Information très intéressante, mais il va falloir qu’il fournisse les preuves maintenant…

Source : Le Parisien avec AFP, le 19 avril 2017.

«Ma conviction, et c’est aussi la conviction de nos services, c’est que c’est le régime qui a la responsabilité» de cette attaque, a notamment déclaré le chef de la diplomatie française.

Ce serait «une question de jours». Jean-Marc Ayrault a annoncé ce mercredi que la France serait sur le point d’apporter «la preuve que le régime syrien a bien organisé la frappe chimique» sur la ville de Khan Cheikhoun qui a fait 87 morts, le 4 avril. «Nous avons des éléments qui nous permettront de démontrer que le régime a sciemment utilisé l’arme chimique», a notamment assuré le chef de la diplomatie française […].

Lire l’article en entier ici : Le Parisien avec AFP

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

84 réponses à Attaque chimique en Syrie : Paris va prouver l’implication de Damas, selon Ayrault

Commentaires recommandés

Grégory Le 22 avril 2017 à 00h44

Soit on a des preuves, soit non. Une preuve ce n’est pas un dossier : si on l’a (et qu’on fonde sa conviction dessus) alors on peut la transmettre tout de suite. Quel sens de dire “hé bien on l’a, mais on ne la montre pas tout de suite ?”. Ça veut soit dire qu’on est en train de faire des vérifications (auquel cas on n’a pas encore de preuve, et on a parlé inconsidérément), soit qu’on est en train de “fabriquer” une preuve, qu’on n’a pas encore fini, mais qu’on veut récolter le bénéfice diplomatico politique de cette fausse preuve en avance.

Par contraste, les Russes n’annoncent jamais rien dans le vent. Quand ils font des affirmations, ce sont les spécialistes qui les font, avec tous les éléments disponibles pour la presse. Indépendamment de savoir la vérité des faits, on peut au moins acter que le gouvernement français s’y prend bien mal diplomatiquement. C’est déjà mal de mentir, mais aussi maladroitement en plus, c’est vraiment consternant.

  1. Johann Le 22 avril 2017 à 00h21
    Afficher/Masquer

    “«Ma conviction, et c’est aussi la conviction de nos services”…

    Voyons… S’agit-il des mêmes services que ceux qui ont organisé l’attentat contre le Rainbow Warrior?


    • Tuff Le 22 avril 2017 à 03h57
      Afficher/Masquer

      Fabius ou “sangcontaminus” nous avait déclaré la même chose en 2013, “nous allons révéler des preuves que nous avons en notre possession”
      4 ans après…on attend toujours !


      • Zevengeur Le 22 avril 2017 à 12h18
        Afficher/Masquer

        Idem pour les preuves de l’implication d’Al-Qaida sur les attentats du 11 sept annoncées par Bush, 16 ans après on les attend toujours.
        Mais tout le monde a oublié.


    • RGT Le 22 avril 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      “J’ai la conviction que le PS est ses subsides vont se prendre une claque monumentale aux prochaines élections et j’en apporterai bientôt les preuves !!!”
      Attendez 2 semaines et je vous les apporterai.
      Au moins je m’engage sur un délai, pas lui.

      Il est AUSSI plus mesuré (langue de bois, s’ils n’arrivent pas malgré tous leurs moyens à “prouver” que cette affirmation est vraie il fera ensuite le “canard”).
      Ce n’est pas le cas de la presse qui a transformé cette “conviction” en “affirmation”.

      De toutes façons, comme les “élections” vont faire tomber cette “conviction” dans l’oubli (montée de la “peste noire” ?) et qu’il aura “l’excuse” de ne plus être dans le gouvernement pour apporter les preuves et il ne prend AUCUN risque.


      • Narm Le 24 avril 2017 à 00h15
        Afficher/Masquer

        c’est fait,

        5 ou 6 % mais à quel prix ?

        maitenant c’est pire macro vote utile …..
        le but est atteint. c’est le fourbe qui doit rigoler. Quel théatre.

        A tous ces français , bravo , vous allez pleurez pendant des décénies maintenant.


    • Tonton Poupou Le 22 avril 2017 à 12h22
      Afficher/Masquer

      “Ma conviction, et c’est aussi la conviction de nos services, c’est que c’est le régime qui a la responsabilité» de cette attaque……..”
      Friedrich Nietzsche affirmait : “Le pire ennemi de la vérité n’est pas le mensonge mais la conviction”. A bon entendeur salut ………..


  2. med Le 22 avril 2017 à 00h24
    Afficher/Masquer

    «témoignent d’une exposition au gaz sarin ou à une substance similaire»

    C’est du sarin ou pas ? Faudrait savoir .


    • L'aieuil Le 22 avril 2017 à 00h48
      Afficher/Masquer

      Par nature le Sarin est instable à température ambiante. Sauf en cas de prélèvements in situ immédiat et conservé de façon approprié (sous vide, température proche de 0°C) ce qui est extrêmement improbable sur un champ de bataille pareil (la reconnaissance NRBC existe en tant que spécialité dans l’armée et nécessite une pléthore d’équipements spéciaux. En France c’est le travail du 2ème Dragons), on ne peut tester que les produits résultants de sa décomposition, les tests basiques les mettant en évidence testent pour différents types d’agent similaires dite “série G”: Tabun (GA), Sarin (GB), Soman (GD) et Cyclosarin (GF).


      • marc Le 22 avril 2017 à 11h26
        Afficher/Masquer

        il semble que l’utilisation de sarin soit peu probable :

        “Dans un rapport diffusé le 13 avril 2017, le professeur Theodore Postol, expert du Massachusetts Institute of Technology (MIT), observe que le rapport des agences de Renseignement diffusé par la Maison-Blanche comporte de grossières erreurs.

        Par exemple :

        Selon la CIA, l’incident chimique de Khan Shaykhun serait une dispersion de gaz sarin. Or, les photographies diffusées par la source unique de la CIA, les Casques blancs, montrent des personnes relevant des dépôts dans un cratère créé par une bombe syrienne. Mais la contamination au gaz sarin ne s’effectue pas par voie respiratoire. Ce gaz traverse la peau. Il met plusieurs semaines à se dégrader au contact de l’air et de la lumière. Si la photo est authentique comme le prétend la CIA, il ne peut s’agir de gaz sarin, car les personnes prélevant les échantillons et les badauds les regardant seraient immédiatement gravement contaminés.”

        https://husseini.posthaven.com/ted-postol-updated-assessment-of-us-gov-claims-regarding-the-khan-shaykhun-syria


        • L'aieuil Le 22 avril 2017 à 15h41
          Afficher/Masquer

          Il ne fait aucun doute que les incidents montrés en photo avec les cratères, etc… sont une des réalisations “paliwoodienne”, pour reprendre le terme Israélien, d’équipe de propagandes très bien rompue à la manœuvre.
          L’idée de toucher à main nue des gens ayant été en contact avec du Sarin et d’être encore là pour le raconter est absurde, pour vous donner une idée dans l’attaque du métro japonais sur les 800+ cas de contamination avérés plus de 10% étaient des personnels de secours (et dans quelques cas du personnel de soin… dans les hôpitaux…).
          Et les personnels de secours et de soins japonais ça ressemblait à ça:
          http://imgur.com/a/ueID9
          On parle de professionnels, entraînés, équipés avec ce que le monde à de mieux à offrir. Aucun n’ont touché des victimes sans gants…
          Et on parle d’un événement où le Sarin n’a pas été aérosolisé (intoxication par vapeurs de Sarin) ni préparé pour un usage militaire (ce qui explique le petit nombre de mort).

          Néanmoins ce n’est pas parce que ce genre de document existe que la base n’en est pas moins vraie.
          Personne, pas même les russes ou les syriens, ne nie que la zone à bien été contaminé par un agent neurotoxique.
          La version russe/syrienne est qu’ils ont tapé un dépôt d’armes des rebelles, ce qui a dispersé un agent chimique.
          Et c’est infiniment plus facile à croire que la pantomime des vidéos des rebelles.


          • Lysbeth Levy Le 22 avril 2017 à 16h21
            Afficher/Masquer

            Le terme “palliwoodien” est impropre et criminel au regard de ce que fait subir Israel aux Palestiniens ! S’il vous plait ce terme est celui des soldat israeliens (voir Dreuzz.Info), qui font croire au monde entier que le meurtre des citoyens Palestinien serait du “hollywoodisme” alors que c’est un crime reconnu et avéré. Il faut de gros moyens pour ça. Par contre il y a des chances que à l’instar des “bébés koweitien” la vidéo sur le prétendu gazage au sarin, avec la complicité des faux casques blancs soit bien “un faux” pour engager la communauté internationale (l’Occident) a intervenir militairement ! Et que je sache le sarin est si toxique que prétendre toucher les victimes avec ces seules mains sans “tenues spéciales” est encore un “grosse intox”, il suffit de le lire sur les sites ayant trait à ce mode de guerre des gaz. pourtant interdites par la Loi internationale. Ce que ne peux ignorer Assad oui, mais pas les “terroristes” qui se fournissent à la Turquie, ceux ci ayant des bases arrières dans ce pays et a Gazantep en particulier ou “siège” le “faux maire” de “l’est d’Alep”. La Turquie qui joue double ou triple jeux membre de l’Otan et gardienne des camps de réfugiés fait du chantage sur tous les fronts y compris contre Assad, les Kurdes et donc contre ces alliés de l’Otan.


          • anne jordan Le 23 avril 2017 à 16h59
            Afficher/Masquer

            cette version :
            “La version russe/syrienne est qu’ils ont tapé un dépôt d’armes des rebelles, ce qui a dispersé un agent chimique.”
            me semble la plus crédible ; dans ” Secrets d’infos ” sur F.Inter , samedi 22 avril , Juillet qui proférait son scepticisme à l’égard de la responsabilité d’Assad , n’a même pas mentionné cette hypothèse !
            Il ya décidément , en France , une quasi impossibilité à débattre librement .
            ( sauf ici , of course ! )


    • Silk Le 22 avril 2017 à 01h07
      Afficher/Masquer

      Et surtout quel type de sarin : du sarin provenant de Turquie ou d’Arabie saoudite ou du sarin correspondant aux empreintes du sarin que possédaient l’état syrien ?
      Et même, ca ne serait pas une preuve : il faut clairement démontrer qu’il s’agit du bombardement d’un avion syrien qui a largué du sarin.
      Car un bombardement n’est pas un bombardement sarin automatiquement dès qu’il y a une explosion chimique au sol …


    • Dominique Le 22 avril 2017 à 14h32
      Afficher/Masquer

      « C’est du sarin ou pas ? Faudrait savoir »
      A la limite, on s’en fout un peu. La nature du gaz influe peu sur l’identification de l’utilisateur, contrairement, et c’est là à mon avis qu’est le scandale, à ce qu’essaient de nous faire croire les communicants, journaliste inclues. Dans la rhétorique dominante, On a vite fait d’associer Sarin et Assad, ce qui est complètement artificiel, creux, et mensonger. Puisqu’en réalité, si on est certain qu’il y a eu dispersion de gaz, il reste trois possibilités :
      – un bombardement chimique
      – un bombardement sur un stock d’armes chimiques
      – l’exploitation« médiatique » d’un bombardement pour lancer un attaque sous false flag.
      La troisième me semble, après différentes lectures, la plus crédible mais n’est jamais évoquée dans les médias.


    • Tabunkodonozor Le 22 avril 2017 à 15h20
      Afficher/Masquer

      Il est a espérer que des prélèvement sanguins ont été effectués sur les blessés chimiques. Le sarin, agent organophosphoré, inhibe irréversiblement les cholinesterases et réagit aussi avec l’albumine du plasma sanguin. L’identification précise de l’agent inhibiteur organophosphoré est alors basée sur l’analyse par spectrométrie de masse des adduits sur les cholinestérases sanguines versus les adduits sur l’albumine. On peut ainsi discriminer le sarin du soman ou d’autres “substances similaires”.


  3. Mounadil Le 22 avril 2017 à 00h26
    Afficher/Masquer

    Jean-Marc Ayrault veut surtout lier les mains du futur président de la république pour qu’il poursuive une politique hostile à l’égard du gouvernement syrien


    • Fouquier-Tinville Le 22 avril 2017 à 14h53
      Afficher/Masquer

      Je pense pareil, technique obama et consorts lors de l’investiture de trump, qui a donné de bons résultats finalement, enfin du point de vue des démocrates


  4. gaston Le 22 avril 2017 à 00h29
    Afficher/Masquer

    Peut on encore accorder du crédit aux allégations du Pentagone ?
    après le mensonge d’Etat sur les Armes de Destruction Massive, cautionné par les grands medias US qui l’ont répété sans instruire…

    Pourquoi nous informe t on si peu sur les faux attentats organisés par le FBI sur le sol américain ? alors même que ceux qui se passent chez nous ont une forte incidence sur notre politique extérieure et intérieure ?

    Personne ne met en doute une attaque chimique , mais à qui profite ce crime abominable ?
    la question mérite au moins d’être posée quand on évoque des “convictions” sans un début de preuves


  5. nouche Le 22 avril 2017 à 00h33
    Afficher/Masquer

    on parle de preuve, on titre sur ca, puis on parle de convictions

    hmmm


    • TuYolPol Le 22 avril 2017 à 08h27
      Afficher/Masquer

      J’ai également relevé souvent des tournures destinées aux reprises (comme tout est mal copié-collé) où on parle de “conviction” pour la responsabilité de l’attaque et d'”irréfutable” pour sa nature. Le public tombe sur des dizaines de reprises où il “l’attaque au gaz sarin est irréfutable” et la question de la responsabilité passe en douce.


  6. michel60 Le 22 avril 2017 à 00h36
    Afficher/Masquer

    cela voudrait dire que jusqu’à maintenant il n’y avait pas de preuves même pas des USA…….


  7. Pierre Davoust Le 22 avril 2017 à 00h36
    Afficher/Masquer

    En l’état, personne ne semble détenir quelque preuve que ce soit sur cette vraie fausse attaque au gaz sarin peut-être ? ou autre gaz similaire (lequel ?).
    À l’évidence, de plus en plus de personnes ne semblent plus aussi promptes à gober n’importe quelle information sans discernement.
    Il serait sans doute utile d’en informer les hommes politiques qui pensent encore que les gens sont d’indécrottables connards que l’on peut, sans vergogne, abreuver d’indicibles conneries pour la raison que plus personne ou presque ne les gobe plus.


  8. Alfred Le 22 avril 2017 à 00h38
    Afficher/Masquer

    Vivement qu’ils se cassent tout ces charlots. Depuis l’epoque Sarkozy j’en ai marre d’avoir systematiquement honte de tous ceux qui sont sensés nous représenter.
    En particulier à la présidence et au ministère des affaires étrangères.


    • Sybille Le 22 avril 2017 à 18h01
      Afficher/Masquer

      Il faut lire le livre de Vincent Jauvert “La face cachée du Quai d’Orsay” pour prendre connaissance d’une incompétence certaine de notre diplomatie, si on en doutait encore.C’ est assez inquiétant, voire honteux au vu des nombreuses indélicatesses (un euphémisme.!) que se permettent certains d’entr’eux..d ailleurs en toute impunité. On leur pardonnerait volontiers s’ils défendaient intelligemment les intérêts de la France. La diplomatie sous Hollande a prouvé tout le contraire et Ayrault est dans la continuité. On l’imagine mal en homme de rupture, il reste le parfait socialiste donneur de leçons de morale…langue de bois à la puissance mille…cela évite de réfléchir.


  9. Grégory Le 22 avril 2017 à 00h44
    Afficher/Masquer

    Soit on a des preuves, soit non. Une preuve ce n’est pas un dossier : si on l’a (et qu’on fonde sa conviction dessus) alors on peut la transmettre tout de suite. Quel sens de dire “hé bien on l’a, mais on ne la montre pas tout de suite ?”. Ça veut soit dire qu’on est en train de faire des vérifications (auquel cas on n’a pas encore de preuve, et on a parlé inconsidérément), soit qu’on est en train de “fabriquer” une preuve, qu’on n’a pas encore fini, mais qu’on veut récolter le bénéfice diplomatico politique de cette fausse preuve en avance.

    Par contraste, les Russes n’annoncent jamais rien dans le vent. Quand ils font des affirmations, ce sont les spécialistes qui les font, avec tous les éléments disponibles pour la presse. Indépendamment de savoir la vérité des faits, on peut au moins acter que le gouvernement français s’y prend bien mal diplomatiquement. C’est déjà mal de mentir, mais aussi maladroitement en plus, c’est vraiment consternant.


    • Charles Le 22 avril 2017 à 09h23
      Afficher/Masquer

      Les preuves émaneraient d’écoutes, selon CNN : http://edition.cnn.com/2017/04/12/politics/us-intelligence-syrian-chemical-weapons/index.html

      ” auraient intercepté et enregistré des échanges entre des pilotes d’avions syriens et des experts en armes chimiques, en train d’évoquer les préparatifs de l’attaque du 4 avril dernier.”

      “Cette source affirme encore que les États-Unis n’étaient pas au courant que cette attaque allait avoir lieu, bien que des zones géographiques comme l’Irak et la Syrie soient constamment sur écoute. Comme l’explique CNN, les données issues de ces écoutes ne donnent pas forcément lieu à des investigations approfondies immédiates, et elles ne sont généralement analysées qu’a posteriori, lorsqu’un événement, tel que l’attaque chimique de Khan Cheikhoun, le nécessite.”


      • Deepnofin Le 22 avril 2017 à 10h47
        Afficher/Masquer

        Si c’est le cas, c’est pratique. Ça voudrait dire que d’un côté, la CIA & Cie écoutent constamment tout le monde, et on laisse faire car on est divisés et résignés… De l’autre côté ils peuvent se permettre de dire que des écoutes constituent des preuves suffisantes pour engager une opération militaire.
        En fait, rien de nouveau sous le soleil, ça fait des décennies qu’ils font ce qu’ils veulent, que ce genre de truc c’est monnaie courante, la seule différence, c’est qu’il y a encore 5 ans, on savait presque rien de rien.
        Là on sait que CIA = écoutes généralisées ; EU = déjà pris en flag de “fausse preuve” justifiant des guerres faisant des millions de morts ; Bachar = Doit tomber pour respecter un certain agenda géopolitique ; Nos Médias et Nos Politiques= à la botte du Camp du Bien…
        La dissonance cognitive doit être toujours plus grande chez ceux qui croient encore qu’on vit dans un monde rempli de VO qui tiennent la route.


  10. Johann Le 22 avril 2017 à 00h45
    Afficher/Masquer

    “Ce serait «une question de jours».”

    Soit les preuves sont là, et nous n’avons pas besoin de “jours”, soit elles ne sont pas là et il faut le temps de les fabriquer. Ce devrait être facile vu que “nous” sommes copains avec ceux qui “font du bon boulot” en Syrie.


  11. Homère d'Allore Le 22 avril 2017 à 00h52
    Afficher/Masquer

    Il peut le faire !
    Il peut le faire !
    Il peut le faire !

    On l’applaudit bien fort !

    Pierre Dac et Francis Blanche

    https://youtu.be/JXbn_XvPGHE


    • LBSSO Le 22 avril 2017 à 08h34
      Afficher/Masquer

      🙂

      ou encore :
      -Philippe Bouvard :M Fiévraise de Lille pose une question intéressante.Il vous rapelle que M Jean-Marc Ayrault est chef de la diplomatie française.Ca vous le saviez sans doute.
      -Jacques Martin :Qui ?
      -Jean Yanne :Je vous donne ma parole que non.
      -Jacques Martin : Jean-Marc…..
      -Philippe Bouvard :Ayrault
      -Jacques Martin : Vous l’écrivez comment ?
      -Comme Ayrault mais sans le “h”, le “o” et le “s”.

      https://www.youtube.com/watch?v=LX14dubAFSo
      (VO originale à 10mn .Hommage de “Dubonnet” à “Homère d’Allore”)


    • Albert Le 22 avril 2017 à 15h13
      Afficher/Masquer

      Oui et quand jlm pointe son nez Ayrault tique.


  12. Ouas Le 22 avril 2017 à 00h53
    Afficher/Masquer

    Tant que c’est Assad et pas Poutine, ça peut aller mais manifestement Paulo Pinheiro refuse d’être Detlev Mehlis.


  13. Logic Le 22 avril 2017 à 01h27
    Afficher/Masquer
  14. Torachev Le 22 avril 2017 à 01h30
    Afficher/Masquer

    Punir quelqu’un sans preuves établies, sur la seule base “d’allégations crédibles”, ça s’appelle un lynchage.
    Je suis presque certain qu’on n’entendra plus parler de ces hypothétiques preuves si, après le 1er tour de la présidentielle, Mélenchon est face à MLP ou Fillon.
    Par contre, elles resteront “imminentes” jusqu’au 2ème tour dans tous les autres cas de figure.


    • Patrick Le 22 avril 2017 à 15h08
      Afficher/Masquer

      Dans le cas présent ce n’est pas un lynchage, c’est un crime de guerre.
      Vous allez me dire :” un de plus ou un de moins “


    • anne jordan Le 23 avril 2017 à 17h04
      Afficher/Masquer

      vous plaisantez ,
      au contraire , ce sera quotidien , si JLM est au second tour :
      Syrie
      Iran
      Russie
      Venezuela
      OTAN
      puisque sur son programme économique et social ( l’écologie , ils s’en foutent ) ” ils ” n’arrivent pas à l’enfoncer !


      • Torachev Le 23 avril 2017 à 18h00
        Afficher/Masquer

        Assurément, ça les démangerait. Mais Hollande a, je pense, une vraie terreur de la victoire de MLP qui aurait certainement de lourdes conséquences sur les réseaux de diffusion et d’action de la pensée de gauche (enseignement, médias, comités et institutions diverses, voire même justice). Je le crois donc sincère dans son appel à faire barrage au FN, et si le challenger est Mélenchon – “pro” Assad et “pro” Poutine, il n’osera pas lui mettre ce genre de bâton dans les roues, même si ça lui arrache les tripes…


  15. David D Le 22 avril 2017 à 01h35
    Afficher/Masquer

    Comment ça s’écrit “Blayrault” ?

    1) je prends les paris que ce n’est pas Assad.
    2) Est-ce que Trump ou Ayrault ont un plan ? Ou à défaut de programme, est-ce qu’ils ont une vision, comme dirait l’autre ?


    • Paul Le 22 avril 2017 à 13h01
      Afficher/Masquer

      Notre héraut, ” c’ page sauvignon ” qu’il a un
      ”gros plan ”pour accommoder l’huitre entre ses oreilles.
      Chez lui citron connais pas.

      Cdlt


  16. kasper Le 22 avril 2017 à 01h47
    Afficher/Masquer

    Comme d’hab’ quoi…

    On dit qu’on a les preuves, on bombarde sans perdre de temps, puis on passe a autre chose.

    Hein ? quoi ? Les preuves en question ? Puisqu’on vous dit qu’on les a ! Complotiste, va !


