Les Crises Les Crises
12.avril.202112.4.2021 // Les Crises

Covid-19 : Quand l’ancien président brésilien interpelle Emmanuel Macron

Merci 130
J'envoie

Source : Le Monde diplomatique

Alors que, d’une part, le Tribunal de Curitiba a été estimé incompétent pour traiter les poursuites à son encontre et que le juge responsable des accusations dont il fait l’objet, M. Sérgio Moro, a été déclaré partial par la Cour suprême du pays, M. Lula da Silva est désormais libre de se présenter à la présidentielle de 2022.

Au cours de l’entretien, les journalistes Nicolas Bourcier et Bruno Meyerfeld ont interrogé le favori des sondages pour prendre la tête de la première puissance latino-américaine dans moins de deux ans, sur le moyen de vaincre la pandémie de Covid-19. L’équipe de communication de M. Lula da Silva a rendu publique l’intégralité de l’entretien, au cours duquel ce dernier lance un appel virulent au président français Emmanuel Macron, afin que la France prenne ses responsabilités.

Grâce à Christophe Ventura, directeur de recherche à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et au Réseau européen pour la démocratie au Brésil (Red-Br), Le Monde Diplomatique présente la partie de l’entretien consacrée à la lutte contre le Covid-19 :

«Regardez ce qui s’est passé en 2008. Quand il y a eu la faillite de Lehman Brothers, le monde entier s’est réuni. Nous avons créé le G20 pour sauver le système financier. Maintenant, nous avons une pandémie, et il n’y a eu aucune réunion du G20. Il n’y a eu aucune réunion du G8 pour discuter de la pandémie. D’ailleurs, j’aimerais profiter des pages du journal Le Monde pour le dire au président Macron.Hier j’ai dit lors d’une interview pour CNN qu’il était nécessaire que président [américain Joseph] Biden convoque le G20 et qu’il fallait que l’ONU convoque une assemblée extraordinaire virtuelle, que le G8 se réunisse, qu’il était nécessaire d’appeler le G20, la Chine, l’Inde, Poutine en Russie et les principaux dirigeants de cette planète terre.

Assumer la responsabilité que nous sommes en guerre, pas une guerre entre pays, mais contre un ennemi puissant. Et que nous tous, nous devons faire en sorte que ce vaccin ne soit pas une marchandise commerciale mais qu’il soit transformé en un bien de l’humanité. Et que les pays riches assument la responsabilité et fassent que le vaccin parvienne à tous les pauvres de la planète, et avant tout aux pays les plus pauvres.

C’est ce que j’attends des dirigeants européens, c’est ce que j’attends des dirigeants américains, je ne vais même pas parler du président brésilien parce que celui-là il ne comprend rien à rien.

Mais c’est ce que j’attends de l’ONU, de Poutine, de l’Inde. Parce qu’il faut que les dirigeants se comportent comme d’authentiques leaders politiques. Ce n’est pas une commission européenne qui va s’occuper de ça. Ce sont les présidents élus démocratiquement par les urnes qui doivent assumer leur responsabilité.

C’est pour cela que je voudrais lancer un appel à Macron pour qu’il contacte ses homologues européens, qu’il appelle Biden, [le président chinois Xi] Jinping, [le président russe Vladimir] Poutine et qu’il propose une réunion des pays les plus riches du monde afin de discuter de la meilleure manière de produire des vaccins pour que toute l’humanité puisse vivre.»

Source : Le Monde diplomatique, 25-03-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

gracques // 12.04.2021 à 07h01

Mais mon pauvre ami , avant d’aider les autres , encore faudrait il pouvoir s’aider soit même !
Vous avez vu comment les pays européens se sont effondrés face à ce virus ?

20 réactions et commentaires

  • gracques // 12.04.2021 à 07h01

    Mais mon pauvre ami , avant d’aider les autres , encore faudrait il pouvoir s’aider soit même !
    Vous avez vu comment les pays européens se sont effondrés face à ce virus ?

      +50

    Alerter
    • Darras // 12.04.2021 à 08h51

      Il a l’air décidément trésor mal informé ce pauvre Lula. Il a dû louper quelques marches et confondre Macron avec de Gaulle.

