Je signale la création d’un collectif “Scinder les banques“, qui regroupe des banquiers et des non-banquiers, qui pousse à la scission des banques.

Ils lancent leur site aujourd’hui : www.scinder-les-banques.fr, avec des informations intéressantes sur la thématique, et un blog.

Il recensera ainsi l’actualité sur ce sujet – ce qui me permettra d’en parler un peu moins ici…

Je vais donc pouvoir me concentrer sur nos sujets plus habituels et les laisser reprendre le flambeau ; je prépare ainsi une étude sur les dettes publiques pour la rentrée… 🙂

Dernier point : en plus du fond, ils ont de l’humour et viennent de publier ceci :

Je relaierai ainsi les choses amusantes qui ne manqueront pas de surgir du web…

36 réponses à [Scission des banques] La VRAIE question…

  1. Erstam Le 17 décembre 2012 à 03h47
    Afficher/Masquer

    Voici qui met un peu de chaleur dans l’actualité, après la nouvelle du redressement de l’UMP aux législatives (c’est pas possible de tourner en rond indéfiniment entre l’UMP et le PS!!).
    Je soutiens à 100% et je fais circuler!


  2. El yacoubi Le 17 décembre 2012 à 08h00
    Afficher/Masquer

    Comme le socialisme à la Russe , le Capitalisme à l’Américaine , vit sa phase finale avant de disparaitre à jamais . Les Fondations du Capitalisme sont basées sur des injustices devenues inacceptables : accaparer les matières premières , quitte à utiliser la force , transformer ces matières premières par des bras sous-payés et vendre le produit fini à un prix exagéré , pour certains , inaccessible , pour d’autres .
    Comme le Communisme avant lui , le Capitalisme est contre nature , il ne peut pas résister à la dynamique de l’histoire et à la prise de conscience des peuples , de part le monde .


    • dan_bn Le 17 décembre 2012 à 14h42
      Afficher/Masquer

      Bravo, idee formidable.
      Et vous remplacez le capitalisme par quoi : l’esclavage, le troc, la feodalité !!!
      Quel progres pour le genre humain !!!

      Sans rire, ce n’est pas le capitalisme qui est en cause, mais c’est la financiarisation de l’économie.
      C’est aussi le fait que des monopoles ou oligopoles puissants se sont constitués au niveau international,
      ce qui est à l’inverse d’une économie capitaliste basée sur la libre concurrence.
      Il faut revenir a un vrai capitalisme entrepreneurial.


      • Téji Le 17 décembre 2012 à 20h43
        Afficher/Masquer

        “ils commencent par se moquer…”

        Le savez-vous : nous sommes au XXIème siècle !

        Le capitalisme est, à travers la possession de l’outil de production, la recherche du profit et l’accumulation de capital.
        Dans un monde fini, notion dont l’homme commence à peine à prendre vraiment conscience (Albert Jacquard l’évoquait il y a 20 ans, une paille), j’admets que l’enrichissement de l’un conduit fatalement à l’appauvrissement de l’autre, et du coup que le capitalisme est tôt ou tard voué à disparaître…
        Je ne suis pas communiste, mais malgré cela, sans oeillères, je pense que dans certains cas, l’évolution de pays pauvres peut être aidée par une planification stricte, plus ou moins momentanée… avant de laisser la main, si les oligarchies ne s’accrochaient pas au pouvoir.
        Si nos oligarchies (financières, pharma, armes, semences, etc) ne s’accrochaient pas désespérément à leurs prébendes à grands renforts de lobby et de dollars, le capitalisme serait déjà out.

        A mon sens il ne peut y avoir de solution à l’échelle mondiale qu’en remettant l’homme et le long terme au centre, et non plus l’argent, qui reviendrait à la place qui lui revient : un simple outil !
        Avez-vous lu “L’esprit de Philadephie” de Soupiot… 2 guerres successives avaient remis les pendules à l’heure. Au passage, les grands industriels et financiers revenaient à leur place : fautifs, s’étaient trouvés bien heureux de ce sort. Mais l’homme oublie vite, et tout est détricoté 🙁

        Olivier mène le combat qui lui paraît juste, et qui passe aujourd’hui par ce ‘pas’ de la scission…
        Que la loi passe tel que ou pas, ce qui compte, c’est de mettre en route la prise de conscience. Et je trouve qu’il s’y prend bien. Encore faut-il avoir un fond d’humanisme…
        Philippe Derudder vient de sortir une nouvelle vidéo : sans doute trop ‘basique’ pour vous, mais il faut bien commencer par le commencement !
        http://www.youtube.com/watch?v=XMs0aI4C0Ro


        • Richard Le 17 décembre 2012 à 21h12
          Afficher/Masquer

          Ce qui est amusant avec Téji c’est qu’il qu’il se rabat sur les germes mêmes du capitalisme pour suggérer l'”indépassabilité” de ce dernier => “vous remplacez le capitalisme par quoi : l’esclavage, le troc, la féodalité?” Fort probablement ne connait-il même pas les fondamentaux du matérialisme historique. Mais faut-il s’attendre à une telle curiosité de la part de gens persuadés de toucher à l’ineffable?…

          Ce qu’il ne parvient à saisir, qui pourtant tombe sous le sens de n’importe quel individu non dogmatique, c’est que l’argent n’est qu’un outil d’échange et non un produit d’accumulation.


          • Téji Le 17 décembre 2012 à 22h22
            Afficher/Masquer

            c’est ce que j’ai dit au-dessus…
            😀


            • Richard Le 17 décembre 2012 à 23h33
              Afficher/Masquer

              Milles excuses Téji, ma remarque s’adressait en fait à Dan.


  3. Patrick Luder Le 17 décembre 2012 à 08h05
    Afficher/Masquer

    Pfff … quel est le vrai pouvoir de François Hollande ???
    Peut-il seulement changer, ne serait-ce qu’une virgule, de SA volonté ???
    Une promesse électorale n’engage que ceux qui y croient …
    => Combien de promesses électorales ont été tenues ces 40 dernières années ???


  4. La phrase déshabillée Le 17 décembre 2012 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Hollande n’a pas le pouvoir d’obliger à une réelle scission des banques. Celles-ci ont résisté à la crise en y puisant même de nouvelles forces, elles en sont sorties vainqueur et les Etats vaincus par des dettes jamais atteintes. Je ne vois pas de combat perdu par les banques au cours des 10 dernières années, des plus grandes au plus petites, même le petit taux du livret A va faire les frais de leur gourmandise. Il y a toujours un espoir paraît il. La moindre menace de faire monter les taux suffira pour que les politiques de tous les pays rentrent vite se mettre au chaud. Et un banquier rebelle ça s’attend comme le Messie!


    • Pierre Le 17 décembre 2012 à 12h04
      Afficher/Masquer

      Je lis régulièrement vos billets sur la phrase déshabillée. L’originalité et la finesse de vos decryptages me plaisent beaucoup, mais chacun me laisse l’étrange sentiment d’une situation effectivement sans beaucoup espoir. Mais haut les coeurs, tant qu’il restera des gens comme Olivier, il restera une lueur.


  5. Jacques Payen Le 17 décembre 2012 à 08h52
    Afficher/Masquer

    Les combattants ont l’air fatigués ce matin !
    Qu’à cela ne tienne : serait-il un baroud d’honneur, ce combat pour la scission doit être mené.
    Justement, un peu pour l’honneur.


    • Igor Le 17 décembre 2012 à 09h11
      Afficher/Masquer

      Exact, les causes perdues sont toujours les plus belles…


  6. Dan Le 17 décembre 2012 à 09h00
    Afficher/Masquer

    Comme le socialisme à la Russe , le Capitalisme à l’Américaine , vit sa phase finale avant de disparaitre à jamais . Les Fondations du Capitalisme sont basées sur des injustices devenues inacceptables
    El jacoubi a tout dit
    Ce blog a le mérite de sensibiliser des millions de personnes , et de mettre je l’espère un terme à cette chienlit financière qui plonge des centaines de millions de personnes dans la misère.


  7. LeTaulier Le 17 décembre 2012 à 09h44
    Afficher/Masquer

    Je sens comme un coup de blues chez les [Modéré : Découpeurs] !

    Reprenez-vous les mecs et dites-vous qu’un combat inutile et perdu d’avance est ce qu’il y a de plus beau.


    • JoeChip Le 17 décembre 2012 à 11h34
      Afficher/Masquer

      Là, de toutes façons, le combat est gagné d’avance… Même si on ne fait rien, tout le bazar va s’écrouler. Le but, là, c’est plutôt d’éviter que ça s’écroule encore plus tard et encore plus violemment… Autrement dit, de modifier plus tôt et moins fort le système, de manière plus ou moins contrôlée, plutôt que le laisser se modifier spontanément, plus tard et avec des conséquences plus graves pour tout le monde, y compris les toxicomanes de l’argent.


    • mehdi khodjet el khil Le 17 décembre 2012 à 23h02
      Afficher/Masquer

      Mais non mon ami le Taulier, Ce combat n’est pas perdu d’avance, il sera à terme tout simplement gagné car il est inévitable. Pourquoi? parce que conserver aujourd’hui l’unité bancaire, c’est être le fossoyeur des banques. Si l’élite se bat pour ce Graal c’est qu’ils sont persuadés que cela ferra durée un peu plus leur bon plaisir le temps de disparaitre de cette terre et laisser les pots cassés aux générations futures.

      Et non ce combat ne sera pas perdu et bel et bien gagné: ce n’est pas son heure c’est tout! Lorsque le grand ménage sera fait parmi la nébuleuse des banques estropiées actuelles alors la scission des banques apparaitra à tous flagrante, évidente et inévitablement elle aura lieu.

      Seulement pour réveiller les consciences aujourd’hui, il faut mettre les museaux dans la fanges (un choc). Tant qu’il n’y sont pas, l’intelligence ne servira qu’à retarder ce moment.

      C’est ainsi que l’homo-émergent évolue, en se cassant la figure et en se relevant.

      Simple leçon d’histoire des civilisations.
      Chaque chose en son temps
      Aujourd’hui c’est le temps du naufrage
      Demain sera le temps du réveil …. Forcé ….

      Ce que produisent Olivier et ses collaborateurs est juste précurseur, le résultat sera visible que plus tard lorsque les flux des événements achèvera la course folle du capitalisme macabre. Pour l’instant il nourrit les esprits de l’alternative de demain.


  8. step Le 17 décembre 2012 à 09h55
    Afficher/Masquer

    un peu hors sujet, mais article de psychologie sociale (quoique un peu léger) donnant quelques éléments du rapport allemand à l’argent.

    http://www.presseurop.eu/fr/content/article/3165791-le-pacte-faustien-de-l-allemagne


  9. Porteu caroline Le 17 décembre 2012 à 11h16
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier
    Superbe boulot


  10. Dan Le 17 décembre 2012 à 13h01
    Afficher/Masquer

    Avec LeTaulier , grand visionnaire financier : la France est sauvée des griffes de la Goldman Sachs et de JP Morgan ……. la crise financière mondiale est terminée…. nous verrons lbientôt le CAC à 4500 points et le chômage disparaître , tout va bien….. brave citoyen je vous souhaite un joyeux Noël !!!


    • LeTaulier Le 17 décembre 2012 à 13h43
      Afficher/Masquer

      Merci mon ami Dan. Mais soyons modeste je suis juste un observateur attentif de la vie politique avec quelques connaissances en finances et en économie.
      Pas besoin d’avoir une boule de cristal pour savoir que Hollande ne tiendrait pas sa parole concernant la scission des banques, qu’il ne ferait pas plier Merkel, qu’on perdrait notre second triple A, que la tva augmenterait, que même les pauvres et les classes moyennes seraient touchées par une augmentation des impôts etc…


    • Porteu caroline Le 17 décembre 2012 à 14h48
      Afficher/Masquer

      @Dan
      En attendant , la production américaine ne tient pas vraiment le choc ..Finalement l’UE dont les entreprises sont moins financiarisées , et écoutent moins les conseils financiers, s’en portent plutôt mieux ..

      L’indice Empire State manufacturing qui vient d’être publié est catastrophique -8 au lieu de 0,3 attendus .

      Le poids de l’industrie financière tue littéralement la production réelle de richesses .Les chiffres américains en font une démonstration éclatante puisque malgré leurs injections illimitées , ils n’arrivent même plus à redresser la barre .

      La raison est que ces injections ne viennent soutenir que la seule spéculation qui détruit l’économie réelle, qu’il s’agisse des matières premières , des indices .. de l’immobilier .
      La séparation des activités bancaires permettra de limiter cette spéculation , comme l’a fait le Glass Steagall Act à une autre époque .. ce que Roosevelt avait compris .

      Moscovici est loin d’avoir la culture et la compréhension économique d’un Roosevelt .

      Il devrait relire la définition de ce que l’on nommait avant le Steagall Act , les “barons voleurs” .. robber barons.

      Les exemples grecs, espagnols , les différents scandales bancaires : Euribor , Libor , Hsbc Goldman Sachs et la liste est tout sauf exhaustive .. montrent qu’ils sont devenus pires que les barons voleurs des années 30 .
      Un certain nombre de banques rentrent aujourd’hui parfaitement dans la définition .

      Heureusement , il y a aussi des Montebourg qui sont en train de sauver les brevets alcatel de la cupidité de Goldman Sachs en leur mettant les lignes de crédit nécessaires à disposition . Sinon GS voulait que les 29 000 brevets d’alcatel soient gagés !!!! ..

      La suite ne nécessite même pas de dessin .


  11. Richard Le 17 décembre 2012 à 13h52
    Afficher/Masquer

    “Ne laissons pas aux extrêmes le monopole du bon sens !”
    Le problème c’est qu’il est bien malaisé de trouver du “bon sens” hors de l’anticapitalisme…
    La question que posent les partisans de cette idéologie, dont je suis, n’est pas “faut-il scinder les banques?” mais bien plutôt “faut-il garder le lobby de la finance?”.
    Notre réponse ne fait évidemment pas mystère…


  12. Porteu caroline Le 17 décembre 2012 à 14h11
    Afficher/Masquer

    L’humour a visiblement déplu au Président de la République .. et c’est dommage ..
    En plus il n’a même pas ce sens de l’humour là .


  13. Incognitototo Le 17 décembre 2012 à 17h40
    Afficher/Masquer

    @ Olivier,

    La création de ce collectif fait partie du “plan” ? Est-ce vraiment eux qui vont fédérer cette revendication/exigence de scission ? Tu en fais partie ?
    Attention à ne pas se disperser, l’enjeu est trop important ; le lobby bancaire profiterait trop facilement de nos divisions groupusculaires…

    Pour ton sujet sur les dettes publiques, j’ai un peu défriché le terrain : http://solutions-politiques.over-blog.com/article-c-les-dettes-publiques-dans-la-serie-on-ne-vous-dit-pas-tout-et-c-est-quoi-la-pensee-virtue-93342838-comments.html ; les chiffres datent un peu, mais le fond reste vrai… du moins, c’est mon avis…

    Bien amicalement.


  14. BA Le 17 décembre 2012 à 18h00
    Afficher/Masquer

    Lundi 17 décembre 2012 :

    Chypre risque le défaut de paiement d’ici quelques jours.

    Chypre pourrait être dans l’incapacité d’honorer des remboursements de prêts dus en décembre faute d’un accord sur un plan de sauvetage dans les jours à venir avec la troïka des bailleurs de fonds, a indiqué un responsable gouvernemental lundi.

    “Si dans les jours à venir l’Etat ne peut pas obtenir 250 à 300 millions d’euros, alors l’Etat cessera d’honorer des paiements”, a déclaré un dirigeant du ministère des Finances, Christos Patsalides, à un comité parlementaire.

    Selon M. Patsalides, le gouvernement chypriote n’a pas de plan B en cas d’échec des négociations sur un plan d’aide avec la troïka (UE, BCE, FMI).

    Le gouvernement, étranglé par d’importantes difficultés financières, tente de puiser dans les fonds de pension et de prévoyance d’organismes semi-publics, y voyant la seule option pour emprunter de telles sommes à très court terme.

    Les salariés de l’Autorités des télécommunications ont manifesté contre de telles décisions, craignant que les fonds prêtés à l’Etat ne soient jamais rendus.

    M. Patsalides a précisé que le gouvernement chypriote avait besoin de 420 millions d’euros pour répondre à ses besoins immédiats, mais que sur cette somme, 170 millions d’euros avaient déjà été obtenus auprès de “sources extérieures”.

    La troïka rassemblant l’Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, examine la demande chypriote d’aide européenne, qui doit être soumise à l’Eurogroupe le 21 janvier.

    Une fois l’aide validée, il faudrait cependant encore plusieurs semaines avant que l’île méditerranéenne ne reçoive ses premiers versements.

    http://www.boursorama.com/actualites/chypre-risque-le-defaut-de-paiement-d-ici-quelques-jours-d4e8ff6bc78d93198517f39f3e2b7139

    Zone euro : dettes publiques au deuxième trimestre 2012 :

    1- Médaille d’or : dette publique de la Grèce : 300,807 milliards d’euros, soit 150,3 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : dette publique de l’Italie : 1982,239 milliards d’euros, soit 126,1 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : dette publique du Portugal : 198,136 milliards d’euros, soit 117,5 % du PIB.

    4- Dette publique de l’Irlande : 179,718 milliards d’euros, soit 111,5 % du PIB.

    5- Dette publique de la Belgique : 382,922 milliards d’euros, soit 102,5 % du PIB.

    6- Dette publique de la France : 1832,599 milliards d’euros, soit 91 % du PIB.

    7- Dette publique de Chypre : 14,939 milliards d’euros, soit 83,3 % du PIB.


  15. cording Le 17 décembre 2012 à 18h36
    Afficher/Masquer

    La scission des banques par l’actuel gouvernement comme quasiment tous ceux du monde développé sera comme toujours trop peu voire trop tard. Ce sont elles qui dictent leur loi aux états donc ils n’oseront pas les contrarier. Nouriel Roubini le pense et Jean Luc Gréau n’a pas tort de se prononcer pour une faillite organisée du système bancaire.


  16. Damien Le 18 décembre 2012 à 01h05
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier et merci, si seulement plus de personnes se souciaient plus de l’intérêt général…


  17. Damien Le 18 décembre 2012 à 01h21
    Afficher/Masquer

    Les développements sur les réseaux sociaux vont bientôt voir le jour ou y a besoin d un coup de pouce?
    Comment peut on personnellement soutenir le collectif mis à part en adhérant à Diacrisis?


    • Surya Le 18 décembre 2012 à 07h26
      Afficher/Masquer

      Faites du buzz et parlez-en autour de vous, c’est un sujet d’intérêt public qui concerne tout citoyen et contribuable.


      • Damien Le 18 décembre 2012 à 17h22
        Afficher/Masquer

        Oui merci ça c’est déjà fait.


  18. Patdembe Le 18 décembre 2012 à 01h30
    Afficher/Masquer

    Pierre Kroll, caricaturiste belge incontournable !


  19. Amsterdamois Le 18 décembre 2012 à 22h32
    Afficher/Masquer

    Bonjour Mr Berruyer

    La VRAIE question ne serait-elle pas, non séparer les fonctions dépôt et affaires, mais aller bien plus loin, conserver la fonction dépôt/prêts et supprimer la fonction ‘affaires’?

    Autrement dit, interdire purement et simplement les pratiques spéculatives, et envoyer devant les cours d’assises les contrevenant, comme les vulgaires criminels qu’ils sont en réalité.


  20. Michel Martin Le 19 décembre 2012 à 10h18
    Afficher/Masquer

    Est-il envisageable de créer une banque de dépôt nationale qui bénéficierait de facto de la garantie publique? L’état pourrait alors dicter une loi claire définissant les conditions d’attribution de la garantie publique aux activités bancaires. Il est probable que les banques récalcitrantes, qui ne bénéficieraient donc plus de la garantie publique, accéléreraient la séparation de leurs activités de dépôt et d’affaires devant la fuite des clients déposants vers la banque nationale.


    • LeTaulier Le 19 décembre 2012 à 10h26
      Afficher/Masquer

      Non, car cela contreviendrait aux accords européens sur la concurrence libre et non faussée.


Charte de modérations des commentaires