  17. Bruno Fornili Le 22 avril 2017 à 03h08
    Afficher/Masquer

    J’ai tellement honte de lire ça.

    Tout le corps diplomatique (ou ce qu’il en reste) doit être catastrophé d’avoir à subir l’abyssale stupidité de cet idiot.

    M. Zayrault, à défaut d’être intelligent, vous eussiez pu avoir l’élégance de finir le quinquennat de votre maître avec un minimum de dignité et d’humilité !

    Honte à vous, qui êtes revenu par la porte de derrière car Flamby ne trouvait plus personne, de vous croire investi comme par magie d’une quelconque légitimité pour vous prononcer sur ce type de sujets, qui plus est par le biais d’accusations infondées.

    Vous décrédibilisez tellement la France chaque jour qui passe, que j’ai honte que l’on ait collectivement permis ça.

    Et l’honnêteté m’oblige à m’inclure dedans…


  18. Franek Le 22 avril 2017 à 03h29
    Afficher/Masquer

    Quand je lis cet article, la seule preuve irréfutable qu’ils ont c’est que des gens ont été attaqués par du gaz….
    Après pour le reste ils ont rien, de qui ça vient, de quel moyen de transport et de quel endroit, visiblement ils n’en savent rien d’y tout….


    • Catalina Le 22 avril 2017 à 05h43
      Afficher/Masquer

      surtout quand “les preuves” sont données par les terroristes puisque l’armée de Bachar n’était pas dans le coin. Plus besoin de parler des casques blancs, je crois que tout le monde à compris malgré la fumisterie de leur oscar qu’ils étaient un jour cb et un jour égorgeurs. donc, on prend les “preuves” des égorgeurs comme argent comptant, décidément la lune de miel entre les terroristes et les gouvernements occidentaux continue. Incroyable que les gens ne réagissent pas plus que ça, c’est donc normal de soutenir al qaida, daesh par casques-blancs-égorgeurs interposés.
      Bientôt, les casques blancs donneront des leçons d’égorgement à nos zélus, d’ailleurs, plusieurs d’entre eux arborent le sabre sans complexe…..


    • Catalina Le 22 avril 2017 à 05h48
      Afficher/Masquer

      “Bachar al-Assad : En fait, personne n’a enquêté sur ce qui s’est passé ce jour-là à Khan Cheikhoun jusqu’à présent. Comme vous le savez, Khan Cheikhoun est sous le contrôle du Front al Nosra qui est une branche d’Al-Qaïda. Donc les seules informations dont a disposé le monde jusqu’à présent sont celles publiées par la branche d’Al-Qaïda. Personne n’a d’autres informations. Nous ne savons pas si toutes les photos ou les images vidéos que nous avons vues sont vraies ou truquées. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé qu’une enquête soit menée à Khan Cheikhoun. Voilà pour le premier point.”
      https://blogs.mediapart.fr/le-cri-des-peuples/blog/200417/interview-de-bachar-al-assad-par-lafp-sur-les-attaques-chimiques-khan-cheikhoun


  19. LEVACHER Le 22 avril 2017 à 04h15
    Afficher/Masquer

    Lequel des ministres ment ?
    Je n’ose penser que c’est le notre et pourtant l’histoire m’a montré que c’est probable.
    http://theduran.com/russian-defence-minsitry-no-one-has-asked-for-antidotes-or-medicines-around-location-of-alleged-idlib-chemical-attack/


  20. lesampan Le 22 avril 2017 à 05h25
    Afficher/Masquer

    bonjour; il semblerait que l’héraut est retrouvé la facture de la vente du serein mais il a gardé la cage pour lui Junk Fabius et lui ont la méme bouteille je crois il est temps de dé gazer oui j’ai un cheveu sur la langue est alors ; d’autres veulent la place pour essayer de faire mieux ,


  21. Pegaz Le 22 avril 2017 à 06h11
    Afficher/Masquer

    L’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques a rejeté jeudi lors d’un vote la proposition de Moscou et Téhéran de mettre en place une nouvelle équipe chargée d’enquêter, a indiqué la délégation britannique auprès de l’OIAC.
    http://www.lematin.ch/monde/evacues-villes-assiegees-bloques-route/story/18157828

    Les médias sont plutôt discrets sur le sujet ou le dissimulent dans un article au titre non évocateur !

    La Maison Blanche à son rapport et son coupable, Ayrault and co vont fabriquer le leur et l’OIAC va mixer le tout. Bien peu de monde auront pris conscience que la coalition de Damas demandait une enquête impartiale dès le lendemain ainsi que les raisons du veto russe.

    Le 5 avril au CS de l’ONU. Vladimir Safronkov, Ambassadeur adjoint de la Russie aux Nations Unies
    https://www.youtube.com/watch?v=CG1yPhZRxq4 (modo: lien mort)


    • Pegaz Le 22 avril 2017 à 07h50
      Afficher/Masquer

      @modo
      Je viens de tester et ça fonctionne (depuis la Suisse) ! Au cas où :
      Son titre sur youtube :
      « Attaque chimique en Syrie: clash Russie vs Occident au CS de l’ONU » par Darna Télévision.
      Séquence ONU dès 00:36 – Intervention de Vladimir Safronkov dès 01:00


  22. Subotai Le 22 avril 2017 à 06h48
    Afficher/Masquer

    «Ma conviction, et c’est aussi la conviction de nos services, c’est que c’est le régime qui a la responsabilité»
    *********
    Analyse de texte:
    Quand on fait de la diplomatie les mots utilisés ont de l’importance.
    1) Une conviction, n’est pas savoir. Être convaincu de quelque choses ne signifie pas la véracité de cette chose. Quand on a des preuves on ne parle pas de conviction mais de faits.
    2) La responsabilité n’engage pas nécessairement la culpabilité. Au jardin d’enfants votre fils en chutant à vélo renverse un autre gamin. Votre responsabilité est engagée, vous n’êtes coupable de rien. De plus dans l’ambiance actuelle il est clamé de partout que Bachar al Assad est responsable de la guerre en cours, donc aussi de n’importe quel éventuel épandage de gaz.

    Donc la bonne déclaration aurait du être “nous savons d’après nos preuves que le Gouvernement Syrien est directement à l’origine du bombardement au gaz”.
    Bref, tout ça n’est que du chalala…


  23. Pegaz Le 22 avril 2017 à 07h07
    Afficher/Masquer

    Cet article nous apprends qui a relayer l’information de l’attaque présumée mais pas que !
    http://www.liberation.fr/planete/2017/04/05/syrie-cette-attaque-chimique-ne-pouvait-que-provoquer-un-massacre_1560802

    Dès 7 heures du matin, des médecins sur place ont commencé à poster sur un forum commun à l’UOSSM des informations sur l’attaque.

    L’UOSSM se présente
    https://www.youtube.com/watch?v=94IfLeP8On0

    00:39 – Ses Membres (les mêmes qui mènent une guerre par procuration à la Syrie !)
    00:53 – Présence de l’UOSSM à l’intérieur de la Syrie (Une répartition peu équitable si l’on parle aide humanitaire !)

    http://www.uossm.fr/


  24. Vercoquin Le 22 avril 2017 à 07h30
    Afficher/Masquer

    Dans ce même entretien sur la chaîne parlementaire,
    http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/attaque-larme-chimique-le-renseignement-francais-va-apporter-les-preuves-de
    à 00:43,
    Ayrault met nommément en cause Le Pen, Mélenchon et Fillon.
    Il les accuse de soutenir la position Russe.

    Ne serait-ce pas là une manipulation destinée à porter atteinte directement à ces candidats et pousser les électeurs à ne pas voter pour eux?
    Je dis que c’est un scandale.
    S’il apporte les preuves, ce sera après les élections.
    On aura oublié ses propos mais le mal sera fait.


  25. Olposoch Le 22 avril 2017 à 07h59
    Afficher/Masquer

    La seule certitude est bien donc qu’il n’y a pas d’enquête contradictoire, et que l’hypothèse de la possession d’armes chimiques (pourtant reconnue) par certains groupes rebelles n’est même pas sur la table.


    • Fritz Le 22 avril 2017 à 08h59
      Afficher/Masquer

      La “conviction” de Jean-Marc Blayrault :

      Pile : Assad est coupable
      Face : Bachar est coupable

      Comme diraient Baudelot et Establet : “le niveau monte”.


  26. phil Le 22 avril 2017 à 08h43
    Afficher/Masquer

    Ayrault avoue donc clairement sans s’en rendre compte que les us ont bombarder sans preuves mais seulement avec des convictions..Et puis même si cela est dit sciemment il ne prend aucun risque…Lorsque comme pour la goutha en 2013 les rapports des experts dans 3 ou 4 ans apporteront les véritables preuves de l’innocence du régime syrien dans un entrefilet de 5 ou 6 lignes sur ouest france , Ayrault, il y a bien longtemps que tout le monde aura oublié sa piteuse et propagandiste sortie mediatique. Et c’est bien dommage car avec tant d’autres menteurs ( et la liste est bien trop longue à énumérer ) il devrait être jugé à la CPI pour crimes contre l’humanité. .Un jour peut être …


    • lvzor Le 22 avril 2017 à 19h37
      Afficher/Masquer

      Ayrault n’est pas un menteur, c’est un larbin qui fait le boulot pour lequel il a été mis en place. Il le fait bêtement, c’est une évidence, mais qui pourrait imaginer que quelqu’un d’intelligent puisse se mettre au service d’Hollande?


  27. Charles Le 22 avril 2017 à 09h22
    Afficher/Masquer

    Les preuves émaneraient d’écoutes, selon CNN : http://edition.cnn.com/2017/04/12/politics/us-intelligence-syrian-chemical-weapons/index.html

    ” auraient intercepté et enregistré des échanges entre des pilotes d’avions syriens et des experts en armes chimiques, en train d’évoquer les préparatifs de l’attaque du 4 avril dernier.”

    “Cette source affirme encore que les États-Unis n’étaient pas au courant que cette attaque allait avoir lieu, bien que des zones géographiques comme l’Irak et la Syrie soient constamment sur écoute. Comme l’explique CNN, les données issues de ces écoutes ne donnent pas forcément lieu à des investigations approfondies immédiates, et elles ne sont généralement analysées qu’a posteriori, lorsqu’un événement, tel que l’attaque chimique de Khan Cheikhoun, le nécessite.”


    • Patrick Le 22 avril 2017 à 15h15
      Afficher/Masquer

      Un pilote en vol n’a pas de temps à perdre à la radio à évoquer les préparatifs d’une attaque ultérieure éventuelle.
      Ça s’appelle un briefing et ça se fait au sol.


  28. Shol Le 22 avril 2017 à 09h55
    Afficher/Masquer

    Le simple fait que les US aient envoyé des missiles unilateralement (qui devaient en fait avoir pour objectif de tester le bouclier russe) alors même qu’on cherche encore les preuves constitue déja un acte d’agression illegal et condamnable. Un enfant de 5 ans pourrait le comprendre, mais pas 95% de notre population à cause de la saturation d’informations et le story-telling de celles-ci…


  29. Arcousan09 Le 22 avril 2017 à 09h56
    Afficher/Masquer

    Paris va “prouver” l’implication de Damas

    Plus exactement:

    Paris va obéir aux injonctions des faucons US qui imposent à notre ministre de soutenir une thèse américaine …… de plus en plus suspecte …. de manipulation …

    La France un pays libre ou bien un pays aux ordres …. j’opte pour la deuxième proposition


  30. Lt Anderson Le 22 avril 2017 à 10h04
    Afficher/Masquer

    Ma main à couper que Monsieur Ayrault va copier/coller “l’enquête” de Bellingcat (Eliott Higgins) et totalement escamoter celle de Postol.


  31. koui Le 22 avril 2017 à 10h10
    Afficher/Masquer

    “Assad va tomber, c’est simplement une question de temps”, c’est ce que disait le prédécesseur de Ayrault, il y a quelques années. Pour les preuves d’utilisation des armes chimiques par Assad, c’est pareil. Les paroles de Ayrault n’engagent personne. Si les américains éprouvent le besoin de montrer les “preuves”, ils le feront, sinon il se taira. Et dans tous les cas, il quittera son ministère dans quelques semaines pour sombrer dans l’oubli. Dans 70 ans, on ouvrira les archives françaises mais personnes n’ira y chercher ses fameuses preuves.

    On ne cherchera pas non plus les innombrables preuves des crimes de Gbagbo qui ont été revendiqué par nos ministres de 2002 à 2010 mais qui font toutes défaut pour le procès à la CPI de ce même Gbagbo en 2017. Si vous avez des preuves, montrez les ou alors c’est que vous n’avez rien de sérieux.


  32. EAUX TROUBLES Le 22 avril 2017 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Un site iranien :
    http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i34546-syrie_la_russie_a_mis_en_garde_la_france

    Ecoutes, preuves…des éléments de langage, de la communication. Peut-etre que ce sera Wikileaks qui nous donnera la “vérité” d’ici quelques années, qui sait !

    Au fait :
    http://www.lci.fr/international/attentat-contre-des-civils-evacues-en-syrie-les-kamikazes-etaient-deguises-en-humanitaires-2045676.html
    “Cinq jours après l’attentat à la voiture piégée qui a tué près de 130 personnes en Syrie, le procédé utilisé par ses auteurs se précise. Selon des responsables de l’ONU, les kamikazes étaient déguisés en humanitaires. Leur objectif ? Approcher ainsi les enfants, nombreux au sein des civils qui évacuaient des localités pro-régime.

    Selon des témoins de l’attentat, un véhicule qui distribuait des sachets de chips aux enfants a explosé à proximité des autocars transportant les évacués. Au total, 68 mineurs ont été tués. “Quelqu’un prétendant distribuer de l’aide et attirant les enfants a provoqué cette horrible explosion”, a déclaré jeudi l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, lors d’un point de presse à Genève”

    Le meurtre d’enfants soigneusement planifié…
    Déguisement…Je crois que ceux qui ont commis cet attentat peuvent aussi déguisé une frappe de l’armée syrienne en attaque chimique. A suivre.


  33. Olivier Le 22 avril 2017 à 10h18
    Afficher/Masquer

    14 juillet 2016: après une matinée passée à étudier le cas syrien avec on homologue US John Kerry notre Jean Marc nous explique sur France 2 que “Saddam Hussein assiège Alep”.

    Il maitrise parfaitement ses dossiers.


  34. Raphaël S Le 22 avril 2017 à 10h32
    Afficher/Masquer

    Je comprends votre exaspération, à la longue, qui est la mienne aussi.
    Quand les Russes jouent aux échecs, les américains, eux, et dans leur sillage les français, préfèrent jouer au Poker.
    Et au poker, ce n’est pas toujours celui qui a les meilleures cartes en main qui l’emporte au final.


  35. Photomen Le 22 avril 2017 à 10h36
    Afficher/Masquer

    Cela ne concerne pas que les journalistes,
    Quand les politiques n’en savent pas plus ils sont autorisés à…..se taire.
    Dixit Coluche


  36. bossuet Le 22 avril 2017 à 10h44
    Afficher/Masquer
  37. Gérard Le 22 avril 2017 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Ayrault fait son petit Colin Powell..il va peut-être nous brandir une fiole de sarin sous le nez.

    décidément ce quinquennat vient d’atteindre le summum du pathétique (ou pas)


  38. Idomar Yasagof Le 22 avril 2017 à 11h41
    Afficher/Masquer

    Oui sauf que de tels propos sont assimilables à un parjure ou plus exactement à de fausses assertions devant le tribunal du peuple !
    Que l’imbécile (au sens de dépourvu d’intelligence) soit poursuivi et condamné à ce titre.
    Il va bien falloir un jour avoir la possibilité de mettre en cause la responsabilité de tels abrutis.
    Juristes, ou mieux législateur, au boulot, le “peuple” vous suivra .


  39. anatole27 Le 22 avril 2017 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Lol, ma conviction intime et je fournirais des preuves dans 72h c’est que PSG Barcelone c’était
    un False Flag organisé par ceux qui veulent détruire la France et éjecter Valls (né à Barcelone)
    pour mettre Macron à la Place.

    La veille du match, un agent à la solde du KGB avait versé du Polonium 968 dans le verre de André le Borgne portier du Royal Palace ou siégeait l’équipe du PSG. La suite on la connait, André le Borgne qui comme son nom ne l’indique pas était un agent double Breton perdit pied au petit matin quand il se rendit compte que la vodka qu’il croyait tenir en main , n’en était pas une.

    Nous laissons à l’ignoble presse people le soin de broder sur l’évènement …


  40. bluetonga Le 22 avril 2017 à 12h56
    Afficher/Masquer

    A cœur vaillant rien d’impossible. C’est certainement la nouvelle devise de la diplomatie française.

    Le concept de preuve, dans le monde diplomatique, politique et médiatique, a perdu beaucoup de son lustre ces derniers temps. Il a été remplacé par des déclarations à l’emporte-pièce, des arguties absconses, des rapports en trompe-l’œil qui donne l’illusion du factuel mais s’avèrent remarquablement creux à l’analyse (comme par exemple le reportage du journaliste du guardian sur l’attaque de Khan Sheikhoum évoqué sur ce site l’autre jour).

    Et j’estime qu’à ce jeu, nous les occidentaux faisons pire que les autres en la matière. Quand donc, récemment, un de nos ministères des affaires étrangères a-t-il produit une vraie preuve irréfutable de quoi que ce soit? Quand donc une de nos déclarations officielles a-t-elle simplement tenu compte de l’élémentaire question du cui bono?

    Pour paraphraser Shakespeare, leur communication est devenue “une histoire racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne veut rien dire”.

    D’abord la posture, ensuite l’imposture.


  41. venter Le 22 avril 2017 à 13h18
    Afficher/Masquer

    Elle est loin la position chiraquienne…

    Pourquoi notre gvt s’aligne t il systématiquement sur les positions US ?
    Pourquoi couvre t il systématiquement leurs mensonges ?
    Quels intérêts cachés ?
    Des intérêts personnels seraient ils en concurrence avec les intérêts de la Nation ?
    La position diplomatique de ce gvt est tellement absurde qu’il devient légitime de se poser cette question…………


  42. amer Le 22 avril 2017 à 14h46
    Afficher/Masquer

    Faut être maso pour continuer à croire ce gouvernement foireux qui va rejoindre les oubliettes de l’Histoire après demain…il tire juste son dernier baroud d’honneur, à blanc…


  43. christ0 Le 22 avril 2017 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Attaque chimique en SYRIE : Paris va prouver l’implication de BAGDAD, selon Ayrault….

    Jean-Marc Ayrault ressuscite Saddam Hussein au lieu de citer Bachar al-Assad
    http://www.20minutes.fr/monde/1890227-20160714-jean-marc-ayrault-ressuscite-saddam-hussein-lieu-citer-bachar-al-assad


  44. Albert Le 22 avril 2017 à 15h08
    Afficher/Masquer

    Jean Marc Ayrault en service commandé électoral. Si la créature macronommée est en bonne posture rien ne sortira. En revanche si… Pas la peine de continuer vous avez compris.


  45. Emmanuel Florac Le 22 avril 2017 à 16h11
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas sûr que ce soit la “conviction des services”, en tout cas ce n’est pas la conviction de l’ancien patron des dits services:
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-interview/l-interview-22-avril-2017


    • anne jordan Le 23 avril 2017 à 17h12
      Afficher/Masquer

      oui , mais comme je l’ai écrit plus haut A.Juillet ne mentionne pas une seule fois la possibilité d’un bombardement par ignorance d’un dépôt toxique , et même , il parle de bombardement chimique !!! ( or , Al NOsra n’a pas de bombardiers , que je sache ! )
      Ce genre de témoignage dessert la cause de la vérité , avec une fausse apparence d’objectivité !
      ( cherchez qui est A.Juillet )


  46. Alexandre34 Le 22 avril 2017 à 17h30
    Afficher/Masquer

    * Pouvez-vous dire le numéro du compte en banque de Monsieur ?
    *…..oui
    * Vous pouvez le dire ?
    * ..Oui
    * VOUS POUVEZ LE DIRE ?
    * OUI !!!
    * Il peut le dire ! Bravo, c’est extraordinaire !
    Francis Blanche et Pierre Dac
    Du même Pierre Dac: Quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend, on a bien raison de penser ce qu’on pense…


  47. Vltava Le 23 avril 2017 à 12h15
    Afficher/Masquer

    https://fr.sputniknews.com/international/201704211031012824-damas-turquie-armes-chimiques/
    Dans une interview à Sputnik, le président syrien a affirmé disposer des preuves confirmant que des substances chimiques toxiques étaient transportées vers la Syrie depuis la Turquie.
    La Syrie est sûre que les terroristes obtiennent des armes chimiques depuis le territoire turc, a déclaré dans une interview à Sputnik le président syrien Bachar El-Assad.


  48. matcimo Le 23 avril 2017 à 12h48
    Afficher/Masquer

    pourquoi toujours accusé les autres sans preuve, aurait-on oublié ce que les américains ont fait dans l’histoire dans toute les guerres auxquelles ils ont participé,crimes commis, bombe atomique, napalm, agent orange, expérience fait sur leurs propes soldats et sur les civils,gaz chimique de sadam durant la guerre iran irak et opération sous faux drapeaux pour prétexte aux guerres qu’ils ont crées …ils n’ont jamais subis aucun procès, toujours blanchis jusqu’à aujourd’hui, ils se permettent de jugés le monde entier qui va à l’encontre de leurs politiques.


  49. Eyrin Le 24 avril 2017 à 08h05
    Afficher/Masquer

    On fait des enquêtes AVANT d’accuser !
    Là ça sera juste des justifications aux accusations donc aucun rapport avec la justice ou la vérité.

    On attend maintenant que la justice de tout les jours fasse de même…ah oui on y est déjà dés qu’un taré commet un acte criminel c’est forcément l’état islamique ou au pire inspiré par l’islam radical à plus forte raison quand les auteurs sont alcooliques, drogués et si possible homosexuels…

    On vit vraiment une époque formidable et un grand merci à l’ego démesuré du servile Hamon et au Parti Scélérat pour avoir empêché la gauche d’être présente au 2ème tour.


  50. Xavier Préjean Le 25 avril 2017 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Il faut bien sûr toujours chercher les responsables de tels actes, bien que personnellement je ne considère par moins atroce de tuer des civils innocents à l’arme blanche, à l’arme à feu, avec des bombes “conventionnelles”. Sensiblerie et “convention” mal placées sont les mamelles de notre humanisme frelaté.

    On sait pas ailleurs que l’état islamique lui aussi serait responsable de tels attaques à l’arme chimique et à de nombreuses reprises. Il est juste étrange de voir la différence de traitement sur nos média nationaux, qui semblent considérer Daesh comme un “moindre mal” par rapport au régile syrien.

    https://www.nytimes.com/2016/11/21/world/middleeast/isis-chemical-weapons-syria-iraq-mosul.html?_r=0



Charte de modérations des commentaires