Poursuite de la série, pour changer un peu de la crise économique : le point météo…

Bilan mensuel pour aout 2011, que je commenterai peu, les images parlent d’elles-mêmes…

En France

Analyse Météo-France pour Aout 2011
Source : Météo France

Températures

Climat Températures France

Climat Températures France

“Les températures moyennes mensuelles sont supérieures à la normale sur la quasi totalité du pays. La température de ce mois d’août est supérieure de 0,5 °C à la normale. Mais ce constat est principalement dû à l’épisode de forte chaleur qui a touché le pays du 20 au 23 août, les températures ayant été plus conformes à la normale le reste du temps.”

Vent

Climat France

Climat France

“Le vent s’est montré aussi présent qu’à l’accoutumée sur la plus grande partie du pays, un peu moins sur les zones habituellement ventées comme la pointe bretonne, la basse vallée du Rhône et la Corse. L’instabilité a généré quelques excédents ponctuels.”

Ensoleillement

Climat France

Climat France

(les données sont en pour-cents, donc rose = “en dessous de la moyenne”)

“L’ensoleillement est supérieur à la moyenne sur le Sud-Est avec des cumuls de durées d’insolation supérieures à 350 heures. Il est plus conforme à celle-ci de l’Aquitaine à l’Alsace, et déficitaire plus au nord, surtout au nord de la Seine.”

Précipitations

Climat Précipitations France

Climat Précipitations France

(les données sont en pour-cents, donc rose = “en dessous de la moyenne”)

Climat Précipitations France

Climat Précipitations France

“Les précipitations sont globalement excédentaires, mais elles ont été très contrastées selon les régions. Largement excédentaires sur la moitié nord du pays, elles ont été à l’inverse nettement déficitaires sur l’extrême sud. En Corse, ce mois d’août est le plus sec des quarante dernières années, mais il est le plus humide en Haute-Normandie.”

En conséquence, on a au niveau des précipitations efficaces (= eau disponible pour l’écoulement et la recharge des nappes) :

Précipitations efficaces France

Précipitations efficaces France
(écart par rapport à la moyenne des précipitations efficaces calculée de 1995 à 2006 sur la même période)

Peu d’évolution par rapport au mois précédent. Les précipitations efficaces cumulées depuis septembre dernier sont supérieures à 600 mm sur les Pyrénées, les Alpes, les Vosges, le Jura, la montagne corse ainsi que de la Montagne noire au Vivarais. En revanche, dans les plaines du Sud-Ouest, d’Alsace, en Touraine, dans l’ouest de l’Île-de-France et en Picardie, elles demeurent inférieures à 120 mm.

Les précipitations efficaces demeurent encore déficitaires sur la majeure partie du pays. Les zones faiblement excédentaires ne concernent que le sud de la Bretagne, la Haute Normandie, le Var, les Alpes-Maritimes, le sud de la Corse, le nord du Gard, l’Ardèche et la basse vallée de l’Allier.

Eau dans le sol

Eau dans le sol France

Eau dans le sol France

Au 1er septembre 2011, les sols superficiels, suite aux cumuls de précipitations d’août, se sont nettement humidifiés sur une grande moitié nord du pays, les Pyrénées et le delta du Rhône. Les régions les plus excédentaires se situent des pays de Loire à la Picardie et du Centre à la Bourgogne avec des excédents de l’ordre d’une fois et demi par rapport à la normale d’un 1er septembre. Toutefois, les sols restent secs sur un grand quart sud-ouest, la Côte d’Azur, les Alpes du sud et la pointe de la Bretagne. La Corse qui n’a pas connu de précipitations en août connaît un déficit qui dépasse localement 60%.

État des nappes

Nappes d'Eau France

La situation pluviométrique contrastée mais globalement excédentaire sur une grande partie du territoire conduit à observer pour ce mois d’août 2011 une évolution des ressources en eau souterraine stable ou à la hausse pour un tiers des points suivis (33%). Pour la plus grande majorité des autres points cependant (67%), les niveaux sont en baisse en août. Après une période de recharge de début d’année peu probante pour une grande majorité des points, les pluies d’été ont permis d’assurer une amélioration sinon nette du moins notable de la situation pour de nombreux points. Les situations restent, bien entendu, contrastées selon que l’on considère les nappes fortement capacitives ou plus réactives et les niveaux demeurent encore le plus généralement inférieurs aux normales.

Le niveau des nappes à fin août est en hausse pour 17% d’entre elles, en baisse relative pour 67% et stable pour les 16% restant.

En Europe

Températures

Températures moyennes du mois :

Climat Températures Europe

Anomalies de température du mois = différences par rapport à la moyenne historique :

Climat Températures Europe

Températures moyennes des 3 derniers mois :

Climat Températures Europe

Anomalies de température des 3 derniers mois :

Climat Températures Europe

Précipitations

Précipitations moyennes du mois :

Climat Précipitations Europe

Anomalies de précipitations du mois :

Climat Précipitations Europe

Aux États-Unis

Anomalies de température du mois :

Climat Températures États-Unis

NB. : 8°F = 4,4 °C

Dans le Monde

Tout d’abord, voici une synthèse des évènements du mois, par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration, agence gouvernementale américaine) :

Elle est malheureusement en anglais, mais bon, chez Météo-France, on ne trouve presque aucune donnée pertinente accès libre, alors avant qu’ils s’occupent du Monde… A contrario, mention très spéciale à la NOAA et à son National Climatic Data Center, pour l’immense qualité des informations.

Climat Bilan Monde Planète

À lire sur le bulletin de la NOAA

Températures

Anomalies de température du mois :

Climat Températures Monde Planète

Climat Températures Monde Planète

Climat Températures Monde Planète

Précipitations

Anomalies de précipitations du mois (en mm de précipitations) :

Climat Précipitations Monde Planète

Anomalies de précipitations du mois (en % par rapport à la moyenne):

Climat Précipitations Monde Planète

À suivre le mois prochain ! 🙂

6 réponses à 1380 Point Météo – Aout 2011

  1. obregon Le 23 septembre 2011 à 10h51
    Afficher/Masquer

    Mercdi pour ces precieuses informations meteorologiques que vous avez colléctées.
    Je vais les telecharger.


  2. Gasp Le 23 septembre 2011 à 11h37
    Afficher/Masquer

    Bonjour, un petit commentaire sur les points météo;
    Sur le fond, vous avez raison de nous partager ces piqures de rappel, et je ne remets pas en causes les conclusions que l’on peut en tirer.
    Mais dans l’analyse, et similairement à vos excellentes analyses économiques, il faut garder une échelle large. Les variations climatiques n’ont que très très peu de signification sur des périodes si courtes (ici sur 3 mois max).
    Pour mettre en parallèle les activités humaines et leurs conséquences climatiques, il ne faudrait pas oublier les effets d’hystérésis et de dispersion, (effets beaucoup plus forts par ailleurs pour un système aussi complexe que le climat que pour les CFC). Par exemple, l’effet d’un (très) fort ralentissement de l’activité due à une récession mondiale ne pourrait être visible (s’il est visible) sur le climat qu’après plusieurs années (min 2 ou 3 ans) et sur une période plus longue que la crise elle-même.
    Donc si ce parallèle était aussi le but recherché (à terme), l’analyse ne peut être faite sur une période inférieure à celles des causes, soit ici, un siècle (avec à la limite un zoom sur les trente dernières années). Si ce parallèle n’est pas le but recherché, ?…
     
    Cordialement,
     
    Gaspard


  3. xav Le 23 septembre 2011 à 18h01
    Afficher/Masquer

    a mon avis il est sans fondement de comparer des données ponctuelles a des données moyennées sur plusieurs années : la seul chose que l’on puisse conclure est que aout 2011 a été plus chaud que la moyenne des 10 dernières années. Mais cela n’indique aucune tendance long terme, car aout 2012 pourrait être froid…
    Je ne nie pas le changement climatique mais il faut comparer des moyennes décennales ou autres, ou regarder l’évolution des températures moyennes lissées sur plusieurs années avant de pouvoir parler de changement climatique.
    quand au niveau des nappes phréatiques, a quoi les compare-t-on ? a une époque ou nos consommation d’eau étaient les mêmes ? le bas niveau provient-il d’un changement climatique ou de consommations inadéquates ?


  4. Joanna Le 27 septembre 2011 à 04h35
    Afficher/Masquer

    J’apprécie beaucoup d’une façon générale la richesse et la qualité des données que vous publiez ici.
    Ces informations sur le climat me paraissent déjà intéressantes en tant que telles sans compter qu’il entre sans doute dans vos projets de les croiser avec d’autres.

    Quand je vois une carte de France je regrette toutefois souvent de ne pas y trouver les départements d’outre-mer. Si ça présente quelque difficultés de les ajouter ici, peut-être pourraient ils faire l’objet d’un autre point meteo spécifique ?

    Je suis bien entendu intéressée en tant que Réunionnaise, mais au-delà de cela je pense qu’il serait utile de voir si certaines tendances relevées en France métropolitaine ont, ou non, leur prolongement sous d’autres latitudes.

    cordialement,
    Joanna


Charte de modérations des commentaires