Les Crises Les Crises
12.mai.202412.5.2024 // Les Crises

Revue de presse du 12/05/2024

Merci 47
J'envoie

Merci à nos contributeurs pour cette nouvelle revue de presse.

DÉMOCRATIE

Les maux de la terreur

"Giorgio Agamben dit du "terrorisme" qu’il n’est jamais qu’un nom de plus pour désigner la "guerre civile mondiale". Nous publions cette semaine un excellent texte, érudit et précis, à propos de l’usage politique actuel du concept. Sa difficile définition, le rapport purement abstrait à son emploi quotidien, repose peut-être sur l’effet en retour d’une caractérisation trop précise. Quelque soit la puissance qui cherche à le définir, il semble qu’elle soit vouée à se l’appliquer à elle-même. Comme disait Edward Peck, directeur adjoint de la task force de la Maison Blanche pour la définition du terrorisme : « Ainsi, le terroriste, bien sûr, est dans l’œil de celui qui regarde. »"

Source : Lundi Matin

ENVIRONNEMENT

Leur écologie et la nôtre (avril 2010)

"Visionnaire, le philosophe André Gorz avait prévu, dans ce texte paru en 1974, la récupération de l’écologie par l’industrie, les groupes financiers — en un mot, le capitalisme. voquer l’écologie, c’est comme parler du suffrage universel et du repos du dimanche : dans un premier temps, tous les bourgeois et tous les partisans de l’ordre vous disent que vous voulez leur ruine, le triomphe de l’anarchie et de l’obscurantisme. Puis, dans un deuxième temps, quand la force des choses et la pression populaire deviennent irrésistibles, on vous accorde ce qu’on vous refusait hier et, fondamentalement, rien ne change."

Source : Le Monde Diplomatique

Quand l’État protège les pollueurs. Au risque de la catastrophe industrielle. (Juillet 2023)

"Obnubilées par la question de l’emploi, les autorités françaises privilégient les industriels au détriment de l’environnement et de la santé publique. Contrôles insuffisants, sanctions dérisoires, non-application des textes réglementaires, culpabilisation des populations affectées par la pollution : la palette des indulgences est large, comme l’illustre la situation dans l’ouest de la France. n bateau sillonne l’estuaire de la Loire. À sa proue, le président de la République. Le 22 septembre 2022, au large de Saint-Nazaire, M. Emmanuel Macron inaugure le premier parc éolien en mer français. Devant les caméras, il vante un projet qui « incarne l’ambition de la France » de parvenir à la « souveraineté écologique ». Mais, en contrechamp, une brume laiteuse enserre des silhouettes de cheminées."

Source : Le Monde Diplomatique

ARCELORMITTAL : un délinquant environnemental au service des JO 2024

"Pollutions illégales, pillage de l’eau potable, déforestation… en France et à l’étranger, la méthode du géant de l’acier ArcelorMittal, partenaire des Jeux olympiques de Paris, s’apparente à celle d’un délinquant environnemental multirécidiviste, révèlent des documents obtenus par Disclose et un récent rapport d’une coalition d’ONG. Tout un symbole. Il y a un an, ArcelorMittal a été désigné comme partenaire officiel des Jeux olympiques de Paris. Le leader mondial de l’acier s’est vu octroyer le privilège de construire la torche de la flamme olympique, qui doit arriver à Marseille ce 8 mai, avant de traverser le pays pour finir sa course à Paris le 26 juillet, date de la cérémonie d’ouverture. Une opération de communication inespérée pour l’industriel le plus polluant de France, et pour son directeur général, Aditya Mittal..."

Source : Disclose

EUROPE

« L’Allemagne goûte à présent aux politiques qu'elle a infligées au sud de l'Europe »

"Fracturée, la gauche allemande part désunie aux élections européennes. D’un côté Die Linke (« la gauche »), le parti qui a incarné l’opposition aux politiques de rigueur d’Angela Merkel. De l’autre, la Bündnis Sahra Wagenknecht (Alliance Sahra Wagenknecht, BSW), structurée autour de la charismatique dissidente de Die Linke. Elle reproche au parti de gauche d’avoir abandonné un discours de classe pour une rhétorique centrée autour des « valeurs » et d’avoir délaissé les travailleurs au profit des classes moyennes. Ses propos critiques de l’immigration ont déclenché de nombreuses polémiques, au sein même de la gauche européenne. Nous rencontrons Fabio de Masi, tête de liste de la BSW pour les élections européennes. Spécialiste des questions financières, critique précoce de la monnaie unique, il est l’une des figures de l’opposition au tournant austéritaire de l’Union européenne durant la décennie 2010."

Source : Le Vent Se Lève (LVSL)

À Bruxelles, le RN soutient les lobbies industriels

"« À chaque fois, le Rassemblement national est du côté de ceux qui ont le plus d’argent, systématiquement. » Jordan Allouche est lobbyiste. Ou plutôt un contre-lobbyiste qui lutte en faveur des mesures environnementales et bataille bien souvent contre les lobbies industriels. Il y a quelques mois, un règlement en faveur de la réduction des emballages à usage unique dans la restauration rapide a fait l’objet d’un lobby « de dingue » de McDonald’s. « Ils ont mis trois millions d’euros sur la table », se souvient-il. Campagne de publicité dans le métro bruxellois, « à l’arrêt du Parlement européen », affiches sur les portes des bureaux d’eurodéputés la veille du scrutin… Tout y passe. Et ça fonctionne : la mesure écolo est rejetée, avec les voix des élus du Rassemblement national (RN). Jordan Allouche a donc une idée, qu’il expose dans un débit rapide : « Éplucher tous les votes et tous les amendements » déposés par le RN au cours de la mandature 2019-2024 et « les croiser avec la mobilisation des lobbies industriels »."

Source : Street Press

FRANCE

ATOS : une catastrophe industrielle en bande organisée

"Le navire Atos menace de sombrer avant l’été. En charge de l’informatique des JO, de la Sécu, des impôts ou des centrales nucléaires, le groupe jadis symbole du génie national ploie sous un océan de dettes (4,8 milliards). Les principaux responsables s’appellent Breton, Mustier et Meunier, patrons surpayés multipliant les fautes, et un aréopage de conseillers, repreneurs et administrateurs, dont un ex-Premier ministre (Edouard Philippe) avide de jetons de présence. Blast a enquêté sur les causes et les responsabilités de ce sabordage."

Source : Blast

Delphine Ernotte a-t-elle menti sous serment ?

"Le 25 janvier 2024, Le Monde révélait qu’Alexandre Kara, directeur de l'information de France Télévisions, avait demandé aux équipes des magazines d’info de “faire une pause dans leurs investigations concernant les portraits de responsables politiques d’ici aux élections européennes”, qui auront lieu le 9 juin prochain. Elle a fait interrompre une enquête sur la nouvelle ministre de la culture Rachida Dati et annulé la rediffusion d’une autre sur Alexis Kohler. Officiellement, Delphine Ernotte "suspend les portraits politiques durant les européennes". Mais en coulisse, elle manœuvre pour être nommée à la tête d’une holding de l’audiovisuel public."

Source : Off Investigation

« Macron et le RN sont muets sur le fait que les résistants communistes étrangers aient compté parmi les plus éminents patriotes de France »

"À quelques jours de la panthéonisation des époux Manouchian, ce mercredi 21 février, dont le souvenir imprègne la tristement célèbre « Affiche rouge », l’hommage national emmené par Emmanuel Macron laisse présager un accent mis sur leur origine arménienne plus que sur leur engagement communiste, et une instrumentalisation de leurs actes de bravoure. S’engageant à contre-courant des historiographies dominantes, Annie Lacroix-Riz revient pour QG sur le récit méconnu des ces ardents militants communistes d’origine immigrée, qui défendirent la France au péril de leurs vies, avec une bravoure que beaucoup de « bons Français » n’eurent jamais ."

Source : QG Media

GÉOPOLITIQUE

Une paix au Moyen-Orient qui pourrait arriver (mais qui n’arrivera pas) [Noam Chomski - VO]

"Le fait que le conflit israélo-palestinien perdure sans solution puisse paraître plutôt étrange. Pour de nombreux conflits dans le monde, il est même difficile d'imaginer un règlement réalisable. Dans ce cas, cela est non seulement possible, mais il existe un accord quasi universel sur ses contours fondamentaux : un règlement à deux États le long des frontières internationalement reconnues (avant juin 1967) – avec des « modifications mineures et mutuelles », pour adopter l’accord officiel des États-Unis. terminologie avant que Washington ne quitte la communauté internationale au milieu des années 1970. "

Source : Tomdispatch

Dans le nord du Nigeria, les habitants étouffés par la crise économique et l’insécurité

"Trois sœurs, bébés amarrés dans le dos, avancent sous le soleil de midi pour traverser la frontière entre l’Etat nigérian de Katsina, où elles vivent, et le Niger, où réside leur père, afin de se rendre à un mariage. Ce trajet banal leur est pourtant officiellement interdit depuis août 2023 et les sanctions imposées à Niamey par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) après le coup d’Etat au Niger. La route où défilaient continuellement camions et voitures est silencieuse depuis presque sept mois. « Les conducteurs de moto évitent de passer par le poste-frontière et font un détour. Ils prennent trop cher, c’est pour ça qu’on marche », explique Sa’adatu Sani, 30 ans, qui n’a pas pu dépenser les 800 nairas (0,46 euro) réclamés par le moto-taxi pour se rendre de Jibia au village nigérien de Dan Issa, à 18 km."

Source : Le Monde

LIBERTÉS

Contre l’empire de la vidéosurveillance algorithmique, la quadrature du net contre-attaque

"L’« expérimentation » de la vidéosurveillance algorithmique (VSA) dans le cadre fixé par la loi « Jeux Olympiques » adoptée l’an dernier n’en est pas une : elle n’est qu’une manœuvre hypocrite destinée à légaliser par petites touches une infrastructure policière déjà massivement déployée en France. Pour contrer cette stratégie, La Quadrature du Net lance aujourd’hui une campagne visant à nourrir l’opposition populaire à la VSA, une technologie basée sur des techniques d’« Intelligence Artificielle » qui s’assimile à un contrôle constant et automatisé des espaces publics, et qui marque un tournant historique dans la surveillance d’État. Une plainte a également été déposée devant la CNIL afin de dénoncer l’hypocrisie des promoteurs de la VSA et pointer l’incurie de l’autorité de protection des données personnelles."

Source : La Quadrature du Net

MATIÈRES PREMIÈRES

Comment le semencier Limagrain a rendu dépendants les agriculteurs du Puy-de-Dôme

"La coopérative devenue multinationale a déployé en Auvergne un système de production de semences de maïs et de blé qui a permis aux agriculteurs de s’enrichir, mais les a rendus captifs. Quand nous posons nos valises dans un petit gîte de Bergonne, à une quarantaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, notre hôte n’est guère surpris d’apprendre que nous enquêtons sur Limagrain. « L’ancien président de Limagrain habite juste à côté et c’est sa femme qui est maire de la commune ! » dit-il. Le boulanger du coin, le lendemain matin, arbore un tee-shirt Limagrain. Autour de lui, des sacs de farine siglés du logo de l’entreprise et, sur les murs de sa boutique, des affiches vantant les mérites du fleuron économique local, quatrième semencier mondial.'

Source : Reporterre

MEDIATHÈQUE

Les Affranchis de Belleville

"La plus grande escroquerie de l'histoire de France a été conçue à #Belleville, au cœur du quartier juif tunisien. Fabrice Arfi a enquêté durant des années sur l'affaire de la taxe #carbone. Une série, actuellement diffusée sur CANAL+, a été adaptée de son livre, D'argent et de sang."

Source : Akadem TV

RÉFLEXION

Poutine et nous…

"Si vous n’êtes pas pour faire la guerre contre la Russie, si vous recherchez la paix en Europe, vous êtes derechef qualifié de « pro-Poutine », selon la logique guerrière qui s’est emparée de la majorité des médias et des faiseurs d’opinion. On voit même des gens qui jadis disaient pis que pendre de l’OTAN et qui l’appellent à la rescousse pour contrer l’horrible ours russe : c’est le cas du NPA qui dénonce l’impérialisme « d’où qu’il vienne »..."

Source : La Sociale

Gaza : la complicité écœurante de la bourgeoisie française

"Pendant que France Télévision diffusait la nuit des Molières de la Comédie française, l’armée israélienne a déclenché son offensive tant redoutée contre Rafah. Les premiers rapports font état de bombardements extrêmement intenses, de multiples familles totalement éradiquées, de 54 morts et d’une centaine de blessés. Un bilan provisoire qui ne prend pas en compte les enfants encore sous les décombres, mais simplement les corps ayant été ramenés à l’hôpital. Le matin, Israël diffusait l’image d’un tank pénétrant dans la ville en écrasant le panneau de bienvenue « I love Gaza ». L’occupation du principal poste-frontière a également provoqué l’interruption de l’acheminement des convois d’aide humanitaire déjà insuffisants pour empêcher la famine de se généraliser dans l’enclave."

Source : Frustration Magazine

Commentaire recommandé

Batxman // 12.05.2024 à 09h47

L’article de « Frustration » touche dans le mille. Écoeurant est même trop faible comme qualificatif !

10 réactions et commentaires

  • Batxman // 12.05.2024 à 09h47

    L’article de « Frustration » touche dans le mille. Écoeurant est même trop faible comme qualificatif !

      +37

    Alerter
    • nulnestpropheteensonpays // 12.05.2024 à 20h37

      Gaza ,c’est le symbole que la bourgeoisie propriétaire de la répression peut encore vaincre let donner une leçon magistrale à plèbe . Le sang aux lèvres , ils sont tous versaillais .

        +4

      Alerter
  • Myrkur34 // 12.05.2024 à 09h51

    Ah si Sophie Aram s’était un peu renseigné avant son opus « ils sont tous méchants tout plein, faut pas l’oublier .. »

    L’avis par exemple d’un illustre inconnu Charles Enderlin en 2006..

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2006/02/03/quand-israel-favorisait-le-hamas-par-charles-enderlin_737642_3232.html

    Mais avec des si..

      +16

    Alerter
  • Samba // 12.05.2024 à 10h01

    CQFD! Merci pour cette recension qui confirme que notre pays va très mal.
    Je reconseille « La dictature, une antithèse de la démocratie? » d’Eugénie Meurieau qui démontre que les mots n’ont plus de sens.
    Une fois de plus, le rôle des individus, quelques soient les systèmes, est essentiel, mais trop souvent minimisé par le « on ne peut plus rien faire » et mis en avant par les Vrais responsables et leurs serviteurs volontaires …

      +14

    Alerter
  • Zaza // 12.05.2024 à 12h49

    Merci metci merci … 4 heurs a lire, reprendre, savoir re merci

      +3

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 12.05.2024 à 19h02

    Le terrorisme c’est l’arme des faibles , ce qui est inquiétant c’est qu’ils ne trouvent que cette manière pour se faire entendre .Et en les qualifiant de terroriste ça empêche de les écouter . Jusqu ‘à ce qu’on ne puisse plus les combattre et là ils deviennent des résistants . Simple , basique .

      +12

    Alerter
  • Cévéyanh // 12.05.2024 à 21h41

    ***Conférence du Musée de l’Homme : « Comment la culture influence notre évolution biologique »***
    « Une des spécificités de notre espèce est sa très grande diversité culturelle. Ces différences culturelles interagissent avec la diversité biologique de notre espèce. Ainsi, certains traits culturels limitent les échanges entre populations humaines ce qui permet l’existence de différences génétiques entre ces populations. Nous évoquerons la langue, la religion, l’organisation sociale dans des populations d’Asie Centrale. » https://www.youtube.com/watch?v=iD4gdTlNFis

    C’est fascinant comment d’autres influences, en plus de celles que connaissent les autres êtres vivants, ont façonné notre génétique. La « sélection naturelle » ou « l’adaptation » à l’environnement (plutôt la capacité inné et/ou apprise concordant avec l’environnement qui change) ne sont donc pas les seules influences sur ce que nous sommes aujourd’hui. De même, la façon dont nous cultivons, nos habits, influencent, il me semble ; peut-être plus autrefois qu’aujoud’hui. Par exemple : culture de blé/du riz, habits modernes (occidentaux)/ »traditionnels » (ancêtres).

    Nous continuons encore à évoluer à travers elles. Nous parlons toujours de la biodiversité en parlant du vivant : des différentes types d’abeilles, d’oiseaux, d’ours etc. Pourtant, jamais de nous ! l’Humanité ! Nous faisons partis du vivant et ne devrions-nous pas prendre conscience que, comme les autres êtres, nous devrions AUSSI préserver notre diversité (sans l’imposer aux autres) ?

      +4

    Alerter
  • Cévéyanh // 12.05.2024 à 21h53

    ***Sur l’article : Poutine et nous…***
    « Une nouvelle fois : l’ennemi est dans notre propre pays. »
    Je ne comprends pas : CHERCHER ou TROUVER « uno ennemio », cela ne mène t-il pas au même chemin que celui de la guerre ? Celui que ne veut pas l’auteur de l’article. Chercher la paix, ce n’est pas avoir « un ennemio » car cela peut faire appelle plus à la colère (à la rage?). En n’ayant pas déjà la « paix intérieurement », comment cela peut amener à la paix extérieurement ?

      +1

    Alerter
    • Patrick // 13.05.2024 à 13h07

      Pour faire la guerre il faut d’abord créer l’ennemi et faire en sorte qu’il soit très méchant pour rendre la guerre juste.
      Un des moyens de rendre l’ennemi très méchant c’est de pourvoir mettre en avant une personne , un dirigeant et de le faire paraître absolument horrible.

      Toute ressemblance avec des faits …..

        +1

      Alerter
      • Cévéyanh // 15.05.2024 à 21h58

        La justice par la guerre, en détruisant ? Une guerre, ce n’est-il pas synonyme des mortos, des blesséos, des destructions d’environnement (forêts, habitations, écoles, entreprises, animaux, insectes etc), des personnes traumatisées psychiquement (qui peuvent donc altéré la société à la fin de la guerre), des familles en larmes etc ; et cela possiblement des deux côtés ? La « guerre juste », existe-t-elle réellement ou ce n’est qu’une illusion ?

        L’auteur de l’article veut la paix entre l’Ukraine et la Russie. Il semble être un pacifique. Pourtant, en désignant « l’ennemi est dans notre pays », (sans le vouloir ?), il dépose un pavé sur le (son ?) chemin de la guerre pour le suivre et non sur celui de la paix. Il recherche la paix en Europe et pas dans son propre pays car ce sera une « guerre juste » ? Dans ce cas, il n’est pas un réel pacifique, une personne pour la (/en) paix.

          +0

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications