Les Crises Les Crises
16.septembre.201616.9.2016 // Les Crises

Les rebelles asiatiques à Alep, angle mort de l’Occident, par Christina Lin

Merci 43
J'envoie

Source : Christina Lin, Asia Times, le 09/02/2016

Le secrétaire à la Défense Ashton Carter et le secrétaire d’État John Kerry considèrent souvent les groupes djihadistes rebelles en Syrie comme membres de « l’opposition syrienne ».

Militants du groupe ouzbek Katibat al Tawhid wal Jihad lors des combats à Tal Bajir au sud d'Alep

Militants du groupe ouzbek Katibat al Tawhid wal Jihad lors des combats à Tal Bajir au sud d’Alep

Cependant, comme le renseignement allemand l’a fait remarquer, plus de 95% des combattants en Syrie sont étrangers et non syriens. De plus, beaucoup ne sont même pas arabes, mais de plus en plus souvent asiatiques.

Au cours des dernières années, des combattants asiatiques venant d’Asie centrale, de Chine, ainsi que de Russie se sont terrés dans le nord de la Syrie autour d’Alep et d’Idlib, avec une majorité venant d’Ouzbékistan.

Plus connus sous le nom « d’Ouzbeks d’Alep », divers groupes ouzbeks tels que Katibat al Tawhid wal Jihad (KTJ) et Imam Bukhari Jamaat (IBJ) sont alignés avec al-Nosra. [1] Le nombre de combattants d’Asie centrale dans des groupes tels que Jaish al-Muhajireen wal Ansar — qui comprend les tchétchènes, ouzbeks et tadjiks apparus en Syrie en 2012 — est estimé à environ 1500 à Alep. [2] Eux aussi ont fusionné avec al-Nosra.

Les estimations globales des combattants d’Asie centrale ayant rejoint al-Nosra et l’Etat islamique (EI) sont d’environ 5000, avec des combattants ouïghours chinois supplémentaires estimés autour de 1000 basés à Idlib. Selon le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme Rami Abdul Rahman, il y a aussi plus de 2000 combattants venant de Tchétchénie, du Daghestan et d’autres régions du Caucase fonctionnant avec al-Nosra, et « ils sont concentrés dans les provinces d’Idlib, Alep et Lattaquié », où La Russie concentre ses frappes aériennes.

En effet, une réunion en septembre à Chatham House a révélé comment « la menace djihadiste perçue en Russie est un facteur majeur dans l’élaboration de la politique du Kremlin pour « intervenir militairement en Syrie. » La Russie craint aussi ces djihadistes une fois de retour chez eux, ainsi que l’attaque de citoyens et des intérêts russes à l’étranger. [3]

Cette menace est de plus en plus partagée par les États d’Asie.

Le djihad syrien exporté en Asie

Peter Knoope, chercheur associé au Centre international pour la lutte contre le terrorisme de La Haye, a noté que l’EI et d’autres groupes djihadistes en Syrie exploitent et recrutent des jeunes mécontents en Asie centrale. De même, a-t-il mis en garde : « La question n’est pas de savoir « si » mais « quand » une action violente va frapper la région d’Asie centrale. »

En Asie du Sud-Est, la violence est déjà présente avec l’attaque de Jakarta en janvier, ce qui souligne le danger que l’EI et al-Qaïda établissent un bastion régional.

En Asie du Sud, alors qu’il n’y a pas encore eu d’attaque majeure revendiquée par al-Qaïda ou l’EI, l’Inde sonne néanmoins l’alarme sur l’invasion du wahhabisme et la création potentielle de nouveaux groupes djihadistes syriens dans le sous-continent, similaires à ceux en Indonésie.

Alarmé par cette forme de guerre hybride contre l’Inde, dans un article de l’Indian Defence Review de septembre 2014, le général indien à la retraite Afsir Karim reprochait aux Saoudiens d’utiliser le wahhabisme comme arme pour dominer l’Inde, et ainsi étouffer les autres formes de l’Islam (par exemple les Soufi, les Chiites, etc.). Il leur reprochait également d’attaquer la tradition culturelle pluraliste de l’Inde, et d’utiliser la pompe à (millions de) dollars pour propager la théologie wahhabite et ainsi fournir un terrain fertile pour engendrer les futurs djihadistes. [4]

En fait, en août 2015, le renseignement indien a été alerté d’une éventuelle attaque sur les installations navales de Cochin et Bombay par l’aile indienne nouvellement créée d’al-Qaïda. Le général Karim observe en plus la tendance dangereuse d’al-Qaïda et d’autres idéologues ou groupes radicaux à exhorter les organisations religieuses musulmanes indiennes à prendre les armes contre l’État indien, et leur capacité à recruter un nombre important de jeunes musulmans radicalisés par le wahhabisme.

De même, en Malaisie, le diplomate à la retraite Dennis Ignatius a sonné l’alarme au sujet de ce qu’il appelle la « saoudisation » de l’Asie du Sud-Est. Il trouvait incroyable qu’une nation plutôt modérée, constitutionnellement laïque et démocratique comme la Malaisie soit maintenant infestée par des extrémistes appelant à la charia, et ayant des débats sur les « amputations de membres, la décapitation, la lapidation et même la crucifixion. » [5]

En voyant comment les jeunes musulmans d’Asie du Sud-Est venant d’Indonésie, de Malaisie, de Singapour, des Philippines et d’ailleurs se radicalisent et rejoignent le djihad en Syrie et en Irak, avec l’EI qui parvient même à former une unité militaire pour les combattants de langue malaise — Katibah Nusantara Lid Daulah Islamiyyah (Unité de l’archipel malais pour l’État islamique en Irak et en Syrie) — Ignatius a attribué cet extrémisme uniquement à l’exportation agressive de l’idéologie wahhabite saoudienne qui a dépensé plus de 100 milliards de dollars au cours des dernières décennies.

Il a en outre averti que le « lien saoudien-wahhabite est devenu la plus grande menace pour la paix et la stabilité dans le monde d’aujourd’hui. »

En effet, en fertilisant le sol asiatique avec le wahhabisme et avec l’Arabie, la Turquie et le Qatar brassant le chaudron djihadiste en Syrie, quand le mélange toxique finira par déborder et se renverser, les États d’Asie risquent de se retrouver face à une multiplication rapide de djihadistes maison capables de renverser des régimes séculaires.

Refuser que la Syrie devienne une base pour le djihad en Asie

Comme les affiliés d’al-Qaïda à Alep, Idlib et l’EI à Raqqa deviennent le centre de commandement pour les djihadistes asiatiques, cela constitue une menace pour la stabilité et la sécurité régionale en Asie — en particulier à la lumière du récent attentat de Jakarta. Toutefois, la proposition saoudo-turque d’envahir la Syrie et de protéger leurs actifs militants, y compris ceux en provenance d’Asie, va bientôt poser problème.

L’ignorance des intérêts sécuritaires légitimes des États d’Asie et le soutient de ces militants ; le risque de transformer le nord-ouest de la Syrie en base pour répandre le djihad en Asie ; couplé avec la méfiance accrue de la prolifération saoudienne du wahhabisme en Asie — tout ceci peut provoquer une intervention militaire comme lorsque des États-Unis sont intervenus en Afghanistan après le 11/9.

Au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (SCO), en juillet 2015, dont les membres comprennent la Chine, l’Inde et les États d’Asie centrale, la menace d’instabilité syrienne et de l’extrémisme islamique était à l’ordre du jour. Trois mois plus tard, en octobre, la Chine et l’Inde ont mené des exercices conjoints contre le terrorisme au Yunnan, en Chine.

En novembre, une délégation militaire chinoise conduite par Changlong, vice-président de la Commission militaire centrale de Chine (CMC), s’est rendu en Inde pour discuter de la lutte contre le terrorisme, soit le plus haut niveau de la délégation militaire chinoise qui soit venu en Inde depuis 10 ans.

En décembre, à la suite de l’attentat de Bangkok, suspecté d’être lié aux Loups gris, qui a tué des citoyens chinois, de l’exécution par l’EI d’un ressortissant chinois, et d’une augmentation des attaques terroristes à travers la Chine, du Xinjiang à l’ouest, du Yunnan au sud, de Pékin et d’ailleurs à l’est, la Chine a adopté sa loi anti-terroriste qui lui permet des opérations militaires à l’étranger. [6]

Peu de temps après, Zhou Bo de l’Académie des sciences militaires du PLA (People Liberation Army) présumait : « La prochaine guerre pour la Chine ne se fera peut-être pas avec un voisin. Elle pourrait plutôt avoir lieu loin de ses frontières pour protéger les intérêts chinois d’outre-mer et le bien-être non seulement des citoyens chinois, mais aussi ceux d’autres pays. »

Compte tenu des conflits d’intérêts entre les puissances asiatiques et Ankara-Riyad pour le soutien des djihadistes du nord de la Syrie, il devrait y avoir un dialogue pour éviter les malentendus. Comme l’ancien diplomate indien M.K. Bhadrakumar l’a noté, bien qu’Israël et la Russie aient des intérêts syriens divergents, ils ont réussi à établir un modèle de coopération réussie permettant de clarifier les lignes rouges et les préoccupations légitimes de sécurité des uns et des autres. [7]

Face à la mondialisation de la guerre syrienne qui impacte maintenant la sécurité en Asie, la Turquie, l’Arabie saoudite et les puissances asiatiques comme la Chine, l’Inde et d’autres devraient également mettre en place un modèle de coopération similaire, et rechercher une solution politique collective qui permette de désamorcer le conflit et de rétablir la stabilité régionale.

[1] USAID, Central Asian Involvement in the Conflict in Syria and Iraq: Drivers and Responses, May 4, 2015, https://www.usaid.gov/sites/default/files/documents/1866/CVE_CentralAsiansSyriaIraq.pdf; Caleb Weiss, “Uzbek group pledges allegiance to Al Nusrah Front”, The Long War Journal, September 30, 2015,http://www.longwarjournal.org/archives/2015/09/uzbek-group-pledges-allegiance-to-al-nusrah-front.php; https://www.youtube.com/watch?v=DRbgJK6l8nE

[2] “Central Asian fighters in Syria join al-Nusra Front”, Middle East Eye, September 23, 2015, http://www.middleeasteye.net/news/central-asian-fighters-syria-join-al-nusra-front-259685836

[3] “Exporting Jihad: Fighters from the North Caucasus and Central Asia and the Syrian Civil War”, Chatham House Roundtable, September 23, 2015, https://www.chathamhouse.org/sites/files/chathamhouse/events/special/Summary%20FSU%20fighters%20in%20Syria%2001102015%20JM.pdf; Murad Batal al –Shishani, “Islamist North Caucasus Rebels Training a New Generation of Fighters in Syria”, Terrorism Monitor, Vol 12, Issue 3, February 7, 2014, http://www.jamestown.org/programs/tm/single/?cHash=ae2a2cd5f15746b0534e5bb000c9ceff&tx_ttnews%5Btt_news%5D=41927#.VrXvj8dBau4; Emil A. Souleimanov, “Globalizing Jihad? North Caucasians in the Syrian Civil War”, Middle East Policy Council Journal, Fall 2014, Vol XXI, No. 3, http://mepc.org/journal/middle-east-policy-archives/globalizing-jihad-north-caucasians-syrian-civil-war

[4] Maj Gen. Afsir Karim, “Wahhabism in South Asia”, Indian Defence Review, September 13, 2014, http://www.indiandefencereview.com/news/wahhabism-in-south-asia/ Akhilesh Pillalamarri, “The Radicalization of South Asian Islam: Saudi Money and the Spread of Wahhabism”, Georgetown Security Studies Review, December 20, 2014, http://georgetownsecuritystudiesreview.org/2014/12/20/the-radicalization-of-south-asian-islam-saudi-money-and-the-spread-of-wahhabism/

[5] Dennis Ignatius, “The Wahhabi threat to Southeast Asia”, The Malaysian Insider, March 30, 2015, http://www.themalaysianinsider.com/sideviews/article/the-wahhabi-threat-to-southeast-asia-dennis-ignatius

[6] Susan Cunningham, “Thailand’s Shrine Bombing—The Case for Turkey’s Grey Wolves”, Forbes, August 24, 2015, http://www.forbes.com/sites/susancunningham/2015/08/24/thailands-shrine-bombing-the-case-for-turkeys-grey-wolves/#1418ab7217a5 ; http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2016/02/turkey-syria-grey-wolves-emerge-as-jihadists.html ; Shannon Tiezzi, “ISIS: Chinese Hostage ‘Executed”, The Diplomat, November 19, 2015.

[7] http://atimes.com/2016/02/russia-is-content-with-israel-but-wrathful-toward-turkey/

Dr. Christina Lin est membre du Centre pour les relations transatlantiques à l’Université SAIS – Johns Hopkins.

Source : Asia Times, le 09/02/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Joe Bserve // 16.09.2016 à 05h15

“Cependant, comme le renseignement allemand l’a fait remarquer, plus de 95% des combattants en Syrie sont étrangers et non syriens”

Donc selon le renseignement allemand et si quelqu’un avait encore des doutes il s’agit bien d’une guerre d’agression de la Syrie par l’extérieur mais en aucun cas d’une guerre civile menee par le peuple pour se libérer du joug sanguinaire etc.

92 réactions et commentaires

  • Joe Bserve // 16.09.2016 à 05h15

    “Cependant, comme le renseignement allemand l’a fait remarquer, plus de 95% des combattants en Syrie sont étrangers et non syriens”

    Donc selon le renseignement allemand et si quelqu’un avait encore des doutes il s’agit bien d’une guerre d’agression de la Syrie par l’extérieur mais en aucun cas d’une guerre civile menee par le peuple pour se libérer du joug sanguinaire etc.

      +133

    Alerter
    • abcinuits // 16.09.2016 à 06h50

      ‘plus de 95% des combattants en Syrie sont étrangers et non syriens”

      en fait cela nous démontre que les rebelles n existent pas , ils sont une création médiatique de la propagande de guerre
      états-unienne et de ses soumis de larbins , pour les interets US .

        +82

      Alerter
      • jacqurocant // 16.09.2016 à 08h36

        Il faut l’expliquer à B.Guetta qui, sur France Inter à 8h15, déverse presque toutes les semaines sa bile sur les Syriens et sur Poutine. Encore ce matin il nous a expliqué comment les Russes montrent leurs muscles à l’extérieur et sont rétamés par les sanctions occidentales à l’intérieur. Les Russes craignent pour leur retraites, leurs emplois et n’ont pas de partis d’opposition pour exprimer leur opinion. Malgré tout Poutine garde l’adhésion du peuple, les médias sont tous à sa solde, ceci expliquant cela. Le seul opposant crédible ayant été assassiné comme on le sait par Poutine. Etc….. Et ce B.Guetta est encensé tous les jours par les invités de la matinale de France Inter.

          +55

        Alerter
        • red2 // 16.09.2016 à 10h08

          “Les Russes craignent pour leur retraites, leurs emplois”

          Parce que chez nous ce n’est pas pareil peut être ?

          Il faut qu’il sorte de chez lui de Getta et de préférence pour ne pas trainer que dans le 16eme…

            +38

          Alerter
        • SanKuKai // 16.09.2016 à 13h01

          Je cite Bernard Guetta:
          “Russie unie, le parti de Poutine ne perdra pas sa majorité lors des législatives (…) mais les Russes pourraient bien utiliser l’abstention pour exprimer une inquiétude, une perte de confiance, voire un mécontentement”.
          Tout comme Red2, j’ai pensé à la France, j’ai bien rit.
          En fait j’ai bien rit sur toute la Chronique.
          Exemple: citer de Boris Nemtsov pour incarner l’opposition “Brisée” et ne jamais mentionner le parti communiste.
          Merci jacqurocant, sans vous, j’aurais raté ce moment.

          Pour ceux qui voudraient lire le texte de la dite chronique de B. Guetta c’est ici:
          https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-16-septembre-2016

            +16

          Alerter
          • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 13h22

            J’aime beaucoup sa phrase sur “l’écrasement de l’indépendantisme tchétchène” ! Il y a eu deux guerre tchétchènes et c’est avec l’aval de Clinton et de Madeleine Albright aussi que la première fut lancée : http://archives.lesoir.be/eltsine-veut-trancher-le-noeud-tchetchene_t-19941227-Z08XL4.html ICi http://www.twf.org/News/Y1999/1012-RussiaCrime.html Et la seconde en 1999 avec les terroristes protégés par Zbigniew Brzezinski “très fier” d’avoir fait transféré les chefs en Amériques et pris en charge par une bourse de la NED ! On accuse Poutine de l’avoir faite mais il n’a fait que la terminer très vite a cause de nombreux élements de l’Arabie Saoudite et de ces ennemis de l’intérieur d’alors (Berezovski, and co) Devinez qui fait la promotion des tchétchènes ? BHL et Gluksmann toujours prompts à installer ces “rats d’égouts” quelque part : http://ldh-toulon.net/Tchetchenie-briser-le-silence.html

              +21

            Alerter
          • Vladimir K // 16.09.2016 à 14h53

            Ayant la TV russe à la maison, toute la semaine, nous avons eu droit aux spots des différents partis politiques. Les spots publicitaires de Russie équitable ne sont pas spécialement tendres avec le gouvernement actuel.

              +12

            Alerter
        • Jean-Paul B. // 17.09.2016 à 22h54

          Bernard “boute-feu” Guetta, immuable chroniqueur à la matinale de France Inter, radio de service public, est rétribué par les contribuables. Si ce “journaliste” militant pro-OTAN jouit de tant de “liberté de parole”, c’est parce qu’il exprime les mêmes opinions que celles de nos dirigeants (souvenez-vous Fabius à propos des terroristes du Front Al Nosra en Syrie “ils font du bon boulot” ou “Bachar El Assad ne mérite pas d’être sur terre”).
          Un conseil: il faut boycotter France Inter, sa matinale et ce gouvernement sous tutelle US!
          PS: Ayez pitié, faites lire cet article à nos “grandes consciences” et “grands” éditorialistes qui croient encore que l’opposition armée au gouvernement syrien est à la fois modérée et syrienne!

            +7

          Alerter
      • Prométhée Enchaîné // 16.09.2016 à 14h26

        Certains ici oublient que les révoltes pacifiques ont démarré en 2011.

          +2

        Alerter
        • Vladimir K // 16.09.2016 à 14h55

          Expliquez nous comment (et pourquoi) des milliers de Jihadistes ont atterri en Syrie, s’il ne s’agissait que de révoltes pacifiques au départ, s’il vous plait ?

            +12

          Alerter
          • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 12h52

            Quelques pistes :
            – les “activistes” n’ont jamais été très loin de la Syrie (Syrie, Liban, Irak, Arabie Saoudite…). Il y avait évidemment des radicaux dès le départ. Mais au début, les manifestations étaient pacifiques. La déstabilisation croissante a été vue comme une opportunité par l’Etat Islamique d’Irak, mais c’est bien après que la répression ait dégénéré en guerre civile.
            – Assad a fait libérer un millier de prisonniers d’une prison de haute sécurité, beaucoup étaient des leaders djihadistes qui se sont ensuite joints à la révolte, mais au sein de l’opposition radicale justement. Car il existait bel et bien une opposition plurielle au départ, à laquelle prenaient part des déserteurs de l’armée également.
            – A partir du moment où on pouvait entrer en Syrie comme dans un moulin, ce qui, je rappelle n’était pas le cas lorsqu’Assad contrôlait ses frontières (sans dire non plus que c’était imperméable), l’internationale djihadiste a fait son œuvre !

              +1

            Alerter
        • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 15h59

          Rôôh dites remettez vos pendules à l’heure : http://www.afrique-asie.fr/component/content/article/75-a-la-une/4298-la-grande-illusion-des-revolutions-arabes.html Et oui après les révolutions de couleurs dans l’est européens, quoi de mieux que mettre sous contrôle américains des pays riches en gaz et pétrole..Plusieurs auteurs ont écrits sur “pseudo-révolutions” mais “vrais coups d’état” :http://www.mondialisation.ca/le-r-le-des-tats-unis-dans-les-r-voltes-de-la-rue-arabe-le-cas-de-l-gypte/23365 La Roumanie a été un des premiers état juste après la chute du Mur et la Serbie, avec le mouvement OTPOR a servi de “modèle” mais pour les pays arabes débarrassés de leurs tyrans selon la doxa “européenne” est-ce que cela va t’il mieux pour les peuples ? Comment vivent ces pays bouleversés et dont tout était faux dès le début ? Les nouveaux tyrans sont ils mieux ? On nous présente ces “révolutions” “printemps arabes” comme des libérations des peuples mais ou est la réalité ? .

            +12

          Alerter
          • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 13h07

            Je lirai son livre, mais le peu que je vois manque de références et surtout voit dans tout ça un esprit diabolique qui tire les ficelles pour son seul profit “la preuve, ils collaborent avec lui par la suite”. L’Egypte c’est intéressant ! Il y a un fort anti-israelisme dans la population, mais également un fort anti-américanisme (les opposants et le régime se renvoyaient la balle !!). Et pourtant les Frères Musulmans ont collaboré avec les Etats-Unis ? Bien sûr, ceux-ci déversent du fric et apportent du business… C’est le nerf de la guerre. Va-t-on en déduire pour autant qu’ils sont aux ordres ? Moubarak a longtemps été soutenu par les Américains, parce qu’estimé comme facteur de stabilité. Malgré cela, il s’opposait à toute ingérence dans ses affaires intérieures.

            Le problème de votre analyse, c’est que vous ne voulez voir que l’activisme des Etats-Unis dans le monde (qui reste relativement transparent), pas celui des autres puissances. Ensuite, on reproche aux Etats-Unis tout et son contraire : soutenir des dictatures, renverser des dictatures… Encore une fois, vous allez me dire qu’on voudrait qu’ils ne s’en mêlent pas. Je vous renvoie à ma critique précédente. La stabilité du monde dépend du pétrole, pas que, et croire que chacun peut rester chez soi en attendant que tous les pays se développent tranquillou c’est naïf. L’Histoire de leur isolationnisme hante les EU.

              +0

            Alerter
          • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 13h17

            Ca n’a pas commencé avec Otpor. Il y a eu un précédent avec Solidarnosc. Regardez la Pologne aujourd’hui ! (Bon pas en ce moment au niveau politique)

            L’évolution de la Géorgie a semble-t-il été radicale aussi, en terme de réformes, de lutte contre la corruption. En Ukraine, la révolution Orange a seulement conduit à rejouer le second tour de la présidentielle pour que l’élection se déroule sous surveillance, pour éviter le bourrage d’urnes. Notez que par la suite Ianoukovitch est arrivé au pouvoir de façon légitime, sous surveillance inernationale, donc qu’on ne vienne pas accusé les Etats-Unis d’avoir bourré les urnes pour Ioutchenko en 2004…

            Pour le reste, oui c’est une cata au Moyen-Orient, pour le moment. Mais c’est aussi oublier que la démocratie s’est rarement installée du jour au lendemain sans heurts, et que la situation actuelle n’est pas étrangère à l’expérience de la vie sous dictature. Oui, il y a énormément de morts et c’est tragique. Qu’aurait-il fallu faire ? Vous allez dire : rien. Arriveriez-vous pourtant à évaluer le nombre de morts dans le cas contraire ? Moi non plus, mais je ne prétendrai pas que la vie aurait été rose, le développement des peuples harmonieux et la stabilité du monde intacte.

              +0

            Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 13h23

              Dernière chose, on mélange un peu tout. Gene Sharp n’est certainement pas un instrument des Etats-Unis à proprement parler. Il s’en est toujours bien distingué, et de nombreux intellectuels, dont Chomsky sont venus à sa défense.

              Maintenant, le docu sur les révolutions colorées montre bien qu’il y a de toute façon un soutien et un encadrement des fondations issues du gouvernement et des officiels. Dans quelle mesure ? Quand McCain intervient auprès du gouvernement de je ne sais plus quel pays, sa pression consiste à empêcher la censure, c’est tout ! C’est peut-être pervers à vos yeux. Mais voilà, de plus en plus, je me méfie de l’attitude qui consiste à s’opposer aux Etats-Unis de façon pavlovienne, pour venir à la défense de pays dans lesquels on ne supporterait pas de vivre. Ils ont leur agenda, sans aucun doute, mais ça ne se déroule pas toujours comme ils veulent, et nous, nous vivons en Europe, et ne sommes pas juste des caniches.

                +0

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 17.09.2016 à 19h12

              Etonnant que vous me citiez Solidarnosc qui en effet fut bien un projet de détacher la Pologne du bloc soviétique. Bien sur Soros et Brzezinski le reconnaissent maintenant. Mais après la Roumanie, tous les soit disant révoltes populaires seront des coups d’état déguisés, avec l’aide des réseaux sociaux. Les mouvement OTPOR déclenchera une série de coups dans l’espace ex-soviétique. Scusy me mais si Iouchenko “la révolution orange” fut bien un coup préparé : Bandera fut officialisé comme héros national et le renouveau de l’OUN-UPA avec la pacification d’une partie de la société, chasse aux communistes lancé comme mouvements de libération.alors que la “CIA” était bien derrière http://ukrweekly.com/archive/pdf3/2004/The_Ukrainian_Weekly_2004-49.pdf Sinon je ne vois pas en quoi vous défendez les ricains quand ils s’ingèrent dans les affaires intérieures de pas mal de pays ? Pourquoi nier les faits désormais connus ? Gène Sharp est le maestro qui a théorisé ces fausses révoltes ! .

                +3

              Alerter
            • Stephane // 17.09.2016 à 19h53

              Les USA ont 725 bases militaires à l’étranger (les Russes 2 seulement), et le budget militaire US représente la moitié des dépenses militaires mondiales. On ne fera croire à personne que ce dispositif constamment renforcé vise à défendre des frontières américaines que personne ne menace et ne revèle aucune intention impérialiste… L’impérialisme US est bel et bien aujourd’hui la 1ère menace pour la stabilité mondiale.

                +9

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 18.09.2016 à 15h37

              Prenons juste la Révolution Orange. En quoi est-ce un coup d’état ? Les élections élisant Ianoukovitch auraient été truquées, sous la pression de la rue, de l’Europe et des EU, un troisième tour a été “exigé” sous contrôle d’observateurs extérieurs. Qu’y a-t-il de choquant là-dedans ? Par la suite, on n’a pas vu se mettre en place une dictature militaire, un état policier, mais au contraire un régime parlementaire, sur lequel reviendra Ianoukovitch plus tard.
              Lorsqu’il arrive au pouvoir, personne n’a dénoncé de bourrage d’urne, les observateurs ont déclaré le scrutin légitime…

              Gene Sharp… http://stephenzunes.org/wp-content/uploads/2010/12/Open-Letter_Academics_Zunes.pdf

              Je ne sais pas trop ce que vous voulez que je lise dans votre journal “nord-américain”… Cependant vous me parlez encore de CIA, ou d’ingérence. Et vous ne parlez jamais de la corruption, de l’état de non-droit, du FSB, des ONG russes calquées sur le modèle occidental, moins la démocratie, etc.

                +0

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 18.09.2016 à 16h22

              Ah bon ? Donnez moi des exemples d’ingérences, de troubles du aux ONG russes ! Et sourcées, car je crois que soit vous faites l’ignorant soit vous lancez un truc à la mer sans vérifier. Quand aux nombreuses guerres ou conflits causés par l’ingérence américaines elle a causée la mort de millions de peuples dans le monde. Que Gène Sharp ai obtenu la signature de Chomsky ne prouve rien, ce que tout le monde retient et l’amitié et le travail de sape des états indépendants quitte à mentir sur sa prétendue “non violence” quand on voit le resultat de la plupart des “coups d’état déguisés” en révoltes populaires dites “révolutions de couleurs. Il n’ y a que vous pour nous vanter la démocratie américaine a coups d’ingérence, d’agressions militaires au nom de l’humanitaire.http://www.madaniya.info/2016/01/20/revolution-an-v-la-mystification-de-la-revolution-2-0-part-1-4/ La NED de Georges Soros applicant les méthodes du CANVAS de Gène Sharp est financé par l’Etat américain directement, l’acte fondateur signé par Reagan qui prévoyait la chute de l’URSS : http://www.ned.org/docs/democracyProgram.pdf Faire tomber des régimes, les déstabiliser, asphixier, financer de fausses oppositions, les armer, voilà un beau programmes mais pour quels résultats aujourd’hui ? Ca va mieux les pays sous le régime Us ou occidentale ?

                +1

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 18.09.2016 à 15h48

              Stéphane,

              Il ne suffit pas de regarder superficiellement un budget ou une quantité… Les EU ont noué des alliances avec une soixantaine de pays dans le monde, et ils y trouvent des intérêts communs. Un exemple en mer de Chine, plusieurs pays inquiets du jeu de la Chine sont bien contents que les EU fasse la police. Et c’est en même temps dans les intérêts US qui veulent un traité transpacifique.
              Maintenant il faut aussi analyser la répartition de ces armées, leur qualification. Un exemple : en Europe, il n’y a que 30 000 soldats américains, pas de première “catégorie”, pas tous attroupés à la frontière avec la Russie. Combien de soldats russes en contrepartie ?

              Tout ça pour dire que les soldats sont répartis, la technologie et l’armement sont également très chères et ne sont pas des critères suffisants pour juger de la capacité d’une armée dans telle région du monde. On n’oublie aussi de rappeler leur rôle dans des crises de type Ebola.

              Bref, ils font la police, position dont ils ont à la fois hérité et qu’ils ont renforcée par leurs alliances et leurs inimitiés (URSS, Iran, Chine).

                +0

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 19.09.2016 à 12h27

              Vous auriez tout autant de mal à sourcer l’implication directe de la NED dans la Révolution Orange. De plus, les ONG américaines sont transparentes, étudiées, documentées par la presse. Y a-t-il une transparence équivalente en Russie ? Je ne sais pas… mais bon je tente :

              Sur les technologues politiques :
              http://www.lemonde.fr/idees/article/2005/11/07/les-neoconservateurs-de-poutine-par-ivan-krastev_707332_3232.html?xtmc=revolutions_colorees&xtcr=9

              Un technologue politique en charge de la contre-Révolution Orange (pas de détails sur la méthode) :
              https://www.opendemocracy.net/od-russia/tatiana-zhurzhenko-ivan-krastev/gleb-pavlovsky-final-act
              Le même en charge de l’élection de Poutine :
              http://www.politiqueinternationale.com/revue/article.php?id=209&id_revue=13&content=synopsis

              Un peu plus de détails sur la technologie politique en ex-URSS (et un exemple de lobby : Proryv, cherchez sur le net) :
              https://www.opendemocracy.net/article/democracy_power/ukraine_orange/soviet_political_technology

              Liste de Technologues en bas :
              https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=de&u=http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-19864647.html&prev=search

                +0

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 19.09.2016 à 12h34

              Et surtout, faites comme si c’était le seul moyen d’action à l’étranger. Parlons de la CIA, mais pas des services secrets russes :
              http://www.ecfr.eu/page/-/ECFR_169_-_PUTINS_HYDRA_INSIDE_THE_RUSSIAN_INTELLIGENCE_SERVICES_1513.pdf

              Un autre lien sur la technologie politique :
              https://www.opendemocracy.net/od-russia/andrew-wilson/political-technology-why-is-it-alive-and-flourishing-in-former-ussr

              Voilà, c’est tout ce que j’ai pour l’instant… Tout votre laïus sur l’échec de l’export de la démocratie omet l’échec des sociétés corrompues, des dictatures, des fausses démocraties, et omet les réussites comme l’Allemagne, le Japon ou la Pologne… seulement ça n’est pas toujours immédiat !

                +0

              Alerter
        • jacqurocant // 16.09.2016 à 20h37

          Ah non, nous ne pouvons pas oublier que les révoltes “pacifiques” en Syrie ont débuté en 2011 car l’OSDH et son organe de presse l’AFP (et réciproquement) nous le rappelle invariablement à chaque article. Plus précisément en fin d’article. Ils n’oublient jamais de décompter le nombre de morts depuis cette date. Ils ne le font jamais pour les autres pays en guerre.

            +2

          Alerter
          • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 13h25

            Dans quelle guerre ne compte-on pas les morts ?

              +0

            Alerter
        • christian gedeon // 17.09.2016 à 02h17

          Il y a des moments où même sur un blog sérieux comme les Crises,on a envie de rigoler… vous avez dit révolte pacifique??? mdr!

            +5

          Alerter
      • millesime // 17.09.2016 à 10h12

        il suffit de conseiller à B.GETTA de séjourner un mois en Russie pour qu’il se fasse réellement SA propre opinion sur ce qui s’y passe

          +1

        Alerter
    • Proprolux // 16.09.2016 à 10h00

      Les rebelles locaux existent probablement, mais leur nombre est si insignifiant qu’il faut le gonfler avec 95% d’expatrier de la confrérie de la barbarie internationale !

        +6

      Alerter
    • Amer // 16.09.2016 à 11h11

      Il n y a pas de doute que c’est une guerre d’agression;

      Le général Weslay Clark Le plan US post 11/9: envahir 7 pays, selon le général US Wesley Clark

      https://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U

      Le général Michael Flint :

      https://www.youtube.com/watch?v=5NhCuLcl9cM

      Fabriquer la contestation

      https://www.youtube.com/watch?v=ECiZHvb6280

      Enfin, comprendre comment tout ça a commencé et évolue :

      https://www.youtube.com/watch?v=d70YP63zb7k

        +11

      Alerter
      • Prométhée Enchaîné // 16.09.2016 à 15h01

        Tout ce que vous montrez n’explique en rien la situation en Syrie.
        Je ne vais m’attarder que sur les déclarations de W. Clark. A l’époque, je ne sais s’il fait campagne pour lui-même ou pour les Démocrates, mais il fait campagne, et son discours est donc au minimum sujet à caution. C’est comme si pour vous faire un avis sur la politique de F. Hollande, vous buviez littéralement ce que dit Sarkozy en période de présidentielles.

        Bref, l’important est de garder à l’esprit que tout est bon pour exagérer la folie de l’adversaire. Outre que vous n’avez pas les moyens de vérifier sa source, en considérant qu’elle soit vraie, il existe une logique très profonde dans cet interventionnisme, et sur laquelle Clark n’insiste pas tellement, bien qu’il ait lui-même dirigé une coalition de ce genre au Kosovo. En regardant sur WP, on voit que ses positions sur l’Irak ont été ambigües, notamment dans les médias.
        Donc imaginons que ce soit vrai : après l’embourbement en Irak, vous croyez réellement que le plan pour les autres pays aurait pu être maintenu ? Poussez la logique jusqu’au bout et dans ses moindres conséquences. Politiquement, financièrement, militairement, internationalement, ça ne tient pas. En Libye, Obama était très réticent et n’était pas en première ligne : faites vos recherches.

          +1

        Alerter
        • Catalina // 16.09.2016 à 16h43

          Si la politique us était logique, on le saurait, et puis il y a pas une politique us, il y en a au moins deux, CIA et Pentagone, regardez , en Syrie ils protègent des camps antagonistes, ça ne les gêne pas apparemment…..
          Pour eux L’Irak n’est pas un embourbement mais en dépeçage en règle, que des millions de personnes soient tuées, ils s’en moquent, “Politiquement, financièrement, militairement, internationalement, ça ne tient pas. ” ben si justement, et vous pouvez bien mettre militairement et financièrement sur la m^me ligne, internationalement ? mais, ils font absolument e qu’ils veulent! le droit international quand ça les arrange, Prométhée, politiquement ? ben ? et leur haine de l’Iran parce qu’il est allié de la Russie ? je vois que vous êtes convaincu et pas bête du tout et je me demande d’où vient ce déni alors que vous avez, semble t-il, les capacités pour analyser.

            +13

          Alerter
          • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 13h44

            Le droit international quand ça les arrange. On peut mettre pas mal de pays sous cette affirmation.

            Pour militairement et financièrement : non j’insiste, l’Irak a été un trou noir pour les Etats-Unis. C’est vrai qu’ils en ont retiré leurs troupes parce que la situation y a été stabilisée ! lol
            Leur haine de l’Iran n’a pas grand-chose à voir avec la Russie…
            Mais tout finit par s’enchevêtrer !

            Voyez-vous j’ai été biberonné au Grand Soir. J’ai le zèle des nouveaux convertis. Tout du moins, j’ai découvert une critique hémiplégique. Pas difficile à comprendre pour des zélateurs de l’ex-URSS. Alors depuis, j’ai du mal à prendre pour argent comptant les thèses Etats-Unis=Satan, néolibéralisme=complot des riches pour asservir les pauvres.
            (Au passage on cite souvent Warren Buffett sur la guerre des classes… jamais le fait qu’il désire payer plus d’impôts ! Obama ou encore Clinton sont vus par leurs opposants comme des gauchistes qui bafouent la démocratie américaine en souhaitant soutenir les précaires)
            Bref, le monde est plus complexe que ça, et du peu que j’ai appris, je suis plus sensible aux arguments américains qu’aux arguments des antis (avec force simplifications !)

              +0

            Alerter
        • Amer // 16.09.2016 à 19h55

          Une remarque les poissons ne meurent pas par noyade…et vous vous devriez faire plus de recherche sur le sujet…

          Dire que toutes les preuves qu’on vous présentent sont fausses n’est pas un argument…

          Tenez en cadeau :

          Les rebelles de la CIA et ceux du Pentagone se battent entre-eux :

          http://pilotonline.com/news/military/nation/tangle-deepens-in-syrian-war-as-u-s–backed/article_a8062686-98c7-5ce5-b4d5-b9df46f51fde.html

            +4

          Alerter
          • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 13h51

            Vous avez raison, mais je pensais montrer au minimum que la vidéo de Clark était à prendre avec des pincettes pour se faire un avis sur la Syrie, de 4 à 9 ans après.

            Un autre exemple : dans votre vidéo “VéritéSurLa Syrie”, on nous montre des rebelles surarmés et semblant très violents… oui en 2012 ! Nous montre-on également la libération des djihadistes des prisons de haute sécurité par Assad ?
            Pourquoi il ne nous montre pas, pour commencer, les manifestations dans les rues en février et mars 2011 ?

            Des vidéos ne vous suffiront pas à juger la réalité. Encore moins si vous n’avez pas fait de travail critique sur ce type de sources…

              +0

            Alerter
            • tepavac // 17.09.2016 à 22h25

              En plein “cessez-le-feu”, l’otan a eu la bonne idée d’envoyer deux F16 et deux A10 sur la ville de Deir ez-Zor où sont assiégés depuis des mois une garnison de soldat Syrien.
              On pourrait croire que c’était pour détruire Daesh, que nenni, après avoir tuer une centaine de soldats Syrien par bombardement, les terroristes on pris d’assaut les assiégés restant.

              Ah Prométhée, j’aurais tant aimé que vous eussiez raison, mais il semble que vos idoles ne soient pas au courant de vos espoirs.
              Après avoir lu et relu vos messages, notamment sur le fait matériel qu’un général de l’Otan ait notoirement dénoncé une guerre d’agression contre cinq nations, huit ans avant leur réalisation, pourtant vous refusez encore de le croire et vous y trouvez toutes sortes d’excuses à l’allure d’équilibriste.
              Épiméthée est aussi un joli nom.

              https://sputniknews.com/middleeast/20160917/1045415141/russia-syria-army-attacked.html

                +5

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 18.09.2016 à 15h58

              Déjà vous concluez à la culpabilité des EU sur la seule base d’un article de Sputnik reprenant une déclaration de la Défense russe…

              Même moi dans ces conditions, je mets en doute les déclarations américaines ou par comparaison, ukrainiennes.

              De plus, Kerry a été raillé par des observateurs occidentaux pour avoir dit qu’il souhaitait un accord quoiqu’il arrive avec Lavrov, ce qu’il ne faut jamais faire en diplomatie pour ne pas partir en position de faiblesse. Voilà, donc je doute doublement de la parole russe ! Triplement, vus leurs mensonges en Ukraine. Peut-être ai-je tort, mais je crois que c’est le minimum que de ne pas prendre les déclarations des belligérants à la lettre.

              Vous ne me comprenez pas pour Clark : il parle d’un plan préparé par l’administration Bush, en période d’élections. En gros, il crache sur les Républicains et leur folie. Lui est un démocrate, comme Obama. Donc la Syrie, quand bien même il y a la main des ONG américaines, ça n’a rien à voir avec le plan duquel parle Clark : c’est clair ? Et je rappelle pour la énième fois qu’il a fallu traîné Obama en Libye. C’est logique : l’Irak est un fiasco pour les EU, sur le plan militaire, financier et international.

                +0

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 18.09.2016 à 16h49

              Quel culot, chacun sait qu’en Syrie comme ailleurs ça a commencé avec des manifestations de “faux opposants” certes peu nombreux mais qui ont fait illusion, des tirs de snipers (la théorie de batailles de chiens) pour monter les groupes des uns contre les autres. Sauf que ça n’a pas marché et il a fallu des tonnes de mensonges dans nos médias pour accréditer l’idée d’une opposition syrienne (djihadistes en vérité) et une histoire larmoyante a propos d’enfants torturés.
              . Et votre ami Gène Sharp ne pensent pas aux victimes simples dégâts collatéraux : http://w41k.com/57615
              Les dessous de l’affaire lybienne et syrienne par la suite : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20110827.AFP5059/l-intervention-francaise-en-libye-un-investissement-sur-l-avenir-assure-juppe.html La France veux son “bout de Syrie” en créant une fausse opposition kurde ou syrienne. Allez prendre un café au Café de Flore a Saint-Germain des Prés avec BHL ..

                +2

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 19.09.2016 à 11h08

              Des faux opposants ? Des agents de la CIA ou du Mossad sûrement ! Ils ont réussi à en regrouper des milliers à Hama même en juillet 2011 :
              https://www.youtube.com/watch?v=Jb5YIg-vyOE

              Il faudra vous abonner ou acheter l’article !
              http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/04/01/le-temoignage-du-general-tlass-sur-les-manipulations-securitaires-de-damas_4393510_3218.html?xtmc=manifestation_syrie_hama&xtcr=3

              Ahmed Tlass, général qui a déserté l’armée en 2012 raconte comment Assad et les éléments les plus radicaux du régime ont marginalisé les modérés et voulu se montrer “ferme” (“ont voulu du sang”) face aux manifestants.

              Si vous voulez nier la torture industrielle en Syrie, grand bien vous fasse… le rapport Cesar, du vent, Amnesty, du vent, Piccinin, du vent… Tout est du vent sauf ce que disent Assad et Poutine !

                +1

              Alerter
    • kesse // 16.09.2016 à 19h03

      Si quelqu’un est en mesure de me donner la source de ce chiffres de “95% des combattants en Syrie sont etrangers et non-syriens”.
      Je note premierement qu’il est faux au moins pour son ensemble de reference: les combattants en Syrie, indistinctement … car les forces syriennes de Bachar sont composees en tres grande majorite de syrien, et represente plus de 5% des combattants.

      Je suppose donc qu’il faut adapter l’ensemble de reference: peut-etre, les rebelles et assimiles (ce qui serait bien sur tres grave dans le sens du commentaire de Joe Bserve), ou l’etat islamique (moins surprenant) ou la coalition etrangere (etonnant qu’il y est tant de syrien dedans).

      Je suis pas contre crier au loup, mais un minimum de sources SVP (ou alors la mise en doute du chiffre et de tout argumentaire s’appuyant sur ou vehiculant cette donnee).

        +4

      Alerter
        • kesse // 16.09.2016 à 22h02

          Est ce que votre “Preuve ?” etait hableur? Parce que ca ne prouve rien du tout. J’ai en effet trouve ces chiffres par une simple recherche dans le moteur de recherche omnipotent bien connu.

          Ces chiffres se restreignent au combattants djihadistes, c’est donc la categorie de reference, d’apres vous. Cependant comme, je n’ai pas le nombre total de djihadistes en syrie, je ne suis pas en mesure d’infirmer ou de confirmer le ratio 95 % . Meme si il parait tout a fait credible, dans ce sens:

          95% des djihadistes en syrie sont etrangers … Oui, ca, tout le monde s’en doutait peu ou proue … les syriens ne sont pas devenus djihadistes subitement. Mais, ca claque quand meme, vachement moins que:
          “95% des combattants en Syrie sont etrangers et non-syriens”

          Bref, toujours se mefier des ensemble de reference flou.
          “Un autre exemple! Un autre exemple!”, “s’il vous plait professeur Kesse, faites-en” “T’es un marrant toi petit, bon d’accord!” ->

            +2

          Alerter
          • Pierre // 16.09.2016 à 22h45

            @ amer & kesse
            Sans acrimonies, les gars (genre neutre, comme le “guys” américain) , vous ne croyez pas que vous êtes en train de sodomiser des drosophiles ? Dans une guerre, depuis quand y-a-t-il des bons et méchants? Il y a juste des vainqueurs et des vaincus.

              +1

            Alerter
  • relc // 16.09.2016 à 06h52

    une multiplication rapide de djihadistes maison capables de renverser des régimes séculaires.

    lire :
    … des régimes laïques

    « … secular regimes »

      +17

    Alerter
    • Tatave // 16.09.2016 à 10h47

      Les rangs des traducteurs sont bien clairsemés en ce moment, votre perspicacité y serait bienvenue, merci !

        +6

      Alerter
  • gracques // 16.09.2016 à 07h08

    Séculaires , vivant dans le siècle ( dans le monde ) et non dans la “regle” ( monastique) s’employait effectivement plutot pour désigner le clergé au contact des paroissiens ( curés , éveques etc…), du monde extérieur….. ceci étant les mots changent de sens et séculier et laique peuvent être de sens tres voisins.
    Article tres interressant , la geopolitique reprend ses droits et nos neo con de ne rien comprendre a ce qui leur arrive….. etre pris a contre pieds par nos seigneurs US qui eux ont compris que les masses tectoniques en Asie ont bougées et q’un affrontement avec elle sur ce sujet n’était pas le meilleur angle ….
    La cecite de nos gpouvernants europeens a cet etat de fait , est encore un détail supplementaire qui montre leur insignifiance personnelle et malheureusement aussi leur insignifiance dans la conduite du monde.

      +14

    Alerter
    • christian gedeon // 16.09.2016 à 10h30

      Pas séculaires nom de Dieu,séculier….faites attention aux mots. Et arrêtez de penser que les US sont une bande de crétins qui ne comprennent rien…ils comprennent tout…leur startégie,c’est le chaos…et pour le moment,çà marche plutôt bien,non???

        +26

      Alerter
  • Owen // 16.09.2016 à 07h15

    J’y vais aussi de ma citation.

    “le général indien à la retraite Afsir Karim reprochait aux Saoudiens d’utiliser le wahhabisme comme arme pour dominer l’Inde, et ainsi étouffer les autres formes de l’Islam (par exemple les Soufi, les Chiites, etc.).”

    Cette phrase éclaire très bien les actions nécessaires à mener et concerter, que ni les USA, ni l’UE, ni la France ne mettent en oeuvre.
    Et ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre.

      +26

    Alerter
  • calal // 16.09.2016 à 07h58

    ce qui n’est pas complique a comprendre c’est que dans les luttes de pouvoir, a quelque niveau que ce soit,si on est en haut,il est plus economique d’empecher les autres de monter que de continuer a grimper.

    le corollaire de cette affirmation c’est la regle diviser pour mieux regner.

    toute cette histoire de wahhabisme et de djihad mondial est une arme pour diviser et attaquer les rivaux des etats unis ( et de leur allie). la russie se reconstruit: paf yougoslavie,tchechenie. l’europe monte paf migrants.l’asie va s’unifier? zyva exporte y des fanatiques…

      +12

    Alerter
  • david Durand // 16.09.2016 à 08h46

    Rappel pour Tarpley Al Quaida est le bras armé de la CIA. Remplacer AQ par isis, nosra ou autre, vous commencerez à comprendre la guerre des usa à ceux qui ne veulent pas se soumettre à leur joug.
    Pour un combattant sur le terrain, il faut 4 personnes en support, vous croyez que des illuminés peuvent gérer un truc pareil…
    La seule vraie question est de savoir jusqu’où sont ils près à aller pour ne pas perdre leur hégémonie ?

      +11

    Alerter
  • Louis Robert // 16.09.2016 à 09h01

    En termes géopolitiques, il s’agit pour l’Empire hégémonique (d’Occident) de freiner la montée fulgurante de l’Asie par le chaos, recette déjà éprouvée partout ailleurs dans le monde.

    La troisième guerre mondiale est bien engagée, les victimes civiles se comptant déjà par millions. Ce conflit, décisif pour l’avenir du monde, sera long, très ardu et plein de surprises.

    Il est illusoire de croire que nous serons épargnés, davantage encore que, sur ce déclin accéléré, nous en sortirons vainqueurs. C’est l’Asie qui se révélera cruellement à nous, une fois encore, comme “la Grande Inconnue”. Nous comprendrons alors, un peu tard, que le Vietnam devait nous servir d’avertissement, et les Fronts de l’Est (1941-1945) de leçon.

    Hubris demeure très mauvaise conseillère!

      +12

    Alerter
    • christian gedeon // 16.09.2016 à 10h10

      Hégémonique d’occident,donc! j’aimerais bien que quelqu’un,un jour,m’explique où est cet empire d’occident. Moi,j’ai beau le chercher,je ne le vois pas. Je vois les USA,pays dit occidental. Mais quelqu’un peut il définir “occidental”? je vois une Europe cent fois déchirée par ses guerres internes,et que lobotomiseurs (barbarisme) ultralibéraux,essayent de transformer en maison ouverte aux vents de tous les abus financiers,je vois des pays dits de l’Est (occident ou pas?) qui se cherchent encore,sans tout à fait se trouver. Je vois la Russie,partie en Europe,partie en Asie(?) dont on ne peut pas dire qu’elle soit d’Orient ni d’Occident…je vois en Asie(?) une multitude de pays aux intérêts divergents( Quel point commun entre le géant indien et …l’indonésie par exemple)Il faut arrêter de parler “D’Empire” (oh les dégâts sur les esprits de Star Wars!).

        +2

      Alerter
      • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 10h35

        a Christian Gédéon, il s’agit d’Empire économique surtout et de pays’amis ou “pays alignés” sur Washington, dont on parle là …l’UE est aligné depuis la fin de la der des der sur les Usa, et ils commandent les pays engagés dans l’OTAN dont une partie des anciens pays ex-soviétique recemment ajoutés. Donc on parle “d’hégémonie occidentale” sur le monde actuel Afrique Asie compris. La Russie, Chine et les derniers “pays non alignés” sont justement “en conflit” avec l’Empire occidentale qui détient 90 % des médias dominants sur la Planète.

          +18

        Alerter
        • christian gedeon // 16.09.2016 à 11h47

          Lysbeth…je veux bien. Mais la Chine…mais L’Inde…mais le Japon… mais l’Indonésie… mais les tigres…croyez moi ,l’analyse ne termes d’empire est déjà et depuis un bail révolue…par contre ,on assiste quasiment en direct à un rêve des neocons,la lutte de tous contre tous et à l’intérieur même de tous…et les neocons,Lysbeth ne sont pas qu’américains ou européens,très très loin s’en faut…L’ennemi à abattre c’est l’ultralibéralisme…pas de nationalité,pas de couleur…c’est un sida politqiue et économique…sans trithérapie,pour le moment,du moins.

            +8

          Alerter
          • Pierre // 16.09.2016 à 12h43

            @ Christian votre propos est tout à fait pertinent et je le soutien, c’est juste que cet ultra-liberalisme d’inspiration essentiellement US est souvent nommé “l’empire” dans moult littérature contemporaine (voir par exemple “après l’empire” d’E.Todd)

              +4

            Alerter
            • christian gedeon // 16.09.2016 à 14h12

              C’est vrai,mais c’est exactement ce que je reproche…”l’empire ” n’existe pas… c’est un système qui existe,multiforme,adaptable,a-moral, qui règne par l’argent roi,et si çà ne suffit pas par la corruption,et si çà ne suffit pas,par la mainmise sur les médias et la lobotomisation des esprits,et si çà ne suffit pas par la peur…et finalement par la guerre directe,si nécessaire.Et tout çà n’ rien de “caché “…çà a été théorisé des milliers de fois,ouvertement.Si j’étais désespéré,ce que je ne suis pas,je dirais que le problème est qu’il y a une part “d’empire ” en chacun de nous,peu ou prou…en ce moment mêm où j’écris,puisque le matériel et le réseau dont je me sers sont des purs produits captifs de “l’empire”.

                +6

              Alerter
      • Louis Robert // 16.09.2016 à 19h22

        Vous avez raison, gedeon… comme le réchauffement et les changements climatiques, l’Empire n’existe pas. “C’était une blague”, comme dit si bien mon petit-fils de 3 ans. À vrai dire je cherche, moi aussi, à découvrir ce qu’est l’Occident. Mais j’ai besoin de plus de temps pour trouver.

        Désolé, j’ai été assez censuré ici, depuis que ce blog est en crise, je me dois donc d’abréger. Je suis en Italie en ce moment, et j’ai mieux à faire que de vous expliquer. Ne craignez rien, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles et l’Internet peut vous venir en aide. Ne vous en privez pas.

          +1

        Alerter
        • christian gedeon // 17.09.2016 à 02h25

          je n’ai pas compris le sens de votre propos…ou plutôt le contresens me semble-t-il. Et quel est le rapport avec le réchauffement climatique? Bon voyage en Italie quand même.

            +0

          Alerter
    • Amer // 16.09.2016 à 12h12

      Je suis tout à fait d’accord; ceux qui croient instrumentaliser des groupes violents contre leur concurrents, et en être épargné sont dans l’illusion la plus totale….”qui sème le vent récolte la tempête”…Et le pauvre citoyen lambda continue à gober les fables de ses dirigeants qui l’amène à l’abattoir…beeeeebeeeebeeee!!!! lorsqu’il va finir par comprendre, il sera trop tard et les dirigeants seront bien à l’abri loin de tous les tumultes….avez-vous déjà entendu parler que les chefs des armées sont endeuillés dans leur famille, ni le président, ni l’ensemble des membres des gouvernements ne sont endeuillés par les guerres; ce sont toujours les citoyens ordinaires qui paient pour les agissements de leur dirigeants…

      Apparemment, avec autant de connaissance et de technologie même de nos jour peu de gens comprennent cela sinon ils demanderaient des comptes à ceux qui prennent les décision qui les mettent en danger!

        +7

      Alerter
  • J // 16.09.2016 à 09h22

    La guerre actuelle a pratiquement commencé au lendemain de la prise de pouvoir par Hafez Al Assad et la minorité alaouite, qui avait infiltré et contrôlé l’armée, en 1970. Il y a quand même eu dans les 25000 morts à Hama en 1983 (prise de contrôle de la ville par les rebelles, et reprise par l’armée avec bombardements massifs), et il n’y avait pas encore ces brigades internationales djihadistes. Mais tant que ça ne s’est pas internationalisé avec les “révolutions vertes” (dont les naïfs se figuraient qu’elles déboucheraient sur des majorités donc des pouvoir laïques partout…) le pouvoir a eu la situation en mains (très musclées, les mains, avec assistance soviétique).

      +3

    Alerter
    • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 09h48

      Non, sorry, mais même en exagérant le nombre de morts, les fameux rebelles de l’époque étaient bien des “frères musulmans” envoyés en Syrie, car déjà ce pays LAIQUE génait les voisins, et bien sur les occidentaux et les anglo-saxons. Oui ce sont bien des “terroristes”, “frères musulmans” encore une fois manipulés par les grandes puissances, qui ont tentés de mettre a feu et à sang ce régime LAIQUE : la Syrie. Que cela nous plaise ou pas ce pays à le droit de se défendre contre ces barbares,[Modéré] https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=MACHR_213_0065

        +23

      Alerter
      • J // 16.09.2016 à 11h42

        Les Frères Musulmans ont été fondés en 1928 et comptent des dizaines de millions de partisans et sympathisants. Ils n’avaient pas besoin d’incitation extérieure pour juger inacceptable qu’un pays à majorité sunnite ne soit pas gouverné par des sunnites.

        Je n’approuve ni ne comprends pas toujours les USA, mais leur attribuer d’office toute violence sur terre, c’est plus que simpliste.

          +3

        Alerter
        • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 12h09

          Voyons J, soyez raisonnable, même Le Point a dû le reconnaitre, et c’est un fait reconnu que si les Américains ne leur avait pas donné un coup de pouce, tout comme la secte des Séoud jamais les frères musulmans n’auraient eu un tel pouvoir dans l’Histoire et les “révoltes” diverses et variées menés par la CIA dans la région :http://www.lepoint.fr/monde/quand-la-cia-financait-les-freres-musulmans-06-12-2011-1404368_24.php. IL est vrai que les anglais ont été les premiers à les utiliser contre l’Egypte de Nasser en son temps..les américains ont repris la suite : http://mondafrique.com/said-ramadan-le-pere-de-tariq-travaillait-pour-la-cia/ Tous comme les extrêmistes du Caucase avec le plan du Prométhéisme des allemands ou de l’entre-deux-guerre contre la Russie bolchévique : https://fr.sputniknews.com/international/20090901122931560/ Toujours d’actualités le promethéisme est encore remis au gout du jour a propos de l’Ukraine d’ailleurs : https://en.wikipedia.org/wiki/Prometheism

            +17

          Alerter
          • J // 16.09.2016 à 15h11

            Tout le monde utilise tout le monde et réciproquement. Mais il faut être sacrément aveugle pour ne pas voir la force du rêve d’une restauration du califat aboli en 1924. Pratiquement toute la grandeur passée de l’Islam sunnite a reposé sur des califes. Même en lisant le Coran, dans la perspective du croyant, on a besoin de quelqu’un qui décide contre qui on est en guerre ou pas. Un calife sert aussi à ça.

            C’est raciste, à la limite, de considérer que les peuples arabo-musulmans sont si facilement manipulables de l’extérieur.

              +2

            Alerter
            • francois Marquet // 16.09.2016 à 17h18

              Non, le pacte du Quincy (fraîchement renouvelé) c’est pétrole contre protection, donc rackett. Sans ce pacte, les Séoud étaient balayés.
              Croyez vous que les US auraient laissé ce pétrole aux soviétiques?

                +7

              Alerter
            • J // 16.09.2016 à 20h02

              Je n’en sais rien. Je dis que réduire tout ce qui s’agite dans le monde musulman aux ignominies ou supposées telles US, c’est puéril, c’est insultant pour les musulmans eux-mêmes.

                +3

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 20h27

              a J……Je doute fort que votre “califat” serait un “rêve” venant d’un troupeau de mercenaires (venus de 90 pays différents) qui de toute façon seront éliminés dès lors qu’ils ne serviront plus a rien. Si les américains ont bien aidés les Talibans à se constituer, leur premier geste fut de les bombarder, car ceux ci ont eu la mauvaise idée de stopper la culture du pavot pour la drogue ! Ce pays et les services spéciaux américains, ayant le monopole de sa vente à travers le monde, afin de financer les grosses opérations de guerres, ils ont tôt fait de remettre les pauvres paysans afghan à privilégier la culture de cette drogue au lieu des tomates par exemple. Et oui trop facile de vouloir égarer les autres vers un “faux” problème, lisez moins le coran et plus la géopolitique. Bien à vous …

                +11

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 17.09.2016 à 01h38

              François Marquet,

              D’après l’historien Henry Laurens, qui s’appuie sur les témoins directs, le pacte du Quincy est un mythe.
              http://orientxxi.info/magazine/la-legende-du-pacte-du-quincy,1213

                +0

              Alerter
          • Amer // 16.09.2016 à 20h32

            Laisse Lysbeth, J a repris du service; il était en “perm” ces derniers temps mais “l’armée des 12 trolls” a repris du service…laisse le écrire ses élucubrations auxquels il ne croit pas lui-même; faut bien contenter ses sups…

              +6

            Alerter
            • Pierre // 16.09.2016 à 23h20

              @ Amer & Lysbeth. Même si je penche “ideologiquement” de votre côté (je me suis moi-même opposé à J à de nombreuses reprises sur ce blog), il faut bien reconnaître que l’ensemble des musulmans n’est pas plus idiot que la moyenne, et si certains “idéologues” islamistes se retrouvent en phase avec les US, c’est que cela les arrange, stratégiquement parlant. La guerre /la politique ne sont que la guerre /la politique par d’autres moyens.

                +0

              Alerter
    • christian gedeon // 16.09.2016 à 10h18

      çà alors!!! mais mon bon monsieur,personne n’a prétendu que le régime syrien était un modèle de démocratie.Cependant, puisque vous vous référez à Homs et à Hama,peut-être pourriez vous préciser que les “rebelles”(sic!) avaient d’abord égorgé,mitraillé, et je m’arrête là,plusieurs centaines de soldats,policiers,fonctionnaires…avec leurs familles bien souvent pour faire bonne mesure…mais chut,faut pas le dire,hein? je n’aime pas les Assad,et compte tenu de ce qu’ils ont fait à mon pays d’origine,le Liban,j’irais même jusqu’à dire que je ne les aime pas du tout. mais bon,il faut quand même arrêter de raconter n’importe quoi…à hama et homs,la vindicte du régime syrien a répondu à des actes d’une barbarie sans nom… les mêmes que ceux que nous retrouvons aujourd’hui…zut alors!

        +30

      Alerter
    • Amer // 16.09.2016 à 11h51

      Il n y a pas eu 25000 morts à Hama mais 2000, et ce n’était pas des rebelles mais déjà les frères musulmans qui ne voulait pas d’une république laïque…

      Tenez vous allez tout comprendre :

      http://www.afrique-asie.fr/menu/moyen-orient/8374-la-revolte-de-hama-de-1982-une-repetition-generale-du-soulevement-syrien-de-2011

        +12

      Alerter
      • J // 16.09.2016 à 12h49

        Alors que les rebelles avaient, en effet, massacré à tout va, et alors que les bombardements ont détruit une centaine de mosquées et quelques églises ? Ce chiffre de 25000 a été très vite signalé.

          +0

        Alerter
  • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 10h01

    Oui ‘et pour le futur ces “combattants terroristes” repartiraient dans leurs pays respectifs pour y commettre des attentats comme cela le fut en Russie, et en Chine ou les Soros’boys tentent d’y mener des cellules afin de désintegrer le régime chinois laique de l’intérieur. Les frères musulmans, les islamistes sont utilisés depuis longtemps pour faire tomber des pouvoirs, régimes qui n’ont pas l’heur de plaire aux Occidentaux préessés de se tailler des croupières dans ces pays “orientaux” dont le sous sol est prometteur en terme de “pétrole, or, et $ !
    https://francais.rt.com/international/6718-selon-services-secrets-etats-unis-soutien-daesh-tomber-assad-syrie
    V. Poutine a bien dit : il vaut mieux éradiquer les “terroristes” dont les frères musulmans sont une partie, sur place que les avoir chez soi sur notre sol” ! C’est aussi la raison pour laquelle la Russie fera tout pour atteindre et éliminer cette engeance soutenu trop souvent par les Occidentaux dans leurs oeuvres de mort.

      +19

    Alerter
  • christian gedeon // 16.09.2016 à 10h43

    Et j’ajoute que pour ce qui est de l’invasion étrangère avérée en Syrie,l’essentiel des combattants(assassins serait lus exact) étrangers sont des psychopathes,de vrais cinglés… les US se sont jadis aliés avec Gulbuddin Hekmatyar,chef afghan complètement azimuté,avide de sang et de tortures…et de petites filles et petits garçons,inditistinctement…les “occidentaux ” ont fait la même chose en Syrie.Ils se sont alliés à de vrais tarés…des rebuts de l”humanité…Al Nosra a commis des horreurs au moins aussi épouvantables que daech…mais leur meilleur ami est PRESIDENT DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE FRANCE,qui considère que Al Nosra fait du bon boulot…. Debout les gars ,réveillez vous,il va falloir en mettre un coup….[Modéré]

      +15

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 16.09.2016 à 10h45

    Et rajoutons les terroristes pro-américains contre l’Iran l’OMPI remis a niveau par les Usa en vue d’un conflit avec l’Iran encore, et encore :http://www.france-irak-actualite.com/2016/08/attention-moudjahidine-du-peuple-iranien.html la femme de cet “ami” est une sorte de gourou tenant d’une main de fer son “groupe” Demain nous aurons à expliquer ce qui se passe en Iran lors de conflits présentés comme une révolution de couleur (celle de 2009 était verte) alors qu’il s’agit de terroristes logés, nourris, armés, financés chez nous et envoyés là bas comme une rebellion naturelle : http://www.france-irak-actualite.com/2016/08/iran-est-toujours-la-cible-des-services-secrets-occidentaux-et-de-leurs-allies.html
    Voilà comment on fait croire en “des rebelles” en lutte contre un pouvoir en place redécorés de “dictateur” tueur de son propre peuple” ou “tyran sanglant” qui obligerait “la communauté internationale-occidentale” a intervenir “humanitairement” ..Lybie, Yougoslavie, Tunisie, Egypte, et Syrie !

      +15

    Alerter
  • Catalina // 16.09.2016 à 11h07

    Les Séouds sont bien en passe d’être accusés pour le 9/11 ; seul le véto d’Obama peut l’empêcher et m^me pas car le Congrès peut le refuser, Obama est mal, s’il le fait, il ” trahit” ses compatriotes, , s’il le fait pas, il ” trahit” ses détenteurs amis de bons du Trésor US ; ça fait plaisir de voir que la malhonnêteté peut être ” récompensée”, il me semble qu’un menteur se vend à un moment ou à un autre et que les maffieux ont des systèmes d’allégeance qui ne sont pas plus forts que leurs intérêts propres…….

      +6

    Alerter
  • Catalina // 16.09.2016 à 11h17

    L’Egypte en sait quelque chose, elle qui a eu droit à des complots des frères musulmans dont les Egyptiens ne voulaient pas, ils ont fini par assassiner un chef qui les repoussait totalement.
    Il y a bien un plan, on dirait, pour que tous les pays où vivent bcp de musulmans soit sous le joug des wahhabites Séouds. comment est-ce possible ? les partenaires commerciaux des Séouds ne voient rien ? eux qui poussent des cris de vierges effarouchées contre leurs pions “islamistes” ? ah, mais ils s’en foutent, ils vendent !!!!
    Je suis bien contente de voir que le Yémen résiste mais pour combien de temps et après combien d’horribles souffrances réussiront-ils à tenir devant cette ‘ commune-ôtée” internationale qui ferme les yeux ?
    Le dieu marché d’abord, les droits des hommes…..plus tard ? jamais ?

      +10

    Alerter
  • Nanker // 16.09.2016 à 11h42

    “il y a aussi plus de 2000 combattants venant de Tchétchénie, du Daghestan et d’autres régions du Caucase fonctionnant avec al-Nosra, et « ils sont concentrés dans les provinces d’Idlib, Alep et Lattaquié », où La Russie concentre ses frappes aériennes”

    C’est pour cela que Poutine avait déclaré qu’il éradiquerait TOUS les groupes djihadistes et pas seulement l’E.I. Lui a compris que si Bachar tombait la Syrie deviendrait un incubateur de terroristes anti-russes… avec la bénédiction implicite des USA?

    La CIA ne verrait pas d’un mauvais oeil que ces abrutis reviennent dans les ex-républiques de l’URSS et créent des Tchetchénies-bis un peu partout.

      +19

    Alerter
    • Pierre // 16.09.2016 à 15h54

      Je pense même qu’elle le verrait d’un très bon oeil, car cela pèserait sur la viabilité des “nouvelles routes de la soie”…une très bonne raison donc pour la Chine de se joindre à la Russie pour essayer de stabiliser la Syrie et neutraliser ces réseaux takfiristes…l’agenda cia/pentagone étant évidemment opposé. Soulignons que la politique extérieure américaine est loin d’être cohérente avec elle-même, manifestement victime de luttes de pouvoir internes au sein du “deep state” (voir “les chroniques du grand jeu”, “dedefensa.org”,…). Ces terroristes asiatiques ne sont pas dans l’angle mort de tout le monde en occident !

        +10

      Alerter
    • Amer // 16.09.2016 à 20h59

      En tout cas il faut se débarrasser au plus vite de cette vermine qui ont massacré des milliers de musulmans détruit les pays qu’ils ont attaqué,et qui s’en prennent à n’importe qui s’opposant à eux…

      Admirez le courage de cette vieille dame qui dit la vérité en face de ces monstres :

      https://www.youtube.com/watch?v=rg2rnXGj7bY

        +2

      Alerter
  • Eg.O.bsolète // 16.09.2016 à 12h43

    Il va falloir un jour se pencher avec sérieux sur l’horreur du snuffmovie de guerre comme on s’est penché suite à la 2ème guerre mondiale sur l’horreur du camp de concentration. Nous sommes passés de l’organisation industrielle de la mort à la mise en scène médiatique de la mort, une horreur deux point zéro en quelque sorte. Rien ne sert ici de hiérarchiser l’horreur car cela ne mène nulle part. Intéressons-nous plutôt aux causes sous-jacentes qui ont permis à l’émergence de ce nouveau type d’horreur. Nous avons des éléments pour expliquer comment le système du snuffmovie de guerre a prospéré. Des agents extérieurs envoyaient des armes à des groupes rebelles et payaient des mercenaires à condition que ceux-ci filment leurs exactions et les diffusent sur internet, garantissant ainsi du bon usage des armes et des sommes versées (cfr. un œil sur la planète – le grand aveuglement), et entretenant ainsi la terreur au sein du peuple syrien en espérant voir se fracturer l’unité syrienne.

      +11

    Alerter
    • Charles // 16.09.2016 à 13h52

      Vous avez entièrement raison. Je viens de faire un petit test. Sur youtube j’ai cherché des vidéos pornographiques et des vidéos d’exécution (snuffmovie). Devinez pour lesquelles il est nécessaire de décliner son âge?

        +3

      Alerter
    • Pegaz // 16.09.2016 à 17h40

      Une preuve de “loyauté” envers son sponsor, une forme de surenchère à la fidélité et à la performance. C’est également une des raisons proposée par quelques uns, expliquant la multiplication jamais vues du nombre de groupes sévissant en Syrie.

        +4

      Alerter
  • Thomas Savary // 16.09.2016 à 15h40

    J’aimerais connaître la source des 95 % d’étrangers parmi les rebelles armés en Syrie. J’ai cherché en allemand avec des mots-clefs comme « BND », « Rebellen », « Syrien », « Ausland/Ausländer », mais ça n’a rien donné : certes, de nombreux messages dans des forums (le plus ancien que j’ai trouvé datant de 2013), mais le plus souvent sans références, parfois avec des liens, tous morts, hélas. Non que je ne veuille y croire, bien au contraire, mais mieux vaut être sûr.

      +2

    Alerter
    • Thomas Savary // 16.09.2016 à 17h08

      Je trouve des billets ou messages remontant jusqu’à 2012 pour cette information, avec comme seule référence le journal allemand « die Welt », mais les liens sont morts. J’ai cherché sur le site de « die Welt » avec les mêmes mots-clefs. Nada, nichts !
      Grâce à un site néerlandophone, j’ai toutefois trouvé cet entretien avec le professeur Daoud Khairallah pour RT. Il mentionne un rapport du BND, mais je n’ai encore trouvé nulle trace dudit rapport, qui n’est peut-être pas public (ce qui pour un rapport des services secrets ne serait bien sûr guère étonnant).

      https://www.youtube.com/watch?v=XbmczLdvZVY

        +2

      Alerter
      • Thomas Savary // 16.09.2016 à 17h31

        Merci beaucoup pour ces liens. Je lis l’allemand, mais lentement. En survolant ces articles, je vois le détail au sein des combattants étrangers, mais pas encore de proportions par rapport à l’ensemble des hommes armés. Mais je lirai tout cela à tête reposée. Nochmals vielen Dank!

        S’agissant de dedefensa.org, vous avez bien raison — je suppose simplement que M. Grasset n’est pas germaniste.

          +1

        Alerter
  • Barbier // 16.09.2016 à 16h39

    Le mix entre l’absence de libertés et la captation des richesses par une petite partie de la population dans tous ces pays amène au chaos …Et au grand n’importe quoi pour fuir cet état de fait …

      +0

    Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 16.09.2016 à 23h43

    Chaos / Vendredi 16 septembre :

    ” Pakistan: au moins 28 morts dans un attentat suicide contre une mosquée ”

    Informez-en Eric Zemmour !

    L’Observateur :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20160916.AFP7828/pakistan-attentat-suicide-dans-une-mosquee-du-nord-ouest-20-morts.html

      +2

    Alerter
  • koui // 17.09.2016 à 22h09

    Un titre de paragraphe fantastique de BFM “La Syrie menace les Etats-Unis”.
    En fait, c’est les USA qui viennent de tuer 80 soldats syriens, ce qui a permis a Daesh de conquerir une position importante. Les USA ne menacent pas la Syrie plus que d’habitude, ils l’attaquent. Bien sur ils diront que c’est pas eux ou que c’est une erreur ou que c’est la faute des syriens. Ormi BFM, nos médias attendent la version du Pentagone pour savoir sur quel air chanter.
    http://www.bfmtv.com/international/syrie-des-avions-de-la-coalition-internationale-frappent-l-armee-syrienne-1038119.html

      +3

    Alerter
  • J Moldu // 19.09.2016 à 11h04

    p://www.lorientlejour.com/article/1007902/maintenir-lei-a-deir-ez-zor-pour-une-victoire-a-mossoul.html

    Une reconquête de cette zone de l’est de la Syrie par les alliés du régime signifierait la réouverture de l’axe stratégique Téhéran-Bagdad-Damas, que Washington entend à tout prix éviter.

    La coalition internationale menée par les États-Unis a reconnu samedi qu’elle était à l’origine des raids meurtriers contre les positions de l’armée syrienne au mont Tubar, à 4 kilomètres au sud de l’aéroport de Deir ez-Zor, mais en précisant qu’il s’agissait de bombardements accidentels. La coalition aurait donc commis une bavure en confondant les cibles terrestres. Selon le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom), « la coalition ne ciblerait jamais intentionnellement une unité militaire syrienne ». Cependant, cette thèse serait difficilement soutenable pour plusieurs raisons.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications