Les Crises Les Crises
7.avril.20167.4.2016 // Les Crises

Google avait l’intention d’aider les rebelles syriens à affaiblir le régime d’Assad, révèlent les mails d’Hillary Clinton

Merci 13
J'envoie

Source : Independent, le 22/03/2016

Un des outils interactifs de Google aurait été destiné à encourager les désertions au sein du gouvernement d’Assad, laissent présumer des mails obtenus par Wikileaks

Doug Bolton | mercredi 23 mars 2016

clinton

Hillary Clinton témoignant devant la commission parlementaire sur les évènements de Benghazi en 2012 | Chip Somodevilla/Getty Images

Un outil interactif créé par Google a été conçu pour encourager les rebelles syriens et faciliter la chute du régime d’Assad, révèlent encore les mails d’Hillary Clinton.

En pistant et cartographiant les désertions internes des dirigeants syriens, il aurait été destiné à encourager plus de personnes à déserter et à “avoir confiance” en l’opposition rebelle.

Il a été prétendument décrit comme une “plutôt bonne idée” par le conseiller supérieur de Clinton, Jake Sulllivan, et Google a dit qu’il avait demandé l’aide d’Al Jazeera pour la diffusion de l’outil en Syrie.

Quelques milliers de mails personnels d’Hillary Clinton ont été publiés et répertoriés par Wikileaks, et plusieurs révèlent des faits intéressants, notamment les relations qu’entretiennent le département d’État et d’importantes sociétés.

L’email détaillant l’existence du pisteur de désertion de Google viendrait de Jared Cohen, conseiller de Clinton jusqu’en 2010 et dorénavant président de Jigsaw, anciennement Google Ideas, un groupe de réflexion politique de la société, basé à New York.

Dans un mail de juillet 2012 aux membres de l’équipe de Clinton, dont la parution par Wikileaks présume qu’il a été transmis plus tard à la secrétaire d’État elle-même, Cohen déclarerait : “Mon équipe prévoit d’envoyer un programme ce dimanche qui enregistrera et établira la carte publique des désertions en Syrie en précisant les responsabilités gouvernementales des déserteurs.”

“Notre logique sous-jacente est la suivante : alors que beaucoup de personnes suivent la trace des atrocités, personne ne représente visuellement ni ne cartographie les désertions, ce que nous pensons être important pour encourager plus de désertions et donner confiance à l’opposition.”

Le mail annonce que Google “s’associerait avec Al Jazeera” qui prendrait “la principale propriété” du programme, l’entretenant et le diffusant en Syrie.

Cohen demanda à l’équipe de Clinton de lui dire s’il n’y avait rien que la société [Jigsaw] avait besoin de prévoir avant de lancer le programme, avant d’ajouter : “Nous croyons que cela peut avoir une réelle incidence.”

La visualisation fut finalement publiée par Al Jazeera en anglais et en arabe, et le site de Jigsaw déclara qu’il est devenu l’une des visualisations les plus consultées du site.

Sur le site, un post à propos du programme déclare qu’il a montré avec succès les “tendances et modèles” des soutiens du régime, mais ne fait aucunement mention d’une stimulation des désertions ou d’aide à l’opposition.

Wikileaks a précédemment été responsable de la publication des liens entre Google et des membres haut placés du Département d’État, et le livre When Google Met Wikileaks de 2014 du fondateur Julian Assange accuse la société d’aider à promouvoir la politique étrangère du gouvernement des États-Unis.

Comme le Daily Mail le rappelle, la nouvelle est apparue simultanément à la révélation par Google de ses plans pour développer l’accès à internet à Cuba, et coïncide avec la visite historique de Barack Obama sur l’île.

Les avis de Clinton sur les projets de Google n’ont pas été révélés par le communiqué de WikiLeaks, mais elle aurait ordonné à un assistant d’imprimer les mails de Cohen pour des références ultérieures.

Google n’a pas fourni de commentaire.

Source : Independent, le 22/03/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Pierre // 07.04.2016 à 01h19

Ce post et ceux concernant le “testament politique” d”Obama ne m’inspire qu’une seule réflexion: les présidents et secrétaires d’état américains sont totalement déconnectés des réalités de ce monde, sont eux-mêmes victimes d’un “brainwashing” orchestré par des “agences”, des “conseillers” eux-mêmes au service de multinationales qui voient leurs convergences d’intérêt (ne parlons pas de complots, c’est hors de propos). Soulignons simplement la lucidité de Barak Obama au sujet du réchauffement climatique (voir billet de son testament politique 4/5), mais sinon nous (enfin je) ne pouvons en retenir que l’incurie totale de ces personnages qui se prétendent les “maîtres du monde” (à rapprocher de l’incurie de nos propres dirigeants – présent ou d’un passé proche). La mondialisation, règne des multinationales au chiffre d’affaires de l’ordre de certains états, est en marche pour prendre le pouvoir sur la planète, et ce pouvoir sera tout sauf démocratique (dans le sens positif du terme)

18 réactions et commentaires

  • Pierre // 07.04.2016 à 01h19

    Ce post et ceux concernant le “testament politique” d”Obama ne m’inspire qu’une seule réflexion: les présidents et secrétaires d’état américains sont totalement déconnectés des réalités de ce monde, sont eux-mêmes victimes d’un “brainwashing” orchestré par des “agences”, des “conseillers” eux-mêmes au service de multinationales qui voient leurs convergences d’intérêt (ne parlons pas de complots, c’est hors de propos). Soulignons simplement la lucidité de Barak Obama au sujet du réchauffement climatique (voir billet de son testament politique 4/5), mais sinon nous (enfin je) ne pouvons en retenir que l’incurie totale de ces personnages qui se prétendent les “maîtres du monde” (à rapprocher de l’incurie de nos propres dirigeants – présent ou d’un passé proche). La mondialisation, règne des multinationales au chiffre d’affaires de l’ordre de certains états, est en marche pour prendre le pouvoir sur la planète, et ce pouvoir sera tout sauf démocratique (dans le sens positif du terme)

      +36

    Alerter
  • Marcel // 07.04.2016 à 08h47

    Ceci me parait très pertinent.
    Je signale un livre très complet, chez Tallandier de Claude Delesse ” NSA National Securite Agency”
    l’Histoire de la plus secrète des Agences de Renseignements.

      +4

    Alerter
  • adrien // 07.04.2016 à 11h38

    L’implication de Calamity Hillary (c’est pas pour défendre Trump, hein), dans la guerre de l’empire du chaos en Libye et en Syrie, par Diana Johnstone https://www.youtube.com/watch?v=VcUU4NdVSz8

      +9

    Alerter
  • Renaud 2 // 07.04.2016 à 16h15

    Merci ! Finalement, il n’a pas fallu longtemps pour y voir plus clair. Ford, Carnegie, Rockefeller, Soros, l’Empire de la finance anglo-saxonne dans toute sa splendeur ! Allez les dissidents, maintenant, rapportez vos fonds dans les paradis fiscaux anglo-saxons si vous ne voulez pas avoir de menues déconvenues. “Vous êtes avec nous ou contre nous” disait Bush.
    L’épisode chypriote n’était-il d’ailleurs pas réalisé dans ce seul but ? Fermer un paradis fiscal qui n’était pas sous le contrôle de ces grands de la finance (si je me rappelle bien c’était principalement des Russes qui possédaient des avoirs là-bas) ?
    Affaire à suivre…

      +7

    Alerter
  • anne jordan // 07.04.2016 à 16h38

    il y a une phrase que je ne comprends pas :
    “Sur le site, un post à propos du programme déclare qu’il a montré avec succès les “tendances et modèles” des soutiens du régime, mais ne fait aucunement mention d’une stimulation des désertions ou d’aide à l’opposition.”

    cela parait totalement contradictoire avec le reste de l’article !

    [Modéré (hors sujet)]

      +0

    Alerter
    • Pierre // 07.04.2016 à 19h37

      C’est parce qu’ils ne vont pas ouvertement et publiquement prétendre sur le site que son but est d’encourager les désertions. Ce but caché est indiqué dans l’extrait d’e-mail envoyé par Cohen au staff de Clinton “personne ne représente visuellement ni ne cartographie les désertions, ce que nous pensons être important pour encourager plus de désertions et donner confiance à l’opposition”, e-mail révélé au grand dam des expéditeurs et destinataires. Ai-je répondu à votre interrogation ?

        +1

      Alerter
  • Bigtof // 07.04.2016 à 19h02

    Il est temps de dé-Google-iser Internet !

    Je recommande à tous d’utiliser (et je le fais depuis longremps) tous les autres moteurs de recherches, qui de plus préservent votre vie privée : Ixquick, duckduckgo, Framabee, Exalead.

    Sortons de Google !

      +3

    Alerter
    • Pierre // 07.04.2016 à 19h51

      Il ne suffit pas de changer de moteur de recherche, il faut également utiliser des softs type Ghosthery qui inactivent (censemment) les trackers présents sur les pages que vous visitez. En ce qui concerne les buts de Google, cette conférence est très instructive
      https://www.youtube.com/watch?v=tw1IEOUWmN8
      À suivre avec attention.

        +2

      Alerter
      • Pierre // 07.04.2016 à 19h54

        Pardon le lien est https://www.youtube.com/watch?v=tw1lEOUWmN8
        avec toutes mes excuses

          +1

        Alerter
      • Dagobah // 07.04.2016 à 23h30
        • Pierre // 08.04.2016 à 00h13

          Certes. Le défaut (avis personnel) de cette technique, c’est que cela vous fait passer immédiatement dans le “scope” des radars. Sans incidence si vous êtes “clean”. Mais si vous ne l’êtes pas tout à fait… D’autre part, tout dépend de la société qui vous fournit le VPN. Si c’est une compagnie américaine, au vu des lois passées avec le “patriot act”, je n’aurais qu’une confiance limitée, en particulier si je suis une entreprise susceptible de faire passer des informations sensibles sur ce VPN. La seule solution “safe” est de développer un VPN interne…ce qui a un coût non négligeable.

            +0

          Alerter
          • Dagobah // 08.04.2016 à 11h21

            Ce n’est pas très compliqué de monter un serveur VPN, mais il faut un serveur Linux quelque part sur Internet.

              +0

            Alerter
    • Subotai // 07.04.2016 à 22h42

      Pas tout à fait hors sujet puisqu’on parle de gougle, de ses oeuvres et d’alternative:
      Quant: https://www.qwant.com/
      Et en plus c’est français.
      C’est Korben: http://korben.info/ qui m’a fait découvrir…

        +2

      Alerter
  • Pierre // 07.04.2016 à 21h50

    @ Papagateau et Renaud2 A ce sujet suivre également la polémique entre Wikileaks et l’ICIJ.
    A noter que les données “panama-papers” ne semblent pas venir d’une source interne mais d’un hacking massif, suggérant des moyens techniques au-delà d’un hacker lambda. Second point, un tel hacker ne resterais pas anonyme, d’une part pour sa propre sécurité (celui qui “hacke” un système, surtout à ce point-là, devient ce faisant “visible”, même rétrospectivement), et d’autre part, tous les lanceurs d’alerte se sont toujours fait connaître.

      +0

    Alerter
    • caliban // 07.04.2016 à 23h40

      Concernant le hacking, une “légende” commence à courir sur le web concernant la porte d’entrée : le site WordPress de Mossack Fonseca.

      https://www.wordfence.com/blog/2016/04/mossack-fonseca-breach-vulnerable-slider-revolution/?utm_source=list&utm_medium=email&utm_campaign=mfon

      Visiblement beaucoup d’amateurisme dans les services informatiques de cette société.

        +0

      Alerter
      • Pierre // 08.04.2016 à 00h20

        Effectivement. Mais pourquoi le hacker supposé garde l’anonymat ? Même si il ne désire pas dévoiler son identité, la reconnaissance par ses pairs via un “alias”, sorte de nom de guerre, serait puissamment attractive pour son ego. Je vous laisse passer les différentes hypothèses au rasoir d’Ockham.

          +0

        Alerter
  • amer // 09.04.2016 à 21h35

    Voici un lien vidéo ou la télévision syrienne explique comment cette manipulation de l’information en Syrie pour tromper la population et faire croire à la chute du gouvernement :

    https://www.youtube.com/watch?v=CCZ5uQcW6mM

    A voir pour comprendre les techniques et la méthode de communication employée pour que cette manipulation semble réaliste.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications