Les Crises Les Crises
11.mai.201511.5.2015 // Les Crises

Chez les gendarmes à 9 ans pour une querelle d’école…

Merci 2
J'envoie

J’aime de plus en plus mon pays, on sent qu’il glisse sur une jolie pente…

Florence et Patrick Moreau sont indignés par le sort qui a été réservé à leur fils Jordan, aujourd'hui traumatisé par son audition chez les gendarmes./Photo DDM, Michel Viala

Florence et Patrick Moreau sont indignés par le sort qui a été réservé à leur fils Jordan, aujourd’hui traumatisé par son audition chez les gendarmes./Photo DDM, Michel Viala

Jordan a été entendu, mardi après-midi, à la gendarmerie de Saint-Lys, parce qu’il avait tiré les cheveux d’une camarade de classe dont il était amoureux. Ses parents sont consternés…

En pleurs et tellement traumatisé qu’il ne veut plus revenir à l’école… Le petit Jordan, 9 ans, vit un véritable cauchemar dont ses parents ont beaucoup de mal à lui expliquer les ressorts.

«Il a eu droit au même traitement qu’un criminel pour une banale histoire de gamins et de cour d’école», s’indigne son père, Patrick Moreau, qui n’en revient toujours pas du sort que l’on a réservé à son fils. Mardi après-midi, Jordan a été convoqué avec sa famille à la gendarmerie de Saint-Lys pour répondre d’une plainte déposée par la mère d’une de ses camarades de classe. «Je pensais que c’était une affaire classée, confie Patrick Moreau. Il y a une quinzaine de jours, l’école nous avait téléphoné pour nous faire part de l’incident en nous disant qu’il y avait eu un petit souci et nous avions réprimandé Jordan pour son comportement». Son comportement ? Une réaction violente dans la cour de l’école contre «son amoureuse» de CM1. Trois gifles et des cheveux tirés.

«Il n’avait jamais fait ça, raconte son père. Apparemment, sa petite copine lui a dit qu’elle avait quelqu’un d’autre et qu’elle ne voulait plus de lui et Jordan a mal réagi. C’est une querelle comme on en voit souvent dans les cours de récréation. Un coup je t’aime, un coup je t’aime plus». Mais la mère de la victime ne l’a pas entendu de cette oreille. Et Jordan a été interrogé pendant une demi-heure par un gendarme. «On a vu qu’il était très mal à l’aise, mais il ne faisait que son boulot,

Ses collègues de juillet 1942 aussi je pense… Mais bon, c’est le boulot, hein…

constate Florence Moreau, la mère de Jordan, entendue elle aussi après son fils. Il nous a dit qu’un article de loi était sorti et que la gendarmerie était tenue de prendre toutes les plaintes qui lui étaient soumises. Au final, on a perdu deux heures pour régler une histoire de tirage de cheveux, c’est aberrant».

Jordan est sorti de cette audition en pleurant, impressionné par les conséquences de son geste. «C’est vraiment n’importe quoi, peste Patrick moreau, il n’y a même pas eu de blessures et l’école, qui est vraiment bien, avait eu, je crois, la réaction nécessaire et suffisante». Côté gendarmerie, on se borne à préciser que la plainte a été instruite conformément à la loi et que toutes les parties, directrice de l’établissement comprise, ont été entendues. «On nous a dit qu’il fallait maintenant attendre la décision du procureur pour savoir s’il donnait suite à la plainte ou pas, s’inquiète Patrick Moreau. La décision ne s’est pas fait attendre. Hier soir, le parquet des mineurs de Toulouse a décidé de classer l’affaire. Mais Patrick Moreau, qui a pris les conseils d’un avocat, s’interroge sur les leçons à tirer de cette histoire. Faut-il déclencher une telle machinerie judiciaire pour un accrochage qui se serait réglé en d’autres temps en famille ? La réponse est sans doute dans la question.

En janvier, un enfant entendu pour apologie du terrorisme

Dans un tout autre registre, au lendemain des attentats du mois de janvier, à Paris, une autre affaire concernant un enfant en milieu scolaire avait fait polémique, après l’audition par les policiers d’un élève de 8 ans. Dans son école de Nice Ouest, le petit garçon avait refusé de participer à la minute de silence pour les victimes. Interrogé par un enseignant sur son attitude, il aurait alors répondu : «Je ne suis pas Charlie, je suis avec les terroristes». C’est l’enseignant qui avait déposé plainte, provoquant un bel imbroglio. Le comité contre l’islamophobie en France (CCIF), association qui lutte contre les actes et les propos antimusulmans, avait ensuite affirmé que directeur de l’école avait interpellé l’enfant, qui jouait dans le bac à sable, en lui disant : «Arrête de creuser dans le sable, tu n’y trouveras pas de mitraillette pour tous nous tuer.» Des propos confirmés par l’avocat de la famille du garçon qui avait ensuite manifesté ses regrets. Peut-on incriminer de si jeunes enfants ? La loi prévoit qu’un mineur de moins de 10 ans peut rendre des comptes devant la justice s’il est doté de discernement. C’est-à-dire qu’il est capable de comprendre les conséquences de ses actes.

Il ne peut pas être mis en garde à vue. La police ou la gendarmerie peut l’interroger avec ses parents, mais il doit pouvoir quitter les locaux si lui-même ou ses parents le désirent. Le mineur de moins de 13 ans ne peut être placé en détention provisoire, en revanche, il peut être placé en foyer d’accueil.

Repères – Le chiffre : 10

Un mineur de moins de 10 ans ne peut être placé en garde à vue. Il peut être entendu avec ses parents, mais doit pouvoir quitter les locaux de police quand il le souhaite.

«Il a eu droit au même traitement qu’un criminel pour une banale histoire de gamins et de cour d’école»

Patrick Moreau, agriculteur, père de Jordan

Source : Gilles Souillès, pour La Dépêche, le 17 avril 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Caliban // 11.05.2015 à 04h09

“Il nous a dit qu’un article de loi était sorti”

C’est quoi cette nouvelle loi qui oblige les gendarmes a devenir des abrutis ?
On reproche à des gamins de 8 ou 9 ans leur manque de discernement tout en empêchant les gendarmes de faire preuve de discernement.

On vit une époque formidablement confuse.

77 réactions et commentaires

  • Serge // 11.05.2015 à 03h50

    “L’envie du pénal” .Philippe Muray .

      +3

    Alerter
  • Caliban // 11.05.2015 à 04h09

    “Il nous a dit qu’un article de loi était sorti”

    C’est quoi cette nouvelle loi qui oblige les gendarmes a devenir des abrutis ?
    On reproche à des gamins de 8 ou 9 ans leur manque de discernement tout en empêchant les gendarmes de faire preuve de discernement.

    On vit une époque formidablement confuse.

      +45

    Alerter
  • duralex // 11.05.2015 à 05h06

    Il nous a dit qu’un article de loi était sorti et que la gendarmerie était tenue de prendre toutes les plaintes qui lui étaient soumises.

    D’après Le Défenseur des Droits (Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante. […]  
    Inscrite dans la Constitution depuis le 23 juillet 2008 et instituée par la loi organique et la loi ordinaire  du etc…) (= http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/la-deontologie-de-la-securite/actualites/le-point-sur-le-refus-de-plainte =) (je rajoute les gras)

    « la police judiciaire est tenue de recevoir les plaintes déposées par les victimes d’infractions à la loi pénale et de les transmettre, le cas échéant, au service ou à l’unité de police judiciaire territorialement compétent. Tout dépôt de plainte fait l’objet d’un procès-verbal et donne lieu à la délivrance immédiate d’un récépissé à la victime. Si elle en fait la demande, une copie du procès-verbal lui est immédiatement remise. »

    Mais apparemment l’enregistrement peut être (légitimement) refusé s’il n’y a pas infraction à la loi pénale Voir un article de Me Anthony Bem (= http://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/obligation-police-gendarmerie-prendre-plaintes-16641.htm =) :
    Une jeune fonctionnaire de police me reçoit, écoute les faits et m’indique sur un ton quasi moqueur :”il n’y a pas d’infraction, il y a juste un refus de constat qui n’est pas pénalement répréhensible, je ne peux donc prendre votre plainte”

    Par ailleurs il faut distinguer dépôt d’une main courante et dépôt d’une plainte :
    Les deux sont à distinguer : la première est simplement déclarative, elle n’implique pas que la justice soit informée, ni qu’une investigation soit lancée, elle pourra seulement être versée à l’instruction si une procédure judiciaire a lieu. La deuxième, en revanche, suppose une transmission au procureur de la République qui décide des suites à y donner. (= http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/la-deontologie-de-la-securite/actualites/le-point-sur-le-refus-de-plainte =)

    D’où les questions, pour un non juriste comme ma pomme :

    1) un gamin de neuf ans qui tire les cheveux d’une camarade dans une cour de récréation commet-il une infraction pénale ?

    2) les gendarmes n’auraient-ils pu conseiller à la mère plaignante le simple dépôt d’une main courante ? (il ne se gênent pas pour le faire quand ça les arrange) (Le Défenseur des droits a pu constater que l’officier de police judiciaire pouvait influencer le plaignant en faveur du dépôt d’une main courante plutôt que d’une plainte.)

      +16

    Alerter
    • boduos // 11.05.2015 à 09h40

      c’eut été moins rapide si le directeur avait eu des gestes ….. sur le petit Jordan.!

      l’explication est peut être à chercher dans la qualité et les relations du plaignant et des qualités de jugements politiques des parents de Jordan.”égalité” fraternité,liberté !

      l’éducation nationale, surtout préoccupée par ses intérêts catégoriels s’honorerait de préserver le sanctuaire scolaire du primaire en dénonçant de telles pratiques. Et ou sont les associations de parents d’élèves ? A moins qu’a l’instar des comités de lycéens,les bambins du primaires s’organisent pour la guerre des boutons !!!

      loi de Sarkozy 2008 sans garde fou appliquée par la gauche morale .

      nos jeunes cerveaux sont devenus les enjeux de la nouvelle société big brother en marche ,dans le parfait silence des agneaux.

        +11

      Alerter
    • Caliban // 11.05.2015 à 12h49

      @duralex

      Merci pour ces précisions.
      Si je comprends bien, ce n’est pas la loi qui pousse les gendarmes à faire des conneries, c’est l’ambiance répressive.

        +1

      Alerter
      • boduos // 11.05.2015 à 14h09

        les gendarmes,pour l’instant,obéissent.

          +0

        Alerter
    • Rhubarbe // 11.05.2015 à 20h26

      Tirer les cheveux, et mettre des baffes, ça peut être une “infraction pénale” (comprendre crime délit contravention). Pour la caractériser, il faut les 3 éléments constitutifs, légal (un texte qui condamne) moral (une faute avec intention (cad vouloir accomplir un acte en sachant qu’il est interdit) de la commettre) et matériel (un acte qui réalise l’infraction).
      Or ici, compte tenu de l’âge comme le rappelle Olivier, dur de caractériser l’intention, d’où à mon avis le classement sans suite, qui est assez logique.
      Mais je suis pas pénaliste, si quelqu’un veut approfondir le sujet, peut être s’il y a une jurisprudence d’enfant condamné au pénal avec reconnaissance de l’intention, si ça existe ?

      Sinon, je trouve que beaucoup de monde banalise l’acte, tirer les cheveux à la limite ça reste “bon enfant”, mais 3 baffes … à 9 ans et sur une fille en plus … Je trouve ça assez hard quand même. Pour moi on s’éloigne un peu de la normalité de petit n’enfant tout mignon. Et je suis pas un vieux con réac, j’ai 23 ans.

        +8

      Alerter
  • DUGUESCLIN // 11.05.2015 à 06h01

    Que faire et que dire lorsque sur notre propre terre nous sommes dirigés par des gens qui nous traitent en ennemi?
    Que faire quand nos dirigeants nous haissent dans nos racines de fraternité de bienveillance de sagesse d’amour du prochain et de la patrie et prétendent en même temps aimer la France?
    Bien sûr que nous avons des valeurs à défendre celles que notre beau pays, la France, nous offre depuis des siècles et les offre aussi au monde. Voilà ce que nos ennemis dirigeants détruisent sans relâche tout en osant clamer haut et fort qu’ils aiment la France, tout en osant se réclamer haut et fort de valeurs républicaines. Oui mais lesquelles? Ce ne sont que des mots.

      +39

    Alerter
    • Albigeois // 11.05.2015 à 12h12

      Il ne vous aura pas échappé que “nos ennemis dirigeants” parlent de moins en moins de la France mais de “république”. Certains poussant le zèle jusqu’à se proposer de se rebaptiser les républicains.
      Plus sérieusement la toute puissance de la narrative républicaine date clairement de “l esprit du 11 janvier.

        +12

      Alerter
  • Vesso // 11.05.2015 à 06h33

    N’ayez aucun doute que la police fera son boulot quoiqu’il arrive. Ces gens ont toujours servi ceux qui les payent. les trois résistant s dans les derniers jours de la guerre n’ont pas pardonné des années de collaboration. Le Vel d’hiv n’av ait pas ete demande par l’occupant.

      +11

    Alerter
  • purefrancophone // 11.05.2015 à 07h08

    Ce qui serait intéressant c’est de savoir pourquoi les parents de la petite fille ont portés plainte ?
    Espoir de toucher des dommages et intérêts ?

    Ce genre d’histoire se règle avec les parents à la porte de l’école .Sincèrement , laissons les gendarmes faire leur boulot , pas régler les bagarres de cour d’école !!

      +21

    Alerter
  • MJ // 11.05.2015 à 07h36

    Vichy est maintenant …

      +11

    Alerter
    • boduos // 11.05.2015 à 09h44

      vichy mais avec des formes” quand même” on a convoqué Jordan pas encore “raflé”

        +4

      Alerter
  • Alberto // 11.05.2015 à 07h47

    Gendarmes et policiers ont fait leurs preuves pendant l’Occupation (c’est René Bousquet qui a créé la police nationale). Quant aux magistrats, ils prêtèrent tous serment à Pétain en 1941. Sauf un : Paul Didier, interné au camp de Chateaubriant. Les autorités religieuses ont laissé faire. Sur 39 millions de Français, un million au maximum ont résisté, et encore certains au tout dernier moment. Combien résistent actuellement à nos équivalents de Pétain ? Bien sûr l’occupant n’est pas le même et il est plus discret, mais c’est lui qui dirige l’Europe (Goldman Sachs et Cie).

      +18

    Alerter
    • noel // 11.05.2015 à 08h00

      oui, vous avez raison, c’est ce climat qui nous revient sous d’autres formes !

        +4

      Alerter
    • Alberto // 11.05.2015 à 09h11

      Oui, il y a eu des faits de résistance de la part de prêtres, mais les autorités ecclésiastiques ont été dans leur grande majorité silencieuses. C’est pour cela que j’ai utilisé le terme “autorités”.

        +3

      Alerter
      • Vincent // 11.05.2015 à 10h23

        Au fait c’est quoi le rôle des autorités religieuses ?
        Il paraît qu’elle doivent rester dans le domaine privé, et ne pas s’occuper de politique.
        Et les responsables d’associations de Philatélie ont ils été silencieux ?

        Comme beaucoup, vous relancez une propagande anticatholique fabriquée de toute pièce dans les années 60 (le vicaire), sans même réfléchir au fait que vous demander de fait l’intervention des autorités religieuses dans la sphère publique.

          +5

        Alerter
        • achriline // 11.05.2015 à 11h57

          Non il faut regarder les choses en face, la “sympathie” du vatican pour le régime hitlérien n’est pas une légende
          http://www.lefigaro.fr/livres/2009/06/25/03005-20090625ARTFIG00416-ce-que-les-archives-du-vatican-disent-sur-pie-xii-.php

            +2

          Alerter
          • Vincent // 11.05.2015 à 16h34

            Je vais vous laisser troller en paix.
            Trop fatigué pour faire un fil de discussion hors sujet.

              +0

            Alerter
          • davski // 11.05.2015 à 16h49

            Tellement sympathique que le cal Pacelli, futur Pie XII, participe à la rédaction d’une lettre d’amour à son pote Adolfi. Mais comme il est très timide elle est envoyée en secret aux évêques et prêtres allemands. Par contre je n’arrive pas trop à comprendre la réaction d’Adolfi à la sympathie vaticaneste ; internement de prêtres, fermeture des oeuvres catholiques…
            http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mit_brennender_Sorge

              +1

            Alerter
        • rastignac // 13.05.2015 à 12h40

          bravo monsieur!

          c’était beaucoup plus compliqué que dans les livres d’histoire.

            +0

          Alerter
      • georges glise // 11.05.2015 à 22h02

        à la libération, georges bidault, démocrate-chrétien qui présidait le conseil national de la résistance (avant de prendre la direction de l’oas 17 ans plus tard), voulait que le pape destitue tous les évêques français sauf 3. ce fut l’inverse qui se produisit: seulement 3 d’entre eux furent destitués, tous les autres conservèrent leur cathèdre dans leur cathédrale.

          +0

        Alerter
    • boduos // 11.05.2015 à 09h48

      mais @alberto,dans ce théâtre ,les marionnettistes,rien de changé …

        +1

      Alerter
  • Joséphine // 11.05.2015 à 08h13
  • Julie // 11.05.2015 à 08h48

    Il est question une fois dans l article de “trois gifles”. Sans cautionner la plainte on peut se demander pourquoi les commentaires passent là dessus.

      +14

    Alerter
    • boduos // 11.05.2015 à 09h54

      @julie
      et si la politisation de l’école primaire avait aussi à voir avec cette dérive? aurait-on eu un enregistrement de plainte si une petite Juliette avait frappé Jordan avec son tracteur play mobil?

        +2

      Alerter
    • kriss34 // 11.05.2015 à 10h55

      @julie. Bien vu, je me suis dit la même chose. Trois gifles, comme ça, par dépit amoureux, à 9 ans. A 9 ans, pas à 3 ans. Tout va bien…

        +12

      Alerter
    • grub // 11.05.2015 à 13h04

      Ben je sais pas mais à l’école je me bagarrais assez souvent et c’était pas que trois gifles.
      Mais jamais contre des filles, pas con, à 9 ans les filles sont encore plus costauds que les garçons.

        +2

      Alerter
  • woiliwoilou // 11.05.2015 à 08h54

    ok… mais dans l’affaire n’oublions pas la mère qui a porté plainte… c’est ça à mon sens qui est le plus triste et… dangereux !

      +3

    Alerter
  • Toutatis // 11.05.2015 à 08h59

    Il faut mettre ce genre de nouvelles avec d’autres faits, qui semblent aller dans un sens exactement contraire, celui d’une démission des autorités policières et judiciaires. Aujourd’hui par exemple, deux sujets occupent les chaines infos : celui d’une famille persécutée par une bande de voyous, ne trouvant aucun secours, et celui d’habitants de Saint-Ouen manifestant contre l’installation de leur ville en supermarché de la drogue, sans réaction véritable des autorités (ça dure depuis des années). Plus généralement, on observe depuis pas mal de temps que la loi est de moins en moins observée dans ce pays : des centaines de milliers de conducteurs sans permis ou assurance, des bandes de pillards à la recherche de métaux (en particulier les lignes SNCF), de véritables attaques de diligence contre des lignes de trains en banlieue parisienne, des batailles à la kalashnikov dans beaucoup de “zones sensibles”, des cambriolages qui se multiplient, etc.
    Alors, est-ce qu’il n’y aurait pas des tentatives de mise au pas, d’intimidation, de la population encore “normale”, c’est à dire non encore tombée dans la délinquance automatique voire professionnelle. Et ça sert à quoi cette terreur contre la population normale et l’impunité quasiment totale contre les vrais délinquants ?

      +14

    Alerter
    • Chelra Donar // 11.05.2015 à 10h29

      Quel rapport avec une brouille amoureuse d’écoliers de 10 ans dans une cours de récréation ?

        +1

      Alerter
      • Toutatis // 11.05.2015 à 11h23

        Justement, ça devrait étonner que la gendarmerie soit convoquée pour cet évènement, mais soit absente dans des cas infiniment plus graves.

          +11

        Alerter
    • Oliv // 11.05.2015 à 15h20

      Entièrement d’accord, par Toutatis !

      Et je vais même risquer un début d’explication à ce traitement contradictoire que vous relevez.

      Faire venir un enfant de 9 ans avec ses parents bien propres sur eux, c’est sans risque, à priori.
      Par contre, faire respecter les droits de ce couple de Roubaix auquel vous faites allusion, ou bien faire respecter la loi dans les banlieux et quartiers maudits où la vie des habitants est une souffrance au quotidien, c’est beaucoup plus risqué. On se trouve face à des individus qui ne respectent pas l’uniforme, et qui prennent même un malin plaisir à provoquer. Et il est certainement très difficile de répondre aux provocations sans que cela ne tourne mal. Parfois très mal. Sans compter qu’on n’a pas de solution dans “l’arsenal” de notre démocratie : comment pourrait-on soustraire les gens qui ont osé se plaindre aux représailles de leurs bourreaux ?

        +5

      Alerter
      • ty89 // 11.05.2015 à 19h51

        Oliv, je reformule ce que vous expliquez a demi-mot :
        La police et la gendarmerie sont des peureux et des fainéants. Ils sont aussi découragé, car quand, dans le lot de tire au flan, il en a un qui fait son boulot, c’est l’échelon du dessus qui démissionne (la justice) et relâche immédiatement les délinquants.

          +0

        Alerter
        • Oliv // 12.05.2015 à 09h33

          ty89

          Non, les policiers et gendarmes ne sont ni des peureux, ni des fainéants.

          Je dis qu’ils ne veulent pas prendre de risques inutiles. Ce sont des gens de terrain qui savent bien qu’on est assis sur un baril de poudre.

            +2

          Alerter
  • voronine // 11.05.2015 à 09h15

    Cette dérive est un vieux reve qui a regermé dans les cerveaux malades de l’équipe SARKOZY qui voulait repérer les gosses délinquants potentiels dès la maternelle ….L’idée , contrairement à ce que croient les gens n’a pas été abandonnée ( la preuve…), elle suit son chemin .Il suffit de porter attention aux dossiers scolaires qui suivent les enfants dès la maternelle pour en etre persuadés .Ils sont catalogués! Et on va chercher des poux dans la tete de Mr. MENARD parcequ’il dit que MOHAMED est musulman . Il ne faut pas oubliert non plus que cette simple affaire peut suivre un individu tout au long de sa vie et constituer un obstacle pour certains emplois .La police comme la gendarmerie et les autres ( nombreux ) services ne prennent pas en compte les décisions de justice mentionnées dans le “casier ” , mais les FAITS qu’ils ont eux meme mis en boite dans leurs fichiers . et ces faits ne sont jamais amnistiés .

      +11

    Alerter
    • boduos // 11.05.2015 à 10h01

      il faut interdire Alain Souchon d’antenne et déposer plainte pour incitation à la haine d’autrui pour :”gare ta gueule à la recré” .

        +6

      Alerter
      • boduos // 11.05.2015 à 10h09

        vite!une dernière fois ,avant que najath passe aux actes
        ,https://www.youtube.com/watch?v=dcBbeb_CR30

          +1

        Alerter
        • boduos // 11.05.2015 à 10h21

          pardon,après je me tais .

          dans cet enfer attisé par des adultes irresponsables,que devient cette petite instrumentalisée?

          deux clans surement se sont crées ,ceux qui en font leur égérie de la cours de récré et ceux qui s’identifient aux malheurs de Jordan! quelle bande de cons ces adultes sans vision ….,je parle évidemment de ceux qui regardent le doigt qui montre la lune!

            +2

          Alerter
          • achriline // 11.05.2015 à 12h12

            “Divide and conquer”
            C’est exactement la version cour d’école de ce que veulent mettre en place les valls, ciotti et compagnie, des clans devenus ennemis jurés.

              +2

            Alerter
    • Emmanuel // 11.05.2015 à 21h35

      Une vidéo instructive (et pleine d’humour) de Pierre-Henri Gouyon, professeur au muséum national d’histoire naturelle, à l’AgroParisTech et à Sciences Po, également intervenant régulier sur France culture.
      Dans cette vidéo il expose quelques bases en génétiques et se moque de deux grands penseurs, Sarkozy et Onfray, à propos de leur débat sur l’inné et l’acquis.
      http://www.univ-paris-diderot.fr/Mediatheque/spip.php?article280

        +0

      Alerter
  • Phil Defair // 11.05.2015 à 10h31

    Je me souviens, il y a pas mal d’années, ma fille, alors âgée de presque 11 ans et aidée d’une copine, s’était amusée à rayer 2 voitures en stationnement. Cette histoire, passée par le crible d’un interrogatoire assez musclé au commissariat, avait fini au tribunal pour enfants. J’avoue que j’avais été assez choqué à l’époque. Ma fille aussi du reste. Je vous assure que ça a été sa première et dernière bêtise ! Je me souviens surtout que je m’en voulais de l’avoir laissée traîner sans surveillance, et de m’être fâché contre elle pour avoir fait pareille bêtise. Même si j’avais trouvé la leçon quelque peu violente et humiliante.

    Cela s’était passé au milieu des années 90… Ce qui tendrait à démontrer, à priori, qu’il n’y a pas d’évolution dramatique dans l’attitude des forces de l’ordre à l’encontre de la population dite “normale”. La seule évolution notable est qu’aujourd’hui, obligation leur est faite de traiter chaque dépôt de plainte. Sans exception. C’est peut-être cette obligation de traitement de plainte qui produit des situations un peu extrêmes, que l’on a vite fait de monter en épingle, je le crains.

    Très honnêtement, si ma gamine s’était faite gifler à 3 reprises et tirer les cheveux, autant dire qu’elle s’est faite rouster proprement, je ne serais vraisemblablement pas allé déposer plainte. Ce n’est pas le genre de la maison. Par contre, je serais allé personnellement expliquer au papa du gamin rousteur la façon dont je vois les choses. Je ne suis pas certain du tout qu’il aurait préféré ce traitement.

    Par contre, traîner un gamin au commissariat pour “apologie de terrorisme”, il y a des limites à ne pas franchir. Un gamin reste un gamin. Avec cette faculté de dire des bêtises dont il ne perçoit pas le poids. Cependant, force est de constater que, depuis le 11 janvier, il règne une espèce de climat on ne peut plus délétère. Peut-être n’avons nous qu’à patienter encore un peu pour que le calme et la raison reviennent…

      +11

    Alerter
  • Paddy // 11.05.2015 à 10h50

    Ce sont les gendarmes qui ont manqué d’autorité. En d’autre temps, ils auraient regardé la plaignante d’un air sombre en disant qu’on ne dérange pas la gendarmerie pour une affaire de cour de récré entre gamins et qu’ils feraient mieux de ne pas insister.
    Mais ça, c’était “avant”.

      +11

    Alerter
  • christian gedeon // 11.05.2015 à 11h56

    je suis hilare pour deux raisons…d’abord parce qu’effectivement,cette histoire est totalement ridicule et relève vraiment de l’absurde…ensuite,à cause de l’indignation titanesque de certaines réactions…nous v’là donc au Vel d’Hiv,à Vichy et patin couffin…au lieu d’aller jusque là,on ferait peut-être mieux de s’interroger sur l’évolution des mentalités depuis quelques décennies…tout ce qui était simple de vient très compliqué,et ce dans tous les domaines…un ballon de vient un référentiel rebondissant,par exemple…je pense qu’il n’ y a ni fascisme ni vychisme me derrière tout çà,mais le reflet exact des “aspirations ” de notre société qui pond lois et décrets et règlements à la vitesse de la lumière…et de cela,nous sommes tous responsables. S’il faut y voir quelque ch,c’est l’absurdité absolue d’une société éclatée et sans gouvernail véritable…mais n’est pas là le comble du chaos si prisé par certains…rendre une société ingouvernable à force de lois de droits de communautarismes et de repentances diverses et variées? pour prendre une image que j’affectionne,c’est comme si on demandait à une voiture d’,d’aller d’accélérer,de freiner, d’aller à gauche à droite et tout droit,en même temps,le tout sur le mode statique et dynamique….aberrant.. c’est le cas de notre société aujourd’hui…vichy,sûrement pas…absurdie,oh que oui! le tout pour le plus grand bénéfice des ultralibéraux qui ne se trouvent jamais mieux qu’en plein chaos…mais devrais une fois de plus ajouter,que de tout cela,NOUS sommes responsables? Nous et personne d’autre? Des décennies de nacht und nebel consumériste et vacancier et “libertaire” (c’est à dire l’inverse de libre)…et hop,nous y voilà…nous avons chanté? eh bien dansons maintenant…il est interdit d’interdire…hein? ben il est interdit d’interdire d’interdire aussi,n’est ce pas? Vous avez aimé Bourdieu and co? Vous allez adorer leurs successeurs…tout le petit monde des intellos de salon s’est pâmé devant les destructurations et autres conneries du troisième type…,hein? C’était le top çà… Du passé faisons table rase… Liberté ,j’écris ton nom… tout est possible tout est permis… repentons nous repentons nous… etc… On n’a pas fini de rigoler,j’vous l’dis… ce n’est qu’un début…le pire est à venir.Quand dans quinze ans d’ici sortira de l’école de la “République ” une génération qui ne saura ni lire,ni écrire,ni l’histoire de France,ni sa littérature,et bien évidemment encore moins le grec ou le latin…mais qui aura appris comme poésie,la France,je vais tellement la niquer qu’elle finira par m’aimer…Vichy? Ah que non…Merdie,ah que oui!

      +10

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 11.05.2015 à 12h48

      il n’ y a ni fascisme ni vychisme me derrière tout çà,mais le reflet exact des “aspirations ” de notre société” : oui oui, bien sûr, mais c’était quoi le Vel d’Hiv sinon “le reflet exact des aspirations” de la société de l’époque ?

        +4

      Alerter
      • christian gedeon // 11.05.2015 à 13h03

        Vous;vous me fatiguez un peu tellement vos réactions sont téléphonées.. c’est usant…sortez donc un peu des images d’Epinal,çà vous fera du bien…et puis je ne veux pas vous traumatiser,mais vous savez,depuis,il s’en est passé des choses,vraiment dégueulasses aussi,voire bien pire…maintenant si çà vous fait plaisir de penser que l’aspiration des français était le vel d’hiv, et donc une attirance irrésistible vers le nazisme;ben c’est votre droit… CRS SS donc…dites sortez un peu de votre cellule…bientôt vous allez m’expliquer que Staline a tué 7 millions de russes et de soviétiques par hasard,non?

          +5

        Alerter
  • Crapaud Rouge // 11.05.2015 à 13h03

    Et les gendarmes n’ont pas demandé de prélèvement d’ADN ? Mais c’est dingue ça ! 🙂

      +2

    Alerter
  • cyril // 11.05.2015 à 13h07

    génial l’ambiance en france. de toute façon,être flic dénote déjà quelque chose mais quant en plus,comme un lâche,on se cache derrière la procédure,c’est encore plus gerbant. quant un système commence a s’en prendre aussi ouvertement a des mômes,le message est clair il me semble. espérons que ça en fasse un anarchiste a l’age adulte.

      +3

    Alerter
  • Aspietoyendefrance // 11.05.2015 à 13h24

    y’a eut tellement de laisser aller d’un autre côté et quand les gens perdent leur racine,ils se réfugient derrière quelque chose de stable et de rassurant.

    Et le laisser aller,ca a commencé avec le collège unique puis tout ce qui avec…

    J’ai connu moi aussi une histoire de dingue avec une personne vraiment monstrueuse et narcissique et j’ai du assurer ma défense tout seul même l’officier trouvait ca dérengeant,il préférait aller arrêter de vraies criminels plus dangereux pour la sûreté et l’ordre publique.

    L’affaire a été classé sans suite..

      +1

    Alerter
  • julien // 11.05.2015 à 13h26

    C’est trop facile de rejeter la faute sur les citoyens dont les élus ignorent systématiquement toutes les aspirations…

    L’immigration cela fait combien de décennie que la majorité des français est contre ? Les français ont-ils été une seule foi majoritairement pour ? J’en doute fortement ! Par contre les capitalistes je n’en doute pas une seconde !
    Et si nos élus n’avait pas fait venir cette armée de réserve du capital, aurions-nous cette situation de quasi pré-guerre civile ?

    Cela suffit désormais de passer l’éponge sur le comportement criminel de nos élites qui nous ont mis dans une situation inextricable et qui souhaitent désormais laisser les populations endosser le rôle de responsable et (bien sur) payer les pots cassés !

      +3

    Alerter
    • Bogastok // 11.05.2015 à 18h35

      Vous prenez le problème dans le mauvais sens, du coup vous n’irez nul part avec ce genre de raisonnement, à part dans la direction justement voulue par ceux que vous dénoncez, nos élites. Et cette direction c’est le fameux “diviser pour mieux régner”.

      Dans tout les cas, j’ai pas trop compris cette “fixation” sur l’immigration, car je n’ai pas du tout parlé de ca … vous faites parti de ceux qui fantasme la dessus et pensent qu’en mettant des barrières en France tout sera réglé ? J’ose espérer que non.

      Mais je vais quand même vous expliquer quelque chose, que je dois malheureusement très souvent expliquer et ce, que cela soit à des jeunes ou adultes. Je dis malheureusement car je déplore que chacun n’arrive pas à cette conclusion en ayant pris un minimum de temps à la réflexion :

      C’est quoi l’immigration qui pose problème ? C’est l’immigration résultant de la guerre, de la misère et de l’oppression, entre autre. C’est pas les gens qui viennent avec un papier pour faire des études ou autre, c’est les gens qui fuient leur pays car ils espèrent pouvoir vivre décemment chez nous, car on a la chance (j’insiste, la chance) de ne pas connaître ces troubles. Pour le moment en tout cas..

      Alors je vous pose la question que je pose à tout le monde dans ce cas la : est-ce que vous, à leur place, si vous viviez dans un pays en guerre, ou la famine fait rage, des groupes qui passent dans les villages pour violer ou exterminer des gens, est-ce que vous n’essayeriez pas d’aller vivre dans un autre pays ou vous pourriez elever vos enfants en sécurité ?

      A moins de choisir la voie de la résistance, tout le monde répondra oui. Donc vous feriez exactement la même chose dans leur cas.

      Donc le fond du problème n’est pas de les empêcher d’immigrer, ces gens. Le fond du problème est de régler la situation dans leurs pays, afin qu’ils aient la possibilité de vivre dans leur pays de manière décente, comme nous le faisant dans les notre en 2015. Qui sommes nous pour refuser à ces gens la possibilité de vivre dignement ?

      Qui a foutu le bordel dans la plupart des pays d’ou les gens émigre ? C’est quand même l’occident bordel, NOS pays ou on veut justement pas que ces gens viennent aujourd’hui.

      Ben non, l’immigration c’est la conséquence des pillages et des guerres faites par nos pays par le passé et aujourd’hui, et si on veut jour espérer régler ce problème, il faudra le régler à la base, c’est à dire la ou on l’a provoqué.

      Quand nos société et gouvernement occidentaux arrêteront de piller l’Afrique (par ex) et que ce continent se réappropriera ses richesses, il pourra se développer et croyez moi que c’est plutôt certains d’entre-nous qui auront envie d’aller immigrer la bas …

      Quand un travailleur africain gagnera le même salaire qu’un français pour la même quantité de travail d’un produit qui sera vendu en France, ca sera un peu plus logique. Tant qu’on continue à trouver normal qu’on fasse travailler des africain ou autre sous prétexte que ca coute moins cher, rien ne changera.

        +6

      Alerter
      • pierrade // 11.05.2015 à 20h29

        Vous vous gargarisé d’une réflexion et pourtant vous ne la poussé pas jusqu’au bout.
        Je partage certain élément comme la responsabilité des occidentaux qui on majoritairement contribué a mettre le bordel dans le monde. Cependant, ignorez pas qu’on ne peu pas accueillir tous le monde, que l’immigration en France correspond a l’arrivé tous les mois d’une ville de 30 000 habitant. Pas facile a gérer. Et que les réfugiers climatique / économique et politique se compte en millions. Comment faire alors ? Tous les accueillir ?

        Vous parlez de régler les problèmes dans leurs pays. Très drôle. On est plus a l’époque des colonies. On a rien a faire la bas. Si justement on arrêtait de mettre notre grain de sel partout ça se passerai certainement bien mieux !

        La questions que vous posez a “tout le monde” est profondément malhonnête. Franchement, que voulez vous qu’on vous réponde ? Evidemment qu’on tenterai de fuir la mort et la misère.

        Le problème c’est que le monde est injuste, le monde est cruel. Et nous pouvons rien n’y faire. C’est déjà très dur de faire quelque chose qui impacte la politique en France alors dans le monde c’est quasiment impossible.

        Je vais vous poser une question qui ne vous laisse pas le choix de la réponse comme vous le faites si bien :
        Vous êtes (en famille avec votre femme et votre enfant) sur un bateau 5 places, au milieu de l’océan. Et vous tombez sur un autre bateau entrain de couler. Qui contient 500 personnes. Il ne reste que quelques minutes avant le naufrage. Vous pourriez sauver une dizaine de personne a tout casser. Que faites vous ?

        Ps: vu le ton de votre commentaire j’espère que vous ne considérerez pas le mien comme insultant. Je ne vous attaque pas.

          +1

        Alerter
        • Bogastok // 12.05.2015 à 01h11

          J’ai tendance à m’étaler et à écrire des tartines alors j’essaie de faire assez court.

          Au sujet de l’immigration, je vous suit totalement sur le fait que nos pays ne peuvent effectivement pas accueillir tant de personnes et ne pas en subir les conséquences par la suite. Nous ne sommes pas en désaccord sur ce point.

          Mais si je suit votre raisonnement, il faudrait “fermer” le pays aux immigrés sous prétextes qu’il n’y a rien d’autre à faire, et que les gouvernements et industries occidentales quittent ces régions. Très bien, et ensuite ? Cela va-t-il régler un problème ou en créer d’autres ?

          Regardez la Libye par exemple, nos élites sont allées foutre le bordel dans le pays puis se sont barrées, et maintenant ? La charia qui s’applique de plus en plus, l’extrémisme qui monte, la pauvreté les massacres et … du coup plein d’immigrés qui cherchent à fuir. On le constate en Italie avec les bateaux, vous voulez faire quoi contre ca ? Les torpiller ? Leur dire de retourner d’ou y viennent ? C’est compliqué ..

          Et on peut supposer assez logiquement que cela n’a surement pas fait baisser le nombre de terroriste potentiel qui en veulent à nos pays qui sont aller les arroser. Pareil dans ces pays ou on a piqué les richesses et ou on laisserait des population pauvres et vulnérables avec des gouvernements corrompus.

          En gros, après avoir foutu le bordel quelque part, le fait de se barrer et laisser une population appauvrie et facilement manipulable par les extrémistes, c’est pas vraiment la meilleure solution pour pouvoir vivre en paix à mon avis … sauf si vous souhaitez qu’on construise des murs aux frontières de chaque pays, ce dont je doute.

          Donc on en revient à la seule alternative, càd régler le problème dans leur pays, car si “on” a effectivement plus rien à faire là-bas, c’est pas pour autant qu’on ne doit plus rien à ces pays …

          Bien sur, il faut commencer par changer pas mal de choses chez nous pour arriver à cela, mais c’est d’après-moi le but à atteindre si on veut avoir un maigre espoir de pouvoir un jour vivre en “paix”.

          Pour la question, elle est pas malhonnête, elle met simplement les gens face à ce que eux ferait dans cette situation. Qu’est-ce qu’il y a de malhonnête à vouloir montrer aux gens qu’en fait, ces personnes qu’ils voient comme des “envahisseurs” sont en grande partie des gens qu’ils auraient pu être, et qu’ils auraient fait le même choix ? C’est un peu malhonnête justement de vouloir se voiler la face et ne pas voir les choses comme elles sont pour pouvoir faire le sourd et l’aveugle face au malheur des gens. C’est pas comme si on les accueillait dans nos maisons non plus, les immigrés…

          Vous croyez vraiment que si y avait pas autant d’immigré le gouvernement trouverait pas d’autre moyens pour que l’argent ne soit pas redistribué dans l’intérêt général ? Y en profiteraient juste pour filer plus d’argent aux banque en remboursement et en redemander encore plus ! C’est pas nouveau, y’a déjà pas d’argent soit-disant…

          On ne peut rien y faire … excusez moi mais si, y’a ceux qui ne veulent rien faire parce que bon, y ont à manger, un appart une voiture, et que tant qu’ils ont assez pour se payer des vacances, il pourrait se passer n’importe quoi qu’ils s’en foutraient totalement. J’imagine que c’est ce qui est arrivé de nombreuses fois aux cours de l’histoire… et quand ils se rendent compte que y’a des soldats ou des milices partout dans les rues, y se disent “merde, ben en fait on aurait ptet pas du faire l’autruche …”

          Et y’a ceux qui cherchent, qui ont de l’espoir car ils savent que c’est tout à fait possible que les choses changent, il faut juste qu’on trouve un moyen de s’organiser et de faire pression sur les politiques. Ca peut prendre du temps, mais vu comme ca empire de plus en plus, c’est soit on garde espoir et on cherche des solutions, soit on a plus espoir et bon, ben on attends en espérant que ca pète pas de notre vivant et que nos enfants et petits enfants auront de la chance …

          Mais sans révolution, vu la direction, ca m’étonnerait qu’on aille vers le mieux …

          Et pour votre question, le problème c’est que ca n’a rien à voir avec la mienne donc je ne vais pas y répondre, d’autant que ca risquerait d’être un peu long. Votre question nous met face à un danger de mort immédiate, je ne vois vraiment aucun rapport.

          Il n’y a aucun problème je n’ai pas du tout trouvé votre message agressif ou autre. Nous ne sommes pas d’accord et nous discutons, mais c’est vrai que faire passer les intonations et parfois le sens de nos phrases est un peu dur à l’écrit parfois. J’aime particulièrement les smileys pour ca, mais ca ne se fait pas trop sur les sites “sérieux” 😉

            +2

          Alerter
  • Heirani // 11.05.2015 à 13h39

    “Du besoin de sécurité à la frénésie sécuritaire”, conférence du sociologue Laurent Mucchielli:
    https://www.youtube.com/watch?v=BPNd8jEfgbE
    “Le syndrome du grand méchant monde”, réflexion sur le rôle des médias dans l’insécurité ressentie par la population:
    https://www.youtube.com/watch?v=8WiiqssAME4

      +2

    Alerter
  • Morane DURANTON // 11.05.2015 à 14h10

    c’est bien dans ce “beau” pays qu’on veut “interdire la fessée” ???…la VIOLENCE infligée à cet enfant par la gendarmerie, dont le rôle est, en principe, de protéger les populations, n’est-elle pas plus traumatisante ?…je gage que ce gosse gardera un souvenir impérissable de son expérience, et verra un gendarme d’un autre œil à l’avenir : celui de la défiance !…

      +3

    Alerter
  • Oliv // 11.05.2015 à 14h51

    Faut quand même pas exagérer.
    En lisant ces commentaires, je vois beaucoup d’allusions à Vichy, à Bousquet, que sais-je encore… Faut dire que l’auteur du blog a donné le ton : “Ses collègues de juillet 1942 aussi je pense… Mais bon, c’est le boulot, hein…”.

    Certes, tout cela paraît ridicule, même si, comme bien souvent, on entend qu’un seul son de cloche.
    Certes, l’enfant a du sortir impressionné de son “interview” par le gendarme… j’entend déjà les voix qui diront : “non, pas impressionné, mais traumatisé”. Et j’objecte par avance que le gendarme “très mal à l’aise qui ne faisait que son boulot” a certainement fait preuve de tout le tact et toute la bienveillance dont il est capable… si, si, ce n’est pas parce que l’un d’entre eux m’a mit un PV pour défaut de contrôle technique que je vais affirmer que dans chaque gendarme il n’y aurait pas un homme avec un coeur ! Je pousserai même le bouchon en affirmant que la petite fille qui a subit ces violences en sera certainement plus longtemps traumatisée.

    Non, vraiment, je ne suis pas sûr que cette histoire tirée par les cheveux méritasse d’enflammer les esprits aiguisés qui fréquentent “Les crises”. D’ailleurs ce n’est pas une “crise”, c’est juste un drame passionnel.

      +6

    Alerter
  • Radon // 11.05.2015 à 15h10

    Chers,

    Je ne voudrais pas avoir l’air pessimiste mais si on fait converger:
    1- Les inculpations ( on veut dire ici, impliquer l’enfant dans un processus légal d’adultes ) de plus en plus fréquentes,
    2- la revendication d’aucuns ( PS en Belgique ) pour encore abaisser la “majorité” sexuelle
    3- Les attaque frontales d’autres encore contre tout ce qui peut constituer un monde à part de l’enfance ( contes de fées bien entendu réactionnaires )
    on voit poindre comme une nouvelle étape de la “déconstruction” révolutionnaire de l’Enfance qui autoriserait enfin aux enfants ( qu’on appelerait, bien sûr, d’un nom plus adapté ) non seulement de “choisir” leur sexe, mais, en plus ( et enfin ) de devenir des “partenaires sexuels” dans la grande orgie de l’égalité enfin réalisée…

      +5

    Alerter
  • Master8 // 11.05.2015 à 16h40

    Bien que d’abord choqué par l’article, je suis finalement assez d’accord avec Oliv.
    D’une part Olivier, le gamin n’a pas été envoyé au Vel d’Hiv, le gendarme a fait assez normalement son travail semble t il. Je serais assez pour que les militaires et les flics se réveillent mais là on est quand même loin des histoires des “pas Charlie” envoyés en GAV.
    Ensuite, on n’a apparemment qu’un son de cloche, celui des parents de l’agresseur qui minimisent probablement ses actes. Il se trouve que dans l’école primaire de mon village un môme vient d’en agresser un autre. Je précise que si celui qui a été agressé dit la vérité, on parle d’un truc vraiment sérieux, pas de tirage de cheveux. L’agresseur n’en était pas à ses premiers méfaits et les parents n’avaient rien voulus faire. Je ne sais pas exactement quelle va être la procédure suivie mais rien n’interdit de penser que les parents de l’agresseur expliquent bientôt au journal local que vraiment les parents de la victime exagèrent, que l’agression n’était qu’un jeu d’enfant !
    Bref, cher O.B., attention à ne pas s’indigner trop vite et sans avoir creusé le sujet. Je sais bien que tu n’es pas journaliste, que tu ne peux pas vérifier toutes tes sources, mais tu sais pour le dénoncer régulièrement et à juste titre qu’ils ne le font pas non plus, donc méfiance.
    Je n’aimerais pas qu’une indignation de trop jette un voile sur toutes celles que tu portes très justement.

      +8

    Alerter
    • bm607 // 11.05.2015 à 20h01

      Ah ?
      Simple exemple : moi en 1970 ou 1971 (je ne sais plus à un an près), avec des copains d’école, devant mon lycée, en hiver alors qu’il y avait de la neige, la voisine d’en face avait laissé sa fenêtre ouverte. Trop tentant, on s’est fait un concours de boules de neige avec pour cible ladite fenêtre.
      Quand la personne a déboulé, et qu’elle a pu nous reconnaître ensuite (je passe les détails de ladite reconnaissance), zou convoqué au commissariat de la ville avec ma Mère (qui a envoyé promener le commissaire qui hurlait trop à son goût, elle avait été déportée donc il en fallait un peu plus pour lui en imposer) car j’étais bien loin d’être majeur, avec remontée de bretelles de la part du commissaire et ensuite de mes parents.
      Je m’en souviens encore 45 ans plus tard, et ai fait moins de c…ies ensuite pendant quelques temps (plus exactement, je prenais davantage de précautions).
      Et pourtant mes parents étaient relativement stricts sur l’éducation, mais bon on s’amuse comme on peut.
      En tout cas le coup du “traumatisé” ça me fait quand même un peu rire. Pas fier, je rasais les murs, furieux d’avoir été pris, mais traumatisé, non pas vraiment. Et ça ne m’avait pas paru anormal, juste un peu disproportionné.
      Maintenant, dire si c’était courant, plus ou moins que maintenant, je ne sais dire… ce n’était pas rarissime en tout cas (déjà pour cette histoire, je n’avais pas été le seul convoqué…).

      La seule remarque de ma part ce serait par contre sur l’age : avant 12-13 ans ça pourrait être un peu trop disproportionné, c’est vrai.

        +4

      Alerter
    • master8 // 12.05.2015 à 02h18

      On est d’accord sur l’accumulation et sur le diagnostique. Mais le problème justement c’est qu une fois qu’on l’a posé on a tendance a voir plus facilement les faits qui viennent confirmer nos certitudes que ceux qui les remettent en cause. Plus qu’une véritable malhonnêteté c’est souvent ça qui aveugle les médias, les économistes etc.
      Je n’en sais pas assez pour juger sur le fond cette histoire mais il me semblait intéressant de t alerter la dessus. Ton principal atout c’est ton esprit critique et celui de l’armée de tes lecteurs. Dont acte.

        +0

      Alerter
    • Johan // 12.05.2015 à 10h14

      Merci Master8 pour ce commentaire plein de bon sens. La fameuse “accumulation de détails” montrant qu’on va vers la dictature n’est pour moi que le résultat d’une sélection de l’information partisane.

      Il suffit de voir les articles sur l’apologie du terrorisme, la fameuse “accumulation” a été créé en déterrant plusieurs affaires anciennes de plusieurs mois et en omettant generalement d’indiquer qu’entretemps les poursuites ont été abandonnées…

      “Chaos is a ladder” et beaucoup en profitent. Et pas seulement nos élites

        +5

      Alerter
      • Master8 // 12.05.2015 à 10h34

        Je ne dirais pas qu’elle n’est “que le résultat d’une sélection de l’information”, on a de sérieuse raisons d’être attentifs à l’Orwellisme qui vient. Et encore une fois je remercie OB de l’être pour nous.
        Mais cette attention se paye par des biais. A titre personnel, je sais que ma propre colère brouille parfois mon objectivité. Et encore, je ne passe pas le même temps que notre hôte les mains dans ce cambouis et, qui plus est, encouragés par des dizaines de lecteurs qui ont tous plus ou moins le même biais que lui. Moi le premier…
        Bref j’encourage mais j’essaie de rester critique, si on n’essaie pas tous de faire ça, non seulement ce blog manque sa cible mais il devient contre-productif. Les trolls ne sont pas seulement ceux qui critiquent bêtement, ça peut aussi être ceux qui encouragent O.B. à aller toujours plus loin pour mieux le discréditer et permettre à d’autres de “démontrer” son complotisme.

          +0

        Alerter
    • Tinou // 12.05.2015 à 17h46

      Je vous rejoins tout à fait dans votre propos.
      Attention M. Berruyer, votre promptitude à remettre en cause les institutions (parfois à juste titre), vous fait parfois réagir sans nuance et sans esprit critique vis à vis de certaines informations (alors que sur d’autres sujets, vous le faîtes parfaitement et tous vos lecteurs, je pense, vous en sont reconnaissants).

        +2

      Alerter
  • Pascalcs // 11.05.2015 à 16h41

    Quand on a les Etats-Unis comme modèle de plus en plus prévalent dans tous les compartiments de la société et du marais politique, il ne faut pas s’étonner de voir des histoires aussi absurdes que celles-ci faire surface. La France perd le Nord, son Nord, un peu plus chaque jour.

      +2

    Alerter
  • claude // 11.05.2015 à 17h52

    Pour une fois (n’est pas coutume) je suis en désaccord.

    Si un garçon à 9 ans fait appel à la violence, tape sur son “amoureuse” et est soutenu par ses parents qui minimisent la gravité (symbolique comprise) de ses gestes, comment se comportera-t-il plus tard ? La mère de la petite fille a bien réagi afin que sa fille plus tard n’accepte pas d’être la proie d’un mâle violent car personne ne l’aurait défendue dans son enfance. Cette petite saura que d’être battue par son “amoureux” n’est pas normal du tout. Une future femme sauvée donc … Bravo à la maman responsable qui malgré les reproches qu’elle allait recevoir (sté machiste et sexiste) a eu de courage de défendre et protéger sa fille pour maintenant et pour demain. Il n’est pas loin le temps où les femmes étaient systématiquement maltraitées dans les commissariats quand elles portaient plainte pour viol.

    En France une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son compagnon. Les adultes qui quand ils sont jeunes donnent des gifles et tirent les cheveux de leurs amoureuses et dont les parents disent “ce n’est pas grave” ?

    Si dès le plus jeune âge on explique aux garçons que de taper une “fille” c’est juste de la chamaillerie de cours d’école, ça ne va pas s’arranger.

    Je suis d’ailleurs assez étonnée du peu de commentaires (un papa de deux filles plus haut comprend) réprouvant la violence du garçon ; ils sont majoritairement indifférent à sa victime (tout est proportionnel à l’âge et c’est quand on est enfant qu’on apprend). On retrouve ici ce que la Sté accepte en grande majorité : la violence faite aux femmes. (certains hommes sont battus également ; seulement c’est comme les poissons volants …).

      +7

    Alerter
    • Bogastok // 11.05.2015 à 18h50

      Qui a dit que “c’était pas grave” ? J’ai lu dans l’article que l’école à prévenu les parents du garçon de l’incident (donc l’ont pris au sérieux) et que ses parents l’ont réprimandé, que voulez-vous de plus ? 2 jours de prisons fermes ?

      Et le gamin qui vole une bille à un autre, hop on appelle la police pour l’embarquer au post et on porte plainte et demande réparation pour le préjudice subit ?

      Faut juste être logique et faire la différence entre une querelle de gamin et la vraie violence… et si au final c’est la police qui doit s’occuper d’éduquer nos gamins quand ils font une connerie, on est pas dans la merde …

      Si le garçon recommence ouais y’aura matière à peut-être s’inquiéter, mais là …

        +1

      Alerter
      • trombinacoulos // 11.05.2015 à 20h40

        @ Bogastok

        J’adhère entièrement au contenu de vos messages.

        La police est la représentante de l’autorité de notre nation, et comme toute autorité, il ne faut pas en dévoyer le sens. Cette histoire est un fait divers durant l’éducation de deux enfants.
        Il appartient aux parents, d’agir en premier lieu, ensuite, les responsables scolaires. Si on fait appel à la police pour ça, c’est qu’il y a probablement un échec dans l’éducation de ces deux enfants, au niveau parental ou scolaire.Normalement, la police devrait avoir d’autres chats à fouetter.

        Quant à votre autre message au sujet de l’Afrique, il est évident que l’esclavage moderne existe, mais, pour la majorité, il est préférable de se voiler la face.

          +0

        Alerter
    • Bogastok // 11.05.2015 à 18h54

      Et je veux juste ajouter que si ca se trouve, la petite fille aura même pas conscience de ce que la plainte aura apportée au final.

      Par contre si la mère de la fille était allée à l’école avec et les parents se seraient réunis et auraient demandé au garçon de présenter ses excuses à la fille, la oui, la fille aurait compris qu’elle aurait du soutiens en dénonçant ce genre de violences et qu’elle ne doit pas se laisser faire. Ca aurait sûrement été aussi un peu plus productif pour le garçon …

      Faudrait juste revenir un peu au base, avoir un peu de bon sens, et faire les choses “simplement”.

        +2

      Alerter
      • Phil Defair // 11.05.2015 à 22h05

        Ouep… Dans un monde meilleur, peuplé de parents responsables, c’est effectivement ce qui se passerait. Priorité au bon sens. Mais rien ne laisse apparaître que les parents de Jordan aient eu la présence d’esprit de présenter des excuses à la petite fille et ses parents. Ni la maîtresse d’organiser une rencontre…

        Au contraire, tout indique que le papa du Jordan frappeur n’a pas l’air de mesurer la faute de son gamin. 9 ans n’est pas 3 ans. A 9 ans, un garçon doit savoir qu’il ne faut pas frapper. A fortiori une fille… Et le coup de la “querelle d’amoureux” justifiant l’acte me fait sourire moyen.
        Il ne s’agit, semble-t-il pas que d’un simple “tirage de cheveux”, mais d’une triplette de gifles aussi. Autant dire que la gamine s’est faite gentiment rosser…

        Je me répète, au risque de paraître moralisateur, mais la réaction de la maman de la gamine ne me parait pas si déraisonnable, en l’absence d’excuses formelles de l’impétrant. Si j’avais été son papa, j’aurais personnellement réglé cela de vive voix avec le papa du Jordan frappeur. Histoire de lui expliquer la vie…

          +5

        Alerter
        • Bogastok // 12.05.2015 à 01h34

          Comme écrit, ils ont réprimandé leur fils quand ils ont été mis au courant de la situation. Dans ce genre de cas, on dit à l’enfant de s’excuser quand il voit son/sa camarade. A la limite c’est à l’école où la maitresse/directrice les prend les 2 et lui dit de s’excuser. Ca c’est quand ca se passe bien et d’ailleurs je pense que la majorité du temps ca se passe comme ca, et on en entend pas parler.

          Après, dans le meilleure des mondes, tout les parents sont responsables et les maitresses d’école le temps et l’envie de prendre du temps en dehors des heures de cours plusieurs fois par semaine. Sauf que c’est pas le cas.

          Est-ce que c’est une raison pour qu’on charge la police de s’occuper de ce genre de problèmes ? Je crois qu’ils quand même autre chose à faire que de jouer aux gardiens de cours d’école, sans compter que je doute qu’ils aient la pédagogie nécessaire pour faire passer correctement le message aux enfants …

          Sans compter que je suis pas sur qu’amener un gosse au commissariat et le traumatiser ca soit la meilleure manière d’empêcher qu’il recommence …

          D’après ce qu’on lit la fille ne s’est pas fait “rosser”, j’imagine qu’elle aurait des traces sinon, et ils auraient dit des coups et non des gifles et y’aurait eu constatation. Donc pas de quoi alerter la cavalerie non plus. 9 ans quand même …

            +0

          Alerter
          • Phil Defair // 12.05.2015 à 14h42

            Très bien. A ceci près que la police s’est toujours chargée, en cas de plainte, de s’assurer que les parents ainsi que leur enfant délictueux aient bien conscience de la faute commise. Ceci ne date pas d’aujourd’hui, loin de là. Ce n’est donc pas un acte nouveau dû à je-ne-sais quelle nouvelle mission de surveillance de la population. Même si je reconnais, pour l’avoir vécue il y a 20 ans, que “l’expérience” peut être impressionnante.

            Ensuite, nous n’avons en référence que la position des parents du Jordan frappeur. Lesquels mentionnent effectivement “3 gifles et tirage de cheveux”. Il est vrai que, pour mesurer la gravité de l’acte, il aurait été préférable d’avoir la version de la gamine et de sa maman, histoire d’équilibrer. Cela dit, j’imagine mal quelqu’un porter ce genre d’affaire devant la police sans raison… D’où le fait que je suppose que si les parents du petit Jordan avaient eu la présence d’esprit – ou la politesse – de s’excuser, comme cela se fait entre gens civilisés, il est probable que l’affaire en serait restée là.

            Et enfin, concernant l’âge du gamin, là encore pardon, mais à 9 ans on sait très bien ce que la bagarre représente.

            Alors oui, c’est vrai, c’est grotesque d’être confronté à la police pour une bagarre de cour de récré. Mais enfin, je pense que si chacun s’attachait à se comporter avec un minimum de civisme et de correction, les flics pourraient se consacrer à autre chose. Et pour finir, je trouve assez malsain de profiter du climat délétère actuel pour porter cette histoire à la connaissance du public. Je me surprends d’ailleurs moi-même d’y porter telle attention ! Pensez: c’est le 3° post que je rédige sur ce sujet !

              +3

            Alerter
    • boduos // 11.05.2015 à 21h15

      @claude

      je ne conteste pas que Jordan méritât une punition (devoir,piquet,retenue ,exclusion d’une journée de l’école…) ce qui est en jeu c’est la judiciarisation d’une telle affaire de cour de recrée.
      puisque le bon sens n’est plus la chose la plus partagée,considérons réalistement la chose : tribunal -avocat (le meilleur pour le plus fortuné..) appel,indemnité pour traumatisme,pension pour trouble du sommeil,…. l’Amérique quoi ,après le patriot act,les 1200 000 avocats américainshttp://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2012/09/04/cercle_53414.htm

      évidemment,de surcroit,ça n’arrive qu’aux autres!

        +3

      Alerter
  • Séquoia // 12.05.2015 à 12h18

    Je pense qu’en effet, se faire tabasser, même à l’école primaire, c’est grave. Et je pense que les parents de Jordan devraient prendre le côté positif du “traumatisme” qu’a subit leur fils face à la gendarmerie au lieu de venir pleurnicher sur les médias, de lui trouver des excuses (déception sentimentale !), de se positionner en victimes, et minimiser le vrai acte de violence injuste et intolérable qu’a subit la fillette.

    Se faire gifler par trois fois, se faire tirer les cheveux, ce n’est pas un acte normal, anodin, bénin, à minimiser, à étouffer vite fait. Personne ne doit voir ça comme broutille entre enfants. Il faut donc avoir une réponse appropriée à ce genre d’agression afin qu’elle ne se reproduise plus. Pendant des siècles, la société a fermé les yeux sur les violences faites aux femmes, leur humiliation coutumière dans le huis clos des foyers. Les femmes étaient culturellement programmées pour s’y soumettre. Heureusement, il y a évolution. Jordan a mérité ce qui lui est arrivé.

      +3

    Alerter
    • Bogastok // 12.05.2015 à 14h42

      Bon ben si on va dans ce sens, alors au nom de l’égalité des sexe si une fille de 9 ans gifle un garçon parce qu’il a dit qu’elle était pas jolie, on va aussi directement porter plainte au commissariat ?

      Non mais faut juste arrêter d’être extrémiste, et avoir un minimum de bon sens. L’extrémisme n’existe pas que chez les religieux, il existe chez toute personne qui applique une idéologie de manière complètement irrationnelle. Par exemple, au nom de la lutte contre la violence faite aux femmes battues, en arriver à amener un garçon de 9 ans au commissariat devant des flics parce qu’il est peut-être trop sensible et qu’il a pas supporté cette manière de se faire jeter.

      J’en sais rien, ptet que ce garçon a un problème de violence (ca se déclare avant cet âge en général) mais dans tout les cas c’est DE LOIN pas à la police à s’occuper de ce genre de cas !

      Si on suit vos raisonnements, dès qu’un gamin fait une connerie on l’envoi en prison au final… j’exagère “à peine”.

        +0

      Alerter
  • Dami1 // 12.05.2015 à 15h56

    Perso j ai du mal à comprendre la réaction des parents de Jordan.
    Si un de mes enfants faisait ça, j irai tout de suite voir les autres parents et mon enfant serait tenu de s excuser au près de l autre enfant devant moi et ses parents.
    Y a un minimum de civilité et de communication à avoir dans ce monde et une explication entre parents et enfants aurait certainement évité cette plainte. Une réprimande pour 3 gifles ça semble vraiment léger si ça c est vraiment passé comme ça…
    Après le système est peut être défaillant(école, justice, police) mais bon il faut aussi savoir se remettre en cause des fois…La victimisation c est facile mais y a un moment où il faut savoir prendre ses responsabilités parentales.
    Chacun aura sa sensibilité sur cet article selon son expérience et sa position…

      +4

    Alerter
    • Phil Defair // 12.05.2015 à 19h34

      Ah bah voilà ! Merci Dami 1, nous sommes tout à fait d’accord.

      Le bon sens commence par la prise de conscience de nos propres actes, ainsi que ce ceux commis par les membres de la famille dont on est responsable.

      Le civisme et la correction sont beaucoup moins traumatisants qu’un séjour au commissariat.

        +2

      Alerter
  • Libre // 19.05.2015 à 01h48

    La race a ratifiée la convention sur les droits de l’enfant de l’onu.Cette convention oblige les états qui l’ont ratifier à fixer un age minimum pour être considéré capable d’enfreindre la loi pénale (12 ans ou mieux 14 ans me semblerais une solution raisonnable en prenant modèle sur le code pénal Russe).La France préféré le critère vague de discernement….Donc on en arrive à ce genre de situation.Si la situation en matière de crimes et délits juvéniles commis par ce qui sont encore des enfants( 9 ans dans ce cas mais j’ai eu connaissance de faits de violence extrêmement graves commis par des enfants de 8 ans).Il faut immédiatement fixer l’age minimum pour encourir la prison y compris avec des adultes ou la peine de mort ( y compris à vie ) dès 7 ou 8 ans (le FN propose 9 ans et 12 ans dans son programme).Voire ré introduire de sévères châtiments corporels ou même la peine de mort pour les enfants dès 7 ans comme aux Maldives ou au Pakistan( le FN propose 12 ou 13 ans).Pour information le très répressif Texas ne condamne jamais les enfants à l prison avant 10 ans et la peine de mort ou la perpétuité réelle 18 ans !Si nous voulons sévir dans ce domaine inspirons nous du Texas et non de l’Arabie Saoudite ou des Maldives…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications