Les Crises Les Crises
25.juin.201925.6.2019 // Les Crises

De nouvelles sanctions américaines “majeures” attendues lundi contre l’Iran

Merci 68
J'envoie

Source : France 24, AFP, 24-06-2019

Alors que les États-Unis ont tenté de mener des cyberattaques contre l’Iran, Washington doit annoncer lundi de nouvelles sanctions “majeures” contre Téhéran en représailles du tir qui a abattu un drone américain le 20 juin.

L’escalade se poursuit. Les États-Unis doivent annoncer, lundi 24 juin, de nouvelles sanctions “majeures” contre l’Iran alors que la tension croissante entre les deux pays, nourrie d’incidents et d’invectives guerrières, fait craindre un embrasement.

Téhéran et Washington ont beau répéter ne pas chercher la guerre, les déclarations belliqueuses et les incidents se multiplient, dont des attaques d’origine inconnue contre des pétroliers et la destruction d’un drone américain par l’Iran dans la région du Golfe.

Dimanche, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a fait état pour la première fois d’un incident impliquant un drone américain le 26 mai qui, selon une carte qu’il a publiée sur Twitter, serait resté au moins 20 minutes dans l’espace iranien et aurait reçu trois “avertissements”.

`Avant de s’envoler pour l’Arabie saoudite, rival régional de l’Iran, et les Émirats arabes unis, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a jugé “enfantine” la carte publiée par Mohammad Javad Zarif.

L’annonce iranienne est intervenue après qu’un missile iranien eut abattu un drone de l’US Navy jeudi. Téhéran affirme que cet appareil a violé son espace aérien. Washington assure qu’il a été détruit dans l’espace aérien international.

Après la destruction du drone, Donald Trump a parlé d’une “énorme erreur” de l’Iran mais a annulé in extremis des frappes contre des cibles iraniennes.

En visite à Jérusalem, le conseiller à la Sécurité nationale du président américain Donald Trump, John Bolton, a averti l’Iran qu’il “ne devrait confondre prudence et retenue avec de la faiblesse”, après le renoncement du président américain à frapper.

Donald Trump a en revanche autorisé secrètement, selon le Washington Post et Yahoo! News, des représailles sous forme de cyberattaques contre les systèmes de défense iraniens. Le Pentagone s’est refusé à tout commentaire. Mais selon le ministre iranien des Télécommunications, aucune “cyberattaque” contre l’Iran “n’a réussi”.

Les tensions ne cessent de monter depuis le retrait américain en mai 2018 de l’accord international sur le nucléaire iranien suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l’Iran, privant ce pays des bénéfices économiques qu’il escomptait de ce pacte.

Elles se sont intensifiées avec des attaques contre des pétroliers dans la région du Golfe en mai et en juin, imputées par Washington à Téhéran qui a démenti.

De nouvelles mesures de rétorsion contre l’Iran ont été annoncées par Donald Trump samedi. “Nous mettons en place des sanctions supplémentaires majeures contre l’Iran lundi”, avait-il tweeté. “L’Iran ne peut pas avoir d’armes nucléaires !”.

L’Iran a toujours nié vouloir se doter de l’arme atomique, mais Donald Trump l’accuse de chercher secrètement à en fabriquer et de “déstabiliser” la région.

Avec AFP

Source : France 24, AFP, 24-06-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

30 réactions et commentaires

  • Alchimiste // 25.06.2019 à 08h52

    Tout ça parce qu’un raciste ne supporte pas ce qui a été acquis par un métis et qu’il défait systématiquement tout, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. La parole, la signature des USA ne vaut pas un pet de lapin. On sait aujourd’hui qui est l’Etat voyou.

    Vous aurez noté qu’il demande exactement ce qui a été déjà signé et qu’il a défait unilatéralement. La bonne question: a-t-on encore besoin des USA? Et si on commençait le boycott de ce pays voyou? En n’utilisant plus de dollars, en ne souscrivant plus à la dette US… Les USA ne sont puissants que parce que les pays étrangers achètent des bons du “trésor” US. Autrement le pays serait en faillite. Il ne serait que moral de ne plus soutenir un pays terroriste. Et menteur.

      +22

    Alerter
    • Chris // 25.06.2019 à 12h40

      A propos du $ :
      Depuis mai 2018, les étrangers ont vendu un record de 214,2 milliards de dollars d’actions américaines …
      https://www.zerohedge.com/news/2019-06-18/miracles-arent-coming-surefire-recession-signals-everywhere
      5 juin 2019 – La Russie et la Chine se préparent à basculer le dollar et acceptent un commerce bilatéral en monnaies nationales
      http://alt-market.com/articles/3789-russia-china-prepare-to-dump-dollar-agree-to-bilateral-trade-in-national-currencies
      Le Kremlin a publié un projet de décret mercredi décrivant « règlements et autres paiements pour les biens, les services et les investissements directs entre les entités économiques de la Fédération de Russie et la République populaire de Chine sont fabriqués conformément à la pratique internationale et la législation des États des côtés avec l’utilisation de la monnaie étrangère, la monnaie russe (roubles) et la monnaie chinoise (yuan).
      22 juin 2019 – Pétrole iranien : la Russie prête à aider
      https://www.zerohedge.com/news/2019-06-21/russia-will-help-iran-oil-banking-if-europes-spv-payment-channel-not-launched
      La Russie a annoncé vendredi qu’elle était prête à aider l’Iran à exporter son pétrole brut et à assouplir les restrictions sur son système bancaire si l’Europe ne lançait pas son instrument de paiement unique, Instex (instrument de soutien aux échanges commerciaux) ) avec Téhéran, selon Interfax et PressTV.

        +6

      Alerter
    • septique // 25.06.2019 à 13h52

      Je vais vous faire remarquer une chose. Cet accord n’a JAMAIS été signé par le USA pour la bonne et simple raison c’est qu’il n’a JAMAIS été approuvé par la Chambre des Représentanats et par le Sénat. Pourquoi ?
      Parce que Obama était incapable d’y obtenir la majorité qui est nécessaire pour l’approbation de TOUS les traités internationaux signés par le gouvernement américain.

      Donc quand vous affirmez je vous cite – Tout ça parce qu’un raciste ne supporte pas ce qui a été acquis par un métis et qu’il défait systématiquement tout, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur – vous montrez que vous ignorez que cet accord n’a pas été accepté par les représentants du peuple américain, pas une question de racisme.

        +7

      Alerter
    • septique // 25.06.2019 à 21h29

      La dette US…Contrairement a ce que vous écrivez il est bon de connaître la réalité de cette dette. Tout d’abord plus de 80 % de cette dette est détenue par les américains (fonds de pension, retraite, particuliers, hedge-fund et le gouvernement américain lui-même). On va rappeler que la FED émet les bons du trésor et que le gouvernement us monétise ces bons du trésor.
      Quels sont les détenteurs étrangers ? Dans l’ordre la Chine (1600 milliards de $) suivi du Japon (600 milliards de $),
      Pourquoi la Chine ne peut vendre sa dette en tentant de faire écrouler le $ us ? Pour 2 raisons.

      1) Elle ne peut obtenir que du $ us (que la FED peut imprimer sans problème)
      2) Elle a désespérément besoin de $ us car personne n’accepte le yuan comme monnaie de paiement peu importe ce qui se raconte sur les réseaux sociaux. Pour que le yuan devienne une monnaie d’échange il faudrait que la Chine le laisse flotter ce qui se traduirait immédiatement par une augmentation des coûts chinois de production d’au moins 30 %. La main d’oeuvre chinoise et les coüts de production sont déjà trop chers. La politique mercantiliste chinoise montre là ses limites.
      En résumé avant d’affirmer ce que vous venez d’écrire il serait utile de vous renseigner exactement sur la dette américaine, le rôle de la FED.
      J’espère que ma modeste contribution va vous permettre de vous renseigner sur ces réalités. Bonne lecture.

        +2

      Alerter
      • Pol ux // 26.06.2019 à 04h34

        Et le petro-yuan backwardé par de l’or ?

          +2

        Alerter
        • Septique // 27.06.2019 à 01h08

          Premier détenteur d’or…les usa 8 fois plus que la Chine….le petro yuan c’est quoi….la Chine paie ses carburants en beaux $ us

            +0

          Alerter
          • max // 27.06.2019 à 06h46

            Heureusement que la Chine achète a l’Arabie Saoudite du pétrole en $, c’est le moyen le plus simple de se débarrasser de son trop plein de cette monnaie et de n’en conserver qu’un encours raisonnable.
            Ce qu’il faut vérifier c’est le montant de la Chine de ses avoirs en $, qui est en baisse constante, il faudra attendre encore pour voir si oui ou non cette tendance se vérifiera sur le long terme.
            La baisse des échanges commerciaux entre la Chine et les USA fait que mécaniquement les USA ne peuvent plus forcer la Chine a accepter automatiquement les $.

              +0

            Alerter
      • max // 26.06.2019 à 08h37
  • septique // 25.06.2019 à 14h31

    Des sanctions majeures…Pas vraiment, la désignation de responsables des Gardien de la Révolution ce qui permet leur arrestation s’ils s’aventurent en-dehors de certains pays (ce qu’ils ne font jamais), la saisie de comptes bancaires us de certains responsables et organisations iraniennes (que font-ils aux usa d’ailleurs….) pas grand chose par rapport a ce qui existe déjà..

    Un excellent article de TSVETANA PARASKOVA qui résume l’impasse iranienne.

    https://oilprice.com/Energy/Crude-Oil/US-Oil-Sanctions-Trigger-Recession-In-Iran.html

    52 % d’inflation, le rial s’est effondré, près de 8 % de baisse du PIB, le chomage (largement non indemnisé) à près de 30 %.

    Les demandes US

    •Close heavy water reactors
    •Allow IAEA inspectors everywhere
    •End ballistic missile
    •Release US citizens
    •End support to Hezbollah, Hamas, IJ, Houthis, Taliban
    •Iran must withdraw from Syria
    •Iran must support Iraq Gov, disarm Shia militias

      +1

    Alerter
  • Ando // 25.06.2019 à 21h46

    Je me rappelle qu’à la fin des années 90 certains envisageaient le déclin des Etats-Unis avec une certaine lucidité. Ce déclin prend aujourd’hui l’allure d’un effondrement moral et militaire où plus aucun principe éthique et d’honnêteté n’est simplement même plus considéré. On est ici dans le plus pur hubris, bestial et sans scrupule. La difficulté avec les empires qui se désagrègent, et on l’a souvent dit, n’est pas qu’ils pourrissent par la tête (si je puis le dire aussi brutalement) mais que leur entropie donne naissance à des fruits aussi peu ragoutants, qui ne manquent pas d’éclabousser. Le déclin n’est vraiment pas joli à voir. Est-ce vraiment l’intérêt bien compris de mon pays, la France, de rester lié à cette chose en train de sombrer?.

      +9

    Alerter
  • antoniob // 25.06.2019 à 22h46

    Rien de bien neuf, pendant la précédente période d’embargo des Etats-Unis/Union Européenne contre l’Iran, c’est la banque russe, directement ou indirectement via l’Arménie, qui a servi en partie de proxy partiel de contournement. Par ailleurs Chine, Russia et Iran ont pratiqué en même temps un peu de troc. Par exemple (2014) : https://www.liberte-algerie.com/international/la-russie-et-liran-recourent-au-troc-petrole-contre-marchandises-215194
    C’est sectoriellement limité et bien sûr les Etats-Unis peuvent prétendre que cela ne doit pas se faire et imposer des sanctions sur tout ce qui bouge sur Terre …

      +4

    Alerter
    • septique // 26.06.2019 à 00h24

      Une goutte d’eau mëme la Chine a renoncé à acheter du brut iranien. C’est du troc parfois par camion. La production de brut iranien est passé de 2 millions de barils par jour à 400.000. Dans la même période tout ce qui peut encore être importé a vu ses prix exploser.
      En même temps l’Iran ne peut acheter aucun matériel ou équipements reliés à l’ensemble de l’industrie pétrolière ou gazière. Les raffineries de l’Iran comme celle d’Abadan sont largement dépendantes des technos américaines et le remplacement par des technos japonaises et chinoises a été suspendu en 2017.

      Un très bon article en francais qui montre bien que la situation n’est pas aussi unanime en Iran que ce que veulent bien le dire les dirigeants…

      https://www.lorientlejour.com/article/1142058/deja-a-terre-liran-subit-le-second-round-des-sanctions-americaines.html

        +0

      Alerter
      • max // 26.06.2019 à 07h12

        La Chine, dites-vous, a renoncé au pétrole iranien, vous pouvez donner des sources fiables ?

          +5

        Alerter
  • Duracuir // 25.06.2019 à 22h56

    Merci pour l’eradiquation des postes. Message reçu.

      +9

    Alerter
    • Fritz // 25.06.2019 à 23h18

      Je suis solidaire avec vous, Duracuir.
      Et j’espère qu’ils auront au moins la décence de ne pas éradiquer votre dernier post.

        +6

      Alerter
  • Snos2 // 26.06.2019 à 17h56

    C’est vraiment pathétique de constater les limites de la politique américaine avec ses sanctions stériles. Même la Corée du Nord sous sanctions depuis une éternité n’a pas sombré, ce n’est sûrement pas l’Iran qui est soutenu pas la Russie, la Chine, l’Inde, l’Irak, la Syrie le Pakistan et bien d’autres encore qui va sombrer. Non mais franchement, sanctionner l’ayatollah et puis quoi encore. l’Iran a montré toute sa sérénité et sa maturité. L’économie iranien ne sombrera pas car elle a des bases très solides. C’est plutôt l’économie américaine qui sombrera bien avant, car le ver est déjà dans le fruit.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications