Les Crises Les Crises
9.avril.20219.4.2021 // Les Crises

Assassinat de Jamal Khashoggi : « The Dissident », le documentaire choc qui pointe la responsabilité de Mohamed Ben Salmane

Merci 63
J'envoie

Source : Francetvinfo

Petit focus sur un documentaire remarquable et pourtant absent des plateformes de streaming…

Le documentaire de Bryan Fogel est un récit accablant sur l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 dans les locaux du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, et une accusation sans équivoque du prince Mohamed Ben Salmane. Privé de sortie en salles par la crise sanitaire, il a aussi dû affronter le mutisme des plateformes de streaming, qui n’ont pas souhaité acquérir cette enquête à charge contre Riyad, disponible uniquement à la location, en VOD.

En 2018, le journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi disparaît au consulat saoudien d’Istanbul. Qui est responsable de sa mort ? Dans The Dissident, le réalisateur Bryan Fogel dispose de quantité de témoignages et d’images pour raconter comment, le journaliste, qui fut un temps proche de la famille royale en Arabie saoudite, exilé aux États-Unis en 2017, a de fait été condamné à mort et exécuté, sur les ordres de Mohamed Ben Salmane, le prince héritier, dont le film anéantit l’image de réformateur.

 

Mohamed Ben Salmane dispose d’une arme redoutable : le logiciel Pegasus de la société israélienne NSO. Ce cyberespionnage lui permet d’envoyer un commando au consulat saoudien pour assassiner Khashoggi quand il va chercher un document en vue de son mariage avec sa fiancée turque. Dans The Dissident, on entend les conversations des barbouzes qui ironisent sur l’art de découper un corps, on revoit Donald Trump se désintéresser de cette affaire scandaleuse car la vente d’armes à l’Arabie saoudite est la priorité.

Lire la suite sur Francetvinfo

Pour en savoir plus, lisez l’article de La Nouvelle République

Pour visionner le documentaire en VOD via le site ARTE, cliquez ICI

Pour ceux qui sont abonnés à une plateforme de streaming, le documentaire est disponible en VOD sur certaines d’entre elles.

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 09.04.2021 à 08h24

Jamal Khashoggi, un dissident ?

Pas franchement en fait car il avait été membre actif de la Cour du royaume saoudien et était passé du côté des « gentils » par pur opportunisme.

Et comme tout citoyen saoudien, il appartenait physiquement et moralement à la famille royale qui pouvait donc en faire ce qu’elle voulait.

N’oubliez jamais que l’Arabie Saoudite est de très loin la pire nation de cette planète dans laquelle tout appartient à la famille royale qui peut en jouir selon son « bon vouloir » et pouvant tout à fait légalement exterminer une partie de sa population pour simple délit de « sale gueule » voire même plus simplement pour distraire une prince qui s’ennuie dans son palais luxueux.

D’ailleurs, la monnaie saoudienne n’est même pas cotée en bourse car elle appartient exclusivement à la famille royale qui la « prête » à ses sujets tant qu’ils se montrent bien serviles. Je vous déconseille vivement de placer vos actifs dans ce « pays merveilleux » car vous pourriez vous retrouvé dépouillés de tous vos biens sans aucun recours possible, voire même condamné à subir le même sort de le défunt Jamal si d’aventure vous ne vous agenouilliez pas devant un prince pour le remercier de vous avoir débarrassé de vos actifs inutiles.

Et toutes les autres pétromonarchies sont aussi bâties sur le même modèle « démocratique » ne l’oubliez pas.
Ensuite les éditocrates et les politicards et les pipeausophes viennent cracher sur l’Irak, la Syrie, l’Iran en bons petits soldats pour faire diversion afin que les populations ne se posent pas trop de questions sur « nos » amis « fort fréquentables ».

6 réactions et commentaires

  • RGT // 09.04.2021 à 08h24

    Jamal Khashoggi, un dissident ?

    Pas franchement en fait car il avait été membre actif de la Cour du royaume saoudien et était passé du côté des « gentils » par pur opportunisme.

    Et comme tout citoyen saoudien, il appartenait physiquement et moralement à la famille royale qui pouvait donc en faire ce qu’elle voulait.

    N’oubliez jamais que l’Arabie Saoudite est de très loin la pire nation de cette planète dans laquelle tout appartient à la famille royale qui peut en jouir selon son « bon vouloir » et pouvant tout à fait légalement exterminer une partie de sa population pour simple délit de « sale gueule » voire même plus simplement pour distraire une prince qui s’ennuie dans son palais luxueux.

    D’ailleurs, la monnaie saoudienne n’est même pas cotée en bourse car elle appartient exclusivement à la famille royale qui la « prête » à ses sujets tant qu’ils se montrent bien serviles. Je vous déconseille vivement de placer vos actifs dans ce « pays merveilleux » car vous pourriez vous retrouvé dépouillés de tous vos biens sans aucun recours possible, voire même condamné à subir le même sort de le défunt Jamal si d’aventure vous ne vous agenouilliez pas devant un prince pour le remercier de vous avoir débarrassé de vos actifs inutiles.

    Et toutes les autres pétromonarchies sont aussi bâties sur le même modèle « démocratique » ne l’oubliez pas.
    Ensuite les éditocrates et les politicards et les pipeausophes viennent cracher sur l’Irak, la Syrie, l’Iran en bons petits soldats pour faire diversion afin que les populations ne se posent pas trop de questions sur « nos » amis « fort fréquentables ».

      +26

    Alerter
  • Christian Gedeon // 09.04.2021 à 09h44

    Voilà voilà…un commentaire nuancé. Arabie Saoudite le pays qu’on adore détester. Se mêlent dans cette détestation pavlovienne toutes sortes de raisons. Ça va de la richesse ostentatoire à l’apparence, du pétrole à la vente d’armes, de l’ignorance crasse des tenants et aboutissants de l’histoire de ce royaume à la comparaison avec le régime des mollahs alpha et oméga de certains lecteurs des Crises. C’est comment dire, très basique…

      +1

    Alerter
    • Dominique65 // 09.04.2021 à 10h40

      Je me fiche personnellement de savoir si ce commentaire est basique. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir s’il est factuel. L’est-il ?

        +7

      Alerter
      • Christian Gedeon // 09.04.2021 à 11h33

        Non. Le commentaire ne l’est pas. L’article l’est version WP.

          +0

        Alerter
  • Moussars // 09.04.2021 à 10h45

    Jamal Khashoggi, un journaliste du W.P. !
    Mais depuis toujours un vrai Frère Musulman, très orthodoxe !
    L’exécution n’est que l’expression d’un des 2 courants du wallabisme contre l’autre : l’un avance masqué, l’autre pas…

      +6

    Alerter
  • FPOLE // 09.04.2021 à 11h18

    Quoiqu’on puisse penser de Khashoggi, 2 articles dans la même journée pour expliquer que Ben Salmane est responsable directement de son assassinat, c’est peut-être un peu redondant.
    Parce que révéler que le dirigeant du régime saoudien n’hésite pas à faire assassiner un homme qui le gêne, c’est une surprise?
    Le fils de Joe Biden a reconnu qu’il a eu un travail grâce à papa et pas en traversant la rue (il n’a évidemment pas parlé de corruption), c’est aussi surprenant que l’affaire Ben Salmane/Khashoggi.
    On me dit dans mon oreillette qu’un certain Emmanuel M. favoriserait les premiers de cordée au détriment des derniers, j’ai du mal à le croire.

      +11

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications