Les Crises Les Crises
1.septembre.20131.9.2013 // Les Crises

[Reprise] Syrie : “Les attaques chimiques sont un coup monté”, par Haytham Manna

Merci 69
J'envoie

Haytham Manna est un opposant syrien en exil depuis 35 ans, créateur et porte-parole du Comité de Coordination nationale pour le changement démocratique (opposition syrienne non armée, un des deux principaux groupes d’opposition). C’est un militant des Droits de l’Homme, qui a aidé à créer la Commission Arabe pour les Droits de l’Homme et en a été le porte-parole.

Il s’oppose avec force à toute intervention étrangère contre son pays dans cette interview accordée à Le Vif.be. Encore un point de vue “non vu à la télé” – si quelqu’un peut la faire suivre à “not’ bon roé” François, n’hésitez pas

L’utilisation d’armes chimiques en Syrie pourrait amener les Occidentaux à “punir” le régime. Qu’en pensez-vous ?

HAYTHAM MANNA : Je suis totalement contre, tout comme la coordination que je dirige. Cela ne fera que renforcer le régime. Ensuite, une intervention risque d’attiser encore plus la violence, d’ajouter de la destruction à la destruction et de démanteler un peu plus la capacité de dialogue politique. Le régime est le premier responsable car il a choisi l’option militaro-sécuritaire. Mais comment peut-on parler de guerre contre le terrorisme et donner un coup de main à des extrémistes affiliés à Al Qaeda ?

Les Occidentaux choisissent la mauvaise option, selon vous ?

Depuis le début, c’est une succession d’erreurs politiques. Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont poussé les parties à se radicaliser. Ils n’ont pas empêché le départ de djihadistes vers la Syrie et ont attendu très longtemps avant d’évoquer ce phénomène. Où est la démocratie dans tout ce projet qui vise la destruction de la Syrie ? Et pensez-vous que ce soit la morale qui les guide ? Lors du massacre d’Halabja [commis par les forces de Saddam Hussein en 1988], ils ont fermé les yeux. Je m’étonne aussi de voir que les victimes d’armes chimiques sont bien davantage prises en considération que les 100 000 morts qu’on a déjà dénombrés depuis le début du conflit.

Qui est responsable du dernier massacre à l’arme chimique ?

Je n’ai pas encore de certitude mais nos informations ne concordent pas avec celles du président Hollande. On parle de milliers de victimes, alors que nous disposons d’une liste de moins de 500 noms. On est donc dans la propagande, la guerre psychologique, et certainement pas dans la vérité. Ensuite, les armes chimiques utilisées étaient artisanales. Vous pensez vraiment que l’armée loyaliste, surmilitarisée, a besoin de cela ? Enfin, des vidéos et des photos ont été mises sur Internet avant le début des attaques. Or ce matériel sert de preuve pour les Américains !

Pensez-vous qu’une partie au conflit a voulu provoquer les Occidentaux à intervenir ?

C’est un coup monté. On sait que les armes chimiques ont déjà été utilisées par Al Qaeda. Or l’Armée syrienne libre et les groupes liés à Al Qaeda mènent en commun 80% de leurs opérations au nord. Il y a un mois, Ahmad Jarba [qui coordonne l’opposition armée] prétendait qu’il allait changer le rapport de forces sur le terrain. Or c’est l’inverse qui s’est produit, l’armée loyaliste a repris du terrain. Seule une intervention directe pourrait donc aider les rebelles à s’en sortir… Alors, attendons. Si c’est Al Qaeda le responsable, il faudra le dire haut et fort. Si c’est le régime, il faudra obtenir une résolution à l’ONU. Et ne pas laisser deux ou trois pays fédérer leurs amis, pas tous recommandables d’ailleurs.

Entre Occidentaux et Russes, quelle position vous semble la plus cohérente ?

Les Russes sont les plus cohérents car ils travaillent sérieusement pour les négociations de Genève 2 [sensées mettre autour d’une même table le régime et les opposants]. Les Américains ont triché. Deux ou trois fois, ils se sont retirés, au moment où s’opérait un rapprochement.

Une solution politique est-elle encore possible ?

Tout est possible mais cela dépendra surtout des Américains. Les Français se contentent de suivre. Une solution politique est la seule qui permettra de sauver la Syrie. Mais l’opposition armée ne parvient pas à se mettre d’accord sur une délégation.

Que deviendra Bachar al Assad?

Il ne va pas rester. Si les négociations aboutissent, elles mèneront de facto à un régime parlementaire. Si du moins on accepte de respecter le texte de base de Genève 2 qui est le meilleur texte, avec par-dessus un compromis international. Mais laissez-moi dire ceci : quand on parle de massacres des minorités, et que le président fait partie d’une minorité, comment peut-on lui demander de se retirer ou ne pas se retirer ? Aujourd’hui, la politique occidentale a renforcé sa position de défenseur de l’unité syrienne et des minorités. Cela dit, personne ne pourra revendiquer de victoire : la violence est devenue tellement aveugle qu’il faudrait vraiment un front élargi de l’opposition et du régime pour en venir à bout.

François Janne d’Othée, pour Le Vif.be

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

14 réactions et commentaires

  • Surya // 01.09.2013 à 12h33

    Carla Del Ponte, le 6 Mai : http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-22424188 : “les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin”

    Évidemment comme c’était pas trop compliant avec la pensée unique on lui a demandé de se taire :

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Carla-Del-Ponte-plus-prudente-sur-les-armes-chimiques-en-Syrie/story/11520053

      +0

    Alerter
    • pyrrhogaster // 01.09.2013 à 15h28

      J’ai reçu d’un Syrien que je connais et qui vit toujours à Damas avec sa famille le mail ci-dessous.

      On remarquera qu’il parle de “soldats syriens gazés” et de l’omniprésence d’Al Quaïda

      Un silence si long du a la situation securitaire degradee .Tension horrible surtout mercredi passe ou 15 obus de mortier sont tombes chez nous a Jaramana. Même la belle Damas a été touchée de dizaine d’obus.Mais ce qui est horrible c’est la catasrophe chimique a 5 km de chez nous ou des centaines d’enfants sont morts asphyxies par des missiles portant la mort dans la banlieue de Damas.Meme aujourd’hui plus de 40 soldats syriens sont asphyxies a Jobar ou l’armee syrienne a trouve des produits chimiques fabriques en Arabie Saoudite,c’est la sale guerre .La Syrie est devenue terre promise pour les djihadites du monde entier,les dirigeants d’Al Qua’ida se trouvent maintenant chez nous.C’est l’enfer ,on est menace a chaque instant.On attend comme nos concitoyens syriens la conference de Geneve2 qui pourrait etre une lueure d’espoir.mais je suis reellement pessimiste car tous les pays de la globe ont libere leur malfaiteurs ou bien a facilite leur fuite pour se decharger de’un fardeau lourd.Il me semble qu’il y a un accord entre ces pays pour se debarasser de ces fondamentalistes en Syrie et en meme temps affaiblir le regime en meme temps.MAIS qui paie la facture?C’est le peuple.Pauvres syriens…Votre pays etais et sera tjs terre de conflit mais cette fois-ci c’est la plus dur.

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 01.09.2013 à 12h33

    Enfin un avis posé, franc, simple … c’est ce genre de texte qui devrait faire la UNE de tous les médias, afin d’abattre les idées fausses et recentrer le sujet. En effet, la seule solution correcte est de s’asseoir à la table des négociations, poser les défis à relever et trouver un compromis.
    Toute armée belliqueuse ne résous rien, seuls les armées de défense trouvent un sens à mes yeux.

      +1

    Alerter
  • Julian // 01.09.2013 à 14h46

    Lionel, votre ironie et votre colère sont salubres.

    Oui, à regarder l’histoire longue, il apparait que les sociaux-démocrates de notre pays ont une singulière passion pour les équipées coloniales.

    Ce qui ne les empêchent nullement de délivrer quotidiennement des bulletins d’éthique, urbi et orbi.

    L’interview du repris de justice Harlem Désir dans Libé est à cet égard, jusqu’à la nausée,
    remarquable :
    Syrie : Harlem Désir dénonce un «esprit munichois» dans l’opposition

      +0

    Alerter
  • Vénus-Etoile du Berger // 01.09.2013 à 20h15

    Barack va demander l’aval du Congrès, comme David en fait.

    Et si c’est non, la France sera seule, j’ai l’impression qu’on va se faire avoir…

    Il serait sage de faire voter le parlement pour ne pas se retrouver dans une impasse, à mon humble avis.

      +0

    Alerter
  • toll // 01.09.2013 à 20h24

    Basarder des missiles US ne résoudra rien. Fabius et Hollande sont à côté de la plaque, c’est via la Russie qu’un début de solution peut émerger. Obaba est complètement hors jeu sur ce coup.

    Sans être fan d’Assad qui est un criminel ayant soutenu alternativement le hezbollah ou al qaida, je ne vois pas bien pourquoi il utiliserait du gaz alors qu’il a tous les moyens conventionnels pour massacrer qui il veut avec près de 500 000 soldats, les conseils, le renseignement et le matériel russe.

    On est pas du tout dans la configuration malienne où 4000 soldats peuvent contrer quelques jihadistes entrainés.

      +1

    Alerter
  • Macarel // 01.09.2013 à 23h33

    On ne voulait plus de Sarkozy, on a Hollande.

    Maintenant faut faire avec, c’est dommage, mais quand on fait un choix par défaut…

    Toute façon la prochaine fois on aura Copé ou Fillon, et il faudra faire avec.

    Puis peut-être Valls et il faudra faire avec.

    Et chaque fois on nous dit que le changement c’est demain. Moi, Président, bla, bla, bla…
    Moi, si je suis élu en 2017, je soumettrai la France à un traitement de choc,bla, bla, bla…
    Moi, je lave plus blanc que blanc, bla,bla,bla…

    Le choix, quel choix, celui qu’ont fait pour nous ceux qui détiennent le vrai pouvoir, c’est à dire les
    milieux d’affaire.

    Il n’empêche que les uns ou les autres, font toujours des guerres pour amener la démocratie, dans les pays auxquels il portent secours.

    En terme de démocratie il est vrai que nous sommes exemplaires.

      +0

    Alerter
    • step // 02.09.2013 à 10h44

      Il est peut probable qu’un pays, quelqu’il soit, adopte de manière pérenne le modèle de société qu’un braillard surarmé étranger proclame en déboulant dans sa salle de bain.

      “Mais comment peut-on parler de guerre contre le terrorisme et donner un coup de main à des extrémistes affiliés à Al Qaeda ?” Rien que cette contradiction devrait suffire à calmer les véléitaires. On peut effectivement intervenir, mais pour quel gain ? Rien ne permet d’envisager sérieusement un progrès de la démocratie si la majorité des armes sont dans les mains d’hommes qui veulent remplacer la dictature d’un homme par la dictature de dieu (de ses portes paroles, evidemment)
      Ou alors l’objectif visé n’est pas l’intérêt des syriens (du pétrole ou que sait-je d’autre si cette guerre est poussée par des intérêts économiques, ou un jeu de domino géostratégique pour marcher sur des plates bandes russes (mais quel intérêt pour la france de préter son concours aux US??)).
      Il y a autour de marseilles des bandes de truands qui s’entretuent, j’avoue cyniquement une certaine déconnexion émotionnelle avec les gros titres qui en sont issus. Très bien, ma foi, tuer ou être tué, c’est une des règles implicites des choix faits par les personnes concernées. C’est un peu la même chose en syrie, des jihadistes s’entretuent avec des mercenaires d’un dictateur, bon ben faisons ce que nous pouvons pour la population (mise en place de vrais camps d’accueil à dimension de la population, approvisionnement en alimentaire, soins, évacuation des zones de sieges, mise sous contrôle de l’onu d’une partie non conflictuelle du territoire pour la population…). On pourrait trouver à s’occuper, sans nul doute. Mais les US,Russie etc qui débattent sur le sujet ont-ils intérêt à une solution constructive en Syrie ?

        +1

      Alerter
  • tchoo // 02.09.2013 à 14h23

    Ne pas voir ce genre d’infos (qui se multiplient si on cherche bien sur le net) dans nos médias majeurs en dit long sur la décrépitude de ceux-ci et leur adhésion à la doctrine du choc des civilisations
    Le cinquième pouvoir est un témoin fiable de l’exercice de la démocratie, celle-ci est aussi bien mal en point chez nous.
    Mille pensées pour le peuple syrien

      +1

    Alerter
  • jeff // 02.09.2013 à 15h21

    Derriere tout ça il y a l arabie saoudite qui arme et dirige al quaida.
    les armes chimiques ont été donné aux rebelles autrement dit al quaida.
    l arabie saoudite veut une intervention à tout prix.
    Pour avoir un gouvernement religieux dont elle pourra tirer les ficelles.
    En egyte ,elle a soutenu l armée au lieu des freres mulsumans.

      +0

    Alerter
    • Mathieu // 02.09.2013 à 16h50

      Interview intéressante.

      Ceci dit, on peut lire en filigrane un “tout sauf Al Qaeda” (qui peut se comprendre) qui peut faire douter de l’impartialité de son analyse.

      Ensuite on peut toujours mettre de l’espoir dans les Russes et les négociations… après 35 ans d’exil j’imagine qu’on en est plus à quelques décennies prêt (Ça fait combien de temps qu’on négocie entre Israël et la Palestine déjà?)

      Personnellement je ne connais pas la situation en Syrie. Je me garderai bien de me prononcer sur la responsabilité des uns ou des autres dans l’utilisation d’armes chimiques.

      Mais je suis tout de même surpris du nombre d’experts en géopolitique Syrienne intervenant sur ce site. Que de jugements définitifs sur ces questions si complexes… Chapeau bas!

        +0

      Alerter
  • Lionel // 03.09.2013 à 10h16

    “Lionel, votre ironie et votre colère sont salubres”

    Merci sauf que mon commentaire a disparu, alors qu’il n’était pas bien méchant!

      +0

    Alerter
  • Mano // 03.09.2013 à 11h25

    Les commentaires comme d’habitude pour la plupart à l’emporte pièce.

    Un peu de retenue et de recul ne feraient pas de mal concernant une situation où personne ne sait vraiment qui manipule qui.

      +1

    Alerter
  • dupontg // 05.09.2013 à 05h33

    bonjour
    pensez vous que ce reportage qui suggère que la fabrication de gaz sarin par des moyens artisanaux est possible ,doit etre pris au serieux?
    http://www.youtube.com/watch?v=5qEQ7XTtTPg
    pensez vous que ces deux autres petits films d’envoi de fusées bricolées soient des montages?
    http://www.youtube.com/watch?v=9Viecb2b2TQ
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qpApYDu5iKY

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications