Source : Le Figaro, Jean-François Kahn, 20-01-2017

FIGAROVOX/TRIBUNE – Fin 2016, le régime syrien s’emparait de l’Est d’Alep, contrôlé depuis 2012 par les rebelles, pour certains djihadistes. Jean-François Kahn craint une forme d’autocensure alors que c’est en affrontant la réalité qu’on mettra en échec les campagnes de désinformation.


Jean-François Kahn est un journaliste et écrivain français, historien de formation. En 1984, il crée L’Événement du Jeudi puis, en 1997, l’hebdomadaire d’information Marianne dont il est le directeur jusqu’en 2007.


Depuis trois semaines j’attends.

Quoi ?

Que les envoyés spéciaux se précipitent à Alep et répondent enfin à ces questions: qui étaient exactement les rebelles qui contrôlaient l’Est de la ville, démocrates? Islamistes modérés? Islamistes radicaux? Que s’est-il vraiment passé sous leur domination et pendant les destructrices reconquêtes, comment réagit la population, y a-t-il eu des exécutions de civils et qui s’en est rendu coupable (ou le plus coupable)?

Pour l’instant, j’attends toujours. Les médias et sites d’information poutinesques ou pro-Assad multiplient les témoignages, ou pseudo témoignages, à sens unique et triés sur le volet qui confortent, évidemment, leur vision des choses. Mais, en face, rien. A une information unilatérale et biaisée, répondrait-on par une autocensure? Ici, voilà ce que je veux entendre et, là, voilà ce que je ne veux pas entendre. Désinformation passive contre désinformation active.

Lire la suite : Le Figaro, Jean-François Kahn, 20-01-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

83 réponses à Jean-François Kahn : pourquoi cet étrange silence médiatique depuis la chute d’Alep ?

Commentaires recommandés

Fritz Le 26 janvier 2017 à 01h33

Le seul intérêt de cet article, c’est qu’il révèle la structure mentale de Jean-François Kahn.

Kahn joue au franc-tireur, mais il protège bien ses arrières :

– les sites poutinesques et pro-Assad, [Modéré] pratiquent une désinformation active, ou une information unilatérale et biaisée, en multipliant les témoignages et pseudo-témoignages orientés, comme celui de Pierre Le Corf : c’est une “désinformation pour le mal”.

– les médias dominants sont seulement coupables de maladresses, d’une désinformation passive par autocensure, mais rassurez-vous bonnes gens, Le Monde et Libé nous désinforment pour notre bien.

Je passe sur le prêchi-prêcha “il était juste de soutenir la résistance afghane… il était juste de soutenir le peuple kosovar… il était juste de diaboliser le tyran Saddam Hussein…” : notons quand même que Kahn accepte toutes les prémisses de la propagande de guerre, même quand il feint de s’opposer aux guerres de l’Occident.

Kahn ou le faux dissident.

  1. Fritz Le 26 janvier 2017 à 01h33
    Afficher/Masquer

    Le seul intérêt de cet article, c’est qu’il révèle la structure mentale de Jean-François Kahn.

    Kahn joue au franc-tireur, mais il protège bien ses arrières :

    – les sites poutinesques et pro-Assad, [Modéré] pratiquent une désinformation active, ou une information unilatérale et biaisée, en multipliant les témoignages et pseudo-témoignages orientés, comme celui de Pierre Le Corf : c’est une “désinformation pour le mal”.

    – les médias dominants sont seulement coupables de maladresses, d’une désinformation passive par autocensure, mais rassurez-vous bonnes gens, Le Monde et Libé nous désinforment pour notre bien.

    Je passe sur le prêchi-prêcha “il était juste de soutenir la résistance afghane… il était juste de soutenir le peuple kosovar… il était juste de diaboliser le tyran Saddam Hussein…” : notons quand même que Kahn accepte toutes les prémisses de la propagande de guerre, même quand il feint de s’opposer aux guerres de l’Occident.

    Kahn ou le faux dissident.


    • Sébastien Le 26 janvier 2017 à 09h01
      Afficher/Masquer

      JFK est un habitué des faux débats et autres colloques bidons sur la liberté de la presse auxquels il a été invité maintes et maintes fois.
      Il faut que je fasse un dessin?


    • Iloveit Le 26 janvier 2017 à 09h46
      Afficher/Masquer

      Faux dissident, mais faux chien de garde aussi. Car ce n’est pas un Patrick Cohen ou un Joffrin qui se distingueraient à qualifier de “désinformation” la propagande impérialiste, faisant ainsi reculer les frontières du cercle de la raison, cet entre soi comme gage de crédibilité.


      • Libraire Le 26 janvier 2017 à 10h51
        Afficher/Masquer

        Je sens là le type prèt a retourner sa veste, au cas ou……
        D’autres suivront, nous racontant qu’ils ont changé d’avis , qu’ils ont réévalué leur point de vue, se battront la coupe du bout des lèvres, car seuls les imbéciles ne changent….
        Mais ils sont allés trop loin dans leurs rôle de roquet, ils ont mordus les faits jusqu’à l’os, ils se sont repus de la chair de la vérité, au delà même parfois de ce que demandaient leurs bons maîtres.
        Jusqu’au point ou ils se sont définitivement décrédibilisés à nos yeux. Quand bien même un jour ils se décideraient à faire leur boulot correctement.


        • Eric83 Le 26 janvier 2017 à 14h00
          Afficher/Masquer

          Les retournements de veste vont connaître une croissance exponentielle et probablement rapidement suite à la “bombe” politique que vient de faire exploser Tulsi GABBARD, membre du congrès US, de retour de Syrie.

          Ses propos sont accablants à l’encontre des Etats, y compris les US, dont l’objectif n’était pas la “démocratie” et la liberté du peuple Syrien mais le renversement d’Assad en se rangeant du côté des terroristes.
          Les médias MSM , qui ont déjà pris une grosse claque avec l’élection de Trump vont en prendre une autre lorsque les nombreux citoyens qui ont cru à la narrative-système sur la Syrie vont enfin être informés.
          http://original.antiwar.com/tulsi_gabbard/2017/01/25/the-syrian-people-desperately-want-peace/


          • marc Le 26 janvier 2017 à 16h35
            Afficher/Masquer

            l’espoir fait vivre… mais il ne faut pas tomber dans la naïveté… je ne crois pas que les médias de masse vont connaître le moindre changement important avant longtemps… il faut rester conscient de l’énorme machine dont il est question…

            l’élection de trump est un marqueur dans le temps qui est important symboliquement… le début de la fin des mass médias… mais ces derniers ont encore un grand avenir devant eux, car le public continue à les réclamer tels qu’ils sont… les gens ne demandent pas à être informés avec précision, ils demandent simplement un résumé concis des “actualités”, avec de la douceur dans la voix, un langage apaisant, et une transition facile vers les divertissements etc, afin de supporter le boulot improductif et ennuyeux qui occupe a moitié de leur vie


          • Ovuef2r Le 27 janvier 2017 à 06h58
            Afficher/Masquer

            “Il n’est pire sourd que celui qui ne veut point entendre”. Le seul relais capable de donner une audience mondiale (occidentale) au rapport de cette dame s’appelle D J Trump. Et encore, même avec lui nos médias sont très sélectifs et n’entendent que ce qui les conforte dans leurs aprioris..


      • Alfred Le 26 janvier 2017 à 11h04
        Afficher/Masquer

        Il s’agit du même camp en fait. Il y a juste le gentil flic et le méchant flic c’est tout. Cohen aboie fort et Khan va chercher les brebis égarées par la main en douceur.
        Khan est bien un faux dissident et un vrai chien de garde. Un Picard de l’obs qu’on a vu récemment c’est la pietaille de l’armée de la désinformation (Il comprend pas tout) et Cohen le capitaine grande gueule. Khan c’est le vétéran des forces spéciales. Ancien haut gradé (il a déjà dirigé un papelard) c’est celui des missions fines: Il faut rattraper le coup après le gros gros gros plantage, aller chercher les dégoutés. Alors il faut un petit peu d’intelligence (ce qui manque en général dans la presse : souvent le mensonge est bête car il devient feignant en l’absence de sanctions). Donc khan est chargé de nous dire avec grande habileté que la terre est plate. Le seul problème est que toute son habileté ne peut masquer le fait qu’elle est ronde et qu’il ment salement. Ce monsieur prend vraiment très consciencieusement les gens pour des cons.
        Avec un picard le mépris suffit. Avec un Khan la colère commence à monter sérieusement. Je lui souhaite de réserver une place sur la “rat line” en cas de libération.


    • moshedayan Le 26 janvier 2017 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Merci l’ami Fritz,
      effectivement il est trop facile de “protéger ses arrières” en tapant sur l’un et sur l’autre.
      Moi, dès le début, du moins 2-3 semaines après avoir vu des reportages russes sur la guerre en Syrie, bien avant la libération d’Alep, dès 2011 en fait, j’avais pris le “mauvais parti” d’Assad. Pourquoi ? C’est simple, je voyais que les reportages russes montraient tout autre chose sur cette guerre. Et comme, je faisais le lien avec le “bazar libyen” je ne voyais pas les motifs du discours occidental sur la Syrie comme valables – en plus des atrocités commises par les “islamistes” sur les chrétiens et les soldats de l’Armée légale…
      Jean-François Kahn est plaisant à écouter mais ses positions intellectuelles “ne tiennent pas toujours la route”: elles relèvent parfois de “l’opportunisme facile”.
      Savoir prendre parti, avec les risques qui arrivent peut-être : cela s’appelle le courage intellectuel.


    • Tonton Poupou Le 26 janvier 2017 à 12h15
      Afficher/Masquer

      bof ! finalement la “désinformation passive” serait elle plus (ou moins) grave qu’un “troussage de soubrette” ? n’est ce pas ?
      Voilà un bon thème de réflexion et de dissertation pour notre valeureux pourfendeur (de quoi ? au fait !) et spécialiste du défonçage de portes ouvertes. ça mériterait au moins un “papier” coco !


    • Chris Le 26 janvier 2017 à 13h40
      Afficher/Masquer

      “Il était juste de soutenir la résistance afghane à l’invasion soviétique”
      J’ai arrêté ma lecture là.
      Je ne suis pas historienne, mais j’ai une bonne mémoire.
      “l’invasion soviétique” fut le résultat de la demande faite par le gouvernement de Kaboul (à l’époque “communiste” : quelle horreur ! Epoque où les femmes fréquentaient l’Uni sans voile et pour certaines plus hardies, en mini-jupe) pour contrer la guerilla moudjahidine (les ancêtres des Talibans) financés et armés par les USA, via le Pakistan.
      Vous connaissez la suite…


      • RGT Le 27 janvier 2017 à 18h54
        Afficher/Masquer

        Encore faut-il préciser que le PC Afghan avait pris le pouvoir dans des conditions pas très “démocratiques” et sans l’aval de Moscou.
        L’URSS préférait en effet avoir un “pays tampon” à ses frontières qui reste “neutre” afin de ne pas avoir de problèmes avec ses voisins.

        Par contre, il faut reconnaître que ce gouvernement a réellement fait du bon boulot (pas dans le sens que l’entend notre ex-sinistre des affaires étrangères), particulièrement au niveau social et au niveau des discriminations à l’encontre des femmes.

        Quand les “moudjahidin” en provenance du Pakistan et de l’Arabie Saoudite ont commencé à foutre le bordel, le gouvernement Afghan a demandé l’aide des russes qui ont longtemps hésité car ils sentaient venir le bourbier.

        Finalement ils y sont allés à contre cœur, pas par souci “expansionniste” mais pour éviter de passer pour des “traîtres” auprès des autres pays “socialistes”.

        Ensuite ça a été le désastre, ce qui a ravi les stratèges US car ils avaient enfin leur revanche sur l’affront du Viet-Nam.


    • triari Le 26 janvier 2017 à 14h53
      Afficher/Masquer

      Marianne est un torchon : ses unes agressives contre Sarkozy ont réussit l’exploit de le rendre sympathique…c’est pour vous dire à quel point il serait urgent de couper les aides de l’état à la presse et de laisser un “journal” comme Marianne mourir le plus vite possible.


  2. Kami74 Le 26 janvier 2017 à 02h29
    Afficher/Masquer

    Étant donné la gravité des faits rapportés par les médias commerciaux mi-décembre (rappelez-vous, on nous annonçait qu’un massacre avait commencé), on peut effectivement s’étonner du silence radio qui s’est subitement installé… Mon interprétation est qu’il y a des limites à l’énormité des mensonges que mêmes les meilleurs propagandistes peuvent diffuser, et nos médias se sont rendu compte qu’ils étaient allés trop loin. Il devenait donc urgent de changer de sujet et de passer à autre chose…

    Un exemple au hasard pour nous remettre dans l’atmosphère :
    http://www.francesoir.fr/politique-monde/alep-les-troupes-du-regime-se-livrent-des-massacres-sur-les-civils-dans-les-quartiers-rebelles-morts-exactions-violences-femmes-enfants-milices-tueries
    « Les témoignages provenant des habitants sont terrifiants. »
    « D’après Abd el Wahab Abou Zeid, militant de l’opposition interrogé par RFI, la ville est dans une situation apocalyptique. »
    « La violence des troupes du régime semble ne pas avoir de limites. »
    « Une journaliste indépendante sur place décrit certains se demandant s’ils ne devraient pas tuer leur femme et leurs enfants pour leur donner une mort “plus douce” plutôt que d’être massacrés par les nervis du régime. » (notez la précaution rhétorique pour justifier l’invraisemblable : l’info vient d’une “journaliste indépendante”, on est donc prié de gober sans protester)
    « Ils sont en train de commettre un génocide. »


    • Louis Robert Le 26 janvier 2017 à 15h09
      Afficher/Masquer

      @ Kami74

      Grand merci pour le rappel de ces quelques affirmations entendues durant la récente crise d’hystérie médiatique. Comme on le voit aux USA, elles soulèvent l’exigence aujourd’hui essentielle:

      1. dans chaque cas, donnez-nous maintenant. les PREUVES! Nous exigeons de vous, les médias, les PREUVES que ces affirmations étaient véridiques!

      Voilà bien l’exigence qui terrorise ces bonnes gens qui ont déjà épuisé toutes leurs réserves de crédibilité… Leurs greniers sont vides, désertés même par les rats. C’est pourquoi ils tentent de se faire oublier, doublement terrorisés à la seule pensée que nous en venions à notre seconde exigence:

      2. en l’absence de toute PREUVE, avouez nous donc avoir MENTI effrontément, rétractez-vous et excusez-vous tous publiquement, l’un(e) après l’autre, deux fois plutôt qu’une, à la une de vos publications, au tout début de vos émissions, de vos débats, etc.

      De tels aveux, à raison, ils/elles craignent de ne pas se remettre. D’où leur silence… néanmoins de mort.


  3. Louis Robert Le 26 janvier 2017 à 02h44
    Afficher/Masquer

    “La question est celle-ci : même au profit d’une cause juste toute désinformation, active ou passive, est-elle licite ?”

    ***

    Que de mal se donne M. Kahn pour tourner encore autour du même pot! Décidément, il faut que le malaise qu’il éprouve soit ancien et bien profond… ce qui se comprend assez.

    1. Lorsqu’on lutte pour une cause juste, on n’a nul besoin de recourir à la désinformation comme l’ont fait l’Empire et ses complices occidentaux depuis des décennies et dans tous les conflits impérialistes qu’ils ont menés.

    2. Les conflits impérialistes auxquels M. Kahn réfère furent menés par l’Empire et ses complices à des fins qui restent, aujourd’hui encore, inavouables, comme il en témoigne lui-même, continuant d'”attendre” que d’autres que lui se mettent à table… sans, bien sûr, trouver preneur.

    3. Aucune désinformation n’existe pour le bien. Post-vérité, post-justice et post-moralité ne sont qu’imposture ne contribuant qu’à l’abolition de l’homme, devenu marchandise dans des sociétés corrompues, décadentes et qui devant nous s’effondrent par une nouvelle “trahison des clercs”.


  4. PatrickLuder Le 26 janvier 2017 à 04h05
    Afficher/Masquer

    Informer => du latin “formare” qui signifie façonner, composer, mise en forme …

    Faut-il à ce point délaisser toute information au moment des événements pour ne plus que se fier qu’à la reconstruction, des années après, par les historiens et scientifiques ?

    Dans ce cas là (faits historique contrôlés) qu’en es-t’il des guerres de l’ex-Yougoslavie, de l’Afghanistan, de l’Irak (si déjà disponible), de la Lybie, etc, sans oublier les pays d’Amérique du sud et d’Afrique ?

    N’aurions-nous pas déjà des leçons à tirer pour l’évolution de nos sociétés “modernes” ?


  5. Nerouiev Le 26 janvier 2017 à 06h14
    Afficher/Masquer

    Je n’ai jamais lu un langage aussi fourbe que celui-ci. Mais qu’attend-t-il pour faire le premier pas ? Son problème c’est que le monde vient aussi de changer, et que pour ce premier pas il ne sait pas quelle est la bonne direction. Au juste qui est-il si tout est faux pour lui ?


  6. Ludovic Le 26 janvier 2017 à 06h42
    Afficher/Masquer

    Kahn fait allusion aux massacres de la “décennie noire” en Algérie. Le problème c’est que beaucoup dénoncent également une désinformation sur le sujet, mais dans le sens exactement inverse : http://www.algeria-watch.org/mrv/mrvmass/halte.htm (l’article d’époque de Bruno Etienne… au Figaro est particulièrement révélateur).


  7. alain Le 26 janvier 2017 à 07h25
    Afficher/Masquer

    Chute ou libération d’Alep, déjà dans la question de JFK une ambiguïté et/ou un parti pris !


  8. douarn Le 26 janvier 2017 à 08h06
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    …qui contrôlaient l’Est de la ville, démocrates? Islamistes modérés? Islamistes radicaux? Q…

    N’y a t-il que moi que cela interpelle? c’est quoi un islamiste modéré? Les émirs saoudiens wahabites, financeurs du terrorisme internationnal et coupeurs de tête que la république française reçoit en grande pompe sont ils des islamistes modérés? L’association de ces 2 mots opposés ne serait elle pas un élément de langage de propagande pour rendre la position des occidentaux acceptable aux yeux du petit peuple?
    Je propose donc aux commentateurs un petit concours d’éléments de langage :
    – fasciste sympa
    – génocidaire aimable
    – dictateur rigolo
    – média main stream honnête
    Allez maintenant, faites vous plaisir


    • Feubeuh Le 26 janvier 2017 à 15h43
      Afficher/Masquer

      ebe ici, c’est le Hezbollah et les milices shiites iraniennes …


    • juliettedesesprits Le 26 janvier 2017 à 18h52
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison c est comme si on parlait de nazi modérés!
      Monsieur Khan ménage la chèvre et le chou: voulant apparaître comme un lecteur lambda qui se pose des questions en effet sur ce silence médiatique, mais soucieux de ménager ses petits camarades journalistes. Particulièrement faux cul!!!


    • RGT Le 27 janvier 2017 à 19h01
      Afficher/Masquer

      Il manque aussi deux oxymores à votre liste à la Prévert :

      – Un politicien professionnel intègre,
      – Un DSK chaste.

      Vous le répondrez que c’est la même chose, à quelques nuances près.


  9. Toff de Aix Le 26 janvier 2017 à 08h10
    Afficher/Masquer

    Et dire que j’admirais ce type. Mais ça, c’était “avant”. Avant que j’ouvre les yeux sur la réalité du journalisme dans ce pays.


    • RGT Le 27 janvier 2017 à 19h05
      Afficher/Masquer

      J’avoue que je préfère largement son “frère ennemi” Axel.

      C’est un excellent scientifique doublé d’un très grand humaniste.

      On comprend pourquoi ils n’arrêtent pas de se “chamailler”.


  10. Briska Le 26 janvier 2017 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Je fais un procès d’intention, mais je trouve dans ce texte presque un aveu. Celui de connaître parfaitement l’état des choses sur le terrain et sur la scène internationale, la réalité des rapports de force tant intérieurs que diplomatiques. Il danse trop parfaitement en lisière du politiquement correct, alors qu’il porte à chacune de ses interventions des prémisses, qui, si on les menaient à terme intellectuellement, auraient toutes leur place dans ce blog.
    C’est personnel, subjectif, mais je trouve cet article trop net, trop propre, trop bien ciblé pour que cela soit le fruit d’une sincère défense du journalisme non-“biaisé”.


    • DONO Le 26 janvier 2017 à 08h39
      Afficher/Masquer

      Le caractère de J-F Khan est foncièrement “centriste”….il se disait centriste presque centriste révolutionnaire. Voilà le résultat: il dit ce qu’il constate et croit sans trop creuser car cela serait pas centriste. Rien de plus à attendre d’un centriste!


      • Gonzo Le 26 janvier 2017 à 09h11
        Afficher/Masquer

        Centriste …. Kahn!? fondateur de Marianne!?

        Il est pratiquement certain qu’il n’y a pas eu tentative violente de viol …. il ne s’agit que d’un troussage de domestique. jfk

        je me demande qui peut trouver cet homme centriste.


        • sauldetarse Le 27 janvier 2017 à 18h25
          Afficher/Masquer

          Je dirais que ce Monsieur fait dans la tiédeur, ni chaud ni froid.
          Il ne tranche pas.
          C’est un confort qu’il s’octroie.
          Mais personne n’est dupe.
          Aujourd’hui informer veut dire aussi aller à la source, chercher, enquêter.
          Mais pourquoi Mr Kahn ne va-t-il pas en Syrie, il a sûrement une carte de Presse.
          Un certain nombre d’occidentaux y sont aller sans être “journaliste”…


  11. bluetonga Le 26 janvier 2017 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Désolé JFK, mais pas d’absolution sans confession pleine et sincère!

    C’est quoi cette incantation molle? Oui vous les journalistes avez pris parti pour un camp, oui vous avez abdiqué toute objectivité, oui vous trahissez chaque jour que dieu fait vos lecteurs, auditeurs, téléspectateurs en répandant le mensonge, assumé ou par omission.

    Et le pire c’est que c’est tellement évident qu’il vous est devenu pratiquement impossible de le nier.

    La moindre des choses, ce serait d’en avoir honte. Pas de nous seriner ces litanies de demi-regrets, de demi-remords. Un peu de Classe quoi : du Cerveau, du Cœur, des Couilles… ou la boucler.


  12. LBSSO Le 26 janvier 2017 à 08h48
    Afficher/Masquer

    Ne pourrait-on voir de temps en temps, aussi ,ce que l’on peut retenir d’intéressant dans une déclaration,un article, une intervention fussent-t-ils de JFK ? De quelles évolutions ils participent?

    Oui le mot “licite” du texte peut être interprété dangereusement.Il me déplaît dans ce contexte.

    En même temps,JFK demande à la presse,aux journalistes de faire leur boulot d’enquête,de terrain,d’investigation sans quoi ils continueront à perdre leur lectorat au profit d’autres media.
    JFK s’est trompé parfois,mais beaucoup de journalistes qui ont débuté reconnaissent aujourd’hui ,avec un brin de nostalgie,qu’ils ont été à bonne école .
    Est-ce un appel désespéré à une presse moribonde?
    Davantage.J’y vois une opportune mise en garde.


    • martin Le 26 janvier 2017 à 09h36
      Afficher/Masquer

      Décidément, Kahn est incorrigible

      Dans sa tentative desespérée pour sauver l’honneur de la presse, il ne fait que souligner un peu plus le défaut général d’objectivité. Demande-t-on à un menteur professionnel de dire un peu la vérité pour sauver son honneur? C’est pitoyable.

      En outre, les postulats énoncés n’ont absolument rien d’évident. Fallait-il soutenir les rebelles afghans? Certes, le pays a connu de graves difficultés économiques provoquées en partie par le régime communiste, mais d’un autre côté la condition des femmes et l’alphabétisation ont grandement progressé dans la période. Je ne prétends pas trancher, mais l’évidence n’y est pas, c’est certain. Surtout si on songe à l’idéologie obscurantiste de bien des groupes combattants.

      Tout est truqué dans le discours de Kahn, il me fait penser à ceux que Truffaud nommait “les faux martyrs”.

      DM


    • Louis JULIA Le 26 janvier 2017 à 09h45
      Afficher/Masquer

      Le premier boulot d’enquête consiste à revoir le contexte historique des faits que l’on évoque. Or, JFK écrit “Il était juste de soutenir la résistance afghane à l’invasion soviétique: pour autant, ”
      Là, il évite soigneusement de regarder en arrière et de rappeler qu’il ne s’agissait absolument pas d’une “invasion”, le gouvernement afghan de l’époque ayant appelé la Russie à l’aide. Tout comme la Syrie d’Assad l’a appelée à l’aide.
      En conclusion,JFK ferait mieux d’abandonner cette posture de donneur de leçons journalistique et de faire, lui, correctement son travail de journaliste, et surtout pas de condamner le travail des confrères avec des qualifications comme “poutinien”, ce qui le rabaisse au niveau des trolls que l’on croise dans les commentaires des article de nos média (trolls qui sont, de plus en plus, en mauvaise posture face au nombre grandissant de lecteurs qui combattent la ligne éditorial des nos médias et dénoncent la russophobie étatique et le dénigrement systématique des actes de la Russie et du gouvernement syrien.


      • sauldetarse Le 27 janvier 2017 à 18h30
        Afficher/Masquer

        Ils sont tous pareils, les BHL, JFK, Finkelkraut, Glucksmann et co…
        Donneurs de leçons avec une posture victimaire…


    • LBSSO Le 26 janvier 2017 à 19h25
      Afficher/Masquer

      Votre rhétorique est classique .Prendre un point ,tourner le couteau dans la plaie pour affaiblir votre contradicteur sur l’essentiel de son discours .
      Utilisez-le cet article ,utilisez-le svp sur l’essentiel au lieu de le dénigrer nom d’une pipe (1).
      Avant hier, je l’ai fait suivre à des proches anti Poutine ou Trump .Vous savez quoi ? En ouvrant ma boîte mail perso, il y a 20mn,l’un,chef d’entreprise, m’a dit qu’il n’apportait aucune crédibilité à JFK qui n’avait vécu que d’argent public(fermer le ban), l’autre (c’est peu mais un début ) se demande si finalement “F Hollande a fait les bons choix diplomatiques”. Je lui dis quoi à ce dernier:”t’es un gros nul ,je te l’avais dit ” ou “la prochaine fois ,approfondis la question”?

      (1) 🙂
      “Au XVIIIe , la comédie se faisait vulgaire. Suite à des plaintes concernant les jurons religieux (Nom de Dieu, Bonté divine…), on inventa de nouveaux jurons. Elle décida alors de créer de toute pièce des exclamations ridicules : saperlipopette, nom de nom… et nom d’une pipe.”


  13. jpcd Le 26 janvier 2017 à 09h10
    Afficher/Masquer

    C’est assez inattendu mais c’est dans Paris-Match qu’on trouve, sous la plume et la caméra de Régis Le Sommier, le témoignage qui sauve l’honneur de la profession: ” La chute d’Alep a été d’un point de vue journalistique une leçon pour moi. Depuis le quartier de Ramouseh où j’assistais en direct à l’évacuation des rebelles, je lisais sur internet des propos de confrères, de ministres ou d’hommes politiques, qui me décrivaient des choses qui n’étaient pas la réalité de ce qui se produisait devant mes yeux. Je veux bien considérer que la situation sanitaire dans la poche rebelle fut très dure, que la reddition présentait des risques d’exactions, mais pendant les cinq jours que j’ai passés à Alep, il n’y a eu ni frappes aériennes ni tirs d’artillerie. Ce n’était ni Guernica, ni Srebrenica”. http://www.parismatch.com/Actu/International/La-chute-d-Alep-Est-un-temoignage-pour-l-histoire-1166348#


    • jpcd Le 26 janvier 2017 à 09h37
      Afficher/Masquer

      Le même Regis Le Sommier avait provoqué une pétage de plombs d’Elizabeth Guigou en expliquant que la province d’Idlib était tenue depuis trois ans par les islamistes avec charia et posters de Ben Laden dans les rues. Et que la France partageait une responsabilité en soutenant de facto les islamistes: https://www.youtube.com/watch?v=Df7pG8amSsM
      Le débat (octobre 2016) se poursuit par un parallèle avec la bataille de Mossoul
      sur laquelle, en effet, règne un silence de plomb (à part quelques reportages embedded) depuis des semaines malgré un rapport de l’ONU début décembre faisant état d’une nombre morts civils considérable.


      • Eric83 Le 26 janvier 2017 à 12h12
        Afficher/Masquer

        Il serait intéressant de convier à nouveau Le Sommier et Guigou pour faire le point en cette fin janvier 2016 sur la situation à Idlib. Qui était objectif et qui participait à la propagande ?

        “JFC (Al Qaeda) attaque les groupes “traîtres” inclus dans les pourparlers d’Astana, Ahrar al-Cham en tête (délicieux cadeau empoisonné du Kremlin…) Les qaédistes pillent les dépôts d’armes, enlèvent les QG, allant jusqu’à utiliser l’arme de l’attentat-suicide qu’ils réservaient jusque-là aux ennemis de guerre”.
        “Ahrar al-Cham semble quelque peu dépassé et menace Jabhat Fateh al-Cham d’une guerre totale. Si les deux principales composantes de la rébellion s’affrontent ouvertement, c’en est fini de l’Idlibistan”.

        http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/01/eris.html


  14. kasper Le 26 janvier 2017 à 09h13
    Afficher/Masquer

    Premier cours de première année a l’Ecole Superieure des Editocrates: comment voler au secours de la victoire.

    Mais il faut admettre qu’il relève un bien joli paradoxe: plus il est facile et sans danger de se rendre a Alep, et moins on nous informe sur ce qui s’y passe.


    • Louis Robert Le 26 janvier 2017 à 11h11
      Afficher/Masquer

      Il est à noter que nous avons eu droit (et que nous avons encore droit) au même traitement sur les “non-personnes” (Chomsky) du Donbass, du Yémen, de la Lybie, de la Somalie, du Honduras, etc. … liste sans fin…


  15. Nanker Le 26 janvier 2017 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Yves Thréard (rédac-chef du “Fig”) pourrait très bien envoyer à Alep George Malbrunot (journaliste de ce quotidien fin connaisseur du Moyen-Orient).Au bout d’une semaine sur place il y aurait de quoi faire un papier qui ferait voler en éclat tout le “narrative” des médias français aux ordres sur les gentils rebelles (dignes des Réublicains espagnols) et des valeureux Casques Blancs qui méritaient tant le Nobel de la Paix.
    Il y aurait aussi de quoi mettre par terre la rhétorique mensongère de Hollande et Fabius… mais voila «Le Figaro» appartient à Serge Dassault qui a tellement vendu d’avions “Rafale” grâce aux socialos qu’il n’a peut-être pas envie de manquer de respect à Hollande.

    Alors il n’y aura sans doute pas de reportage sur Alep dans «Le Figaro»… et quand la Gauche aura quitté le pouvoir en mai Alep sera oubliée.


  16. René Fabri Le 26 janvier 2017 à 10h33
    Afficher/Masquer

    Le pire, c’est que les grands médias vont sûrement entendre son appel.

    Je prévois qu’ils vont reparler d’Alep. Mais ils le feront en nous sortant deux ou trois petites histoires déplorables, en les gonflant à l’extrême, en les sortant de leur contexte, et en omettant les exactions plus grandes commises de l’autre côté.

    Jean-François Kahn sera alors satisfait.


  17. Nanker Le 26 janvier 2017 à 10h46
    Afficher/Masquer

    En parlant d’aveuglement médiatique :

    “Chose intéressante, Al Zinki, le mouvement “modéré” armé par Washington et qui avait décapité en direct un gosse de 12 ans, prend parti pour Al Qaeda. On comprend que la volaille médiatique préfère regarder ailleurs…”
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/01/eris.html


  18. Arnould Le 26 janvier 2017 à 10h48
    Afficher/Masquer

    Peggy Bruguière, journaliste indépendante?????


  19. Gabriel Le 26 janvier 2017 à 10h52
    Afficher/Masquer

    “De même, je vous le dis, il y aura plus de joie au ciel pour un pêcheur repentant que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de pénitence.” Luc, 15, 7.


    • Fritz Le 26 janvier 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      @Gabriel : Je le crois aussi. Mais je n’ai discerné aucun repentir sincère dans les propos de M. Kahn. Seulement les procédés rhétoriques de l’ancien directeur de Marianne.
      Alors que le texte de Luc, il me semble, parle de metanoia : “changer d’esprit”.
      “Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé.” Psaume 51 : 19.


      • LBSSO Le 26 janvier 2017 à 19h57
        Afficher/Masquer

        Vous ne discernez “aucun repentir sincère” et comprenez dans un autre commentaire “la structure mentale ” de JFK …..
        Personnellement n’étant pas psychanalyste je vois simplement un article qui peut convaincre des crédules qu’ils ont été roulé dans la farine.
        Sincère ou non ,je m’en moque,je n’en sais rien,je n’ai pas votre talent.En revanche quand il écrit par exemple avec ironie “ce qui signifie donc que les rebelles n’ont tué, en cinq ans, aucun civil? ” vous ne croyez pas que cela pèse davantage que votre sondage de “structure mentale” auprès des “naïfs” ?
        Veuillez me pardonner le ton ,ce soir, agacé d’un fidèle lecteur de vos posts.


      • LBSSO Le 26 janvier 2017 à 20h22
        Afficher/Masquer

        Vous ne discernez “aucun repentir sincère” et comprenez dans un autre commentaire “la structure mentale ” de JFK …..
        Personnellement n’étant pas psychanalyste je vois simplement un article qui peut convaincre des crédules qu’ils ont été roulé dans la farine.
        Sincère ou non ,je m’en moque , n’en sais rien et n’est pas vos aptitudes.En revanche quand il écrit par exemple avec ironie “ce qui signifie donc que les rebelles n’ont tué, en cinq ans, aucun civil? ” vous ne croyez pas que cela pèse davantage que votre sondage de “structure mentale” auprès des “naïfs” ?

        Quant au Psaume citez le en entier ” Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé: O Dieu! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit. » (Psaumes 51:19) ” et revoyez vos classiques car il est à l’exact opposé de l’esprit de vos commentaires (les deux cités).


        • Fritz Le 26 janvier 2017 à 21h28
          Afficher/Masquer

          1) Je ne juge pas l’homme Jean-François Kahn. Quant au psaume 51 que je connais bien, c’est le verset 19 que vous citez en entier. Il en compte 21.

          2) Sur le plan médiatique, je serai convaincu le jour où Kahn écrira : “Oui, je me suis trompé quand j’ai traité de cons les opposants au Traité de Maastricht… Je me suis trompé en traitant Saddam Hussein de salaud, alors qu’il représente un pays agressé et dévasté, et qu’il est mort courageusement… Je me suis trompé en soutenant la guerre de l’OTAN contre la Libye… J’ai été grossier en excusant mon ami DSK pour “un simple troussage de domestique”, et après le scandale soulevé par ces propos, j’ai menti quand j’ai annoncé que je mettais fin à ma carrière de journaliste”.

          http://www.lejdd.fr/Medias/Presse-ecrite/Actualite/Jean-Francois-Kahn-intervient-pour-la-derniere-fois-dans-Marianne-vendredi-320473?sitemapnews


          • Fritz Le 27 janvier 2017 à 10h52
            Afficher/Masquer

            Effectivement, on aurait pu commenter le silence médiatique pointé par Jean-François Kahn, et faire une comparaison entre le Kosovo (1999) et Alep (2016). Dans les deux cas, des accusations de génocide saturent les médias occidentaux. Au Kosovo, l’entrée des troupes de l’OTAN s’est accompagnée de la découverte de prétendus “charniers”, mais on n’a plus parlé de génocide. A Alep, la victoire de l’armée syrienne a été suivie d’un silence étonnant.

            Kahn aurait pu développer cette comparaison, au lieu de se fourvoyer dans une symétrie entre “désinformation pour le bien” et “désinformation pour le mal” qui trahit un conformisme peu soucieux de vérité. Je pense l’homme honnête, mais je trouve le journaliste malhonnête.


          • Fritz Le 27 janvier 2017 à 11h19
            Afficher/Masquer

            Et votre argument : utiliser les concessions de “l’adversaire” pour fissurer le mur du mensonge, me semble parfaitement recevable, mais plutôt à l’époque où la presse écrite dictait les opinions du peuple.

            Ce n’est plus le cas aujourd’hui, avec le déclin avancé de cette presse, et la floraison se sites de réinformation aussitôt qualifiés de “complotistes” par la même presse. Malheureusement, nous ne pouvons plus finasser.


  20. Gérard Le 26 janvier 2017 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Pour ma part et selon la maxime :

    “C’est dans l’énonciation de la vérité que gît la sécurité de tous les hommes”

    Donc, toute désinformation, même pour une cause juste, est fondamentalement illicite


  21. Olposoch Le 26 janvier 2017 à 11h13
    Afficher/Masquer

    Heureusement le 1er février ‘Le Monde’ lance son site de validation des news par… lui-même le journal de référence donc.
    ‘decodex’ se propose de mettre des gommettes de couleur pour aider les internautes ces vilains gamins à reconnaître les fake news.
    Vert pour la presse fiable et pro
    Bleu pour les sites satiriques
    Jaune pour les sites non fiables et/ou orientés
    Rouge pour les sites complotistes
    On apprend aussi que c’ est un effort coordonné puisque le RU, l’ Allemagne etc font la même chose au même moment.
    On ne dit pas si l’internaute qui aura choisi la bonne couleur recevra une sardine ou une cacahouète. ..


    • Alfred Le 26 janvier 2017 à 12h02
      Afficher/Masquer

      C’est gentil de nous mâcher le travail. Il suffira d’éviter les verts et d’aller se faire son idée sur les autres.
      (ils auraient pu nous faire des vignettes selon le type d’actionariat et la nature des aides reçues°.. nan j’décode).


    • Louis Robert Le 26 janvier 2017 à 12h08
      Afficher/Masquer

      “Révolution” des couleurs dans les médias corporatifs dominants!…

      Ils doivent indiquer aux gamins Français ce qu’IL FAUT penser, ressentir et faire, comment IL FAUT agir, quand IL FAUT rire, ce dont IL FAUT se méfier, ce qu’IL FAUT fuir, etc. “The show must go on”, la mise en scène orwellienne doit être impeccable et exhaustive.

      Nouveaux pas vers la censure brute, le “black-out” permanent, le grand trou noir de la fin où tout doit être englouti, dans l’oubli.

      Après le triomphe, Orwell sera dépassé, et de loin. Enfin, ils aboliront l’Homme.


  22. Philnosy Le 26 janvier 2017 à 11h15
    Afficher/Masquer

    L’hystérie des médias les dernières semaines avant que Alep soit reprise démontre la connaissance réel que les médias avaient de la situation. La chute d’Alep était pour eux comme pour tout les utilisateurs du mensonge le moment où ils ne peuvent plus échapper à l’humiliation de leur manque de courage. Mais comme la dignité n’est assurément pas le point fort d’un menteur, préparons nous a beaucoup d’indignité.


  23. Julie Le 26 janvier 2017 à 11h37
    Afficher/Masquer
    • Chris Le 26 janvier 2017 à 14h09
      Afficher/Masquer

      CNN insiste sur le “boucher Assad” et chaque fois, Gabbard répond “les Syriens décideront eux-mêmes, mais les USA doivent impérativement cesser d’armer la rébellion islamiste”


  24. UnKnown Le 26 janvier 2017 à 12h03
    Afficher/Masquer

    “Islamistes modérés”
    On ne s’en lasse pas de ce terme.

    Environ 150 000 personnes étaient présentes dans la poche d’Alep Est lors de la reddition.
    42 000 personnes, y comprit les combattants rebelles “””””modérés””””, ont été évacué par les bus.
    Les 108 000 restants étaient donc composés de la minorité des suppôts du régime d’Assad et de trolls du kremlin.


  25. Alfred Le 26 janvier 2017 à 12h13
    Afficher/Masquer

    Tant qu’on y est:
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/01/26/25001-20170126ARTFIG00121–l-aube-de-la-presidentielle-la-confiance-dans-l-etat-et-les-medias-s-effondre-en-france.php
    Vous ne devinerez jamais (au grand jamais) quelle est la conclusion d’un tel article?
    Allez si vous commencez à les connaitre… La conclusion est … que “hum hum est l’homme de son temps”! (et l’homme qu’il nous faut). Impayables!
    (chers commentateurs vous SAVEZ avant de lire l’article qui est cet homme, tellement nos élites et nos journalistes sont prévisibles. Allez vérifier vous aurez deviné juste).


    • jim Le 26 janvier 2017 à 12h32
      Afficher/Masquer

      Selon cette enquête la confiance dans les media aurait baissé de 5 points en 1 an pour tomber à 43%.
      L’enquête de Cevipof http://www.cevipof.com/fr/le-barometre-de-la-confiance-politique-du-cevipof/resultats-1/vague8/ voir slide 28
      est bien plus dure dans ses conclusions : confiance/défiance stable sur un an, 23%plutôt confiance 1% très confiance 46% plutôt pas confiance 29% pas du tout confiance.
      75% pas confiance…

      Je n’ai pas par contre la répartition par tranches d’âge.
      A mon avis, la défiance est plus forte chez les jeunes générations. Ce qui serait une excellente nouvelle, n’est ce pas grotesque Kahn?


  26. Pol Le 26 janvier 2017 à 13h36
    Afficher/Masquer

    Ahhh voui. Depuis le numéro du ravi de la crèche magistralement exécuté par Y. Calvi on a un silence radio assourdissant sur toutes les frequences bien pensantes. Le révisionnisme historique c’est pas toujours facile.


  27. christian gedeon Le 26 janvier 2017 à 13h56
    Afficher/Masquer

    Franchement les circonlocutions tiédasses de JFK m’inspirent un sentiment de dégoût…sa pensée est ,comment dire, marécageuse.Le problème n’est pas de savoir pourquoi on ne parle plus d’Alep,mais surtout pourquoi et comment de tels tombereaux d’insanités et de mensonges ont pu impunément être déversés pendant des mois à propos “du siège d’Alep”! Comment on a pu accréditer les errements les plus invraisemblables,les montages les plus ahurissants,comme ces fameux “casques blancs”(film nominé aux oscars,tiens donc,par les “résistants” de Hollywood,au passage). Comment on a pu à ce point ignorer l’autre Alep,et le martyre de ceux d’Alep Est tombés sous la coupe des islamistes !? JFK noie le poisson,façon Lacouture à propos des khmers rouges…c’est ignominieux,tout simplement.


  28. martin Le 26 janvier 2017 à 15h10
    Afficher/Masquer

    Eh oui!

    La confiance des français dans les médias dominants ne cesse de s’effondrer. Il serait pourtant simple d’en finir avec les commentaires bidons téléphonés, au choix, par l’actionnaire ou le pouvoir politique, et de recommencer à diffuser de l’information, faute de quoi les désabonnements vont se poursuivre ainsi que la catastrophe industrielle qui frappe la presse. Il n’y a qu’une issue. Pour le coup TINA!

    DM


  29. Caramba! Le 26 janvier 2017 à 15h11
    Afficher/Masquer

    Et bien il faut aller chercher l’information chez CNN: écoutez Tulsi Gabbard:

    https://www.youtube.com/watch?v=ID223ToMVxM&feature=youtu.be

    Il n’y a pas de “rebelles modérés”… “rebelles modérés” = cette antienne de tous les propagandistes occidentaux.


    • Kami74 Le 27 janvier 2017 à 00h15
      Afficher/Masquer

      Merci pour cette vidéo tellement instructive. Note aux journalistes qui lisent ce blog : cette dame qui n’est pas une professionnelle de l’information fait un bien meilleur travail que vous. Elle est simplement allée sur place recueillir des témoignages et nous en a fait un compte-rendu. C’est quand même autre chose que la reproduction verbatim de tweets et de communiqués du SOHR auquel le rôle de la presse commerciale semble se limiter.


  30. jojo Le 26 janvier 2017 à 15h45
    Afficher/Masquer

    Le brave petit soldat Khan semble avoir constaté QQ chose d’anormal dans la rhétorique médiatique des trente dernières années… Quand va-t-il donc nous parler de monsieur Franck Kitsun ? Ça aiderait les gens à comprendre si ce monsieur était aussi connu qu’un penseur comme Richard Trinquer.


  31. Feubeuh Le 26 janvier 2017 à 16h10
    Afficher/Masquer

    C’est fascinant… Alors que même Poutine reconnait aujourd’hui la présence d’une rebellion-opposition legitime à Bachar en invitant à la conférence d’Astana certains groupes rebelles présent lors de la défense d’Alep. Ici, rien n’avance.

    Il est inutile d’aller aujourd’hui à Alep. Les déportations ont vidés la ville des opposants qui preferent fuir en Turquie

    Quelques infos “fuitées” sur le projet de constitution rédigé par la Russie pour la Syrie. Je n’ose imaginer les commentaires si cela avait été du fait des US…
    https://sputniknews.com/politics/201701261050028006-text-syria-constitution/
    S’appuyant sur l’histoire et le précédent Irakien, il semblerait que les rebelles aient rejeté ces propositions.

    – 1 unique mandat de 7 ans
    – abolition charia
    – création d’une zone autonome kurde
    – force armée sans pouvoir lors des transitions et cocasse, ne devraient pas être utilisés comme un moyen d’oppression du peuple syrien.


    • TANAZACQ Le 26 janvier 2017 à 17h43
      Afficher/Masquer

      J’aimerais que quelqu’un de bien outillé établisse un recueil des preuves de complicité de mauvaise foi, de désinformation et de mensonge de J-F Kahn.


    • martin Le 26 janvier 2017 à 19h26
      Afficher/Masquer

      Il faut bien se renseigner

      La rébellion compte deux composantes principales: l’une liée aux frères musulmans, l’autre à Al Qaida. C’est la première, la “moins pire”, que Poutine a invité à Astana. Mais pourquoi? Les faits suivants en donnent une idée.

      Al Qaida et les frères musulmans se crêpent le chignon dans la région d’Idlib (ouin! pourquoi t’as été invité et pas moi!), dernier bastion fort des “rebelles”, et le 3+1 n’a rien d’autre à faire qu’à attendre qu’ils se soient bien déglingués mutuellement pour nettoyer les restes.

      C’est un peu “coquin” mais terriblement efficace.

      DM


    • Alfred Le 26 janvier 2017 à 19h50
      Afficher/Masquer

      Feubeuh vous êtes fatigant comme un jean François Khan.
      Le fait de négocier avec quiconque ne donne pas automatiquement une légitimité à une quoi déjà ah oui une rébellion-opposition (on est pas armés mais on l’est / on manifeste pacifiquement en tirant sur les flics). Les mots ont un sens hélas pour vous.
      Les Russes se font effectivement chambrer en ce moment par ce qu’ils invitent à la table des négociations une partie de ceux qu’ils appelaient terroristes pas plus tard qu’hier. Ça s’appelle probablement du pragmatisme et dénote une volonté d’aller vers la paix. Non?
      En tous cas la bande à alloush vous pouvez éviter de l’appeler terroriste si vous voulez ce sont quand même eux qui ont enfermé des femmes et des enfants dans des cages comme bouclier humain.
      Enfin vous parlez de déportations. Vous voulez insinuer que les baasistes crypto nazis (ils ont bien été entraîné à la torture par des nazis après tout) on mis la population dans des wagons à bestiaux à destination de la Turquie (et de l’UE)? Vous vous êtes trompé de mot alors ? Parceque ça ne s’est pas passé tout à fait comme ça…


  32. goldoni Le 26 janvier 2017 à 17h27
    Afficher/Masquer

    Alep se repeuple lentement mais sûrement. les démineurs russes avancent pas à pas mais efficacement. Les transports viennent d’être rétablis (chemin de fer, bus). Des engins de démolitions effondrent ce qui est précaire et des reconstructions, ici est là, sont en cours. Une délégations chinoises vient récemment de proposer des aides importantes pour des reconstructions d’équipements publiques notamment l’Hôpital Al-Kindi (QG d’al-Nusra pendant le siège) et l’hôpital ophtalmologique pour ce que je connais bien.
    Des commerces commencent à se réapprovisionner et à ce rythme l’activité commerçante sera rapidement à un très bon niveau. Par contre, toutes les entreprise d’Alep-Est ont été détruites… Les machines transférées à Idlib et surtout en Turquie très tôt au début de l’occupation. tout est à réinventer.
    Il serait très important que les journalistes puissent aller voir et écouter sur place ce que furent ces années d’occupation et de destructions. Non pas pour sauver l’honneur qu’ils n’ont pour la plupart pas, juste pour comprendre après le reset, comment ils se réalignent pour une nouvelle narration. Au fait, il y a toujours 200 militaires des forces spéciales françaises entre Idlib et Hassaké… A quoi servent-ils?


  33. 4KBlademaster Le 26 janvier 2017 à 17h30
    Afficher/Masquer

    Je ne savais pas trop où exprimer ma colère vis à vis du “Monde” donc je le fais dans les commentaires de cet article. Voilà qu’ils en appellent à 1984 dans leur argumentaire sur la “post-vérité”.

    http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/01/26/1984-de-george-orwell-est-en-tete-des-ventes-aux-etats-unis_5069648_4832693.html

    Orwell doit se retourner dans sa tombe. Les principaux menteurs et propagandistes du temps vont même jusqu’à titrer “la novlangue réactualisée à l’ère de Donald Trump”. C’est surréaliste et totalement inadmissible pour tous ceux qui depuis des années expliquent que le monde décrit par Orwell arrive à grande vitesse (surveillance de masse via objets connectés, inversion des valeurs, dénaturation du langage, infantilisation, conformisme jusqu’au boutiste, etc).

    Ils n’ont décidemment RIEN compris au monde qui y est décrit. C’est de plus en plus clair : la bien-pensance est le nouveau totalitarisme mis en place par les élites dirigeantes et leurs laquais sont arrivés à de tels niveaux d’aveuglement qu’ils commencent à incarner la banalité du mal.


  34. Krystyna Hawrot Le 26 janvier 2017 à 18h40
    Afficher/Masquer

    Pourquoi il ne prend pas lui même un avion pour la Syrie pour y voir ce qui s’y passe? Quelle mauvaise foi!


  35. Astrolabe Le 26 janvier 2017 à 18h54
    Afficher/Masquer

    JFK est un charlatan de l’information. Il sait très bien que personne n’ira pour voir et dire le contraire de ce qui a été raconté en occident, avec le risque de passer pour un pro-Poutine-Assad. Donc silence. C’est pourtant simple. Mais ce “guignol de l’info” va-t-il le dire ?


  36. LBSSO Le 26 janvier 2017 à 19h16
    Afficher/Masquer

    Votre rhétorique est classique .Prendre un point ,tourner le couteau dans la plaie pour affaiblir votre contradicteur sur la totalité de son discours, sur l’essentiel .
    Utilisez-le cet article ,utilisez-le svp sur l’essentiel au lieu de le dénigrer nom d’une pipe (1).
    Avant hier, je l’ai fait suivre à des proches anti Poutine ou Trump .Vous savez quoi ? En ouvrant ma boîte mail perso, il y a 20mn,l’un,chef d’entreprise, m’a dit qu’il n’apportait aucune crédibilité à JFK qui n’avait vécu que d’argent public(fermer le ban), l’autre (c’est peu mais un début ) se demande si finalement “F Hollande a fait les bons choix diplomatiques”. Je lui dis quoi à ce dernier:”t’es un gros nul ,je te l’avais dit ” ou “la prochaine fois ,approfondis la question”?

    (1) 🙂
    “Au XVIIIe , la comédie se faisait vulgaire. Suite à des plaintes concernant les jurons religieux (Nom de Dieu, Bonté divine…), on inventa de nouveaux jurons. Elle décida alors de créer de toute pièce des exclamations ridicules : saperlipopette, nom de nom… et nom d’une pipe.”


  37. rouille Le 26 janvier 2017 à 21h53
    Afficher/Masquer

    Ce qui est très ennuyeux dans cette sombre affaire, c’est qu’on a pas demandé l’avis des Français. Hollande a fait ses discours va-t-en-guerre humano-interventionistes, Fabius y est allé de ses appréciations de conducteur des travaux en ce qui concerne le bon boulot, Le Driand a vidé les armureries pour les refourguer aux terroristes et les médias ont enveloppé tout ça dans des infos provenant le l’OSDH constitué d’un seul homme habitant au Royaume Uni. BHL a hurlé au génocide de Guernica…

    En somme, ils ne sont pas nombreux et ils ont réussi le tour de force de terroriser toute la France dès qu’une voie dissidente s’élevait. Maintenant que la vérité transpire par tous les ports internet, Khan nous la joue pucelle effarouchée qui tente de minimiser les dégâts maladroitement. Pourtant le mal est fait et les Français sont considérés comme des traîtres et sont honnis de par le monde. Peut être devriont nous leurs demander quelques comptes?


  38. caliban Le 27 janvier 2017 à 01h09
    Afficher/Masquer

    A propos d’Alep, un parallèle plus intéressant que ceux listés par Jean-François Kahn est celui proposé par Thierry Mariani.

    Ce fut la prise de Phnom Penh il y a 40 ans et l’aveuglement des journalistes qui jugeaient avec bienveillance la révolution “paysanne” des putchistes, les Khmers rouges
    http://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2015/04/17/26010-20150417ARTFIG00292-17-avril-1975-phnom-penh-tombe-aux-mains-des-khmers-rouges.php

    En Syrie, il semble que les medias aient pris fait et cause pour une révolution démocratique … qui n’existe pas, ou plus depuis 2012. C’est le même type d’erreur consistant à voir le monde en bichromie.


  39. Krokodilo Le 27 janvier 2017 à 11h15
    Afficher/Masquer

    Sur l’Ukraine également c’est le silence radio dans les grands médias. Pourtant, avec leur succession de lois contre la langue russe, ils plongent en plein Farenheit 451, la dictature qui brûle les livres (ils viennent d’interdire les livres en russe, même à usage privé paraît-il).
    Autre exemple récent de manip, un bandeau de BFM-TV annonçant que la Russie avait voté une loi dépénalisant les violences domestiques, sans autre détail sur le texte de loi ni explications. En lisant ça, on comprend forcément qu’en Russie on peut maintenant cogner sa femme tant qu’on veut, c’est légal voire culturel ! En fait, renseignement pris auprès de russophone, ce n’est pas réellement ça. il s’agit de ne pas condamner automatiquement à la première violence domestique (mettons, une gifle violente suivie d’un dépôt de plainte, des assiettes qui volent dans une dispute embrouillée, etc.) un peu comme notre juge tiendra compte des circonstances, des antécédents et de la jurisprudence.


  40. Evan Le 27 janvier 2017 à 18h35
    Afficher/Masquer

    Ce silence médiatique est en parti du par la monopolisation de l’information par l’investiture de Trump et les affaires politique en France.


Charte de modérations des commentaires