Les Crises Les Crises
27.mai.201527.5.2015 // Les Crises

Le chef du service de renseignement belge avoue qu’il a menti sur des attentats pour faire approuver Prism

Merci 341
J'envoie

Il a menti sur trois attentats: le chef du service de renseignement belge avoue

Eddy Testelmans, le patron du service de renseignement militaire, a donné une fausse information en 2013 sur trois attentats en Belgique qui auraient été déjoués grâce aux services de renseignement américains (NSA). Il n’en était finalement rien, lit-on mercredi dans De Tijd.

Afin de démontrer l’utilité du travail de la NSA, Eddy Testelmans aurait souligné, lors d’une interview au magazine MO* en 2013, que trois attentats avaient été déjoués grâce aux informations provenant de la NSA. “Dans trois cas, en effet un possible acte terroriste a été déjoué sur la base d’une info dont nous pouvons supposer qu’elle venait directement du système Prism (le programme d’espionnage controversé de la NSA). Si la NSA ne nous avait pas relayé l’info, nous n’en aurions rien su”, avait-il dit.

Un rapport du Comité I rejette la version que trois attentats ont été déjoués grâce aux Américains. Eddy Testelmans a aussi reconnu cela dans un écrit.

Source : RTL.be, le 6 mai 2015.

Le patron du renseignement belge avait menti (sans le savoir ?)

Le patron des services de renseignement belge a dû démentir cette semaine une information qu’il avait lui-même fournie en 2013, selon laquelle la NSA aurait permis de déjouer trois attentats en Belgique grâce au programme PRISM. Il se défend en affirmant qu’il avait à l’époque de mauvaises informations.

En 2013, alors qu’éclatait l’affaire PRISM avec les premières révélations d’Edward Snowden sur l’accès de la NSA aux données stockées chez les géants du web américains, le patron du renseignement belge Eddy Testelmans avait tenu à défendre le programme de ses homologues, en faisait une révélation. “Dans trois cas, un possible acte terroriste a été déjoué sur la base d’une info dont nous pouvons supposer qu’elle venait directement du système Prism, et qui nous a été fournie par les canaux classifiés“, avait-il affirmé. “Si la NSA ne nous avait pas relayé l’info, nous n’en aurions rien su“.

Le militaire en profitait pour expliquer que ses révélations justifiaient que l’Europe se dote des mêmes capacités de renseignement pour être “suffisamment armée pour la lutte contre le terrorisme, contre la criminalité transfrontalière grave et la prolifération des armes de destruction massive“.

C’est dans cet esprit que la France vient d’adopter en première lecture sa loi Renseignement, malgré l’opposition d’une coalition inédite d’associations et de personnalités que le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé comme étant des “pressions” sur les parlementaires, qu’ils n’auraient “heureusement” pas suivi.

MENTEUR OU MANIPULÉ

Mais on apprend cette semaine qu’Eddy Testelmans avait menti, ou alors qu’il s’est fait avoir comme un débutant par les services américains. Le journal néerlandophone De Tijd indique en effet qu’un rapport d’un Comité officiel belge a démenti les informations communiquées à l’époque par le patron du Renseignement dans le magazine MO*, et que celui-ci a confirmé qu’il s’était un peu trop avancé. “Au moment de l’interview le 6 août 2013, je n’avais que des informations de la NSA elle-même, basées sur des informations qu’ils avaient principalement fourni aux États“, tente-t-il d’expliquer. “C’est seulement rétrospectivement, et après davantage d’analyse par les services de renseignement belges, qu’il est venu à ma connaissance que les informations de la NSA devaient être mises en perspective et atténuées“.

En d’autres termes, au moment où le scandale PRISM apparaissant, les Etats-Unis ont affirmé à leurs homologues que le programme illégal de la NSA avait permis de fournir différentes informations permettant de déjouer des attentats, et qu’il était donc légitime à défaut d’être légal. Affirmations que le patron du renseignement belge avait choisi de relayer en l’état, sans aucune précaution, parce qu’elles lui permettaient de demander le même jouet que les Américains.

Source : Guillaume Champeau, Pour Numerama, le 7 mai 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Philippe // 27.05.2015 à 03h49

Maintenant il ne reste plus qu’à compter les médias qui vont relayer l’info et comparer le chiffre à celui des médias qui ont relayé l’intox.

33 réactions et commentaires

  • grub // 27.05.2015 à 03h10

    J’avais vu cette info.
    Cela semble tellement énorme que cela demande des vérifications.

     7

    Alerter
    • MERELLE // 28.05.2015 à 14h15

      le MENSONGE – ET AUTRES FALS FLAG: [ link to lesmoutonsenrages.fr ] ( opération sous fausse bannière ou faux drapeau ) a été une pratique courante. Et ce, jusqu’ à nos jours en 2015.

       2

      Alerter
  • Philippe // 27.05.2015 à 03h49

    Maintenant il ne reste plus qu’à compter les médias qui vont relayer l’info et comparer le chiffre à celui des médias qui ont relayé l’intox.

     65

    Alerter
  • anatole.patachon // 27.05.2015 à 04h03

    Comme il a avoué sa faute, pendons-le sans l’empaler.

     42

    Alerter
  • arthur78 // 27.05.2015 à 06h53

    L’article de Testelmans à l’époque

    http://www.mo.be/en/article/serious-cyber-attack-hits-belgian-military-intelligence-service

    relayé evidemment par le point
    http://www.lepoint.fr/monde/prism-un-patron-du-renseignement-belge-defend-la-nsa-06-08-2013-1711868_24.php

    l’article de Numerama qui en parle
    http://www.numerama.com/magazine/33031-le-patron-du-renseignement-belge-avait-menti-sans-le-savoir.html

    Une question sera posée aujourd’hui au parlement Belge Commission defense aujourd’hui 14h30
    http://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=inqo&language=fr&cfm=inqoXml.cfm?&dossierID=Q5404259&legislat=54
    Question de M. Jean-Jacques Flahaux au ministre de la Défense, chargé de la Fonction publique, sur “l’attitude du chef des renseignements militaires,
    le général Eddy Testelmans” (n° 4259).

     14

    Alerter
  • HP // 27.05.2015 à 07h03

    Le plus grand progrès dans l’histoire de l’humanité n’est il pas d’avoir remplacé (autant que faire se peut …) la violence physique par le mensonge ? C’est fondamentalement ce qui fait la distinction entre les systèmes totalitaires archaïques et nos sociétés “démocratiques” libérales. 🙂

     27

    Alerter
    • Dono // 27.05.2015 à 07h38

      Apparemment ‘est la seule différence fondamentale quoique les dictatures reposent sur une propagande moins discrète, moins subtile et parfois moins partagée de ce fait!

       3

      Alerter
      • Bogastok // 27.05.2015 à 12h22

        La dictature c’est dépassé, c’est trop “franc” et visible, compréhensible par la plupart. Facile à attaquer dans l’argumentaire.

        La servitude “volontaire” est beaucoup plus efficace, discrète … et durable.

         18

        Alerter
        • HP // 27.05.2015 à 14h10

          Tout à fait ! Dans une dictature archaïque, on ne demande pas aux citoyens de croire mais de faire semblant de croire (la violence physique étant là pour faire taire ceux qui exprimeraient ce que chacun peut voir).

           5

          Alerter
    • achriline // 27.05.2015 à 10h16

      à HP
      vous parlez d’un progrès …le mensonge n’a pas remplacé la violence physique, il ne fait que s’y ajouter et la précéder. Il suffit de regarder l’histoire récente, Irak, Lybie, Syrie etc etc …

      A quand notre tour ?

       16

      Alerter
      • HP // 27.05.2015 à 13h22

        Si, à l’intérieur de nos sociétés, la violence physique, en tant que facteur d’instabilité, a été considérablement réduite ; en autres raisons (mais + fondamentalement voir les lois d’évolution des systèmes) parce qu’elle suscite et justifie une résistance ayant recours à la violence. Face à une violence psychologique institutionnelle, de nature virtuelle (mais aux conséquences néanmoins concrètes : cf. la Grèce), dont le mensonge fait partie, le citoyen se trouve désarmé, car il ne peut répliquer sur le même registre et se trouve disqualifié s’il en reste à des formes d’expression violentes (sauf à les retourner contre lui : grève de la faim, immolation par le feu, etc.). Il se voit alors qualifié de terroriste, ce qui légalise son élimination physique de manière quasiment sanitaire.

        A l’extérieur du système, la violence brute demeure, parce que c’est à l’extérieur.

        Le basculement s’opèrera lorsque l’Europe enverra l’armée contre les boat people. Pour l’instant, elle s’est isolée par une ceinture de guerres civiles. A suivre …

         7

        Alerter
        • HP // 27.05.2015 à 14h01

          En fait, le mensonge, en tant que moyen de gouvernance, peut s’assimiler à une violence dématérialisée, c’est à dire sans effet immédiatement perceptible sur celui qui y est soumis (ce qui limite sa capacité de réplique). Ce n’est évidemment opératoire que dans des sociétés très normées et suffisamment riches pour qu’une très grande majorité y trouve son compte. Ailleurs, plus simple de mise en oeuvre, la violence physique demeure une valeur sûre, bien qu’aux effets plus incertains par effet de réciprocité.

           6

          Alerter
    • boduos // 27.05.2015 à 10h25

      si,autre difference majeure,la violence physique est individuelle,le mensonge lui est totalitaire,pour tous.

       2

      Alerter
    • Ardéchoix // 27.05.2015 à 10h41

      Le mensonge est comme un boomerang, un jour ou l’autre y vous revient dans la gueule.

       7

      Alerter
    • Bruno // 27.05.2015 à 12h22

      La même légèrement remaniée.

      “Le plus grand progrès dans l’histoire de [l’occident], n’est-il pas d’avoir remplacé (autant que faire se peut …) la violence physique [chez nous] par le mensonge [et la violence physique chez les autres]?”

       5

      Alerter
      • Merle // 27.05.2015 à 21h40

        J’ai même envie d’ajouter :

        Lisez Soljenitsyne, pourquoi “remplacé”, on a supprimé la violence, on a diminué le mensonge.

         0

        Alerter
        • Carabistouille // 27.05.2015 à 21h56

          Où at-on supprimé la violence?
          Où a-t-on diminué le mensonge?
          Il y a un humour qui m’échappe ou vous êtes dans la provoc trollesque?

           0

          Alerter
          • Merle // 27.05.2015 à 23h02

            Si vous considérez que l’on vous enferme avant un interrogatoire dans une boite infestée de punaises pendant 48 heures pour vous vider de votre sang, aujourd’hui en France, soit.

            Si vous considérez que l’on arrive à mentir au point de réussir a camoufler des millions de personnes déportées aujourd’hui en France, soit.

            Vous n’avez jamais lu un livre d’histoire ou quoi pour dire qu’on a jamais autant menti que maintenant ?

             1

            Alerter
    • Emmanuel // 27.05.2015 à 22h52

      Cela me rappelle la phrase de Chomsky ” la propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures. ”

      Point important : absence de violences physiques n’implique pas absence de souffrances ; par exemple, combien de suicides chaque année sont dûs au harcèlement moral ?

       3

      Alerter
  • Charles // 27.05.2015 à 08h29

    Le service de renseignement belge fait peur si son chef n’a pas menti : une source unique, pas de recoupement de l’info, la foi dévote dans ses alliés. Les terroristes ont en effet la voie libre devant eux.

     7

    Alerter
    • achriline // 27.05.2015 à 10h20

      Mais il faudrait être bien naïf pour croire ses excuses.
      Je pense d’ailleurs que nos service de renseignement n’ont rien à envier aux Belges au niveau mensonges mais eux n’ont pas encore avoué et il n’est pas sûr qu’ils le fassent à moins d’être pris “a main dans le sac”.

       11

      Alerter
      • boduos // 27.05.2015 à 10h32

        ces questions semblent être posées (consonances) par des flamands.
        sans avoir de sympathie particulière pour cette partie de la Belgique,il faut mettre à leur crédit qu’ils sont moins asservis par le clientélisme “Michel” ou di Ruppo” qui a anesthésié toute la francophonie.

         4

        Alerter
  • Lysbethe Lévy // 27.05.2015 à 09h17

    Le pouvoir et ses relais “experts, médias, journalistes a la solde” nous mentent, nous savons qu’ils nous mentent, ils savent que nous savons qu’ils nous mentent” et c’est comme ça depuis longtemps.

    Combien sont-ils dans les médias qui démentent l’intox ou reviennent sur le sujet pour mettre à jour l’info ? Et dire qu’on paie ces journaux, pseudo-experts, normalement au service de la nation, des citoyens, du peuple ….

     11

    Alerter
    • pipo // 27.05.2015 à 13h59

      “Le pouvoir et ses relais “experts, médias, journalistes a la solde” nous mentent, nous savons qu’ils nous mentent, ils savent que nous savons qu’ils nous mentent” et c’est comme ça depuis longtemps.”

      Ils nous mentent de bonne fois, c’est en tous cas comme ça qu’ils le voient.
      ils savent mieux que vous, ce qui est bon pour vous.
      Un coup, ils faut nous le cacher, et ils nous le cachent,
      un coup ils faut que nous le sachions, et on le sait.

      Conclusion, si vous les traitez de menteur, vous êtes un ennemi de la société.
      Leur souci, c’est de perdre le contrôle. Par exemple, Cahusac son souci à été “la spirale du mensonge” et pas le mensonge lui-même.

       2

      Alerter
  • georges glise // 27.05.2015 à 10h34

    eh bien, merry prismas, une fois, deux fois, trois fois, adjugé.

     3

    Alerter
  • Bogastok // 27.05.2015 à 12h19

    Y’a que moi que cette phrase choque presque tout autant que le reste ?

    “Si la NSA ne nous avait pas relayé l’info, nous n’en aurions rien su“

    Avouer comme ca sans complexe quand sans les informations et la surveillance de la NSA ils sont inefficace, c’est assez fort je trouve … non ?

    Le pire comme toujours, c’est que ca fera pas de vagues, une info parmi tant d’autre …

     12

    Alerter
  • RGT // 27.05.2015 à 18h28

    Je suis certain que Valls ou un de ses sbires viendra nous affirmer à grands coups de menton virils que de nombreux attentats terroristes ont été évités grâce à la nouvelle loi sur le renseignement.

    Et sans preuve bien sûr, ou a la limite quelques rapports obscurs pondus par un service encore plus abscons, et qui sera relayé par notre “Grande Presse Démocratique” comme une “Grande Victoire de la Démocratie”…

    Ne vous en faites pas, ça ne va pas tarder à arriver, il faut bien trouver une justification “légitime” au flicage de masse.

    Plus le temps passe et plus je crois sincèrement que la Corée du Nord est un havre de liberté.

     8

    Alerter
  • Michel Ickx // 27.05.2015 à 18h54

    Une fuite de plus.

    Après l’aveu du journaliste Allemand Udo Ulfkotte qui a reconnu avoir signé des articles écrits par la CIA, le système perd de plus en plus de crédibilité. C’est exactement comme cela que l’URSS s’est effondrée en si peu de temps et sans meme que les principaux dirigeants, tant à l’Ouest comme à l’Est ne l’aient prévu.

    Si vous faites du co-voiturage et vous rencontrez régulièrement des jeunes que vous n’auriez jamais eu l’occasion de connaitre dans votre entourage, vous découvrez qu’ils sont très nombreux à se renseigner sur la toile car ils ne lisent pas les journaux. Ils ne sont pas contaminés par les Chiens de garde et ne sont pas dupe de la propagande.

    Nos élites ???? vivent dans leur sphère supérieure et protégée et n’entendent plus la rue. Cela ressemble de plus en plus aux gérontologues du Kremlin.

    Ce système va se dégonfler sans avertissement, malheureusement personne ne peut en deviner l’issue. Espérons qu’il y aura suffisamment de créatifs culturels parmi les jeunes et les moins jeunes pour reconstruire quelque chose de mieux.

     5

    Alerter
  • georges dubuis // 27.05.2015 à 23h06

    Comment se nommait le général américain, ta fiole à l’ONU, à qui l’on avait aussi menti ?

     3

    Alerter
  • zzef // 28.05.2015 à 07h43

    Tu m’etonnes qu’ils retirent la haute trahison de la constitution chez nous !

     3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications