Les Crises Les Crises
22.février.202022.2.2020 // Les Crises

François Bégaudeau à l’ENS – Pensée dominante et démocratie

Merci 281
J'envoie

Source : ENS, Youtube, 24-09-2019

Retrouvez la conférence de 𝗙𝗿𝗮𝗻𝗰̧𝗼𝗶𝘀 𝗕𝗲́𝗴𝗮𝘂𝗱𝗲𝗮𝘂, romancier, acteur-réalisateur et essayiste, à l’École Normale Supérieure, sur le concept de pensée dominante et ses implications démocratiques. Il a récemment publié l’essai 𝘏𝘪𝘴𝘵𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘵𝘢 𝘣𝘦̂𝘵𝘪𝘴𝘦 (Fayard, 2019). En partenariat avec le cabinet de conseil en communication 𝗪𝗲𝗺𝗲𝗮𝗻 et la plateforme de cours particuliers 𝗔𝗰𝗮𝗱𝗼𝗺𝗶𝗮.

  • 00:08:11 ▶ 𝗣𝗘𝗡𝗦𝗘́𝗘 𝗗𝗢𝗠𝗜𝗡𝗔𝗡𝗧𝗘 𝗘𝗧 𝗟𝗨𝗧𝗧𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗖𝗟𝗔𝗦𝗦𝗘𝗦. Existe-t-il une pensée dominante et si tel est le cas, quel en est son contenu ? Est-elle une pensée de classe ou un consensus à l’échelle de la société ? Quelle est l’objectif de la pensée dominante et quelle est son influence sur la lutte des classes ? Ecoutez les réponses de François Bégaudeau, actualisant la pensée marxiste sur le sujet.
  • 00:54:44 ▶ 𝗣𝗘𝗡𝗦𝗘𝗘́𝗘 𝗗𝗢𝗠𝗜𝗡𝗔𝗡𝗧𝗘, 𝗘́𝗟𝗜𝗧𝗘𝗦 𝗘𝗧 𝗗𝗘́𝗠𝗢𝗖𝗥𝗔𝗧𝗜𝗘. Revoyez la Réplique avec 𝗚𝗶𝗹 𝗗𝗲𝗹𝗮𝗻𝗻𝗼𝗶, sociologue et politologue du CEVIPOF. Il est l’auteur de l’ouvrage 𝘓𝘦 𝘵𝘪𝘳𝘢𝘨𝘦 𝘢𝘶 𝘴𝘰𝘳𝘵, 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘭’𝘶𝘵𝘪𝘭𝘪𝘴𝘦𝘳 ? (Presses de SciencesPo, 2019) Pourquoi les élites sont-elles acquises à une pensée dominante ? Est-ce un phénomène social évitable ou le propre même de toute société ? Des solutions existent-elles pour limiter ces effets dans notre société démocratique ou faut-il nécessairement envisager un changement de système ? Ecoutez les réponses de Gil Delannoi et de François Bégaudeau, notamment sur les avantages et risques démocratiques du tirage au sort.
  • 01:31:12 ▶ Les questions du public

Source : ENS, Youtube, 24-09-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Dominique Gagnot // 22.02.2020 à 12h46

Personne ne m’oblige à avoir un ordinateur ou même un véhicule, mais le système a été pensé de sorte qu’il soit impossible de s’en passer sauf à se marginaliser. Vivre en marge du système n’est pas chose aisée, d’autant qu’elle est souvent réprimée.

51 réactions et commentaires

  • Dominique Gagnot // 22.02.2020 à 07h17

    1789 – 2020
    230 années de pillage de la biosphère par de prétendus «propriétaires » des Ressources naturelles.
    ***
    Le maintien dans l’ignorance,
    et la manipulation des peuples
    sont à la base de notre système économique.
    ***
    Comprendre la tragédie capitaliste,
    Imaginer le système d’Après ! 
    http://bit.ly/tragédiecapitaliste

      +25

    Alerter
    • Barbe // 22.02.2020 à 10h32

      Faux
      Mr gagnot parle des rentiers.
      Tant que vous devez travailler pour vivre vous n appartenez pas à la catégorie des exploiteurs

        +23

      Alerter
      • Dominique Gagnot // 22.02.2020 à 12h46

        Personne ne m’oblige à avoir un ordinateur ou même un véhicule, mais le système a été pensé de sorte qu’il soit impossible de s’en passer sauf à se marginaliser. Vivre en marge du système n’est pas chose aisée, d’autant qu’elle est souvent réprimée.

          +39

        Alerter
        • Anouchka // 22.02.2020 à 13h03

          Rien ne vous empêche de créer une contre société, qui sera évidemment attaquée, probablement brutalement, par la société dominante. Pour ne pas être anéanti, vous réagirez alors peut-être tout aussi brutalement et qui sait avec les mêmes armes technologiques que celle que vous dénoncez actuellement – et la protection de l’environnement deviendra alors le cadet de vos soucis.
          Ou alors vous rentrerez gentiment dans le rang et vous vous conformerez aux règles en vigueur tout en dénonçant dans des écrits virulents la perversion du système auquel vous êtes soumis malgré vous.

            +5

          Alerter
        • Philippe T. // 22.02.2020 à 15h04

          Bonjour,
          J’ai habité Paris puis une ville moyenne en province sans posséder de voiture pendant 20 ans.
          Pour ceux qui habitent en zone rurale c’est bien sur impossible, mais on peut rouler en clio ou en 208 et la garder 10 ans au lieu de changer de SUV tous les 4 ans, par exemple.
          J’ai un PC de 7 ans d’âge et un téléphone (même pas un smartphone) en gros du même âge, je vous assure que tout ça convient très bien pour les usages du quotidien.
          Dire qu’il est impossible de se passer des joujous technologiques est sans doute vrai dans des cas particuliers (et j’admet qu’ils rendent des services parfois inestimables), mais c’est plus souvent une excuse à sa passivité ou à sa soumission au modèle dominant.
          Ne prenez surtout pas ça pour une critique ad hominem, je ne me permet pas cette attitude.
          Cordialement

            +25

          Alerter
        • Pierre // 23.02.2020 à 13h24

          Pour lutter contre le système il ne faut pas se priver d’outils.

            +4

          Alerter
      • calal // 22.02.2020 à 13h12

         » Aucun rentier n’a jamais obligé M. Gagnot ni vous ni moi à avoir un ordinateur ou un smartphone »
        c’est en chemin.
        J’ai du garder mon telephone portable car ma banque m’oblige a une double authentification si je veux continuer a utiliser leurs services de banque par internet. Dans le meme temps,les succursales et dab se rarefient.Des rumeurs de fin d’utilisation des billets circulent et ne semblent pas etre a ecarter d’un revers de la main vu ce qui s’est passe en inde par exemple.

        Ce n’est qu’une question de temps a priori…Bien sur des gens s’alarment bien avant les autres:c’est le fond du mythe de Cassandre.

          +28

        Alerter
        • Calal // 22.02.2020 à 14h52

          La rente ou la domination économique cherche a creer un effet cliquet pour outrepasser le libre marché.exemple la médecine traditionnelle face a la médecine moderne. Le libre marche fait que la médecine moderne plus efficace a remplacé la médecine traditionnelle.pourquoi interdire la médecine traditionnelle? Parce que maintenant avec les déserts médicaux,vous ‘n’avez plus accès a la médecine moderne ,vous pourriez plutôt que de rester sans soin,vous retourner vers la médecine traditionnelle. Sauf qu’elle n’existe plus grâce a l’effet cliquet. Vous étés coince,il faut migrer dans une cage a poule dans une ville facilement contrôlable.pénurie organisée de médicaments, même topo…

            +21

          Alerter
      • jp // 22.02.2020 à 14h35

        on est obligé d’avoir un ordinateur car maintenant la sécu, la caf, etc… nous écrivent par mail.
        Id pour les impôts.

          +9

        Alerter
        • Philippe T. // 22.02.2020 à 15h11

          Bonjour,
          Vous êtes sans doute obligé d’utiliser un ordinateur, mais pas obligé d’en posséder un.
          Ma commune (5.000 habitants) met à disposition gratuite 2 PC et imprimantes à la bibliothèque communale.
          Si ça n’existe pas chez vous, c’est le bon moment, élections obligent, de le proposer aux candidats.

            +8

          Alerter
        • Narm // 22.02.2020 à 23h24

          qu’est ce qu’il ne faut pas entendre….
          on va donc aller se déplacer 4 fois par jour pour communiquer ?
          dans ma ville , il n’y a presque que des macronistes qui roulent en Q7 Bm de luxe etc..
          je ne pense pas trouver beaucoup de personne pour discuter de l’avenir de la planète et de notre mode de société.
          tous les gosses de matternelle on déja touché une tablette bien avant l’école.
          vous croyez qu’un seul de ceux là peut réfléchir « autrement » ?

            +12

          Alerter
    • Totote // 22.02.2020 à 13h33

      Le consommateur veut pouvoir acheter un rein le système l’interdit. Surprise on peut légiférer et mettre des limites.

        +7

      Alerter
    • Dominique Gagnot // 23.02.2020 à 22h27

      Le consommateur ne demande rien. Il choisit dans ce que lui propose le système.
      Ex : Il y a 50 ans, il n’y avait ni ordi, ni smartphone, ni écran plat, ni programmes débiles.
      Le consommateur ne demandait rien de tout ça, et était globalement plus heureux.

      Alors qui a décidé, et pourquoi ?

      Réponse : les hyper friqués qui ont trouvé là le moyen de faire du fric utile à leur train de vie et à tenir le bon peuple tranquille.

      Voila la « pensée » qui mène notre civilisation à sa destruction, à l’insu de notre plein gré.

        +9

      Alerter
      • lois-economiques // 24.02.2020 à 19h21

        « Réponse : les hyper friqués qui ont trouvé là le moyen de faire du fric utile à leur train de vie et à tenir le bon peuple tranquille. »
        Absolument pas.
        Les structures déterminent les comportements, le système capitaliste est une structure c’est même la structure dominante, cette structure est basée sur la croissance et la concurrence ces deux notions s’appuie sur l’innovation et la publicité.
        Il ne faut pas aller chercher plus loin les raisons qui font que le consommateur suit derrière.
        Rien à voir avec le système riche.

        D’ailleurs je ne voie pas bien où est le problème car ce n’est pas la consommation finale qui est un problème mais bien la consommation en amont de la production, autrement dit pour vendre la production, là réside le problème.

          +2

        Alerter
        • Dominique Gagnot // 25.02.2020 à 09h23

          Je suis bien d’accord ! Les structures déterminent les comportements, et en l’occurrence ce sont les grands propriétaires et banquiers qui les ont mises en place afin de satisfaire leur train de vie, tout en faisant en sorte que le bon peuple se tienne tranquille.. Jusqu’ici, c’est une réussite.

            +6

          Alerter
          • lois-economiques // 25.02.2020 à 10h51

            Vous confondez les causes et les conséquences.
            La cause c’est la recherche de la croissance, la conséquence c’est la montée des inégalités.
            Ce n’est pas voulu (les riches plus riches et les pauvres moins pauvres c’est ce qui est vendu par le système mais cela c’est impossible), c’est une conséquence, on rejoint en cela ma seconde intervention (plus loin des les posts) qui décrit les postulats de base de la pensée économique actuelle.

              +0

            Alerter
  • LibEgaFra // 22.02.2020 à 07h55

    L’auteur qu’il a lu le plus assidument: Nietzsche: nietzschéen? Intéressant, car c’est la pensée dominante actuelle avec la division de la société en castes.

    « La pensée dominante et les risques pour la démocratie. »

    Il faudrait arrêter de parler de ce qui n’existe pas, en tout cas pas dans les pays occidentaux. La dictature de la bourgeoisie se fait passer pour « démocrate ». Elle n’est que dictatoriale. Démonstration chaque samedi en France.

      +22

    Alerter
    • lemoine001 // 22.02.2020 à 09h34

      Je lui conseille comme antidote, de Domenico Losurdo : Nietzsche le rebelle aristocratique

        +2

      Alerter
  • M.Smith // 22.02.2020 à 08h23

    Résumé de la pensée begaudeau en chanson :
    https://www.youtube.com/watch?v=dCHi5apc1lQ
    Plus on a moins on pense.

      +6

    Alerter
  • lemoine001 // 22.02.2020 à 09h30

    Je ne crois qu’il y ait un évènement fondateur d’une pensée. Nous sommes pris dans un mouvement, soit qu’il nous entraine et qu’on l’épouse, soit qu’on tente d’y résister, ou qu’on combine les deux réactions comme le fait le bateau à voile qui épouse le vent et la vague.
    Pour ceux de mon âge qui ont une la vingtaine en 1968, la vague c’est celle qui a traversé tout le 20ème siècle et qui semble se briser et refluer. Cette vague c’est celle de la libération du désir que j’ai combinée avec comme vent le souffle de la révolution d’octobre, de la résistance communiste et du marxisme.
    Sur la vague de libération du désir, je viens juste d’écrire pour ceux (très rares) que cela pourrait intéresser : https://lemoine001.com/2020/01/17/le-desir-au-xxeme-siecle/

      +4

    Alerter
    • calal // 22.02.2020 à 09h50

      la psychanalyse freudienne est en train de mourir sous les coups des progres de nos connaissances du fonctionnement du cerveau (moi,ca,surmoi remplace par le cerveau reptilien,lymbique et neocortex,circuits de la recompense et du renforcement,laborit etc). Ce que vous valorisiez dans 68 ce n’est que la consequence de la pilule contraceptive et d’un changement de la propagande des dominants.
      Les desirs c’est la pyramide de maslow,dans cet ordre, si on part des besoins ou desirs de l’individu. Les dominants tentent de nous convaincre de mettre la charrue avant les boeufs et de se preoccuper d’abord des desirs de reconnaissance avant celui de la securite tant physique qu’alimentaire ou la sante.C’est pour cela que le lumpenproletariat reclame un telephone portable,facebook,instagram avant de se battre pour des medecins,de la nourriture saine et abondante,moins de stress etc…

        +18

      Alerter
      • lemoine001 // 22.02.2020 à 10h09

        Il ne s’agit pas de savoir si tous les gens ou les mouvements que je cite ont eu raison ou tort, il s’agit de constater qu’ils ont joué un rôle moteur dans l’évolution du 20ème siècle.
        Exemple : Aristote a ensemencé la pensée occidentale sur mille ans. Il serait ridicule de vouloir faire l’inventaire des points sur lesquels il est dépassé ou avait tort.

        Peut-être, sans doute même, que ce que vous citez (le cognitivisme, le positivisme à la Maslow) va jouer un rôle important au 21ème siècle. Je ne sais pas. Je parierais plutôt sur l’anti-universalisme, l’anti-lumière, mais je suis peut-être influencé par ma lecture du livre de Stéphanie Roza « la gauche contre les Lumières? »
        La 1ère chose qu’on apprend sur la pyramide de Maslow sur Wikipedia c’est qu’elle est considérée comme fausse par la « communauté » scientitique

          +3

        Alerter
        • Calal // 22.02.2020 à 11h16

          La domination s’exerce sur les intellectuels comme sur le prolétariat.pourquoi tel intellectuel est il reconnu publié ,financé et pas tel autre?pourquoi tel courant de pensée perce voir est promu par les médias tandis qu’un autre est étouffé, caché voir persécuté?
          Pourquoi la croissance et le progrès ralentissent ils sinon parce que les dominants étouffent tout ce qui pourrait remettre en cause leur rente?

            +14

          Alerter
          • lemoine001 // 22.02.2020 à 13h03

            Bien-sûr que la domination de classe s’exerce sur les intellectuels et via les intellectuels. Cela ne signifie pas que les intellectuels sont un ensemble passif. Ils produisent des idées qui peuvent être soutenues, ou qui sont parfois utilisées malgré eux, ou qui sont récupérées. C’est évident pour la « pensée 68 ». On ne peut pas croire qu’elle soit le fait de gens qui cherchent tous à promouvoir le capitalisme libéral. Ils pensent même être à la pointe de la lutte anticapitaliste. Et pourtant, ils suivent un courant qui mène à la forme de domination moderne par la séduction et la promotion de l’individu souverain.

              +3

            Alerter
            • Anouchka // 22.02.2020 à 13h18

              La lutte anti-capitaliste -tout comme la détestation des bourgeois- est loin d’être uniquement le fait d’une pensée progressiste (au sens de Marx). C’est ça que beaucoup ne comprennent pas. Quand j’ai entendu Begaudeau dans la vidéo citer Léon Blois, par exemple, je me suis dit que beaucoup ne tilteraient probablement pas et ne verraient pas ce que ça implique de citer Léon Blois au sein d’un discours « officiellement » pro marxiste… et pourtant!
              Moi, en tout cas ça m’a rappelé cette anecdote : F. Mitterrand allant rendre visite en hélicoptère à E.Junger en Allemagne dans sa propriété et s’entretenant avec lui de leur passion commune pour Léon Blois.
              Et oui, c’est comme ça qu’on passe l’air de rien de 1968 à 1983

                +5

              Alerter
      • Malbrough // 22.02.2020 à 12h07

        Oui,bof ! Je ne pense pas qu’en disséquant d’une façon ou d’une autre le cerveau avec ses connexions, ses médiateurs , ses zones qu’on arrivera à expliquer l’origine de rêves par exemple .
        Pas plus que l’origine d’une bouffée délirante .
        Ou d’une structure paranoïaque , pervers ou psychopathique .
        Par contre on observe un fort retour de la sismothérapie et sans doute des lobotomies .
        Et ça ce n’est pas un progrès .

          +5

        Alerter
  • lemoine001 // 22.02.2020 à 10h48

    Ce que dit Bégaudeau à la 24ème minute relève de l’évidence : la structuration par classe est première par rapport à la structure « genrée ou racisée » que le lui oppose son interlocuteur. Les deux fondements de toute société, à toutes les époques, et quelque soit le mode de production, c’est la production et la reproduction. Une société produit nécessairement et tous les jours sinon ses membres crèvent. Une société se reproduit sinon elle disparait faute de nouvelle génération.
    La pensée dominante travaille ces derniers temps à brouiller cette évidence. L’effet s’en fait sentir aussi bien à Sciences Po qu’à l’ENS. Il n’y a plus une seule université sans département d’études de genre ou sans département d’études post-coloniale. C’est la pensée anti-universaliste et le relativisme qui se diffusent par ce canal et qui semblent devoir être la pensée dominante actuelle. Encore une fois, lire d’urgence « la gauche contre les Lumières? » de Stéphanie Roza.

      +15

    Alerter
  • pseudo // 22.02.2020 à 11h39

    je ne comprends pas pourquoi on ne parle pas plus de coronavirus ici. Le blog s’appel les crises, s’en est une, le sous titre est « espace d’auto défense intellectuelle », y’a plein de chiffres et d’attitudes à démonter de la part des officiels…. à commencer par la chine et le who. et puis bon ce sera beaucoup plus impactant que n’importe quel scandale de forces armées ou autres corruptions de dirigeants. on oubliera vite la teub de griveau, mais l’historie se souviendra de cet éternuement chinois.

      +10

    Alerter
    • Actustragicus // 22.02.2020 à 15h12

      Il est sûr qu’on aimerait bien savoir qui croire dans cette affaire – et ce site voué au décryptage rationnel et à l’analyse statistique semble tout indiqué pour apporter un peu de raison dans ce monde fumeux… Mais peut-être est-ce déjà dans les tuyaux ? Quoi qu’il en soit, merci à tous pour votre travail.

        +6

      Alerter
    • Louis Sto // 24.02.2020 à 13h40

      Je viens d’apprendre que ce matin il y eu un 4ième décès de coronavirus!!
      Mais, c’est drôle, on ne vous dit pas combien de morts de la grippe?
      si vous allez sur
      https://www.planetoscope.com/mortalite/1388-deces-dus-a-la-grippe-en-france.html
      vous appendrez que depuis le 1 janvier, il y a eu 299 décès dù à la grippe en France.(En moyenne 5 par jour).
      Qu’il y a entre 1500 et 2000 décès par an et que en 2014-2015 il y a eu 18 300 décès.

      Alors devinez pourquoi on en parle tant des 4 morts de ce virus ( personnes âgées et faibles) ?

        +3

      Alerter
  • lemoine001 // 22.02.2020 à 13h41

    Sur le vote et le tirage au sort : Il faut tenir compte de la continuation de l’Etat. Un pays, particulièrement en matière de politique étrangère, ne peut pas sauter d’une politique à l’autre et puis de l’autre à la précédente au gré du hasard. Il faut au contraire une structure forte, appuyée sur une pensée forte.
    « Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire » et pas mouvement révolutionnaire sans théorie révolutionnaire ». Il faut donc un Parti, un parti qui puise ses forces dans le meilleur de la société : élite ouvrière, intellectuels progressistes, savants dans les disciplines fondamentales.
    Il faut aussi se rendre compte que jamais une classe dominante n’a cédé le pouvoir sans combattre. L’histoire est remplie des atrocités commises par la classe dominante pour sauver sa domination. Il faut donc répondre à cette violence pour la mâter. Cela s’appelle la dictature du prolétariat. Ses formes peuvent varier mais son fond est le même. Voir : https://lemoine001.com/2017/10/23/sur-le-transhumanisme-et-la-dictature-du-proletariat/

      +2

    Alerter
  • lemoine001 // 22.02.2020 à 17h59

    Un bourgeois ne peut pas penser ! Mais alors qui pense la pensée dominante ?

      +1

    Alerter
    • Dominique Gagnot // 22.02.2020 à 18h28

      Personne. La pensée dominante résulte d’un brouhaha. Certains ont plus de moyens que les autres de se faire entendre, même s’ils sont minoritaires. Ce qui s’y dit est sans intérêt mais pas désintéressé…

        +6

      Alerter
      • lemoine001 // 22.02.2020 à 19h50

        Et par miracle ce brouhaha produit une pensée qui sert les objectifs du capitalisme dans son stade de développement. Après la main invisible, voilà le cerveau invisible !

          +10

        Alerter
        • vert-de-taire // 23.02.2020 à 21h32

          La pensée bourgeoise est unaire : profit ou pas-profit ou encore f(x) = profit où x est exactement n’importe-quoi donc tout y passe : le temps, le savon, la Nature, le salarié, …
          Je devrais écrire cette fonction plutôt ainsi : profit(x) = P.
          Je trouve ce point de vue begaudiste juste.
          Il parait difficile de conceptualiser le monde donc de le penser quand on le ramène à cette fonction profit().
          Cela-dit il serait crétin de prendre le capitaliste pour un crétin.
          La preuve il a gagné la première bataille et même un peu plus
          avec deux guerres mondiales et bcp d’autres très rentables. Le papier des milliards de $ de la guerre d’Irak (et d’autres) a servi à acheter beaucoup de produits de l’Empire.
          Pour la guerre d’Irak l’ensemble des grands patrons du monde étaient POUR – les armes ça rapporte, les morts ne disent rien, pourquoi se priver ?
          Il est probable que pour la 3ème mondiale, ils le soient aussi
          car profit(guerre) > 0.
          Il a aussi gagné la bataille avec Hollywood et le $ – lequel permet de payer une grosse armée et des agences de surveillance de tout et même d’acheter/contrôler bcp de gens.
          Ça met le profit à portée de fusil.

            +2

          Alerter
          • lemoine001 // 24.02.2020 à 11h35

            Les apports de la bourgeoisie au développement des sciences, des arts, des mœurs et de toutes les autres formes de la culture, sont immenses. C’est stupide de ne pas le reconnaitre.
            PS : Si ce n’était pas le cas cela ferait longtemps que le communisme aurait gagné la bataille pour l’hégémonie culturelle.

              +1

            Alerter
      • lois-economiques // 24.02.2020 à 19h37

        Encore une fois, ce n’est pas exacte.
        La pensée bourgeoise est parfaitement structurée, actuellement elle s’appuie sur le néo-darwinisme, issu des travaux Walter Lippmann, parfaitement expliqué dans le livre de Barbara Stiegler. « Il faut s’adapter’.
        Et le système néo-libérale dérivé du néo-darwinisme repose sur les postulat suivants pour se justifier :
        1. Tout travail enrichie le système économique
        2. La richesse d’un système économique n’a pas de limite reconnue
        3. La richesse fini par ruisseler du haut vers le bas.

        Si vous souhaitez combattre un système il faut :
        1. Comprendre l’idéologie sur laquelle il s’appuie.
        2. Démontrer que cette idéologie est fausse
        3. Proposer des alternatives crédibles.

        Sinon, c’est spéculatif, voire aussi faux que l’idéologie qui est dénoncée :
        Par exemple le communiste comme alternative au capitalisme est aussi fausse que le capitalisme.

        Et Bégaudeau a rien compris à ces aspects aucune structuration dans sa pensée.

          +2

        Alerter
    • Mouise // 23.02.2020 à 17h47

      Dans d’autres interventions de Bégaudeau j’ai fini par comprendre, peut-être de façon non pertinente, qu’il distingue la pensée du calcul : le calcul étant ce qui passe pour une pensée mais est issu du conditionnement qui vous a produit – c’est votre intérêt du moment que vous formulez sous forme de « pensées » – la « vraie » pensée quant à elle nécessitant d’être critique par rapport à votre propre conditionnement. En ce sens le bourgeois produit une « pensée » qui est en fait un calcul mais il ne pense pas stricto sensu quand il défend son intérêt de bourgeois. Je sais pas si je suis très clair…
      Question de philo à mon bac : calculer est-ce penser ? J’aurais bien aimé avoir lu Bégaudeau à l’époque (mais il devait passer son bac lui aussi alors).

        +5

      Alerter
      • Dominique Gagnot // 23.02.2020 à 19h33

        Chez les bourgeois on ne cause pas, on compte. (Brel)

          +5

        Alerter
  • Cécile // 23.02.2020 à 01h44

    Moi, je dis, vivement plus de guerres idiotes,
    (comme celles en Irak, en Côte d’Ivoire, en Serbie, en Lybie et j’en passe)

    Mais vu qu’il semblerait qu’aucune guerre idiote ne pollue, vu qu »aucun
    écolo
    (ou quasiment aucun)
    ne dénonce ces guerres, mais surtout les gens …
    -soit que la guerre, surtout idiote, ne polluerait pas, …
    (ce dont, désolée, mais j’en doute …)
    -soit que, va-t-on savoir ???
    (c’est compliqué de critiquer les guerres idiotes ….,
    alors que tomber sur les gens ….., pour en même temps promouvoir des taxes à la consommation de ceci de cela, ça c’est le top ….)

    Surtout, surtout, qu’aucun écolo, ne s’avise de critiquer les entrainements militaires, vu qu’aucun avion militaire ne saurait polluer rien
    (par contre dire que le quidam, c’est lui qui pollue et à hue et à dia, qu’il faut le mettre quasi sous tutelle, avec des taxes parce que ça c’est mal, et des primes parce que ça c’est bien …, vu que c’est lui, et seulement lui qui pollue, ou sinon qui de par sa simple existence obligerait …. )

    J’en ai ma claque des mirages qui passent parfois au-dessus de ma maison, dont aucun ou quasi écolo, ne s’ose à dénoncer qu’ils polluent …

    De là, j’aimerais proposer une taxe à la pollution ( de l’air, de l’eau, de la vie, de tout …) par la guerre idiote, directement débiter sur les comptes des profiteurs de guerres idiotes (pour une fois qu’à priori le quidam ne serait pas taxé, un écolo pourrait-il s’oser s’aventurer, et qui ??? pour financer sa campagne … ou …???)

      +12

    Alerter
  • clauzip12 // 23.02.2020 à 01h46

    Pour mémoire eventuellement pour information premiere une ou des tentatives de développement de société du partage ont été lacées en Amérique du Sud notamment.
    Certes ces sociétés ou pays partaient d’un niveau économique très bas.Cela fonctionné très bien avec un accord populaire massif,sans dictat.
    La réussite fut telle que les USA agressèrent le pays .
    Il était indispensable d’éliminer un modèle, autre que néo libéral qui de plus était performant .
    Je ne mentionne pas le pays qui fut détruit en raison de l’incertitude de mes souvenirs,200 000 morts vers 1980.
    La Bolivie vient ,tout récemment,de subir un coup d’État.
    La pratique économique de la production et du partage s’en inspirait.
    Le système néolibéral est totalitaire ,ne supporte pas les démonstrations concrètes mettant en cause ses dogmes.
    Néanmoins,un avenir différent est parfaitement possible!

      +10

    Alerter
    • vert-de-taire // 23.02.2020 à 21h45

      Pays en cours de destruction par l’Empire :
      https://venezuelainfos.wordpress.com/

      À plus petite échelle l’expérience LIP a été délibérément abandonnée (coopérative ouvrière)
      par Chirac et ses amis pour ne pas donner l’exemple d’une entreprise ouvrière prospère.
      Alors que dans le même temps l’État déversait des milliards pour pouvoir vendre la sidérurgie sinistrée à Arcelor. Note de bas de page : nombre de patrons de cette sidérurgie étant des hauts fonctionnaires étaient des incapables – question de formation.

        +3

      Alerter
      • Dominique Gagnot // 23.02.2020 à 23h47

        J’en veux à Mitterrand de n’avoir pas su recruter des patrons à la hauteur des capacités des entreprises qu’il a nationalisées. Quel gâchis. C’est un miracle que certaines n’aient pas été broyées par des incompétents.

          +3

        Alerter
  • Myrkur34 // 23.02.2020 à 10h27

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/02/22/echouage-massif-de-dauphins-sur-les-cotes-francaises_6030425_3244.html

    On peut parler de l’Amazonie ou de l’Australie, ce qui se passe chez nous est de la même veine même si c’est plus discret. Aurélien Barreau dans une conférence récente disait qu’à cette vitesse là, ce n’est plus une extinction mais carrément l’extermination de la vie qui est au programme.

      +1

    Alerter
  • Larousse // 23.02.2020 à 15h38

    Dominique Gagnot vous avez bien vu l’essentiel du problème.
    Voilà pourquoi la Banque de France a déclaré vouloir faire comme la Suède en éliminant la monnaie scripturale, les chéquiers pour une monnaie virtuelle (tous n’ont pas encore de smartphones ! tant pis pour les vieux, ils seront sous « coupe » ou mort bientôt…) ça et la reconnaissance faciale, la boucle sera bouclée…
    Il faudra alors des révoltes populaires et des saccages de serveurs… (pour foutre en l’air la Dictature…)

      +7

    Alerter
    • vert-de-taire // 23.02.2020 à 21h55

      Ceci pourrait être combattu !
      Se remettre à payer en billets et non plus CB/chèque/virements/.. .
      Ça serait surtout pénible pour les banques et la banque de France …
      Et cela obligerait à interdire les billets. C’est possible de le déclarer en Inde encore que, un peu plus difficile en France si tout le monde d’y mettait.
      Notre dépendance à la monétique est totale, c’est une fragilité économique et sociale plus une dictature bancaire cf ce qu’ILS ont fait à Chypre.
      Une fois de plus notre consentement tacite se substitue à nos choix éclairés.

        +4

      Alerter
      • Dominique Gagnot // 23.02.2020 à 22h50

        Cela pourrait être combattu mais ne peut l’être.
        Les intérêts individuels l’emportent toujours sur l’intérêt collectif. (sauf propagande efficace, mais encore faut il en avoir les moyens…)
        Sinon aucune loi ne serait nécessaire.

          +1

        Alerter
        • vert-de-taire // 24.02.2020 à 09h17

          Je ne pense pas qu’il s’agisse ici d’intérêt individuel versus intérêt collectif mais simplement du léger inconfort personnel d’aller chercher ses billets disons une fois par semaine. Puis de payer les petites dépenses courantes en petite monnaie. Pour une prise de conscience (a posteriori – c’est cela le pb de cette proposition) que la monnaie n’est plus disponible suivant nos besoins et nos droits mais aux mains des banques privées qui la contrôlent dans son entièreté : création, mise à disposition, circulation, tenu de compte, intérêts, …
          Ce serait l’occasion de nationaliser les circuits de la monnaie (comme le rail, les routes, les autoroutes (enfin pas tout à fait, des milliardaires s’en gavent grâce à un contrat secret – que je vous mets au défi d’obtenir), les eaux, l’électricité, le téléphone (ah non pour le téléphone on préfère payer 4 réseaux plutôt qu’un, on est des crétinisés), pas le gaz ni le pétrole ni l’Internet …

            +1

          Alerter
  • clauzip12 // 25.02.2020 à 01h14

    S’gissant de pensée dominante je pense interessant de l’inscrire dans le concept d’A.Tourraine,le DID.
    Il s’agit du Discours Informatif Diffus qui,pour ce me concerne m’a amené quand j’ai perçu que parfois j’étais amené amené à émettre une opinion,il faut la garder pour ce qu’elle est,sur un problème de société ou autre dont je n’avais pas ou très peu d’éléments vérifiés.
    Oui la nature à horreur du vide et l’être humain de l’incertitude si ce n’est d’une vacuité intellectuelle momentanée.
    L’exercice de retenue est d’autant plus anxiogène que réponse est attendue , publique ou hiérarchique.
    L’acceptation permanente de la complexité du monde dont la connaissance complète n’est pas du domaine de l’humain.
    En conséquence ,à titre personnel la mesure juste de sa propre personne et de sa capacité à percevoir l’autre dans son expression propre et sa capacité individuelle est un acte majeur.
    l’aptitude à couper sa radio mentale perturbatrice de messages venant de l’extérieur doit être une prise de conscience permanente pour vitre en harmonie,avec authenticité avec des tensions minimales pour le bonheur de tous ses voisins.

      +1

    Alerter
  • Denis // 26.02.2020 à 19h51

    Si on considère que la bêtise humaine nous donne une vague idée de l’infini,
    j’ai tendance à penser que la système capitaliste est parfaitement adapté aux humains.
    Valoriser la Co….ie semble beaucoup plus simple pour en extraire une rente qui permet à une minorité d’humains, aussi impactés que les autres par cet état du fonctionnement cérébral, de vivre dans le confort matériel avec l’assentiment des dominés qui ne rêvent que de prendre leur position.
    Regardons autour de nous, regardons nous dans le miroir.
    Hé oui, c’est ainsi. Toujours le même comportement depuis la nuit des temps.
    Bien sûr, certains ont songé à certaines améliorations en imposant des limites à cet état de fait. Mais rien n’y fait. Le naturel est toujours plus fort.
    Seuls les limites imposées par la Nature y mettent fin. Ainsi ont disparu un certain
    nombre de civilisations.
    Et pourtant on est toujours là! Et invariablement on refait les mêmes erreurs.
    Pas grave, le spectacle continue!

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications