Les Crises Les Crises
30.mai.201530.5.2015 // Les Crises

La France de 2025 vue par les ministres

Merci 0
J'envoie

J’avais ça sous le coude depuis 2013 (je voulais commenter en détail, et je n’ai jamais eu le temps…).

Lisez le papier de Moscovici, c’est à mourir de rire : on s’attend à une espèce de plan d’action pour 2025, on a juste une rêverie illuminée…

Le président a laissé un devoir de vacances à ses ministres : “Décrivez votre vision de la France en 2025”. “Le Point” a relevé les copies de 5 ministères.

Photo de classe du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. © WITT/SIPA Par

La question était à peu près la suivante : “Exposez votre vision de la France en 2025. Vous avez un mois.” Le 19 août, donc, à l’occasion du séminaire gouvernemental de rentrée, le maître François Hollande ramassera les copies. Tous les élèves-ministres devront avoir pondu quelques feuillets pour dire, dans leur domaine, ce que sera devenu notre pays. Évidemment, chacun s’est donné le beau rôle dans cet exercice, que Le Point a pu consulter en exclusivité. Mais chacun l’a fait à sa manière. Pierre Moscovici (ou, plus vraisemblablement, quelques surdiplômés qui peuplent Bercy) a rendu une copie à son image – sérieuse, étayée, scolaire. Pas mal de chiffres, quelques notes très optimistes – le plein emploi sera sans doute atteint, le pays aura “recouvré sa souveraineté budgétaire”… – et des idées intéressantes. Moscovici met ainsi en garde contre une chimère, celle de copier le modèle allemand et de “chercher, à grand renfort d’argent public, à reconstruire une industrie perdue”. Bercy prévient en effet que le modèle industriel allemand, “sans doute idéal à court terme (…), ne correspondra plus à l’état de l’économie mondiale dans dix ans”. Les grands pays émergents, dit le devoir de Bercy, seront beaucoup moins consommateurs de biens d’équipement, ce qu’ils sont aujourd’hui. La France doit donc “privilégier des segments plus hauts”.

Valls, lui, fait du Valls. La République est plusieurs fois convoquée, l’ordre aussi, tout comme la laïcité. Très sérieux, comme toujours, Valls se lâche un poil lorsqu’il évoque en 2025 les “forces de l’ordre 3.0”, grandes utilisatrices de nouvelles technologies, et “proches de la population” – on l’espère. Quelques suggestions intéressantes, comme la création de “maisons de l’État” (on comprend qu’elles remplaceront, dans des zones dépeuplées, les sous-préfectures). Valls entrevoit aussi “l’élection au suffrage universel” dans les principales intercommunalités et, même s’il ne le dit pas vraiment, la suppression des départements dans les grandes agglomérations (Paris, Lyon…).

Manuel Valls n’a sans doute pas encore vu la copie de sa voisine Christiane Taubira, mais il y a fort à parier qu’encore une fois, elle va l’énerver à la récré. La garde des Sceaux annonce noir sur blanc la fin des prisons bondées, non pas grâce à la construction de nouveaux établissements pénitentiaires, mais par “le développement des peines alternatives à l’incarcération”. Voilà qui va faire bouillir Valls, partisan d’une politique plus répressive. Taubira, fidèle à ses convictions, prépare pour 2025 des peines “qui ont du sens, réparatrices pour les victimes, sanctionnant à sa juste mesure l’auteur de l’infraction et permettant l’insertion ou la réinsertion de ce dernier”. Elle compte pour cela sur “la réforme pénale intervenue il y a onze ans” (en 2014, donc), alors que cette réforme est en 2013 bien mal engagée (Valls vient de s’y opposer avec force).

Et Montebourg redressa la France…

L’élève Duflot, de son côté, est limite hors-sujet. Ministre de l’Égalité des territoires, la patronne des écolos en profite pour brosser un tableau inquiétant de la biodiversité en 2025, des changements climatiques, de l’emploi industriel… Ministre du Logement, elle se laisse aller à l’autocongratulation – “Une politique publique du logement volontariste pour garantir l’intérêt général”, titre-t-elle sa copie. Boutant les lois incontrôlées du marché hors de France, elle a instauré, en 2025, “un nouvel âge du logement”. Voilà quelques promesses : “Dans le cadre des lois adoptées entre 2012 et 2014, les logements vacants seront devenus très rares” et “6 millions de logements auront été édifiés”. Conclusion : “Chacun dispose d’un toit et d’un environnement de qualité” (oui, vous avez bien lu, “chacun”). D’ailleurs, poursuit-elle, “l’accès à ces logements pour chacun ne sera plus un facteur de stress et d’incertitude, mais une étape plaisante de la vie”. Vivement 2025.

À cette date, nul doute qu’Arnaud Montebourg se voit à la place de François Hollande. À lire sa copie, on n’a plus de doute : le sauvetage de la France, sa réintégration dans le “concert des grandes nations industrielles”, c’est lui. En voici une preuve, contenue dans sa copie pleine de verve : “En choisissant, il y a plus d’une décennie, de concentrer ses efforts sur les segments de croissance future, sous la forme de 35 initiatives, la France a pris rang sur les marchés les plus dynamiques aujourd’hui et y occupe désormais une place de leader”. Montebourg nous annonce que nos chercheurs et industriels ont mis au point un “véhicule 2 l/100 km”, qui est l’un des “plus commercialisés en Europe” à partir de 2017. Il affirme aussi qu’un programme “Usine du futur” a “permis d’amener nos industries aux meilleurs standards et plus encore de définir un modèle français de production qui après Ford et Toyota fait figure de modèle mondial en concurrence avec les modèles développés en Allemagne (Siemens) et en Chine (Foxconn)”. Aidés notamment par “l’allégement du coût du travail” (tiens, tiens…), “de nombreuses PME” ont crû “pour devenir des grands groupes”. La révolution Montebourg a même transformé “ce qu’il est encore convenu d’appeler le CAC 40 !”.

On attend maintenant les notes du maître Hollande.

 

REGARDEZ la contribution du ministère de l’Économie :

REGARDEZ la contribution du ministère de l’Intérieur :

Source : Le Point, 15/08/2013

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 30.05.2015 à 05h30

A ce rythme, on se demande si la Russie pourra accueillir tous les immigrés venus d’Europe de l’ouest.

36 réactions et commentaires

  • RGT // 30.05.2015 à 02h06

    Encore une séance d’auto-congratulation de bas étage uniquement destinée à se faire mousser auprès de leurs électeurs respectifs.

    Si vous voulez réellement voir la France de 2025, vous transformez chacune de leurs “visions” en un désastre apocalyptique poussé à l’extrême et je pense sincèrement que nous serons encore loin de la réalité.

    Bref, on prend les mêmes et on recommence aux prochaînes élections, avec seulement la couleur du logo qui change et les hémorrhoïdes qui nous lanceront encore un peu plus.

    Il n’y a pas à dire, elle est belle la “Grande Démocratie” de tous ces parasites qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel.

    Et ne vous en faites pas, chez les “pourris d’en face” ce sont exactement les mêmes, il n’y a que le blabla qui sert à empaqueter le cadeau-surprise qui change, mais quand on l’ouvre on se rend compte qu’on s’est encore fait berner.

    Promis juré, nous ne voterons pas pour ces escrocs, nous voterons pour leurs opposants !!!.

    Et dans 5 ans nous ferons exactement l’inverse.

    Et dans 10 ans nous revoterons encore pour les autres car tout aura empiré…

    Et ainsi de suite jusqu’à l’extinction de l’espèce humaine qui ne tardera pas.
    Ils font tout pour que cette issue soit proche et dans un chaos total.

    Au secours Proudhon, Reviens !!!

      +27

    Alerter
    • Charles // 30.05.2015 à 08h24

      Eh bien, pourquoi allez-vous voter ? Vous affirmez votre soutien au système, en prétendant que seuls sont en cause ceux qui gouvernent au moment où vous votez. Le système peut donc perdurer, il a reçu son aval.

        +7

      Alerter
      • RGT // 30.05.2015 à 14h45

        Bonjour Charles.

        Si vous lisez attentivement les commentaires que j’ai déposé sur ce site depuis que je le fréquente vous vous rendrez compte que je prône le boycott des urnes depuis plus de 30 ans…

        Si, comme tous les cons, mea-culpa, j’ai fait une seule exception en 2002, et je m’en suis ensuite bien mordu les doigts en jurant qu’on ne m’y reprendrait plus.
        Jacquouille la fripouille élu avec un score à faire pâlir d’envie la dynastie de Corée du Nord, c’est franchement la honte !!!
        Il a quand-même sauvé l’honneur de la France avec son opposition à l’invasion de l’Irak, mais c’est un bien faible réconfort.

        Si la plus grande majorité des français décidaient d’aller “à la pêche” le jour de la grande fumisterie nationale le système s’écroulerait tout seul et montrerait son vrai visage : Une dictature pure et simple qui n’a strictement rien à foutre de l’avis de la population.

        À ce moment là tout serait bien plus clair et l’ensemble de la population saurait exactement à quoi s’en tenir.

        Pour l’instant il y a encore une grande majorité de gogos qui croient encore dans ce système corrompu et qui continuent à accomplir leur “devoir civique” (que j’appellerait plutôt leur obligation de servage).

        Mais de plus en plus de personnes commencent à voir clairement cette supercherie et les taux d’abstentions grimpent en flèche, ce qui ne manque pas d’inquiéter tous les chiens de garde et tous ceux qui profitent de ce système.
        La meilleure preuve : Ils veulent passer une loi qui rendrait le vote obligatoire !!!

        Pour ceux qui n’ont pas de peau de saucisson devant les yeux tout s’éclaire désormais.
        Par contre la propagande s’acharne contre ceux qui ne veulent plus participer à cette supercherie et on effaye les gogos en leur faisant croire que l’abstention mènera au fascisme…

        Le fascisme, on y est déjà. Un fascisme mou, un fascisme 2.0, certes, mais qui dans le fond est tout aussi dangereux (voire même plus) qu’un fascisme “décomplexé”.

        Un texte qui résume bien ma pensée (datant de 1981, à l’époque où Bernie Bonvoisin était encore “vivant”) :

        La grande illusion.

        Toi qui parle de nouvelles libertés
        Fier de l’argent que ton père t’a laissé
        Tu cracheras ta haine sur nous pauvres manuels
        En répandant nos ghettos que tu nommes HLM
        Tu veux que je vote pour te rassurer
        Tu veux que je vote pour me sécuriser
        Je ne suis qu’un bulletin qu’on intoxique
        Et qu’on glisse dans une urne
        Je ne suis qu’un bulletin
        Qu’on intoxique et qu’on glisse dans une urne

        … (Cherchez la suite sur Internet, l’objectif de ce blog est surtout de vous ouvrir l’esprit)…

        Si vous voulez l’écouter : https://www.youtube.com/watch?v=4FNSGKQLRco

          +13

        Alerter
  • DUGUESCLIN // 30.05.2015 à 05h30

    A ce rythme, on se demande si la Russie pourra accueillir tous les immigrés venus d’Europe de l’ouest.

      +50

    Alerter
    • Arthur // 30.05.2015 à 12h05

      Je me demande si vous faites totalement dans l’ironie… Car personnellement, j’apprends justement le russe depuis quelques semaines. Sauve qui peut…

        +9

      Alerter
      • RGT // 30.05.2015 à 14h48

        Je ne pense pas du tout que ce soit ironique…

        J’ai personnellement exprimé sur ce blog la possibilité d’envisager un exil en Russie, voire même en Corée du Nord !!!

          +3

        Alerter
      • V_Parlier // 30.05.2015 à 14h54

        Tout aussi sérieux que vous, j’ai cependant des inquiétudes quant à la volonté de la Russie d’accepter des gens comme nous. Là-bas ce n’est pas comme en France dans le sens qu’il ne suffit pas d’avoir vécu clandestinement quelques années dans le pays pour être naturalisé. Et la carte de séjour ce n’est pas si évident, même en étant conjoint d’un ressortissant russe! (Bon, la Corée du Nord c’est une blague, tout de même, sinon ce n’est pas très crédible…)

          +9

        Alerter
      • DUGUESCLIN // 30.05.2015 à 18h50

        Arthur,
        Non je ne fais pas complètement de l’ironie.
        Cette possibilité de fuite vers le dernier bastion européen qui résiste à l’empire pourrait devenir effective, comme un ultime refuge pour échapper à l’esclavage. A condition qu’une loi de “colmatage” (voter avec le 49-3 dans la précipitation) n’interdise pas de quitter le territoire.
        Nous sommes face à de nombreux possibles. je n’exclue rien face à la dictature qui s’installe discrètement mais sûrement.

          +10

        Alerter
        • DUGUESCLIN // 30.05.2015 à 18h59

          Snowden après avoir bénéficier de l’asile en Russie a obtenu au bout d’un an le statut de réfugié politique. La fédération de Russie est un territoire immense et l’apport de gens de bonne volonté ne peut qu’être bénéfique.

            +7

          Alerter
        • Carabistouille // 30.05.2015 à 19h31

          Vu comme ont été traités en URSS, pendant la WW2 les allemands qui s’y étaient réfugiés dans les années 30, j’aurai quand même un léger doute. Historiquement, contrairement aux occidentaux, les Russes ne semblent pas en pincer pour les ralliés. Il y a toujours un soupçon.

            +1

          Alerter
          • Status Quo // 31.05.2015 à 00h51

            Et oui c’était à l’époque de l’Union Soviétique.
            Depuis ce vaste pays a bien changé.
            J’en suis la première surprise et on ne peut me taxer de pro-russe parce que je suis enfant de réfugiés politiques des événements de 56.des gens qui par idéal ont migré.des lâches?lorsque la suspicion sevit partout, lorsque les enfants dénoncent leurs parents, est-ce lâche que de vouloir respirer?
            mes parents ont fait le sacrifice de”leur terre sous leurs godasses”, ils ont perdu tout lien avec leurs famillew et leurs proches et ces memes familles ne pouvaient pas venir tous ensemble.u e ou deux personnes devaient rester pour que les autres ne passent pas à l’Ouest.
            Bref:-)
            pour vous dire que mon affection pour l’URSS est comment dire?pas vraiment innée
            🙂

            Il me semble qu’on est en 2015.
            Il me semble aussi que si on veut chercher des horreurs on peut pratiquement en trouver partout.
            Honnêtement, j’en suis à me demander par quel moyen l’enfant aculturé et roi a réussi à imposer ses caprices au monde entier.

              +6

            Alerter
  • yannis // 30.05.2015 à 06h01

    comme disait albert EINSTEIN :il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour
    les résoudre .
    la france profonde leur dit : DEGAGE !

    et le nain de jardin de l’opposition avec !

      +36

    Alerter
    • ulule // 30.05.2015 à 13h06

      ET sans retraite ni chapeau !

        +12

      Alerter
  • purefrancophone // 30.05.2015 à 07h30

    Et dire que ce sont des preneurs de décisions pour notre avenir !!
    AU SECOURS !!!!

      +11

    Alerter
    • ulule // 30.05.2015 à 20h09

      Ils prennent le peuple en otage… en définitive, ce sont eux les terroristes !

        +6

      Alerter
  • sergeat // 30.05.2015 à 07h35

    Si nos “élites” travaillaient plus dans le pragmatisme et dans le réel au lieu de leurs subtilités scolastiques,théorique,et pseudo-logique la France irait surement mieux.A part manier les mots (plutôt les maux),ont ils une vision?,peuvent ils penser au temps long?,sont ils même capables de sortir de leurs cours de l ENA? ,?,?…
    Tout cela me fait peur ,regardez ou va la France avec l ancien maire de Tulles,professeur d économie,qui donne des leçon à Poutine,qui applique les théories les plus abjectes de Friedman (comme en Amérique latine dans les années 70),qui vend la France et la ruine….Le plus abjecte dans ces copies est l ineffable Moscovici.Parole,parole,toujours des maux.

      +13

    Alerter
  • André // 30.05.2015 à 08h42

    ….
    MODERATION: si vous continuez à faire de la retape pour votre blog, nous allons être obligés de vous bannir. Merci de respecter la charte.

      +2

    Alerter
  • Nerouiev // 30.05.2015 à 09h03

    C’est curieux, ils ont tous fait une extrapolation positive sur dix ans et aucun n’a mentionné le moment où le minimum serait atteint pour remonter (et comment remonter) puisqu’en fait nous sommes depuis longtemps en perpétuelle décroissance. C’est ça l’aveuglement de tous ces guignols.

      +14

    Alerter
    • Melissa // 30.05.2015 à 11h55

      Nerouiev,

      En d’autre temps, certains appelaient cela “l’esprit de défaite”…

      Cette clique gouvernementale est à l’État, ce que les maréchalismes furent aux villes-d’eaux :

      – ils pensent à sauver les meubles quand d’autres crèveront pour sauver la France…

      Leurs soutes alourdies de leur butins inavouables les cloue au sol de leur longue forfaiture. Jamais ils ne s’élèveront jusqu’au niveau que d’autres avant moi ont appelé “la troisième France”, celle de son esprit, celle qui refuse de se rendre et de disparaître…

      Derrière eux, les brebis déboussolées, rescapées de la grande tonte, croyant protéger leur laine elles aussi, se fient, la peur au ventre, aux panaches tantôt roses, tantôt bleus de ces cow-boys d’abattoirs…, de ces chevaliers liquidateurs…

        +5

      Alerter
      • Melissa // 30.05.2015 à 12h24

        @moderation,

        Merci de supprimer mon premier message, “parti” avant correction…

          +0

        Alerter
    • Melissa // 30.05.2015 à 12h12

      Nerouiev,

      En d’autre temps, certains appelaient cela “l’esprit de défaite”…

      Cette clique gouvernementale est à l’État, ce que les maréchalismes furent aux villes-d’eaux :

      – ils pensent à sauver les meubles, quand d’autres crèveront pour sauver la France…

      Leurs soutes alourdies de leur butins inavouables les clouent au plancher de leur longue forfaiture.
      Jamais ils ne s’élèveront jusqu’au niveau que d’autres avant moi ont appelé “la troisième France”, celle de son véritable esprit, celle qui refuse de se rendre et de disparaître…

      Derrière eux, les brebis déboussolées, rescapées de la grande tonte, croyant protéger leur laine elles aussi, se fient, la peur au ventre, aux panaches tantôt roses, tantôt bleus, de ces chevaliers liquidateurs,…de ces cow-boys d’abattoirs…

        +2

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 30.05.2015 à 09h14

    a pas ben compris si c’est de la dérision ou si vraiment ils y croient , alors là ils vivraient vraiment dans un autre monde…

      +7

    Alerter
    • V_Parlier // 30.05.2015 à 15h01

      Soit ils se foutent de nous et c’est déjà désespérant, soit ils y croient et c’est encore pire car ce sont eux qui gouvernent la France! Au début çà fait rire mais après çà donne envie de pleurer. Ici nous avons un véritable concentré du blabla naïf qu’on nous instille à petites gouttes dans les discours politiques, cette méthode Coué pour nous persuader que ce que nous voyons autour de nous n’est pas vrai.

        +4

      Alerter
  • georges dubuis // 30.05.2015 à 10h26

    Le rêve ultime de leur monde machinal fictionnel , Mastercard devenu bulletin de vote entre autres !
    Leur cauchemar: la nation qui se parle et vote pour elle maime.

      +4

    Alerter
  • Alae // 30.05.2015 à 11h33

    Mosco : “le plein emploi sera sans doute atteint, le pays aura “recouvré sa souveraineté budgétaire”
    On reste sans voix face à la grandeur de sa vision.

    “Les grands pays émergents, dit le devoir de Bercy [toujours de Mosco], seront beaucoup moins consommateurs de biens d’équipement, ce qu’ils sont aujourd’hui. La France doit donc “privilégier des segments plus hauts”.
    C’est vrai, les pays émergents seront forcément de moins en moins consommateurs de biens d’équipement… dans une petite cinquantaine d’années, voire plus. Et, après que leur marché soit aussi saturé que le nôtre, viendront d’autres pays aujourd’hui étiquetés “pays en voie de développement”, demain “pays émergents”, à qui la France ne pourra plus vendre de biens d’équipement parce qu’elle aura “privilégié des segments plus hauts”.
    Pas grave, les BRICS seront là pour y investir à tour de bras, remporter ces marchés, leur fournir tous les biens d’équipement nécessaires et afficher des taux de santé économique à faire pleurer l’UE d’envie.

    Merci. Aujourd’hui, j’ai appris quelque chose que je n’aurais pas cru possible : on peut atteindre à la perfection dans la médiocrité.

      +6

    Alerter
  • tipois // 30.05.2015 à 12h29

    Ils n’ont pas prévu que le PS fêterait les 10 ans de son nouveau nom – les conservateurs .

      +3

    Alerter
    • V_Parlier // 30.05.2015 à 19h32

      Non, c’est une insulte aux vrais conservateurs.
      Il n’y a rien de conservateur dans leur action ni dans leur doctrine. Ils ne sont que néoconservateurs par leur politique économique et leur atlantisme. Le reste c’est du n’importe quoi qui n’a même pas de nom ni de sens pour faire un parti.

        +8

      Alerter
  • Nicolas // 30.05.2015 à 12h36

    Dès la première page, le ministre de l’économie confond les milliards et les milliers de milliards (d’euros ou de dollars ? Pas précisé), et semble regretter que les enfants du “baby boom” ne soient pas encore morts parce qu’ils plombent notre démographie.
    Ces gouvernants sont d’une bêtise crasse et ne méritent pas d’être lus attentivement. Je note juste deux points :
    -Le même ministre parle d’ “aller plus loin dans le partage de souveraineté”.
    Oh, le joli mot de partage, qui est contre le partage ? Bien sûr il s’agit en réalité d’ “abandon de souveraineté”, mais ça le fait moins, de rappeler qu’on souhaite que le peuple ne soit plus du tout impliqué dans les prises de décisions. Bref, pour ceux qui s’intéressent de près au novlangue, ce sont probablement des documents à étudier.
    -D’autre part, le même triste sire enchaîne sur la capacité de l’Europe à “conduire des projets de grandes ampleurs”. C’est toujours la même propagande européiste, qui consiste à faire croire qu’Ariane et Airbus sont des résultats de la “construction européenne”, alors que ça n’a rien à voir.
    Ariane est un projet français, Airbus un projet franco-allemand, il n’y a strictement aucun rapport avec l’UE. Tellement aucun rapport que le premier partenaire de l’A380 est les États-Unis d’Amérique, qui en construisent 38%. Des entreprises russes, japonaises etc sont également impliquées. On peut heureusement faire des grands projets avec des pays qui ne sont pas dans l’UE. La Chine, l’Inde, la Russie et le Japon participent à ITER, prétendre que l’UE est ce qui permet la réalisation de ces grands projets, c’est soit prendre les gens pour des imbéciles, soit être un imbécile. Dans le cas des personnes au gouvernement, j’hésite mais la deuxième possibilité me semble plus vraisemblable.
    J’en profite pour rappeler qu’hier, c’était les 10 ans du non au TUE. 55% des Français avaient voté non, avec 10 ans de recul on se rend compte qu’ils avaient raison. Maintenant les Britanniques et les Autrichiens exigent un référendum pour sortir de ce piège.

      +9

    Alerter
  • Jean Louis // 30.05.2015 à 14h11

    “Décrivez votre vision de la France en 2025″.

    Pas compliqué cette vision, il suffit de reprendre le programme de l’URSS dès 1917 et on aura la vision de l’Europe en 2025 avec la RSS (République Socialiste Soviétique) de France.

      +2

    Alerter
  • Melissa // 30.05.2015 à 14h44

    « Au premiers temps de la valse »
    « Une valse a mis le temps »
    « De patienter trente ans…»…

    «Le colleur d’affiche à la faculté de Tolbiac en 1980 étudiant en histoire, Manuel Valls, a été chargé pour le compte de la section rocardienne du PS d’affaiblir l’extrême gauche dans les universités. Dès 1987, il gagne un poste au comité directeur du PS et entre dans la franc-maçonnerie en 1988. Il s’est toujours intéressé avec son ami de longue date Alain Bauer, rencontré à Tolbiac, aux problèmes liés à la sécurité en tant que source de profits pour un futur capitalisme construit autour de la peur. Bauer, nommé par Rocard chargé de mission en 1988 auprès du chef de son cabinet, est recruté peu après par le SAIC (Science Application International Corporation), émanation secrète du Pentagone et de la CIA. Il obtient la vice-présidence de SAIC-France et commence à appliquer les méthodes répressives de ses maîtres, fichage de la population et centralisation des instituts de sécurité et de défense. Alain Bauer a été le conseiller en « sécurité » de Sarközy au ministère de l’Intérieur. Il a été l’artisan majeur de l’unification des polices politiques (RG) et des services de renseignements militaires et de contre-espionnage au sein de la DCRI en 2008, renommée DGRI en 2014 tout en en conservant le même directeur général. Pour une plus grande efficacité contre le terrorisme.»

    http://www.dedefensa.org/article-le_poids_de_l_innocence_15_01_2015.html

    …”Et Paris, qui bat la mesure…”…

      +7

    Alerter
  • millesime // 30.05.2015 à 17h42

    Moscovici…!
    quel hypocrite ! afin de ne pas revenir sur la séparation des banques d’affaires et de dépôt, il souligne qu’il y a 400 000 emplois en jeu …il se moque du monde !
    en effet combien y-a-t-il vraiment d’emplois concernés par les banques d’affaires ? disons pas plus de 20 000 (mais chuuutttt il ne faut pas le dire)
    le reste c’est-à-dire les emplois les plus importants sont dans les banques de dépôt
    (mais chuuuttttt il ne faut pas dire cela)
    de sorte que l’on réalise une réforme qui n’en est pas une …!

      +6

    Alerter
    • Carabistouille // 30.05.2015 à 17h49

      Sauf que…
      Sauf que, j’ai beau ne pas aimer du tout Moscovici, si vous faites ça, uniquement au niveau de la France, vous privez les banques Française d’une arme vitale face à des banques étragères qui eux la possèdent tout court. Alors, en moins de 2 ans, toutes les banques françaises qui auront survécu auront été racheté.

        +1

      Alerter
      • millesime // 31.05.2015 à 13h56

        çà je voudrais bien voir …!
        savez-vous combien il y avait d’emplois dans la sidérurgie ? plus de 100 000
        actuellement moins de 10 000
        alors 20 000 emplois dans le secteur financier……

          +2

        Alerter
  • Philippe // 30.05.2015 à 22h07

    Je vis en Amérique latine où les hommes politiques ne sont pas trop différents quoi qu’ils se laissent pas trop dicter leur politique par les USA et que la mentalité est moins “égoïste consommateur”.
    Avec une consommation de moins d’une tonne équivalent pétrole par an, l’avenir ne m’angoisse pas trop.

    La projection des ministres, à part leur pantouflage, ça m’étonnerait qu’ils s’impliquent sérieusement.

    C’est vrai que la Russie est tentante. Ils ont tout pour eux, (énergie, savoir faire, mentalité moins égoïste,…..) même en regardant les scénarios du GIEC ils n’ont pas trop à s’inquiéter.

      +7

    Alerter
  • gauchecaviar // 30.05.2015 à 22h22

    En 2025 ! Comment pourraient-ils se projeter dans le futur (aussi proche soit-il), alors qu’ils sont incapables de comprendre et de gérer le présent ! Enfin s’il faut délirer, délirons !

      +6

    Alerter
  • Julian // 31.05.2015 à 20h00

    Asinus asinum fricat…

    Rien de changé sous le soleil, pas même la crédulité des spectateurs.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications