Les Crises Les Crises
24.octobre.202224.10.2022 // Les Crises

Où va la France ? François Ruffin – Thinkerview

Merci 107
J'envoie

Source : Youtube, Thinkerview

Source : Youtube, Thinkerview, 06-10-2022

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RIVIERE // 24.10.2022 à 10h42

Il faudrait surtout remettre tout à plat en sortant de ces organisations mafieuses qui ont pris le contrôle des états, principalement en Occident….Changer de dirigeants ne change rien et nous pouvons tous le constater… les droits de l’homme et le serment d’Hippocrate ont été piétiné comme jamais auparavant, les spéculations financières sont à leur paroxysme, big pharma dirige d’une main ferme notre système de santé, les grandes banques promènent nos dirigeants en laisse et la politique agricole commune n’en finit plus de détruire notre environnement au nom du profit à court terme, alors que nous ne sommes même plus capable de produire plus de 3% de nos besoins alimentaires….etc, etc, etc… alors, leader de droite ou de gauche…??? Pour l’instant, malgré leurs oppositions médiatiques, ils mangent tous au même râtelier….

16 réactions et commentaires

  • Manuuk // 24.10.2022 à 09h31

    Déjà vu. Où va Ruffin ?

    On a besoin d’un leader à gauche surtout après les directions contradictoires qu’on a pu voir à la NUPES.

    Bref on a besoin de lui

      +5

    Alerter
  • RIVIERE // 24.10.2022 à 10h42

    Il faudrait surtout remettre tout à plat en sortant de ces organisations mafieuses qui ont pris le contrôle des états, principalement en Occident….Changer de dirigeants ne change rien et nous pouvons tous le constater… les droits de l’homme et le serment d’Hippocrate ont été piétiné comme jamais auparavant, les spéculations financières sont à leur paroxysme, big pharma dirige d’une main ferme notre système de santé, les grandes banques promènent nos dirigeants en laisse et la politique agricole commune n’en finit plus de détruire notre environnement au nom du profit à court terme, alors que nous ne sommes même plus capable de produire plus de 3% de nos besoins alimentaires….etc, etc, etc… alors, leader de droite ou de gauche…??? Pour l’instant, malgré leurs oppositions médiatiques, ils mangent tous au même râtelier….

      +16

    Alerter
  • José // 24.10.2022 à 13h15

    Ruffin a un positionnement toujours intéressant et je l’écoute toujours avec intérêt, ce qui n’est le cas de l’interlocuteur qui lui pose des questions qui sont celles d’un adolescent attardé et coupe la discussion avec des bon mots « d’humour », (comme à son habitude). Peut-on dire à ce monsieur que question énergie (qui semble lui poser problème) que la France a un cout d’électricité le moins cher d’Europe et que le problème de maintenance du nucléaire est lié à la politique d’abandon de la part d’un état qui ne remplit pas sa fonction d’état stratège; que mettre, à la demande de Bruxelles, l’électricité sur le marché spéculatif au lieu de la laisser dans le domaine public fait monter le prix du KW pour le bonheur de la spéculation.

      +10

    Alerter
  • Grd-mère Michelle // 24.10.2022 à 14h39

    Première fois, en tant que belge, que je regarde et écoute François Ruffin…
    Franchement, les français-e-s ont bien fait d’élire ce député, qui a l’honneur de ne pas se poser en « leader »(mot anglais pour « dirigeant ») mais plutôt comme leur digne représentant.
    Son discours, du début à la fin, me semble d’une pertinence inévitable et complètement en phase avec la réalité de l’actualité.
    Sa « remise des pendules à l’heure » concernant le progrès et le progressisme est essentielle et indispensable pour faire face aux chars d’assaut que sont la propagande et la publicité, armes de guerre commerciale du capitalisme envahissant.

    Je regrette juste qu’il oublie de citer la qualité de l’enseignement, égale et accessible pour tou-te-s, comme condition sine qua non d’une transition vers un monde plus juste, à côté des autres besoins à combler. C’est un des moyens de sortir de « l’apathie » instrumentalisée qu’il dénonce, et de restaurer la volonté politique populaire. Et le métier d’enseignant-e doit absolument être protégé/revalorisé pour réussir à « élever » les enfants dans le but de les faire parvenir à l’état d’adultes responsables qui feront leurs choix en connaissance de cause.
    Car c’est dès la petite enfance que les mentalités se forment, au gré des « éducateurs-trices » en tous genres.

      +7

    Alerter
    • calal // 24.10.2022 à 15h13

      sauf que vos enseignant-e-s sont tous de gauche depuis belle lurette et qu’ils ont produit des generations de moutons consommateurs…parce que l’esprit critique n’est pas une vertu de gauche…l’esprit critique n’est pas valorise par ceux qui ne jurent que par « l’obeissance a un collectif »,que ce collectif soit un groupe d’experts,une ia ou que sais je encore…

        +2

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 24.10.2022 à 17h22

        Heu…possible que l’enseignement français soit dominé par « la gauche »…?!
        Je ne connais pas « vos » enseignant-e-s, et ceux/celles de mon pays, des écoles belges publiques et/ou privées, francophones, néerlandophones ou germanophones, sont d’une grande diversité politique assez représentative de celle de la population.
        Le problème étant que la plupart forment les jeunes en vue du « marché du travail », et s’efforcent de les rendre « productifs-ives », c-a-d de les transformer en robots(mot d’origine slave: « rabota »= travailler).
        L’éternelle opposition entre « la gauche-la droite » a l’art de pervertir les débats, d’en occulter les vrais sujets, de les précipiter dans les cris et chuchotements de disputes stériles.

          +4

        Alerter
        • Josy // 28.10.2022 à 15h53

          Vos remarques sont pertinentes : on commence , en effet à trouver ces distinctions droites et gauches non seulement inutilisables, car chacun y met ce qui l’arrange aussi bien en défauts qu’en qualités ,mais à partir de cette fausse distinction ,de cette bouillie sémantique ,on se permet de considérer que l’esprit critique sort d’une non « obéissance au collectif » et donc au contraire est assuré à l’individualiste (de quel bord toutefois?)
          Or l’esprit critique s’apprend , en se posant des questions sur ses propres préjugés : ce que visiblement ne fait pas l’intervenant Calal qui pourtant affirme ne pas obéir au « collectif »
          idée d’ailleurs à creuser : le collectif signe- t -il son influence ou se retrouve-t-il dans les idées en prêt à porter qu’on sort spontanément sans savoir où on les a ramassées ? ne trouve -t -on pas les défauts que dans les idées du collectif assimilé par le voisin?

            +1

          Alerter
      • Manuuk // 24.10.2022 à 19h24

        La France est l’un des pays occidentaux où la défiance sur les politiques et les journalistes est la plus forte.
        L’un des pays occidentaux où les gens croient plus que ce que son voisin dit qu’une institution publique.
        La France est l’un des pays les plus critiques à la religion et les plus vaccino-sceptiques.

        Et vous osez dire qu’ils n’ont pas d’esprit critique ?

        Oui c’est vrai !! Les Français ne savent pas déceler une information juste d’une autre information fausse.

        Je dois vous le concéder. Ils refusent TOUT. Ce qui est bien la preuve d’un mauvais esprit critique.

        Maintenant croire que les gens de droite ont un meilleur esprit critique sur ceux de gauche, c’est l’hôpital qui se fout de la charité

          +6

        Alerter
        • Grd-mère Michelle // 25.10.2022 à 16h06

          Oui, c’est vrai, il est très difficile pour quiconque de déceler si une information est vraie ou fausse.
          A moins que ceux/celles qui la diffusent prétendent (jurent? la « parole » a-t-elle encore du prix dans ce monde où la sincérité est plutôt un signe de faiblesse?) l’avoir constatée eux/elles-mêmes… Encore faut-il les croire…
          Ou à moins de diffuser des images et/ou documents probants? Bien qu’il soit aussi possible de tronquer des images…

          Et pourtant… il est quasiment certain que les images de la guerre en Irak diffusées par WikiLeaks ont été bel et bien filmées telles quelles… sinon, J.Assange ne pourrirait pas en prison à l’heure qu’il est, « oublié » des « grands médias » et donc ignoré du « grand public »…

            +3

          Alerter
      • Orhan // 25.10.2022 à 08h01

        Gauche encore une fois, ne veut rien dire si vous n’explicitez pas ce que vous y mettez. Les enseignants votent surtout pour la sociale démocratie, PS ou EELV, probablement également pour Macron en 2017 mais pas cette année.
        Quant à votre phrase sur l’esprit critique elle est drôle, vous avez lu ces chiffres dans le café du matin ?

          +1

        Alerter
  • Suzanne // 24.10.2022 à 20h48

    Magnifique François Ruffin !! Merci à lui, et oui, on a immensément besoin de lui en ce moment.
    Mais pour une fois, je vais prendre la défense de Sky, parce que à mon avis, Sky a complètement raison : les gens ne se rendent pas compte. Très bientôt, on n’aura plus d’énergie (parce qu’on sera privé d’un approvisionnement important à un prix raisonnable, et ce seront nos sanctions à nous qui auront fait ça), et personne ne se rend compte de l’étendue de la catastrophe, même pas François Ruffin. Le choc va être rude, très rude.
    J’espère que Sky aura convaincu Ruffin et l’aura fait réfléchir. Car Ruffin est le seul homme politique actuel à pouvoir porter l’espoir des Français (à mon avis, bien sûr, je suppose que tout le monde ne sera pas d’accord).

      +3

    Alerter
  • Julie // 25.10.2022 à 18h38

    Ruffin est naïf dans ses analyses géopolitiques… « ont cru gagner »? et si la seule victoire recherchée était de fabriquer des « failed states », l’un après l’autre?

      +2

    Alerter
  • Cévéyanh // 25.10.2022 à 21h53

    Ruffin a dit : « Si on avait laissé les gens, est-ce que tu crois qu’ils seraient allés signés des traités d’accords du GATT, de l’Organisation Mondiale du Commerce pour opérer ce grand déménagement du monde ? Jamais ! Sur les usines, sur le respect déficit de 3% et qu’on ferme des lits dans les hôpitaux. »

    Les français et françaises n’ont pas signé. Pour autant, la majorité de ce peuple a accepté de les respecter dans « toute la chaîne » (entreprises, personnes, commerces…). Y a t-il eu une grêve générale ou une manifestation de grande ampleur comme l’on peut voir dans certains pays pour protester ? Pour soutenir les agriculteurs/agricultrices, le personnel soignant etc ?

    Iels ne veulent pas mais y contribuent car peut-être iels pensent qu’il n’y a pas le choix (pas assez d’informations, pas assez d’intérêt à la politique … ?) ? Qu’il faut suivre le « chef » ?
    Savent-iels que chaque individu peut faire changer la société aussi (comme une boulle de billard) ? Edgar Morin, sociologue et philosophe français, définit « l’humain comme une trinité. Il est à la fois individu, société et espèce. Chacun de ces termes produit l’autre. Ils sont à la fois distincts et indissolubles » (https://www.letemps.ch/culture/livres-edgar-morin-lhumain-definis-individu-societe-espece). (1/2)

      +1

    Alerter
    • Tom // 26.10.2022 à 21h54

      et on est en train de construire un mur de berlin high tech où seuls le club ultra-libéral aura droit d’entrée
      pour cela, il faudra interdire les logiciels open source. c est en cours. voyez le projet de loi sur l’I.A. en discussion à Bruxelles

        +0

      Alerter
  • JP.Rougier // 26.10.2022 à 18h18

    Depuis 45 ans, la capitalisation boursière croît au détriment du PIB, et rogne l’économie réelle avec toujours plus de gouvernements complices de ce transfert au prétexte de compétitivité.
    https://lejustenecessaire.wordpress.com/2022/04/06/le-neoliberalisme-detruit-lecologie-pour-leconomie/
    Gauche, droite ou verte, tous les hommes politiques se heurtent au capitalisme et à la course à la compétitivité. La finance dirige le monde et oblige tous les gouvernements à se plier à leurs exigences de rentabilité. La planète va réagir et imposer des crises à la finance et aux humains, et faute de gestion de la part des gouvernements, il y aura de fortes manifestations, voir des révoltes, de tous les humains.

      +0

    Alerter
  • Cévéyanh // 26.10.2022 à 21h02

    « Ce que je suis : quelqu’un bâti par la rencontre des autres ». (Albert Jacquard – biologiste, généticien, ingénieur et essayiste français)

    Ruffin a dit au sujet de l’Ukraine, que la France est : » Du côté du pays qui est envahi ». Est-ce vraiment être au côté de ce peuple que de l’armer et le financer ? Il me semble que nous entendons moins d’actions de diplomatie, de pourparler des humains politique, des personnes pouvant aider à la communication entre les deux gouvernements.

    Sadhguru « explique la cause profonde de la guerre », pour lui et aussi sur le plan mental, dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=aaaygWQUedk
    C’est un maître yogi indien, une personne spirituelle (une des définitions du Larousse de la spiritualité : « Qui est de la nature de l’esprit, considéré comme une réalité distincte de la matière. Qui relève du domaine de la pensée, de l’esprit.”). Il est connu et a fait des conférénces dans de grandes écoles et à l’ONU. (2/2)

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications