Poursuite de la série, pour changer un peu de la crise économique : le point météo…

Bilan mensuel pour septembre 2011, que je commenterai peu, les images parlant d’elles-mêmes…

En France

Analyse Météo-France pour Septembre 2011
Source : Météo France

Températures

Climat Températures France

Climat Températures France

“Les températures moyennes mensuelles sont supérieures à la normale sur la totalité du pays. La température de ce mois de septembre dépasse de 2,1 °C la normale de référence 1971-2000. Du 21 au 30, la France a connu un épisode de chaleur avec des températures maximales remarquables pour une fin septembre.”

Vent

Climat France

Climat France

“Le vent s’est montré calme sur la majeure partie du pays avec généralement moins de 2 jours de vent fort dans le mois. Seules les régions côtières ont connu quelques épisodes très ventés.”

Ensoleillement

Climat France

Climat France

(les données sont en pour-cents, donc rose = “au dessus de la moyenne”)

 

“L’ensoleillement a été excédentaire sur l’ensemble du pays, une fois et demie supérieur à la moyenne de la Lorraine au nord des Alpes. Seules les régions de la Vendée à l’ouest de la Bretagne sont restées proches de la moyenne.”

Précipitations

Climat Précipitations France

Climat Précipitations France

(les données sont en pour-cents, donc rose = “en dessous de la moyenne”)

Climat Précipitations France

Climat Précipitations France

“Avec un déficit pluviométrique global supérieur à 40 %, ce mois s’inscrit parmi les mois de septembre remarquablement secs, sans être pour autant exceptionnel. Les excédents sont faibles liés à l’instabilité sur le piémont pyrénéen et aux rares passages perturbés de la Haute-Normandie à la Picardie.”

En conséquence, on a au niveau des précipitations efficaces (= eau disponible pour l’écoulement et la recharge des nappes) :

Précipitations efficaces France

Précipitations efficaces France
(écart par rapport à la moyenne des précipitations efficaces calculée de 1995 à 2006 sur la même période)

Le mois de septembre constitue le premier mois de cumul des pluies efficaces sur un an. Compte-tenu du déficit pluviométrique enregistré au mois de septembre, les pluies efficaces ont été faibles mais sont globalement peu significatives pour le calcul de la sécheresse météorologique cumulée sur un an.

Eau dans le sol

Eau dans le sol France

Eau dans le sol France

Au 1er octobre 2011, suite aux faibles précipitations et aux fortes températures de septembre, les sols superficiels se sont asséchés sur l’ensemble du pays. Ils ne se sont légèrement humidifiés que sur le nord des Alpes et la Seine-Maritime. Sur la moitié nord, l’humidité superficielle est proche de la normale, mais le déficit peut atteindre localement 60% de la Champagne à l’Alsace et jusqu’à 70% sur l’ouest de la Bretagne. Sur toute la moitié sud du pays, à l’exception du piémont pyrénéen et du massif alpin, les sols très secs présentent un déficit de 50% à 70%. Les niveaux de sècheresse se retrouvent à nouveau parmi les plus bas des 50 dernières années sans atteindre les records de septembre 1985.

État des nappes

Nappes d'Eau France

Le niveau des nappes au 1er septembre 2011 est hétérogène d’une région à l’autre.

Près des deux tiers des réservoirs (63%) affichent un niveau inférieur à la normale. C’est le cas sur la plus grande partie du Bassin parisien et dans le Sud-Ouest pour plusieurs grands aquifères. On peut citer les nappes de Beauce, du Bas-Dauphiné, du Champigny en Ile-deFrance ou encore les nappes du bassin de la Garonne. Cette situation est le résultat de plusieurs années de déficit pluviométrique.

Les secteurs du Sud-Est du pays (Régions Languedoc-Roussillon et Provence Alpes Côte d’Azur) et de l’Est (Région Alsace) présentent des niveaux plus favorables.

En Europe

Températures

Températures moyennes du mois :

Climat Températures Europe

Anomalies de température du mois = différences par rapport à la moyenne historique :

Climat Températures Europe

Températures moyennes des 3 derniers mois :

Climat Températures Europe

Anomalies de température des 3 derniers mois :

Climat Températures Europe

Précipitations

Précipitations moyennes du mois :

Climat Précipitations Europe

Anomalies de précipitations du mois :

Climat Précipitations Europe

Aux États-Unis

Anomalies de température du mois :

Climat Températures États-Unis

NB. : 8°F = 4,4 °C

Dans le Monde

Tout d’abord, voici une synthèse des évènements du mois, par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration, agence gouvernementale américaine) :

Elle est malheureusement en anglais, mais bon, chez Météo-France, on ne trouve presque aucune donnée pertinente accès libre, alors avant qu’ils s’occupent du Monde… A contrario, mention très spéciale à la NOAA et à son National Climatic Data Center, pour l’immense qualité des informations.

Climat Bilan Monde Planète

À lire sur le bulletin de la NOAA

Températures

Anomalies de température du mois :

Climat Températures Monde Planète

Climat Températures Monde Planète

Climat Températures Monde Planète

Précipitations

Anomalies de précipitations du mois (en mm de précipitations) :

Climat Précipitations Monde Planète

Anomalies de précipitations du mois (en % par rapport à la moyenne):

Climat Précipitations Monde Planète

À suivre le mois prochain ! 🙂

15 réponses à 1370 Point Météo – Septembre 2011

  1. le lutin Le 21 octobre 2011 à 05h29
    Afficher/Masquer

    merci pour ce post vraiment très détaillé donc très instructif, belle journée


  2. Bruno Le 21 octobre 2011 à 05h46
    Afficher/Masquer

    Bonjour : il faut inverser la remarque sur l’ensoleillement (les données sont en pour-cents, donc rose = “en dessous de la moyenne) : “en dessus” et pas “en dessous”.
    Cordialement,


  3. HuguesL Le 21 octobre 2011 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Le graphique sur le niveau des nappes se rapporte bien a Septembre, mais les commentaires parlent d’Aout. Cordialement,


  4. Vincent Le 21 octobre 2011 à 11h33
    Afficher/Masquer

    Précisons que les écarts sont calculés par rapport à la moyenne des températures sur la période 1971-2000. Or cette période inclut 2 décennies de fort réchauffement (par rapport à la situation préindustrielle) les années 80 et 90. Bref si on comparait avec la moyenne de la fin du XIX, les écarts seraient pires. C’est dire…


  5. Jean Le 21 octobre 2011 à 17h28
    Afficher/Masquer

    Je suis agriculteur au sud de la région centre. Aujourd’hui on cultive des variétés de blés trés précoces que l’on réservait autrefois au Sud Ouest.
    La date des récoltes est avancée de 5 à 10 jours (cette année c’est 15 j) par rapport à ce que connaissait mon père.
    Le réchauffement climatique est pour nous une évidence, et l’INRA travaille depuis plusieurs années à nous aider à relever ce défi.


  6. Dan Le 22 octobre 2011 à 11h34
    Afficher/Masquer

    http://climat.meteofrance.com/chgt_climat2/bilans_climatiques/archives/2011/bilan_hiver_20102011?page_id=14688

    Note : on constate que le réchauffement sur la période 1900-2011 est inférieur à 1°C, mesures prises dans 30 stations métropolitaines.


  7. Dan Le 22 octobre 2011 à 19h28
    Afficher/Masquer

    Merci Jean pour ces précisions intéressantes.
    J’ai presque envie de dire “merci le réchauffement” vu que vous améliorez vos performances en termes de rendement malgré la sécheresse et de raccourcissement du cycle. Mais chacun jugera à sa porte des avantages ou des inconvénients du réchauffement.
    Autre question : avez-vous la possibilité de travailler en non-labour / semi-direct (TCS), ce qui permet – à priori – de faire baisser la facture de la production et notamment de l’énergie nécessaire par hectare ?


    • Jean Le 22 octobre 2011 à 20h28
      Afficher/Masquer

      Parfaitement, mais c’est selon les conditions climatiques et avec les moyens du bord !
      En tout état de cause, on ne vise plus le rendement mais une marge à l’ha.
      L’année ayant été séche, les sols sont suffisament fissurés pour ne pas avoir recours à des travaux profond (labour, décompactage) gourmand en énergie et en temps.
      J’estime ma consommation de fioul à 50 l / ha et par an, ce qui est faible.
      NB: en culture biologique, la consommation est au moins le double, voir triple car il faut de nombreuses façons culturales pour ‘nettoyer’ le sol des herbes adventices.

      La concentration en gaz carbonique de l’atmosphere est ‘à priori’ un facteur positif sur la production de biomasse… Largement contrebalancé par la pluviométrie.


      • Dan Le 23 octobre 2011 à 15h32
        Afficher/Masquer

        Merci Jean pour cette riche contribution, et je vous souhaite le meilleur pour l’avenir en espérant que la pluviométrie deviendra finalement favorable et que les conditions climatiques de manière plus générale vous permettront de tirer le meilleur parti de votre exploitation

        Bonne fin de W.E. 


Charte de modérations des commentaires