Les Crises Les Crises
6.juin.20156.6.2015 // Les Crises

Retour sur l’affaire Clearstream…

Merci 3
J'envoie

Episode 1 : Au commencement, le troisième homme – Manipulations, une histoire française


Episode 1 : Au commencement, le troisième homme… par non-merci

Episode 2 : Clearstream, la banque des banques – Manipulations, une histoire française

Episode 4 : Taiwan, naissance de la zone grise DOC – Manipulations, une histoire française

Episode 6 : La République des mallettes – Manipulations, une histoire française


Episode 6 : La République des mallettes… par non-merci

Pierre Péan dénonce le scandale des mallettes de la république


Clearstream : “Manipulations”, le docu qui gêne France Télé

Commandée fin 2009 par l’ancienne direction du groupe, la série documentaire de France 5 sur Clearstream et les « affaires » a failli être reportée à après la présidentielle. Sur France 5 dès ce dimanche soir à 20h35, et en ligne sur Rue89

Capture d’écran du documentaire de France 5 sur l’affaire Clearstream (France T&eacute ; l&eacute ; visions)

Depuis le départ du tandem Patrick de Carolis-Patrice Duhamel de la direction de France Télévisions, fin août 2010, la rumeur circule dans le microcosme : ils auraient laissé une sacrée ‘patate chaude’ à Rémy Pflimlin, PDG du groupe public directement nommé par Nicolas Sarkozy, en commandant un documentaire sur Clearstream et d’autres affaires politico-financières.

‘Off the record’, un proche de l’ancienne direction dément : le projet était intéressant, c’est tout. Reste que cette série de six fois 52 minutes intitulée ‘Manipulations, une histoire française’ est gênante pour le pouvoir, dans la mesure où elle réussit avec maestria ce que la télévision peine généralement à faire : rendre limpides les ‘affaires’ obscures de la République.

A la fin, le téléspectateur a tout compris

Le choix d’écriture et de narration explique cette clarté. Le producteur, Christophe Nick, et le réalisateur Jean-Robert Viallet (lauréat du prix Albert-Londres 2010 pour une autre série documentaire coup de poing, ‘La Mise à mort du travail’), ont décidé de mettre en scène deux journalistes dans leur enquête. Vanessa Ratignier et Pierre Péan interrogent les protagonistes (surtout Jean-Louis Gergorin et Imad Lahoud), potassent des documents, se questionnent l’un l’autre…

Pendant presque six heures, le téléspectateur les suit donc dans leur quête. A la fin, il a tout compris de Clearstream I et Clearstream II, mais aussi del’affaire des frégates de Taïwan, de celle de Karachi, un peu de l’Angolagate, et même d’affaires ‘potentielles’, comme Sawari 2.

Deux liens existent entre tous ces scandales :

  • les noms de leurs principaux protagonistes ont été ajoutés dans les faux listings de Clearstream par l’informaticien Imad Lahoud (condamné pour cela, il nie et s’est pourvu en Cassation) ; c’est ce qui autorise Viallet à évoquer toutes ces affaires en partant de Clearstream ;
  • il s’agit de scandales puisque des policitiens français sont soupçonnés d’avoir touché des financements indus en marge de contrats industriels (d’armement) et de s’être parfois violemment affrontés (comme l’a illustré l’affaire Clearstream II).

Très mauvais pour l’image du pouvoir

Bref, un tel programme à la télévision, c’est très mauvais pour l’image du pouvoir. Et quand la télévision est publique, ses responsables marchent sur des œufs. Surtout depuis que le président de la République nomme directement leur patron.

Pendant l’été 2008, Christophe Nick dévore le livre ‘Une affaire personnelle’, écrit par un de ses vieux amis, Denis Robert, le journaliste qui a révélé l’affaire Clearstream I. Dans cet essai, l’initiateur de l’appel de Genève raconte comment il a enquêté pendant des années dans les eaux troubles du financement politique.

Nick a l’idée d’en tirer une fiction. Au printemps 2009, il en parle à Rodolphe Belmer, le directeur général de Canal+. Qui aurait refusé en ces termes, par l’intermédiaire du directeur de la fiction de la chaîne, Fabrice de La Patellière :

‘C’est trop chaud pour nous.’

Questionné sur ce point, un proche de Belmer dément : ‘Belmer ne se souvient pas de cette réponse, il pense plutôt avoir dit C’est trop à chaud pour nous.’ Une fiction aurait été trop décalée par rapport au procès.” A chaud, car les audiences de l’affaire Cleastream II commençaient fin 2009.

Canal+ refuse, France Télé accepte

Le proche de Rodolphe Belmer ajoute, pour preuve de bonne foi, que Canal+ est la chaîne qui a diffusé, en 2001, le bouillant documentaire de Denis Robert “Les Dissimulateurs”, sur l’affaire Clearstream I. Mais entre-temps, la chambre de compensation Clearstream s’est livrée à une très onéreuse guérilla judiciaire (définitivement remportée en 2011 par le journaliste) contre Robert, son éditeur, Canal+….

Après avoir refusé la proposition de Christophe Nick, Canal+ commandera sur le procès Clearstream un documentaire très critiquable au producteur-journaliste Daniel Leconte – avec, notamment, l’avocat de Clearstream comme conseiller juridique du film.

A l’automne 2009, Nick parle de son projet à Patricia Boutinard-Rouelle, alors directrice des documentaires de France Télévisions. Elle le convainc de faire un docu plutôt qu’une fiction. Le tandem Carolis-Duhamel signe.

Deux ans plus tard, l’équipe suivante est beaucoup moins enthousiaste. Selon nos informations, des dirigeants de France 5, qui diffuse la série “Manipulations”, ont pesé de tout leur poids pour qu’elle soit finalement programmée après la présidentielle de 2012.

Mais le directeur général délégué de France Télévisions en charge du numérique et de France 5, Bruno Patino, qui suit le projet depuis début 2011, a tenu bon. Parallèlement à la diffusion télévisée sera mis en ligne le Web documentaire coréalisé par Upian avec le journaliste David Dufresne.

“Manipulations” le web docu coréalisé par Upian (Upian)

Rémy Pflimlin tenu à l’écart jusqu’au dernier moment ?

Toujours selon nos sources, la présidence du groupe public a été tenue à l’écart jusqu’au dernier moment. “C’est faux, Rémy Pflimlin a été mis au courant dans les temps”, affirme, “off the record”, un proche de Patino : “Ni trop tôt, ni trop tard.”

La chaîne s’est en tout cas contentée du service minimum en termes de communication : date de diffusion annoncée le plus tard possible, très peu de copies du film en circulation, pas de projection en amont.

Pierre Péan, l’un des deux enquêteurs du documentaire, a reçu des pressions plus ou moins amicales pour ce projet et celui de son livre “La République des mallettes”, qu’il a mené en parallèle. Ces avertissements sont venus de l’entourage d’Alexandre Djouhri. Principal protagoniste du livre, cet intermédiaire de marchés internationaux (à la fois proche de Villepin et des sarkozystes) est l’un des héros de l’ombre du film, avec son rival Ziad Takieddine (parmi d’autres).

A France 5, on assure ne pas redouter de référé visant à annuler la diffusion du film, dimanche soir.

Source : Augustin Scalbert, pour Rue89, le 11 novembre 2011.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

EAUX TROUBLES // 06.06.2015 à 10h35

Vous trouverez dans la Revue Nexus n°98 mai-juin 2015, une interview de Denis Robert. A lire !

“CLEARSTREAM. Le nom est revenu dans l’actualité avec la sortie récente du film L’Enquête pour nous rappeler la saga médiatico-judiciaire opposant Villepin à Sarkozy. Pourtant, l’essentiel concerne une toute autre réalité, restée INCHANGÉE : l’existence d’une double comptabilité occulte de la chambre de compensation luxembourgeoise, et ce à échelle industrielle !
Gigantesque usine à devises virtuelles, Clearstream gère les 16 000 comptes de ses 2 500 clients (essentiellement des banques, mais aussi des multinationales et des sociétés offshore) implantés dans 105 pays (dont la France). Des banques plus que douteuses puisqu’on y trouve des comptes de la boîte noire d’Elf, des comptes cachés de Madoff, des comptes iraniens interdits, des comptes qui ont servi pour des paiements des rançons, des comptes de banques mafieuses italiennes, des milliers de comptes ouverts dans les paradis fiscaux…

Au fil de l’interview, Denis Robert raconte comment il s’est retrouvé seul devant l’ogre Clearstream, abandonné par une grande partie de la presse. Il y décrit les rouages mis en place par les lobbies bancaires, avec le soutien de Jean-Claude Junker (actuel patron de l’UE) et la complicité des eurodéputés, tuant ainsi dans l’œuf le projet d’espace judiciaire européen.”

25 réactions et commentaires

  • Doumé // 06.06.2015 à 04h57

    Pour retrouver toute les vidéo c’est par ici :
    https://vimeo.com/user9419986

    elles sont d’ailleurs téléchargeable facilement, si d’aventure elles venaient à disparaître.

    En tout cas merci à l’équipe du site les-crises pour son travail 🙂

      +15

    Alerter
  • catherine Balogh // 06.06.2015 à 07h11

    Bonjour, pour l’épisode 2 et 4 , youtube a retiré les vidéos pour droit d’auteur.

      +1

    Alerter
  • Lyonnais // 06.06.2015 à 07h51

    Pas de trace de ce document sur Télérama à la date du dimanche 7 juin…

      +3

    Alerter
    • Lyonnais // 06.06.2015 à 07h57

      Ni sur le site de France 5…

        +3

      Alerter
      • Cath // 06.06.2015 à 08h45

        L’article étant daté au 11/11/2011 (un vendredi), la programmation était sur France 5 le dimanche 13/11/2011.

        Si je me trompe, merci de me corriger.

          +2

        Alerter
        • Alefe // 06.06.2015 à 11h06

          Effectivement : j’ai d’abord cru à un NOUVEAU documentaire, puis à une rediffusion. Mais non, rien au programme.
          Olivier, votre présentation est pas assez explicite. Une introduction expliquant pourquoi ce blog revient sur cette affaire serait le bien venu.
          Ceci dit, merci de tout ce travail ( ce blog) aussi utile que riche.

            +5

          Alerter
          • luc // 06.06.2015 à 13h39

            google ça aide pas mal aussi

            on le trouve en streaming

              +3

            Alerter
      • ajave // 06.06.2015 à 09h53

        Encore un coup des américains, of course !!!
        Ils trafiquent les programmes télé de la ménagère pour lui éviter de tomber sur des programmes sensibles.
        ++
        Humour matinal, bien sûr

          +4

        Alerter
        • Jielbet // 06.06.2015 à 10h46

          Sur http://www.france5.fr
          Dimanche 7 juin-France 5-20h40
          Documentaire (50mn)
          “Glaces, tous givrés ! ”
          Dessert préféré des Français, la glace est incontournable en été…
          ***
          Clearstream ? Icecream ?

            +4

          Alerter
          • jave // 06.06.2015 à 14h46

            Clearstream ? Icecream ?
            Elémentaire mon cher Jielbet – on a affaire à un message codé à l’intention de la cinquième colonne américaine.
            Ils ne reculent devant rien : childrens Icecream Jielbet, childrens Icecream.
            Envoyons l’agent Lyonnais pour sécuriser les crocs de boucher à moins de 1,2 km de Sepp Blatter.

              +2

            Alerter
  • catherine Balogh // 06.06.2015 à 09h22

    Tiens tiens!?! vidéo n°2:Luc Frieden

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Frieden

    Sans avoir lu sa fiche wiki, j’ai deviné qu’il mentait.En effet, à force on finit par les reconnaitre.Leur défense est si parfaite, on voit qu’ils ont planché des milliers d’heures pour établir leur réalité, on voit qu’ils ont planché longtemps pour peaufiner leurs mensonges et puis, aidés par les merdias, ils essaient d’imposer “leur réalité”.et ils y sont parvenus.Sans l’avènement de l’informatique, nous serions encore dans “leur monde”.
    Sans avoir lu sa fiche, je me suis dit que et homme avait été dans des écoles de prestige us……
    Tiens, tiens, déjà, euro et déjà Juncker?
    Le monde est petit chez ces gens là, où on ne ne fait que compter.

      +13

    Alerter
  • EAUX TROUBLES // 06.06.2015 à 10h35

    Vous trouverez dans la Revue Nexus n°98 mai-juin 2015, une interview de Denis Robert. A lire !

    “CLEARSTREAM. Le nom est revenu dans l’actualité avec la sortie récente du film L’Enquête pour nous rappeler la saga médiatico-judiciaire opposant Villepin à Sarkozy. Pourtant, l’essentiel concerne une toute autre réalité, restée INCHANGÉE : l’existence d’une double comptabilité occulte de la chambre de compensation luxembourgeoise, et ce à échelle industrielle !
    Gigantesque usine à devises virtuelles, Clearstream gère les 16 000 comptes de ses 2 500 clients (essentiellement des banques, mais aussi des multinationales et des sociétés offshore) implantés dans 105 pays (dont la France). Des banques plus que douteuses puisqu’on y trouve des comptes de la boîte noire d’Elf, des comptes cachés de Madoff, des comptes iraniens interdits, des comptes qui ont servi pour des paiements des rançons, des comptes de banques mafieuses italiennes, des milliers de comptes ouverts dans les paradis fiscaux…

    Au fil de l’interview, Denis Robert raconte comment il s’est retrouvé seul devant l’ogre Clearstream, abandonné par une grande partie de la presse. Il y décrit les rouages mis en place par les lobbies bancaires, avec le soutien de Jean-Claude Junker (actuel patron de l’UE) et la complicité des eurodéputés, tuant ainsi dans l’œuf le projet d’espace judiciaire européen.”

      +23

    Alerter
  • catherine Balogh // 06.06.2015 à 11h22

    « D’une crise à l’autre : Vers un nouveau monde? » – Conférence d’Hervé Juvin

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=f2ag_DLKdPQ

    “Nous avons une politisation du juridique, une inflation du droit qui aboutit à une prise de pouvoir du droit sur la démocratie et nous nous trouvons peut-être devant des démocraties confisquées par l’inflation du droit.”
    Un exemple flagrant:le grand marché transatlantique ou TIPP, TAFTA etc……

      +12

    Alerter
    • ulule // 07.06.2015 à 12h54

      Cette conférence serait a retranscrire…

        +2

      Alerter
  • BEYER Michel // 06.06.2015 à 17h23

    Pour le moment, je n’ai écouté que la première video…..Je suis abasourdi par l’amateurisme de certains “spécialistes”: Georgerin, Rondeaux, et même la ministre ALM,etc… Un personnage, douteux comme c’est pas possible, sortant de prison, est capable de leur faire avaler n’importe quoi. J’ai beaucoup de doutes quant aux capacités réelles des services secrets pour déjouer le terrorisme.

      +2

    Alerter
  • RGT // 06.06.2015 à 18h40

    Si toutes ces opérations deviennent interdites, s’il n’est plus possible d’utiliser des moyens LÉGAUX (pas liciles, LÉGAUX) comment nos chers dirigeants feront-ils pour se payer de magnifiques encarts publicitaires pendant les campagnes électorales?

    Comment feront-ils pour payer leurs transports en avion pour aller prendre des bains de foule conviviaux et spontanés emplis de liesse populaire ?

    Si on supprime toutes les sources de financement amicaux des partis politiques comment feront-ils pour arriver à se faire élire sans autre soutien financier que celui des militants ?

    Et comment feront-ils pour pour avoir un train de vie décent correspondant à leur fonction ?

    Restons dignes messieurs, il en va de l’Honneur de la République !!!

    Toutes ces attaques infâmes sont en fait orchestrées par des pisse-vinaigre envieux qui jalousent la grandeur de nos élites et qui souhaiteraient pouvoir bénéficier de leurs justes rémunérations sans en avoir le moindre mérite !!!

    Il faut rapidement faire voter une loi qui rétablisse la peine de mort pour toute personne qui souhaiterait ne serait-ce que s’intéresser aux opérations désintéressées tout à fait légales permettant d’apporter les soutiens sincères aux Partis Politiques Intègres qui sont les garants des libertés et des égalités de notre Grande Démocratie !!!

    Créons de ce pas la SPPID, la Société de Protection des Politiciens Intègres Diffamés.

    Leur grande vertu mérite qu’on prenne sans attendre leur défense et qu’on les protège des chacals qui rôdent pour les dépouiller !!!

      +6

    Alerter
  • sebcbien59 // 06.06.2015 à 22h09

    Pour Olivier, l’avocat en question cité dans le texte est une personalité bien connue de VallSS et de Fourest(vérifier)…. :
    Richard Malka…avocat de valls, fourest et très proche de certains milieux…

    Un article complet sur le personnage serait très utile pour cerner celui-ci … et ses nombreux réseaux…

      +9

    Alerter
  • Bubble // 06.06.2015 à 23h08

    Bonsoir

    Afin de compléter ce formidable documentaire, voici l’audition (Mission parlementaire) de M.J.B.,
    ancien directeur général adjoint de la Société Générale à Taipeh, et c’est véritablement hallucinant :
    http://tycoon2000.free.fr/assemblee%20nationale.htm

    le rapport complet
    http://www.assemblee-nationale.fr/11/pdf/rap-info/i2311-626.pdf

    et pour les gourmands :
    http://www.assemblee-nationale.fr/legislatures/11/pdf/rap-info/i2311-5.pdf

    “Il faut rapidement faire voter une loi qui rétablisse la peine de mort pour…”, lire des propos d’une telle intensité philosophique sur ce site me consterne…

      +4

    Alerter
    • MT // 07.06.2015 à 21h16

      A Bubble : une lecture même rapide du commentaire que vous incriminez monter qu’il faut le prendre au second degré !

        +0

      Alerter
  • jave // 07.06.2015 à 13h58

    Le lien du billet vers la version webdoc de Manipulations est mort. Une rapide recherche google ne m’a pas permis de trouver un accès au webdoc sur le web.
    Quelqu’un sait comment faire ?
    ++

      +0

    Alerter
  • jave // 07.06.2015 à 21h01

    Je n’arrive pas à croire que Lahoud ait pu tromper le sommet de l’état et le chef des services secrets avec son listing bidon.
    Rondot dit avoir vu Lahoud pénétrer le système de clearstream devant lui à deux reprises. Il dit aussi que ce n’était pas très convaincant comme démonstration.
    Comment ont-ils pu se laisser avoir comme ça, sans véritables vérifications ? Ils ont même confié à Lahoud la direction de la sécurité informatique du laboratoire de recherche d’EADS !

    Dormez tranquille, braves gens, le monde est sûr et vous êtes en de bonnes mains.

      +1

    Alerter
    • jave // 08.06.2015 à 14h56

      Du coup je doute de la version présentée dans le documentaire.

      Les journalistes en savent certainement beaucoup plus que moi, mais… le coup du listing bidon qui arrive à tromper le ministre de l’intérieur et le chef des services secrets, j’ai du mal à avaler. Ok, c’est possible, mais… c’est aussi possible que Villepin et Rondot aient su dès le départ que les listings étaient bidonnés, mais qu’ils aient fermé les yeux et aient décidé de les utiliser quand même.

      Ce schéma me fait penser à l’affaire Kerviel : la direction se défausse sur des subordonnés en prétendant avoir ignoré leurs agissements.
      Kerviel-Lahoud même combat ?
      Ca expliquerait que Rondot ait été directement en contact avec Lahoud. Il fallait que les listings soient authentifiés par le sommet des services secrets sans que des agents intermédiaires puissent émettre des doutes. Il ne restait alors plus qu’à refiler le bébé à Gergorin qui, lui, y a cru dur comme fer et a envoyé les listings au juge Van Ruymbeke.

      C’est gros ? Et pourquoi pas ? Il y avait quand même une place de Président de la République au bout…

        +0

      Alerter
  • Alain // 11.06.2015 à 23h42

    Il manque la video 5 sur dailymotion et sur vimeo je n’arrive pas a depasser la 12e minute

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications