mentent, dissimulent.
    Je te rappelle quand même que Bloomberg a dû attaquer la FED pour obtenir (quelques années après) une liste de bénificiaires des “programmes spéciaux” de 2008 !
    Sur la BCE, là aussi Bloomberg attaque car la BCE refuse de dévoiler un rapport qui pointait les mécanismes utilisés par la Grèce… pour maquiller ses comptes !
    On sait qu’ils ont triché, mais la BCE refuse de dire comment, car au passage elle reconnaîtrait que… tout le monde était au courant.
    Enfonçons le clou : il n’y a pas de liste des bénéficiaires des LTRO : quelle banque a pris et combien !
    Là aussi, il s’agit de ne pas “stigmatiser” !
    On peut multiplier ainsi les exemples, les faits, qui prouvent que les crapules de Bruxelles, toutes les institutions européennes sont totalement vérolées !
    Bon sang ! CE n’est pas une pétition qu’il faut envoyer. Ce sont les fourches qu’il faudrait sortir.

      +0

    Alerter
  • Incognitototo // 20.06.2012 à 11h05

    Fait, mais sans grand espoir que cela modifie quoi que ce soit, parce que ça fait des années que je tanne ce genre d’organismes, notamment l’INSEE, pour obtenir des données qui semblent relever du secret d’État, alors même que je sais qu’ils les ont…
    Exemples de ce que je n’ai jamais réussi à obtenir :
    – les comptes de résultat et bilan des entreprises françaises consolidés par activité… alors même que tous les ans, l’INSEE fait une campagne pour récolter ces données ; et alors même qu’en plus, le Ministère des Finances les a en direct…
    – la consolidation des DADS par catégorie de revenues et avec des distributions qui permettent de savoir comment se répartissent les revenus (pour l’INSEE, au-delà de 30 000 € annuel = une seule catégorie de 5 millions de personnes ; super pour faire des simulations…), …

    Bref, après bien des démarches infructueuses, on ne m’empêchera pas de penser qu’il n’y a pas de hasard à ce que certaines données soient jalousement non diffusées…

      +0

    Alerter
    • I.Letourneur // 20.06.2012 à 11h23

      Je viens de lire votre commentaire et je vous rejoins totalement, je ne précisais pas d’exemples précis mais sur l’INSEE j’ai moi aussi mes anecdotes du genre, sans oublier que le site est totalement dépassé, buggé, envahi de liens inutiles etc.
      On sent limite qu’on veut te rendre la navigation la plus pénible possible.
      Alors que faire un bon site comme cela dans un budget de l’état c’est un grain de poussière !
      Et franchement si on comptait le nombre d’heures perdues pas des milliers de gens sur ce genre de dysfonctionnement grotesques ça ferait un sacré gain de productivité à prendre. Mine de rien on est nombreux à travailler sur cet outils et bien plus si on prend le problème au sens large (voir international).

        +0

      Alerter
      • Incognitototo // 20.06.2012 à 14h25

        Le pire, c’est qu’il y a des centaines de sites de données statistiques. L’État, les institutions et les Ministères ont chacun leur section statistique et dépensent beaucoup d’argent, pour une pauvreté des données, en comparaison de laquelle n’importe quel comptable d’entreprise fait mieux… Encore, il n’y a pas longtemps, ils ont créé ça : http://www.data.gouv.fr/ !!! Mais c’était sûrement plus simple que de réformer l’INSEE, pour qu’il fasse son boulot et diffuse des informations pertinentes…

          +0

        Alerter
  • I.Letourneur // 20.06.2012 à 11h14

    J’ai moi aussi remarqué ce très difficile accès aux statistiques et donc je vous soutient à fond pour le coup.
    Mais j’ai envie de dire que c’est un problème global important, j’ai personnellement poussé assez loin la recherche de données sur le web et avec beaucoup de volonté et d’acharnement on trouve presque tout que ça soit des statistiques marketing, sur les populations, macroéconomiques etc. Mais cela demande un très gros travail, très long. Je trouve inconcevable qu’il n’y ai pas de service public efficace en la matière pour un peuple qui se veut évolué et tendant à la démocratie.
    Ce genre d’exercice de croisement de chiffres, de réflexion vis-a-vis des grandes questions traitées par le politique doit être mis à la porté de n’importe quel citoyen et avec internet aujourd’hui on pourrait imaginer un grand site géré par la puissance publique qui aurait comme mission la mise à la disposition claire et précise du plus grand nombre de données chiffrées (J’imagine ça très facilement avec un budget somme toute modeste et une petite équipe de collecteurs d’info personnellement) et pourquoi pas aussi une mission pédagogique sur l’utilisation des statistiques, le vocabulaire employé, le fonctionnement des institutions etc.
    Voilà je prolonge un peu votre propos mais il me semble que ceci est un point important, et puis il est bien de ne pas oir l’information toujours que de son point de vue passif. C’est un peu comme lorsque que l’on reçoit un cour sur Molière au lycée. Oui c’est bien ça permet d’en parler de comprendre beaucoup de choses, mais c’est rien comparé au fait d’aller dans une bibliothèque et au théâtre pour puiser dans la matière même des idées.

      +0

    Alerter
  • Alain34 // 20.06.2012 à 11h15

    Fait.

      +0

    Alerter
    • Alain34 // 03.07.2012 à 08h29

      Je viens de recevoir un mail de la BCE (ils sont fachés avec les accents… moi aussi, mais bon 🙂 ):
       
       

      Nous accusons reception de votre message electronique.
       
       
       
      En vous remerciant de votre intèrêt pour les question statistiques et comptables de l’Eurosystème, nous vous prions de croire en l’expression de notre considération distinguée.
       

        +0

      Alerter
      • Vénus-Etoile du Berger // 03.07.2012 à 08h34

        Ils ont manifestement envoyé ce mail automatique à tout le monde… 

          +0

        Alerter
  • Benoit // 20.06.2012 à 11h43

    En plus des recommandations déjà faites, puis je me permettre de suggérer d’envoyer courrier similaire et demande de soutien:
    1) à la commission des finances du Sénat, ainsi que celle de l’assemblée nationale (lorsque celle-ci aura été reconstituée)
    2) Au ministère du budget
    Ça peut être utile…

      +0

    Alerter
  • Fabolo // 20.06.2012 à 11h50

    Super initiative !!!

      +0

    Alerter
  • Benoît // 20.06.2012 à 11h55

    Mails envoyés (mais attention, je ne suis pas le même Benoît que ci-dessus).

      +0

    Alerter
  • A-J Holbecq // 20.06.2012 à 12h17

    L’iNSEE est dans la même situation… exemple:

    Il y a quelques années j’avais demandé à l’INSEE de me fournir le montant exact et précis des intérêts payés chaque année au titre de la dette « au sens de Maastricht » pour l’ensemble des Administrations Publiques (les « APu » dans le jargon administratif)…
    Réponse négative

    J’ai donc demandé à nouveau (l’an dernier) à l’INSEE de me fournir ces informations. Malheureusement, voici leur réponse (tout à fait incroyable alors qu’on nous sature partout avec le problème du poids de la dette) : « L’information recherchée (charge de la dette) ne correspond pas à un agrégat de la comptabilité nationale et ne figure donc pas dans les résultats publiés »

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications