Une nouvelle preuve de l’intégrité de certains médias… Cela en devient fascinant, surtout après la bouffée délirante d’Alep, alors qu’ils n’ont que le mot fake news à la bouche…

Bref, comment attenter une fois de plus à la Démocratie, et faire le jeu des populistes.

Il va devenir temps de réfléchir sérieusement aux moyens de sanctionner de telles violations de la Charte d’éthique professionnelle des journalistes.

Ce que contient le rapport de 35 pages qui accable Donald Trump

Source : Le Nouvel Obs, Boris Manenti, 11-01-2017

Une série de notes rédigées par un ancien agent du contre-espionnage britannique met en relief le chantage exercé par la Russie sur le président américain élu.

OB : et hop, on passe d’un rapport probablement bidon à un “chantage” déjà devenu réalité…

À quelques heures de sa toute première conférence de presse en tant que nouveau président américain, Donald Trump se voit accablé par un rapport de 35 pages. Celui-ci détaille le “programme Trump”, mis en place par le Kremlin ces dernières années, pour obtenir des éléments compromettants sur le millionnaire élu président des Etats-Unis, afin de le faire chanter notamment sur la base d’une sextape.

Composé d’une série de notes datées de juin à décembre 2016, le rapport aurait été rédigé par un ancien agent des services secrets britanniques pour le compte d’opposants politiques à Donald Trump.

OB : donc du très très lourd : un rapport fuité d’une barbouze, qui n’est plus en poste (viré ?), britannique, payé par les opposants de Trump… Relisez bien la phrase précédente…

Plusieurs médias américains soulignent qu’il est jugé crédible par le renseignement américain, dont CNN et le “New York Times” qui rapportent que les chefs du renseignement ont présenté un résumé du rapport à Donald Trump, mais aussi au président sortant Barack Obama et à plusieurs responsables du Congrès.

L’intéressé a rejeté en bloc sur Twitter ce rapport, criant aux “fausses informations” et à “une chasse aux sorcières totale !” Le site Buzzfeed a publié l’intégralité des 35 pages du rapport, mardi, précisant qu’il n’est pas en mesure de l’authentifier. Le contenu n’a pas non plus été certifié par des sources officielles.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, “l’Obs” s’est plongé dans les 35 pages du rapport.

OB : j’espère qu’il a pris une bonne douche après…

# Mise en place de chantages

La note de juin 2016 va plus loin que la sextape, affirmant que les éléments compromettants collectés par les services secrets russes servent depuis à “faire chanter” Donald Trump.

Sur la base d’un témoignage d’un officier des services de renseignement russes, le FSB “a fourni aux autorités suffisamment de matériel embarrassant sur le candidat républicain à la présidentielle qu’elles peuvent le faire chanter si elles le souhaitent.”

# Une sextape captée à Moscou

Une première note, datée du 20 juin 2016, se penche sur “les activités de Donald Trump en Russie et les relations compromises avec le Kremlin”. Celle-ci détaille ainsi comment “le régime russe a cultivé, appuyé et assisté [Donald] Trump depuis au moins cinq ans.”

Sur la base du témoignage d’un haut officier des services de renseignement russes toujours actif au sein du Kremlin, la note affirme que “cette opération Trump a été soutenue et dirigée par le président russe Vladimir Poutine. Son objectif était de semer la discorde et la désunion à la fois aux Etats-Unis, mais plus spécialement dans l’alliance transatlantique [l’Otan, NDLR] perçue comme hostile aux intérêts russes.”

Pour ce faire, le texte raconte comment “les obsessions personnelles et les perversions sexuelles de Trump” ont été exploitées par les services secrets russes afin d’obtenir des “kompromat” (des dossiers compromettants). L’obtention d’une sextape est notamment détaillée :

“Selon un associé de Trump qui a organisé et géré ses voyages récents à Moscou et qui était présent, la conduite (perverse) de Trump à Moscou l’a amené à réserver la suite présidentielle de l’hôtel Ritz Carlton, où il savait que le président Obama et sa femme (qu’il déteste) avaient séjourné lors de l’un de leurs voyages officiels en Russie, afin de souiller le lit où ils avaient dormi en employant un certain nombre de prostituées pour effectuer des ‘golden showers’ [ondinisme, NDLR] devant lui.

OB : journalisme professionnel, quand tu nous tiens…

L’hôtel était connu comme étant sous le contrôle du FSB avec des microphones et des caméras cachées dans toutes les chambres principales afin d’enregistrer tout ce qu’ils veulent.”

La note poursuit, en affirmant que “l’épisode au Ritz Carlton de Moscou a été confirmé par une source E [dont la désignation a été masquée, NDLR], qui a affirmé que plusieurs membres du personnel étaient au courant [lorsque] c’est arrivé en 2013″. Une membre du personnel de l’hôtel d’alors aurait également confirmé l’histoire.

# Mise en place de chantages

La note de juin 2016 va plus loin que la sextape, affirmant que les éléments compromettants collectés par les services secrets russes servent depuis à “faire chanter” Donald Trump.

Sur la base d’un témoignage d’un officier des services de renseignement russes, le FSB “a fourni aux autorités suffisamment de matériel embarrassant sur le candidat républicain à la présidentielle qu’elles peuvent le faire chanter si elles le souhaitent.

# Remise d’un dossier sur Hillary Clinton

[…]

Lire la suite sur le site du tabloïd : Le Nouvel Obs, Boris Manenti, 11-01-2017

==========================================

Au Washington Post, cette histoire ne les a pas fait rire :

Et qu’apprend-on ensuite : que le site pas sérieux 4Chan déclare avoir fabriqué de fausses informations pour intoxiquer les opposants à Trump… (à prendre au conditionnel, mais on en vient à se demander qui est le plus dingo…)

4Chan Claims To Have Fabricated Anti-Trump Report As A Hoax

Source : Zero Hedge, Tyler Durden, 11-01-2017

In a story that is getting more surreal by the minute, a post on 4Chan now claims that the infamous “golden showers” scene in the unverified 35-page dossier, allegedly compiled by a British intelligence officer, was a hoax and fabricated by a member of the chatboard as “fanfiction”, then sent to Rick Wilson, who proceeded to send it to the CIA, which then put it in their official classified intelligence report on the election.

Here is 4Chan’s explanation of how the story came to light:

>/pol/acks mailed fanfiction to anti-trump pundit Rick Wilson about trump making people piss on a bed obama slept in

>he thought it was real and gave it to the CIA

>the central intelligence agency of the united states of america put this in their official classified intelligence report on russian involvement in the election

>donald trump and obama have both read this pol/acks fanfiction

>the cia has concluded that the russian plans to blackmail trump with this story we made up

just let that sink in what we have become.

capture-decran-2017-01-11-a-20-56-19

capture-decran-2017-01-11-a-20-56-02

On january 10, Buzzfeed posted a story under the byline of Ken Bensinger, Mark Schoofs and Miriam elder titled “these reports Allege Trump Has Deep Ties To Russia” and posted a link to a document alleging, among other things, that russia has been cultivating trump for 5+ years, that trump has been in constant contact with the kremlin for information on his opponents, and perhaps most inflammatory, that there are many recorded instances of blackmail of trump in sexual misconduct. A prominent claim is that trump rented the presidential suite of the Ritz Carlton Hotel in moscow, where he knew that the Obamas had slept in; he them hired a number of prostitutes to perform a ‘golden shower’ (pissplay) on the bed and in the room. https://www.buzzfeed.com/kenbensinger/these-reports-allege-trump-has-dee…
https://assets.documentcloud.org/documents/3259984/Trump-Intelligence-Al…

Noted #nevertrump voice Rick Wilson later commented on twitter, stating that the report “gave a new meaning to Wikileaks” (https://twitter.com/TheRickWilson/status/818982395202379777) and that the report was the reason everybody was fighting so hard against the election of Trump. (https://twitter.com/TheRickWilson/status/818983514335047680)

The remarkable thing? It’s all fake. And not only fake; it’s a prank perpetuated by 4chan, on Rick Wilson himself. A post on 4chan on october 26 stated “mfw managed to convince CTR and certain1(journalists) on Twitter there’ll be an October surprise on Trump this Friday” along with a picture of a smug face with a hash name. http://archive.4plebs.org/pol/thread/94704894/#94705224

on november 1, a person without a picture but is assumed to be the same person posted “So they took what I told Rick Wilson and added a Russian spy angle to it. They still believe it. Guys, they’re truly fucking desperate – there’s no remaining Trump scandal that’s credible.” https://archive.4plebs.org/pol/thread/95568919/#95571329

believe

on january 10, moments after the story broke and began to gain traction on social media, a person with the same smug grin face, and the same hash title for the picture, stated “I didn’t think they’d take it so far.” http://boards.4chan.org/pol/thread/106514445#p106520376

This story has taken on something of a life of it’s own. Going through Rick Wilson’s twitter, you can find many different stories from the time that he had shown the story to a wide number of anti-trump news sources, trying to find a news organization that would actually publish the story. During that time period, he referred to it often as ‘the thing’, and often playing coy with followers on the content with the story with anybody who was not also a #Nevertrumper. Unconfirmed sources has people as high up as John McCain giving the story to FBI Director James Comey to attempt to verify the story. Given that Rick Wilson runs in Establishment circles, it is not an impossible scenario that long-serving senators are falling for what amounts to a 4chan troll trump supporter creating an ironic October Surprise out of wholecloth to punk a GOPe pundit who derogatorily referred to them as single men who masturbate to anime.

While this entire incident is laughable, and even more so if the 4Chan account is accurate, what makes it quite tragic, is that it is no longer possible to dismiss the “fake news” angle to an intelligence report. And if the CIA is compromised, what is left for “news outlets” like CNN and BuzzFeed, which were all too eager to run with the story without any attempt at verification?

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Notes   [ + ]

1. (journalists

129 réponses à Quand BuzzFeed (et 4Chan ?) devient une source fiable pour L’Obs (bravo à Boris Manenti !)

Commentaires recommandés

Sébastien Le 12 janvier 2017 à 03h08

Sont bêtes ces Russes, ils veulent faire chanter un candidat/président qui leur est favorable et ils laissent tranquille Bush, Obama et Clinton pendant 15 ans.

  1. cetassez Le 12 janvier 2017 à 02h15
    Afficher/Masquer

    En résumé aux US et chez nous,on a deux coalitions:une très faible en nombre qui comprend 99 pct de la presse mainstream/fake news/mondialiste/bobo/européiste/otaniste/russophobe et parfois pro Saoud+Qatar..+ les MEDEF locaux+ le ‘1 pct’ et le personnel politique mainstream(les autres populistes donc caca)tout ce petit monde contre les ’99’pct soit le Peuple.

    Le journalisme a été remplaçé depuis longtemps par la propagande(mercir AFP).Etre warmonger est un must.

    Ces gens sont au mieux inconscients au pire des idiots utiles.


    • Pascalcs Le 12 janvier 2017 à 03h35
      Afficher/Masquer

      On assiste au grand jour à la guerre souterraine qui mine nos “démocraties” depuis longtemps. Les médias, ce n’est pas nouveau, ont toujours été convoités par les “pouvoirs” pour renforcer leur assise. Le nouveau est la mainmise quasi monopoliste d’un courant influent (Néolibéral/Néocons) sur les médias porteurs et la mort du débat contradictoire puisque tous contrôlés par d’éminents membres de l’Etat Profond, actifs ambassadeurs de cette logique Néolibérale. Ceux-la même qui ont formaté l’opinion partout depuis 3 ans, qu’Hillary était l’élue.
      L’arrivée de Trump (iconoclaste d’apparence) est le cygne noir qui déclenche une guerre ouverte ou tous les coups sont permis. L’Obs n’est qu’un relais comme tant d’autres dans cette guerre qui ne fait que démarrer. La conférence de presse de Trump d’hier et sa violente charge contre CNN annoncent une suite dantesque. Les Néocons et Néolibéraux sont déchaînés et iront jusqu’à la destitution de Trump. Les bookies la donne à 50/50 actuellement.


      • vlois Le 12 janvier 2017 à 09h25
        Afficher/Masquer

        Je me demande si les lois antiterroristes et sécuritaires ne vont pas se retourner contre leurs auteurs et être utilisée par Trump et son équipe au plus tôt. Notamment contre OpenSociety, Soros, autres néocons, prorpriétaires de la presse et services de renseignement à activité “terroriste”.


        • V_Parlier Le 12 janvier 2017 à 10h38
          Afficher/Masquer

          Ce serait trop beau! Mais j’imagine déjà la communication européiste sur le sujet dans un pareil cas…


    • Ovuef2r Le 12 janvier 2017 à 07h27
      Afficher/Masquer

      A propos des pro- Saoudis, qataris, bahreinis… dans la même conférence, que j’ai regardée en partie en direct hier, D Trump affirme avoir décliné une offre de 2.000.000.000 de US$ du Bahreïn dans un projet immobilier afin d’éviter tout conflit d’intérêt. Et de cela nulle mention nulle part. Étonnant non ?


  2. Asian Le 12 janvier 2017 à 02h55
    Afficher/Masquer

    Je donnerait à tout cela un titre suivant: “Paranoïa médiatique, ou comment la Russie est devenue en quelques jours le pays le plus puissant du monde”.

    Poutine endosse son rôle du Président superpuissant avec humour:

    https://youtu.be/tAUAGhfEibc

    Dialogue (décembre 2016):
    Journaliste américain: “Prévoyez-vous les élections présidentielles anticipées l’année prochaine? Et une deuxième question…”
    Poutine: “Dans quel pays?”
    (Rires)
    J: “Fédération de Russie”.
    P: “Dans ce cas je peux vous répondre tout de suite: C’est possible mais inutile”.


  3. K Le 12 janvier 2017 à 02h56
    Afficher/Masquer

    D’un point de vue journalistique, ces pratiques sont honteuses, mais d’un point de vue économique, elles sont complètement rationnelles. Car le modèle économique d’un média gratuit (tel que la version web de l’obs) repose sur la publicité, donc sur la capacité à attirer l’attention de l’internaute par tous les moyens puis de vendre ces parts de cerveaux disponibles à des annonceurs. Le recours à de fausses informations fait parti de ces moyens.
    Le côté positif, c’est que l’audience de cette presse régresse pendant que la popularité de médias sérieux comme les-crises progresse. Comme quoi, il y a quand même une morale dans cette histoire.


    • sg Le 13 janvier 2017 à 17h17
      Afficher/Masquer

      À ce propos, une bonne analyse des Game/Film Theorists:

      «Is Fake News KILLING the Internet?»
      https://www.youtube.com/watch?v=UIn33sDwKqQ

      Ils décrivent l’affluence croissante des fake news dans les médias comme étant une résurgence du yellow journalism des années 50 sous la forme moderne des clickbaits: avec le modèle publicitaire, l’information ne devient qu’un support pour propager la publicité, donc le contenu (et sa véracité) importe peu tant qu’il permet d’attirer des visiteurs. Ou comment l’argent prend le pas sur toute autre réalité, y compris la vérité.


  4. Seraphim Le 12 janvier 2017 à 03h00
    Afficher/Masquer

    Si les Russes pouvaient faire chanter Trump par cette soi-disant sextape, ce n’est désormais plus possible, puisqu’elle est éventée. Donc on s’en tient là et on passe à autre chose.


  5. Sébastien Le 12 janvier 2017 à 03h08
    Afficher/Masquer

    Sont bêtes ces Russes, ils veulent faire chanter un candidat/président qui leur est favorable et ils laissent tranquille Bush, Obama et Clinton pendant 15 ans.


    • blue rider Le 12 janvier 2017 à 04h21
      Afficher/Masquer

      l’idée est de sous entendre que si il est favorable aux russes, c’est parce qu’ils le font chanter, et non l’inverse qui serait illogique. il s’agit là toujours d’une inversion de réalité (avancer le contraire de ce que le monde normal attend d’un président, mais sans rien prouver) à laquelle les “story tellers” de la Maison Blanche comme Karl Rove qui l’avait dit à Ron Suskind nous ont habitué depuis 2001.
      .
      http://le1hebdo.fr/numero/49/nous-vivons-au-pays-des-illusions-839.html


    • Fritz Le 12 janvier 2017 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Exclusif : Trump est un sale pédophile qui couche avec des poupées russes.

      Ce qui m’épate, c’est qu’une radio comme Europe 1, par exemple, a divulgué hier le contenu de ce “rapport”, en l’attribuant généreusement au “renseignement américain”.

      Concernant les courriels révélant les manipulations de camp d’Hillary Clinton, la même radio n’avait pas dit en quoi ces révélations “perturbaient” la campagne de Mme Clinton. Le correspondant d’Europe 1, Xavier Yvon, ne citait même pas le nom de Wikileaks, et se contentait d’attribuer ces révélations à … Poutine.


    • Eric83 Le 12 janvier 2017 à 09h58
      Afficher/Masquer

      Concernant ce “fameux” rapport fuité que les médias MSM propagandistes comme l’Obs ont relayé, une information pourtant essentielle n’a guère été communiquée.

      Qui a remis ce rapport à l’Intelligence Community aux US ?

      JOHN MAC CAIN, un “républicain”,”ultra” néocon et des plus anti-Trump.

      http://www.zerohedge.com/news/2017-01-11/mccain-admits-he-gave-dossier-containing-sensitive-information-trump-fbi
      http://www.breitbart.com/video/2017/01/11/mccain-i-dont-know-if-trumprussia-dossier-credible-thats-why-i-gave-it-to-fbi/

      Sont “bêtes” à l’Intelligence Community US de fuiter des “fakes news” sur Trump car dans ce contexte de politisation ouverte anti-Trump de l’IC, le 45 ème POTUS n’a d’autre choix que de la restructurer.


      • Fritz Le 12 janvier 2017 à 10h08
        Afficher/Masquer

        En effet, gros coup de balai en perspective à la CIA et autres organismes de bienfaisance… Si jamais Trump s’attaquait sérieusement au National Security State, il y aurait des étincelles. Peut-être même la fin du système américain.

        Concernant le sympathique McCain, “héros du Vietnam” comme les aviateurs de la légion Condor furent “héros de Guernica”, la grande radio de gauche France Inter s’était appuyée
        sur ses déclarations pour dénoncer l’intervention russe en Syrie.

        Pourquoi nos médias ont-ils tu le nom de McCain cette fois-ci ?


      • Eric83 Le 12 janvier 2017 à 11h24
        Afficher/Masquer

        Fin décembre 2016, ce même JOHN MAC CAIN accompagné d’un autre “ultra” neocon LINDSAY GRAHAM, ont fait un déplacement de plusieurs jours dans les pays baltes afin de les rassurer sur la continuité de l’engagement US face à la “menace” Russe malgré les propos “pro-russes”de Trump.
        http://www.lorientlejour.com/article/1026571/pays-baltes-le-senateur-mccain-pour-une-presence-permanente-de-soldats-americains.html

        Encore “mieux”, MAC CAIN et GRAHAM étaient le 31 décembre dans le DONBASS aux côtés des troupes ukrainiennes et de…POROCHENKO avec un “beau” message anti-Russe.
        http://www.courrierinternational.com/article/ukraine-visite-surprise-du-senateur-john-mccain-dans-le-donbass

        …Et MAC CAIN voudrait nous faire croire qu’il a remis le dossier anti-Trump à l’IC sans aucune arrière pensée.


      • Eric83 Le 12 janvier 2017 à 13h58
        Afficher/Masquer

        J’invite chacun à lire l’article fracassant, remarquable et documenté du journaliste G. Greenwald sur ce “dossier” concernant Trump.
        Il est utile de préciser que Greenwald est contre les politiques avancées par Trump mais à l’inverse des propagandistes de l’Obs et d’ailleurs qui se prennent pour des journalistes, il sait faire la part des choses et les risques de la décrédibilisation totale de l’IC et des médias à cause de ce “dossier fake-news”.

        https://theintercept.com/2017/01/11/the-deep-state-goes-to-war-with-president-elect-using-unverified-claims-as-dems-cheer/

        Concernant ce “dossier”, nos médias MSM ont notamment “oublié un détail”, nous dire qu’il était connu dès octobre 2016 et qu’à l’origine, ce sont des “républicains” et des “démocrates” désireux de torpiller Trump qui avaient payé pour trouver des “casseroles” sur lui.


        • Eric83 Le 12 janvier 2017 à 14h43
          Afficher/Masquer

          “J’ai souligné que ce document n’est pas un produit des renseignement américains et je ne crois pas que les fuites viennent de la communauté du renseignement” américain, a-t-il dit. Ces propos sont ceux de James Clapper, Directeur du renseignement américain.

          Invraisemblable, le DNI en est réduit à affirmer publiquement que ce “dossier” visant le nouveau POTUS n’a pas été produit par ses services !!! mais il ne croit pas – il n’est pas ici affirmatif – que les fuites viennent de la communauté du renseignement”.

          Cette phrase en dit long sur la “démocratie” US et les forces que va devoir affronter Trump.

          http://www.romandie.com/news/Rapport-Trump-le-chef-du-renseignement-americain-dement-une-fuite-de-ses-/767832.rom


    • Dominique Le 12 janvier 2017 à 10h18
      Afficher/Masquer

      « Sont bêtes ces Russes »
      Non, ils sont au contraire très forts, et c’est un euphémisme : ils savaient il y a cinq ans que Trump allait être élu et qu’il leur fallait un moyen de chantage pour en faire un bon toutou. Des gars qui ont une telle prescience, moi je les veux bien comme dirigeants !


    • kriss34 Le 12 janvier 2017 à 10h28
      Afficher/Masquer

      “Un candidat qui leur est favorable”. Oui mais la roue tourne. Au vu des infos récentes, le gouvernement Trump ressemble de moins en moins au candidat en campagne Trump, sur le plan des relations avec la Russie. Voir hier les déclarations de Tillerson sur le danger russe p.ex.


      • Chris Le 12 janvier 2017 à 13h44
        Afficher/Masquer

        Perso, j’attends l’investiture. La déclaration de Tillerson pourrait être intermédiaire pour calmer le jeu et permettre son adoubement par le Congrès.
        Si McCain est l’initiateur du rapport sextap contre Trump, se rappeler que Flynn était présent à la réunion de l’IC qui débattait de l’autre rapport relatif au hack russe.
        Mais une chose est sûre, c’est la guerre : il va y avoir du sang…


      • tepavac Le 12 janvier 2017 à 18h04
        Afficher/Masquer

        A vrais dire Tillerson ne pouvait pas affirmer quoique ce soit qui l’aurait fait éjecter du poste. Pour l’instant il faut attendre que le gouvernement Trump se mette en place.

        Il faut remarquer que Trump “énerve” tous ceux que nous même et le public Américain déteste.
        Cet homme à dù se battre, non seulement contre “l’autre” camp, mais aussi contre certains des “siens”.
        On le traite “d’idiot”, pourtant il a gagné contre Clinton, contre les médias et contre les 18 prétendants des primaires.
        Il à gagné par ce que le peuple Américain n’avait plus que lui en qui espérer.

        C’est sans doute triste de le penser pour cette Amérique tant rêvée, mais comme le disent les Russes: “avec lui on a au moins une chance d’échapper à la destruction du monde, avec Clinton c’était la guerre assurée”

        Il faut signaler à ce sujet, hormis les 1600 chars qui ont débarqués dans les pays Baltes, il y avait énormément de matériel militaire hospitalier, en prévision de quoi ????


        • Catalina Le 12 janvier 2017 à 22h50
          Afficher/Masquer

          “espérer”……la rand corporation a supporté financièrement Trump et aujourd’hui, la marionnette russe a fait son office : nous détourner de ce qui se passe aux alentours de la Chine qui est au final, l’objectif principal des usa.
          🙁


          • Fritz Le 12 janvier 2017 à 23h53
            Afficher/Masquer

            Marionnette russe ? Qui serait agitée, je suppose, par un maître du jeu invincible et tout-puissant, les États-Unis d’Amérique ?

            C’est là une fascination morose que je ne partage pas… L’intervention russe en Crimée puis en Syrie n’est pas vraiment le fait d’une “marionnette”, et d’autre part la séquence en cours aux États-Unis témoigne d’un désordre grandissant chez les prétendus maîtres du monde.


  6. Nico 13 Le 12 janvier 2017 à 03h08
    Afficher/Masquer

    Que cette histoire soit vrai ou pas, en tout cas une chose est sûre : les médias étrangers et américains vont constamment pourrir le mandat de Trump dès qu’une occasion se présentera. Car en vérité, ces mêmes gens qui nous dictent ce qu’est la démocratie n’acceptent pas (et n’accepterons jamais) qu’il ait été élu.

    Ils ont encore en travers de la gorge le fait qu’il ait été élu malgré qu’ils ont ouvertement affiché leur préférence pour Clinton et ce, dès les primaires. Je n’apprécie pas du tout Trump (j’aurais vraiment voulu voir Sanders élu), mais l’attitude de ces gens là me fait complètement gerber.

    Leur attitude me fait penser à celui d’un gosse capricieux à qui on refuse d’acheter une connerie car il en a déjà eu assez.Des vrais abrutis sans déconner.
    Et le pire dans tout ça, c’est que ces mêmes personnes viendront te dire que Trump va amener des tensions dans le monde.Parce qu’en publiant tout et n’importe quoi et en prenant parti pour telle ou telle personne, vous ne créez pas des tensions bien sûr…


  7. Diablo Le 12 janvier 2017 à 03h26
    Afficher/Masquer

    Ce qui est particulièrement intéressant c’est le fait que l’info daterait du 4 nov 2016, soit quatre jours avant les élections ! Pourquoi ne l’ont-ils pas diffusée à ce moment là ? Sans doute parce qu’ils pensaient H. Clinton gagnante.

    Le clan Obama/Clinton touche le fond. Entre les manifs anti-Trump les premières semaines, les mesures politiques prises dans l’urgence des derniers jours, la remontée des taux de la Fed et ce genre de fakenews on ne sait plus où donner de la tête. Je n’ai jamais vu une transition politique aussi foireuse.

    Grande mise en scène ou plus probablement peur panique au Capitole et à la Maison Blanche ? L’avenir nous le dira.


  8. L'aieuil Le 12 janvier 2017 à 04h11
    Afficher/Masquer

    On nage en plein délire, un des troll anonymes des boards /pol/ pro-Trump en gros copie-colle une anecdote célèbre (!) de la guerre froide à propos de Sukharno, mais en y rajoutant une tonne de perversité (c’est pas comme si les gens qui fréquentent les chans sont subtils), y a des mois de ça. Il se fait passer pour un anti-Trump ayant des contacts dans le renseignement britannique, donne le document (via e-mail/twitter hein que du secure pour des agents du renseignement), à Rick Wilson (Consultant du parti républicain, neocon et plus ou moins chef de file des “never Trump”), ce dernier le donne Evan McMullin (pareil mais ex-agent de renseignement…) pour vérifier, ce dernier pense que c’est vrai (!!!), le transmet donc a John McCain, (cacique du parti et chef de la toute puissante commission des forces armées du Senat, anti-Trump), qui lui même l’a donné à la CIA…
    Qui s’en sert pour monter ses “analyses”, puis qui fuite et est relayé par toute la presse…

    Qui gobe tout… soit exactement ce que le troll cherchait à prouver.


    • Alfred Le 12 janvier 2017 à 09h10
      Afficher/Masquer

      Merci l’aïeul.
      Hier soir je tombe sur l’info sur zerohedge. “Merde 4chan le truc pour geek prépubère ? Voilà du bien croustillant ! Manquerait plus que…”
      Ce matin Olivier (qui ne dors jamais) nous le ressort agrémenté de la performance de l’obs.. c’est bien arrivé.
      Nous vivons une époque formidable ou le pire n’est plus possible mais certain.
      Les maillons de la chaîne (jusqu’aux journalistes) n’ont pas été duppes. Mais à malin et malin et demis ils ont trollé le troll qui leur avait premache une boule puante toute prête. Ils la ressortent en sachant que la multiplication laissera toujours des traces et n’ont plus qu’à prétendre avoir été abusés si on les ennuie (ce qui n’arrive jamais). Les seuls victimes de cette histoire sont les Boris Manenti qui dans chaque journal portent la croix d’associer leur nom à de la merde. N’oubliez pas les noms de tous ces slips sales et vieillies chaussettes du journalisme. Cela fait gagner du temps à la lecture.


  9. Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 05h17
    Afficher/Masquer

    Attention une “fake news” est une information vérifiée et fausse, comme par exemple le pape a approuver la candidature de Trump
    Ici c’est un rapport, non vérifié, par un membre estimé du renseignement US, qui a déjà par le passé, fourni des informations valides (scandale Fifa par ex) aux différentes organistions sécuritaires des US.
    La “Golden shower” n’est le detail croustillant, mais ce n’est pas ça sur lequel il faut s’arrêter. Je choisis plutôt, pour ma part de m’interesser aux 33 autres pages …
    https://www.documentcloud.org/documents/3259984-Trump-Intelligence-Allegations.html


    • baduy Le 12 janvier 2017 à 05h45
      Afficher/Masquer

      Bonjour.
      A partir du moment ou les médias grand public considèrent le conditionnel comme facultatif pour rapporter une info sans se donner la peine de la vérifier on peut parler de fake news.
      Quand au renseignement US il a perdu toute crédibilité et ce depuis bien longtemps. Pas quand à la qualité des informations qu’il collecte mais en raisons de celles qu’ils choisit de partager ou pas en fonction de ses intérêts propres


      • Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 16h31
        Afficher/Masquer

        En l’ocurence ils n’ont pas choisi de le partager, mais l’ont trouvé suffisamment inquiétant pour en faire part lors d’un briefing officiel au Président Obama et au président élu Trump.


    • bluetonga Le 12 janvier 2017 à 07h17
      Afficher/Masquer

      Fake, c’est faux, sans valeur, inventé. Vérifié ou pas.

      Je ne comprend pas votre argumentation. On va virer la page avec les détails croustillants, mais s’intéresser aux autres (virons la partie pourrie, mais mangeons le reste de la pomme). Pourquoi? Quelle logique nous pousserait donc à éliminer une information délibérément saillante, si je puis dire, pour s’intéresser à la “substance” du texte, certainement plus sérieuse?

      Et vous qui vous y êtes intéressé, Feubeuh, qu’y avez-vous donc découvert? Que les Russes diaboliques ont implanté depuis des années un candidat mandchou à la maison blanche par chantage crapuleux? On ne peut que rester pantois devant tant de réussite dans le machiavélisme, surtout sachant que Trump a du vaincre non seulement l’establishment démocrate, il a du vaincre également l’establishment républicain.

      Le trollage, c’est comme le poker. Tout est dans la capacité de bluffer, de faire croire qu’on a des atouts alors qu’on a une main vide. Là, je demande à voir.


    • Fritz Le 12 janvier 2017 à 09h58
      Afficher/Masquer

      “un membre estimé du renseignement US”, “des informations valides” (scandale Fifa) :
      Pouvez-vous argumenter davantage, @Feubeuh ?

      Une belle manip, ce “scandale Fifa”… Made in USA.


    • tepavac Le 12 janvier 2017 à 18h32
      Afficher/Masquer

      “Attention une “fake news” est une information vérifiée et fausse”

      Cela a été de multiples fois “vérifié, et la conclusion c’est que ce n’est pas vérifiable par ce qu’il n’y a aucune donné vérifiable. C’est la Réponse des agences à ce sujet.

      Par contre nous savons déjà que;
      L’histoire du fisc est fausse, car Trump serait déjà au trou.
      Que Cohen n’a jamais été à Prague et que par conséquent il ne pouvait pas rencontrer les agents Russes…

      Je dois dire que je suis bluffé par la facilité qu’on les gens à reprendre à leur compte les “ragots” MSM.
      Sur quoi repose notre opinion lorsque nous affirmons que nous détestons Trump,
      est ce pour ne pas assumer notre choix face au “on dit”, face à la marée MSM.
      Est-ce la même détestation que celle contre Sadam, contre kadhafi, contre Assad, et contre ceux que nous ne connaissons pas et que pourtant, on agonie sans recul, sans même une once de précaution.


  10. Stephan Audiger Le 12 janvier 2017 à 05h20
    Afficher/Masquer

    Le pire est que c’etait au journal de 20h hier soir (je l’ai vu sur TV5 Monde ce matin). Meme presente au conditionel, cela restait plutot a charge et presente comme une veritable info. J’avais lu l’histoire de la blague de 4Chan hier et trouvais cela plutot drole, meme si c’est pathetique de voir a quel point les tenants du systeme sont aux abois, prets a gober n’importe quelles fadaises pour tenter d’abattre ceux qu’ils estiment leurs ennemis. Bravo et merci a Olivier Berroyer de mettre en lumiere ce genre d’histoires.


  11. Tchoo Le 12 janvier 2017 à 05h57
    Afficher/Masquer

    Vous noterez au passage, un détail peut-être, mais quand même :le Riz Carlton réputé pour avoir des micros et des caméras dans toutes les pièces, ou Obama ne a séjourné. Les Russes n’ont rien sur Obama, mais donc Obama est clean. CQFD


  12. Paul Le 12 janvier 2017 à 06h20
    Afficher/Masquer

    L’Obs a besoin d’argent, cette mise en avant d’un article bien raccoleur leur permet d’en gagner. Que les faits soient là ou non, peu importe.


    • caliban Le 12 janvier 2017 à 07h08
      Afficher/Masquer

      Yep.

      Et puis quand ils se font prendre les doigts dans la confiture, les medias nous ressortent le couplet sur leurs difficultés financières. En gros, si on lit en diagonale, s’ils nous racontent des âneries, c’est pour la sauvegarde de l’emploi.

      Mais de quel emploi parle-t-on au juste ? Certainement pas celui de journaliste. Plus probablement celui de “pute à clic” 🙂


  13. STOP Le 12 janvier 2017 à 06h24
    Afficher/Masquer

    La loi, c’est la loi, et depuis peu :

    1) La presstitution est enfin incluse dans le PIB.

    2) Le client de la presstitution est enfin désigné coupable.

    3) La presstitution est maintenant prise en charge par l’ assistance Sociale.

    4) Tout sera mis en place pour ne pas afficher la presstitution au regard des mineurs.

    5) Le racolage sera toléré, si la presstitution est vêtue dignement.

    6) La presstitution se doit d’être enfin libre et indépendante de tous réseaux mafieux.

    7) En échange, la presstitution s’acquittera d’une imposition adaptée à sa condition.

    8) Un fond spécial pour la vieille presstitution sera levé et géré par la caisse des retraites.

    9)…/…

    Et, où en sommes-nous sur les 50 000 mails compromettants jamais démentis par la Clinton ?

    Ils sont trop fort ces hackers russes, ils ont réussi à s’initier dans notre campagne présidentielle pour convaincre notre président de ne pas se représenter. Faut les en remercier chaleureusement, non ?

    Êtes-vous vraiment sûre et certain de laisser les Snowden et Assange en prison sous l’emprise des hackers Russes ?


  14. caliban Le 12 janvier 2017 à 07h04
    Afficher/Masquer

    Il est amusant d’imaginer que les services d’espionnage russes auraient plus d’informations sur M. Trump que les services yankee. Incompétence ?

    Toutes ces histoires sur Trump sont probablement inventées : s’il y avait eu quelque chose de “lourd” contre lui, les candidats Démocrates et Républicains appuyés par le FBI / CIA l’auraient sorti durant la campagne. Preuves à l’appui.

    Les seules “charges” sérieuses contre Trump sont probablement ses magouilles financières. Mais qui irait tirer cette pelote sans compromettre ses amis de la finance ?


    • Madudu Le 12 janvier 2017 à 11h14
      Afficher/Masquer

      Trump en avait même fait un argument de campagne pendant les primaires républicaines, en disant qu’il avait payé la plupart des candidats présents un moment où un autre dans sa carrière de business-man, y compris H. Clinton, en concluant que le pays “was broken”.


  15. bluetonga Le 12 janvier 2017 à 07h19
    Afficher/Masquer

    L’auteur du rapport a été identifié, d’après le Wall Street Journal. Il s’agit d’un certain Cris Steele.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-01-11/identity-former-intelligence-officer-who-prepared-trump-dossier-has-been-revealed

    Mais ça ne rend pas le rapport beaucoup plus crédible. Hélas?


  16. acier_e Le 12 janvier 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    « un rapport fuité d’une barbouze, qui n’est plus en poste (viré ?), britannique, payé par les opposants de Trump… »

    Une histoire de ce rapport est détaillée dans le New York Times (journal anti-Trump)
    = https://www.nytimes.com/2017/01/11/us/politics/donald-trump-russia-intelligence.html =

    C’est très long, j’essaie de faire court.

    En septembre 2015, un riche donateur républicain opposé à Trump loue les services de la firme d’enquêtes Fusion GPS, gérée par l’ancien journaliste du Wall Street Journal Glenn Simpson, pour enquêter sur les affaires immobilières de Trump.

    Quand Trump a été nommé représentant des Républicains pour l’élection, le riche donateur n’a plus été intéressé. Mais alors ce sont les soutiens démocrates d’Hillary Clinton qui le sont devenus, et Fusion GPS a continué son travail.

    En juin, changement de sujet : suite à la fuite des e-mails de Clinton, dont les Russes sont suppposés responsables, G. Simpson embauche Christopher Steele, ancien agent du MI6 et collaborateur du FBI, qui après s’être retiré a ouvert la firme d’enquêtes et de sécurité Orbis Business Intelligence.

    En tant qu’ancien agent secret ayant conduit des missions d’espionnage en Russie, Steele n’était pas en situation de pouvoir voyager lui-même en Russie pour enquêter sur Trump. Il a donc embauché des personnes de langue maternelle russe pour prendre contact avec des informateurs.

    Steele envoyait ses conclusions dans des rapports de quelques pages à Fusion GPS. En décembre, l’élection était terminée, et il n’était donc plus payé, mais il a continué à travailler sur ce qu’il estimait être un sujet important.

    Mais le dossier avait commencé à se répandre dans les milieux politiques. Au début de l’automne, certains des rapports de Steele avaient été passés au FBI, et Steele avait aussi communiqué ses rapports au Renseignement britannique.

    Après les élections, ces rapports (qui continuaient à être alimentés), étaient connus des journalistes, qui se démenaient pour essayer de savoir s’ils disaient vrai ou pas. Le sénat était aussi au courant, mais tout restait secret. En particuler les journalistes se taisaient car rien ne pouvait être confirmé.

    voir aussi
    = https://www.yahoo.com/news/the-man-behind-the-trump-dossier-was-former-british-spy-004221154.html =

    et « le dossier Trump est débile, sauf sur un point »
    = https://www.washingtonpost.com/opinions/the-trump-dossier-is-silly–except-for-one-thing/2017/01/11/f04fc1ba-d828-11e6-b8b2-cb5164beba6b_story.html =


  17. Catalina Le 12 janvier 2017 à 07h44
    Afficher/Masquer
    • Alfred Le 12 janvier 2017 à 07h54
      Afficher/Masquer

      Sud ou ouest et le gorafi sont les seuls journaux sérieux de notre temps.


  18. Ardéchoix Le 12 janvier 2017 à 07h47
    Afficher/Masquer

    Eh ben voilà de l’info, un futur président américain avec des dames russes, à Moscou qui pratique des “golden showers’. C’est la version ” baie des cochons” 2.0
    L’info politique us est à la hauteur de son économie.
    Un président qui va rejoindre sa belle sur son beau cheval motorisé c’est quand même plus classe, la ” french touch”


  19. Vassili Arkhipov Le 12 janvier 2017 à 07h55
    Afficher/Masquer

    Donc, résumons nous: le Maître du Kremlin, dans Sa Diabolique clairvoyance, aurait investit le temps et l’argent de ses services secrets pendant 5 ans dans le cas d’une star de téléréalité américaine que PERSONNE, absolument PERSONNE ne voyait comme un candidat crédible il y a encore quelque mois?
    Il ne s’agit pas de défendre à priori la Russie ou Poutine: je pense que les services secrets (de tous les pays) sont bien capables de faire ça. Mais, bon sang de bois, peut on m’expliquer pourquoi quand les médias ont le choix entre deux allégations, ils choisissent systématiquement la plus illogique?

    J’aurais été Poutine, j’aurais fait les yeux doux à Jeb Bush, Ted Cruz, ou d’autres, mais certainement pas à un clown sur la retraite avec une cote d’à peu près 1 pour 1000.


    • Albert Le 12 janvier 2017 à 10h47
      Afficher/Masquer

      Super Poutine ? Sauf qu’il n’est pas arrivé à faire passer Gérard Filoche candidat PS à la presidence ni à faire adopter le style Harry Potter de montures de lunettes à OB. Alors pas si balèze que ça Vladimir Vladimirovitch


  20. Catalina Le 12 janvier 2017 à 08h01
    Afficher/Masquer

    à revoir sans modération :

    “Dans ce documentaire , Manon Loizeau dévoile ceux qui financent et fomentent les révolutions dans les pays de l’est traditionnellement favorable à la Russie. Très utile afin de comprendre la situation iranienne, le printemps arabes et les promoteurs du mouvement…”

    https://www.youtube.com/watch?v=JuzsakV2W0A
    Où on voit les “outils” utilisés par les usa pour envahir démocratiquement des pays.


  21. Lysbeth Levy Le 12 janvier 2017 à 08h22
    Afficher/Masquer

    Et dire que tout a commencé avec le site dénonçant les médias alternatifs, qu’ils qualifient de pro-russes, complotistes, anti-américains Propornot : http://www.alternet.org/media/washington-post-promotes-shadowy-website-accuses-200-publications-russian-propaganda-plants
    Rapport co-rédigé par Aaron Weisburg, fondateur de l’opération “Haganah Internet” anti-palestinienne, qui a été accusé d’ingérence dans les enquêtes fédérales, de vol d’informations personnelles d’anarchistes, de harcèlement en ligne et de fabrication d’informations pour étaler ses objectifs. la connexion ukrainienne du site PropOrnot a été dénoncée.. Parmi les critères que PropOrNot identifie comme des signes clairs de la propagande russe, on peut citer: «Le soutien à des politiques comme Brexit et la dissolution de l’UE et de la zone euro» et «Opposition à la résistance ukrainienne à la résistance syrienne à Assad».


  22. juliettedesesprits Le 12 janvier 2017 à 08h24
    Afficher/Masquer

    Le tour de force de Trump a été d être. élu envers et contre tous les médias et même contre son camp. On ne peut lui pardonner.
    Je n imagine pas que les arguments de rapprochement avec la Russie aient pu peser lourd dans son élection. Cette nouvelle propagande ridicule s inscrit dans la continuité de celle de la campagne électorale. Elle risque d’être contre-productive pour les détracteurs de Trump qui en font peut être un peu trop…
    Quelle image donnent ils de leur pays…la grande classe!


    • Catalina Le 12 janvier 2017 à 22h55
      Afficher/Masquer

      Juliette,

      Je suis pour ma part persuadée que si Trump est là c’est que l’état profond us est d’accord, nous verrons.
      Tout le reste, c’est du olivoud.


  23. LBSSO Le 12 janvier 2017 à 09h19
    Afficher/Masquer

    Relisons Paul Veyne:
    “Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes?”, 1983.

    “Tels les Dorzé (=peuple d’Ethiopie) qui estiment à la fois que le léopard jeûne et qu’il faut se garder de lui tous les jours,les Grecs croient et ne croient pas à leurs mythes; ils y croient, mais ils s’en servent et ils cessent d’y croire là où ils n’y ont plus intérêt;(…).”

    “Mieux vaut reconnaître que toute connaissance est intéressée et que vérités et intérêts sont deux mots différents pour une même chose car la pratique pense ce qu’elle fait”

    La croyance en un mythe dépasse l’alternative du vrai ou du faux.Elle résulte d’une historicité (d’une construction) et d’une cohérence (de valeurs , d’intérêts,..) propre à une époque.La notre n’y échappe pas.
    Nous assistons à la fin de l’utopie internet.En profiterons nous pour parler à nouveau d’éducation,d’enseignement et de culture ?
    Taper “qui suis-je ” dans votre moteur de recherche préféré … 🙂


    • Didier Le 12 janvier 2017 à 23h07
      Afficher/Masquer

      Et lire ou relire l’excellent “Le savoir des anthropologues”, de Dan Sperber, pour une explication lumineuse du statut des croyances.


  24. Toff de Aix Le 12 janvier 2017 à 09h32
    Afficher/Masquer

    Encore encore encore ! Nous en voulons plus, toujours plus : plus il y en aura, plus vite ces “journalistes” tenants d’un système corrompu, immoral et mensonger, tomberont de leur piédestal jusqu’a leur légitime place, celle d’où ils n’auraient jamais dû sortir. Le caniveau.


  25. yack2 Le 12 janvier 2017 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Quand bien même tout ceci serait vrai…….Ou est le changement?
    Que dire de nos young leaders français?…a peu près toutes nos élites de gouvernements.
    Que nos leaders soient sous influences…Tu parles d’une info!!!
    Que les américains,pour une fois,soient pris à leurs propres jeux….Faudrait ,d’un coup crier au scandale…..Sans moi,je me marre.
    La seule chose qui mérite réflexions,de mon point de vue,comment arrivons -nous à mettre systématiquement des malades mentaux à la tête de nos pays?


  26. joebardoc Le 12 janvier 2017 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Quand on pense que le nouveau dirigeant du pays le plus puissant de la planète a parlé durant une heure et demi hier et que l’analyse de nos médias dominants hier soir n’ pa abordé une minute son programme économique, ses idées en matière sociale , ses projets d’alliance en matière géopolitique ou tout ce qui devrait être analysé mais a consacré ses reportages à l’analyse d’une information qui n’est ni sérieuse ni vérifiée…cf france 2 entre 20h10 et 20h15, cela ne s’appelle plus du journalisme mais de la propagande anti trump grossière.
    J’ai par ailleurs zappé sur différents médias et toutefois, seulement sur bfmtv, un des interlocuteurs a clairement exprimé le peu de fiabilité de la source de ces informations. Le vrai défi à venir est donc l’application des règles de déontologie par nos élites journalistiques. Mais c’est pas gagné.


  27. Olivier77 Le 12 janvier 2017 à 09h37
    Afficher/Masquer

    La purge qui suivra va être saignante dans toute l’administration us. C’est un sauve qui peut général qui montre :
    Un haut degré d’incompétence
    Une vassalisation des concepts
    Un déni de réalité
    Une panique sur l’avenir de la “pax americana” version néo-con.

    Si les remous de ce marigot pouvait avoir quelques effets bénéfiques ici, on respirerait mieux pour les 5 années à venir.


    • Alfred Le 12 janvier 2017 à 12h23
      Afficher/Masquer

      Cela n’est pas certain que nous soyons mieux avec une administration US plus compétente car on l’oublie trop souvent les américains ne sont PAS nos amis.
      On serait simplement mieux avec un peut de compétence et de c_ _ _ _ _ _ _ s au sein du pouvoir français…


      • Olivier77 Le 13 janvier 2017 à 00h58
        Afficher/Masquer

        Je pense que vous m’avez mal compris. Quoiqu’il se passe aux states, il y aura un effet ici de prise de conscience (je l’espère) pour le choix de notre futur dirigeant. Je n’ai aucun doute que les états-unis sont en guerre éco envers tous (concorde, automobile, banques, etc) et se sont emparés d’activités stratégiques vitales pour notre indépendance (avec le consentement des guignols qui sont au pouvoir).
        Un bon coup de balai, on ouvre les fenêtres et on renouvelle l’air de cette république croupie.
        Un candidat qui aurait la carrure d’envoyer bouler les north americano.
        Merci aux crises d’exister ainsi que d’autres pour la qualité de la réinformation et surtout aux commentateurs pour leur veille.


  28. Duracuir Le 12 janvier 2017 à 10h04
    Afficher/Masquer

    Je fais peut-être de la parano mais j’ai vraiment l’impression que B. Obama fait absolument tout pour péter la baraque. Je m’explique : on peut dire le mal qu’on veut de lui, son orgueil, sa vanité, ect… Mais il n’en reste pas moins que ce gars est arrivé président avec de vraies idées de changement. Mais il était seul. Dramatiquement seul, l’appareil démocrate du deepstate étant acquis aux pires néocons et à Clinton.
    Je crois sincèrement que ce type ayant compris qu’il ne pouvait pas s’opposer au deepstate, a décidé, dans ses dernières semaines, d’actionner à fond celui ci jusqu’à une exagération mortifère. On voit bien que les USA sont pourris jusqu’à la moelle. Provoquer une crise majeure de système n’est-il pas un bon moyen pour un radical?
    Regardez son discours au dernier diner de la presse. Hallucinant. Il dit, avec cynisme et dédain
    qu’on n’a jamais “vu une chute de la république aussi brillante”. Voyez ce discours, c’est un sabordage incroyablement violent de la fonction présidentielle et de tout le système intello-médiatique mais avec le talent comique et la classe d’Obama en stand-up.
    Je pense sincèrement qu’Obama attise la guerre (de moins en moins) occulte entre les factions patriotes et globalistes du système. Les deux le font gerber. Quel plus grand plaisir que de voir se détruire deux ennemis?


    • Raoul Le 12 janvier 2017 à 11h39
      Afficher/Masquer

      Obama a été intronisé par l’oligarchie, avant même d’être élu, lorsqu’il a été invité à la réunion du groupe de Bilderberg (c’est comme ça que ça marche aussi chez nous : ont été invités à Bilderberg, Juppé, Fillon, Macron, Valls, entre autres).

      Même si Obama était sincère, ce que je ne crois pas, il a dû comprendre immédiatement qu’on attendait de lui une obéissance aux orientations définies par l’oligarchie . Je ne pense pas qu’il se soit brutalement aperçu, une fois arrivé au pouvoir, qu’il n’était qu’une marionnette : les hommes d’état ne sont pas si naïfs.

      Mais je suis d’accord avec vous qu’il fait tout pour casser la baraque, largement aidé par la CIA et par les médias. On est en pleine lutte intestine et il se comporte vaillamment en petit soldat sacrifiant le peu d’honneur qui lui reste pour la « cause ». Car l’oligarchie ne peut accepter que le POTUS soit quelqu’un sur lequel elle n’a pas prise. Ce n’est plus possible et surtout pas en ce moment critique.


      • Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 16h41
        Afficher/Masquer

        Avec Trump t’as carrément un membre du comité de direction Bilderberg en fonction dans le comité executif de Trump, Peter Thiel.


        • Raoul Le 12 janvier 2017 à 21h52
          Afficher/Masquer

          Intéressant.

          Le personnage est très atypique et je ne pense pas que son engagement du côté de Trump reflète la position générale du groupe, mais qui sait ? Ils peuvent avoir plusieurs cordes à leur arc.

          Son soutien à Trump est paradoxal car il est partisan du libre-échange et il est homosexuel, deux points qui le placent en opposition avec Trump. Mais je suppose qu’il a ses raisons, peut-être sa totale détestation des démocrates puisqu’il est libertarien.

          Apparemment il ne cache pas son ambition de se retrouver à la Cour suprême et son but s’est évidemment rapproché avec l’élection de Trump.

          En tout cas, c’est un personnage clairement puissant et dangereux.


        • Alfred Le 12 janvier 2017 à 22h48
          Afficher/Masquer

          C’est bien la seule fois où je suis d’accord avec vous. Mais c’est bien vrai. Si la victoire de Trump a été la défaite d’une belle bande de salauds il ne faut pas s’attendre à l’arrivée de Gandhi au pouvoir. Trump ne sera un cadeau ni pour le bas peuple en général ni pour pour les Européens en particulier. L’oligarchie est toujours là et la direction générale reste la même. On y remettra simplement à nouveau un soupçon d’intelligence pour nous plumer au lieu de la force brute.


        • Catalina Le 12 janvier 2017 à 23h04
          Afficher/Masquer

          et oui, Feubeuh, vous tapez juste.
          à force de les regarder (les usa), et d’avoir vu leur manière si enfantine et irresponsable d’utiliser des pantins, des boucs émissaires, je me suis dit que tout ce cirque autour de Trump était utilisé pour mieux naviguer à couvert. Nous regardons tous les relations entre usa et Russie et ne voyons pas les relations entre USA et Chine. On dirait bien que les tarés us, persuadés à coup de drogue et d’arrogance, ne supportent pas qu’un pays soit la première puissance économique mondiale. Les pauvres enfants rois sont frustrés et salement cruels.


    • Xfiles72 Le 12 janvier 2017 à 11h47
      Afficher/Masquer

      Au vu de ces derniers coups d’éclats, j’ai quand même de gros doute sur “Mais il n’en reste pas moins que ce gars est arrivé président avec de vraies idées de changement. Mais il était seul. Dramatiquement seul, l’appareil démocrate du deepstate étant acquis aux pires néocons et à Clinton”.

      Ils sont tous à mettre dans le même panier, vous vous êtes fait berner, comme beaucoup, par son talent incontestable dans la com’.


    • Louis Robert Le 12 janvier 2017 à 14h07
      Afficher/Masquer

      Trump, c’est la fin brutale de l’obamaïsme démocrate, la répudiation d’Obama lui-même et de son “héritage présidentiel” par le mépris absolu et la dérision. En un mot, Trump entend montrer ce que veut vraiment dire et entraîne “Yes, we can!” lorsque ce cri de ralliement, est lancé par quelqu’un de déterminé (“means business”…) et qui a de l’envergure, plutôt que par un médiocre beau parleur (“preacher”). On s’en convaincra en écoutant attentivement sa conférence de presse d’hier.

      Obama, lui, se limite encore à faire semblant, comme il a toujours fait. Tandis qu’a l’écart, Trump déjà construit, Obama président continue de tenter de détruire le plus qu’il le peut. Ce sera l’essentiel de son héritage et il insiste lourdement afin que nous ne l’oublions pas.


  29. GG75 Le 12 janvier 2017 à 10h11
    Afficher/Masquer

    Le point bizarre de cette affaire est que la NSA ne soit pas consultée et que personne ne mentionne cette organisation qui est pourtant la pierre angulaire du cyber-espionnage US.

    Ceci indiquerait sans doute que les révélations de WikiLeaks viennent plutôt d’une fuite aux US plutôt que d’un pirate informatique…


    • Duracuir Le 12 janvier 2017 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Si si, on l’a consulté, et elle a fait le pire possible, elle a classifié le “dossier” de la CIA “moderate confidence”: c’est à dire “hou la, on n’y croit pas un instant.”.


    • acier_e Le 12 janvier 2017 à 13h46
      Afficher/Masquer

      GG75 Le 12 janvier 2017 à 10h11
      « Ceci indiquerait sans doute que les révélations de WikiLeaks viennent plutôt d’une fuite aux US »

      « [Julian] Assange a toujours nié que le matériel révélé par Wikileaks ait été fourni par le gouvernement russe, et il est encore revenu sur cette question lundi [9 janvier 2017, dans sa conférence depuis l’ambassade d’Equateur].

      « “Nous avons fait une déclaration, qui est que notre source dans cette affaire liée aux élections US ne provient pas d’un Etat”. »

      = http://www.motherjones.com/politics/2017/01/julian-assange-blasts-us-intel-report-russian-hacking =


    • acier_e Le 12 janvier 2017 à 14h15
      Afficher/Masquer

      GG75 Le 12 janvier 2017 à 10h11
      « Ceci indiquerait sans doute que les révélations de WikiLeaks viennent plutôt d’une fuite aux US »

      En plus des dénégations d’Assange, que je viens de citer, on a l’analyse du rapport par Wordfence.
      Extrait :

      « Le rapport ne prouve pas que la Russie soit intervenu dans l’élection 2016. L’analyse du logiciel malveillant fourni par le gouvernement des Etats-Unis montre que
      ** C’est une version périmée (3.1.0, l’actuelle est 3.1.7)
      ** d’un logiciel (écrit en PHP) librement disponible sur internet
      ** qui est un outil d’administration
      ** d’origine ukrainienne

      « Et les analyses des adresses IP (d’où proviendrait l’attaque) sont réparties dans 61 pays, appartiennent à 380 organisations dont beaucoup sont des fournisseurs d’hébergement très connus, et il n’y a rien dans ces adresses qui pointe spécifiquement vers la Russie »

      = https://www.wordfence.com/blog/2017/01/election-hack-faq/#proof =


      • Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 15h00
        Afficher/Masquer

        Meme Trump l’a enfin reconnu lors de la conference de presse :

        “I think it was Russia” that was behind the election-period hacks”


        • Dizalch Le 12 janvier 2017 à 16h15
          Afficher/Masquer

          @Feubeuh:
          – Trump, tout comme les journalistes, n’a pas accès au données qui sont classées S.D.
          – L’ODNI considèrent que les preuves sont “insuffisantes et faibles”, les IP sous Tor + vpn pouvant “sembler venir de” mais ne “garantissant pas la provenance… au contraire.
          – Il aussi dit qu’ils avaient été hackés par “d’autres pays” (“dont la Chine”) et d’autres personnes… (l’entendez-vous sur nos chaines ou là-bas?…)
          – Il aussi dit que ce n’était pas vraiment un Hack, tellement le DNC n’avait “aucune sécurité et était totalement ouvert”…
          – Il a aussi dit que, bien que le Hacking (“que les US font”, il le reconnait) soit “mal”, ce qui est encore plus “mal” c’est ce que l’on a découvert sur HRC et ses équipes…
          etc. etc.
          Ah si, et que CNN et d’autres vont être “poursuivi” (texto “on prépare la défense juridique”…)

          Bref, les faits on les aura quand il déclassifiera ou pas le dossier… mais là, il tente semble-t-il de faire en sorte que les journalistes lui “donne de l’air” le temps qu’il y ait l’investiture… et après, m’est avis, qu’il y aura “règlement de compte” avec les merdias impliqués dans ces “fake news” (cf. son intro et ses réponses à CNN et BBC…)


          • Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 21h28
            Afficher/Masquer

            – Trump n’y a pas accès quand il ne va pas au réunions.
            – Tor et on le sait depuis Edward Snowden, n’est absolument pas à l’abris. En rapide, Tor etait constitué de 9 serveurs Directory Authority qui contiennent un index de tous les noeuds. Depuis que Lucky Green a quitté le navire, y-en a plus que 8. La nsa cible ces serveurs et obtient ce qu’elle souhaite, quand elle le veux. D’autre part c’est un projet de la DARPA, moi j’dis ça … A la limite faut prendre Cachebrowser plutôt.
            – Je confirme, et même que le FBI a pu remonter les traces (cf Corée du Nord)
            – Oui oui Donald, une petite douche et tu reviens…

            Il est peut probable que les documents soient un jour déclassifiés, pour la simple raison que cela permettrait au Hackers de contourner le systeme exploité.
            Comment va Stephen Bannon le champion toutes catégories de fake news ?


            • Dizalch Le 13 janvier 2017 à 12h42
              Afficher/Masquer

              – Il n’y a pas accès, car il n’a pas à se rendre aux réunions S.D. car il n’est pas encore Président… attendez le 20/01…
              – Parmi les IP données par la NSA, certaines remontent à des bureaux officiels en Allemagne… ne racontez pas n’importe quoi.
              – Le FBI n’a rien “remonté”, l’ODNI (qui chapotte l’ensemble des services de renseignements US depuis sept. 01, dit qu’il n’y a pas de preuves flagrantes et indiscutables. ça c’est factuel…
              [modéré]


        • acier_e Le 12 janvier 2017 à 16h48
          Afficher/Masquer

          Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 15h00

          Feubeuh (c’est du verlan ?), vos intentions ne sont pas claires.

          La citation complète c’est :

          « As far as hacking, I think it was Russia » suivie de « it could have been others also »

          Il ne reconnaît donc rien du tout, sinon que le piratage par les Russes est une possibilité parmi d’autres.

          = https://www.nytimes.com/2017/01/11/us/politics/trumps-press-conference-highlights-russia.html =


          • Feubeuh Le 12 janvier 2017 à 21h40
            Afficher/Masquer

            Si tu veux me reprendre, commence déjà par tacher de mettre la vrai citation complete.

            https://www.youtube.com/watch?v=qYOu2nmL_js

            “As far as hacking, I think it was Russia but I think we also get hacked by other countries, peoples.”


            • Larousse Le 13 janvier 2017 à 17h56
              Afficher/Masquer

              Feubeuh, j’ai suivi votre discussion. Je suis étonné par la facilité des réactions :
              Cette histoire de hacking, de rapport d’un ex-agent de rens sur la “pissotière moscovite” de Trump c’est du “gros pipeau”. Les agences américaines de sécurité peuvent sans aucun problème révéler leurs sources exactes d’identification des serveurs -sans révéler leurs cheminements d’investigations. Et j’ose dire même les heures exactes d’identification. Les serveurs ont des millions de migrations de données et même des reconfigurations régulières (ce qui est fait à un instant T n’est pas forcément valable le jour suivant). Et j’attends aussi l’ouverture de toutes les communications capturées dans la zone du Donbass lors de la destruction du MH 17 !!! ( méthode américaine d’Obama dans l’affaire et Porochenko le regrette déjà ce président..)


      • Lysbeth Levy Le 14 janvier 2017 à 13h30
        Afficher/Masquer

        Sur votre dernier point l’origine “urkrainienne” est importante car le journaliste Mark Ames parle d’une connexion ukrainienne avec lobby ethnique auprès des démocrates, donc Hillary Clinton : http://www.usukraine.org/
        Mark Ames cite Alexandra Chalupa qui représente ce lobby de “l’Oun-Upa”, qui a pesé lors du Maidan dès 2013 : http://www.alternet.org/media/anonymous-blacklist-promoted-washington-post-has-shocking-roots-ukrainian-fascism-eugenics-and Ce n’est pas la Russie qui a “hacké” le système mais les “amis ukrainiens” des démocrates. http://www.thompsontimeline.com/tag/alexandra-chalupa/ Sur twitter Chalupa et Bill Browder se seraient salué avec “Slava ukraini” et d’autres ont reliés ces points : http://www.thedailybeast.com/articles/2016/08/08/malicious-leaks-make-journalists-targets-in-ukraine.html Bill Browder celui qui a vainement tenté de relancer l’affaire de la mort de Livitnenko il y a peu !!. Qui est il : https://www.linkedin.com/in/bill-browder-433200b5 Nous en revenons aux hackers du site du Ministère de la Vérité (censures journalistes) Myrotvotrets :https://en.wikipedia.org/wiki/Myrotvorets
        Evidemment il faut encore attendre mais serait-ce encore un coups des ukrainiens ? …


  30. Cyrène Le 12 janvier 2017 à 10h55
    Afficher/Masquer

    Le plus consternant tient au fait que ces organismes à propagande hystériques sont alimentés de millions d’euros d’argent public (quelques 7 millions pour le torchon concerné) chaque année, lesquels sont censés garantir l’indépendance de l’information. On nage dans l’abjection la plus absolue.


    • Xfiles72 Le 12 janvier 2017 à 11h50
      Afficher/Masquer

      J’en ai marre de donner mon argent pour financer cette presse, larguer des bombes à l’autre bout de monde, payer le coupe-tif à 10000€ pour 3 poils sur le caillou.


  31. Nanker Le 12 janvier 2017 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Il n’y a pas que l’Obs[cène?] :
    sur la radio dite de référence RFI (la voix de la France dans le monde toute de même…) on continue allègrement à nager dans la fosse septique de ces “révélations” en les colportant complaisamment, heure après heure. Alors que même sur BFM-TV (où l’on est animateur avant d’être journaliste) on a compris dès hier après-midi qu’il y avait entourloupe : il fallait voir la face contrite d’Ulysse Gosset en plein rétro-pédalage.

    Sur RFI ni honte ni scrupules : on continue à relayer les bobards anti-Trump parce que sur RFI Trump on n’aime pas.
    Cette radio serait-elle devenue un “média de la haine” façon “Radio mille collines”?


    • Alfred Le 12 janvier 2017 à 12h29
      Afficher/Masquer

      RFI?…. Vous oubliez que Christine Ockrent est passé par sa direction (souvenez vous c’est elle qui a viré labeviere): que voulez vous qu’il en reste? Rien. Des carpettes néo-cons américaines. C’est tout.


  32. Steph Le 12 janvier 2017 à 11h01
    Afficher/Masquer

    Que de predateurs sexuels en ces hauts lieux, le naif dsk, le bill clinton et maintenant le donald, le prochain president des usa sera michael douglas. Attention il appartient aussi a une dynastie,…


  33. Nanker Le 12 janvier 2017 à 11h01
    Afficher/Masquer

    Un média a sauvé l’honneur : “France Info” qui hier après-midi invitait Eric Denécé :
    celui-ci a expliqué calmement qu’il y avait une guerre à mort entre Trump et les éléments pourris des services de renseignements US (ceux par exemple qui avait fourni les “preuves” de la présence d’ADM en Irak).
    Ces pourris faisaient tout ce qu’ils pouvaient pour délégitimer Trump, avant même son investiture.

    Et devinez de quoi parlait-on ce matin sur “France Culture”? De la possible destitution de Trump! Merci Clapper, merci la CIA!


    • Fritz Le 12 janvier 2017 à 17h44
      Afficher/Masquer

      Ceci n’est pas sans rappeler l’affaire Markovic, sauf qu’elle avait été lancée AVANT l’élection de Pompidou. Là aussi, on soupçonne que le montage obscène provenait d’éléments douteux des services de renseignements (en l’occurrence le SDECE).


  34. Jeanpaulmichel Le 12 janvier 2017 à 11h11
    Afficher/Masquer

    Un peu de légèreté….
    Si j’ai bien compris cette affaire, le couple Obama a séjourné dans cette suite alors que les services secrets Us savaient que l’hôtel était sous la coupe du FSB…
    Bientôt une vidéo de leurs galipettes mise en ligne par Moscou ? Manquerait plus que Dsk, Berlusconi, Clinton …
    Bref, une super production internationale à venir FSB (Fuck Sex Bistouquette).

    Finalement, j’en arrive à comprendre Kadaffi qui a préféré s’installer dans sa tente dans les jardins de l’Elysee lors de sa visite à Paris…
    Pas de risques d’être surpris avec ses charmantes amazones.
    Le président lybien était un petit coquin…


  35. goerg Le 12 janvier 2017 à 11h14
    Afficher/Masquer

    ça vaudrait le coup de garder une top list des hoax colportés par les grands médias. Celui-là fera date notamment grâce au terme golden shower


  36. Louis Robert Le 12 janvier 2017 à 11h19
    Afficher/Masquer

    La “Charte d’éthique professionnelle des journalistes” n’est même plus la dérisoire feuille de vigne desséchée qu’elle fut jadis…

    Il suffit de suivre de près les médias américains dominants pour s’en convaincre. Le cas Trump, c’est du jamais vu. On devine ici la profondeur sordide de l’abîme médiatique. En clair, c’est la guerre ouverte, totale, de ces médias contre Trump, menée sans relâche, un déchaînement sans précédent pour abattre l’homme et ruiner sa présidence. Il faut voir toute cette canaille qui, à ce jeu, s’entretue maintenant à qui mieux mieux… C’est à qui gagnera le prix de l’extravagance délirante, au mépris des faits, des preuves, de la décence, du savoir-vivre… au mépris de TOUT! Y inclut nécessairement la soi-disant “éthique professionnelle des journalistes”, qui ne trouve plus place au coeur de cette jungle.

    Nous avons tort de sous-estimer les enjeux de cette lutte à finir. L’Empire agonisant se débat désespérément pour survivre. Ainsi font tous ceux qui incarnent le pouvoir impérial. Ce n’est pas tous les jours que nous est présenté un spectacle aussi délirant. — Aux premières loges, les yeux grands ouverts, j’avoue ne pas bouder mon plaisir.


  37. Tonton Poupou Le 12 janvier 2017 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Ce sont les actionnaires de l’hôtel Ritz Carlton prestigieuse chaine mondiale d’hôtels de luxe américains très haut de gamme fréquentée par tout le gratin mondial qui doit être comptant d’apprendre que son (ou ses ?) bâtiments sont truffés de micros et de caméras !?……….. ça va leur faire une bonne publicité et leurs clients vont se sentir décontractés en entrant dans leurs chambres et leurs suites. N’est ce pas ? surtout au prix qu’ils payent !!!!!!!! ou bien l’entreprise hôtelière en question appartiendrait elle à Trump ?


  38. Duracuir Le 12 janvier 2017 à 11h20
    Afficher/Masquer

    Aujourd’hui sur France Inter, l’inénarrable Bernard Guetta, je résume:
    1: des ragots immondes et sans preuve balancés comme une boule puante par la presse, les services secrets et les adversaires républicains de Trump , l’accablent.
    2: c’est immonde mais y a pas de fumée sans feu.
    3: ça pourrait même être vrai.
    4: mais on s’en fout car en tout cas, c’est le pied, ça sabote la politique de rapprochement USA-Russie.

    Conclusion: vive les plus nauséabondes manip barbouzes-médias du moment que c’est pour casser un rapprochement avec les Russes.

    GUETTA! on t’as connu plus fin. Prends ta retraite.


    • Caramba! Le 12 janvier 2017 à 13h07
      Afficher/Masquer

      Sans oublier la suite avec l’entretien de Jadot: plus anti-russe, ce serait difficile. Tous le poncifs y ont passé.


  39. Albert Le 12 janvier 2017 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Questions
    Va-t-il y avoir dans C dans l’air, une émission spéciale sur l’omorashi ? (https://en.wikipedia.org/wiki/Omorashi).
    Pourquoi le rédacteur en chef de Wet Set (journal spécialisé dans les dérivés de l’ondinisme ) n’a-t-il pas été consulté par l’obs pour recouper les sources (facile) ?
    Un expert “soupeur” est annoncé à la prochaine matinale de France Culture, quelqu’un peut-il confirmer ?
    Arte change sa programmation et va passer ce soir “pipicacadodo” de Marco Ferreri, suivi d’un débat confarternel.
    De quoi la presse est-elle le nom du caniveau ? Conférence d’Alain Badiou sur les lieux de la dernière vespasienne de Paris, pas très loin du journal Le Monde, dans le 13° à Paris


  40. Cédric Le 12 janvier 2017 à 12h52
    Afficher/Masquer

    le plus atterrant dans tout ça c’est que le site de l’Obs a un million de visites/jour -_-


  41. Eg.O.bsolète Le 12 janvier 2017 à 13h13
    Afficher/Masquer

    La communauté internationale, c’est-à-dire les Etats-Unis, le Japon, la France et l’Allemagne, veulent exclure les Russes de leur propre coupe du monde de football. C’est juste hallucinant.

    L’acharnement anti-russe est tel que cela en devient grotesque. Et le paradoxe est qu’à un moment donné la propagande atteint un tel niveau d’hystérie qu’elle n’arrive plus à se cacher et qu’elle passe de ce fait de source de désinformation à source d’information.

    L’effondrement de l’Empire russe s’est fait en douceur, sans effusion de sang, et avec une classe inouïe. On a évité le pire. L’effondrement de l’Empire américain s’annonce chaotique, fait déjà des victimes, et devient de plus en plus laid. Ça craint.

    http://www.lalibre.be/sports/football/les-agences-anti-dopage-veulent-exclure-la-russie-de-son-mondial-2018-58762e15cd70717f88f0f1bb


    • Fabrice Le 12 janvier 2017 à 13h51
      Afficher/Masquer

      “L’effondrement de l’empire russe s’est fait en douceur ? ” je crois que la notion de douceur m’échappe un peu le conflit entre les armées blanches et rouges ne fut pas vraiment une accolade amicale des deux côtés.


      • TienTien Le 12 janvier 2017 à 14h09
        Afficher/Masquer

        On peut être faible en histoire, mais de là à confondre la fin de l’URSS sous Gorbatchev avec le conflit des années 20 entre les armées “blanches” et rouges…


        • Fabrice Le 12 janvier 2017 à 16h52
          Afficher/Masquer

          Rappelez moi TienTien L’empire russe c’est l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques vous voyez empire apparaître où ?) ou l’empire Russe qui disparut dans le conflit des années 20. Je suis peut être faible en histoire mais je connais mes classiques donc abstenez vous. merci Eg.O.bsolète pour la précision.


      • Eg.O.bsolète Le 12 janvier 2017 à 15h05
        Afficher/Masquer

        Je faisais en effet allusion à l’effondrement de l’URSS qui grâce à Gorbatchev s’est déroulé sans anicroche. J’ai le souvenir que Gorbatchev fut d’ailleurs encensé par l’ouest pour avoir permis cette transition en douceur. Il était par contre moins encensé par les russes. Maintenant que Gorbi est critique vis-à-vis de l’ouest, il n’est plus tant écouté.


  42. Lysbeth Levy Le 12 janvier 2017 à 13h47
    Afficher/Masquer

    C’est comme le film de “House of Cards” ces histoires, les liens entre tous ces personnages sont plus ténus que l’on croit et certains derrière leur rideaux, dans l’ombre doivent bien s’amuser ..Utiliser le réseau Muckty juste pour voir “qui fait quoi et avec qui il le fait” : http://www.muckety.com/Query?name=donald+trump&prev=donald+trump&graph=MucketyMap&SearchResult=3866&SearchResult=5102929&SearchResult=5102679&SearchResult=5102241
    Cliquer a “droite” en haut sur les petits carrés pour savoir qui est telle personne ou organisations. Paul Manafort serait un lien avec la Russie de Poutine : http://www.muckety.com/Query?name=donald+trump&prev=donald+trump&graph=MucketyMap&SearchResult=3866&SearchResult=5102929&SearchResult=5102679&SearchResult=5102241
    Liaison avec Poutine ? Pfffuit les milieux d’affaires internationaux c’est comme les anciennes familles nobles de l’Europe installées dans chaque pays et qui en 1914 déjà s’entendaient très mal au niveau des “affaires”


  43. Tonton Poupou Le 12 janvier 2017 à 14h38
    Afficher/Masquer

    De quoi Trump est il le nom ?
    Avec Trump qu’avons nous vu ? Un torrent de boue immonde se déverser sur le candidat avant et après élections sans précédent de mémoire de terriens qui ne peut que choquer toute personne tout citoyen toute citoyenne avec des attaques particulièrement vulgaires et presque toujours en dessous de la ceinture des allégations hasardeuses, des affirmations sans preuves, des rumeurs invérifiables émanant d’obscures officines qui s’avèrent être en définitives complètement improductives tant l‘image désastreuse envoyée revient comme un boomerang vers ceux qui l’on envoyé et cette image, déjà très abimée par les mensonges, les guerres (toutes perdues), les tortures, les crimes, les prisons secrètes, les crises financières, de ce pays les usa, fini de le discrédité complètement aux yeux du monde entier. Altérant par la même les grands organes de manipulations que sont les mass médias et les instituts de sondages. Les usa mettront du temps à se relever. Ils ne pourront s’en prendre qu’à eux mêmes et leurs semblables qui les ont bien aidés à s’enfoncer dans cette fange. L’espoir pour eux serait qu’une nouvelle génération de responsables politiques sortent de ce cloaque sans mettre en œuvre la fameuse règle : « Tout changer pour que rien ne change ». Et renverse la table.


  44. rbaia abbas Le 12 janvier 2017 à 14h46
    Afficher/Masquer

    Nous sommes ds un monde dont les façades s’effritent .. la democratie , il n’en ont cure quand leur challenger n’est pas arrive . Tout est bon pr discrediter le vote voir pr destabiliser le pays .. Trump n’etait pas attendu .. la democratie , le peuple qui vote librement , ils en sont tous si fiers ,la mis la ou personne ne le voulait . Il ne peut pas etre dezinguer de quelque manière que ce soit physiquement trop voyant , mais je pense que Trump est en danger de mort .. Donc il ne reste que la calomnie la plus outrancière et la plus meprisante pr les peuples tant le niveau de l’attaque est vil , bas et tellement lisible . La sphere mediatique mainstrem ,nous meprise a un point insupportable


  45. Olivier MONTULET Le 12 janvier 2017 à 15h16
    Afficher/Masquer

    Et quand la La National Security Agency (NSA, « Agence nationale de la sécurité ») US espionne les chefs d’Etats alliés ce n’est pas pour les faire chanter?


  46. alexg81 Le 12 janvier 2017 à 15h34
    Afficher/Masquer

    Prendre 4chan pour un site d’information revient à considérer le gorafi comme quotidien de référence chez nous… Il y a des personnes qui ne savent plus quoi inventer pour tourner en ridicule Trump. Les russes ne vont pas balancer des dossiers sulfureux d’un claquement de doigts, ils gardent ca pour les discussions en privé.
    Je verrais plutôt une mise en garde des services de renseignement pour Trump au moment où se développent des mouvements sécessionnistes, dont certains comme la Californie sont soutenus par Moscou.


  47. Nanker Le 12 janvier 2017 à 15h40
    Afficher/Masquer

    “Sans oublier la suite avec l’entretien de Jadot: plus anti-russe, ce serait difficile. Tous les poncifs y ont passé”

    Ah bon? Je croyais que le verdâtre était calmé depuis que son projet de “grande” manifestation devant l’ambassade de Russie à Paris un soir de décembre 2016 avait réuni à peu près 18 personnes…

    http://www.europe1.fr/societe/alep-des-elus-et-intellectuels-appellent-a-manifester-quotidiennement-a-paris-2928533

    “L’un des organisateurs a précisé qu’un premier rassemblement devait avoir lieu vendredi à 18h devant l’ambassade de Russie”
    Ensuite Yannick a décidé qu’il ferait autre chose de ses vendredis soirs… 🙂


  48. Nordique Le 12 janvier 2017 à 16h24
    Afficher/Masquer

    Ah! ah! ah! Concernant le golden shower, c’est vrai! Il y a un homme d’affaires dont l’entreprise fabrique sur mesure des baignoires, douches, robinets, etc… qui a donné un golden shower à Trump et ce vidéo le prouve : https://www.youtube.com/watch?v=sJI-UeF6HDc


    • Lysbeth Levy Le 12 janvier 2017 à 16h40
      Afficher/Masquer

      Ah oui on peux en rire hein, si ces couillonnades n’avaient pas d’influence sur nos vies et notre futur .https://www.youtube.com/watch?v=rnoukNWR840
      Et il y en a qui ne perdent pas de temps…Trump ? Poutine l’avait bien jugé : “c’est un homme haut en couleurs” immédiatement repris faussement (fakes news made in France) par Poutine dit que ce type est super !L’ ad hitlérium “ils sont fous, racistes, homophobes, tous les deux mon dieu l’occident est perdu !. D’ou les accusations de liens entre les deux “hais” ou surtout “élus” par “surprise”. Poutine a déçu l’Occident par la suite en ayant “pris la tangente” face à nos soit disant démocraties ..Deux hommes non attendus…


  49. Nicolas D. Le 12 janvier 2017 à 16h27
    Afficher/Masquer

    The Intercept explique comment le détective qui a concocté ce torchon a proposé son dossier à toutes les rédactions à l’automne. Personne ne l’a publié tellement ça sentait la manip.

    Ensuite, il y a qq jours, McCain le file au FBI en leur disant de le prendre au sérieux. Enfin, les cowboys de la CIA qui apposent leur sceau sur le dossier et le fuitent (à nouveau) vers les rédactions. Ces derniers foncent tête baissée et on a la plus belle manip de propagande depuis la guerre en Irak.

    C’en serait presque drôle si ça ne contribuait pas à l’hystérie anti-russe ambiante. C’est con à dire mais il y a des Russes qui souffrent économiquement du fait qu’aucune banque occidentale n’ose désormais financer un gros projet d’investissement en Russie.


  50. openmind Le 12 janvier 2017 à 17h19
    Afficher/Masquer

    Et le traitement neutre de la matinale de P.Cohen sur france-inter ce matin, un modèle du genre…avec l’inénarrable Bernard Guetta…”on n’a pas de preuves mais il n’y a pas de fumée sans feu, et puis Trump est méchant donc c’est forcément un peu vrai…” put… le niveau de raisonnement du Bernard!!! Et ça a fait l’ENA ou Sciences-Po…

    https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-12-janvier-2017



Charte de modérations des commentaires