        +21

      Alerter
    • José // 12.04.2021 à 09h29

      Vous ne semblez pas entendre ce que dit LULA. En 2008, il s’agissait de la finance : branlebas de combat, tout le monde capitaliste se mobilise, se réunit, organise des actions.
      Ici RIEN les vaccins dans le bien commun de l’humanité avec levée des brevets et production à l »échelle mondiale pourquoi pas. Ça serait une action possible. NON Macron propose du flaconnage revendu comme de la production.
      On pourrait …

        +33

      Alerter
      • Patrick // 13.04.2021 à 14h15

        bof .. si on considère la suite des événements et l’état actuel du système financier international ( 250.000 milliards de dollars de dettes , 1,5 million de milliards de dollars de produits dérivés , le tout prêt à exploser ) , je préfère que le G20 ne s’occupe surtout pas du virus et des vaccins.

        En ce qui concerne la France , c’est clair qu’à force de détruire notre industrie , il nous reste juste à faire du flaconnage, le reste est parti avec toute l’industrie.

          +6

        Alerter
    • un citoyen // 12.04.2021 à 14h16

      Tout comme le Brésil qu’il connaît très bien ! Et justement, en s’adressant à un pays européen et à d’autres dans le même cas par ricochets souhaités, il tire la sonnette d’alarme.
      Evidemment cela parait utopique, mais si des pays pensent qu’ils peuvent venir à bout du virus grâce aux vaccins qu’ils peuvent acquérir suffisamment ou qu’ils peuvent produire, ils risquent aussi une nouvelle situation à cause des variants qui se développent, dont le fameux brésilien dont plusieurs vaccins n’auraient pas d’effets. Pas sûr évidemment que cela se passerait ainsi étant donné que l’apparition des variants et de ses caractéristiques est aléatoire, mais si des pays ont réussi à réduire drastiquement la circulation du virus tous les autres le peuvent aussi, diminuant fortement ce risque-là.

        +3

      Alerter
    • xavier37 // 12.04.2021 à 19h52

      Mon pauvre ami.
      Le vaccin a été développé en 1 an.
      Il est maintenant produit à des 100aines de millions de doses.
      Le problème des politiques, c’est qu’il ne savent pas de quoi ils parlent, et font des promesses pour gagner du temps et perdre toute crédibilité par la même occasion.
      Les vaccins il faut les produire en toute sureté, c’est pas comme de la bière.
      Pour ma part je suis admiratif devant cette réussite. (les vaccins).
      Après, les cafouillages organisationnels, c’est … culturel.
      Lula a raison, il faut donner les formules à tous ceux qui peuvent les produire, pour que toute l’humanité en profite.
      De toute façon tant qu’il restera un foyer d’infection, ca favorisera les mutations et de nouvelles épidémies. Alors l’égoïsme est une mauvaise stratégie.

        +11

      Alerter
  • florian lebaroudeur // 12.04.2021 à 08h21

    Un guignol comme tous les autres guignols qui prétendent diriger alors qu’ils ne sont que les amuses galeries servant de paravent aux intérêts financiers de leurs contributeurs à laquelle ils sont poings et liés.
    Le G8 ou le G20 n’ont rien sauver du tout, à part se réunir pour la pose et se prévaloir devant les caméras du monde entier d’une attente unanime sur des accords dont ils ne sont pas à l’initiative.
    Tout n’est que théâtre et manipulation grossière, pourvu que les moutons restent des moutons

      +21

    Alerter
    • Klurera // 13.04.2021 à 04h19

      Un guignol Lula ?

      Naïf sûrement … perdu pour sûr mais Bon Dieu…bien loin d’être un guignol !!!!
      Il a été sali par une presse aux ordres, renversé par un coup d ‘ Etat « Institutionnel » , fait de la tôle injustement , sali de nouveau par notre presse Occidentale… entre autre , par des torchons aux mains de milliardaires comme « le Monde » dans lequel il lance un appel ….. il est bien naïf ou fatigué …après tout ce travail accompli pour son peuple .
      De plus , à son bilan , réduction très conséquente de la pauvreté au Brésil comme jamais un chef d’Etat n’avait réussi faire, scolarisation des plus pauvres , accès gratuits aux soins , protection de la forêt Amazonienne et des « sans terre »….
      Lui au moins s’est bougé le c….

      Alors traiter un si grand Monsieur comme Lula de guignol , ce n’est vraiment ne rien connaître à l’Histoire du Brésil et des Brésiliens .
      Au diable des commentaires comme les vôtres qui transpirent le petit Ethno-centrisme Occidental …. tout bien constaté .. dans la plus pure tradition néo-coloniale ….

        +29

      Alerter
      • Sara // 13.04.2021 à 09h04

        Je crois que c’est Macron que Florian qualifiait de guignol.

          +1

        Alerter
      • Havoc // 14.04.2021 à 23h11

        Il a cru qu’il répondait au « Monde » mais apparemment, il s’agissait du Monde Diplomatique.

          +0

        Alerter
  • Avunimes // 12.04.2021 à 08h48

    Le vaccin semble surtout d’une grande importance pour de vieux égoïstes qui ont peur pour les libertés inhérentes à leur classe sociale: « Vivement le vaccin que l’on puisse recommencer à voyager ». Vous l’avez certainement déjà entendue celle-là ! Les mêmes qui souhaitent le passeport vaccinal ou interdisent les soins! Alors G8 ou G20, le chaos est si excitant pour les puissants par la liberté de mises en servitudes, de possibilités de crimes qu’il permet avec le consentement des apeurés! Peut-être est-ce le point que veux soulever Lula.

    Sinon, comment vont les bourses ?
    Le canon tonne ? Les chômeurs sont au rendez-vous ? Garde à vous !

    Euphorie.

      +22

    Alerter
    • Hippocampe // 12.04.2021 à 15h59

      Vous voyez, pour moi, voyage = travail. Donc si on m’oblige à avoir le vaccin pour voyager, je le ferai, et je serai bien content d’être libre de voyager derechef. Si ma catégorie est seule à voyager, ça rendra les billets d’avion inabordables, donc oui, je souhaite de tout coeur que l’on vaccine à tour de bras tout ceux qui veulent voyager, pour me permettre, à moi, de voyager sans me ruiner. Sinon, c’est moi qui suis au chômage. Donc les vieux égoïstes et leur classe sociale, eh bien ça dépend de quelle fenêtre on les regarde…
      Par ailleurs, du point de vue médical, je crois que cette maladie n’est qu’un mauvais rhume, et encore, à peine.

        +3

      Alerter
      • ir // 12.04.2021 à 18h43

        Du point de vue médical, un mauvais rhume ? Vous êtes médecin ? Et c’ est ce que vous ont dit tous vos confrères ? Je connais un pneumologue de l’ APHP de très près et à moins qu’ il n’ affabule, ce que je ne crois vraiment pas, il ne me parle pas de mauvais rhumes mai de pathologies pulmonaires qui peuvent laisser des traces terribles à certains malades. Il n’ a pas pour habitude de soigner les rhumes mais en tant que pneumologue, il est capable de reconnaître une atteinte pulmonaire…

          +7

        Alerter
        • Yanka // 13.04.2021 à 05h39

          Il est évident que les pneumologues reçoivent des cas, et pas des quidams qui toussotent. Ils ne sont pas les mieux placés pour parler des cas covid en population générale, puisqu’ils ne voient que les personnes les plus atteintes, sans qu’on soit d’ailleurs informés sur la santé de ces cas hors covid, sans qu’on sache non plus si ce sont réellement des cas covid, car les maladies pulmonaires ne sont pas nées avec le covid-19, et la pollution, le tabac, sont des facteurs qui affaiblissent considérablement le système respiratoire : un « gros rhume » là-dessus et vous êtes expédiés ad patres. Vous parlez donc d’or en disant : « C’est fini toute cette terreur ». Ce sont les généralistes qui seraient les plus à même de délivrer un avis général sur le covid, si on les laissait travailler.

            +2

          Alerter
          • Séraphim // 13.04.2021 à 15h03

            Exactement, exit les urgentistes, les « épidémiologistes », les réanimateurs ! Assez c’est assez! La médecine n’est pas une gestion de la société, mais un traitement in-di-vi-dua-li-sé des pathologies. Si on écoutait les chirurgiens, on se ferait tous enlever l’appendice. L’appendicectomie a sûrement été utile a de nombreuses personnes, elle a peut-être sauvé des vies. Et alors? Les opérations de l’appendice ont-elles augmenté l’espérance de vie, sur la populace en général? Non, absolument pas. Pire, l’évolution de l’incidence de l’appendicite est surprenante, passant de 25 pour 10000 en France il y a 25 ans à moins de la moitié aujourd’hui. Les gens sont-ils moins malades? Non; en revanche le comportement des médecins a changé, et quoique la France reste très en retard par rapport à d’autres pays (Finlande ou Corée, encore), les opérations superflues, de précaution, diminuent….Quand les médecins prennent des décisions systématiques, au delà de leur cabinet ou de leur service hospitalier, ils deviennent mauvais, incompétents, de mauvais conseil. Il n’y a plus de place pour leur talent, mais uniquement pour leurs passions

              +5

            Alerter
  • Hippocampe // 12.04.2021 à 16h07

    Savez-vous pourquoi le vaccin Pfizer aurait 95% d’efficacité? Parcequ’il a expérimenté deux cohortes de 20000 personnes chacune, sans comorbidité (seul 1% au max). Sur les 20000 vaccinés 8 ont eu le Covid, sur les 20000 non-vaccinés, 86 ont eu le Covid. La mortalité n’a pas été étudiée, seule l’infection à court terme. Si vous trouvez que ça prouve un quelconque pourcentage que ce soit, bienvenue en dystopie! Ah oui, 8 divisé par 86 ça fait 93%…

      +0

    Alerter
  • BA // 12.04.2021 à 18h06

    La pandémie a atteint un « point critique » avec des infections qui croissent de manière exponentielle, a averti ce lundi 12 avril l’OMS, selon qui le Covid-19 pourrait être maîtrisé en « quelques mois » si les bonnes mesures sont prises.

    « Nous sommes actuellement à un point critique de la pandémie. La trajectoire de cette pandémie est en pleine expansion. Elle croît de manière exponentielle. Ce n’est pas la situation dans laquelle nous voulons nous trouver 16 mois après le début de la pandémie, alors que nous disposons de mesures de contrôle efficaces », a déclaré Maria Van Kerkhove, la responsable technique à l’OMS de la lutte contre le Covid-19, en conférence de presse.

    La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 937 355 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 10 h GMT.

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-la-pandemie-est-a-un-point-critique-et-en-pleine-expansion-alerte-l-oms-97ee7394-9b9d-11eb-ad81-37cde232b8a1

      +2

    Alerter
  • RGT // 12.04.2021 à 22h02

    « Lula » est sincère mais il oublie cependant une « petite chose » : Les dirigeants de la « communauté internationale » autoproclamée (en fait les pays croupions des USA n’ont qu’une seule et unique préoccupation : La croissance des indices boursiers et des dividendes reversés aux actionnaires (qui avec le surplus feront du « mécénat » lors de leurs campagnes électorales).

    Il ne vont surtout pas se tirer une balle dans le pied pour leurs campagnes à venir (et pour aussi pantoufler quand les électeurs les auront répudiés).

    Ne vous étonnez donc pas s’ils gèrent la pandémie avec leurs pieds et suivent scrupuleusement les instructions des « experts » (financiers) pour gérer cette crise sanitaire.

    Et si par malheur l’un d’eux prenait l’idée saugrenue de prendre conseil auprès de réels experts indépendants dans les domaines concernés (santé, épidémiologie, virologie, etc.) il se ferait exploser par ses « amis » des pays voisins et serait traîné dans la boue par tous les « journaux indépendants » aux mains des milliardaires opportunistes qui verraient là le début de la chute de leurs profits indécents.

    Lula a toujours eu le courage de s’opposer aux ploutocrates malgré ce qu’il s’est pris en pleine gueule.

    Il est cependant naïf en croyant que les dirigeants de la « communauté internationale » ont à la fois son courage ET la possibilité de dire merde aux institutions, aux ploutocrates et aux hauts fonctionnaires qui parasitent les états « civilisés ».

      +16

    Alerter
  • BA // 13.04.2021 à 23h38

    Brésil : le Covid-19 a fait 354 617 morts.

    Brésil : les moins de 40 ans majoritaires en soins intensifs.

    Les malades brésiliens du Covid-19 en réanimation sont majoritairement âgés de moins de 40 ans. Malgré un bilan humain de plus en plus lourd, Jair Bolsonaro résiste au confinement souhaité par la communauté scientifique. Il devra répondre à une commission d’enquête parlementaire.

    https://www.lesechos.fr/monde/ameriques/bresil-pas-de-confinement-en-vue-malgre-lexplosion-de-la-pandemie-1305970

      +2

    Alerter
    • monarc elu malmene // 16.04.2021 à 15h03

      il y a des confinements partout au bresil , bolsonaro ne decide de rien du tout , ce sont les gouverneurs des etats qui decident et les maires des villes de ces etats , le super tribunal federal a retire tous les pouvoirs au president tout du moins dans cette epidemie , un coup d etat cache en quelque sorte

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications