Les Crises Les Crises
5.mai.20185.5.2018 // Les Crises

Les scénarios-monde d’Hubert Védrine

Recommander 1
J'envoie

Source : France Culture, Olivia Gesbert, 25/04/2018

Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, fait paraître Compte à rebours (Fayard, avril 2018)

Hubert Védrine à l’Elysée le 25 septembre 2017• Crédits : LUDOVIC MARIN – AFP

L’Histoire s’est remise en marche, elle ne s’est pas arrêtée à l’époque où Fukuyama le prédisait.” Hubert Védrine

Emmanuel Macron est arrivé aux Etats-Unis pour une première visite d’Etat depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. De compliments en poignées de main, on a bien compris qu’un rapprochement était à l’œuvre, qui s’est formalisé cette nuit sur le dossier du nucléaire iranien. Mais qui mise sur qui ? Qui courtise qui ?

On est dans un pays chimérique, et on doit faire un effort pour mesurer la réalité. Il y a un décalage entre ce qu’on pense qu’il faudrait que l’on fasse, et ce que l’on peut en vrai.” Hubert Védrine

Invité de cette Grande Table du mercredi : l’ancien ministre des Affaires étrangères et essayiste, Hubert Védrine. Il a l’expérience du pouvoir et la lucidité des réalistes, témoin depuis 30 ans des évolutions des relations diplomatiques.

Macron tente avec Trump une approche amicale, psychologique, qui n’est pas critiquable : ce n’est pas absurde d’essayer.” Hubert Védrine

Aujourd’hui il publie : « Comptes à rebours », chez Fayard . Un recueil de textes écrits entre 2013 et 2018 dans lesquels il met en garde sur l’état du monde et les reconfigurations actuelles. Une invitation à analyser le monde avec « un œil réaliste, non idéologique, ni occidentalo-centré, ni occidentalo-expiateur, à saisir les tendances de fond, sans tomber dans une futurologie fantaisiste. »

Il y a chez Macron une synthèse à l’oeuvre entre des convictions philosophiques européistes, et une Europe qui protège : il part d’un idéal, mais il avance.

Je ne suis pas interventionniste, mais si on fixe une ligne rouge, il faut la respecter : sans quoi l’on a aucune crédibilité.” Hubert Védrine

Source : France Culture, Olivia Gesbert, 25/04/2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Catalina // 05.05.2018 à 08h03

Comment est-il possible que Védrine confonde Europe et UE ? avec son expérience ?
Il parle de 500 millions d’habitants ?
Venant de ce monsieur c’est vraisemblablement manipulatoire.
“Eléments de progrès dans la prise en compte du climat”,
Dont les USA se sont retirés, M Védrine ne le sait pas ?
“mode de vie européen”, depuis quand tous les pays de l’ue partagent-ils le même mode de vie ?
“plein d’Européens qui n’ont aucune envie que les questions sociales … soient gérées par Tartenpion à Bruxelles”, enfin, M Védrine, c’est déjà le cas, ne faites pas semblant de ne pas le savoir.

28 réactions et commentaires

  • Catalina // 05.05.2018 à 08h03

    Comment est-il possible que Védrine confonde Europe et UE ? avec son expérience ?
    Il parle de 500 millions d’habitants ?
    Venant de ce monsieur c’est vraisemblablement manipulatoire.
    “Eléments de progrès dans la prise en compte du climat”,
    Dont les USA se sont retirés, M Védrine ne le sait pas ?
    “mode de vie européen”, depuis quand tous les pays de l’ue partagent-ils le même mode de vie ?
    “plein d’Européens qui n’ont aucune envie que les questions sociales … soient gérées par Tartenpion à Bruxelles”, enfin, M Védrine, c’est déjà le cas, ne faites pas semblant de ne pas le savoir.

     56

    Alerter
    • Leïla // 05.05.2018 à 10h12

      Que dire du modèle social !!!
      Il semblerait que les pays les plus pauvres de l’UE n’aient pas de modèle sociale…?
      Ils n’ont certes pas de retraites par répartition …ok mais pas de modèle sociale plus solidaire que le notre, je demande à voir.
      Ils n’ont pas d’EPAHD, c certain mais les liens familiaux sont aussi plus solides. Les personnes agées ne pourissent pas dans des structures pourries quand les gens ont des familles. L’humilité c’est commencer par observer objectivement ce qui peut être intéressant à développer chez nous. …il est vrai que c’est difficile de penser autrement…pour cette génération si dogmatique. Toujours intéressant Védrine mais un peu has been….comme tous ces politiques français dont les références sont identiques depuis pffff…1 ou 2 siècles.

       9

      Alerter
    • Chris // 05.05.2018 à 11h37

      ““mode de vie européen”, depuis quand tous les pays de l’UE partagent-ils le même mode de vie ?”
      Védrine parle des classes supérieures (en revenu !) et classes politiques : sa classe puisqu’il ne fraie avec aucune autre ! En effet, partout en Europe, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
      “….” young leaders et les universités dites “prestigieuses” de formatage ont fait leurs oeuvres en élargissant sensiblement la base par rapport à 1917 (pour prendre un chiffre), car le fait n’est pas nouveau. Les cours (européennes, mais pas que) se sont toujours copiées.
      Le peuple ? Bof, on en change ! La preuve avec les vagues migratoires massives d’aujourd’hui qui succèdent à celles (Espagnols, Portugaises, italiennes, maghrébines, asiatiques, puis Kosovares) du vingtième siècle.
      Bref, un discours de la bulle politicienne, ce qui n’empêche pas quelques constats lucides.

       6

      Alerter
    • LS // 05.05.2018 à 13h40

      Ouais mais, d’un point de vue politique, aujourd’hui, c’est quoi l’Europe qui ne serait pas l’UE ?

       0

      Alerter
      • Le Rouméliote // 05.05.2018 à 17h14

        Ce serait tout simplement les nations européennes coopérant entre elles par des traités bilatéraux ou multilatéraux sur les questions où convergent leurs intérêts. Bref, une Europe qui serait beaucoup plus puissante que l’UE qui ne mène aucune politique et qui se contente de réglementations.

         8

        Alerter
      • Apis // 05.05.2018 à 22h39

        Ce serait un pays comme la Serbie qui n’applique aucune sanction absurde contre la Russie.
        Pozdrav de Belgrade

         4

        Alerter
  • Genuflex // 05.05.2018 à 08h38

    En dehors de l’atlantisme et unioneuropeisme classique de Vedrine, j’ai trouvé son discours très faible.
    A part enoncer le principe du tic tac ecologique, il ne semble pas comprendre de quoi il s’agit, ni le lien avec les autres compte a rebours. En fait il ne dit rien dans cette entrevue.
    La référence au livre “superbe” de BHL est désolante.

     30

    Alerter
  • Vercoquin // 05.05.2018 à 09h09

    Macron va visiter Trump comme Sarkozy allait visiter Bush.
    Comme un vassal visitait son seigneur ou son maître.

    Signifier le plus clairement possible et à la face du monde, qu’on est bien son obligé.

    Le plus difficile à admettre, c’est qu’il parle en notre nom.
    Il lui fait la bise en notre nom.
    Il fait la guerre avec lui en notre nom.
    Je lui dis:”PAS EN MON NOM”

     32

    Alerter
    • WASTERLAIN // 05.05.2018 à 09h39

      Et j’ajouterai “PAS AVEC MES GARÇONS”

       14

      Alerter
  • Jean c // 05.05.2018 à 09h13

    Védrine… un homme politique dont j’admirais les analyses il y a plus de 10 ans et dont je pensais qu’il ferait un Président français respectable , voilà, c’est comme rocard, oui vraiment “la vieillesse est un naufrage !” védrine et non plus Védrine, quelle déception

     16

    Alerter
    • Alfred // 05.05.2018 à 09h29

      À mes yeux il a toujours été dans l’autre camp (Celui des europeistes atlantistes contre les peuples et contre la démocratie) mais comme il était malin ça ne se voyait pas trop. Au contraire sa duplicité et ses facilités intellectuelle s ont été très utiles pour ramener nombre de “douteurs” dans le droit chemin. Mais effectivement la vielliesse est un naufrage. Il aurait pu pisser sur les rideaux comme Dumas et nous en apprendre de belles. À la place il continue à faire le laquais mais c’est de plus en plus voyant. Humecter la rondelle du Grand Philosophe n’est pas nécessaire à cet âge, avec ses revenus et son pedigree. Encore un boursouflé qui a l’orgueil mal placé.

       33

      Alerter
      • WASTERLAIN // 05.05.2018 à 09h40

        Peut-être est-il en recherche d’emploi…

         11

        Alerter
    • claudine // 05.05.2018 à 10h51

      j ai aussi cette impression. je croyais que la vieillesse portait a la sagesse chez l homme , je m apercois que c est exactement le contraire .ils deviennent des authentiques vieux debris . misere humaine .

       6

      Alerter
    • egogos // 05.05.2018 à 14h26

      Déception tout comme vous comme quoi les gens ” mesurés ” finissent toujours du côté du manche ,hélas .

       0

      Alerter
    • Soizic // 05.05.2018 à 22h41

      C’est exactement le sentiment que j’ai, mais peut-être qu’Alfred a raison et qu’il nous a tous floués.
      Je n’en reviens quand même pas, ou de m’être tant trompée sur sa personne, ou d’avoir été si dupe!
      Cela me laisse un goût amer, car il n’y en a pas beaucoup qui semblent crédibles.

       3

      Alerter
  • Toff de Aix // 05.05.2018 à 09h48

    Marre de ces faux semblants qui essaient désespérément de s’accrocher à l’ancien monde. Où est-ce qu’il a vu que macron synthétise un idéal européen, et encore plus un qui serait protecteur ? Protecteur envers qui, d’ailleurs ? Les retraités ? Les étudiants ? La fonction publique ? Les classes moyennes ? Ou plutôt ceux qui emargeaient à l’ISF ? Les multinationales ? Éclairez moi, monsieur vedrine !

    Le seul idéal que macron synthétise actuellement, c’est la soumission aux forts et la matraque face aux faibles. “(..) je le dis avec le sourire, nous ferons preuve de la plus grande fermeté et la force républicaine toute entière sera mise en œuvre”.

    Il parlait des “contestataires professionnels”. Il me fait penser à Adolphe Thiers, qui parlait de la commune en 1870 et qui a lui aussi, “mis en œuvre dans toute son entièreté la force républicaine” avec les résultats tous républicains que l’on connaît.

     26

    Alerter
  • Leïla // 05.05.2018 à 10h20

    La France est vraiment clivée. Entre ces ” vieux politicards ” qui ont pris tous les européens en otage de leur fantasme mondialiste qui ne ne fait que leur servir, eux et leur réseau social et amical…ça leur va bien de dénoncer le communautarisme chez les autres !!!
    . Comment pourraient ils comprendre alors qu’ils sont tellement ” up ” (perchés).
    Tous les mêmes références (sérieux…BHL ???!), les mêmes discours et surtout cette incapacité chronique à se réinventer.
    Leur discours…tout va bien pour moi…donc tout va bien.
    Pas plus d’humilité chez Védrine que chez les autres, juste un peu plus lucide, un borgne parmi les aveugles…pas rassurant.

     13

    Alerter
  • Abélard // 05.05.2018 à 12h28

    J’étais aussi très admiratif de Védrine. Son intelligence et sa vision géopolitique me semblaient très prometteurs à l’époque. Non pas pour en faire un président de la République mais au moins l’inspirateur d’une politique étrangère éclairée…
    Las, védrine est devenu administrateur de LVMH…
    Ses interventions, aujourd’hui, sont marquées par ses nouvelles fidélité. Il réagit donc en homme de caste dont il défend les intérêts de tout son talent de diplomate. C’est en cela qu’il partage les buts de µicron, d’où cette avalanche de crème à reluire épandue sur l’épiderme du petit poudré.

     12

    Alerter
  • Michel B. // 05.05.2018 à 13h33

    Le teaser vidéo m’a épargné l’écoute de l’interview.

    Elle commence par un mensonge délibéré digne d’un manipulateur de la pensée. “L’état profond” souhaite conserver l’accord car il profite à ses intérêts militaires, économiques et souvent privés, et Trump souhaite casser le lien avec le régime des Mollahs. Cette inversion consciente de la réalité est pathétique et montre bien le désarroi actuel des néo-libéraux. Et puis “le régime modéré” de Rouhani, c’est plus de 3.000 exécutions depuis début 2018, singulière modération.

    Tout ça pour imaginer un positionnement pour Macron sur l’échiquier international. Les dignitaires de la police de la pensée sont à l’œuvre pour donner une stature à celui avec lequel nos partenaires s’amusent.

     2

    Alerter
  • Le Rouméliote // 05.05.2018 à 17h23

    Hubert Védrines, ancien secrétaire général de l’Élysée du temps de Tonton et ancien ministre étranger aux affaires de de Jospin du temps du traité de Nice, a toujours été un européiste fanatique et une boussole qui indiquait le sud : oui à Maastricht, oui au référendum de 2005. Son air de compoction de vieux jésuite défroqué a pu faire illusion sur quelques esprits faibles, mais ses “analyses” actuelles ne font au mieux que démontrer que l’UE est un échec et au pire que persister dans l’erreur funeste et criminelle (criminelle, oui quand on voit la politique de ses chères UE et BCE en Grèce, au Portugal, en Irlande et ailleurs !)

     8

    Alerter
    • Julien // 07.05.2018 à 03h11

      Techniquement, il me semble qu’il est toujours membre du P « S ».

      Parallèlement à ce « fort engagement politique », on peut lire sur Wikipedia :

      « Depuis 2005, il est administrateur du groupe LVMH.

      En 2010, il se voit décerner par l’ambassade du Qatar à Paris le prix « Doha Capitale Culturelle Arabe » accompagné d’un chèque de 10 000 euros.

      En 2011, il siège au conseil consultatif de la banque d’affaires américaine Moelis & Company. »

      Il n’a du faire illusion que sur des esprits faibles ou des gens peu renseignés en effet !

      Pour ceux qui ont les yeux ouvert la messe est dite.

       0

      Alerter
  • Bouddha Vert // 05.05.2018 à 21h39

    Effectivement comme beaucoup de lecteurs des crises, je suis lassé par la “qualité” de la représentation “politique” française, sans illusion sur la manière dont cela se passe ailleurs.
    Représentation politique complétement déconnectée des conditions nécessaires pour qu’une planète supporte une activité biologique.
    Donc incapable de comprendre que cette planète ne restera pas insensible à nos activités économiques, et que par dessus tout, le principe de croissance des activités économiques ne se fera JAMAIS sans augmenter également nos prélèvements de ressources renouvelables, un temps, ou pas.
    Il est donc compréhensible que nos maîtres continuent de voir notre avenir comme un XIX et XXème siècle sans cesse renouvelés, grâce, non plus à Dieu, mais à la technologie et le génie humain.
    M védrine devrait désormais aller jouer dans un bac à sable avec tous ces petits copains… sinon, ils vont nous foutre dans une merde sans nom.
    HELP!

     3

    Alerter
  • perso // 05.05.2018 à 22h44

    Quelle dégringolade, assez intelligent pour laisser entrevoir encore quelques traits de lucidité, assez servile pour énoncer des absurdidtés dignes d’un jeune encarté PS (si ca existe encore). A vouloir tout concilier cet homme jadis prometteur est devenu un esprit desseché et insipide.

     3

    Alerter
  • rolland // 07.05.2018 à 16h47

    Hubert Védrine est semble-t-il dans une vision où il n’est pas envisageable une seconde que les peuples citoyens soient pris en compte.
    En cela il est étonnant de l’entendre penser des évolutions alors que l’exemple même des français, allant vers la pauvreté pour les biens portants et de la pauvreté à la misère pour les autres et ceux qui n’y s’ont pas déjà, ne permet pas réellement de vision politique épurée.
    Pour ma part, je ne vois pas les français ne pas bouger définitivement dans notre marche vers l’enfer sur terre, et dans une globalité totale, je vois mal la terre ne pas répondre à toutes les maltraitances qu’elle subit.

    Les termps vont avoir du mal à suivre ceux du politique…..
    …En ce moment le jeu politique occidental et ceux qui sont sur la même vague sont entre des mains oligarchiques au service des multi-nationales et cela de façon bientôt définitive grâce à l’avènement de la science et de la technique.L’appétit de ce “1%” et de ce qui en résultera, risquera bien de créer le soulèvement général qui voudra d’une organistion humaniste, celle que nous appelons “tous” déjà de nos voeux….reste à savoir combien de temps de souffrances et de mépris les peuples pourront-ils encore endurer des classes dirigeants de tout bord !?

     0

    Alerter
  • Scorpion bleu // 09.05.2018 à 01h14

    Un grand n’importe quoi !

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications