Merci aux contributeurs de cette revue du samedi, et bonne lecture !

CRISE FINANCIÈRE

Vers une taxe sur l’argent liquide ?

"Pour faire face à la crise de 2008, la Fed et les autres banques centrales ont choisi l’option nucléaire. Elles ont collectivement imprimé plus de onze trillions de dollars et maintiennent les taux d’intérêt aux alentours de zéro depuis six ans. Tous ces efforts se sont concentrés sur un seul objectif : réduire l’attrait de l’argent liquide et forcer les investisseurs et déposants vers les actifs à risques. Mais ces politiques ont échoué à relancer la croissance. Plutôt que d’admettre avoir eu tort, les banques centrales se tournent désormais vers des mesures de plus en plus extrêmes de destruction de l’argent liquide pour pousser contre leur gré davantage d’investisseurs vers le risque."

Source : 24hGold

EUROPE

La Leçon de Choses Grecque

"Quelle leçon de choses ! Qu’ils discutent de l’avenir de l’Europe ou qu’ils essayent de se dépêtrer de l’embrouille grecque dans laquelle ils se sont fourrés, les dirigeants européens se caricaturent eux-mêmes. Il a fallu réunir hier les plus hautes autorités du FMI, de la BCE, de la Commission européenne, de l’Allemagne et de la France pour aplanir leurs divergences – sans y parvenir totalement semble-t-il – car celles-ci devenaient le principal obstacle à un compromis avec le gouvernement grec, qui ne peut plus être retardé. Durant ces mois de négociations, ces dirigeants ont marqué des buts contre leur propre camp en formulant des exigences qui ne pouvaient pas être acceptées, et il faut maintenant se résoudre à les assouplir, le moins possible cela va de soi. Quelle clairvoyance, quelle sûreté de jugement !"

Source : Blog de Paul Jorion

Dette grecque : Thomas Piketty suggère de s’inspirer de l’exemple allemand d’après guerre

"L’économiste français Thomas Piketty était à Berlin, mercredi 20 mai, pour recevoir le Prix du livre politique décerné par la fondation Friedrich Ebert, proche du parti social-démocrate. L’auteur du Capital au XXIe siècle était notamment invité à débattre avec Olaf Scholz, maire de Hambourg, un des piliers du SPD. Peut-être même son futur président. Plutôt que de parler une nouvelle fois de la montée des inégalités, l’économiste a axé son propos liminaire sur un thème bien plus sensible en Allemagne : les dettes publiques. Deux autres pays européens ont, par le passé, eu des dettes « plus élevées que la Grèce aujourd’hui », a-t-il rappelé : la Grande-Bretagne au XIXe siècle, après les guerres napoléoniennes, et l’Allemagne après 1945. Chacune à hauteur d’environ 200 % de leur produit intérieur brut."

Source : Le Monde

La nouvelle PAC sème la panique chez les agriculteurs

"Les déclarations PAC tournent au casse-tête pour 12 millions d'agriculteurs européens en raison de critères complexes sur le verdissement. En France, la redéfinition des surfaces des parcelles éligibles ajoute à la confusion. Le ministère de l'agriculture français a accordé un délai supplémentaire aux 360.000 exploitations françaises pour remplir leur déclaration de politique agricole commune (PAC) pour 2015, comme la Commission les y autorise. Elles ont jusqu'au 15 juin pour télédéclarer les surfaces."

Source : La Tribune

Matthias Fekl : «L'UE doit se doter de sa propre cour d'arbitrage»

"Exclusif (Euractiv). Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Matthias Fekl, a transmis le 2 juin à Bruxelles une proposition de réforme des mécanismes d'arbitrages, pour créer une cour européenne en matière de règlement des différends. Les Etats doivent "garder la main sur l'interprétation des traités" et être seuls à lever les ambiguïtés, selon les propositions de Paris."

Source : La Tribune

La BCE commet une faute... et sanctionne la presse !

"Benoît Coeuré aurait, suite à une "erreur de procédure", divulgué des informations sensibles à certains hedge funds. La BCE a alors décidé de supprimer l'envoi des discours à la presse sous embargo. Une preuve de plus de l'irresponsabilité juridique de l'institution. C'est une erreur de communication bien malvenue pour la BCE. Lundi 18 mai au soir, à Londres, Benoît Cœuré, membre du directoire de l'institution de Francfort intervient dans un colloque organisé par plusieurs think tanks et financé par Brewan Howard, un fonds spéculatif (« hedge fund ») de la City. L'assistance est triée sur le volet et comporte plusieurs dirigeants d'autres fonds spéculatifs. Persuadé (selon ses dires) que son intervention est, au même moment, publiée sur le site de la BCE, Benoît Cœuré explique alors que la banque centrale va accélérer ses rachats d'actions avant l'été."

Source : La Tribune

FRANCE

1.000 villes en état d’alerte budgétaire

"Les maires rencontrent Manuel Valls jeudi pour obtenir un soutien financier. Les communes souffrent de la baisse des dotations de l'État et, pour certaines, il y a urgence. Est-ce la semaine de la dernière chance pour les 36.000 communes de France? Jeudi, le président de l’Association des maires de France (AMF) François Baroin - sénateur maire de Troyes - rencontre le Premier ministre, Manuel Valls, pour tenter d’arracher des mesures de soutien financier. Depuis deux ans, les villes ont subi une baisse de 3,5 milliards d’euros des aides d’État. Au total, 6 milliards en moins sont programmés entre 2014 et 2017. Pour éviter de passer dans le rouge, les maires ont déjà réduit leurs investissements de 10% depuis un an. "Ceux-ci pourraient chuter plus massivement, s’alarme Philippe Laurent, secrétaire général de l’AMF. Après, c’est le risque de la disparition d’un système de service public local.""

Source : Le JDD

Une ville à l'amende pour avoir réduit sa consommation de gaz

"Grâce à l'isolation thermique de son école, la ville du Plessis-Pâté (Essonne) pensait diminuer sa facture d'énergie. GDF Suez, devenu Engie, lui réclame une pénalité. « Cela va à l'encontre du bon sens et des efforts que nous faisons. » Sylvain Tanguy, le maire PS du Plessis-Pâté (Essonne), est incrédule face à la facture salée que GDF Suez lui a adressée. « Ils nous ont dit que dans le contrat que nous avions signé en 1992, il y a vingt-trois ans, nous nous étions engagés à consommer 334 500 kWh par an. Grâce à la nouvelle isolation de l'école, nous n'avons eu besoin que de 89 856 kWh, reprend l'élu de cette commune de 4 000 habitants particulièrement active en matière de développement durable. Ce contrat, on ne l'a jamais retrouvé dans nos archives. Nous avons demandé à GDF Suez une copie, mais ils ne nous l'ont pas fournie. »"

Source : Le Parisien

Vrais chiffres chômage avril 2015, 49.700 chômeurs de plus, malgré 295.500 radiés ce mois

"Janvier + 28.100, Février + 25.600, Mars + 30.000, Avril + 49.700 6.327.700 privés d'emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 3.783 900 invisibles qui n'entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ). Total : + de 10 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse). Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-LJ23SM.pdf "

Source : Agoravox

GÉOPOLITIQUE

Le Spiegel sous le choc : Washington poursuit sa coopération avec Moscou !

"En dépit des sanctions antirusses introduites par les États-Unis et l'UE, Washington maintient sa coopération économique avec Moscou. Alors que la pression US pousse l'Europe à appliquer une politique de sanctions désastreuse pour ses entreprises, les États-Unis continuent à conclure des marchés avec Moscou quand bon leur semble, au mépris des mesures coercitives occidentales, constate l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Tandis que les échanges commerciaux entre l'UE et la Russie ont diminué d'un tiers, les échanges russo-américains n'ont baissé que de 6%. Selon Frank Schauff, directeur général de l'Association du business européen (AEB) en Russie, la part de la Russie dans les échanges commerciaux US était plutôt modeste (3,7%). C'est pourquoi Washington n'a pas hésité à décréter les sanctions antirusses."

Source : Sputnik News

Russie : Moscou renonce définitivement aux Mistral français

"C’est officiel, la Russie renonce définitivement à acheter les deux porte-hélicoptères français de type Mistral commandés en 2011, rapporte le quotidien moscovite Kommersant. “La seule question qui reste à régler concerne le remboursement des sommes versées et les compensations que la Russie peut recevoir pour l’interruption de la livraison des navires”, a déclaré le vice-président de la Commission militaro-industrielle russe, Oleg Botchkarev. La livraison, initialement prévue pour novembre 2014, a été suspendue par la France, qui accuse la Russie d’interférences dans le conflit ukrainien. Le 16 mai, la deadline sur les cas de force majeure, inscrite dans le contrat de vente, a été dépassée. La Russie a donc toute latitude légale pour exiger des compensations, précise le titre."

Source : Courrier International

INEGALITES

Lafarge : une prime de 2,5 millions pour le PDG, des suppressions de postes pour les salariés

"2,5 millions d’euros : c’est la prime que va recevoir le PDG de Lafarge, Bruno Lafont, pour son rôle dans la fusion avec le suisse Holcim. Les deux plus grandes entreprises de ciment du monde pèseront ensemble 35 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 130 000 salariés. L’ « indemnité exceptionnelle » accordée à Bruno Lafont par le Conseil d’administration de Lafarge s’ajoutera à sa rémunération de 1,8 million (part fixe et variable) ainsi qu’au 722 860 euros de stock-options en actions prévus en 2014. Soit plus de 5 millions d’euros en 2015."

Source : Bastamag

Espagne : près d'un quart des ménages sous le seuil de pauvreté en 2013

"Le salaire médian a atteint 26.154 euros en 2013, contre 30.045 euros en 2008. Parmi les ménages, 22,2% vivaient sous le seuil de pauvreté en 2013, contre 20,4% l'année précédente, selon l'institut national de la statistique espagnol. En 2013, les Espagnols se sont enfoncés un peu plus dans la pauvreté. Avec un salaire médian en baisse continue depuis 2008, plus de 1 ménage espagnol sur 5 (22,2%) vivait sous le seuil de pauvreté cette année-là, selon une étude publiée mardi 16 mai par l'INE (Instituto Nacional de Estadistica), l'institut national de la statistique, l'équivalent en Espagne de notre Insee."

Source : La Tribune

LIBERTÉS

Maryse Wolinski : « Je vais mal »

"Question : Mais vous saviez tout de même que Charlie Hebdo était dans le collimateur des intrégristes ? Réponse : Oui. Mais ce sont des failles dans le système de sécurité à Charlie Hebdo qui ont conduit à ce drame du 7 janvier. D’ailleurs, je mène ma petite enquête de mon côté car j’estime qu’il y a des zones d’ombre dans le déroulé des faits. L’attentat a été commis un jour où tout le monde ou presque était réuni à la rédaction : ça n’arrive jamais mais là, ils avaient prévu de partager une galette des rois et comme par hasard l’attentat a eu lieu ce mercredi et ça n’est pas anodin. Aussi, j’ai noté beaucoup d’incohérences, de différences entre les mesures de protection réelles à Charlie Hebdo et les préconisations de la préfecture de police. Je voudrais aussi savoir pourquoi l’acte de décès de mon mari a été signé à 11 h 30 alors que les frères Kouachi sont arrivés à Charlie Hebdo à 11 h 33. J’ai plein de questions à poser au juge d’instruction dans le cadre de ma contre-enquête."

Source : Le Dauphiné

Edward Snowden dénonce les lois post-«Charlie Hebdo» en France

"Dans une longue interview exclusive publiée le 22 mai par The Guardian, le lanceur d’alerte, qui a révélé les détails de l’espionnage de millions de citoyens par la NSA, met notamment en garde contre les réponses apportées au terrorisme en Hexagone, décrivant une tragédie."

Source : The Guardian via 20 minutes

Pôle Emploi pourra fouiller vos comptes bancaires, entre autres

"Le gouvernement veut surveiller les chômeurs susceptibles de frauder, et souhaite donc étendre le "droit de communication" aux agents de Pôle Emploi, pour leur permettre d'obtenir sans procédure judiciaire et gratuitement les relevés bancaires, relevés de télécommunications et autres pièces pouvant leur permettre de détecter une fraude. Le gouvernement a déposé un amendement au projet de loi sur le dialogue social et l'emploi, qui prévoit de donner aux agents de Pôle Emploi chargés de lutter contre les fraudes le droit de se faire communiquer tout un ensemble de documents provenant de prestataires privés, sans que le secret professionnel ne puisse leur être opposé. Il s'agit en particulier des extraits de comptes bancaires et autres relevés de comptes épargne, factures détaillées de téléphonie mobile, ou relevés EDF."

Source : Numerama

MATIÈRES PREMIÈRES

Le gaz renouvelable : clé de voûte d'un scénario 100% renouvelable ?

Depuis la sortie du rapport de l'ADEME "Vers un mix électrique 100% renouvelables" et, en parallèle, les derniers déboires de l'industrie nucléaire, l'idée d'une plus grande décentralisation de la production d'énergie fait son chemin. Le rapport "choc" de l'ADEME ne parle pourtant que de l'électricité qui ne représente aujourd'hui que 22% de l'énergie finale consommée en France. Le reste -que l'on oublie un peu trop vite- c'est le pétrole (45%), le gaz (20%), la biomasse et les déchets (9%) et le charbon (3%). L'association NégaWatt a publié en 2011 un scénario -presque- 100% renouvelables, toutes énergies confondues. C'est-à-dire -presque- zéro fossiles (pétrole, gaz et charbon) et zéro fissiles (uranium) !"

Source : Avenir Sans Pétrole

USA / Chine : les tensions montent, le pétrole de l’archipel des Spratleys en ligne de mire

"Nouveau conflit Chine / USA à prévoir, sous fond de fortes odeurs de pétrole ? Cela y ressemble … Les Etats-Unis ont affirmé samedi qu’ils continueraient à envoyer des navires et avions militaires dans les zones disputées de mer de Chine méridionale, appelant parallèlement à l’arrêt immédiat des opérations d’aménagement de Pékin dans ces eaux. Le réel enjeu du dossier ? Selon le ministère américain de l’Énergie, jusqu’à 5,4 milliards de barils de pétrole et jusqu’à 55 100 milliards de mètres cubes de gaz pourraient être extraits dans la région de Reed Bank de l’archipel…"

Source : Le Blog Finance

La face cachée des énormes bénéfices financiers générés par Total

"5,9 milliards d’euros de dividendes seront redistribués par Total à ses actionnaires. Derrière cette belle plus-value financière, se cache une autre réalité : celle des gigantesques coûts sociaux et environnementaux que génère l’activité de la 5ème compagnie pétrolière mondiale. Des coûts qui ne sont pas supportés par les actionnaires, mais par l’ensemble des sociétés. C’est pour lancer ce débat que l’Observatoire des multinationales et Basta !, en partenariat avec les Amis de la Terre, publient un premier contre-rapport annuel sur les activités de Total à l’occasion de son assemblée générale."

Source : Bastamag

RÉFLEXION

Sport, nucléaire, sécurité : le jeu malsain des Etats-Unis

"La colère des Russes contre les Etats-Unis n'est pas aussi anodine, ou injustifiée, que cela puisse paraître. L'arrestation mercredi pour corruption par la police suisse de quatorze dirigeants ou partenaires de la Fédération internationale du football (Fifa) sur sollicitation de la justice américaine, pourrait avoir, a posteriori, des incidences fâcheuses sur les Coupes du monde de football de 2018 (en Russie) et de 2022 (au Qatar). Aussi, inquiet des suites qui pourraient être données à cette affaire et très remonté contre Washington, le président russe, Vladimir Poutine, a accusé, jeudi, les Etats-uniens de vouloir empêcher la Russie d'organiser le Mondial de football de 2018."

Source : L'expression

Le marxisme est aussi étranger à ma culture que le capitalisme

"En juillet 1980, plusieurs milliers de personnes venues du monde entier se rassemblèrent pendant six journées de débats, ateliers et conférences, à l’occasion du «Black Hills International Survival Gathering», organisé dans les «Collines Noires» de la réserve amérindienne de Pine Ridge, Dakota du sud. Le gouvernement US, sous le lobby des industries énergétiques, venait de designer ces Collines Noires – collines sacrées pour le peuple Lakota ­»Zone Nationale Sacrifiée», ce qui signifie concrètement que la zone entière était rendue inhabitable du fait de la construction d’une centrale de gazéification du charbon et d’une centrale nucléaire, ainsi que de l’installation de lignes à haute tensions."

Source : Le Partage

SOCIETÉ

La Haute finance à l’assaut de votre patrimoine génétique

"Le dieu-argent de la haute finance est un dieu gourmand voire vorace. Il n’a jamais de sensation de satiété. Ce 21ème siècle est son heure. Il s’est coup sur coup approprié sans grande difficulté le marché de l’emploi, a saboté le concept d’Etat-Nation, a privatisé les services publics, a démantelé les institutions publiques de plus en plus soumises aux besoins impératifs du marché mondial, a confisqué les capitaux de retraite et autres épargnes, a mis la main sur les ressources naturelles mondiales, a siphonné les monnaies nationales et les excédents des balances publiques, etc. La privatisation de la planète et de ses ressources est ainsi une réalité difficilement contestable."

Source : Le blog de Liliane Held-Khawam

VUES D’AILLEURS

Cuba : Comprendre les pièces du puzzle

En théorie, Cuba peut produire assez de nourriture pour toute sa population actuelle, même sans combustibles fossiles. Cela exigerait des changements dans ce que les Cubains mangent. Le régime devrait être revu afin d’inclure une plus grande proportion d’aliments qui peuvent être cultivés facilement à Cuba (plantain, yucca, plante pain, etc.) et moins d’aliments qui ne le peuvent pas. Beaucoup de gens auraient probablement besoin de se déplacer vers des endroits où ils peuvent aider à la culture et à la distribution de ces aliments. Étant donné le manque actuel de financement, la plupart de ces nouvelles maisons et entreprises auraient probablement besoin d’être construites par les résidents en utilisant des matériaux locaux. Ainsi, elles ressembleraient aux cabanes (sans électricité, ni eau courante) que Fidel Castro a été en mesure de faire disparaître à la suite de sa révolution de 1959."

Source : Vers Où va-t-on

Osons dire la vérité à l’Afrique

"MPI-TV vous propose l’intégralité de la conférence donnée le jeudi 21 mai 2015 par Bernard Lugan au colloque « L’Afrique au XXIè siècle à 4,2 milliards de personnes. » organisé à Paris par l’Institut de Géopolitique des Populations. Bernard Lugan est professeur à l’Ecole de Guerre, écrivain. Il publie « L’Afrique Réelle », lettre d’information par internet."

Source : Youtube

ÉCONOMIE

Revue Mondiale Mai 2015

"Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez : Chine : Solar Impulse tente de traverser le Pacifique ; USA : Tesla 800 millions $ de ventes de batteries de stockage ; Monde : Sécheresse en Californie et Inde (2'200 morts) ; Energies Fossiles : subsides de 10 millions $ par minute ; France : EDF et Energie : 50% du CO2 français à eux deux ; Arabie Saoudite : encore une nouvelle raffinerie ; USA : La production pétrolière baisse."

Source : 2000 Watts

Les indicateurs économiques des États-Unis, du Japon, de la zone euro et du Royaume-Uni

"Sur le marché des changes, les indicateurs économiques ont une importance considérable pour déterminer le cours des devises. Ces statistiques permettent, en effet, de mesurer l'activité économique d'un pays et donc sa santé monétaire. Ces indicateurs sont utilisés par les gouvernements, les organisations internationales et les banques centrales pour décider de leur politique budgétaire. Pour les traders, ils servent à anticiper les futurs mouvements des parités sur le court et long terme. "

Source : La Tribune

Finalement, les États-Unis sont en récession… encore

"Comme vous le savez – parce que vous n’avez pas le droit de ne pas le savoir, parce que tout le monde vous le fait savoir avec tambours, trompettes et tout le tralala –, la croissance est de retour. Que dis-je, la croissance est revenue. La croissance est là et de toute part nous assaille. Ha, cette divine croissance… Et cette reprise économique mes amis, oui cette reprise fulgurante partie des États-Unis d’Amérique et qui traverse l’Atlantique tels des navires effilés de la Coupe de l’America…"

Source : 24hGold

Embellie économique dans la Zone euro : pourquoi plus de QE ?

"L’indicateur Ifo mesurant le "climat" économique dans la Zone euro est un indicateur avancé hautement estimé par les analystes financiers. Cet indicateur signale un remarquable redressement. Au deuxième trimestre 2015, l’indice a atteint son niveau d’avant le déclenchement de la crise financière mondiale, largement supérieur à sa moyenne sur le long terme. L’évaluation de la situation et les données économiques à six mois s’éclairent sensiblement."

Source : la chronique agora

ÉTATS-UNIS

Le Sénat autorise Obama à accélérer les négociations pour un traité transpacifique

"Le Sénat américain a élargi les pouvoirs du président qui souhaite signer l'accord de partenariat transpacifique avant la fin de l'année. Le Sénat des Etats-Unis a autorisé vendredi soir le président Barack Obama à négocier l'accord de libre-échange transpacifique sous le régime du "fast-track", une disposition qui permet d'accélérer les négociations. Il appartient à présent à la Chambre des représentants d'accorder ou non au président ce mandat pour la promotion du commerce (TPA). Dans le cadre de cette procédure, Obama peut négocier un accord commercial que le Congrès pourra par la suite approuver ou rejeter, mais pas amender."

Source : La Tribune

Etats-Unis : en moyenne deux Américains se font tuer par la police, par jour

"Plus de deux personnes se font tuer par jour par la police américaine en 2015, selon le Washington Post. Ce nombre est bien plus élevé que les statistiques fédérales, incomplètes. Le quotidien américain a enquêté sur ces homicides à travers tout le pays. Il a dénombré au moins 385 personnes tuées par la police aux Etats-Unis depuis janvier."

Source : Arcinfo

Le FBI rend un rapport contre le Patriot Act, révélant que la collecte de données est inutile

"La Chambre des représentants a voté, début mai, le USA Freedom Act, qui a pour but de renouveler les dispositions les « moins controversées » du Patriot Act qui sont sur le point d’expirer, le 1er juin prochain. Le projet de loi prévoit également de mettre un terme aux collectes massives de données téléphoniques par le gouvernement, ce qui a provoqué une résistance des responsables républicains au Sénat. Ces derniers voudraient que le Patriot Act soit renouvelé tel quel, sans la moindre modification. Mais un rapport récemment publié par le FBI reconnaît qu’aucun acte terroriste majeur n’a pu être décelé grâce aux pouvoirs de surveillance accordés par le Patriot Act : un aveu qui nourrit l’hostilité au renouvellement de la collecte de données, décidément inutile."

Source : Reinformation.tv

32 réponses à Revue de presse du 06/06/2015

Commentaires recommandés

Tatsuya Le 06 juin 2015 à 11h47

Tiens, on peut faire sauter le sacro-saint secret bancaire quand il concerne les miséreux fliqués par Pôle Emploi…
Reste plus qu’à faire la même chose chez les dirigeants politiques et économiques.

  1. Fabrice Le 06 juin 2015 à 07h26
    Afficher/Masquer

    a propos de la collaboration américaine qui continue avec la Russie, si quelqu’un a l’article de départ du spiegel et un site indépendant chiffrant les exportations américaines vers la Russie qui démontrent que la progression continue alors que celles de l’UE diminuent car j’aimerais pouvoir prouver à des obtus un article proche de spoutnik de la tribune du 22/12/2014 :

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20141222trib0331e0a4d/poutine-surpris-que-le-commerce-russe-profite-aux-etats-unis-et-non-a-l-europe.html

    merci car j’estime qu’on doit pouvoir trouver ces éléments afin que l’information soit fiabilisé et incontestable (oui bizarre dans un sens pas besoin de prouver ses dires mais dans l’autre si !)


    • Fabrice Le 06 juin 2015 à 07h34
      Afficher/Masquer

      précision du pourquoi :

      me prendre dans la figure que je diffuse de la propagande sans réfléchir, est assez énervant mais je dois avouer que mes recherches sur le site de l’OMC et de l’OCDE se sont montrés nulles et plus générales décevantes ou retournant sur l’article de spoutnik comme source qui en plus ne donne pas de lien vers la source (spiegel ou site non russe prouvant les dires), ce qui commence à me laisser sur une certain désappointement et un questionnement sur la véracité des ces affirmations (me dire que je me serais fait avoir par de la propagande m’énerverait même si celle d’en face est pas mal non plus).


    • jerome Le 06 juin 2015 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Voila ce que j’ai pu trouver en terme de chiffre export des USA

      http://www.export.gov/tradedata/index.asp
      http://tse.export.gov/TSE/MapDisplay.aspx

      export from USA to Russian Federation
      2005 = 3,962,270,261
      2006 = 4,700,325,257
      2007 = 7,283,267,667
      2008 = 9,334,581,764
      2009 = 5,332,081,493
      2010 = 5,993,665,458
      2011 = 8,318,439,250
      2012 = 10,695,131,927
      2013 = 11,136,458,873
      2014 = 10,767,662,541

      Source : http://tse.export.gov/TSE/


      • jerome Le 06 juin 2015 à 09h19
        Afficher/Masquer

        Au passage pour rigoler un bon coups voici les chiffres pour l export US vers la France :
        2012 = 30,811,258,563
        2013 = 31,744,808,013
        2014 = 31,197,449,978

        Oui, vous lisez bien, la diminution en volume de 2013 à 2014 est plus importante que pour la Russie.


  2. tocquelin Le 06 juin 2015 à 07h27
    Afficher/Masquer

    bravo d’avoir repris l’article de la Tribune sur la Politique Agricole Commune lequel est une bonne synthèse de ce qui tombe sur la tète de agriculteurs :une PAC digne des Shadocks ou de Ubu
    Après ceci on s’étonne que la place de l’agriculture française recule dans le monde


  3. Merle Le 06 juin 2015 à 11h30
    Afficher/Masquer

    Bien que la thèse de la surpopulation africaine semble irréfutable et sans appel comme étant un des problèmes majeurs futurs (actuels ?) de l’humanité, Bernard Lugan arrive tout de même à la décrédibiliser en la soutenant.

    Gros malaise en visionnant la vidéo. Vraiment bizarre de voir quelqu’un confondre le passé, le présent et le futur pendant 50 minutes. Notamment sur le passage avec l’analogie entre paysan africain et le vendéen.

    Après une rapide recherche, apparemment c’est un royaliste très actif. Ça explique peut être certains lapsus. J’ai un peu de mal à croire qu’une personne aussi engagée idéologiquement puisse fournir un travail sérieux en Histoire. Je ne me fierais pas à un historien actif au sein de Lutte Ouvrière pour m’informer sur l’histoire du capitalisme.

    Ça me pose un probleme de voir quelqu’un faire un exposé de 50 minutes sans aucun élément factuel pour argumenter son raisonnement. N’existe t’il vraiment aucune statistique ni aucun fait vérifiable sur le continent africain ? Un historien, théoriquement, se repose sur les écrits, donc sur des faits rapportés, recoupés, croisés. Pas sur des déductions qui semblent plus ou moins subjectivement logiques.


    • Beaugrand Le 06 juin 2015 à 12h24
      Afficher/Masquer

      @ Merle : une petite question.
      Feriez-vous confiance à un historien socialiste pour réaliser un travail honnête sur la colonisation alors que les socialistes à la Jules Ferry sont les plus grands colonisateurs du XIX eme siècle ?


    • Léa Le 06 juin 2015 à 12h55
      Afficher/Masquer

      Avec Bernard Lugan, trop de gens s’arrêtent à son apparence, on le voit dans les commentaires : “il ressemble à un néo colonialiste”, donc il est un sale colonialiste. Or en tant qu ‘ethnologue historien il dit tout le contraire.

      C ‘est certainement un des intellectuels français qui connait le mieux l’ Afrique, dans les détails et sa diversité, ses tribus, les modes de vie sédentaires ou nomades.. L ‘ Afrique a vécu des siècles avant la colonisation. C ‘est nous qui avons voulu lui imposer notre modèle qui n’était pas adapté.

      Bernard Lugan avait super bien expliqué lors de l’intervention au Mali, les problèmes des touaregs et leur mode de vie avant la colonisation. Hollande a misé sur le mauvais cheval en soutenant les uns contre les autres. Du coup on en est pas encore sortis.

      Comment pourrait – il s’appuyer sur des faits écrits, ou des stats, quand on remonte à quelques millénaires en arrière, il y a peu d’archives. C ‘est l’ethnologie.


      • Merle Le 07 juin 2015 à 11h19
        Afficher/Masquer

        Je ne connais pas ses interventions sur le mali. J’ai feuilleté un peu son site web, et cela avait l’air plus documenté, plus chiffré, plus sourcé, que la piètre performance que j’ai pu voir dans la vidéo.

        L’ethnologie n’a pas à ma connaissance de prétention sur l’étude des civilisations passées. L’ethnologie est une science sociale, ce que n’est pas le cas de l’histoire. Même si l’on est en face de peu d’information, je ne pense pas que cela soit une raison valable pour combler le vide avec des élucubrations infondées. On ne serait que dans la définition d’hypothèses. Cela implique donc au moins à un moment d’utiliser un conditionnel appuyé.

        @Beaugrand, vous ne semblez pas différencier quelqu’un qui est vaguement socialiste, sans appartenance à une quelconque organisation et quelqu’un qui participe tous les soirs aux réunions du parti. Pour le cas de Bernard Lugan, on est dans le cas d’un militant actif, qui semble mettre son titre universitaire au profit de son engagement politique.

        Cela ne veut pas dire que, par la faute de son engagement, son travail n’est plus crédible. Cela veut dire que si il y a un gros flou dans son travail, et que cela va dans le sens de ses convictions, il ne faut pas etre dupe et descendre dans les détails pour critiquer le travail effectué.

        Or, on ne peut que critiquer des faits et des sources.Il n’y a pas de critique possible du travail si rien n’est établit sur des faits. On ne peut dans ce cas que tout jeter à la poubelle. La démarche scientifique nécessite que ce soit celui qui avance un fait qui a la charge de le défendre. Sinon, on tombe toujours dans le stupide “Ah oui ? Prouvez moi que j’ai tort, vous allez mettre 20 ans a trouver des éléments factuels tandis que moi, j’aurais eu le temps largement de vivre de mon mensonge”.

        Cette technique de mensonge est purement politicienne d’ailleurs. Il suffit de voir le nombre d’informations non vérifiées, non vérifiables qui sont avancées par nos politiques. Le temps de démonter le mensonge, ils en ont déjà inventé cent autres.

        La vie politique serait plus saine si jamais nous fonctionnions sur ce simple principe :

        “Vous prévoyez une croissance de 2%, mais pourquoi 2% et pas 3 ou 1 ?”, “vous dites que Bidule est innocent et que la justice s’acharne ? Qu’est ce qui vous permet de dire ça ?” , “Vous avancez que la criminalité a reculé de 2%, quel est votre protocole d’évaluation de la criminalité ?”.

        Malheureusement l’humain est très enclin à croire les ragots, les élucubrations ou à prendre vraie de simples hypothèses infondées. Cela est due principalement à la conservation de l’énergie, car cela demande un effort énorme de vérifier une information. Il faut avancer vite et avoir l’esprit pratique. Cependant, on touche a des sujets très complexes sur des environnements indémerdables dont la seule issue est de raffiner l’information de manière scientifique.

        On sera toujours prisonnier du mensonge politique dans le cas contraire. Ça s’appelle le boulot de journaliste tout simplement. Mais bon, très rares sont les journalistes n’ayant pas une formation littéraire. Il vaut mieux raconter une belle histoire qu’une vérité factuelle.


  4. Tatsuya Le 06 juin 2015 à 11h47
    Afficher/Masquer

    Tiens, on peut faire sauter le sacro-saint secret bancaire quand il concerne les miséreux fliqués par Pôle Emploi…
    Reste plus qu’à faire la même chose chez les dirigeants politiques et économiques.


  5. Un naïf Le 06 juin 2015 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Les vautours semblent être la seule espèce qui n’est pas menacée d’extinction.
    Il faut les éliminer.

    http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/06/06/l-argentine-de-nouveau-condamnee-a-rembourser-des-creanciers_4648833_1656941.html


  6. Zasttava Le 06 juin 2015 à 13h44
    Afficher/Masquer

    Le sujet de la destruction du cash est très préoccupant. Ces derniers temps, je lis pas mal de papiers sur des blogs qui alertent sur cette volonté de plus en plus pressante des dirigeants occidentaux pour en finir avec le liquide. La Norvège l’envisagerait pour 2019, la Suède et le Danemark y travaillent aussi.
    Un sujet à creuser et à suivre de près en tout cas.


    • jerome Le 06 juin 2015 à 14h15
      Afficher/Masquer

      Michel Sapin s’engage à mettre fin au seuil minimum pour payer par carte bancaire, article de France info du jeudi 21 Mai 2015.
      http://www.franceinfo.fr/actu/economie/article/bientot-la-fin-du-seuil-minimum-pour-payer-par-carte-bancaire-682433


      • Zasttava Le 06 juin 2015 à 15h09
        Afficher/Masquer

        Merci de le rappeler !
        En effet, avec la limitation des paiements en espèce à 1000 EUR, les taux négatifs, l’absence de rendement des actifs non risqués (merci les QE de Draghi), leur projet commence à prendre forme.


        • RGT Le 06 juin 2015 à 19h13
          Afficher/Masquer

          Pour faire le lien avec l’article “Retour sur l’affaire clearstream…” et d’autres affaires de financements occultes de partis politiques.

          Je me souviens de l’histoire de “Mémé Liliane” qui avait retiré selon son avocat la somme de 50 000 € en espèces “pour aller s’acheter une babiole chez le bijoutier du coin”…

          C’est sûr, au moment des faits il devait exister une loi spéciale qui autorisait cette personne à aller acheter des “babioles” en espèces chez le bijoutier du coin pour des montants “indécents”… Sans doute le godemiché en or massif qui trônait sur sa table de nuit (visible sur la photo de couverture de je ne sais plus quel “grand magazine”) a-t-il été acquis de cette manière pour qu’elle puisse conserver l’annonymat ?

          Pour les autres il était strictement interdit d’acheter quoi que ce soit d’une valeur de plus de 1 000 € en espèces…

          Elle avait donc, selon son avocat, le droit spécial de dépasser 50 fois le seuil légal…

          Elle n’est pas belle la vie ??? (ou il n’est pas con son avocat ? – Je vous laisse libres de vos interprétations sur de ténor du barreau).

          Et si vous voulez payer vos impôts en espèces (vu sur une affiche à la trésorerie principale) il est strictement interdit de payer plus de 300€ en espèces…

          L’état lui-même se prive de recettes pour la collecte de l’impôt…
          Alors qu’il est quand-même lui-même émetteur de monnaie en espèces qui est (si je ne m’abuse) le seul moyen de paiement 100% garanti par l’état.
          Il est donc préférable de faire un chèque “en bois” ou un chèque qui ne sera pas honnoré par la banque car elle est en manque de liquidités que de payer ses impôts avec de la VRAIE monnaie 100% garantie. Trouvez l’erreur.
          Dans le cas des impôts, il faudrait être réellement le roi des cons pour les payer avec de l’argent de provenance “douteuse” alors que n’importe quelle banque vous propose de passer tous vos fonds douteux dans une lessiveuse hyper blanchissante.


        • Zasttava Le 07 juin 2015 à 20h00
          Afficher/Masquer

          “Pas simple…”

          Oui en effet !
          Et justement, ce qui me gêne ce qu’on en débat pas : le gouvernement pond cette mesure sans qu’il y ait débat dans l’opinion public.
          Cette mesure est-elle juste, logique, appropriée, ou bien scélérate, liberticide…?

          Quand j’ai vendu mon scooter 1500 EUR, le gars m’a payé en espèce, et on était très satisfait tous les deux de ce mode de paiement 😉


  7. theuric Le 06 juin 2015 à 14h47
    Afficher/Masquer

    L’assèchement des liquidités va simplement faire que les populations vont vivre en autarcie, ce sera plus complexe en ville, c’est tout.
    La ponction des richesses mondiales continue, c’est la seule façon que peut avoir le système, devenu totalement indépendant de ceux croyant le diriger et prendre des décisions en son sein, pour pouvoir survivre.
    En fait, celui-ci est en phase terminal, c’est Chronos mangeant ses enfants.
    Qui, parmi vous, ne s’est pas retrouvé avec un appareil acheté tombé en panne rapidement ou, même, n’ayant jamais fonctionné, voire avec un meuble, cher payé, mal conçu ou trop fragile?
    Chacun de ses acteurs fait tout pour qu’il survive et pour qu’il ne se retrouve pas complètement ruiné, c’est pourquoi il y eut cette ruse grossière à l’endroit de l’Union-Européenne et de ces sanctions ridicules, les États-Unis-d’Amérique en sont venus à de tels expédiant pour tenter de sauver, même pas l’économie du pays mais le pays lui-même.
    Il gesticule mais en fait ce ne sont plus que les tressaillement nerveux d’un mourant.
    Voyez-vous, pour en revenir à l’Europe, les médiats allemands laissent passer des informations, ce qui permet à son état de conserver une relative cohérence, contrairement à ceux de la France pour qui la censure est une situation naturelle.
    Pourquoi?
    Parce que les gouvernements de notre pays ont toujours eu peur de leur peuple.
    C’est pourquoi, au bout d’un certain temps, ils se retrouvent face au regroupement de toutes les classes sociales, hormis, bien sûr, des plus hautes.
    Combien, Monsieur Berruyer, avez-vous de lecteur et, surtout, pour quelle progression en cinq ans, en huit ans?
    Combien Monsieur Asselineau en a-t-il?
    Combien Monsieur Mélenchon aura-t-il de personnes lisant sa prose lorsqu’il aura dépassé ses problèmes idéologiques?
    Combien lisent Messieurs Lordon, Sapir, Piketty, Todd voire Grou, lisent leurs livres, s’en instruisent?
    Combien de propriétaires de P.M.E., P.M.I. râlent et ne comprennent plus rien entre leur idéologie et là où ça les conduit?
    Quelle progression des approches politiques et donc économiques alternatives chez la classe-moyenne intermédiaire à haute?
    Il y a longtemps de cela j’avais écrit qu’un pouvoir avait tout intérêt de ne jamais se mettre à dos les métiers du savoir, des armes (armée, police) et de la loi.
    Or, c’est ce qu’il se passe actuellement.
    Alors, ce système déjà failli et moribond, vénéré comme le dieu des sources de toutes les connaissances par les gouverneurs politiques et économiques européens, étasuniens, anglais, japonais, français, font tout pour survivre mais ne font, chaque fois, que d’accentuer encore et encore cela même qui les mène à leur désastre et au nôtre.
    Le pire c’est qu’ils sont ridicule mais ne le savent pas!
    Et que ce ne seront pas les peuples qui les chasseront mais eux qui disparaîtront, naturellement, simplement, quand leur Chronos monétariste les aura avalé et digéré.
    Ensuite à nous de tout reconstruire mais ça, c’est une autre histoire.


  8. Un naïf Le 06 juin 2015 à 14h50
    Afficher/Masquer
    • theuric Le 06 juin 2015 à 20h48
      Afficher/Masquer

      Bon, et alors, comme toutes les dictatures celle-ci tombera, peut-être avant même d’avoir mis son plan en place.
      Quand à ceux qui seront évincés, ils retourneront tout simplement à la culture à la main, avec quelques poules, une vache pour le lait et le fromage, deux ou trois brebis ou chèvres.
      Plus quelques artisans pour travailler les métaux et le bois.
      Ce que personne ne veut comprendre c’est que ces agissements ne sont que des mesures de désespoir, des tentatives, comme en 2008, de faire perdurer un peu plus un système à bout de souffle.
      Et le pire c’est qu’il soit possible qu’ils soient considérer comme des génies, même du mal, quand, en fait, la fuite en avant n’a jamais été une preuve de grande intelligence.
      Le paiement purement électronique sera une expérience sans suite ou, si il arrive que cela recommence, il se passera dans ce futur lointain ce qui arrivera bientôt, soit la mise en faillite de l’ensemble des banques et de tout le système économique mondial.
      Et puis, ils me font bien rire, pour lutter contre le banditisme, disent-ils.
      Quand à moi, j’imagine volontiers le petit malin qui fait une fausse monnaie ex nihilo, disons d’un pays pas très solide électroniquement, en Afrique, en Asie ou d’ailleurs, la convertie en dollar ou en yuan, puis, de cette fausse monnaie, baladée et perdue au sein des tous les paradis fiscaux, se déclare nabab.
      Alors, je pose la question: combien de fausse monnaie même pas comptabilisée se balade partout dans le monde?
      Surtout quand nous savons combien les processus de protections informatiques sont facilement déjoués.
      Non, tout cela ne tient pas la route.
      Non pas que cela ne sera pas mis au point, la sottise fit plus pour détruire les empires que tout autre chose, mais cela se terminera en eau de boudin, blanc et noir!
      Alors, qu’ils y aillent et créent leur monnaie électronique, qu’ils creusent eux-mêmes leur tombe et que nous n’en parlions plus.
      La relève sera bientôt prête, en tout cas en France, les trois mouvements que j’ai annoncé, anarchisme teinté de vert, républicanisme et bonapartisme, sont en cours de structuration, bien que n’ayant pas encore trouvé de théoriciens puissant pouvant organiser ce qui reste encore balbutiant.
      Mais tous peuvent déjà prétendre tenir leur rôle et renouveler le paysage politique français!
      Il ne suffit que d’attendre que tout s’effondre, ce qui ne saurait tarder.
      Cette médiocre petite ruse prétendant contrôler l’ensemble des richesses des états n’est que le dernier baroud d’honneur de cette caste éreintée et vulgaire descendante d’une bourgeoisie d’antan ayant failli disparaître lors des deux guerres mondiales, sauf aux Amériques, tout est là.
      Elle va tout détruire lors de son agonie, peut-être faut-il que nous en passions par là!


    • catherine Balogh Le 07 juin 2015 à 08h18
      Afficher/Masquer

      Il y a comme un goût de fraude dans ce système.En effet, la carte bancaire est payante, donc, si on ne peut plus payer en cash alors, c’est une extorsion d’argent.
      Pour ma part, j’avais demandé une carte juste pour le retrait, comme par hasard, mon banquier s’est trompé et m’a fait une cb normale……(23 euros le bout de plastique).Mon banquier fait ce qu’on lui dit de faire.Dictature financière, oui, et pas depuis hier.En fait, on la voit à découvert mais cela fait longtemps que cette hydre se nourrit de notre labeur.(dette)


      • Andrea Le 08 juin 2015 à 18h49
        Afficher/Masquer

        J P Morgan (entité privée) a la concession aux USA (21 ou plus Etats et ailleurs..) pour la gestion des cartes des ‘bons alimentaires’ recus par 46 million d’Americains, ceux qui sont très pauvres mais respectables (avec enfants, pas de drogue, etc.)

        Le système a été mis sur pied pour épargner la honte des récépiendaires dans les magasins. 😉 La carte n’est pas visible par le public et d’ailleurs a une apparence quelconque, et variée. Les pauvres étaient super contents.

        http://www.rooseveltinstitute.org/new-roosevelt/food-stamps-jpmorgan-banking-industry-profit-misery

        Selon différents calculs, J P Morgan prend entre 3 et 5-7% au passage. Qqes ex. de frais, etc:

        L’Etat de New York paye presque 1 dollar, 95 c. par mois par inscrit – ils sont 1.7 million.

        Pour les individus: Perte de carte: 5 dollars. Question sur montants etc. 40 c. Penalty pour refus de carte (dépense pas couverte par montant restant): 50 c. !!!

        http://prospect.org/article/how-big-banks-are-cashing-food-stamps


  9. RGT Le 06 juin 2015 à 19h37
    Afficher/Masquer

    “La Haute finance à l’assaut de votre patrimoine génétique”

    La cupidité et l’imagination pour la pousser à son extrême n’ayant pas de limites, j’imagine assez bien les financiers venir en douce nous piquer quelques échantillons biologiques pour en faire le séquençage…

    Ensuite, ils déposeront un brevet sur NOTRE séquence génétique et nous enverront des huissiers pour réclamer des droits sur leur brevet…
    Une nouvelle forme de racket en quelque sorte…

    Et ne croyez pas que ce soit un délire de vieux con anarchiste, il est désormais possible de breveter le patrimoine génétique de n’importe quel organisme vivant, même s’il est 100% naturel et que l’espèce existe depuis des millions d’années…

    Actuellement c’est la curée chez Monsanto & co.
    Ils sont en train de breveter tout et n’importe quoi pour pouvoir ensuite prétendre faire valoir des “droits” sur les séquences génétiques et faire passer les utilisateurs d’organismes vivants à la caisse.

    Il n’est même pas nécessaire de prouver que la séquence ADN a été crée dans un labo, il suffit juste de dire “Je dépose un brevet sur cette séquence ADN, donc elle m’appartient”…

    Le seul contrôle effectué se limite à comparer l’ADN à celui d’autres ADN déjà déposés…

    Je suis certain, comme je l’annonce depuis plusieurs années, qu’ils sont en train de réfléchir à privatiser l’air (pourquoi pas en déposant un brevet, c’est à la mode en ce moment).

    Là ce sera LE jackpot mondial : Un marché 1000% captif et tout le monde devra payer pour respirer une bouffée d’oxygène.

    Et si vous ne payez pas, ils vous mettront un sac en plastique étanche sur la tête pour éviter que vous continuiez à “voler l’air”.

    Nous sommes tombés bien bas.


    • Kiwixar Le 07 juin 2015 à 00h19
      Afficher/Masquer

      “privatiser l’air”

      Avant de taxer la consommation d’O2 par l’humain, ils taxeront le rejet de CO2 (gaz à effet de serre)… et le rejet du monoxyde de dihydrogène par les urines.


    • Merle Le 07 juin 2015 à 11h40
      Afficher/Masquer

      Le brevet n’a pas de valoir en soi. Il devient valorisable dans la capacité de l’entreprise à le défendre. Si jamais Monsanto déposait un brevet sur l’air, alors elle devrait mettre en procès le vivant dans son ensemble. Il leur faudrait une sacré fortune et de sacrés tribunaux pour se faire, non ?

      De plus, le brevet ne dure qu’une période de temps limitée : 20 ans.

      On peut voir l’inutilité des brevets tous les jours. L’exemple le plus frappant est le duel entre Google et Apple. Apple a déposé une large panoplie de brevets sur son Iphone. Google créé Android, passant outre tous les brevets d’Apple. Apple n’a jamais mis en procès Google pour la simple raison qu’ils n’en avaient pas les moyens financiers. Conclusion : ils ont déposés tous les brevets pour rien, à part pour rendre public leur R&D.

      De même, le rachat de brevets intensif est le plus souvent un arsenal défensif plus qu’une manne d’argent. Cela permet de rendre l’attaque de brevets non rentable : “Vous avez un brevet qu’on utilise ? Soit, mais nous, on a cinquante brevets que vous utilisez. Vous êtes surs de vouloir jouer ?”. C’est aussi beaucoup utilisé pour tuer la concurrence et faire pression sur le rachat de petites structures type start-up.


  10. Dany 2 Le 06 juin 2015 à 23h59
    Afficher/Masquer

    Et M. Piketty d’asséner : « Si la crise financière est née aux Etats-Unis en 2008, ceux-ci l’ont résolue rapidement…”


Charte de modérations des commentaires